.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Il était une fois... Une histoire sang pour sang originale. [M : Liliana Tahlwin | Time : 2014 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ POINTS : 562

MessageSujet: Il était une fois... Une histoire sang pour sang originale. [M : Liliana Tahlwin | Time : 2014 ] Dim 29 Mai - 0:03

Je ne sais pas si j'ai eu une chance immense, ou simplement s’il ou elle n'en a pas eu. J'imagine qu'il y avait pire choix comme stagiaire pour une Joker, certainement meilleur en tout cas. Enfin soit, c'est un ordre de l'école et cela ne me gêne pas au final. J'ai dix-huit ans depuis peu et je suis encore dans la classe Iota, je ne peux négliger l'honneur que j'ai de pouvoir côtoyer, même pour une courte période un de nos plus éminents membres héroïques. Je n'ai pas encore de costume, comme je suis dans ma période steampunk, je porte ce genre de chose comme uniforme et je vais y ajouter un masque anti-poussière du même style, rehaussé de cuivre et de cuir pour cacher un minimum mon identité.

J'emporte dans un grand sac mon prototype de drone, grâce à un clavier sur mon avant-bras droit je peux lui donner des instructions, en général une fois activé, il est programmé pour me suivre en volant un mètre au-dessus de moi et éviter la plupart du temps les obstacles. Une fois ma parure d'outils divers installés confortablement dans ce même contenant, il est temps pour moi de partir vers mon rendez-vous. Le soleil se couche doucement sur Laurel, c'est sous ce ciel d'un orange vif que je marche vers ma destination. Je ne l'ai jamais rencontré, je ne sais rien d'elle ce qui dans un sens est tout à fait logique au vu de l'importance du secret de nos identités. Je me demande tout de même pourquoi un rendez-vous nocturne, certainement un emploi du temps trop rempli en journée, beaucoup de super ont une couverture en journée sous la forme d'un travail ou une chose du même genre.

Fredonnant d'un air joyeux le jeune homme avance vers sa destinée... Quoi que j'exagère peut-être un petit peu en disant cela, mais qui sais ? Peut-être en grand pas en avant pour mon avenir. Je vais vers un point de rendez-vous pris avec elle, même s'il s'agit d'un essai pour un stage, nous avons tout de même une chose importante à faire ce soir. Ah bah je suis bête ! Le soir c'est peut-être aussi tout simplement pour pouvoir infiltrer discrètement cette fameuse usine ? Mon petit doigt me dit qu'elle ne va pas être aussi désaffectée et désertée qu'elle le devrait de toute façon, surtout que notre but et d'y retrouver des victimes d'un vil rapt. C'est tout ce que je sais, je me demande si la personne que je vais suivre ce soir en sait plus ? Allez savoir, en tout cas il ne serait pas bon que je sois en retard, heureusement que je suis conscient de ma lenteur chronique et pars toujours en avance. Bon ça ne m'empêche pas d'être quand même de l'être parfois même ainsi...

Mais ce soir, ce n'est pas le cas. Comme je ne sais rien sur celui ou celle qui va être mon mentor pour la soirée et peut-être plus encore. Ah si ! Juste que l'on m’a prévenue que l'apparence de celui-ci est particulière et qu'il vaudrait mieux que je ne me focalise pas sur cela, sinon je risquerais d'avoir de gros problèmes. Bof, dans l'école j'en ai vu des bien belles je ne vois pas ce qui pourrait réellement me surprendre et je ne me permettrai jamais de sous-estimer un Joker. Ainsi, je suis sur le lieu-dit, j'ai même de l'avance de manière inexplicable, à moins que ce soit la personne que j'escorte qui soit en retard ? Peu importe au final de toute manière.

Je m'étais préparé à beaucoup de choses, d'ailleurs j'avais même fait des exercices de respiration pour me préparer au mieux à cette rencontre, mais décidément la vie a toujours de grandes surprises... Et certaines "petites", très petites... Alors que je regarde une certaine personne sans pour autant réussir à restreindre un de mes sourcil à ne pas se relever. Il est monté tellement haut qu'il a bien failli se décrocher et voler une poignée de centimètres par-dessus de mon crâne. Mais ce fut le seul signe visible de surprise sur mon visage, mon cerveau n'était, de toute manière, pas assez vif à ce moment précis pour avoir une réaction plus virulente qui n'aurait pas été mon habitude de toute manière. Au moment où elle arrive, j'étais accoudé contre un mur en briques, à côté de moi il y a mon sac, un cadavre de bouteille de sauce ranch que j'ai siroté en attendant son arrivée et certainement une partie de mon esprit qui s'est expulsé de mon âme à cette vue si... Surprenante. Peut-être que c'est un hasard ? Quoi que non, vu la zone où on est elle n'aurait rien n’à faire ici si ce n'est notre rendez-vous...

"enchanté de vous rencontrer, vous êtes la personne que j'attendais ?"

Ce soir, la lune est rousse, ce genre de lune qui semble appeler le sang... Mauvais augure ?

Mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 719

MessageSujet: Re: Il était une fois... Une histoire sang pour sang originale. [M : Liliana Tahlwin | Time : 2014 ] Jeu 2 Juin - 20:06

Quand Lilith s'éveilla son portable clignotait indiquant qu'elle avait reçu un message durant la journée. A sa lecture la seule chose qui l'empêcha de soupirer était qu'aucune poche d'air ne résidait dans ses poumons. Pour qui se prenait le centre de Jokers pour oser donner de tels ordres à un seigneur vampire !? Personne ne pouvait exiger quoi que ce soit d'un seigneur vampirique. Dans leurs monde ils étaient les plus anciens, les plus puissants, les plus redoutables. Ils étaient les pères et mères de tous les vampires du globe, ils édictaient les lois contrôlant la race entière et se faisaient la guerre depuis des milliers d'années. Dans cette guerre tous les moyens étaient bon pour remporter une bataille et Lilith était prête à tout, même à se coltiner un boulet pendant toute une nuit et c'était ce que sa stratégie actuelle exigeait d'elle. L’immortalité forçait à apprendre la patience alors l'enfant l'utilisa pour remplacer son méprit. Elle devait attendre son heure sans broncher.
La vampire se leva enfin et se dirigea vers l’armoire au fond de la chambre, elle en sortie la robe noire lui servant de costume pour son rôle de Joker et l’enfila nouant d’une experte les diverses lacets et corsage qui le constituait. Elle se saisit ensuit de son masque et son bâton avant de s’élancer dans le couloire. Elle franchit rapidement un certain nombre de porte et gravie quelques escaliers avant de déboucher dans une cave. Elle en remontant sans inquiétude car elle savait que le soleil était couché, elle le sentait. La maison dans la quelle elle débarqua était grande et propre mais désespérément vide. Seules les fenêtres donnant sur l’extérieur étaient munie de rideaux. L’enfant ne s’en soucia pas et traversa les pièces sans s’arrêter jusqu’à l’extérieur. Elle fit une pose sur le pas de sa porte et observa la maison face à son voisin de gauche. La dame qui y habitait était une vraie fouineuse mais ce soir elle semblait absente. Liliana avança dans la rue en enfilant son masque et bondit jusqu’au toit d’une maison proche puis sur celui d’une un peu plus loin. Elle continua ainsi jusqu’à arriver proche du point de rendez-vous qu’on lui avait fixé.
Elle ralentie en approchant et glissa dans les ombres elle aperçu immédiatement son « partenaire », elle ne le rejoint pas immédiatement préférant d’abord faire un petit tour du quartier avant de revenir à son point de rencontre.
« - Enchanté de vous rencontrer, vous êtes la personne que j'attendais ? »
La fillette sourit lentement mais ne dit mot se contentant d’approcher encore. Elle bondit, attrapa l’étudiant, le jeta au sol et l’immobilisa en posant son genoux entre ses omoplates.
« - Je suis Mirabilis et tu dois être le gamin que je dois babysitter cette nuit. Vu ton incompétence si je dois t’éviter de mourir cette nuit autant t’apprendre quelques truc utiles. »
L’immortelle avait appris à pas mal de jeunes vampires à chasser, elle devait pouvoir le faire aussi pour un humain.
« - Ne t’expose pas comme ça si longtemps. Tout les criminels du quartier ont put noter ta présence et en avertir notre cible. Ils auraient très bien décidé de venir à ta rencontre avant mon arrivé. »
Et elle aurait dû expliquer ça au centre, il n’était pas certain qu’ils l’auraient cru. Elle était à peut près certaine qu’il s’agissait d’un teste à son égare pour vérifier que malgré sa nature elle ne sauterait pas à la gorge du premier venu. En conséquence de quoi ramener les fesses de cet humain vivant jouerait fortement en sa faveur. D’autant plus si il était contant de sa soirée. Elle allait devoir endosser le rôle du gentil mentor et faire bonne figure. Elle était mal partie. Elle se releva et entraina le jeune homme à sa suite le reposant sans efforts sur ses pieds.
« - Bon maintenant dis-moi de quoi tu es capable que je sache à quoi m’en tenir. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 562

MessageSujet: Re: Il était une fois... Une histoire sang pour sang originale. [M : Liliana Tahlwin | Time : 2014 ] Jeu 2 Juin - 21:43

Mirabilis de son doux nom, en tout cas cela ne pourrait que difficilement l'être moins que son entrée en matière à grand coup de prise de soumission commence donc fort. Il est assez ironique de se faire traiter de gamin par une enfant dont l'âge apparent ne doit pas dépasser la décennie, mais quand on a vécu trois ans dans mon école on apprend très vite à ne pas se fier aux apparences. Je ferai volontairement l'impasse sur ses termes agressifs, j'imagine que le principe est de me secouer pour prendre à la fois l'ascendant psychologique et pour créer directement et brutalement un rapport supérieur et subordonné malgré sa particularité physique l'handicapant dans ce domaine précis. Le point positif malgré son approche, c'est que ses paroles reflètent une volonté de ne pas être une simple dirigeante, mais aussi un guide voir un mentor.

Ainsi, mon esprit vierge de toute expérience pratique et se limitant au théorique sera ouvert à toute information qu'elle me transmettra, c'est aussi le rôle de l'élève d'écouter le maître. Malgré la posture désagréable et douloureuse, je réponds à son premier cours en hochant la tête. Effectivement malgré la distance avec le lieu cible, il aurait peut-être mieux valu que je me cache plus puisque s'ils contrôlent un certain périmètre j'aurai pu être visible. Une erreur de débutant, j'imagine, heureusement un bleu sur le bras est un tribu des plus succinct face à ce genre de réalité. Dans un autre temps, je n'ai reçu aucune instruction quand à cette soirée particulière, même si cette erreur est du domaine du bon sens je dois l'avouer. Enfin soit, elle m'aide à me relever une fois son geste d'autorité réalisé.

Elle me demande alors mes capacités, maintenant que je suis debout, j'imagine que je vais devoir faire attention. J'évite tout contact visuel direct, sans montrer de crainte cela ne fait qu’affirmer inconsciemment sa suprématie et dans notre situation actuelle cela ne mange pas de pain on va dire. Je ne vais pas partir sur une longue explication, autant faire cours et précis.

"Capacités physiques moyennes, capacités intellectuelles légèrement supérieures, aucun antécédent médical notable. Élève technologique, spécialisation en robotique, capacité informatique et en mécanique. "

Je réfléchis en même temps à notre mission, s'ils se contentent de squatter les lieux, les serrures resteront un problème. Si le lieu est de nouveau en activité alors le problème sera tout autre.

"Au besoin, bien que je ne suis pas expert je peux m'occuper de serrures, si un système de sécurité est actif je saurais le contourner."

Évidemment, j'aurais plus mes chances sur la partie informatique que sur du physique pur, mais j'ai les outils nécessaires pour forcer n'importe quel type de cadenas et de serrure mécanique classique. Pour tout système biométrique ou magnétique cela sera par contre problématique, mais si sérieusement on rencontre ce genre de chose, on aura un problème bien plus important que celui de simplement devoir rentrer discrètement. Enfin je finis sur mon équipement qui est assez léger.

"En plus d'un certain nombre d'outils, j'ai un drone équipé d'un puissant pistolet à impulsion électrique."

Je ne pense pas avoir d'autres choses à signaler et de toute manière je répondrai honnêtement à ses questions si elle en a. Ce qu'elle fait est important, il est difficile de savoir comment élaborer une stratégie sans connaitre les forces et les faiblesses de la ou les personnes qui vous accompagnent. J'espère ne rien avoir oublié de crucial en tout cas et j'attends nouvelles instructions en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 719

MessageSujet: Re: Il était une fois... Une histoire sang pour sang originale. [M : Liliana Tahlwin | Time : 2014 ] Sam 11 Juin - 10:16

Lilith se retient juste à temps de ne pas renifler d’un air méprisant. Il ne s’agissait pas seulement d’un faible humain, c’était pire, un misérable informaticien  boutonneux. Quelle plaie ! Le centre avait-il fait exprès pour tester sa patiente ? Vérifier à quel point elle était capable de se contrôler avant de révéler sa véritable nature ? Étaient-ils près à sacrifier un étudient pour cela ? Ou alors ce type avait quelque chose de spéciale … Le centre et l’école le pensaient peut-être capable d’affronter un pissant vampire. La fillette du de nouveau se reprendre avant de gronder, elle n’aimait pas du tout cela. Elle n’était pas paranoïaque mais il fallait avouer qu’il y avait beaucoup de monde qui désirait sa destruction. Les nombreuses tentatives d’assassinat qu’elle avait su déjoué au cours de sa non-vie le prouvaient.
Sans la moindre gêne elle observa le jeune homme de haut en bas pendant qu’il parlait puis se força à sourire. Peut-être qu’il s’agissait d’un hasard et qu’il était juste là dans l’espoir l’aider dans sa mission. L’enfant ne pouvait écarter aucune hypothèse.
« - Bien, ce sera toujours plus discret que de devoir défoncer les portes. En ce qui me concerne … disons que mes capacités sont augmentées. »
Si il n’était pas au courant de sa nature elle pouvait se servir de lui pour augmenter sa côte de popularité auprès du centre de Joker. Cela impliquait que le laisser se faire tuer était hors de question mais si elle voulait faire bonne impression elle ne pouvait pas le laisser de côté. Elle allait devoir le faire se sentir utile et faire semblant de s’intéressait à sa vie éphémère et ses problèmes de mortel.
« - Si tu pense pouvoir te rendre utile dit-le. Mais ça m’ennuierait que tu te face tuer donc si il doit y avoir un affrontement ne fonce pas tête baissée. Comprit ? Alors allons-y. »
Sur ses mots la fillette partie en direction de l’entrepôt. Enfin pas directement, elle leur fit faire un détoure empruntant volontairement les ruelles sombre dans les quelles, en tant que créature nocturne, elle voyait parfaitement. Les deux héros finirent par arriver devant un rideau de fer de taille à laisser entrer un camion, il était refermé et ils le longèrent pour arriver à une porte de taille humaine. Lilith se tourna vers son équipier de la soirée et lui fit un signe de tête silencieux. Il était temps de voir si il avait dit vrai sur sa capacité à entrer.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 562

MessageSujet: Re: Il était une fois... Une histoire sang pour sang originale. [M : Liliana Tahlwin | Time : 2014 ] Sam 11 Juin - 12:29

Les ultimes vérifications, j'écoute encore attentivement tout ce qu'elle me conseille de faire et surtout de ne pas faire. N'étant pas particulièrement sanguin, aucune chance que je me jette tête baissée dans l'action déjà elle ne peut en être sûre. Je lui réponds par l'affirmatif d'un hochement de tête, puis nous commençons à nous faufiler vers le lieu-dit. Sans un mot, je comprends ce qu'elle souhaite et ne la fait pas attendre plus que cela d'ailleurs.

Avant de toucher quoi que ce soit, je m'assure en passant divers outils qu'il serait inutilement long à détailler, qu'aucune électronique n'est connectée à cette porte... Ce qui est le cas, étrange. Dans un sens parfait, la serrure est une Deadbolts de Medeco, si elle est trop récente pour un passepartout, on peut également oublier le bumping au marteau. Je n'ai pas de pick gun pour ce genre de matériel, alors on va passer au grand classique : crochets et entraîneur. Je mets une paire de gants en cuir, non pas par souci de ne pas laisser d'empreinte digitale, mais bien pour ne pas laisser un outil glisser pendant l'opération puisque j'ai les mains moites. Puis sort une petite boite contenant un jeu traditionnel d'outils de crochetage : tendeur, demi-diamant, hook, serpent, etc. C'est ainsi qu'avec délicatesse et en moins d'une minute montre en main... Enfin ça le serait si c'était mon hobby, pour moi c'est plus deux grosses minutes, un peu plus même. J'aligne manuellement et discrètement toutes les goupilles avec le crochet. Goupille par goupille la serrure cède et finalement en temps et en heure.

Ce manque de sécurité m'inquiète, même si le lieu semble abandonner cela est encore trop facile. À moins qu'ils se contentent de squatter ? Après tout la serrure n'est pas particulièrement neuve, même si elle est de très bonne qualité. En entrant je m'assurerai qu'il n'y ait pas d'appareils visibles ou de boite d'alarme. J'entre à pas de loup et rien, non, en fait ce que je ne pouvais pas prévoir, c'est que nous sommes pas si loin d'une vitre sans teint et qu'évidemment comme tout bon méchant qui se respecte, nos antagonistes attendent le meilleur moment pour faire un effet théâtral exagéré. Je suis les instructions de la personne que je suis, on entre donc.

Finalement, il est temps d'enquêter, notre coopération se passe sans un mot pour des raisons évidentes et j'essaye au mieux de comprendre ses directives. Mais puisque nous sommes attendus, ce n'était qu'une question de temps avant que finalement... Tout dérape. Une porte se referme violemment derrière nous, un son et lumière digne des pires concerts de superstar nous agresse littéralement et une voix appartenant clairement à un criminel mégalomane bourdonne dans des hauts parleurs. J'ai du mal à saisir ses paroles entre la surprise et tous mes sens qui sont saturés par ces attaques diverses, mais cela se résumer par un : "Hahaha, vous êtes tombés dans mon piège ! Mes fidèles drones vont vous éliminer sans que j'ai à me salir les mains." Avec quelques passages de pommade en prime et quelques explications inutiles. Des drones ? Effectivement, perdu au milieu de ses bruits prévu justement pour camoufler cela, le son d'engin piloté à distance résonne.

Ce lieu ressemble à une sorte d'ancien laser game, il y a des murs noirs couronnés de couleur atrocement flashy, des stroboscopes, de la musique à fond, et même des générateurs de fumés... Un accueil des plus grandiloquent, mais néanmoins efficace en un sens. Il va falloir lutter pour notre survie, car contrairement à moi, j'imagine que leurs engins ne sont pas équipés de simple pistolet électrique... D'ailleurs en parlant de ça, je l'active tout de même en gardant au mieux mon sang-froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 719

MessageSujet: Re: Il était une fois... Une histoire sang pour sang originale. [M : Liliana Tahlwin | Time : 2014 ] Lun 27 Juin - 16:18

Deus ex machina, puisque tel était le pseudo du jeune apprenti héro, s’agenouilla près de la porte. Lilith l’observa mettre en place son matériel tout en surveillant les alentours mais tout était calme, très calme. Elle renifla l’air sans capter d’odeur de sang particulière. Il y avait du sang animal, au coin de la rue, surement un rat mort, et puis elle pouvait dire qu’elle se trouvait sur le trajet de promenade d’une chienne actuellement en chaleur. Il y avait également du sang, humain cette fois, sur le coin d’un trottoir indiquant que quelqu’un était tombé et cogné. Rien de très frai, rien dans l’entrepôt, rien de spécial donc. Si les personnes disparue se trouvaient effectivement dans ce hangar au moins elles n’étaient pas blessées, c’était tan mieux car la vampirette n’avait pas pris son petit déjeuner et bouffer les personnes qu’on venait de sauver ce n’était pas très bon pour son image.
La porte s’ouvrit enfin et la fillette fit reculer son jeune collaborateur pour s’avancer sur le seuil. Cet endroit avait bien un toit mais ce n’était pas une maison elle entra donc aisément. Ses yeux perçaient les ténèbres du lieu mais le lui apprenait pas grand-chose, un panneau noir lui bloquait la vue à quelques pas de distance. Deux couloirs s’ouvraient de chaque cotés et au-dessus un espace s’ouvrait sur des poutres métalliques soutenants divers projecteurs. Fait surprenant aucuns d’eux n’étaient brisés, c’était pourtant des objets fragiles dans un lieu sensé être à l’abandon.  Tout aussi étrange le lieu ne semblait pas le moins du monde poussiéreux. Alors que la créature nocturne s’avançait elle aperçut une silencieuse caméra pivoter dans sa direction. Un piège donc. Hein ? Comment ça un pi… Le claquement sec d’une porte précéda une explosion de lumières et de bruits. L’enfant siffla lorsqu’elle se retrouva éblouit, sa vision nocturne la rendant plus sensible à un brusque changement de luminosité. Un rire machiavélique grésilla dans un haut parleur introduisant le discourt du criminel les ayant pris au piège. Quoi ? Il est sérieux ? Il nous fait quoi là ? Un rire machiavélique en introduction c’est absurde. On l’utilise à la fin pas au début faute de quoi il n’a rien de crédible.En outre on ne comprend rien de ce qu’il raconte avec ce vacarme ! Ce serait peut-être intéressant de lui signaler.  
« - Excusez-moi ! » Hurla la fillette pour passer au dessus de la musique. « J’ai bien peur de ne rien saisir de ce que vous dites ! »
La voix se tue un instant puis se remit à grésiller plus fort reprenant les thèmes principal de son discourt.
Lilith se retourna vers son jeune acolyte hochant la tête en le voyant sortir son propre drone. Ce n’était pas parsqu’elle venait de gagner du temps qu’il fallait en perdre. Elle se rapprocha de lui et parle de sorte qu’il soit le seul à entendre.
« - Il y a des caméras un peu partout, peut-être infrarouge, fait attention a toi. »
La fillette ne s’en faisait pas pour elle. Si elle maintenait habituellement la température de sa peau à un degré crédible pour ne pas être démasquée par le premier mortel trop tactile venu, elle avait commencée à laisser sa chaleur se dissiper à l’instant où elle avait aperçut l’œil mécanique. Elle allait rapidement retrouver son état cadavérique à l’équilibre avec l’air ambiant.
En observant autour d’elle, elle constata que si être invisible lui conférait un avantage avec la fumé et les clignotants sa propre vue ne serait pas meilleur que celle d’un humain.
Le premier drone finit par se présenté, la créature bondit le heurtant de plein fouet, elle ne peut éviter la rafale de balles et l’encaissa sans un son avant d’arracher le canon. Au moins avait-elle empêché le garçon d’être touché. Elle s’acharna sur la mécanique arrachant tout ce qui passait à porter de main, elle ne connaissait pas de meilleur moyen pour gérer un robot récalcitrant que de le réduire a l’état de composants.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il était une fois... Une histoire sang pour sang originale. [M : Liliana Tahlwin | Time : 2014 ] Aujourd'hui à 9:54

Revenir en haut Aller en bas

Il était une fois... Une histoire sang pour sang originale. [M : Liliana Tahlwin | Time : 2014 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: L'illogisme du temps :: Le futur ou le passé-
Partenaires

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit