.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Lun 14 Mar - 14:15


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


Je détestais me rendre dans les bureaux de la direction. Pourquoi ? Hé bien étant une doté, ils avaient un motif pour me renvoyer à tout moment. La S.A.D tout comme moi, détestait ces personnes et c'est bien pour ça qu'on les surveillait. Entre leur mur, je n'étais qu'un ennemi de plus à guetter. Comme j'en avais l'habitude, surtout quand j'étais stressée, je me triturais les doigts en espérant que ce ne soit pas de mauvaises nouvelles. J'attendais dans le couloir tout en réfléchissant à ce que je pourrais dire pour qu'ils me gardent avec eux. La porte s'ouvrit pour laisser un agent sortir et me demander d'entrer. Sans attendre, je m’exécutais.

- « Rassurez-vous, on vous garde. » prévenait un homme aux cheveux bruns. « On vous envoie même sur une affaire. Voici le dossier. » Il posa devant lui un groupe de feuilles recouvert d'une couche plastique. « Lisez-le rapidement, demain, on veut que vous soyez sur le terrain. »

J'avais donc prit la fameuse affaire en main et quittait les lieux pour m'installer à mon bureau afin d'examiner la situation. Des enlèvements suspects qui n'arriveraient qu'aux personnes qui se seraient portées volontaires pour un don d'organe ? Étrange mais je commençais déjà à me dire que si on m'envoyait, c'est parce que c'était dangereux et qu'un doté serait certainement derrière tous cela. Mon pouvoir permettait de contrôler la plupart des sur-hommes, ceux qui avaient hérité d'un don, comme moi. Et pour cause, je pouvais retourner leurs armes contre-eux tout en les affaiblissant. Ce qui était handicapant, c'est que cela m'atteignait également mais, j'avais pu travailler sur plusieurs affaires où j'avais été surprise de la qualité de ce pouvoir qui parcourait ma peau. Malgré ma nouvelle nature dont je n'arrivais toujours pas à me faire, je commençais à l'apprécier, rarement certes, mais ça arrivait. Je continuais sur mon idée : Si c'était moi qu'on envoyait alors qu'il y a beaucoup plus qualifié, c'était qu'un doté pouvait être dans la mêlée.

[…]

Je venais d'entrer dans mon 4x4 noir. C'était parti pour aller taper sur l'ennemi. J'étais toujours excitée à l'idée de me retrouver face à un danger. Je l'étais, car je savais que je pouvais le maîtriser, ou je m'en convainquais en tout cas. Je songeais d'hors et déjà au lieu où me rendre pour savoir si s'agissait uniquement d'une fausse alerte ou si une mauvaise histoire se cachait derrière. Il ne me fallut que cinq minute pour me rendre à l'hôpital où je garais mon véhicule. En entrant dans le hall principal, je me dirigeais vers l'accueil pour demander les noms de victimes notées sur le dossier. Aucun ne correspondait aux patients présents. Je me renseignais donc sur la fréquence des dons d'organes qu'il recevait dernièrement. Encore une fois, ce fut une réponse plutôt négative. Je savais que mes responsables avaient déjà dû se renseigner, mais je ne savais pas s'il y avait eu du nouveau depuis ou non. Maintenant, j'en étais sûre. Quelque chose se cachait derrière ses disparitions et il fallait d'abord que je trouve l'endroit où ces personnes pouvaient être retenues. Soudain, une idée illumina mes pensées : Ce quelqu'un qui recherchait des organes, devait forcément connaître la liste. Seuls les hôpitaux, laboratoires ou morgues pouvaient se renseigner sur celle-ci, car les donneurs étaient toujours référencés dans leurs dossiers. Je demandais donc qui s'occupait de savoir qui était donneur ou non. En ne m'étant pas présentée au préalable, la secrétaire médicale commençait à douter sur ma présence et réclamait des réponses. Comme d'habitude, je lui présentais donc un faux badge de policier et rétorquais pour en savoir plus.

- « Il s'agit d'un groupe médical... Qui les listes pour nous donner les informations de compatibilité... J-Je peux vous donner des noms si vous voulez. »

- « Uniquement ceux qui ont été absents récemment. » Répondis-je sur un ton calme afin de rassurer cette pauvre femme.

Elle m'avait donc fournie une liste d'absent plutôt petite que j'embarquais avant de retourner à ma voiture. Je n'avais pas d'adresse mais en passant quelques coups de fils, je les obtenais. Je me rendais donc chez chacun d'eux afin d'en savoir plus. Ce fût plutôt rapide, les dits-absents n'étant que trois. Je discutais un petit moment avec eux, me permettait de fouiller leur maison avec leur accords, car je n'avais pas de mandat, et repartais aussitôt. Cela se passait plutôt bien pour les deux premiers concernés, ce fut lorsque je me rendis chez le troisième que je me doutais que quelque chose clochait. Il n'était pas chez lui. Hors, s'il n'était pas chez lui, il devait travailler à l'hôpital. Le personnel demandait toujours des médecins car les patients se multipliaient souvent. Mais là non plus, il n'y était pas. Je commençais sérieusement à me méfier de cette personne. J'allais donc retourner à ma voiture mais quelque chose percuta ma tête.

[…]

Une vison d'abord très floue. Ma tête qui hurle qu'on lui a fait mal au vu de la douleur vive... De la lumière qui perce peu à peu mes pupilles et enfin... Une vue nette. Lorsque je me réveillais enfin, je me trouvais dans une salle, attachée, avec d'autres personnes dans le même état. Il s'agissait certainement d'un entrepot fermé car la seule source de lumière était de vieux néons accroché au plafond. Un homme cagoulé se tenait debout devant nous tous et demandait à ce qu'on m'accueille.

- « Elle est enfin réveillée ! Merci d'accueillir Elaine Bridge. » Il applaudissait tout seul avant de se pencher vers moi. « Merci d'être venue si tôt, ma belle. »

Je ne comprenais pas ce qu'il se passait dans l'immédiat, et pour cause, la douleur sur mon crâne m'en empêchait. Mais je savais que je n'étais pas cette Elaine et que celle-ci aurait dû être sa victime et se tenir à ma place. C'était donc comme ça qu'il accueillait... Il leur donnait rendez-vous chez lui et les assommait. Astucieux, la plupart de ses gens ne devaient pas le connaître, si une enquête s'ouvrait, on ne le rattacherait pas immédiatement. En plus, il était médecin... Qui penserait qu'un médecin leur voudrait du mal ? Il restait à savoir le motif qui leur donnait pour devoir les recevoir chez lui et pourquoi.


Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Sam 24 Déc - 18:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Sam 19 Mar - 22:18

Paroles en #6633ff

Another Day


- Un panini montagnard, siouplé.

Toute cette affaire m'avait fait oublier de manger quelque chose ce midi.

M'asseyant sur un banc, j'ouvris l'emballage du sandwich qui était à mon goût beaucoup trop cher comparé à sa taille. Aujourd'hui, ma journée était chargée, il fallait que je retrouve cette élève que l'école suspectait d'avoir filée à l'Anglaise pour rater un examen. Une élève de ma classe qui plus est, dans un examen que j'organisais, qui plus est.
Volatilisée pendant la pause d'un de mes cours.
Qui plus est.

Le cours de ce matin avait donc dù se passer d'une élève, marquée absente. Toutefois, personne dans l'école n'a sû la retrouver ou même la détecter au sein de l'établissement. Il n'en fallait pas moins pour qu'ils ne la considèrent comme faisant l'école buissonnière.

- Forcément que quand tu t'essayes à la téléportation, tu vas plus utiliser tes p.. PPPFT-T

Ma bouche était occupée à mordre dans le panini, mais mon esprit ne s'était pas rendu compte que je venais aussi de m'attaquer à une partie de l'emballage.
"Oh, mais pourquoi être aussi tra-Kacey ?", vous direz vous ? Dommage que ca se prononce "K-scie" et que ca fout en l'air la blague. C'est parce que c'est moi qu'ils ont mis sur le coup.

Oh, bien sûr, chercher des élèves n'était pas mon job, et les baby-sitting qu'on m'avait déjà fait faire m'avait permis de réaliser que je ne voulais pas d'enfant avant au moins d'être morte de vieillesse. Mais cette fois-ci, j'avais décidé d'en faire une affaire personnelle : Je connaissais plus ou moins la gamine et je l'imaginais mal fuguer de la sorte sans réelle raison. Et elle avait assez de connaissances en armes pour faire remonter la moyenne de sa classe de branleurs.

Mais retour au travail, je suppose.

[...]

Chercher une élève dans un endroit aussi vaste pouvait s'apparenter à une aiguille dans une botte de foin, c'est pour ça que ma priorité était de scruter tout effet de foule voulant se regrouper quelque part. Bien qu'il s'agissait d'une ville remplie de super héros, les gens restaient curieux lorsque quelqu'un apparaissait en face d'eux. Cela faisait bien 30 minutes que je roulais, et j'avais déjà couvert une grande partie des quartiers populaires. La dernière chose qu'il me restait à faire, c'était de me garer, enclencher la radio de la police et surveiller le moindre signe qui pourrait parler d'une fillette perdue dans les rues ou de cas d'apparitions brusques aux endroits les plus improbables. Je m'arrêtai alors à l'extrémité d'une ruelle vide, coupai le moteur, et commençai à tripatouiller la radio afin de trouver la fréquence, les grésillements masqués par les jurons que je lançais compte tenu qu'enclencher n'importe quelle foutue fréquence sur cette connerie de radio était un putain de foutoir complet, bordel de merde.

Les crépitements électroniques firent bientôt place à une voix parasitée, parlant de zones et de codes. Pas de doutes, c'était la bonne fréquence. Un autre bruit venait m'empêcher d'entendre clairement ce qu'il se passait, mais celui-ci semblait venir de derrière moi. Mes yeux se levèrent vers le rétroviseur, très mal ajusté étant donné que je m'en servais principalement pour me recoiffer. Un simple coup de main me permit de le replacer correctement, et de remarquer l'arrière d'une camionnette ouverte. Une livraison, huh ?

Du moins c'est ce que je pensais jusqu'à l'apparition d'une silhouette transportant un corps, déposant ce dernier dans l'arrière du véhicule, refermant les portes et se dirigeant vers la portière, démarrant finalement en trombe.

On ne pouvait pas s'occuper d'une affaire après l'autre dans cette ville de merde ?

[...]

Par chance, la camionnette de Sam Pepper ne m'avait pas vue. Tout ce qu'il m'avait suffit de faire, c'était de la suivre à distance, lui laissant quelques dizaines de mètres d'avance sans pour autant se faire distancer. Toutefois, j'avais eu à griller pas mal de feux. La cavale s'arrêta loin, très loin de là où j'étais en train de patrouiller : La camionnette garée non loin d'un bâtiment abandonnée m'avait distancé lorsque nous avions quitté les routes de ville. Il faisait encore jour, ce qui voulait dire que j'avais intérêt à être extrêmement vigilante là dedans. Appeler la police ? Fuck it, ils allaient mettre beaucoup trop de temps à venir, et faire leur "ouin ouin c'est en campagne ca va pourrir mes roues ouin ouin". Et puis, j'avais trop d'égo pour ça.

- Siri, annule mon rendez-vous de 18h30, je vais faire une visite guidée.

Je pénétrai dans les locaux, le sol grinçante pendant mon passage. Au moins, plus d'excuses pour ne plus jouer la carte de la discrétion. La pièce dans laquelle j'arrivai retourna dans les ténèbres une fois que la porte par laquelle j'étais passé se referma d'elle même. Une chance que mon oeil fasse vision nocturne.
La première pièce dans laquelle j'étais entré ressemblait fortement à une antichambre : la pièce en face de moi était ouverte de par un grand arc sans porte, mais était tout aussi sombre. Je pouvais percevoir des étagères et quelques néons défectueux clignotant sporadiquement. Cela devait être un ancien espace de stockage à coup sûr. Main droite sur le holster, j'avançai à pas de velours, les seuls bruits que je pouvais entendre venaient du résonnement métallique de mes pas, et du clignotement des lumières. Rien de mieux pour me déconcentrer.

Soudain, un claquement. Différents claquements qui résonnaient, rendant la chose impossible à localiser précisément, mais une chose est sûre, ca se passait par là où je me dirigeais.
Soudain, des bruits de pas. Quelque chose s'approchais de moi, et au vu de l'état des lieux, ca n'était pas un livreur de Chronoposte qui s'était paumé. Me plaquant contre un mur, ma main glissant sur ma ceinture jusqu'à atteindre ma matraque, j'attendais patiemment ce nouveau venu. Plus que quelques mètres...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Ven 6 Mai - 13:25


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


Je regardais cette pièce sans réellement comprendre où j'étais. Un entrepôt, cela allait de soit mais dans quelle partie de Laurel ? Je soupirais finalement en abaissant le visage. Décidément, j'avais le chic pour me retrouver dans ce genre de situation. Il fallait que je réfléchisse mais pour cela, je devais converser avec les autres. Plusieurs cerveaux valent mieux qu'un, cependant je ne pouvais me hâter à la tâche car le vilain était présent. Actuellement, il vérifiait l'état de ses plus anciennes victimes, cela me donnait peut-être une occasion de parler à mon voisin.

Sans attendre une seconde, je lui donnais un coup de coude pour qu'il me regarde. Lui aussi avait baissé le visage mais le redressa lorsqu'il sentit qu'on l'appelait. Il posa des yeux interrogateurs sur moi et je cherchais un moyen de lui expliquer mes pensées. Comme mes partenaires, j'avais la bouche bâillonnée d'une vieux chiffon et je ne pouvais m'exprimer librement. Je tentais alors de l'accompagner dans mes réflexion avec des coups d’œil mais celui-ci préféré regarder ailleurs plutôt que de me voir faire le pitre.

Si seulement je pouvais avoir des pouvoirs... Pensais-je en réclamant pour la première fois un don. Puis soudain, je me rappelais de ma nouvelle nature. Il suffisait que je touche quelqu'un de doté pour utiliser son pouvoir. Alors que je remontais ma manche le long de mon bras en frottant ce dernier contre mon dos, je parvenais à découvrir un morceau de ma chair. Je tapais une nouvelle fois du coude l'homme à mes côtés et zieutait nos deux bras. Heureusement pour moi, après quelques minutes d’incertitude il se colla contre moi et sa main toucha mon bras. Aussitôt, mes yeux devinrent blancs et je sentis en moi une grande puissance m'envahir... Enfin puissance... J'avais surtout l'impression qu'une multitude d'aiguilles entrait dans ma peau et lâchait un produit afin de me tuer. Cependant, je parvenais à me concentrer et tenta de penser ) plusieurs choses. Le feu ? Non, rien ne sortait de mes doigts. Contrôle des objets à distance ? Non car le chiffon qui m'obligeait à rester muette resta en place. Puis soudain, je remarquais la chemise d'une victime parsemée de fleur et soudain une pluie de pétales tombait tout autour de nous. Quel pouvoir... Intéressant pensais-je tandis que je me détachais de mon voisin. Je ressentais la fatigue et lui aussi... Au moins, j'avais essayé. Ce petit tour de passe-passe attira néanmoins l'attention du vilain.

- « M-Mais... Qu'est-ce que... » Il leva son visage vers le plafond et constatait qu'une multitude de pétale apparaissait et se laissait attirer par le sol. Cela disparu évidemment lorsque la jeune femme avait cessé le contact. « Oh... Mais je sais de qui vient ce prestigieux don... Glenn. Hé oui, ce charmant homme peut créer des illusions à volonté mais c'est étrange... Je t'ai pourtant mis un bracelet qui t'empêche d'utiliser ton pouvoir.  » Il se frotta le menton, réfléchissant à ce fameux phénomène. Il contourna mon fameux voisin et regardait ses poignets. Deux bracelets clignotaient effectivement, au vu de son expression confuse, je comprenais que rien ne clochait dans cette technologie. « Hum... »

Je retenais mon souffle, priant pour que nos mines pâles ne se fassent pas remarquer suite à l'utilisation de mon don. Néanmoins, j'étais certaine que notre vilain n'était pas un doté car il m'aurait également mis des bracelets s'il avait su... Et on ne peut savoir qu'en ayant des pouvoirs. Finalement, je ne sentis qu'un lourd coup frapper mon crâne et je laissais donc mon corps sombrer dans l'évanouissement.

[…]

Lorsque je me réveillais, une nouvelle fois, je constatais que mon voisin n'était plus là. Il n'avait pas changé de place, il avait également disparu. Je priais pour rien de grave ne lui soit arrivé, après tout, tout était de ma faute, il était hors de question qu'un innocent paye pour mes erreurs. Après quelques minutes, je remarquais également que je n'étais plus assise, mais debout et attaché contre un pilier. Il n'y avait pas que moi d'ailleurs, les autres détenus également.

- « Vous avez bien dormi ? » Ricana le brunet qui faisait le tour de la pièce afin de réveiller les dernières personnes. « Comme vous pouvez le remarquer, Glenn n'est plus ici. Il a été le premier a passer et bientôt, ce sera le tour de quelqu'un d'autre. »

Les expressions des autres se décomposèrent mais une mine d'interrogation les traversèrent également. Comme la rousse, personne ne savait de quoi il parlait mais personne ne voulait réellement l'apprendre.


Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Sam 24 Déc - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Jeu 12 Mai - 20:56

Paroles en #6633ff

Another Day


Pas le temps de réflechir.

Je me jetai sur le mec qui était sur le point d'apparaitre dans mon chap de vision. Bonne pioche, l'arme lourde dans ses mains et la balaclava me fit comprendre qu'il faisait partie des méchants. Joli choix d'arme, le coup dans les côtes qu'il m'asséna avec celle ci ne m'en faisait pas douter une seconde.

Tout en reprenant mon souffle, j'activai l'électricité de la matraque.
TRAITOR TIME.
Je voyais le type chercher quelque chose dans son dos. Son talkie walkie pour alerter ses petits copains, à tous les coups. Je tentai de lui asséner un coup droit dans le trapèze, arrêté violemment par son arme qui lui servait maintenant de sabre de fortune. Quelques étincelles jaillirent, juste assez pour le surprendre et lui faire lâcher prise.
Deuxième coup, droit dans l'estomac. Rien n'arrêta le choc, et le type rencontra le mur dos à lui, inconscient.

Un en moins.

Un AK-12. La version militarisée. Huh... Pas assez avancés dans leurs tenues, mais avec de très bonnes armes. Ces mecs devaient être financés par quelqu'un.

Le mec était suffisamment sonné pour que je puisse le fouiller tranquillement. J'y récuperais le talkie walkie, vidais ses chargeurs ainsi que son arme- des fois qu'il décide de se reveiller, puis le laissais à son sort, dans un coin. Il faisait assez sombre pour que personne ne le remarque avant un moment.

Je continuai de marcher un instant dans un couloir censé être obscur, m'aidant de la technologie de mon oeil pour me guider, me servant du moindre indice pour trouver mon chemin. Ce n'était pas particulièrement grand, mais les pièces manquaient grandement de personnalité..

- Comme vous pouvez le remarquer, Glenn n'est plus ici. Il a été le premier a passer et bientôt, ce sera le tour de quelqu'un d'autre.

Enfin. La voix venait de la pièce d'à coté, là où il y avait de la lumière. Il y avait aussi un certain écho dans ses paroles : Cela devait être une grande pièce, espérons qu'il n'y ai pas plus de loubards.

Arme en main, je décidai de m'incruster à la fête.

- Yo. Peu importe ce qu'il se passe ici, vous êtes tous en état d'arrestation.

Qu'est ce qu'il se passait ici ? Bonne nouvelle, ils n'avaient pas l'air agaçé, mes chances d'être tombé sur un de ces donjons sexuels bizarres s'amenuisaient. Je visais désormais la seule personne qui n'était pas attachée.

- J'imagine que c'est à vous que je dois m'addresser pour complimenter le chef. Tenez, voici mon badge.

L'une de mes mains quitta le pistolet quelques instants pour atteindre la poche de ma veste... Avant de n'en ressortir qu'un brillant doigt d'honneur.

- Oups, ce n'est pas un badge, c'est juste mon doigt levé dans votre direction. Dommage, on dirait que je ne suis pas une officière, rien ne m'empèche de vous coller une bastos au moindre mouvement brusque et d'appeler ça de la légitime défense.

Visant toujours le pauvre type, je jetai un regard sur les autres pauvres types qui étaient attachés. Pas de traces de l'élève que je venais chercher, ce qui me rassurait autant que cela m'inquiétait. C'était quand même drôle de tomber sur ce qui semblait être un trafic d'humains alors que je passais dans le coin chercher quelqu'un d'autre.

- Tiens, t'es un grand garçon, mets toi ça. Dis-je, lui lançant une paire de menottes que j'avais accroché à ma ceinture. Je ne pense pas que j'avais le droit de les passer aux poignets du gens, mais je ne les avais prévu qu'au cas où l'élève ne voudrait pas rentrer.

Mon attention se porta subitement sur l'une des personnes encore attachées. Oh, j'étais sûre que je l'avais déjà vu quelque part. Une criminelle ? Une meuf que j'avais vu au salon de coiffeur ? Le fichier de police intégré à mon oeil allait vite pouvoir me donner une réponse. Rien du coté des dossiers criminels. Tant mieux, je n'avais qu'une seule paire de menottes de disponible.

- Gardez-le en vue pendant que je vous détache.

Je commençais par la rousse qui me donnait des airs de déjà-vu. Apparemment, plusieurs cordes la maintenait attachée, notamment au buste, au ventre et aux jambes. Ses mains étaient aussi attachées dans son dos.
Mon Karambit allait la sortir de là, tandis que je me placait devant elle. J'allais tout d'abord la libérer du poteau, puis ses mains..
La lame commença à entailler le cordelage. Les noeuds ainsi que leur épaisseur allait me prendre du temps.
Je relevais les yeux en direction de la captive. A ce moment, je crois que nos regards se croisèrent, juste l'espace d'une seconde.

Ce regard.
Merde, je le connaissais, ce regard.

- ...Lou ?

-------------------------------------

- ... Lou ? Yo, Lou ?

Non, elle ne m'écoute pas.
On s'était assises cote à cote sur un banc, juste le temps pour moi d'attacher mes cheveux. Je fermai les yeux et lâchai un soupir d'exaspération, jusqu'à avoir son attention à nouveau.

- Geez. Je disais donc. Dis-je, en replaçant ma casquette. C'est ce soir la pluie d'étoiles, tu viens toujours hein ?

Je rouvrai les yeux en direction de la Rousse. Cela faisait un moment que je la connaissais maintenant, et bon sang on s'était connu d'une manière bien étrange. Sans ça, on ne se serait probablement jamais adressé la parole. Elle aurait même été une de ces personnes dont je me serais moqué avec les autres abrutis que je fréquentais.
J'étais dans le groupe des "cools kids" comme on le disait. Les gens populaires qui semblaient être comme les 5 doigts de la main mais qui n'hésitent pas à parler dans le dos de chacun. Oh, j'étais consciente que j'étais une connasse parfois.. C'est pour ça que je savais qu'aucun autre de mes "amis" n'allaient être intéressés : Tout ce qui ne concernait pas le sport ou de pouvoir se bourrer la gueule sans avoir besoin de montrer sa carte d'identité.
On allait être seules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Jeu 12 Mai - 22:19


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


- « Yo. Peu importe ce qu'il se passe ici, vous êtes tous en état d'arrestation. »

Alors que je relevais mon visage pour regarder d'où venait cette voix familière, je constatais qu'une femme venait d'entrer. Une femme que je connaissais... Il ne me fallut que quelques secondes pour comprendre qu'il s'agissait de mon premier amour. J'abaissais alors les yeux, priant pour qu'elle ne me reconnaisse pas. D'une part car maintenant que j'étais une doté, j'avais tendance à me négliger et d'autres parts : Je n'avais pas besoin de me souvenir de faits divers et variés qui pourraient contrarier ma mission.

Dans l'immédiat, on pouvait plutôt dire que cette blonde séduisante était en train de me sauver mais je ne voulais pas lui donner raison, alors je restais discrète. Je la laissais totalement faire, elle avait l'air de savoir où elle mettait les pieds. J'espérais plutôt m’éclipser rapidement une fois mes mains détachées. C'était d'ailleurs ce qui était en train de se produire, elle s'était approchée de moi pour défaire mes liens, comme elle avait pu le faire avec d'autres prisonniers tantôt et comme elle continuerait jusqu'à ce que la salle soit vide.

Il ne nous fallut qu'un regard. Un satané regard pour qu'elle daigne enfin me reconnaître. Il fallait dire que jusqu'à maintenant, j'avais essayé de zieuter ailleurs afin de l'éviter.

- « ... Lou ? »

Je restais là, silencieuse. J'avais l'impression que le décor autour de nous était loin... Que les autres prisonniers n'existaient pas et que je me retrouvais seulement avec ce professeur sexy, avouons-le.

- « Kacey... C-Ça fait longtemps ! » Balbutiais-je tandis que je parvenais à libérer mes mains avec un coup de pouce. Je frottais mes poignets endoloris sans détacher mes yeux verts de ce joli minois. C'est quand on retrouve une personne qu'on pensait avoir définitivement virée de sa vie que l'on se rend compte à quel point elle nous avais manqué.


Je m'étais préparée depuis longtemps. J'avais même écrit un petit papier pour me rappeler de ce que je devais dire. J'étais prête à avouer mes sentiments à ce garçon dont je n'avais que d'yeux. On s'était donné rendez-vous devant l'école après les cours, une fois que tous les élèves seraient partis. Plus les minutes de la pendule située au-dessus de la porte de ma classe avançaient et plus je sentais la panique monter. Jon, mon meilleur ami de l'époque m'épaulait afin de m'encourager. Il se moquait même de ma niaiserie et me rassurais en me disant que de toute façon, il serait là pour m'encourager. Cependant, il ne savait pas qui était l'élu de mon cœur et ce serait la grande surprise pour tous. Moi, Lou toujours réservée et maladroite allait enfin me libérer de ce fardeau qu'était l'amour.

Lorsque la cloche annonça la fin de la journée, il me fallut quelques secondes de plus pour réaliser de ce que je m'apprêtais à faire. Après une dernière inspiration, je m'élançais dans le couloir afin de regagner la sortie. Jon se tenait derrière moi et me soufflait des plaisanteries afin de me détendre mais cela provoquait plutôt l'effet contraire. Lorsque je regagnais le hall, je remarquais que j'étais seule. Je ne savais pas quand mon meilleur ami m'avait lâché mais je me doutais qu'il était caché quelque part et qu'il ne raterait aucune seconde de ma prestation.

Je remarquais alors que l'élu de mon cœur me rejoignait. Je devenais rouge pivoine lorsqu'il m'adressa un signe de politesse. Je restais longuement là à le regarder sans pouvoir dire quoi que ce soit. Finalement j'abaissais les yeux afin d'éviter son regard et pouvoir déballer mon sac.

- « J-Je voulais juste te dire que je suis amoureuse de toi depuis la rentrée scolaire... J'aimerais qu'on sorte ensemble ! E-Enfin si tu le veux ! »

J'étais tellement paniquée que j'avais fermé les yeux. J'avais juste crié ce dialogue sans me douter une seule seconde que mon interlocuteur était parti, car il avait été rappelé par son professeur. Au lieu de cela, lorsque j'ouvris enfin les paupières, je remarquais qu'une jeune fille blonde se tenait devant moi.

- « Euh... »

Je restais bête tandis que Jon me rejoignait pour me féliciter. Gênée, je l'avais simplement laissé hurler que j'étais lesbienne et qu'il m'aimait encore plus comme cela, sans savoir que d'autres élèves encore présents ne se gêneraient pas pour reprendre la rumeur.

[...]

Le lendemain matin, je m'étais fait toute petite. En arrivant, je sentais des regards pesants sur ma personne mais je préférais les ignorer. Évidemment, mon meilleur ami ne se fit pas prier pour m'annoncer la nouvelle : Aux yeux des autres, j'étais devenue populaire grâce à mon homosexualité. Apparemment, les élèves auraient apprécié que je m'assume et forçaient la main à cette blonde dont je ne connaissais même pas le nom pour qu'elle accepte ma requête. J'avais l'art de me retrouver dans des situations gênantes.

Le reste de la journée, je la passais dans la bibliothèque. Le seul endroit isolé où on me laisserait tranquille.

Ce fut lorsque je rentrais chez moi que je découvrais mon père assis sur le canapé, bras croisé et le regard furieux. Je me demandais ce qu'il se passait et si j'étais la cause de cette expression. Je devinais rapidement la réponse.

- « Je rentre du travail après une dure journée... Je suis épuisé et j'apprends que ma fille sort avec une autre fille ?! »

Je me demandais bien comment cela avait pu remonter jusqu'aux oreilles de mon paternel mais je ne mis pas longtemps à deviner que mon frère se cachait derrière cela. Dans l'immédiat je ravalais simplement ma salive, prête à encaisser un savon.

- « Je ne pensais pas que tu étais comme ça... » Continuais mon interlocuteur tandis que son ton se faisait de plus en plus dur. Puis soudain, il se radoucit et affichait un large sourire : « Je veux que tu l'invites à la maison demain ! Et pas d'histoire, je veux connaitre cette fille. »

[...]

J'avais paniqué toute la soirée. Comment je pouvais demander à cette inconnue de venir chez moi... Comment je pouvais lui dire de se faire passer pour ma copine ?! J'avais fait les quatre cent pas dans ma chambre sans réellement trouver de réponse. Je supposais d'y aller au culot et de voir ce que cela donnait. J'avais même préparé une excuse en cas "d'empêchement".

Dans l'immédiat je rejoignais juste celle-ci afin de lui faire parvenir ma proposition. Encore une fois, ce fut une épreuve, il me fallut du courage pour l'aborder mais lorsque cela fut fait, j'avais simplement refait la même chose : déballer mon sac.

- « Je t'ai noté l'adresse sur ce papier, si tu as envie de venir. » Avais-je terminé par dire en tendant le dit papier. J'avais même ajouté que mon père était flic et qu'il était déconseillé de divulguer mon adresse à tout vas.


Je détachais finalement mon regard de Kacey et je reprenais le contrôle de mon être. J'étais ici en mission, il était temps que je m’exécute. Pour cela, je devais savoir ce qui avait amené mon ex-copine à venir dans ce genre d'endroit.

- « Au fait... Qu'est-ce que tu fais là ? »

Alors que les autres détenues évacuaient la salle, il ne restait bientôt plus que les deux femmes dans la pièce. Le silence s'était de nouveau installé mais des pas pressé dans le couloir venait rompre celui-ci. Il était temps de déguerpir ou au moins : se cacher. Sans me soucier de quoi que ce soit, j'attrapais la main de mon interlocutrice et je nous emmenais vers une porte dissimulée dans le fond. Heureusement, elle était ouverte.


- « Geez. Je disais donc. C'est ce soir la pluie d'étoiles, tu viens toujours hein ? »

Je repensais à cette histoire de relation "obligée" à cause de futilités lycéennes. J'étais dans les nuages lorsque Kacey m'avait posé cette question mais lorsque je revenais enfin à moi, je hochais simplement la tête.

Finalement, malgré le malentendu et cette comédie constante à se faire passer pour un couple, j'avais appris à apprécier ce bout de femme. Voir la pluie d'étoiles filantes avec elle ? C'était un peu comme un rêve de petite fille où j'espérais que quelque chose de romantique se produise.

- « Viens me chercher ce soir, je me ferais belle en attendant ! » Murmurais-je sur un ton humoristique, faisant allusion à notre faux couple. Sur ces paroles, je lui embrassais la joue et je rentrais effectivement chez moi pour me préparer. Sur le chemin de la maison, je n'arrêtais pas de repenser à mes allusions et je remarquais alors que mon cœur se serrait dans ma poitrine. Cela faisait trop longtemps que je jouais la comédie et durant ces trois mois où nous faisions semblant, je réalisais que je n'avais jamais été aussi sincère dans ma gestuelle que dernièrement.


Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Sam 24 Déc - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Lun 23 Mai - 21:12

Paroles en #6633ff

Another Day


- Au fait... Qu'est-ce que tu fais là ?

Mmh.. Question compliqué, me voilà. Comment répondre ? Elle ne me croirait jamais si je disais qu'il s'agissait là d'un pur hasard. Pire, elle pourrait se fâcher si je lui avouais que je n'avais absolument pas l'intention de sauver qui que ce soit aujourd'hui, et que si j'avais su que c'était elle qui était retenue prisonnière ici, je serais restée commander un dessert avec mon panini.

- Ils font des soirées échangistes plutôt cools ici, d'habitude. Je pensais pas qu'aujourd'hui, c'était spécialement réservé pour le bondage.

Kacey restait Sassy. Une réponse parfaite.

- Peu importe. L'important, c'est le fait que je sois arrivée...

-----------------------------------------------

... qu'on soit arrivés juste à temps !

Okay, j'avais mal calculé le temps que ce fameux "raccourci" nous prendrait, mais l'important était que nous étions arrivés juste à temps pour l'évènement. A peine étions-nous assises dans l'herbe que les premières étoiles filèrent dans le ciel obscurci. Que le spectacle commence !
J'avais eu les bons tuyaux pour trouver cet endroit désert, vide de monde. Il nous avait fallu passer dans quelques branchages, deux-trois ronces, mais le petit nid en valait la chandelle : D'ici, nous pouvions voir le ciel tout en étant abrité. L'herbe, protégée par les feuilles, était sèche, ce qui était un bon point de la part de mère nature.

J'avais gardé les mêmes habits, une manière pour moi de lui dire "Hahah je t'emmerde avec tes réflexions ambigues", même si une couverture n'aurait pas été de trop, pensai-je en grelottant.

-----------------------------------------------

Le reste des prisonniers s'échappèrent par où j'étais rentré, emmenant le scientifique par la même occasion. Ils allaient être recueillis par la police que j'avais contacté via le smartphone.. Si jamais ils daignaient se bouger le cul. Je dégainai mon pistolet, le gardant baissé pour le moment : Si il y avait d'autres bad guys dans le coin, il allait falloir qu'on s'en occupe sans leur aide.

Lou m'avait emmené dans une planque, un endroit dans le noir et difficile à trouver. J'imagine que son plan était d'attendre patiemment que les méchants s'endorment. Dommage, j'avais prévu de leur sauter dessus dès lors qu'ils montreraient le bout de leur museau.

-----------------------------------------------

Là où nous étions, seules les lueurs des étoiles filantes pouvaiaient brièvement nous éclairer. Je jetai un oeil à Lou, assise à ma droite.

Cela faisait un moment que je la regardais. Je sentais que mon coeur sautait un battement lorsque son visage s'éclaircissait. On jouait la comédie depuis bien longtemps, suffisamment pour que cette simple pensée me traverse : "Et pourquoi pas ?".

- Lou, je vois deux façons de finir cette nuit : On peut admirer la vue, puis partir chacun de notre coté une fois que le spectacle sera fini, et se revoir demain pendant pendant la pause, ca me conviendrait très bien. Mais un jour ou l'autre, l'une d'entre nous trouvera vraiment quelqu'un avec qui se mettre, et il faudra arrêter ce qu'on fait.

J'avais de la chance de n'avoir aucune gêne pour être aussi directe.

- Ou bien, tu me laisses te prendre la main en fermant les yeux... Mais je ne peux pas t'assurer de la suite.

----------------------------------------------

C'est drôle, c'est quand on retrouve une personne qu'on pensait avoir définitivement virée de sa vie que l'on se rend compte à quel point elle...
Attendez.

...En fait non.

Oh, une méchante idée venait de me traverser la tête. Quelque chose que j'avais envie de lui dire depuis un moment mais dont je n'avais pas eu l'occasion. Oh, c'était clairement pas le moment de déclencher un énième crêpage de chignon, cat fight, peu importe comment vous voulez l'appeller... Mais tant pis, c'était plus fort que moi.

- Et toi.. T'as ruiné d'autres vies dernièrement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Ven 27 Mai - 14:22


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


- « Peu importe. L'important, c'est le fait que je sois arrivée...
- Tu sais, je m'en sortais très bien tout seule. » Soufflais-je tandis que je m'avançais doucement dans le petit couloir dans lequel nous étions caché.

Il y avait un long escaliers tourbillonnant. On avait le choix : Monter ou descendre. Personnellement je pensais plutôt à descendre. Je jetais des coups d’œil à mon ex-petite amie tandis que me penchait par dessus la rampe, pour finalement regarder les étages d'en dessous. Il y avait des portes mais je n'arrivais pas à savoir si elles étaient verrouiller ou non. Le mieux était d'aller vérifier directement.

- « Et toi.. T'as ruiné d'autres vies dernièrement ? »

Je me redressais. Fixant cette silhouette sans réellement comprendre la question. Était-elle sérieuse ? Se souvenait-elle du fait qu'elle était partie ? En laissant mon pauvre petit cœur en peine derrière elle. Néanmoins, malgré ce pic qui avait simplement réussi à me faire buger, je lui adressais un charmant sourire. Si c'était un jeu que tu voulais, tu l'aurais.

- « Hé bien écoute. Je suis avec quelqu'un en ce moment. Elle est grande, blonde, franche. Un peu comme toi... Mais sans la lâcheté derrière. Et toi ? Ah non, je m'en fiche. »

Et mon expression redevenait aussitôt froide. J'avais pensé qu'elle me manquait ? Je regrettais ces songes. Il était hors de question que je me fasse une nouvelle fois avoir par cette gueule d'ange. Dans l'immédiat, il fallait plutôt se concentrer sur la mission.

Sans demander l'avis de ma partenaire et sans réellement m’intéresser à son cas, je descendais d'un étage et m'approchais d'une des portes. Bloquée. Je me concentrais donc sur la seconde qui elle, était ouverte. Je la poussais tout doucement puis jetais un coup d’œil à la salle sur laquelle elle donnait. Aucun bruit. Je m'insérais discrètement dans la pièce quand soudain, j'entendis quelqu'un approcher. Non pas quelqu'un... Un groupe. Visiblement, l'alarme était lancée au sein de cette équipe. Il fallait que je sois très prudente.


J'avais mal aux jambes, mon souffle était court et j'avais l'impression d'avoir passé trois bonnes heures à marcher... En fait, ce n'était pas qu'une impression. Alors que je jetais des regards légèrement furieux contre ma partenaire, j'étais bien contente d'avoir atteint ce fameux endroit. Je me laissais tomber par terre, trop épuisée pour que mes jambes ne me soutiennent plus. Même si j'avais passé le trajet à râler, je ne pouvais pas nier les faits : L'endroit était beau.

- « Tu as de la chance qu'il commence juste ! »

Je me redressais doucement tandis que Kacey s'installait à mes côtés. Je relevais mon visage vers ses lumières éphémères et assourdissantes tandis qu'un large sourire illuminait mon visage. Niais, j'étais très niaise mais je m'en fichais.

Alors que je déviais de temps en temps mon regard vers ma partenaire, je constatais que celle-ci était frigorifiée. Je ricanais dans mon coin tandis que j'avais pensé à ce petit problème. En fouillant dans mon sac, je sortais une veste en laine que je lui tendais.

- « Tiens. Je savais que tu allais regretter de ne pas avoir mis de veste. Heureusement que tu as une charmante "petite copine" pour t'aider. »



Recroquevillée dans ma petite cachette, j'attendais que la vague d'inconnus soit passée. Il était hors de question que je me fasse prendre. Il fallait que je montre que j'avais une place dans la S.A.D et pour cela, il fallait que je mène à bien cette mission. À commencer par protéger mes alliés.

Bien que j'en voulais à Kacey pour sa réflexion, je ne pouvais pas la laisser dans le pétrin. Alors, lorsque je fus enfin seule dans la salle où j'étais, je sortais dans le couloir précédemment emprunter pour vérifier qu'elle allait bien.


- « Lou, je vois deux façons de finir cette nuit : On peut admirer la vue, puis partir chacun de notre coté une fois que le spectacle sera fini, et se revoir demain pendant la pause, ca me conviendrait très bien. Mais un jour ou l'autre, l'une d'entre nous trouvera vraiment quelqu'un avec qui se mettre, et il faudra arrêter ce qu'on fait. » Un temps de silence. « Ou bien, tu me laisses te prendre la main en fermant les yeux... Mais je ne peux pas t'assurer de la suite. »

J'étais restée là, bête, pendant presque cinq longues minutes. Suffisamment pour que les feux d'artifice fassent une brève pause. Pendant que le silence reprenait possession de l'endroit et que l'obscurité effaçait le décor, j'osais enfin parler.

- « Je te laisse prendre ma main... » Soufflais-je tandis que je glissais celle-ci contre la sienne. « Je ferme les yeux. » Continuais-je en fermant mes paupières. « Et je peux t'assurer de la suite des événements. Je vais t'embrasser. Et puis si tu es d'accord, je vais même faire plus que cela. »

Alors que j'approchais mon visage du siens, nos lèvres se frôlèrent. Puis se touchèrent chastement, tandis que je n'osais pas aller plus loin. Tandis que je prenais mon courage à deux mains, ma main qui s'était précédemment liée à la sienne se glissa sur la nuque de ma future amante, tandis que j'osais enfin lui dévorer les lèvres passionnément.

Alors que j'étais totalement transportée par nos actes, je n'avais pas remarqué que les feux avaient reprit et illuminaient cette scène avec une certaine beauté.


- « Kacey ! Bouge toi ! » Murmurais-je alors qu'un autre groupe venait d'emprunter une porte quelques étages plus bas et fouillait petit à petit les escaliers en n'épargnant aucune salle ouverte.


Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Sam 24 Déc - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Sam 28 Mai - 4:51

Paroles en #6633ff

Another Day


- Hé bien écoute. Je suis avec quelqu'un en ce moment. Elle est grande, blonde, franche. Un peu comme toi... Mais sans la lâcheté derrière. Et toi ? Ah non, je m'en fiche.

Tristesse et désolation. Je ne m'attendais pas vraiment à ce genre de réponse, mais j'imagine que j'avais tendu la perche.
C'était bien qu'elle ne me demande pas comment j'allais, je ne me voyais pas trop parler de mon ancien travail dans les specs, ni de mes relations. J'aurais eu un peu honte de dire que j'étais devenue prof dans une école, comme si ma rétrogradation sociale avait été un puit sans fond dans lequel je me serais jetée, une pierre attachée au cou.

- Ouais, parlons de ma lâcheté légendaire qui vient de te sauver le cul en t'évitant de te faire changer en condiment mac donald par un genre de scientifique fou. Je doute pas que tu t'en sortais à la perfection, Glenn te félicite pour ton professionnalisme.

Okay, je n'avais aucune idée de qui était ce Glenn, mais j'avais entendu le gars parler de lui lorsque j'étais entré dans la pièce. J'en déduisais qu'il avait été le premier à subir je-ne-sais-quoi. Quoi qu'il en soit, il ne fallait pas s'attendre à le voir en un seul morceau dans une autre pièce, en train de siroter un café.
"Docteur Glenninston, je présume ?"

J'avais haussé la voix au fur et à mesure que je la voyais s'éloigner. Elle s'en fichait surement un peu de ce que je disais, et j'aurais eu la même réaction vu que tout cela n'apportait rien qui pourrait nous aider. Il y avait encore un nombre incertain de gardes, et ils n'allaient pas être content en voyant que leur boss et les prisonniers n'étaient plus là.
J'étais à nouveau seule, Lou étant partie chercher je-ne-savais quoi. C'était le moment idéal pour tenter de contacter quelqu'un, voir si il était possible d'avoir des renforts immédiatement.

- Allô ? Central ? Il y a quelqu'un ? La liaison directe avec l'école était bien pratique, elle m'avait sauvé les miches lors de ma mission au Mexique, et c'était une solution que je ne devais pas prendre à la légère.

--------------------------------------------------------

Ce fut lorsque nos lèvres se joignèrent que je réalisai qu'il y avait plus doux que cette soirée. Je romptis le baiser un instant, récupérant ma casquette pour venir la placer sur sa tête : Si nous allions partager des choses ce soir, il fallait bien commencer quelque part.

- Elle te va beaucoup mieux qu'à moi. Je souriai, reliant à nouveau nos lèvres.

Au départ assises cotes à cotes, Jje me rapprochai progressivement d'elle, ramenant la couverture qu'elle m'avait ramenée sur nous deux; En soi, c'était pour feu vert pour la s..
- Kacey ! Bouge toi !

-------------------------------

Hein ?

Merde, c'est vrai. Focus, Kacey, focus.

Okay, si je comprenais bien la situation.. ou bien on descendait et nous allions devoir faire face à de la résistance, ou bien on montait sans savoir où on allait atterir. Probablement le toit.
Mmh, le toit...

Ca me donnait une idée. J'agrippai la rampe et entamai les premières marches en direction de l'étage supérieur. Puis, tournant la tête vers Lou :

- Vers le toit. J'ai un moyen pour nous faire sortir de là.

Il fallait se dépecher, l'obscurité des lieux offrait une couverture idéale, et l'escalier tourbillonnant allait nous permettre de nous mettre à couvert au cas où on finirait malgré tout par se faire repérer.

Enchainant les marches 4 à 4, j'ouvrais brusquement la toute dernière porte, la plus haute. Bingo, on était sur le toit. Une partie plate, une autre partie couverte de tuile et légèrement inclinée, et, à vue d'oeil, très fragile.

- Okay, cool. On va descendre par ici. Constatais-je, en regardant la hauteur du bâtiment. On devait approximativement être au 4eme ou 5eme étage. J'agrippai ma ceinture et activai le grappin : On allait descendre en rappel. J'espère que t'as pas le vertige.

Il n'y avait pas beaucoup d'accroches, à part peut être la porte : De l'intérieur, la poignée ressemblait à celle d'une issue de secours, il suffisait d'ouvrir la porte, accrocher le grappin, et espérer qu'il y ait assez de corde pour que l'on ait pas à se laisser tomber de trop haut.

- Va falloir que tu t'accroches à moi, t'auras juste à t'imaginer que c'est ta copine, la lâcheté en moins.

Ce que je fis. J'accrochai donc le cordage à la porte, testai rapidement le lest en tirant dessus, puis tirai la corde jusqu'au bord de la toiture avant de tendre la main en direction de la jeune femme. Allez Lou, accroche toi. Non, pas sur cette épaule, j'ai encore mal. L'autre. Voilà.

Et nous étions parti. Pas besoin de lui rappeler de s'accrocher, je le lui avais dis suffisamment. J'hésitais à lui dire "C'est un pistolet dans ta poche, ou tu es contente de me voir" mais la situation était déjà aussi tendue que ce avec quoi nous nous balançions. Il fallait descendre petit à petit, mais se dépecher avant que le groupe n'atteigne lui aussi le toit et se demande à quoi sert cette corde qui pendouille et décide de la couper.
La corde faisait d'étranges bruits qui ne me disait rien qui vaille. C'était dù au fait que le cordage arrivait au bout, pas vrai ?
La descente s'arrêta brusquement, confirmant mes dires.

- Mh.. On manque de cordage pour le voyage jusqu'en bas, prépare toi à s-
Malchance oblige, nous nous étions arrêté pile en face d'une des fenêtres. Devinez qui est de l'autre coté, armes levées sur les deux silhouettes accrochées à un fil, prêts à faire feu.
Pas le temps de réflechir, j'agrippai mon couteau et coupai brusquement la corde.

- TERMINUS TOUT LE MONDE DESCEND

...
Plus de peur que de mal.
Du moins, si l'on pouvait comparer des hommes armés qui nous tenaient en joue à une chute de 3 mètres sur des graviers, sur le dos.
Lou s'en sortait mieux, elle avait atteri sur mon ventre. Tu peux dire merci à mon panini, c'est lui qui t'a amorti.

D'abord l'épaule, puis les côtes, maintenant le dos. D'ici la fin de la semaine, j'allais me mettre en arrêt maladie.
- C.. C'est le dos qui.. a pris.. C'est pas le plus important.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Sam 4 Juin - 22:23


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


- « Ouais, parlons de ma lâcheté légendaire qui vient de te sauver le cul en t'évitant de te faire changer en condiment mac donald par un genre de scientifique fou. Je doute pas que tu t'en sortais à la perfection, Glenn te félicite pour ton professionnalisme. »

Glenn ! Mais oui. Il fallait retrouver les otages encore séquestrés. Si j'avais mordu ma joue pour ne pas répondre à son commentaire, je préférais me concentrer sur ma mission. Je devais le retrouver. Dans l'immédiat, il était plutôt temps de partir...


- « Dit, tu seras toujours là pour me soutenir hein ? »

Je penchais ma tête sur le côté tandis que je dégustais mon sorbet. Assise sur un banc de la place publique, je regardais cette blonde sexy sans me gêner. Cela faisait combien de temps maintenant que nous étions ensemble ? Deux mois. Deux mois où je me sentais pousser des ailes. Deux mois où je comprenais enfin ce que le mot amour voulait dire. Deux mois où je n'avais pas honte de montrer aux autres qui j'étais car une cavalière était prête à bondir pour me protéger en cas de pépin.

- « J'veux dire. Mes parent le savent, c'est cool. Ils m'encouragent mais j'ai l'impression que le fait d'être lesbienne a allumé une étincelle. Une étincelle qu'il n'aurait jamais eut si je ne leur avait pas dit. Comme si, d'un coup, j'avais de l'importance. » Je marquais un temps de pose. « Rooh, puis laisse. Ça doit être mon imagination. »

Je venais embrasser ses lèvres juste avant de retourner siroter ma glace fraîche.


Je revenais finalement à moi. J'étais sur le toit, toujours aux côtés de cette blonde sans réellement savoir comment j'étais arrivée là. Tant pis, il était trop tard pour rebrousser chemin. Sans me poser de question, je m'accrochais à sa taille et je la laissais faire.

Décidément, être à ses côtés avait tendance à me faire oublier certaine chose. Comme mon grappin. Dans tout les cas, cela n'aurait servit à rien car je restais accroché à cette taille de peur de la laisser tomber une nouvelle fois. Idiot n'est-ce pas ? Tout à fait. Alors que nous nous écrasions au sol, lamentablement, elle plus que moi, je jetais un coup d’œil vers notre point de départ.

- « - C.. C'est le dos qui.. a pris.. C'est pas le plus important. »

Je me redressais simplement tandis que je dépoussiérais mon baggy. Je lui jetais un petit coup d’œil avant d'ajouter sur un ton très taquin.

- « Perso je n'ai rien sentie. »

Alors que j'allais reprendre ma route, je pensais à un petit détail. Glenn. Je ne l'avais pas secouru. Il pouvait être n'importe où. Il fallait que je rentre une nouvelle fois dans cette bâtisse pour le sortir de là, ou du moins, trouver des indices sur sa cachette. Qui plus est, il ne devait pas être le seul doté dans cette galère.

- « Je dois retourner dedans. Tu me suis ou tu me laisse me débrouiller ? »

Je me retournais vers Kacey, le regard sérieux. Oui, il fallait que je remette les pieds dans cette galère. Sinon, le S.A.D ne me laisserait jamais accéder à leur locaux. Un seul faux pas, et ma place s'envolerait.

Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Sam 24 Déc - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 142

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Dim 5 Juin - 17:46



■ INTERVENTION PNJ ♥ ■


Une ombre s'extraie du reste de l'obscurité, vous toisant rapidement avec une paire de lunettes à infrarouges.

"Cray, c'est donc ici que vous étiez. Heureusement que la géolocalisation de l'école m'a permis de venir vous prêter main forte. Si je vous avait laisser continuer, je ne pense pas que l'on aurait pu caresser l'espoir de retrouver l'enfant."

Il se tourne vers Ahméticus par la suite et, tout aussi peu aimable avec sa stature de minotaure. "Et vous êtes?"

Un bruit de moteur se fait alors entendre non loin et une camionnette militaire démarre à vive allure. "Brillante preuve de vos compétences, s'il en est. Vite, nous devons rattraper ce convoi, il est certain qu'il est important!"

Et le voici en train de partir en courant. Diable, ce qu'il est rapide pour son âge!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Mer 8 Juin - 2:46

Paroles en #6633ff

Another Day


Lou se releva pendant que je feignais de ne pas avoir mal. Elle, elle semblait s'en être sortie sans trop d'égratinures. Tant mieux, elle allait pouvoir m'aider à me relev-
- Perso je n'ai rien sentie.

Va mourir dans le fossé.
Mes mains, couvertes de graviers enfoncés dans la paume, s'avéraient beaucoup plus fidèles et me permirent de me remettre sur pied aussi vite que mon état ne le permettait.

- Je dois retourner dedans. Tu me suis ou tu me laisse me débrouiller ? A peine avais-je le temps de me faire craquer le dos qu'elle s'était décidée à enchainer conneries sur conneries. D'abord, elle se faisait enlever par ce qui semblait être des Russes/Serbes/Ukrainiens, et elle voulait maintenant y retourner ?

Je m'étais faite péter les côtes, j'avais le dos en miettes, ma blessure à l'épaule n'était pas complètement soignée, et il fallait encore que je retrouve l'étudiante en cavale. Tout ce que je voulais à cet instant précis, c'était de regarder un binge-watch sur Netflix, enroulée dans une couverture, avec un chocolat chaud. Pendant une semaine. Minimum.

- Donne-moi une raison de ne pas m'en foutre. C'était ma manière de dire non. En réalité, je ne m'en foutais pas, mais j'étais plutôt remontée contre elle. Contre son fort caractère. Contre ses caprices et ses idées de merde.

Et pourtant, ca me faisait plaisir de la revoir.

- Cray, c'est donc ici que vous étiez...

WHAT THE F-
---------------------------------------------------

-uck.
La voilà repartie en train de parler de ses parents.

Ne vous méprenez pas, j'adorais ses parents. Ils sont sympa comme tout. Compréhensifs aussi. En fait c'était ça qui me faisait chier dans toute l'histoire : Ses parents étaient beaucoup plus ouverts que les miens, ou tout du moins beaucoup plus.. Comment dire... Traditionalistes ?

- Rooh, puis laisse. Ça doit être mon imagination.

Le baiser qu'elle me vola était là pour se rassurer, et pour la rassurer. Framboise, hm ? Très bon choix. Je me rapprochais d'elle sur le banc, glissant ma main dans son dos.

- Tu dois te faire des idées. Tes parents sont cools, j'suis sûre qu'ils te traitent pas différemment à cause de ça. T'as bien de la chance de ce coté, d'ailleurs. Dis-je, non sans laisser s'échapper un soupir.

------------------------

Ce type m'avait fait littéralement sursauter. D'où est ce qu'il venait ? Qu'est ce qu'il foutait là ? Depuis combien de temps était-il là ? Et surtout, pour qui est ce qu'il se prenait ?

- Mais.. Je n'étais même pas...

J'avais envie de lui dire que tout cela n'était pas dans mes plans, qu'il ne s'agissait que d'un pur hasard qui m'avait permis de libérer une petite dizaine de personnes...
Mais, par dépit, je m'arrêtai. Même pour moi, m'engueuler avec 2 personnes à la fois était trop.
Je tournai la tête vers Lou, cherchant à ce qu'elle me soutienne un minimum après que je lui ai sauvé les miches. Apparemment, Robert ne la connaissait pas et je ne comptais pas faire les présentations.

Un bruit de moteur se fit brusquement entendre, et, visiblement, notre vice-directeur savait ce dont il était question :
- Brillante preuve de vos compétences, s'il en est. Vite, nous devons rattraper ce convoi, il est certain qu'il est important!

J'allais lui proposer de monter en voiture, mais il semblerait qu'il soit devenu adepte de la course à pied. Ce n'était décidément pas la chose la plus bizarre qu'il m'avait été donné de voir dans l'école. Par contre, nous, on allait pas s'en sortir aussi facilement.

Si seulement j'avais gardé les prothèses du petit Mexicain, là.

- Les flics vont pas tarder, c'est surement les criminels qui se barrent, surement avec le reste des prisos. Faut qu'on les suive ! Et par "on", j'aurais plutôt dit "on, ou bien je si jamais t'en as vraiment rien à faire.. Et ca m'arrangerait vu qu'il me restait un kit-kat dans la boîte à gant, et je ne suis pas d'humeur à partager". Or, le temps était en notre défaveur.

La voiture n'était pas loin. Je m'y étais précipitée, la déverrouillant au passage. Si elle voulait me rejoindre, c'était maintenant ou jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Mer 8 Juin - 18:54


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


Alors que j'allais replonger tête baissée dans la vieille bâtisse, un homme... Ou plutôt une ombre, se glissa derrière Kacey. Si je n'étais pas aussi concentrée, j'aurais certainement égaré un sursaut. Je n'eus pas réellement le temps de réagir que ce dernier sembla parler à la blonde. Elle le connaissait ? Certainement. Dans l'immédiat, j'étais plutôt inquiète quant à l'avenir de ceux qu'elle devait retrouver.

Finalement, après un brève discussion, il se tourna vers moi.

- « Et vous êtes?
- Euhm... » Je ne pouvais pas réellement révéler mon identité. Si jamais on venait à croiser la police entre-temps, je ne pouvais nullement prétendre être l'un des leurs. Heureusement, une voiture en fuite égaya mon attention, et celle des autres. « Pas le temps pour ça, on doit y aller. »

Sans me poser plus de questions et surtout pour éviter les questions, je suivais Kacey jusqu'à sa voiture.


- « Tu peux venir chez moi et tu le sais. » Soufflais-je tandis que je venais doucement poser ma tête contre son épaule. « Je serais là si un jour, tu es dans la merde, que tu as besoin de quoi que ce soit. Que ce soit maintenant ou dans 45 ans. » Je lui souriais.

J'étais sincère, je n'imaginais certainement pas la situation qui arriverait dans les prochains jours. En attendant, je profitais de ce calme et de cette présence en savourant toujours ma boisson glacée.



Si dans un premier j'étais silencieuse et concentrée sur l'objectif que l'on s'était fixé, la même question me revenait. Qui était ce type ? D'où Kacey le connaissait et que faisait-il là ? Elle posa de temps en temps son regard sur la concernée mais ne trouva pas réellement l'inspiration pour lui parler.

Les mauvais souvenirs commençaient à remonter. Ce n'était pas bon. C'était un moment de faiblesse. Surtout dans ce genre de situation. Elle détourna finalement son regard pour observer la camionnette qui était devant.

- « J'ai une idée, bouge pas. »

J'attrapais mon grappin accroché à ma taille et ouvrais la fenêtre de la voiture. Je me penchais par-dessus celle-ci afin de mieux regarder ma cible et comment l'atteindre. Après une réflexion de quelques secondes, j'avais la solution. J'ouvrais donc la porte, tandis que le véhicule était toujours en fonction et me permettait de grimper sur le toit. De là, je m'allongeais sur ce dernier et visais des attaches sur le haut de la camionnette. Finalement, j'appuyais sur mon sèche-cheveux grappin et celui-ci alla s'accrocher contre le point visé. Il ne me restait plus qu'à m'élancer pour atteindre mon but.

[...]


Ce fut pas sans mal que je parvenais à monter sur la voiture adverse. Ceux-ci semblaient m'avoir repéré, car des hommes tentaient de me faire descendre. Cependant, il ne pouvait pas se permettre de tirer car il n'était pas dans une position confortable. Je me retournais vers Kacey, toujours à leur suite puis vers cet inconnu.


- « NE VOUS ARRÊTEZ PAS, JE VAIS ESSAYER DE LES DESTABILISER. »

Sur ces paroles, je me laissais doucement glisser sur le toit afin de regagner le pare-brise et ainsi gâcher la vue à nos fuyards. Ce n'était pas sans difficulté étant donné qu'un de leur acolyte venait de me rejoindre et tentait de me faire tomber. En plus de cela, il était armé et prêt à me tuer.

Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Sam 24 Déc - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Mer 8 Juin - 22:22

Paroles en #6633ff

Another Day


"Et tu chantes, chantes, chantes ce refrain qui te plaît ♫"

La radio s'était activée toute seule lorsque j'avais allumé le moteur, reprenant la musique là où elle s'était arrêtée. Pas de commentaires, Lou, s'il te plait.
Nous réussissâmes à rattraper le convoi assez rapidement, et ce grâce à la révision toute réçente de mon véhicule. Ca ne méritait pas le prix que ca m'avait coûté, mais c'était toujours une petite compensation.

Mais... Et maintenant ?

- J'ai une idée, bouge pas.

Je compris vite ce qu'elle désirait faire : Lou avait eu le même éclair de génie. Mieux valait que ca soit elle qui le fasse plutôt que moi, vu que j'étais occupée à tenir le volant et nous permettait à ce qu'on ne s'écrase pas dans un fossée. Je gardai une allure constante; ce n'était pas le moment d'accélerer ou de freiner brusquement. Nous collions suffisamment l'engin en façe pour qu'elle tente le coup.

Je tournai les yeux dans sa direction. Hey, elle aussi avait un grappin ? Et elle ne m'avait même pas prévenu ? Au moins, cela prouvait qu'elle avait les moyens de s'en acheter un, et donc de me rembourser celui que j'avais dù couper.

Une fois sur la camionette, je frôlai le frein du pied. Il était temps de lui faire confiance pour la suite.

-----------------------------------------

- D'acc. Je verrais si j'aurais un créneau en 2030 dans ce cas.

Je feignai un rire. C'était quand même glauque, ce qu'elle venait de me dire.

- Mais vraiment... Tu crois que je devrais leur dire un jour ? J'suis plus adepte du "vivons mieux, vivons cachés" mais.. Ca peut pas être éternel, si ?

-----------------------------------------

- Mmh.. Elle va pas aimer ça.

Lou avait un grappin, pas le type. Elle était accrochée à quelque chose de relativement solide, pas le type... C'était du quitte ou double, mais sil'on estime qu'elle  ait ce qu'elle fait, ca pouvait se tenter.

"Y’a la basse qui frappe ♪"

Pied au plancher.
Le capot de la voiture vint percuter l'arrière du camion, faisant trembler ce dernier dans sa course.

"Et la guitare qui choque ♪"

Coup critique. Son agresseur n'avait pas les yeux partout et ne l'avait certainement pas vu venir. Il bascula hors du véhicule et s'écrasa lourdement dans la terre battue. Je fis un virage sur le coté pour éviter de l'écraser, cela lui faisait déjà plus de mal que de peur, pas besoin d'en rajouter.

"Et y’a le batteur qui s'éclate ♪"

- TIENS LE CHOC SI POSSIBLE !

"Et toi qui tiens le choc ♪"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 142

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Jeu 9 Juin - 19:21



■ INTERVENTION PNJ ♥ ■


Messire Dempsey courait à en perdre haleine. Il profita de la diversion que vous avez occasionnée ensemble pour prendre avantage de la situation. L'un des deux types tomba donc au moment où Kacey percuta son véhicule. L'autre, passant la tête par la fenêtre désormais ouverte, afficha une mine étonnée en voyant Dempsey lui courir après.

Il n'eut cependant pas l'occasion de déblatérer puisque l'homme jeta quelques couteaux sur les pneus, qui explosèrent presque en forçant la camionnette à se coucher sur le flanc.

L'heure n'était pourtant pas aux réjouissances. Dempsey s'approcha d'Ahméticus, la toisant comme tout à l'heure. "Rien de cassé? Nous n'aurions que faire d'un boulet.". Il ne semble même pas avoir besoin de reprendre son souffle, l'animal!
Venant par la suite appuyer sur un bouton latéral sur le côté de sa paire de lunette, vous remarquez donc qu'un seul des yeux seulement ne s'allume pour laisser voir une lueur rouge.

Dans le noir total, il aurait presque l'air d'un cyclope des temps modernes. "Allons-y. Il faut vite fouiller l'intérieur du véhicule. Cray, passez devant."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Mar 21 Juin - 9:34


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


J'avais fais mon devoir mais le reste des événements, je les avais plutôt subi. La camionnette avait dégringolé et moi avec... Sans savoir ce qui se produisait, je tentais de m'accrocher du mieux que je le pouvais avant de comprendre qu'il était temps de sauter sinon j'allais terminé écrasé. Juste à temps, je parvenais à me propulser et finissais mon saut en une jolie roulade avant de me relever... Crack... Aïe. Ma cheville n'avait pas particulièrement aimé, mais dans quelques minutes, elle irait certainement mieux. Je n'avais pas le choix de toute façon.

- « Rien de cassé? Nous n'aurions que faire d'un boulet.
- Non. » Répondais-je tandis que je toisais cet homme avec un certain toupet.

Finalement, je rejoignais Kacey afin de la suivre dans son excursion. Il était temps de fouiller le camion, oui, mais je redoutais les dotés qui s'y trouvais - s'il y en avait, et surtout Glenn.


- « D'acc. Je verrais si j'aurais un créneau en 2030 dans ce cas. » Je pouffais avant de lui murmurer un "T'es con".

Néanmoins, j'étais sincère et dès que je disais quelque chose qui ressemblait à une promesse, je la tenais. Je me retournais une nouvelle fois vers la blonde afin de l'écouter. Ce qu'elle disait... Je le comprenais. Ses parents n'acceptaient pas la différence et je n'avais aucune envie de la brusquer. Je finissais finalement par lui répondre :

- « Ils finiront par l'apprendre. Rien ne reste éternellement caché. Mais dis leur quand tu seras prête. Moi je peux attendre, j'aime les secrets ~ » Ma voix devenait langoureuse tandis que je venais happer les lèvres de ma partenaire.


- « D'où tu connais ce type ? » Demandais-je à Kacey tandis que je posais ma main sur ma ceinture afin de ranger mon grappin.

Je tâtais également celle-ci afin de savoir si j'avais pensé à prendre des armes ou non. Effectivement, j'étais équipée par un petit pistolet et une arme blanche... Bref, rien d'extraordinaire. Je devrais certainement user de mon don, encore une fois.

D'ailleurs, en regardant ma tenue, je comprenais mon sentiment inconfortable. Si d'habitude j'étais vêtu d'habits souples, fins et élastiques, là j'étais serrée dans une jean avec une chemise qui limitaient mes mouvements. En fait, plus tant que ça étant donné qu'ils avaient été déchirés à de nombreux endroit durant notre petit "road trip".

Bref, il était temps que je me concentre sur notre mission et la fouille de cette camionnette.

Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Sam 24 Déc - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Mer 29 Juin - 16:07

Paroles en #6633ff

Another Day


- Allons-y. Il faut vite fouiller l'intérieur du véhicule. Cray, passez devant.

Que ce soit intentionnel ou accidentel, j'avais bien envie de lui rendre la pareille et lui trouver un nom humiliant, mais je me rappelai qu'il s'appelait déjà Robert et que je ne pourrais jamais surpasser ça sans que la convention de Genèse ne le définisse comme un crime de guerre.
Ses ordres avaient toutefois du sens : Je pouvais voir dans l'obscurité, et ce véhicule n'était pas éclairé convenablement. Seul la lumière du jour me laissait entrevoir les murs et les coins sur lesquels je devais faire attention de ne pas me cogner.

- D'où tu connais ce type ?

Lou me rejoigna derrière le véhicule alors que je m'apprêtai à enclencher ma vision nocturne.

- C'est Dempsey. Le vice directeur de la Heroes's sup, et accessoirement mon supérieur.

D'aussi loin que je me souvienne, je ne lui avais pas adressé souvent la parole, et c'était réciproque. Le voir ici m'avait beaucoup surpris, je ne l'imaginais pas se méler des choses qui ne le regardait pas...
Parce que ca ne le regardait pas, pas vrai ?

Cette situation puait le piège à plein nez. Je n'avais jamais vu Dempsey courir de la sorte, et je ne pouvais pas exclure un qui pouvait changer d'apparence. Dans tous les cas, impliquer Lou dans cette histoire serait trop lui demander.

- T'as pas besoin de me suivre là dedans, laisse faire les autorités compétentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 142

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Mar 5 Juil - 21:50



■ INTERVENTION PNJ ♥ ■


Il semble s'impatienter et s'approche de vous. "Si vous n'avez rien à voir davantage avec notre affaire, jeune femme, je vous conseillerais de reculer le plus possible." dit-il à Lou.
Puis, il se tourne vers toi, Kacey "Avez-vous fini de palabrer? Nous avons encore à faire, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. Ouvrons les portes ensemble à lorsque je dirais trois."

Cela sonne davantage comme un ordre sec qu'une proposition, mais soit... Sans doute?

"Un. Deux... Trois!"

Qu'allez vous découvrir à l'intérieur de cette camionnette?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Dim 17 Juil - 14:26


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


« - T'as pas besoin de me suivre là dedans, laisse faire les autorités compétentes. » J'hochais un sourcil. Venais-je d'entendre cela ? D'accord, on allait remettre la grande Kacey à sa misérable place. Je sortais le blason des autorités compétentes, aussi appelée police ou gendarmerie et je le plaçais sous le nez de mon interlocutrice.

« - Primo, je pourrais vous emmener, vous deux, en garde à vue. Vous n'avez rien à faire là et vous entravez un mission importante. Deuzio, pour cette erreur, je peux faire fermer l'école de Laurel et vous tenir pour responsable. Donc pour terminer, c'est moi qui dirige les opérations et vous êtes plus une gêne qu'autre chose. »

Je lançais un sourire satisfait tandis que je m'avançais dans la camionnette.

...

Rien. Il n'y avait rien. Ah si, des confettis sur le sol. Une ruse. Je fronçais les sourcils et m'élançais aussitôt vers le bâtiment que nous avions tantôt visité. Armée de mon grappin, j'oubliais les véhicules et me balançais tel un araignée pour arriver rapidement au lieu-dit.

« - DEPÊCHEZ-VOUS. ON A UNE VOITURE À RATTRAPER. » M'écriais-je tandis que je faisais tout mon possible pour aller vite.

Une équipe de bras cassé, ça oui. Trois glandus pas foutu de mener à bien une mission. Pourtant, elle n'était pas compliquée.

Lorsque que je parvenais enfin au niveau de l'immeuble, je constatais que tout avait été fermé. Soit les prisonniers étaient encore à l'intérieur, soit ils avaient pris la fuite dans une autre camionnette. Je penchais plutôt pour la première idée. Sinon, pourquoi avoir tout bouclé ?


Codage Utauko
[/size]


Dernière édition par Ahméticus le Mer 18 Jan - 9:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Ven 12 Aoû - 2:38

Paroles en #6633ff

Another Day


A 3, nous avions ouvert la porte.
C'était drôle de noter que de nous 3, personne ne se blairait mutuellement. Sacrée équipe de choc que nous faisions, à vouloir résoudre les crimes 'nd shit. On était comme l'équipe de Scooby Do, la version du film où ils doivent résoudre un mystère alors qu'ils se sont séparés et qu'ils n'arrivent même plus à se regarder dans le blanc des yeux. je m'apprêtais à rentrer dans le camion lorsque la Rousse décida de me stopper le passage avec ce qui ressemblait à un badge.

Oh, génial. C'était devenu une flic.

- Primo, je pourrais vous emmener, vous deux, en garde à vue. Vous n'avez rien à faire là et vous entravez un mission importante.

Oups, j'avais dù toucher une corde sensible. Si par mission importante, elle parlait de celle qui consistait à se faire attacher dans un entrepot jusqu'à ce que décès s'ensuive, il était certain que j'avais interrompu quelque chose de spécial.

- Deuzio, pour cette erreur, je peux faire fermer l'école de Laurel et vous tenir pour responsable. Donc pour terminer, c'est moi qui dirige les opérations et vous êtes plus une gêne qu'autre chose.

Je n'étais pas sûre si elle était en train d'essayer de déclencher un concours de bite ou si c'était de la mauvaise foi. Dans tous les cas, j'allais mordre à l'hameçon avec grand plaisir.

- Du coup est ce que ca veut dire qu'il te faut un mandat d'arret avant de rentrer là ded...

Trop tard, elle était déjà rentrée. Elle ne mit pas longtemps avant d'en ressortir, visiblement pressée de retourner sur ses pas puisqu'elle s'écria qu'il y avait un autre véhicule à rattrapper et, tel une spiderman improvisée, s'en alla à l'aide de son grappin.

Elle n'allait pas nous attendre, hein ? C'est pas grave, il me restait ma voiture; Mais avant...

- J'vais être honnête, c'est une des rares fois où je voulais que la camionnette soit piégée et bourrée d'explosifs. Bon, si on fouillait vraiment le véhicule maintenant ?

L'égo de Lou avait peut être atteint des sommets avec son badge, il n'arrivait toujours pas à la cheville du mien. J'allais fouiller cette camionnettes, elle ne pouvait pas avoir vérifié tous les recoins en si peu de temps et avec une telle obscurité, à moins qu'elle aussi n'ait un oeil bionique lui permettant de voir dans le noir, mais les chances étaient maigres de ce coté.

J'enclenchai pour de bon ce petit bidule qui me faisait voir dans le noir. Très utile soit dit en passant, surtout pour retrouver la lumière de la salle de bain.
En plus de ça, je voulais aussi intégrer une sorte de lampe à UV, mais on m'en a rapidement dissuadé car cela permettait de voir les "tâches" que je ne voulais probablement pas voir sur les gens que je croisais tous les jours.
Vous savez.
LE SPE-
- C'est quoi ça ?

Il y avait des sortes de confettis par terre. Je m'agenouillai pour mieux les observer.

- Mmmh.

C'est pas des confettis, c'est des petits bouts de polystyrène. Ils ont dù s'échapper d'un truc lorsque le camion s'est vautré. Je me retournai en direction du vice directeur pour lui faire part de la nouvelle.

- Il y a quelque chose de planqué par ici. A tous les coups, ils ont essayé de se barrer, et ils ont planqués des trucs dans la camionette pour échapper aux flics. Mon petit doigt me dit qu'ils fouillent pas plus que ça.

Tout d'abord, je toquai sur les parois environnantes afin de vérifier si il n'y avait pas de faux murs. Sans succès. Je relevai les yeux pour détecter l'éventualité d'un faux plafond. Toujours rien. Je me baissai, la joue presque collée au sol, afin de déceler le moindre tiroir caché...
Bingo. La chute avait légèrement déplacé quelque chose , le faisant légèrement ressortir. J'agrippai cette chose, et la ramenait vers moi.

J'avais déjà vu ce genre de longues mallettes noires aux mains de deux secteurs : Les militaires et les contrats de marché noirs. J'avais déjà fréquenté les deux auparavant. Pas besoin de code pour ouvrir celle-ci, je m'empressai de découvrir son contenu, même si j'avais déjà ma petite idée.

Cela avait tout l'air de ressembler à une arme tout ce qu'il y avait de plus classique. En fait, tout aurait été des plus normales si je n'avais pas soudainement remarqué la méthode de rechargement : Elle avait été modifiée, tout comme les munitions qui allaient avec : elles étaient un peu plus grosses que d'habitude, le matériel utilisé était transparent; il était possible de voir un liquide incolore à l'intérieur de chaque balle.

Il y en avait très peu, probablement une petite dizaine. J'en récupérai une que je mis dans ma ceinture, avant de prendre une photo du reste avec mon oeil. Je connaissais quelqu'un qui pourrait peut être m'en dire plus là dessus. Je refermai le tout et le sorti de la camionnette.

- Je ne sais pas ce que c'est, mais une chose est sûre : on aura plus d'info si on l'embarque. Ajoutai-je, avant de poser le truc dans le coffre de la voiture. Je l'aurais bien donné à Robert si il n'était pas venu ici en faisant du jogging. Peut être qu'il y en a d'autre même si j'en doute fortement. Faut que j'aille aller chercher l'autre là, pendant ce temps... Euh.. Je vous laisse faire vos trucs, je suppose.

Pour être franche, je trouvais ce mec super génant. Le genre de type difficile à imaginer faire autre chose que son boulot et qui n'avait pas de hobbies. C'est ça qui le rendait efficace.
Oh, et c'est aussi un gros con.
J'arrivais bien vite sur les lieux que nous avions précemment quittés, bien après Lou toutefois. Elle semblait observer quelque chose.

- Une flic, hein ?

Oh, on dirait que j'étais bien décidée de lui casser les couilles une énième fois.

- Refaire le même boulot que son papa... J'en ai vu des meufs avec des Daddy Issues, mais là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Jeu 18 Aoû - 14:02


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


« - J-Je crois que j'ai deviné. Merde. Je pense que j'ai enfin deviné ce qu'il se passe dans ce foutoir. »

Sans prêter une seule seconde aux remarques de Kacey, je me redressais doucement. Je posais mes doigts sur le cadenas qui parvenait à clôturer l'endroit avant de regarder soudainement ma partenaire. Tout semblait logique maintenant. Pourquoi uniquement ceux qui étaient sur la liste des donneurs étaient enlevés ? Pourquoi l'école des héros était mêlée à tous cela. Et surtout, pourquoi j'avais l'impression qu'encore une fois, les dotés seraient mêlés à tous ça.

« - Il vole leur pouvoir pour créer des armes. » Mon doute fut confirmé tandis que mes yeux louchaient sur la balle différente des autres, accrochée à la ceinture du professeur blond. « - Et si ce n'était pas des méchants qui faisaient ça ? Mais quelqu'un de plus puissant ? Personne n'a accès à la liste des donneurs d'organe à part les hôpitaux et les forces supérieures. Et dans ce cas, ces gens ne peuvent rien dire car leur pouvoir, c'est comme un organe. »

Je sentis un frisson longer mon dos. J'espérais sincèrement me tromper et que cette affaire prenne un ton moins dramatique. Car si mon hypothèse se révélait être vraie, c'était tout Laurel qui serait en danger. Non, le monde entier.

« - Kacey. S'il faut ce bâtiment n'est pas le seul. Il doit certainement y avoir d'autres pôles pour mener cette expérience. Mais ce qui me fait le plus peur, c'est qu'à l'heure où nous parlons, il doit certainement y avoir des renforts en route. On aura bientôt de la compagnie. » Murmurais-je tandis que j'entendais au loin, des bruits de pneus pressés.

Je soupirais. J'étais un peu exténuée de toute cette histoire et j'espérais rapidement trouver le fin mot. En attendant, j'étais prête à me dégourdir les jambes et les bras. Si jamais c'était effectivement ce que je pensais, j'espérais que leurs balles soient dotés, ainsi, je pourrais les utiliser pour leur rendre la monnaie.

Alors que je me mettais en garde tandis que je jetais un coup d’œil à Kacey, j'ajoutais.

« - Tu sais... On s'est aimée. On a fait l'amour, on s'est disputée. Mais je pense que la partie que j'vais adoré c'est de se bagarrer. » Je lançais un petit sourire à celle-ci avant de me concentrer sur une voiture blanche qui venait tout juste de se garer en face d'elles.

Alors que la porte s'ouvrait pour laisser sortir un homme anodin, celui-ci pointa une arme à feu sur nous. Accompagné d'autres hommes, ils les visèrent tous en se projetant plus ou moins derrière la voiture. Et... Au fil que les minutes passaient, le nombre de bagnoles augmentaient. Bientôt, nous serons entièrement encerclées.


Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Mer 18 Jan - 9:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 142

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Lun 29 Aoû - 20:33



■ INTERVENTION PNJ ♥ ■


La situation semblait désespérée pour vous, n'est-ce pas? Mais, sorti d'on ne sait où, voici Dempsey qui se fraye un passage à travers la masse grandissante des forces de l'ordre. Aucunement impressionné par le gorille qui lui beugle dessus, il fini par prononcer quelques paroles que vous ne pouvez pas entendre. L'homme blanchit alors, terminant une réponse apparemment évasive par quelques ordres à ses lieutenants. Dempsey s'approche alors de vous.

"Ils vont boucler le périmètre. Nous pouvons partir, Cree."

Il ne semblait pas avoir négocier pour Amhéticus et, déjà, il fait le geste de s'en aller. Vas-tu le suivre? Ou attendre avec Lou? Toi seule peut le savoir.

(Petit plus : Si tu décide de le suivre, alors la mallette dans le coffre de la voiture aura disparue)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Mar 6 Sep - 23:51

Paroles en #6633ff

Another Day



- Il vole leur pouvoir pour créer des armes.

Je fronçai les sourcils. Tout ce qu'elle disait n'était sans doute pas que des théories identiques à ce qu'on pouvait voir dans les recoins les plus sombres de Youtube. Cela expliquerait pourquoi les mercenaires que j'avais croisé étaient aussi bien armés. Je n'étais pas fan de la partie qui accusait Big Pharma, mais le gouvernement était assez taré pour mettre quelque chose comme ça en place.
Assez tarés pour s'allier avec des commies ? C'était là toute la question. Les dotés sont les ennemis de beaucoup de monde, autant craints que respectés. Les hommes convoitaient leurs pouvoirs, cela faisait assez de suspects pour remplir quelques stades en guise de garde à vue.

- Et dans ce cas, ces gens ne peuvent rien dire car leur pouvoir, c'est comme un organe. La Rousse continua dans ses explications.

Cela me rassurait beaucoup par rapport à l'élève que j'étais censé chercher. C'était une technologique, elle n'avait aucun pouvoir particulier et, si ce qu'elle disait s'avérait vrai, ne pouvait pas être une cible potentielle. Un bruit de moteur attira notre attention. Est ce que Robert arrivait avec la cavalerie ?

- ...Il doit certainement y avoir des renforts en route. On aura bientôt de la compagnie.

Encore une autre théorie qui semblait valable, et qui se confirmait au fur et à mesure que les voitures apparaissaient.

- No shit Nostradamus.

Main sur le holster, je défigurais chacune des silhouettes sortant des véhicules. Clairement, ce n'était pas la police. Où étaient-ils passés, d'ailleurs ?

- Tu sais... On s'est aimée. On a fait l'amour, on s'est disputée. Mais je pense que la partie que j'vais adoré c'est de se bagarrer.

Je haussai un sourcil. - C'était tellement gnangnan que j'aurais préféré qu'ils me tirent dans la tête avant que tu finisses ta phrase.

Pourquoi est ce qu'ils me laissaient finir la mienne, d'ailleurs ? Nous étions pratiquement entourées, 2 contre une trentaine d'hommes. Est ce qu'ils attendaient le feu vert de quelqu'un, ou quelque chose dans ce genre ?

Oh, quand on parle du loup. Dempsey me donnait de plus en plus l'impression qu'il tournait dans des affaires louches, surtout lorsqu'il arrivait à faire sonner la retraite à des gens qui ne me disaient rien du tout. Etait-ce des flics camouflés ou des mercenaires, au final ? Je regardai aux alentours : Selon mon oeil, pas de traces de la personne dont le nom sonnait comme "Glaire". Ou bien il était encore dans le batiment, ou bien ils l'avaient emmenés. Ses chances de le retrouver en vie, par contre, devenaient bien plus que minces, au point que je me demandais si je n'avais pas une partie de lui accrochée à ma ceinture.

- Ils vont boucler le périmètre. Nous pouvons partir, Cree.

Il vient de prononcer de le prononcer correctement ? Est ce que je rêve, ou il venait vraiment de le faire ? Il y avait du mieux dans notre relation, dommage que j'allais devoir tout gâcher dans les secondes qui allaient suivre.

- Monsieur Dempsey. La direction m'a donné l'ordre de retrouver une élève, et je ne rentrerais pas à l'école tant que je ne la saurais pas en sécurité.

Oh, mon envie d'écorcher son nom m'avait effleuré l'esprit, mais l'infime chance qu'ils ne décide de faire rappliquer tous les hommes armés rien que pour nous voir à nouveau dans la merde m'inquiétait sensiblement.

J'attendais que celui ci s'en aille avant que mon attention ne se reporte sur mon ex.

- Okay, je suis débarassée de lui pour un moment. J'ai dis de la merde à propos de l'élève : Pendant que tu jouais les filles de l'air, j'ai reçu un sms de l'école. Ils ont retrouvé la gamine, elle s'était téléportée sur le toit et personne s'en est rendu compte avant qu'elle fasse tomber une tuile sans faire exprès. Un vrai bordel. Mais viens-en au fait, Kacey. Lou, si ce que tu dis est vrai, on risque d'avoir plus d'ennuis à l'avenir que quelques mercenaires armés jusqu'aux dents. Les services secrets pourraient être impliqués, et je n'ai pas envie qu'on nous retrouve suicidées avec trois balles dans le dos si tu vois ce que je veux dire, alors voilà ce que je te propose. Je croisai les bras. - Ces armes expérimentales, laisse-moi les gérer. Je vais rester sous le radar, trouver un moyen pour remonter jusqu'à la source, trouver qui sont derrière tout ça et les mettre hors d'état de nuire. Il y a bien une partie du gouvernement non-pourrie à qui je pourrais les livrer.

Oui, j'avais un peu d'amertume envers le gouvernement en ce moment, en particulier lorsqu'on savait que le FBI avait laché toutes les charges contre Hillary.

- Pense à ta copine. Tes opportunités de carrière. Si tu te lances dans cette chasse, t'auras beaucoup plus à perdre que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Ven 16 Sep - 9:25


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


« - Ils vont boucler le périmètre. Nous pouvons partir, Cree. »

« - Monsieur Dempsey. La direction m'a donné l'ordre de retrouver une élève, et je ne rentrerais pas à l'école tant que je ne la saurais pas en sécurité. »

Ça avait l'air trop facile, trop rapide pour être réglé aussi inconsciemment. Je le pensais sincèrement et cela me poussait donc à rester sur ma position. Kacey semblait du même avis, tant mieux. Même si je refusais de l'avouer à voix haute, elle était utile. Quoi que, ce n'était pas réellement un compliment, elle pourrait donc se le permettre, mais passons... Puis tandis qu'elle se retournait vers moi pour me raconter, à la fois sa vie, puis son plan, je ne bronchais pas.

« - Okay, je suis débarrassée de lui pour un moment. J'ai dit de la merde à propos de l'élève : Pendant que tu jouais les filles de l'air, j'ai reçu un sms de l'école. Ils ont retrouvé la gamine, elle s'était téléportée sur le toit et personne s'en est rendu compte avant qu'elle fasse tomber une tuile sans faire exprès... Lou, si ce que tu dis est vrai, on risque d'avoir plus d'ennuis à l'avenir que quelques mercenaires armés jusqu'aux dents. Les services secrets pourraient être impliqués, et je n'ai pas envie qu'on nous retrouve suicidées avec trois balles dans le dos si tu vois ce que je veux dire, alors voilà ce que je te propose. Ces armes expérimentales, laisse-moi les gérer. Je vais rester sous le radar, trouver un moyen pour remonter jusqu'à la source, trouver qui sont derrière tout ça et les mettre hors d'état de nuire. Il y a bien une partie du gouvernement non-pourrie à qui je pourrais les livrer. »

Je restais là, les bras croisés à regarder la grande blonde. Pensait-elle sincèrement que j'allais me tourner les pouces alors qu'elle allait enquêter sur une affaire certainement dangereuse ? Hors de question. Maintenant, j'étais impliquée.

« - Bon, que tu le veuilles ou non, je te suis. Crois-moi, je n'ai pas grand chose à perdre. Je n'aime pas tellement les dotés, mais ils restent des êtres humains, mon devoir est de les protéger. » Répliquais-je simplement avant de détourner les yeux. « - Et puis, il se pourrait bien que je sois utile. » Même si je ne l'espérais pas, car utiliser mon don ne m'amusait pas réellement. Néanmoins, j'avais toujours mes atouts appris lors de mon embauche à la S.A.D et de mes nombreux entraînements.

Et tandis que je me questionnais sur le pourquoi du comment de ma vie pathétique, une nouvelle illumination m'arrivait en pleine face. Et si les dotés technologiques étaient également utile à la création d'armes ? Après tout, ils avaient également des compétences, alors même si elles étaient créées de toute pièce, ils pouvaient s'avérer utiles mais par d'autres façons.

« - K', je crois bien que les technologiques ne soient pas sorti de l'auberge non plus. Il doit y avoir une raison pour qu'ils soient enlevés. Et j'avoue que je suis curieuse de la découvrir. Donc je te propose qu'on s'y mette maintenant au lieu de penser à mon avenir, à ton avenir dont tout le monde s'en fou, car c'est de l'action qu'ils veulent. »


Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Mer 18 Jan - 9:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 93

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Lun 17 Oct - 3:26

Paroles en #6633ff

Another Day

- Bon, que tu le veuilles ou non, je te suis. Crois-moi, je n'ai pas grand chose à perdre. Je n'aime pas tellement les dotés, mais ils restent des êtres humains, mon devoir est de les protéger.

Shit.
Moi qui espérait avoir la paix sur cette enquête, voilà que j'allais me coltiner un sidekick; un Jason Todd, si possible sans la partie avec le joker et la batte de baseball. Elle continua

- K', je crois bien que les technologiques ne soient pas sorti de l'auberge non plus. Il doit y avoir une raison pour qu'ils soient enlevés.

Elle marquait un point. Si des technologiques se sont fait enlever, ca serait surement pour récuperer leurs bidules. Pour le moment, on ne pouvait que les suspecter puisque je ne connaissais pas la nature de chacune des personnes kidnappées.

- ...Et j'avoue que je suis curieuse de la découvrir. Donc je te propose qu'on s'y mette maintenant au lieu de penser à mon avenir, à ton avenir dont tout le monde s'en fou, car c'est de l'action qu'ils veulent.

- Oui mais non. Je la coupai presque. Là je vais rentrer chez moi, me commander une pizza, vérifier que je me suis brisée aucune côte en jouant ta superwoman, et m'affaler sur le canapé en regardant l'épisode de Games Of Thrones qui est sorti hier. J'ai fini mes heures de travail pour aujourd'hui et je vais pas faire d'heures sup' pour ces conneries.

Ce qu'il fallait savoir, c'est que l'école ne me payait pas pour ces genres de missions à l'extérieur; ou du moins, si ils le faisaient, cela ne faisait pas beaucoup de différence sur ma fiche de paie. Dans ce métier, l'excès de zèle ne m'avait jamais bien aidé et me mettait bien souvent dans la merde. Il était temps de laisser faire les autorités compétentes et d'aller profiter de la journée, Lou n'aurait qu'à récupérer le compte rendu au poste de police, c'est ce que font les flics de toute manière non ?

- On verra le reste demain. En attendant, il faut décharger chez moi le truc que j'ai dans la voiture, et je vais avoir besoin d'aide pour ça. Je me déplaçai en direction de ma voiture, la déverouillant au passage. Tu viens ?

Putain, et j'allais devoir passer chez le réparateur pour vérifier que cette cavale n'ait pas trop abimée ma voiture. Où était la sécurité de l'emploi dans tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 129

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree Sam 24 Déc - 17:49


MISSION | ANOTHER DAY | Feat Kacey Cree


« - Oui mais non. Là je vais rentrer chez moi, me commander une pizza, vérifier que je me suis brisée aucune côte en jouant ta superwoman, et m'affaler sur le canapé en regardant l'épisode de Games Of Thrones qui est sorti hier. J'ai fini mes heures de travail pour aujourd'hui et je vais pas faire d'heures sup' pour ces conneries. »

Je restais là, bouche bée. Ça ne dura que quelques secondes mais j'étais sincèrement déçue par le comportement de mon ex. Kacey baissait-elle les bras aussi facilement d'habitude ? Elle avait toujours eu ce côté un peu troll mais... Peu importait. Roulant des yeux, je m'avançais jusqu'à la voiture de ma partenaire du moment.

« - On verra le reste demain. En attendant, il faut décharger chez moi le truc que j'ai dans la voiture, et je vais avoir besoin d'aide pour ça. »

Haussant les épaules, je m'installais sur le siège passager sans réellement répondre. Mon humeur avait changé. Je n'avais pas forcément envie de communiquer mais je ne boudais pas pour autant, car j'allais la terminer cette mission, et tant pis si cela prenait ma nuit. Moi, je devais jouer les héroïnes de l'ombre. Qui plus est, je ne tenais pas à attirer l'attention de la Crey. L'excuse du flic avait ses limites et si j'en faisais trop, elle finirait certainement par soupçonner quelque chose. Déjà que je n'étais pas une bonne comédienne, inutile de s'enfoncer plus.

Le chemin du retour passa plutôt calmement. La radio résonnait dans la bagnole qui tentait de se faufiler à Laurel. Les bouchons, terrestres , aériens, c'était la loose. Accoudée à la fenêtre, je soupirais tandis que je regardais le décor banal de la ville. Des supers-héros prouvaient leurs valeurs par-ci et là, des êtres volants passaient dans le ciel accompagné d'une équipe d'oiseau, parfois des méchants tentaient de semer le chaos mais ils étaient rapidement rappelés à l'ordre. Pour quelqu'un d'inconnu à ce quotidien, cela pouvait paraître magique, magnifique, excitant, étrange, hors pour les habitants, c'était lassant. Cette cité ne dormait jamais réellement... Ce serait d'ailleurs inquiétant si ça devenait le cas.

Préférant se concentrer sur quelque chose de moins pourri, je reportais mon attention sur la musique qui s'évadait.

« - Wow... On se fait chier. C'est encore loin chez toi ? » 

En plus d'être impatiente de me retrouver face au danger – un des atouts que j'adorais dans mon job, je m'inquiétais pour les personnes que je n'avais pas retrouvé. Je ne pouvais pas me permettre de rentrer à la S.A.D sans avoir rédigé un rapport complet avec au moins des suspects.... Surtout que mes doutes n'étaient pas forcément fondés.

« - Au fait, ça fait combien de temps que t'es prof ? Je t'avoue que j'ai du mal à te voir dans ce rôle, tu es si... (Je réfléchissais à un synonyme d'irresponsable - qui n'avait pour but d'être vexant ou méchant). Tu es si toi... »

Finalement, alors que je commençais à désespérer, la voiture s'arrêta. Était-on arrivée ? Je l'espérais bien. Visiblement, étant donné que l'on se garait.


Codage Utauko


Dernière édition par Ahméticus le Mer 18 Jan - 9:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree

Revenir en haut Aller en bas

Mission ▬ Another Day • • • Kacey cree

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La zone abandonnée-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit