AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

“L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan Mer 17 Fév 2016 - 22:35


“L'alcool tue lentement. On s'en fout.
On n'est pas pressés.”
Gilbert & Morgan

Enfin. Ton bar est de nouveau ouvert. Depuis le temps, tu commençais a désespérer. Le revoilà enfin de nouveau sur pied, et tout neuf. Tu as donc profité de l'occasion pour faire faire des tracts, et tu en a distribué un peu partout dans la ville, histoire que tout le monde sache, enfin, surtout tes clients régulier ou même des nouveaux clients, que tu es de nouveau dans la course. Ton bar a toujours eu bonne réputation. En même temps, tu y instaure des règles très strictes, car tu n'as pas envie qu'on le bousille, ton bar chéri. Il te faudrait d'ailleurs penser a prévenir tes quelques employés qu'il ne sont plus au chômage technique, car tu ne va pas t'amuser à être au four et au moulin en même temps.

A quelques heures de la réouverture, tu arranges quelques petites choses, il faut que tout soit parfait ! Qui a dit qu'un démon n'était pas doué pour tenir une affaire ? Bref. C'est l'heure d'ouvrir. Tu déverrouille la porte et retourne le petit écriteau pour qu'il affiche "open" au lieu de "closed". Tu retourne a ton bar pour arranger les bouteilles pendant que ton bar se remplit petit à petit. Tu commence à répondre a des commande, et tu le fais rapidement sans perdre de temps. A un moment, tu vois un homme s'installer presque en face de toi. Ce qui est plutôt rare, d'ailleurs. De loin que tu te souviennes, on a peur de se retrouver devant toi. Enfin bon, ce n'est pas de ta faute si tu inspires la peur. Non plus que tu sois un homme de couleur, très baraqué de surcrois. Tu affiche un sourire et te décale de quelque pas pour être en face de lui.

« Qu'est-ce que je vous sers ? »

HRP:
 

© Lady sur Epicode


Dernière édition par Gilbert O. Dagon le Jeu 16 Juin 2016 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan Jeu 18 Fév 2016 - 10:23


“L'alcool tue lentement. On s'en fout.
On n'est pas pressés.”
Gilbert & Morgan

Ce soir, Morgan n’était pas de service. Chez lui, il silence de quasi-mort régnait, simplement déranger par la respiration régulière du chiot qu’il avait plus ou moins été contraint de garder avec lui. Poupi, pour ne pas le nommer. Merci Banshee. Le fait est qu’il ne reconnaissait plus que ce nom-là maintenant, le clebs. Les yeux de Morgan vinrent fixer le plafond alors qu’il était étendu dans son canapé, désœuvré.

Même l’animal s’était comme désolidarisé de lui puisque ça faisait bien une heure qu’il pionçait sans demander son reste. La promenade ayant déjà eu lieu, c’était un peu rappé de prendre le sac à puces comme excuse pour aller prendre l’air. Un coup à l’horloge mural indiquait à l’agent du S.A.D qu’il venait de passer vingt heures. Bon. Ok. Magnifique. Sauf qu’il ne pouvait décemment pas aller se coucher maintenant, il ne trouverait pas le sommeil, il se connaissait assez pour savoir ça.

Bon, finalement, il se décida à bouger. Sorti de chez lui, ce n’est qu’en passant par sa boîte aux lettres qu’il qu’un flyer y avait fait son nid – puisqu’il avait ramené deux trois copains semblait-il. C’était un tract publicitaire pour un bar qui venait de rouvrir, apparemment. Curtis rassembla ses idées pendant quelques minutes. Aller, pourquoi ne pas donner sa chance à l’endroit après tout ? Il n’était plus réellement sorti depuis un bon moment et il était convaincu que cela lui ferait le plus grand bien. Un verre n’allait pas le rendre alcoolique non plus, il ne fallait pas déconner. Les années de prohibition américaines étaient loin derrière maintenant.

Il ne lui fallut guère plus de dix minutes pour se rendre à l’adresse indiquée. Effectivement, l’endroit paraissait… vivant. Au moins, c’était un bon point. L’agent y entra et alla directement s’installer au bar, jetant à peine un coup d’œil distrait aux alentours. Lorsque le barman l’interpella, il ne réfléchit pas beaucoup à sa réponse avant de la donner. « Ce que vous avez de plus fort. »

Comme c’était occasionnel, autant agir de la sorte.

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan Jeu 18 Fév 2016 - 10:52


“L'alcool tue lentement. On s'en fout.
On n'est pas pressés.”
Gilbert & Morgan

« Qu'est-ce que je vous sers ? »

La réponse ne se fit pas attendre.

« Ce que vous avez de plus fort. »

Eh bé, il ne se cassait pas la tête, le bougre. Ce que tu avais de plus fort. Voyons... La vodka ou le rhum ? Hum. Un cocktail dilué savamment étudié réglera la question. Tu étais doué pour faire des cocktails improvisés. Bon après, il ne fallait pas avoir peur de prendre une cuite à cause d'un tout petit verre a pied dans ce cas là. Enfin bon, tu lui fit un cocktail du diable, ahah, notez l'ironie, et le lui servit dans un tout petit verre.

« Voilà un cocktail avec mes deux alcools les plus fort actuellement en boutique. Vous m'en direz des nouvelles~ »

Mélanger les alcool, ça ne t'as jamais fait peur, parce que tu gère plutôt bien des dosages. Pas beaucoup de barman pourraient en dire autant. Certains n'en étaient même pas et suivaient bêtement des recettes déjà existantes. Tu trouvait ça dommage, car c'était clairement du gâchis. Le rôle d'un barman c'était de... Tu entend des verres qui se brisent dans la salle. Ok, a peine la réouverture, y'a des gens qui foutent la merde dans ton bar. Tu va voir ce qu'il se passe. Les gens ont tendance à s'écarter de ton passage, et là, c'est encore pire, vu que c'est toi le patron. Tu vois deux hommes qui se battent au sol. Ok. Très bien. Tu te baisse et les soulève tout les deux sans effort par leurs cols.

« J'ai un scoop pour vous. On ne se bat pas dans mon bar. D'ailleurs, je vous facturerais les verres cassés et le nettoyage de vos conneries. Et ça risque de vous coûter cher... Très cher. »

Et sans prendre plus de temps, tu te dirige vers la porte de derrière et les balance dans les poubelles. Ils ont un peu sonnés, et tu en profite donc pour chercher leurs portefeuille et prendre le liquide qu'ils ont dedans. Ça aura le mérite de payer les verres cassés. Tu retourne ensuite a ton poste au bar, laissant les deux hommes dans leur éléments naturel, les déchets. Non mais et puis quoi encore.

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan Jeu 18 Fév 2016 - 11:44


“L'alcool tue lentement. On s'en fout.
On n'est pas pressés.”
Gilbert & Morgan

Morgan ne fréquentait certes que très peu les bars, mais il ne se souvenait pas d’avoir été servi si rapidement dans l’un de ceux qu’il avait autrefois visité, à quelques diverses occasions entre collègues, du temps où il était encore de la police. C’était un point positif, il présumait. Son verre en main, il édicta un classique et sobre « Merci bien. » avant de porter le rebord du verre à ses lèvres.

Effectivement, c’était fort, mais pas suffisamment pour être trop écœurant. Vu les dires du barman, le Curtis se doutait bien que ce n’était pas de la grenadine ni quoi que ce soit du même acabit, mais au moins l’autre paraissait bien connaître son métier. Un professionnel, en somme. Autre bon point.
Mais l’ambiance failli déraper à cause d’une bête baston qui venait de prendre racine dans le bar, juste derrière Morgan.

Le susnommé se retourna sur son tabouret et eut juste l’occasion de regarder le barman fulminer et attraper les deux belligérants par le col pour mieux les balancer dehors. Eh ben, quelle force il avait ce colosse ! L’agent ouvrit grand les yeux mais au final, il ‘n’y prêta pas vraiment attention. Le plus important, ce n’était pas ça. Il reprit son verre en main, le sirotant à bonne vitesse, tandis que le propriétaire du bar – tout du moins, il en était parvenu à cette conclusion – revenait derrière son comptoir.

« Les gens ne savent plus se tenir, pas vrai ? ». A vrai dire, Morgan ne savait même pas pourquoi il avait balancé ça. Ce n’était pas un adepte des conversations – son ex-femme lui avait d’ailleurs souvent fait cette réflexion du temps où ils étaient encore mariés, tous les deux – et il ne savait généralement pas comment les commencer, en prime. Là, il avait tout simplement fait état de ce qu’il venait de voir, ni plus, ni moins. Si l’autre ne voulait pas lui répondre, au soi, ça ne l’aurait pas défrisé plus que ça. Chacun vivait comme il l’entendait du moment que ça ne portait préjudice à personne.


© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan Jeu 18 Fév 2016 - 12:05


“L'alcool tue lentement. On s'en fout.
On n'est pas pressés.”
Gilbert & Morgan

« Les gens ne savent plus se tenir, pas vrai ? »

Tu regarda l'homme qui était au bar. Eh bien, Tu n'aurais jamais vraiment cru qu'il allait taper la discut' tranquillement. Enfin, bon, les apparences sont trompeuses, ahah.

« C'est peu dire. Même en instaurant des règles, il y a toujours des abrutis pour croire qu'elles ne seront pas appliquées. Je sais pas, c'est trop compliqué de comprendre que dans les règles du bar, il y a marqué que s'il y a une bagarre, c'est dehors ? »

Tu soupire tout en regardant l'employé qui avait pu venir derrière qui ramassait les restes de verres et d'alcool sur le sol. Bon. Il lui filerait un pourboire à la fin de la soirée, car normalement, il aurait gardé les deux bougres et les aurait forcé à nettoyer leurs conneries et les aurait retenu parce que leur travail aurait été merdique niveau nettoyage, comme d'habitude avec les abrutis. Parce que contrairement aux apparences, tu es intransigeant sur la propreté de ton bar. Marre des lieux dégoûtant où il y a des soûlards qui cherchent les embrouilles, Tu veut un lieu tranquille et classe où tu peux faire son boulot de barman et vendre tes armes sans qu'on t'emmerde. C'était pas compliqué a comprendre. Tu choppe un verre et commence à l'essuyer avec un torchon propre.

« Je vous ressers quelque chose ? »

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan Ven 19 Fév 2016 - 19:24


“L'alcool tue lentement. On s'en fout.
On n'est pas pressés.”
Gilbert & Morgan

Avec toute cette agitation, Morgan n’avait même pas remarqué qu’il avait fini son verre presque cul sec juste après avoir parlé au barman. La réponse de ce dernier lui tira un presque sourire au coin des lèvres d’ailleurs. Et déjà, son homologue au physique de gardien de prison lui demanda s’il voulait reboire quelque chose. « Je vais attendre un peu pour ça, merci. »

Il voulait un peu sortir des sentiers battus whisky/vodka et donc réfléchissait à ce qui pourrait bien suivre par la suite. E  attendant que le cheminement de ses pensées ne se fasse,  il reprit la parole. « Peut-être qu’un ou deux chiens de gardes suffiraient à calmer les plus belligérants ? ». Avec Morgan, on ne savait jamais vraiment où commençait la blague et où se débutait la véritable pensée. A vrai dire, sur ce coup-là, lui non plus. Autant être honnête là encore, l’alcool faisait tout doucement effet sur l’ancien flic.

« Ça fait longtemps que vous tenez ce bar ? Je n’en avais jamais entendu parler avant. ». Loin de vouloir vexer celui qu’il voyait comme le proprio’ des lieux, il se renseignait, tout simplement. Il faut dire qu’il ne sortait quasiment jamais de chez lui alors bon, connaître des lieux hypes et branchés, ce n’était pas son genre. Oh là, non, pas du tout, même.



© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan Ven 19 Fév 2016 - 21:09


“L'alcool tue lentement. On s'en fout.
On n'est pas pressés.”
Gilbert & Morgan

« Je vais attendre un peu pour ça, merci. »

Très bien. Après tout, avec ce qu'il venait de boire, ce n'était pas une bonne idée de continuer a boire le même genre de cocktail plusieurs fois à la suite. Tu te souvenais très peu des fois où tu avait trop bu. En même temps, ça remontait à tellement longtemps... Maintenant tu connais tes limites en matière de boisson et tu les respecte. Celui qui te verra saoul à cette époque n'est pas du tout encore né.

« Peut-être qu’un ou deux chiens de gardes suffiraient à calmer les plus belligérants ? »

Tu affiche un sourire. Des chiens de garde. Tu n'en avait pas besoin, puisque tu faisait assez peur tout seul. Tu t'imagine quelques secondes avec deux berger allemand. Puis ensuite avec deux chien infernaux. Ouais. Nan. Ahah. Les chiens des enfers sont très mauvais et même Gilbert ne pourrait les empêcher de mordre quelqu'un. Pour ce qui est des chiens normaux... Il fallait s'en occuper, et Gilbert n'avait pas le temps pour ce genre de choses.

« C'est suffisant qu'ils aient peur du patron. Puis je n'aurait pas le temps de m'occuper de chiens. »

Tu ne te voyais clairement pas faire une promenade d'une heure tous les jours avec deux molosses au bout d'une laisse. Puis ça ne serait pas bénéfique pour tes affaires. De plus, ils laisseraient des poils partout, et tu as horreur que ton bar soit sale.

« Ça fait longtemps que vous tenez ce bar ? Je n’en avais jamais entendu parler avant. »

C'est vrai que généralement, seuls les habitués viennent dans ce bar. Parce qu'on va dire que tu ne tiens pas un bar tout a fait banal. Tu entretiens un trafic d'armes, quand même.

« Ce sont plus les habitués qui viennent dans le coin. Et la réputations du bar se fait par le bouches à oreilles. Exceptionnellement, j'ai fais faire des flyers pour la réouverture du bar, car j'ai du le fermer quelques temps pour faire des travaux suite à un incendie, il y a quelques temps. Cela explique donc pourquoi peu de gens en dehors du quartier le connaissent. Surtout que c'est un lieu malfamé, dans le coin. Personne n'a envie de se faire détrousser par des voyous en sortant d'un bar. »

Tu hausse les épaules.

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan Sam 20 Fév 2016 - 13:19


“L'alcool tue lentement. On s'en fout.
On n'est pas pressés.”
Gilbert & Morgan

Oh, alors le bar n’était connu que des habitués. Ceci expliquait cela. Une logique à part entière, sans doute. Morgan ne voyait rien à y redire. C’est vrai qu’il n’était pas vraiment dans ses habitudes que d’errer dans le quartier de la basse ville. Ou d’errer tout court, aussi. Car l’ex-flic avait tout de même des habitudes très ancrées et sortait très rarement des sentiers battus. Pour lui ce n’était pas dérangeant mais il savait pertinemment que d’autres ne comprendrait jamais sa manière d’aborder les choses. Chacun sa philosophie et tout ira pour le mieux. En théorie. N’est-ce pas ?

A entendre parler le barman, Curtis eut l’impression qu’il était rodé aux frasques qu’occasionnait le fait de tenir un bar, surtout dans le milieu. Tant mieux pour lui, il avait l’air d’avoir la tête sur les épaules. En tout cas, il avait confiance en lui et c’était en soit une très bonne chose. Au moins, il ne se laisserait pas emmerder. Ou alors, pas facilement. Sincèrement, l’agent C ne souhaitait pas particulièrement voir ce colosse énervé. Ce n’était pas une chose très agréable à voir pressentait-il. Bwarf, au fond, peu lui importait.

Il repoussa son verre, maintenant vide, un peu plus loin. Le barman était également assez conscient des choses. C’est vrai qu’il valait mieux éviter d’être un gringalet si on venait se perdre ici. Morgan n’avait pas ce souci, lui. Avec sa tronche inexpressive en quasi-permanence, il arrivait à faire peur même quand il était calme, alors… « C’est une logique qui se vaut. Au fait, je m’appelle Morgan. Et vous ? Enfin, si on doit se vouvoyer, bien sûr. »

Il ne savait jamais trop comment poursuivre un semblant de dialogue. Sans doute les deux hommes ne seraient-ils jamais réellement amis mais au moins, rien ne les empêchaient de discuter comme deux individus civilisés, par vrai ?



© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan Mar 8 Mar 2016 - 23:01


“L'alcool tue lentement. On s'en fout.
On n'est pas pressés.”
Gilbert & Morgan

Quand l'homme repoussa son verre, tu le récupéra pour le laver et l'essuyer. Oui, tu étais quelque peu maniaque sur les bords, surtout au niveau de la propreté. Personne n'aimerait aller dans un bar où les microbes pouvaient s’attraper rien qu'en touchant une table ou une chaise, alors pour ce qui est des verres... Autant dire que si un seul gramme de poussière se trouvait dans ton bar, c'est qu'il y aurait des problèmes de ménage que tu réglerais aussitôt, quitte à prendre le balais et à le passer toi même. L'aspirateur et la serpillière ne sont pas non plus des options. Tout y passe.

« C’est une logique qui se vaut. Au fait, je m’appelle Morgan. Et vous ? Enfin, si on doit se vouvoyer, bien sûr. »

Tu affiche un sourire qui se veux sympa.

« Pas la peine de se vouvoyer, je suis juste un patron et barman lambda parmi tant d'autres. Je m'appelle Gilbert. Ravi de te connaitre, Morgan. »

Tu tends ta main par dessus le comptoir. Car rien ne vaux une bonne poignée de main pour des présentations en normes. Après, rien ne dit qu'il deviendra ton ami. Mais avoir des connaissances, ça fait partie du métier, et c'est toujours pratique, à un moment ou à un autre, dans certaines situations que la vie offre. Peut être que tu le recroisera un de ces quatre, dans la rue, ou encore dans ton bar. L'avenir n'est jamais sûr.

HRP:
 

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: “L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan

Revenir en haut Aller en bas

“L'alcool tue lentement. On s'en fout. On n'est pas pressés.” | Morgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La ville basse :: Bar « The Gates of Hell »-
Partenaires
dabberblimp"

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit