AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Au voleur ! [PV Karisu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ POINTS : 132

MessageSujet: Au voleur ! [PV Karisu] Ven 21 Avr - 0:25

Thief.
.
Ft Karisu







J'étais rentré chez moi depuis un petit moment déjà, la journée de travail avait été relativement tranquille. J'en avais profité pour me poser sur mon canapé avec une boisson et un livre. J'allais bientôt partir en patrouille dans la ville sous mon masque, mais j'aimais bien prendre une petite pause pour écouter le silence de mon appartement. C'était extrêmement reposant, et c'était un contraste absolu avec le bruit et la pollution intenable qu'il fallait subir le reste de la journée. Et de la nuit dans mon cas, c'est pour ça que ce moment assez court de la journée, j'aimais vraiment en profiter pleinement.

C'est donc avec un vieux livre d'Heroic-Fantasy que j'étais allongé sur mon canapé, la boisson posé par terre à côté de moi. Je tournais les pages au fil des minutes. Le temps passait, et j'étais guidé par l'encre qui s'écoulait le long des pages, racontant les batailles et les aventures de protagonistes haut en couleur.

Plongé et captivé par la situation, je ne me rendais pas compte que le temps passait plus vite que ce que je l'espérais. Et il semblait que j'étais déjà en retard. Je suis resté longtemps indifférent en regardant mon horloge, peut-être dans l'espoir de voir l'heure changer. Mais rien à faire, je commençais à être en retard.
Je me suis donc levé vivement en soupirant, bon... Chaque bonne chose à une fin. Je me suis levé, j'ai fini mon verre avant d'aller me chercher de quoi me faire un sandwich. Un simple jambon-beurre-emmental m'irait pour ce soir. Une fois celui-ci dans mon estomac, je me suis dirigé vers ma chambre pour sortir une fois de plus mon costume.
Je l'ai enfilé avec le sourire, encore une soirée belle soirée de héros.

StormChaser était de sortie. J'ai fermé mon appartement pour me diriger sur le toit. Je regardais le soleil filer tranquillement au loin, laissant place à la Lune et aux premières étoiles. Très bonne soirée.
Laissant mon pouvoir s'activer tandis que je sautais du toit, je me suis transformé en boule électrique afin de me déplacer à travers la ville, j'allais commencer ma patrouille, dans les vieux quartiers ce soir.

Je me suis décidé à atterrir dans une rue assez peu peuplé, malgré cela, il y avait quand même des gens pour me voir alors d'un signe de salut de la main amical, je suis parti sans trop regarder si il était choqué ou admiratif au vu de mon arrivée. Je commençais à arpenter les rues gentiment, mais très rapidement au tournant d'une rue, je me suis heurté à quelqu'un qui courait... Il portait un sac à main qui ne semblait pas adapter au reste de sa tenue. Je l'ai donc regardé, en le bloquant dans sa fuite, si jamais il cherchait à s'enfuir.

"Vol de sac à main donc... Tu n'as pas beaucoup de solutions, soit tu te rends maintenant et ça se passera sans dégâts, soit tu décides de t'enfuir, mais je t'avoue que tu risques d'avoir mal, et d'être sonné même après ton réveil au commissariat."

J'ai fait un petit geste du poignet pour faire apparaître un arc qui est remonté le de mon bras avant de disparaître au niveau de mes yeux, animés par une lueur électrique, révélant un air de justice qui devait insuffler la crainte dans ce petit malfrat.

Je me redressais bien pour paraître assez grand et héroïque, ça semblait cliché, mais le héros véhicule aussi une image qui inspirer la sécurité aux citoyens et la peur aux criminels. Et j'étais prêt à porter ce masque radieux du héros souriant et charismatique pour transmettre cette image à cette ville, ça fait tout aussi parti du travail de Joker, j'ai l'accord du gouvernement pour exercer ce métier, donc je me dois d'être exemplaire. Je dois être un symbole de paix et de sécurité pour le monde, pour rendre fier le peu de famille qui me reste.

Je me suis gratté l'arrière de la tête avant de reprendre.

"Tu préfères quoi ?"

Je finissais par un classique coup de pression. Histoire qu'il se sente bien cerné.


Made by Maester - Mleh Copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Ville basse de Laurel.
❝ POINTS : 83

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Ven 21 Avr - 14:33

Karisu marchait les mains dans les poches, l'air nonchalant, comme a son habitude, dans les rues des vieux quartiers. Ce n'était pas le genre de quartiers qu'il fréquentait habituellement. Cependant, a force de rester continuellement dans la ville basse, il commençait sérieusement a tourner en rond.
Il décida donc de se promener, peu avant la tombée de la nuit , dans une rue assez peu peuplée, Karisu restant un criminel après tout. Le soleil disparaissait peu a peu au loin, s'éteignant derrière les immeubles. Tandis que l'obscurité gagnait peu a peu la ville, il entendit quelqu'un crier.

« A l'aide ! Que quelqu'un fasse quelque chose ! On vient de me voler mon sac a main ! »

« Bordel, un vol de sac a main sur une vieille dame ? C'est vachement cliché quand même. »
Soupira Karisu en regardant a sa droite. En effet sur le trottoir d'en face, un jeune homme venait d'arracher le sac a main d'une sexagénaire avant de s'enfuir en courant. La vieille femme criait a en perdre le souffle, impuissante.

« La vache, ce que j'ai la flemme de lui courir après, c'est fou. C'est qu'un sac a main après tout. Bon il y a peut être des objets de valeurs dans ce foutu sac. Puis ça me prendrait moins d'une seconde pour immobiliser ce type. Mouais, ça vaut pas la peine de me fatiguer pour si peu. Je préfère les tâches plus excitantes. Comme si j'allais me rabaisser a ce genre de boulots merdiques. C'est bien un truc de flics ou de héros ça. »
Karisu éclata de rire, et haussa les épaules, en regardant le criminel s'enfuir. Il courait très vite, esquivant les autres passants et les poteaux.  Il s'engagea dans une ruelle. Avant de se heurter a quelqu'un.

« En plus il est mauvais. J'ai bien fait de ne rien faire. » ajouta Karisu, visiblement assez déçu.
Par pure curiosité, Karisu décida d'aller observer la scène de loin.

« Peut être qu'il va lui casser la gueule. Ou l'inverse, on va se marrer. »
Karisu put enfin apercevoir la personne sur qui le criminel venait de tomber. Elle était costumée.

« Un héros ! Ce mec est le plus malchanceux des criminels » Karisu fut pris d'un fou rire face au ridicule de la situation. Un mec qui vole un sac a main et qui parcourt vingts mètres avant de se cogner contre un héros. Assez ironique tout de même. 

Karisu utilisa son don pour lire dans les pensées de l'homme masqué.

« C'est bel et bien un héros. Un Joker même. Il est en train d'arrêter ce criminel. Intéressant, ce freluquet tente de jouer au mauvais flic. Il prépare un truc classe d'après lui. »

Soudain l'homme masqué fit apparaître un arc électrique, pour intimider le bandit.

« De l'électricité ? Pas mal. Mais je n'ai aucun intérêt a me battre avec un héros. Pourvu qu'il ne me connaisse pas. Et qu'il n'essaye pas de m'arrêter. »

A la fois intrigué par le don du Joker, mais également craintif que la situation ne dégénère, Karisu était perplexe. Il souhaitait grandement s'amuser un peu avec le héros. Mais cela n'avait aucun intérêt, en plus d'être relativement risqué. On ne devient pas Joker par hasard.  Encore une fois Karisu était en proie a son éternel dilemme intérieur, sa soif d'excitation, face a sa soif de justice.

« J'ai une idée. Je vais lui faciliter la tâche en utilisant ma Télépathie Cauchemardesque sur le criminel. Puis me barrer. Si il ne me remarque pas, je serais déjà content d'avoir pu aider un héros. Si il me remarque et commence a vouloir m'arrêter, on joue un peu, en prime. Je suis content dans les deux cas. »
Sur ce, Karisu enfila son masque et tendit sa main, en direction du criminel. Cela n'avait strictement aucune utilité, mais au moins c'était classe. D'un coup le criminel s'effondra au sol, en hurlant, avant de tomber inconscient au pieds du héros.

« Voila, désolé de ne pas l'avoir arrêté plus tôt l'ami ! » dit Karisu avant de s'enfuir en courant dans une ruelle opposée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 132

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Dim 23 Avr - 1:22

Thief.
.
Ft Karisu







Je regardais le voleur de sac qui commençait à reculer, pris par la pression. C’était quand même un sacré manque de bol de tomber sur un Joker juste après son larcin. D’après ses quelques pas en arrière, je me doutais qu’il n’allait plus être capable de répondre à mon interrogation, tant pis pour lui, l’arc électrique n’allait pas lui faire mal sur le coup, il allait directement être paralysé, mais par contre, il allait avoir quelques douleurs gênantes à son réveil. Rien de bien grave, mais c’est le désavantage de mon pouvoir, ce que si la personne est réticente, elle risque d’avoir un peu mal. Mais cela dit, quand les agents de police appréhende quelqu’un, ils peuvent aussi passer par une violence conséquente si la personne lutte.

Je préfère clairement éviter d’avoir à blesser les personnes que je croise, en privilégiant la reddition simple des crapules. Mais souvent, les malfaiteurs sont coriaces ou n’ont pas conscience du danger que peut représenter un doté. Parce qu’un doté est dangereux si il n’est pas capable de se gérer. Et je suis sûrement déjà réprimendable d’utiliser mon don de cette façon. Mais je le fais pour débarrasser les rues de la corruption que peuvent entraîner ce genre d’individu. C’est assez dommage de devoir en arriver à être doté pour pouvoir faire pression sur les criminels, les voleurs et autres fauteurs de trouble.

Revenons donc à notre chapardeur du dimanche, il était toujours figé devant moi, les yeux écarquillés, il essayait de bégayer mon nom de super. Bon, je n’allais même pas avoir besoin d’utiliser mon pouvoir au final, vu son état, j’avais juste à récupérer le sac et à le ramener à la propriétaire. J’ai tendu ma main pour attraper le bien subtilisé. Quand tout d’un coup, un cri fort et empli de douleur s’est fait ressentir. Je n’ai pas compris tout de suite, car j’avais les yeux rivés sur le sac. Mais en quelques secondes, le voleur était au sol, les yeux vides, il avait instantanément lâché le sac… Qu’est ce qu’il s’était passé ? J’ai regardé aux alentours pour voir si quelqu’un ou quelque chose avait pu provoquer un tel état de coma chez cet homme.

En relevant les yeux, ils sont direct tombés sur cette homme masqué qui me regardait avec un bras tendu, il s’est ensuite mis à courir en le long d’un rue adjacente. Pendant sa course, il s’est adressé à moi directement.

"Voila, désolé de ne pas l'avoir arrêté plus tôt l'ami !"

C’était donc bien lui le responsable de l’état de bonhomme qui se trouvait à mes pieds, je le regardais partir sans trop réagir, je ne le connaissais pas, ce n’était pas un Joker en tout cas. Il devait être un héros freelance, qui faisait ses affaires dans son coin, sans l’aval du gouvernement, il y en a beaucoup dans cette ville, je le sais pour en avoir fait parti. Néanmoins, son pouvoir semblait avoir un effet extrêmement douloureux sur les victimes, et ce, même si tu n’as pas l’aval du gouvernement, tu te dois de te raisonner. Tu ne peux pas faire souffrir autant tes victimes… Je ne suis pas forcément bien placé pour parler de ça alors que je paralyse les criminels un peu réticents. Mais je suis capable de limiter la douleur qu’ils peuvent ressentir pendant que je les coince. Là il ne semblait s’intéresser à la douleur que la personne peut ressentir, qu’il soit bon ou mauvais, ce n’est pas une raison pour le faire souffrir inutilement.

Bon… Au moins il l’avait stoppé, une fois l’histoire de ce sac réglée, j’allais le retrouver pour lui expliquer que si tu veux être un héros, tu dois avoir cette image du héros, sinon tu ne seras qu’un vengeur. Un criminel qui fait justice lui-même.

J’ai lâché un soupir avant de prendre le pouls du voleur. Au moins, il était encore en vie, mais par contre, la douleur était interne, il n’avait aucune lésion, il allait sûrement avoir des séquelles mentaux. J’ai ensuite récupéré le sac que je me suis empressé de ramener à la vieille dame à qui il appartenait.
Cette dernière semblait assez mitigée, elle me connaissait, mais comme beaucoup, elle n’était pas vraiment sûr de pouvoir me faire confiance. Les dotés restent dangereux, quoiqu’on en dise, et je peux comprendre cette crainte. Alors je l’ai salué en me baissant, puis j’ai baissé mon foulard pour lui montrer mon sourire, une sourire rassurant qui inspire confiance. C’est un peu mon argument pour me faire aimer des citoyens. J’ai ensuite remis mon foulard pendant qu’elle me remerciait.

"Ce n’est rien Madame, je suis là pour vous aider !"

Puis je lui ai fait un signe de la main en me dirigeant rapidement vers la ruelle que l’autre homme masqué avait suivi. Avec ma vitesse, il pourrait être facile de le rattraper, mais il avait déjà dû partir ailleurs. Donc autant passer par les toits pour avoir une meilleure vue d’ensemble et être plus efficace dans mes recherches.

En tout cas, on ne s’ennuie jamais. Ma patrouille est déjà vachement captivante.


Made by Maester - Mleh Copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Ville basse de Laurel.
❝ POINTS : 83

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Dim 23 Avr - 12:23

Karisu courait du plus vite qu'il pouvait. Décidément, il ne voulait pas faciliter la tâche au Joker qui le poursuivait peut être.

"J'ai même pas pensé a regarder si il me suivait. Mais il y a de grandes chances. Continuons."
Le criminel courait de ruelle en ruelle, slalomant entre les immeubles. Sa course était certes effrénée mais assez hasardeuse, Karisu ne connaissant pas réellement l'endroit. Il courait a l'aveuglette, priant pour ne pas tomber sur une impasse. Il commençait a trembler. Mais pas de peur. Il était surexcité.
Un rire sardonique assombrissait peu a peu son visage. Il serrait fermement sa canne d'une main, et avait l'autre posée sur son masque comme a son habitude. Les ruelles qu'il parcourait était différentes de celles de la ville basse. En effet elles n'avaient pas ce coté malfamé et effrayant. C'était juste de vieux boyaux de ville un peu crasseux, mais rien de plus. Néanmoins il y faisait assez sombre a cause de la pénombre. Si bien que le costume noir de Karisu lui permettait de se dissimuler efficacement.

Soudain, ce qu'il redoutait le plus arriva, a la sortie d'une embouchure entre deux ruelles, il tomba nez a nez avec un énorme mur.

"Super. Une impasse." ricana Karisu.
Le criminel s'arrêta quelques instant, afin de trouver un moyen de contourner ce problème quelque peu envahissant. Il scruta du regard l'intégralité de la ruelle. Ses yeux s'arrêtèrent sur une échelle menant a des escaliers métalliques. Ceux-ci montaient sur le toit de l'immeuble.

"Je ne connais pas vraiment le don de ce type. Est-ce vraiment prudent de monter sur les toits ? Il me sera certes plus facile de me diriger la haut, mais imaginons qu'il ai adopté la même technique. Utilise t-il un véhicule ? Si c'est le cas je n'ai rien a craindre. Dans le cas échéant, tout peut arriver. Assez perdu de temps."

Le sourire sardonique de Karisu se figea. Ses tremblements étaient tels qu'ils ressemblaient presque a des spasmes. Il explosa de rire avant de commencer a gravir l'échelle.

Il montait rapidement, sautant les échelons. Son partenaire de jeu l'attendait t-il déjà la haut ? Les choses allaient t-elles dégénérer ?

"Si les choses se corsent, et que bien sur il ne me connait pas, je n'ai qu'a jouer au héros amateur. J'adore les jeux de rôle. Si il commence a me trouver suspect..."

Le sourire de Karisu ne disparaissait toujours pas, et ses tremblements s'amplifièrent.

"Je lui crame la cervelle a grand coup de choc mental !" dit Eristos en riant aux larmes.

Il était enfin arrivé aux escaliers métalliques. Ces escaliers était la depuis si longtemps que la rouille recouvrait l'ensemble de ceux-ci, comme si cette peinture ocre et cloquée était la peinture d'origine.
Karisu continuait de courir, sans se soucier de quoique ce soit. Décidément, jouer avec les héros était beaucoup plus intéressant qu'il n'aurait pu l'imaginer. D'abord cet étudiant, puis maintenant ce Joker. Eristos et les héros devenaient indissociables dans sa quête d'excitation, comme de justice.

La justice.

Ce simple mot arrêta totalement les tremblements de Karisu et effaça le sourire si maléfique qui se tatouait peu a peu sur son visage. Cet idéal qu'il poursuivait demeurait plus fort que tout."

"Bordel. Il faut que je me contrôle si je veut paraître crédible face a ce Joker. Pour en être arrivé la, il ne doit pas être né de la dernière pluie j'imagine. Hésitera t-il a engager les hostilités s'il me trouve suspect ? Ce qui est sur, c'est que si il me menace, il intérêt d'être rapide. Sa matière grise pouvant se retrouver en bouillie avant qu'il n'ai pu dire le moindre mot. A vrai dire, de l'activité neuronale visuelle a la décision stimulus donc a une réaction du cerveau sans action motrice, il y a un peu plus de 300 ms. Ainsi si l'on ajoute les 300 ms qu'il me faut pour prévoir une action, aux 300 autres qu'il me faut pour agir, cela me prend donc un peu plus d'une demi seconde pour prévoir une attaque et contre attaquer."

Karisu arriva enfin sur le toit. Il commençait a sourire. Karisu frappa le sol de sa canne, avant de poser ses deux mains sur le pommeau. Il attendrait le héros ici désormais. La partie risque de devenir encore plus intéressante que prévue.

"Alors, es tu plus rapide que moi, l'éclair ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 132

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Lun 1 Mai - 5:04

Thief.
.
Ft Karisu







Je continuais de sauter de toits en toits à la recherche de ce mystérieux personnage qui m’avait aidé de façon plutôt violente à l’instant. La patrouille avait à peine commencée, et pourtant, j’avais l’impression que j’allais passer une grande partie de ma soirée et de ma nuit à poursuivre et à expliquer à ce justicier masqué pourquoi ce qu’il fait n’est pas bien… Comme un bon prof. Tiens, d’ailleurs, ça me fait penser que j’ai une lettre à ouvrir, du centre. C’est sûrement important. Mais on verra plus tard.

J’observe chaque rues à partir du toits, ne laissant aucun détail m’échapper.

"Où te caches-tu ?"

Puis je me suis ralenti… Pris d’une soudaine révélation.

"Pourquoi te caches-tu surtout ?"

En effet, pourquoi devrait-il se cacher si il est là pour aider les gens et empêcher des crimes, des vols et autres délits ? Ce n’était pas vraiment cohérent, maintenant que j’y pensais, ce n’était pas cohérent du tout. Si il était là pour aider les citoyens, si sa vision de justice était d’arrêter ceux qui s’opposent à la paix, à la liberté et à la sécurité, alors… Il n’avait aucune raison de fuir. Soit il avait des choses à se reprocher, soit ce n’était pas un Héros. Dans les deux cas, il fallait que je reste prudent, ne connaissant pas son pouvoir et sa puissance. Il était possible qu’il se montre agressif, donc je devais me préparer à utiliser toutes mes ressources si nécessaire.

En y repensant, son pouvoir semblait provoquer une douleur à distance… On pouvait miser sur une attaque mentale, ou sur une sorte de pouvoir poupée vaudou, qui fait ressentir une forte douleur à un endroit précis du corps de la personne.
Dans les deux cas, ma vitesse allait sûrement me permettre de passer outre ceci, si il était capable d’arrêter un homme qui se déplace à un maximum de 500 mètres par seconde, il était vraiment balèze. Et puis si c’était une douleur physique, malheureusement pour lui, sous ma forme électrique, je n’ai pas de système nerveux à aller titiller. Par contre… Une attaque mentale peut doucement m’atteindre, mais si elle sera sûrement affaiblie. Même sous cette forme, je dispose toujours d’une conscience, et donc d’un mental qui peut être altérer. Si je n’avais pas de conscience, je ne serais qu’un berserk électrique qui détruirait tout sans aucune raison. Une sorte de démon en quelque sorte, donc encore heureux que je garde le contrôle de mes actes et ma capacité à réfléchir, même en étant totalement électrique.
En tout cas, si je ne m’étais pas trompé sur la nature de son pouvoir, je semblais avoir l’avantage. Mais je ne dois pas baisser ma garde pour autant, comme je l’ai dit, je ne connais pas sa puissance et les limites de son pouvoir. Il peut très bien avoir caché son jeu.

Il peut aussi ne montrer aucune hostilité à mon égard, il se peut même qu’il accepte la critique que j’ai l’intention de lui faire, et que je me fais du souci pour rien. Mais dans le doute, mieux vaut se préparer.

Je me stoppe… Si je ne le retrouve pas, je vais reprendre ma patrouille, ce n’est pas si grave, je pourrais toujours le recroiser à l’occasion lors d’une autre escapade de Joker. Mais je ne dois pas délaisser pendant trop longtemps mon poste.
Je regarde une dernière fois aux alentours.
Non, il ne semble plus être dans le coin. Et je ne compte pas chercher dans chaque petites ruelles que je vois au loin pour le retrouver.

"Tant pis. On verra ça une prochaine fois."

Je me retourne vers l’endroit d’où je viens.
Et de façon inattendue, notre homme était en train de finir son ascension vers les toits… Je n’étais donc pas loin de lui, les petites rues sont trop trompeuses. Surtout dans la vieille ville. Une fois sur le toit, il se trouve dos à moi. Je m’approche donc en sautant à nouveau de toit en toit pour le rejoindre. Et au dernier saut pour le rejoindre, je n’ai pas hésité à hausser la voix pour m’introduire.

"Yo. T’as bien failli me semer."

Une fois sur le toit, je le regarde, il tient une canne de type gentleman à deux mains, avec un masque de démon et une tenue classieuse. C’est assez excentrique comme costume. M’enfin, il faut de tout pour faire un monde après tout.
Je le dévisage rapidement avec mes yeux vifs.

"Pourquoi tu t’es échappé ? J’allais pas te bouffer, ou alors t’es un fan timide ?"

Je rigolais légèrement avant de reprendre plus sérieusement.

"Quoiqu’il en soit, impressionnant ta prestation tout à l’heure. Impressionnant, mais tout de même un peu violent. C’est la raison pour laquelle je t’ai suivi. Pourquoi avoir fait souffrir ce bonhomme pour le mettre hors d’état de nuire ? Alors que tu pouvais sûrement juste le plonger direct dans un coma. Si tu es un héros, et que ton but est de faire régner la paix, tu n’as pas besoin d’en faire autant. Donc j’aimerai savoir ce que tu défends, si je ne suis pas trop indiscret."

J’essayais de ne pas faire passer ça pour une morale, en tournant ça un peu plus vers la question. Mais c’était clairement un reproche que je faisais. Je n’aimais pas vraiment la façon dont il avait agi pour mettre hors-course ce voleur de sac.

Made by Maester - Mleh Copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Ville basse de Laurel.
❝ POINTS : 83

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Mer 3 Mai - 21:22

Karisu attendait calmement depuis une ou deux minutes, il senti une présence se rapprocher peu a peu de lui. Son excitation était a son paroxysme, mais il gardait totalement son sang froid. Il ne devait pas trahir son jeu d'acteur.
"Bon, va falloir que je trouve une excuse concernant ma fuite. C'était assez marrant de jouer au loup avec un Joker, mais avouons le c'était carrément débile." pensa Karisu avant d'éclater de rire.

Soudain, le criminel fut surpris par un bruit de pas. Enfin , après réflexion, plutôt le bruit de quelqu'un qui atterrit après un saut. La tension montait peu a peu. Les cheveux de Karisu virevoltaient a cause du léger vent, certes amplifié par la hauteur. Cependant le silence était tel, que la moindre petite bourrasque donnait l'impression d'être au cœur d'un ouragan.

Cet inquiétant silence fut prestement rompu par l'individu qui venait d'arriver. C'était bel et bien le Joker. Karisu réprima un sourire.

"Yo. T’as bien failli me semer." dit-il.

Karisu faisait toujours dos au héros. Il pivota sur lui même en se servant de sa canne comme axe de rotation. Il faisait désormais face au héros qui le dévisageait. Karisu fit de même.

"Il a l'air sur de lui, pas une once de peur ou d'hésitation, et ce, malgré le fait que j'ai neutralisé un criminel en moins d'une seconde devant lui."
Karisu devint soudainement très sérieux.
"Il y a donc plusieurs possibilités, soit ce mec est stupide. Or en tant que Joker, il doit répondre a un certain "Standard de qualité" j'imagine. La deuxième possibilité serait que son don soit surpuissant. Au moins au point de le mettre en confiance face a quelqu'un comme moi. Et dans ce cas je suis mal, je lui ai tout de même dévoilé pas mal de cartes en fin de compte. Mais pas toutes. La dernière hypothèse demeure cependant la plus dangereuse. Il peut s'avérer qu'il soit plus rapide que moi, et dans ce cas, je suis cuit. Même si j'arrive a prédire son attaque, il serait peu probable que j'ai les réflexes pour l'esquiver. Et il va de soi qu'il me sera également difficile de riposter."

Un sourire commença peu a peu a se dessiner sous le masque du criminel.
"Et imaginons qu'il soit surpuissant et plus rapide que moi. La, on risque de s'amuser."

Le héros mit un terme aux réflexions de Karisu.


"Pourquoi tu t’es échappé ? J’allais pas te bouffer, ou alors t’es un fan timide ?" dit le héros avant de rire. Il redevint cependant très sérieux, et ce, de manière immédiate.

"Quoiqu’il en soit, impressionnant ta prestation tout à l’heure. Impressionnant, mais tout de même un peu violent. C’est la raison pour laquelle je t’ai suivi. Pourquoi avoir fait souffrir ce bonhomme pour le mettre hors d’état de nuire ? Alors que tu pouvais sûrement juste le plonger direct dans un coma. Si tu es un héros, et que ton but est de faire régner la paix, tu n’as pas besoin d’en faire autant. Donc j’aimerai savoir ce que tu défends, si je ne suis pas trop indiscret."

Karisu demeurait perplexe. Le héros n'avait pas l'intention de l'attaquer pour le moment. Il décida donc de rompre le silence.

"Il n'y a point d'indiscrétion dans ta requête. Il est légitime après le marathon que je t'ai fait faire, que tu me demande des explications. Pour commencer, rassure toi, mon pouvoir n'est pas létal. Enfin j'imagine que tu a tout de même pris le pouls de ce malandrin avant de me courir après, mais je préfère tout de même te le confirmer. Pour ta gouverne, je ne peut pas neutraliser quelqu'un sans le faire souffrir, c'est comme ça. Cependant, comme il ne meure pas, et n'en gardera aucune séquelle si ce n'est qu'un léger mal de crâne au réveil, je ne crois pas être dans l'abus. Et si mes méthodes ne te conviennent toujours pas, tant pis pour toi, je ne te dois rien."

Karisu frappa le sol avec canne, avant de se mettre a parler dans la tête du héros par télépathie.

"Dit toi que ce n'est qu'un mal pour un bien. C'est honorable, de s'attarder sur des états d'âmes de ce genre, mais le vrai combat n'est pas la, ne l'oublie pas. En effet mon but est de faire régner la paix. Mais je ne suis pas un de tes contemporains. Je ne suis pas héros. Je n'ai donc pas a me préoccuper de valeurs pathétiques et stupides comme vous le faites si bien. J'agis, point. Il est totalement inutile de se poser autant de questions aussi futiles. Vois tu, cette névrose commune au plus pieux des héros comme au plus horrible des criminels, cette gangrène, qui n'est autre que le profond manichéisme vous caractérisant, vous fait raisonner de façon totalement erroné, bien loin de la réalité de ce monde, de ses habitants et de ce qui est fondamental. Vous, qui pensez incarner les portes étendards de la justice, n'en comprenez pas le sens réel, quelle ironie n'est ce pas ? La justice."

Karisu marqua une petite pause de quelques secondes. Il leva les yeux en direction du héros avant de reprendre, toujours par télépathie.

"Pour moi, un individu, quelques soient ces méthodes ou sa catégorie, qui se voue corps et âme a l'éradication du mal et de la corruption, en réfléchissant au conséquences de ses actes, mérite d'être considéré comme quelqu'un de juste. Voila ce en quoi je crois, un idéal de justice, qu'importe le prix.ou la condition sociale. Libre a toi d'en penser ce que tu veux. »

Karisu ria, et réprima un fou rire avant de mettre un terme a la télépathie.

«Je te laisse réfléchir un peu, d'après toi, je suis quoi, si je ne suis pas un héros ? »
dit il avant de lever sa canne en direction du héros, tout en posant une main sur son masque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 132

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Mar 16 Mai - 5:58

Thief.
.
Ft Karisu







Ma question était peut-être trop tournée vers le reproche, et c'est pourquoi il met du temps à répondre, en restant assez perplexe. C'est assez perturbant d'attendre comme ça... Est-ce qu'il a de mauvaises intentions et qu'il prévoit une attaque ? Je n'en savais absolument rien, mais quoiqu'il en soit, au moindre mouvement un peu trop suspect, il se retrouverai paralysé instantanément.

Je ne suis pas un simple voleur de sac, et dans le cas où, supposons, il m'attaque, je ne vais pas simplement me laisser faire comme ce dernier, quelque soit la nature du pouvoir de mon interlocuteur. Ce n'est pas une question de puissance, mais de simple fait que si il est hostile, il est un ennemi à la sécurité de la société, et donc, à la paix. Même si ses intentions sont bonnes, si la façon de faire est mauvaise, il n'est pas excusable. Un sérial-killer qui ne tue que des violeurs n'en reste pas moins un criminel, même si ce pourquoi il se bat est noble, il outrepasse les droits qui sont censés maintenir la paix. Enfin, ce ne sont que des suppositions, il a sûrement une bonne explication.

"Il n'y a point d'indiscrétion dans ta requête. Il est légitime après le marathon que je t'ai fait faire, que tu me demande des explications. Pour commencer, rassure toi, mon pouvoir n'est pas létal. Enfin j'imagine que tu a tout de même pris le pouls de ce malandrin avant de me courir après, mais je préfère tout de même te le confirmer. Pour ta gouverne, je ne peut pas neutraliser quelqu'un sans le faire souffrir, c'est comme ça. Cependant, comme il ne meure pas, et n'en gardera aucune séquelle si ce n'est qu'un léger mal de crâne au réveil, je ne crois pas être dans l'abus. Et si mes méthodes ne te conviennent toujours pas, tant pis pour toi, je ne te dois rien."

Suite à cette réponse, j'ai d'abord pensé à mon pouvoir, qui pouvait provoquer des courbatures au réveil et pendant quelques temps suite à la contraction extrême des muscles par l'électricité. Mais la douleur n'est pas au moment de la paralysie, ils n'ont pas le temps de le sentir, sauf si je le souhaite bien entendu, mais je fais en sorte de ne pas faire souffrir les gens que j'appréhende... Donc ça restait différent, mon pouvoir fait mal, mais je peux faire en sorte que la douleur soit aussi supportable qu'un coup de matraque. Là, malgré ses dires, et donc que son pouvoir n'était pas létal, et que la victime de son pouvoir n'aurait qu'un mal de tête à son réveil, j'avais du mal à y croire... Parce que j'avais entendu ce voleur de sac hurler avant de tomber dans le coma. Et ce n'est pas le genre de cri que tu pousses quand tu prends ton pied... Il souffrait clairement.

J'ai ensuite été choqué par la touche d'agressivité qui marquait la fin de sa tirade, il semblait sur la défensive, comme si il avait quelque chose à se reprocher... Assez bizarre pour quelqu'un qui affirme que ma demande est légitime. Je commençais à avoir de plus en plus de doutes sur cet individu.

J'attendais un geste de sa part maintenant, je ne voulais pas charger particulièrement mon pouvoir, pour garder un certain effet de surprise.
Il a frappé le sol avec sa canne, par réflexe, j'ai bougé ma main, comme pour me préparer à me défendre. Mais je me suis stoppé quand une voix a résonné dans ma tête. C'était sa voix, pourtant j'étais sûr de ne pas le voir bouger les lèvres...

"Dit toi que ce n'est qu'un mal pour un bien. C'est honorable, de s'attarder sur des états d'âmes de ce genre, mais le vrai combat n'est pas la, ne l'oublie pas. En effet mon but est de faire régner la paix. Mais je ne suis pas un de tes contemporains. Je ne suis pas héros. Je n'ai donc pas a me préoccuper de valeurs pathétiques et stupides comme vous le faites si bien. J'agis, point. Il est totalement inutile de se poser autant de questions aussi futiles. Vois tu, cette névrose commune au plus pieux des héros comme au plus horrible des criminels, cette gangrène, qui n'est autre que le profond manichéisme vous caractérisant, vous fait raisonner de façon totalement erroné, bien loin de la réalité de ce monde, de ses habitants et de ce qui est fondamental. Vous, qui pensez incarner les portes étendards de la justice, n'en comprenez pas le sens réel, quelle ironie n'est ce pas ? La justice."

De la télépathie donc, il se sert de ça, si il peut interagir avec l'esprit des gens, il peut sûrement envoyer autres choses que des paroles, ce qui explique l'état du voleur de tout à l'heure.

Et comme j'en avais peur, il a de bonnes intentions, mais une mauvaise manière... Il le démontre très bien par lui même... Il outrepasse la loi pour faire régner la sienne, et même si sa loi tend vers la paix, il n'en reste pas moins que le chemin pour l'atteindre est mauvais... Ce n'est pas ici une question de bien et de mal, c'est une question de droits, de responsabilités.

"Pour moi, un individu, quelques soient ces méthodes ou sa catégorie, qui se voue corps et âme a l'éradication du mal et de la corruption, en réfléchissant au conséquences de ses actes, mérite d'être considéré comme quelqu'un de juste. Voila ce en quoi je crois, un idéal de justice, qu'importe le prix.ou la condition sociale. Libre a toi d'en penser ce que tu veux."

Non, ce n'est pas être un héros. Faire justice soi-même ne te fais pas de toi quelqu'un de bien. Notre monde tourne autour de lois permettant le jugement des criminels. Celui qui décide d'ignorer ce système devient lui même une cible de ce dernier. Un criminel qui use de la justice.

Il reprit, à l'oral cette fois.

"Je te laisse réfléchir un peu, d'après toi, je suis quoi, si je ne suis pas un héros ?"

La question ne demandait même plus de réflexion. La réponse était évidente.

"Ce n'est pas une question de monde binaire, de yin et de yang. C'est une question que dans cette société, il y a des règles, des lois. Et ce qui fait de quelqu'un un héros n'est pas forcément ses valeurs, il y a sûrement des Jokers qui font ce travail pour l'argent et la renommée, néanmoins, un héros respectera les lois, et ne cherchera pas à faire justice lui-même, il n'est qu'un agent qui mène ceux qui outrepassent ces règles devant un tribunal, qui lui, est apte à faire justice. Tu n'es clairement pas un héros si tu uses de ta propre justice pour arriver à la paix. Tes intentions peuvent être louables et nobles, si ta manière de faire dépasse les responsabilités qui doivent te raisonner. Tu n'es malheureusement qu'un autre malfrat, qui se sert de la justice pour défendre ses actes. J'ose espérer que je me trompe sur toi, sinon, cette discussion nous mènera indéniablement vers quelque chose de moins agréable."

Cette fois totalement sur mes gardes, prêt à attaquer à la moindre occasion. J'allais néanmoins lui laisser la possibilité de se défendre, peut-être qu'il s'est mal exprimé. J'en doute fortement.

"Est-ce que je me trompe sur ton compte ?"

Sa réponse allait être décisive. Est-ce qu'il faut vraiment que je lutte contre cet homme assez excentrique, ou alors est-ce que je peux le laisser partir avec un sermon sur la responsabilité qui découle de la possession d'un pouvoir.


Made by Maester - Mleh Copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Ville basse de Laurel.
❝ POINTS : 83

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Mer 17 Mai - 16:42

"Ce n'est pas une question de monde binaire, de yin et de yang. C'est une question que dans cette société, il y a des règles, des lois. Et ce qui fait de quelqu'un un héros n'est pas forcément ses valeurs, il y a sûrement des Jokers qui font ce travail pour l'argent et la renommée, néanmoins, un héros respectera les lois, et ne cherchera pas à faire justice lui-même, il n'est qu'un agent qui mène ceux qui outrepassent ces règles devant un tribunal, qui lui, est apte à faire justice. Tu n'es clairement pas un héros si tu uses de ta propre justice pour arriver à la paix. Tes intentions peuvent être louables et nobles, si ta manière de faire dépasse les responsabilités qui doivent te raisonner. Tu n'es malheureusement qu'un autre malfrat, qui se sert de la justice pour défendre ses actes. J'ose espérer que je me trompe sur toi, sinon, cette discussion nous mènera indéniablement vers quelque chose de moins agréable."

Karisu souria. Quelque chose de moins agréable ? Ce héros pensait-il réellement que le criminel  chercherai l'affrontement ? Bien évidemment que non. Cependant le Joker était profondément décevant. Comment quelqu'un de sensé pouvait-il penser de la sorte.

"Est-ce que je me trompe sur ton compte ?"

« Tu est en effet bien loin de la réalité une fois encore. Dis moi, toi qui semble si a cheval sur les lois, est tu capable de m'en énoncer l'origine ? Bien sur que non. Figure toi que tes si chères lois ne sont que des principes, inventés par des bourgeois et monarques élitistes il y a de cela fort longtemps. Elles n'ont pas pour but de protéger le peuple mais bel et bien le contrôler. Ainsi tu serais tenté de me répondre que ce serais le chaos le plus total. Mais non, en effet pour en arriver a une société sans lois, les mentalités doivent évoluer. Ainsi au moment ou les lois auront disparus, les hommes seront devenus responsables a force de réflexion . C'est certes très idéaliste, mais sans espoir, on n'arrive a rien.Tu te contente de suivre aveuglément, sans aucune possibilités de remise en question. Pour ma part j'accepte et comprend ton point de vue, au vu de ton niveau d'endoctrinement, tu n'es pas a blâmer. Tu semble être le genre de personnes a accepter le fait « que la société marche comme ça, on n'y peut rien ». Cette mentalité est stupide. Une société responsable n'a pas besoin de loi. La liberté des autres, étant la mienne a l'infini. C'est a cause de ces lois régaliennes, et de la violence qu tu semble légitimer que le monde va mal. En effet, tu te porte en tant que défenseur des faibles. Mais dès que je t'ai exposé un point de vue divergent, ta seule réponse a été de te réfugier derrière les lois et de me me menacer. Un héros qui légitime la violence, pour le bien de la paix, c'est ridicule. Toi aussi tu utilise TA vision de la justice a ton avantage et tu ose faire la morale .Non finalement rien ne te différencie réellement d'un criminel si tu a  l'intention de me tuer. Ou même de m'attaquer. »

Karisu posa sa canne au sol, avant de s'asseoir en tailleur.

« Vois-tu, j'avais en effet l'intention de te faire courir pour m'amuser. Mais j'ai en fin de compte trouvé qu'une discussion entre adultes responsables serait beaucoup plus bénéfique qu'un vulgaire affrontement, tu ne pense pas ? Je ne bougerais pas. Si tu souhaite me neutraliser, je t'en prie. Je n'ai pour l'instant plus rien a ajouter. Dis moi, est ce que je me trompe sur ton compte ? »

Karisu fixa le Joker, en l'attente d'une réponse. Qu'est ce qu'allait faire le héros ? L'attaquer ? Ou bien avoir une once de responsabilité et lui répondre
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 132

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Lun 10 Juil - 2:26

Thief.
.
Ft Karisu







Cet homme était un peu trop extrême dans ses propos, comme si on pouvait tuer quelqu'un de mauvais parce qu'il est mauvais... Je ne suis pas de cet avis, avoir du pouvoir ne nous rend pas supérieur, cette vision de la justice me répugne, j'ai presque l'impression de voir mon père. Avoir du pouvoir nous force encore plus à nous raisonner dans nos choix, parce que nous pouvons être dangereux de par notre simple nature, je ne le sais que trop bien. Et le fait qu'on fasse confiance à une poignée de héros pour aider les forces de l'ordre est un privilège à ne pas gâcher. Nous avons le pouvoir d'aider les gens, de rendre le monde paisible grâce aux lois visant à stopper les criminels.


« Tu es en effet bien loin de la réalité une fois encore. Dis moi, toi qui semble si a cheval sur les lois, est tu capable de m'en énoncer l'origine ? Bien sur que non. Figure toi que tes si chères lois ne sont que des principes, inventés par des bourgeois et monarques élitistes il y a de cela fort longtemps. Elles n'ont pas pour but de protéger le peuple mais bel et bien le contrôler. Ainsi tu serais tenté de me répondre que ce serais le chaos le plus total. Mais non, en effet pour en arriver a une société sans lois, les mentalités doivent évoluer. Ainsi au moment ou les lois auront disparus, les hommes seront devenus responsables a force de réflexion . C'est certes très idéaliste, mais sans espoir, on n'arrive a rien.Tu te contente de suivre aveuglément, sans aucune possibilités de remise en question. Pour ma part j'accepte et comprend ton point de vue, au vu de ton niveau d'endoctrinement, tu n'es pas a blâmer. Tu semble être le genre de personnes a accepter le fait « que la société marche comme ça, on n'y peut rien ». Cette mentalité est stupide. Une société responsable n'a pas besoin de loi. La liberté des autres, étant la mienne a l'infini. C'est a cause de ces lois régaliennes, et de la violence qu tu semble légitimer que le monde va mal. En effet, tu te porte en tant que défenseur des faibles. Mais dès que je t'ai exposé un point de vue divergent, ta seule réponse a été de te réfugier derrière les lois et de me me menacer. Un héros qui légitime la violence, pour le bien de la paix, c'est ridicule. Toi aussi tu utilise TA vision de la justice a ton avantage et tu ose faire la morale .Non finalement rien ne te différencie réellement d'un criminel si tu a  l'intention de me tuer. Ou même de m'attaquer. »

Une sacré tirade... Pour brasser un sacré paquet de vent néanmoins...
Je devais quand même décomposer sa réponse pour être capable de me structurer une réponse...

Déjà... Bien sûr que oui, je suis capable d'énoncer l'origine des lois de notre pays, sinon je ne pourrais pas exercer ce métier. Parce qu'en fait, on nous demande quand même certaines qualifications pour être Joker, c'est pas genre "Ah oui tu fais du gidzik t'es engagé". Non, être un Joker ne se résume pas qu'à ça, et j'ai l'impression d'avoir un gamin capricieux en face de moi, un gamin qui essaie d'apprendre à un adulte comment faire son travail.
Et pour couronner le tout, nous avons là un fameux spécimen du gamin complotiste... "Oui mais les lois, elles sont là pour nous contrôler". Non. Il y a en effet des choses qui rendent la société idiote, mais les lois, les lois sont là pour réguler la société et empêcher les débordements, et bien sûr, sans loi, on entre en anarchie... Et penser que l'homme est assez intelligent pour s'auto-réguler quand on sait que pour la plupart, ils prennent leur pied à regarder American Nightmare... C'est totalement utopique.

En fait, c'était ça le postulat... En face de moi, j'ai juste un gamin qui pense avoir la science infuse.

Un gamin qui balance des arguments décousus parce qu'il est sûr d'avoir raison après avoir étudié le petit guide de l'anarchiste.

Il s'est assis comme si de rien n'était... Avant de reprendre.

"Vois-tu, j'avais en effet l'intention de te faire courir pour m'amuser. Mais j'ai en fin de compte trouvé qu'une discussion entre adultes responsables serait beaucoup plus bénéfique qu'un vulgaire affrontement, tu ne pense pas ? Je ne bougerais pas. Si tu souhaite me neutraliser, je t'en prie. Je n'ai pour l'instant plus rien a ajouter. Dis moi, est ce que je me trompe sur ton compte ?"

Hum... Donc ça y est, il avait fini ? Je me suis gratté la nuque en soupirant.

"Comme tu le dis si bien... Tu es en effet bien loin de la réalité, on va faire simple. Mais oui, je suis capable de t'énoncer nos lois et d'où elle vienne, sinon je ne pourrais pas agir en tant que Joker, ne crois pas que je suis juste un random en costume, qui ne savait pas quoi faire de sa vie et qui s'est retrouvé Joker parce que ça avait l'air cool. Ensuite, désolé de te l'apprendre, mais les lois ne sont pas là pour contrôler les esprits, mais pour réguler la mauvaise herbe, ce qui contrôle la société, si tu veux en parler, c'est... Je sais pas, par exemple, les télé-réalités par dizaines, hum, la société de consommation... Ouais, ce genre de chose rendent plus gaga que les lois. Et ces lois sont nécessaires pour l'instant. Parce que l'humain n'est pas capable de s'auto-réguler, c'est bête mais demain, tu retires les lois, mais tu sombres dans une anarchie totale, la loi du plus fort. Je ne sais pas d'où te viens ton point de vue, mais si tu arrives à penser qu'une anarchie serait actuellement plus bénéfique que notre système, je me demande bien lequel de nous deux est le plus endoctriné..."

Un petit rire nerveux avant de reprendre.

"Ah et oui... C'est mon métier de m'opposer à ceux qui s'opposent à la loi, puisque que j'en suis un représentant, je ne me cache aucunement derrière ces dernières. Et sache que si je servais ma vision de la justice, je ne serais pas aussi respectueux des lois que je représente. Mais avoir un don ne me rend pas supérieur. Je ne suis pas au dessus des lois. Je ne suis pas au dessus des autres hommes. Mais par contre, je suis dans la capacité d'aider cette société, par le biais des lois qui sont là pour empêcher les débordements. Et si tu vois directement quelque chose de moins agréable comme un affrontement musclé, je pense que tu devrais faire réviser ta vision du monde."

Bon... Je ne sais pas trop comment le classer... Soit je dois le considérer comme un méchant assez déglingué pour penser que l'anarchie est une solution, soit comme une personne qui n'est pas assez mature pour se rendre compte que son point de vue est erroné. Mais dans tout les cas, je ne pense pas trop pouvoir changer sa vision des choses.

"Bon... Quoiqu'il en soit, tu sembles avoir un avis bien arrêté sur la question, à tel point que je suppose que tu vas encore trouver quelque chose à répondre, donc note quand même que pour l'instant, la société est incapable de vivre sans lois. Je n'irai pas dire qu'une fois les mentalités capables de vivre sans règles, on ne pourra pas retirer ces chaînes. Mais ce qui est sûr, c'est qu'aujourd'hui, permettre l'anarchie serait un suicide social."

Encore une pause, histoire d'aérer mes tirades qui s'éternisent un peu.

"Et pour moi, qui ne cherche qu'à rendre le monde paisible, une telle option n'est pour l'instant pas envisageable. Je te laisse donc méditer là-dessus."

J'attendais quelques instants, pour voir si j'avais une réponse constructive, mais sinon, je m'apprêtais à partir. Je ne pouvais décemment par l'arrêter, il n'avait rien fait de réellement suspect tant que je ne sais pas si le voleur de sac à des séquelles suite à l'attaque mentale de l'autre homme masqué. Et donc, je ne faisais que perdre mon temps ici.


Made by Maester - Mleh Copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Ville basse de Laurel.
❝ POINTS : 83

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Mer 12 Juil - 18:05

Karisu écoutait le héros, mais il ne prêtait plus aucune attention a ses propos. Cela faisait bien longtemps qu'il ne l'écoutait plus. Le télépathe n'avait qu'une seule raison de titiller le héros et de le lancer dans un débat stérile. Gagner du temps. Cinq minutes exactement, il fallait cinq minutes pour récupérer du Choc Cauchemardesque.

Il avait par ailleurs bien réussi, les héros sont bien plus susceptibles qu'il n'aurait pu l'imaginer. Tant mieux. Quoique, même si elle n'était que de nature factice, cette discussion était assez intéressante. Sans oublier que Karisu adore toujours autant adopter des rôles pour piéger les gens.

Un rictus d'une noirceur abominable commençait a assombrir peu a peu le visage du criminel. Il serrait de toutes ses forces le pommeau de sa canne, prêt a dégainer. Karisu tremblait d'excitation. Ses mains devenaient fébriles, prises de spasmes incontrôlables, sa tête allait exploser.

"Mais j'ai en fin de compte trouvé qu'une discussion entre adultes responsables serait beaucoup plus bénéfique qu'un vulgaire affrontement, tu ne pense pas ?"

En pensant a cette phrase, Karisu se retint d'exploser de rire. Réprimer un fou rire incontrôlable était très ardu au vu de sa situation, et surtout de son niveau d'excitation. Tout se bousculait dans la tête du télépathe. Le bien, le mal, les héros, les criminels, plus rien n'avait de sens. Lui même ne savait plus ce qu'il pensait de tout ça. Toutes ces images, ces valeurs, ces idées, pourtant si simples, que tout le monde connait, apprises depuis bien longtemps, se mélangeaient dans les sombres pensées du criminel.

Que devait t-il penser ? Bien sur, il n'arrivait pas croire le moindre mot de ce qu'il venait de dire, cette vision du monde était devenue impossible, dans la mesure ou n'importe qui peut maîtriser un pouvoir incommensurable et unique. Et le discours du héro bien que plausible n'arrivait pas a faire sens dans sa tête.

Le télépathe n'arrivait plus a démêler le vrai du faux. La notion de justice... Ce principe se brouillait peu a peu dans l'esprit du criminel. Karisu devenait fou. Encore une fois son horrible don, ce terrible pouvoir, était un véritable tombeau pour l'escrimeur. Une fois de plus Karisu se perdait au sein de lui même, emprisonné dans son cauchemar mental. L'ombre envahissait peu a peu son esprit, au fur et a mesure que ses tremblements s'accentuaient.

"Ou suis-je, que fais-je. Que me veut cet homme a la fin. Si c'est un héro, c'est a priori qu'il cherche le bien. Mais moi aussi je cherche le bien, mais je ne suis pas un héro. Donc je cherche le mal, ou c'est un imposteur, vu que je veut pas chercher le mal. Si je ne suis pas un héro, je ne suis pas un défenseur du bien, or je veut être un défenseur du bien. Les héros sont donc des faux défenseurs du bien, ou des défenseurs de ceux qui ne cherchent qu'a défendre le mal. Du coup le mal pour lui, c'est moi, or je suis le bien, ce héro veut éliminer le bien ? Mais n'est-il pas défenseur du bien ? Le bien et le mal sont il encore définissables... Ou sont ils dissociables ? Le mal existe t-il, ou bien ne correspond t-il qu'a une absence de bien ? Ou le bien n'existe pas, le monde n'est que noirceur, éclairé par des nuances de bien ? Ai-je tort, ou cherche t-il a m'embrouiller. Oui c'est cela.... Ils ne cherchent tous qu'a m’embrouiller, ils ne veulent pas la justice, ils sont tous corrompus. Je dois les éliminer c'est moi la justice. Comment ai-je pu me laisser distraire a ce point, bien sur que j'ai raison, je vais les exterminer, au nom de la justice. De ma justice..." pensa Karisu, perdu, en se retenant d'éclater de rire, pris de tremblements de plus en plus violents.

C'était la fin. Karisu venait de perdre les derniers restes de lucidité qui subsistaient en lui. Eristos avait enfin pris le dessus, et cela ne présageait rien de bon pour la suite des événements. Oui il n'y avait qu'une suite possible a ceux ci.

Karisu se releva, en riant aux larmes, et dégaina sa rapière, qui crissa, en réfléchissant le soleil. Il fonça sur le héros. Les cheveux du télépathe se mouvaient d'une manière étrange. Le criminel lança immédiatement une décharge de choc cauchemardesque, sur le héros. Décharge assez faible, a cause du profond manque de concentration du télépathe.

"Mange ça !" cria le télépathe dans l'esprit du Héros, en hurlant de rire, juste après son attaque, tout en continuant de foncer aveuglément sur le héros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 132

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Lun 24 Juil - 15:35

Thief.
.
Ft Karisu







N'ayant pas de réponse de mon interlocuteur, et n'ayant plus trop de temps à perdre pour finir ma patrouille, j'étais bien décidé à laisser ce bonhomme réfléchir au débat. Et puis si il est incapable de comprendre l'incompatibilité entre sa vision et la société actuelle, il finira par se faire coincer, que ce soit pas moi ou par un autre héros.
Enfin pour l'instant, il n'était pas tord à cause de simples paroles. Pas la peine de continuer à parler, ou d'engager des hostilités, ça allait finir par me retomber dessus.

Bon, je m'apprêtais à sauter, quand un rire fou se fit entendre derrière moi... En me retournant, j'ai vu qu'il s'agissait de mon interlocuteur. Il s'était relevé dans un élan de folie, en dégainant une rapière tout droit sortie de sa canne, un sacré trompe-oeil, plutôt fourbe pour quelqu'un qui dit faire le bien... En tout cas, ce qui était sûr, c'est qu'il me fonçait dessus avec l'intention de me blesser.

Pour être franc, la situation avait beau ne pas sembler dangereuse pour moi, je ne pouvais m'empêcher d'avoir une petite boule au ventre. Une légère peur se manifestait en moi, mais c'est normal, un héros à besoin d'avoir peur pour agir, la peur est un indicateur de danger, sans la peur, le héros est incapable d'agir avec discernement et réflexion. Même si il ne semblait pas assez dangereux pour me blesser, je me devais de rester méfiant, je ne connais pas assez l'étendue de sa puissance, et inversement.

D'un vif mouvement de poignet, j'avais fait apparaître des éclairs sur mon bras gauche, pour me préparer à riposter si jamais il venait vraiment à aller jusqu'au bout de son assaut.
Mais à ce moment, je ne m'attendais vraiment pas à me prendre une attaque mentale, il s'était incrusté dans ma conscience pour y implanter des images.

Son rire résonnait dans ma tête, il me parlait, ça tapait dans ma tête, et même si la puissance de cette attaque semblait assez faible... Elle fût assez puissante pour me perturber et faire disparaître les éclairs que j'avais préparé pour riposter... Me laisser ouvert à une attaque.
Ce moment d'inattention avait suffit pour lui permettre d'enfoncer sa lame dans mon torse.

Je fis mine d'être gravement touché, feintant la douleur, pour lui laisser croire qu'il avait réussi son coup, alors qu'une lame en acier était simplement conductrice, elle ne pouvait pas me blesser.
Pendant quelques secondes, je suis resté comme cela, à faire l'inconscient, pour mieux riposter ensuite.

Je me suis redressé très vite, en bloquant sa lame pour l'empêcher de s'échapper. Puis j'ai chargé un arc électrique dans ma main gauche avant de dire d'un ton héroïque.

"Hey... Est-ce que tu crois au coup de foudre ?"

Cette phrase, c'était un peu ma marque de fabrique, c'est un peu comme ça que l'on me reconnait, quelqu'un qui entend cette phrase sait pertinemment que le StormChaser est à côté. En tout cas, juste après cette phrase, j'ai envoyé la paume de ma main sur le torse de l'homme masqué devant moi, afin de lui administrer une décharge qui devrait le calmer pendant les quelques prochaines minutes.


Made by Maester - Mleh Copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Ville basse de Laurel.
❝ POINTS : 83

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Mar 25 Juil - 11:49

En un instant le héros fut transpercé. Une rapière en plein torse, entre les côtes. Karisu explosa de rire, tandis que le héros grimaçait de douleur.

Karisu était totalement absent. Eristos le dominait totalement. Son coté sombre avait pris le pas sur le criminel. Attaquer un Joker, sans connaitre totalement son pouvoir quelle stupidité. Et quelle stupidité de foncer tête baissée, au point de rater son attaque mentale. Mais le télépathe au fond de lui n'avait que faire de pareilles considérations, tant qu'il s'amusait.

Oui l'amusement. Cet affrontement n'était en fin de compte qu'un jeu supplémentaire, un caprice du télépathe. Comme tout les événements qui venaient de se dérouler par ailleurs. Ils étaient tous nés d'une volonté infantile et immature, celle de jouer, sans prendre en compte la moindre notion de danger.

En fin de compte, Karisu voulait certainement le bien. Mais ses penchants sombres, faisaient de lui un très mauvais justicier. Si bien que malgré toute la volonté qu'il pouvait y mettre, et sa récente rencontre avec Klaus, dans ce bâtiment en feu, Karisu Ryuketsu était tout sauf un héros. Mais il en avait conscience.

Karisu continuait de rire, quand le héros bloqua la lame, d'un coup, comme s'il ne ressentait plus aucune douleur. Son don lui permettait t-il d'effacer la douleur... Ou feignait-il d'avoir mal depuis le début ?

Quoi qu'il en soit, un effrayant arc électrique se chargeait dans la main gauche du héros. Karisu regarda le héros droit dans les yeux avant de lui adresser un sourire sardonique.

"Hey... Est-ce que tu crois au coup de foudre ?"

Suite a cette phrase, le télépathe lut rapidement dans les pensées du héros. Une paume électrique dans le torse. Cette attaque devait fonctionner comme un taser, une attaque d'immobilisation. Karisu souri, et pile au moment ou le héros lança son bras pour lui toucher le torse, il lâcha sa rapière et fit un bon en arrière en tenant son chapeau, esquivant donc le coup, a la dernière seconde. Il recula ensuite jusqu’à la bordure du toit.

"Je ne savais pas que tu était la pour me faire des avances ! Euh... Non, je suis désolé tu n'est pas mon genre. On peut dire que le courant ne passe pas super bien entre nous... Allez salut ! Ce fut un plaisir, mais je dois y aller la....J'crois que j'ai oublié d'éteindre le gaz. A la prochaine !"

Suite a cela, le télépathe se jeta dans le vide en arrière. Il tomba entre deux immeubles sur quelques mètres avant de s'accrocher a un escalier en métal. Il descendit rapidement d'accroche en accroche, avant de se retrouver au sol, intraçable, dans l'obscurité des ruelles.

Il s'enfuyait, au cœur du crépuscule naissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 132

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu] Sam 14 Oct - 14:51

Thief.
.
Ft Karisu







Si je m'étais attendu à devoir lutter contre quelqu'un ce jour-là. M'enfin, comme on dit, ce sont les risques du métier.
Il n'en restait pas moins que son changement de comportement était plutôt bizarre et inattendu.

"Une discussion entre adultes" hein. Ce n'était pas vraiment l'idée que je me faisais d'un débat responsable. Il avait été contradictoire tout du long, mais finalement, la conclusion était la même.
Ce n'était pas un héros, ni même un justicier. Je ne sais pas ce qu'il défaut, quels sont ses idéaux. Mais globalement, sa vision de liberté était anarchiste et trop dangereuse pour le monde tel qu'il se porte actuellement.

J'aurais clairement préféré ne pas avoir à l'arrêter, mais s'en prendre à un Joker, ce n'était que trop peu recommandé pour ne pas finir en cellule. Il m'avait donné la raison pour stopper sa douce folie et son décalage par rapport à ce monde. Et c'était sûrement mieux, si il est du genre à péter un plomb comme il vient de le faire, il peut devenir dangereux pour les citoyens à n'importe quel moment.

Cet arc électrique dans ma main s'apprêtait à le stopper. Il serait jugé par les lois qu'il réfute. Ironique.
La liberté hein. Notre liberté actuelle est bien trop fragile pour qu'on la laisse s'effondrer face à quelqu'un qui en veut toujours un peu plus.
C'est bien pour ça qu'il y a des Jokers, des Légendes, des Héros. Pour préserver ce fragile pilier de paix et de liberté.
Nous sommes les renforcements qui empêchent au pilier de trembler, qui empêchent le monde de sombrer.

Je le regardais toujours d'un air grave, le temps semblait s'être ralenti. Ma main se dirigeait toujours vers sont torse, l'adrénaline et le stress qui se cachaient au fond de mon être devait me donner cette sensation de lenteur du temps.
Ma paume allait le toucher. Cet affrontement était fini.

Enfin, ça aurait sûrement été plus simple pour tout le monde que ça s'arrête après ce coup.
Mais le destin en a décidé autrement.

Il avait réussi à éviter mon coup en sautant en arrière. Il avait mis de la distance pour éviter mon coup.
En ce faisant, il avait néanmoins laissé son arme au travers de mon corps rempli d'électrons. Je 'avais récupéré en commençant sans perdre de temps à m'approcher de lui, il n'allait pas s'échapper, je n'allais pas lui laisser cette chance.

Il m'adressa la parole pour me dire qu'il devait partir, dans l'idée, c'était le message. Juste avant de sauter de la bordure du toit. Il n'avait pas du prévoir que j'étais assez rapide pour arriver à cette bordure et le voir descendre. En même temps, de la même façon que je n'avais aucune connaissance sur ses capacités, il n'en avait pas beaucoup plus sur les miennes.

Il espérait peut-être que sa fuite se ferait dans l'obscurité persistante, mais malheureusement pour lui, ce n'était pas le cas, je le voyais descendre dans cette ruelle pour prendre la poudre d'escampette.

De mon côté, je venais de taper mon pied gauche contre le sol pour faire apparaître un arc électrique le long de ma jambe. Je voyais l'endroit où il était en train de s'enfuir et il allait être très simple pour moi de le rattraper.

D'un élan fulgurant, je me suis aussi jeté du toit pour me diriger vers sa position en restant dans les airs grâce à mon don.
Une fois au dessus de sa position, je me suis laissé tomber, pour lui asséner dans une pirouette, un coup de pied descendant au niveau de l'épaule.

Vu la vitesse à laquelle j'étais arrivé, impossible pour lui d'esquiver mon coup. Et l'arc électrique chargé dans ma jambe allait avoir l'effet escompté depuis le début du combat, ce dernier allait le paralyser et l'empêcher de s'échapper.

"Il est grand temps de te débrancher bonhomme."

Tandis qu'il tombait au sol sans pouvoir bouger plus, à cause de la paralysie entraînée par l'électricité qui venait de traverser son corps. Je me suis réceptionné en posant une main et un pied au sol, tel une habile référence à Spider-Man.

Je regardais le jeune homme au sol avec un air désolé, ça aurait sûrement pu se passer autrement. J'ai ensuite récupéré le fourreau de la rapière que j'avais encore dans ma main, afin de la ranger. Cette arme allait finir entre les mains des autorités. Et ce garçon un peu excentrique aussi.

Il a ensuite fallu que je l'emmène au poste de police le plus proche, c'est à eux de prendre la relève maintenant. C'est à partir de là qu'il sera jugé pour ses actes.
Une fois toutes les informations donné au poste de police, je suis reparti pour finir ma patrouille.

Je ne m'attendais pas devoir affronter un autre doté ce soir. Mais...
Comme on dit, ce sont les risques du métier.


Made by Maester - Mleh Copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Au voleur ! [PV Karisu]

Revenir en haut Aller en bas

Au voleur ! [PV Karisu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Les vieux quartiers-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com