AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 227

MessageSujet: Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!) Jeu 28 Avr - 15:55

En compagnie des fantomes, je pense que mon défaut est d'être gentille. Si si, c'est un défaut, surtout quand ils veulent que tu goutes à ce qu'ils aimaient de leur vivant. Du chien, du pigeon, des gateaux, je mangeais peu à l'école mais c'est normal. A chaque fois que j'allais dans la rue marchande, je mangeais des kilos de nourriture impensable! Heureusement qu'il n'y a pas de cannibales dans la bande... Mais aujourd'hui ils étaient sympas, juste des gateaux, des montagnes de gateaux, à gouter. Par contre ils voulaient que je décrive le gout, là c'était plus compliqué, voir impossible! Comment décrire ce que l'on ressent inconsciemment? Et attention, un mot de travers ou une mauvaise description, et le plus jeune piquait une crise. Je veux bien croire qu'il veut retrouver sa maman boulangère mais il faut arrêter à un moment, mon foie ne le supportera pas longtemps, mon porte feuilles non plus...

Nous en étions à notre quatrième boulangerie, mon sac était plein à craquer de cochonneries, soit disant parce que je devais prendre du poids -les gars, je grossis pas, je grossis pas, pas la peine de faire de moi une diabétique... -, et mon porte-monnaie battait de l'aile piteusement. J'avais envie de pleurer. Je récoltais déjà pas le smic d'ordinaire mais là, ils avaient réussi à me ruiner en une après midi, chapeau bas! Bon, au moins je ne mourrais pas de faim, mais manger autant pour retrouver un vivant était assez... étrange comme méthode. Hélas, le mome ne connaissait pas le nom de la boutique familiale et encore moins quelles patisseries faisait sa mère. Je ne récoltais pour information que des "ils sont super bons et très chers!" Merci, j'avais remarqué, ahah!

Mais cette fois-ci devait être la bonne à en croire ses yeux pétillants! Il trépignait même, et ce n'était pas pour rien. Je devais reconnaitre que le patissier qui l'avait fait devait être doué. Je n'étais pas très mousse à la menthe mais voir ce petit bijou me donnait faim malgré mon ventre ballonné. Il devait y en avoir eu plusieurs avant, ce matin peut-être, à en croire son rayon vide. Le petit bambin disparut en traversant mes genoux. Bon sang, ils pouvaient arrêter de me traverser?! Je ne fis aucune remarque cependant, il devait être en train de chercher sa mère, il allait sans doute rester avec elle jusqu'à la fin, une bonne chose pour lui, il continuera à rêver jusqu'à ce que le Néant le rappelle. Quant à moi, je demandai au vendeur de m'emballer le gateau. Aidan l'aimerait surement, pas de gaspillage voyons! En plus, le petit risquerait de me hanter si je ne l'achetais pas, une vraie teigne quand il s'y met celui là, comme tant d'autres... Alors que le monsieur me tendait le colis, beige avec une nuée de papillon sur la moitié, la clochette de l'entrée tinta. Un bref regard sur l'entrée m'informa que c'était un jeune homme aux cheveux verts, quelqu'un que je ne connaissais donc pas, donc aucun intérêt à s'attarder ici. Je gardai le paquet en main et remerciai le type à la caisse, donnant mon dernier billet et quelques pièces, direction l'école maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : dans la boutique de confiserie la plus proche
❝ POINTS : 15

MessageSujet: Re: Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!) Lun 16 Mai - 9:31



PIE !


Feat Blue

C’était une belle journée ! Les oiseaux chantaient ! Le ciel était bleu ! Et les fleurs riaient dans leur coin ! Quoi ? Bref, c’était une belle journée pour le monde et donc c’était une belle journée pour Toto. Il déambulait à travers les rues de la ville des héros sans vraiment regarder ou il allait. Il avait déjà heurté deux poteaux, quatre gamins, un lourdeau et deux demoiselle depuis le début de son périple. Mais à qui la faute ? Bon, certainement à lui vu qu’il était plongé dans une intense réflexion. En effet Maman l’avait chargé d’une mission de la première importance : trouver le gâteau d’anniversaire d’une de ses soeurs. Pour cela elle lui avait donné tout le matériel nécéssaire à l’accomplissement de son travail, c’est à dire un porte monnaie assez remplis pour acheter l’intégralité d’une pâtisserie.

Cela faisait donc prêt de trois heures que Toto déambulait tout en passant en revu toutes les bonnes chose qu’il avait pu manger ou voir à travers les vitrine pour déterminer quel gâteau était le meilleur. Il aurait très bien pu se poser sur un banc en prenant la pose du Penseur de Rodin le résultat aurait été le même, sans les collisions. Et finalement quelque centimètre avant sa troisième rencontre avec un poteau la solution s’illumina dans son esprit. Il devait aller à « ce » pâtissier, c’était clair, c’était limpide. L’idée n’avait jamais été aussi émergente. Bon, cette révélation ne lui évita pas la collision mais il n’en tint pas rigueur, il remercia même le poteau pour lui avoir éclairé l’esprit alors que le pauvre bout de métal n’y était pour rien.

Une petite demie heure de course plus tard il était arrivé. Enfin, de « course ». Plutôt de tentative de course pendant cinq minute avant de finir essoufflé pendant les cinq minutes suivante. Et oui, il n’est pas très sportif le Toto, il devrait manger plus de féculent et moins de sucre rapide. Mais peu importait les difficultés, il devait y arriver et il savait que sur place il aurait la consolation de pouvoir grignoter quelque chose de bon pour se remettre sur pieds. La boutique finalement en vue Toto laissa apparaitre un grand sourire victorieux, il pouvait se permettre de souffler. Courir était vraiment difficile, il ne comprenait pas comment les gens arrivaient à aller aussi vite sur de longue distance sans mourir de fatigue.

La clochette retentit lorsqu’il poussa la porte.

« Bonjour Toto ! »
« Bonjour monsieur ! »

Il connaissait le pâtissier, était-ce surprenant ? En sachant qu’il passer son temps libre a manger des choses sucré pas tellement. Bon, évidemment sa préférence allait aux bonbons mais les gâteau c’est pas mauvais aussi de temps en temps et ici ils sont particulièrement bon. Surtout celui avec la…

« Dites ! Dites ! Dites ! Est-ce qu’il vous reste le gâteau avec la mousse à la menthe ? »

Le vendeur leva le doigt en direction d’une demoiselle qui s’apprêtait à quitter la boutique et le temps sembla se ralentir pour le garçon aux cheveux verts. Le pâtissier la désignait, sa mine s’était un peu assombrie, la vitrine semblait vide, elle transportait un colis… Cela ne pouvait dire qu’une chose !

« ARRETEZ CE GATEAUX ! »

D’un geste vif il rattrapa la demoiselle et commença à tenter de lui arracher le gâteau des mains comme un gamin qui veut absolument jouer avec le « truc » qu’utilise son père sans savoir que c’est un ordinateur.

« Il me faut ce gâteau s’il vous plait ! C’est pour un anniversaire ! »

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 227

MessageSujet: Re: Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!) Lun 23 Mai - 0:39

Le garçon allait sans doute commander comme je l'avais fait précédemment, j'allais vers la sortie quand le petit bambin revint me voir, Casper junior voulait pas que je parte visiblement. Il semblait heureux comme tout et souhaitait que je rencontre ses parents, une mauvaise idée à mon avis. Sa mort était récente, ils n'auraient pu supporter ma venue. D'une petite caresse sur son crane impalpable, je repris ma route, ouvrant la porte. Puis tout s'enchaina rapidement, un silence pesant , un cri puis des pas claquant sur le sol lisse et enfin des éclats de voix. Des mains tentèrent de prendre le colis qui se trouvait dans les miennes, risquant de l'écraser. Mais quel imbécile!

« Il me faut ce gâteau s’il vous plait ! C’est pour un anniversaire ! »

Bah voyons! Imperturbable, je levais le bras bien haut pour que le colis reste en sureté mais malgré cette précaution, il risquait de faire tomber le gateau, gateau que j'avais payé cher et que j'allais déguster sans partager! Je serrais les dents avant d'agir avant qu'il ne me fasse tomber, d'une main, je le poussais, me rappelant parfaitement de ce que m'avait dit un soldat tchécoslovaque pour repousser quelqu'un du même gabarit voir plus que moi, en posant ma main sur son sternum, appuyant dessus avec toute la force que j'avais dans mon bras. Une fois cela de fait, je calais la boite contre mon flanc, la situation devint comique avec Lassie qui tentait de lui broyer le mollet, jappant comme une folle. Mais ce gamin n'allait pas s'en sortir ainsi, c'est donc d'une voie semblable à un murmure que je m'adressais à l'incapable.

-Hey! J'ai payé pour l'avoir, trouve t en un autre, gamin...

Sur ces mots, je tournais les talons pour quitter la boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : dans la boutique de confiserie la plus proche
❝ POINTS : 15

MessageSujet: Re: Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!) Dim 12 Juin - 14:54



PIE !


Feat Blue

Toto tenta quelques secondes d’attraper le paquet, de sauter pour l’atteindre même si c’était peine perdu. La méchante demoiselle était plus grande que lui, pas de beaucoup mais ça suffisait. Toto ragea mais ça ne changeait strictement rien, son terrible adversaire était aussi impassible qu’une statue qui garde un ancien tombeau. Quelques instants plus tard il se retrouvait au sol après que la méchante demoiselle ai utilisé contre lui une technique d’autodéfense particulièrement efficace. En même temps, vu la condition physique de Toto ce n’était pas dur de rendre n’importe quelle technique efficace. C’est les yeux humide que le garçon releva la tête avant que la méchante ne lui envoie une réplique cinglante.

Ne comprenait-elle pas ? Un anniversaire ça n’arrive qu’une seule fois dans l’année ! Si elle voulait être payé pour lui donner il n’y avait aucun problème. Comment pouvait-elle être aussi insensible face à la demande de Toto ? N’avait-elle donc pas de coeur. Un rapide regard à son visage blasé lui donna la réponse. Effectivement, elle n’avait pas de coeur. Elle ne pourrait même pas profiter de ce gâteau avec le respect qui lui est du, elle le mangerait seule, avec un air affreusement neutre, sans même faire de petit bruit ravi en goutant à la somptueuse crème. Toutes ces pensées se bousculaient dans l’esprit de Toto et il finissait par être très TRÈS en colère contre cette méchante demoiselle qui s’apprêtait à passer la porte.

Usant de toutes ses forces pour agir avec précision, rapidité et efficacité Toto se précipita vers elle. Malheureusement il n’était ni précis, ni rapide, ni efficace alors il se prit la moitié de la porte vitré en pleine face. Déstabilisé par ce coup dévastateur du décors (fichu PvE) il glissa et plutôt que de lui attraper le t-shirt ses mains glissèrent plus bas. C’est le pantalon de la méchante qui descendit jusqu’à ses chevilles, le cycle était lancé. Déstabilisé par l’action du garçon la méchante vacilla avant de tomber en avant dans un ralentit absolument épique. Sauf que voilà, le gâteau lui aussi fut entrainé dans la chute et il finit par se retrouver écraser sur le sol, la crème dépassant légèrement de la boite.

Ne prêtant pas plus d’attention que ça à la fille à laquelle il venait d’enlever le pantalon et de faire tomber Toto se précipita vers le cadavre du gâteau.

« NOOOOOOOOOOOOOOON. »

Un colère sans nom anima son regard du garçon qui versa une larme pour le défunt, il ouvrit délicatement la boite, la main tremblante. Son état était déplorable (au gâteau) il ne pourrait être sauver malgré tous les efforts que ferait Toto. Sans réfléchir il attrapa une poignée de crème et la lança sur la méchante.

« C’est de ta faute ! C’est toi qui lui a fait ça ! »

hrp:
 

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 227

MessageSujet: Re: Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!) Mer 17 Aoû - 3:47

Oh pitié, voilà qu'il commençait à pleurer, génial, c'est moi qui passait pour la méchante à présent... Mais il aura beau sangloter, ma décision était prise, une après midi à déguster des gateaux soit trop gras soit trop sucrés pouvait bien se conclure par une petite récompense non? Au pire, j'en refilerais la moitié au gamin qui me serre de compagnon de chambre, histoire de montrer que je suis pas sans coeur... Même si j'ai pas spécialement envie de lui en donner. Le gosse semblait avoir du mal à comprendre ma réaction et comme tout les mortels que j'ai croisé, ou presque, son regard semi paniqué et semi désabusé était aussi facile à lire qu'un livre pour un enfant de trois ans. Une sans-coeur? Peut-être est ce bien ce que je suis, et? Certains étaient fous, d'autres cruels, j'étais chanceuse de ce coté là. De toute façon, ce ne sont pas ses affaires, et puis, angoisser pour un gateau, sérieusement... M'enfin, j'avais tourné les talons, ce n'est pas vers lui que je m'avancerais mais vers le chemin me menant à l'école, chacun son destin, le sien était de pleurer pour un malheureux gateau, le mien... Et bien, de le manger je pense.

Alors que j'ouvrais la porte en grand, toujours mon colis sous le bras, un obstacle mou cogna contre le battant, telle une balle qui rebondit. Je n'avais pas besoin de me retourner pour voir qui c'était, Lassie grognait comme jamais contre l'opportun, mais aussi, je n'avais pas eu le temps de me retourner. Des mains s'appuyèrent contre ma taille mais agrippèrent mon pantalon,  le bouton arraché sous la traction, il descendit bien bas, heureusement que j'avais ma... Ah non, c'est celle avec des papillons aujourd'hui, bon ben tant pis... Je ne m'attendais pas du tout à une telle agression, et comme je ne suis pas une grande équilibriste, je m'étalai de tout mon long par terre, tentant vainement au passage de me protéger le visage avec mes bras. Problème: le gateau était sous mon bras, donc, en relevant ce dernier, devinez ce qui s'est passé. Il s'est éclaté comme une pastèque par terre, répandant sa crème au sol et sur mon minois. J'ouvrais la bouche sans savoir que dire fasse à ce qui venait de se passer. Mais qu'est ce qui venait d'arriver au juste?! Je restais là sans bouger, de la crème onctueuse sur le nez, à regarder le jeune homme aux cheveux verts se précipiter vers sa bien aimée la pâtisserie, du moins, de là où j'étais, j'en avais l'impression. Et comme dans tout grand classique romantique, il se mit à hurler son refus face à une telle perte, bravo, vraiment, du grand art! Je mets 20/20 pour l'impro, tu peux recommencer? C'était d'un comique! Je commençais par me redresser sur les genoux en essayant de retirer la crème de ma figure quand quelque chose d'humide et pas très opaque me gacha la vue, à l'odeur, c'était le gateau, il y avait même un peu de biscuit, ça avait l'air bon, hélas, il était gaché, immangeable. D'un geste de la main, je retirais le plus gros de la mousse à la menthe de mon visage. Le jeunot était toujours devant le gateau mais cette fois-ci avec une main pleine de crème.

« C’est de ta faute ! C’est toi qui lui a fait ça ! »

Je le fixais un long moment sans bouger avant que ma main ne renvoie le projectile à son propriétaire, pile sur la truffe, puis je me relevais, de fort méchante humeur. Je venais de vivre le pire service qu'il soit possible pour un gosse défunt de demander, j'avais le ventre noué et je venais de claquer tout mon fric, et là, un gamin, réduit tout mes efforts pour cette récompense à néant pour un fichu ANNIVERSAIRE?! Comment dire? Il allait le regretter, car on ne gaspille pas mon argent sans bonnes raisons, et là, ce n'en était pas une! Une fois debout et la main tenant fermement mon pantalon, je marchai jusqu'à lui.

-Tu peux répéter? Qui a tiré sur mon fut? Qui a gaspillé le peu de sous que j'avais mis dans ce gateau? Tu veux du gateau? Tiens.

D'un geste du pied, je fis faire un bond au carton contenant le reste de patisserie et, de ma main libre, je le pris pour le renverser sur la tête du garçon, non sans oublier de tapoter pour écraser le mélange écoeurant dans sa tignasse. Voilà! Tu l'as ton gateau! Franchement, même la petite renarde n'était pas à ce point casse-pied, ni les momes que je devais surveiller constamment, ou en fait si, mais je n'avais rien dit jusque là, pas de bol pour toi!

-Et si ça te suffit pas, attends voir...

Serrant son bras de ma main à nouveau libre, je le tirai à l'intérieur de la boutique sous le regard médusé du vendeur qui ne tarda pas à partir dans l'arrière boutique en voyant notre état. Hmmmm quel parfums choisir? Oh ce sera à lui de le faire, pas la peine de se creuser la tête! Sous mon ordre muet, un bras translucide jaillit de ma chair et traversa la vitre d'exposition des gateries et prit celui qui lui passait sous la main, un éclair au chocolat en l'occurrence.

-J'espère que tu aimes le chocolat!

Retirant le carton de sa tête, mon bras fantome éclata l'éclair sur sa face. Voilà qui était parfait! Un joli nez à la Carlos. Maintenant ne me dérange plus ok? D'un pas décidé, je m'apprêtais à partir quand mon pied entra en contact avec le carton que j'avais jeté. Telle une chute dans Vidéo Gag, je dérapai sur un bon mètre avant de décoller pour finir par terre dans une mare de mousse à la menthe fondue et dégoulinante. Et pour couronner le tout, le carton pratiquement vide me tomba sur la poire. Si la menthe avait été rouge, on aurait vraiment cru que ce gamin venait de m'assassiner, pas de bol, c'était vert, et dégoutant, vraiment dégoutant. Carlos et l'escargot écrasé, bientot sur vos écrans, on ferait vraiment un malheur au cinéma!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : dans la boutique de confiserie la plus proche
❝ POINTS : 15

MessageSujet: Re: Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!) Dim 28 Aoû - 14:07



PIE !


Feat Blue

Toto passa à la fois un agréable et un mauvais moment. C’était évidemment un mauvais moment parce que ses espoir d’offrir ce gâteau à son ainée pour son anniversaire était cuite en plus d’être en petit morceau. Mais aussi parce que la méchante était une dure à cuire ! Ça se voyait dans ses mouvement professionnel d’étalage de gâteau qui était bien au delà de ce que pouvait se permettre Toto, lui qui était si fragile. Par contre la répartie de cette fille laissait vraiment à désirer, elle devrait prendre des cours de théâtre ou ce genre de chose.

Mais c’était aussi un agréable moment parce qu’il baignait littéralement dans le gâteau. Et même si ça fait tout collant sur les doigts quand ça sèche le sucre, c’est quand même cool de baigner dans du gâteau. D’autant plus que cette méchante ne le savait pas mais l’arme secrète de Toto étant les sucrerie, son attaque n’avait aucun effet !

« Ah ! Ah ! Ce n’est pas très efficace ! »

Puis Toto utilisa éclair. Un éclair au chocolat qu’il attrapa dans un geste aussi fluide qu’un poulpe et qu’il enfonça du mieux qu’il put dans l’oreille de la méchante. Puis, dans un enchainement digne des plus grand Sayan il récupéra l’énergie de pinnochio qu’il avait sur le bout du nez pour tarter la méchante. Victorieux et fier de son coup de maitre il se releva tel un guerrier légendaire. Avant de glisser sur de la crème à la menthe et s’écouler sur la méchante.

Tentant tant bien que mal de rouler et se dépêtrer de cette personne Toto s’emmêla un peu avec elle avant de finir par utiliser la grâce de la constellation du poulpe pour s’enfuir. En se relevant, une seconde fois, il fit face au vendeur qui le regardait d’un air sévère. Il n’avait pas du tout mis la boutique sans dessus dessous, c’était la faute de cette fille d’abord.

« Ce n’est pas très sympa Toto. Comment je vais faire maintenant ? »

Toto regarda ses chaussures à la crème, il pensa quelques secondes à accuser la fille de nouveau mais il s’en voulait quand même un peu pour le magasin.

« Désolé… Mais je peux avoir un gâteau au chocolat quand même ? » Dit-il en sortant quelques billet chocolatés de sa poche.

Le vendeur soupira mais accepta quand même les billets du garçon. « Pourquoi ? » me demanderez vous, tout simplement parce qu’il le connaissait, ce n’était pas la première fois qu’il faisait n’importe quoi dans sa boutique mais sa maman payait toujours ses dettes. Alors il avait finit par s’en accommodé. Il devait faire vite cependant avant que l’autre fille ne se relève et recommence à faire la java. Il utilisa donc son super pouvoir da manipulation du carton pour mettre le gâteau rapidement en place dans le carton.

C’est grand vainqueur de cet affrontement inutile et ridicule que Toto sorti de la boutique en tirant longuement la langue à la méchante. Avant de se retourner et de dire en souriant sans que personne ne puisse le voir.

« On s’est bien amusé quand même ! A la prochaine ! »

Puis il partit en courant, recouvert de crème et autre coulis de chocolat en transportant son précieux gâteau.

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 227

MessageSujet: Re: Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!) Dim 4 Sep - 4:19

Le gamin se mit à rire au dessus de ma tête mais je l'ignorais car la saloperie de sauce à la menthe menaçait de me couler sur les lèvres et dans la bouche, liquide bien poisseux et terreux, avec petits cailloux et -oh... non, pas le chewing-gum, argh!? Mais ils peuvent pas arrêter de jeter n'importe quoi sur les trottoirs? Promis, maintenant, je lave mes godasses tout les jours! Cependant, le gosse semblait vouloir attirer mon attention en m'enfonçant un truc bizarre et crémeux dans l'oreille, froid et inconfortable, plutot écrasé sur l'oreille que dedans et qui avait une forte odeur chocolatée, surement l'éclair au chocolat. Je tirais une grimace, de toutes les substances que mes oreilles ont eu droit de déguster, celle la était sans doute la pire. Puis il retira le carton, écourtant le supplice du bubble-gum au passage, pour me barbouiller le visage de ce qui semblait être de la crème au chocolat, heureusement que j'avais gardé les yeux fermés! Enfin, le meilleur pour la fin, un pachyderme me tomba dessus, littéralement, me coupant le souffle tout en taquinant mes cotes avec ses pattes, mais l'animal était farouche et avec la force d'un poulain, il me retombait dessus ou me taquinait la vessie avec son genou -plaisir intense garanti! Mais le plus beau fut le coup entre les jambes, moi qui pensait que seuls les mecs pouvaient avoir mal là, bah je m'étais gourée à ce sujet! Ah le saligaud.

Pliée en deux à chercher mon souffle, je parvenais à entendre, de mon oreille inoccupée par l'éclair au chocolat, le vendeur sermonner le gaillard. Tant mieux! Vengez moi monsieur, j'ai rien fait. Accomplissez mes dernières volontés pas encore prononcées tandis que je rejoins les autres et- Ah non, tiens, la douleur est passée. Bon ben laissez tomber, je m'en charge. Ou pas. En fait, j'avais pas envie, encore quand le gâteau était là, c'était normal mais là... Pourquoi combattre sans cause, essentiellement personnelle, à défendre? C'est d'un de ces ennuis... Avec précautions, je mis à genoux, apercevant au passage le jeunot tendre des billets pas très américains au vendeur en demandant un gâteau au chocolat, un bruit de carton brisa le silence tandis que je m'appuyais contre l'étal de la pâtisserie.

Tel un conquérant, un gladiateur venant de décapiter le champion de l'arène, un coq aillant réussi un grand exploit naturel au cours de sa vie de coq dominant une fois par an, le gosse partit non sans oublier de me tirer la langue, un vrai poulet. Puis je crus l'entendre dire un truc, surement une idiotie genre "la prochaine fois que tu écrases un gâteau, je brule ta maison et je te défonce la face!?" ou "va crever en Enfer, bâtard!" ou encore "la prochaine fois, joue à Pokémon Jaune, c'est bien!", bref, une ânerie sympathique. Ou c'était vraiment un truc gentil, après tout, c'est un môme. Mais qu'importe, je venais de remarquer quelque chose de très important: cette rencontre avait été purement ridicule. Deux grands esprits viennent de se croiser, ça se voyait dans ses yeux qu'il n'était pas comme les autres, et ils avaient tenté de se taper dessus pour un gâteau. Un gâteau... Avais je le droit de rire alors que je venais de détériorer le lieu de travail d'un artisan? Sans doute pas -le respect, tout ça.... Mais qu'importe, j'avais juste envie... de rigoler un bon coup. Le ridicule ne tue pas de toute façon, je le sais vu que je côtoie les morts. Au bout d'un petit moment, je remarquais le vendeur en face de moi, la mine renfrognée. Autant dire que j'étais bonne pour la plonge et le balai, qu'importe, je venais de croiser un humain incroyable et différent des autres, un humain que j'avais envie de revoir, et même si mon sourire ressemblait plus à une grimace de gargouille qu'autre chose, j'allais mettre les mains dans la pâte avec plaisir, au moins, ça occuperait ma fin de journée autant que l'a fait ce combat. Peut-être qu'on se partagera un gâteau, si j'ai le temps et l'envie, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!)

Revenir en haut Aller en bas

Un gateau et un combat, un bon après midi quoi! (Feat Toto!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville :: La rue commerciale-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit