.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Les rêves d'un chat sont peuplés de souris. | Howler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ POINTS : 188

MessageSujet: Les rêves d'un chat sont peuplés de souris. | Howler Jeu 4 Mai - 19:24

Les rêves d'un chat sont peuplés de souris.
« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Howler & Timothy

S'il y avait bien une chose que tu retenais du Japon, c'était ta naissance. C'était la première fois que tu te rendait compte que le monde était vaste. Encore plus vaste que tes champs de batailles. Tu venais de découvrir un monde qui était beaucoup plus intéressant, plus vaste et surtout plus drôle. Comment ne pas être content de se retrouver dans un monde où tes sarbacanes et tes bombes pouvaient faire deux fois plus de blesser et deux fois plus de dégâts ? En tout cas, toi, jeune Timothy, tu étais heureux de te retrouver ici. Ce monde te semblait parfait pour toi et te faisait naitre de nouvelles ambitions. Surtout que tes compagnons de route étaient de bonne compagnie. Le premier, enfin la première était une jeune femme aux cheveux roses. Elle n'était pas vieille, ni jeune. Elle avait toutefois l'allure d'une gamine comme Annie et son connard d'ours en peluche ou la sagesse d'Ash. Elle était aussi très spéciale. Ce fut elle qui vint me chercher dans mon monde. Même si elle était pas très drôle, elle avait un truc spécial qui me plaisait.

Ensuite, il y avait un garçon. D'ailleurs, il y avait deux garçons. Ils étaient tous les deux grands. Cependant, il y en avait un qui était aussi gros qu'une allumette tandis que l'autre était blindé de muscle. Le premier était un vraiment malsain. Il transpirait les ténèbres. Une sensation que tu appréciais plus ou moins. Il semblait être le genre de mec avec qui tu pouvais t'entendre mais avec qui, tu risquais d'avoir le plus de problème. Le second, lui, transpirait la brutalité pure. Il semblait être le genre de mec qui ne réfléchissait pas. Il tapait avant de parler. Une qualité qui te laissait plus ou moins indifférent. Du moment qu'il ne t'emmerdait pas, tout allait pour le mieux. Quand il venait dans mon monde, il s'amusait à tuer tous les monstres et il gueulait qu'il y en avait aucun à sa hauteur. De vrais monstres. Ta rencontre avec ces trois âmes étaient une bénédiction pour toi. Ils t'avaient choisis ou finalement... était-ce toi qui les avait choisis ? Quand tu les avais vu la première fois, ils étaient aussi surpris que toi.

Puis, sans comprendre pourquoi, tu partis du Japon pour aller dans un autre endroit, un autre pays comme ils disaient. Ils voulaient revenir où était née la demoiselle. Tu ne comprenais pas pourquoi, mais elle était la chef du trio. Elle était pourtant la plus faible et pas spécialement la plus intelligente. Malgré ça, ils l'écoutaient comme des chiens. Ils ressemblaient à l'ours d'Annie qui le suivait comme un petit chien. Mais bon, tu ne te plaignais pas. Après tout, dès que tu étais arrivé dans le groupe, ils t'avaient adopté comme si tu étais leur petit frère. Une sensation qui était... étrange même. Tu ne les connaissais pas, ils ne te connaissaient pas et pourtant, ils t'avaient pris sous leurs ailes. Une attitude assez dérangeante, il fallait l'avouer. Lorsque tu arrivas dans ce pays et surtout dans cette ville, Laurel. Tu te rendis compte de quelques choses : la fille dominait les autres parce qu'elle était l'origine de ce changement de monde. Si elle le voulait, elle pouvait entrer dans ton monde, dans chacun des trois mondes. Elle pouvait aussi prendre l'un de nos trois corps et on se retrouvait dans le sien. Finalement, tu compris assez facilement le fonctionnement de ce groupe : ils étaient 3 marginaux.

Cela faisait près d'une semaine que tu n'avais pas été dans ce monde et il fallait avouer que tu étais bien content de le visiter. Et sans vraiment comprendre pourquoi, tu avais décidé de visiter un endroit qui te semblait assez familier : la forêt. Ce n'était pas comme dans ton monde, mais la forêt était remplie de monstres, d'animaux, de créatures que tu allais pouvoir empoisonner, voire tuer suivant leur résistance et ton humeur. D'ailleurs, quand tu demandas où tu pouvais chasser, traquer pour le plaisir, ce ne fut pas la forêt qu'ils te proposèrent en premier, ce fut le centre ville. Enfin c'était essentiellement Iwan et Kiyo, les deux garçons qui te dirent le centre ville. La jeune femme, Naya, te proposa la forêt. Il y avait plein d'animaux et si par malheurs tu tombais sur des humains, ce seraient de leur faute et non de la tienne. Une réflexion un peu particulière mais très appréciable. Tu ne te sentais pas juger par tes envies qui pouvaient être particulières aux yeux des gens. Tu ne mis pas beaucoup de temps pour aller dans la forêt.

Quand tu arrivas là-bas, tu fus surpris par l'absence d'animaux dangereux. N'y avait-il même pas de loup pour s'amuser un peu ? Tu marchais normalement, presqu'en chantonnant quand Kiyo te dis de faire attention : il avait vu un truc bouger au loin. En plus d'être ouvert d'esprit, ils voulaient même chasser avec toi ! Tu venais de te trouver une nouvelle équipe bien intéressante. Lorsqu'il t'annonça ça, tu arrêtas aussitôt de chantonner et tu te mis en position de chasse avec ta sarbacane, prêt à tirer à la moindre ouverture. Dans ce domaine, tu étais le meilleur. Personne ne pouvait te battre quand tu jouais au chat et à la souris et que tu étais le chat. Du moins, c'était ce que tu croyais. Tu ne connaissais pas encore assez bien ce monde pour pouvoir juger de tes performances avec tous les adversaires que tu allais pouvoir rencontrer ici.
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 25

MessageSujet: Re: Les rêves d'un chat sont peuplés de souris. | Howler Jeu 4 Mai - 20:38

La forêt de Laurel, elle n'avait rien à voir avec ma forêt natale, si on ne compte pas les arbres évidement, celle-ci était bien plus verdoyante et animée, entre les oiseaux,
les lézards et autres mammifères, l'endroit ne manquait pas de jouets et de proies de choix. C'est la directrice elle-même qui ma conseillé de m'y promener, elle dit que c'est bon pour le corps et l'esprit et il est vrai que de retrouver les senteurs forestières est fort plaisant...

Dans un premier temps, je visitais l'endroit, marchant tranquillement sur un petit sentier traversant les lieux, comme il est bon de d'entendre à nouveau le chant mélodieux des oiseaux, le bruit de l'eau d'un petit ruisseau que je suivais rajoutais une certaines poésie au moment présent, j'ai même fait la rencontre d'un petit castor fort sympathique, le pauvre eu tellement peur de moi en me voyant arrivé qu'il ne put s’empêcher de se mettre en boule, j'ai eu bien du mal à le rassurer mais en même temps, quel animal n'aurait pas réagi de la même façon en voyant un loup se tenant sur c'est pattes de derrière débarquer dans une forêt dans laquelle il n'y à apparemment pas le moindres loup qui vive... Je dois avouer que je n'ai pas vraiment pour habitude de parler aux animaux qui font généralement partie de mon régime mais depuis que les humains de l'école m'ont accueilli, je trouve une certaine satisfaction dans l'échange de parole...

Après avoir fini ma petite discussion,
je me remit en route toujours en suivant le petit ruisseau. Marchant d'un pas tranquille et agile, je fini par arriver au niveau d'un véritable sanctuaire de tranquillité, Un véritable trou au milieu des arbres laissant place à un par-terre d'herbe où seul quelques petits rayons de soleil apparaissaient, esquivant les feuilles qui bruissaient doucement à cause d'une légère brise pas désagréable,
Sans perdre un seconde, je m'allongea dans l'herbe afin de me reposer un petit moment...


Malheureusement, ce moment de tranquillité parfaite ne fût que d’une courte durée, la brise que venait se perdre dans mon pelage me porta une odeur bien animal,
aussitôt, je me releva en trombe, oreilles dresser et museau dans la direction approximative de la source...


- Un mammifères... Pas plus grand qu'un chat... ou d'un gros chat tout au plus...
Pensais-je

- Castor ? C'est toi ?
Dis-je en langage animal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 188

MessageSujet: Re: Les rêves d'un chat sont peuplés de souris. | Howler Ven 16 Juin - 11:55

Les rêves d'un chat sont peuplés de souris.
« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Howler & Timothy

Laurel était une ville bien particulière à tes yeux. Ce monde l’était tout autant. Surtout lorsque tu appris que ton monde n’était une donnée informatique, un programme pour celui-ci. Mais si sur le coup, tu étais surpris, maintenant, tu n’en avais plus rien à faire. Tu voulais jouer dans ce monde comme tu jouais dans le tien avec tes petits camarades. Et tu venais de trouver une victime parfaite. Alors que tu marchais dans la forêt, Kiyo te fit remarquer qu’il y avait du mouvement. Quand tu le vis aussi, tu te mis à sourire : tu allais enfin pouvoir jouer au jeu du chat et de la souris. Tu avais enfin trouvé la souris qui allait devenir ton jouet. Toutefois, tu ne savais pas encore que les rôles n’étaient pas distribués et que tu risquerais d’être par le tien.

Dès lors que tu fus au courant pour cette créature, tu fis attention, très attention. Tu ne bougeas plus d’un millimètre. Tu l’observas attentivement jusqu’au moment où la créature se leva. De là où tu étais, tu pouvais seulement voir des oreilles pointues, un museau et un visage animal. Tu ne connaissais pas les créatures de ton nouveau monde. Kiyo t’expliqua qu’il avait une tête de loup ou de renard. Il t’expliqua aussi que ces animaux étaient de très bons chasseurs et surtout, qu’ils pouvaient chasser les animaux de ton espèce. Au début, tu ne comprenais pas ce que cela voulait dire « chasser les animaux de ton espèce ». Pour toi, tu n’étais pas vraiment un animal mais une race à part entière comme les humains. C’est à ce moment-là que la demoiselle, la chef du groupe. Naya. Elle t’expliqua que ton monde possédait des « races » qui n’existaient pas dans celui-ci et notamment la tienne. Pour eux, tu n’étais qu’un raton laveur. Tu étais un raton laveur dont on s’était servi comme rat de laboratoire. Aux yeux de ce monde, tu n’étais qu’une expérience qui avait mal tourné. Les gens te voyaient de cette manière.

Tu écoutas les explications des deux âmes. L’un t’expliquait que tu devais faire attention parce que cette créature était ton ennemi naturel. L’autre te disait que tu étais unique dans ce monde. Quitte à choisir, tu écoutais la seconde. La chef. Elle semblait plus « neutre » que les autres. Comme si elle se fichait de ce qui pouvait arriver aux autres âmes vivant avec elle. Cette demoiselle était un mystère pour toi. Bref. Tu fis ramener à la réalité avec la question de ta future victime ; il parlait une langue que tu ne comprenais pas. Ne pensant pas être dangereux pour toi, tu pris un pistolet à Iwan et tu tiras en direction de cet animal sans pour autant te toucher. Le but n’était pas de le tuer. Du moins, pas pour le moment. Là, actuellement, il n’était qu’un jeu pour toi.

Un jeu dont tu étais le chat et lui la souris.
© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les rêves d'un chat sont peuplés de souris. | Howler

Revenir en haut Aller en bas

Les rêves d'un chat sont peuplés de souris. | Howler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Les alentours :: La forêt-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit