.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

"Dude Looks like a lady" || Charles & Emily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : SDF
❝ POINTS : 67

MessageSujet: "Dude Looks like a lady" || Charles & Emily Jeu 6 Avr - 14:28






[• - I love you - •]

L'act de prendre la vie de quelqu'un. Est-ce qu'il tuait par simple plaisir de le faire ? Parce qu'il ne savait faire que ça ? L'espace d'un instant, cette pensée traversa le corps d'Emily, alors qu'il se trouvait assis sur un banc bien singulier. Ses mains se serraient autour du cou de la jeune femme sur laquelle il était assis ; tout les deux délestés de vêtements et de tabous. Il n'entendait rien. Pas de supplication, pas de cris.. même le son emmerdant de l'évier mal-fichu de l'hôtel dans lequel ils avaient passé la nuit ne semblaient l'embêter désormais. La plupart des personnes vivant sur cette planète sont capables de passer l'intégralité de leur existence sans jamais prendre une seule vie humaine. Cela, bien sûr, sans compter les « accidents » et les meurtres non-directs. Mais pour une raison bizarre ; tout les gens qu'il rencontre finissent d'une manière ou d'une autre par l'amener à ce même résultat. Cependant.. il y avait une ligne entre ces deux états, et il pouvait clairement le ressentir. Le moment pendant lequel l'amour tourne à la haine, et celui où l'amour reprend ses droits dans le cœur d'Emily. Lorsque ses yeux reprirent leur concentration, il remarqua le visage de la jeune femme. Elle était si belle ; à moitié privée de toute forme de respiration. Le sang remonta aux joues de l'androgyne alors que ses doigts se dé-serrèrent doucement, et son cœur recommença à battre à toute vitesse. Il avait essayé de la tuer, bien sûr, mais il semblait que remettre cette idée en question l'espace d'un instant lui ai permis de choisir une autre route pour son histoire d'aujourd'hui. La jeune femme toussa de nombreuses fois, quelque peu apeurée, essuyant la salive qui s'était échappée de sa bouche pendant cet act pour le moins peu sécuritaire. Emily venait de re-mettre les pièces les unes à côté des autres dans sa tête : peut-être avait-il mal interprété les mots de sa petite amie. Peut-être que ce qu'elle voulait dire par « On devrait peut-être prendre du recul » hier soir, ne voulait pas forcément impliquer qu'ils allaient arrêter de s'aimer. Il regarda alors la paume de ses mains avec un petit air innocent, alors que la jeune femme tentait de reprendre sa respiration en haletant. C'était la deuxième fois qu'il essayait de la tuer ! N'avait-elle aucun doute ? Nope ! Car, surprise, cette fille est juste aussi cinglée que lui. La jeune femme aux cheveux sombres se mis alors à sourire , ses joues elles aussi peinturlurées de rouge.

«- Quelle énergie Mimiii--- ♪ ! Tu m'as fait peur tu sais, j'ai presque cru que j'allais y rester, quel farceur ! Haha ! »

Les mains de la jeune femme s'enroulèrent à nouveau autour du cou du jeune homme aux cheveux blonds, et dans une série de gloussements, l'invita à un réveil original.

---

[• - One thrust too far - •]

Malheureusement, même le plus collant des couples se doit de séparer leur chemin à un moment ou un autre, et c'est après quelques heures que les deux jeunes adultes quittèrent la chambre de l'hôtel miteux. Maintenant qu'ils se tenaient tout les deux l'un à côté de l'autre, on pouvait clairement voir un certain... « écart » de taille. La jeune femme était une figure plutôt connue dans son université de bas étage ; la meilleure nageuse ; arborant une silhouette sportive, et une véritable beauté qui ferait tomber bien plus d'un homme, peu importe leurs âges. Un mètre quatre-vingt de corps sportif, tout ça enveloppé dans de beaux vêtements qui traçaient la ligne entre la pauvreté dans laquelle elle vivait, et le luxe que sa réputation lui offrait. Et en parlant de ligne séparatrice, pour la dernière fois, il y en avait une qui était clairement visible lorsqu'on baisse la tête : l'antenne blonde de l'androgyne était probablement la seule chose capable de rivaliser avec sa petite amie. Un misérable mètre cinquante-neuf et une apparence qui ne collait ni à ses actions, ni à son âge ; c'était là où les gênes de sa génitrice avaient frappés le plus durement. Bah. La taille ne fait pas l'homme, et la masculinité dont cette jeune femme était tombée amoureuse ne pouvait être vue que sous un certain angle... et c'est un angle particulièrement tordu et près du sol. Elle fouilla à l'intérieur de son sac à main ; attirant le regard du nabot aux grands yeux. Elle semblait joyeuse, distraite ; comme si la scène d'il y a quelques heures n'était tout simplement jamais arrivée. Lui, en revanche, demeurait silencieux et pensif. Quelque chose le retenait de se jeter sur elle et l'enlacer pour des heures et des heures en lui disant à quel point il l'aime au plus profond de son cœur et toutes les bêtises habituelles que les amours adolescents utilisent pour faire perdurer leur insignifiante relation. Et cette chose, elle se présenta en face de lui, sous la forme d'un objet en plastique à la forme particulière. Elle baissa la tête pour se mettre au niveau de son petit ami (littéralement). Elle avait sur son visage un sourire à la fois adorable et effrayant ; les yeux mi-clos.

« -Ta-Daaaa ! ♫ Je voulais garder la surprise pour notre cinquantième rendez-vous mais j'ai pas pu attendre ! Je sais que tu es très occupé mais je voulais te donner une chance de savoir à quoi t'attendre ! »

Savoir à quoi s'attendre.. c'était une phrase compliquée à retenir pour Emily. Il ne la comprenait pas tellement. Probablement parce qu'il avait vécu toute sa vie sans jamais se soucier d'une quelconque forme de responsabilité quelle qu'elle soit. Cependant, alors que ses yeux commencèrent à loucher sur l'objet en plastique, Emily eut cette soudaine réalisation.

« …...... »

Le vent balaya doucement sa belle chevelure blonde, alors que dans ses iris reptiliennes se reflétaient quelques syllabes. « Po-si-tif ». Il tenta de les répéter à voix basse, fronçant les sourcils et plissant les paupières tout en penchant au fur et à mesure sa tête sur le côté.

« ...Po.... Si.... Tif.... »

La jeune femme resta accroupie en face de l'homme de petite taille ; attendant sa réaction patiemment. Emily avait toujours du mal à saisir l'idée. Ce n'était même pas une question de dénie ou de manque d'informations. Il ne savait tout simplement pas que ce genre de choses pouvait arriver. Il se mis alors à s'exclamer de toutes ses forces ; alors que des gouttes de sueur coulaient le long de son visage avec une vitesse affolante !-----

---

[• - I'm going to die, ain't i - •]


Le docteur avait un air tout particulièrement embêté. Non-seulement il n'aimait pas prendre les patients sans rendez-vous, mais en plus ce … « client » s'était ramené sans prévenir qui que ce soit, et ce d'une manière pour le moins flashy. Les dames de ménages en étaient à leur cinquième rodéo depuis que cette petite tête blonde avait couru comme une fusée à l'intérieur du bâtiment.

« - Monsieur Hyd---- »
« --- BLEUEUHRGH ! »

Et de six. Emily se mis à cracher un véritable laser multicolore et pixelisé sur le sol, à une vitesse alarmante. Ce n'était pas une maladie régulière à laquelle le docteur avait affaire aujourd'hui ; mais à un parfait inconnu qui avait pénétré son royaume d’antibiotiques et désinfectants pour le repeindre par la souillure d'un petit déjeuner bas-pris du motel d'à côté. Quelques kofs plus tard, et Emily s'était arrêté de cracher son énergie ; se relevant misérablement comme un stickman plein d'air ; les larmes aux yeux et les joues rouges malgré son teint désormais extrêmement pâle.

"- Urgh.. Monsieur erh... Hydrain, c'est cela ?.. s'il vous plait asseyez vous et ignorez les dég--"
"- Bmhph---..
"- Dans la poubelle, s'il vous plait..."

Quelques sanglots et grossiers bruitages plus tard, et Emily était maintenant assis calmement sur une chaise, face au docteur déjà épuisé par cette visite matinale plus atroce qu'habituellement. Le vieil homme frotta ses yeux pour la centième fois, avant de poser la feuille sur la table, avec un total manque de motivation. Son diagnostique était simple, quoi que pas forcément évident pour un patient en déni comme Emily. Oui, c'était en réalité extrêmement simple, et avait été rendu bien plus difficile qu'une expertise normale ne l'aurait laissé découvrir. Sur une voix à moitié étouffée par la cigarette et moindrement teinte par l'exaspération, le vieil homme donna ses résultats.

«Monsieur Hydrain, vous n'êtes pas enceinte. »
« WAT »
«  Oui, Mr.Hydrain, les résultats du diagnostique rapide révèlent que...eh bien, vous savez.. »

Emily semblait absolument terrifié, et avait l'air de n'avoir aucune idée de ce que le docteur était en train de lui expliquer. De plus en plus profondément étouffé par son exaspération, le docteur expliqua cette fois-ci avec bien plus d’agressivité passive dans sa voix.

« Vous êtes un homme, Mr.Hydrain. Les hommes ne peuvent pas tomber enceinte, vous n'avez pas l'équipement nécessaire pour héberger un enfant à l'intérieur de vous. Vous pouvez simplement transférer les nutriments nécessaires pour en créer un, à l'intérieur de la Maman. Est-ce que vous arrivez à comprendre ? »
« ….... »
« Mr.Hydrain, vous êtes adulte, et vous savez que parfois ; quand une femme et un homme s'aiment vraiment très très fort----- AHHR »

Le docteur avait finallement craqué. Il n'avait plus l'impression de parler à un patient, mais à un gamin sortit de l'école. Comme si son apparence de nabot ne rendait pas les choses suffisamment compliqué, il devait aussi lui expliquer ce qui arrive lorsqu'on s'amuse un peu trop avec les matériels de création. Il n'avait pas passé toutes ces années d'études et de pratiques pour en arriver à expliquer à un adulte de 24 ans qui venait de gerber partout dans son cabinet comment les fonctions reproductives fonctionnent. Il grinça des dents et fronça les sourcils en regardant l'androgyne qui s'était maintenant complètement stoppé de pleurer. À la place, c'était un visage dédaigneux qui se montrait à lui. Quoi ? Qu'est-ce qu'il lui arrivait à ce cinglé cette fois ? Il avait récupéré les lunettes que le docteur avait retiré et posé sur la table.

« Donc, ce que vous êtes en train de m'dire, doc'... c'que... »

[/color]
[• - Fury of the SJW - •]


La scène était maintenant devenu ridiculement improbable. Enfin, plus encore qu'elle ne l'était déjà. Emily avait redressé ses cheveux pour qu'ils soient parfaitement dressés en arrière, et posa ses doigts contre les branches des lunettes. Adoptant la typique apparence d'un féministe extrêmiste.

« Vous êtes en train de me dire que parce que je suis un homme, je ne peux pas avoir d'enfants !? »
«  Oui, Monsieur, c'est physiquement imposs- »
«  QUI EN A DECIDER AINSI, HAH ? De répugnants mâles cigsgenre et conformistes !? Vous pensez que vous pouvez remodeler le monde pour vos propres souhaits écœurants !? Répond moi sale baleine blanche ! »
« Quel rapport avec nous !? Plaignez vous à l'univers pour nous avoir créer comme cel-- »
« L'univers n'est pas responsable pour VOS erreurs monsieur ! Laissez Mr.Univers en dehors de ça ! Il a eut une carrière difficile aux dernières élection, ce foutu indien avait répandu de mauvaises rumeurs sur lui, mais il reste mon préféré ! »
« ça n'a plus aucun sens !! qu'est-ce que vous essayez de prouver !? Sortez de mon cabinet ! »
« Woa Woa Woa Woa ! Qui êtes vous pour décider où doit être ma place !!? Tout ça parce que je suis une femme dans mon cœur ne signifie pas que vous pouvez me parler sur ce ton ! »
« MR.HYDRAIN, POUR L'AMOUR DE DIEU, ALLEZ VOUS EN !! »
«  Et où puis-je rencontrer ce Mr.Dieu dont vous parlez !? J'ai deux mots à lui dire !! Je supporte pas ces xénohomofeminophobes ! Bordel de merde ! On est en 20XX ! Quand allons-nous laisser tomber les standards et avancer vers le futur qui nous est promis !? »

Emily partit dans un excès de rage et écrasa les lunettes contre la table, avant de poser sa botte contre le meuble.

«  Arrangez-moi un rendez-vous avec Dieu!! »
« …..... »


---


[• - What now - •]


Très regrettable qu'Emily ai du prendre la fuite quelques minutes plus tard après que les autorités compétentes se soient mises en route pour l'arrêter. Néanmoins les égouts étaient toujours là pour lui fournir le réconfort dont il avait besoin en ces temps difficiles.

Merde la vie est difficile ! Et maintenant il avait la dalle, aussi. Les cheveux ébouriffés et ses lunettes perdues dans les égouts, c'est avec une odeur terrible que l'androgyne sortit d'une ruelle isolée. C'était terrible : personne ne lui avait jamais expliqué ça. Une crise existentielle s'empara d'Emily alors qu'il s'adossait au mur en croisant les bras comme s'il avait été frappé par un froid sibérien. Ses rêves de devenir une jeune maman heureuse et épanouie avec sa femme on son mari, était maintenant totalement compromis. Qu'allait-il dire à ses amants ?! Il n'y avait maintenant plus aucun espoir ! Sa petite amie de la veille devait sûrement avoir le mauvais test de grossesse, il n'y avait pas d'autres explications possibles. Emily commença à mordiller son pouce alors qu'il quittait lentement la ruelle, entrant maintenant au cœur de la ville. Il était déprimé, détruit, un corps sans âme qui ne marchait que pour le seul instinct de survie. Et cet instinct de survie réclamait quelque chose dans son estomac. Mais sans argent, sans maison et sans réels papiers d'identité ; il allait devoir trouver un moyen de trouver une personne suffisamment stupide pour la faire raquer à sa place. Mais surtout... surtout ; il voulait maintenant trouver un moyen de monter jusqu'au ciel et foutre une rouste à ce « Dieu » pour autoriser des stupidités pareilles. Rien qu'à y penser, sa rage lui fit reprendre conscience au milieu du quartier des dépenses.

Regardant à droite et à gauche, il était temps de trouver un pigeon suffisamment dodu pour lui donner à manger. Hors de question de faire la manche, parce que ça ne ferait qu'attirer les services sociaux une fois encore et il allait devoir expliquer d'une manière ou d'une autre qu'il est adulte et en bonne santé ; et ce en dévoilant son « hydre » à une tête. Battant des cils à toute vitesse alors que ses mirettes de lavande semblaient discrètement scanner chaque passant ; aucun d'entre eux ne semblait particulièrement intéressant. Oui, des personnes particulièrement plates et banales. Le genre de personnes qui irait simplement plonger sa main dans son porte-feuille et lui tendre une pièce au lieu de lui acheter le happy-meal dont son estomac avait besoin. Et une douche, aussi, parce que les mouches qui commençaient à s'amasser au dessus de sa tête n'étaient certainement pas des admirateurs.

Mais au fur et à mesure que le temps passait, de moins en moins de chances il lui restait. Aller demander à n'importe qui serait suicidaire. Car en effet ; ceci était un plus gros deal qu'on ne pourrait le penser. Une aura incroyablement puissante et malodorante se fit « sentir » derrière Emily, alors qu'une main se posa contre son épaule. Ses instincts primaux hurlaient à l'intérieur de lui ; alors qu'il adopta par réflexe la pose de Kung-Fu No°44 des vidéos tutoriels qu'il avait vu sur Youtube, accompagné d'un hurlement à la Bruce Lee. Inefficace , cependant : ce n'était qu'un vieil homme barbu et crade, avec une tasse dans la main. Mais il avait un air tout particulièrement … « spécial ». Il pouvait sentir une puissante volonté de vivre, enflammée à l'intérieur de cet homme. Emily plissa les yeux, alors que l'homme aux longs cheveux noirs ébouriffés regardait la foule avec intensité.

[• - Hobo Survivor - •]


«- écoute moi bien, Rookie. Être un clodo n'est pas simplement un jeu de marelle. Dans la vie, quand tu jette la pierre, tu n'as le droit qu'à un seul saut. Et si tu te rèche et t'écrase la face contre le sol, tes p'tits copains vont pas t'rel'ver, tu piges ? On est pas seuls ici. Y'a des stratégies spéciales à adopter, des spots à prendre, des gueules à casser, des marres de pisse à éviter, et surtout, ne reste pas devant les grandes galleries. »

Emily sentait une petite goutte de sueur couler le long de sa joue. Il n'avait jamais pensé que mendier serait quelque chose d'aussi sérieux. Il ravala sa salive, alors que l'expert continuait l'introduction.

«- Surpris ? J'peux dire que t'es pas une gamine parce-que les minettes qui mendient participent à ces trucs d'expériences sociales à la con. Donnez moi de l'argent pour que j'augmente la taille de mes seins ; et ce genre de trucs. Ces connes sont talentueuses, mais elles n'ont pas ce qu'on a, elles n'ont pas la flamme du clodo qui brûle en elles. Elles essayent d'être comme nous, mais elles le sont pas. »

L'homme plissa les paupières encore plus, semblant inspecter Emily comme s'il était un mannequin d'exposition.

« - J'peux aussi clairement dire que t'es pas Lycéen. Tu viens pas de perdre ton job ; t'es dehors pour aut'chose. Oui, clairement, tu cache quelque chose. »

L'instinct d'Emily lui fit comprendre que ce clochard là était dangereux. Il était presque prêt à le tuer silencieusement en l'étouffant avec une petite dose de néant.. mais il se révéla que ces suspicions étaient basées sur autre chose.

« - Toi... t'as foutu ta minette en cloque et essayé d'fout' le camp avant qu'les papiers t'courrent après, j'me plante ? T'as l'odeur d'un fuyard. »
« N---Nan ! J-Je-- »
« Ageplayer aussi heh, pas étonnant; ces asiatiques ressemblent à des drôles même vieux; keh.... bah, j'suis pas là pour juger les gens, Rookie. Ici c'est la guerre. Tu dois trouver l'bon pigeon si tu veux t'en sortir facile. Les jeunes comme toi démarrent avec un bonus ; vous avez une belle face et des beaux vêtements ; mais ça va pas durer ; si tu reste là tu vas t'impreigner de not' malédiction et finir comme nous. Tu dois venir avec une stratégie. L'temps il est précieux tu sais. Qu'est-t'a en tête pour t'en sortir heh ? »

Emily fronça les sourcils et tourna la tête vers les passants. Ils semblaient complètement les ignorer. C'était probablement la façon dont il avait l'habitude de regarder les sans-abris avant de finir lui-même à la rue. La différence étant qu'Emily avait pour habitude de vivre chez les autres, et éventuellement piquer leur appartement après les avoir assassinés. Sa petite amie étant celle qui payait pour tout ; il allait devoir trouver une stratégie par lui même. Il se concentra, observant chaque passants. Il devait trouver quelqu'un de louche, quelqu'un de suffisamment crédule pour tomber dans sa supercherie. Pense, Emily, pense ! Après tout ce temps à apprendre les tips & tricks de la mafia ; il est temps de les mettre en pratique. Il se donna alors des claques sur les joues et ouvrit les yeux d'un seul coup : Cible en vue. Homme blond, environs la trentaine, bien habillé, avec une coupe de cheveux qui serait sûrement magnifique pour une personne riche mais absolument horrible pour un weaboo comme lui. Emily se leva silencieusement, sourcils froncés, et déterminé. Son mentor clodo semblait satisfait, alors qu'il s'écrasait la face contre le sol à cause d'un peu trop d'alcool dans son sang ; mais Emily l'ignora.

La distance entre lui et l'homme d'âge mur se faisait de plus en plus réduite, et il ne semblait (en apparence en tout cas) pas encore avoir compris qu'Emily le suivait. Tellement de gens autour... argh, et il voulait seulement vivre discrètement avec une bonne situation ! Le chemin vers la vie parfaite était beaucoup trop loin depuis son dernier flop. Mais ce type, là, semblait être particulièrement tanné de thunes. Mais comme il n'avait pas réellement le charisme nécessaire pour faire tomber Emily amoureux ; il n'avait aucun regret à l'utiliser comme escaliers vers la gloire. Un tournant. C'est le moment ! Emily marcha très lentement, s'approchant extrêmement près de l'homme en costume chic, jusqu'à ce que son épaule ne touche avec la douceur d'un bisounours sous antidépresseurs, celle de sa cible.

- Boop -

[/color]
[• - Killers are drawn to each other - •]

« - AAAHHHHHHHHHH AAAARFEEGRZRGHZQHZRHZ !! »

Ce tout petit contact, et voilà qu'Emily se jette contre le sol à une vitesse démentielle, se tordant dans tout les sens, comme un joueur de football ayant parfaitement étoffé ses talents de simulation. Larmes aux yeux, bras faussement tordu et hurlant comme une true qu'on aurait renversé avec une Bugatti ; Emily avait décidé de jouer la carte de la culpabilité ; et ce gars était celui qui allait devoir payer pour ça. Criant suffisamment fort pour qu'une partie de la foule se retourne vers lui ; il se mis à pointer du doigt avec son autre bras.

« - Qu'est-ce qui te prend de m'attaquer comme ça espèce de malade !!? Tu m'as pété le bras ! AAAHHHH !! Comment est-ce que je vais pouvoir jouer du piano pour les handicapés maintenant !! »

L'homme semblait sceptique, Emily avait besoin de rajouter une touche convaincante en commençant à cracher une vague de sang sur le sol inexplicablement.

« - ARGHH ! Je crois que ça a percé mes artères !! Mon scrotum souffre le martyr !! Arg- ! Aaaahh !!! Je peux sentir 55 nouveaux chromosomes en moi !! je vais mourir si je ne mange pas un happy meal !! Comment pouvez-vous être aussi cruel ! Je ne suis qu'une lycée---collé---- Je ne suis qu'une pauvre fille d'une pauvre famille ! Ahhhh ! C'est pas comme si je voulais manger ou quoi que ce soit ! Mais erh ! AAAAHHHH !! MAINTENANT MON POUMON EST EN TRAIN D'EXPLOSER »

Une autre gerbe de sang plus tard et Emily baignait maintenant sa tête dans sa propre source vitale, se mettant à respirer comme un poisson hors de l'eau.

« - Je le savais !! Maman m'avait dit de pas venir sur terre ; je suis allergique aux humains ! Qui va s'occuper de mes 55 frères et sœurs trisomiques maintenant !? Je suis leur seule chance dans la vie, arrh---Ahhhh !! Cruel ! Si cruel ! Oh mon dieu !! Aaaaahhh !  Noon , n'appelez pas une ambulance ! Tout ce que j'ai besoin c'est d'excuses et d'un happy meal ! C'est la malédiction qui doit quitter mon corps ! Aahh !! si je ne mange pas avant les dix prochaines minutes, je vais exploser !! Est-ce que vous pourrez vivre avec la mort d'une jolie fille dans la conscience ? Erhrhhh ! Earrhh !!! Aaaaahhh !!! et ma femme m'attend à la maison ! Mais elle est aveugle donc elle ne saura jamais quand je vais revenir !! aahhh ! Chérie je veux te voir une dernière fois !! mais je vais---*belerugh* mourir sans happy-meal !! »

Tout les regards se tournèrent vers l'homme aux cheveux blonds. Nailed It. Ce qu'Emily ne savait pas encore , en revanche, est que sa « réelle » malédiction venait encore de frapper. Une fois de plus, le tueur en série fut forcé par le destin à rencontrer l'un de ses paires. Le destin est bien cruel.


[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 25

MessageSujet: Re: "Dude Looks like a lady" || Charles & Emily Sam 8 Avr - 23:27

C'est assis à son bureau, avachi dans sa grande chaise a roulettes, devant une grande pile de dossiers que Charles réalisa quelle saison nous étions. Il avait plus d'une centaine de dossiers de stagiaires a trier, sans compter ceux qui envoient des mails - qu'il ne lit pas et répond juste par un mail générique la plupart du temps -. Mais aussi un dossier complet de fiches de salariés a verifier avant la fin de la semaine, et on était deja Jeudi.
Charles soupira en se rendant compte que son travail était calme et paisible toute l'année, sauf au debut du printemps, c'était comme ca, même la période Thanksgiving-Noel est plus calme, et pourtant des employés a revoir, augmenter, virer et autre, y en avait.
Le blond se rassit donc bien sur sa chaise. Brancha ses écouteurs a son iPod, histoire d'éviter le telephone et laisser faire la secrétaire, puis lança une playlist de rock des années 70/80.
La playlist tourna 3 fois en boucle avant la pause déjeuner accordée entre midi et 14 heures. Charles réalisa qu'il avait encore les deux tiers de son travail a faire, il poussa un grand soupir de fatigue, pensant qu'il allait se reposer pendant sa pause. Ô grand dieux qu'il avait tort. Il recula sa chaise en se levant, l'envoyant rouler jusqu'au mur. Il garda ses écouteurs en sortant le temps de sa pause déjeuner, il y avait une petite boulangerie qui faisait des supers plats a manger rapidement le midi, parfait pour Charles, d'ailleurs, en venant le matin même, il avait vu des pizzas se faire preparer, il y avait pas mal pensé, ca devait être plutôt bon. Il avait toujours ses écouteurs dans les oreilles quand en marchant, quelqu'un le bouscula vaguement, il se retourna donc rapidement et dit " Pardon " tres vite avant de se retourner pour continuer son chemin. Du moins, c'est ce qu'il voulait faire. Mais la jeune fille qu'il venait de bousculer était a terre, en train de se rouler et de gueuler a tout va.
Le blond retira ses écouteurs et approcha vaguement d'elle, pendant qu'elle gueulait, ou qu'elle l'insultait, Charles ne comprenait pas encore ce qu'il se passait. Elle se la jouait joueuse de foot et attendait que l'arbitre file un carton rouge a Charles ?
En tout cas, le banquier avait un regard dépité sur le visage, il regardait autour de lui, puis la jeune blonde, puis a nouveau autour de lui, les cris de la fille attirant tout les passants autour des deux protagonistes. Charles ne savait meme plus ou se mettre, il avait juste pas fait attention en marchant, il l'avait pas non plus égorgée, deja parce que si Charles devait la tuer, elle serait plus du genre poignard dans le coeur, mais surtout, c'était pas le style de Charles comme fille, beaucoup trop jeune.
Charles s'approcha d'elle, soupirant, priant pour que les passants oublient la scene et retournent a leur occupations. Il avait beau réfléchir, Charles ne trouvait qu'une seule solution au problème, et plus la fille criait de manière insupportable, plus il avait envie d'en finir avec elle, mais il lui fallait etre subtil, donc autant juste la laisser avouer sa faute, qu'elle s'excuse rapidement pour que Charles retourne manger sa pizza avant la fin de sa pause déjeuner.
Il s'agenouilla donc aux cotés de la fille, pris son regard le plus coupable, sa voix la plus douce et innocente, et posa sa main sur celle de la fille.

" Ca va mademoiselle ? Je peux vous aider ? Je vais appeler une ambulance !
Vous voulez ma veste comme coussin pour votre tête ? "


Il retira alors son manteau, le plia et le posa par terre, sous la tête de la jeune femme et sortit son telephone.

" C'est quoi votre nom ? Vous avez quel âge ? Je vais appeler les pompiers ils vous emmènent a l'hôpital "

Charles n'avait plus qu'a espérer qu'elle craque, qu'elle decide d'abandonner, elle pouvais pas continuer de faire semblant, si elle finissait a l'hosto, il savait qu'elle devrait payer ses scanners qui montrent qu'elle n'a rien, et ce serait une grosse perte pour elle. Il ne pouvais s'empêcher de penser que c'était bien tenté, il avait compris le truc, facilement extorquer des gens en les faisant passer pour coupables de choses qui ne sont pas réelles, un coup classique mais audacieux. Si elle n'était pas tombé sur le serial killer le plus intelligent de toute la ville - bien que sa " contre attaque " soit plutôt naze, il avait pas le temps de la preparer non plus -, elle aurait pu réussir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : SDF
❝ POINTS : 67

MessageSujet: Re: "Dude Looks like a lady" || Charles & Emily Mar 11 Avr - 1:29






[• - Holy Romance - •]
Quelle gentillesse... impossible. Emily avait-il excédé les limites!? avait-il finalement abusé de la gentillesse d'une personne, lui qui n'oserait jamais faire une chose aussi monstrueuse! .. oublions quelque peu les quinze-et-quelque précédentes victimes et le jeune homme est presque-presque-presque un saint! Et à l'instant, il était admiratif devant la bienveillance de ce passant. Incroyable. N'importe qui d'autre aurait simplement pris ses jambes à son cou pour éviter cet odieuse tentative de scam, mais ce gentleman aux cheveux blonds et à la barbe naissante avait mis en pratique les codes de la galanterie comme on ne peut plus en voir de nos jours. Les joues d'Emily s'emplissaient de rouge, alors que ses pupilles s'agrandirent. Sa veste.. elle sentait si bon! l'envie de poser sa tête contre celle-ci ne faisait que grandir et grandir. Mais en si peu de temps, il devait se demander : en était-il digne? Était-il simplement digne de recevoir autant de gratitude de la part de cet ange à la chevelure dorée? lui qui avait tenté de mener la miséricorde dans le porte-monnaie de cet humble chevalier?! Le vaurien aux yeux de lavande sentait sa tête se faire de plus en plus lourde, alors que l'homme aux yeux bleus tournait la tête, s'apprêtant à composer le numéro des urgences. S'inquiétait-il de la santé de l'hydre? Qui l'eut cru! En plein milieu de cette heure chargée, alors que tout le monde se doit de se rendre à la maison ou à son lieu de travail aussi rapidement que possible; l'un de ces humains avait pris la décision de s'attarder sur le triste sort d'une personne qui ne le méritait pas. Ses lèvres légèrement en avant, le tueur en série murmura.

- Vous... vous feriez ça pour moi....?...

Les mèches de ses longs cheveux blonds s'étalaient un à un sur le manteau de l'homme aux allures de détective. Fringuant, impressionnant. En réalité, il était tellement banale et inintéressant qu'une lumière totalement unique égayait les traits de ce gentleman aux yeux de la créature de l'enfer des olympes. Il n'avait désormais plus qu'à se laisser tomber dans les bras de morphée... enfin...

[• - No. - •]

- .....Mais je refuse.

Soudain l'art-style changea, alors qu'une demi-seconde de plagiat d'Araki se montra sur la face d'Emily. Ses yeux lavande perçants lançaient de véritables éclairs à l'homme aux cheveux blonds. En effet, contre toutes attentes, Emily n'était pas tombé amoureux. En tout cas, pas plus que pendant une micro-seconde, juste le temps nécessaire pour qu'une certaine zone de son corps soit plutôt confus par la situation. Ce personnage horrible qu'est l'hydre du néant n'avait pas l'intention d'abandonner, et le fait qu'il ai posé son coude sur le sol avant que sa tête ne touche complètement le coussin improvisé, en était la preuve. Emily était d'une manière générale plutôt crédule, mais lorsque sa vie ou ses intérêts personnels sont sur le terrain de guerre, il sait où puiser une source de neurones et de prudence. Et si plager Jojo's ne suffisait pas, voila que nous nous amorçons à une bataille mentale digne d'un allié des dieux de la mort à qui on aurait donné un bouquin un peu étrange. Emily murmura doucement, pas suffisamment fort pour que qui que ce soit autour d'eux n'entende , mais suffisamment poussé pour que son interlocuteur comprenne ses intentions. Car parfois, pour avoir le Sandwich que vous méritez, il est nécessaire de mettre vos propres actions en vue de l'empereur du royaume voisin.

- ..Oui. Une chose que moi, Emily Ashford, adore faire, est de donner autant de confiance que possible à une personne qui me sous-estime et pense m'avoir déjà vaincu. Tout ça, juste en disant d'une voix confiante : "Je Refuse". C'est ce que moi, Kishirube Roh----Emily; fait dès que j'en ai l'occasion.

Un petit sourire se dessina sur les lèvres d'Emily, alors qu'il fronça les sourcils, montrant ses magnifiques quenottes acérées.

- Et cela signifie; que j'aurais mon sandwich que tu le veuille ou pas.. que ce soit ici.... Ou à l'hopital!!

L'ironie dans cette histoire est que malgré le fait qu'Emily fait absolument tout ce qu'il peut pour imiter ses serial-killers préférés; il est plutôt mauvais à improviser une situation en discrétion. Lui qui désirait que son visage ne soit vu par personne susceptible de mettre de gros bâtons dans ses roues; il allait devoir agir à face découverte. Et c'est avec une vitesse pour le moins surprenante, accompagnée des meilleurs effets graphiques et sonores que Ufotable peut vous offrir; qu'Emily fit quelque chose de pour le moins inattendu.

---- CHOMP -----

[• - From the netherworld, i curse thee! - •]

Un filet de sang coula le long de la veste de l'homme d'âge mûre. Des cris se mirent à se faire entendre dans la foule, alors que de nombreux civiles se mirent à s'éparpiller. Oui, le businessman venait de se faire mordre dans l'épaule par le nabot aux dents acérées. Oh; ce n'était pas une attaque destinée à tuer ou quoi que ce soit. En réalité, ça avait l'air bien plus flashy que ça ne donnait de réels dégâts. L'effet de surprise était la clé, et ce qui en suivra dépendra de la qualité d'improvisation d'Emily! Retirant ses dents de l'épaule de l'homme, Emily retomba sur ses genoux et leva ses mains, commençant à beugler et rouler ses yeux derrière son crâne.

- ........CERVEAAAAUUUUX!!


Yep. Maintenant c'est une infection! Et qui ne voudrait pas croire un élément aussi convainquant qu'une gamine qui pète une crise dans la rue et commence à mordre une personne avec ses superbes dents colgate + pour ours sauvage! Pas plus de quelques secondes et tout le monde était déjà en train de paniquer, d'autres d'appeler leurs secouristes de poche pour qu'ils viennent s'occuper de lui le plus rapidement possible. Ah, pas de chance, monsieur tout-le-monde. Emily est suffisamment suicidaire pour mettre en scène la plus pourrie des représentations d'une infection zombie. Mais à l'heure actuelle, il ne savait pas si ce type était aussi commun qu'il ne le montrait. Pour l'instant, il saignait quelque peu, mais d'ici quelques minutes; Emily ira probablement se torcher le derrière avec ses cheveux.

Une goutte de salive tombant an sol; Lesser star gardait sa bouche grande ouverte et ses mains suffisamment distordues pour garder l'illusion en place. C'est OK, tout allait bien. Il avait un look différent aujourd'hui après tout; il avait pris le soin de désépaissir ses cheveux, et fait dévorer un peu de leur longueur temporairement; Et ces grosses lunettes sur son nez pouvaient protéger sa marque sur le nez! .... si on oublie totalement le fait qu'il venait de dire son nom deux fois de suite à la personne qu'il essaye d'embarquer dans son arnaque.

- * FUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUCK*

Il avait réalisé. Emporter ce gars avec lui pour lui payer un sandwich était une erreur. En imitant son mangaka préféré, il avait accidentellement donné son vrai nom. Emily n'a aucune carte d'identité traitant de son véritable nom, mais son casier en tant que criminel a toujours un lien avec! Il ravala sa salive, alors que des gouttes de sueur apparaissaient sur son visage. Merde, il devait emporter ce mec avec lui, à l'arrière d'une ruelle, et le buter. Oublie le sandwich, espèce d'abruti, tu pourras plus jamais en manger si ta tête finis au bout d'une pique!  

Un sourire nerveux apparut alors sur les lèvres d'Emily, alors qu'il se mis à pointer du doigt l'homme aux cheveux blonds. Simulant quelques spasmes, Emily finis par hurler à la mort, se roulant sur le sol dramatiquement; avant de finalement pivoter sur lui-même et re-pointer du doigt l'homme aux yeux bleus. Doigts sur ses lunettes rétro-éclairées, l'adulte aux allures d'ado-en-crise n'avait certainement pas fini son cirque.

- T-Tu es maintenant affecté par la mm-m-malédiction des ancien--AAHHHHH! - des ancien--- FUUCK - des anciens démons des enfers! Aahhh ! oh toi qui a oublié de prendre une douche ce matin! entend ma menace! Par mes dents démoniaques je t'ai choisi pour être la bombe! TOUT CE QUI SE TROUVERA AUTOUR DE TOI DANS DIX MINUTES EXPLOSERA SUR UN RAYON DE 200 METRES! Mon dieu destructeur m'a ordonné de te tuer! Sangoku! prépares-toi!!

Si son interlocuteur était suffisamment intelligent pour comprendre qu'Emily n'avait pas l'intention d'avouer son mensonge; ce n'était pas le cas d'une foule crédule et bien trop effrayée par les attaques de vilains pour essayer quoi que ce soit. Quelle veine qu'aucun abruti de la SUP ne soit dans les environs. Au moins les gens sur la place prenaient la poudre d'escampette sans se poser une question, laissant bientôt les deux hommes seul à seul sur cette grande place vide. Les autorités compétentes ne prendront pas longtemps à arriver... il était temps de tuer ce type rapidement et disparaître pour la journée.

[• - Serious Business - •]

Le blond sembla avoir repris son calme pendant un moment. Pourquoi se sentait-il stressé? son interlocuteur n'était qu'une simple mec normal sortit de nulle-part. Mais quelque chose à propos de lui réveillait le peu d'instinct de bête démoniaque en Emily. Comme regarder son reflet dans le miroir, et voir une personne différente revêtir votre propre visage.

Emily tourna la tête. L'heure de jouer le clown était désormais passée. Il n'avait plus besoin d'impressionner personne, et plus besoin de jouer la comédie non-plus. redressant les fausses lunettes, il adressa à son interlocuteur un regard perfide. Juste un PNJ de moins sur cette planète, et la catastrophe tout juste évitée.

- Je le reconnais, j'ai chié dans la colle. Heh, la bonne affaire.

Mais quelque chose ne collait pas. Quelque chose perturbait le visage extrêmement sérieux qu'avait Emily.

- Tu peux oublier pour la bouffe. Si tu as des objets importants à me donner, comme une photo de tes enfants ou de ta femme, de l'argent, des cartes, n'importe quoi; jettes les sur le sol.

Quelque chose.. qui faisait trembler ses mains. Quelque chose qui faisait battre son coeur plus rapidement que d'habitude.

- J'espère que tu n’interprète pas la situation de la mauvaise façon. Je me fiche de tes possessions; je m'assure simplement que je puisse dispose moi même de tes traces----

Oui, c'était ça. C'était le problème. Emily n'aurait jamais consacré autant d'importance à un simple personnage non-joueur. Quelque chose que Nana lui avait dit auparavant résonnait à ce moment là dans sa tête. "Les pêcheurs sont inévitablement amenés les uns aux autres". Et cette impression; ce sentiment d'incertitude.. c'était le même qu'il envoyait aux autres. Ce type...

- ....C'est pas un PNJ...?

Le visage de l'homme aux cheveux blonds sembla quelque peu changer; et l'instinct bestial d'Emily lui hurlait de se préparer au pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "Dude Looks like a lady" || Charles & Emily

Revenir en haut Aller en bas

"Dude Looks like a lady" || Charles & Emily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville :: La rue commerciale-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit