AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Cherchez dans les pubs de la ville basse
❝ POINTS : 100

MessageSujet: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Mer 26 Juil - 15:53

C'était un contrat comme les autres pour Raphael, il avait tout préparé depuis plusieurs jours, ses indics lui avait décrit sa routine, il avait installé son fusil de sniper à l'endroit idéal, il ne raterait pas sa cible aujourd'hui non plus.

C'était un mafieux classique, imper noir, chapeau, on se serait cru dans un film noir des années 60. Il trempait dans pas mal de business, trafic de drogues, prostitution, une pourriture, en somme.

C'était pas plus mal, Raphael avait une sorte de petit code moral à deux balles : "un contrat sur dix minimum, je tue un criminel". Ça lui permettait de se sentir un peu mieux dans ses basques.

Il ne connaissait même pas le nom de son employeur, on lui a dit : "tue ce type", il a pas refusé. Il savait juste le nom de la cible : "Antonio Valverde".

"En plus, il est italien, c'est franchement pas original." avait-il pensé à la première lecture de son nom.

Le type sortit de l’entrepôt que Black Shuck surveillait depuis un moment déjà, le type s'accouda sur le mur.

"Pile au bon endroit."

Le mafieux sorti son briquet et l'alluma.

"Pan."

la balle fusa depuis le point de tir de l'assassin, et atterrit en plein dans la tête du petit requin de la pègre. il n'eu même pas de réaction, qu'il tombait déjà au sol, inerte.

Alors que Raphael regardait encore le corps, pour vérifier une dernière fois qu'il ne bougeait plus, il vit un type, juste à côté du corps, qui regardait dans sa direction

"Merde."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 345

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Mer 26 Juil - 17:33

Bon...Aujourd'hui c'est mon jour de repos, le restaurant est géré par les autres et je peut enfin faire une activité plus reposante. Enfin, je ne pense pas que tout le monde se dise qu'il est plus reposant de traquer des criminels que de travailler en cuisine, mais pour moi c'est le cas. A vrai dire à force de cuisiner tout le temps on finit par manquer d'action, et aujourd'hui je vais pouvoir en avoir !

J'ai localisé avec mon colocataire un repaire de mafieux plutôt...Garni, il y a pas mal de monde avec lui et aujourd'hui il est à un entrepôt. Ce genre de pourriture qui trompe dans la drogue et la prostitution, je ne pense pouvoir le ramener celui-ci, je vais le liquider. De toute façon c'est tout ce qu'il mérite. Avant que je ne parte, ne mettant sur moi, qu'une cape noire comme protection il me dit de faire attention, au cas ou ce gars aurait des sbires dotés.

Je commence donc à partir, assez rapidement, vers l'entrepôt. Je m'en approche en marchant tranquillement et je vois certains sbires pointer leurs armes vers moi. J'active aussitôt le cauchemar, et alors qu'ils lèvent leurs armes, je crée un impact avec mon pied droit de sol me propulsant devant tapant dans leurs gorges avant qu'ils aient le temps de tirer... Cette fois je me suis surpassé, j'ai éclater leur paume d'Adam et ait tapé assez fort pour qu'ils cognent contre la porte métallisé. C'est alors que j'entends des pas et que je recule me cachant derrière un mur, prenant les cadavres avec moi, les mettant dans une benne à ordure.

Cependant je me rend compte que j'ai oublié un truc...Merde, leurs armes ! Le mafieux sort alors de l'entrepôt avec quelques gardes, une voiture aux vitres teintés devant lui, il allait rentrer mais quelque chose le coupe dans sa course, une balle?! Je regarde autour de lui, puis sur les toits, sortant de ma tanière. Un mec est sur un toit pas loin, il m'a vu aussi. Mais pour l'instant un autre problème se pose, il reste 7 gars et ils pensent que c'est moi qui ait fait ça. Je cours donc rapidement vers eux esquivant les balles créant des impacts sur le sol avec mes pieds. Je crée devant la voiture un impact pour passer par dessus la voiture. Ils s'éloignent voulant m'encercler comme maintenant je suis devant la porte en métal. Cependant ils ont oublié quelque chose. J'ai deux armes dans les mains maintenant.

Je recrée un dernier impact pour me projeter sur le toit, tirant dessus en courant. Je suis imprévisible contrairement à eux et j'arrive donc à les toucher assez facilement sans qu'eux me touchent. En ayant touché 5 plus tué 1 je lance les deux armes sur le dernier et ouvre mes ailes créant deux puissants impacts ouvrant mes ailes pour arriver sur le toit du réel tueur, j'arrive vite dessus le regardant en souriant, ma capuche cachant toujours mon visage alors que mes ailes disparaissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Cherchez dans les pubs de la ville basse
❝ POINTS : 100

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Mer 26 Juil - 18:02

un doté ! Il a fallu que ce soit un doté ! Black Shuck détestait combattre les dotés : ils étaient les seuls ennemis dont l'issue du combat était incertaine. Surtout que  celui-ci était un gros morceau : il ne pourrait pas s’échapper facilement du combat, il faudra l'affronter pour partir. Il réfléchit à ses options lorsque l'homme posa ses pieds sur le toit.

Le héros avait un air souriant, il était probablement sur les mêmes cibles que lui, il ne devrait pas être de nature bagarreuse avec un type qui l'avait aidé, surtout après le carnage qu'il avait fait en bas.

Raphael tenta donc une approche plus ou moins diplomatique de la situation, ne voulant pas se retrouver face à un doté, qui plus est qui lui était inconnu.

Black Shuck le regarda dans les yeux, dégaina son magnum, le pointant sur le potentiel justicier. Il dit alors :

"Ecoute gamin, je fais mon job, alors ça peut très bien se passer, ou très mal se passer, j'ai pas envie de tuer plus que ce qu'on me demande, alors on va faire comme si on ne s'était jamais croisés, et l'on ne va plus jamais se revoir, cela vaut mieux pour nous deux que l'on en reste là, qu'en dit tu ?"

Il recula de quelques pas vers le bord du toit, prêt à se jeter à la moindre tentative d'attaque, il ne pourrait pas le semer dans une course poursuite classique, mais il connaissait la ville basse comme sa poche, lui était un héros, il devait venir des beaux quartiers, il ne réussirait pas à le retrouver dans ce dédale de crasse.

Il attendait silencieusement la réponse du héros (l'étais-ce vraiment ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 345

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Mer 26 Juil - 19:08

Lorsque je pose mes pieds sur le toit, l'inconnu dégaine ce qui me semble être un 44 Magnum, très belle arme. J'aimerai bien en posséder un, pour être plus efficace lors de mes missions. Et aussi pour pas avoir à nettoyer certains de mes appendices, c'est souvent gênant de devoir essuyer le sang se trouvant sur mes vêtements. Bref après avoir sa petite arme il me dit qu'il veut pas faire un meurtre de plus. S'il savait ! Son jouet ne pourrai pas me faire grand-chose. Enfin, pas assez pour me tuer dans tous les cas.

Alors que je le vois reculer je lève ma main lui faisant un signe pour qu'il se stoppe, en sautant d'ici il pourrai se blesser et en plus, j'ai bien envie de discuter avec. J'enlève alors ma capuche de ma main gauche révélant mon joli minois pâle comme la mort, mes cheveux blancs et mes yeux rouges de sang. Je prends alors la parole parlant calmement.

"-T'inquiète...Je te veux pas de mal... Et de toute façon, même si j'aurai été malveillant tu aurais eu peu de chances de réussir à t'enfuir, surtout avec le poids de ton fusil de sniper sur le dos. Mais...Discutons autre part, si la police arrive et te vois, tu pourrai avoir quelques problèmes. Il y une échelle ici. Je m'éloigne si tu ne me fais pas confiance."

Je reculais marchons le long du bord en souriant, joyeux. Je pense qu'il s'inquiète un peu de ma présence et donc en m'éloignant de l'échelle il sera peut-être plus enclin à descendre. J'entends déjà les sirènes de police.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Cherchez dans les pubs de la ville basse
❝ POINTS : 100

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Mer 26 Juil - 19:36

"Un héros pas agressif envers un criminel, on aura tout vu dans cette foutue ville" songea Raphael. Si ca se trouve, il l'avait pris pour un agent du gouvernement ou un truc comme ça, pas possible, c'est pas le genre d'armes que les toutous de l'oncle Sam utilisent, même si le petit avait pas l'air très pointu en arme à feu.

Il avait pas l'air bien méchant, même avec son visage proche de celui d'un albinos, mais il ne pouvait pas juste lui faire confiance si facilement, il avait déjà vu des types plus jeunes que lui amadouer des adultes pour mieux les assassiner et leur voler le peu de biens qu'ils avaient, mais il n'avait aucune raison de le laisser partir, surtout avec la police qui approchait, il décida de ranger son arme (sans désactiver la sécurité pour autant), et s'approcha du jeune héros.

"T'est au courant que n'importe quel autre criminel aurait profité de cet instant pour te trouer le ventre de balles ? La gentillesse c'est bien, mais tu vit jamais longtemps en étant gentil."

Il s'approcha un peu plus près du mystérieux doté, il avait l'air vraiment frêle, le genre de type à se briser un os avec une petite tape mal placée, il avait des yeux rouges, des cheveux blancs, c'était vraiment un albinos, faut croire. Il avait aussi quelques petites taches noires sur le corps, cela n'aurait pas dérangé black Shuck si il n'avait pas vu des appendices sortir de ces petites taches quelques instants plus tôt.

Il entendit les sirènes de la polices commencer à retentir dans le loin.

"Je te suis, mais pas de coup fourré, sinon, ça va vraiment mal se passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 345

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Mer 26 Juil - 22:17

Je suis pas trop d'accord avec lui, si quelqu'un essayerai de me tirer dessus je le réduirai à l'état de molécules en lui défonçant la gueule à mort. D'ailleurs le dernier qui a essayé je crois que la police à pas encore retrouver tout ces morceaux hahaha. Il s'approche de moi me disant que ma gentillesse pourrai me mener à ma chute. C'est pas tellement vrai pour moi, merci mon don. En parlant de ça je vois qu'il me regarde m'analysant pas mal, il doit sûrement se demander quel est mon don.

Il me dit que si je tente un coup fourré ça va très se passer. Quand il me dit ça je souris et saute du toit atterrissant assez facilement. Je lui conseille cependant de prendre l'échelle et me suivre en passant par les petites rues. Je pense l'amener jusqu'à l'appart.

"-On va passer par les petites ruelles et remonter jusqu'à la ville...Mon appart est plutôt discret si tu veux y attendre le temps que tout ça se tasse. Je vais rester devant comme je vois que tu ne me fais pas vraiment confiance."

Je remet mon pouvoir en mode normal. Au cas ou je doive utiliser un autre mode pour me battre. Les marques noires reviennent sur tout mon corps. Je remet aussi ma capuche, mon corps étant maintenant totalement vêtu de noir. Je continue d'avancer calmement entendant de plus en plus les sirènes de police. La police doit s'approcher pas mal de la boucherie qu'on vient de provoquer à deux. J'espère qu'ils se feront tous arrêtés !

On avance plutôt vite dans la ville basse et arrivons aux quartiers un peu moins...Dégradés assez rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Cherchez dans les pubs de la ville basse
❝ POINTS : 100

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Jeu 27 Juil - 0:20

Raphael rigola silencieusement à la recommandation de prendre l'échelle, il aurait pu ne pas la prendre, mais il n'en fit rien, il prit l'échelle et descendit du toit, le suivant dans les beaux quartiers de Laurel.

Qu'est ce qui avait poussé Raphael à suivre ce gamin dans toute la ville ? La curiosité, probablement. Il suivait un héros, en dehors de la ville basse, vers les quartiers où les héros pullulent, si ça se trouve, il faisait partie de la sup et l'emmenait droit dans un piège ? Peut être qu'il préparait un coup pour l'abattre ? Ce gamin était définitivement pas net, mais de toute façon, il avait encore l'effet de surprise de son don, qu'il n'avait toujours pas utilisé face à un vrai doté, mais il sentait que cela pourrait faire son effet.

Il arrivait dans les quartiers de la "vraie" ville, c'était assez rare de la parcourir en civil, surtout avec la mallette contenant son sniper dans la main. Il ne se sentait pas à l'aise, surtout accompagné d'un héros qui semblait presque l'avoir invité à dîner. Pour la première fois depuis longtemps, il sentais que le loup était chassé, chassé par les regards de ces gens, qui le dévisageaient où qu'il allait, il se sentait faible, il aurait pu tous les tuer sur place, mais il n'aimait juste pas tuer sans raison, peut être que c'est pour cela qu'il avait fait du meurtre son travail, il n'a toujours pas la réponse. Le jeune héros qui se tenait devant lui semblait légèrement différent, Raphael avait l'impression qu'il cherchait le regard de ces passants, qu'il cherchait peut être un peu d'affection dans le regard de ces inconnus, ou qu'il espérait trouver quelqu'un dans cette foule d'indifférence et de mépris.

Le héros continuait dans cette partie de la ville qui semblaient être un autre monde pour Raphael, il y avait des femmes et des enfants heureux, l'endroit semblait insouciant de l'existence de la ville basse, et c'était tant mieux, ce foutu calme devait rester comme ceci, pas besoin des horreurs que l'on pouvait trouver au fond de l’abîme.

Il continua de suivre le jeune héros jusqu'à destination, il observa celui-ci pendant un moment et dit

"C'est ici que tu voulais m’amener ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 345

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Jeu 27 Juil - 1:13

Alors que l'on continue, je fais de grands pas, tout joyeux faisant un peu de bruit avec mes bottines noires. Franchement physiquement je suis bizarre, je m'en rend compte car les gens se retournent tous vers nous deux, d'abord la mallette de l'inconnu doit leur paraître suspecte, heureusement qu'ils ne savent pas qu'elle contient un sniper. Mais la deuxième chose qu'ils doivent remarquer, est ma tignasse blanche et mes yeux rouges de sang. J'ai canalisé mon pouvoir pour n'avoir aucune marque noire sur mon corps pour ne pas choquer les passants.

Déjà que ma vue peut-être pas mal choquante, un tel monstre pourtant si mignon et si enfantin. Je suis plutôt petit comparé à la moyenne mais je passe pas inaperçu. C'est un peu chiant d'être jugé du regard par les gens. Et alors que j'enlève ma capuche j'entends une petite fille dire pas longtemps avant qu'on arrivent devant chez moi "Maman, il est bizarre l'enfant, il fait peur !" Mais à force, j'ai l'habitude de ce genre de commentaires. On va dire que c'est mon quotidien. Arrivant devant l'appart il me demande si c'est là.

"-Ouais c'est là ! On rentre? C'est chez moi, mon coloc doit être sur l'ordi encore, te gêne pas, et fait pas gaffe au bordel !"

J'ouvre la porte gueulant à Dante que je suis rentrer et qu'il prépare à boire, il passe à côté de moi et sert la main du sniper en lui disant bonjour, le sourire aux lèvres. J'ai oublié une question, son nom ! Je m'essuie les pieds sur le tapis m'asseyant au niveau du bar dans nôtre salon et lui dis.

"-Je suis un peu bête, j'ai oublié de te demander, c'est quoi ton nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Cherchez dans les pubs de la ville basse
❝ POINTS : 100

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Jeu 27 Juil - 12:21

Raphael entrait dans l'appart du gamin, un sacré bordel en somme, l'endroit avait l'air plutôt moyennement bien entretenu, mais c'était toujours mieux que la plupart des appartements de la ville basse.

Il gueula un truc à ce qui semblait être un colocataire, ou peut être un frère, qui s'empressa de venir lui serrer la main, il lui rendit la politesse, particulièrement gêné, car il n'était pas du tout à l'aise en interaction sociale, il avait toujours l'impression de mal s'y prendre, lorsqu'il parlait avec les autres.

Il observa la zone, après tout, la maison de quelqu'un est le reflet de sa personnalité.

L'appart était dans un sacré bordel, ils étaient pas branchés corvées, ces deux là, probablement qu'ils "feront ça plus tard", une technique connue des flemmards, et de Raphael, bien sur.

La cuisine, en revanche, était un peu mieux rangée que le reste de l'appartement, et les ingrédients étaient de qualité, ce qui semblait jurer avec le reste des affaires que l'on pouvait voir, il en déduit que l'un d'entre eux aimait la cuisine, mais quelque chose n'allait pas, les deux avaient l'air maigres, particulièrement le jeune héros, et pourtant la quantité de nourriture etait assez pour nourrir au moins trois personnes, étais-ce un effet secondaire de son don, ou une troisième personne habitait ici ? Il n'y avait que deux lits.

Quelques bouteilles par-ci par-là, l'un d'entre eux aimaient bien l'alcool, et l'haleine du héros, bien que c'était peu perceptible pour un humain normal, avait un léger relent de guinness.

Enfin, quelques objets brisés donnaient l'idée à Raphael que l'un d'entre eux cassait souvent des trucs, maladresse ou sang chaud ? Il ne saurait pas le dire.

Le gamin avait l'air particulièrement heureux de recevoir quelqu'un chez lui, alors que le même type qu'il avait invité lui pointait un flingue vers sa tête dix minutes plus tôt, il devait vraiment aimer le contact avec les gens, malgré son style à faire pleurer les enfants.

Et là, ce fut la question à laquelle Raphael détestait répondre, surtout après le service.

"-Je suis un peu bête, j'ai oublié de te demander, c'est quoi ton nom?"

Il répondit, avec une gène dissimulée :

"Je préfère pas donner mon vrai nom à un type qui m'a vu en service, appelle moi Black Shuck, et toi ? Pourquoi m'as tu amené ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 345

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Jeu 27 Juil - 15:07

Mon dieu quel foutoir mon appart ! Je suis un poil gêné que ce gars vienne là alors que nous n'avons pas nettoyé, surtout qu'il y a encore les restes de vases à terre...Ah jouer avec le capteur de mouvement ça n'a pas que du bon, surtout à deux. On en à casser des trucs, et pas qu'un peu, mais bon. A deux on peut largement se payer des trucs comme ça. Par contre je suis content la cuisine est toujours en aussi bon état, nettoyée, propres, avec toutes les épices aux bons endroits. Je regarde Dante et je lui dis.

"- Tu peux sortir 3 bières du frigo s'il te plaît Dante, j'ai un peu soif !"

Alors que je dis ça il nous passe chacun une bière alors que moi et lui on l'ouvre avec le coin de la table. Classique. On commence à boire alors qu'il nous dit qu'il préfère que je l'appelle Black Shuck, c'est normal. On se connaît à peine en même temps. Et puis c'est sûrement un tueur, il ne doit pas vouloir que son identité soit connue. Moi je m'en fiche un peu, je suis un héro, au contraire, je veut que mon identité soit connue !

"-Eh bien moi c'est Blake, mon surnom sur le terrain c'est Black Beast. T'as peut-être déjà entendu parler de moi. Et lui c'est Dante, mon coloc et mon associé au travail !"

Dante pose aussi sur la table quelques pâtisseries qu'il a était chercher il y a pas longtemps donnant à nous deux une assiette et une cuillère, s’assaillent lui aussi à table. Elles sont vraiment bonnes dans la pâtisserie à côté de nôtre restaurant ! J'en prends une commençant à manger en sortant mon carnet alors que Dante tape vite, très vite sur son ordi portable. Ses études en informatique ont pas mal portés leurs fruits lors de mes missions. Ça à était très utile pour traquer certaines personnes. Je réponds à sa seconde question car c'est vrai que j'avais un peu oublié.

"-Eh bien pour faire connaissance surtout, mais aussi car je ne connais que peu de "héro anonyme" on entend souvent peu parler des héros du peuple. Et c'est toujours bien d'avoir quelques connaissances dans ce domaine"

Je sais pas s'il voit ce que je veut dire car je pense m'être un peu mal exprimé mais bon c'est pas grave, il a du comprendre la majeur partie de ce que je disais. C'est déjà pas mal ! Alors que l'on mange et boit tranquille Dante nous regarde nous disant quelque chose.

"-Blake...Tu vas avoir du taf, pleins de détenues se sont évadés de la prison de Laurel, dans le tas plusieurs dotés...Qu'est-ce que tu veux en faire?"

"-Mhhh je ne sais pas encore...On verra ça plus tard...Laissons les courir, par contre mets de côté les voleurs je n'ai rien contre eux, par contre les tueurs, fait moi une liste s'il te plaît, je m'en occuperai après avoir reçu ma nouvelle arme."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Cherchez dans les pubs de la ville basse
❝ POINTS : 100

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast) Jeu 27 Juil - 15:48

"-Eh bien pour faire connaissance surtout, mais aussi car je ne connais que peu de "héro anonyme" on entend souvent peu parler des héros du peuple. Et c'est toujours bien d'avoir quelques connaissances dans ce domaine"

Il le prenait pour un héros ?! AH, c'est la meilleure, il était pas un héros, il était même un ennemi direct de ces justiciers qui pensaient le monde en binaire : les gentils petits citoyens, et les grands méchants criminels qui oppriment le peuple de leur méchanceté.

Ils étaient écœurants, à ne même pas penser que peut être qu'ils faisaient ça pour survivre. Il avait vu la prison, pas un seul super-criminel, ils étaient tous déjà morts, les gardiens de la paix se foutent de toute justification possible, ils veulent garder leur petite vie tranquille, quitte à détruire celle des autres.

Ce gamin, Blake, le prenait pour un héros, un "héros anonyme". Il avait rien d’héroïque, il tuait pour l'argent, c'était bien la seule chose qu'il savait vraiment faire, tuer.

Il continuait à boire sa bière, écoutant leurs conversations, jusqu'à ce qu'une discussion sur la prison l'interpelle.

Ça faisait plusieurs jours qu'il avait effectué ce job, et faut croire que cela avait l'effet que Dzaka avait voulu, les héros se mobilisaient peu à peu, pour stopper la marée de prisonniers évadés.

Lorsqu'il eu terminé sa bière, il ramassa sa mallette, s'approcha de la fenêtre, et dit à Blake

"Je suis pas un héros, je fais juste mon job, peut-être qu'un jour on se reverra, mais j'espère pas, t'es un bon gars, traîne pas avec des types comme moi, t'est un héros, moi un criminel, un tueur, tu gagneras jamais mon amitié, mais t'as gagné mon respect."

il sauta par la fenêtre, déployant des ailes, pour rejoindre la ville basse sans passer par  cette foutue rue, espérant qu'il ne reverrait jamais cette graine de héros, car ce serait probablement en tant qu'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast)

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtes noires de Laurel (Ft. Black Shuck et Black Beast)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La ville basse :: Les habitations-
Partenaires
bouton partenariat