.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Empty Shell [Ft. Blue Anderson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Sur une scène, avec un petit public
❝ POINTS : 327

MessageSujet: Empty Shell [Ft. Blue Anderson] Jeu 14 Avr - 20:16


Empty Shell

feat. Blue Anderson


Encore un mort autour de toi... Ça deviendrait presque récurrent, tu sais? Un peu comme si c'était commun pour les personnes te côtoyant de passer l'arme à gauche... Non pas que cela me dérange, non, je trouve presque cela amusant que cette série macabre ait commencé depuis ton arrivée à Laurel. Après le peintre à la rue, l'un de tes collaborateurs. Un tueur en série qui te vise et qui disperse les corps autour de toi pour t'avertir? Je n'espère pas, ne m'ayant pas sollicité depuis ton arrivée dans cette ville. Peut-être que l'affaire ouverte par la SUP concernant la mort de ton collaborateur va pouvoir solliciter ton don. Enfin, de ce que tu as entendu de la part de tes collègues, l'élève envoyée pour enquêter peut parler aux morts. Affaire vite réglée, donc? Que tu crois! Au cas ou, on t'avait conseillé de rester chez toi, afin de rester joignable par l'élève chargée de l'enquête, qui avait ton adresse à disposition.

Tu sirotais un café, en patientant. Intérieurement tu étais persuadée que l'élève n'avait aucune raison de venir quérir ton aide. Peu probable après tout que ton don soit connu de l'établissement, de même qu'il ne doit probablement pas avoir d'archives des affaires de dotés dans le monde entier, donc aucune chance qu'ils n'aient connaissance du fait que je t'ai servi a élucider un crime par le passé n'est-ce pas? Si jamais cette élève venait te voir, ça ne pouvait être que pour un "interrogatoire de routine". Après tout, elle pouvait te supposer assez proche de la victime, mais il n'était qu'un collègue... Tu avais beau réfléchir, tu ne voyais pas vraiment quelles informations tu pourrais donner à cette élève. Du moins, si elle venait.

Et soudain, pendant que tu étais plongée dans tes pensées, tu entendis sonner à la porte. Tu te levais alors, marchant calmement vers la porte. Tu recevais assez peu de visites à ton domicile, il était donc fort probable qu'il s'agisse de l'élève. Tu ouvris alors la porte et vit la jeune fille. Sans plus t'attarder sur elle, tu lui demandais d'abord simplement si elle était bien celle que tu pensais qu'elle était. Il serait idiot se de méprendre après tout. Au vu de sa mine, il ne devait pas s'agir d'une fan.

« Vous venez de la Heroe's pour enquêter, je suppose. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 332

MessageSujet: Re: Empty Shell [Ft. Blue Anderson] Ven 15 Avr - 0:14

Tout a commencé en cours de sport, enfin en Gym comme il est écrit dans les emplois du temps. Je tentais de dormir en faisant le poirier pendant l'heure quand j'ai senti une présence et qu'on me traversait, quand j'ai ouvert les yeux, je me suis cassé la figure en hurlant de surprise. "Blue Anderson, morte en se réveillant, s'est brisée la nuque", ça aurait été drole sur une pierre tombale, mais, heureusement, je ne suis pas morte, sinon je ne serais pas là. Celui qui m'avait dérangé était un... fantome, oui oui, un fantome, rien de plus, rien de moins, le quotidien quoi. Les enfants ont sauté de joie car ils avaient un nouveau copain de jeu, les vieillards l'ont félicité pour son "premier pas", la chinoise touriste en passage pour le changement d'air lui a sorti son charabia de bienvenue, compréhensible le charabia. Bref, une bonne fin de journée, deux fois plus d'embrouilles pour moi avec les vivants car il me faudra "encore" déballé mon discours de guide dans ce nouveau monde, chouette.

Enfin ça aurait pu si le mort n'était pas amnésique. Et que des adultes n'étaient pas venus pour me parler en privé à la fin du cours. En deux années d'hibernation et de cours à moitié gérés, on me donnait ma première mission en tant qu'élève de l'école, une première pour moi. Mais, sincèrement, pourquoi moi? Juste parce que je sais voir les morts? Je trouvais ça bizarre m'enfin, je m'en fichais un peu, j'évitais le prochain cours, et ça c'était bien. Et puis le trajet n'allait pas être barbant: le nouveau avait enfin la langue déliée. Et ce qu'il était bavard!

"Pourquoi je suis là? Qui suis je? Et vous? M-mort? Moi? Impossible! Mon nom? Je... et vous? Où on est? Laurel? Ca me dit un truc... Vous avez dit que vous étiez nécromante? Qu'est ce que c'est?"

Etc, etc... Une vraie pipelette! Patiemment, je lui répondais mais je ne savais pas qui il était donc pour le nommer, ça allait poser problème. Pour éviter de le perturber plus qu'il ne l'était, j'ai réussi à envoyer les autres paitre, ils me le feront payer plus tard avec leurs caprices, ou pas, ils comprenaient le problème de leur confrère. On a failli se paumer à un moment à cause de moi en allant dans les bas-fonds de la ville, heureusement que le petit nouveau connaissait l'adresse de la civile qui pourrait nous aider. Il connaissait aussi son nom. J'en concluais qu'il était amnésique du à sa mort et pas amnésique avant sa mort, un traumatisme, rien de plus, mais c'était encourageant. Une fois arrivée à destination, une femme aux cheveux courts émeraude nous accueillit une fois que j'ai sonné à la porte, du coin de l'oeil, je pouvais voir que l'inconnu la reconnaissait, et il se mit automatiquement à lui parler, ce qui était inutile bien sûr.

« Vous venez de la Heroe's pour enquêter, je suppose. »

Pour toute réponse, je hochai la tête en silence, inutile de dire bonjour ou bonsoir, je n'en avais pas envie de toute façon.

-Et vous êtes Viviane si j'en crois mon client.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Sur une scène, avec un petit public
❝ POINTS : 327

MessageSujet: Re: Empty Shell [Ft. Blue Anderson] Mar 19 Avr - 13:42


Empty Shell

feat. Blue Anderson


Tu avais haussé un sourcil lorsqu'elle a parlé de client. Elle était élève à la Heroe's, elle n'était pas embauchée par cette dernière, alors pourquoi les qualifier ainsi? Minute. C'est vrai qu'elle voit les morts. Le client dont elle parle serait donc le fantôme du défunt. C'est largement plus plausible après tout, même si en tant que client, il n'allait pas vraiment pouvoir rétribuer cette âme charitable qui avait décidé de l'aider. Enfin, qu'en sais-je? J'ai pu goûter aux souvenirs de défunts, cependant, bien que j'aie ainsi conscience de leurs derniers instants, ce qu'il se passe après le passage à l'au delà m'est totalement inaccessible. Tous les dons ont leurs imperfections après tout... Tula détaillais quelques secondes. Plus jeune que toi, mais cela n'était pas bien surprenant. Dans les dix-huit ans, un peu plus, un peu moins, peut-être. Des yeux bleus, assez rare pour être souligné la ou la grande majorité des humains avaient les yeux marrons. Des cheveux bruns mi-longs, et une expression faciale qui comme la tienne ne traduisait pas le moindre sentiment. Je vais finir par croire que reste de marbre est à la mode. Il ne manquait plus qu'un vent glacial pour parfaire le tableau. A sa réponse qui laissait entendre qu'elle ne souhaitait pas s'éterniser sur cette affaire; ce qui était normal, plus vite elle saurait ou chercher, plus elle avait de chances de mettre le meurtrier sous les verrous.

« Entrez, nous serons plus à l'aise pour discuter à l'intérieur. »

La laissant entrer et lui indiquant le salon, tu la suivis après avoir refermé la porte d'entrée. Spacieux et natuellement eclairé par la baie vitrée donnant sur l'extérieur, on ne pouvait pas dire que cette maison n'était pas un minimum distinguée. Tu n'avais pas non plus fait l'acquisition d'un palace meublé, car cela ne t'intéresait pas, et une maison trop grande peut devenir assez épuisante à vivre, à cause des déplacements en intérieur se retrouvant rallongés à outrance, ou encore de cette situation ou tes invités pourraient avoir besoin de se rendre dans une pièce mais que malgré tes indications, finissent par se perdre. En bref, ton domicile faisait la balance entre luxe et simplicité. T'asseyant sur le fauteuil faisant face au canapé, tu redirigeais ton regard vers la jeune fille.

« Par politesse, je vous proposerais bien un thé ou quelque chose à boire, mais sauf erreur de ma part, je pense plutôt que vous voulez passer au vif du sujet le plus rapidement possible. Que voudriez-vous savoir?  »

Tu avais beau faire face à une personne bien plus jeune, ta bonne éducation te forçait à la vouvoyer. Par habitude, je suppose, la tutoyer ne te poserait aucun souci, ton interlocutrice n'avait qu'à le demander. Enfin, ce qu'elle allait te demander en priorité serait sûrement les informations qu'elle est venue chercher.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 332

MessageSujet: Re: Empty Shell [Ft. Blue Anderson] Mar 19 Avr - 23:46

Elle haussa un sourcil devants mes propos, je n'avais pourtant pas dit grand chose. Juste mon nom et... Ah, je comprenais maintenant, les infirmières au centre pour vieilles personnes avaient réagi de la même manière. "Client", un terme que j'usais comme un entrepreneur dans des affaires rapportant gros. Et c'était le cas, généralement, c'était de l'argent... pas très net selon la société, sinon, de la bouffe et des ragots fort bien croustillants, tant d'expériences et de sagesses en ces êtres... Oui, je rêvais, beaucoup se relâchaient en tant que morts, leurs épouses seraient bien surprises de connaitre leurs fantasmes et pratiques pour certains... Mais là n'était pas la question, mon client donc, était amnésique, et je lui rendais un service, je n'étais vraiment pas obligée de le faire... Oui, mentir est très mauvais pour la santé. Mais c'était un client comme les autres. Toute à ma réflexion, je la regardais sans vraiment la reluquer comme elle semblait le faire, surement pour être sûre que j'étais capable de gérer... Tu veux aussi mon curriculum vitae? Déterre un corps pour aller l'incinérer afin de disperser ses cendres sur un parc de jeux pour enfants et après on verra pour les critiques.

« Entrez, nous serons plus à l'aise pour discuter à l'intérieur. »

Je la suivis jusqu'à ce qui ressemblait à un salon, plutot vaste et bien éclairé, un frisson me parcourut en entendant la porte se refermer. J'évitais néanmoins de me retourner, je commençais à psychoter, regarder des films d'horreur jusque tard la nuit n'est pas une bonne idée, même si j'avais bien rigolé. Au moins, elle n'habitait pas dans une petite maisonnette et... Je préférais mon boxon sur mon lit et dans mes placards, sérieusement. Du coin de l'oeil, je continuais par observer l'amnésique qui regardait l'endroit d'un air absent, puis, subtilement, je changeai de monde partiellement, déchirant le Voile afin de voir les ames, d'un gris pale pas joyeux, les lieux ne le faisaient pas réagir, et il n'était pas mort dans les environs, son aura aurait viré au bleu vert du gros chagrin et de la perte immense. Tant pis, on devra continuer à chercher, je regardai à présent Viviane, sa flamme était d'un bleu gris sale, intéressant, j'avais donc pour collègue de travail une femme attristée par quelque chose, voir dépressive. Si tu te suicides, ma belle, je veux bien te conseiller! Elle ouvra la bouche quand mes yeux s'assombrirent, me ramenant dans le monde des vivants et sa palette de couleurs.

« Par politesse, je vous proposerais bien un thé ou quelque chose à boire, mais sauf erreur de ma part, je pense plutôt que vous voulez passer au vif du sujet le plus rapidement possible. Que voudriez-vous savoir?  »

Je haussai les épaules. L'esprit ne semblait pas avoir mal, sa mort avait donc été "douce", naturelle ou non, il n'avait pas trop souffert voir pas du tout, il n'allait donc pas rester ici très longtemps. Le problème est que retrouver un cadavre dans Laurel était comme retrouver une bague dans les tripes d'un macchabée, tu la trouvais mais après une long moment de recherches. Et ne pas aider un mort dans le besoin ne ferait que plus alourdir le fait que je n'avais aucune utilité dans ce monde, et encore moins parmi des apprentis héros. Sans lui demander, je m'assieds dans le canapé, action qu'imita le fantome, traversant lamentablement le tissu, éclater de rire devant son client n'était pas très poli mais voir les nouveaux faire ce genre de choses m'amusaient, mais bientot, il saura comment faire et mener sa vie de mort, quand je l'aurais aidé à savoir qui il était.

-Vu la situation, je pense qu'un café ne sera pas de trop! Voyez vous, cet esprit n'a sans doute que deux semaines d'existence, un mois au grand max, mais avec de telles conditions de nouvelle vie, il ne pourra pas autant profiter que les autres de sa liberté. Il est plutot grand, les cheveux mi-longs noué en queue de cheval, il porte une chemise défaite et un jeans, ça vous dit quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Sur une scène, avec un petit public
❝ POINTS : 327

MessageSujet: Re: Empty Shell [Ft. Blue Anderson] Lun 2 Mai - 17:39


Empty Shell

feat. Blue Anderson


Un détail n'échappa pas à ton regard, Viviane, celui de ton interlocutrice en l'occurence. Il semblait avoir changé en une fraction de seconde avant que tu ne lui adresse la parole. Une manifestation de son don? Probablement. Tu te demandais tout de même ce qu'elle venait de faire exactement et pourquoi. Mais après tout elle devait savoir ce qu'elle faisait, sans quoi elle n'aurait pas été envoyée en mission, si? Pas seule en tout cas. Enfin, tu n'allais pas juger la SUP, après tout ils ne font que leur travail, toi le tien. Tu la laissa s'installer dans le canapé. Toi, tu t'installa dans le fauteuil pour lui faire face, et écouter ce qu'elle avait à te demander. Elle voulait un café. Tu ne t'y attendais pas vraiment mais soit, après avoir répondu à ses premières interrogations tu irais faire un peu de café. En fait, qu'elle n'ait que deux ou trois questions à te poser ou tout un interrogatoire, peu t'importait, tu n'étais pas vraiment occupée aujourd'hui. Tu n'étais pas du genre pressée, bien que tu avais une nouvelle chanson en cours d'écriture, tu pouvais bien prendre du temps avec cette fille pour élucider la mort de ton collègue, qui n'était pas nécessairement un meurtre, soit dit en passant. De plus, jusqu'à ce qu'il soit remplacé, ta nouvelle oeuvre risquait de ne pas pouvoir être finalisée de toute manière. L'espace d'un instant, tu la vis regarder sur le côté et retenir un rire. La situation n'avait rien de drôle, mais peut-être voyait-elle juste quelque chose que l’œil d'autrui ne peut discerner. Elle commença en te décrivant ton collègue, précisant qu'il est mort il y a deux semaines, ou un mois. Tu réfléchis un instant, te remémorant à partir de quel jour il ne venait plus aux studios, tout en écoutant la suite. Les conditions de sa nouvelle vie? Que voulait-elle dire exactement?

« Oui, bien sûr, il s'agit d'un des ingénieurs son du studio dans lequel je travaille, Jonathan Warren. si mes souvenirs sont bons, c'est il y a trois semaines, à partir de mardi qu'il n'a plus donné signe de vie. Mais que voulez-vous dire en parlant des "conditions de sa nouvelle vie"? Je dois admettre que je m'y connais certainement moins en paranormal que vous. Enfin, je vais nous préparer du café, le temps que vous prépariez une réponse ainsi que d'autres questions. »

Tu t'es alors levée pour te diriger lentement vers la cuisine ou se trouvait la cafetière. Deux tasses, deux dosettes, emballez c'est pesé. Au cas ou tu prépares un petit récipient de lait et quelques sucres. Pendant que la boisson a coulé, toi tu te demandais ce qu'elle pourrait bien te demander de plus. Après tout tes rapports avec le défunt se limitaient à du professionnel, il n'était même jamais venu chez toi. Tu ne saurais dire même ou il habitait, ou les endroits qu'il visitait fréquemment. Tu poussas un soupir avant de ramener le plateau avec les deux tasses. Avant de te rasseoir pour poursuivre la discussion, tu jetais un œil dehors, ayant entendu quelque chose. Le ciel déjà morose s'était mis à pleurer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 332

MessageSujet: Re: Empty Shell [Ft. Blue Anderson] Ven 6 Mai - 23:13

« Oui, bien sûr, il s'agit d'un des ingénieurs son du studio dans lequel je travaille, Jonathan Warren. si mes souvenirs sont bons, c'est il y a trois semaines, à partir de mardi qu'il n'a plus donné signe de vie. Mais que voulez-vous dire en parlant des "conditions de sa nouvelle vie"? Je dois admettre que je m'y connais certainement moins en paranormal que vous. Enfin, je vais nous préparer du café, le temps que vous prépariez une réponse ainsi que d'autres questions. »

Je l'écoutais d'une oreille, observant le fantome, à son nom, il n'eut aucune réaction. Dommage, cela aurait été utile qu'il retrouve la mémoire en un instant. Néanmoins, je n'allais pas relacher la pression. Nous avions son nom, avec une telle information, on pouvait localiser son habitat, ou tout aussi bien communiquer avec les morts, ils en savaient des choses. Je relevais la tête pour répondre à Viviane mais elle avait disparu, un bruit dans la cuisine attira mon attention, elle faisait le café, tant mieux. Je calais mon dos contre le canapé en étirant mes bras quand l'esprit entama la conversation. Lui aussi n'avait pas compris ce que je voulais dire par "nouvelles conditions de vie". D'ordinaire, c'était les autres qui en parlaient... Un soupir s'échappa de mes lèvres alors que je regardais le plafond. Comment lui expliquer?

-Je suis pas sensée t'en parler. En gros, tu as un certains temps dans ce monde où tu peux vivre pleinement en tant que mort pour finir par rejoindre le Néant. Vu que tu ne sembles pas souffrir, tu as dû avoir une mort rapide comme un accident ménager, ou alors de mort naturelle: arrêt cardiaque et maladie. Tu dois donc avoir à peine une ou deux semaines devant toi pour t'éclater avec les autres.

Le silence régna à nouveau, je n'avais pas besoin de le regarder pour comprendre qu'il était paumé. Je n'étais pas douée pour expliquer, il n'avait qu'à pas me poser la question. Ma chienne grogna un peu avant de se coucher sur mes genoux, me prenant au dépourvu. Un froid liquide parcourut mes jambes, remontant lentement dans mes hanches. Je déglutissais pour ne pas sursauter ou même lui crier dessus, elle aurait fait peur que se poser sur mes genoux... Heureusement, ma nouvelle collègue de travail temporaire revint avec un plateau et deux tasses, il y avait du sucre aussi et du lait. Bien. Sans manières, je pris un morceau de sucre pour le suçoter. Je n'aimais pas révéler des infos sur le royaume des morts mais il allait bien falloir que je le fasse, sinon elle serait paumée comme l'autre. Je croquais à pleine dent dans le morceau qui se brisa sur ma langue que je m'empressais de rentrer dans ma bouche, avalant ma salive mêlée au sucre réduit en poudre.

-Le royaume des morts est régi par des lois fondamentales comme le monde des vivants. Tel le cycle de la vie, il existe un cycle de la mort. Quand quelqu'un décède, son ame reste entre les deux mondes, lui permettant d'agir dans l'un comme dans l'autre comme les esprits frappeurs, mais au bout d'un certains temps, ils retournent dans le Néant.

Je n'avais pas envie de m'attarder sur le sujet qui était décidément trop complexe pour une vivante comme elle, je portai ma tasse à mes lèvres pour le boire cul sec, le liquide sombre dévala dans ma gorge, brulant ma chair au passage, pour aller se fracasser contre le froid intense que produisait le contact prolongé entre moi et Lassie. Un soupir d'aise sortit de ma gorge, rien ne vaut un debout-les-morts pour se requinquer. Je n'ai jamais compris pourquoi les esprits appelaient ainsi le café mais je l'aimais bien. Mais assez bavassé sur les petits plaisirs, j'avais un mort à aider. Mais je n'avais pas beaucoup de solutions, deux en fait, mais je préférais garder la deuxième pour plus tard.

-Dites, vous avez un annuaire? Histoire qu'on trouve son adresse, ça peut déjà être un bon début pour récupérer le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Sur une scène, avec un petit public
❝ POINTS : 327

MessageSujet: Re: Empty Shell [Ft. Blue Anderson] Sam 14 Jan - 4:33


Empty Shell

feat. Blue Anderson


Coïncidence assez poétique qu'il se mette à pleuvoir un jour ou l'on vient te voir pour discuter d'un défunt. Il ne faisait pas souvent mauvais temps à Laurel après tout, mais l'heure n'était pas a se poser des questions futiles, ne fais pas trop attendre ton invitée Viviane. Retournant à ton siège avec ta tasse de café, noir, comme à l'accoutumée, et sirotant ta tasse pendant que la jeune fille en face de toi croquait dans un sucre avant d'apporter réponse à ton interrogation.

« Pas de paradis ou d'enfer, donc? Je ne suis pas particulièrement croyante, mais si tu as vu ce qui se passe après la mort, je doute que tu aies vu un fantôme revenir du néant, ou de quelqu'autre endroit après être parti de cette "zone médiane". Enfin... »

Pendant que tu engloutissait lentement mais sûrement le liquide brûlant et fort en goût, la médium préfera le boire cul-sec. Pas une amatrice comme toi, plutôt quel qu'un qui ne boit du café que pour être bien éveillé. Enfin, si cette boisson n'était bue que par les gens qui l'appréciaient vraiment, elle ne serait certainement pas si bien vendue à travers le monde. Voguant dans tes pensées en fixant la surface du sombre liquide, tu fus ramenée à la dure réalité par l'étudiante te demandant si tu avais un annuaire. Etrange requête s'il en est.

« A l'ère du numérique tu pourrais facilement trouver un annuaire en ligne, tu sais... A moins que tu n'aies pas de téléphone sur toi? Enfin, si tu veux ton adresse, je peux te trouver cela. »

Après avoir avalé le reste de ton café, tu restituas la tasse au plateau avant de prendre en main ton smartphone, consultant l'annuaire en ligne pour trouver l'adresse du bonhomme. Fort heureusement, il ne fut pas bien difficile à trouver.

« Il vivait au vieux quartier, 42 rue ventre saint-gris. Tu sauras trouver? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 332

MessageSujet: Re: Empty Shell [Ft. Blue Anderson] Sam 11 Fév - 3:29

« Pas de paradis ou d'enfer, donc? Je ne suis pas particulièrement croyante, mais si tu as vu ce qui se passe après la mort, je doute que tu aies vu un fantôme revenir du néant, ou de quelqu'autre endroit après être parti de cette "zone médiane". Enfin... »

Paradis et Enfer... Cela faisait longtemps que je me posais la question, est ce que ça existait? Qui pourrait le confirmer? Viviane avait raison, personne ne pouvait le dire, surtout ceux étant parti pour de bon. Une fois de plus pensive sur cette interrogative, je regardais la pluie se fracasser, diffusant sa douce mélodie dans le salon. Des illuminés disent que ce phénomène est l'expression du chagrin de la planète pour les êtres disparus comme mon voisin de canapé. C'était une belle façon de voir les choses mais pour ma part, je n'aimais pas la pluie. C'était déprimant à mourir. Je détournais le regard, m'intéressant plutot à l'air surpris de Viviane, sa tasse à la main. Ah... C'était une "next gen", un de ces individus dépendant de la technologie actuelle, incapable de se débrouiller avec une boussole, je comprends mieux à présent.

« A l'ère du numérique tu pourrais facilement trouver un annuaire en ligne, tu sais... A moins que tu n'aies pas de téléphone sur toi? Enfin, si tu veux ton adresse, je peux te trouver cela. »

Un téléphone? Pour quoi faire? Je haussais un sourcil, étonnée par sa remarque. N'ayant aucun contact, je n'avais clairement pas besoin de pareil objet dans ma poche, le réseau de l'Au-delà est bien plus vaste. Elle finit sa tasse et se leva, tapotant sur l'écran de son portable pendant que je reprenais un morceau de sucre, caressant le poil doux de Lassie. Le malaise du jeune homme à mes cotés se faisait de plus en plus pesante dans l'atmosphère, sans oublier la température qui chutait de façon affolante. Je ne m'en étais pas rendue compte, comme d'habitude, mais d'autres fantomes nous avaient rejoint, attirés par mon aura mais aussi par ce qui se passait, posant mille et une questions, braillant et chuchotant à la fois. Vivement que je quitte cette baraque.

« Il vivait au vieux quartier, 42 rue ventre saint-gris. Tu sauras trouver? »

Je redressai la tête, sortant brusquement de mes pensées. Elle venait enfin de me tendre la perche pour déguerpir, justement, je commençais à avoir mal à la tête. Je m'extirpai du canapé avec difficulté, les jambes ankylosées par le contact prolongé de la chienne sur mes genoux. Tout en m'étirant, je tachai de me souvenir de l'itinéraire pouvant me mener à cette rue. Ah oui, c'était un lieu plutot éloigné de la zone dans laquelle j'errais la plupart du temps. Bien, il n'y avait plus qu'à y aller à présent! Je hochais la tête en guise de réponse, mangeant le second sucre tranquillement.

-Oui. Je vois où c'est, merci pour votre aide. Je saurais me débrouiller pour la suite! Passez une journée normale, mademoiselle. Ah et si vous trouvez autre chose, dites le à voix haute, les morts me rapporteront votre message! Sur ce...

Je me dirigeais vers la porte d'entrée, à peine vêtue correctement pour ne pas être trempée comme une soupe par la flotte qui tombait dru dehors mais je m'en fichais. J'avais autre chose à faire, une ame à sauver par exemple!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Empty Shell [Ft. Blue Anderson]

Revenir en haut Aller en bas

Empty Shell [Ft. Blue Anderson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville :: Le quartier résidentiel :: Maison de Viviane Castelain-
Partenaires

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com