AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Passé, Présent... Au fond, quelle différence ? [Swan x Liliana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Dans la ville de Laurel
❝ POINTS : 107

MessageSujet: Passé, Présent... Au fond, quelle différence ? [Swan x Liliana] Lun 12 Sep - 20:57

Le crépuscule embrasant l’horizon portait sur les plantes du jardin suspendu une teinte rougeâtre, véritable illusion post apocalyptique. Swan, accoudée à une balustrade, se délectait de ce spectacle merveilleux que lui offrait la nature, rêvant à son histoire passée. Nostalgique, elle songeait à tous les visages amicaux qu’elle avait pu croiser au cours de son périple, à ces paysages qu’elle laissait derrière elle, au silence qu’offrait autrefois la nature et à ces lieux cachés que jamais l’homme n’avait souillé. Aujourd’hui, tout était façonné par les Hommes, même ces lieux pourtant si proches des étendues sauvages qu’elle connaissait. Le bourdonnement de l’électricité et le brouhaha permanent des foules motorisées ternissait un peu la magie de cet instant…

La nécromancienne soupira, exaspérée. En trois siècles, l’Homme n’avait pas tant changé. Il continuait de détruire tout ce qu’il touchait, et dans sa quête de confort perdait tout ce qui faisait de lui quelque chose de merveilleux. Même elle, essence même de la destruction et de la mort, n’était pas aussi dangereuse pour ce qui l’entourait. Tout prenait ainsi une dimension comique dont Swan se délectait au quotidien. C’était une part de ce qui l’avait aidée à tenir toutes ces années. Ca, et l’idée de se venger du Malin.

Blasée, elle quitta la balustrade et se dirigea vers l’escalier dissimulé entre les plantes, suivie par un zombie qu’elle ranima au passage. Il se faisait tard, et elle avait des obligations le lendemain. Des obligations… Errant dans les allées, elle se questionnait sur cette époque, lorsqu’elle tomba sur une scène étrange. Que faisait donc une gamine seule, ici, à cette heure ? Etait-elle perdue ? Ou en danger peut-être ? Bien qu’elle n’avait guère d’intérêt pour le destin de cette enfant, quelque chose au fond d’elle la poussa à s’en occuper. Elle avait besoin d’aller vers elle.

Alors elle suivit son instinct. Laissant son serviteur dans la pénombre, Swan se dirigea vers l’enfant.

« Bonsoir ma petite. Tu t’es perdue ? Tu…»

Quand l’enfant se retourna, la nécromancienne perdit le fil de la discussion. Il était impossible qu’elle soit là. TOTALEMENT IMPOSSIBLE. Swan le refusait. Après deux siècles enfermée à travers le monde, elle venait de trouver un visage familier. Un visage amical, pâle comme la mort. Deux siècles après avoir tenté de la tuer puis l’avoir suivie dans la guerre contre ses enfants, Swan Melenthil se retrouva à nouveau face à Liliana Tahlwin.

« Non... murmura-t-elle. C’est impossible… »


Angleterre, 1727 a écrit:

L’odeur pestilentielle des rues de Londres apportait aux activités de Swan une discrétion qu’elle appréciait particulièrement. Ainsi, elle pouvait stocker autant de cadavres que ce qu’elle le voulait chez elle sans jamais attirer l’attention quand au fumet qu’ils dégageaient. Et quand elle sortait avec ceux-ci, le fait qu’elle se soit installée dans le quartier des prostituées masquait l’improbable réalité de ces vingtaines d’hommes qui titubaient tous en même temps dans les rues, et ce presque toutes les nuits. Et que dire des disparitions des voisins trop curieux ? Personne ne se posait de questions quand une prostituée ou un maquereau disparaissait. C’était banal, et habituel.

Ce qui l’était moins, en revanche, c’était le visiteur qui venait frapper à sa porte. Grand, mince, pâle, les canines apparentes… Il était tout ce que détestait Swan, après les Anges : un Vampire. Un non-mort qu’elle ne pouvait donc tuer ou corrompre.  Et il était là, devant la porte de sa maison, avec un but précis qu’elle connaissait d’avance : il venait lui acheter des Gardes. Pourquoi viendrait-il sinon ?

Ce fut un zombie encore frais qui vint ouvrir à la créature, lui tendant une lettre :

"Bien le bonsoir, cher visiteur nocturne. Avant que vous ne me rendiez réellement visite, sachez que je pratique des tarifs inaccessibles pour la plèbe, et que je n’accepte que l’or. Ceci pris en compte, je vous invite à me rejoindre à l’étage. Butler vous conduira à l’étage, dans mon bureau si vous ne tournez pas les talons."

Swan savait qu’il allait venir. Et elle n’aimait pas franchement l’idée qu’un vampire vienne faire affaire avec elle. Mais Swan savait aussi que bien des familles de vampires avaient amassé une vraie fortune. Elle pouvait donc voir à faire une entorse à ses règles de vie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ POINTS : 916

MessageSujet: Re: Passé, Présent... Au fond, quelle différence ? [Swan x Liliana] Lun 31 Oct - 14:01

L’avantage lorsqu’on était immortel était qu’on avait le temps de faire tout ce que l’on voulait, de vivre ce qui deviendrait l’histoire et aussi d’accumuler beaucoup de choses. Et potentiellement de devenir très riche, ce qui bien entendu était le cas de Liliana. Sa fortune avait plusieurs formes et était divisée en plusieurs parts pour ne pas attirer l’attention. La finance n’étant pas la passion de la demoiselle vampire elle laissait d’autres personnes s’en occuper, des gens quine savaient pas qu’elle était une créature de la nuit et qu’elle avait dix ans. Ce qui ne voulait pas dire qu’elle ne surveillait pas leurs actions de près et justement elle avait remarqué que quelqu’un s’était cru permis de piocher dans ses fonds plus que ce que son salaire. Ce n’était pas parce que ce qu’il avait volé représentait pour elle une goutte d’eau qu’elle allait le laissé faire. Elle avait donc passé la journée au téléphone à égueuler diverses personnes au téléphone pour découvrir qui exactement avait voulu la voler.
En somme elle n’avait pas dormit de la journée et elle était de forte mauvaise humeur. Elle était sortie sitôt la nuit tombée et réfléchissait à la meilleure chose à faire une fois qu’elle aurait découvert le coupable. Elle hésiter entre lancer une poursuite judiciaire à son encontre ou lui régler elle-même son compte. Ses pensées l’emmenèrent jusqu’aux espaces vert du quartier Aselus. Elle grimpa une série d’escaliers sans vraiment y prendre garde et fut tirée de ses pensées par une voix qui l’appelait.  
« - Bonsoir ma petite. Tu t’es perdue ? Tu…»
Elle pensa que son petit déjeuné venait de s’offrir de lui-même lorsqu’elle se retourna vers la femme. Puis elle aperçut son compagnon en retrait dans l’ombre, elle ne voyait pas vraiment son visage et ne s’en préoccupa pas non plus. Il s’agissait surement d’un couple qui profitait d’une balade romantique. Elle n’avait pas envie d’avoir deux corps à dissimuler, sans compter que l’un deux pouvait réussir à s’enfuir pendant qu’elle dévorait le premier.
« - Non, je n’ai pas besoin d’aide. Je sais parfaitement retrouver mon chemin. »
Sans leur prêter plus d’attention elle se détourna et s’éloigna.



Angleterre, 1727
De longs cheveux tressés en une coiffe compliquée et une robe chocolat parsemée ça et là de dentelle recouvrant deux jupons rouge et noir, la fillette assise dans un grand fauteuil ressemblait toute à fait à une poupée. Elle se tenait immobile et seul le tapotement de ses doigts sur l’accoudoir témoignait que l’enfant ne soit pas une figurine de porcelaine mais bien une créature vivante … enfin presque.
« - Il n’appartenait pas à l’essaim mais à moi. Et c’était mon préféré. »
Au son de ce grondement toute les personnes présentent dans la pièce se figèrent et la femme au centre de la pièce s’effondra gracieusement au sol en une révérence qui lui fit poser le front sur le tapis. Personne ne savait vraiment comment l’ancienne jeune noble russe était arrivée en Angleterre mais de sa vie elle avait gardé certaines habitudes quelque peu théâtrale.
« - Oui, maitresse. J’ai tenté de le ramener mais je n’ai pas réussit. »
L’enfant balaya l’air de sa main. La russe était vampire depuis trop peu de temps pour réussir une métamorphose si difficile qu’un humain arrivé seulement cinq ans plus tôt avec le quel elle n’avait aucun lien de sang. Et encore il n’était même pas certain qu’il ne soit pas déjà entièrement mort à son arrivée. La maitresse de l’essaim ne pouvait pas lui reprocher cela.
« - Ne te répand pas en excuses. Et ne pense même pas protéger celui qui l’a osé boire au cou d’un de mes humains. Pourquoi ne me l’as-tu pas ramené. Dis-moi de qui il s’agit. »
La russe ne bougea pas d’un cil comme si elle hésitait à parler mais lorsque les yeux de l’enfant changèrent de couleur, bien qu’elle ne put pas le voir son regard étant toujours fixé au sol, elle prit une grande inspiration.
« - Darrik Nael. Maitresse, je vous en supplie, il n’a qu’une semaine. »
Il s’agissait d’un nouveau né, il n’avait encore aucun contrôle sur sa soif mais surtout il aurait dû être enfermé. Qui avait bien pût lui ouvrir ? Et quel hasard qu’il se soit retrouvé en présence d’une des humains favori de la maitresse.
« - J’ignore où il est partie. Sa chambre était vide. J’ai cherché dans tout l’essaim mais… je ne l’ai pas trouvé. »
La jeune vampire se crispa en prononçant ses paroles. Mais la maitresse bondit de son siège et sans lui accordé un regard de plus sortit de la pièce.
« - Georges, Camille, Sofiane. Nous partons à sa recherche. »
Qu’un humain meurt, cela arrivait. Même si il appartenait à la maitresse et que cela la contrariait, ça ne pouvait pas la toucher beaucoup. Ce n’était toujours qu’un humain après tout. Mais qu’un jeune membre de sa ligné disparaisse. Qu’il puisse être dehors seul et assoiffé c’était bien plus grave. Les vampires aimaient qu’on ne croie pas réellement en eux. Si l’un d’eux commençait à vider toutes les personnes qu’il croisait dans la rue cela risquait d’être difficile à cacher. Il fallait le retrouver rapidement.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Passé, Présent... Au fond, quelle différence ? [Swan x Liliana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le quartier Aselus :: Les jardins suspendus-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit