.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Entre la ville basse et les vieux quartiers
❝ POINTS : 164

MessageSujet: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov Lun 11 Jan - 17:53

J'aimais la ville basse, ses quartiers mal-famés, ses rues sordides, l'ambiance macabre sortant des ruelles. Rien que la journée ce n'était pas un quartier fréquentable, mais la nuit, c'était démultiplié. A croire que les criminels se donnaient rendez-vous ici pour comploter.

C'est pour cela que je me faisais un plaisir à me balader ici la nuit, habillée de ma tenue de cuir et mes lames dans leurs étuis, a observer les silhouettes dans l'obscurité. Elles étaient étrangement calmes, probablement du au fait que j'avançais dans la lumière des quelques lampadaires, et que ma réputation m'avait suivie jusqu'ici.

Je n'étais à Laurel que depuis une semaine environ, mais mes pas me menaient toujours ici après le travail. Loki avait définitivement besoin de se faire plaisir en déclenchant le chaos autour de lui.

M'approchant d'une ruelle où trois silhouettes se tournèrent vers moi, dégainant mes lames, je senti un souffle dans mon dos. Me retournant prestement, les dagues levées à l'attaque, je fus surprise de ne voir personne. Je compris qu'il s'agissait d'une énergie magique, et je fus irrémédiablement attirée vers elle.
"Je connais cette source. Mène moi à elle, Eirunn. J'ai besoin d'être sûr."

Loki était étrangement pressant. Pourquoi avait-t-il autant besoin de savoir? Je ne posais cependant pas la question à voix haute, me contentant d'avancer encore, les lames prêtes à la défense. Jusqu'où me mènera cette piste?


Dernière édition par Eirunn Nygård le Dim 17 Jan - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans ton dos.
❝ POINTS : 229

MessageSujet: Re: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov Lun 11 Jan - 18:45

Il était tard et la nuit était avancée depuis plusieurs heures, déjà. Au cœur du foyer Russianov, tout le monde dormait. Il n’y avait pas un bruit. André se reposait, serein, aux côtés de Maryline, sa toute nouvelle femme. Marié depuis peu, il avait encore un peu de mal à se faire au fait d’être officiellement marié, désormais, mais il était certain que ce ne serait qu’une question d’habitude. Une rumeur disait que l’on s’habituait vite au bonheur et le métis ferait tout pour la rendre véridique.

C’est alors qu’il se retournait dans son lit qu’il sentit quelque chose, tout proche. D’un geste, il ouvrit les yeux pour tomber presque nez à nez avec une silhouette. Cependant, il ne sursauta ni ne paniqua à aucun moment. Il connaissait l’individu dont il était question. Fenrir.

Intrigué plus qu’en colère, l’expatrié sortit de son lit conjugal en prenant soin de ne pas réveiller sa compagne, puis invita son ancien ‘colocataire’ à le suivre jusque dans le salon. Là, il eut le fin mot de l’histoire, la raison pour laquelle son millénaire ami se trouvait ici, chez lui et non en Helheim, en ‘sécurité’ auprès de sa sœur.

Il avait senti la présence de son père, Loki. Problème : son seul corps ne pourrait pas tenir suffisamment longtemps pour qu’il investigue tout Laurel. Il avait besoin, donc, qu’André lui ‘prête’ son corps le temps d’une soirée, afin de confirmer ou non ses impressions.

A voir la détresse dans le regard de Fenrir, aussi vert que le sien, André ne résista guère longtemps. Après lui avoir bien précisé qu’il ne lui laisserait la main qu’une poignée d’heure, il laissait la créature divine faire ce qu’elle avait à faire.

Le processus achevé, l’entité sortie par la fenêtre arrière de la maison – la porte aurait fait trop de bruit – et partie en quête de la source tant recherchée. Malheureusement, il fallut à ladite créature un peu plus d’une heure avant de tomber sur un filon prometteur. André était en ‘sommeil’, à l’intérieur de son propre corps. Fenrir avait la main mise sur les faits et gestes de ce dernier, donc. Ses yeux, verts, luisaient dans l’obscurité, tandis que ses cheveux avaient déteint vers le blanc. Logique, lorsque l’on avait le physique humain de Fenrir en tête.

Personne n’osait l’approcher, sa simple aura suffisant à dissuader les amateurs de baston. Et puis, à une intersection, le déclic parut se faire. Le loup du chaos geignit presque. « … Père… ? »

HRP : Même s'il n'a pas la même longueur de cheveux avec le corps d'André, je lui avais collé cette bouille, à FenFen :D /out https://36.media.tumblr.com/tumblr_meig5jDthV1r1y3eto6_500.png

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Entre la ville basse et les vieux quartiers
❝ POINTS : 164

MessageSujet: Re: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov Lun 11 Jan - 21:02

Plus on se rapprochait, et plus je sentais l'énergie s'intensifier. C'était quelque chose de familier, qui me rappelait le jour de ma rencontre avec Loki. Cela me prit la gorge, m'empêchant de respirer l'espace d'un instant. Je ne m'étais rendue compte que je courrais qu'au moment où je m'arrêtai. Je senti une douleur au niveau de mes cottes, mais je repris ma course, voulant enfin mettre un visage sur cette sensation.

Loki était bien plus nerveux que ce à quoi j'étais habituée. Il tentait inconsciemment de prendre le dessus, cherchant à être sûrement plus rapide quoi ce que je pouvais être. Je repris seulement le contrôle pour l'empêcher de détruire tous les obstacles entre lui et la présence.

Je ne pouvais plus m'arrêter maintenant. L'envie de Loki s'était transmise jusque dans la moindre de mes cellules. Non, ce n'était même plus une envie, mais un besoin. J'avais besoin de savoir de qui il s'agissait. Courir, encore, jusqu'à trouver l'origine. Tourner à droite. A gauche. Plus que quelques mètres. Je m'arrêtais violemment au milieu d'une intersection, manquant de trébucher, et tournai la tête vers la source.

« … Père… ? »

Il était là. C'était bien lui. Je ne connaissais pas ce visage, mais l'aura qu'il dégageait résonnait en moi. Comme si une partie de moi, ou de Loki plus exactement, était revenue. Je pris une profonde inspiration, ayant oublié de respirer, mon coeur ratant plusieurs battements. Une violente vague de chaleur, presque comme une brûlure, se diffusa en moi. C'était le signal, Loki voulait prendre consciemment ma place. Même si je voulais, je n'arriverais pas à l'en empêcher. Fermant les yeux l'espace d'une seconde, je lui cédais, observant depuis les coulisses.

"Fenrir... Mon fils."

Je savais les modifications instantanées qui se faisaient lorsque je le laissai faire. Mes yeux passaient de vairons à émeraude, et mes cheveux poussaient légèrement. Je ne pouvais pas lui en vouloir de vouloir reprendre une apparence plus noble, mais c'était fatiguant de toujours devoir me couper les cheveux ensuite. Et bien sûr, la prestance. Loki était définitivement plus classe que moi, je ne pouvais pas le nier. Rien qu'à sa posture, on sentait qu'il était puissant.

"Fenrir. Que fais-tu ici? Tu es en danger!"

Il s'était approché, tendant ses mains, mes mains, pour les poser sur les épaules de son fils. Qui paraissait étonnamment jeune, si vous voulez mon avis. Et plutôt mignon, même si les cheveux blancs à son âge... Enfin, je me doutais bien qu'il s'agissait d'un effet de Fenrir, Loki ayant le même type d'effets sur mon corps, seulement je me demandais toujours qui était cette personne. Je pourrais investiguer plus tard, Loki semblait trop inquiet pour ce genre de futilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans ton dos.
❝ POINTS : 229

MessageSujet: Re: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov Lun 11 Jan - 21:29

Si André n’était pas ‘mentalement’ présent, son enveloppe corporelle se révéla finalement bel et bien utile pour Fenrir, lequel se retrouvait dans une situation plus qu’étonnante. Il avait tant rêver de ce jour, sans oser trop en caresser les courbes autrement qu’en songes. Son père…

Avec sa mère, sa fratrie et sa propre descendance, il était ce qui comptait le plus à ses yeux. Le cœur matériel de ce corps sentit son rythme s’accélérer, le loup immense – bien que réduit à une taille insignifiante ici bas – laissait ses émotions parler pour lui, à sa place. C’était difficile, même pour lui, d’agir autrement vu le contexte qui l’entourait.

Le contact des paumes de son père sur ses épaules se fit rassurant, appréciable. Il ne parvenait pas à en croire ses yeux – enfin, ceux qu’il avait emprunter à son ancien hôte, masi trève de détails – et quelques gouttes saslées dévalèrent immédiatement les joues qui contenaient pour l’heure l’essence de la bête. « Père… » répéta-t-il.

D’un revers de paume,  le géant lupin les chassa rapidement, tâchant de reprendre son sérieux. « Pas d’inquiètude, je vais bien. Je suis en sécurité, maintenant. ». Il se sentait le devoir de rassurer encore un peu plus son géniteur, celui dont il avait été privé alors qu’il était à peine un louveteau. Les Ases avaient condamnés un enfant et bien que son père ne fut pas le dieu le plus aimé ni le plus bienveillant, Fenrir savait tout de même avoir été profondément aimé de ce dernier – chose rare et donc précieuse. Il se  racla la gorge. « Je vis en Helheim depuis quelques mois, maintenant. Je suis avec Hel et Jormungändr. Ils vont bien aussi, nous sommes tous sains et saufs dans l’empire de ma sœur maintenant. Plus personne ne peut nous faire du mal, soit rassuré, Père. »
Tout en s’humidifiant les lèvres, il continua à s’expliquer, un peu. « Le corps que tu vois là n’est pas le mien. C’est… C’était mon hôte, il n’y a pas si longtemps. ».

Puis, le besoin d’en savoir un peu plus sur la présence si soudaine de Loki ici bas se fit sentir. « Et toi, père ? Que fais-tu ici ? Sais-tu depuis combien de temps nous te cherchons, Hel, Jormungändr et moi ?! ». C’était presque un appel de détresse. Pourtant Fenrir ne pouvait nier s’être fait un sang d’encre pour son père. Il n’avait plus eut de nouvelles de lui depuis fort longtemps et… la crainte qu’il ait pu trépasser lui avait déjà traversé l’esprit. Une torture psychologique pure et dure. Comme si la perspective de ne jamais revoir son frère Spleinir, transformé en simple ‘monture’ pour Odin, ne suffisait pas déjà comme cela ! « Tu m’as… Tu nous as manqué… Père… ». La voix recommença à trembler. Même Fenrir, en face de son père, redevenait l’innocent qu’il n’avait jamais cessé d’être, au fond. Et cela signifiait aussi s’ouvrir à quelques épanchements sentimentaux dont on ne l’aurait, sans doute, jamais cru capable autrement.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Entre la ville basse et les vieux quartiers
❝ POINTS : 164

MessageSujet: Re: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov Mar 12 Jan - 19:46

Loki était purement fébrile. Il se retenait de hurler de rage, de détruire toutes choses autour de lui, tout sauf son fils. Il s'avança à nouveau une fois que Fenrir eu finit de parler, et l'enlaça, l'entourant de ses bras et son énergie même. Loki se retenait difficilement de pleurer à son tour, il voulait rester fort, je le sentais au plus profond de moi. Il se reprit, inspirant l'essence du loup afin de s'en imprégner.

"Vous me manquez tous affreusement. Je maudis Odin, depuis le jour où il vous a arraché les uns après les autres à mes bras. Par les Nornes, je jure que je le renverserais. Je jure que je vous libèrerais de son emprise. Vous serez libres de revenir vivre auprès de moi!"

Plus il parlait, plus je le sentais instable. Son essence était bien trop pressante, cherchant à forcer hors de mon corps. Cela me fit souffrir, comme si on m'écartelait, et je dus faire semblant de reprendre le contrôle pour que Loki se calme. Il s'éloigna juste assez pour regarder son fils au travers du corps étranger, puis reprit.

"Je doit t'expliquer ce que je fais ici. Je te fais confiance pour en informer ton frère et ta soeur. Cela va être une longue histoire, j'espère que tu as du temps.

Il y a plusieurs décénies, j'ai demandé au Père de Toute Chose la possibilité de vous récupérer afin d'empêcher la prophétie du Ragnarök de se produire. Il n'a rien voulu entendre, étant absolument certain qu'il faisait la bonne chose en vous éloignant de moi. Les Nornes ne parlant qu'à Odin, je ne pouvais pas vérifier moi-même s'il disait la vérité, alors j'ai cherché d'autres moyens. J'ai cherché où il t'avait envoyé, je ne pouvais pas retrouver Hel au risque d'y laisser la vie, Jörmungandr était trop profondément encré dans les océans de Midgard, et Sleipnir est bien trop protégé dans les écuries royales. Mais Odin m'avait caché ton énergie, j'étais donc incapable de te retrouver. Alors, j'ai attaqué au plus proche.

J'ai semé la panique au sein d'Asgard, brûlant la moitié des écuries afin de baisser la garde autour de Sleipnir. Cela avait presque réussi, j'étais à deux doigts de pouvoir faire fuir ton frère, mais Odin m'attendait au tournant. Le procès fut court, tant la rage du Père de Tout était forte. Je fus banni d'Asgard, et depuis d'autres événements, je suis dans l'impossibilité de m'exiler à Jotunheim. De plus, mes pouvoirs ont été amputés. C'est pour cela que j'ai ce corps. Cette mortelle est d'une grande utilité."


C'était la première fois que j'entendais un vrai compliment venir de Loki. J'étais particulièrement flattée, mais surtout choquée par le récit. C'était une chose complètement différente de lire les contes et légendes sur des dieux vikings que d'écouter l'un d'eux raconter des détails qui ne sont jamais venus aux oreilles des Hommes. Loki avait sûrement du sentir ma réaction, car il sourit et reprit:

"Depuis environ trois décennies je suis ici, à récupérer lentement mes pouvoirs. J'étais épuisé avant de l'avoir rencontrée, et c'est grâce à elle que je suis encore en vie. Mais ceci n'est pas important. Le plus important est que tu quittes Midgard au plus tôt, Odin est toujours au courant de ce qu'il se passe ici, grâce à Heimdall. Il n'a cependant pas vue sur Hellheim, alors tu dois retourner auprès de ta soeur. Mais tu dois savoir quelque chose. J'ai des plans pour Odin. Sleipnir le sait, je lui en ai fait part avant d'être capturé, mais tu dois en informer Jörmungandr et Hel. Soyez prêts à la bataille. Et n'aie crainte, Heimdall ne peut me voir, je suis toujours caché à sa vue. Tu n'as que quelques heures avant qu'Odin n'envoie quelqu'un ici. Je crains qu'il ne pense à Thor, mais nous ne pouvons attendre de voir qui ce sera."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans ton dos.
❝ POINTS : 229

MessageSujet: Re: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov Mar 12 Jan - 20:22

Il était bouleversé par une myriade d’émotions, toutes différentes. Lorsque son père l’enlaça, Fenrir cru défaillir tant il avait attendu ce moment avec une impatience sans nom. Il aurait même voulu lui rendre ce contact si chaleureux et qui signifiait tant pour lui. Bien que tout ceci dura bien moins longtemps qu’il ne l’aurait voulu, le loup prit sur lui afin de ne pas faire trainer les choses. Il avait bien conscience de la précarité de sa situation et ne tenait pas à l’aggraver. Gleipnir était un souvenir qui demeurait loin derrière lui et il ne souhaitait pas vraiment le conjuguer de nouveau au présent. Mais à l’instar de son père, l’animal mythique savait qu’il devait apporter des précisions supplémentaires, ne serait-ce que pour aider son géniteur à mieux appréhender la situation. « Père… Je sais que je suis en danger en restant ici mais n’aies crainte, avec Hel et Jor’, je suis en sécurité. Les Ases me gardaient comme une sorte… d’animal de compagnie, à Asgard. Je ne m’en rendais tout simplement pas compte à l’époque car j’étais trop jeune. Et puis ils… ils me disaient que tu m’avais abandonné, que tu m’avais toujours haïs parce que j’étais né ainsi. Finalement, un jour, alors que j’étais déjà bien grand, ils me proposèrent un jeu. J’étais tellement ravi qu’ils m’approchent enfin ! D’ordinaire je les effrayais. Je devais me défaire de plusieurs liens, ce que je fis sans problème. Puis ils me proposèrent un lien d’un genre nouveau. J’avoue avoir eu un doute, aussi ai-je demandé à Týr de mettre sa main dans ma gueule, en gage de garantie. Mais je n’aurais jamais pu penser qu’ils iraient jusqu’à m’emprisonner ainsi. »

Le souvenir de cette rétention, encore bien présent dans son esprit, le fit frissonner. Au moins il avait la consolation que Sleipnir, son plus jeune frère, était bien traité. Pas comme lui ou Jor’ ou Hel, auparavant. Heureusement que cela aussi, c’était une affaire terminée depuis bien longtemps. Il reprit la parole alors. « Après plusieurs siècles, bien que je ne saurais dire combien exactement, j’ai réussi à me libérer, sans trop savoir comment. Mais j’étais très affaibli et dans ma fuite, je suis tombé sur Midgard. La chute a bien failli me tué et si ce… garçon, que tu vois ici, ne m’avait pas ‘effleuré’, moi qui n’était plus alors qu’une boule d’énergie lumineuse, j’aurais probablement disparu définitivement.  J’ai cohabité plus de quatre ans avec lui et si je suis encore en vie, je peux dire aujourd’hui que c’est grâce à lui, Père. »

Il étouffa un soupire tout en levant les yeux vers le ciel nocturne et –malheureusement – pollué de cette ville. « Je… Père, je ne veux pas que le Ragnarök puisse se réaliser. Cela va sans doute te paraitre fou et moi le premier n’y ait pas cru lorsque je m’en suis finalement rendu compte mais… J’aime Midgard. J’aime ce monde et j’aime les humains. Je voudrais vraiment les protéger, celui-ci en particulier. » fit-il tout en désignant André de ses mains empruntées. « Je lui dois presque tout. Et, lorsque j’ai dû quitter son corps pour retourner en Helheim, je sais que cela l’a profondément affecté. Nous avions un lien très fort… C’est pourquoi je lui ai laissé, en ‘cadeau’, la faculté de se morpher en loup également. J’ai trouvé ce présent presque… nécessaire, tant j’avais l’impression de l’abandonner. Ce sentiment m’était insupportable, j’imagine que tu peux le comprendre, père… »

Toute cette belle tirade lui avait tout de même fait du bien. Fenrir n’était pas du genre à parler beaucoup, mais ses mots avaient tous de la valeur pour lui. Et ceux-ci plus que n’importe quels autres. Même s’il y avait une autre chose que Fenrir voulait demander. « Et… Concernant… Notre mère ? ». Où était-elle ? Est-ce qu’elle allait bien ? Pensait-elle seulement à lui et ses pairs ? Est-ce que son père l’avait seulement aimé ? Tant d’interrogations auxquelles personnes, jusque-là, n’avait répondu.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Entre la ville basse et les vieux quartiers
❝ POINTS : 164

MessageSujet: Re: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov Ven 15 Jan - 13:16

La rage s'accumula en Loki plus Fenrir parlait. Il semblait sur le point de véritablement détruire quelque chose, et je sentais sa haine envers les Ases me contaminer. La moindre des cellules du dieu vibrait de colère, entendre son fils lui raconter comment il avait été traité, piégé, blessé, tout cela ne fit que le remonter plus encore.

Je n'eus le temps de rien faire qu'il avait envoyé une boule de feu dans une vitrine délabrée, le bras levé dans sa direction mais toujours droit, noble. Divin. Loki avait besoin du chaos, du bruit et des flammes pour pouvoir se calmer. Il ne détruit cependant pas plus, pas face à son fils. Aussi il tourna les talons, la rage visible sur son visage.

"Partons. Des humains vont venir pour contenir l'incendie et je ne veux pas être là lorsqu'ils en découvriront l'origine."

Il ne se retourna pas à un seul instant, s'éloignant à grands pas du brasier pour rejoindre un endroit plus calme. Une fois arrêté et après avoir senti à nouveau l'essence de son fils non loin de lui, il reprit la parole.

"Je vais définitivement avoir besoin de toi et des autres. J'ai parfaitement compris le fait que tu refuses que le Ragnarök arrive, et je suis de tout cœur avec toi sur ce sujet. Mais pour cela, nous devrons mettre un terme au règne tyrannique d'Odin. Il risque cependant d'y avoir de grands sacrifices, et il nous faudra beaucoup de temps pour préparer cela. Puis-je te faire confiance pour te joindre à moi dans cette aventure, connaissant tous les risques que tu encours si tu me suis?"

J'imaginais ce qu'allait être la réponse de son fils, mais la mienne était certaine. En dehors du fait que je n'en avais pas vraiment le choix, mon côté de la ligne de front était parfaitement défini, et je me rangerais auprès de Loki. Même si nous risquions de périr très vite à cause de mon inaptitude magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans ton dos.
❝ POINTS : 229

MessageSujet: Re: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov Dim 17 Jan - 14:41

Il n’avait pas répondu au sujet de sa mère, Angrboda. Soit, Fenrir ne souhaitait pas insister davantage, pas alors qu’il venait tout juste de retrouver son père. Il aurait le temps de le questionner par la suite, il en était convaincu. Suivant donc sans un mot les ordres de son père, il s’exila lui aussi dans une petite ruelle, toute proche. En effet, c’aurait été problématique que d’autres humains soient témoins de cette scène. Mieux avait jouer un jeu discret. Il acquiesça aux paroles de Loki. « Je vais faire passer le mot à Hel et Jormungändr dans ce cas, père ! Nous sommes de tout cœur avec vous ! Me concernant, la réponse est évidente, non ? Père, je vous suivrais jusqu’à la toute fin, sans jamais me détourner de vous. Tant qu’ensemble nous pouvons protéger au moins ce monde, alors je suis de votre côté, sachez-le ! »

Il savait qu’ils épousaient les mêmes projets à cet instant, aussi Fenrir était parfaitement conscient des choses et paré à toute éventualité. Sacrifier sa propre vie, pour le bien de Midgard, lui paraissait être un risque pour le moins faible. Il avait supporté Gleipnir pendant des siècles… des millénaires ! Rien d’autres n’aurait pu l’effrayer davantage et il savait qu’il en serait de même pour sa sœur ou son frère prisonnier. Il se sentait vibrer d’excitation. « Ah… Père… J’ai si hâte que nous soyons enfin tous réunis ! ». Un immense sourire, presque candide, se dessina sur ses lèvres. Ce serait également l’occasion de revoir Hati, Sköll et les autres Managarms également, ses enfants loups… Il prit une nouvelle inspiration profonde. « Je dois partir, père, ou Heimdall risque de s’apercevoir de ma présence, maintenant que je ne suis plus à l’intérieur d’un hôte en permanence… Revoyons-nous bientôt ! »

Il enlaça son père, prisonnier en quelque sort dans le corps de cette femme, avant de faire un pas en arrière, fermer les yeux et se laisser glisser dans le sol, direction Helheim.

Là, toute trace de magie nordique disparue et André revint peu à peu parmi les conscients, s’arrachant tout naturellement à une torpeur qu’il avait admis. Ses cheveux reprirent leur teinte chataigne. Tout en se redressant, une de ses mains vint se poser sur le côté de son crâne. « Hum… Où j’suis ? Et toi, t’es qui ? » fit-il, en direction de Loki et d’Eirunn. Finalement, reconnaissant les lieux et ayant confiance en Fenrir, il ne laissa pas le temps d’une réponse qu’il répondit lui-même, après avoir reconnu sa position. « En fait, laisse tomber, je veux pas savoir. Aller, bye. »

C’est ainsi qu’il contourna la jeune femme sans chercher à en apprendre davantage et qu’il rentra chez lui, vanné. Peu lui importait ce qu’avait fait Fenrir, il voulait juste dormir. André dans toute sa splendeur, quoi.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Entre la ville basse et les vieux quartiers
❝ POINTS : 164

MessageSujet: Re: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov Dim 17 Jan - 15:58

Loki reprenait lentement son sang-froid - ahah, pour un Jotun c'est drôle - et semblait épuisé. Il était plus qu'heureux que son fils accepte de le suivre en connaissant les risques, mais ce n'était qu'un début. Il lui faudrait monter un plan bien plus complet, maintenant qu'il savait que ses enfants seraient de la partie. Cela ne sera pas bien compliqué, mais prendra du temps. Peut-être même trop de temps, il ne le savait pas.

J'observais Fenrir enlacer son père une dernière fois avant de disparaître, puis le corps reprendre son propriétaire d'origine. Heureusement qu'il n'était pas parti en continuant d'enlacer son père, sinon le résultat aurait pu être extrêmement comique. Reprenant rapidement le contrôle de mon corps alors que Loki allait s'abandonner à secouer ce pauvre civil dans tous les sens pour connaître le fin mot de ce qu'a vécu Fenrir ici, j'haussai un sourcil et sourit légèrement en l'observant reprendre ses esprits.

Passant une main dans mes cheveux plus longs que d'ordinaire, j'étais tentée de suivre le jeune homme afin de savoir où le trouver plus tard, mais ce n'était probablement pas une bonne idée. Surtout considérant le grabuge fait quelques minutes plus tôt. Je pris donc le chemin contraire, m'éloignant encore afin de retrouver mon confort primaire et me reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov

Revenir en haut Aller en bas

Réunion familiale au clair de lune - André L. Russianov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La ville basse-
Partenaires
bouton partenariat