.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Aller simple pour l'Enfer. [PV Dzaka Rein]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Ville basse de Laurel.
❝ POINTS : 73

MessageSujet: Aller simple pour l'Enfer. [PV Dzaka Rein] Mar 8 Aoû - 18:37

Karisu Ryuketsu était allongé, sur le dos, sur le toit d'un pittoresque immeuble mitoyen de sa chère ville basse. Il admirait le quartier qui s'étendait devant lui, par dessus ses jambes croisées.

Ce Bâtiment en brique ocre, creusées et salies par le temps, n'avait pas qu'une apparence délabrée, mais également un coté très nostalgique plutôt 80's. Cette impression était évidemment accentuée par la lueur orangée du soleil qui se cachait a l'horizon.

Le cruel quartier qui s'étendait aux pieds du nonchalant criminel, n'en était que sublimé. Une indicible beauté, née de la plus atroce des laideurs. Ce fut dans une occasion telle que celle ci que le télépathe aurait déjà une cigarette a la bouche. Or, il y avait de cela quelques jours qu'Eristos avait renoncé au tabac.

En effet, celui ci lui rappelait beaucoup trop de souvenirs. Souvenirs que Karisu souhaitait enfuir a tout jamais au plus profond de son cœur. Cependant malgré sa volonté de se débarrasser une bonne fois pour toute de son passé, Karisu n'avait pu se résigner a se débarasser de son fameux Zippo.

Non, il n'avait pu se séparer de ce petit briquet noir, a la peinture usée, éraillée de toute part, laissant apparaître a de multiples endroits, le métal brillant du briquet, comme une sorte de constellation au beau milieu d'un ciel nocturne. Le télépathe l'avait décidé, il ne se débarrasserait pas de ce briquet, il le donnerait a quelqu'un.

Son Némésis.

L'escrimeur était encore allongé, une sucette a la bouche. Ces sucreries demeuraient un moyen efficace de se substituer aux cigarettes. En effet en plus de lui occuper la bouche bien plus longtemps qu'un cigarette, Karisu mâchouillait le bâtonnet en plastique blanc pendant des heures. Si bien que le télépathe n'avait jamais la bouche vide.

Ainsi, Karisu était serein. Une belle vue, une sucette, et de somptueux meurtres en prévisions.

De somptueux meurtres.

Le visage de Karisu s'assombrit. Il fit la moue, avant de coincer son petit bâtonnet en plastique entre ses dents, et de le cracher.
Qu'en était t-il de Samael. Allait t-il réussir le défi que lui avait lancé le télépathe fou ? Etait t-il digne de rejoindre l'organisation que Karisu prévoyait de créer ?

Sans le savoir, Karisu allait bientôt avoir sa réponse. Des sirènes de polices retentissaient. Beaucoup de sirènes. Dont une assez particulière. Karisu éclata de rire. Il empoigna sa canne, se releva grâce a une pirouette d'une classe exponentielle, avant de se précipiter en direction de l'alarme si particulière, en sautant sur l'immeuble d'en face.

"Enfin ! Oh Joie ! L'alarme d'évasion ! Cela ne peut être que ce diablotin de pacotille. Il pourra m'être utile en fin de compte. J'espère juste que cette évasion est magistrale !"


Karisu courait en la main gauche posée sur son masque, la main droite tendant sa canne vers l'arrière. Il sautait de toits en toits avec une aisance, une grâce et une vitesse sans nom, tandis que sa veste de costume flottait telle une cape, suite aux très longs sauts et chutes libres du criminel.

"J'arrive mon bon Dzaka !" s'exclama t-il avant de se perdre un un fou rire.

Il tremblait. Beaucoup. Beaucoup trop.

La sonorité de la sirène s’approchait de plus en plus. L'ambiance était chaotique, des policiers de partout, des bruits incessants. Eristos jubilait, ce chaos était si excitant !

Il s'arrêta net. Aux pieds de l'immeuble sur le quel était situé le télépathe se trouvait Dzaka, qui surplombait a vu de nez une quarantaine de détenus. Il avait remis une sanglante parure aussi effrayante que majestueuse. L'escrimeur sauta en direction d'une gouttière et glissa le long de la paroi de l'immeuble. Ses pieds s'écrasèrent lourdement au sol. Il se releva et s'adossa contre le mur de la ruelle sombre, qui permettait a Karisu d'observer la scène avec une aisance toute particulière, et cela, sans être vu.


"Vous tous, si vous êtes libre c'est grâce moi, si vous êtes là c'est grâce à moi, mais tout a un prix. Vous venez tous de pactiser avec le diable ; vous m’êtes tous redevable et le jour viendra ou vous devrez payer votre dette au nom de eristos, vous êtes tous liés par un pacte désormais et en tant que tel voici la marque de notre contrat."

Karisu souri. Dzaka lui était resté fidèle et avait parfaitement compris la nature du test. Ils allaient faire de grandes choses. Et il venait de lui offrir une armée de 40 hommes.

Après en avoir tué un pour l'exemple, Dzaka laissa les malfrats se disperser dans la Ville Basse.

Les Porteurs de la Marque-Sanglante. La Marque Noire de l'horrible Eristos.

Une fois que tous furent partis, et qu'il ne restait plus que Samael, Eristos, sortit de sa cachette en marchant.

Il tapa dans ses mains pour applaudir en se dirigeant vers L'ange Sanglant.

"Très bien mon cher. Désormais, il faut qu'on parle. Et sérieusement." dit il avant d'enlever le papier d'une sucette au Cola et de la mettre dans sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : ville basse
❝ POINTS : 35

MessageSujet: Re: Aller simple pour l'Enfer. [PV Dzaka Rein] Mar 8 Aoû - 20:57

Je venais de finir mon laïus. Pour l'instant, tout se passait comme prévu ; les visages de mes nouveaux pions se dispersaient. Quand soudain, je vis une silhouette sortir de l'ombre. Un air macabre un sourire de fous et cette instabilité qui se dégageait, il s’agissait de Karisu
Celui-ci sortit de l'ombre

"Très bien mon cher. Désormais, il faut qu'on parle. Et sérieusement."

"En effet, au début, je me suis dit que je pourrais trouver quelqu'un d'assez fou pour me suivre, j'ai été incroyablement déçu sur le coup. Je me suis dit Eristos serait il un lâche ? Non-car celui-ci est venu jusque dans la taverne du loup. Me voit-il comme un ennemi ? Non, il m'aurait tué de plus Karisu semble être son vrai nom. Alors j'ai rigolé, il mettait Lucifer lui-même à l’épreuve j'ai donc déclenché ce qu'il aimait par-dessus tout :
un bain de sang et j'en profitais pour voir si tu étais connue et en effet ton nom glace le sang de nombreux cloporte je me suis alors fait passer pour toi et dans un bain de sang et de hurlement, j'ai fait évader de nombreux prisonnier. Mon nom n’apparaîtra même pas, car pour les héros, c'est Eristos qui a commis ça du moins c'est ce que les prisonniers imaginent. Je t'offre donc ces 40 hommes et je jure d’être ton limier. Pourquoi ? Tout simplement, car tu veux le chaos et moi le pouvoir et nos buts peuvent s’entremêler, je te donnerai ce que tu recherches le chaos. Mais sache que le moment venu, c'est moi qui te porterais le coup fatal. Tu mourras dans un spectacle grandiose, après avoir admiré des centaines de cloportes mourir face à des insectes ; se seras théâtrale non ? Quant à moi, le chaos que tu auras créé fera de moi un seigneur noir craint de tous tout le monde y gagne accepte tu ?"


Tout allait se jouer à cet instant précis soit il acceptait et je serais alors plus proche que jamais de mon but soit il refusait et tout ça n'aura servit à rien et je pourrais bien y rester. J’étais serin, je m'assis sur une caisse sorti un cigarillo et lui fis signe de prêter le zippo et tout en luis tendant ma main, je luis dis

" Alors Néron prêt a brûlé Rome ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Ville basse de Laurel.
❝ POINTS : 73

MessageSujet: Re: Aller simple pour l'Enfer. [PV Dzaka Rein] Dim 13 Aoû - 16:30

" Alors Néron prêt a brûler Rome ?"

"Et comment ! Je suis ravi que tu ai aussi bien pris ma petite épreuve. Un seul détail me chagrine dans ton plan. Tu ne pourra me tuer. Je ne trouve pas assez théâtrale de mourir de ta main. Pas de la main d'un cloporte tel que toi. Il n'y a qu'une personne sur Terre qui a le droit de me tuer. Une seule...  Je n'ai pas besoin de ton misérable coup fatal d'avorton. Ne redis jamais une chose pareille ! Ne te prends pas pour ce que tu n'est pas ! Ne prends pas la place de la seule personne digne et capable de me tuer sur cette foutue planète d'incapable !"

Le ton du télépathe avait totalement changé, une terrible colère animait son visage. Karisu tremblait de colère, au bord des larmes. Il leva ses yeux en direction de Samael avant de lui jeter un regard noir, emplie d'une haine, aussi bestiale qu'effrayante.

D'un coup ses cheveux se mirent à s'animer, baignés de cette fameuse lueur violette. Cette fameuse lueur qui n'indiquait juste qu'il était déjà trop tard.
Karisu venait d'envoyer une surpuissante décharge cauchemardesque dans l'esprit de Dzaka. Une décharge emplie de haine, de violence et de noirceur.

"Prends ça, reclure ! Je te hais cloporte ! Puisse tu brûler en enfer. Je saccagerais ta misérable dépouille !"

Dzaka n'avait que peu de chances de résister a cette attaque, aussi puissante qu'effrayante. Mais le manque de Self-Control de l'escrimeur pouvait jouer en sa faveur. Ou tout du moins lui permettre de ne pas tomber dans un profond coma suite a cette horrible attaque.

Karisu enfila son masque puis posa ses deux mains sur a canne, afin de s'appuyer dessus. Le télépathe peinait véritablement a se calmer. Que quelqu'un d'autres que "lui" le tue était purement inconcevable. Et qu'un crétin sorti de nul part ai le culot de prétendre une telle chose n'était autre qu'un affront.

"En y réfléchissant bien... Il y a deux personnes que je juge dignes de mettre fin a ma misérable existence. Mais il n'y en a qu'une qui en soit réellement capable. Ou plutôt qu'une que je serais réellement capable d'affronter, sans me laisser tuer. Je ne pourrais me battre, bec et ongles qu'avec qu'une seule de ces deux personnes. Pour l'autre c'est juste que je.... Non. C'est impossible de toute manière..."

Karisu tourna le dos a Dzaka. Avant de frapper le sol de sa canne, comme pour se rappeler a l'ordre. Il est bien plus difficile d'oublier son passé que de modifier le présent. L'escrimeur venait de l'apprendre a ses dépends.

Et son compagnon également...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : ville basse
❝ POINTS : 35

MessageSujet: Re: Aller simple pour l'Enfer. [PV Dzaka Rein] Mar 15 Aoû - 15:57

"Et comment ! Je suis ravi que tu ai aussi bien pris ma petite épreuve. Un seul détail me chagrine dans ton plan. Tu ne pourra me tuer. Je ne trouve pas assez théâtrale de mourir de ta main. Pas de la main d'un cloporte tel que toi. Il n'y a qu'une personne sur Terre qui a le droit de me tuer. Une seule...  Je n'ai pas besoin de ton misérable coup fatal d'avorton. Ne redis jamais une chose pareille ! Ne te prends pas pour ce que tu n'est pas ! Ne prends pas la place de la seule personne digne et capable de me tuer sur cette foutue planète d'incapable !"

Comme je le pensais il est totalement fou et instable, c'est une véritable bombe à retardement plus on attend plus elle sera dangereuse, il est capable d'absolument tout et n'a aucune limite. Mais je ne tolérais pas qu'on m'insulte de la sorte un cloporte, c'est comme ça que vous imaginez le diable. Et bien tant mieux vous faire chuter en sera encore plus facile vous payerai votre affront le moment venu, mais pour l'heure, je dois vous raisonner

Prends ça, reclure ! Je te hais cloporte ! Puisse tu brûler en enfer. Je saccagerais ta misérable dépouille !"

Je fus foudroyé au début ma tête me fis horriblement souffrir puis je ne pouvais plus bouger puis mes ailes tombait, il en allait de même de mon glaive puis arriva le pire :
j'avais froid si froid chaque seconde me paraissait une éternité. Les quelques respirations que je reussissais a extirpé me rapprochais un peu plus de la mort. Et enfin une vision qui aurait pu s'avérer cauchemardesque ma mère ma tendre mère, je voyais sa mort impuissant en boucle un vrai festival macabre. Mais cela ne servait à rien aujourd'hui il y a plusieurs années, je ne dis pas cela m'aurait rendu fou, mais aujourd'hui, je vois sa mort comme un sacrifice pour ma cause, je réouvris les yeux, j'étais encore sonné, mais la quasi-totalité des douleurs, c'était évanoui bien que je demeurai légèrement sonné et essoufflé

"Impressionnant, vous méritez votre nom et votre réputation vous m'avez prouvé votre force, je vous servirai "


Quelques minutes plus tard
Le sol était jonché de sang, j'avais percé l'épaule de 40 évadé et décapité l'un d'entre eux, je rassemblais avec grande difficulté se sang. En effet l'attaque de karisu m'affectai encore
Je créais alors une armure de sang qui alla revêtir mon corps puis un casque ressembla à un démon doté de deux grandes cornes prêt a empalé l'ennemie mon premier bras fut entièrement recouvert de sang créant une lame allant du coude au bout des doigts. Mon autre bras était simplement revêtis d'une armure et dans ma main je tenais un long fouet de sang
Je m'approchais difficilement de karisu marcher était un véritable enfer, je ne savais combien de temps je pourrais garder cette forme. Une fois devant lui exténué, je tombais un genou à terre, je relevais la tête et luis dit :

"quelle est ma mission patron"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aller simple pour l'Enfer. [PV Dzaka Rein]

Revenir en haut Aller en bas

Aller simple pour l'Enfer. [PV Dzaka Rein]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La ville basse-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com