.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Oh what a wonderful world [flashback] | Lou ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Dans la même rue que toi
❝ POINTS : 245

MessageSujet: Oh what a wonderful world [flashback] | Lou ♥ Dim 4 Sep - 9:40


Le souvenir est le parfum de l'âme.

"Natsukashii" désigne la nostalgie heureuse..., l'instant où le beau souvenir revient à la mémoire et l'emplit de douceur. Vos traits et votre voix signifiaient votre chagrin, il s'agissait donc de nostalgie triste, qui n'est pas une notion japonaise.
Lou & Alphée

Cette année était une année à marquer d’une pierre blanche pour toi : tu avais réussi à obtenir tes diplômes avec de très bonnes mentions. Certes, tu n’étais pas la première de tes promotions, mais tu avais quand même de très bonnes moyennes. On te comptait dans le top 5 des meilleurs élèves. Tu avais de quoi être fière. Cette année, tu avais aussi réussi à ouvrir ton propre cabinet. Tu ne possédais pas beaucoup de clients, mais ce manque de clients ne te dérangeait pas puisque de cette façon, tu pouvais travailler sur ton autre projet : celui de soigner des malades très dangereux pour notre société, celui de soigner les héros. Et comme cette année était la tienne, tu obtenus une chose dont tu n’aurais même pas pu imaginer dans tes plus beaux rêves : tu eus la possibilité de travailler dans l’épicentre de la maladie, le centre Joker. Tu eus un coup de téléphone de leur part. Il voulait te rencontrer pour un entretien. Même si tu étais de nature peu expressive, tu avais du mal à cacher ta joie et quand tu raccrochas, tu explosas de joie. Ce coup de téléphone était le début de la concrétisation de tout un rêve, voire même plus puisque tu n’avais jamais espérer que l’on t’appelle pour ce travail.

Cependant, ce coup de téléphone n’était pas une promesse de travail, mais seulement une demande d’entretien. Tout le travail restait à faire. Toutefois, même si c’était seulement ça, tu te sentais heureuse, comme une enfant de cinq ans à qui, on lui aurait dit qu’elle irait à Disney Land. Ce coup de téléphone provoquait une joie immense dans ton petit cœur qui n’avait rien ressenti depuis tant d’année. D’ailleurs, tu t’arrêtas de sauter de joie dans ton appartement quand tu te rendis compte que tu allais être en retard : tu avais rendez-vous pour 16h et il était déjà 11h. Sur le papier, tu avais le temps. Mais en pratique, tu étais un peu juste puisqu’il te fallait préparer tes documents comme le cv et tes dossiers de recherches. Même si c’était eux qui t’avaient appelé, tu devais quand même les convaincre que tu étais celle dont ils avaient le plus besoin. Heureusement pour toi, tu avais quasiment toujours ce genre de document sur toi, juste pour les « au cas où ». Tu étais quelqu’un de prévoyante et c’était une des qualités qui faisaient que tu ne te faisais jamais attraper lors de tes missions nocturnes.

Après quelques minutes, voire une heure de marche, tu te retrouvas devant le centre joker. Le lieu était magnifique ! Il était un mélange de technologie, mais aussi de ville. Tu avais l’impression de voir une ville dans une ville. Ou peut-être pas, mais c’était l’impression que tu avais. Tu restas quelques secondes devant les bâtiments, subjuguée par la beauté des bâtiments. En voyant ces lieux, tu avais l’impression d’entendre une douce et belle mélodie, mélangeant nouveauté et classique. Le genre de mélange qui était difficile à faire, mais qui procurait une beauté sans égal à tout bâtiment ou autre élément qui savait faire le bon dosage. Alors que tu restais là, un homme s’approcha de toi pour te demander ce qui se passait, pourquoi tu étais là. Il te sortit de tes pensées. Tu t’excusas et expliquas ta situation : tu lui dis que tu venais pour un entretien pour être psychologue dans le centre. A sa tête, tu compris que ce n’était pas une mauvaise chose d’embaucher une psychologue. Sa réaction confirmait tes pensées : les héros avaient besoin d’aide et surtout de soins médicaux. L’homme qui t’accueillait fut de très bonne compagnie et t’accompagna même jusque devant la porte de l’entretien. Tu toquas à la porte et entra. Tu saluas ton chevalier servant avant de refermer la porte.

Ton entretien finit, tu remercias les recruteurs. Ils ne t’avaient pas dit que tu étais accepté, mais ils s’excusèrent auprès des candidats derrière toi en leur disant qu’ils avaient déjà trouvé. Tu vivais un rêve. Tu allais surement entrer dans l’épicentre de la maladie, tu allais pouvoir soigner les malades à la source. Comment ne pas être plus heureuse ? Du moins, pour le moment. Tu étais tellement heureuse que tu ne fis pas attention aux couloirs que tu prenais et te rendis compte que ton rêve allait devenir un cauchemar … tu venais de te rendre compte que tu étais perdue. Commençant à paniquer, tu marchas tranquillement dans les couloirs, cherchant un élément qui pouvait te mettre sur la trace de la sortie. Mais tu ne trouvas rien. Tu ne trouvas rien jusqu’au moment où tu tombas sur un jeune homme. C’était le premier humain que tu voyais dans le centre. Et sans attendre bien longtemps, tu te mis à courir vers lui.

« es… excusez-moi. », dis-tu, un peu essoufflée. « Est-ce que vous travaillez ici ? Je… je me suis perdue et j’arrive pas à trouver la sortie. », expliques-tu. « Pouvez-vous m’indiquer la sortie ? », demandes-tu alors que tu commençais à reprendre ton souffle, assez rapidement.

Le jeune homme qui se trouvait en face de toi n’était pas moche ; il était plutôt même agréable à regarder. Toutefois, il n’avait pas assez de charme, de beauté pour faire naitre chez toi une quelconque envie de fantasme ou d’envie de chercher à gratter du temps pour rester avec lui. Venant de toi, ce n’était pas spécialement une insulte, c’était même plutôt un compliment puisque tu ne vivais que pour ton travail. Seule une personne avec une maladie forte intéressante pourrait faire naitre un quelconque sentiment chez la psychologue.
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oh what a wonderful world [flashback] | Lou ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville :: Centre des Jokers-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit