.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Alors ça...
❝ POINTS : 74

MessageSujet: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Lun 13 Juin - 12:59

Hayden n’avait pas été vraiment enchanté quand on lui avait dit de surveiller quelqu’un, ou plutôt de l’empêcher de se faire tuer. La dernière fois, il avait eut affaire à monsieur-gommage, et le mec était mort. Mais il y avait un bon sac de billet à la clé et ça, ça ne se refusait pas.
Il avait juste du laisser son étude du jour en attente, le temps de s’occuper de ça, un mec particulièrement chiant qui lui racontait sa vie alors qu’il s’en foutait royal. Sa fille allait rentrer en master de géologie ? Qu’elle crève dans une faille tiens. Il sorti de sa poche une feuille où était noté un nom, et une adresse, il fallait qu’il donne ça à son informatrice, même si l’adresse était à l’autre bout de l’océan. Pendant ce temps là, le mec racontait ses dernières vacances en Suède.

Ça n’avait pas duré extrêmement longtemps, mais c’était vraiment interminable aux yeux d’Hayden, dommage que lui ne devait mourir. Puis des coups de feu qui avaient failli atteindre leurs cibles. On passe aux choses sérieuses.
Seulement, Hayden pouvait éviter les balles, mais ce n’était pas le vas de tout le monde.

« Hey casses-toi au lieu de rester là à bailler aux corneilles, sinon je m’occupe moi-même de ton cas. »

Le gars le regarda comme un abruti et parti se cacher. Bon, let’s go.


Dernière édition par Hayden Smith le Lun 6 Mar - 11:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : HQ de la SAD
❝ POINTS : 241

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Lun 20 Juin - 22:23



Cohabitation


Feat Hayden Smith

Je regarde le serveur déposer la tasse de café que j’avais commandé quelques minutes plus tôt devant moi avant de se retirer.

Cette journée ressemble à toutes les autres. Ni bonne, ni mauvaise. Juste comme les autres. D’ici quelques dizaine de minute je devrai me mettre sur les traces de l’agent DD afin de rédiger un rapport sur son efficacité en mission.

Je porte la tasse jusqu’à mes lèvres afin de boire mon café pendant qu’il est bien chaud, sans sucre.

Cet agent n’a rien fait en particulier mais le service des affaires internes de la SAD manque cruellement de personnel. Je m’occupe donc régulièrement d’agent sans réel passif pouvant jeter des doutes sur leur apport à l’agence. L’agent DD a pour mission d’enquêter sur diverse petite organisation criminelles afin de déterminer si oui ou non elles tentent d’utiliser des dotés afin de croitre. Son travail nous permet ainsi d’enrayer la progression de diverses petites organisation qui peuvent nuire à la sécurité de nos concitoyens.

Le contenu de la tasse diminue à vue d’oeil, le liquide noir disparait rapidement. Un carburant des plus utiles.

Son travail a servit à arrêter et mettre hors d’état de nuire différent doté dont les compétences représentaient un risque non négligeable. Je ne pense pas devoir faire de remarque trop négative dans mon rapport, mais l’on ne sait jamais n’est-ce pas ?

Je me lève, sort de mon porte-feuille de quoi payer le café ainsi qu’un léger pourboire afin de récompenser le service des plus décent avant de vérifier l’heure sur ma montre.

Il est l’heure, tout simplement, nul besoin de plus de précision. Je me retrouve au lieu convenu quelques jours plus tôt avec l’agent DD afin de ne pas perdre du temps à le repérer sur le terrain. Seulement lorsque j’arrive au lieu dit personne ne m’attends. Je me trouve dans une cage d’escalier plutôt étroite, il n’y a aucun endroit ou se cacher. Manquer de ponctualité est assez désagréable. Un coup de feu retentit, suivit de plusieurs autres. La scène semble se dérouler à l’étage pour tant je n’ai vu personne emprunter la cage d’escalier ou bien l’ascenseur.

Une porte de service au bout du couloir attire mon attention. A travers la vitre quadrillé une lumière grésille.

Quelques pas suffisent pour que je puisse regarder à travers la vitre et découvrir le cadavre de l’agent DD baignant dans son propre sang. Au moins cela explique son retard. Je sort rapidement mon carnet, l’ouvre à la page dédié à l’agent DD et griffonne quelques notes dessus. Une fois cela fait, je pousse un léger soupire avant de me diriger vers l’étage. Je sais que cela sort de mes attributions mais je dois au moins identifier son ou ses meurtriers.

Je vérifie rapidement la présence de mes armes de service sur le chemin, les deux sont belles et bien présentes.

J’arrive à l’étage ou les coups de feu ont été tirés, devant moi se trouve une porte criblées de trou. Au moins je sais que la cible des tirs se trouve derrière cette porte sans pour autant savoir avec certitude la raison pour laquelle un tel règlement de compte se déroule dans le quartier Vegga. Je sors mon téléphone, compose rapidement le 911 afin de mettre au courant les secours de la situation.

« Allo ? Ici Mr. Johnes. Des coups des feu ont été tirés au numéro… »

Le cliquetis d’une arme que l’on met en joue résonne derrière moi. La voix qui s’adresse à moi m’ordonne de lâcher mon téléphone alors que la voix surprise de la femme dans son bureau se fait légèrement entendre à travers l’appareil. J’obtempère, ne sachant toujours pas combien de personnes se trouvent dans mon dos. Soudainement la porte en pitoyable état s’ouvre devant moi et je profite de la surprise des criminels pour me précipiter dans l’ouverture de la porte et la fermer derrière moi. J’ai, sans m’en rendre compte, envoyé au sol quelqu’un qui projetait certainement de sortir de cette pièce.

« Excusez moi du dérangement. »

La pièce qui se trouve devant moi semble bien vide, les seuls détails remarquables sont les trous dans le mur là ou les balles sont venues se loger après avoir traversé la porte, un homme terrorisé et cet autre individu que j’ai renversé.

« Est-ce que l’un de vous aurais un téléphone afin d’appeler les secours ? »

L’homme tremblotant commence à sortir un appareil de sa poche, bien, à défaut de savoir gérer la situation il coopère. Si l’on arrive à passer assez rapidement ce coup de fil le temps serait compté pour ces criminels pour faire leur sales affaires. Je me demande pourquoi ils restent sur le pas de la porte pour le moment d’ailleurs, pourquoi attendre ?

« Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ces gens en ont après vous ? »

A ce moment précis la porte commence à craquer, ils doivent penser que l’on a verrouillé la porte sans même prendre le temps de vérifier. Encore quelques coup et le panneau de bois cédera. Affronter un groupe d’homme armé dans un terrain aussi étroit n’est pas une bonne idée. Je sors mon arme de service de son holster avant de pousser l’homme terrifié derrière un canapé afin qu’il soit à couvert, l’autre semblait vivre la situation dans un calme bien plus grand.

« Avez vous des réponses à me donner ou une assurance de vous en sortir vivant ? »

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Alors ça...
❝ POINTS : 74

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Mer 22 Juin - 16:41

Quoi ? C’était quoi ce mec qui venait à l’improviste dans la fête ? Il n’était pas avec les mecs dehors, ça c’était sûr, mais cela ne voulait pas dire qu’il était du côté d’Hayden, ou du mec qu’il était censé protéger.

« Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ces gens en ont après vous ? »

Hayden ne prit pas en compte la question, ne serait-ce que pour pas s’attirer un peu plus d’emmerdes que ça. La porte s’ouvrit, ou plutôt tomba, l’improviste sorti une arme. Génial mon gars, déjà t’es pas un civil lambda et tu sais te battre.

« Avez vous des réponses à me donner ou une assurance de vous en sortir vivant ? »

Hayden souria.

« Pour toi je sais pas, mais moi ça roule. »

Hors de question d’aider ce mec, il s’était invité ici, il n’avait qu’à en subir les conséquences. Seul problème, c’étaient les mecs qui en avaient après son client, mais avec sa vitesse, il pouvait facilement les esquiver, mais ils étaient mieux morts, et il avait besoin d’une arme à feu.
Il fonça en direction de la sortie se faisant du même coup un couloir parfait pour passer avant de se retrouver à découvert en dehors de la pièce. Heureusement certains étaient restés occuper avec l’autre, d’autres occuper à se relever. Il devait surveiller les balles sur plusieurs fronts, si une seule l’atteignait, il était dans la merde, déjà qu’il n’avait qu’un seul bras, vue que l’autre était encore bien entaillé par l’androgyne de l’autre fois.

Il visa le cou d’un des mecs, à une vitesse suffisante, l’œil ne pouvait pas percevoir la cible. Manque de chances, il avait dût éviter une balle pile au moment où il allait frapper. Ils étaient trop. Pour les éliminer discrètement, c’était cuit, puis il avait ce mec là.

« Hey t’as pas une arme pour moi ? Ils veulent pas prêter ces cons ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : HQ de la SAD
❝ POINTS : 241

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Jeu 25 Aoû - 15:20



Cohabitation


Feat Hayden Smith

Certes le second individu participe à cette scène sans soucis, mais cela ne veut pas dire qu’il est coopératif. Pourtant nous sommes tout deux dans une situation peu engageante, il aurait certainement plus à gagner à travailler de paire avec ses compagnons de fortunes. Je le vois s’élancer à une vitesse hors du commun en direction des criminels qui nous cernent, ouvrant la porte, notre seule sécurité, par la même occasion. Un doté. C’est une information importante, l’individu est capable de se déplacer à une vitesse surhumaine qui visiblement le place hors de danger des balles et autres menaces physique humaine. Du moins du niveau de criminel de rue.

Cependant ce n’est pas pour ça qu’il s’avère efficace. Il revient bredouille. Visiblement mécontent de la situation et quémande une arme afin de pouvoir se défendre. Il n’a que peu de base en diplomatie pour venir demander de l’aide après avoir été si condescendant envers moi. De plus, il n’a pas de chance mais je ne suis autorisé qu’à porter une seule arme à feu dans le cadre de mon travail.

« Non. »

Nous n’avons que peu de chance de réussir à passer en force face à cette attroupement et bientôt ils passeront à une véritable offensive. Nous devons donc trouver une alternative. Je me retourne vers l’unique fenêtre de l’appartement en espérant y trouver une échelle ou une échappatoire quelconque mais il n’y a rien. Nous nous trouvons dans le quartier Vegga, les habitants de ce quartier ne ressentent pas la nécessité d’avoir ce genre d’installation « archaïque ».

« Il nous suffit de tenir le temps que la police arrive sur les lieux. Vu que nous sommes dans un quartier central cela ne devrait pas prendre plus d’une dizaine de minutes. »

A ce même moment une balle traverse la porte, suivie d’une autres, et ainsi de suite. Nous n’avons pas vraiment dix minutes à perdre. Je me place aux côté de l’homme paniqué derrière le canapé afin d’être moi-même a couvert et pointe mon arme en direction de la porte. J’attends ce moment fatidique ou elle s’ouvrira en trombe et ou le chaos régnera dans la pièce.

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Alors ça...
❝ POINTS : 74

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Lun 12 Sep - 13:15

« Il nous suffit de tenir le temps que la police arrive sur les lieux. Vu que nous sommes dans un quartier central cela ne devrait pas prendre plus d’une dizaine de minutes. »

Hayden n’eut pas le temps de répondre, les balles fusaient à travers la pièce. Ce n’était qu’une question de secondes, et à ce moment précis, Hayden avait un autre objectif : se barrer d’ici avant l’arrivée des flics.
Il n’avait toujours pas vraiment le moyen de se défendre, contrairement à l’intrus qui se cacha derrière le canapé rejoindre son client qui allait vraiment faire une crise cardiaque si tout cela montait encore d’un cran.

« Je n’ai aucunement l’intention d’attendre l’arrivée des flics. »

Il s’était caché lui-même hors de portée des balles mais un jour ou l’autre, il faudrait y faire face, genre maintenant, en fait. Moins d’une dizaine d‘individus entra dans la pièce, armes en avant, avant de se rendre compte qu’il n’avait l’air d’y avoir personne. Bien cachés derrière le canapé, aussi silencieux que possible, l’intrus et le client allaient être très vite trouvé mais pour ça, il fallait juste qu’il traverse la pièce. Hayden avait eut le temps de se trouver un point stratégique.
Il s’avança vers le mec le plus proche et en un éclair lui trancha la gorge, les autres pointèrent leurs armes vers lui mais leur cible avait déjà changé de position et il avait une arme à feu à présent. Hayden avait juste rejoint les autres derrière le canapé, évidemment, sortir de la pièce était un peu compromis maintenant que les autres bouchaient l’entrée. Il était impossible de sortir par la fenêtre sans risquer de finir aux urgences. Il chuchota presque à l’oreille du type aux cheveux blancs.

« Bon on en descend le plus possible. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : HQ de la SAD
❝ POINTS : 241

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Ven 14 Oct - 10:05



Cohabitation


Feat Hayden Smith

Descendre le plus vite possible ? Certes il est vrai que l’option « attendre l’arrivée des forces de l’ordre » est compromise par l’empressement des criminels qui envahissent la pièce mais… Non, en effet, peut-être est-ce notre seule option de sortie. D’autant plus que le don de cet homme semble être efficace et bien controlé, le tout couplé à un sang froids plutôt intriguant au vu de son allure et de la situation.

Mon regard se pose sur le second individu, celui qui est terrorisé dans une position proche de la position foetale. Je lui met une petite tape sur l’épaule dans l’espoir d’attirer son attention afin de lui faire comprendre que nous allons bouger. Une fois certain que le message est passé je me retourne vers l’inconnu désormais armé et lui fait signe que je suis prêt. Dans un mouvement plus ou moins synchronisé nous quittons le couvert du canapé afin d’ouvrir le feu sur les envahisseurs.

Je ne peux me concentrer sur mes tirs et suivre du regard le doté. L’objectif est de dégager la voie afin de pouvoir s’engouffrer dans les escaliers. Plus nous serons proche de l’entrée du bâtiment plus nous faciliteront le travail des forces de l’ordre. Les balles commencent à fuser, mes tirs sont rapide et peu précis dans l’espoir d’effrayer ces hommes. D’autant plus que dans un lieu aussi restreint que celui ci et avec un grand nombre de cible, j’ai peu de chance de rater tous mes tirs, même sans viser.

J’entends un cri de douleur retentir sans savoir si c’est de mon fait ou de celui de mon compagnon de fortune. Soulevant l’homme terrorisé par le col j’ouvre le feu afin d’ouvrir la voie tout en m’approchant du plus proche des assaillants. Une balle mord mon bras mais je serre les dents pour ne pas y prêter attention et donne un violent coup de crosse dans le nez du malfrat. Celui ci s’écroule sur le sol, sonné et le cartilage brisé. A force d’effort dans un vacarme sans nom nous parvenons à ouvrir un chemin pour le homme terrifié à qui j’hurle de s’engouffrer dans la cage d’escalier.

L’agitation redouble dans les rangs des criminels, je fais mon possible pour ignorer ma blessure jusqu’au retour du calme et passe à mon tour le cadre de la porte, abattant un homme d’un tir dans le torse. Il est malheureux de penser que pour garder un minimum de discretion je sois obligé de restreindre mes dégâts, je ne tiens à cause de trouble à l’organisation.

Restant à couvert derrière les débris de porte j’attends uniquement que mon compagnon d’infortune nous rejoigne pour m’engouffrer à mon tour dans la cage d’escalier et les dévaliser quatre par quatre.

HRP:
 

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Alors ça...
❝ POINTS : 74

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Mar 25 Oct - 11:51

Bon, il a au moins la décence de se rendre compte qu’il fallait un peu bouger de là si ils voulaient vivre. Il emmène l’autre boulet avec eux, s’il n’y avait pas fric à la clef, il l’aurait sagement laissé crever ici.

A deux, ils arrivaient finalement à se faire un chemin. Hayden ne faisait pas vraiment de détail et descendait le premier ennemi qui entrait dans son champ de vision. Il s’aperçoit que le 3e gars, prend un flingue a son tour mais est aussi efficace qu’un manchot essayant de voler. Il soupire, il avait au moins l’honneur d’essayer de se rendre utile, peut-être qu’il arriverait à remonter un peu plus haut de son estime.
Il ne suit que du coin de l’œil le type aux cheveux blancs, voir si il s’en sort mais il lui faisait confiance, il avait vraiment l’air de savoir ce qu’il faisait.

Ils arrivent enfin dans la cage d’escalier, le boulet y était déjà, se demandant si il devait s’enfuir maintenant ou s’évanouir, l’autre a descendu le traînard qui y était. Il restait plus qu’à descendre les escaliers tranquille, en sachant qu’il y aurait sûrement 2 ou 3 vigiles à l’entrée des bâtiments qui attendaient de se prendre une balle dans le dos.
Hayden arrivent dehors, voit effectivement des hommes dehors, sans trop savoir s’ils n’étaient pas là a cause des coups de feux plutôt qu’à surveiller l’entrée. Pour la première option, il était certains que les flics allaient pas tarder à entrer dans la partie.

« Bon écoute mec, à toi l’honneur je te rejoint dans deux secondes. »

Juste le temps de voir à qui ils avaient affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : HQ de la SAD
❝ POINTS : 241

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Jeu 15 Déc - 18:06



Cohabitation


Feat Hayden Smith

Tout s’est accéléré et il faut dire que cet homme, non pas celui qui est terrifié, gère particulièrement bien son stress dans cette situation ou se prendre un balle dans la nuque n’est pas une option à écarter. Il me faudra me renseigner sur son dossier plus tard, après tout il s’agit d’un doté, il doit forcément avoir un dossier quelque part. Il finit par nous rejoindre et je commence à descendre les escaliers que l’autre victime peine à enchainer.

Première bonne nouvelle avec son arrivée, alors que je tentait de mettre l’incapable en sécurité il semblerait que « lui » se soit occupé de nos agresseurs. Nous n’avons donc plus de raison de craindre une quelconque menace derrière nous pendant que nous descendrons cette cage d’escalier. Certes j’aurai préféré ne pas provoquer autant de mort et laisser les forces de l’ordre arrêter ces malfrats mais il est trop tard maintenant.

Deuxième bonne nouvelle, nous pouvons donc rester sur notre position, attendre l’arrivée des forces de l’ordre et partir tranquillement après avoir remis cette victime en lieu sur et nos témoignages.

Cependant cela ne semble pas dans les plans de mon « compagnon » qui désire descendre et forcer le passage à travers les derniers membres criminels qui gardent l’entrée. Certainement pour faciliter la discrétion de leur camarade désormais décédés.

« Je doute que cela soit très sage. Nous pouvons simplement attendre la police désormais grâce à votre « nettoyage ». Dans le pire des cas nous pourrons forcer le passage s’ils rencontrent des difficultés en prenant à revers les criminels. »

Je jette un regard à l’homme tremblant et je doute de mes paroles. Peut-être que le sortir le plus vite possible de ce milieu stressant serait une meilleure idée. Quelques secondes se passent avant que je ne pousse un soupir.

« Très bien. »

Je commence donc à descendre les marches, régulièrement dans un premier temps puis de plus en plus discrètement alors que l’on se rapproche du rez de chaussé. Mon arme de poing bien en main je termine ma descente dans le couloir principal donnant sur la rue. Deux hommes sont sur le pas de la porte. Leur arme dans le dos afin de ne pas effrayer le passant lambda. Je m’interroge quelques instant sur la manière de les neutraliser de la manière la plus discrète possible mais une sirène de police résonne au coin de la rue au même instant.

Alerté par la police les deux malfrat se mettent instantanément sur leur garde, prenant bien en main leurs armes mais ne pensant pas à se retourner. Ils sont certainement loyal à leur groupe et se disent que leurs compagnons ne peuvent pas avoir été mis en échec. Tout de même cela est étrange. Je suis passé par cette même porte quelques minutes plus tôt afin de pénétrer dans le bâtiment.

Un regard à leur pieds et je découvrent des canettes de soda. Très professionnel, mais je suppose que l’on ne peut pas en attendre trop de criminel.

Prenant les devants, je m’avance doucement dans leur direction alors qu’ils commencent à mettre en joue la voiture de police. Profitant de l’effet de surprise je commence par donner un violent coup de pieds dans le flanc du premier homme qui s’écroule, incapable de respirer pendant un instant. J’enchaine sans attendre en attrapant la nuque du second qui commence à me viser. De l’autre main je dévie son bras avant de venir écraser son visage sur mon genou.

Sonné il ne résiste pas lorsque je le désarme alors qu’il tombe. Un rapide coup de pieds sur le glock du premier et la menace de ma propre arme le convainc de rester au sol. Voilà une affaire efficacement réglée et sans mort.

HRP:
 

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Alors ça...
❝ POINTS : 74

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Ven 30 Déc - 16:12

Ils avaient réussi à sortir sans encombres, enfin sans trop de problèmes. Seulement voilà, ils avaient mis trop de temps et les flics étaient arrivés entre temps. Gardes au sol, sans possibilité de se tirer, son client était tiré d'affaires. Son acolyte d'une fois devait pas avoir trop de problèmes, non le problème c'était Hayden lui-même.

Cependant il s'avança calmement, en faisant tourné le flingue avec l'anse comme s'il s'agissait d'un simple jouet et salua les policiers tout aussi calmement. Il jouait avec sa propre vie presque, sachant très bien qu'il était recherché.

« A part ces deux gusses, il n'y a plus vraiment personne, navré d'avoir été plus rapide que vous. »

Les policiers échangèrent des mots entre eux.

« Par contre, je suis navré de devoir vous quitter, j'aurais aimé parler un peu plus, faire connaissance tout ça mais bon, une autre fois. »

Il adressa un signe de tête au mec aux cheveux blancs avant de lui lancer le flingue qu'il tenait. L'instant d'après il commença à s'éclipser, tout aussi normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : HQ de la SAD
❝ POINTS : 241

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ] Dim 1 Jan - 15:42



Cohabitation


Feat Hayden Smith

Le suite s’enchaine assez facilement. La police encadre le bâtiment. Les criminels inconscient sont menottés et une ambulance est appelé pour évacuer les corps et procéder à l’autopsie si besoin est. Je reste immobile afin de jouer mon rôle de civil, sachant pertinemment qu’il me faudra utiliser d’une manière ou d’une autre les pouvoirs de la SAD pour couvrir mon identité ainsi que celle de l’agent décédé dans l’immeuble.

Je vois ce compagnon d’infortune partir. J’hésite. Devrai-je le rattraper ? L’interroger sur son identité ? Son activité ? Je fini par écarter cette idée de mon esprit. Ce n’est pas mon travail. J’ai déjà suffisamment dévié de mes affectations aujourd’hui. Je ferai mon rapport et laisserai la tache de surveiller cet individu aux agents compétents.

Je lui fait donc un signe de tête lorsqu’il commence à partir. Si les forces de l’ordres ne jugent pas nécessaires de le retenir, je n’ai rien à y redire. Je réponds donc ensuite à des questions sur les évènements, les agresseurs, les deux personnes qui m’accompagnaient, etc. J’utilise finalement l’aide de l’agence en appelant directement le service attaché aux couvertures officielles. Je me fond donc dans la masse, mon nom sera bien vite oublié, ou effacé dans le pire des cas.

Il en est de même pour l’agent décédé. Une histoire sera monté autour de sa mort afin de mettre sa famille au courant. Quand à celui qui n’arrivait pas à se défendre tout du long il est emmené lui aussi par la police pour subir un interrogatoire plus poussé. Il semblerait qu’il ait trempé dans quelques affaires louches. Peut-être que l’autre homme lui aussi n’était pas très recommandable. SI c’est le cas je suppose que j’entendrai de nouveau parler de lui dans certains rapports.

hrp:
 

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ]

Revenir en haut Aller en bas

Quand t'es obligé de coopérer avec un ennemis [PV Han ][terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le quartier Vegga-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com