AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 217

MessageSujet: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Dim 17 Avr - 0:56

Plic! Plac! Ploc! Voilà une symphonie que j'entends peu. A vrai dire, la pluie n'est pas ma tasse de thé, surtout les averses, mais aujourd'hui, ou plutot ce soir, j'avais l'irrémédiable envie d'être transcendée par sa chanson, brutale et exquise, au point d'en être transie de froid. En fait, ce n'est pas moi qui voulait à la base mais Jérome et Louis, il était l'heure pour eux de partir, ou plutot tout les morts du quartier. Je n'ai jamais trop compris pourquoi mais le fait que des enfants partent vers le Néant excitait la foule plus que d'ordinaire au point de vouloir les voir partir. De l'espoir inutile, ils savaient tous qu'il n'y avait rien après, alors pourquoi espérer que ces jeunots aillent dans un monde meilleur? Enfants de personne, lieux de mort impossible à rejoindre en si peu de temps, on avait choisit un coin du quartier verdoyant Aselus, à cette heure, personne ne viendrait nous déranger, et avec ce temps de chien, encore moins, ahah.

Pas de cérémonie ou de gouter joyeux et de la sono à nous en péter les tympans, on n'était pas des sauvages. Non, on regardait juste le lointain, immobiles, silencieux, laissant l'eau nous traverser avec violence. Imbibant mon pyjama et mes godillots. Oui, j'étais en pyjama, un bon vieux pyjama déglingué deux pièces noir avec un papillon rouge carmin au centre et un ruban sur les coté. C'était laid et dépassé, trop petit pour moi et l'élastique était mort, mis j'avais la flemme de m'en payer un autre, et puis c'était de la marque belge! Quel chinois serait capable de faire pareil? Lassie était sage pour une fois, assise contre ma jambe, posant de temps en temps son museau contre ma cuisse en me faisant les yeux doux et couinant, elle n'avait jamais aimé ce genre de départ, encore moins quand c'était des gamins, et elle le montrait bien. Pour ma part, j'imitais les autres, tenant la main de Jérome, ou plutot la traversant partiellement, mais la sensation de froid était presque imperceptible. Et puis, d'un coup, je ne la ressentais plus du tout, c'était fini, je n'avais pas besoin de regarder, les hurlements de Lassie me le confirmaient. Un nouveau départ, le cycle reprenait, inlassablement, pourtant, ça n'allait pas. Ca n'allait pas chez moi, je connaissais ces momes depuis peu, à peine une ou deux semaines, pourtant, j'avais l'impression de perdre des êtres de ma propre chair. Sensation idiote car nous n'étions même pas cousins, le pire c'était que cette sensation, je la vivait à chaque départ.

Heureusement, ou pour mon malheur, cet instant se brisa quand je pus identifier les aboiements de Lassie, ce n'était pas déchirant, pas des sanglots, mais de l'agressivité pure saupoudrée de panique, son corps n'était plus contre le mien. Et soudain le rideau de pluie se leva en même temps qu'un grognement plus fort de la bête adressée à un autre être. Etre que je ne voyais pas, du moins pas encore, mais le flair de Lassie ne pouvait être trompée, elle était morte après tout. Je me rendis compte que les fantomes qui nous tenaient compagnie avaient disparu, j'avais pourtant besoin d'eux, à cet instant, surtout maintenant. Lassie... Je n'eus pas le temps de l'approcher en l'appelant avec le ton chuchoteur que j'utilisais tout le temps, pour communiquer avec les vivants comme les morts, elle détalait déjà, cette fois ci elle couinait. Pourquoi?

-Hey, Lassie, atten...

Quelle idée qu'il ait plu? A peine relevée de ma chute, Lassie avait disparu, tout simplement, comme les autres, même elle m'abandonnait. Pourquoi? A cause de qui? Qui serait capable d'effrayer des morts sans même les voir? L'atmosphère était palpable, un flux de peur, de vide et de haine, une haine? Non, un dégout, un rejet, quelque chose ou quelqu'un était présent, et les morts préféraient l'éviter, ils m'abandonnaient même à cette présence. Abandon... Quelque chose que j'avais tant gouté et que je goutais encore maintenant... Si c'était un être vivant, je pourrais le repérer et l'identifier. Je fermai les yeux un instant avant d'entrouvrir un passage dans le voile, le changement se fit dés que je rouvris les yeux, baignant dans un univers de gris et de noir, les bruits se répercutaient dans mes oreilles comme si j'étais dans l'eau, comme je le pensais, il n'y avait pas ame qui v... Non, c'était impossible qu'une aura soit à ce point déchiquetée, éparpillée en petites flammes sur ce petit corps d'un rouge carmin assombrie par endroit! J'en perdis ma vue particulière sous le choc. Etait ce une des créature dont mes parents m'ont dit de me méfier? Non, sinon, je ne serais plus de ce monde, enfin, je pense. Autant demander à cet être habitant un corps d'enfant...

-Qu'es tu?

Simple murmure dans l'obscurité parsemé de lumières artificielles, néanmoins, je sentais un certain... énervement m'animer. Cette créature était parvenue à forcer les autres à m'abandonner, telle une simple mortelle sans intérêt, était ce volontaire? J'espérais bien que non, d'ailleurs, que faisait elle là?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 916

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Lun 18 Avr - 22:56

Les lumières clignotante éclairaient de bleu une scène digne d’un film. Une rue dévastée avec ses voitures retournées, ses lampadaires tordus et brisés, ses façades d’immeuble défoncés et la pluie qui battait la chaussé. Une tempête semblait être passée par ici, ou bien un combat de monstre et en un sens c’était bien ce dons il s’agissait. L’un des combattant gisait au beau milieu de la chaussé, un géant de fer disloquer dons les membres de métal avaient été arrachés et projeté un peu partout. Au sommet du robot se dressait deux silhouettes emmitouflées dans l’obscurité. La plus petite des deux poussa l’autre qui glissa le long de la carcasse fracassée et le jeune homme filiforme et boutonneux se retrouva affalé aux pieds des forces de l’ordre qui ne tardèrent pas à lui passer les menottes, il était responsable de la moitié du carnage. Grace à sa machine il avait espérer pouvoir commettre des crimes et rester impunie mais il avait lamentablement échoué. La personne qui l’avait arrêté descendit à son tour d’un bond gracieux, elle portait un long bâton et une cape noire qui dissimulait ses traits mais alors qu’elle arrivait au sol rien ne pouvait cacher sa taille.
« - Vous êtes Mirabilis ! » S’exclama un jeune policier. « Vous avez arrêté ce monstre gigantesque toute seule !? Comment avez-vous fait ? »
La joker sourit et tapota le bras de l’humain en uniforme en passant à sa hauteur avant de s’approcher d’un véhicule qui reposait tête en bas. Elle souleva l’avant d’une main et poussa avec assez de pression suffisante pour qu’en retombant de l’autre côté l’engin soi de nouveau sur ses deux roues.
« - Ce n’était pas bien compliqué, la force brute à suffit avec lui. »
Après sa petite démonstration l’héroïne bondit par-dessus le cordon de sécurité et la foule de fêtards que la scène avait attirés, un saut de plus et elle passage la grille d’un parc environnant et disparue dans la nuit.
Lilith s’avançait entre les arbres, elle avait retiré son masque ainsi que son capuchon et sa chevelure blanche tranchait radicalement avec sa tenue. Elle s’avançait au travers les arbres. Elle s’était éclipsé juste au bon moment, après qu’elle est été vu et reconnue par son publique mais avant qu’on lui demande de l’aide pour ranger la pagaille. Ce soir avait été une belle réussite et la vampirette souriait largement puis elle entendit une voix.
« - Hey, Lassie, atten... »
La créature nocturne continua tout de même à s’approcher et découvrit bientôt une jeune fille qui la fiait d’un drôle d’air.
« - Qu'es tu? »
Hum … La question n’était pas QUI es-tu. Cette fille avait vu en un instant ce que certain ne percevait jamais. Intéressant .
« - Ce que je suis ? On ne t’a jamais dit que ça ne se faisait pas d’aborder ainsi des inconnus ? Tu sais la politesse voudrait que tu commence par saluer et que tu te présente avant d’exiger des informations de ton interlocuteur. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 217

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Mar 19 Avr - 0:45

Toujours entre les deux mondes, je ne pouvais pas vraiment distinguer les émotions sur son visage, c'était l'inconvénient de ma vue "space", mais elle avait réagi à ma question. A cette distance et mon ton... Soit c'était une dotée basée sur les sens, soit elle n'était pas humaine. Après tout, vu ce qui s'était passé ici, à Laurel, je pouvais m'attendre à tout, comme aux croquemitaines, si ça se trouve, elle était un croquemitaine. Ou un panda déguisé en petite fi... Arrête de partir en vrille ma grande! Tu as plus important à penser qu'à des... idées bizarres et à des pandas, surtout des pandas!

« - Ce que je suis ? On ne t’a jamais dit que ça ne se faisait pas d’aborder ainsi des inconnus ? Tu sais la politesse voudrait que tu commence par saluer et que tu te présente avant d’exiger des informations de ton interlocuteur. »

Retour à la réalité, dure, brutale, presque blessante, était ce un mirage? Non, ils sont bien partis. Tous, même les enfants, même Lassie. Mais pourquoi? Qu'est ce qui avait terrifié la chienne et sans doute les autres? J'avais beau regarder les environs, le seul être vivant présent était cette gamine, gamine à l'ame vraiment surprenante mais je radote et puis il y avait forcément une raison. Raison qu'elle allait surement me donner vu qu'elle m'avait remarqué et qu'elle avait même répondu à ma question. Par un sermon en plus, la bonne blague, je ne me présentais pas un n'importe qui, en fait j'avais la flemme de le faire, ça ne servait à rien de se présenter à tout le monde, même aux inconnus, inconnus dont on ne sait les intentions en plus. Et pour la politesse... Elle pouvait se faire voir si elle était la cause de ma solitude, même temporaire. Non, mieux, qu'elle aille en Enfer. Je croisai les bras avant de lui répondre sans hausser la voix.

-Tu sais que ça ne se fait pas de déranger les gens qui bossent? J'étais en pleine fête là. Je ne suis pas du genre polie avec les inconnus, avec personne en fait, alors je te laisse te présenter. Les femmes d'abord comme on dit!

Je commençais à avoir mal aux yeux à force, je découvris donc après avoir cligné des yeux qu'elle avait les cheveux immaculés, étrange, serait elle albinos? Bah, chacun ses particularités, moi je voyais les morts et mes yeux devenaient des lucioles bleues quand j'observais les gens en profondeur, plus anormal que ça, je ne voyais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 916

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Mer 20 Avr - 20:01

Lilith toisa l’impolie de haut en bas sans la moindre gêne, détailla sa tenue avec une insistance et un dédain calculé.  Elle "bossait" ? Que pouvait-elle bien faire comme travail vêtu d’un vieux pyjama trempé ? Après avoir finit son examen la vampire détourna enfin le regard pour observer le lieuoù elle se trouvait. Il s’agissait de l’orée d’un bois avec des arbres, de l’herbe et des feuilles mortes. En somme rien qui n’évoquait la soi disant fête dons l’inconnue avait parlé. La créature nocturne réalisa tout ce petit manège sans un mot et surtout sans se presser. Son petit tour sur elle-même terminé ses yeux revinrent se poser sur l’humaine.
« - Non merci. »
Après ce long moment de silence elle avait finit par répondre à la réplique précédente. Si cette gamine pensait réellement pouvoir obtenir, pire exiger, quoi que ce soit de Liliana avec un tel ton et une telle attitude elle se fourvoyait. Elle n’avait pas de temps à perdre avec ce genre de personne. Enfin ce n’était pas réellement le temps en soi qui lui manquait. Après tout elle avait déjà un bon nombre d’années, même de siècles et plus, derrière elle et l’éternité devant. Mais pourquoi s’ennuyer à satisfaire les caprices d’humain arrogent durant toute son éternité ? Lilith n’allait pas révéler sa nature à la première venu, elle se fichait pas mal de cette fille. Certes qu’elle l’identifie comme non humaine du premier coup d’œil était surprenant mais pas au point que l’immortelle fasse d’ample efforts. Cette fille n’était après tout pas un danger, elle ne savait même pas ce qu’elle avait réellement sous les yeux.  L’enfant de la nuit haussa donc mentalement les épaules et poursuivit donc son chemin passant à côté de l’humaine avant de la dépasser. Le mystère de ses capacités trouverait bien une nuit une explication, ou pas, peut importait après tout.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 217

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Jeu 21 Avr - 1:03

Echange de regard, dédaigneuse elle m'examinait, non, elle me sondait, m'analysait, interprétant ma  tenue et mes faits et gestes. Fais donc, ma petite, profite temps que je suis encore trempée... Parler à quelqu'un me ferait peut-être du bien en fin de compte, les ragots de certains m'influençaient, c'était probablement trop mais qui croira quelqu'un qui voit les morts? C'était comme dire à un SDF qu'on était Jésus et qu'on venait le sortir de la misère, ahah! Puis elle regarda les environs alors que je mettais mes mains dans mon dos, elles tremblaient, il faisait frisquet ce soir, mais pas question de partir sans Lassie et les autres. Je regardai à mon tour ce paysage sylvestre quand ses mots claquèrent avec une telle dureté qu'elle aurait pu trancher un iceberg sans sourciller. Phénoménale.

« - Non merci. »

Puis le silence retomba, froid, je jurais même que le vent avait cessé tout mouvement, son ton me surprit. J'avais été poli pourtant, elle semblait plus jeune que moi, même carrément, donc honneur aux enfants. Ah... Les vivants, je n'arriverais jamais à les comprendre. Soudain, elle s'approcha, mais je ne bougeais pas, fascinée par ses yeux, son attitude ne semblait pas agressive, je pouvais donc les contempler tout à mon saoul. Son regard semblait... ancien, comme ceux des vieux profs assagis ou le regard des érudits décédés qui passaient parfois en ville. Son ame semblait brisée, son regard trop agé pour une petite fille, et les esprits avaient fui au moment où elle venait, ce n'était pas une coïncidence, et les défunts savaient ce qu'elle était. Pour avoir mes réponses, il allait me falloir les rejoindre, j'avais tout le temps pour ça. Je me concentrai sur ma respiration, rythmée par les pas de la petite, un lent déplacement, puis le voile se déchira et le monde devint de noir et de gris, et sa marche fut encore plus lente que précédemment. Un effet de mon don, je n'avais pas ralenti le temps, j'avais boosté mon corps avec une vague d'adrénaline, me donnant l'impression d'être plus rapide, ce qui était le cas. Mais je ne comptais pas bouger, je voulais des réponses, Je veux savoir! Un flot de paroles confuses manqua de m'assommer, me vrillant les tympans, ma tête semblait sur le point d'éclater, ce n'était pas de la peur que je sentais mais un profond dégout, pire que le mépris qu'ils avaient pour ceux n'ayant pas eu une vie vierge de sang et de noires pensées exaucées. Je ne pus tous les entendre mais je savais qu'ils n'étaient pas loin, ça me rassurait, si Lassie avait été à mes cotés, peut-être aurais je pu avoir plus d'informations, ou pas du tout tant ils étaient agités. Décidément, j'avais encore beaucoup à apprendre, il me faudrait cotoyer plus longtemps les touristes érudits. Comme comment une ame peut-être déchiquetée au point de ne pouvoir rejoindre l'au-delà? Je ne pus rester d'avantage, le froid qui m'enveloppait était plus intense que celui du climat et mon souffle devenait de la vapeur, je sentais Son étreinte se resserrer. Une fois de nouveau dans le monde des vivants et pour de bon, je manquai de défaillir et me rattrapai à ce qui me passait sous la main, une épaule et un bras en l’occurrence, étrangement froid. J'avais l'impression d'être rester un instant entre les deux dimensions, pourtant, il ne s'était passé qu'une voir deux minutes, c'était toujours aussi troublant. Je me ressaisis en reconnaissant la gamine plus agée qu'elle ne paraissait, lachant son bras mais pas son épaule, mes jambes tremblaient comme des feuilles, un rien pouvait me faire tomber ou presque. Depuis toute petite, on m'avait toujours qu'il y avait la vie puis plus rien, depuis que j'ai mon don, je sais qu'il y a la vie, plus l'au-delà, puis plus rien. Elle était une anomalie, une énigme, j'étais en droit d'avoir la réponse pour la résoudre, juste pour ça, après... Je l'éviterais, comme les autres, comme un mouton, ou un chien de berger, mon troupeau était les ames, mon maitre était la Mort, je m'occupais des êtres à ma charge, le reste m'importait peu. Et j'accomplirais ma mission, même si je devais me comporter comme une vivante.

-Je m'appelle Blue Anderson et je vois des choses que les autres ignorent, et ce que je vois en toi n'est pas ce que je devrais voir chez une petite fille mortelle. Alors je répète ma question: qu'es tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 916

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Jeu 21 Avr - 20:58

Lilith vit les yeux de la fille changer de couleur, c’était comme un voile qui se posait devant ses yeux et semblait la transporter ailleurs loin de la réalité. Puis elle tituba et se rattrapa à la vampire qui passait à ses côtés. La créature s’arrêta et l’observa de nouveau, quel tour allait-elle sortir de son chapeau ? Elle finit par cligner des yeux et revenir dans ce monde et lâcha l’enfant.
«  - Je m'appelle Blue Anderson et je vois des choses que les autres ignorent, et ce que je vois en toi n'est pas ce que je devrais voir chez une petite fille mortelle. Alors je répète ma question: qu'es tu? »
Liliana sourit à l’humaine puis la saisissant par le col elle la fit basculer dans l’herbe humide d’un rapide balayage. La regardant désormais de haut la fillette croisa les bras.
« - Hum… Au moins tu apprends, ce n’est pas si mal. Tu peux m’appeler Lilith et en effet je ne suis pas " une petite fille mortelle". Pour ce qui est de ta question tu peux la répéter autant que tu veux mais ça ne te regarde pas. »
Après tout elle n’allait pas crier sa nature sur tous les toits, elle n’était pas spécialement discrète à ce propos mais elle n’était pas non plus stupide et choisissais ses confidents. Elle savait que tout autre vampire ayant son comportement aurait depuis longtemps été réduit en cendre. Mais l’enfant éternelle n’était pas n’importe quel vampire. Les lois vampiriques interdisaient de révéler sa nature à tout humains ne faisant pas partie de son garde mangé sous peine de voir mourir et le vampire et l’humain concerné et une partie de la famille de l’humain par précaution aussi savait-on jamais qu’il en ait parlé autour de lui. Autant dire que les créatures de la nuit ne s’embarrassaient pas de scrupules. Mais aucun n’oserait s’en prendre à Liliana, enfin pas directement… Mais là n’était pas le sujet, n’était-il pas ?
Le sujet était… clos en fait puisque Liliana venait pour la seconde fois de refuser de répondre à la question. Elle reprit donc son chemin.
« - Et un conseil pour toi jeune médium. Ne traîne pas trop avec les fantômes. »
Evidemment qu’elle savait. Il ne lui avait pas fallut longtemps pour le déduire. L’humaine disait participer à une "fête" mais Lilith n’avait vu aucun autres participants en sachant que son pouvoir était probablement lié à la vue à cause de la couleur de ses yeux il était facile de deviner qu’elle voyait des gens invisibles. Enfin facile lorsqu’on a une grande intelligence et plusieurs siècles d’expérience.

_________________




Dernière édition par Liliana Tahlwin le Jeu 18 Mai - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 217

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Ven 22 Avr - 0:50

Au sourire de la gamine, je pensais avoir enfin son attention, et surtout qu'elle allait me répondre. Faut croire que la gentillesse ne marche pas chez elle. Je ne vis pas le coup venir et me retrouvai dos au sol, le souffle coupé. Ma vue se brouilla un instant alors que le paysage tanguait dangereusement. On ne lui avait jamais dit qu'il ne fallait pas pousser les gens qui avaient des vertiges? J'avalai de travers ma salive et me mis à tousser, je finis par me redresser sur mes coudes pour l'observer. Bras croisés, elle jouait les supérieures. Avec le soleil dans son dos, ça ferait un meilleur effet qu'un nuage gris tout sale...

« - Hum… Au moins tu apprends, ce n’est pas si mal. Tu peux m’appeler Lilith et en effet je ne suis pas " une petite fille mortelle". Pour ce qui est de ta question tu peux la répéter autant que tu veux mais ça ne te regarde pas. »

Bon, elle me donnait son nom, c'était déjà un bon début! Lilith, drole de nom, m'enfin, moi j'avais le nom d'une couleur, c'était pas mieux. Par contre, elle continuait de rejeter ma question. Pas de bol, chérie, mais quand il s'agit d'ames et d'étrangeté, j'ai tout à fait le droit d'avoir des réponses, selon mes principes. Qui était bien au dessus des lois, s'il fallait que je la harcèle, pas de soucis, et si elle me repoussait... Bah j'étais à moitié sonnée, si je parvenais à parler sans bafouiller ce serait un exploit. Ah, ce principe qu'avait les vivants de secret... C'était débile, ils étaient plus idiots que futés avec ça. Heureusement que les morts n'agissaient pas comme eux, je serais une idiote sinon! Mais revenons à cette petite car c'était elle mon affaire, pas les secrets, enfin sa nature était mon affaire... Elle reprenait sa route alors que je me relevais, grimaçant à cause de mon dos douloureux.

« - Et un conseil pour toi jeune médium. Ne traîne pas trop avec les fantômes. »

Conseil que je vais ignorer, ma puce, de façon royale. Les morts, je ne les force pas à venir, c'est eux qui le décident, et ce depuis ma naissance. Voir même plus tot, à vrai dire, je n'en ai aucune idée mais ça ne m'étonnerait pas vu que je me désintéressais de ma famille biologique. N'empêche, ce qu'elle disait était plutot illogique, j'étais médium, enfin nécromante, le terme était plus poétique et plus adapté à ma condition, je cotoyais donc les morts naturellement, est ce qu'un charpentier devrait éviter de toucher le bois alors que son boulot est de le travailler? Elle était hilarante! Je souriais, tiens. Bon, évitons de rire quand même, ce serait bête de vomir ses tripes ou de tomber encore... Non, vraiment elle était trop drole! Ne pas trainer avec les morts, la bonne blague, ahah! Victime d'une crise de fou rire inexplicable et sans raison valable, je riais comme pouvais rire un mortel. Pourtant, ça ne me ressemblait pas, cette pensée me calma assez rapidement, dommage, je commençais à aimer ma cage thoracique qui tressautait et la douleur au niveau de l'abdomen. Puis je retrouvai ma voix atone, sans ton, que dalle. Tels les morts, je ne suis que murmures et silence. La gentillesse ne marchait pas, autant être naturelle dans ce cas.

-Merci du conseil mais il ne me sera d'aucune utilité. Dis donc, vu que tu n'es pas une petite fille mortelle, serait ce donc l'inverse? Désolée mais de mon point de vue, c'est assez étrange, tu dois avoir quoi.. 10 ans? Tu sais, des ragots, je suis pas comme ces vivants ingrats et égoistes, les secrets, je les garde quand le proprio veut pas les voir divulgué. Ce serait idiot de tenter le diable quand les dits-propriétaires peuvent me hanter.

Tout en causant, je me mis à la suivre. La technique du macchabée, je suis ma cible sans la lacher d'un pouce et je cause jusqu'à ce qu'elle cède enfin. Ca marchait bien quand les morts le faisaient alors pourquoi pas moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 916

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Dim 1 Mai - 0:18

« - Merci du conseil mais il ne me sera d'aucune utilité. »
Lilith entendit la réponse de la fille mais n’y prêta pas attention et continua sa route. La voix continua à dialoguer tout de même en se rapprochant. Ainsi elle avait décidé de suivre un vampire ? Qu’elle fasse donc a sa guise.
« - Dis donc, vu que tu n'es pas une petite fille mortelle, serait ce donc l'inverse? »
L’inverse, hein ? Qu’es-ce que l’inverse d’une petite fille mortelle ? Une vielle femme immortelle ? C’était pres … – prend garde à ce que te va dire narrateur – ce n’était pas ça, pas ça du tout. Mais pas du tout, du tout !
« - Tu sais, des ragots, je suis pas comme ces vivants ingrats et égoïstes, les secrets, je les garde quand le proprio veut pas les voir divulgué. »
Ah… voilà donc pourquoi le conseil précédent était inutile. Cette fille se croyait déjà morte. Triste pour elle, car il y avait une différance notable entre les vivants et les morts. Les morts avaient vécut, même Lilith, bien que ce soit une existence brève, même si ça remontait à très loin, avait été un jour été vivante. Cette fille ne semblait pas réellement vivre par elle-même. Les morts avaient connus là vie et était passé au-delà, ils avaient tous connu la mort.
Lilith se souvenait parfaitement de la sienne, elle avait été un magnifique moment de délivrance, un espoir si beau qui s’était brisé en un instant. Sa mort avait été douloureuse bien entendu, mais l’enfant qu’elle était encore à cet instant ne se souciait guère de la souffrance, elle en avait déjà tellement connu. La petite fille s’était dit qu’elle allait mourir et en instant sa peur qui s’accrochait à elle depuis des années l’avait enfin laissée en paix. Elle avait entendu la voix mécontente de son maitre et avait sourit en sachant qu’il ne pourrait pas la sauver. Elle ignorait qu’il n’en avait pas besoin pour la garder. La dernière chose qu’elle avait sentit était la peau froide du vampire contre ses lèvres et le liquide glacer qui en coulait envahir sa gorge. Et puis le néant l’avait englouti, juste avant qu’elle ne se relève.
La suite … elle ne s’en souvenait plus vraiment, elle avait ressentit une faim inassouvible qui effaçait tout le reste. Bien entendu on lui avait raconté qu’elle s’était jeté sur son maitre et que sa peau s’étant refermée elle l’avait rouverte avant que ses crocs n’aient eut le temps de pousser pour atteindre le sang. La soif dévorante était la première chose que ressentait tout vampire nouveau né, ce n’était pas pour autant agréable de s’en rappeler.
« - Oui et c’est encore plus idiot de confier un secret qu’on ne veut pas voir divulgué. Mais tu peux penser le contraire si tu veux. On dit bien que les imbéciles sont les plus heureux. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 217

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Sam 7 Mai - 1:18

« - Oui et c’est encore plus idiot de confier un secret qu’on ne veut pas voir divulgué. Mais tu peux penser le contraire si tu veux. On dit bien que les imbéciles sont les plus heureux. »

Je m'arrêtais, cela ne devait être qu'un hasard assurément pourtant quelqu'un d'autre m'avait sortit les même mots. On dit bien que les imbéciles sont les plus heureux... Elle ne semblait pas du genre à fréquenter des hippies et c'était la première fois que je la croisais, elle avait donc dû trouver cette expression dans un bouquin ou inventé tout simplement. Je m'en rappelais comme si c'était hier, mes premiers jours avec les dépravés de la société, la première fois que j'avais fumé aussi. Je me sentais paumée, ce qui était une première chez moi mais c'est normal quand on est tout seul avec un univers dont je n'en savais que la moitié des secrets. On avait discuté en tête à tête avant que les autres rappliquent. Il m'avait demandé ce qui n'allait pas, je lui répondais. Je me souvenais mots pour mots de son conseil. "On dit bien que les imbéciles sont les plus heureux...

-Mais on dit aussi que les érudits sont les plus forts...

Le vent se souleva, me forçant à resserrer mes bras contre ma poitrine. Manquait plus que je chope la Mort maintenant... Je la regardais continuer à marcher tandis que je restais là, debout, muette, les yeux dans le vague. En fait, je me traitais de tout les noms, il n'y avait pas besoin de la forcer, je vivais dans le paranormal. Pourquoi je cherchais une logique humaine? Elle n'avait pas contredit ma supposition. Elle était donc bien agée, un mec? Hmmm non, je ne pense pas, et elle avait un corps jeune malgré sa longévité... Et les morts la fuyaient... Par la barbe de ma grand-mère, mais quelle andouille! C'était évident pourtant! Mais si irréel... Non en fait, nous avons bien des dieux et des loup garous à l'école alors une...

-Que la Mort me fasse un gosse! T'es une vampire?

Le vent partit à nouveau, plongeant la forêt dans un silence saisissant, perturbé uniquement par les chuchotis ci et là des ames cachées dans le décor. Il était amusant de voir comme le climat pouvait être synchro avec ce qu'on dit... Parfois, je me demande si ce ne sont pas les fantomes qui modifient ainsi l'atmosphère. Je regardais l'inconnue en reculant d'un pas. J'avais lu Dracula et d'autres bouquins, si c'était vrai, alors je devrais foncer vers une maison et y entrer si elle tentait quoi que ce soit, même si j'ai toujours trouvé cela débile que quelqu'un ne puisse entrer chez une autre personne simplement parce qu'elle est à moitié morte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 916

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Dim 22 Mai - 19:29

« - Mais on dit aussi que les érudits sont les plus forts... »
Lilith hocha la tête un peu surprise. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas entendu cette réponse. Elle ne pouvait qu’être d’accord avec cela. Le savoir était pouvait se révéler être la plus redoutable des armes. On pouvait penser qu’un vampire de son âge était capable de vaincre ses ennemis uniquement par la force brute, surtout lorsqu’on voyait ce qu’elle avait fait du robot géant croisé plus tôt cette nuit, et bien souvent c’était le cas mais pas toujours. La force et les pouvoirs de régénérations ne pouvaient pas toujours protéger un vampire. Surtout lorsque tu prévois d’assassiner ton maitre, quand tu décide de soumettre tout les vampires du monde à une poignée d’individu, si tu dois rencontrer une déesse immortelle, ou encore au moment où l’on met le feu à ta maison en plein midi. Cette dernière pensée accompagnée d’une pointe de tristesse enflamma brièvement son regard avant de disparaitre rapidement dans une secousse mentale. En résumé un esprit acéré était plus important que tout le reste.
«  - Que la Mort me fasse un gosse! T'es une vampire? »
L’humaine s’était arrêtée Lilith fit de même et jeta un coup d’œil par-dessus son épaule et croisa son regard cela la fit reculer légèrement. L’immortelle enfant sourit.
« - Peut-être que oui, peut-être que non. Je pourrais aussi être une Maymaygwashi, une goule, une Alk ou une zombie… »
La fillette fit une pause comme pour réfléchir à ce qu’elle venait de dire. Il y avait énormément de créatures qui vivaient parmi les humains sans qu’ils en aient conscience même avec la magie qui revenait au gout du jour depuis quelques années.  
« - Non attend. Je refuse d’être prise pour une zombie, les zombies sont stupides. »
A ses mots secoua la tête et reprit sa route laissant la jeune Anderson planté sur place.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 217

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Mar 24 Mai - 9:30

La présumée vampire se mit à sourire devant ma réaction. Qu'elle ne se leurrait pas, je n'avais pas peur. Des trucs moches et dangereux, j'en avais vu dans ma vie, je ne faisais que prendre mes précautions. Le problème avec les vampires c'est que ce peuple de légende était devenu un véritable fantasme des vivants, les suçons, les morsures, à croire que d'autres pratiques n'ont pas été imaginé avec un vampire comme partenaire... Parfois, j'avais honte d'être une de leurs semblables, au moins les morts étaient réalistes. Mais il n'y avait pas que les désirs que les vampires avaient stimulé, il y avait aussi les peurs, plus rapide qu'un guépard, plus fort qu'un ours, capable d'arracher les tripes de sa victime d'un simple coup de poing, virus, une mort ratée, tant de domaines sensibles où le vampire trouve sa place sans difficultés... Il était particulièrement difficile de déceler le vrai du faux, et je ne pouvais pas compter sur les esprits, même parler de leurs semblables corrompu par la violence de leur vie d'antan est un sacrilège, ils craignaient presque d'être maudit en en parlant!

« - Peut-être que oui, peut-être que non. Je pourrais aussi être une Maymaygwashi, une goule, une Alk ou une zombie… »

Ca ne m'avançait pas vraiment ce qu'elle disait mais n'étant pas non plus stupide, j'étais à présent certaine de mes propos. Les fantomes étaient bavards question légendes et mythologies de leurs époques et les plus vieux étaient aussi garni que le Larousse en définition. Je savais donc de mémoire qu'une goule, contrairement à ce que le folklore insinue n'est qu'un mortel ayant gouté au pêché de la gourmandise, transformant son corps imperceptiblement et ne se contentant que de la chair de ses compagnons comme substitution. Quant au Maymaygwashi, n'était ce pas un esprit des eaux velus? A moins que ce soit une sirène, je ne sais plus vraiment, il faut dire que je n'ai pas non plus une super mémoire. L'Alk par contre était un démon s'attaquant aux enfants et aux femmes enceintes, je l'avais assez compris après avoir eu une femme morte en fausses couches qui hurlait à qui veut l'entendre que son gendre était un Alk qui avait dévoré son fils... Oui, même les fantomes peuvent être sacrément stupides. Et enfin, le zombi, je n'en avais jamais vu mais comme beaucoup de jeunes, je m'y étais intéressée, je n'ai pas besoin d'essayer d'en faire vivre un, un corps n'est compatible qu'avec une seule ame, il ne pourrait même pas bouger en présence d'un autre et le processus tuerait l'esprit tout simplement, les morts qui cherchaient à réintégrer leur enveloppe morte souffraient des mêmes séquelles, alors un étranger dans un corps d'un autre... Mais de toute façon, à part les goules, le reste n'était que pure invention et légende, non?

« - Non attend. Je refuse d’être prise pour une zombie, les zombies sont stupides. »

Elle repartit sans attendre mon avis, me forçant à la suivre à nouveau. Indirectement, elle m'avait confirmé mes propos mais cela ne semblait guère la gêner, à vrai dire, je ne savais encore rien d'elle. Cependant, une pensée me torturait l'esprit et je voulais vraiment au moins avoir une réponse claire à ce sujet. Car bon, je ne voulais pas devenir comme elle après un rhume ou en me faisant mordre par un chien... Surtout qu'après cette vie de nécromante, je méritais bien un repos éternel avec tout mes bambins Casper adorés!

-Comment t'es devenue une vampire? En mourant tout simplement ou c'est un procédé plus complexe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 916

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Dim 29 Mai - 15:50

« - Ouai c’est ça, j’ai été piétinée par un mammouth et POUF ! Quand je me suis réveillée j’étais une vampire. » Ricana la fillette.
Elle n’avait jamais rencontré le moindre mammouth étant donné qu’ils étaient déjà éteints bien avant sa naissance. La façon dont elle était réellement morte n’était pas très importante, ce qui comptait était qu’elle avait ingurgité suffisamment de sang de vampire pour renaitre. Pas les quelques gorgées avant de trépasser. Non, on l’en avait nourrit pendant plusieurs années, on ne devenait pas un vampire aisément. Ceci étant personne ne savait comment les premiers avaient put voir le jour. Oh bien sûr il existait toute sorte de théories. Magique, scientifique, religieuse…Mais en réalité nul ne le savait vraiment. Lilith haussa intérieurement les épaules, personnellement elle s’en moquait pas mal. Ce qu’elle savait c’est qu’elle n’en avait jamais croisé qui se soit transformé spontanément. Lorsque remontait suffisamment la ligné d’un vampire on finissait toujours par tomber sur un des seigneurs.
A force de marcher Lilith arriva devant une grille. Elle bondit à son sommet et resta là observant la rue des deux côtés cherchant de toute évidence quelque chose. Quand elle l’eut trouvé elle redescendit dans le parc et repartie sur la gauche.
« - Oh faite combien de temps comptes-tu me suivre ? Parsque j’ai des choses à faire. »
Elle voulait retrouver les personne ayant aidé le jeune homme arrêté plutôt à construire sa machine. Il lui avait donné une adresse et ce n’était plus très loin d’ici.

HRP:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 217

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Mer 8 Juin - 2:54

« - Ouai c’est ça, j’ai été piétinée par un mammouth et POUF ! Quand je me suis réveillée j’étais une vampire. »

Je penchais la tête sur le coté. Je savais que l'homme n'avait pas pu croiser de mammouth dans sa vie mais ses ancêtres, pourquoi pas? Ainsi donc, cette gamine avait été poilu dans sa vie? Hmmm des bizarreries, j'en avais vu, mais des comme ça, pas du tout. Bah, ça en faisait une de plus, pas de quoi s'inquiéter. Elle se marrait en disant ça, visiblement, elle me prenait pour l'idiote du village, tant mieux, on allait être deux à jouer ce petit jeu, ok la femme poilue rasée la veille? Je croisais les bras derrière ma nuque, je ne sentais plus du tout le froid, j'étais bonne pour un rhume demain, tant mieux, mon lit est plus confortable qu'une chaise dure de salle de classe. Au bout d'un moment, un grillage nous barra la route, ce qui me dérouta légèrement. N'étions nous pas dans une forêt? Pourquoi y avait il une grille alors? Oh et puis, qu'importe, j'ai pas la tête à réfléchir là... La vampirette sauta sur le bord et fixa un point que je ne pouvais visiblement pas voir de là où j'étais, à moins qu'elle cherchait quelqu'un? Assister à un repas de bête assoiffée de sang, un spectacle exotique à ne pas rater! Elle redescendit au bout d'un moment et reprit sa route, moi sur ses talons, encore.

« - Oh faite combien de temps comptes-tu me suivre ? Parsque j’ai des choses à faire. »

Tiens, c'est vrai, pourquoi? Peut-être parce que j'ai envie tout simplement? En quoi cela la dérange? Je haussais les épaules avant de finalement parler, et là, j'étais bien surprise par les mots qui sortirent de ma bouche. Tout simplement parce que j'étais naturellement associable avec les vivants.

-Bah tu as fait fuir mes potes alors le temps qu'ils reviennent, je te suis. J'aime pas être seule. Tu cherches quoi exactement? La banque de sang, c'est de l'autre coté...

Et en plus je faisais de l'humour... hilarant. Peut-être que je réagissais ainsi parce qu'elle était "morte"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 916

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Lun 27 Juin - 18:43

«  - Bah tu as fait fuir mes potes alors le temps qu'ils reviennent, je te suis. J'aime pas être seule. Tu cherches quoi exactement? La banque de sang, c'est de l'autre coté... »
De ce que Lilith savait les fantômes n’approchaient pas des vampires. Jamais. Cela signifiait qu’ils ne reviendraient pas tant que la fillette n’aurait pas été  détruite. Cela n’était pas franchement prévu pour cette nuit, ni pour la suivante, ni jamais.
« - Quoi, si longtemps que ça. » demanda-t-elle avec un sourire moqueur. « Et je n’ai pas besoin d’une banque du sang j’ai un garde mangé sur patte qui me suit. »
La vampirette ne s’attaquait pas aux enfants la plus part du temps et puis elle s’était déjà nourrit plutôt dans la soirée mais cela l’humaine n’avait aucun moyen de le savoir.
Après une centaine de mètre de marche la fillette grimpa de nouveau au sommet de la grille. Face à elle une enseigne indiquait la présence d’un garage au rez-de-chaussée. A l’étage supérieur une fenêtre ouverte répandait au dehors sa lueur et des voix. Les cibles étaient donc toujours à l’intérieur. C’était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. D’un côté elle avait craint qu’ils aient fuient après avoir vu leur ami se faire arrêté au moyen d’une quelconque caméra dans l’habitacle du robot. D’un autre elle ne pouvait entrer dans cette maison d’elle-même. Oh bien évidement elle pouvait attendre qu’ils sortent, sauf si ils ne le faisaient pas avant le lever du jour. Elle pouvait aussi sonner et tenter de se faire inviter. Ou alors …
Lilith redescendit prêt de la jeune humaine.
« - Bon écoute moi bien. Trouve un moyen, n’importe le quel mais tu dois les faire tous sortir. Tous, ok ? »
Et sans attendre la réponse de la fille Lilith L’attrapa et sauta le grillage. Puis bondit de nouveau. Et s’agrippa juste au dessus de la fenêtre.
« - N’oublis pas. Il faut qu’ils sortent tous. »
Sur ses mots elle fit pendre la fille dans le carré lumineux et la balança jusqu’à pouvoir la lâcher à l’intérieur. Avec un peu de chance elle réussirait à bien se réceptionner, ou sa chute serait amortie par un canapé. Enfin au pire que pouvait-il lui arriver ? Se tordre la cheville ? Se faire tirer dessus par les types à l’intérieur ? En bon vampire Lilith ne se souciait pas vraiment du sort de l’humaine.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 217

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Lun 8 Aoû - 1:27

« - Quoi, si longtemps que ça. Et je n’ai pas besoin d’une banque du sang j’ai un garde mangé sur patte qui me suit. »

Après une telle réponse accompagnée d'un sourire pour le moins bien fourni en crocs, la réaction la plus naturelle qui soit serait de reculer et de prendre un air choqué, du moins cela aurait été le cas si j'étais blonde et que je n'étais pas nécromante. En fait ce genre de menace me passait dans une oreille et sortait par l'autre, tout simplement, c'était d'un classique après tout... Et puis bon, si Elle me voulait définitivement dans l'Au-delà bah... Je n'allais pas protester! Je haussais donc les épaules tout en la suivant sans ralentir en me demandant bien ce qu'elle fabriquait si elle ne chassait pas. A moins que c'était bien le cas mais pas pour se nourrir? Au bout d'un moment, elle sauta sur la grille, comme la dernière fois, et fixa intensément un batiment, un garage si on en croyait l'aspect du rez-de-chaussée. Un garage miteux soit dit en passant, ils avaient intérêt à refaire la peinture. Curieusement il y avait de l'animation à l'étage malgré l'heure tardive, c'était ce qui semblait intéresser la gamine immortelle. Bon, c'est pas tout mais je commençais à me les geler, je n'allais donc pas tarder, surtout que je me sentais plutot mal sans mes compagnons. La vampirette descendit pile au moment où je partais.

« - Bon écoute moi bien. Trouve un moyen, n’importe le quel mais tu dois les faire tous sortir. Tous, ok ? »
-Hein?

Mais il était trop tard pour qu'elle m'explique ce qu'elle avait en tête, sans crier gare, elle m'avait agrippé par la taille et remonté sur la grille avant de faire un bond jusqu'à la fenêtre. Malgré sa petite taille, elle avait une sacrée force, prouvant une fois de plus qu'elle n'était pas humaine, ou du moins pas entièrement.

« - N’oublie pas. Il faut qu’ils sortent tous. »

Une fois encore, elle ne me demanda pas mon avis et, sans plus de manières, me balança à l'intérieur du batiment, la tête la première bien évidemment. Après un magnifique roulé boulé suivi d'un atterrissage peu en douceur dans un canapé qui, comme par hasard, se trouvait dans le passage, je pus enfin avoir un moment pour réfléchir à ma situation. J'aurais pu raler mais... Si j'avais bien compris, il y avait des gens ici, des gens peu amicaux puisque la créature de la nuit les traquait, c'était donc des ennemis de celle-ci. S'ils découvraient ma présence en ces lieux, j'allais mal finir... Un long soupir s'échappa de mes lèvres, je comprenais ce que voulait que je fasse l'autre, je savais aussi que je n'avais pas le choix, je n'allais pas me rompre le cou en descendant par la fenêtre, et elle était dehors à attendre.

-Mais je suis tout bonnement incapable de le faire...

Ce n'était pas de la mauvaise foi, juste qu'avec mon don et bien... Je n'agissais pas sur les vivants quoi. Alors comment les faire sortir? La bonne blague! Dépitée, je m'asseyais sur le canapé vert kaki qui m'avait stoppé, alors le Destin me fit un signe. Enfin, pas que je croyais au Destin mais je n'avais pas d'autres expressions pour expliquer l'apparition soudaine de ma chienne qui me fonça dessus pour me lécher la joue, ce qui est parfaitement dégueulasse surtout de la part d'un cabot décédé. Hm, il est vrai que l'Homme est assez niais pour flipper devant tout et n'importe quoi, il n'y avait qu'à voir les maisons hantées dans les parcs d'attractions. Mais ai-je les compétences nécessaires pour une telle chose? Bon, déjà, je pouvais appeler du monde, cela pouvait m'être utile, et après? Est ce que faire bouger des objets seraient efficaces? Avais je le choix? Non, donc autant essayer... Je suis vraiment morte de rire... Si mon plan foireux marche vraiment, j'embrasse la vampire sans hésiter.

Appeler les morts des environs fut bien plus simple que je le pensais, au point que je me demandais à quelle distance se trouvait la gamine dehors, mais cette pensée disparut très vite de mon esprit qui, pour la première fois depuis longtemps, carburait un max sur la suite des événements. Déjà, il y avait un escalier juste à quelques mètres de moi qui menait au rez de chaussée avec un en face, une partie de l'escalier qui menait à une autre salle où il y avait des voix, les cibles, une étagère et un piano, plus de la déco vraiment moche du style pot de fleurs et photos, bon, en même temps c'était une studio au dessus d'un garage, donc c'était habité, normal quoi. Ensuite, en ce qui concerne mes "troupes", la plupart n'était que des enfants et des vieux, donc du genre à faire du zèle et à vouloir s'amuser. Maintenant, il fallait mettre en place le "plan". Après un tour de l'autre coté, les fantomes m'avertirent qu'il s'agissait d'une cuisine où se trouvait des gens. Une cuisine, un classique dans les films d'horreur... Discrètement, je posai les pots de fleurs sur une des marches puis je descendis en silence, malheureusement, la dernière marche craqua sous mon poids, il était évident que cela allait ramener du monde, c'est donc avec le cerveau qui mouline et le coeur battant que j'atteignis le disjoncteur du batiment et que je l'actionnais, plongeant ce lieu sinistre dans l'obscurité totale. Une flopée de jurons retentit dans les escaliers, confirmant ainsi mes craintes, heureusement, je n'étais pas seule. Assise sur le sol poussiéreux, je me concentrais sur l'Au-delà et parvins assez rapidement à ouvrir un passage entre nos monde, pour me focaliser sur les fantomes qui m'entouraient et ceux à l'étage qui, au signal de leurs compères, firent tomber les vases. Le bruit qui survint après ressemblait plus à un coup de tonnerre qu'à de la simple casse de poterie, le type avait dû tomber aussi, ce qui était vrai, car il avait bien fallu que je remonte en haut, je n'en avais pas fini et il restais encore les autres! Sans me faire voir, je revenais dans ce qui devait être le salon.

Un moment, je me penchai à la fenêtre pour voir si la vampire était dans le coin mais faute de lumière suffisante, je voyais que dalle. Bon, revenons à nos moutons! Le problème dans ce genre de plans foireux c'est qu'on ne sait pas ce qu'ont les gens en face, en l'occurrence, ils avaient leurs portables, avec une application torche. A peine retournée que je me faisais éblouir. Ah ça, ils devaient bien être surpris de voir une gosse ici et leur copain dans les escaliers, par contre, la mauvaise surprise de mon coté fut le couteau de cuisine qu'avait l'un d'eux à la main. Quelle riche idée! Blue, tu es vraiment stupide de croire qu'ils allaient réagir comme dans les films... Ou peut-être que si mais il fallait faire le grand jeu, faire le gros gros monstre flippant, comme dans l'Exorciste, mais sans la tête à 360°, je n'étais pas à ce point contorsionniste...

Lassie grondait à mes cotés, visiblement consciente du danger, quant aux autres, ils semblaient avoir compris mes intentions, aussi restaient ils près de moi. Je n'avais pas encore refermé le Voile qui séparait notre monde du royaume de la Mort, aussi mes yeux étaient encore des phares dans l'obscurité, et de la buée s'échappait de ma bouche. Lentement, je levais les bras pour faire sensation et pour que l'apparition de mes deux membres astraux en fassent autant. Puis les esprits, un par un, intégrèrent mon corps, ou plus exactement se juxtaposaient à ce dernier, influencés par ma présence et mes pouvoirs, leur brillance prit plus d'ampleur et petit à petit, je devenait une torche humaine a néons, moderne, le feu, c'est has been. Mais ce n'était pas assez pour eux il faut croire, un simple truc les ferait détaler. Et ce truc fut Lassie qui, placée entre eux et nous, me donna une idée. Fixant bien la chienne, je me mis à crier, ce qui est rare chez moi mais bon, il le fallait bien, "Attaque, Lassie!" Sauf que je regardais l'animal, et comme mon don me permettait de savoir parler n'importe quelle langue sans que je ne m'en rende compte, je grognais et aboyais pour l'oreille humaine devant nous. Et Lassie leur bondit dessus, les traversant, cette douche glacée eu raison d'eux et ils filèrent à la sortie au rez-de-chaussée.

La suite? Je ne sais pas trop exactement car ce que je venais de faire m'avait épuisé, tremblante de tout mes membres et frigorifiée, je m'écroulai par terre, incapable de me réchauffer, le voile séparant les mondes se remit en place plus rapidement que les autres fois, sans doute car je venais vraiment d'atteindre mes limites même s'il m'avait semblé être restée plus longtemps ainsi que les autres fois, peut-être parce que la pratique améliorait mes compétences... Au bout d'un moment, la lumière éclaira à nouveau la pièce, peut-être la vampire. Pour en avoir le coeur net, je me trainai jusqu'à la fenêtre, incapable de faire autrement pour me déplacer, mais une fois encore, je ne voyais rien, alors je fis demi tour pour aller voir depuis les escaliers qui venait d'entrer, en espérant que ce n'était pas les types que je devais faire sortir, je n'étais pas en état pour leur faire peur pour l'instant. Une fois arrivée en bas du premier escalier, je penchais la tête sur le coté pour voir ce qui se passait en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 916

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana) Sam 3 Sep - 15:44

Il ne restait qu’à attendre, Lilith retourna se poster sur le sommet du grillage et se tient parfaitement immobile. Des jurons, des bruits de vaisselles cassés se firent entendre. Puis la lumière du bâtiment s’éteint. La créature nocturne n’y réagit pas. L’humaine revient peu après se pencher par la fenêtre mais elle ne bougea pas le moins du monde pour lui faire signe. Puis des cris et des grondements retentir dans le noir. La vampire n’y frémit même pas. Puis des gens sortir du bâtiment avec précipitation. L’enfant bondit, ils eurent à peine le temps de réagir à se présence qu’ils se retrouvèrent assommés puis ligoter avec leurs propre ceinture.
L’immortelle observa l’habitation puis le ciel et sortit son téléphone, appelant le centre de joker pour les prévenir de venir chercher le groupe d’homme.
« - Oh et, il y a aussi une gamine dans l’appartement, je ne sais pas qui c’est mais elle est collante. Soyez gentil, trouver quelqu’un pour la ramener chez elle. »
La vampirette avait d’autre chose à faire de sa nuit que jouer a baby-sitter. Et puis il commençait à être tôt, il allait être temps pour elle de rentrer. Liliana vérifia une nouvelle fois les liens des hommes puis s’en fut. Derrière elle les lumières rouge et bleu des voitures de polices emplissait la nuit.

HRP:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana)

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre entre une créature de la nuit et une créature de la Mort (feat Liliana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le quartier Aselus-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit