.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Il était une fois... [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Entre la ville basse et les vieux quartiers
❝ POINTS : 159

MessageSujet: Il était une fois... [Solo] Mar 16 Mai - 23:42

A la naissance de chacun des enfants de Loki, Odin les lui a retiré à cause d'une prophétie indiquant qu'ils seraient la cause du Ragnarök. Sleipnir comme destrier du Père de Tout, Hel régente du monde des morts, Jormungandr au fond des océans de Midgard, Fenrir enchaîné et isolé sur une île. Narfi tué pour ses propres crimes. Il cherchait à chaque instant une occasion de libérer ses enfants, se faire pardonner par ceux pour qui il ne pouvait plus rien faire. Il se maudissait chaque jour d'avoir laissé Odin lui enlever sa famille. Il haïssait Odin plus que tout au monde.

Il n'attendait que le jour où le Père de Tout baisserai sa garde. Il était autorisé à visiter Sleipnir. C'était le seul de ses enfants qu'il pouvait voir, mais toujours sous surveillance armée, la paranoïa de l'Ase plus importante que jamais lors de ces instants trop rares. Plus d'une fois il s'était rendu invisible, disparaissant à la vue d'Heimdall afin de voir à nouveau son fils. A chaque fois il s'en était sorti sans encombres. Et le jour était arrivé.

La plupart des ases étaient partis à la chasse, Odin siégeait comme à son habitude, et Loki profitait de sa visite mensuelle pour exécuter son plan. Il n'y avait que deux gardes qui s'ennuyaient à mourir, discutant en ignorant le dieu, habitués à sa routine. Mais au lieu de s'approcher de son fils, il sorti deux dagues qu'il planta dans les gorges découvertes des soldats. Il ouvrit le box de Sleipnir, le laissant partir au galop avant de remonter des écuries jusqu'à la salle du trône. Se débarrasser des soldats sur le chemin n'était pas compliqué, ils étaient faibles et non préparés à une attaque interne. Laissant une traînée de cadavres derrière lui, parcourant le palais afin de faire un maximum de ravages, il savait qu'Odin était au courant à partir des premiers morts, mais il n'avait pas prévu que la partie de chasse s'achèverait aussi tôt. Un des idiots d'amis de Thor s'était pris une lance dans le ventre, trop occupé à charger une bête pour surveiller ses arrières.

Thor justement. Le grand, le valeureux, le tout puissant, le digne Thor. Ce fut lui qui arriva, alerté par les bruits de combat, et envoya Loki contre un mur grâce à Mjölnir. La bataille qui s'en suivit fut impressionnante, mais ce n'était pas suffisant pour vaincre le dieu du tonnerre, qui mit fin au combat en assommant son adversaire sous plusieurs morceaux d'une tour extérieur détruite jusqu'à la dernière pierre.

Il avait beau s'être fait arrêter, Loki savait que son châtiment serait pire qu'un simple emprisonnement. Il avait déjà subi le courroux d'Odin, une trahison comme celle-là allait lui coûter cher. Il était si proche d'atteindre son but, et pourtant il a fallu qu'il échoue une nouvelle fois. Il aurait du apprendre de ses erreurs, mais la colère avait pris le dessus.

Quelques jours passèrent, ils avaient récupéré Sleipnir, et il était désormais enfermé à double tour, inaccessible à part d'Odin lui-même. Les corps ont été inhumés et les preuves de son crime nettoyées. Les quelques témoins ont été purgés de tout souvenir de cet « incident », le Père de Tout s'en étant assuré lui-même. Le jugement allait se dérouler bientôt, et Loki n'était pas pressé d'en connaître le résultat. Sa magie avait déjà été réduite grâce à un mécanisme, il ne pouvait donc pas disparaître ni s'enfuir. Il ne lui restait plus qu'à attendre le moment fatidique.

Il n'y avait que peu de monde : Odin, Frigga, Heimdall et quelques soldats. La sentence serait appliquée immédiatement, et Loki n'aurait droit à aucune défense. Il avait assassiné de sang froid une cinquantaine de soldats, et libéré le destrier d'Odin volontairement. Après le bruit des chaînes et des pas de Loki, il y eu un silence pesant. Il aurait pu être exécuté, mais le Père de Tout en avait décidé autrement. Quel châtiment est plus douloureux que la mort pour un mage ? Odin ne perdit pas de temps, descendant de son trône pour apposer lui-même un catalyseur dans la poitrine du dieu du Chaos. Sous le choc et la douleur de sentir son pouvoir quitter ses veines, ses cellules mêmes, Loki tomba à genoux, retenant un cri et essaya d'arracher l'engin qui avait déjà disparu sous sa peau. Il en fut empêché par un violent coup qui l'assomma, et il se réveilla peu de temps après, sur un cheval le menant jusqu'au noyau du Bifröst. Il entendit la voix d'Heimdall, le prévenant de sa destination, Midgard. La violence du voyage le fit à nouveau sombrer dans l'inconscience, luttant contre l'objet qui le vidait de son pouvoir.

Il s'était réveillé sur une côte du Nord de l'Europe, déjà très affaibli et luttant pour trouver un moyen de rester en vie. Il était un être magique de feu et de chaos, fils de géants des glaces, il allait disparaître à jamais s'il ne se battait pas. Grâce à la présence omniprésente de l’Yggdrasil autour de lui, il parvenait néanmoins à maintenir un équilibre instable, lui permettant de gagner du temps pour trouver une solution à sa situation précaire. Il sondait chaque possibilité, les rejetant les unes après les autres, jusqu'à sentir la présence d'être plus sensibles à l'aura magique de l'arbre que les autres midgardiens. La solution se présentait à lui, il devait se débarrasser de ce catalyseur, regagner ses pouvoirs, et se venger. Mais cette fois, il le ferait à l'aide d'un de ces idiots d'humains, qui ne savaient même pas qu'un dieu se trouvait parmi eux. En effet, Loki parvenait encore à se rendre invisible aux yeux de tous, bien qu'Heimdall sache où il se trouve, sinon il aurait eu affaire à des soldats d'Odin.

Il lui fallu cependant plusieurs années pour parvenir à posséder un corps humain. Chacun de ceux qui pouvaient capter le pouvoir de l'Yggdrasil semblaient trop faibles pour supporter l'âme d'un dieu. L'esprit humain était certes simple à écraser, mais le corps mourrait dans les instants suivant la possession. Il lui fallait donc trouver un esprit plus solide, quelqu'un qui pouvait communiquer avec l'Yggdrasil, d'une manière ou d'une autre. Les recherches furent longues, mais l'essence même de l'arbre semblait se rassembler autour d'une ville en Norvège, non loin de la capitale. Loki n'avait plus beaucoup de temps, il n'était presque plus tangible, et cela lui faisait peur.

Le dieu trouva alors la jeune femme, assise en tailleur sur le tapis de sa chambre, en train de se laisser bercer par le chant doux de l'essence de l'Yggdrasil. Les cheveux sombres et le teint pâle, les traits fins et ciselés, si ce n'était pour la couleur des yeux, Loki aurait pu croire à une de ses descendantes. Mais cela était impossible. Il prit ses dernières forces pour apparaître devant elle, se camouflant au mieux des yeux d'Heimdall, et sourit d'un air satisfait à sa réaction effrayée.

Il sentait qu'il devait faire vite, c'est pourquoi il n'attendit pas de réponse de sa part, avant de venir prendre possession de son corps. La lutte pour la survie de l'un comme de l'autre fut plus longue et épuisante que l'on ne peut le croire, l'esprit de la brune combattant sans relâche pour écraser celui de Loki. Mais il parvint cependant à se lier à elle d'une façon irrémédiable : fusionner ses pouvoirs à son corps mortel. Son esprit ne disparaîtrait pas, mais l'humaine avait d'une certaine façon gagné. Il ne contrôlait pas parfaitement le corps, celui-ci obéissant toujours aux ordres de sa propriétaire, à moins qu'elle ne soit inconsciente. Ce qui était le cas à l'issu du combat. Il avait pris son contrôle, brûlant la maison de la jeune femme, mais avant qu'il ne puisse partir loin afin de trouver un moyen de récupérer plus rapidement ses pouvoirs, elle avait reprit conscience...


Dernière édition par Eirunn Nygård le Sam 20 Mai - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Entre la ville basse et les vieux quartiers
❝ POINTS : 159

MessageSujet: Re: Il était une fois... [Solo] Sam 20 Mai - 12:36

Ma maison était en feu. Les deux niveaux au complet, plus rien ne pouvait être fait. J'étais ébahie par la puissance des flammes, incapable de bouger jusqu'à ce que j'entende la voiture de mes parents. Je comprenais seulement à cet instant que j'étais debout dans la rue, depuis probablement une demi-heure, le soleil commençant à se coucher. Ma mère me prit dans ses bras, me posant mille questions, mon père appelait les secours, les voisins commençaient à sortir aussi, observant le spectacle funeste de notre maison tombant en ruines. Nous étions victimes d'un malheur, un incident inexpliqué par ma perte de mémoire momentanée. Les services de police locaux ont mené une enquête avec les pompiers, cherchant ce qui aurait pu causer l'incendie, mais pas une seule piste ne fut déclarée. Mes parents ont trouvé un nouveau foyer et ont presque continué leur vie comme avant.

Ce n'était pas le cas pour moi, ils m'ont envoyé chez des spécialistes, cherchant à comprendre la cause de mon amnésie. Pendant ce temps, j'entendais une voix susurrer dans ma tête, riant de mon malheur, puis se taire pendant plusieurs heures. Plus le temps passait, plus elle se faisait présente, plus elle me semblait réelle. Cette voix me rendait folle, je devenais dépressive, je mangeais de moins en moins, perdais le sommeil, et commençais à me faire du mal pour la faire partir. Mais plus j'étais faible, plus elle semblait capable de prendre possession de mon corps. Je me réveillais par moment après quelques minutes d'absence dans une pièce différente, loin de ce qui me servait à me faire du mal. J'étais littéralement effrayée, alors que la voix semblait d'un coup vouloir me garder en vie, me certifiant que je n'étais pas folle.

Mes parents, de plus en plus inquiets pour moi, décidèrent de me placer en hôpital psychiatrique. Mes bras étaient couverts de blessures, comme mes jambes qui ne me permettaient presque plus de tenir debout. J'avais perdu près de la moitié de mon poids en quelques semaines, et tombais presque quotidiennement inconsciente. Sans compter les diverses tentatives de suicide que j'avais fait avant d'arriver à l'asile. Je passais plusieurs mois à prendre un traitement très lourd, me laissant planer sur un nuage de coton pendant que la voix continuait de me parler. Les tentatives continuaient lorsque je ne prenais pas les médicaments, me laissant presque mourir de faim. Mais à chaque fois que je perdais connaissance, je retrouvais un plateau repas presque vide, et la sensation de faim avait disparue. Ainsi, je ne pouvais donc pas mourir tranquillement, entre le staff de l'hôpital et la voix qui prenaient soin de moi, physiquement du moins pour la seconde.

Je reprenais lentement du poids, et c'est à ce moment qu'elle prit enfin la peine de se présenter. Loki, le dernier souvenir que j'avais avant l'incendie. Je pensais que ce n'était qu'un rêve, mais c'était bien réel. Comment cela était-il possible ? Un dieu, parmi les humains ? Et il avait décidé de prendre possession de mon corps ? Pourquoi moi en particulier ? Que s'était-il passé ce jour-là ? Pourquoi attendre jusqu'à maintenant pour me le dire ? Pourquoi m'avoir tourmentée de cette manière ? Sera-t-il là pour toujours ?

Je savais que je n'aurais pas de réponse à toutes mes interrogations, mais j'étais trop stupéfaite pour retenir mes pensées. Il eut un rire moqueur, me répondant que je n'aurais de réponse que lorsque je serais sortie d'ici. Cet endroit semblait l'irriter tout autant que moi, et j'avais à nouveau une raison de vivre si je voulais me débarrasser de lui. Cela ne semblait pas l'enchanter, mais il ne dit pas un mot de plus sur le sujet, et trouva à la place de nouvelles motivations à ma libération. Je recommençais à manger correctement, à faire du sport afin d'être capable de me déplacer sans aide, reprenait les séances de méditations après avoir demandé des exemplaires parlant de la mythologie nordique. Quitte à avoir un dieu comme « invité », autant retrouver des informations sur lui. Pendant mes lectures, je l'entendais parfois rire, soupirer ou retenir sa colère. Il n'émettait cependant pas un bruit lorsque j'arrivais aux passages sur ses enfants. Ma motivation semblait faire plaisir aux médecins, et ils diminuaient grandement la dose de comprimés à avaler par jour. J'étais presque sortie d'affaire, je n'avais plus que quelques tests à passer pour qu'ils soient sûrs que j'étais saine d'esprit. Je n'eus pas beaucoup de mal à leur faire croire que je n'entendais plus la voix, et que la motivation que j'avais était de retrouver ma famille ainsi qu'une vie normale.

J'étais de retour chez moi au bout de quatre ans et demi, bien décidée à avoir le fin mot de cette histoire. Mes parents étaient heureux de me voir en bonne santé, mais je restais relativement recluse tout de même, je ne voulais pas qu'ils sachent pour ma condition... particulière. Je profitais donc des moments de méditations pour communiquer avec Loki, qu'il me donne enfin les réponses que j'attendais. Il ne fut pas beaucoup bavard, m'expliquant vaguement qu'il était la cause de l'incendie après une lutte acharnée entre son esprit et le mien pour la garde de mon corps. Il était cependant prêt à discuter d'autres choses, de son passé, à condition que je parte d'ici. Il fallait que je déménage constamment afin qu'il soit sûr de ne pas être suivi, de pouvoir récupérer sa force d’antan sans encombres. C'est ainsi que je fis mes bagages, dit adieu à mes parents et parcourut le monde pendant plusieurs années.

Le nord de la Norvège était ma première destination, une sorte de pèlerinage que j'avais prévu depuis mon enfance. J'en profitais pour faire mon tatouage, comme un symbole de mon retour à la vie, et quelques piercings que je n'avais pas encore. Une jeune femme que j'avais rencontrée m'avait hébergée pendant plusieurs mois sur place, on avait eu une légère relation, rien de bien important mais qui me confirma que je n'étais pas intéressée par l'acte charnel. Je ne restais pas longtemps dans le coin, me rapprochant de la capitale pour bientôt prendre l'avion direction l'étranger. Seulement, je l'ignorais à ce moment, mais Loki n'était pas du genre à rester inactif très longtemps. Il s'était rendu compte qu'il pouvait à nouveau utiliser ses pouvoirs, et s'amusait sans que je ne le sache à commettre des... délits plus ou moins grave... Si c'était pour me motiver à fuir le pays, je dois avouer qu'il avait réussi. Les autorités commençaient à me rechercher, je n'ai donc pas attendu longtemps avant de prendre une voiture pour partir en Suède continuer mon périple.

Heureusement, j'avais encore le choix de la destination, malgré Loki qui n'en faisait qu'à sa tête à mon insu. J'étais à environ deux pays par an, me laissant un temps pour profiter tout de même du paysage nouveau. Après avoir quitté la Suède, je me dirigeais vers l'Autriche en espérant que Loki serait plus sage, mais il ne fallait pas y compter. Partout où j'allais, il fallait qu'il trouve le moyen de détruire et de tuer. Heureusement que j'arrivais toujours à m'en sortir, soit en brûlant les archives, soit parce que Loki avait été suffisamment intelligent pour ne pas se laisser trouver.

Je voyageais encore lorsque je pris conscience que je ne pourrais rien faire contre Loki. C'était un dieu, qui possédait une magie monstrueusement puissante, et il me l'avait prouvé dans chaque pays que nous avions visité. J'étais passée par beaucoup d'entre eux, ayant presque prit le fait de déménager constamment comme une routine. Après l'Autriche, j'étais partie en Italie, puis en Grèce, et en Turquie. Cela faisait trois ans déjà que je voyageais. Ma maîtrise de l'anglais s'améliorait, et ma culture étrangère était bien plus complète. Je ne restais cependant pas plus de 6 mois sur place, Loki me poussant à toujours continuer. Pour les trois années suivantes, je passais par l'Iran, le Kazakhstan, la Russie, la Mongolie, la Chine et le Cambodge. Ce fut là-bas que je compris que je devais changer les règles. La méditation me permettait de garder Loki relativement calme, mais je ne pouvais l'empêcher d'agir. Il avait toujours le contrôle sur mon corps lorsque j'étais fatiguée, et je me réveillais souvent avec une odeur de brûlé sur les vêtements. Il m'avait promis du pouvoir, n'est-ce pas ? J'en voulais. J'étais prête à tout, c'est pourquoi je n'ai pas hésité lorsqu'il m'a précisé que je devrais faire ce qu'il voulait.

Je continuais de passer de pays en pays, et au fur et à mesure, Loki m'expliquait ce qui l'avait mené là. Il restait plutôt vague sur certains points, surtout ceux concernant sa famille, mais j'avais compris le principal. Il voulait sa vengeance, et la liberté de ses enfants. La première chose que j'appris, magiquement parlant, fut de rester consciente alors que Loki me passait ses connaissances en magie. Les six mois que je passais à Singapour consistaient majoritairement en cela, et apprendre à laisser Loki prendre le contrôle de mon corps dans un environnement contrôlable, tout en restant consciente. Ce n'était vraiment pas facile, épuisant sur tous les points. Mais je finis par maîtriser à peu près, Loki étant toujours plus puissant que moi. On continua direction l'Australie, où il m'apprit la métamorphose, puis la Nouvelle-Zélande avec la maîtrise du feu. J'ai failli mourir brûlée, mais heureusement il y avait suffisamment de place pour que je m'enfuis. A Hawaï, j'appris les bases de la fabrication de potion. Probablement pas très utile, mais à garder sous la main. Le Pérou fut témoin de mes nombreux échecs à la téléportation, et de mes rares réussites. A partir de là, en passant par l'Argentine, le Brésil, le Panama, le Mexique et le Canada, je m’entraînais continuellement à chaque discipline que Loki m'avait apprises.  J'étais bien plus douée pour la métamorphose que pour la maîtrise du feu, mais au moins j'étais capable de contrôler Loki plus efficacement. J'arrivais enfin à l'empêcher de prendre le contrôle de mon corps, ce qui lui tapait légèrement sur le système, et me donnait des migraines.

J'arrivais dans le Maine aux USA que, capable de prendre la forme que je voulais, j'apprenais l'existence d'une ville où d'autres personnes ayant des pouvoirs vivaient. Je restai cependant quelques mois avant de venir dans le Delaware découvrir la fameuse ville de Laurel. Loki semblait très intéressé par la nouvelle, il serait ainsi capable de récupérer de ses pouvoirs plus rapidement, en étant à l'abri du regard d'Heimdall. Sans compter qu'il pourrait se faire des alliés potentiels afin de mener sa vengeance à bien. C'est comme cela que je choisi de loger un appartement plutôt miteux, dans un quartier plutôt pauvre de Laurel, et de trouver un emploi en tant que surveillante de l'école des dotés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Il était une fois... [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: L'illogisme du temps :: Le futur ou le passé-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit