.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Une journée chez les Torrès - Familia Torres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ POINTS : 35

MessageSujet: Une journée chez les Torrès - Familia Torres Jeu 1 Juin - 14:05

Une journée chez les Torres
Inès s’était levée tôt ce matin-là afin de préparer gaiement le petit déjeuné.

Ce week-end, sa mère ne pouvait pas la garder, à son plus grand soulagement, et les jours de congé de son père tombèrent finalement aux siens. Devant elle, se peaufinait donc une journée père fille à laquelle elle pensait y bénéficier.

Malgré ses quinze ans résolus, la période de rébellion de l’adolescente ne pointait pas le bout de son nez. Ayant été abandonné par sa mère très jeune, elle s’était résolu à grandir précocement dans son esprit, devenant adulte assez vite. Afin d’éviter de devenir une gêne pour son unique parent, elle apprit à l’aider dans les tâches quotidiennes. Ce qui parfois, pouvait peiner son père par son altitude calme, c’était le manque de caprice, que nombre de ses voisines se plaignaient de leurs enfants. Pour elle, ce comportement se limitait uniquement à son père.

Le petit déjeuner se limitait à un café au lait avec quelques pains grille-pain tartinés à la groseille. Il aurait pu avoir de la confiture de fraises, mais la jeune fille s’était souvenue qu’elle avait terminé le pot la veille, et l’oubli d’en acheter afin de gonfler le stock.

De plus, elle n’avait pas voulu que son père fasse un détour après son travail.

Consciente qu’il devait encore dormir à point fermer, l’adolescente n’avait pas pris la peine de le réveiller. En attendant, elle s’occupa de quelques plantes dans le jardin, cueillit un pan de tomate bien mûr, dont elle s’était occupée avec amour. Depuis la découverte de son pouvoir, « la bénédiction de Cérès », Inès avait confiance en ce qu’elle cultivait. Au début, elle s’était contentée de tomate uniquement. Puis rapidement, elle avait formé un jardin de légume de saison, arrosant ce qu’il fallait. Dans cinq jours, elle pourrait récolter ses rares radis semés, 5 semaines auparavant. Elle pensait que son père apprécierait de les manger. La prochaine fois, elle demandera à son père ce qu’il désirait manger.

De retour à la maison, Inès nettoya les tomates, nouvellement récoltée, et les passa sous l’eau. Elle les nettoya rapidement avant de les mettre au frigo. À cet instant, elle entendit du bruit à l’étage, signe que son père se réveilla. Elle alluma enfin le grille-pain et fourra deux morceaux de pain préalablement coupés et s’attaqua à chauffer le café. Tout fut prêt sur la table, quand enfin, elle vit les cheveux châtains et l’air somnolent de son père. Elle contourna la table de cuisine et lui sauta au cou dans un bon baiser sur sa joue.

Bonjour. ¿ Dormiste bien, papá ? Demanda-t-elle, d’une voix cristalline.

Layout by moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 35

MessageSujet: Re: Une journée chez les Torrès - Familia Torres Jeu 1 Juin - 15:24

Miguel & Inès414 mots ▬ dialogue en #669900
Tomato
Une journée chez les Torres

Miguel n'était pas toujours du matin, cette fois n'échappait à la règle. Il se reveillait à la douce odeur qui flottait dans l'air. Un sourire fleurissait son visage. Pourrait-il de mauvaise humeur. Avec une fille merveilleuse, la sienne. Il se levait. Cherchant à l'aveugle ses pantoufles. Il baillait doucement, frottant un peu ses paupières closes. Il se levait, puis s'étirait pour faire bouger ses muscles un peu douloureux. Il grattait son ventre doucement avant de mettre son t-shirt avec un un motif correctement. Il enfilait même un pantalon. Il descendait, l'esprit encore un peu dans ses songes. Il serrait sa fille tendrement, un grand sourire ornant son visage. Ses yeux verts à peine ouverts. Comme si ces derniers filtraient encore la lumière du soleil. Il riait doucement avant de répondre de sa voix encore pleine de sommeil.

« Bueno, ma fille. Tu as fait du café ? »

S'il y avait bien quelque chose qui le réveillait c'était cette boisson. Il avait relativement bien dormi. Il ne pouvait s'empêcher que son travail vienne hanter ses songes.

« Bonjour... »

Il avait vraiment du mal ce matin. Il n'arrivait pas à mettre ses idées en ordre. Il lâchait un soupir. Plus il avançait, plus il avait du mal à se lever. Il se mettait sur la chaise.

« Gracias pour le déjeuner ma puce. Je ne montre pas le bon exemple parfois... »

C'était tout Miguel ça. Il se voyait pas comme quelqu'un d'important. Que aider les gens était son devoir. Il avait choisi son boulot pour ça. Il passait une main sur la table. Les matins avec sa fille étaient les meilleurs. Vraiment. Il donnerait tout pour les avoir pour toujours. Mais sa petite finirait par partir. Cette idée le rendait toujours triste. Elle avait grandi si vite qu'il ne s'était pas rendu compte de sa beauté. Pour lui, elle resterait sa petite. Celle qui pleurait pour avoir son attention. Il secouait doucement la tête. Il devait vraiment se réveiller. Il prenait une grande respiration.

« Quel est le fruit de la saison ? J'aimerai savoir ma chérie. On pourrait en faire de confiture. »

Miguel adorait les sucreries, malgré sa paternité, il avait gardé au fond de lui un enfant. Pour preuve ses jeux, ou encore sa musique, celle qu'il créait. Il aimait occupé ses mains. Entre bricoler et la musique, il ne serait choisir. Alors, il avait fabriqué lui-même sa guitare. Avec quelques éléments payé dans un magasin de pro quand même...



Dernière édition par Miguel Torres le Ven 2 Juin - 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 35

MessageSujet: Re: Une journée chez les Torrès - Familia Torres Ven 2 Juin - 10:45

Une journée chez les Torres
Après cette tendresse matinale, Inès lâcha son père et s’installa à sa place habituelle.

. Il est même déjà prêt,répondit-elle.

Elle savait son père n'était pas du matin, contrairement à elle. Elle lui laissait le temps d’immerger de son sommeil en lui posant sa tasse de café devant lui.

Un bref sourire se dessina tandis qu’elle servait son père. En l’entendant la saluer une nouvelle fois, elle se mit à rire, non pas pour se moquer de lui, mais cet oubli l’amuser.

Le travail de son père lui prenait toute son énergie. Quand son esprit était en proie de ce brouillard, il répétait la même action, une seconde fois. Comme s’il avait oublié. Inès le trouvait adorable dans ces moments. Elle était consciente de la tension engagée par son travail, mais aussi en tant que parent unique. Très tôt, elle s’était efforcée à ne pas être un poids pour lui, l’aidant dans les tâches quotidiennes. Son aide lui permettrait de pouvoir se reposer durant ses jours de congé. Même si parfois, il se sentait coupable de son éducation.

En le voyant endormi, la barbe naissante, Inès voyait en lui un papa ourse adorable. Pas qu’il soit agressif, sauf envers les gens qui s’approchaient de lui. Mais elle se voyait se blottir contre lui dès l’instant où il sera plus éveillé.

Papa, tu me l’as déjà dit. J’imagine que la semaine a été dure au travail ?

Elle l’entendit soupirer, se lever, avant de se rasseoir.

Pensant que le sommeil lui manquait, la fillette ouvrit la bouche pour le conseiller de s’allonger à nouveau pour reprendre des forces.

Gracias pour le déjeuner ma puce. Je ne montre pas le bon exemple parfois...

Ne t’inquiète pas. Ça me fait plaisir d’aider à la maison, rétorqua-t-elle. De plus, j’aime bien mon rôle de maîtresse de maison. Et ça m’amuse beaucoup, tu sais, ajouta-t-elle avec le sourire.

La mère d’Inès avait quitté la maison aux six ans de sa fille, après avoir demandé le divorce. La jeune fille n'avait gardé aucun souvenir négatif, ni de positive d’elle. Son existence avait été effacer de sa mémoire, mais elle resta dans son cœur malgré tout. Le retour de la mère dans sa vie, quelques années plus tôt, l’avait bouleversé. En dépit du souhait de sa mère à renouer avec elle, Inès sentit une certaine froideur entre elles. Elle n’en avait jamais parlé à son père, de peur qu’il s’inquiète plus que de raison. Surtout parce que son amour pour sa fille était excessif. Elle-même aimait son père excessivement au point qu’elle se sentirait capable de briser le couple, si elle constatait ce même froid. Le cœur de son père avait été brisé, et l’enfant ne voulait pas qu’il le soit à nouveau.

Prends de la confiture papa. Faut prendre des forces.

À ces mots, Inès lui présenta la confiture restante et du pain.

Quel est le fruit de la saison ? J'aimerai savoir ma chérie. On pourrait en faire de confiture.

Mmm… On pourrait récolter des fraises la semaine prochaine, et la rhubarbe aussi pour en faire des confitures. Sinon, j’ai pu prendre nos tomates. Elles sont bien fermes.

Puis, elle se souvient qu’elle ne lui avait pas parlé des radis.

Oh ! Les radis seront également de la partie. C’est la première fois que j’en fais pousser, annonça-t-elle joyeusement.

Dès qu’elle était lancée sur le sujet de ses plantes, Inès montrait un visage lumineux, et bavarde. Il faut dire qu’elle avait cent pour cent de réussite, tant qu'elle suivait la saison. Elle s’était mise au défi de pousser tout et n’importe quoi dans son petit espace de jardinier. Au point qu’elle finit à la fois par comprendre les goûts de chacun en matière de légume.

Cependant, je ferais les courses pour la semaine. Est-ce que tu veux quelques choses en particulier ?

Layout by moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 35

MessageSujet: Re: Une journée chez les Torrès - Familia Torres Ven 2 Juin - 11:21

Miguel & Inès414 mots ▬ dialogue en #669900
Tomato
Une journée chez les Torres

Miguel souriait buvant son café. Son éternel café, noir avec plein de sucre. C'était un grand enfant, notre policier papa. L'homme profitait de la douce chaleur de la boisson, fermant ses yeux. Laissant la caféine agir sur son organisme. Il se réveillait doucement. Ce n'était pas toujours évident. Mais il faisait de son mieux. Il souriait doucement. Il n'avait pas envie d'inquiéter sa fille avec son travail. Il haussait les épaules pour toute réponse à son boulot souvent épuisant, comptant parfois, même trop sur son don. Il soupirait ensuite quand elle affirmait qu'elle aimait son rôle de maîtresse de maison. Elle avait trop vite à son goût. Vraiment trop. Il roulait des yeux. Sa fille en faisait souvent trop^à son goût.

« Quand bien même, ça ne devrai pas être ton rôle. En plus ça risque de me séparer de toi plus tôt de ta présence. Quand un de ces fichus garçon auront mis la main sur toi. »

Une lueur dangereuse s'allumait dans le regard de l'adulte. Il n'aimait pas trop savoir qu'un garçon tourne autour de sa chérie. De sa princesse. Il devait s'y faire. Elle n'était plus un bébé, comme elle le prouvait souvent. Il prenait un peu de confiture, il l'étalait très généreusement sur une tartine. Il croquait avec un enthousiasme non feint cette dernière. Lâchant un petit gémissement dont il devrait avoir honte d'exprimer devant sa fille. Mais c'était divin. Elle parlait des fraises, mais aussi de la rhubarbe. Son estomac se mettait à gronder. Il regardait ce dernier d'un air sévèère.

« Méchant ventre ! »

Là clairement, c'était lui le gamin, pas sa fille, alors qu'elle lui parlait de faire ses choses avec les tomates. Lui qui adorait ça se demandait si c'était une bonne idée de faire quelques choses. Sa fille aimait les plantes. Il était fier d'elle et de son don. Elle n'en aurait pas, il serait toujours fier d'elle. Chaque réussite avec ces dernières la rendait lumineuse. Il adorait ces moments, il n'appartenait qu'à eux. Elle reprenait sa casquette de femme au foyer. Il faisait un peu la moue.

« Je pourrais le faire tu sais... Il suffit que je demande au chef de me laisser un peu tranquille l'après-midi et je ferai les course. Pour le moment au boulot c'est normal... »

Bon la normalité à poursuivre des bandits était toute relative. Mais Miguel voulait avant tout montrer à sa fille qu'il était capable de beaucoup de choses, même de convaincre son patron.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 35

MessageSujet: Re: Une journée chez les Torrès - Familia Torres Ven 23 Juin - 12:24

Une journée chez les Torres
À la vue du regard hostile de son père, l’adolescent comprit les pensées de son père. Cette lumière pleine d’hostilité ne lui était pas destinée, bien au contraire, c’était en vue des potentiels « petits copains » qui s’intéresseraient à elle.

— Ça ne risque pas d’arriver de sitôt. Franchement, les garçons de ma classe sont trop immatures. Et c’est pire quand ils possèdent des pouvoirs. Annonça-t-elle de but en blanc.

Dans le fond, elle savait qu’elle devait remettre son père à sa place. Elle et lui avaient un lien un peu trop ambigu pour leur entourage. Ayant grandi sans sa mère, il n’avait eu que Miguel comme modèle. Un jour, elle devrait quitter le cocon familial, former avec son père, pour voler de ses propres ailes. Si elle accepta de revoir sa mère, c’est un peu pour qu’elle et lui acceptèrent progressivement cet état. Elle ne voyait pas cette situation comme une chance de renouer. Surtout qu’elle se sentait étrangère à la vie de cette femme froide.

La tristesse s’était installée lentement sur le visage d’Inès, qui tournait son café au lait. Ce fut la réaction de son père, qui coupa court à ses pensées, dans son comportement comique. La jeune fille rit de bon cœur, en le voyant se reprocher sa faim.

Des fois, elle se voyait comme sa mère et lui son enfant. Elle devait admettre, à juste cause, qui lui arrivait de reprocher son comportement, dans ce rôle inversé. À deux, ils devaient se serrer les coudes, surtout qu’il avait beaucoup de boulot dans son travail. Quand il rentrait tard, il lui arrivait de trouver le temps long. Terriblement long. Et si elle ne s’occupait pas de la maison, elle tournerait folle. Une chose que son père avait du mal à accepter, car c’était au rôle des parents de se charger de la maison.

Je sais, Papa, mais j’aimerais également participer aux courses, lui répondit.

Inès ne voulait pas que son père se sente coupable de son manque d’éducation. Il avait tout fait pour qu’elle se sente bien dans leur maison. Elle le remercia mentalement. Après avoir beurré et mis de la confiture, elle croqua à pleines dents. Son action lui rappela une idée qu’elle avait eue quand elle avait passé une après-midi avec ses copines de classe.

D’ailleurs, ça te dirait qu’on fasse un peu les magasins cette après-midi ? J’aimerais qu’on t’achète deux trois tee-shirts. Il en avait des assez marrantes quand je suis passé au centre commercial l’autre jour.


Layout by moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une journée chez les Torrès - Familia Torres

Revenir en haut Aller en bas

Une journée chez les Torrès - Familia Torres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit