AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Une maison en T et hantée... Ou l'inverse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Dans la ville de Laurel
❝ POINTS : 107

MessageSujet: Une maison en T et hantée... Ou l'inverse. Dim 26 Fév - 0:52

« Cette fois-ci, tu viens avec moi. Je ne t’en donne pas le choix. J’en ai marre que tu erres dans ma demeure et que tu y uses tes yeux sur n’importe quoi. »

Sans lui demander son avis, je pris Blue par la main et la tira hors de mon bungalow, mes livres et quelques-uns de ses effets personnels dans mon sac à main –étrange objet moderne que toutes les femmes dignes de ce nom semblent posséder. J’étais lassée par son inactivité du jour, et j’avais besoin de sortir, de faire quelque chose de ma vie, de mes jours… J’eus passé tant de temps enfermée : comment aurais-je pu passer ma journée sans explorer cette citée si riche en divertissements ?!

C’était sans compter sur mon usuelle malchance et ses moult consœurs. Encore eût-il fallu que je pusse me préparer à telle aventure. Par chance, j’avais pris mon grimoire avec moi, et j’étais en forme ce jour-là. En outre circonstances, il m’eût été impossible d’accepter pareille mission. Surtout en compagnie de ma Belle.
Ce fut au portail marquant la sortie de l’enceinte scolaire, alors que ma jeune compagne protestait en grognant qu’elle ne voulait pas sortir, qu’un vieillard nous accosta. Il était vieux… si vieux… Ses yeux avaient dû voir tant de choses que les miens n’eurent pas le temps de découvrir, sa peau était marquée par les âges et son corps entier était sur le point de l’abandonner. Son visage était tiré par la fatigue, et il avait en lui quelque chose de… spécial. Une odeur qui retint mon attention… Quelque chose que j’eus, autrefois, connu.

« Mesdemoiselles… Si je ne me trompe pas, vous êtes Swan Melenthil et Blue Anderson ? »

« Je suis navrée mon brave, mais je me dois de me hâter. Mon amie risque de profiter de cette halte pour retourner s’enfermer… »

Je n’aimais pas tellement adresser la parole et offrir mon temps à la plèbe dont je m’étais autrefois extirpée… Mais mon rang nouveau m’y contraignait.

« Ne vous en faites pas, je serai bref. Il y a, non loin de chez moi, une maison abandonnée. Nul n’y entre ou n’en sort, mais toutes les nuits, un tintamarre du diable s’en échappe et m’empêche de trouver le sommeil. Je vous en supplie… Vous êtes les seules qui puissent me venir en aide. »

Je ne sais toujours pas ce qui me poussa à accepter… Quelque chose en lui éveillait à cet instant ma curiosité, et la situation m’intriguait et m’intéressait plus que de raison… Sans méfiance, ni demander son avis à ma jeune amie…

« Soit. Dites-moi, mon cher, où me rendre, que je mène mon enquête et m’occupe de votre problème. »

Le visage du pauvre bougre semblât, en cet instant, s’éclairer, comme si la vie était soudainement venue lui offrir quelques années de plus. Il me glissa dans la main une enveloppe.

« Vous trouverez là tous les détails concernant la maison… Ainsi que mon adresse. Si les bruits cessent, je vous paierai. Je ne suis guère riche, mais je n’ai plus d’autre choix… »

Sans nous saluer ni me laisser le temps de répondre, il s’évanouit dans la foule… Je me retrouvai de nouveau seule avec mon acolyte.

« Bon, ma tendre Blue, il semblerait que nous soyons face à un ordre de mission ! Et non officielle en plus… Tu viens ? On va régler ça !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 207

MessageSujet: Re: Une maison en T et hantée... Ou l'inverse. Mar 14 Mar - 1:14

« Cette fois-ci, tu viens avec moi. Je ne t’en donne pas le choix. J’en ai marre que tu erres dans ma demeure et que tu y uses tes yeux sur n’importe quoi. »

La voix douce et délicieusement froide de ma camarade nécromante me sortit de ma méditation avec l'effet d'un coussin qu'on me jetait au visage. Ca ne faisait pas mal mais ce n'était pas pour autant agréable! Surprise par sa réaction, je haussai un sourcil dans sa direction, le regard vide de celle qui vient de sortir d'une séance de yoga suffisamment relaxante pour vous rendre hagard, ou de la victime de GHB incapable de savoir où elle est. Sauf que je reconnaissais le bungalow de Swan, le lit tiède sur lequel j'étais assise et tout ses bibelots, si je le voulais, je pourrais dire où ils se trouvent les yeux bandés, ce qui est un exploit vu tout ce qu'elle a chez elle! Heureusement qu'elle n'est pas aussi bordélique que moi... Sans avertissement, elle me prit par la main, ce qui me fit sursauter. Le contact bouillant de sa paume sur ma peau glacée était toujours aussi perturbant que la première fois. La première fois... J'avais l'impression que ça s'était passé hier, la nuit où nous avions dormi ensemble, mais non, c'était il y a des mois de cela. Autre phénomène désagréable que j'aurais bien aimé éviter: le soleil au zénith. Bon, là, j'étais parfaitement sortie de ma torpeur, et plus du tout aussi zen qu'avant. Il faisait froid, humide et j'avais faim, extrêmement faim. Et j'étais dans ma tenue de moine-élève shaolin. Bon, je m'en fichais un peu des regards des autres, le ridicule ne tue pas après tout -et heureusement! Je pensais plutot à Swan, elle qui adorait profiter de la vie, je ne voulais pas qu'elle soit contrariée, ni peinée. Oui, je faisais attention à une vivante, étonnant non? Faut dire que les moines m'ont beaucoup appris en 2 mois, c'est fou ce qu'on peut changer en mangeant du riz!

-Swan, ralentis un peu, c'est pas la peine de courir non plus! Imagine que tu te casses la figure, tu ne sais pas le nombre de mortels qui meurent comme ça par mois, c'est fou! Et puis laisse-moi me changer au moins...

Inutile de discuter, elle était murée dans son idée de me trimballer dehors, probablement dans la rue marchande. Un profond soupir s'échappa de mes lèvres. J'allais encore me retrouver à essayer des tenues coquettes et trop colorées sans comprendre comment... Comme d'habitude, je pris un air blasé et pas du tout joyeuse. Des fois, ça me permettait d'échapper au rituel "lèche-vitrine" pour faire celui du "chocolat chaud et cinoche", activité que je préférais nettement à la première, hélas, les probabilités et Swan ne sont pas sur la même longueur d'onde, elle pouvait aussi bien accepter ma supplication silencieuse que l'ignorer, qu'il pleuve ou qu'il fasse beau! C'est alors que Lassie, partit flaner je ne sais où dans l'école pendant que je méditais, rappliqua, jappant joyeusement en sautillant autour de nous, frolant les chevilles de mon amie de sa queue. De nous trois, elle était sans doute celle qui s'amusait le plus lors de nos après-midi entre filles -ou plutot femelles, les chiens ayant une vision de la société humaine bien différente de la notre. Le programme de Swan fut annulé cependant par l'apparition d'un vieil homme au portail de la Hssup. Sa vieillesse rimait avec sagesse à en croire ses yeux, il me faisait d'ailleurs penser aux moines par sa gestuaire lente et posée, sa voix chevrotante mais douce et sa façon de nous regarder avec un détachement et un rapprochement troublant. Il avait dû en voir des choses et Swan devait penser la même chose à en croire son expression. Mais il y avait autre chose... Je gardais cette impression dans un coin de mon esprit, curieuse de savoir ce qu'il faisait ici et non pas chez lui, affalé dans son fauteuil à mater "Amour, Gloire et Beauté".

« Mesdemoiselles… Si je ne me trompe pas, vous êtes Swan Melenthil et Blue Anderson ? »

« Je suis navrée mon brave, mais je me dois de me hâter. Mon amie risque de profiter de cette halte pour retourner s’enfermer… »

Comment savait-il qui nous étions? Et que nous voulait-il? Swan n'avait pourtant pas fait la une des journaux comme moi suite à l'événement de San Fransisco, quand bien même, nous étions assez discrètes... A moins qu'il avait des contacts avec des vieux de la maison de retraites? C'était fort possible et cela résoudrait cette énigme. Je parlais beaucoup de Swan à mes comparses de Bingo.

« Ne vous en faites pas, je serai bref. Il y a, non loin de chez moi, une maison abandonnée. Nul n’y entre ou n’en sort, mais toutes les nuits, un tintamarre du diable s’en échappe et m’empêche de trouver le sommeil. Je vous en supplie… Vous êtes les seules qui puissent me venir en aide. »

« Soit. Dites-moi, mon cher, où me rendre, que je mène mon enquête et m’occupe de votre problème. »

Je fronçai les sourcils, pas à cause de la réponse de ma camarade qui ne m'avait même pas demandé mon avis mais à cause des paroles du vieillard. Je n'avais exploré dans ma vie qu'une maison hantée et c'était celle d'un bougre mort sur son lit depuis quelques semaines, rien à voir avec ce qu'il nous décrivait donc. Mais pourquoi ne déménageait-il pas si cela le dérangeait tant? Et puis, pourquoi seul lui s'en plaignait? Logiquement, on prévient la police dans ce genre de situation, pourtant, il ne l'avait pas fait... Je gardai ces réflexions pour moi ainsi que la sensation étrange que je ressentais en sa présence. Pour toute réponse, il tendit une lettre à Swan.

« Vous trouverez là tous les détails concernant la maison… Ainsi que mon adresse. Si les bruits cessent, je vous paierai. Je ne suis guère riche, mais je n’ai plus d’autre choix… »

Puis il partit, nous laissant plantées là devant la foule grossissante. Swan reprit alors la parole, visiblement prête à élucider ce mystère.

« Bon, ma tendre Blue, il semblerait que nous soyons face à un ordre de mission ! Et non officielle en plus… Tu viens ? On va régler ça !! »

Sans un mot, je lui pris l'enveloppe, déjà scotchée sur ce qu'elle contenait. Un peu que j'étais partante! Des esprits avaient besoin d'aide, et je comptais bien les aider. Continuant de marcher, je lui lançais un sourire malicieux.

-Si tu veux qu'on ait le temps pour un chocolat chaud, tu as intérêt à te dépêcher!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans la ville de Laurel
❝ POINTS : 107

MessageSujet: Re: Une maison en T et hantée... Ou l'inverse. Mar 21 Mar - 15:38

Un chocolat chaud, hein ? Mais pour qui me prenait-elle donc ?! Cette histoire m'intriguait, et ce plus que de raison. Je ne lui avais guère fait part de mes inquiétudes, mais... Comment ce vieillard sénile pouvait-il bien savoir qui je suis ?! Et comment avait-il pu disparaître ainsi ? Je m'en voulais de ne m'être en aucun cas méfiée de lui... Mais un sentiment étrange avait enveloppé mon être dès sa rencontre. Quelque chose qui me poussait à tout accepter de lui, comme si je pouvais lui vouer une confiance sans failles. C'était à la fois apaisant et désagréable...

Je me tournai vers ma complice compagne.

Pour le chocolat chaud, ce sera avec l'argent de la mission. Je n'ai pas accès à ma fortune, et je ne compte pas gaspiller le moindre centime de mes activités extra-scolaire !

Ignorant sa réponse, je pris le temps de m'enquérir des détails de ladite mission. C'était donc une petite demeure ressemblant à un chalet, située sur un minuscule lopin de terre désert. Sur la photo, pas une seule plante ne vivait sur cet espace... Le chalet, quant à lui, apparaissait complètement en ruine. tout était barricadé, et il ne semblait exister nul moyen d'y entrer sans briser les planches. Il n'y avait qu'un étage fenêtré, et la toiture était bien trop proche de la fenêtre pour laisser présager le moindre grenier ou deuxième étage. Les deux autres photos étaient la plaque d'adresse de la maison, à moitié effacée, et une vue de la rue depuis le portail.
Un détail attira alors mon attention. Une ombre à la fenêtre de l'étage, sur la photo ? non... Autre chose, une silhouette ? Certainement ! Alors il y avait bel et bien quelqu'un dans cette maison !!

"OH ! SWAN !! Tu m'écoutes ?!"

"Excuse moi, Blue... Un détail me chiffonne sur cette photo. La silh...

Elle avait... disparue ?! Aucun moyen de la retrouver à cette fenêtre... Pourtant... Non, mes yeux avaient dû me tromper. Oui !!! C'était très certainement cela ! Le soleil avait créé un reflet sur cette photo, et je l'avais pris comme étant un... Silhouette ? Elle était de nouveau là, mais mieux cachée !! Je clignai des yeux, surprise, puis... plus de silhouette.
Il était vrai que je n'étais guère première jeunesse, mais ma vue était plus que parfaite à mes vingt ans, or la malédiction du Diable m'avait rendu cet âge... Ce ne pouvait être que le reflet des rayons du soleil sur la photo !

"Quel détail ?"
"Hm... Non, rien, oublie ma belle !"

Je lui tendis les clichés

"On va se retrouver au fin fond de la ville basse... Ils sont comment, les plébéiens, là bas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Hssup
❝ POINTS : 207

MessageSujet: Re: Une maison en T et hantée... Ou l'inverse. Sam 20 Mai - 14:54

Est ce que j'en faisais trop? Le sourire, l'enthousiasme, voyait-on que c'était forcé? Comment savoir si c'était vrai ou faux? Volontairement, j'avais pris mes distances pour pas qu'elle ait des soupçons. Mon séjour auprès des moines m'en avait appris beaucoup sur moi-même et je ne refoulais plus ce que j'étais. Pour autant, je ne parvenais pas à comprendre ces sentiments, ces impressions que j'ai avec les vivants, je recommençais donc à m'éloigner. Je n'aimais pas le chocolat chaud, j'ai toujours été café noir sans sucres, et elle devait bien sans douter. Mes soucis finirent par être balayés, mon esprit se focalisant sur la photo. Le batiment avait tout d'une petite maison en ruine, déserte, prête à s'effondrer au moindre coup de vent. Le refuge idéal pour des fantomes, peut-être même pour un Scellé, ou plusieurs. Oui, il était fort probable que ce soit ça, les ames en peine n'ont jamais été discrètes, surtout quand elles sont incapables de se mouvoir comme elles le voudraient.

Pour le chocolat chaud, ce sera avec l'argent de la mission. Je n'ai pas accès à ma fortune, et je ne compte pas gaspiller le moindre centime de mes activités extra-scolaire !

Je ne lui répondis pas, en fait, je n'avais pas compris sa remarque. Pourquoi me parlait-elle de chocolat chaud et d'argent alors qu'on en aurait pas? Ce genre de mission, il y avait rarement fortune à se faire, je le savais par habitude, aider des morts, c'était gratos, ou alors on pouvait se servir sur les objets sur place, mais vu l'état de délabrement des lieux, il n'y avait plus rien à récupérer. Et les morts ne transportent pas de porte-monnaie sur eux. Je n'en étais pas sûre mais l'homme qui nous avait parlé ne me semblait pas vivant, d'ordinaire, mon intuition me dit si la personne mourra bientot ou pas, surtout avec une personne agée. Mais ses yeux... étaient trop limpides, comme si il n'avait pas d'age, et mon intuition n'avait pas parlé.

-Je crois que tu peux oublier le fric, je crois qu'on vient de parler avec un mort et...

On arrivait à un passage piéton, naturellement je m'étais arrêtée pour laisser passer le camion qui, évidement, fonçait à toute allure. Je regardais à droite et à gauche pour voir s'il n'y en avait pas d'autres quand je remarquai que Swan n'était plus à coté de moi. Surprise, je la cherchais du regard quand je compris qu'elle avait bêtement continué à avancer, les yeux rivés sur la photo. Sans réfléchir, j'activai mon pouvoir et fit sortir deux bras de mon épaule droite, le paysage se teinta de noir et de blanc et les ames reprirent leurs couleurs mais je m'en fichais. Profitant que le temps était "ralenti" dans le royaume des morts, j'agrippai fermement Swan par le col, une main entre ses omoplates, pour la pousser droit vers le trottoir en face. Cela ne dura qu'une brève seconde avant que le camion ne passe derrière nous! Le coeur battant, je revins dans le monde des vivants sans aucun contre-coup à subir, bien contente d'avoir ma tenue de moine qui me facilitait les voyages.

-Swan? Ca v...?

Elle avait continué à marcher comme si de rien n'était, n'ayant vraisemblablement pas senti le contact glacé de mon bras spectral contre sa nuque. Elle était totalement absorbée par la photo. Allez savoir pourquoi, ça m'a mis en rogne...

-OH ! SWAN !! Tu m'écoutes ?!

"Excuse moi, Blue... Un détail me chiffonne sur cette photo. La silh...

Difficile d'être furieuse contre elle plus longtemps, la curiosité l'emporta. Tout ce qui avait trait à des fantomes me semblait toujours plus important que les états d'ames des vivants. Mon regard se posa sur la photo qui l'intriguait. Celle avec la fenêtre, avec le reflet de la lumière, on ne pouvait rien voir à l'intérieur.

"Quel détail ?"
"Hm... Non, rien, oublie ma belle !"


Mes joues picotèrent sans que je sache pourquoi tandis qu'elle me redonnait les clichés, toujours sans remarquer qu'elle avait bien failli se faire écraser par un 38tonnes...

"On va se retrouver au fin fond de la ville basse... Ils sont comment, les plébéiens, là bas ?"

Haussant les épaules, je rangeais les photos dans un des plis de ma tenue. J'allais souvent dans la ville basse et j'entendais les autres étudiants en parler comme d'un Enfer, pour moi, c'était le paradis, tout simplement.

-Ca dépend si tu veux parler des morts ou des vivants. Ces derniers sont louches, du genre à kidnapper tout et n'importe quoi. Quant aux morts... Ils sont pour la plupart instables, désespérés et à deux doigts de passer de l'autre coté, j'ai toujours l'impression que je vais tomber sur un Dévoreur en allant là bas mais on dirait qu'ils fuient cet endroit comme la Peste. Mais t'inquiète, je pense qu'on ne risque pas grand chose dans cette maison, ce doit être simplement des Scellés en manque d'attention! Du coup ils font du tapage nocturne pour se faire remarquer. Ca m'étonne que le vieil homme t'ait aussi donné la mission, tu n'es pas connue pour communiquer avec les fantomes pourtant...

Lassie aboya, parfaitement d'accord avec moi, bien que j'étais la seule à pouvoir l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une maison en T et hantée... Ou l'inverse.

Revenir en haut Aller en bas

Une maison en T et hantée... Ou l'inverse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La ville basse :: Les habitations-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit