.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Here comes a Thought

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : En dehors des lois.
❝ POINTS : 48

MessageSujet: Here comes a Thought Dim 11 Sep - 15:10

Elizabeth ferma doucement la porte de sa maison derrière elle, tournant les clefs même si elle savait que personne n'allait lui rendre visite, c'était plus pour le plaisir de ce dire qu'elle pouvait fermer la porte derrière elle. Aujourd'hui, la muette avait décidé de s'isoler pour la journée, s'offrant une journée pour elle loi des bruits de la ville et des contrats, une journée en forêt dans un coin qui n'était connu que d'elle. Et la petite assassine avait changé de tenue pour l'occasion, laissant son ensemble coloré pour une tenue plus simple, un T-shirt blanc avec un motif de glace dessus accompagné d'un jean simple et d'une paire de petite chaussure plus adaptées à la marche en forêt. Un sac sur à dos contenant le nécessaire pour la journée et les cheveux attachés en un chignon à l'arrière de la tête, Liz gardait quand même sa double coloration, il y avait des limites tout de même.
L'assassine prit une grande goulée d'air, profitant des différents arômes qui se dégageait des différentes fleurs qu'elle avait planté au début de l'été, des roses de plusieurs couleurs, quelques jonquilles et tulipes arrangé soigneusement en plan, et dans une poignée d'année le jeune cerisier japonais que la mercenaire avait passé une journée entière à planté commencerait à fleurir. Elle s'était couché épuisé et les mains couvertes d'ampoules, mais avec un sentiment d'accomplissement qui lui avait permit de dormir en paix. Elizabeth construisait son chez soi petit à petit, pétale par pétale, et cette simple pensée lui suffisait à afficher un sourire enfantin.

La petite muette traversa doucement son jardin, levant les yeux vers les quelques nuages blancs qui parsemaient le ciel ensoleillé avant d'hocher la tête pour elle même, se dirigeant vers un chemin connu uniquement d'elle, un sentier presque invisible qu'elle avait trouvé par hasard s'enfonçant dans le sous bois, là où la lumière du jour formait une pénombre presque surnaturelle. Elizabeth s'enfonça dans le bois, son ombrelle en main, marchant doucement à travers la forêt, écoutant le bruit du vent dans les feuilles et des oiseaux. Elizabeth marcha sans se soucier de temps pour enfin déboucher sur l'étang. La lumière du soleil se reflétait doucement sur la surface de l'eau et des roseaux se balançaient doucement au vent, l'étang était suffisamment grand pour que ce soit le lieu idéal pour du canoë ou de la pêche, mais je n'étais pas venu pour ça.
Elizabeth s'étira et retira ses vêtements, dévoilant le bikini marron et rose qui se trouvait en dessous, la petite mercenaire détacha son chignon avant d'allonger une serviette sur le bord de l'étang. Elle prit son élan avant de plonger dans l'étang qui descendait à pic, aussitôt frappé par la fraîcheur de l'eau et par sa clarté, la petite assassine vit quelques poissons fuir avant de remonter à la surface, perçant la surface de l'eau avant de prendre une grande inspiration et de se laisser flotter sur le dos et restant immobile, les yeux fermés, uniquement avec le clapotis de l'eau autour d'elle. Elizabeth fit le vide dans son esprit, se concentrant sur sa respiration et la sensation de l'eau autour d'elle.

Elizabeth était en paix, méditant au grès de l'eau et se concentrant simplement sur sa respiration, la petite assassine oubliait le Mad Gang, la perte de son père, les épreuves qu'elle avait traversé, se contentant de penser à elle, à Elizabeth Sugar et à ses pouvoirs. Et peu à peu, au fil des heures, la forme de l'assassine se brouilla. Comme si elle était un dessin que l'on gommait avec précision, et Elizabeth se répétait encore et toujours la même phrase dans sa tête, je suis un mirage, elle n'était qu'un mirage. Une illusion lointaine tremblante au soleil, se dissolvant dans l'eau. Alors l'assassine se sentit disparaître, son corps perdait petit à petit sa forme physique et réelle, devenant qu'illusion et lumière. Il y eut un bruit de verre se brisant, et son corps disparu totalement. Perdant sa forme matérielle.

Il y avait une partie de son pouvoir qu'Elizabeth n'utilisait jamais, du moins jusqu'à aujourd'hui, elle maîtrisait les illusions et les mirages, pouvant former et déformé la réalité pour que le monde autour d'elle lui appartienne... Mais son pouvoir lui permettait aussi de faire l'inverse... Si elle pouvait faire apparaître l’irréel, alors elle pouvait faire disparaître le réel, son réel. Elle se savait capable d'utiliser ce pouvoir à petite dose, ne le maîtrisant pas encore entièrement... Mais elle évitait de l'utilisait pour une simple raison.
Elizabeth rouvrit les yeux, perdant sa concentration, et se sentant de nouveau entière. La petite mercenaire prit plusieurs respirations difficiles, se redressant dans l'eau en maîtrisant sa panique naissante, avant de reprendre son calme après une série de grandes inspirations. La mercenaire nagea doucement jusqu'au rivage, se redressant sur terre avant de se poser sur sa serviette, se calmant véritablement une fois sur la terre ferme. Ce sentiment d’intangibilité, d’inexistence, à chaque... A chaque fois je me sentais happé, capturé, attiré vers cette douce disparition qui semblait m'étreindre comme un voile mortuaire. Je... Je ne devais pas faire disparaître tout mon corps d'un coup, c'était trop tentant de se laisser sombrer, je ne pouvais pas utiliser ce pouvoir. Pas maintenant, pas à ce niveau là mais...

La petite assassine prit une dernière grande respiration et se concentra de nouveau, c'était plus simple, elle n'avait qu'à retrouvé le chemin qu'elle venait de prendre, mais plus simplement, à une plus petite échelle, Liz attrapa un caillou sa main droite, et en se concentrant, sa main droite commença à se brouiller. Devenant invisible, puis intangible bien plus rapidement qu'auparavant. Et le caillou traversa sa main comme s'il n'y avait que du vide, tombant sur la serviette sans un bruit, Liz pouvait toujours sentir son bras, mais c'était étouffé, comme si son membre était engourdit par une sourde douleur, la petite assassine brisa sa concentration et son bras réapparut en même temps. Elizabeth s'autorisa un léger sourire avant de s'étendre et de s’asseoir en tailleur sur sa serviette. Le soleil était encore haut dans le ciel, et elle devait tester la capacité de ses nouveaux pouvoirs, et de s’entraîner. Si jamais elle maîtrisait ce pouvoir... Plus rien ne pourrait l'arrêter, pas un mur, pas une prison, et pas le moindre obstacle.
Ce monde était dangereux, Elizabeth l'avait apprit à ses dépends, alors elle devait être plus dangereuse encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Here comes a Thought

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Les alentours :: La forêt :: Résidence d'Elizabeth Sugar-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit