.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Sam 29 Juil - 1:18

Klaus soupira. Il était de patrouille pour les pompiers, aujourd'hui, et bien souvent il s'ennuyait car on ne lui donnait pas assez d'action. Étonnamment, ce n'était jamais lorsque lui patrouillait que le danger survenait. Et c'était pour lui à la fois une bonne nouvelle, car après tout, on ne pouvait que se réjouir que les gens n'aient pas besoin sans cesse des pompiers, et une mauvaise nouvelle, car c'était souvent synonyme de deux heures passées à conduire une voiture. Mais bon, c'était obligatoire, après tout, alors il le faisait.

Mais aujourd'hui semblait être fait différemment que les autres jours. Il reçut un appel de son supérieur.

"Ja ?" dit-il en décrochant.

"Sokovitch on a besoin de toi. C'est un peu spécial. Un ... faon se serait apparemment coincé la patte dans une bouche d'égout près de la Heroes. Je veux que tu ailles voir si ce n'est pas un canular et régler le problème. Ça te convient ?"


"Bien sûr. Je m'y rend tout de suite." et il raccrocha.

Ainsi Klaus prit la direction des alentours de la SUP, en espérant tomber sur la fameuse créature piégée par cet environnement qu'elle doit si peu connaître. Il n'eut aucun mal à reconnaître l'endroit lorsqu'il vit une petite foule qui commençait à se former autour de la scène tragicomique que formait ce pauvre animal. Rien d'étonnant à cela, il était dix-huit heures, et les gens commençaient à rentrer du travail, passant irrémédiablement par cette route. Il devait donc se dépêcher d'intervenir, avant que quelque chose de plus fâcheux n'arrive à ce faon.

Il descendit de la voiture, et se fraya un chemin dans la foule, sans grande difficulté comme il était en uniforme de pompier.

"Écartez vous, s'il vous plait. Laissez les professionnels faire leur travail."

Il s'approcha du faon qui, à sa vue, eut un mouvement de recul, ce qui fit faire un bruit assez inquiétant à sa patte. Klaus leva calmement les bras.

"Du calme, du calme, je vais pas te faire de mal."

Et tendit qu'il lui parlait le plus calmement possible, il essaya de s'approcher de plus en plus de l'animal, de plus en plus lentement. Fort heureusement, son temps passé dans les Alpes l'avaient habitué à côtoyer les animaux, et même s'il ne pouvait leur parler, comme Lilou, il savait au moins à peu près comment ne pas trop les effrayer. Et au vu de la réaction du jeune cervidé, il devait avoir été un peu apprivoisé auparavant. Peut-être venait-il du zoo du quartier Aselus.

Dans tous les cas, le résultat fut que Klaus arriva à caresser le museau de l'animal. Il se mit à lui dire, après avoir partagé un câlin de quelques dizaines de secondes, et senti que le faon allait mieux.

"Allez, Freund, voyons cette patte."

Il se baissa, pour mieux observer le casse tête qu'il se devrait de résoudre. Son sabot était pris dans le trou de la plaque. Puis, lors de ses tentatives d’extraction, il avait fini de le coincer en tournant la patte. Klaus essaya de convaincre le cervidé de se tourner, ce qui, bien évidemment, ne fonctionna pas vraiment.

"Hey, Freund, tu me fais confiance, ou pas ? Allez, tourne-toi, c'est pour toi, pas pour moi."

Il essaya donc de le pousser, encore une fois sans succès, l'animal n'en faisant qu'à sa tête et émettant une résistance. Klaus ne vouant pas blesser le petit, il abandonna rapidement cette idée. Puis une autre lui vint, celle de le soulever, pour le tourner. Il se baissa sur ses cuisses, mit ses deux bras sous le ventre de l'élan, puis releva les jambes, surélevant légèrement l'animal, afin de ne pas trop tirer sur la patte. Par chance, il était encore assez jeune, et devait peser une bonne quarantaine de kilos, ce qui, bien que tout de même lourd et difficile à porter, était portable.

Klaus fit une rotation, afin de mettre la patte dans le bon sens, puis posa simplement l'animal à terre. Mais il ne le posa pas aussi doucement qu'il l'aurait souhaité, et le faon eut une autre léger mouvement de panique, ce qui lui fit retirer sa patte tout seul de la bouche d'égout.

"Oh la, du calme, Freund, panique pas, voilà, tout va bien, tout va bien. Tu as vu ? Tu es libre. Maintenant, on va devoir te ramener au zoo."

Il fit une pause pour réfléchir.

"Mais attends, comment je vais te ramener ?"

Il se tourna vers la foule.

"Y a-t-il quelqu'un qui veuille m'aider à ramener ce faon au quartier Aselus ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Sam 29 Juil - 2:11

Ouaaaaah cette journée était ennuyeuse à mourir, j'ai bossé jusqu'à 15h en cuisine avec peu de clients aujourd'hui. J'étais peut-être occupé à préparer à manger mais comme il y avait pas foule à servir j'étais souvent en train de manger de la viande dans le frigo pour m'occuper, oui je sais, normalement c'est la viande du restaurant, mais c'est pas grave, je ferai passer ça en frais d'entreprise. Dante sait très bien que je fais ça et s'en fiche, lui mange surtout tout ce qui est dessert. Bon au moins on peut partir tôt du taf pour une fois et se balader tranquillement en ville. On longe les murs de la heroes'sup après avoir fait les courses. On est bien sûr couverts de nos tenues noires. Lui en chemise, lunette et pantalon noir et moi avec ma longue cape noir qui fait tout mon corps et mon écharpe rouge et violette. Je sais pas si on est incroyablement discret...On alors totalement visible, soit l'un, soit l'autre. Je penche plus pour la seconde vu comment je marche faisant des grands mouvements de jambes frappant le sol pavé d'eau faisant un ploc chaque secondes lorsque mes bottes en cuir tapent le sol.

Mais alors qu'on revient à la maison, pas loin du restaurant. On voit un attroupement, je décide d'essayer de voir ce qu'il s'y passe. Trop petit. Je sautes d'accord plusieurs fois pour voir ce que c'est mais j'entends juste quelqu'un dire "Y a-t-il quelqu'un qui veuille m'aider à ramener ce faon au quartier Aselus ?"

Il n'y avait qu'un moyen de découvrir si il y avait effectivement un faon à côté de cette voix assez imposante, je n'allais pas utiliser mes pouvoirs, mais demander pardon aux gens. J'arrivais assez facilement à me frayer un chemin en tant qu'homme encapuchonné jusqu'à l'animal et son temporaire maître. Cependant lorsque j'enlève ma capuche les gens rigolent, j'entends beaucoup dire que je ne suis qu'un enfant et que je n'arriverai à rien avec ce faon cependant lorsque j'enlève totalement ma cape la laissant à Dante m'ayant rejoint la mettant à son tour j'entends que les gens autour son hébétés. Quelques voix assez apeurés se laissent entendre lorsqu'ils voient que mes bras sont recouverts de glyphes noires, c'est renforcé par le fait que je n'ai aucun poil et que ces glyphes bougent partant vers mes mains, les deux devenant rapidement noires.

Je vais activer mon Cogneur pour pouvoir porter la bêbête mais je vais le répartir sur tout mon corps, faudrait pas qu'en voulant la porter je l'empale. Cependant dès que les changements s'opèrent, ce qui ne se voit pas à l'oeil nu je vois que la bête semble effrayer. L'énergie démoniaque dégagée doit effrayer cette pauvre petite bête. Lorsque je m'approche je la vois reculer alors que mes mains redeviennent d'une pâleur mortelle, les glyphes ne se voient plus du tout, l'énergie est en moi et plus sur moi. Je parle avec une voix assez douce, un accent légèrement allemand depuis mon petit séjour chez mon frère.

"- Tu pourrais charger cet animal sur mon dos? Je vais le porter jusqu'à l'endroit ou il doit aller."

J'entends de nouveau des rires de la part des gens qui assistent à la scène, en même temps quelqu'un ayant l'air d'un enfant bizarre qui demande à porter un faon c'est assez atypique pour faire rire. Je regarde le gars beaucoup plus grand face à moi attendant sa réponse alors que le faon semble reculer en me fixant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Sam 29 Juil - 13:57

A sa demande un jeune garçon vint. Il devait avoir quoi ? Quinze ans, au vu de sa taille et de son air. Et pourtant, Klaus sentit qu'il y avait autre chose. Outre son apparence patibulaire, bien entendu, ses cheveux blancs livides, ses yeux et ses glyphes noirs sur tout le corps n'aidant pas à ce que l'on puisse lui faire confiance. Mais qui était-il pour juger les gens sur leur physique ? L'habit ne fait pas le moine, comme on dit. Klaus lui sourit donc sympathiquement en le voyant s'approcher, sans doute bien décidé à l'aider. Les gens autour de lui riaient, mais étaient en même temps effrayés. Drôle de mélange émotionnel qui n'était pas sans lui rappeler une certaine personne à laquelle il aurait préféré ne pas penser à l'heure actuelle.

L'enfant s'approcha du cervidé, puis devint complètement livide, tandis qu'il effrayait très clairement l'animal. Klaus était perplexe. Que voulait-il exactement faire ? Et de quel genre de pouvoir était doté ? Il eut finalement sa réponse quand au but du jeune garçon quand il lui demanda d'une voix douce, au léger accent allemand.

"Tu pourrais charger cet animal sur mon dos ? Je vais le porter jusqu'à l'endroit où il doit aller."


Klaus eut un rire gêné. Ne voyait-il pas qu'il faisait déjà assez peur au faon comme ça, qu'il espérait encore le porter ? Non, non, il n'en était pas question.

"Euh si ça ne te dérange pas, je vais juste te demander de m'accompagner, d'accord ? Ton but sera de le ramener calmement vers moi si il commence à s'éloigner. Et puis si cela ne fonctionne pas, eh bien, nous pourrons considérer que le porter sera vraiment nécessaire, mais je le porterai. Sans vouloir t'offenser, tu fais peur au petit. Ah, oui, j'oubliais, il faut aussi que tu empêche les foules de s'ameuter autour de nous. Sans utiliser ton don, ça serait sympa. Enfin, je ne sais pas quel don tu as, mais il ne faudrait pas encore plus attirer l'attention sur nous, tu comprends ? Tu te contentes de leur dire de s'écarter, cela devrait suffire. Ça te convient ?"

Il lui tendit la main amicalement, dans l'espoir qu'elle se soit serrée par celle de son jeune collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Sam 29 Juil - 16:38

Le grand gars face à moi rigola d'une manière un peu gênée. Je n'arrive pas trop à déceler s'il se moque de moi ou alors qu'il rigole par rapport au faon ayant peur de moi. J'essaie de garder enfoui l'énergie démoniaque m'approchant un peu du faon qui n'a plus l'air de bouger. J'approche doucement ma main de l'animal, il la sent et semble doucement se rapprocher. Cependant la voix assez haute du présumé héro allemand le fait un peu reculé.

Il veut uniquement que je l'accompagne disant que si quelqu'un doit le porter ce sera lui. Je me serai bien transformé en forme de peur pour lui montrer mais j'ai peur que le faon et les gens autour fassent une crise cardiaque, donc je me dis qu'il vaut mieux ne pas le faire. Il me demande ensuite de dissiper la foule et sans utiliser mon don. C'est vrai que c'est pas discret le fait que je possède un don, encore une utilité à ma cape. Il me tend la main pour que je la sers ce que je fais, ne serrant pas faire, j'ai pas trop envie de lui casser les phalanges, il serait peut-être un poil plus retissant pour que je l'accompagne. Je prends donc une voix vraiment grave pour ce qui semble être un enfant prenant la parole.

"- Dispersez vous ! L'animal est en sécurité avec nous et vous pourriez entravez son retour"

Par réflexe je me mets sur mes talons pour paraître plus grand et lève la tête au ciel. Ma voix à dû en étonner plus d'un car la foule se dissipe rapidement alors que seul Dante reste là. Il remonte me voyant avancer avec le héro à ma droite et le faon à gauche, qui semble plus confiant par rapport à moi. Nous avançons tranquillement sous la pluie. Pour une fois je marche calmement ne faisant pas de grands pas pour éviter d'effrayer le petit animal. Je regarde le "héro" plutôt grand à côté de moi et lui adresse quelques mots.

"-Mhhh je me demandais, comment t'as appris que ce faon était là? T'es un héro? Ou quelque chose comme ça?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Dim 30 Juil - 10:36

L'étrange garçon serra la main de Klaus avec retenue, comme s'il ne voulait pas le blesser. Ce qui l'étonna, et le vexa légèrement. Puis le garçon dispersa la foule en prenant une étrange voix grave. Qui était ce gosse ? Et était-il seulement un gosse, d'ailleurs ?

Il vint se placer à sa droite, et à celle du jeune cervidé, puis ils marchèrent sous la pluie, en direction du quartier Aselus. L'occasion idéale pour discuter avec cet intriguant personnage. Mais ce fut finalement son interlocuteur qui brisa le silence en premier.

"Mhhh je me demandais, comment t'as appris que ce faon était là? T'es un héro? Ou quelque chose comme ça?"

"Eh bien, en fait, là, je travaille comme pompier volontaire, donc ça fait juste partie de mon travail. Mon colonel m'a simplement expliqué la situation alors que j'étais de patrouille. Mais ce n'est pas tout, je suis également étudiant à la SUP, donc on peut dire que oui, j'aspire à devenir un héros. Mais je ne crois qu'on se soit présenté. Je suis Klaus Sokovitch, et toi ?"

Il souriait, mais ce sourire cachait un fond de tristesse. C'était la deuxième personne de ce genre qu'il rencontrait ainsi, et, quand on savait comment avait fini la première, on ne pouvait qu'avoir un mauvais pressentiment. Il était pratiquement sûr d'avoir encore rencontré une personne au bord de la folie. Mais en y réfléchissant bien, cela devenait de sa responsabilité qu'elle ne sombre pas, pas celle-ci. Il ne commettrait pas la même erreur deux fois, il ne laisserait pas deux personnes souffrir à cause de son incompétence. Mais devrait-il s'y prendre ? Comment ferait un psychologue ?

Ses réflexions se penchèrent sur les différentes personnes susceptibles de l'aider, ou de lui donner des conseils. Lilou saurait-elle comment s'y prendre ? Peut-être, mais il ne pouvait pas prendre le risque de demander à une personne qui n'était la plus expérimentée. Mais n'avait-elle pas elle-même demandé conseil à quelqu'un ? Mais c'était bien sûr ! Le psychologue scolaire ! Monsieur Norwood ! Dès qu'ils auraient fini ici, il irait le chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Dim 30 Juil - 20:50

Alors finalement ce gars est un pompier volontaire? C'est assez crédible vu la situation actuelle. Ils s'occupent aussi des cas d'animaux, y a juste à espérer que ses collègues soient assidues en cas d'incendie. Il me dit aussi qu'il étudie à la 'sup, intéressant... C'est donc aussi un doté? Quel est son don? Si il m'a dit de ne pas user de mon don c'est qu'il doit être en classe assez haute et doit avoir l'habitude de se cogner des dotés en tant qu'ennemies. Ou alors qu'il est peureux, mais cette possibilité est à exclure, de part sa taille et sa voix, il n'a pas l'air d'être un fragile.

Il dit ensuite qu'il ne s'est pas présenté, Klaus Sokovitch...Je demanderai à Dante de faire des recherches sur lui avec ses connaissances en informatique. Ce gars m'a l'air d'être un bon gars, pompier plus la 'sup ne doit pas vraiment être de tout repos. Je ne ressent vraiment aucune mauvaise intention en lui, il a l'air d'un vrai et bon héro... C'est rare ces temps-ci. Beaucoup se laissent corrompre par l'argent, le pouvoir ou la vengeance. Je me présente après avoir un peu réfléchi ayant laisser un blanc de quelques secondes.

"-Moi je m'appelle Blake Steinfield, et tu avais raison j'ai effectivement un don. Je tiens le restaurant pas loin de la 'sup avec Dante le gars que tu as tout à l'heure, tu m'as sûrement déjà croisé plusieurs fois sans le remarquer. Et ne t'en fais pas, je ne fais jamais usage de mon don sur les innocents, à part pour les protéger en cas de danger..."

C'est peut-être pas une bonne idée de lui dire tout de suite que mon don me permettrai limite d'exploser une maison d'un coup de poing. Ou que j'attire l'énergie démoniaque à mon corps pour me renforcer. Je regarde le faon approchant ma main gauche vers lui caressant sa tête regardant Klaus.

"-Mais ça veut dire que tu possèdes un don? C'est quoi? Et sinon, tu penses que j'ai quel âge?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Dim 30 Juil - 22:14

En guise de réponse, Klaus eut un blanc de quelques secondes. Son interlocuteur était hésitant. Cela signifiait qu'il se méfiait de quelque chose, et qu'il avait peur que trop en dire soit potentiellement dangereux ce qui, paradoxalement pour lui, accentuait la curiosité de Klaus d'autant plus. Qui était cette personne ? Et qu'avait-elle donc de si effrayant pour qu'elle hésite à se dévoiler ? Tant de questions qui, pour un bon moment, resteraient sans doute sans réponse.

Finalement, il répondit enfin.

"Moi je m'appelle Blake Steinfield, et tu avais raison j'ai effectivement un don. Je tiens le restaurant pas loin de la 'sup avec Dante le gars que tu as tout à l'heure, tu m'as sûrement déjà croisé plusieurs fois sans le remarquer. Et ne t'en fais pas, je ne fais jamais usage de mon don sur les innocents, à part pour les protéger en cas de danger... Mais ça veut dire que tu possèdes un don? C'est quoi? Et sinon, tu penses que j'ai quel âge?"

Cette manière qu'il avait de parler de son don tout en restant évasif ... il contournait très clairement le sujet. Enfin, s'il lui posait des questions sur son don, peut-être que répondre à ses questions permettrait à Klaus de savoir celui de ce collègue circonstanciel. Il ria.

"Alors tu veux connaître mon don. Eh bien disons simplement que j'ai le don idéal pour le métier de pompier. Tu l'as ? Nan ? Bon, normalement j'ai pas trop le droit, parce que ça revient à dévoiler mon identité secrète, mais pour les gens me côtoyant, ça a toujours dû être évident de me reconnaître sous mon costume, alors ... J'ai le pouvoir de manipuler l'eau à loisir. C'est ça mon don. Je suis un hydromancien, ce qui est, de fait, extrêmement pratique en cas d'incendie. Enfin, je suis obligé de visualiser l'eau que je manipule, pour l'instant, et donc soit de bien connaître l'endroit où je me bats, soit de voir la source, tout simplement. Et toi ? A te regarder, je te donnerais, quoi ? Quatorze ans ? Mais je sens que ce n'est pas le cas, ou alors tu est tout de même très mature pour ton âge. Ce n'est pas impossible, mais quand même. Donc, peut-être que tu es bien plus vieux que tu ne le laisse penser d'apparence. Cependant, pas trop vieux non plus, tu ne parles pas comme une personne ayant plus de trente ans. Je mise sur quelque chose entre dix-huit et vingt-cinq ans. J'ai bon ? Quant à ton don ... maintenant que j'ai dis le mien, tu vas bien faire de même, ce ne serait pas équitable, sinon."

Klaus espérait ne pas en avoir trop dit sur lui. Le fait de donner ses faiblesses était un pari risqué, un coup de poker qui pourrait bien jouer contre lui s'il s'avérait plus menaçant qu'à l'heure actuelle. Mais il pleuvait, de toute manière, et puis Sokovitch sentait bien que le combat ne serait pas de si tôt. En tout cas, ce jeu de devinettes était assez amusant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Lun 31 Juil - 2:30

Klaus ria semblant réfléchir quelques secondes avant de me dire que son don était parfait pour un pompier, contrôle du feu peut-être? Manquer, contrôle de l'eau, c'est vrai que ça se vaut, quoique au moins alors le contrôle des flammes t'aurai juste à les dissiper, mais bon c'est quand-même utilise. Surtout quand il pleut comme en ce moment, je suppose qui si nous devions combattre il serait un adversaire assez...Complexe à abattre, mais il est du bon côté de la justice donc ça n'arrivera pas, à par peut-être en entraînement. Il me demande ensuite quel est le mien de pouvoir, je veut lui répondre mais je phase un peu sur l'âge qu'il me donne...14 ans, je sais pas si je dois rire ou pleurer. Je pourrai bien changer de forme, mais je ne serai plus moi-même... Je serai plus Blake Steinfield. Après avoir réfléchi un peu et caresser le mignon petit faon je ramène ma main vers moi disant calmement.

"-J'ai...21 ans... Cependant mon corps n'a pas l'air de vieillir à la même vitesse que les gens, sûrement à cause de mon don...Si tu te nommes hydromancien...Tu peux me nommer démon... Mon pouvoir est en faite l'attraction d'énergie démoniaque. Et cette énergie je peut l'utiliser uniquement dans mon corps. Cependant elle rend ma peau, même lorsque je ne l'utilise pas, ultra solide. Les armes blanches et certaines balles ricochent sur mon corps. Mon don me permet de changer ce que je veut chez moi en faite... Je vais te montrer assez simplement... Cauchemar !"

Je me stoppa net et après avoir dit ce mot, l'arrière de mon T-shirt noir fut déchiré par deux magnifiques ailes violacées et autour de mes chevilles des filaments de sang. Je canalisa quand-même l'énergie pour pas faire peur au petit animal. Je ne fis pas de super-saut sinon l'animal aura vite fait de s'enfuir. Je me remet à marcher regardant Klaus qui me semble surpris lui disant.

"-Et mon don ne me permet pas que de faire ça. Je peut crée du sang, des os, des tissues à volonté, le plus dur n'est pas de crée une de ces chose en grande quantité, mais d'en crée plusieurs. C'est pour ça que je peut me régénérer mais que c'est assez chiant quand-même. Cette énergie me permet pas juste de faire décoration hein... Si je veut je peut sauter aussi haut que je veut dans ce mode, en créant avec mes pieds une onde de choc puissante. C'est cool nan?! Mais sinon physiquement je suis comment?"

Je lui souris, je suis content de lui parler de mon don, j'espère que ça l'intéressera. Je continue de marcher attendant Klaus et le faon laissant mes ailes violacées sorties. De toute façon je ne pense pas que ça dérange quelqu'un. Et ma dernière question c'est surtout pour savoir si dans ma forme "sans marque" est belle, en plus pour une fois je suis bien coiffé et habillé. J'espère qu'il va pas prendre cette question pour des avances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Mer 2 Aoû - 9:43

Suite aux questions de Klaus, Blake hésita un léger moment, avant de dire calmement.

"J'ai...21 ans... Cependant mon corps n'a pas l'air de vieillir à la même vitesse que les gens, sûrement à cause de mon don...Si tu te nommes hydromancien...Tu peux me nommer démon... Mon pouvoir est en faite l'attraction d'énergie démoniaque. Et cette énergie je peut l'utiliser uniquement dans mon corps. Cependant elle rend ma peau, même lorsque je ne l'utilise pas, ultra solide. Les armes blanches et certaines balles ricochent sur mon corps. Mon don me permet de changer ce que je veut chez moi en faite... Je vais te montrer assez simplement... Cauchemar !"

Des ailes lui sortirent soudain du dos, d'étranges ailes, dignes des descriptions que ses amis d'enfance auraient fait de celles des démons qu'ils auraient vu. Ses chevilles commencèrent à être parcourues par un filament de sang. En un sens, cela le faisait vraiment ressembler à un être tout droit sorti des Enfers, comme cet Argaddon que Klaus avait affronté il y avait quelques jours. Il avait beau ne pas ressentir l'énergie démoniaque derrière cette transformation troublante, il comprenait enfin à qui il avait à faire. Blake n'était pas quelqu'un comme les autres du tout. Il avait fait un pacte avec une créature avec laquelle il aurait sans doute dû éviter. Un frisson parcourut le corps de Klaus, mais il s'efforça de le réprimer, afin de ne pas faire peur au faon.

"Et mon don ne me permet pas que de faire ça. Je peut crée du sang, des os, des tissues à volonté, le plus dur n'est pas de crée une de ces chose en grande quantité, mais d'en crée plusieurs. C'est pour ça que je peut me régénérer mais que c'est assez chiant quand-même. Cette énergie me permet pas juste de faire décoration hein... Si je veut je peut sauter aussi haut que je veut dans ce mode, en créant avec mes pieds une onde de choc puissante. C'est cool nan?! Mais sinon physiquement je suis comment?"

Cette question résonna un moment en Sokovitch. C'était seulement la première personne qu'il rencontrait avec un pouvoir lui permettant toutes ses choses, sans doute destructrices, mais c'était surtout la seule qui n'en avait pas peur. D'aussi loin qu'il s'en souvenait, ses amis avaient peur de leurs pouvoirs. Lilou, Karisu, même Jack, en un sens, avaient peur de leur pouvoir. Et lui-même, d'ailleurs, avait peur de toutes les applications meurtrières de son pouvoir. Ce Blake était impressionnant, très impressionnant. Il appréciait ce don qui lui offrait de nombreux outils de meurtres et de destruction matérielle. Et tout cela au point de se soucier de son physique. Klaus se tira de sa torpeur lui-même, il devait dire quelque chose ou Blake s'impatienterait de la réponse.

"E-eh bien, c'est au moins très ... marquant, comme apparence. Je veux dire, tu dois avoir accès à un panel très large de possibilités avec un tel don. C'est de naissance ou pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Sam 5 Aoû - 21:37

Il hésita, très clairement soit j'avais pas l'air très beau, en tout cas pas plus que d'habitude. Soit j'avais l'air effrayant, ce qui était une possibilité, je n'étais pas qu'à moitié dangereux. Je pouvais si je le voulais faire des homicides très discrets ou raser une quartier entier. D'ailleurs il posa une question rhétorique. Bien sûr que j'avais un panel très développé de possibilités. Allant de la simple régénération ou du simple exo-squelette à des appendices des sangs et d'os pouvant trancher du métal ou percer du béton. Mais c'est ni l'endroit, ni le moment de montrer plus amplement mes capacités. Il me demanda si c'était de naissance, il devait être sûr que non mais demandait sûrement par politesse.

"-Nan ce n'est pas de naissance. En fait j'ai été élevé dans un centre qui voulait se servir de gosses comme catalyseurs de démons, et les contrôlés grâce à un don démoniaque plutôt puissant. Ils étaient plus d'une centaine à être des hôtes de démons plutôt puissants. Cependant ils ont voulus tenter ça sur mon p'tit frère et moi...Ces cons là ce sont ratés et au lieu d'appeler des démons assez faibles pour être contenues par des enfants, ils ont appelés un des plus puissant Archi-Démon de l'enfer. Il nous a sauver...Ne nous demandant rien en échange. Mon frère dans sa colère et sa tristesse à tué quasiment tout les demi-démons qui étaient là-bas en utilisant son don... Sauf moi et le chef du centre, que j'ai exécuté moi-même. Pour moi, ce démon, Black Beast, est comme un père. S'il n'avait pas été là, on serait morts à l'heure qu'il est... Et aussi, je ne serai pas aussi puissant."

Je souriais à Klaus, une larme à l’œil quand même, repensant à mon petit frère...Je suis impatient de le revoir, j'ai reçu une lettre il y a pas longtemps, qui semblait de lui me disant qu'il allait revenir, j'espère vraiment que ce n'est pas une fausse, mais vu le "dessin" qui se trouvait en bas de la lettre je ne pense pas.

"-Et les démons...Ne sont pas si mauvais que ça, Blake m'a confier ce pouvoir, ne se servant ni de moi, ni de mon frère comme hôte. Il nous a juste confier chacun une de ses deux capacité. Il se fiche un peu si on utilise ça pour faire le bien ou le mal. Pour moi, il est comme le père que j'ai perdu... Et puis son pouvoir ne me sert pas qu'à tuer, aussi artistiquement."

Je fis changer les ailes, devenant de différentes nuances de violets, même roses et rouges sur les bords, des petits traits noires les parcourant. Elles se replièrent ensuite sur elles-même finissant même par disparaître en une fumée violacée, les filaments à mes chevilles disparaissant en une fumée rougeoyante.

"-Mais bien sûr ce don je m'en sert surtout pour capturer ou arrêter des criminels... Je sais que si je suis un doté, ce n'est pas pour rien. Et puis, il faut bien avoir un but dans la vie, moi c'est de devenir Joker, ou alors professeur à mi-temps à la 'sup."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Dim 6 Aoû - 11:17

Blake lui expliqua toute son histoire, et l'origine de ses pouvoirs, tout en retrouvant une forme normale. Il n'avait pas l'air d'avoir eu une vie facile. Klaus avait, il devait bien l'avouer, un peu pitié de lui. Après tout, il avait fait un pacte avec le diable pour survivre. Que pouvait-il y avoir de pire que de signer un contrat avec les Enfers ? Mais au moins, il souhaitait devenir un héros, c'était tout ce qui comptait à l'heure actuelle.

"Ainsi, tu souhaites devenir un joker ou professeur à la SUP ? C'est drôle, un héros tirant sa puissance d'un démon. Mais je sens que quoi que je puisse te dire, tu n'arrêteras pas, et c'est d'ailleurs parce que je pense que tu réagirais comme ça que je sais que tu pourrais faire un bon héros. Mon but à moi est un peu plus ambitieux. Je souhaite devenir ... Légende. J'ai une personne à arrêter avant qu'il ne soit trop tard, et je sais que je suis le seul à pouvoir la calmer. Mais c'est ... compliqué, disons. Je dois devenir plus fort, le plus fort possible, et le plus vite possible de préférence. Je ne le laisserai pas complètement sombrer. Il m'est impossible de penser à cette éventualité. Tu comprends ?"

Klaus s'essuya l’œil, il détestait penser à Karisu. Il n'en pouvait plus de penser à lui, ce fardeau était bien trop lourd pour qu'il le porte tout seul, il en était conscient, mais il ne pouvait s'en empêcher. Bien que techniquement il n'était pas seul. Il avait Lilou. Elle aussi portait ce fardeau. Elle aussi souffrait. Mais il ne voulait pas penser au fait qu'elle souffre aussi. Imaginer Lilou souffrir lui était douloureux à un point dont il ne se rendait pas compte.

"Mais regarde nous un peu, en train de pleurer alors qu'on sauve un petit animal. Le monde a vraiment un sens de l'humour tordu !"

Klaus se mit à rire. Le petit faon ne devait pas trop comprendre dans quoi il s'était embarqué, lui. Klaus le caressa doucement, tandis que son rire se calmait. Le quartier Aselus commençait à pointer le bout de son nez.

"On est bientôt arrivés, petit, t'en fais pas. Tu vas revoir tes parents."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Dim 6 Aoû - 19:24

Il avait l'air un peu, surpris que je veuille devenir prof à la 'sup ou Joker, disant que ma nature démoniaque contrastait un peu avec mon héroïsme. Klaus avoua qu'il voulait devenir légende, un poste convoité par beaucoup de monde, et qu'il faisait ça pour arrêter quelqu'un, avant qu'il ne soit trop tard. De la façon qu'il le dit cette personne doit être un ami car il semble triste en pensant au faite de le laisser tomber.

Il disait ensuite que le monde avait un sens de l'humour tordu, nous faisant nous lamenter sur nôtre sort alors que l'on sauve un petit animal. Après un rire communicatif le grand étudiant dit au faon, comme attendant une réponse, qu'il allait retrouver ses parents.

"-Oui...Pour moi ce n'est pas de la façon dont on tire nos pouvoirs, qui régit nos actes, je tire mes pouvoirs de l'enfer et pourtant je protège les gens dignes d'aller au paradis. Pour moi être un héro, c'est ça. Protéger les autres quitte à en mourir. Et puis pour ton rêve de légende...Bonne chance, je pense que beaucoup d'autres héros ont ce rêve. Moi ce n'est pas pour la postérité que je souhaite devenir professeur ou Joker, c'est pour pouvoir plus facilement aider les gens."

Nous arrivions enfin au quartier Aselus, après plusieurs minutes de marche et de discussion. Je pense qu'après ça je vais lui proposer de passer chez moi, pour faire plus ample connaissance. Il a l'air d'être un bon gars, et de ne pas lâcher son objectif. J'espère pour lui qu'il y arrivera.

"-Après avoir ramené ce faon, ça te dira de passer chez moi? Prendre un café et discuter tranquillement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Mar 8 Aoû - 12:14

Blake lui expliquait ses motivations et ce qu'il pensait des pouvoirs et de leur utilisation. Klaus pensait la même chose que lui, pour l'essentiel de ce qu'il disait. Et puis, il avait côtoyé la mort d'assez près pour être prêt à la risquer une fois de plus. Puis il lui proposa d'aller chez lui une fois le petit faon ramené.

"Pourquoi pas ? Il n'est pas si tard et Lilou ne m'a rien prévu, cette fois, normalement. Et pour revenir sur ce que tu me disais ... je pense la même chose pour la plupart, mais je ne veux pas être un Légende pour le titre, juste pour montrer à la personne que je souhaite arrêter que quelqu'un est là pour l'arrêter, pour qu'elle retrouve foi en l'humanité, et en elle-même. Aussi je pense que même si ce titre ne me revenait pas, j'aurais simplement besoin de la force d'une Légende. C'est juste qu'un symbole vaut toujours mieux être ajouté aux actes. Pour les personnes normales, tout du moins."

Klaus lui sourit alors qu'ils arrivaient près du zoo. Klaus s'approcha de la porte et demanda à ce qu'on leur ouvre.

"Nous avons retrouvé le faon, pouvez-vous nous ouvrir, s'il vous plait ?"

La porte s'ouvrit et des gardiens vinrent à la rencontre de Klaus et de Blake.

"Merci d'avoir retrouvé notre petit. Allez, tu viens avec moi ?"


Le gardien s'approcha du faon, qui se cacha entre les jambes de Sokovitch.

"Eh bien, on dirait qu'il s'est fait un nouveau copain, hein ? Vous voulez bien le porter et le rentrer dans son enclos ?"

"Bien sûr." fit Klaus en souriant.

Il prit le cervidé dans ses bras et se dirigea vers l'enclos, où il le déposa délicatement.

"C'est ici que nos chemins se séparent, Freund. Allez, au revoir ?"

Il caressa la tête du faon avant de s'en retourner auprès de Blake.

"C'est bon, on peut y aller."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Mar 8 Aoû - 19:15

Il disait que ce n'était pas pour la reconnaissance mais pour prouver à la personne à laquelle il tient qu'il veut l'aider. C'est une belle façon de vouloir le remettre dans le droit chemin. Il dit ensuite qu'il aurait théoriquement, juste besoin de la force d'une légende. C'est louable de vouloir devenir une légende pour faire ça. Ça se voit qu'il veut sauver cet ami. Arriver au zoo les gardes nous accueillirent très bien, nous remerciant d'avoir trouver le faon. Mais alors que le gardien s'approchant le faon se mit entre les jambes de Klaus, il le porta rentrant dans la cage le posant délicatement le caressant une dernière fois.

"-Au revoir messieurs !" disais-je en souriant.

On commençaient tranquillement à avancer vers chez moi, c'est vers la 'sup, c'est pas vraiment trop loin. On y arriva vraiment vite. L'appartement était assez grand, il avait même un étage. L'extérieur était vraiment propre. Cependant après avoir ouvert Klaus pu voir une très grande pièce, à droite le salon avec Dante l'ordi sur la table-basse tapant à une vitesse hallucinante ne faisant même pas attention à nôtre présence, son casque sur ses oreilles. Je fis signe à Klaus de venir vers la cuisine.

"-Tu veux un truc à boire ou à manger Klaus?"

J'espère qu'il ne fera pas trop attention au bordel ambiant dans la maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Ven 11 Aoû - 20:32

Klaus et Blake marchèrent jusqu'à l'appartement de Steinfield. Il était très proche de la SUP ce qui rendait les visites bien plus facile pour Klaus, bien qu'il aurait pu demander à son ami taxi de le conduire. Mais il n'aimait pas le déranger, et marcher était bien meilleur pour son cardiaque. En fait, maintenant qu'il y pensait, cela aurait été mieux qu'il soit à l'autre bout de la ville. Il aurait ainsi pu s'entraîner en même temps qu'il y venait.

"Dommage." dit-il à voix très basse, perdu dans ses pensées.

Ils pénétrèrent dans un appartement spacieux, avec un étage, dont le premier était composé d'une grande pièce à vivre, avec un salon à droite, où le colocataire de Blake tapait sur son ordinateur sans leur prêter aucune attention.

Steinfield invita Klaus à venir à la cuisine.

"Tu veux un truc à boire ou à manger Klaus?"

"Oh je voudrais bien un thé, s'il te plait. Noir, si possible."

Il jeta un coup d’œil à cet appartement. Cela devait être agréable de vivre ici. Spacieux, éclairé, le seul bémol était le fait qu'il soit assez mal rangé. Cela lui rappelait son bungalow quand Karisu était chez eux. Il soupira. Quand cesserait-il de penser à lui ? Jamais, probablement, pas avant qu'il ne se repentisse et admette ses erreurs, tout du moins. Mais d'ici-là, Herr Strom avait bien d'autres personnes à sauver, et il ne devait pas faiblir. S'il y avait bien une chose qu'il avait appris depuis qu'il avait affronté Argaddon avec le professeur Holzmann, c'était bien qu'il ne pouvait se permettre de faiblir, qu'il devait rester fort en toute circonstance, enfin, au moins quand il sauvait des gens.

Cela l'amenait à repenser à cette journée. Très sombre pour bien des gens. Il y avait eu plusieurs morts, ce jour-ci. Et Klaus avait dû affronter sa plus grande peur, enfin, son ancienne plus grande peur, afin de vaincre cette engeance démoniaque. Il en était ressorti plus fort, plus proche de son but.

Mais il était là, à penser au passé alors qu'il était invité chez quelqu'un. Quel idiot il pouvait faire, des fois. Bien que, en y réfléchissant bien, il ne le connaissait pas tant que ça, et ne savait pas du tout de quoi ils allaient tous les deux bien pouvoir parler.

"Bah, nous verrons bien." pensait Klaus, tandis que Blake continuait de préparer leurs boissons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Sam 12 Aoû - 2:35

Il me demanda un thé noir, je devais bien avoir ça dans un placard, je chercha un bon moment avant d'enfin trouver un sachet de thé noir, ça avait l'air d'être un assez bon thé, mais pas d'ici. Dante l'avait sûrement ramené d'un de ses voyage de l'année dernière. Il est encore bon c'est sûr, je le met à chauffer et je prépare la tellière tranquillement, moi je vais plutôt me prendre un verre de jus de pomme, pour me réveiller, je me sent...Fatigué. Je m'assis le temps que cela chauffe me servant un verre demandant à Klaus.

"-Mais...Qui est-ce que tu tiens tant à arrêter pour vouloir avoir la puissance d'une légende... Je suppose qu'il doit plutôt être fort si tu as besoin d'atteindre leur niveau. Ou alors tu tiens vraiment beaucoup à lui."

En parlant de personne à qui l'on tient beaucoup je m'inquiète pour Dante et sa lubie de vouloir devenir doté et pour Ae, qui sait ce qu'il pourrait arriver à l'école. Mais je m'en fait trop. Avec une feuille se trouvant dans la cuisine je fais une boulette de papier que je lance, assez précisément pour toucher la tête de Dante. Il se retourne et vient lorsque je lève mon verre. Je sers le thé à Klaus mettant plusieurs viennoiseries achetés ce matin sur la table. Pendant ce temps Dante se prend une bière et s'assoit à ma gauche. Il a encore son ordinateur...Je vois que c'est sur une page de ses recherches sur la génétique, il m'inquiète, c'est un génie mais j'ai peur qu'un jour il fasse un faux pas. Surtout quand je vois l'état de la cave.

"-D'ailleurs, ton pouvoir te permet de contrôler n'importe quel source d'eau Klaus?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Dim 13 Aoû - 0:06

"Mais...Qui est-ce que tu tiens tant à arrêter pour vouloir avoir la puissance d'une légende... Je suppose qu'il doit plutôt être fort si tu as besoin d'atteindre leur niveau. Ou alors tu tiens vraiment beaucoup à lui." dit Blake.

Klaus baissa la tête, devait-il parler de Karisu ? Après tout, Eristos n'était plus si inconnu en ville que cela, et en parler à tout va ne serait probablement pas bon pour la réputation d'un futur héros ... non, tout compte fait, ce n'était pas pour sa réputation à lui qu'il avait du mal à en parler, c'était pour l'intégrité de son ancien ami. Il fallait préserver tout cela secret, où cela pourrait nuire à son plan de conversion du télépathe fou. Il ne voulait pas le tuer, simplement le faire redevenir quelqu'un de bien, pas ce ... monstre ? Non, il n'était pas un monstre, Klaus n'y voyait qu'un homme souffrant, quelqu'un à aider, un pathologique. Il voulait, il devait le soigner.

Blake jeta une boulette de papier sur son colocataire, avant de lever son verre pour le faire venir et de servir le thé à Klaus, alors que Dante s'assit à gauche de Steinfield, une bière à la main. Il était tellement absorbé par son travail que l'on aurait dit qu'il ne faisait qu'un avec son ordinateur. Et il fallait aussi dire qu'il n'avait toujours pas dit bonjour à Sokovitch, ce qui l'avait très légèrement vexé. Mais il ne réagissait envers cet étrange personnage qu'avec un étonnement et une curiosité plus intenses que sa vexation.

Les paroles de Blake le sortirent de ses songes.

"D'ailleurs, ton pouvoir te permet de contrôler n'importe quel source d'eau Klaus?"

"Hein ? Ah oui, pardon. Euh, et bien, oui. Je peux extraire l'eau de n'importe quel liquide qui en contient, et peu importe la pureté de l'eau. Je contrôle l'eau de mer comme l'eau douce comme l'eau distillée. La source n'est vraiment pas le problème, sachant que ce sont les molécules d'eau que je fais se mouvoir. Et concernant ta première remarque, oui, je tiens beaucoup à lui. Il est l'un des premiers amis que je me suis fait dans cette ville, après trois ans à me sentir exclu parce que j'avais du mal avec la langue. Il s'était mis à habiter chez nous, avec ma colocataire, pendant quelques semaines, avant que, pendant un entraînement ..."

Une larme, discrète, mais bien présente, perlait sur le coin de son œil droit. Il l'essuya, avant de soupirer.

"... Disons qu'il n'a pas su maîtriser son pouvoir et qu'il nous a blessé, puis que, dans son chagrin, il s'est enfui. Nous ne l'avons pas revu depuis, cela fait deux mois. Mais j'ai entendu des rumeurs sur lui, et ce que j'en entend ne me plaît pas du tout."

Il posa son poing fermement sur la table. Son regard était empli de détermination.

"C'est pour ça que j'ai la nette intention de l'arrêter, et de le calmer, une bonne fois pour toute."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Dim 13 Aoû - 2:50

Alors comme ça Klaus contrôle l'eau à l'état moléculaire c'est...Impressionnant tout de même comme pouvoir. Même s'il n'a pas vraiment une résistante physique et des capacités hors du commun comme moi il peut faire de grandes choses. Je me demande s'il pourrait crée un dragon d'eau, je suppose, ça doit être super cool ! Roh c'est pas le moment de penser à ça, ressaisis toi ! Il parle ensuite de son ami, il est parti à la suite d'un entraînement après l'avoir blessé lui et son amie il a fuit. Il a l'air déterminé à l'arrêter, je le regarde lui dit.

"-Tu sais si tu tiens tant à l'arrêter...Je peut t'y aider, je sais que c'est personnel pour toi mais il faudra bien quelqu'un pour encaisser son pouvoir, d'ailleurs c'est quoi le sien? Moi le mien je te l'ai vite fait expliquer mais en gros l'énergie démoniaque me permet de crée ce que je veut dans mon corps. Que ce soit des choses basiques, du sang des os ou des choses plus spéciales. Des écailles ou du sang cristallisé que je peut envoyer sous forme de projectile. Cependant en ce moment je travaille surtout pour transcrire les manuscrits de mon père..."

"-Ouais bah les manuscrits d'Black c'un putain d'merdier ! Oh bonjour, je ne vous avais pas vu"

Dis Dante avant de se lever prenant un morceau de viande froide et une poêle au réfrigérateur prenant son cou donnant des coups très rapide coupant vite la viande en petits morceaux qu'il balança dans une grande marmite mettant de l'eau ainsi que de nombreuses épices, des pommes de terre et des carottes me mettant dans une petite assiette des bouts de viande cru que je commença à manger.

"-Tiens chou, à manger. Tu manges ici Klaus, pour savoir si je fais une portion pour 4 ou 5 "

Alors qu'il disait ça je me retourna le dévisageant alors qu'il me tira la langue, il avait le chic pour me faire rougir devant les gens. Je me retourna donc à nouveau vers Klaus posant ma main sur la table faisant sortir 3 griffes d'os au niveau de mes doigts. Je leva la main plantant un bout de viande le mangeant.

"-Tu vois, mon pouvoir me permet de faire quasiment ce que je veut sur mon corps. La limite c'est mon imagination... D'ailleurs tu as sûrement déjà entendu parler de mon nom de super, je me suis occupé de quelques prisonniers qui s'étaient évadés de la prison...Black Beast, je protège de la heroes à mon restaurant. Ses alentours. Et je vais souvent m'occuper des criminels qui se cachent dans les bas-quartiers. Je crois d'ailleurs avoir déjà vu un manieur d'eau...Peut-être t'ais-je croiser lors d'une ronde."

"-Tu veux pas lui dire mon pouvoir tant que t'y ais hihi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Lun 14 Aoû - 0:14

Blake proposa son aide à Klaus. Celui-ci ne savait pas trop s'il devait accepter ou non. D'un côté, il pourrait lui être utile au cas où Karisu ne serait pas seul, mais d'un autre, il ne voulait pas risquer la vie de qui que ce soit, car son ami était bien plus puissant que beaucoup de monde, et, pour en avoir fait les frais, Klaus était bien placé pour le savoir. Il regarda Blake, et lui sourit, tandis que lui expliquait son pouvoir.

"... Cependant en ce moment je travaille surtout pour transcrire les manuscrits de mon père ..."

Dante prit soudain la parole.

"Ouais bah les manuscrits d'Black c'un putain de merdier ! Oh bonjour, je ne vous avais pas vu."

"Bonjour, ce n'est pas grave, ne vous en faites pas. Je suis Klaus, enchanté."

Klaus lui sourit gentiment, enfin content qu'il remarque sa présence. Il était bizarre, mais n'avait pas l'air trop méchant non plus, ce Dante. Tandis que ce dernier préparait à manger, il réservait des morceaux crus à Blake, qui les mangeait comme si de rien n'était, ce qui rendait Klaus légèrement perplexe. Il mangeait de la viande ... crue ? Bien sûr, il l'avait lui-même déjà fait, mais c'était pour survivre, autrement il mourrait. Blake avait le choix, lui. Et il choisissait la viande crue ?

"Tiens chou, à manger. Tu manges ici Klaus, pour savoir si je fais une portion pour 4 ou 5 ?"

"Oh, euh ne vous embêtez pas pour moi, tous les deux, je rentrerai manger avec ma colocataire, elle risque de s'ennuyer, sans moi."

Il se mit à rire, alors que les deux amis en face de lui se tiraient la langue, et que Blake se retourna vers lui, avant de sortir des griffes d'os de ses mains, et de s'en servir pour manger. Il était plein de surprises, et son pouvoir aussi, apparemment. Il finit de lui expliquer en quoi celui-ci consistait, puis il dit son pseudo de super, puis il dit à Klaus qu'il l'aurait sûrement déjà croisé.

"Tu veux pas lui dire mon pouvoir tant que t'y es." sortit Dante avant de rire.

"Oh, c'est bien possible que tu m'aies croisé, je patrouillais souvent dans la ville basse, avant que tu-sais-quoi arrive. Ton pouvoir est très intéressant, et a un énorme potentiel, mais tu vois, face à lui, tu as peu de chances si tu es seul. Et même à plusieurs, depuis peu, en fait. Son don ... est la télépathie cauchemardesque. Il provoque des cauchemars à distance, ce qui peut faire tomber des gens comme toi dans le coma ou suffisamment les ralentir pour qu'il puisse les planter avec sa rapière. Il arrive également à lire dans les esprits. C'est en réalité un adversaire redoutable, et je sais qu'il est capable de ne montrer aucune pitié. Aussi peut-il être très dangereux pour les gens comme toi qui attaquent principalement au corps-à-corps."

Le regard de Klaus se perdit légèrement dans le vide. Il était vrai que Karisu était très puissant, et en réalité, il ne savait même pas comment arriver à le vaincre, lui-même. Après tout, il pouvait le voir arriver, en lisant ses pensées, ce qui rendait les tentatives de discrétion quasiment impossibles ... c'était quelqu'un de pratiquement invincible, tout bien réfléchi. Il se ressaisit, après tout, il y avait forcément un moyen de le battre. Il s'efforça du mieux qu'il put de penser à autre chose.

"Et toi, Dante. Quel est donc ton don ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 325

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Lun 14 Aoû - 0:41

"-Bah à la limite si tu veux l'inviter elle aussi, ce n'est pas gênant, on est restaurateur, et puis le plus souvent pour nous deux à chaque repas on fait à peu près un kilo de nourriture, donc tu sais, une ou deux bouches à nourrir en plus, ce n'est pas vraiment grave."

Il avait raison, mon pouvoir consomme une quantité de nourriture astronomique j'ai l'impression, je mange donc beaucoup plus que la moyenne, même pas mon âge, et ça ne fait que croître, ce qui est tout de même un petit peu inquiétant. Ce qu'il me dit ensuite sur son ami m'intéresse beaucoup, il peut donc crée des cauchemars à son bon vouloir. C'est assez intéressant. Le chef du centre pouvait faire ce genre de chose avant que je l'éparpille sur les murs du centre et quel je le transperce avec mes appendices. Il pense donc que son pouvoir pourrait me tuer si je suis seul? Il a tort, surtout lorsqu'il évoque le fait qu'il pourrait me planter avec sa rapière.

"-Bah en faite maintenant que tu m'as donné ces informations, je ne pense pas qu'il puisse faire grand chose. Car même s'il m'envoyait dans un cauchemar me plongeant dans le sommeil, il ne pourrait pas transpercer mon armure avec une simple rapière. Même l'épée-faux que j'utilise pour combattre ne le pourrait si j'ai mes protections osseuses. Et comme tu me vois là, je n'ai pas de capacité active à part cette griffe et pourtant Dante pourrait me poignarder avec son couteau de boucher autant qu'il le veut, il ne pourrait pas transpercer ma peau. Je conçois que son pouvoir est puissant et justement si je te propose ça, c'est parce que je sais qu'il ne pourrait me tuer, peu importe la force de ses cauchemars. Je pourrai encaisser le temps que tu le raisonnes..."

Après son explication je finis la viande crue faisant se dissiper la griffe noire en un genre de nuage d'énergie revenant sur ma main sous forme de marque. Après cette explication Klaus dit quelque chose qui fit beaucoup rire Blake, le pouvoir de Dante, il avait donc cru qu'il avait effectivement un don. Dante lui répondit avant que je puisse lui répondre.

"-C'était une blague, je n'en possède pas enfin...Pas de concluant ! On va dire que je fais des tests sur les pouvoirs de Blake et de certaines personnes qu'on a croiser. Mon ordinateur me sert à ça, d'ailleurs mes travaux sont stockés sur 7 clés USB pour être certain de ne pas les perdre... Ca fait quasiment 1 an que je bosse dessus et je pense être prêt du but, je pense pouvoir dans pas longtemps réellement éveiller un don artificiel."

Il s'approcha de moi mettant ses bras autour de mon cou, me susurrant quelque chose à l'oreille, Klaus pouvait voir que sur sa main droite il y avait plusieurs traces d'aiguilles ainsi que des marques noires et rouge. Pendant ce temps moi j'étais aussi rouge que ses marques vu ce qu'il venait de me dire. Il partit vers sa chambre me faisant un clin d'oeil alors que j'étais un peu perdu dans mes pensées à cet instant. Je me demandais comment Klaus ce que Klaus allait répondre à ce que Blake lui avait dit et je priais intérieurement pour qu'il n'ait rien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Souvent en ville basse ou parti s'entraîner dans la forêt. Ou en cours, accessoirement.
❝ POINTS : 162

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield) Mar 15 Aoû - 11:45

Dante proposa à Klaus d'inviter Lilou à manger chez eux. C'était très gentil de leur part, mais il ne voulait pas déranger son amie, qui, après tout, avait tout de même cours le lendemain, et il ne savait même pas à quelle heure. Et puis, il espérait bien rentrer chez lui, à un moment, car l'uniforme de pompier commençait à le gêner. Il avait beau être très joli et bien fait, il ne valait pas une bonne vieille chemise et un jean.

"C'est vraiment sympa de proposer, mais non merci. Je préfère rentrer chez moi, ce sera l'occasion de me changer vite fait, et de dormir. Le sauvetage de ce faon m'a un petit peu fatigué. Mais une autre fois, avec plaisir."

Puis Blake argumenta sur son utilité au combat face à Karisu. Klaus riait intérieurement en l'entendant parler. Bien sûr il n'avait pas expliqué toute l'étendue du pouvoir de son ancien ami, mais il savait au fond de lui que de toute manière, il ne laisserait personne d'autre que lui ou Lilou s'approcher pour le terrasser. C'était même évident. Après tout, notre bon Eristos avait le sens de la mise en scène assez ... développé. Et cela pouvait se voir rien qu'à son accoutrement. Un masque de Oni sur un costume avec un haut-de-forme. Qui d'autre qu'un fou de la mise en scène pouvait porter ça ?

Il entendit ensuite Dante s'expliquer sur son ... futur don. Il fallait bien dire que ça paraissait étrange à Klaus qu'on puisse vouloir avoir un don. Enfin, un don mutant. Cela devait faire atrocement souffrir, pour pas grand chose, quand on savait que la technologie pouvait remplacer tout aussi facilement le don. Au lieu de chercher à modifier son code génétique, pourquoi n'essayait-il pas tout simplement de se construire une armure ou des gadgets ? Il fallait être fou, ou stupide, pour ne pas y penser. Dante s'approcha de Blake, et lui murmura à l'oreille quelque chose que Klaus ne put entendre, alors que ce dernier voyait les marques sur sa main droite. Il avait en plus fait des tests d'injection ? Mais c'était la porte vers la mort ! Il aurait bien voulu lui répondre, mais il partit vers sa chambre avant que Sokovitch ne trouve quoi que ce soit à lui répliquer.

"Euh tu es sûr que ton ami va bien, Blake ? Je veux dire, pourquoi s'embête-t-il à se faire muter ? Il pourrait tout simplement se servir de la technologie pour arriver à ses fins, et puis ce n'est pas comme si cette dernière ne permettait pas de faire des choses extrêmement impressionnantes, déjà. Regarde un peu la tête de la nouvelle Légende. Si Dante se fabriquait quelque chose dans le genre, je suis sûr qu'il pourrait faire bien plus de choses que s'il mutait. M'enfin, il fait bien ce qu'il veut. Sinon je souhaiterais revenir sur le sujet précédent. Cet adversaire ne plonge pas dans le sommeil, et là est le problème. Tu ne dors pas, et il écrase la moindre once de rationalité par rapport à cette hallucination. Tu auras beau savoir qu'il s'apprête à te plonger dans un de ces cauchemars, tu seras pris au piège. Et crois moi, je m'y suis essayé. Ce n'était pas beau à voir. Et puis, je m'y connais, et je sais que ta place sera plus à combattre d'autres criminels plutôt que lui. Voilà une manière de m'aider efficace. Je sais que tu as pleinement envie de participer à un tel combat, mais il ne t'en laissera même pas l'occasion. Dès la seconde où il te sentira, et il te sentira, il cherchera à s'enfuir. Je sais de quoi il en retourne, aussi, fais moi confiance."

Klaus regarda sa montre, il se faisait tard. Il se demandait ce que pouvait faire Karisu en ce moment ... peut-être était-il en train de tuer des gens au hasard, ou bien de créer une organisation secrète. Il avait entendu des rumeurs sur un Eristos qui aurait causé l'évasion de plusieurs dizaines de prisonniers dans la prison de Laurel, et si c'était vrai, la nouvelle avait de quoi faire froid dans le dos. Klaus avait du mal à imaginer sa Némésis accompagnée d'une armée de criminels. Il réprima un frisson. Et Lilou ? Elle devait l'attendre, à l'heure qu'il était. Il finit son thé, puis se leva doucement.

"Bon, il commence à se faire tard. Je suis désolé, mais Lilou doit m'attendre, et j'en ai vraiment marre de cet uniforme. C'était vraiment sympa de te rencontrer. Je te dis donc, eh bien, à bientôt. En espérant qu'on se recroise, mais ça devrait arriver assez vite."

Il se retourna et les salua, avant de prendre la porte. Puis il sortit de l'immeuble, marchant dans la nuit naissante jusqu'à son bungalow. C'était amusant, de voir le nombre de rencontres qu'il faisait cette année. Tout était plus simple, une fois la barrière du langage passée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield)

Revenir en haut Aller en bas

Cerf-vice d'urgence (feat Blake Steinfield)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit