.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Invité

MessageSujet: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Sam 11 Juin - 19:32

It's a party of three!



♪ ~ Run! Run! Run! ~ ♫
Ce RP démarre par un cri aigu et particulièrement bruyant; accompagné d'un son sourd, comme si on écrasait une certaine masse sur un objet dur. C'était une scène particulièrement habituelle que de voir le trap-ganguro à la chevelure blonde se faire aplatir le crâne par les phalanges rapiécées de Spencer. C'était sûrement sa façon de montrer son affection pour lui, tout en le punissant simultanément pour être probablement très proche de la déformation cérébrale avancée. Probablement le style de vie un peut trop "YOLO" (You Only Laugh Often) qui lui tapait sur le système. Il y avait un temps pour tout, après-tout, non? Oui ! même dans la situation où ils se trouvaient, alors qu'ils couraient dans la rue avec chacun deux sacs de billets fraîchement volés à la banque locale. On pouvait entendre les coups de feu de la police fuser dans leur direction; même si, malheureusement pour les clients préférés des boulangeries; Spencer et Emily étaient des sportifs de haut niveau qui se sont tellement spécialisés dans les actions lâches et la fuite, qu'il va être compliqué de les rattraper à pied. Bien évidemment, ils étaient conscients que les poulets ne tarderaient pas à enfourcher leurs motos comme une nouvelle prostituée dans un bordel de grande ville; néanmoins, Le blond avait bien plus d'un atout sous sa jupe (et non je ne parle pas de son adorable kiki). L'androgyne redressa le sac d'argent remplis à craquer contre son épaule, comme une écolière partant pour la garderie; Et tourna la tête vers Spencer alors que les policiers se faisaient de plus en plus proches. Les deux criminels les moins crédibles de l'humanité se retrouvaient sur un pont qui donnait sur l'un des nombreux canaux de Laurel. Les bateaux avaient tendance à souvent passer par ici; alors il était temps de faire quelque chose que tout homme rêve de faire une fois dans sa vie : exécuter une scène de film d'action! Emily secoua les sacs d'argent avec optimisme (en faisant voler plein de billets verts dans tout les sens, en passant, ce qui avait l'air d'énerver le monstre de film d'horreur).

- SPENCY-SPENCY-SPENCY j'ai une idée!!
- Urgh! Peu importe ce que c'est, magne-toi de le dire ou on va finir en passoire!
- Nan mais tu sais! on va faire "ça"!

L'homme patchwork pencha la tête sur le côté. Emily ne pouvait pas le voir à travers le masque, mais il était presque sûr que Purple Haze était en train de le regarder avec l'air le plus dédaigneux qu'un être humain puisse offrir. Mais Emily ne se laissa pas abattre, pour lui qui est mondialement connu comme le plus grand génie du mal après Adolph Hipster. Emily monta ses poings comme une fangirl adorable qui vient d'avoir l'idée du siècle.

- On va sauter sur un bateau à partir du pont, et se tirer d'ici avec classe!
- ...
- ...
- ...
- ......YAY!

C'est avec le sac plein de lingots d'or qu'Emily se pris un coup en pleine tronche; probablement la meilleure réaction à adapter dans cet cas là. Bravo Spencer, toujours maître de toi-même dans les pires situations. Se frottant la joue avec le revers de sa main, Emily insistait sur le fait d'exécuter ce plan alors que son partenaire lui était apparemment plus partant pour se taper un sprint sur quelques kilomètres. Cependant..même lui réalisa qu'il était trop tard pour courir. Face à eux, une troupe de policiers armés jusqu'aux dents; essoufflés après avoir autant couru. Les voitures également. En un battement de cils, ils étaient complètement cernés. Et dire que pour une fois, les deux criminels n'avaient attaqué ni blessé qui que ce soit... on dirait que peu importe quel genre de révolte contre la société ils veulent faire; ils sont toujours amenés à devoir éteindre la flamme qui anime les êtres humains qui s'opposent à eux. Spencer était dors et déjà en position pour lâcher son gaz (et croyez-moi, après un Kebab, ça fait des ravages); mais les choses se passèrent assez différemment qu'il l'avait imaginé.

- NAN! TEMPS-MORT! TEMPS MOOOORT !! POUCE! JE JOUE PLUS!

♪ ~ Dude what ~ ♫

Emily agita ses bras dans les airs comme un pigeon sous narcotiques; envoyant voler des billets comme une véritable tempête d'été. Les policiers semblaient être aussi confus que Spencer. Il avait sûrement envie d'hurler "MAIS QU'EST-CE QUE TU FOUS PUTAIN!?"; mais imperturbable, le blond avait toujours la situation en main. Emily brandit son bras en avant; tenant toujours le sac qui avait quand même perdu pas mal de poids à cause de toutes ces agitations : son doigt pointait le commissaire.

- C'est pas juste!
- Hein!?
- Ouais!! vous jouez pas fairplay!
- WTF !?
- Nan sérieux! regardez, vous voyez bien qu'on ne peut aller nulle-part!
- .....Bah... rendez-vous?
- Non!
- Alors on a pas le choix que de vous tirer dessus!
- Ecoutez, c'est l'occasion ou jamais non?! Vous n'avez pas envie d'assister à ça!?
- MAIS DE QUOI TU PARLES !?

Emily se mit à glousser insouciemment; mettant ses mains sur ses hanches tout en tenant fermement les sacs; le contact avec ses hanches envoya quelques billets voler comme les plumes qu'un pigeon sous narco--- ah je l'ai déjà faite celle là, whatever. Il allait expliquer son plan de génie à toute l'audience, car évidemment, il est une source de savoir réputée, et que sa parole est reconnue à travers le monde comme celle du sauveur de moutons. De sa voix criarde et insupportable, Emily développa; semblant rendre de plus en plus confus les agents qui les cernaient, et son propre partenaire.

- On en est enfin arrivés à "ce point" ! c'est l'occasion ou jamais d'exécuter la fameuse scène de fuite en sautant du pont et en atterrissant sur un bateau; laissant la police incapable de nous poursuivre!
- .....Est-ce que t'es en train de nous dire de vous laisser fuir sans rien faire!?
- Oui !
- ...
- Alors?
- NON!
- Mais merde! faites pas vos crevards!!
- MAIS QU'EST-CE QUI DÉCONNE CHEZ TOI!?
- HEY PREND PAS CE TON AVEC MOI ESPÈCE DE PNJ, TU T'ASSIEDS ET TU M'ECOUTE, OU TU VAS REJOINDRE LE CIMETIERE DES PERSONNAGES SECONDAIRES SANS NOM NI IDENTITE!
- ....

Sous la surprise générale, le commissaire s'assieds par terre. La situation devenait de plus en plus incompréhensible et ridicule; et Spencer n'avait pas l'air de totalement comprendre comment ces conneries pouvaient seulement fonctionner. Tours à tours, les policiers baissèrent leurs armes et se regardèrent les uns les autres avec une confusion sans fond. Le calme manifestement revenu, Emily poursuivit là où il s'était arrêté. Posant sa main sur son coeur dans un geste brusque qui envoya une salve de billets vert par dessus le pont.

♪ ~ Time to become someone to be proud of! ~ ♫

- Depuis la nuit des temps, l'homme rêve de devenir quelqu'un de spécial. Quelqu'un pour qui le reste de ses confrères se souviendra de lui à jamais. Lorsque vous vous êtes engagés dans les forces de l'ordre, quelle était votre motivation? Vous vous êtes juste dis : "Ah ! je vais trouver un boulot pour survivre en société"? N'avez-vous donc aucune ambition!? Vous voulez rester un PNJ le reste de votre vie!?
- .....J'ai toujours été complexé par mes origines de PNJ.
- Exactement! Ce mal ne peut être ignoré! il faut que ça change! il faut que vous puissiez tous vivre un moment important qui définis ce que vous êtes! Réaliser une scène de film d'action est impossible à 99% des cas; il n'y a aucun Deus Ex Machina dans la vraie vie! vous ne pouvez pas juste avoir la chance de votre vie, sauter par une fenêtre et vous réceptionner sur une aile d'avion! Non! parce que l'avion aura sûrement du retard parce qu'un touriste Afghan se sera fait explorer le derrière et retardé tout le monde à cause des mesures de sécurité de l'aéroport! Et qu'est-ce qui arrive dans ce cas là? le protagoniste saute, et s'écrase par terre! BAM! Fin du film! personne n'a rien à gagner là dedans, parce que tout ce qui va s'afficher dans les crédits, c'est "AGENT DE CIA 1". Vous voulez qu'un numéro définisse votre existence!? une étiquette indélébile qui vous éloigne complètement du chemin pour lequel dieu vous a créer !? Vous méritez tellement mieux! Vous devez être capable de sortir de cette spirale infernale qui sépare les personnages joueurs et non-joueurs! Mais vous n'y arriverez jamais sans effort; sans accomplir une action badass qui va vous propulser vers le sommet! Parfois il s'agit juste d'assister des personnes qui brillent déjà, rester dans leur ombre pour un moment, et bondir au bon moment!
- Comme....Luigi avec Mario?
- Exactement! Il a toujours été second; inintéressant! Hell! sa mère l'appelle "Green Mario"! Mais il s'est entraîné, il a aidé son frère dans ses quêtes, jusqu'à ce que sa notoriété augmente, et que les vrais joueurs reconnaissent qui est la vraie star : Luigi! Tout le monde se rappelle de la sortie de Mario Kart 8? Qui était la star !? Qui est devenu la Meme la plus hilarante du moment, possédant le regard de la mort!? Luigi! Qui a eut droit à sa propre année? Luigi! THE YEAR NEVER ENDS!! QUI EST AVEC MOI!?!

Un grand silence se glissa sur la place. Les visages de tout les policiers étaient assombris par leurs casquettes. Aucune expression ne semblait animer leurs visages. Spencer avait déjà lâché le morceau et se fichait complètement de ce qui allait arriver maintenant, il s'était assis sur un sac d'argent, la tête dans ses mains; émulant un mal de crâne sans même ressentir la douleur; car l'existence d'Emily Ashford à elle seule est une tumeur incurable. Le commissaire leva alors soudainement la tête, les sourcils froncés et l'air déterminé; il jeta sa casquette au sol et hurla à plein poumons.

- ON Y VA! LES MECS! ON VA DEVENIR LES FIGURANTS D'UNE SCENE BADASS!!!
- OUAAAAAAIIIIIS!


♪ ~ Time to become someone to be proud of! ~ ♫


Le hype explosa le plafond. Les policiers étaient maintenant complètement motivés par le plan d'Emily, semblant complètement oublier qu'ils étaient face aux deux fautifs qui venaient de vider les coffres de la banque locale. ça n'avait plus aucune importance : il n'y avait plus de différence entre les personnages joueurs et les PNJs, car au fond, ne sommes-nous tous pas des frères d'âme!? Il ne restait plus qu'à attendre le bateau pour pouvoir reprendre la scène. Les policiers se mirent alors à discuter entre eux de leur motivation à quitter le cercle infernal de la vie de PNJ; tandis qu'Emily croisa les bras avec fierté, lâchant les sac par terre pour reposer un peu ses mains. Spencer était complètement dépassé par la situation et a préféré s'endormir que devoir endurer ces conneries une seconde de plus.

Ils attendirent l'arrivée du bateau.... pendant de longues minutes, qui devinrent des heures. Au final, tout le monde était à l'aise avec la présence du criminel blond qui discutait casualy de ses préférences en matière de porno avec toute la brigade. Des policiers avaient même ramenés des beignets; qu'Emily mangea sans enlever son masque.... en les écrasant contre son masque et en faisant des bruits de mastication alors que de toute évidence la pâtisserie était juste complètement étalée contre le masque; le chocolat et les miettes tâchant le véritable symbole de l'identité de Lesser Star. 

♪ ~ When will the circle of the PNJs be unbroken...? ~ ♫

Au final... les heures s'enchaînèrent et personne ne bougea de là; l'après-midi se terminant sur cette note, et le début de soirée annonça ses couleurs. Tout le monde commençait à perdre espoir : dans combien de temps le bateau allait-il arriver!? Déprimé, le commissaire s'assieds sur le capot de l'une des voitures de patrouille, regardant le sol avec chagrin.

- Y'a t-il vraiment une raison de se battre?...
- Huh?...
- Peut-être.... peut-être que c'est la volonté des dieux que nous restons des personnages rasoirs jusqu'à la fin de notre vie... peut-être que le bateau ne viendra jamais.
- Quoi!? N-Non! ne baisse pas les bras, Comissaru-chan!
- Criminel... je .... je dois te remercier d'avoir tenté de ranimer la flamme dans mon coeur. Mais j'essaye de me berner; et je sais qu'au final, c'est impossible.
- Commissaire....
- Désolé les gars... je pensais... que peut-être, notre chance était arrivée. J'ai toujours voulu rendre ma mère fière de moi. Mais nous sommes des PNJs depuis des générations. Faisant notre travail sans que jamais personne ne nous paye attention.. comme un brun d'herbe parmi tant d'autres. Criminel... il n'y a aucun espoi-----

Quand soudain...

PON POOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!

♪ ~ The final stand (Skip à 0:42) ~ ♫

C'était le son de l'espoir. Tout les regards se tournèrent immédiatement vers l'autre bout du pont. Les regards de chaque personnes présentes se remplirent d'espoir. Alors qu'au loin, se profilait.... un grand bateau.

- Dieu... nous a écouté!
- Je vous l'avais dit!
- ON Y VA LES GARS! TOUS EN POSITION!!
- OUAAAAAAAAAAAAIS!

Emily lança un coup de pied dans la face de Spencer pour le réveiller; et celui-ci, un peu hébété; non-pas par le coup mais plutôt par son sommeil, se releva. Soudainement, la scène changea complètement de direction : tout les représentants des forces de l'ordre prirent un air extrêmement sérieux et froncèrent les sourcils, pointant leurs armes en direction des deux criminels. Emily ramassa les sacs et monta sur la rambarde, attrapant le col de Spencer au passage. La scène était devenue étrangement intense et dramatique.

- Vous n'avez nulle-part où aller! rendez-vous immédiatement !!
- Jamais!!
- FEU!!

C'est alors que des coups de feu se firent entendre; et qu'à ce moment précis, Emily se laissa basculer en arrière en emportant l'homme patchwork avec lui, dans une chute d'une dizaine de mètres. Ils retombèrent sur le bâteau, mais pas de la façon la plus glorieuse ; l'androgyne se fracassa le crâne contre le sol, et Spencer fit quelques roulades avant de tomber dans la piscine du yacht. Bon, ce n'était pas une réception digne d'un film d'action mais on fait ce qu'on peut. Emily se releva et pointa du doigt les policiers qui continuèrent de faire feu sans relâche, mais sans jamais atteindre leur cible.

- SEE YA LATER , FUCKEEEEERS ! AHAHAHAHAHHA !
- SACREBLEU! ILS NOUS ONT ÉCHAPPER!!!

La colère se lisait sur le visage du commissaire. Il baissa son arme, puis sa tête, alors qu'il saisit son talkie-walkie.

- On a fait tout ce qu'on a pu pour les arrêter, mais ils nous ont filé entre les doigts. A vous.

Appuyant sur le bouton d'arrêt du signal, le commissaire leva les yeux vers le bateau qui s'éloignait.. un petit sourire en coin apparaissant sur son visage.

- Merci, Criminel.

et alors que le bateau s'éloignait vers le soleil couchant, le profil de tout les policiers apparurent dans le ciel, translucides, avec une larme à l'oeil et l'air fier; l'image se figeant et devenant similaire à une peinture, comme la fin d'un épisode de manga!

---

♪ ~ Sunset ~ ♫

...Au final, c'est d'une façon défiant la logique qu'Emily et Spencer s'échappèrent de leur crime impunis, sautant sur le trottoir immédiatement après que le bateau se soit arrêté. Ils avaient quand même réussi à ramener une petite somme; près de 10 000$ en billets et 30 000 en lingots d'or. même si Emily avait malencontreusement fait tomber 65% du butin initial à faire d'agiter ses bras comme un poulet. Spencer n'allait cependant pas lui en tenir rigueur : dans un sens, et même si c'était de manière complètement débile; l'androgyne avait sauvé la situation. Emily fit quelques pas en avant; quand Spencer l'arrêta en élevant la voix.

- J'ai encore quelque chose à faire. Tu peux rentrer sans moi. Je te confie les sacs.
- Huh? Tu ne voulais pas me montrer ta nouvelle maison?
- Hm...

L'homme patchwork jeta les sacs dans les bras d'Emily; l'androgyne se pliant un peu après avoir réceptionné les lingots d'or. Les sacs étaient tellement gros qu'on pouvait à peine voir le bout de sa tête maintenant. Purple Haze enfonça ses mains dans les poches de sa veste et lui tourna le dos.

- Au pire, vas chez moi. Tu as toujours l'addresse?
- Euh.. ouais, bien sûr! c'est imprimé dans ma tête, ça avec les noms des 721 Pokémons.
- Heh. Vas-y. Je pense que tu t'entendra bien avec elle.
- "Elle"?...

L'homme Patchwork ne dit pas un mot de plus et s'éloigna sans se retourner, levant sa main pour adresser ses au-revoir provisoirs. Emily était plutôt confus et se demandait ce que son frère d'âme pouvait bien vouloir faire après ça. Il ne s'y attarda cependant pas plus longtemps que ça : ce n'était pas son genre de s'attarder sur les détails; et rester en plein milieu de la rue avec des sacs imprimés du signe monétaire de Laurel lui attirerait sûrement des problèmes.

Au final, Emily marcha un bon, long moment; attirant l'attention des passants avec son masque et ses sacs d'argent... mais tout le monde pensait qu'il ne s'agissait que d'un gosse perdu qui s'amuse à jouer aux vilains. L'art de ne pas être pris aux sérieux lorsque votre apparence est manifestement 3 cute 4 u.

Eventuellement... Emily arriva jusqu'à la résidence. C'était probablement un appartement. Le numéro était le bon également. Il pris une grande inspiration et posa ses sacs par terre, frappant à la porte. Il attendit un moment avant que la porte ne s'ouvre, laissant apparaître une magnifique demoiselle aux cheveux blancs et aux yeux rouges. Semblant quelque peu suspicieuse de cet invité; Emily décala son masque sur le côté de sa tête et adressa un grand sourire, exposant ses magnifiques dents de requin, en adressant un signe de "Peace" avec ses deux mains; dont les manches de son uniforme scolaire dévoraient la moitié de la paume et du revers.

- Ayyyyy ♥ ! Je suis le partenaire de Bro--- Spency-chan! Il est parti faire quelque chose, sûrement péter un coup...-- ouais, il est très gazeux. Bref! tu dois être sa colocataire.

Emily l'observa de plus près, approchant son visage du sien sans gêne, l'observant et reniflant discrètement son odeur. Elle était... absolument magnifique. Un véritable flocon de neige. Emily se sentait quelque peu attiré, mais n'était pas encore assez attaché pour en tomber amoureux. Il se contenta de pencher la tête sur le côté.

- T'es magnifique! et tu sens bon! Spencer ne te mérite définitivement pas; il est feignant et il pue! Huehehehe ♥

Emily posa ses mains sur ses hanches et sourit de plus belle après un gloussement typiquement féminin.

- Je suis Emily Ashford! et toi, comment tu t'appelle? ~ ♪
 


Dernière édition par Emily Ashford le Lun 13 Juin - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : A la porte des enfers.
❝ POINTS : 166

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Lun 13 Juin - 14:41

It's a party of threeeee!
emi & spencer & nyx
« Arrête de courir, tu me fatigues. » Il était essoufflé et ses pieds ensanglantés ne faisaient que ralentir sa course. Qui fuyait-il ? Pourquoi courrait-il comme si sa vie en dépendait ? Et bien tout simplement parce qu'il a voulu s'attaquer à la mauvaise personne. Ce bougre d'idiot a cru bon de se frotter l'entre jambe à Nyx alors qu'elle était tout simplement en train de prendre du bon temps dans l'herbe, à écouter les oisillons crier leurs faims à leurs parents. Mauvaise idée, vraiment très très mauvaise idée. « T'as cru que j'étais une de ses filles sans vertus ? Tu as vraiment pensé une seule seconde que j'allais ouvrir mes cuisses, et que t'allais pouvoir faire tes affaires sans que je dise rien ? AHAHAH. Mais putain vous êtes si .. curieux. » Nyx s'amusait de lui. Et malheureusement pour lui il était temps pour elle et Cerbère se manger de la chair fraîche. Quoiqu'elle doutait tout de même de la fraîcheur de sa proie actuelle, mais elle ne pouvait décidément pas faire la difficile. « Arrête ton charabia sale garce, tu crois que tu pourras m'attraper ? Quand ils apprendront que tu m'as fait ça, tu paieras l'affront de ta vie. Et sincèrement ... t'es pas si bonne que ce que j'ai entendu dire.  » Le garçon c'était arrêté à quelques mètres d'elle. Épuise. Le cœur battant à une telle vitesse, que les battements de son organe était perceptible à des kilomètres à la ronde.  Il l’agaçait vraiment. Pas si bonne que ça ? Tu heurtes son ego là, c'est une très mauvaise idée. « Tu n'es décidément pas très intelligent. » Vouloir se frotter seul à Cerbère. L'énerver volontairement et pouvoir penser qu'elle ne fera rien. Enfoiré d'abruti de merde. « Allez, je te laisse dix minutes d'avance. Court. » Nyx balança son bras en avant comme pour lui faire signe de s'en aller. De toute façon elle allait le rattraper quoiqu'il advienne. Un chien à trois têtes ne court pas spécialement vite, mais quand ce même chien mesure plus de neuf mètres, il se peut qu'il enjambe la forêt plus rapidement qu'un humain sur ses deux jambes. La criminelle soupira longuement. Pourquoi ne bougeait-il pas ? C'est quoi son problème à ce mec ? Il veut se suicider ? Il cherche vraiment à se faire tuer sans lui donner de difficulté ? Ça reviendrait à t'ouvrir les veines et te jeter dans la gueule du lo..chien. Mais Nyx fut étonné de voir que sa proie s'arracha lui-même son bras pour que ce dernier se transforme en une épée aussi longue et robuste que la sienne. « Mh. Je dois admettre que si tu m'avais montré la taille de ton épée avant, tu aurais eu peut-être, je dis bien peut-être la chance de voir mes cuisses s'ouvrir. » Elle haussa les épaules et se mit à rire sans retenue, rien de bien féminin croyez moi. Puis le jeune homme fit quelques pas en arrière, apeuré. Le rire de la femme devant lui devenait au fur et à mesure bien grave, et son rire se mit à ressembler de plus en plus à un aboiement lourd et fort.

La demoiselle leva les yeux vers lui et ses prunelles pourpres devinrent rapidement aussi noir que le cœur d'un Béhémoth. Sa peau commença à son tour à foncer et sa taille doubla, tripla jusqu'à n'en plus finir. Les arbres se couchèrent sous sa masse imposante. Puis les têtes firent leurs apparitions. Une. Deux. Trois grosses têtes de chien aux crocs ébènes, injectés de venin. Cadeau de sa très chère mère. Echidna. Qu'allait-il faire ? Croyez t-il sincèrement qu'il pourrait lui faire face ? « Je t'avais dis de courir. Crois tu pouvoir m'arrêter avec ton.. épée ? » Les quelques rayons de soleil qui venait percer entre les feuilles des arbres venaient ricocher contre les six yeux sombres et sans vie de la bête. Cerbère. Gardien des enfers et dévoreur d'âmes en peine. Son adversaire commença alors à courir, et tout en courant il se retourna pour lui faire face et agiter son épée dans tous les sens. Cette dernière semblait avoir pour capacité de lancer des lames arcaniques. Plutôt pas mal. Sincèrement, c'était très beau à voir. Ces mêmes lames vinrent se heurter au poil du Cerbère, venant très légèrement taillader sa peau. Il était déjà à quelques mètres d'elle, et les lames n'arrêtaient pas d'apparaître, certaines se perdaient en cours de route pour venir tailler en deux les arbres à proximité, et les autres venait lacérer la peau neuve du chien à trois têtes.  « Un.. » Nyx prit alors appuie de ses quatre larges pattes au sol, laissant de gigantesques traces dans la boue. « Deux.. » Les crocs des têtes claquèrent si fort que l'écho de ses derniers venaient faire coucher les arbres proche d'elles. « Trois ! » Elle se mit alors à courir en direction du fugitif. Sa vie avait était réduite à néant au moment même ou le Cerbère montra le bout de ses nez. La distance qui séparait les deux adversaires se faisait de plus en plus courte, le bruit lourd et pesant des pas de Nyx fit fuir la plupart des animaux à proximité. Les arbres quant à eux se coucher un à un sous son poids et sa taille. Soudain il était là, devant elle, à quelques centimètres de ses griffes acérées. Nyx n'eut plus le temps de parler, et n'avait aucunement envie de jouer avec lui après cette course .. éprouvante. La tête du centre se saisit alors du corps du jeune homme, et les deux autres têtes prirent pour l'une le haut du corps, et la troisième la partie basse. Puis. Rompirent le corps en un cri de douleur. Bref. La masse du chien se laissa tomber à terre, et chacune des têtes mis moins de deux secondes à avaler les restes du pauvre Billy. Paix à son âm.. Ah bah non, tant pis pour lui.

Peu à peu l'iris sombre du chien laissa place aux prunelles ardentes de la belle, et sa crinière ébène à une chevelure argentée soyeuses. Nue. Fatiguée. Elle se laissa tomber sur le dos et leva les yeux vers le ciel bleu de Laurel. « Quel combat .. » Nyx lâcha un petit rire presque troll et regarda à ses pieds les seules rescapées du cadavre : ses chaussures. Pas bon. Elle toussa à plusieurs reprises comme pour racler sa gorge et essayer de faire disparaître le mauvais goût qu'il avait pu laisser derrière lui. La criminelle se rhabilla du peu de vêtement encore intact et pris la route du retour. Le repas fini.

Il ne fallait pas qu'elle tarde trop, pour pouvoir préparer un bon repas à Spencer qui devait normalement rentrer ce soir. Spencer est son colocataire depuis quelques temps déjà. Ayant eu pitié d'un si beau jeune homme dans la rue, elle lui proposa de rester chez elle quelques nuits le temps de trouver un toit plus .. à lui. Mais finalement encore aujourd'hui il dort chez elle, et a même sa propre chambre. L'avantage avec un ancien sdf est qu'il n'est pas spécialement compliqué culinairement parlant, et un rien lui fait plaisir. Nyx rentra alors chez elle et fut accueillis par une ribambelle de chien tous aussi imposant les uns des autres. Elle n'aime pas vraiment ce qui est de petite taille. « Maman vous a ramené un petit quelque chose de son expédition ! » Ils se posèrent tous devant elle, fièrement assis, attendant la surprise. Puis, elle leur jeta les deux chaussures que son repas avait laissé derrière lui. « ♥ » Jetant sa robe tâchée de sang sur la table à l'entré, elle se retrouva rapidement en sous-vêtement et se posa quelques secondes sur son canapé, prenant le temps de se reposer avant l'arriver de son colocataire adoré. Un peu de musique, du piano, et Nyx se mit derrière les fourneaux. Des ramens maison. Rien de plus nutritif après une bonne journée à courir avec les gentils, et à racketter les vieux riche de Laurel.

Mais la demoiselle eut à peine le temps de faire chauffer l'eau, qu'elle du rapidement enfiler une longue chemise de Spencer pour venir ouvrir. Il était déjà rentré ? Il était un peu tôt, mais soit. Tant mieux! Nyx ouvrit la porte et .. baissa la tête pour voir une petite tête blonde aux yeux d'un rare violet. « Ayyyyy ♥ ! Je suis le partenaire de Bro—- Spency-chan! Il est parti faire quelque chose, sûrement péter un coup...— ouais, il est très gazeux. Bref! tu dois être sa colocataire. » Nyx plissa les yeux et se demanda un court instant de qui aurait pu faire une telle blague. Comment pouvait-il savoir qu'elle était la colocataire de Spencer ? Il était vraiment son partenaire ? Il fallait vraiment qu'elle parle avec lui et qu'il lui présente ses amis pour ne pas laisser entrez chez elle des inconnus. Mais elle n'eut pas non plus le temps de réfléchir que cette charmante chose se rapprocha non timidement d'elle, et vint presque renifler son odeur. Son visage presque trop proche du sien. Quelle chose étrange. « T'es magnifique! et tu sens bon! Spencer ne te mérite définitivement pas; il est feignant et il pue! Huehehehe ♥ » Nyx se mit alors à sourire et secoua la tête presque gênée. Il était presque mignon à sa façon. Une manière bien drôle d'être mignon je vous l'accorde, mais c'était agréable. Tant d’innocence. Quoique pas si innocent que ça pour être le partenaire de Spencer. « Je suis Emily Ashford! et toi, comment tu t'appelle? ~ ♪ » Il est vrai qu'elle n'avait même pas eu le temps de se présenter. Nyx se déplaça sur la gauche, pour pouvoir laisser entré son invité, prenant avec elle ses sacs pour l'aider à entrer. Sa petite tête blonde ne lui était pas familière et c'est ce qu'il l'a dérangeait. Son odeur n'était pas du tout désagréable, mais ... c'était tout de même un inconnu. Et elle le laisser rentrer chez elle, sans rien dire. Nyx ferma la porte à clef derrière eux et se gratta l'arrière du crâne, ses cheveux en pagaille. « Ah euh oui désolée, Nyx. Nyx Svenja. Heureuse de rencontrer le partenaire de Spencer. Je .. je n'ai pas souvenir qu'il m'ait parlé de toi.  » La demoiselle fit alors signe à Emily de se mettre à l'aise chez elle, commandant à sa petite horde de laisser tranquille l'invité. « Tu dis qu'il a quelque chose à faire ? Il compte rentrer en un seul morceau j'espère ?  J'espère que la présence des chiens ne te dérange pas, ils ne sont habitués qu'à Spencer et moi. » Nyx grogna légèrement et les huit chiens s'en allèrent sans un mot. La demoiselle esquissa un léger sourire à son invité, et s'empressa d'enlever sa robe ensanglantée du milieu de la pièce et la mis derrière son dos. « Tu.. tu veux boire ou manger quelque chose en l'attendant ?  » Spencer dépêche toi de ramener tes fesses. Les inconnus sont toujours une grande source d'angoisse pour cette boule de nerf.  
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans les poubelles.
❝ POINTS : 72

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Lun 13 Juin - 17:17



Purple team
Sometimes human places, create inhuman monsters.
Ville basse - Les maisons closes : 11 AM.

Suite à l'énorme prise de risque afin de récupérer une somme suffisante pour vos objectifs dans l'instant, le criminel violet subtilisa quelques lingots d'or afin de mener sa propre enquête. Non pas que son partenaire pouvait se montrer gênant mais, c'était parfois le cas. Lorsqu'il s'agissait de faire preuve de discrétion et de subtilité, son partenaire avait tout pour faire capoter un plan. Il en était de même pour le Purple Haze à une époque mais, il avait depuis pris une certaine maturité au sujet de ses actions et était devenu beaucoup plus efficace. Cela le ramenait à une époque pas si éloignée où il était encore en duo avec Belinda et que cette dernière avait "renvoyé" le criminel encore limité à la destruction de masse et le meurtre. Finalement, tout ceci avait probablement servi le but de le rendre plus compétent dans ses démarches. Peut-être qu'envoyer son équipier à l'endroit qu'il squattait depuis quelques temps était tout ce qu'il y avait d'une mauvaise idée ? Bah, peu importe. La personne chez qui il l'avait envoyé savait comment tenir une porte fermée et s'occuper des perturbateurs. C'est en souriant qu'il imaginait même une confrontation entre eux deux, s’interrogeant sur qui serait le vainqueur de cet affrontement.

La personne qui fit sortir Spencer de ses élucubrations fut la gérante de la maison close, la matrone en quelque sorte. Cette dernière s'adressait au criminel non sans un dégoût certain pour son physique, se demandant bien ce que quelqu'un comme lui espérait obtenir en venant ici. Comme si une fille pouvait accepter de s'occuper d'une personne au physique aussi déformé que celui d'un zombie. Néanmoins, son regard pris rapidement un autre sens lorsque le Purple Haze laissa les 4 lingots s'écraser contre le bar de la tenancière dont le stéréotype voulait qu'elle soit en surpoids. C'est avec une voix beaucoup plus mielleuse et respectueuse qu'elle prit la parole, comme si son regard d'avant n'avait jamais existé. « Eh bien ! Que pouvons-nous faire pour vous, monsieur... ? » - « Je souhaiterais conserver mon anonymat, voyez vous. Charlotte. J'aimerais passer un moment avec Charlotte. Je suis adepte des jeux un peu... Violent. C'est pourquoi j'aimerais ne pas être dérangé. J'espère que ce petit bonus vous aidera à entendre nos ébats avec moins d'intensité. » dit-il alors qu'il laissa s'écraser deux nouveaux ligots sur le comptoir. A en juger par le rapidement hochement de tête de la matrone ainsi que son large sourire, le criminel venait d'obtenir carte blanche concernant ses affaires avec Charlotte.

Après avoir obtenu l'indication de la chambre à laquelle il devait se rendre pour obtenir la compagnie de la jeune fille, il s'y dirigea pour constater que tout semblait déjà en place. Visiblement, le physique importe peu lorsque la récompense est conséquente. La fameuse Charlotte était une douce perle blanche à la chevelure blonde, la peau presque trop douce pour appartenir à une prostituée. Ses lèvres rouge écarlate, son regard d'un bleu profond, elle sortait presque d'un film. Un sourire se dessina sur le visage du Purple Haze alors qu'il fermait la porte derrière lui, bien entendu à double tour. Il ne souhaitait pas être déranger, pour le prix qu'il avait payé. S'approchant lentement du lit où la jeune femme l'attendait dans une position pour le moins tendancieuse, visant à l'exciter le plus possible, le criminel pris place sur une chaise qui avait été posé au coin de l'unique fenêtre de la chambre, tendant le bras afin de tirer sur la corde qui provoqua la chute des rideaux. La prostituée s'approchait à quatre pattes dans la direction d'un Purple Haze toujours aussi impassible et froid, cette dernière essayant cette fois-ci de provoquer une réaction à l'aide d'une voix toujours plus charmeuse. « Excusez moi, j'ai cru comprendre que vous aviez des passes-temps singulier, je n'en suis pas une parfaite adepte mais, je suis sûre que vous saurez me guider... ♥ » dit-elle avant d'être interrompu dans sa démarche par un geste de main du criminel. « C'est à moi de vous présenter mes excuses, Charlotte. J'ai l'impression que nous nous sommes mal compris, vous et moi. Vous avez beau être charmante, je ne ressent avec vous aucune excitation, aucun frisson. Voyez, pour secouer une carcasse toute cabossée comme la mienne, il faut bien plus qu'une peau de lait et une démarche d'animal domestique. Mais quel dévouement ! J'ai compris à mon premier regard sur vous que vous étiez bien celle que je cherchais. Un tel physique, une parfaite soumission, vous devez vraiment faire le plaisir de ce vieux dégueulasse. » le criminel accompagnait ses paroles d'une photo qu'il sortit de sa veste, l'envoyant vaguement dans la direction de Charlotte. Cette dernière, en regardant la photo, feint l'ignorance. Mais il est difficile de mentir à un homme qui avait toute sa vie vécu en regardant le mensonge des Hommes. « Je ne vois absolument pas de quoi vous voulez parler. Sachez que nos clients sont gardés dans l'anonymat, tout comme vous. Nous ne divulguons aucune information sur eux. Si vous n'avez pas l'intention de faire quoi que ce soit en ma compagnie, nous pouvons aussi vous envoyer une autre fille. Je ne fait pas la conversation. » - « Quel beau discours, vraiment. Tu parles comme une commercial. Je t'en souhaite la carrière, d'ailleurs. Mais pour ce faire, tu vas devoir... Coopérer. Ce cher monsieur est un membre du gouvernement de Laurel, chose que je t'apprends sûrement pas. Tu sais, ce n'est pas parce que je n'ai pas d'attirance pour vos plaisirs que je suis ignorant de son fonctionnement. Les hommes parlent, sur l'oreiller. Et selon mes sources qui viennent d'en bas, je sais qu'il visite souvent cet établissement pour se retrouver... Avec toi. C'est pourquoi j'ai quelques questions, tu l'as bien compris. J'aurais bien directement demandé à l'intéresser, tu t'en doute. MAIS, j'ai malheureusement égaré mon pass pour le gouvernement. »

Consciente de la situation dangereuse dans laquelle elle se trouvait actuellement, la jeune femme se dirigea à toute vitesse vers la porte pour en agripper fermement la poignée et la tourner dans tous les sens, suivi d'un hurlement aiguë. En fermant la porte plus tôt, le Purple Haze avait laissé une fine pellicule de gaz violet flotter autour de la poignée dans lequel elle plongea sa main lors de sa tentative de fuite. Le criminel poussait un long soupire, lui qui aurait préféré ne pas avoir à utiliser la violence avec une jeune femme. Était-ce réellement vrai ? Son visage trahissait pourtant un certain plaisir à faire souffrir tout ceux qui profitaient de la corruption de la société pour obtenir privilèges et biens matériaux. Et il prendrait probablement bien plus de plaisir à faire ça lorsqu'il se retrouverait face à l'homme sur la photo. Alors que le gaz corrosif s'occupait de dissoudre la main de Charlotte, la laissant sur le sol, hurlant à l'agonie, le criminel s'avançait dans sa direction ses mains dans les poches de sa veste. « Tu sais, si tu avais fait ça avec mon partenaire, tu te serais retrouvé à courir sans tête comme un canard. C'est peut-être pour ça que j'ai préféré m'occuper de toi personnellement... Je ne suis pas comme lui. Je suis plutôt du genre méticuleux. Alors si je t'annonce que je suis capable de dissoudre ton corps en entier en prolongeant ton agonie le plus longtemps possible, tu peux me croire. Je sais à quelle vitesse ce gaz peut dissoudre la peau... Regarde moi. » dit-il en levant le bras dans sa direction. Rapidement, il attrapa la chevelure de la jeune femme en pleures, son regard inexpressif se posant sur les restes de sa main complètement dissoute par le gaz. « Je ne fait pas ça plaisir, croit moi. Je préférerais largement dissoudre ce gros porc à ta place. Et son tour viendra, je peux te le promettre. Tout ça... C'est pour un meilleur futur. »

Vous allez en avoir pour un moment, à ce rythme.
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Lun 13 Juin - 21:57

It's a party of three!





♪ ~ What a welcoming home ♥ ~ ♫

Elle était tout simplement radieuse. Et surtout : dayum son, comment est-ce qu'on peut exposer sa peau comme ça aussi facilement, seule une personne dépravée ferait une chose par---- Nous interrompons ce début de RP à cause du haut taux de bullshitting et d'hypocrisie. Rappelez-vous en toutes circonstances les gestes d'auto-défense pour vous débrouiller dans une situation bullshit. Si vous êtes en situation de bullshittage, souvenez-vous de vous allonger sur le sol, et rouler par terre consciencieusement, sans vous arrêter, jusqu'à vous éloigner de la zone de bullshiting. Vous réaliserez éventuellement que vous ne pouvez pas y échapper, car vous êtes un être humain, et que ce genre de choses est dans notre nature. En bref, pas de solution, je suis simplement en train d'allonger des lignes pour que vous perdiez votre temps. Reprenons donc cette passionnante histoire ----- Au final ... la situation était plutôt différente d'un côté et de l'autre de Laurel. Pendant que Spencer s'amuse à faire des flambys avec des mains de prostituées, Emily menait son propre combat : tenir dans la même pièce qu'une véritable fille. Le désir d'Emily de devenir une fille est bien présent, mais aussi transexuel et androgyne soit-il, il a bien compris que sans opération, ça ne changerait jamais la base des choses. Et bon, qui voudrait changer de sexe quand il nous est offert la capacité la plus utile de l'homme? à savoir faire pipi debout. L'androgyne bronzé fit quelques pas dans la maison, l'observant avec une certaine attention; la bouche grande ouverte et laissant les sacs tomber par terre en ignorant complètement la petite meute de chiens qui lui sautaient sur la jambe et laissaient leurs traces de griffes partout sur sa peau nue. Il était quelque peu fasciné, vraiment... il n'était tout simplement pas habitué à voir des appartements de moyenne catégorie. C'était tout un style; vraiment! ça changeait de la déco zarbi de son propre appartement. Il se mis à siflotter et remua du derrière en rythme avec sa chanson pendant que la jeune femme qui s'était présentée sous le nom de Nintendo N-Yx était en train de dire à la brigade canine d'aller voir ailleurs si elle y était. C'était assez anormal, quand il y pensait.. comment est-ce qu'une personne aussi gentille pouvait supporter Spencer? ça n'avait aucun sens! et surtout, surtout!.... ça le dérangeait sérieusement qu'elle porte l'un des T-shirts de son bro. Habituellement, c'était lui qui lui carottait pour se moucher dedans, elle n'avait aucun droit d'en faire sa propriété! ....


♪ ~ IT WAS ME AUSTIN, IT WAS ME, ALL ALONG AUSTIN!! ~ ♫

Et c'est alors que les cauchemars emplirent l'esprit du transsexuel; l'addition se faisant dans sa tête. Il se mis alors à ouvrir grand les yeux et baissa ses iris vers le sol , regardant ses mains tremblantes; des gouttes de sueur commençant à couler le long de son visage.

- U-Une minute... porter le T-shirt sale de quelqu'un est une preuve d'amour. L'amour est quelque chose qui s'obtient avec la confiance; mais la confiance ne peut pas être donnée par un inconnu. Par extension, seulement une personne proche peut porter le T-shirt sale de quelqu'un. Le T-shirt est volontairement gardé sale pour garder l'odeur de transpiration, car la moitié de la planète a un fétiche sur les T-shirts sales. Mais si la personne est proche, ça signifie qu'elle n'est pas loin, et en effet, Nyx est plutôt proche, parce qu'elle habite dans cet appartement, qui est en réalité le sien, et pas celui du T-shirt sale. Donc si Nyx porte Spencer, et que le T-shirt sale est proche de l'amour, alors les élections Américaines de 2017 étaient truquées depuis le début, parce que les votes ont été sabotés par le T-shirt sale, qui était en fait porté par Spencer à l'origine.

Emily se mit à paniquer et trembla comme une feuille, agrippant sa tête entre ses mains; ses lèvres tremblantes; la conspiration était décidément trop réelle pour lui. Il n'était pas sûr de pouvoir gérer toutes ces informations d'orange capitales. Plus il continuait à flipper et plus sa voix augmentait en volume; alors que les gouttes de sueur étaient en train de former une petite plaque par terre. Les ongles roses d'Emily s'enfoncèrent dans son crâne petit à petit.

- Mais si Spencer est un T-shirt sale depuis le début, et s'est présenté aux élections présidentielles de 2017 sous le nom de Nyx Svenja; alors la sueur a été trompée depuis le début?! Non non non non. Je connais la sueur depuis des années maintenant, et il ne trahirais jamais Nyx---enfin je veux dire moi, le T-shirt sale. A...Attend, je suis un agent double!? J..Est-ce que je suis une sorte de Memory Gambit?! NON! JE NE PEUX PAS ACCEPTER CA!! C'EST DE LA FAUTE DE SPENCER! JE.. NON. C--CccCalmes-toi Emily!! ---- HHAHAHAHA ! tu pensais être Emily, mais c'était en fait moi, Dio! --- QUOI!? JE SUIS DIO!? ça n'a aucun sens------ DIO DE WA NAI! KONO SUPENSURU-DAAAA!! ...quel plot twist, je ne l'avais pas vu venir.j-jJJjJE Dois faire quelque chose. Maman va être en colère si la sueur revient tâcher son T-shirt sale. T-shirt Sale. T-shirt sale....T-shirt....T.......MISTER T!!!


♪ ~ Time to attack ~ ♫

Emily se mit alors à hurler de toutes ses forces; pivotant sur lui-même et fonçant sur l'albinos aux oreilles de chien. Elle avait l'air surprise, et qui ne le serait pas si on voyait un terrifiant trap ganguro d'un mètre quarante-neuf se mettre à exécuter un Devil Bat Ghost dans un espace restreint avec plus d'efficacité que son créateur d'origine. Nyx, hébétée par la surprise, bascula en arrière alors que l'assaillant aux ongles manucurés était déjà quelques centimètres d'elle.

- DONNE MOI CE T-SHIRT!!
- Haaaa !!!?

Depuis les temps anciens... les moines tibétains s'entraînaient à l'abris des regards indiscrets pour développer la technique ultime de harcèlement sexuel. Tentant de contrôler leur libido jours et nuits à travers le biais de la méditation et de la drogue; les fiers détenteurs de la zénitude, mirent au point cette arme destructrice. Mais en aucun cas, elle ne devait être utilisée. Ils avaient pour habitude de répéter cette phrase pleine de sens, afin de se restreindre de l'utilisation de cette compétence sacrée : "
Vek je len číslo a je bunka len jednu izbu .". Ce qui ne veut absolument rien dire, parce que cette phrase est en Slovakien et non-pas en Tibétain. Dans tout les cas, ayant hérité des gênes de ces moines légendaires à travers quelques vidéos postées sur Youteube; Emily eut la capacité de bouger si rapidement que le temps sembla s'être figé. Ses iris violettes avaient disparu de ses slcères, celles-ci brillants comme des phares de voiture alors qu'il libérait tout son cosmos. Ses mains avancèrent à une telle allure que des copies de chaleur se tracèrent sur leur passage; alors qu'il saisit entre ses indexes et pouces les manches du T-shirt sale de Spencer. Et avant même que le colibri n'ai le temps de faire un battement d'aile de plus - principaelment parce qu'il n'y a pas de colibri dans cette foutue maison - Emily tira le T-shirt dans une direction impossible à suivre des yeux; déshabillant son hôte du vêtement maléfique; balançant alors le T-shirt dans les airs.

- AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH !!!

C'est plein d'adrénaline qu'Emily fut une fois de plus appel à son pouvoir extrêmement flashy, deux têtes d'hydre noire et rouge sortant de son dos et engloutissant le T-shirt dont il ne resta absolument plus rien. La menace écartée; le blondinet dissipa les hydres du néant et se mis à regarder droit devant lui, légèrement penché en avant et en sueur; les bras pendant devant lui, son souffle se faisant particulièrement irrégulier après ce soudain effort absolument nécessaire. Prenant une grande inspiration, il finis par se retourner et fit un sourire adorable, fermant les yeux et faisant le signe de "peace" des idoles japonaises devant son oeil, basculant de manière suggestive sa hanche sur la droite.


♪ ~ VICTORY! +69 EXP ~ ♫

- Misshun Completo-desuuu!! ♥

Il se mit à glousser en croisant ses bras comme s'il portait une camisole (ou plutôt comme s'il était en train de se donner un câlin à lui-même) et remua ses hanches de gauche à droite. C'était de l'auto-flatterie; particulièrement fier d'avoir sauvé une vie innocente des mauvaises odeurs de l'homme reptile. Même si au fond.. c'était probablement une question de jalousie. Il n'aimait pas vraiment que quelqu'un d'autre que lui soit proche de Spencer. Il finis par décroiser les bras et ouvrir les yeux; agitant ses mains en l'air comme une groupie un peu trop excitée.

- Je suis genre vraiment cool hein!? Grâce à moi tu v---.....va.....


♪ ~ Sorry not sorry ~ ♫

Emily s'arrêta soudainement. Ses joues s'emplirent de rose alors qu'il regardait avec les lèvres pincées la tenue dans laquelle il avait mise son hôte. Il n'avait pas fait tant gaffe que ça parce qu'il était trop occupé par ce T-shirt sale; mais cette fille avait une sacrée poitrine. Un petit sourire gêné se dessiné sur ses lèvres alors qu'il tenta de se donner une nouvelle crédibilité en sortant de sa voix criarde et insupportable un argument de choix.

- C-----CccC'est OoK ! Oon est entre filles pas vr---.....

Il cligna des yeux et baissa la tête; tentant d'agripper sa propre poitrine..Il venait de se souvenir la raison pour laquelle il avait du mal à pisser correctement le matin. Ouais, ça arrive comme ça parfois. Il se mit alors à crier et couvrit ses yeux avec ses mains...puis décala ses doigts pour observer le corps de la colocataire de Spencer; quelque chose s'éveillant en lui comme si l'on délivrait la bête de sa cage. Une petite bosse s'éleva sur sa jupe. Il se figea et se mit à bégayer.....avant de tomber sur les genoux, ses jambes écartées vers l'arrière, et se mis à éclater en sanglots. L'albinos avait l'air d'être complètement confuse; mais Emily clarifia sa détresse entre quelques reniflements.

- J'AI PERDU MA VIRIGINITE OCULAIRE , UAAAAHHHHH.....!!!

Il continua de pigner pendant quelques minutes avant de se frotter les yeux; ils étaient dès à présent quelque peu rouges en plus d'être encerclés de cernes à cause de son évident manque de sommeil constant. Il gonfla une joue et toucha le bout de ses doigts en baissant les yeux, comme un enfant qui aurait fait une bêtise.

- J'suis...désolé d'avoir tué le T-shirt sale.... et réveillé Jhonson McDoodlydoo Cuckadoodle Dookashlong...... Uhhhhhh ~~~...


...quelle situation compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : A la porte des enfers.
❝ POINTS : 166

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Mar 14 Juin - 22:44

It's a party of threeeee!
emi & spencer & nyx
Nyx n'avait vraiment pas pour habitude de laisser des individus aussi bizarre, atypique, et inconnu dans son humble demeure. Elle travaillait dur pour pouvoir posséder un tel appartement avec une décoration dans un style très japonais. Toutes les heures qu'elle passe à recoudre les plaies des défunts, à les embaumer après avoir retirer tout liquides et organe de ses corps. Toutes les heures qu'elle passe à rendre beaux ses morts pour que leurs familles puissent avoir une dernière belle image de leurs proche parti. Ça lui sert à pouvoir avoir une multitude de chien chez elle, parfois récupérer dans la rue, parfois sauver in extremis de mauviette se servant des chiens pour faire des combats et les lâcher presque mort une fois la tuerie finie. Elle pouvait comprendre leurs douleurs et les maux qui les rongeaient de l'intérieur et bien pire encore.

Et cette personne. Cet Emily là, ce n'était généralement pas le genre de personne qu'elle aurait fait rentrer chez elle aussi facilement, il aurait d'abord fallut qu'ils se parlent et apprennent à se connaître des mois, ou même des années avant d'avoir son adresse. L'inconnu lui faire peur, alors laisser quelqu'un qu'elle ne connait ni de Zeus ni d'Héra c'est inimaginable pour quelqu'un d'aussi peureux qu'elle. Nyx était là face à lui, à l'ami de son colocataire Spencer, qu'elle attendait avec plus d'impatience qu'elle n'en avait jamais eu d'ailleurs. A attendre qu'il lui réponde ce qu'il désirait manger ou boire, ou autre chose. Quand tout à coup ce dernier se mit à parler d'une manière des plus étranges. Nyx observa rapidement son comportement et aperçu ses mains à trembler anormalement, le reste du corps pris de suer. « U-Une minute... porter le T-shirt sale de quelqu'un est une preuve d'amour. L'amour est quelque chose qui s'obtient avec la confiance; mais la confiance ne peut pas être donnée par un inconnu. Par extension, seulement une personne proche peut porter le T-shirt sale de quelqu'un. Le T-shirt est volontairement gardé sale pour garder l'odeur de transpiration, car la moitié de la planète a un fétiche sur les T-shirts sales. Mais si la personne est proche, ça signifie qu'elle n'est pas loin, et en effet, Nyx est plutôt proche, parce qu'elle habite dans cet appartement, qui est en réalité le sien, et pas celui du T-shirt sale. Donc si Nyx porte Spencer, et que le T-shirt sale est proche de l'amour, alors les élections Américaines de 2017 étaient truquées depuis le début, parce que les votes ont été sabotés par le T-shirt sale, qui était en fait porté par Spencer à l'origine. » Nom de Zeus. De quoi pouvait-il bien parler ? Le t-shirt n'était certainement pas sale, elle sait quand même faire la lessive, Nyx repasse même son linge et celui de Spencer. La demoiselle porta même son bras à nez pour vérifier qu'il ne sentait pas mauvais, et hormis la très légère odeur canine il n'y avait rien de dérangeant. Avait-il bu ? Avait-il prit des stupéfiants quelconque avant de venir ici ? S'il te plaît Spencer c'est quoi ce merdier pas possible ? La demoiselle ne pouvait rien faire, pas paniquer mais plutôt intriguée par le spectacle qu'il lui offrait. Emily prit alors sa tête entre ses fines mains, continuant de trembler comme une feuille.

« Mais si Spencer est un T-shirt sale depuis le début, et s'est présenté aux élections présidentielles de 2017 sous le nom de Nyx Svenja; alors la sueur a été trompée depuis le début?! Non non non non. Je connais la sueur depuis des années maintenant, et il ne trahirais jamais Nyx—-enfin je veux dire moi, le T-shirt sale. A...Attend, je suis un agent double!? J..Est-ce que je suis une sorte de Memory Gambit?! NON! JE NE PEUX PAS ACCEPTER CA!! C'EST DE LA FAUTE DE SPENCER! JE.. NON. C—CccCalmes-toi Emily!! —— HHAHAHAHA ! tu pensais être Emily, mais c'était en fait moi, Dio! —- QUOI!? JE SUIS DIO!? ça n'a aucun sens——— DIO DE WA NAI! KONO SUPENSURU-DAAAA!! ...quel plot twist, je ne l'avais pas vu venir.j-jJJjJE Dois faire quelque chose. Maman va être en colère si la sueur revient tâcher son T-shirt sale. T-shirt Sale. T-shirt sale....T-shirt....T.......MISTER T!!! »  Nyx haussa les sourcils et recula de quelques pas. T-shirt sale ? Spencer ? Trahison? La criminelle ne comprenait vraiment rien à tout ce charabia mais elle ne voulait pas non plus l’interrompre de peur de provoquer quelque chose de bien plus grave qu'une crise de panique ou quelque chose du genre. Restant debout à le regarder agir bizarrement, Nyx resta bien à l'écart de partenaire de son colocataire, à l'affût. Quand soudain elle sursauta d'un pas en arrière voyant alors Emily crier de toutes ses forces, tournant en rond sur lui même. Nyx en avait même eu tellement surprise que ses oreilles de Cerbère avait pris place sur sa tête, contrastant avec le blanc de ses cheveux. Emily se rapprocha d'elle très rapidement au point de lui sauter dessus, la faisant basculer à même le sol, l'arrière de sa tête venant heurter violemment le par terre. « DONNE MOI CE T-SHIRT !! » Mais bordel qu'est-ce qu'il lui voulait à cette foutu chemise ? Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire qu'elle le lui ait prise en vitesse pour ne pas l'accueillir nue ? Nyx n'eut même pas le temps de broncher ou de faire le moindre mouvement qu'elle se trouvait alors en sous-vêtement allongée au sol, sa chemise enlevée de force par Emily puis jeter dans les airs pour être dévorer par deux magnifiques Hydres sortant du dos de son invité. « Putain de merde c'est quoi ce bordel ? » Ses chiens vinrent alors se placer autour d'elle, aboyant avec force sur Emily. Ne bougeant pas d'un poils, les crocs bien en vu. « Misshun Completo-desuuu!! ♥ » Elle n'avait jamais vraiment vu de choses de ce genre par ici, les humains ou du moins s'il en était un, sont vraiment des gens particulièrement bizarre. Ça lui change des gens apeurés par la mort sous terre. Sérieusement le fait qu'elle loge Spencer, et qu'elle puisse porter ses affaires dans un moment de pure panique pouvait rendre les gens si .. bizarre ? Spencer cachait bien son jeu. Avoir de tels adorateurs .. Et voilà que maintenant qu'il s'est calmé à presque lui faire une démonstration d'un déhanché endiablé alors qu'elle est toujours en sous-vêtements à seulement quelques mètres de lui. Ses chiens ayant cesser d’aboyer, mais toujours à l'affût d'un mouvement trop brusque.  « Je suis genre vraiment cool hein!? Grâce à moi tu v—-.....va..... » Cool ? Nyx t'aurait plutôt défini d'étrange mais chacun à sa propre vision des choses non ? Pourquoi pas. Emily est cool. Cool ouais. Ah. Il venait tout juste de capter la position dans laquelle il avait mit Nyx, et lui par la même occasion. Ça ne l'étonnait guerre qu'un enfant comme lui n'ait jamais vu une femme adulte en sous-vêtement, la seule personne qu'il aurait pu avoir ainsi aurait pu être sa mère..

Oh wait. « C——-CccC'est OoK ! Oon est entre filles pas vr—-..... J'AI PERDU MA VIRIGINITE OCULAIRE , UAAAAHHHHH.....!!! »  C'est alors que Nyx explosa de rire. Littéralement à s'en tenir le ventre et à se rouler de droite à gauche en boule. Quel spectacle. Ok d'accord. Joli cadeau Spencer. C'était un clown avec des effets spéciaux ou quelques choses du genre et du coup il a voulu lui faire une petite blague. Quel farceur celui-là, Nyx lui revaudra ça. Au centuple, vraiment. « J'suis...désolé d'avoir tué le T-shirt sale.... et réveillé Jhonson McDoodlydoo Cuckadoodle Dookashlong...... Uhhhhhh ~~~... » Vraiment c'était un très bon comédien, digne des meilleurs acteurs de Bollywood, très sincèrement. Il aurait pu faire fureur un peu plus de poitrine. Nyx se redressa alors, ses chiens assis en ligne derrière elle. Reprenant son souffle, un sourire moqueur sur les lèvres. « Rassure moi Emily. C'est une blague et tout ceci est juste une grosse blague ? Je n'ai jamais vu ça. Sincèrement. Les hydres viennent d'où ? Les dernières que j'ai vu dates d'il y a des centaines d'années, vraiment belles bien joué. J'ai beaucoup ri merci.  » Nyx s'approcha alors d'Emily pour venir embrasser son front puis s'en alla dans la pièce d'à côté se chercher des vêtements, une longue robe de chambre cendré à dentelle. « Non vraiment dit moi que c'était une blague. J'aurais du mal à croire que ce n'en est pas un. » Elle avait perdu son sourire presque automatiquement. Si ce n'était pas une blague, et que cette personne c'était vraiment énervé de la sorte face à elle, allant jusqu'à la déshabillé de force pour un morceau de tissu qui n'est vaux même pas un quart de ce qu'il y a aussi, ce garçon pourrait avoir du souci à se faire. « Je ne me souviens pas, tu es le partenaire de Spencer c'est ça ? Mais juste par curiosité, que fait-il ? Il n'est toujours pas rentré, et tu es là à me dire que tu es jaloux que je porte ses vêtements. T'es pas encore un de ses fanatiques écervelés qui n'arrive pas à voir d'autres gens proches de ceux qu'ils aiment ? Je n'aime pas être plaqué au sol par une personne que je ne connais pas, sous mon propre toit. » Nyx se mit alors à table face à Emily, les bras croisés devant un bon thé. Elle l'observait. De la tête au pied. C'est dingue cette sensation de ne rien contrôlé. De ne pas réussir à savoir si tout ceci est juste une blague, ou si Spencer fait réellement équipe avec ce spécimen de cirque.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Mer 15 Juin - 19:02

It's a party of three!




♪ ~ Can't hold all these feelings... ~ ♪

Wow! Wow! genre comme ... il avait toujours ses chances non? je veux dire, Wailod et Skitty peuvent coucher ensemble alors l'amour peut-être trouvé partout? ou plutôt, Emily venait soudainement de se souvenir de l'amour impossible entre Roméo et Juliette... Non, ça ne compte pas! c'était définitivement un suicide non? et la fin était romantique d'ailleurs!  S'il se souvenait bien, ça se terminait quand ils se font tout les deux couper la tête par une hélice d'hélicoptère cassée! O...Ou bien c'était pas ça? peut-être que ça s'est joué aux prolongations, Emily n'a jamais été fan de foot, ni très avancé dans la religion.

Comme vous l'aurez sûrement compris, le cerveau d'Emily était en train de jouer au Yo-yo avec son rythme cardiaque. Il hyper ventilait presque, alors que des sentiments confus étaient en train de se former au plus profond de son coeur, ce baiser sur si front, si doux et nostalgique, lui rappelait un lointain souvenir amoureux. Etait-il encore en train de tomber sous le charme de quelqu'un? totalement une possibilité. Aussi possible en réalité qu'on aura toujours pas d'Half Life 3 cette année (pas que ça m'intéresse parce que j'en ai rien à foutre mais vu comme tout le monde bave dessus, je prend une référence qui vous parle). Par ailleurs cette précédente phrase était à prendre sur un ton sarcastique : EVIDEMMENT qu'Emily était en train de chavirer pour la gardienne des enfers! Tout chez elle lui plaisait jusqu'à présent; mais seulement sa position vis-à-vie de Spencer le gênait... était-il jaloux qu'elle soit proche de Spencer... ou bien que Spencer soit proche d'elle?

Emily resta planté là un moment, les joues roses et l'air d'avoir fait une soudaine révélation. Il tira le col de son uniforme scolaire japonais; ayant aussi chaud qu'un qu'un eskimo au Mexique qui aurait gardé ses vêtements polaires pendant tout son séjour. Ohhhh qu'il était perturbé. Il n'avait jamais ressentit ça auparavant; le fait de se faire gronder comme un petit enfant.. c'était étrangement...excitant. Son souffle se fit de plus en plus régulier; et c'était tellement bouillant à l'intérieur de son corps qu'on aurait presque pu voir de la vapeur s'en échapper. Puis il s'arrêta soudainement, réalisant... qu'il n'était plus le même. En effet, aujourd'hui, il était devenu un homme, un vrai : il venait de voir une fille en sous-vêtement, et cette fois, c'était même pas devant un écran! il pouvait la voir en 3D et pas en 2,5D! ça fait quand même 0,5Ds de plus! et c'est 0,5Ds ajoutèrent au moins 13 centimètres supplémentaires à son propre D personnel.  Si le monde n'est pas bien fait! ... Mais étais-ce vraiment une chose à être fier? Non, probablement pas. Le regard de cette femme était glacial, comme un chien dressé pour tuer au moindre mouvement suspect. Mais non, elle se trompait. Ce n'était pas elle la victime dans cette histoire : c'était Emily! Il venait de perdre quelque chose de très important, quelque chose d'unique, qui ne peut pas être volé à nouveau! Les lèvres d'Emily tremblèrent alors que l'envie de pleurer lui revenait aux yeux.. mais il se ressaisit, et se dit que dans une situation pareille, il ne devait pas montrer sa faiblesse, et bien au contraire : il devait se défendre! Oui monsieur! le droit des Traps Américains de Laurel City Ville aux U.S.A du pays au drapeau étoile porté par un fier aigle ardent armé d'un shotgun qui vole au dessus d'un gigantesque mur qui porte l'emblème de Dolan Trum-----ça devient un peu trop patriotique, on va s'arrêter là. Bref, Emily fit un 180° émotionnel ; passant de la tristesse à la fourberie, alors que sa voix criarde annonçait bien des horreurs pour la colocataire de Spencer qui n'avait probablement jamais vu un être aussi creepy ces dernières années.

♪ ~ Emily is a bat-shit crazy f*ck ~ ♪


pour ceux qui veulent la planche expliquée en RP, ouvrez le spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : A la porte des enfers.
❝ POINTS : 166

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Jeu 16 Juin - 22:14

It's a party of threeeee!
emi & spencer & nyx
Nyx ne comprenait vraiment rien à la situation. Spencer était réellement le coéquipier de cette ... personne ou peut importe ce que c'est ? Mh. Elle restait dubitative et préférais attendre le retour de son colocataire pour parler de vive voix de ses fréquentations, comme une mère en parlerai à son enfant. Elle avait perdue cette habitude là d'être proche des gens au point de se soucier de leurs état de santé, ou de ce qu'ils pouvaient faire loin d'elle. Nyx avait recueilli pour une soirée Spencer après avoir littéralement eu pitié de lui, à le voir complètement débraillé dans la rue, sous la pluie. Puis finalement elle s'est prise d'affection pour lui, à presque développer un amour .. fraternel, elle ne sait pas vraiment comme ça se passe, mais c'est ainsi que ça se déroule. Elle tient à lui comme à la prunelle de ses yeux. Et le voir faire équipe avec un rigolo pareil, doit bien cacher des choses.

Nyx était là, une bretelle de sa robe de nuit glissant le long de son bras, laissant alors apparaître la couleur mauve de son soutient gorge, à celui l'ayant déshabillé plus rapidement que quiconque. Le laissant raconter sa vie, ne quittant pas d'une seconde ses prunelles lilas de son seul œil. Ses yeux ardents guettèrent le moindre mouvement brusque de son invité plus que spécial. Quand soudain se dernier mis à faire des gestes dans tous les sens, Nyx bailla à s'en décrocher la mâchoire comme ennuyée par les bêtises de l'individu. Mais diantre que pouvait-il débiter comme connerie à la minute, ou non à la seconde plutôt. Et c'est ce même individu là qui anime sa soirée, qu'elle aurait peut-être dû passer toute seule à attendre Spencer auprès d'un feu de cheminé à lire comme la vieille mégère qu'elle est.  « Hey! c'est pas juste! tu peux pas juste changer de sujet comme ça! C'est vraiment pas sympa, Nyx. »  Et voilà qu'il recommençait à partir dans n'importe quelle direction qu'allait-il lui sortir cette fois-ci. Plaçant ses mains derrière son dos dans la position d'un enfant, son interlocutrice s'attendait à tout avec lui.  « Tu sais, la situation s'est vraiment élevée à partir de pas grand chose! ♪ » Nyx croisa les bras en même temps que ses jambes, relevant légèrement la tête tout en glissant une mèche de cheveux derrière son oreille, Emily en visuel. Elle le regarda de haut en bas et vu bien quelque chose se passer sous sa ceinture. Nyx cligna alors des yeux totalement interloquée par ce qu'elle pouvait voir, d'un enfant. Elle ne comprenait vraiment pas de quoi il pouvait bien parler, hormis le fait qu'elle lui fasse un quelconque effet.   « Tu as pris ma virginité oculaire.... Si je tombe enceinte... J'espère que tu es prête à prendre tes responsabilités ~ ♥ » C'en était trop, la demoiselle se redressa lentement la prête à venir rencontrer violemment sa joue pour lui remettre les idées en place.

« Mais bordel t'as pas bientôt fini de raconter de la me..»  On entendit alors un grondement comme on en entends rarement. Si puissant que ses chiens se mirent à aboyer en meute. Un orage éclatait juste au dessus d'eux. Et ce malheureux incident avait eu pour effet de calmer aussitôt la bêtise enfantine d'Emily, ce dernier c'étant recroqueville sur lui même, son menton entre ses genoux à se balancer d'avant en arrière les mains sur ses oreilles. « Arrête ton cirque Emily. »  Nyx tapa du pied sur le plancher faisant ainsi taire les cabots dans la pièce d'à côté, mais n'ayant eu aucun effet sur Emily, qui toujours au sol se redressa comme une furie et couru dans tout l'appartement en  hurlant, comme pour essayer de camoufler les grondements incessant de l'orage d'une rare violence. « Arrête de courir, tu me donnes mal au crâne.  »  Mais rien y faisait. Emily hurlait à s'en casser la voix, énervant les canidés et surtout tapant sur le système de Nyx. Avait-il réellement peur ou est-ce que c'était encore une de ses farces pour amuser la galerie ? Nyx alla rapidement s'occuper de ses animaux en prenant soin de garder un œil attentif sur Emily pour ne pas qu'il casse quelque chose, ou que lui même se blesse avec la multitudes d'ustensiles à porter de main. Il pleurait. Elle pouvait ressentir comme un chien ressent le mal être de son propriétaire. C'était loin d'être du cinéma ou une quelconque pièce de théâtre. Il avait vraiment peur. Ses poils se hérissaient et le son de sa voix se faisait tremblante.

Nyx essaya alors de le calmer au simple son de sa voix, mais cela ne fonctionnait malheureusement pas. Elle avait perdu tout l'art de calmer les gens, ou même d'être là pour eux quand ils sont dans le besoin. Ca se passe comment déjà ? On gueule un bon coup et c'est bon ? Il est calmé ? Non. Faut plus de tact Nyx, voyons. Tu ne te souviens pas de comment faisait ta mère lorsque tu étais enfant et que les éclairs de Zeus haut dans le ciel t'effrayait ? Pauvre enfant. Tu as fais passait un nombre de nuit blanche incalculable à tes parents. Nyx se gratta l'arrière de la tête, ses cheveux déjà bien en pagaille et marcha d'un pas décidé vers Emily et le pris dans ses bras le calant du mieux qu'elle pouvait contre elle. Sa tête au niveau de sa poitrine, assis tous les deux à même le sol. Nyx posa alors sa main contre sa joue et vint avec une délicatesse qu'elle ne connaissait pas, déposer un doux baiser sur ses lèvres et essuya les larmes sur son faciès. « Tu entends ma voix ? Concentre toi sur elle, fait abstraction du reste d'accord ? ♥ »  Voilà. Continu comme ça. Fait comme elle. Souviens toi. « Ca va aller Emily, je suis certaine que Spencer ne vas pas tarder. Et tu sais, là haut, d'où proviennent ses éclairs, c'est beau j'aurais aimé te montrer ça un jour. Les nuages sont d'un blanc laineux incomparable. C'est doux. »  Emily était toujours stressé par les grondements de l'orage dehors, son corps entier tremblant entre ses fins doigts. « Ca va aller, tu es dans mes bras maintenant.  »  Déposant un second baiser sur son front, Nyx colla sa joue à la sienne laissant tomber ses cheveux sur le côté ne venant pas gêner Emily.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans les poubelles.
❝ POINTS : 72

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Ven 17 Juin - 15:07



Purple team
Sometimes human places, create inhuman monsters.
Cela faisait déjà quelques minutes que l'interrogatoire avait commencé. Une bonne dizaine, pour être plus précis. La jeune fille avait ramené le matériel que le Purple Haze avait demandé, soit disant pour ses jeux un peu violent. Deux cordes avec lesquels il avait attaché la charmante prostituée au lit qu'elle avait tant de fois utilisé pour combler les plaisirs vicieux d'un des instigateurs du plus gros scandale que cette ville n'avait jamais connu. Les hurlements avaient depuis longtemps laissé place aux sanglots, à la douleur silencieuse de ses membres dissous lentement par le Purple Rain du criminel. Il s'était dans un premier temps attaqué aux jambes, afin d'arracher à la racine tout stratagème de fuite. Ses deux jambes avaient chacune été dissoutes jusqu'aux genoux, cette douce créature s'approchant doucement de la femme tronc. A ses côtés le criminel balafré, observant avec un regard distrait la dissolution afin de la ralentir et la réguler au mieux. Le visage de Charlotte n'avait déjà plus rien de comparable avec celui dont elle était si fière. Son maquillage avait coulé dans tous les sens, son regard provocateur avait laissé place à la peur et sa bouche remplit d'allusions n'était à présent plus utiliser que pour les supplications et répondre aux questions de son tortionnaire. « ... J'ai déjà tout dit... Laissez moi partir... Pitié... » dit-elle dans une nouvelle supplique.

Le regard de Spencer voyagea le long de son corps jusqu'à finalement se poser dans celui de Charlotte, agitant la tête de gauche à droite pour exprimer son refus qu'il justifia sans plus attendre. « Tu n'as fait qu'effleurer la surface. Tu n'as fait que me répéter ce que je savais déjà. Je n'arrive véritablement pas à comprendre ce que tu attends encore de lui, pour le protéger de la sorte. Tu penses peut-être qu'avec un corps dans cet état, tu vas encore l'intéresser ? Tu peux me croire, je sais à quel point l'être humain peut se montrer superficiel. Je ne sais pas ce qu'il a pu te promettre mais, tu peux d'ores et déjà considérer ses promesses comme étant caduque. » La prostituée fut tout d'abord indignée devant le calme avec lequel il effectua son analyse, même si elle devait bien avouer que celle-ci était tout à fait correcte. Sans plus attendre, il intensifia la propagation de la fumée violette, cette dernière s'avançant bien plus rapidement sur le corps de sa victime, rongeant la peau de lait, s'en nourrissant. Alors qu'il accélérait le châtiment, le criminel reprit la parole, sa voix étant à moitié masquer par les hurlements de douleur. « Il n'a que faire de toi, que faire de nous tous. Nous ne sommes rien de plus que des pions sur son échiquier. Peut-être avait-il promis de faire de toi la reine de son château en papier mais, sache que tout ceci n'était que mensonge. Les Hommes règnent en solitaire. Il t'a certainement parlé d'une base pour ses opérations, alors je vais répéter ma question : où se trouve cette base ? »

La douleur fut tellement intense que la voix de la victime se brisa à mi-chemin de la fin de la phrase du Purple Haze, rendant sa question parfaitement audible. Entre quelques gémissements et sanglots, Charlotte commença à s'exprimer à voix basse. Spencer se pencha en direction de son visage, prêtant l'oreille à ses dires. Un sourire de satisfaction fit son apparition sur son visage resté impassible pendant toute la séance de torture, il avait enfin obtenu l'information qu'il cherchait. Une confirmation, plus ou moins. Il avait déjà obtenu diverses informations concernant la nouvelle base où se déroulait les expériences mais, avant de s'y attaquer, il était nécessaire d’agir avec certitude. Le regard perdu, le visage déformé par la douleur, la jeune femme commençait à lentement perdre conscience. Le criminel déposa finalement un baiser sur le front de sa victime, conscient qu'il n'effacerait pas son sentiment de culpabilité. Mais tout ceci était pour une bonne cause, il en était persuadé. « Je te promet de faire souffrir cette vermine deux fois plus que toi. Je te promet de détruire cette société qui m'a permis d'acheter ta vie pour quelques lingots volés. Je te promet que ces politicards et ces comptables nous regarderons, toi et moi. » Dit-il alors qu'il augmenta la propagation de son gaz, ce dernier consumant le corps de la jeune fille dans son entièreté. Pas un hurlement, pas un cri, elle était déjà partie. Enfilant sa veste avant de quitter la chambre en vitesse, il offrit une dernière pensée à la première pierre ensanglantée de leur révolution. Si la société le voyait comme un monstre, alors il se comporterait comme tel.


Il arriva à l'immeuble de Nyx au moment où l'orage éclata, se questionnant sur la relation qu'allaient entretenir sa colocataire et son partenaire. Devant la porte de l'appartement, le Purple Haze ôta sa veste trempée avant de tourner la poignet de la porte et l'ouvrir. Bon ou mauvais timing, il ouvrit la porte juste au moment où un éclair traversa le ciel, le bruit de ce dernier couvrant le bruit de son entrée, donnant à la scène un aspect de film d'horreur. Emily était en position fœtal, dans les bras de Nyx qui tentait vainement de le réconforter. Après avoir été identifié par son partenaire, ce dernier s'élança dans la direction de Spencer sans même avoir pris la peine de se relever, piquant une pointe de vitesse à quatre pattes qui devait bien atteindre les 80 KM/H, hurlant au passage un bruyant. « UAAAAHHH !SUDDEN DEUS EX MACHINA SITUATIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!! » Dans ce genre de cas, pas 36 solutions. De tout son poids, Purple Haze répondit à cet élan d'affection par un violent coup de pied dans le visage de son partenaire auto-proclamé roi des traps. Ce coup de pied fut donné avec suffisamment de force pour l'envoyer s'exploser dans les meubles de la cuisine, saluant ensuite Nyx d'un "Yo" et d'un geste de main. Avançant lentement dans l'appartement, sa veste posé sur son épaule, il adressa à nouveau la parole à Nyx, indiquant du pouce son partenaire envoyé dans la cuisine. « Excuse le, c'est un adepte du bordel et du non-sens. T'as encore rien vu avec lui. »
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Sam 18 Juin - 16:44

It's a party of three!




♪ ~ I want you to kiss me... make love to me. ~ ♪

Il avait encore quelque peu de mal à le réaliser. Il s'était calmé, l'espace de quelques secondes. Ses lèvres jointes à celles de la jeune femme aux cheveux blancs. Ses yeux larmoyants étaient grand ouverts. Les socipathe sont des personnes étranges, vraiment. Certains sont capables de faire preuve d'actions absolument cruelles sans le moindre regret... mais peuvent être paniqués par une toute petite araignée. Cette sensation était toutefois nostalgique, pour des raisons qu'il ne comprenait pas réellement. Il était figé sur place, ses petits doigts se resserrant contre les hanches de la gardienne des enfers. C'était si agréable qu'il en avait complètement oublié ce qui le terrifiait. Ou plutôt... son cerveau essayait de lui indiquer quelque chose. Une image; une image qui ne dura qu'une fraction de secondes. Celle d'une femme aux cheveux noirs ébouriffés; une sombre comme la sienne, et des yeux mauves, une pupille tranchante en son sain. Mais cette image, bien rapidement, disparut de la mémoire du blondinet sous le choc; les joues rouges et quelques gouttes de sueur coulant le long de son visage, se mêlant aux larmes. Il était au courant que ce n'était rien de plus que de la pitié, et c'était si frustrant qu'il en aurait eut envie d'enfoncer ses ongles manucurés et peints de rose au plus profond de la peau de la jeune femme... mais il n'y parvint pas. Il acceptait cette pitié... car elle était chaleureuse, et valait tout ce qu'on pouvait lui offrir dans l'instant. Son visage était presque entièrement rougis; alors qu'il touchait sa lèvre inférieure du bout des doigts, posant son autre main sur l'épaule de Nyx. Il tapotait. Il ne devrait pas être surpris, pourtant : il avait embrassé des centaines de personnes durant toute sa vie... mais cette fois semblait différente. Il essayait de comprendre la raison pour laquelle cette fois était étrange... étrange et pourtant si réconfortante. Il voulait ré-essayer; l'affection montant en lui comme une bombe sur le point d'exploser. Il leva doucement la tête, voulant recommencer; encore, et encore, et encore... mais le tonnerre revint frapper le ciel, et de son grondement terrifiant, il emporta aussi la sanité restante du petit androgyne. Il se mis à crier et à pleurer à nouveau, ses ongles griffant accidentellement la peau de l'albinos. La jeune femme aux yeux de teintes différentes se mis alors à le cajoler; caressant ses cheveux et chuchotant dans son oreille alors que sa voix tremblante laissait diffuser un constant "uuuuwwww.... huwwww.....". Et dire que c'était cette petite saloperie qui allait s'élever contre les plans de la partie corrompue du gouvernement... les apparences sont bien trompeuses. Il n'arrivait pas à se focaliser sur les paroles de la jeune femme. Sa voix, pourtant si agréable, devrait être une véritable mélodie à ses oreilles..et pourtant elles ne sonnaient que comme des petits murmures, ridicules et insignifiants comparés à ces hurlements de douleur complètement déchirés qu'il entendait dans sa tête. D'où ils venaient? il n'en savait rien, rien du tout. Il n'avait aucun souvenir de ça, pas même à l'orphelinat, ni au centre de redressement, ni dans la rue... La peur n'a peut-être pas toujours une racine. Mais quelque chose attira son attention entre deux petits couinements paniqués et quatre reniflements. La femme aux oreilles de canidé venait de parler de la provenance des éclairs... donnant quelque peu matière à réfléchir à Emily. La provenance? il n'y en avait pas. Les éclairs viennent des nuages; c'est une réaction naturelle; même un blond idiot comme lui était capable de savoir ça. Mais ça n'avait pas l'air d'être le cas; et avant qu'Emily ne puisse ouvrir la bouche pour timidement poser la question... Deux sons simultanés se firent entendre.

- essayez d'activer les deux musiques en même temps pour plus d'effet -

♪ ~ Thunderstorm (attention au son, c'est fort) ~ ♪ + Another cool entry



Le sauveur était là ! Et bizarrement celui-là n'avait pas réellement une tronche de porte bonheur. Mais ça n'avait aucune importance : l'éclair et la présence de Spencer simultanément ont un peu fait disjoncter la façon de penser d'Emily qui s'extirpa complètement de l'étreinte ; à quatre pattes ; levant son petit derrière devant la face de Nyx alors qu'il s'élançait dans une course de vitesse les quatre-fers-par-terre ; dépassant la vitesse d'une mobilette pour rejoindre son dieu et sauveur ! … enfin c'est ce qu'il pensait, alors qu'il hurlait encore une débilité brisant le quatrième mur parce que damn fuck that guy. Et dans son cri aussi viril qu'un flamant rose transexuel dans une boîte gay ; Emily se jeta presque dans les bras de son partenaire rapiécié ; avant que la semelle compensée de la chaussure de l'utilisateur de Purple Rain ne se mette à renfoncer le visage de l'androgyne à l'intérieur de son crâne, avant de le propulser comme un missile dans la direction opposée, son dos heurtant plutôt violemment la commode qui s'écrasa en deux sous son (faible) poids ajouté à sa vitesse de propulsion. Au moins maintenant il avait quelques culottes sur la tête pour se consoler du fait que sa colonne vertébrale devait maintenant plus ressembler à un «Z » qu'à un « S ». D'ailleurs, ça lui rappelait des souvenirs : Spencer avait toujours l'habitude de faire ça pour calmer Emily lorsqu'une crise de panique (généralement causée par l'orage) se manifeste. Ce n'était pas une histoire de se prendre un coup de pompe dans la gueule par n'importe qui, non-non. Mais le simple fait que ce pied appartienne à la personne qu'il affectionne le plus au monde ; a un sens bien plus profond pour lui que n'importe quelle tentative de réconfort qu'on puisse lui offrir. Ça , ou bien il est complètement masochiste et aime provoquer des problèmes pour le simple plaisir de se faire défoncer.

♪ ~ You go, Girl ~ ♫

Spencer progressa dans la pièce, mettant l'incarnation de Cerbère au courant de la nature pour le moins spéciale et retardée de son partenaire. Yep, tout devait être plus clair pour elle maintenant, non ? C'était tellement compliqué à deviner qu'un nain ganguro avec des habitudes de yandere puisse être ne serais-ce qu'un tout petit peu atteint ! Mais merci, Patchwork, la dame en avait sûrement besoin. Captain Obvious, prend ta cape et envole toi ! Enfin bref, nous narguons, mais ça avait en réalité l'air d'être d'une grande aide pour l'albinos aux yeux étranges.

Après quelques secondes, Emily repris conscience, secouant la tête pour dégager les culottes roses ou avec des pattes de chien de sa tête. Il se releva alors (difficilement) et commença à boîter vers Spencer et Nyx qui étaient désormais tout les deux l'un face à l'autre. L'albinos semblait quelque peu confuse par cette situation. Emily avait un petit sourire gêné sur les lèvres, alors qu'il levait doucement sa main presque entièrement recouverte par la manche de son uniforme scolaire.

- Yy-Yo ! Br-Bruh ! B-Bien passé ta so-soirée !? tu sens la femme! ... et le sang.
- Mieux que toi, visiblement. Huh... qu'est-ce que t'as fais, encore ? Et Nyx, évite de trop t'y attacher, ça peut être mauvais signe pour toi.
- Hmm....
- D'ailleurs, Bro. C'est pas l'heure de prendre tes médicaments ? Tu n'as pas envie de ravoir mal au cœur, non ?
- AH ! AH OUAIS MERDE ! Déjà 23h !? Uhhhhh.... mais-mais-mais ! J'ai pas envie d'aller au liiiiit !!!
- ….Urgh. Pas de « Mais », Tu sais qu'on peut pas vraiment se permettre d'aller à l'hôpital si l'un de nous deux va mal. Evite d'être un boulet et reste sur le côté sécuritaire autant que possible
- …....


♪ ~ We're partners, aren't we? ~ ♫

Emily demeurait silencieux. Son regard était perdu ; il n'y avait plus une trace de son sourire où que ce soit. Ses bras pendaient le long de son corps ; alors que son partenaire le regardait avec un air à mi-chemin entre l’état blasé et le sérieux. Et cet air fut finalement partagé par Emily ; qui au final, n'était pas aussi stupide qu'il le montrait. Il leva doucement la tête, l'air extrêmement sérieux, et ses yeux mi-clos.

- ...T'as appris quelque chose sur « Eux », c'est ça ?
- …. Va te coucher, on parlera demain.

Emily baissa la tête et serra les poings. Il fit alors un pas en avant et s'approcha ; suivi du regard par la gardienne des enfers qui n'avait jusqu'à présent jamais vu l'androgyne adopter une expression si honnête et adulte. Emily serra ses dents fourchues et agrippa le col de Spencer, le forçant à se baisser à son niveau ; alors que ses yeux grand ouverts rencontraient l'expression de poisson crevé de son partenaire.

- Te fous pas de moi.... tu veux recommencer comme avant ? Ça t'as pas suffit de tout prendre sur tes épaules tout le temps !?
- Ne dis pas de conneries. Tu m'aurais simplement gêné. Le résultat est là, tu devrais être content non ? Il n'y a pas eut de combat, il n'y avait pas de danger non-plus !
- Et s'il y avait de la résistance !? Un doté que tu ne connais pas !? Laurel n'est pas un putain de havre de paix où on peut marcher tranquillement, et tu le sais autant que moi !!

Emily montra un visage emplis de haine alors qu'il resserrait suffisamment ses ongles dans les plis du col de son T-shirt que ceux-ci percèrent à travers le tissu.

- Je ne suis pas Belinda ! Et tu n'es plus sous sa protection non-plus !! C'est à moi de toi de me protéger !!
-

Emily baissa la tête, et doucement les yeux. Il ne pleurait pas, mais son air mélancolique laissait penser qu'il n'était pas loin d'atteindre ce stade. Il pouvait se montrer particulièrement sincère dans certaines situations...et on pouvait voir dans cette phrase, et dans le timbre de sa voix, la puissance qui unissait ces deux là.

- ….Et c'est à moi de te protéger.

Emily baissa complètement la tête et lâcha Spencer ; qui n'avait pas dit un mot. Il n'y en avait pas besoin. Il détourna le regard ; ses habituelles cernes semblant plus lourdes que d'habitude. Il était si démoralisé qu'il avait complètement oublié la présence de Nyx.

- Je vais prendre mon médicament et dormir... à demain....

Sans leur adresser un mot, il passa entre eux et marcha. Il se dirigea vers la chambre de Spencer, ouvrant la porte et la refermant derrière-lui. Il était dans la pénombre, mais l'orage semblait s'être arrêté. S'adossant au mur ; il réprima un grognement de douleur alors qu'il se laissa glisser contre la porte, le souffle court. Amenant sa main à sa poitrine ; il remarqua une lumière qui brillait à travers la nuit. Une, puis une multitude. Il s'agissait de ses veines ; qui se coloraient d'une couleur de lave ; brillantes ; comme celles d'un volcan. Retirant doucement sa main de sa poitrine, il regardait avec un air fatigué ça forme de son corps briller à travers a peau, et battre ; doré comme une lumière divine..et pourtant affublée d'une signification si macabre. Il avait mal, et il ne pouvait pas vraiment se laisser faire. Les effets étaient devenus bien plus rapide ce soit à cause de tout le stress accumulé. Sa peau commençait par endroits à devenir grisâtre, et la sclère de son œil droit se teintant de noir, doucement. Il plongea sa main tremblante dans la poche de son cardigan scolaire et en tira une petite boîte de pilules. Rien qu'en les regardant, il pouvait se souvenir de cette frustration.

---

♪ ~ When it began ~ ♫

Quelques temps après le début de leur duo ; un affrontement avec un « Héros » de base étage avait mal tourné. Si la cible n'était pas difficile à éliminer... son don était problématique. Son don permettait de tirer à partir de ses coudes un spray qui s'étend sur une grande zone. Les particules relâchées, si elles touchent l'adversaire, vont s'intégrer à son corps, et aléatoirement modifier un aspect de son fonctionnement. Les effets étaient aléatoires, complètement en réalité. Un coup pouvait par exemple vous donner envie de faire pipi... ou dans le pire des cas, vous faire exploser en milles morceaux. Un homme faible, pathétique, qui se faisait connaître sous l'identité de « BacteriaMan ». Un affrontement si pathétique qu'il ne devrait même pas figurer dans leur liste de héros vaincus... et pourtant, cet homme avait infligé en Emily une blessure plus grande qu'il n'aurait pu l'imaginer. Emily était allongé sur le sol, une intense lumière dorée, quelque peu orangée également, était en train de briller intensément. Ses yeux étaient fermés, ses cheveux complètement étalés sur le sol. Sa peau était devenue extrêmement grisâtre et écaillée. Sa respiration était comparable à celle d'une crise de tétanie. Comment avait-il pu perdre une seconde fois ? Encore une fois il était celui qui avait le dos par terre, et qui attendais qu'on le finisse. Il détestait ça.. il détestait encore plus d'être sauvé par « lui ». Cette personne qui était si chère à son cœur, et dont il ne pouvait pourtant pas accepter la supériorité. Spencer D. Jones, le criminel. L'homme balafré se tenait devant Emily, l'air particulièrement tendu alors qu'il jetait ses attaques de Purple Rain vainement ; l'armure gigantesque du « héros » mettant beaucoup trop de temps à être consumée. C'était l'une des seules fois où Emily avait vu Spencer perdre son sang froid... et ça ne faisait que rendre tout ça plus frustrant encore.

Emily avait payé son impudence ; sa jalousie envers Spencer. Dans son assaut irréfléchis, il s'était pris deux premiers tirs direct de X-Bacteria, le Don du héros. Le premier coup avait été tiré dans son torse ; le second fut lancé comme une onde de choc frappant sa poitrine... et alors qu'il était déstabilise par le choc ; le héros colla ses deux coudes l'un à l'autre et tira une puissance salve dans le cœur d'Emily, le mettant immédiatement au tapis, et dans un état absolument horrifiant. Le coup au torse eut pour effet d'accélérer son rythme cardiaque. Le second tir avait eut un effet pour le moins inutile : augmenter le taux d'hormones dans cette partie là de son corps. Le dernier fut fatal : ses cellules, se mélangèrent à quelque chose dont il ignorait l'existence jusqu'à présent...

♪ ~ Taking it to the grave ~ ♫

Éventuellement... le « héros » finis par tomber genoux à terre, sa jambe se dissolvant au sol, alors qu'il ne restait plus rien de la partie droite de son corps. Son pouvoir lui permettant de rester vivant encore quelques minutes ; il soupira profondément dans sa douleur ; main au sol, et ses yeux écarlates observant la malédiction qu'il avait concentré dans le corps frêle d'Emily. Spencer avait énormément de mal à tenir debout également.  Il fléchis un genoux et regarda le sol, alors que les paroles déformées par la douleur de BacteriaMan se firent entendre comme un requiem.

- Tu es peut-être venu à bout de moi, déchet... Urrrrgh !!.... mais je ne re-pars pas les mains vides....
- Qu'est-ce que tu lui as fais ? Guéris le tout de suite, ou tu m'implorera pour que j'accélère ta dissolution !
- Un héros a sa fierté, gamin. Et un monstre n'a pas le droit de s'élever devant un être humain....et encore moins se tenir entre la bordure qui les sépare. Je ne vais pas te laisser la satisfaction d'en avoir fini avec moi

B-Man utilisa sa seule main libre pour sortir de son armure un Colt. Pointant le canon sur sa tempe. Spencer ouvrit grand les yeux, révulsé, frustré. Il n'eut pas le temps de finir de dissoudre son adversaire, que la balle lui traversa la tête et étala ses intérieurs sur le sol. Dans sa colère ; et souhaitant faire disparaître de cette planète tout ce qui pouvait faire référence à cet adversaire ridicule ; le Purple Rain consuma tout ce qu'il restait de lui.... à part une chose. Une seule chose qui roula de l'une des fentes de l'armure...

---

♪ ~ My heart belongs to you, for the time it lasts. ~ ♫

….Emily semblait avoir perdu son attention quelques secondes. Il fut quelque peu réveillé par la douleur qui se lança dans son corps, grinçant des dents et laissant s'échapper un son de douleur qui ressemblait beaucoup à un couinement de petit chien. Il ouvrit la paume de sa main, regardant le comprimé ; avant de le porter à sa bouche et l'avaler. Il n'avait plus vraiment à s'inquiéter de ça... Grâce à Yashiro Nana, d'autres de ces pilules avaient été faites en masse. Pillier le laboratoire personnel de BacteriaMan n'était plus d'aucune utilité. Mais qui sait combien de temps ça durera... quand est-ce que l'effet ne sera plus suffisant pour stopper cette malédiction. Emily voulait protéger Spencer... mais plus que tout....

- Je veux pas dormir....espèce d'idiot.....

Il plia ses jambes contre sa poitrine et renfonça sa tête contre ses genoux. Quelques minutes plus tard, il était allongé sur le lit, les yeux fermés ; ses veines et son cœur reprenant un aspect normal.
Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : A la porte des enfers.
❝ POINTS : 166

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Lun 20 Juin - 17:07

It's a party of threeeee!
emi & spencer & nyx
L'orage commençait à s'intensifier au fur et à mesure que les éclairs illuminaient le ciel. Les grondements de ce dernier se faisaient plus rapprochés, pour le malheur d'Emily toujours contre le torse de Nyx, agrippé à l'albinos, qui essayait tant bien que mal de calmer ses peurs. « Shhh.. ce n'est rien tu sais, rien ne peux te toucher ici. » Nyx le berçait tant bien que mal, quand tout à coup elle entendis quelqu'un se rapprocher rapidement de la porte d'entré de l'appartement. Spencer serait-il enfin de retour ? Le vacarme d'Emily aurait-il importuné au delà de l'orage les voisins ? Nyx n'eut pas à attendre bien longtemps avant de voir la silhouette très caractérisée de Spencer devant elle, sa stature éclairée par un trio d'éclairs dans son dos. « Spencer... » Nyx esquissa un léger sourire et redressa la tête pour lui faire face. Emily se leva rapidement d'entre ses bras, la criminelle toujours en tailleur à même le sol, regardant le jeune homme se diriger presque amoureusement vers le nouveau venu. « UAAAAHHH !SUDDEN DEUS EX MACHINA SITUATIOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!! » Avant même de se prendre un violent coup de pied dans la tête. Quel accueil plein d'amour et de sincérité. Nyx cligna alors des yeux, ces derniers écarquillés par tant de violence dans sa demeure. « Excuse le, c'est un adepte du bordel et du non-sens. T'as encore rien vu avec lui. » Elle soupira longuement avant de se redresse, il avait sans doute raison oui. Un adepte du bordel et du non-sens. Sans rire Spencer, tu ne pouvais pas la prévenir avant tout ce cirque ? Nyx aurait-pu prévoir .. enfin non elle n'aurait rien pu prévoir avec un spécimen rare comme le cas présent ; Emily.

La demoiselle regarda alors pendant un long moment les deux tourtereaux discuter affaires, sans doute. Elle voyait alors Emily très différent des quelques heures précédentes à le voir hurler dans tous les sens, les bras en l'air, le queue presque à l'air. Pourquoi était-il rentré si tard ? Et surtout, qu'était-il allait faire, seul ? C'est alors qu'elle apprit rapidement l'existence d'un possible traitement pour le partenaire de Spencer, un traitement contre la folie ou les crises d’hystérie ? Mh. Pourquoi pas. Elle n'allait pas entrer dans le vif du sujet, ce n'était certainement pas le moment, et il vaudrait mieux parler de tout ceci au calme, loin d'Emily.  Qui devrais protéger qui ? Est-ce que très sincèrement Spencer avait besoin d'aide pour se protéger de qui que ce soit ? Ou de quelque chose ? Elle ne connaissait pas vraiment le nouveau venu, le partenaire de crime de son colocataire, Nyx ne pouvait alors vraiment savoir s'il était en mesure de réellement pouvoir protéger Spencer. Ou si elle devrait veiller sur son derrière comme elle essaye de le faire de sa place pour Spency. Tant de question à poser en peu de temps, Nyx regarda alors lentement de son coin, les jambes croisées, Emily partir se coucher en prenant soin de prendre ses médicaments.


Ils étaient enfin seuls, comme bien souvent d'ailleurs dans un appartement bien trop grand pour elle, enfin eux. « Je me suis inquiétée pour toi, de ne pas te voir revenir. Tu devrais me prévenir lorsque tu ne rentres pas, ça m'évitera bien des insomnies. » Nyx s'était réellement attaché à sa présence et surtout à ce personnage haut en couleur qu'est Spencer, cet être toujours impassible mais qui en réalité cache quelque chose de bien plus sentimentale. « Je l'excuse, il n'a pas l'air d'être quelqu'un de mauvais, bien que très .. spécial. Cependant, tu aurais pu me parler de lui avant ce soir tu ne penses pas ? Cela m'aurait évité de songer à m'occuper de son cas et ne jamais le faire rentrer chez moi.  » Nyx était légèrement énervée. Elle aimait sincèrement Spencer, et ne pas être au courant de ce genre de détails avait tendance à la mettre dans tous ses états, bien qu'il ne lui devait strictement rien. Remettant sa brettelle et ses cheveux en place, laissant ses prunelles ardentes à la vue de son colocataire, Nyx laissa alors apparaître un visage neutre, avec un soupçon d'inquiétude. « C'est quoi cette histoire là ? "Eux" ? C'est qui ça ? Tu enquêtes sur quelque chose d'important pour que ton .. partenaire soit aussi inquiet lui aussi à ton sujet ? Tu ne te mettrais pas encore dans de sales situations .. ? » Pitié évite de mourir, ça blesserais son pauvre cœur en peine de ne plus devoir t'attendre jusqu'à tard le soir parce que tu aurais encore oublié de la prévenir. Ses chiens vinrent tour à tour se jeter aux pieds de Spencer, se mettant sur le dos pour comme réclamer des caresses, complètement amoureux de lui.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans les poubelles.
❝ POINTS : 72

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Jeu 23 Juin - 19:57



Purple team
Sometimes human places, create inhuman monsters.
Réaction mitigé auprès de ses compagnons. Le partenaire du criminel, bien que quelque peu mentalement perturbé, n'avait pas eu de mal à se rendre compte de l'odeur de sang dont le Purple Haze était dès à présent imbibé. Et il parlait, posait des questions sur les activités de Spencer, faisant finalement preuve d'une certaine maturité lorsqu'il s'agissait d'évoquer les identités qui occupaient leurs esprits. "Eux". Et c'était le cas, Spencer en avait appris suffisamment ce soir pour savoir exactement où ils devaient se diriger pour la prochaine attaque, pour faire avancer un peu plus leur quête. Mais le Purple Haze ne considérait pas que son partenaire était en état d'agir de manière sereine et discrète, pas maintenant en tout cas. Et Emily pestait, agrippait le col d'un Spencer toujours plus calme et inexpressif, obligé de s'abaisser à son niveau par la force des petits bras de son équipier. Vainement, le zombie essaya d'argumenter son choix d'avoir agit en solitaire mais, face aux propos de son partenaire, il ne dit mot. Sans jamais le quitter du regard, il observait la scène se dérouler sous ses yeux. Il observait, comme s'il n'était pas concerné. Et pourtant, étrangement, la détresse dans laquelle était plongé Emily l'atteignait plus que ses propres réactions. Constatant qu'aucun mot n'était utile, il se contenta de l'observer et ce redresse une fois qu'il relâcha son col.

Il observa avec un regard insistant son partenaire quitter la pièce, comme s'il désirait avoir son tour de parole mais, les mots ne trouvèrent pas leur place. Restant silencieux, il se trouva ensuite seul à seul avec Nyx dans le vaste salon, tournant son regard dans sa direction afin d'écouter ce qu'elle avait elle aussi à dire. Nyx était une personne sympathique qui l'avait recueillie alors qu'il passait une énième soirée sous la pluie avec pour seul toit un carton si humide qui ne conviendrait même pas de l'offrir à un animal. Elle était donc tout à faire en droit de demander des comptes à Spencer, bien qu'elle n'avait pas tendance à abuser de sa position de "maîtresse de maison". Gardant son air impassible, il écouta la collocataire prolonger le sermon de son partenaire, s'adressant à lui comme s'il n'était rien de plus qu'un enfant. Quelque chose qui avait, pour le coup, le don de royalement l'énervé. Mais il n'en laissa rien paraître, se contentant d'écouter et d'observer, claquant ses dents nerveusement afin de se taire le plus longtemps possible. Son tour de parole finalement venu, il entama ses explications en offrant un dernier regard en direction de la chambre dans laquelle Emily s'était dirigé pour dormir. « Je ne suis pas un enfant, Nyx. J'ai perdu le droit de me comporter comme un enfant il y a bien longtemps, à vrai dire. J'aimerais ne pas devoir expliquer de mes faits et gestes, si ça ne te dérange pas. »

Il agita sa main en direction de l'animal posé à ses pieds, lui indiquant qu'il ne souhaitait pas faire preuve d'affection avec qui que ce soit, ce soir. Visiblement plus habile avec les animaux qu'avec les humains, le geste de Spencer fut correctement interprété par l'animal qui retourna auprès de ses compagnons. Offrant une légère pensée à l'intelligence dont le chien avait fait preuve, le criminel s'avança dans l'appartement en direction de la porte de sa chambre, fermée. Accrochant sa veste à la poignée de la porte, il rebroussa chemin en direction du canapé pour se laisser tomber sur ce dernier, ses grands jambes s'écartant pour ne pas percuter la table basse en face du canapé. Le regard dans le vide, il reprit parole. « Il s'inquiète pour rien. Il a vu des choses et ces choses le perturbent. Le genre de peur injustifiée qui le pousse à réagir dans l'excès. - il marqua un temps de pause, avant de reprendre presque à voix basse. - Tout ce que je fais, c'est pour lui. »

S'enfonçant plus profondément dans le canapé, inclinant sa tête en arrière et posant sa main sur son visage, il se plongea dans un réflexion quant aux propos de son partenaire. Il est vrai que sa manière d'avoir agit sans rien dire ait pu le heurter, le criminel comprenait tout à fait sa réaction et ne lui en tenait pas rigueur. Il espérait juste qu'il se rendrait un jour compte que tout ceci n'était fait que pour son bien, pour sa survie, pour lui rendre ce qui lui avait été pris. Car son but n'était rien d'autre que son bonheur. « Va te reposer, toi aussi. Les journées en sa compagnie sont épuisantes, il te faudra de l'énergie pour demain. J'ai envie de rester seul, maintenant. »
Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Sam 25 Juin - 1:22

W*llmart Wars!




Avertissement : diverses parties de cette réponse sont déconseillées aux jeunes lecteurs. à lire à vos risques et périls; il y aura un avertissement au début de ces passages. Le forum ou l'auteur du récit ne pourrons en aucun cas être tenus responsables pour votre imprudence. Procédez avec caution.... and don't be a little b*tch. /// Sur une seconde note; durant cette réponse je fais agir d'autres persos que le mien, pouravancer jusqu'à la partie "W*llmart Wars" du RP. Si je fuckup, hésitez pas à me dire de corriger la partie qui gêne.


♫ ~ All Alone in the night ~ ♪


La sueur commençait à devenir emmerdante. Emily n'avait pas vraiment amené de pyjamas avec lui, ne pensant pas vraiment être amené à dormir ailleurs que dans son appartement hautement luxueux. Enfin.. pas qu'il ai l'habitude de dormir en pyjamas, surtout en début d'été; mais il a quand même assez de pudeur pour en porter un chez les autres. Ou en tout cas... quand il se sent de faire des efforts. Une goutte de plus coulait le long de sa jambe alors que son ventre et sa poitrine gonflaient et dégonflaient dans un rythme assez nerveux. Son souffle était difficile à prendre en main; la faute à son coeur qui bat comme une formule 1. Il s'était arrêté de briller, au moins... cela voulait dire que la contamination s'était stoppée pour l'instant. Alors pourquoi est-ce que son coeur battait-il la chamade ainsi? Il ouvrit doucement les yeux; ses dents de requin serrées les unes contre les autres alors que ses mains reposaient contre les bandages à son torse. Il avait probablement besoin de se changer les idées : dormir n'était pas vraiment en question, du point de vue de son cerveau. Rien d'étonnant : il ne s'endort que dans les environs de sept heure du matin généralement, et passe le reste de sa nuit devant l'ordinateur à regarder des vidéos plus ou moins diverses...en faisant des actions plus ou moins eh....diverses. Il se redressa, passant sa main dans ses cheveux : il avait complètement oublié de défaire ses chignons...couettes... whatever that shit is supposed to be. Il ne se sentait pas extrêmement bien : ses mains continuaient de trembler et ses doigts de pieds remuaient dans tout les sens. Il compris qu'il avait besoin de se calmer d'une manière ou d'une autre. Tournant la tête, il descendit du lit et fit son chemin hors de la chambre; quittant celle-ci assez silencieusement; regardant à droite et à gauche dans le couloir pour voir s'il y avait quelqu'un d'éveillé : il était au moins quatre heure du matin et personne n'avait l'air d'être dans les environs pour le questionner sur le fait qu'il soit encore debout; où il compte se rendre, ou pourquoi son seul vêtement est une paire de bandages et une culotte en dentelle noire. Silencieusement, il avança sur la pointe des pieds; sa discrétion légèrement perturbée par ses tremblements. Au final, même s'il tentait de se faire aussi inaudible que peut l'être; des petits sons de claquement de pieds sur le carrelage pouvaient se faire entendre... mais personne ne sembla réagir. En écoutant bien, il pouvait même entendre d'odieux ronflements; et ils n'appartenaient pas à Spencer. Emily passa à côté des chambres et continua son chemin jusqu'à la cuisine; où il attrapa la poignée du tiroir sombre où est rangée l'argenterie (ou plus précisément : il ouvrit tout les placards; tiroirs et portes coulissantes qu'il pouvait trouver jusqu'à arriver au bon résultat) et plongea sa main à l'intérieur, en retirant un objet dont une extrémité luisait à la faible lumière de la lune qui filtrait à travers les fenêtres de la pièce...

L'air extérieur embrassait sa peau et refroidissait légèrement son corps délibérément exposé à la vue de tous. Une chance que personne ne soit éveillé à cette heure-ci : pas que ça l'aurait gêné que quelqu'un le voit en petite tenue; mais si les flics commencent à se ramener et qu'il faut encore faire disparaître les cadavres; ça va légèrement perturber son emploi du temps. Il avait rangé l'objet qu'il avait pris dans la cuisine entre le filet de sa culotte; la lame d'argent pendant tête à l'envers, collé à sa cuisse. Il saisit sa main droite, tentant d'arrêter les tremblements alors qu'il se dirigeait hors du quartier, ses pieds découverts ramassant toutes les saletés possibles sur le sol; sans que ça ne puisse le déranger une seconde. Son regard était perturbé... aucune lumière dans ses yeux; aucun sourire sur ses lèvres.. il n'y avait personne pour qui jouer la comédie, cette fois. Il était ... "lui-même". C'est à dire, absolument personne. Celui qu'on connait sous le nom de "Emily Ashford" n'est rien de plus que la personnalité copiée et modifiée du criminel "Psychobadass"... une base à son architecture; qui au final, n'est rien de plus qu'un rôle d'acteur joué devant un théâtre qui ne se doute de rien. Mais ses talents d'acteurs dépassent complètement n'importe quel professionnel : il joue ses rôles avec une telle perfection qu'il parvient à se convaincre lui-même; devenir cette personne. Enfiler sa peau; se glisser dans son squelette, et parler à l'aide ses cordes vocales qui ne sont pas siennes.. personne ne lui arrivait à la cheville; pour ce talent qui n'est rien de plus qu'une malédiction; privant Emily de tout vrais sentiments humains...excepté un seul. Une seule émotion qu'il peut éprouver par lui-même, sans avoir à imiter qui que ce soit. Un sentiment brûlant, impulsif, obsessif et inévitable : l'amour. L'affection dans tout ses états, ou presque : il n'y a pas d'étape d'amitié; il n'y a que la passion. Et alors que son regard vide de toutes émotions regardait le pont duquel ils avaient sauté plus tôt dans la journée; le regard d'Emily vint à observer le clair de lune; et les milliers d'étoiles qui lui tiennent compagnie.

- ....

"Lesser Star".. l'étoile inférieure. Né avec le seul pouvoir de détruire, sans émerveiller qui que ce soit; Il ne brillera jamais comme ces héros. L'envie n'y était probablement pas non-plus. Emily n'est pas un héros. Il n'est ni sauveur, ni altruiste.. il ne suit que son désire, peu importe la forme que celui-ci prend. Et c'est pour cette raison qu'il ne comprendra jamais entièrement les êtres humains : même à l'échelle de l'humanité, sa seule existence est celle d'un monstre. Et un monstre n'a qu'une fonction....

- ....
- Miaaaaw ?...

Les yeux vides d'Emily se tournèrent vers ce chaton au bord du parc, qui s'approchait dans sa direction avec sans doute l'intention de mendier un peu de nourriture. Les yeux d'Emily étaient grands ouverts... et ses iris semblaient complètement imperméables à la lumière de la lune. Il n'y avait qu'un très profond trou noir; failement accompagné d'une lueur mauve. Sa frimousse ne bougea pas d'un centimètre, alors que son corps pivota avec une certaine lenteur, approchant petit à petit du chaton sans se presser; sa main glissant sur sa hanche, et saisissant le manche de l'arme blanche... qui bientôt sera teintée de rouge.

- MIAAAAAAAAAAAAAHHHHH!!----

Une flaque de sang s'étala au sol... puis une autre, et une autre...

---


♫ ~ Passing through ~ ♪

La porte grinça quelque peu lorsqu'elle se fermas. Un bruit insignifiant qui ne sembla guère alerter les pensionnaires de l'habitation. Quelques gouttes rougeâtres tapissèrent le sol, longeant le long de la jambe d'Emily, filtrant entre ses orteils; alors qu'il s'approchait en se dandinant. Sa culotte endommagée par le couteau tomba toute seule; et il ne prit même pas la peine de la ramasser; la laissant baigner dans un amas de tâches cramoisies au pas de la porte. Il bougeait ses hanches dans une démarche de femme fatale; les mains derrière le dos, la main agrippant solidement la poignée du couteau de cuisine peintureluré de fluides d'être vivant qui maintenant n'était probablement plus très vivant. Mais ses mains ne tremblaient plus... et son sourire était revenu. Son expression digne d'un incarcéré dans la prison la plus infernale au monde était à en faire pâlir de peur les plus sensibles. La raison de sa soudaine reprise de motivation, était la réalisation brusque de l'élément déclencheur à son stress : il était inutile d'essayer de stopper les battements de son coeur. Car celui-ci n'était désormais plus sien. Il gloussa en poussant la porte; navigant dans cette chambre qui appartenait définitivement à quelque d'autre; tirant le fil déclencheur de la petite lampe de bureau; avant de poser son genoux et sa main droite sur le lit.

Sur ce lit se trouvait la propriétaire de la maison. Magnifique, sans aucune discussion possible de l'en dissuader. Elle non-plus ne semblait pas insensible à la chaleur de l'été naissant. Vêtue de sa chemise de nuit... un objet inutile dont l'androgyne s'apprêtait à se débarrasser. Mais chaque chose en son temps : il ne doit pas être brusque, et explorer tout ces sentiments brusques comme s'ils étaient nouveaux. Se penchant au dessus du corps de la jeune femme; la tension montait en lui, son souffle se faisant de nouveau perturbé par la sensation aphrodisiaque qui augmentait le rythme de ses pulsations cardiaques. Il n'en pouvait plus... il ne pouvait plus attendre. La jeune femme aux oreilles d'animal; qui dégageait une sensation si familière et envoûtante; était étalée sur ces draps; plongée dans un profond sommeil et sans aucune défense. Il se mordit la lèvre inférieure, alors qu'il se penchait de plus en plus proche d'elle; posant ses fesses contre son bassin. La faible pression de son corps d'à peine une quarantaine de kilos ne devait probablement pas tirer la gardienne des enfers de sa torpeur; et c'étaient ces ronflements agaçants qui confiraient cette théorie. Collant son corps au sien; il abaissa doucement sa tête ; jusqu'à ce que leurs torses soient liées... puis que leurs lèvres se joignirent.

♫ ~ Hey! I just met you! and iiiiii am crazy! so give me all your love, or you'll be sorry! ~ ♪

- !!!

Oh il ne lui laissa même pas le temps de faire quoi que ce soit; saisissant ses deux poignets et les maintenant fermement contre les coussins aux extrémités du lit. La jeune femme aux yeux rouges semblait avoir du mal à ouvrir les paupières; car c'était un réveil assez inhabituel... difficulté à respirer, et quelque chose frottant contre sa langue. Emily ne laissait rien au hasard; ni au temps. Il pressait ses lèvres contre les siennes, donnant des mouvement de têtes plus ou moins sensuels en profitant du goût autant que possible. Alors que Nyx semblait commencer à se débattre; Emily retira ses lèvres des siennes, bouche ouverte et un filet de salive liant leurs langues. C'était tellement intense qu'il avait lui-même beaucoup de mal à croire qu'il avait fait ça. Demander son avis? c'est pour les faibles voyons! l'amour ne perd pas de temps! Fermant la bouche et avalant ce qu'il avait dérobé dans celle de son hôte; Emily esquissa un sourire absolument fucked-up ; maintenant toujours les mains de sa "victime".

- ....Je n'en pouvais plus. Je ne pense qu'à toi.. ce parfum.. ces courbes... cette gentillesse. Nyx... je ne veux plus attendre une seconde.. je veux te montrer mon amour. Je t'aime... Je t'aime tellement fort... Je veux t'embrasser encore plus; t'enlacer sans même songer à arrêter... je veux te donner ma toute première preuve d'amour. Oooh Nyx... Je ne peux pas vivre sans toi... s'il te plait... accepte mon amour. Accepte mon affection; mon obsession.... je vais me dévoiler à toi sans plus aucun secret... je vais te montrer mes plus laideurs les plus secrètes, parce que tu es la seule à pouvoir juger cette immonde horreur que je suis... Ohhh ~ .... Nyx... je veux te redonner autant---non, le triple d'affection ... Uhhh ... ~

Emily avait complètement actionné le switch qui active le train pour MetalDisorder City. Le couteau imbibé de sang en main; il le leva doucement au dessus de lui. L'albinos semblait encore un peu trop dans les vapes pour réagir correctement ou trouver la force de faire le moindre mouvement. Probablement le mélange malsain entre la fatigue et la surprise. Allait-elle se faire poignarder, comme ça, par quelqu'un qu'elle avait laissé entrer dans son fort? Assassinée dans son espace de confort; ne pouvant blâmer quoi que ce soit que sa confiance aveugle pour l'homme rapiécé?... eh bien non.

- S'il te plait... regarde-moi, Nyx. Juges-moi.... regarde à quel point je suis écœurant .... huhu ~ ♥


♫ ~ Gift of love ~ ♪

Le couteau ne trancha pas la peau de Nyx... mais plutôt un amas de bandages autour du torse d'Emily. Le couteau avait extrêmement de mal à pénétrer la matière dont ces bandages étaient faits. Ils étaient clairement renforcés par quelque chose d'autre que du simple lin. Mais éventuellement la lame perça; et Emily ajoutant une pointe d'Emptiness Voracity sur le bout de celle-ci pour faciliter la découpe; la gaine blanche éclata... laissant à l'air libre quelque chose qu'il est assez inhabituel de voir chez un garçon.

WARNING NC16 SOUS HIDE:
 

Si on oublie qu'Emily n'était définitivement pas la seule chose à être debout ce soir; il y avait aux yeux de Nyx quelque chose d'encore plus improbable : deux choses que l'on peut trouver sur son propre torse; et probablement sur le torse de la plupart des humanoïdes féminins... quelque chose qui ne devrait définitivement pas se trouver sur un garçon. L'idée d'une opération avait certainement traversé l'esprit de l'albinos; mais c'était difficile à croire : à la lumière de la lampe; il avaient l'air... vrais. C'est sans laisser plus longtemps l'hybride inferno-humaine que le transexuel éclaira sa lanterne; croisant les bras sur ces arguments qu'il cachait aux yeux des autres... définitivement de quoi rendre jalouses la plupart des dames.

- C'est laid hein?... c'est écœurant.. ~ ahhh je me sens malade à chaque fois que je les voit. Si les gens ont des blessures de guerre sous forme de cicatrices ou de sutures... la mienne est le dernier soupir d'un doté gênant que Spencer a tué pour moi. Hormones déréglées par un peu de poudre de pouvoir de manipulation corporelle... uhh... je suis vraiment une immondice sur pattes. Alors je les écrase constamment avec le vêtement le plus serré que j'ai pu trouver. Lorsqu'ils deviennent trop gênants; je les laisse se faire bouffer un peu par Emptiness Voracity... mais ils finissent toujours par revenir. Arrgh... je me sens pas bien.... Uh... il faut que je me change les idées....

Il posa une main sur le ventre de Nyx; l'énergie noire et rouge parcourant son bras et s'étalant doucement sur les vêtements de pyjamas de Nyx. C'était amusant à voir, du point de vue de l'androgyne au corps déformé. C'était comme si les tissus se faisaient gommer, dévoilant de plus en plus de ce qu'il avait si désespéramment envie de voir. Son bassin glissa le long de son ventre; alors qu'il voulait s'approcher encore plus d'elle.... jusqu'à ce que l'albinos ne reprenne soudainement ses forces et ne lance son poing en direction du visage d'Emily, dans une colère sombre.

- T'es complètement fêlé !!

♫ ~ They can't run without legs ~ ♪

Le poing vola en direction de son visage, mais se stoppa relativement soudainement. Le temps que le cerveau fasse le lien entre l'action qu'elle voyait et la douleur qu'elle venait de recevoir.. Nyx observait bêtement les tâches de sang qui recoloraient le drap; celles-ci provoquées par les filets de sang qui coulaient de sa main percée par le couteau d'Emily qui s'était préparé à bloquer le coup. La gardienne de l'enfer laissa s'échapper une complainte de douleur, alors qu'Emily commençait à faire tourner le couteau dans la plaie. Son expression n'était plus la même : elle était complètement vide. Plus aucune lumière dans son regard; juste un maigre rictus malfaisant; ses yeux grand ouverts n'affichant plus le moindre trait d'humanité... seules ses pommettes rouges étaient encore là pour confirmer que son action malade était poussée par l'amour. Sa voix n'était plus la voix joueuse et enfantine habituelle : elle était sombre, presque sans la moindre intonation supplémentaire que le nécessaire pour se faire entendre.

- Hey.... ne réagis si brutalement. Tu m'appartiens maintenant. J'ai dis que je t'aimais, non? alors on est fait pour être ensemble. Je t'aime, donc tu dois m'aimer. Les sentiments sont faits pour être partagés.

Les complaintes de douleur de Nyx se faisant de plus en plus torturées au fur et à mesure que Emily enfonçait le couteau dans des angles bizarres, pénétrant l'intérieur de ses phalanges jusqu'à déformer la composition des tendons; le sang continuait de couler et couler sur les draps. Il enfonça ses ongles vernis dans la peau du ventre de l'albinos; doucement...

- Sois logique s'il te plait... ne me renie pas... on s'aime pas vrai? Je l'ai compris dès que je t'ai vu. Je ne pourrais pas me passer de toi...alors ne ruines pas ça. Dis moi que tu m'aimes aussi... dis-le moi...
- Ne........montes pas sur tes grands chevaux, gamin prétentieux !!
- Huh !?

Il ne s'y attendait pas vraiment, mais la bête....repris du poil de la bête. Ne pouvant manifestement pas se servir de ses bras, Cerbère avança sa tête à la place; et planta ses crocs acérés dans son épaule. L'effet fut immédiat : il pourra un cri de douleur intense et particulièrement aigu; son corps se cambrant sous la surprise; alors qu'il retira le couteau par réflexe. Les crocs de Cerbère déchirèrent petit à petit la peau de l'androgyne qui serrait la mâchoire; tremblant comme une feuille. Nyx semblait essayer de parler tout en se vengeant, ce qui ne rendait pas cette conversation très productive.

- Ne tche chrois pas tchou permis chuchte parche que t'es le partenaire de chepencher !!!
- A---Aaaaah!! a-arrête!! ça fait mal....huh!! ... Aaaah!!! S-Stop!!
- Tire une lechon de cha', morveux!
- J-Je vais...hah...huhhhh.....aaaaahh!! A-Arrête!! A--Ahh ♥

Au final ce lit avait probablement reçu plus de sang ce soir que jamais auparavant (et pourtant Nyx est bel et bien une fille). Les complaintes d'Emily commençaient de plus en plus à être étranges. Il tenta de rediriger ses bras; collant sa poitrine à celle de Nyx, puis la totalité de son corps... elle mâchait et mâchait, dévorant la chaire de son épaule comme de la pâtée... mais ces complaintes étaient définitivement bien trop bizarres pour être prises à la légère... et après une minute entière de vore; quelque chose.....se passa.

- A--Ah....AAaaah..... ♥.....Aaaaaahhhh !!! ~~ ♥


♫ ~ White Christmas in the start of Summer. ~ ♪

Nyx ouvrit grand les yeux; alors que ceux d'Emily avaient presque roulés derrière son crâne; ses iris formant des petits coeurs. Une sensation pour le moins..."collante et chaude". Elle ne savait même pas que c'était "possible" d'être suffisamment cinglé pour prendre autant de plaisir à se faire bouffer. Autant Nyx que Emily avaient du mal à réaliser ce ...."lien" qui venait de se former entre eux. Ils restaient plantés là, les yeux vides et une expression choquée sur le visage. Éventuellement...Des sons grotesques et violents se firent entendre dans la chambre.

C'est plein de bleus et avec un énorme trou dans l'épaule qu'Emily quitta la douche. Nyx était allongée sur le lit, le regardant avec un regard digne de n'importe quel tueur qu'on viendrait de provoquer en duel. Se frottant ses longs cheveux blonds avec la serviette qu'il avait emprunté; Emily semblait être revenu à la "normale". Une petite goutte de sueur coula le long de sa tempe alors qu'il essayait d'entamer la conversation.

- Soooooo'..... est-ce que tu m'en veux?...
- C'est quoi cette question !!? ça paraît pas évident!? tu veux une autre baigne !?
- N-Non, je ne voulais pas t'offenser heheheh ♥.... mais pourquoi tu m'en veux exactement?
- ... Est-ce que c'est une blague? Tu veux QUELLE partie de tes crimes!? Celle où tu t'es ramené dans ma chambre, à poil, couvert de sang, sans aucune autorisation; et t'es assis sur moi en commençant à profiter de mon sommeil pour réaliser tes fantasmes?!
- ....Euh c'était pas cool c'est vr---
- Ou bien celle où tu as tout simplement commencer à bousiller ma chemise de nuit préférée? celle où tu me plante la main avec un couteau? Ah! tu veux peut-être parler de celle où tu as carrément MARQUER TON TERRITOIRE SUR MOI !?
- C-C-C'était une marque d'affection!!

Un autre son sourd se fit entendre; alors que le poing déjà blessé de Nyx s'enfonça contre le crâne d'Emily. Les deux poussèrent un cri de douleur suite à cette action. Suite à ça, un bon coup de pied au cul et il finis sur les roses... ou plus précisément sur le parquet, à l'extérieur de la chambre. La porte se refermant derrière lui sans qu'il n'ai le droit à un mot supplémentaire de la part de la Cerbère; Emily resta par terre un moment avant de soupirer et prendre sa tête dans ses mains en soupirant tristement.

- Arrrgh j'ai tout fuck-up... j'ai voulu aller trop vite... il faut que je lui laisse du temps pour m'aimer.... uhhh....

Emily commençait à être fatigué... il faut dire qu'une bonne partie de son énergie était partie en fumée avec les fluides de multiples couleurs qui étaient sortits de son corps en assez peu de temps. Il tourna les yeux vers sa blessure à l'épaule : c'était profond mais il avait pris le temps de se soigner dans la salle de bain... les bandages qu'il avait pris n'étaient définitivement pas aussi solides que celui qu'il avait l'habitude de prendre; résultat sa poitrine ressortait un peu; et l'hémorragie n'était pas efficacement stoppée. Bah, il était trop d'aller au lit de toutes façons...

♪ ~ Getting Scared ~ ♫

.... ou en tout cas, c'est ce qu'il pensait, jusqu'à ce qu'une lumière ne vienne éclairer toute la maison pendant une demi-seconde; son arrivée suivant un grondement extrêmement intense. Le corps entier d'Emily trembla comme une feuille, alors que son sang se glaça et que ses jambes perdirent leur équilibre en moins de deux. Ce simple bruit suffit à attirer au coin de ses yeux des larmes qui se verront bientôt être incontrôlables. Sa voix tremblante, alors qu'il rampait vers la porte de Nyx; Emily était comme un bourreau qui vient demander de l'aide à la personne qu'il était sensé exécuter; tirant la poignée de toutes ses forces sans résultat. Il pourrait très bien la détruire en moins de deux avec "EV"; mais elle le virerait immédiatement.

Le tonnerre frappa une nouvelle fois et la crise de panique frappa Emily qui se mit à courir à travers la maison; glissa et tomba au sol au moment ou un troisième, puis un quatrième éclairs annoncèrent l'arrivée de grondements plus intenses et d'une pluie battante de début d'été. Il griffa le sol avec ses ongles, incapable de gérer sa peur. il devait trouver de l'aide; et il n'y avait qu'une personne qui ne le laisserait jamais tomber!

- SPENCEEEEEEEEEEEEYYYYY! J'AI PEUR SAUVE MOI!!

Enfonçant la porte de la chambre de Spencer d'un bon sparta-kick old-school; Emily viola l'intimité (figurative, pas littérale) du zombie et se jeta sur son lit, l'agrippant par les épaules et le secouant dans tout les sens alors que ses larmes coulaient le long de son visage.

- Spencer !! Spencer !! Spencer !! Spencer !! Spencer !! Spencer !! BRO!! HELP! HEEEEEELP!! *grondement* AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH !!!

Mais pas une réaction : Spencer était connu pour avoir deux fonctions lorsqu'il s'endort. L'une est pour rester sur ses gardes en cas d'attaques lui permettant de réagir au bon moment... et la seconde est affectueusement nommée "La fin du monde pourrait arriver et je ronflerais au soleil qui tombe sur la terre". Incapable d'entendre le moindre bruit; coupant tout simplement tout ses intérêts au monde extérieur pour se concentrer sur ses rêves/cauchemars (s'il en a) sans se soucier de quoi que ce soit d'autre.... Emily compris deux minutes plus tard qu'il n'était plus nécessaire d'essayer de le réveiller. Et il ne pouvait pas simplement se caser dans son lit et l'enlacer pour stopper cette peur. Il avait besoin d'être rassuré; qu'on lui parle, qu'on lui fasse oublier cette chose qu'il ne peut pas contrôler.

♫ ~ Kindness at the core of the beast ~ ♪

C'est en pleurant comme un gamin que l'androgyne quitta la chambre de Spencer et se colla à la porte d'entrée; ses pieds qui étaient propres il y a quelques minutes se tâchant des gouttelettes de sang de chat qu'il avait laissé traîner là tout à l'heure. Se mettant en position foetale, il se mis à pleurer de plus en plus fort à chaque grondement.. comme un bébé sans défense.

....Jusqu'à ce qu'éventuellement, une sensation dans sa chevelure stoppe ses pleurs pendant quelques secondes. Ses yeux larmoyants s'ouvrirent, alors qu'à travers les mèches de cheveux étalées sur son visage; il vit un poignet enroulé de bandages. Ses mèches s'entrelaçaient autour des doigts de cette personne...

- Nyx....?...

L'albinos était accroupie devant le sociopathe perdu. Caressant sa tête d'une manière presque maternelle (aussi flippant que cela puisse être après les événements qui ont pris place).

---

Les premiers rayons du soleil filtraient à travers les rideaux et le cui-cui insupportable des zoziaux incapables de fermer leur gueule (ou bec plutôt) sonnèrent aux oreilles des plus sensibles à l'éveil. Spencer était déjà réveillé depuis quelques minutes; la tête dans le cul. Visiblement il n'était pas encore totalement habitué à la sensation de confort qu'est le fait d'avoir un lit ou dormir. Un bâillement forcé en sortant de la cuisine et l'ancien SDF remarqua
l'absence de café. Une chose inacceptable dans cette maison qui ne lui appartient même pas; et il était de son devoir de se plaindre à la propriétaire des lieux. Et il n'y a pas de meilleur moments que le présent pour s'en occuper : une dizaine de secondes plus tard et le zombie tapait à la porte de la Cerbère avec insistance; jusqu'à perdre patience et ouvrir de son propre chef la porte de la chambre.

...Il n'aurait probablement pas vraiment pu expliquer la scène même avec le contexte ; mais pour une raison ou pour une autre; Nyx dormait dans son lit avec son partenaire dans les bras; une main sur sa tête et celle-ci plongée contre son torse; les deux profondément endormis.... et blessés.

♫ ~ Just give it to me already! ~ ♪

Spencer resta stoïque. Pensez-vous seulement qu'il aurait eut une réaction à ça? Nope. Il tapa du poing sur le mur; impassible et visiblement pas intéressé par cette situation.

- Nyx, y'a plus de café. Y'a plus de café. Nyx? Nyx, y'a plus de café. Café Nyx, le Café. y'a plus de caf---
- TA GUEULE J'AI COMPRIS!! AAAARGH!!!

Quelques minutes plus tard et le trio se retrouva autour du petit déjeuner. Si c'est habituellement Spencer le zombie, on peut dire qu'Emily et Nyx avaient probablement leur place également dans un clip de Michael Jackson. Les cheveux débraillés, des cernes sous les yeux, et le pire dans tout ça : plus de café. Non sans déconner; de retour à la case CM2 avec le verre de lait et les cookies. ça avait de quoi rendre la matinée assez atroce. L'hôte de la maison soupira profondément en se grattant la tête, tentant d'oublier les événements de la veille alors qu'Emily engageait dors et déjà une conversation sans queue ni tête en posant son coude sur la table et en regardant Spencer avec un air presque vexé.

- Dude tu t'es même pas réveillé pour me consoler pendant l'orage.
- Heh, je savais qu'elle le ferait donc j'ai pas pris la peine de me lever.
- Attend... quoi !?
- T'es sensé me protéger nan!? regarde! je suis blessé maintenant!
- c'était TA faute!!
- Une seconde, je suis occupé à faire des reproches à Spencer. On pourra entamer une autre dispute quand j'aurais fini celle-là.
- ....
- DONC! qu'est-ce que t'as appris dans ta superbe-enquête-sans-moi?!
- Tu veux en parler de si bon matin? t'es pas chiant, décidément...

Alors que l'albinos aux yeux bicolores portait son verre de lait à sa bouche; Emily et Spencer échangèrent un regard sérieux. Restant silencieux un moment, le zombie vint à se gratter la joue.

- T'es sûr que tu veux en parler devant elle?
- Oh... yeah! je pense qu'on peut l'inclure dans notre bordel!
- Tu ne sais même pas si elle sera d'une quelconque utilité et tu veux l'inclure là-dedans? t'es vachement égoïste.
- J'ai confiance en elle. Elle a été capable de me bousiller l'épaule aussi facilement; c'est clairement pas une fille normale.
- ...Qui a dit que j'avais ENVIE d'être impliquée dans vos soucis? j'essaye d'encourager Spencer à faire moins de trucs dangereux et tu veux que je fasse l'inverse?
- Oui !
- .....
- .....
- .....
- Cool! c'est réglé , donc! vas-y Spencyyyyyy !

♫ ~ There goes... ~ ♪

Fermant les yeux un moment, le Zombie finis par les rouvrir et pris la parole en regardant Emily. Un résumé de la situation s'imposait; pour cette nouvelle participante à leur guérilla personnelle contre ces expériences.

- En allant attaquer la base de lancement de Laurel--
- Une minute, pourquoi vous avez été faire ça au juste?...
- Pour faire plaisir à Emily.
- ....
- Continue! continue !
- Donc... on a été piégés par un doté. Des pouvoirs de contrôle spatial; on dirait... bref. D'après Em'; il y avait une pièce dans la base qui n'est apparue que lorsqu'on était dans l'espace clos. Une pièce apparemment de très grande taille; contenant plus d'une centaine de pods médicaux. à l'intérieur des pods.. il y avait des abominations scientifiques. Emily a rencontré le doté et entendu son speech à propos d'une avancée de l'humanité.. je ne les ai pas vus; mais je le crois.
- Qu'est-ce que tu entends par "Abominations" ?

Spencer pris une bouchée d'un cookie et tira un peu la gueule parce que celui là était apparemment plus mou que les autres. Mâchant avec regret, il poursuivit.

- Des créatures aux gênes mixés entre ceux d'un doté humain et de créatures extraterrestres. Apparemment les expériences sont conduites depuis un bail... même si aucun résultat probant n'a été obtenu (du moins, à ce qu'on en sait).
- J'ai vu ma maman là-bas!! elle est devenue super moche!
- Ils appellent ça des "Homo-Deus" pour "homme dieux" ... apparemment le chaînon suivant sur l'évolution humaine. D'après le doté; complétés; ils seraient capables d'utiliser des dons qui rivalisent avec ceux des dieux. Franchement on en a un peu rien à faire de ce qu'ils comptent faire avec ces trucs là mais... Emily a l'air perturbé par ça; et il veut comprendre pourquoi sa mère se trouvait là-bas. Donc... c'est tout pour le résumé.

Le zombie se gratta la joue une nouvelle fois. Manifestement, Nyx devait avoir un tas de questions; mais le blond aux cheveux longs ne lui laissa pas réellement le temps de mettre ses idées en ordre et exigea la suite.

- Et donc? les nouvelles infos?
- Le doté clamait être du gouvernement hein? Je ne sais pas si toute la fratrie est impliquée; mais pour sûr j'ai entendu quelques rumeurs à propos de l'un d'entre eux. Je suis allé parler à son jouet personnel... obtenir quelques renseignements. Malheureusement, elle ne sera plus en état de faire son bonheur, alors l'information obtenue ne lui sera plus d'aucune utilité.
- Accouche, putain !
- ...Aucun sens du spectacle, avec tout le mal que je me suis donné..

Spencer se redressa sur sa chaise et détourna le regard. Les informations fraîches arrivèrent servies sur un plateau d'argent.

- Une drogue bizarre serait apparue sur le marché aristocratique il y a quelques années de ça. Trois ou quatre ans, pas plus. Personne ne connait sa composition.. enfin "presque" personne. Mais elle s'injecte dans le corps à travers le globe oculaire droit. Comme des gouttes dans les yeux. Il y a une solution à injecter mais.. les risques sont plus élevés. La drogue serait capable de sacrifier la santé mentale et l'espérance de vie en échange d'attribuer à son possesseur un don exceptionnel et très bien contrôlé dès la première utilisation...
- WESH C'EST OP!!
- ... Mais l'utilisateur meurt au bout d'un maximum de 5 jours. Privé de sommeil, de besoins naturels.. il est dévoré par le don qui lui est attribué. 3 jours si l'utilisateur avait déjà un don au préalable. Ils appellent ça l'extrait "A-Doted".... et des études d'un médecin de la ville basse ont prouvé qu'il y a les mêmes cellules à l'intérieur que celle du sang humain...plus celles de quelque chose qui vient d'ailleurs.
- C'est du sang d'Homo-Deus !?
- Du moins, c'est ce que je pense...  La drogue est hors de prix; elle est vendue par une mafia qui garde son identité secrète et fournis les fioles et seringues à prix réduit pour les membres véreux du gouvernement. ça ne va pas menacer l'humanité mais probablement causer un assez bon bordel... ça risque de devenir fun.
- Eeeeet donc on a plus qu'à retracer cette mafia et leur péter la gueule pour s'approprier l'A-Doted, right? ça me fait penser... j'ai suivi un membre d'Hoshishiro pour lui voler ses lunettes de soleil, et j'ai été conduit jusqu'à la villa principale. 'Première fois que je la voit! jamais vu un membre d'HSS non-plus; mais du coup j'étais curieu----
- Une seconde... tu m'as cassé les couilles parce que j'ai enquêté seul alors que t'as fais la même chose...?
- Ouais bah moi j'ai aucune responsabilité! et puis c'est MA mafia donc j'en fais ce que je veux!
- Je vais te coller un pai---
- BRING IT BITC---
- HEY!

En quelques secondes, Spencer et Emily embrassèrent la table, leurs crânes gentiment poussés par la paume et le pied (vachement souple) de Nyx; pour les remettre sur le droit chemin. Il semblerait que l'histoire d'Emily doive attendre un peu.

Nyx demeura silencieuse un bon moment , probablement n'avait-elle pas envie de semer plus de confusion dans son esprit qu'il y en avait déjà... jusqu'au moment où la situation changea complètement en moins de quelques secondes : Emily tapa du poing dans sa paume, prenant une expression idiote comme s'il venait de faire une soudaine réalisation.

♫ ~ Panties and boobies! ~ ♪

- OHHHH ! j'ai plus de culottes!
- ...
- Spencyyy ! il faut que j'achète de nouvelles culottes!!
- Tu peux pas y aller juste commando?
- Naaaah. C'est vraiment gênant d'avoir mon truc qui flap-flap contre ma jambe quand je cours!
- Erh.. prend un de mes boxers?..
- PFFFT, tu m'as pris pour un mec normal ou quoi? Culotte! Cu-lotte ! ou String au pire; mais je veux un truc qui soit joli à voir.
- Et en quoi est-ce que je suis sensé t'accompagner?..
- Je croyais que t'étais venu en termes avec le fait que t'es un Panty Sniffer, je pensais que ça t'intéresserait.
- Je vais te dissoudre.
- Non mais sérieeeeux! je veux que tu vienne! et toi aussi Nyx! Ooooh Nyx! t'as de beaux sous-vêtements d'ailleurs, je veux que tu me conseille des culottes! et des bandages cool pour mes ---
- Ne le dit pas, pitié...
- BOOOOOOBIEEEEEES !! ~ ♪
- Urgh....

Emily se mit à glousser comme une tâche et à papoter avec Spencer, alors que l'albinos aux yeux bicolores sembla réfléchir un moment; avant de réprimer un soupir et prendre un air plus décontracté.

- Pourquoi pas, ça nous changera les idées...

---


(J'ai atteint la limite de taille autorisé par FA, je continue dans un double-post; sorry du pavé , j'essaye de nous faire avancer jusqu'au W*llmart Wars :derp:. Comme d'habitude, s'il y a un soucis avec les actions de votre perso, n''hésitez pas à me le dire et j'éditerais)



Dernière édition par Emily Ashford le Lun 27 Juin - 18:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Sam 25 Juin - 16:16

W*llmart Wars!




Avertissement : diverses parties de cette réponse sont déconseillées aux jeunes lecteurs. à lire à vos risques et périls; il y aura un avertissement au début de ces passages. Le forum ou l'auteur du récit ne pourrons en aucun cas être tenus responsables pour votre imprudence. Procédez avec caution.... and don't be a little b*tch. /// Sur une seconde note; durant cette réponse je fais agir d'autres persos que le mien, pour avancer jusqu'à la partie "W*llmart Wars" du RP. Si je fuckup, hésitez pas à me dire de corriger la partie qui gêne.

(continuation du précédent post)

♪ ~ Well sorry but i had to use that song this time. ~ ♪

Un son d'instrument à cuivres se faisait entendre à travers la pièce. à maigre sonorité, juste le nécessaire pour aider l'homme nerveux à garder son calme, alors qu'il était assis dans le creux de son fauteuil de velours; son dos renfoncé dans le dossier et ses doigts agrippant les extrémités des accoudoirs. Ses paupières étaient fermées... il semblait être en proie à un intense stress; qu'il tentait de dompter. Ce n'était aucunement une nouveauté pour lui : la peur était quelque chose qu'il connaissait mieux que personne sur cette planète. Et bien qu'il en soit probablement aussi la personne qui y résiste le mieux... celle-ci trouve toujours le chemin jusqu'à son cœur endoloris. La climatisation en panne; c'était le ventilateur de bureau qui poussait ses mèches de cheveux bi-chromes : une majorité de noir et des extrémités planches sur les pattes. La ventilation l'aidait quelque peu à se détendre; il ne restait qu'à attendre à ce que les médicaments bêtabloquants commencent à faire leur travail, et il sera finalement en conditions pour s'élancer dans le débat. Quel débat? eh bien, il s'agissait de ces 6 appels en attente; simultanément provoqués sur une conversation de groupe privée sur un réseau crypté. Un appareil métallique au milieu de la pièce n'attendait qu'à afficher les représentations holographiques des partenaires de travail ; ou plutôt de leurs "avatars". Il n'était pas exceptionnellement à l'aise avec les méthodes d'aujourd'hui : son esprit était resté bloqué dans les années 1900; n'ayant pris d'âge qu'en maturité depuis l'apparition de ce cas de figure qui faisait de lui une minorité à l'époque... mais quelqu'un de bien commun aujourd'hui. Mais ce n'était pas vraiment le cas.

- Stop.

Le majordome portant sur son épaule le violon au son radieux, arrêta de faire glisser l'archet contre les cordes, à l'ordre immédiat de son patron. S'inclinant en avant pour faire signe d'affirmation; l'homme aux longs cheveux gris quitta la pièce silencieusement, refermant aussi calmement la porte que possible. Il était désormais seul ; préparé à faire face à ses responsabilités. plus de cent-cinquante ans dans le business et jamais une fois il ne s'est habitué à la pression que cela avait sur lui. Une chance pour le parrain d'être doté d'un jeu d'acteur d'exception pour ne pas perdre la face devant les membres de sa "famille"; ni devant lui-même. Prenant une grande inspiration; il toussa et mis sa main devant sa bouche; alors que l'autre actionnait le bouton pour répondre à l'appel. Immédiatement, 6 représentations holographiques de petites mascottes au style japonais bien trop mignon pour être pris au sérieux, apparurent. Un de chaque couleur... ce qu'on appellerait dans la pop-culture de nos jours des "Chibis" hybrides. Un chien, un chat, une sirène, un robot, un aigle, et finalement un chevalier. Il n'accordait peu d'importance à ces détails mais il comprenait depuis le temps que ces petites choses (qui pourtant prenaient assez de place dans la pièce) représentaient ses interlocuteurs. Il avait du lui-même désigner le sien... un renard noir.

- Mes plus sincères excuses pour l'attente. J'ai été retenu par des affaires d'ordre médical.
Aigle : - Eh bien, Parrain! ce n'est pas très sérieux tout ça!

L'homme aux cheveux mi-noirs mi-blanc fronça ses sourcils (des sourcils, assez peu épais en passant); n'ayant visiblement guère apprécié la remarque de l'Aigle. Toutes les voix étaient trafiqués pour rester dans le plus grand secret; mais sachant exactement à qui il parlait; le parrain savait exactement sur qui rediriger son mécontentement. Il le ferait cependant silencieusement... il n'aimait déjà pas l'idée qu'un Joker travaille avec eux. L'attente pour que celui-là les plante dans les dos ne saurait se faire que de plus en plus courte. Enfin ; l'homme au long manteau noir su comment se faire petit, et inclina la tête brièvement.

- Ma santé n'a cependant rien à voir avec les affaires. Je vous prierais de venir droit au but et ne pas gaspiller mon temps.
Chien : - Une remarque tout à fait "sur les rails" comme on dit! Hunhun! j'aime ça chez les vétérans! Alors! pouvons-nous résumer la situation pour "Chevalier" et "Sirène" qui n'étaient pas présents lors du dernier meeting?
- ça ne me dérange pas de ré-entendre l'histoire, mais faites rapidement.
- Robot : Bien bien bien... commençons par le commencement.

♪ ~ Mr.Roboto ~ ♪

L'avatar de Robot était assez ressemblant à quelqu'un que nous avons déjà vu par le passé... quelqu'un qui se trouvait dans la base de lancement de Laurel.

Robot - La production d'Homo-Deus a été découverte par deux criminels supplémentaires, en plus des 5 déjà recensés.
Sirène - Encore !? quelle est votre excuse cette fois, maudit tas de ferraille?
Chevalier - ....
Chat - Ne soyons pas si brusques! Robot doit bien avoir ses raisons.
Robot - Grace aux caméras de surveillance qui ont observé le meneur de l'attaque avant les faits, dans son propre appartement - remerciements à nos partenaires - nous étions au courant près d'une trentaine de minutes à l'avance qu'une attaque aléatoire aurait lieu. Les fauteurs de troubles ne semblant pas avoir de but particulier; il s'agissait apparemment de vandales comme d'autres.

- Navré de vous interrompre. Mais de simples vandales ne seraient pas capables de massacrer plus d'une centaine de gardes entraînés. Certains corps ont disparu, d'autres ont été retrouvés dissous...
Robot - C'est un fait que je reconnais. Mais par "banal" j'entendais leurs motivations. Elles tenaient plus de la stupidité et de l'impulsion que du plan préparé. Ils ne se doutaient même pas de ce qui se trouvait à cet emplacement, à part une stupide fusée d'exploration. Comme vous le savez, une particularité de mon don me permet d'implanter une dimension alternative où je le souhaite.
Sirène - Ah bon et pourquoi décider d'implanter sa base sous le nez de l'ennemi?!
Robot - Il faut garder ses amis proches, et ses ennemis encore plus. J'ai besoin de corps afin de continuer mes expériences. Plus le sujet est entraîné et plus il fera de bonnes ressources! Kidnapper trois ou quatre travailleurs de la base de temps en temps et personne n'y voit que du feu. Bien sûr, Mr.Aigle décidera de fermer les yeux sur cette affaire hmmm?...
Aigle : - Humph! Ne me comparez pas à vous, bande de criminels. Seule la justice m'intéresse... la justice Américaine !
Chevalier : ....hmmm...
Sirène : écoutez parler ce stéréotype vivant...

- Revenons sur le sujet, je vous rappelle que mon temps est précieux.

L'avatar du robot se mis alors à faire apparaître un flopée d'hologrammes qui s'étendirent dans la pièce, alertant l'attention des membres de l'appel. Il y avait des images relativement floues ou pixelisées de silhouettes. Certaines images étaient extrêmement endommagées... et une bande son avec les voix de deux inconnus; une extrêmement féminine et l'autre appartenant définitivement à un homme, se firent entendre. Bien que l'on puisse difficilement voir; on peut reconnaître Emily assez facilement sur l'une des images prises par les caméras de surveillance; alors qu'il observait le pod médical où se trouvait contenue ce qu'il restait de sa "mère". Sur une autre, il y avait Spencer, déchaînant une brume violacée dans les couloirs; la bande d'enregistrement visiblement perturbée par quelque chose.

Chien - Hmm.. ma foi ces images ne sont pas d'une qualité très 2017.
Chat - La première capture d'écran n'a t'elle pas été prise dans votre laboratoire, Robot?
Robot - Vous êtes tout les deux très perspicaces. Il semblerait qu'un hacker ai eut le dessus sur notre système d'enregistrement. Ou en tout cas, celui de la base de lancement. celles de mon laboratoire étant hors de portée et à l'insu du reste des occupants; elle n'était pas atteignable.
Sirène - : et... qui sont ces vandales?
Robot - Si l'on croit les images; et les dons qu'ils ont utilisés... il s'agirait de Purple Haze et Lesser Star. L'un des deux étant déjà sous notre surveillance depuis un moment, ce n'était pas une surprise. Je l'ai même fait venir dans le laboratoire pour le lancer sur une piste.
Sirène - Vous l'avez fait volontairement!!? vous voulez nous mettre en danger!?

- Je pense plutôt que Robot est intéressé par ces dons destructeurs. Un ennemi qu'on peut contrôler aussi facilement n'en constitue pas vraiment un. Les faire tourner un moment de plus ne sera pas un soucis. Faites en ce que vous voulez, je n'ai pas mon avis à donner..
Robot : Et c'est pour ça qu'on est partenaires! quoi qu'il en soit... l'identité de Purple Haze n'est plus un secret depuis l'incident au Japon. "Spencer D. Jones"; ayant pris la fuite après son affrontement avec la légende Laughing Jack. Et le second, Lesser Star, se nomme "Emily Ashford" et est une personnalité connue sur Internet; dans le monde de la mode et de la culture otaku en général. Un Crossdresser qui se déclare sous le pseudo de "Pom" et qui gagne bien plus par mois que pourrait l'espérer un notaire de Miami. Il vit actuellement -----
Chien : les informations supplémentaires pourrons attendre. Venons-en aux résultats de la journée. Parrain Lumetta; comment cela s'est-il passé de votre côté?


Il était visiblement temps de passer aux nouvelles fraîches. Après-tout, toutes ces choses qui avaient été dites n'étaient plus des surprises depuis qu'on l'avait déjà informé il y a une semaine de ça. Posant son coude contre l'accoudoir et sa joue dans la paume de sa main, l'homme aux yeux d'or résuma la mesure mise en place entre lui et le chevalier.

- Purple Haze n'ayant plus été retrouvé à son endroit de squat habituel; j'ai payé une petite somme pour organiser une filature par les chiens de garde de Chevalier.
Chevalier - ....C'est exact.
- Les deux criminels ont fait une nouvelle esbroufe dans une banque locale. Volant une petite somme. Ils ont essayé de convaincre la police de les laisser fuir.
Sirène - .....quoi, ils ont juste genre, "demandé" à ce qu'on les laisse partir?
- Ashford est apparemment mentalement dérangé. Dans tout les cas; un appel a été donné Chevalier dès le premier signalement de la présence de Purple Haze. L'appel m'a ensuite été transféré... nous avons coopéré pour les prendre en filature en faisant usage de leur stupidité. Lesser Star semble habitué à profiter de l'ignorence des autres pour la tourner à son avantage. Demander aux policiers de faire semblant de négocier avec lui était bien plus facile qu'on aurait pu l'espérer.
Sirène - Ils sont CONS ou quoi!?
- La méthode n'est pas ce qui nous intéresse, mais plutôt le résultat, non? Mes hommes sont partis pour...

---

Sous le soleil de début d'après-midi; la porte de l'appartement de Nyx s'ouvrit, laissant sortir les trois pensionnaires - dont l'un provisoire - de l'appartement. Les trois semblant quelque peu plongés dans leur conversation qui n'avait pas l'air d'avoir grand sens, et était parsemé de questions et réponses stupides. Des rires, des grognements.. bref, une bande de gamins insouciants qui s'éloignaient de la rangée de portes pour prendre la direction du centre commercial. Alors que soudainement, l'homme à la peau rapiécée s'arrêta sur une marche; son regard se dirigeant vers une ruelle sombre. Plissant les yeux, il aurait presque juré avoir vu des ombres bouger dans cette direction. L'envie d'investiguer et gazer qui ou quoi que ce soit avait attiré son attention se faisait relativement forte... mais le cri d'Emily dans son oreille l'était encore plus; et après lui avoir collé un pain dans la face; il continua son bout de chemin en tentant d'oublier cette sensation.

...Chose est, Spencer n'était pas fou. Cinq ombres sortirent de la ruelle; attendant patiemment que le trio s'éloigne pour passer à l'action. Trois hommes en tenue de membres de l'équipe sanitaire; poussant un chariot remplis d'objets luisant à la lumière du soleil (et ce n'était clairement pas des produits d'entretien). De parfaits inconnus; leur visage presque caché par la visière de leurs casquettes; alors qu'ils se réunirent devant la porte de l'appartement où le trio résidait la veille.....

---

♫ ~ Not tomorrow ~ ♪

Le parrain de la famille Lumetta s'apprêtait à ajouter quelque chose d'autre à cette affaire, quand soudainement quelqu'un toqua à la porte. Il grinça des dents : il avait spécialement demandé à ne pas être dérangé à cette heure-ci. S'apprêtant à dire à cette personne d'aller voir ailleurs; il fut cependant interrompu par la gentillesse un peu trop naturelle du vieil homme qui se cachait derrière l'avatar du chien.

Chien - Je pense qu'il n'y a rien d'autre à ajouter. Le problème de Lesser Star et Purple Haze sera un sujet à discuter bientôt. Mr.Lumetta, vous pouvez retourner à vos occupations familiales.
Chevalier : ... Une seconde, s'il vous plait.


C'était assez rare d'entendre Chevalier dire plus de trois mots dans toute une conférence. Alors évidemment l'attention était pas mal redirigée vers lui. Sans faire attendre les autres; il s'exprima; sur un ton peu forcé, presque inaudible.

Chevalier - Aigle et moi, avons pensé nécessaire de partager une spéculation à ce sujet...
Aigle - AAAAAH! en effet! j'ai faillis oublier ça! suis-je insouciant! Il semblerait y avoir un TRAÎTRE dans l'enceinte de la Heroe's SUP.
Sirène - Ce n'est pas une surprise, vous parlez de vous, n'est-ce pas?
Aigle - Aucunement. Un justicier ne peut pas enrôler un costume de vilain, voyons. Je fais référence à ....


Une fenêtre holographique s'afficha. Suspense, roulement de tambours... et celui qui apparut dessus était un jeune homme à l'apparence très adolescente et si féminine qu'on ne verrait pas la différence avec une véritable demoiselle. Cheveux noirs; longs; une queue de cheval reposant sur son épaule; et vêtu d'une blouse de laboratoire par dessus un uniforme scolaire.

Chevalier - Le médecin scolaire de la HSUP, Yashiro Nana, a été vu de multiples fois durant les dernières semaines, quittant les environs de la ville; puis revenir quelques heures plus tard... en parfait timing avec la disparition de Lesser Star et Purple Haze après l'attaque de la base de lancement...
Aigle - Son sang est corrompu par le vice! il doit être abattu en rendant JUSTICE! il n'y a pas pire qu'un traître!
Chat - En sa défense... le voeux de médecin n'implique pas de soigner chaque personne en mal?
Aigle - UN TRAÎTRE EST UN TRAÎTRE!! son âme est souillée par le mal!

- Yashiro Nana hein...
Chevalier - Vous vous rappelez de quelque chose?...
- ....

Le parrain de la famille Lumetta fermas les yeux un moment et réfléchis. Ce nom ne lui était pas inconnu, loin de là. Cependant il n'avait pas envie de partager ce steak avec le reste de la meute. Parfois, on garde la partie juteuse pour son propre palais. Il afficha un petit rictus et tenta de dissiper tout les doutes. Après-tout, derrière son avatar, personne ne verrait ce sourire malade.

- Non, première fois que je l'entends. Mais quelle surprise, qu'il y ai autant de jolis garçons à Laurel. Ashford et Yashiro feraient pâlir de jalousie bien des femmes.
Aigle : Ne vous laissez pas corrompre! leur laideur intérieure est tout ce qui compte, Mr.Lumetta!
- Épargnez-moi vos sottises, aigle, Je sais que vous n'avez pas un seul ami ici.
Sirène - HAN COMMENT J'AURAIS PAS AIMEEEER, PO PO POOOOO!

Le son de la porte violemment frappée à coup de poings commençait à taper sur le système du parrain qui soupira. Il pris sa tête dans sa main, comme pour faire passer un mal de tête, et mis un terme à cette discussion.

- Je vais me retirer. Je vous transmettrez plus tard des informations concernant les tests de A-Doted; Robot.
Robot - Hâte d'entendre ça! à bientôt!
Sirène/Chat - Bye!
Chien - Au plaisir.
Chevalier - Adieux...
Aigle - Humph ! bon débarras.


♫ ~ Theme of Lumetta Famiglia : So, So Fresh ~ ♪

La transmission se coupa , et les hologrammes disparurent dans une flopée de pixels. Après avoir donné son signal ; la porte s'ouvrit, laissant entrer deux personnes... des personnes bien particulières. Un sourire se dessina sur ses lèvres, alors qu'il pouvait observer le liquide noirâtre contenu dans de multiples fioles dans les mains de ses subordonnés. Une jeune femme aux cheveux bleus et un homme à l'air très professionnel et aimable... Cette famille était.... La Mafia Lumetta.


---

♫ ~ Shopping time! ~ ♪

C'était à Nyx que revenait la tâche de les diriger vers le centre commercial, car Emily semblait avoir complètement perdu l'intérêt d'argumenter avec son bro; et au lieu de continuer à se disputer, les deux étaient en train de consulter des moyens d'informations très différentes : un journal fraîchement imprimé de ce matin  qu'il avait carrotté sur le chemin, pour Spencer; tandis qu'Emily faisait bouger son pouce de plus en plus rapidement sur l'écran tactile de son smartphone, la bouche en cul de poule et les yeux grand ouverts pour ne pas perdre une miette de sa lecture. L'albinos redressait puis baissait ses oreilles en soupirant profondément, Elle avait sûrement essayé de penser à cette histoire autant que possible, et dans quel genre de problèmes elle venait encore de mettre sa tête dedans. Emily se mis à éclater de rire à intervalles régulières sur le chemin, mais ne disait jamais de quoi il s'agissait - à part pour montrer des images de memes qui datent de 2014, triste époque -. Jusqu'à ce que éventuellement... ils fassent face au centre commercial. L'un des plus jolis et populaires de tout Laurel; sans pour autant être le "premier" en place. Juste , le trésor personnel de cette partie de la ville. Ce n'était pas la première fois pour Emily ou Nyx de mettre les pieds à cet endroit; mais pour Spencer, il y avait un clair changement d'expression sur son visage : oui! c'est exact! il n'en a absolument rien à foutre! ... c'était prévisible? dayum faut que je m'améliore en plot twist. Emily rangea son téléphone dans la poche de son cardigan scolaire et sautilla sur place comme une gamine (choque qu'il devrait éviter de faire, étant actuellement en situation commando; les passants regardaient d'un assez mauvais-oeil la bosse supplémentaire qui se formait sur la jupe à chaque petit hop.). Manifestement enthousiaste et excité comme un extrémiste allemand armé d'une sulfateuse dans une réunion religieuse.

- Cu-lottes! Cu-lottes! Culottes!! Yeeee-hehehehehe !!
- Je vais rester à l'entr----
- WHAT THE FUCK BRO! c'est pas sensé être une activité de frangins que de se conseiller pour des culottes!?
- ....Je vais sûrement t'étonner avec ce que je vais dire mais : non. Non ce n'est pas une activité de bro. Demande plutôt à ta copine, elle sera plus apte à te conseiller non?
- ....une minute. "Copine"?
- Mais la fille avec qui j'ai affronté Reptar n'est pas là! et j'ai toujours pas son nom non-plus!
- ....God damn it j'abandonne.
- Huehehehehehehe ♥

Emily saisit soudainement les mains de Spencer et de Nyx et les entraîna à à l'intérieur de la grande surface. Shopping time everyone! Nyx essayait de nouveaux hauts et accessoires... tandis qu'Emily se dévoilait en petites tenues devant Spencer en attendant une réaction que seul lui pouvait comprendre : un baillement = il n'aime pas; se gratter la joue = Il trouve ça mignon mais peu intéressant. Finalement = un pain dans la gueule signifie qu'il apprécie définitivement ce qu'il voit; et si la tête explose le miroir de la cabine d'essayage, ça veut dire qu'il veut voir son Bro toujours porter celle-là.

---

♫ ~ Leaving a mark ~ ♪

Les gouttes de sueur tombaient au sol comme une véritable pluie. Sa peau était en train de se liquéfier petit à petit. Ses iris, vibrantes comme une machine à lavé cassée; ne regardaient qu'une seule chose : cette minuscule, et pourtant si décisive fiole de liquide noir. Il retira le bouchon , qui se révèle en fait être une pipette. Il ne pouvait pas gaspiller une seule goutte. Ses dents claquaient tellement fort les unes contre les autres; qu'on pouvait voir que cette habitude en avait punis quelques morceaux. C'était maintenant ou jamais.

~~~~

Quelques mois plus tôt, cet homme se trouvait à la rue après avoir été renvoyé de sa propriété et perdu son travail. Conservant une assez bonne fortune à laquelle il n'avait pas le droit de toucher... un homme que la communauté appellerait "sans histoire"... mais chaque graine du mal est nourrie de l'insanité et la peur d'une personne. La peur d'échouer et ne plus trouver la moindre issue. L'homme était prêt à mourir. L'enfer serait certainement une méthode plus douce pour lui. L'homme aux cheveux gris, âgé d'une trentaine d'années; portant une barbe assez peu taillée; utilisa une cabine téléphonique, et les derniers centimes qui étaient à sa portée, pour passer un appel. Un dernier appel de détresse. Après quelques secondes, la voix d'une personne extrêmement calme se fit entendre.. mais elle était différente de celle qu'il avait l'habitude d'entendre sur cette ligne.

♪ - The Maid who looks through the mirror ~ ♫

- Allô?.. ici la ligne verte S.O.S Suicide. Pouvez-vous nous parler de votre problème?
- V-Vous n'êtes pas Marybelle....
- En effet, elle est partie en vacances. Je suis cependant tout aussi compétente, n'avez-vous pas envie de recevoir de l'aide?

L'homme frappa du poing contre la vitre de la cabine. à cran. la dernière personne susceptible d'apaiser son cœur et le dissuader de faire quelque chose de regrettable, était sûrement en train de se dorer sur la plage, alors qu'il en finirait avec sa vie sous une nuit enneigée. Mais il n'avait plus rien à perdre. Peu importe qui était cette personne... il devait laisser sa marque quelque part, pour ne pas être oublié dans ce monde.

- Ecoutez moi bien s'il vous plait. Souvenez vous de moi...
- Entendu, maître.
-"Maître" !?.... Peu---Peu importe. à cause d'une fausse manipulation dans les comptes de la banque j'ai---...

L'homme continua à se plaindre à l'appareil. Plus il avançait dans ses mots et plus il craquait; alors que la femme à l'autre bout du fil hochait la tête distraitement à chaque fois qu'une parole l'intéressait; elle cochait une case sur une feuille. C'était... une femme aux cheveux bleus; portant un uniforme de soubrette. Son seul oeil visible à travers toute cette noirceur dans le bâtiment, était terrifiant...perçant. Mais l'homme n'avait aucune idée. Aucune idée que des tracés de sang se faisaient sur le sol derrière la personne même à qui il confiait ses dernières volontés; tirés par des hommes à la corpulence de gorilles. L'homme en pleurs céda sur ses genoux, les larmes l'aveuglant, et le désir de vivre n'existant plus en lui.

- Je voulais simplement laisser ma marque dans ce monde! que quelqu'un se souvienne de moi!!

C'est alors que la voix calme et tendre de la jeune femme, devint froide et sans émotion, sans pourtant devenir sèche ou agressive. C'était tout simplement comme si elle avait perdu tout intérêt dans le fait de le raisonner... ou bien avait-elle seulement essayé? Elle fit planer son stylo plume au dessus de la dernière case à remplir.

- Quelle est votre position actuelle, Maître?
- Je....Je suis dans une cabine téléphonique à côté d'Alm Streets. S'il vous plait dites moi quelle est la méthode de suicide la plus rapide et dou---
- Il ne va pas être nécessaire de mourir. Pour l'instant, en tout cas. Mais il y a un moyen pour laisser votre marque avant que quelque chose de fatal n'arrive.
- E-Encore de bons conseils vides d'émotions! c'est tout ce que vous savez faire à chaque appel! appelez Marybe----
- Mon maître est bientôt arrivé à votre rencontre , maître. Une nouvelle vie, courte, est en perspective. Que la puissance puisse guider vos pas vers l'enfer.

Elle raccrocha, laissant l'homme extrêmement confus. Perdu, il posa faiblement le téléphone contre son raccord; et ouvrit la porte... pour découvrir qu'une silhouette se tenait à quelques mètres de lui, avançait dans sa direction.

♪ - Philosophy of power ~ ♫

On aurait dit un aristocrate... non, un Roi. Son manteau noir déchiré flottant au faible vent glacial de l'hivers. Les flocons de neige semblaient s'écarter sur son chemin; comme si un dome le protégeait. Un homme aux cheveux noirs; dont la pointe de ses mèches avant étaient décolorées. Ses yeux... ils étaient dorés comme il ne les avait jamais vu. Rien qu'à se tenir près de lui, il pouvait sentir son conscient lui dire de fuir de là aussi rapidement que possible... mais dès les premières paroles de cet homme à la voix agréable, mais hautaine et directe; le SDF se pétrifia.

- La vie est quelque chose de bien frêle et aléatoire. Personne ne décide où elle commence où s'arrête. Il n'y a pas de choses telle à "mourir en héros" ou "mourir en trouillard". Tes faites ne te suivent ni aux cieux, ni aux limbes. La seule chose qui réunis les âmes, est la terreur qu'elles peuvent ressentir.
- ...Qu'est-ce que vous racontez!?

L'homme aux cheveux noirs et blancs plissa les yeux. Son air était presque désintéressé, mais le ton dans sa voix montrait qu'il était sérieux.

- Un homme qui sauvera une famille d'un feu sera remémoré comme un héros pour une semaine. Mais celui qui tue cette même famille sera retenu pour l'éternité. Pas forcément par la police, ou par la communauté héroïque, ni le record des terroristes... mais tout simplement par les esprits qu'il aura marqué de haine. Du sentiment qu'ils n'ont rien pu faire pour l'arrêter.
- Q-Quel est l'intérêt à être souvenu pour des actions aussi horribles!?
- Après être devenu un corps céleste, pourquoi te soucierais-tu de l'opinion de mortels destinés à faire la même chose au final? Si ton statut social n'est pas haut, alors mettre fin à ta vie toi-même ne constituera aucun choc. Un autre canidé écrasé sur la route...enterré dans un jardin, oublié de tous. Une personne ayant marqué le monde sera souvenue d'elle en bien ou en mal. Mais la solution pour l'être humain de base est inatteignable. Alors pourquoi ne pas donner ta propre marque? Une marque de haine. Une marque indélébile dans les esprits de tes victimes. T'octroyant des capacités que tu pensais jusque là inaccessible. Prendre ta revanche sur le monde; et piétiner ce ciment de tes propres empreintes tâchées de sang?
- Hu---....

Avant de lui laisser le temps de répondre, l'homme au grand manteau déchiré lança quelque chose. L'homme barbu eut à peine assez de dextérité pour l'attraper. Il s'agissait d'une fiole à pipette contenant un liquide noir, ressemblant presque trait pour trait à de l'essence.

- En appelant cette ligne, tu as agréer de nous donner des informations, ainsi que la possession de libertés te concernant. Monica. Résumé, s'il te plait.
* (dans l'oreillette) - Bien sûr, Maître Lumetta.**

à l'unisson avec la voix de la soubrette; le parrain de la famille mafieuse énonça..

♪ - Pointing the gun at his face ~ ♫

- Sujet d'expérience : #1049; Traitement prévu : ZOALT11 / A-Doted Alpha. Nom et prénoms : Non-répertoriés, peu d'importance. Âge aux environs de trente; selon l'intonation de la voix et l'apparence. Situation financière inexistante. Souhait de mourir d'une mort sans douleur, et principalement de laisser sa marque sur le monde. Il ne vous reste plus qu'à signer pour démarrer le contrat, et la prise du "traitement"... des conditions supplémentaires sur quoi faire ou où l'utiliser vous seront données sur votre téléphone personnel.
- C-C'est quoi ce délire!? y'a aucun moyen que j'acc----

♪ - Theme of Faucius Lumetta A : RIP'EM UP! ~ ♫

Quand soudain... Les yeux de l'homme s'agrandirent. Ils s'agrandirent à un tel point en réalité que les vaisseaux sanguins de ses yeux se mirent à éclater uns-à-uns; lui donnant un regard si sec et terrifié qu'il n'y avait pas de mots pour le décrire. Tout son corps hurlait à l'aide; alors que le ciel semblait venir de disparaître, et que les 10 mètres qui séparaient les deux personnes n'existaient plus : le visage du parrain était en face du sien, et sa main posée sur sa tête... lorsque la pression se fit un peu plus intense.. Des centaines de milliers d'immondices se manifestèrent dans son esprit comme un flashback d'une année en une seconde. Il était trop terrifié pour hurler, alors que son regard était encré dans les iris d'or de cet homme. Son coeur battait à s'en rompre, et sa vessie ne tint guère cette attaque mentale. Jamais il n'avait eut aussi peur de sa vie... la mort elle-même aurait été plus agréable. Appuyant sur la tête de sa victime avec ses doigts; le parrain affichait une expression psychotique; sans aucun sourire; juste de grands yeux ouverts et menaçants.


Saints comme pêcheurs, tous égaux devant leurs plus horribles terreurs.

Et tout s'arrêta d'un seul coup. Sa vue était devenue blanche pendant quelques secondes, et lorsqu'elle revint, il était déjà loin devant, lui tournant le dos.

♫ ~ After seeing hell inside his mind... ~ ♪

Lui, était sur les fesses, dans sa propre flaque de neige jaune. Dans sa main droite se trouvait une feuille.. visiblement photocopiée à cause du manque de couleur. Cette feuille contenait maintenant toutes ses informations sur sa vie personnelle, plus les autres détails qu'avait mentionné cet horrifiant personnage plus tôt. Il tremblait encore comme une feuille, cette peur le hantant et l'empêchant de lire correctement. Des détails supplémentaires se trouvaient là :

" PRESCRIPTION - ZAOLT11 D. - 3 ml. (X1, non renouvelable)"

" Suite à cette proproposition honnête et acceptée en connaissance de causes; je déclare sous le nom de Zachary Geer mon appartenance à la mafia du renard de force. J'accepte également de suivre chaque ordre donné, sans question, ni doutes. "

Il était horrifié... et à raisons. Car aujourd'hui, le diable s'était habillé en être humain.

---

Il n'avait pas le choix. Cinq jours à vivre à partir de maintenant... il n'y a pas de temps à perdre. Laisser sa marque était tout ce qui importait maintenant. Exactement comme le parrain Lumetta l'avait dit : le pouvoir est tout ce qui compte. Et par le pouvoir, vient la gloire. L'homme grinça des dents alors qu'il déboucha la pipette et laissa ruisseler le liquide noir contre son globe oculaire gauche; ses cris de douleur à peine audible sortant de sa bouche; ayant la sensation que son oeil était en train de fondre. Il changeait de couleur... la sclère devint rouge, puis l'iris disparut....ça commençait.

---

♫ ~ On a happy note... ~ ♪

Revenus de leur petite séance shopping avec quelques sacs sous les bras; la fille et le garçon et le demi-garçon étaient maintenant sur l'aile droite du shopping mall qui se trouvait également sur plusieurs étages. Un bâtiment de toute beauté, aucun doute là-dessus. Spencer était plus ennuyé qu'habituellement : l'ordalie de devoir supporter ces gamines en plein achat était passible de lui faire souhaiter de mourir une bonne fois pour toutes. Il ne se rappelait plus combien de fois il avait vu une sphère quelque peu sombre dépasser d'entre les filets des culottes que portaient son partenaire avec fierté. Poussant un long soupir fatigué, Spencer s'adossa à un mur et regarda Nyx et Emily qui semblaient être devenus copains comme cochons en l'espace de quelques instants; sourires aux lèvres, BFFs en devenir.

- Haaaaan! la veste est trooop mignonne! je pourrais la porter parfois, dis!?
- Bien sûr. Mais tu me laissera m'occuper de ta coiffure; ces mèches qui partent dans tout les sens sur tes chignons me mettent mal à l'aise
- Mes cheveux sont très bien comme ils son------- HOLY FUCKING REVOLVER OCELOT'S GUN-SPINNING SKILLS !!  C'est!!...C'est!!


Emily était manifestement émerveillé par la présence de la gigantesque mascotte d'un dessin animé pour enfant plutôt populaire mais Creepy as fuck. Lâchant ses sacs par terre, il se mit à sautiller devant la statue de dix mètres, gloussant et rougissant avec plus de joie qu'un étranger qui trouve de l'eau en Éthiopie. Avec enthousiasme, il agita ses bras tel un papillusion et se tourna en même temps vers les deux autres.

- HEY HEY! Faut qu'on prenne une photo !!
- Cette mascotte est vraiment laide... je ne suis pas sûre de vouloir apparaître dessus.
- Okaaay. Speeencyyyyy?
- Je veux pas.
- PRETTY PLEAAAAASE?....
- Non.
- TANOMUUUUUUUU ~
- Arrrrgh! okay! okay! mais putain... tu sais ce qui arrive quand on prend une photo de moi. Je ne suis pas photogénique donc d'une manière ou d'une autre, quelque chose de mal se passe.
- PFFFT! Superstition ! c'est pas parce que la dernière fois que je t'ai pris en photo, j'ai eut le timing parfait pour voir un suicidaire sauter d'un immeuble et être pris en photo derrière toi une microseconde avant qu'il ne touche le sol, qu'il faut que ça arrive à tout les coups!
- Et la fois d''avant?...
- Ecoute, ce camion ne demandait qu'à te percuter. Tu l'avais cherché.
- Et l'autre?...
- ....Ecoute, ma dick-pick a un peu foiré; t'es entré dans ma chambre sans frapper; tu m'as surpris, j'ai photographié la mauvaise chose au mauvais moment okay?
- TU M'AS REPEINS LA FACE!
- COMMENT TU VOUDRAIS PASSER AU DESSUS DE MA SEULE CHANCE D'AVOIR UNE PHOTO DE TOI DE CE GENRE? je regrette pas ma décision uhhhh ♥
- Ces trucs sont vraiment arrivés!?
- Malheureusement..
- Celle d'avant, j'ai pris la photo au moment où il s'est fait écraser par un débris tombé du pont.
- Et avant celle là, c'était un nain qui débarque de nulle-part et m'éclate son marteau dans la face.
- ANYWAY! mets toi devant l'appareil! J'aimerais prendre la photo avec toi mais le bras de Nyx est bousillé alors tu vas être tout seul devant. Ah! et essaye de sourire aussi! on passe un BON moment là okay? il va rien se passer de mal alors détends-toi et donnes moi un peu d'Husbando Material pour ce soir ~
- .....Urrrgh...

C'est avec énormément de regrets que Spencer se plaça devant la statue; se tournant vers le portable d'Emily qui l'incitait à prendre une position particulière. à contre-coeur, Spencer se mis dos à la statue et laissa un petit sourire apparaître sur ses lèvres alors que sa main formait un signe de "peace".

- Le petit oiseau va sortiiiiiiiir!! ~ -------------------------------------


♫ ~ Feel the heat ~ ♪


C'était pour le moins inattendu. Une gigantesque explosion venait de surgir de la boutique juste derrière Spencer. Une silhouette sombre fut projeté de l'explosion comme un boulet de canon avant de s'écraser dans une flaque de sang, aplatis contre une rambarde. Emily n'avait pas tord : c'était un oiseau, et il était effectivement sortit....du cycle de la vie. Le trio se retourna vers la source de l'explosion, et il ne tarda pas à y en avoir plusieurs autres à diverses parties du centre commercial. Les gens se mirent à crier et courir dans tout les sens, alors que des coups de feu d'armes semi-automatiques se firent entendre, assaisonnées de nouvelles explosions et de cris autoritaires russes.

- VLADIMIR! RUSH B, CYKA BLYAT!!
- DA!!


Des dizaines et des dizaines de russes habillés en tenue stratégiques militaires... une attaque terroriste venait d'être lancée sur le centre. Et ils n'étaient certainement pas au bout de leurs surprises.

- Well.... "that" happened, huh...
Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : A la porte des enfers.
❝ POINTS : 166

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Mar 28 Juin - 16:45

It's a party of threeeee!
emi & spencer & nyx
La main de Nyx s'était finalement cicatrisée seule, un cadeau de son rang divin oui, la régénération. La lame d'Emily l'avait tout de même salement abîmé à tourner comme un imbécile dans sa chair. La demoiselle ne lui en voulait pas, enfin .. si elle pardonne mais n'oubli pas, garde toutes ses petites bêtises dans une case dans son crâne. Après tout Spencer l'avait mis en garde contre cette chose, cette personne, cet humain. Nyx avait pardonné ses affronts, et .. elle avait même décidé de l'accompagner avec Spencer racheter des sous-vêtements et autres, il était hors de question qu'il touche à ses dessous, pour rien au monde.

Spencer n'avait pas spécialement envie de venir, après tout qu'avait envie de faire cet homme là ? Hormis ronfler et être inactif ? Glandeur. Il semblait cependant très attaché d'une manière ou d'une autre à Emily, et le gardien des enfers était presque attendri par tant de gentillesse et de protection quasi paternel émanant de son colocataire. Elle ne sait pas ce qu'il s'est passés entre ses deux hommes, mais elle sait que cette chose est profonde, fraternel. Nyx en serait presque jalouse d'être fille unique désormais, tous morts les uns après les autres. Elle ne saurait donc jamais ce que c'est que de vouloir protéger son frère ou sa sœur d'un abruti voulant se suicider. Elle ne saurait donc jamais la joie qu'on peut éprouver lorsque l'enfant de votre sang vous appelle "tata". Mais soit, ils n'étaient pas là pour jouer les sentimentaux, enfin surtout Nyx, mais pour remplir une garde robe.

Son flair ne pressentait rien de bon à sortie entres "amis". Elle pouvait presque sentir une certaine tension dans l'air, peut-être la fatigue me direz-vous. C'est alors qu'Emily Spencer et Nyx sortirent d'un magasin les bras remplis de sacs de fringues à n'en plus pouvoir. Tout y était passé. De la tête aux pieds. Des barrettes aux chaussettes en passant par des gilets.   Emily était littéralement tomber amoureux d'une des vestes que le Cerbère avait acheté, pleurnichant même vouloir pouvoir la porter si elle le voulait bien. Ce à quoi évidemment elle acquiesça volontiers. C'est alors que le jeune homme s'agita plus que d'habitude à la vue d'une gigantesque mascotte en plein milieu du centre commercial. Il était pire qu'un enfant devant sa montagne de cadeau un soir de noël. « Emily s'il te plaît.. » Il était hors de question qu'elle pose à côté de cette chose atrocement laide. Mais Spencer arriva à la rescousse, légèrement forcé par Emily pour pouvoir prendre une magnifique photo, Em ne pouvant participer au vu de l'état dans lequel se trouvait actuellement son bras. Il faut dire que Nyx a plutôt une mâchoire de chien.

Emily se dandiner sur place pendant que Spencer s'installait tranquillement devant son objectif, un léger sourire complètement niais sur la face, le V de victoire à la gauche de son visage à l'aide de ses doigts. Il ne voulait pas faire cette photo souvenir, après tout ... chacune de ses photos amènent à une catastrophe. Nyx n'eut pas le temps d'exploser de rire, que c'est le magasin tout juste derrière Spencer qui prit feu en une fraction de seconde, envoyant le reste des commerçants autour valdinguer plus loin. Le bruit était si sourd que la plupart des personnes aux allentours se sont tous retrouvés à terre les mains sur les oreilles en hurlant de toute leurs forces, comme pour signaler qu'ils sont en vie, et qu'ils ont sérieusement peur de ce qu'il se déroule sous les yeux. Nyx protégea son visage dans l'explosion et eut le temps de se placer devant Emily, Spencer étant trop loin. Des mots russes volèrent dans tous les sens. « VLADIMIR! RUSH B, CYKA BLYAT!! » Saloperie de russe, toujours à tout vouloir faire sauter. « DA !! » La demoiselle s'approcha alors que Spencer pour voir si tout allait bien pour son colocataire. « Quelque chose de mal se passe à chaque fois que tu prends des photos hein.. Tout va bien au moins ? » Ce n'était pas pour jouer les mamans poules qu'elle lui demandait, elle avait très bien enregistré le sermon de la veille. Elle s'inquiétait juste, comme une amie le ferait, ou même une connaissance, de savoir si l'explosion n'avait pas eu d'impact sur sa personne. Il était tout de même juste devant le magasin ciblé lors de l'explosion. « Pourquoi faut toujours que ça pète avec eux? Peuvent pas faire ça dans les règles de l'art et pas faire chier tout le monde. » Nyx roula des yeux et vu certains de ses sacs loin derrière eux, brûlé. Elle avait sur le visage une face complètement détruite, presque anéanti de voir ses achats partir en fumé. Saloperie. Ils paieront pour ses affaires foutues en l'air. Et pour la mascotte adoré d'Emily réduit en cendre. Pauvre homme... « On se trouve en plein milieu d'une partie de call of duty.  » Ils étaient nettement plus nombreux qu'eux, et tout ce qu'ils se disaient entre eux n'était pas très clair pour la jeune criminelle, ne parlant pas un traître mot de russe, si ce n'est qu'elle connaît des insultes.

Les de Nyx étaient partout à regarder aux alentours s'ils n'étaient pas pris dans un quelconque piège ou ils seraient vraisemblablement les cibles à éliminer. « C'est toi qui a énervé ces jeunes gens, Emily ?   » Nyx avait également pu voir différentes personnes, émanaient de plusieurs explosions, comme si le centre commercial devenait réellement un lieu de guerre. Des coups de feux commencèrent alors à s'échanger entre ces mêmes personnes. Étaient-ils ensemble ? Depuis quand des alliés se tirent dessus ? Un casse à plusieurs ? Un des groupes veut le petit pactole pour lui tout seul ? Judicieux. Mais elle n'était pas sûre de tout bien comprendre. Ils n'était vraisemblablement pas tous sous le même commandement, mais pourquoi une attaque de ce genre dans un centre commercial ? A plusieurs ?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪ Aujourd'hui à 9:50

Revenir en haut Aller en bas

It's a party of threeeee! • Feat. Nyx & Spencer ~ ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville-
Partenaires

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit