.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Sortez dehors, et prenez du temps pour vous [pv Alphée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ POINTS : 25

MessageSujet: Sortez dehors, et prenez du temps pour vous [pv Alphée] Lun 18 Jan - 16:27

Parfois, pour échapper à la monotonie de la semaine et éviter l'ennui, il est préférable de faire des choses qui sont en dehors des habitudes. Normalement Estellise n'utilise qu'assez peu sa vraie identité, ou plutôt quand elle en a la capacité (et surtout par flemme) elle préférera sortir dehors sous l'apparence de Corbeau, à plancher sur qui elle pourrait aller voler, ou comment elle va faire pour améliorer ses méthodes de ''fuites''. Elle planchait sur une voiture, tout ce qu'il y a de plus classique. Elle avait son permis mais pas de véhicule, parce que se déplacer en voiture dans des villes américaines était tellement plus difficile (et barbant) que dans des routes réunionnaises ou encore françaises : Dans les villes françaises il y a pleins de tournants, des ronds-points et ce genre de petites choses qui rendent la circulation et le trajet un peu plus vivant, tandis que là il n'y avait rien que des longues et mornes routes droites avec pleins de feux de circulation. Les feux de circulation c'est plus ou moins la hantise des conducteurs, et là il y en a plein. Heureusement qu'elle se la joue criminelle, au moins elle n'a pas besoin de respecter les limitations de vitesses… Et le code de la route.
Ou peut-être même une moto ? Ça va vite, c'est rapide et léger, et surtout beaucoup plus discret à cacher, après cela fait autant de bruits qu'une voiture. En tout cas, Estellise avait décidé de se prendre la journée comme une journée de ''congé''. Elle n'allait pas penser à comment elle allait accomplir tel ou tel méfait, bon peut-être quelques idées de vol derrière la tête… Mais elle allait surtout profiter de la journée pour respirer un air nouveau, pourquoi pas ce soir aller en boite et rencontrer des gens ? Cela faisait un léger moment qu'elle n'avait pas fait ça, cela ne pouvait pas lui faire de mal de faire la fête et de profiter de ses biens comme n'importe qui ?

Il faisait assez frais pour la saison, il y avait bien un ou deux nuage en vue mais rien de bien méchant tandis que le soleil arrivait vers son zénith. La parfaite heure pour sortir. Tandis que Estellise sortait en civil, elle ne put s'empêcher de garder son chapeau de malfrat, c'était un peu une partie d'elle à présent, elle ne le quittait que rarement. Et puis si quelqu'un d'assez calé sur les criminels la reconnaîtrait et aura plusieurs choix ensuite : Si c'est un de ces pathétiques héros, alors il aura la joie d'essayer d'attaquer une criminelle en civil, ou alors se s'approcher paisiblement qui sait ? Si c'est un criminel il n'y a pas 36 solutions non plus : Soit c'est un ''partisan'' de sa cause et alors c'est un allié, sinon c'est un adversaire potentiel. Quel que soit la personne au final, Corbeau se retrouvait avec soit un potentiel ami, soit un potentiel ennemi et… Oh et puis elle était en congé, elle n'avait pas que ça à faire de se battre et de se faire des nouveaux ennemis, autant ne pas prendre de repos si c'est pour ça !
Et puis cela n'allait pas l'aider dans sa ''quête'' si elle se faisait des ennemis partout. Tandis qu'elle marchait tranquillement en direction du centre ville en direction d'un restaurant quelconque, elle regardait les gens qui marchait autour d'elle, tous occupés à leurs propres affaires, quelles qu'elles soient et à regarder les voitures qui malheureusement n'avançait pas à cause du trafic bouché à cause de tous ces feux. Elle lâcherait presque un ''Paris a l'air meilleur comparé à ça'', mais elle se retenait, à la fois parce que c'était faux, et parce qu'elle avait faim.
Plus elle regardait les restaurants, moins elle avait envie de les tester, en tout cas pour les américains, pour les autres… Quand elle vit ce petit restaurant chinois, elle se dit que cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas mangé un plat du genre et qu'elle mangerait bien pour trois ou quatre personne… Alors elle se mit à avancer dans cette direction, l'air

A peine arrivée elle se posa à une table sur la terrasse (l'une des plus visibles) du restaurant et commença à commander un peu de tout et sans se retenir sur le porte monnaie, de toute façon l'argent rentrera d'une manière ou d'une autre plus tard dans son porte monnaie, autant en faire ressortir un peu (beaucoup).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la même rue que toi
❝ POINTS : 185

MessageSujet: Re: Sortez dehors, et prenez du temps pour vous [pv Alphée] Mar 9 Fév - 8:07


Sauf quand tu as le monde a sauvé

«Nous faisons les choses plus complexes qu’elles devraient être. Nous cherchons quelque chose de complexe parce que nous pensons que cela ne peut pas être aussi simple.»
Estellise & Alphée

Il ne se passait pas une journée sans que tu ne travailles, que ce soit dans ton cabinet ou dans tes recherches d’un remède contre cette maladie qui semblait plus contagieuse que la peste. Et malheureusement, cette maladie était comme les parasites qu’on appelait bébé : tout le monde était content qu’elle existe. Comment pouvait-on être content d’être malade ? Tu ne comprenais pas, et tu ne pensais pas qu’un seul jour dans ton existence, tu ne pourrais comprendre. Cette logique humaine dépassait ton intelligence. Mais depuis quelques temps, tu te demandais si ta façon d’agir était la meilleure ou pas. Chaque nuit, tu passais ton temps à soigner les jokers, mais plus tu en soignais, plus ils en naissaient. N’était-il pas préférable de s’attaquer directement à la source de cette propagation ? L’école de super héros qui se trouvait dans la ville était l’origine de cette grande pandémie. Tu te devais donc t’attaquer à la source de la maladie et ensuite, soigner les personnes malades. Cependant, cette nouvelle approche nécessitait beaucoup de travails annexes. En effet, aucune personne censé – ne parlons pas de Nikolaï donc – n’attaquerait une école rempli d’enfants et d’adultes contagieux et assez puissant, il fallait l’avouer. C’était donc en perspective de cette nouvelle approche d’attaque que tu ne travaillais plus la nuit. De cette façon, tu pouvais te reposer le corps pour mieux faire travailler l’esprit.

En cette journée bien ensoleillée, tu te décidas de prendre un peu de recul vis-à-vis de ton nouvel objectif. Tu devais mettre au point tout ce dont tu avais besoin, planifié les éventuels dangers à la non réussite de ton projet et surtout, évaluer les dégâts. L’école était devenu très populaire, surtout parce qu’elle était la seule aux Etats-Unis, voire même dans le monde – à proposer de « transformer des enfants dotés en super héros ». A ses yeux, on proposait seulement à ses pauvres enfants de leur laver le cerveau et de leur dire d’aller se jeter dans la gueule du loup. Comment pouvait-on envoyer des enfants malades dans une guerre qu’ils avaient eux-mêmes provoqués ? Tu ne disais pas que Meknes n’était pas malade, que l’autre « super vilain » non plus ne l’était pas, mais tu ne pouvais pas supporter de voir tous ces gens malades partir dans une guerre dont ils ne reviendraient jamais vivants. Peut-être que finalement, tu les aimais bien ses humains. Cette dernière pensée te donna des frissons dans le dos. Tu ne pouvais pas et ne pourrait jamais aimer les humains. Ils étaient que des êtres inférieurs à tes yeux. Tu préférais te frapper, quitte à passer pour une folle auprès des autres, plutôt que d’avoir ce genre de pensée.

Tu avançais dans la rue, perdue dans tes pensées quand tu sentis de la bonne nourriture. Tu reniflas deux trois fois avant de reconnaitre l’odeur : c’était celle de la nourriture chinoise. Cette odeur te rappelait tes années à la fac, où tu ne faisais que manger de la soupe chinoise ou des makis. Tu adorais la nourriture asiatique, c’était la seule que tu t’autorisais à manger à volonté, pour ne pas baver plus tard. Tu ne faisais pas de régime, oh non, tu en avais pas besoin, mais tu faisais quand même attention. Après tout, une demoiselle comme toi, qui risquait sa vie chaque nuit, devait garder un minimum la ligne pour ne pas être ralentie par son propre poids et mourir bêtement. Du moins, c’était ce que tu pensais. Mais dans les faits, il te manquait presque trois kilos pour être parfaitement bien. Juste quelques rondeurs et tu serais une femme fatales. Tu marchais donc à l’odeur de la nourriture quand tu tombas sur un restaurant chinois. L’odeur commençait à activer tes glandes salivaires. Tu ne remarquas pas la jeune fille, assez belle au passage, quand tu t’aperçues que – quasiment toutes les tables étaient réservés. C’était de la torture psychologique. Ils n’avaient pas le droit de servir de la nourriture qui sentait aussi bon et de dire qu’ils avaient plus de table. C’était inhumain !

Alors que tu étais prête à repartir, tu repassas devant cette jeune fille à la crinière de feu. En plus d’une très belle beauté, tu aimais beaucoup son style. Elle faisait vagabonde avec son chapeau. Elle marqua un point et une fille d’une telle classe ne pourrait pas te dire non. Dans un sens, vous vous ressemblez dans un style vestimentaire assez classe. Ce n’était qu’une excuse à tes yeux pour pouvoir l’aborder sans passer pour une folle.

Alphée - « Bonjour, excusez-moi. », dis-tu en t’installant à sa table. « est-ce qu’il serait possible que je m’installe avec vous ? Le trois quart des tables sont prises ou réservés et l’odeur de vos plats me donnent très faim. », ajoutes-tu en interpellant le serveur juste après. « excusez-moi, serait-il possible d’avoir une carte pour commander ? », demantes-tu au serveur sans savoir si la demoiselle avec toi était d’accord pour t’accueillir.  
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sortez dehors, et prenez du temps pour vous [pv Alphée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville-
Partenaires