.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Cool girls don't look at explosion || Sloane H. Colt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Au bar... derrière le bar.
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Cool girls don't look at explosion || Sloane H. Colt Lun 11 Jan - 23:45




étudiants



I came here to chew bubblegum and kick ass...

Sloane Hope Colt
____________________________________________________________________
Une phrase qui défini le personnage


❝ Âge : 21 ans, la majorité universelle.
❝ Sexe : Toute de finesse et de délicatesse, une demoiselle évidemment.
❝ Origine : Canadienne. Stop ! Pas de parodie d'accent québécois, j'ai dit canadienne.
❝ Race : Humaine, et puis quoi encore.
❝ Orientation : Bisexuelle... en vrai elle est pas trop sur. Les hommes sont souvent cons mais les femmes sont pas loin derrière.
❝ Job d'étudiant : Elle travaille comme barista dans un bar sympa pas trop paumé avec un nom de merde... "The Rabbit Hole"
❝ Statut social : Dans la moyenne basse, ouais ça rapporte pas grand chose un emploi à mi-temps.
❝ Situation amoureuse : Célibataire. Sans commentaire.
❝ Nombre d'année scolaire : 2 ans, ça commence à faire long.


Caractère
____________________________________________________________________
You're just a poor boy, you need no sympathy.


Sloane n’est pas mauvaise, elle a plutôt un bon fond d’ailleurs. Après tout son enfance a été bercée par des dessins animés de super-héros bas de gamme, elle a donc un complexe du héros caché au fond de son petit cœur. Mais par contre, peut importe sous quel angle on souhaite la décrire, notre rousse est désagréable. Très désagréable. Vous savez cette fille qui trouve toujours ce qu’il faut dire pour rabrouer ceux qui essayent de l’approcher. Cette fille qui te regarde avec mépris si tu viens lui demander un service. Cette fille qui te donne toujours l’impression de mâcher un chewing-gum alors qu’elle a horreur de ça. Tu vois cette fille ? Et bien c’est ce que tu penses de Sloane la première fois que tu la vois.

Et pourtant Sloane a ce petit côté… magnétique. Oui elle est un peu désagréable mais ce n’est pas pour autant qu’elle n’arrive pas à s’entourer. Et puis, ce n’est pas comme si elle n’aimait pas la compagnie, du moment qu’elle est bien choisie. Après être passé par les cases forever alone et pouf toujours entourée par d’autre pouf elle a finit par adopter la philosophie : quelques amis de confiance c’est mieux qu’une mauvaise assurance. Comme beaucoup de personnes désagréables au premier abord c’est avec ces amis que Sloane se révèle.

Ce n’est pas comme si elle devenait une toute autre personne, Sloane reste Sloane, qu’il neige, qu’il pleuve, à la plage ou au ski. Cependant elle se révèle plus sérieuse, moins critique (même si rien ne l’empêche de remettre à sa place un proche un peu trop présomptueux) mais surtout on comprend que ça tourne dans sa caboche. On ne peut pas aller jusqu’à dire que la demoiselle soit perfectionniste mais elle est tellement fière de ses capacités que forcement elle a les chevilles qui enflent et elle ne veut pas trahir son image. Résultat des courses ? Un pot de crème fraiche allégée 0% et une arrogance qui déborde par tous les trous.

On découvre alors une rousse avec un grand sens des responsabilités, un mental de leader et un soupçon de tyrannie pour mater ceux qui la contredisent. Elle n’a pas une intelligence au-dessus de la moyenne mais elle a ce petit truc pour traiter les informations rapidement, elle ne sait pas si c’est en lien avec son don mais elle trouve ça très utile, que ce soit pour élaborer des stratégie ou pour faire un plan de révision d’examen à la dernière minute. Mais attention, ce n’est pas parce qu’elle aime bien jouer le rôle de chef qu’elle ne va pas sur les lignes de front. Elle n’a pas de grand talent non plus pour le combat -pour le moment en tout cas- mais elle sait bien que c’est par la pratique que les choses s’apprennent le plus facilement.

Enfin pour ce qui est de la Sloane joueuse, de la rousse souriante et bien il va falloir vous débrouiller sans moi pour trouver. La jeune femme n’est pas quelqu’un qui aime particulièrement s’amuser, elle est partante lorsqu’il y a des gens mais vous ne la verrez pas prendre d’elle-même la décision d’aller perdre du temps dans une boite de nuit seule ou dans un parc d’attractions. Jusqu’à maintenant elle a un peu de mal à s’accorder du bon temps, ou si elle le fait elle se contente d’aller au bar pour faire son show de préparation de cocktail aux habitués. Elle les aime bien eux, malgré tout ce qu’elle dira.


❝ Particularités : Sloane, contrairement à une grande majorité de roux n'a pas de tache de rousseurs, un détail vraiment inutile à mettre dans les particularité. Dans la même catégorie on rangera le fait qu'elle a des pieds grecques, non ça ne veut pas dire que partout ou elle marche les gens font faillite. Simplement, son deuxième orteil est plus long que tout les autres. Et en dernier lieu il faut préciser qu'elle a un piercing sur le nombril, l'adolescence vous savez...
❝ Tics et manies : Sloane n'a pas vraiment de tics, par contre elle collectionne les manies. Remettre ses cheveux derrière l'oreille alors qu'elle ferait mieux de les attacher, regarder avec mépris celles et ceux qui font quelque chose "d'incroyable" pour l'impressionner, donner un coup de temps en temps dans ses vêtement pour les débarrasser de la poussière amassée à force de marcher sur les pieds des autres, on ne les compte plus

❝ Passions : Préparer des cocktails, peut importe l'alcool et peut importe ce qui accompagne l'alcool. Le meilleurs reste quand même de les préparer face aux clients. Rien de plus jouissif que de regarder la tête de poisson frit des ivrognes quand il n'arrivent pas à suivre les bouteilles. Bon bien sur après elle aime bien boire ce qu'elle prépare, mais ce n'est pas vraiment une passion.
❝ Phobies : Une phobie ? Meh, la PLS c'est pour les tapette.

❝ But : Devenir une légende et devenir la patronne du Rabbit Hole, ouai, juste ça.
❝ Rêve : Faire le tour du monde seule ou pas.


Identité secrète ❝ Expendable
____________________________________________________________________
Here i come to save the day !


❝ Origine : Prodigieuse, comme à peu près tout ce qui vient d'elle.
❝ Don : Badassery

Tout le monde a déjà vu un badass, ou au moins sait ce que ça veut dire et je dis bien tout le monde. Un super héros capable de vaincre une armée entière, une nana capable de battre un mec au bras de fer, un client capable de rattraper le dessus du burger que tu lui sert alors que tu l'as fait tomber comme un con. Au fond tout le monde est un peu badass à sa manière, Macgyver est capable de désamorcer une bombe avec ses poils de nez, The plush lady est capable de vaincre un super vilain avec des peluche, Batman est le plus grand détective du monde même en tenue de cuir moulante et la liste est longue.

D'accord, mais au fond, dites moi, d'après vous, sans mentir, à quoi vous aura servi cette introduction ?

Et oui ! A rien, bon passons à la description du pouvoir de Sloane. Ce prodigieux don permet à son propriétaire de pousser à leur paroxysme les multiple qualités des badass. Généralement un super héros ou un héros en général possèdera une, voir deux qualités qui le pousseront sur le devant de la scène. Prenez The Gambler par exemple, certes il n'a pas grand chose pour lui mais la chance semble toujours être de son côté, c'est ce qui lui permet de remporter des paris impossibles avec classe. Le pouvoir de Sloane est donc d'accumuler tout ces plus, certain plus important que d'autre, pour finir comme ça (pas physiquement évidemment). Bien sur tout ne lui est pas acquis d'emblée, tout serait trop facile sinon et le jeu perdrait tout son sens. Chaque qualité de Badassery est obtenu est activant une espèce d'interrupteur mental, un outil scénaristique quoi, ce qui est uniquement possible en traversant une situation passablement complexe ou même en franchissant le point de non retour. Et en revenant, c'est ça qui est bon.

Les attributs de la Badassery

◊ La Chance : Pile ou face ? Well, i don't care.
Lucky ?:
 

◊ Coordination parfaite : T'arrive à suivre la balle ? Et plus vite ?
2good4you:
 

◊ Imprévisible : Comment ça t'as le pouvoir de voir l'avenir ? *punch* Et lui tu l'as vu venir ?
Mind fuck:
 

◊ One-Man-Army : J'ai une armée ! Nous on a Hulk.
Face the world:
 

◊ Infatigable : Bon c'est peut être exagéré et puis, contrairement à ce qu'on pense, ça rend pas les chargeurs infinis.
Ruuuuuuun:
 

◊ Pro du combat : Tu sais pas pourquoi, mais il arrive toujours à te casser les genoux.
Fight:
 

◊ L'as des as : Je parie que tu ne sais pas ouvrir une porte blindée avec une fleur, un vieux chewing-gum et une corde de piano. Moi si.
The Ace:
 

◊ Volonté de fer : PSYCHO POUVOIR ! T'as dis un truc ? C'est bizarre j'ai un peu mal à la tête.
Bouclier !:
 

◊ Acme Arsenal : On a voulu le nerfer en lui donnant un lampadaire comme arme... ça a pas marché.
WTF ?!:
 

◊ Véritable pouvoir : Oh my god ! It's over NINE THOUSAND !
#Saitama:
 

❝ Maîtrise : 3/10

Et oui ! On ne peut pas être belle, intelligente, avoir un pouvoir stylé et le maitriser à fond. Ce n'est pas possible ! Non madame. La vrai raison étant évidemment qu'elle n'a que 21 ans et que toute la période avant les 12 ans est généralement assez peu dangereuse -va dire ça André le ruskof, Prey, Laughing Jack, Mirabilis... OK J'AI COMPRIS-. Donc pour le moment elle n'a "débloqué" que La Coordination parfaite, l'Imprévisible et l'Infatigable donc à part pour courir le marathon tout les matin ou faire des cocktails ça lui sert pas à grand chose.

❝ Points forts : Déjà c'est plutôt cool dans la vie de tout les jours. Ensuite savoir que tu possède le don de Chuck Norris est plutôt gratifiant. Après ça peut être utile pour taper efficacement les vilain. Mais surtout, surtout, ça te donne un sex appeal incroyable.

Les attributs pris un à un n'apportent pour la plupart qu'un avantage minime ou inutilisable tel quel. C'est leur combinaison qui rend Expendable dangereuse et cool à la fois.

❝ Faiblesses : Malheureusement être badass ne veut pas dire être invincible, a part si tu t'entraine longuement tu peux difficilement esquiver les balles. Ensuite, ce n'est pas parce qu'on est un super héros qu'on peut se débarrassé de mère physique "Ololol regarde comment de je fais fondre le métal avec mes yeux" TA GUEULE ! CE N'EST PAS POSSIBLE !

Pour la même raison il impossible qu'elle arrive un jour à posséder le dixième attribut. Ensuite il faut rappeler qu'avoir un don dans un domaine ne rend pas tout puissant, Sloane sera toujours limité par son propre corps peu importe à quel point son don fait pencher les choses en sa faveur.

■■■ Si tu devais avoir un(e)... ■■■

❝ Costume : Une tenue de combat assez simple basé qui ne genera pas ses mouvements et des lunettes sans teint noires qui sont suffisante pour garder son identité secrète et rester classe.
aperçu de la tenue
❝ Arme : Pour le moment elle n'a rien trouvé qui lui convenait donc elle se sert d'un coup de poing américain.
❝ gadget : Sloane est pas trop gadget pour tout vous dire.
❝ Véhicule : Rien, le budget est déjà dépassé depuis les lunettes sans teint.


Histoire
____________________________________________________________________
Certains hommes naissent grands et certain deviennent de grand hommes sans l'avoir cherché.


« Dis maman comment ils font les super héros pour gagner à chaque fois ? »
« Les héros gagnent toujours contre les vilains parce qu’ils protègent les autres ma puce. C’est ça qui les rend plus forts. »
« Alors quand je serai plus grande je deviendrai super-héros et je vous protégerai papa et toi. »

July sourit à sa fille et lève le pouce en signe d’encouragement. Satisfaite Sloane se retourna et continua de regarder nerveusement son dessin animé, prête à lancer des encouragements à son super-héros préféré si le vilain commençait à prendre l’avantage. La porte de la maison claqua et un grand bonhomme déboula dans la maison en lançant des cris menaçants dignes des plus grand méchants. À peine entré dans le salon il sauta sur le canapé pour prendre d’assaut la petite fille et la couvrir de guilis. Heureusement il ne fallut pas longtemps à July pour intervenir et sauver sa fille des griffes de son mari. Mais Jason n’était pas prêt à abandonner et il se lança dans une course-poursuite effrénée afin de rattraper sa femme et sa fille. Et au milieu de tout ça, logé dans les bras de sa mère qui sautait agilement au-dessus des coussins sur le sol, Sloane riait.

« Dis papa est-ce que tu penses que j’ai un super pouvoir caché ? »
« Mmmmmh, laisse moi réfléchir… Oui ! Ton super pouvoir c’est de toujours gagner à la bataille. »
« C’est nul comme pouvoir ça ! »

Mais bon, la fillette de dix ans devait bien avouer qu’à chaque fois qu’elle jouait aux cartes avec son père elle gagnait. Elle n'était pas spécialement douée, elle ne comprenait pas vraiment les règles, mais elle arrivait toujours à arracher la victoire à son père. Au final elle avait décrété qu’elle arrêtait de jouer parce qu’il la laissait gagner pour lui faire plaisir, ce qui était très désagréable. Jason, lui, ne rigolait qu’à moitié mais il passa rapidement à autre chose en tapotant la tête de sa fille qui trimait sur ses exercices de mathématique. Elle n’aimait vraiment pas ça mais elle se donnait du mal pour réussir et faire plaisir à ses parents mais elle n’avait pas besoin de ça pour que ses parents l’adorent.

« Tu me fais chier maman. »
« Sloane ! Comment tu parles à ta mère ? Excuses-toi ! »
« C’est ça… »

Jason était un pacifique, des ongles des orteils jusqu’au bout de ses cheveux, mais là c’en était trop. Il savait que l’adolescence était une période dure à passer sans friction mais là sa fille dépasse les bornes. Sa main fusa et le bruit sec du choc résonna dans toute la pièce, cette fois-ci la chance de sa fille ne l’avait pas sauvé. À la fois choqué par le geste de son père et en colère à cause de tout Sloane parti en courant dans sa chambre et s’enferma à double tour. Il donna un coup de pied sur un truc qui traînait, mais manque de bol son petit orteil heurta le pied de son armoire. La rousse laissa échapper un petit cri de douleur avant de se laisser tomber sur son lit. Sa chambre était en bordel, sa vie était un bordel, tout le monde l’énervait, les profs, ses « amis », ses parents. Elle avait juste envie de prendre un sac et de se barrer.

« Qu’est-ce qu’une jolie demoiselle comme toi fait dans un endroit pareil à cette heure ? »
« Je… je… »
« Peut-être que tu préférerais parler au chaud ? Il fait frais quand même. »

L’homme qui se tenait devant elle n’était éclairé que par la lumière fade d’un lampadaire. Il était grand, ses bras étaient aussi épais que la tête de la fugueuse et pour une raison inconnue, il portait des lunettes de soleil en plein milieu de la nuit. Sloane se leva, quittant le contact du goudron gelé et avança vers l’homme, elle frissonnait et de la vapeur blanche s’échappait de sa bouche à chaque expiration. L’homme enleva sa veste et la placa sur les épaules de l’adolescente avant de se mettre en marche vers un endroit plus agréable. Sans plus d’hésitation Sloane lui emboîta le pas, abandonnant derrière elle le groupe de voyou inconscient sur le sol qui avait tenté de l’agresser.


« J’en peut plus… pitié… »
« Aller gamine ! Encore deux petits kilomètres ! »
« C’est… impossible. Comment… tu fais… pour ne même pas… transpirer ? »

Trente kilomètres. La distance entre la maison perdue de Salomon et la grande surface la plus proche. Trente kilomètres au pas de course tous les week-ends pour aller faire les provisions pour la semaine. Le brésilien n’était pas un monstre pour autant et le retour se faisait en bus même si jusqu’à maintenant Sloane n’avait jamais tenue jusqu’à la fin et s’était toujours écroulée de fatigue avant de se réveiller à la maison, comme si rien ne s’était passé. Cela faisait deux mois qu’elle avait été recueillie par Salomon, elle avait appelé ses parents sur son conseil pour les prévenir qu’elle allait bien et elle avait raccroché aussi tôt, elle n’avait aucune envie de supporter leur commentaire. Elle aimait vivre ici, loin de tout avec son exemple de héros. À peine arrivé chez lui elle lui avait demandé de lui apprendre comment être fort comme lui et elle commencé un peu à regretter.

« Plus vite gamine ! Plus vite j’ai dit ! »
« Mais t’es malade ou quoi ? J’ai pas envie de perdre ma main ! »
« T’y arrive pas juste parce que t’y crois pas assez gamine ! PLUS VITE ! »

Le couteau accéléra son allure, petit à petit, et plus il accélérait plus Sloane maudissait le jour où elle avait demandé à ce malade à lui apprendre comment être forte. Tout ça parce qu’il l’avait sauvé d’un triste destin un soir. Certes elle arrivait à courir les trente kilomètres tous les samedis désormais mais quand même ! Comment un adulte responsable peut-il ordonner à une mineur de faire le jeu du couteau pour lui apprendre à utiliser ses mains. Et des exemples comme ça il y en a des tas ! Pourtant Sloane continuait de l’écouter, continuer de supporter les « gamines » qui ponctuaient les phrases du brésilien, continuait à relever ses défis. À chaque fois qu’elle se blessait, qu’elle perdait connaissance, ou qu’elle se retrouvait dans une mauvaise posture Salomon l’aidait. On aurait presque dit un magicien, il savait la soigner à chaque fois, peut importe la blessure et à chaque fois il ne restait aucune trace comme si elle n’avait jamais existé.

« Hey gamine viens là, il faut qu’on parle. »
« J’arrive, attends deux secondes. »
« C’est important gamine. »

C’était le moment de la grande discussion, celle qui allait sceller le départ de Sloane et son retour chez ses parents. Cela faisait un peu plus d’un an qu’elle était partie et l’annonce lui brisa le cœur. Elle adorait être avec Salomon, dépasser ses limites à chaque fois comme par magie. Elle venait tout juste de passer les huit balles, bientôt elle pourrait jongler avec n’importe quoi. Mais ce n’était pas tout, il lui parla aussi de son pouvoir, enfin, de leur pouvoir puisqu’il partageait le même don. Il lui expliqua comment il marchait, il lui expliqua tout et il lui lança un défi : le retrouver une fois qu’elle serait devenue une vraie super héroïne. En attendant il lui présenta aussi une nouveauté américaine : une école de super-héros. Selon lui ce serait l’endroit idéal pour faire progresser son don. Ensuite il y a eut les adieux, pas de larme juste une bourrade qui aurait fait décoller la Sloane d’il y a un an. On peut dire qu’elle avait eut beaucoup de chance de croiser Salomon…

« Yohooooooo ! Y’a quelqu’un ? »
« Sloane ? C’est toi ? »
« Nan c’est l’pape. »

Jason et July n’en croyaient pas leurs yeux, leur petite fille était de retour, mais était-ce encore une petite fille ? Elle semblait avoir tellement grandi. Sloane, elle, était assez heureuse finalement de retourner chez elle. Elle était déterminée à aller à cette école américaine mais pour le moment elle avait vraiment envie de rattraper le temps perdu avec ses parents. Les mois qui suivirent furent remplis de nouveauté, la rousse et ses parents faisaient connaissance à nouveau. Elle leur parlait de son année passée avec Salomon et de son don, des incroyables talents de son mentor et de la joie que tout ça lui avait procuré. Elle passa aussi un certain temps à bûcher dur sur les cours qu’elle avait manqué et elle se jura de ne plus décevoir ses parents pour se racheter. Elle allait attendre un peu avant de partir…

« ‘Man ! ‘Pa ! J’y vais »
« Bonne chance ma chérie ! »
« C’est bon ‘Pa, je suis plus une gamine. »

C’est avec un gros sac sur le dos que notre jeune adulte passa le cadre de la porte, elle avait rattrapé le temps perdu, facilement décroché son diplôme, rabroué toutes les pouffes et les vieux gars qui lui tournaient autour, pris une année sabbatique pour tenter de retrouver Salomon avant de partir. Elle ne le trouva pas, la maison était toujours là mais elle était vide. Sloane devra donc relever le défi pour le revoir un jour et se venger pour tout ce qu’il lui avait fait subir. Pour le moment : direction Laurel !

« Sloane ! Un Tequila Sunrise ! »
« Ça arrive. »
« Plus vite ! »

Ça va bientôt faire deux ans que notre petite rousse est arrivée à Laurel. Après quelques difficultés pour intégrer l’école des héros à cause d’un jury persuadé d’avoir à faire à une mythomane elle s’était installée dans un petit studio payé en partie par ses parents. Elle avait réussi à décrocher un petit boulot dans un bar plus tendance que ce que son nom semblait indiquer elle tous les soirs elle jouait avec les alcools et jonglait avec les bouteilles dans sa tenue de serveuse. Le temps a vite passé et aujourd’hui elle se rend compte qu’elle n’a absolument pas progressé dans son don. Certes les cours de la heroe’s l’aide, mais pas pour son pouvoir, il va falloir passer à la vitesse supérieur.



Toi, derrière ton écran

❝ Pseudo : Crack0s
❝ Âge : 18 ans et des brouettes
❝ Avatar : Rosalind Lutece - Bioshock
❝ Passions & Hobbies : Le rp, la peinture et manger des sucreries
❝ Découverte du forum : long time ago...
❝ Un petit mot pour la fin : Poutous tout partout  ballon




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 815

MessageSujet: Re: Cool girls don't look at explosion || Sloane H. Colt Mer 13 Jan - 16:34

tu es validée


Tu es dès à présent une étudiante Iota au niveau 12. Tu ne disposes de rien pour commencer.
Tu peux tout d'abord venir nous dire ton don et ton métier ainsi que réserver ton avatar.

Ensuite, tu pourras créer ton journal et commencer à gagner de l'expérience en participant activement au forum. Tu peux également t'inscrire dans le sujet recherche de RP ou, si tu veux faire des rencontres totalement imprévues, dans la random roulette!

Si tu as une question, n'hésite pas à nous en faire part, le staff est là pour t'aider au mieux et pour t'aiguiller vers la bonne voie.
Bonne chance dans la ville des héros!

_________________

Je suis le Papa des meilleurs poussins de l'univers! *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org
❝ POINTS : 815

MessageSujet: Re: Cool girls don't look at explosion || Sloane H. Colt Ven 6 Mai - 21:04

Car le temps passe


❝ Age : 21 ans

❝ Date d'anniversaire : 27 juin

❝ Résumé des événements: Des tas de situations problématiques et épiques. Et elle est toujours debout la gamine.

_________________

Je suis le Papa des meilleurs poussins de l'univers! *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cool girls don't look at explosion || Sloane H. Colt

Revenir en haut Aller en bas

Cool girls don't look at explosion || Sloane H. Colt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Paperasse :: Les Inscriptions :: Les admis-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit