.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Joker sans frontière (Avec Diane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ POINTS : 60

MessageSujet: Joker sans frontière (Avec Diane) Ven 4 Aoû - 19:38

C'est une nuit agitée pour toi, les malfrats semblent s'être donné le mot pour que tu fasses une nuit blanche, tu arpentes les rues de Laurel sous les traits de Poséidon, semant la terreur autant que possible dans les rangs des criminels. La plupart d'entre eux sont de petites frappes et il n'est pas compliqué de les mettre hors d'état de nuire, surtout qu'il perde du temps à se moquer de ta tenue pour le moins atypique, c'est vrai qu'une tenue de plonger sur la terre ferme à quelque chose de comique.
Une fois, un malandrin mis au tapis, tu le ligotes façon rosette de Lyon avant d'appeler la police pour qu'il vienne récupérer leurs colis, tu ne prends même pas le temps de leur faire la cour.
La fatigue commence à se faire ressentir notamment au niveau de tes muscles qui commence à te faire mal, mais tu dois tout de même visiter une dernière rue pour ta patrouille. Lors de ton dernière appel la police t'a signalé un cambriolage dans une bijouterie, tu cours donc en direction de cette dernière.
Des voitures sont déjà présentes sur les lieux, tu te demandes pourquoi la police te demande si elle est déjà là avante de te rendre compte que ce sont des voitures de reporters, tu soupires agacé. À tes yeux, les journalistes sont des vautours à la recherche de la moindre nouvelle macabre afin d'obtenir un scoop. Tu les chasses plus ou moins poliment en leur rappelant que c'est dangereux.
En effet, les voleurs sont toujours à l'intérieur, d'après ce que tu as compris les propriétaires dormaient à l'étage et ils ont été pris en otage quand ils sont descendus dans leur boutique après avoir entendu du bruit.
En regardant la vitrine attentivement, tu remarques assez rapidement que les malfaiteurs tiennent des répliques d'arme en plastique, tu prends ton apparence de dauphin humanoïde avant d'entrer dans le bâtiment et asperge les voleurs avec ton jet d'eau dès que possible, afin qu'il lâche leurs jouets. Tu ne tardes pas à en finir avec eux sous les remerciements des deux otages.
Tu sors dès que la police est présente afin qu'elle gère le reste, en rêvant de la bonne matinée de sommeil qui t'attend.
Alors que tu pensais tous les journalistes partis, tu te rends compte que l'une d'entre elle est toujours présente, malgré ton envie de dormir, tu t'approches d'elle.

- Tiens donc, c'est rare de voir des journalistes encore intéressé par une affaire alors qu'il n'y a pas de cadavre et de sang à son dénouement, vous me redonneriez presque foi envers nos médias.

Reprenant apparence humaine, tu lui souris, tu espères ne pas avoir été trop sec, il est vrai que tu ne portes pas les médias dans ton cœur bien que tu admettes qu'ils sont bien utiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 25

MessageSujet: Re: Joker sans frontière (Avec Diane) Mer 9 Aoû - 0:31

Encore une fois Diane n’avait pas eut le droit de se déplacer sur le terrain. Encore. Une. Fois. Ça la mettait en rage ! Elle était au moins aussi capable que les journalistes actuels pour récupérer des informations et rédiger les articles. Mais non, elle devait se cantonner à son bureau, à ses corrections d’articles bourrés de fautes et de lieux communs pas du tout représentatif de la réalité vécues par les vrais habitants de cette ville.

Ça oui ça l’énervait mais elle ne le laissait pas transparaitre. Elle savait qu’elle devait rester calme, pour le bien de son travail et le bien de Gail. Elle hocha simplement la tête devant son supérieur, signe qu’elle comprenait la situation, avant de quitter la pièce. En relativisant un peu elle parvint à se persuader qu’en sortant ce soir en tant que simple civile elle parviendrait à trouver un sujet d’article qu’elle irait déposer d’ici quelques jours sur le bureau de l’homme joufflu qui l’avait de nouveau rembarré.

Il fallait simplement qu’elle ait un peu de chance sur ses rencontres de la nuit.

Au départ ce n’était pas grandiose, une fois rentrée elle s’est occupé de son fils, du repas, de son propre confort puis s’est rhabillé avec des vêtements propres avant de ressortir laissant son petit bonhomme tranquille.

Les rues étaient calmes, du moins en apparence. Les sirènes lointaines se faisaient entendre et c’est bien naturellement vers elles que se dirigeait la journaliste en herbe. Les exactions des malfrats ne cessaient pas, elles restaient dangereusement régulières malgré les actions des jokers, aussi nombreux puissent-ils être. C’en était presque décourageant, mais étant une héroïne elle même elle gardait espoir. Elle était persuadé qu’un jour les autorités seraient capables de gérer la menace pour le bien des civils avec efficacité.

Après plusieurs dizaines de minute de trajet, petit carnet en main, Diane parvint enfin jusqu’à une scène interessante. Enfin, visiblement elle ne l’était pas tant que ça vu que les deux voitures arborant le noms de chaines de télévision d’information continue commençaient à quitter les lieux. La scène avait du se terminer sans effusion pulpeuse, ce qui est une bonne nouvelle, objectivement parlant. Mais bon, si la télévision s’intéressait aux bonnes nouvelles ça se saurait.

S’approchant petit à petit à travers les barrières de polices et de journalistes qui se déliaient petit à petit, Diane parvint à apercevoir son jackpot. Poseidon, un des jokers, dits « mutants », de Laurel. Un parfait sujet à interview pour avoir un avis frais sur la situation des héros.

« Excusez moi… »

Et là, elle vint. La réplique empoisonnée de la personne pleine de désillusion sans aucun tact et complètement vide de sentiment. C’est à se demander pourquoi il est joker celui ci, s’il stigmatise autant les gens qui viennent à sa rencontre. Quoi qu’il parait que Poséidon est en partie dauphin, ça ne doit pas beaucoup aider avec son quotient intellectuel.

« Oui, je me demandais si vous n’auriez pas quelques minutes à m’accorder afin de répondre à quelques question sur la situation des héros ces derniers mois et l’évolutions de la tension latente qui sépare de plus en plus les dotés et les non-dotés. »

Diane avait un charmant sourire en exposant sa requête. Après tout, la politesse autant que la forme sont importantes. N’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 60

MessageSujet: Re: Joker sans frontière (Avec Diane) Jeu 10 Aoû - 10:53

HRP : J’espère que la réponse va t'aller n'hésite pas si tu veux que je modifie des choses qui n'irait pas.

Tu souris en entendant les questions de la jeune femme, laissant apparaître plein de petite dent blanche et pointue, elle faisait vraiment remonter les journalistes dans ton estime. Avant de répondre à quoi que ce soit, tu te retournes un instant afin de voir si les policiers s'en sortent et tu constates avec joie qu'ils n'ont clairement pas besoin de ton aide.

- Très bien vu que cette affaire est terminée, je serais ravie de répondre à des questions intelligentes, vous souhaiteriez boire quelque chose ? Il y a un bar près d'ici qui fait d'excellentes limonades.

Tu lui laisses suffisamment de temps pour répondre tandis que tu passes de l'autre coté de la rubalise installée par les policiers et tu époussettes la poussière sur ton costume.

- Il est vrai que la situation est de plus en plus complexe dans cette ville. La criminalité explose malgré des héros et des forces de police ma foi plutôt efficace. Auparavant, il arrivait souvent que la police nous laisse nous occuper même des affaires minimes à partir du moment où des dotés étaient de la partie, mais ce n'est plus le cas. Il faut dire qu'elle compte de plus en plus de dotés dans ses rangs elle aussi et qu'ont temps de plus en plus vers une situation où la seule chose qui différencierait jokers et policiers serait l'identité secrète et la présence des légendes à nos côtés. Enfin, ce n'est qu'un avis personnel bien sûr.
Quant aux tensions entre dotés et non-dotés... Je vous avoue que je ne m'y suis pas vraiment intéressé, je trouve ces querelles stupides et vides de sens. Enfin, c'est peut-être parce que mon pouvoir est une mutation et que j'ai moi-même été un non-doté à une époque. Cependant, je ne tolérerais pas qu'un doté dénigre un non-doté devant moi, ou l'inverse... Après tous, il arrive que des non dotés fasse du bien meilleurs boulot que des dotés, à partir de là les tensions n'ont aucun sens. Quant aux tensions entre les civils pour moi, elle s'apparente à la peur de l'autre, j'admets que voir quelqu'un lancer une boule de feu peux avoir quelque chose d'effrayant, mais en y réfléchissant cette personne peut aussi allumer de très bons barbecues, c'est donc une question de point de vue. Elle peut également s'apparenter à la prise de la grosse tête ou certains se sentirais supérieur à d'autres du fait qu'ils ont des pouvoirs et les autres non.


Tu ignores si tu as été clair dans ton discours et si tes réponses sont celles attendues ou non, tu as tendance à t'emmêler les pinceaux lorsqu'on t'interview; tu regardes la jeune femme en te demandant si elle a d'autres questions et te rend compte que tu as répondu alors que tu avais proposé de boire quelque chose de frais, quelle étourdie tu fais.

- Bien sûr que cette entrevue soit fini ou pas l'offre pour se rafraîchir ou se réchauffer tiens toujours, vous avez du attendre longtemps dans ce lieu pas forcément accueillant de nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Joker sans frontière (Avec Diane)

Revenir en haut Aller en bas

Joker sans frontière (Avec Diane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit