.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Un froid de renard (Avec Mitsu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Ecole
❝ POINTS : 816

MessageSujet: Un froid de renard (Avec Mitsu) Mar 10 Jan - 19:36

Plus l'hiver avance et plus je me dis que je n'ai peut-être pas choisi le meilleur moment pour quitter la Sup. Les jours sont particulièrement froids et les nuits glaciales, je serais déjà morte d'hypothermie si je ne me transformais pas en renard la nuit.
Malheureusement, mon pelage d'hiver met du temps à se faire...
Si seulement je pouvais me transformer en permanence ça m'arrangerait.

Sans compter qu'un bébé renard en ville attire parfois l'attention. Bon généralement, c'est pour me donner quelque chose à manger, mais parfois, je tombe sur des taré qui veulent juste m'éliminer, soi-disant que je suis une nuisance, une vermine.
Bon le fait que j'ai volé plusieurs fois en ayant cette apparence dois pas aider, mais je suis plus rapide pour fuir sous cette forme et je passe partout alors qu'en humaine ce n'est pas le cas.

Je dois avouer que cette nuit est particulièrement fraîche cela dit, je grelotte et éternue alors que je suis en boule près d'un tas de fumier, ça pue, mais au moins ça me tient un peu plus chaud. Je lutte contre le sommeil, vu le temps si je m'endors, je me réveillerai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Laurel
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Un froid de renard (Avec Mitsu) Ven 13 Jan - 20:13


Once Upon A December
ft. Aidan
... mots
#ffffff dialogue
pensées en bold
dialogue entre «»
Il y avait un petit renard.
Et il y avait une femme qui n'existait pas.

Le froid, le bitume, la nuit, les bruits de la ville qui résonnent sur le sol de béton. Le vieux quartier était un vestige d’un temps passé, ancien, d’un événement qui brisa des vies entières, fit trembler le monde, transperça la notion même de monstre. Un seul être avait réussi à détruire une ville. Un seul être avait réussi un quartier à l’état même reste décharné. Et elle, la création d’une vision perdue, d’un rêve lointain, marchait sur ce même sol froid.

Elle ressemblait à un fantôme, elle semblait trop claire pour être clairement humaine. Ses cheveux en bataille se battaient avec ce vent froid qui gelait la ville depuis le début de l’hiver. Elle avait le ventre à l’air, mais rien ne semblait l’atteindre. Elle sourit un instant. Elle était sûre que l’Auteure risquait d’attraper un rhume quand elle lui rendra le corps, quand le rêve s’achèvera. Elle regarda les immeubles, elle regarda un instant cet endroit qui semblait coupé du temps.

Sa patrouille se révéla tranquille. Comme si l’hiver qui dévorait actuellement chaque parcelle de son corps avaient gelé pour quelques instants le crime. Sûrement une fugace impression, certainement le fait qu’elle devait avoir du mal à les voir en sous-terrain. Probablement parce qu’elle n’était pas dans la basse-ville. Ses pas résonnaient, ses pas touchaient le trottoir comme les chaussons d’une ballerine toucheraient le sol.

Elle passa par une ruelle sombre, le genre de ruelles où se trouvaient les animaux perdus, abandonné et oublié par leurs anciens maîtres. Elle jeta un bref coup d’œil. Des chiens qui fouillaient les poubelles fuyant avec un maigre butin. Des rats se faufilant dans des fissures parcourant les murs. Les chats se cachant dans des recoins obscurs tout en guettant. Et un petit animal, gelé, grelottant… Elle pencha la tête. Il semblait tellement absorbé par le gel qu’il ne la remarqua pas, et l’odeur de pourriture ne devait pas l’aider à sentir sa présence.

« Pauvre petit. »

Elle s’approcha lentement, s’agenouillant un instant et commençant à lui caresser la tête.

« Tu vas mourir de froid ici, c’est sûr. Mais je connais quelqu’un qui pourrait te permettre d’être au chaud, peu importe combien de glace elle mange et combien elle va insulter la personne qui te mettra au pas de sa porte. »

Elle continua de lui caresser doucement la tête, essayant de le réchauffer comme elle pouvait.

« Mais ça, c’est si tu le désires. Je suis sûre que tu voudrais, mais peut-être que tu as des amis ici. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Ecole
❝ POINTS : 816

MessageSujet: Re: Un froid de renard (Avec Mitsu) Ven 13 Jan - 22:23

Malgré tous mes efforts, je commence à m'endormir, remarque c'est peut-être pas une si mauvaise idée, au moins mes ennuis seraient enfin finit. Ça serait si doux de me laisser aller, plus de souffrance, plus de larmes, plus de scientifiques, plus d'expériences... Je retrouverais même mes amis et je pourrais dire pardon à Mademoiselle Rose et à tous ceux que j'ai tués.

Malheureusement, j'ai pas le droit d'abandonner si facilement, j'ai encore des choses à faire, j'agite mes oreilles régulièrement pour tenter de me réchauffer sans trop de succès, Je sent alors quelque chose de chaud sur ma tête. Je sursaute et tente de reculer paniquer. Je me raidis les oreilles en arrière et en grognant d'un air inquiet avant de rapidement comprendre que ce ne sont que de simples caresses, c'est d'ailleurs pas désagréable comme sensation, il faut dire que sous cette forme mes réactions animales prennent le dessus sur mes réactions humaines.

La femme me parle de m'emmener quelque part où je serais bien traité, elle parle même de glace, je me lèche les babines à ce moment-là d'ailleurs. Elle me demande mon avis en disant que j'ai peut-être des amis ici. À ces mots, je me mets à couiner doucement en pensant à Blue, je sais même pas si elle va bien... J'ai à nouveau l'impression que mes pattes sont imbibées de son sang, je me mets à les lécher frénétiquement pour en effacer l'odeur même si je suis consciente que ce n'est qu'une impression et que l'odeur à disparue depuis un certain temps déjà. Depuis l'accident, je ne peux pas m'en empêcher, dès que je stressée ou sous le coup d'une émotion, j'ai l'impression d'empester le sang de Blue et je me frotte où me lave les mains jusqu'à ce que ce soit mon sang qui vienne recouvrir l'odeur de celui de Blue.

En même temps, je réfléchis à sa proposition, dois-je continuer à jouer les gentils renards et accepter de la suivre ? Je m'assurais de passer la nuit au chaud et peut-être même qu'elle me donnerait à manger, mais je la mets en danger, si je perds à nouveau le contrôle, je risque de lui faire du mal. Mais j'ai si froid... Je risque de ne pas passer la nuit à ce rythme, ça serait idiot de ne pas accepter et puis ça risque rien si je pars bien avant la fin de la nuit.
Je finis par me décider et interromps mon lèchement de pattes quelques secondes pour la fixer en poussant un petit cri affirmatif.

A présent, une dernière question se pose... Dois-je conserver ma couverture de renardeau ou bien dois-je lui révéler que je suis une enfant dotée et que j'adopte cette forme pour me protéger la nuit ? Si ça se trouve, elle me reverra à l'école en l'apprenant... Ça serait la pire chose qui pourrait arriver. Enfin ça et le risque que je lui fasse du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un froid de renard (Avec Mitsu) Aujourd'hui à 9:55

Revenir en haut Aller en bas

Un froid de renard (Avec Mitsu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Les vieux quartiers-
Partenaires

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit