AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

The short knife of a short life • Solo [-18 obviously] [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
Invité

MessageSujet: The short knife of a short life • Solo [-18 obviously] [U.C] Ven 8 Juil - 17:36







La vie est tellement courte, mais parfois celle de personnes non-aimées par les cieux finis la sienne bien plus tôt que les autres. On dit que ces personnes sont nées sous une mauvaise étoile, une "Lesser Star"... privés de chances, ou d'apparence attirante, privilèges... l'humain n'est pas égal; ne l'a jamais été, et ne le sera jamais.


Si le blond à la peau mate a bien un skill particulier : c'est de tomber sur les mauvaises personnes au mauvais moment, et de bien sûr répondre du tac-à-tac lorsque les choses ne vont pas dans son sens. Sourire de requin bien en vue; et l'énergie noirâtre qui commençait à s'accumuler autour de lui, comme des sortes de flammes tribales accompagnées d'éclairs sombres. Il leva doucement sa main gauche et matérialisa un sabre de néant dans la paume de celle-ci, l'attrapant et la faisant tournoyer un moment; avant de brusquement lancer un coup dans le vide; avec plus de vitesse que les yeux des héros mineurs en face pouvaient le voir. Un son mécanique, ou tout cas qui imitait très bien le son des chaînes d'une tronçonneuse ; se fit entendre. C'est avec une certaine angoisse que les héros professionnels (pourtant si bas dans le classement) étaient perturbés par cette arme qui violait littéralement les lois de la fabrication d'épées nippones. Noire, rouge; les couleurs des ténèbres. Emily se décala sur le côté, levant son autre main; leur adressant un signe de "Come On!"

Mais il n'était pas stupide. Bien qu'il venait déjà d'en couper deux en morceaux; il savait que chacune de ces personnes étaient un héros pour une raison. Cela dit, "Héros" et "Joker" sont deux trucs différents. SI les jojos peuvent avoir une grosse tebi dès le début, n'importe qui peut être appelé "héros"! Mais bien sûr... ceux-là qui tentaient d'assassiner la personne qu'ils ont par X miracles reconnu sous l'identité de L'étoile inférieure; n'avaient pas l'intention de prendre le thé avec lui. Emily gloussa gentiment, alors que le premier des cinq hommes s'élança. Se battre dans une ruelle limiterait sûrement les mouvements de ses adversaires... mais clairement pas les siens. C'est dans les espaces les plus confinés qu'Emily est le plus dangereux. Le premier, habillé en une sorte de mascotte de lapin aux yeux exorbités; fit sortir de ses doigts d'énormes têtes de lapins monstrueux qui s'allongèrent et se mirent à dévorer le mur à la gauche de l'androgyne; courbant l'attaque pour au minimum frapper l'androgyne avec le cou de la créature. Un pouvoir assez original, mais bien trop similaire au sien en terme d'utilisation pour qu'il ne soit surpris par cette attaque. Un sourire psychotique aux lèvres; c'est tel un Little Mac que l'utilisateur d'Emptiness Voracity se baissa pour esquiver l'attaque; dévorant l'air derrière ses pas pour se rendre plus rapide en se "propulsant" ; gagnant de la vitesse et esquivant les morsures des prochaines têtes de lapin que le héros semblait lancer en paniquant. C'était futil. Héros ou non, il n'avait clairement pas le niveau ni le talent pour se battre contre l'effaceur. Emily pivota sur lui-même pour passer entre deux autres têtes de lapin monstres qui cette fois étaient des projectiles. Lorsque la troisième arriva entre les deux, ses options étaient limitées... alors au lieu de sauter, il pris la décision de tout simplement... passer au travers! Forçant sur la pointure de ses pieds; et une mâchoire noire et rouge apparaissant derrière son talon; avant d'exploser en produisant un son bestiale; Emily parcouru les cinq mètres qui les séparaient en moins d'une seconde. Quoi, il y avait un lapin entre eux durant le mouvement? Eh bien, plus maintenant : Emily se trouvait à un mètre de son adversaire; alors que la tête et le cou découpés en deux de l'invocation voltigeait dans les airs comme un dragon de carnaval chinois qu'on aurait lancé dans une scie circulaire. Le "VRRRUNNNNNNN!!" du Katanasaw d'Emily se faisait de plus en plus bruyant, alors qu'il était déjà en parfaite position pour découper son ennemi. Et si ses réflexes et ses capacités en combat contre des abrutis était top-notch... son temps de réaction avait encore un peu de travail à faire. Et il réalisa ça, alors qu'à mi-chemin de décapiter sa victime avec le coupe-pain le plus efficace de la planète... sa lame dévia légèrement. Ou plutôt, complètement de sa cible. Evidemment, il serait stupide qu'un don soit capable de stopper quelque chose qui n'est même pas matériel; mais le partenaire du héros sembla avoir eut un très bon jugement en décidant d'applatir le bras d'Emily à l'aide d'un énorme coup de maillet dans le coude. C'était tellement soudain... il ne l'avait même pas vu venir, ce coup là. Ou plutôt..la présence du type était tellement loin à ce moment, et d'un seul coup il se trouvait proche de sa cible. Emily était sous le choc; alors que l'os de son coude se faisait réduire en morceaux sous le simple contact de la masse de fer tirée tout droit d'un jeu vidéo de médiéval-fantasy japonais. Ses yeux s'agrandirent et des larmes apparurent aux coincs de ses joues, alors qu'il fascillait sur le côté; ses dents de requin serrées les unes aux autres comme un piège à ours ayant solidement attrapé sa cible. Mais il ne tomba pas au sol; bien que son épée ai lâché sa main - qui ne semblait plus avoir aucune réaction - et se mis à pendouiller sur son corps en touchant le sol, l'épée reliée à sa ceinture. Il ne tomba cependant pas. Habitué à la douleur (bien que non insensible) il se mordit la lèvre inférieure aussi fort qu'il pu, et repris sa balance en encrant son pied dans le sol au dernier moment. Son cerveau était en bouillie par le simple fait d'avoir signalé cette douleur aussi soudaine qu'atrocement douloureuse. Le bras droit d'Emily était retourné dans un sens bizarre et désarticulé. Il n'était définitivement pas content du retournement de situation; mais compris aussi qu'il ferait mieux de ne pas trop s'approcher pour l'instant. Il poussa un grognement de chihuaha et se jeta en arrière; rattrapant sa lame-tronçonneuse au vol.

- Merci; Iron Hammah.
- Ne le mentionne pas. Celui-là.... c'est..
- Oui, celui qui a tué ton partenaire.
- Cette crapule... !

Emily semblait avoir oublié la douleur pour un petit moment, alors qu'il doublait la taille de la lame du katanasaw comme le ferait le produit qu'essaye de vous vendre cette pub douteuse; ayant apparemment été 100% scientifiquement prouvée. Il avait l'air désintéressé maintenant. La douleur avait été suffisamment forte et soudaine pour qu'Emily oublie de jouer le personnage d'Emily Ashford, fortement inspiré du criminel Psychobadass. Alors il était de retour à "son" expression. Les yeux mi-clos, aucun sourire sur les lèvres, mais aucune grimace non-plus. Il semblait simplement blasé, vide à l'intérieur. Dans un élan de colère, l'homme au masque de lapin changea ses deux mains en têtes de lapin-garous voraces et particulièrement imposants; qui ouvraient et fermaient leur bouche avec plus de vitesse qu'une moissonneuse batteuse. Celui au maillet restait cette fois derrière lui. Les autres n'avaient pas encore fait de mouvements; probablement préféraient-ils ne pas mêler leurs coups dans une si petite ruelle. Du sang coulant de la plaie d'Emily; celui-ci allait devoir changer de main pour "jouer"... mais il n'avait plus vraiment l'intention de jouer très longtemps. La douleur était complètement démente, et il commençait à ressentir toutes sortes de symptômes provoquées par elle:  vertiges, tremblements, excès d'adrénaline. Il repris dans son autre main le Katana. Bien qu'il était ambidextre, il était meilleur avec son épée dans sa main droite plutôt que la gauche. Bah, on va pas se plaindre. Emily fit un pas en avant, lentement cette fois, quand la voix de l'homme au masque se fit entendre à nouveau. Une voix torturée, pleine d'émotion.... une haine qui semblait avoir pour racines de cet immense arbre, Lesser Star.

- Tu as tué celui qui était le plus cher à mes yeux! mon meilleur ami!!
- J'ai tué beaucoup de "meilleurs amis". Tu peux préciser?
- Urghg...!! Le Téléporteur de miroirs; Glass Joe!!
- Hmmm..... uh
- Tu ne te rappelle même pas de lui!? JE VAIS---
- Rabbi! Contrôles-toi! il ne faut pas perdre son sang froid! ce gamin est un serial killer!

Emily était profondément plongé dans ses pensées, tentant de se souvenir. ça allait être quand même difficile... entre ceux qu'il avait fait disparaître au centre de redressement; ceux qu'il avait affronté lorsqu'il était encore à la rue; puis ceux dans les gangs, et finalement ceux que lui et Spencer ont bousillés (qui peuvent se compter par plusieurs dizaines, voir plus)... ça faisait une assez grande liste. Mais bizarrement, ce nom commençait à lui dire quelque chose. ça faisait travailler ses méninges, et du coup, il ne se concentrait plus sur son combat. Glass Joe....Glass Joe..... Joeeee...... Les yeux baissés vers le sol et une hanche sur le côté; son bras mort pendouillant comme un spaghetti de l'autre côté de son épaule. Il était tellement plongé dans ses pensées qu'il ne remarqua pas son ennemi s'approcher suffisamment pour être a portée d'attaque avant d'avoir enfin réalisé de qui il parlait. Et c'était une scène pour le moins terrifiante : une tête géante de lapin monstrueux, dont la bouche était si grande qu'elle aurait pu gober Emily tout entier. 10 paires de machoires acérées... un vrai monstre. Un héros aveuglé par son désir de vengeance....

- Oh, Lui!


....mais qui avait mal choisi son adversaire. Les yeux mauves de d'Emily Ashford, "The Eraser" comme l'appellent affectueusement ceux qui le craignent... était rivé sur la direction de l'attaque. Et en moins de temps qu'il en faudrait pour battre des cils; l'énergie noire explosa dans un tas de formes; prenant ensuite la forme d'un Arm-Canon gigantesque qui entra dans la gueule de la créature au moment où celle-ci tenta de l'avaler tout cru; le bout du canon pénétrant le coin de sa gorge et l’empala presque dans les airs. Emily pouvait soulever ce gros-lapin monstre comme s'il ne pesait rien de plus qu'une plume. L'énorme canon d'environs six mètres de longueur, maintenait la créature en place; ne la laissant pas s'échapper : seul le bout du canon avait été solide, pour que les dents de la créature se plantent à l'intérieur et ne l'empêchent de s'en aller. Ses partenaires commencèrent à paniquer : L'homme au marteau avança en avant , mais s'arrêta quasi-immédiatement : Le lapin-monstre était tellement gros qu'il était impossible de passer à côté. Ils ne pouvaient pas non-plus tenter un bank-shot, car le moindre mouvement suspect pourrait faire presser la gâchette à ce psychopathe aux cheveux blonds. l'homme en armure d'or fit tomber son énorme marteau au sol; celui-ci créant un petit cratère dans le goudron. Il devait passer par des moyens désespérés et sauver la vie de son collègue héroïque, tel il lui a été appris dans ses plus jeunes jours. Emily leva les yeux vers le lapin qui semblait souffrir en gigotant partout; sa langue commençant à se faire effacer au même titre que ses dents inférieure. Aucune expression sur le visage du cosplayer; Il se contentait de regarder droit dans les yeux de la bête, et répondit à sa question sur une voix calme, basse, et sombre. Sa voix dans son état "normal"... lorsqu’il n'imite personne.

- Le français, hein? Toujours sa baguette à la main, polo, bois du café; une tonne de photos de lui devant l'Arc de Triomphe dans son smartphone... Oui, je me rappelle de lui. Quel pouvoir minable; fuir et attaquer par derrière... J'ai entendu dire qu'ils ont passé quelques semaines à chercher son corps, mais aucun résultat.
- Qu-Qu'est-ce que tu lui as fait!?
- ....Eh bah, je l'ai donné à manger à Utsuro-chan. Evident, non?...
- H-ein?...
- Time to eat.

Les réactions des héros furent désespérées, alors que l'homme en armure tirait sur les pattes arrière de la créature pour essayer de la faire se dé-coincer de cette énorme arme à feu noire et rouge. Emily s'en fichait... il leur laissait trois secondes pour se débattre, juste le temps d'instaurer le sentiment d'espoir dans leurs esprits... jusqu'à ce qu'une lumière n'illumine la ruelle; un bruyant son de tonnerre s'abattant, et une colonne noirâtre accompagnée d'éclairs déments ne se mette à percer le ciel. Le coup avait été violent... et n'épargna aucun des deux fautifs. Si puissant en réalité que le sol sous Emily avait été complètement défoncé par le tir de néant. Il ne restait du corps que du lapin un bassin ensanglanté qui tomba stupidement sur le sol dans un son grotesque, puis fut recouvert par le son à la métallique et organique du chevalier qui était dans la même condition; bien qu'il ne manquait que ses épaules et sa tête à l'appel. Instant Kill, personne ne survivrait à un tir du Voracity Canon si proche, peu importe qui. Les trois autres héros... il y avait une raison pour laquelle ils n'avaient pas agis. Ce n'était pas qu'ils attendaient le moment opportun pour se battre; aussi intimidants qu'ils aient l'air. Mais plutôt qu'ils ne s'agissait pas de Héros officiellement reconnus.... des mercenaires payés pour l'occasion. Ils tremblaient dans leurs chaussettes; l'un avait même été incapable de retenir son petit déjeuner à l'intérieur de son estomac, en s'écroulant au sol. Emily fit alors disparaître le canon; dévoilant les effets négatifs que Emptiness Voracity avait sur son corps : la partie inférieure de son bras, ainsi que toute sa main, était maintenant complètement dénuée de peau. Il sembla alors qu'en marchant dans le sang de ses ennemis; Emily repris le goût de jouer un rôle. Fouillant dans sa mémoire, analysant les comportements de chaque personne qu'il a connu jusqu'ici... il parvint à en trouver une plutôt ironique à cette situation. De sa main blessée, il redressa quelques mèches de sa franche, les mettant en position très.... filfille à papa. Alors qu'il fermas les yeux, puis les rouvrit.. son expression était désormais totalement différente. Bien que toujours si féminine qu'on ne pourrait pas dire qu'il s'agit d'un homme du premier coup; c'était bien cette fois un homme qu'Emily tentait de personnifier. Et ce n'était pas vraiment un homme parmi les hommes, mais plutôt une crevette dépressive parmi les français... Par on ne sait quelle magie, Emily semblait avoir des iris plus petites; et des cernes plus prononcées; alors qu'il incarnait maintenant un personnage craintif, twitchy et un peu trop accroc au café. (Il s'exprime en français, pas en anglais, cette fois).


- A-Aaahhh ! c'est tellement terrible !! Quelles brutes! J'en perd mon français! Aucun s-style! Ne devriez vous pas vous battre comme des h-hommes , huh!?

L'illusion était parfaite. La gestuelle, le ton de la voix, le timing de l'oeil qui se ferme et s'ouvre tout seul. Il avait l'air d'une personne craintive et outrée... et pourtant... les trois héros restant, pouvaient clairement sentir le danger qui s'échappait de cette personne. Ils serrèrent les dents; ils se savaient incapables d'affronter un monstre pareil maintenant. Alors autant que la mort de ces deux héros ne soit pas vaine, et qu'ils puissent au moins rapporter au gouvernement l'identité de Lesser Star; qu'un Joker puisse s'occuper de lui! Emily continuait de marcher dans leur direction; ses bras s'enlaçant, comme s'il avait froid. Au fur et à mesure qu'il avançait , les autres reculaient...

- Oh, ne vous en allez pas. Diantre, prenez donc un café avec moi! Ne pourrions-nous pas parler du match de foot d'avant-hier? quels étaient vos pronostiques?
- MAINTENANT!!

Les trois héros sans nom se mirent à pivoter sur eux même et à presser le pas en direction de la sortie de la ruelle aussi rapidement qu'ils le purent. Mais courir ne servait à rien. Si les têtes des hydres ne pouvaient atteindre que 10 mètres; il en était autre des projectiles... et avant le prochain tournant de cette ruelle; il devait bien y avoir plus de cinquante mètres. Emily incarnant le héros Glass Joe se mis à prendre une expression hautaine, alors qu'il sautillait sur place et élançait ses poings fièrement de haut en bas, comme dans des combats de gentlemen. Tout se passa tellement vite. Des ombres noires et rouges se mirent à serpenter sur toutes les surfaces alentours, faisant leur chemin bien plus rapidement que ces trois jeunes adultes. Ils couraient à en perdre haleine.... jusqu'à ce qu'une gerbe de sang ne s'éclate sur les visages des deux qui se trouvaient derrière. Et lorsqu'ils réalisèrent ce qu'il s'était passé, eh bien... on peut dire que d'une certaine manière, ils avaient atteins la "ligne d'arrivée" de leur course. Bien que cela ressemblait bien plus à un filet, en réalité. Un énorme noir et rouge aux cordes relativement épaisses s'était formé sur leur seule option de sortie. Ils étaient coincés, et à leurs pieds gisait leur partenaire découpé en morceaux pour avoir foncé très baissée dans la voracité avec une telle vitesse.

Apeurés, ils se retournèrent et virent arriver dans l'autre sens le psychopathe aux cheveux blonds. Il avait toujours l'air de copier Glass Joe. C'était absolument terrifiant. Incapables de sortir, incapable de le contourner... celui qui venait tuer trois personnes expérimentées en moins de deux minutes sans même ressentir quoi que ce soit pour eux. Il se mit alors à crier en épouvante en voyant le corps, s'exprimant toujours dans un français que les autres ne pouvaient pas comprendre.

- DOUX JESUS! Cet homme ne sait définitivement pas comment se raser correctement! toutes ces coupures! Argh que c'est hideux! rien de la classe française! Qu'a donc fait cet homme pour mériter un triste sort pareil?!
- Qu-Qu'est-ce qu'il raconte!?...
- S'il te plait, laisse nous partir!! on voulait juste l'argent! on était pas avec eux! on a rien contre toi!
- Désolé mais nous sommes en France. Si vous désirez me parler, faites l'effort d'apprendre la langue Molière. Vous, les Américains, nous avez toujours pris de haut.

Glass Joe était connu pour être un héros de bas-étage, qui accumulait les défaites. Surnommé "Incarnation de la France" par beaucoup, à cause de ses habitudes, son look, et la façon dont son score était de 70 affrontements battus, 30 abandonnés et 2  sauvetages réussis... il avait probablement l'une des pires réputations de l'histoire. Mais une autre chose pour laquelle il semblait être connu, était son état mental plutôt douteux... et Emily le reproduisait à la perfection. Ses yeux étaient si grands ouverts malgré les cernes, que ses iris ne semblaient désormais être plus rien que des petits points noirs; ne reflétant en aucun cas une quelconque forme de lumière. Tout son corps tremblait comme une feuille, alors qu'il enfonçait les ongles de sa main valide dans l’épaule de son bras qui ne marchait plus.

- Vous, les Américains... vous vous êtes toujours foutus de nous. Le drapeau, blanc l'omelette au fromage... vous pensez du bien de nous que lorsque le foot entre en jeu. Mais vous vous en fichez de nous, autrement! Nous somm--s-s-ommes inférieurs à vous pas vrai?... ha ha ha !! Eh bien, si c'est comme ça! Jouons au foot! Oui! Jouons au foot!!
- ....I-Il est complètement taré!! Tim! sort ton flingu----
- ....il est tombé à l'autre bout de la ruelle !!
- N-Non! je veux pas mou----...
- Bonjour.

Moins de huit mètres de distance entre eux, et ce mur impossible à traverser qui s'étendait sur dix mètres de haut. Emily utilisait parfaitement les restrictions de son pouvoir, et n'avait aucune intention de laisser qui que ce soit qui l'ai vu s'en aller comme ça. Il se mis à faire un rire très forcé, alors que l'énergie noire se mis à se concentrer pour créer une balle en damier noire et rouge; qui rebondit sur le sol. Elle était rattachée par un très, très fin fil d'Emptiness Voracity liée à la nuque d'Emily. Le blond aux vêtements de schoolgirl japonaise pencha la tête sur le côté, l'air psychotique toujours présent; mais une expression de désespoir à la place d'un sourire maniaque.

- Tir au but.

Et quelques secondes après que la jeune femme ai prononcé le mot... Une ligne noire traversa toute la distance qui les séparait et s'écrasa dans sa face; lui effaçant brutalement une partie du visage; mais la dévorant pas assez vite; l'impact se fit tout de même et le corps de la jeune femme fut violemment projeté en arrière; son dos rencontrant les mailles d'Emtpiness Voracity; dévorant lentement son corps jusqu'à ce qu'il tombe en morceaux sans même qu'un cri n'ai pu se faire entendre. Le dernier héros restant, regardait avec horreur le corps défiguré et démembré de sa partenaire. Il aurait bien hurlé, mais il était beaucoup trop choqué pour ça. Quelle méthode sadique et horrible de tuer quelqu'un. Il tourna les yeux vers l'androgyne qui faisait de son mieux pour incarner une version psychopathe du héros connu sous le nom de Glass Joe. Et l'imitation était absolument parfaite... mais bien plus cruelle et sadique.

- LA LA LA LAAAAAAA! LA LA LA LA LA LAAAAAAAAA! *hymne fouteux français* ET C'EST LE BUUUUUUUUT! Qu'est-ce que vous pensez de ça!? Vous avez toujours envie d'appeler notre sport national le "Soccer!?"
- J-Je comprend rien....!! mais....Ninia est morte alors je ....je .... JE VAIS TE TUEEEER!

Car lorsqu'on perd complètement espoir face à une situation... on oublie complètement à quel genre de danger on fait face. L'homme aux cheveux en piques se mit à courir bêtement en direction d'Emily, alors que celui-ci tira une nouvelle fois avec le ballon; sa jambe propulsée par une morsure d'air violente et soudaine; transformant le ballon en véritable boulet de canon qui effaça toute la partie droite de la tête de l'homme; avant que la balle ne se frotte aux filets et éventuellement, disparaisse avec. Le corps tomba au sol dans une marre de sang qui était déjà à la base suffisamment grande et puante. Emily, de son côté, ne voyait plus l'intérêt de jouer ce personnage.


- Bah. Fuck it.

Il haussa les épaules, l'air désintéressé et quitta la ruelle. Une chance pour lui qu'aucune éclaboussure de sang n'était venu le tacher. Si ce n'est celle que font ses chaussures quand il marche, un petit passage dans l'herbe et ça sera terminé. En parlant de chaussure.... la pointe de celles-ci était maintenant complètement foutue, et ses doigts de pieds étaient légèrement squelettiques à cause du tir au but. Mais le plus inquiétant n'était pas là. Il soupira profondément et regarda son bras gauche. Il avait vécu bien pire que ça dans sa vie mais... étonnamment, la chaleur de l'été atteint son cerveau plus vite qu'il ne le pensa, et il tituba dans la rue, face contre le goudron brûlant..

Revenir en haut Aller en bas

The short knife of a short life • Solo [-18 obviously] [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le quartier Vegga :: L'hôpital-
Partenaires
bouton partenariat