AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ EXPERIENCE : 348

MessageSujet: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Jeu 17 Aoû - 0:09

Encore une énième sortie nocturne pour ma pomme, et cette fois c'était pas pour aller dans un parc pour aller admirer la faune et la flore, mais bien pour écraser les derniers espoirs des petites frappes des bas quartiers. J'avais l'habitude de faire ça, au moins une fois par semaine, se débarrasser d'un tueur, de kidnappeur ou de personnes voulant faire du mal aux autres juste par plaisir.

J'allais leur faire voir ce qu'ils faisaient aux gens, en leur faisant. Quel meilleur moyen de dissuader un criminel d'arrêter de voler en lui cassant une à une les phalanges des deux mains. Quel meilleur moyen de faire cesser un criminel que de le défigurer avec sa propre arme. Et vous savez quoi? J'aime faire ça, j'aime faire ça parce que ce monde m'a fait un seul cadeau, ce don. Et je veut m'en servir pour faire punir les personnes s'étant éloignés du droit chemin.

C'était une grande rue, avec pleins d'ouvertures, cependant pas d'habitations proches et pas une lumière pour faire phare dans la nuit. C'est alors que sortirent des ruelles voisines plusieurs personnes, d'abord deux derrière moi et un devant moi. Le gars devant moi paraissant avoir la vingtaine s'adressa à moi d'une manière très familière.

"-Alors petit...Loin de chez soi? C'est dommage tu es au mauvais endroit, au mauvais moment, tu aurais dû rester chez tes parents, tu n'aurais pas un fusil braqué sur ta tête...Maintenant tu vas gentillement faire ce qu'on te dit sinon, on t'éclate le crâne."

J'entendis le gars armé l'arme qui était sur ma tête. Quelle bande de raclure...
Je rigola avant de me transformer "automatiquement en un nuage de sable" réapparaissant derrière le troisième qui n'avait rien fait, encore. Je tira sur ses chevilles, et comme il n'y s'y attendait pas il tomba droit s'éclatant le visage et surtout, le nez, au sol. Le gars m'ayant parlé tenta de fuir avant que je lui tire plusieurs balles dessus avec le fusil de son ami que je garde, bilan, 0 morts, j'ai juste fait gueulé le dernier tirant les balles à des endroits l'empêchant de bouger sans le tuer, comme les épaules. Je continua ma marche tranquillement appelant la police et lançant l'arme dans une poubelle faisant disparaître les armes qu'ils avaient utilisés. Mais quelques rues après j'avais l'impression d'être comme épié, cette fois sans arme je dis en m'arrêtant net.

"-Y a-t-il quelqu'un ici?"


Dernière édition par Raven Flower le Sam 19 Aoû - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Là où l'on a besoin de moi
❝ EXPERIENCE : 615

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Jeu 17 Aoû - 1:51

Un œil s'ouvrit. Quel était ce bruit, si dérangeant, si assourdissant... Qu'est ce qui était en train de déranger sa sieste ?
Lilou plaqua un oreiller sur son visage et se réinstalla sur le canapé.
Deux minutes. Trois. cin... ah enfin il s'est stoppé.
Le calme revenu elle inspira profondément et se laissa submerger dans la somnolence.

" NOOOOOOOON !!! Stop !!!!"

Lilou hurla après ce bruit venu du tréfonds des enfers. Elle se leva en un bon, chancelant. Le coussin valdingua sur le sol. Elle s'approcha de la porte d'entrée, cela provenait de l'extérieur.
Elle ouvrit la porte à la volé. Observant le coupable.

Un jeune homme, employé par l'école avait été recruté pour couper l'herbe et brousaille autour des bungalows. Il l'observa d'un air surprit.

" Je peux vous aider mademoiselle ? "

Pouvait-elle lui demander de revenir la semaine suivante ? Ou qu'il trouve une tondeuse silencieuse ? Ou même simplement de ce stopper deux heures ?

Il avait l'air si gentil et inoffensif. Lilou lui sourit et hocha négativement la tête.

" Non merci c'est gentil. Bon courage. "

Elle fit demi-tour et referma la porte délicatement. Elle s'installa devant la télé. Peut-être tomberait-elle de sommeil même avec tout ce bouquant. En tout cas aujourd'hui était mal partit pour faire une sieste...

***

* bip biip biiiiiiiiiiiiiiip * * bip biip biiiiiiiiiiiiiiip * * bip biip biiiiiiiiiiiiiiip *

Une main surgit de sous la couverture pour s’aplatir sur le téléphone. Deux heures, elle n'avait dormi que deux heures. A cause du jardinier du facteur venant livrer un colis, et puis de ses grands-parents qui l'avaient appelé. Pourquoi tant de haine dans ce monde ?

Maintenant il était l'heure d'aller travailler. La famille qui l'avait contacté pour ses premiers cours à Laurel avait une séance de prévu à 19h. Ils préféraient des horaires tardives, car c'était la seule manière qu'ils avait trouvé pour que Lilou accepte de dîner avec eux.

Lorsqu'il faisait encore jour Lilou se rendait chez eux à pied mais la nuit tomber elle préférait prendre un VTC. Un jour elle aurait une voiture toute mimi et très pratique, mais pour l'instant il fallait économiser.

Ce soir là lorsque la brune termina le cours, puis le repas elle s'aperçu que les parents n'étaient toujours pas rentré. Elle s'en inquiéta auprès des enfants et grand parents.

" Nos voisins ont égaré leur trois chiens lors d'une promenade. Ils nous ont demandé de l'aide et c'est tout naturellement que nous avons accepté. Leur chiens sont très dissuasifs quand il s'agit de repousser les voleurs.

- Ecouter si vous le souhaitez je peux vous aider, je suis assez douée avec les animaux lorsqu'il s'agit de communiquer avec eux "

Ils prirent la nouvelles comme une annonce incroyable. Lilou apréciait beaucoup cette famille pour leur chaleur et leur simplicité.

S'en suivi d'une longue heure de recherche accompagné des habitants de l'immeuble. Lilou eu soudain une idée. Elle s'éloigna des habitant et appela les canidés dans leur langage. Ce fut presque automatique. Les trois gros bestiaux rappliquèrent. Elle eu une montagne de coup de langue et de câlin.

Soudain des bruits très reconnaissable explosèrent dans la fraîcheur de la nuit. Lilou frissonna, les chiens grognèrent. Elle entendit au loin les résidents rentré et  se cloitrer de peur.

Cette scène lui rappelait sa rencontre avec Karisu, une lointaine et douce époque. Mais ce soir cela serait différent. Trois molosses l'accompagnaient. Elle se dirigea discrètement vers la source des coup de feu. Plus elle se rapprochait plus elle pouvait entendre des gémisements de douleurs. Lilou se dissimula dans une petite et obscure alcôve. Les chiens se mettant de part et d'autre d'elle.

"Y a-t-il quelqu'un ici?"

Elle venait a peine d'arriver et avait été plutôt discrète, y avait-il quelqu'un d'autre ?
La situation répondit vite à la question. Un être de haute taille, elle ne distingua pas s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme, se rapprocha du jeune homme. Il sembla lui chuchoter quelques choses.
Là où elle se trouvait elle ne pouvait entendre que les voix moyenne ou plus. Elle ne pouvait donc pas savoir si le jeune était une personne hostile et/ou allié au grand bipède, ou finalement un simple civil  naïf passant par là, et donc en danger.
Si la situation s'envenimait Lilou était prête à sortir de là, mais pour l'instant observons la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 348

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Jeu 17 Aoû - 18:04

Après ma question, quelqu'un de plutôt grand, avoisinant les deux mètres, s'approcha de moi, un beau garçon encapuchonné possédant des cheveux d'un rouge cramoisi et des yeux noires comme la nuit. Il brisa rapidement le silence me chuchotant à l'oreille qu'il avait vu ce que j'avais fais, et que j'avais bien car ils étaient problématiques pour le quartier. Il me regarda puis nota quelque chose sur un papier, une adresse. Il me dit juste une chose avant de partir.

"-C'est l'adresse de mon père, c'est un nettoyeur, je pense que tu pourrai faire de tes envies de justice un vrai gagne pain."

Il disparut ensuite dans la nuit du côté opposé. Intéressant, ça pourrait en effet me servir ce qu'il vient de me donner... J'y avais déjà réfléchit mais je n'avais ni contact, ni réel but, mais maintenant mon but, c'est de débarrasser cette ville de ces criminels, qu'ils soient dotés ou non. Les voleurs je m'en fiche mais les meurtriers, kidnappeurs ou violeurs je n'ai aucune pitié pour eux. Qu'ils aillent crever en enfer, et c'est mon but de les y envoyer.

J'avance ensuite tranquillement alors qu'un lampadaire explosant au dessus de moi s'éteignant, je me transforma en tas de sable bientôt perché sur le lampadaire, assis. Je souffle regardant les alentours en souriant et voit une jeune fille avec trois chiens. Elle me dit quelque chose...Je crois l'avoir déjà vu quelque part mais ou, en ville, à l'école? Au détour d'une ruelle, je ne sais pas si elle m'a vu. Je glisse le long de la tête du lampadaire sautant sur un toit courant tout le long, m'asseyant pas loin au dessus d'elle, ma capuche noir sur ma tête.

"-Je ne vous aurez pas déjà croisez quelques part mademoiselle?"
disais-je de ma voix la plus douce possible, malgré ma tristesse et colère habituelle.


Dernière édition par Raven Flower le Sam 19 Aoû - 15:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Là où l'on a besoin de moi
❝ EXPERIENCE : 615

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Ven 18 Aoû - 0:44

Le grand inconnu tendit un bout de tissus ou de papier à l'individu encapuchonner. Le grand parti et il ne resta plus que le petit. Il était louche. Lilou ne le sentait pas trop. En fait pas du tout.

Les chiens sentaient sa méfiance. Ils ne bougeaient pas mais dégageaient une énergie féroce.

Ce qui se déroula ensuite fut très perturbant. C'était un doté. Capable de se transposer en un tas de sable, la lumière s'était éteinte. Le temps que les billes céruléenne se réhabituent à l'obscurité il semblait avoir bougé.
Lilou perçu un mouvement du coin de l’œil. Elle se retourna. Il était là.
Il l'avait clairement repéré. Les molosses grognèrent.

Rien en présageait de bon. Impossible de voir son visage, il ne dégageait aucune agressivité mais... sa voix. Se voulant douce et dissimulant le reste. Trop souvent elle avait entendu des menteurs compulsifs se justifier avec ce type de tonalité.

Lilou sortie de l'alcôve, sans jamais quitter des yeux l'individus. Elle se retrouva dans la rue, avec plus de possibilité de fuite. Elle chuchota un mot incompréhensible aux oreilles des humains. Les chiens restés face au doté sableux revinrent se placer autour de la demoiselle. C'était son seul moyen de défense, ses seules "armes". Mais elle n'aurait pas grande chance face à lui s'il voulait lui faire du mal.

" N'approchez-pas. Identifiez-vous."

Le visage de la brune était dur et fermé. Bien que ça tenue ne la rendait pas forcément crédible, il fallait faire le maximum pour se sortir de cette situation qui ne tournerait pas forcément de façon avantageuse.

Les coups de feu se devait-être lui. Il semblait trop serein. Sur quel fou était-elle tomber ? Devait-elle rencontrer une personne singulière à chaque fois qu'elle se rendait dans la ville basse ? C'était décidé, la prochaine fois qu'elle irait elle porterait jean et basket. Fini les robes, pour se battre ou fuir ce n'était pas l'idéal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : ville basse
❝ EXPERIENCE : 192

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Ven 18 Aoû - 11:46

Le soleil venait de tomber et je venais à peine de finir mon travail. Je revenais cigarillo au bec cherchant un petit squat ou passer la nuit. En rentrant, j'entendis un coup de feu, c'est assez fréquent dans la ville basse les pauvres s'entretue pour essayer de survire. Je décidai néanmoins d'aller voir la ville basse est plein de surprises et cette fois ne fit pas exception à la règle
Il y avait 2 doté. Le premier avec une capuche pouvait se transformer en sable et je suppose, il m'avait tout l'aire d'un héros de seconde zone
La deuxième était une jeune femme à l'aire méfiante elle parla à trois chiens et ceci se mirent à la protéger qu'elle pouvait bien être son pouvoir ?
Enfin, 3 bandit pissaient le sang au sol
Je fis lentement quelque petite aiguille de sang à destination de l'encapuchonné de sable. Une fois celle-ci former, je les fis d'un coup
La première dans sa jambe la deuxième touchait, c'est parti intime et les autres formais un collier d'aiguille de sa gorge à sa nuque. Je sortais ensuite avec panache de l'ombre le sourire aux lèvres

"Le problème des hommes, c'est qu'à force de protéger leur visage, il en oublie le reste fait attention si tu bouges non seulement, tu mourras, mais pas en homme "

Je m'avançais ensuite vers les 2 des 3 hommes au sol, je plongeais ma main dans leur corps. Je soulevais les deux hommes a mesure que je les vidais de leur sang. Je créais alors une armure de sang qui alla revêtir mon corps puis un casque ressembla à un démon doté de deux grandes cornes prêt a empalé l'ennemie mon premier bras fut entièrement recouvert de sang créant une lame allant du coude au bout des doigts. Mon autre bras était simplement revêtis d'une armure et dans ma main je tenais un long fouet de sang; je prenais aussi soin de placer des aiguilles sur les côtés ainsi que dans mon dos au cas où un idiot voudrait m'attaquer.

"VOUS pseudo heros n'avait rien à faire retourner pavaner dans les hauts quartiers vous n'êtes bon qu'à ça ; vous venez-vous en prendre au criminel ?! Vous ne vous êtes pas dit que tout leur acte était de la survie pur et simple afin d'échapper à leur misère ! Il est facile de frapper, ces personnes pour se donner bonne de conscience, mais il y a deux règles importantes :
Premièrement, on finit toujours le boulot les laissés en vie les condamnes à un sort pire que la mort
Deuxièmement, il n'y a rien de juste dans ce boulot. Maintenant voilà ce qui vas se passer la fille vas me suivre et toi, tu vas rester là sinon tu mourras. Et je te déconseille de venir me défier ou bien l'enfer viendra à toi et tu me supplieras de te tuer."


Je m'avançais vers la fille et luis chuchotais

"Je ne vous ferais aucun mal, je veux juste vous poser quelques questions"

Je me retournais ensuite vers l'homme de sable

"Bye bye petit héros "


Dernière édition par Dzaka Rein le Sam 19 Aoû - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 348

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Ven 18 Aoû - 18:49

Cette jeune fille semblait méfiante, en même temps, je peut la comprendre, si elle a entendu les coups de feu elle doit s'inquiéter tout de même pas mal. Je restais à une certaine distance pour ne pas l'effrayer essayant de me rappeler ou je l'avais vu...C'est bon je sais ! A l'école ! Un gars de ma classe, Klaus, je l'ai déjà vu repartir avec plusieurs fois, son copain peut-être?

"-Écoute je suis de la 'sup aussi, je me rappelle t'avoir vu là-bas avec...Klaus je crois? Et mon nom c'est Raven, Raven Flower, tu ne dois pas me connaître. Quasiment personne me connaît là-bas...Désolé si je t'ai effrayé, on m'a agressé et j'ai répliqué dans l'autre ruelle."

Ma voix perdit de l'assurance vers la fin, ça me rendait un peu triste d'être seul, des fois j'en avais marre, même si je connaissais quelques personnes j'étais très souvent tout seul. Mais alors que je parlais à la jeune et jolie fille de mon école un homme arriva vêtu d'une armure rouge me rappelant une odeur familière... Mais c'est moi ou il me fait une morale pour essayer de défendre les déchets que j'ai mis à terre. Alors que les sirènes de la police retentissaient pas loin je lui parla avec un ton plutôt sarcastique.

"-Tu crois vraiment que je frappe aléatoirement? Tu aurais été la plus tôt tu aurais vu qu'un de ces pauvre déchet m'a pointé son flingue sur la tête, il n'aurait pas hésité à me tuer, j'ai fais preuve de clémence en ne blessant que leur égo et en les laissant en vie... Ah et, petite chose m'attaquer et te la jouer supérieur et en plus de ça gentillet par rapport à ces hommes en mettant ensuite ta main dans leurs corps leur retirant leur sang. Et aussi dernière chose, ne pense pas que tes attaques m'affectent beaucoup."

Je me transforma vite en sable perdant du coup les aiguilles de nouveau sur le toit reformer rapidement alors que les sirènes de police retentissaient.

"-Je te déconseille fortement de tenter quoi que ce soit à mon égare, je pense que les policiers que j'ai appelé t'attaqueraient dans ce cas... Surtout que, c'est toi qui les as tués ces gars, moi, je n'ai fais que me défendre. Alors arrête avec cet air supérieur et meilleur que moi, si ils étaient blessés c'est qu'il y avait une raison. Cependant si tu veux en discuter plus loin pour t'éviter une mise en tort je ne suis pas contre... Je comprends ta colère envers moi, et sache que je ne viens pas des hauts quartiers."

Je sauta du petit toit arrivant à côté de la jeune fille, lui souriant. Je ne voulais pas être blessé et surtout qu'elle soit blessée. Je ne voulais pas qu'il parte avec elle alors qu'il peut être dangereux, donc autant resté avec sentant un léger picotement dans ma jambe.


Dernière édition par Raven Flower le Sam 19 Aoû - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Là où l'on a besoin de moi
❝ EXPERIENCE : 615

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Sam 19 Aoû - 1:53

Tout se déroula ensuite très vite.

Le jeune encapuchonné sembla la reconnaître, il commença à s'expliquer mais en cour de route une autre personne entra en scène. Elle n'écouta pas la fin de sa phrase.

La brune frissonna. Qu'est ce que c'était que ce bordel ?! Les sirènes des policiers se faisaient entendre au loin, pendant que deux individus déblatérait à qui mieux mieux.

Des enfants. Voilà ce qu'ils étaient. Des enfants hyper puissants certes, mais complètement puéril.

A la fin de leur petit spectacle les deux jeunes hommes se retrouvèrent près de Lilou. Très bien même pas besoin de se déplacer.

" Ça y est vous avez fini ?! Maintenant la fille " Elle appuya bien sur ce dernier mot, démontrant à quel point ce terme lui déplaisait " va parler. Vous aller tout de suite vous calmer, les tabassages en séries et meurtres c'est terminer. Je ne sais qui de l'un ou l'autre est  coupable mais là sachez que je n'en ai plus rien à faire. Vous êtes tous deux en accord pour déclarer qu'il s'agissait de criminels, je ne dis pas qu'ils méritaient la mort, mais nous ne pouvons décemment pas revenir en arrière. Vous friter pour si une futile querelle gâcherait tous vos effort de paraître fort. "

Lilou les prit de vitesse en "capturant" chacun une de leur main. C'était un geste anodin, pas une attaque, elle avait peut-être une allure chétive et fragile pour ses deux lionceaux, mais il était hors de question qu'ils se chamaillent en sa présence.

Toucher deux boules de nerfs en même temps lui fut assez surprenant. Mais rien de bien compliqué. Elle avait déjà trouvé la lumière dans l'esprit saoul d'un ami, apaisé l'esprit détruit d'un de ses autres amis et découvert l'esprit du grand Meknes. Ses enfantillages ne ferait que la fatiguer. Elle ne prit pas la peine de fermer les yeux et continua son discours.

" Je ne sais pas d'où vient toute votre colère, votre haine, votre excitation je peux la comprendre, mais tout cela il va falloir les adoucir et laisser place à des choses plus agréable. " Tout en énonçant leur "peine" elle s’appliquait a réduire leur état de sauvage animosité.  " Pourquoi ne pas laisser des émotions plus pures vous submerger. Comme par exemple la sérénité, je suis sûr que vous savez très bien ce que c'est tous les deux. "

Une fois que le travail lui sembla presque parfait Lilou serra encore une brève seconde leur main. Elle les lâcha simultanément recouvrant  son esprit (lui serein).

L'individu étant arrivé deuxième sur la scène avec quelque similitude avec Kari'.
Qui était-il ?

" Pouvez-vous vous en retourner simplement ? " demanda t-elle d'une voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : ville basse
❝ EXPERIENCE : 192

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Dim 20 Aoû - 13:58

" Ça y est vous avez fini ?! Maintenant la fille " Elle appuya bien sur ce dernier mot, démontrant à quel point ce terme lui déplaisait " va parler. Vous aller tout de suite vous calmer, les tabassages en séries et meurtres, c'est terminer. Je ne sais qui de l'un ou l'autre est coupable, mais là sachez que je n'en ai plus rien à faire. Vous êtes tous deux en accord pour déclarer qu'il s'agissait de criminels, je ne dis pas qu'ils méritaient la mort, mais nous ne pouvons décemment pas revenir en arrière. Vous friter pour si une futile querelle gâcherait tous vos effort de paraître fort. "

Elle saisit alors mon bras, j'étais curieux e voir ce qui allait se passer

" Je ne sais pas d'où vient toute votre colère, votre haine, votre excitation, je peux la comprendre, mais tout cela, il va falloir les adoucir et laisser place à des choses plus agréable. "


Elle rentra dans ma tête, je sentais ma colère diminué petit à petit une chaleur ressemblant à celle d'un foyer venait me réchauffer. NON pas encore, on rentrait dans mon crâne. Elle avait fait disparaître ma colère ; qu'elle lamentable erreur, il faudra creuser plus loin gamine. Moi qui eu peur de tomber face à un Eristos quel soulagement; à la place, elle installait calme et sérénité ce qui me permettais de mieux réfléchir. Et pourtant, je ne pouvais m'arrêter de l'observer, elle avait un air déterminé. Et je pouvais lire dans, ses yeux bleus, sa bonté et son assurance. Elle me fascinait, pourquoi ? Je l'ignore elle était une héroïne assez niet pour penser avoir les capacités d'ôter la colère au monde. Soudain, je compris ; je sentais un rire m'envahir, je n'arrivais pas à le contrôler surgit alors un immense rire fou et démoniaque

"HAhaHA. Tu as raison, j'étais légèrement sur les nerfs la faute a la fatigue, je présume, je te remercie de me l'avoir oté, mais ... QUI TA DONNE LA PERMISSION D ENTRER EN MOI?!! Nooon, je rigole "

Je revêtais un large sourire

" Ton pouvoir m'intéresse, tu m'intéresses "


Soudain, je me retournais et abattais mon fouet sur l'homme de sable tant pis s'il devait mourir, il n'aurait fait que me gêner

"Il n'y a pas à dire, on est vraiment plus efficaces quand on est maître de sois "


Je me retournais vers la femme d'un air amusé, je la saisis à la gorge les chiens mordaient mon armure, l'un d'eux sauta au niveau de mon visage. J'eu juste le temps de frapper celui-ci qui eu atteri dans les poubelles. Les deux autres continuaient de me mordre de toutes leurs forces elle devait avoir créé une sorte de lien avec ces chiens puis je me retournais vers l'homme de sable

"Si jamais tu survis n'essaie pas de nous retrouver ou elle est morte "


L'idiot, la police arrivait et il allait trouver un doté et trois cadavres calcul vite fait. Il finira au commissariat, ce sera sa parole contre celle des policiers. Au mieux, il pourrira en prison avant d'être exécuté pour meurtre. Au pire, il l'emmène au commissariat et il se rend compte que ce n'est pas lui qui les a tué, et je serais déjà loin

Je me retournais vers la femme

"Surpris ? Que croyez-vous que je suis une bête de colère qui ne fonctionne qu'à la rage ? Je hais les sentiments, c'est ce qui fait de nous des humains me retirer, ces fardeaux m'arrange au plus haut point ; sur ce en route "

Je mis la femme sur mon épaule mis un coup de pied dans le premier chien et j'assommais l'autre en lui tapant sur le museau. Je ne voulais pas faire de mal à ces pauvres bêtes elles ont été courageuse et loyal et j'admire ça ; ils seraient morts pour la jeune femme ce qui est noble et empli d'honneur, il aurait été injuste que je les tue. Je décidais alors de m'enfuir dans les ruelles sombres, je connaissais la ville basse comme ma poche la police et les héros ne pourrait jamais me retrouver je décidais donc de partir pour un lieu ou nous serions tranquille la décharge

"My lady le vole est avancé, je vous prierais de ne pas crier, je n'ai nullement envie de devoir encore tuer "

Une légère larme coulait sur ma joue. Finalement, elle aura réussi. La colère étant partie le chagrin avait plus de place, je repensais à ce que j'avais perdu est ce vraiment un sacrifice a ma cause suis je vraiment le bon tyran ? NON, je ne devais pas douter mon esprit redevenait calme petit à petit au fur et à mesure que la larme coulait la sérénité s'installait. JE devais faire quelque chose le pouvoir de cette femme est grand trop grand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 348

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Dim 20 Aoû - 19:34

Après nôtre léger différent avec ce blaireau la jeune fille nous attrapa les mains disant qu'il fallait penser à des choses plus agréables... Je sent peu à peu ma colère partir, laissant place à la tristesse et la folie, dans mon esprit. J'ai peur d'eux maintenant, reculant maintenant, comme un chien apeuré. C'est de leurs fautes, ils sont tous coupables si je vais aussi mal ! Aucun, aucune n'a cherché à m'aider... Qui pourrait m'aider maintenant? Je suis en train de marcher sur une corde tendu en train d'essayer de passer l'abîme de la folie...Je sent que je ne vais pas tarder à tomber. Elle a voulu retirer la douleur de mon âme, tout ce qu'elle a fait c'est laisser de la place à la tristesse.

Je n'entendais même ce que nôtre assaillant disais avant qu'il ne se retourne et que je vois une arme aller assez rapidement vers moi, j'eus à peine le temps d'esquiver, ça arracha ma manche et trancha sur une longue surface. Peu profondément mais du poignet au coude. C'est impressionnant, ça saigne beaucoup, mais c'est rien ! Il frappe ensuite les chiens prenant la demoiselle sur son épaule rouant de coups les chiens. J'entendais les sirènes se rapprocher. J'enfonçais ma main dans ma plaie me mettant à l'entrée de la ruelle commençant à pleurer. J'entendis les portes s'ouvrir et les policiers descendre, c'est alors que le jeu commença. Je retira les doigts de la plaie, l'élargissant versant le sang dans ma bouche. Lorsque j'entendais les pas se rapprocher je me releva mettant mon bras blessé sur le mur toussant du sang. Les policiers pointèrent d'abord leurs armes vers moi avant de s'approcher de moi me demandant.

"-Eh gamin, tu vas bien? Qu'est-ce qu'il s'est passé ici?"

C'est alors que j'avance vers lui et son collègue commençant à mentir.

"-Ces...Trois pauvres gars ils ont voulu...Désolé j'ai du mal à le dire, ils ont voulus me protéger moi et ma petite amie... Mais un doté les as attaqués et tués, il l'a capturé, j'attends que vous arriviez pour  que vous sachiez pour ces pauvres gars...Il a aussi roué de coup les chiens de ma petite amie, c'est pour ça qu'ils ont l'air si effrayés et violents. Je vous en supplie, faites quelques chose !"

Je tomba sur mes genoux en pleure pendant que l'un des deux appela des renforts pour faire la scène de crime et "baliser" l'endroit. J'avais l'air plutôt convainquant car il me crut. J'enlevais aussi l'aiguille que l'homme avait plantée dans ma jambe, je l'avais oublié pendant la bataille. Le policier proposa de me ramener chez moi et d'ouvrir une enquête. Je me releva essuyant mes fausses larmes.

"-Monsieur...Je suis un doté, je dois la retrouver, il m'a dit que s'il savait que la police était sur ses traces ils allaient la tuer...Je dois vous laisser... Laisser moi au moins la retrouver...Sans elle ma vie n'a aucun sens."

Une larme symbolique coula de mon oeil, j'avais envie de rire à ma mise en scène. Je rassembla les chiens, et demande que celui qui est assommé soit amener au poste pour qu'ils attendent que ma copine vienne le chercher. Cependant, ils ne veulent rien entendre ils me disent que je dois les suivre au post, je me débat, cette fois c'est une inquiétude bien réelle que j'éprouve pour elle... Ils m'obligent à rentrer et font aussi rentrer les chiens. Nous arrivons vite aux postes ou je suis interrogé et relâché après mes quelques explications, cependant ils m'amènent à l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Là où l'on a besoin de moi
❝ EXPERIENCE : 615

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Lun 21 Aoû - 1:39

Lilou n'aurait pas du les lâcher, jamais. Maintenant elle en payait le prix. Les voir comme des enfants l'avait distraite. Ses personnes n'étaient pas que colère et haine, mais d'une infinie tristesse, peur et doute.

Du côté du grand pâle être "rentrer dans sa tête"" semblait l'avoir perturbé. Pour l'autre jeune homme cela avait fait surgir en lui une grande tristesse.

Lilou ne  pu rectifier ou même analyser un peu plus la situation. Une main puissante l'avait prise à la gorge et soulevé de quelques centimètres au dessus du sol. Elle agrippa les mains de son agresseur, tentant tant bien que mal de trouver un peu d'air. Sentant Lilou exposé au danger les molosses attaquèrent le marionnettiste de sang. Ses pieds retrouvèrent le sol. Et la mains de l'assassin se desserra très légèrement. Mais pas assez pour qu'elle puisse réfléchir correctement. L'air lui manquait. Des paillettes de toutes les couleurs commençaient à danser devant ses yeux céruléens. Elle les ferma. Il parlait. Peut-être  à elle ou à l'autre personnage. Peut importait.

L'attention de la demoiselle n'était dirgié que vers une chose : de l'air. Ses jambes.. Elle ne les sentait plus. Elle allait flancher et être à la merci de l’agresseur.

Non. Il fallait se concentrer. Rester éveillé. Quelque chose. Vite.  

Ca y est. Ses émotions l'envahissait. Elle le sentait. C'était...

De l'air !

L'être humain relâcha son cou et la jeta sur son épaule. Elle rouvrit les yeux et inspira le plus d'air possible. Elle mit un peu de temps a retrouver tous ses esprits. Elle ne fit pas attention à  ses paroles. Elle se concentra sur une chose plus curieuse. Elle posa une main sur la nuque du porteur.

Un immense chargin le possédait. La colère était en fait un bouclier, l'empechant de ressentir toute cette tristesse. Le doute. Il tergiversait sur lui, pas de ses capacités, pas le moins du monde, mais de son aptitude à être...lui.

Se doutait-il qu'elle lisait en lui ? Elle sentait que peu à peu il se calmait et refoulait dans un coin toutes ses émotions.

C'était surement le moment. Lilou augmenta d'un coup le chagrin qui le torturait. Habituellement elle y allait toujours par palier, mais les paliers dans ce genre de situations, on les jette au fond d'un lac.

Elle se donna tout de même une marge a respecter, elle le faisait s'envahir de tristesse et de malheur.

Elle se tortilla dans un sens et envoya son genou au visage de l'homme. Avec l'impulsion elle réussi à se dégager et fut propulsée plus loin. Oubliant la douleur elle se releva en un bon.

" Klaus et Kari' ne sont plus là pour moi. C'est à mon tour de me débrouiller. Et je t'assure toi l'emmerdeur que je mettrais tout en oeuvre pour me mettre en sécurité. Et sinon je suis prête à mourir au combat. "

Son souffle était court, son regard déterminé, ses mains en garde face à elle légèrement tremblante. Elle s'était entraînée, elle était plus agile qu'à ses débuts. Klaus lui avait apprit quelques techniques de combats, elle avait un peu travailler son endurance et elle avait amélioré les capacités de ses pouvoirs. Elle n'avait aucune chance contre lui. Mais s'il décidait d'attenter encore à son intégrité physique elle mettrait tout en oeuvre pour lui causer le plus de dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : ville basse
❝ EXPERIENCE : 192

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Lun 21 Aoû - 11:52

" Klaus et Kari' ne sont plus là pour moi. C'est à mon tour de me débrouiller. Et je t'assure toi l'emmerdeur que je mettrais tout en œuvre pour me mettre en sécurité. Et sinon je suis prête à mourir au combat. "

"kari ? KARISU?! Encore, un de ces fichus teste, c'est ça ?! Il va trop loin, j'ai été en prison pour lui, je lui ai fourni des hommes ! Et il me teste encore"

Mon cœur était soudain lourd de peine et de chagrin le doute était omnipotent et les larmes se mêlaient aux rires fous dans un élan de spleen.

"HaHAha un petit diablotin indigne d’être le diable hein. Indigne d’être le geôlier de ce monde ! Je me suis battue, j'ai survécu, je serais craint et respecté. NON tu as raison j'en suis indigne, mais si je ne peux être le geôlier du peuple alors personne ne le saura ! Il n'y aura plus de peuples sur lequel régner ! Qu'il en soit ainsi, j'en finirai, j'en finirai même si je dois brûler Laurel moi-même ! Cette ville ne saura qu'une légende et j’éradiquerai le nom d'Eristos de l'histoire, je vais faire disparaître cette ville !"


Nous étions dans la décharge beaucoup d’étranger paria et autre exclue de la société. Tous là à nous observer à me juger je retirai la quasi totalité de mon armure et créais des dizaines et des dizaines de pic de sang prêt à être envoyer je bondis sur la femme passa derrière elle attrapa sa mâchoire et lui montra toutes les personnes présentes

"Regarde! Regarde ce que tu me forces à faire, je te laisse 10 seconde pour me rendre normale ou bien le monde souffrira comme je souffre "


Mes yeux étaient remplis de larme qui ne trouvait pas le chemin. Tout se bousculait si vite dans ma tête. Est ce ma faute ? Est ce mon jugement ? Pourquoi il me haïsse tant. Tout ce que je fais, c'est pour eux je ..je ..

"JE ME SUIS SACRIFIÉ POUR VOUS ! "

Je n'avais même plus la force de les haïrent la haine avait laissé place au chagrin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Là où l'on a besoin de moi
❝ EXPERIENCE : 615

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Lun 21 Aoû - 18:36

Cet être dément connaissait Karisu ? Comment cela se faisait-il ? Quoi que, ce n'était pas si curieux. C'était même censé.

Manipuler ses émotions semblait l'avoir complètement détraqué il parlait de tuer, brûler et éradiquer. Lilou en avait des frissons d'horreurs.

Son armure sanglante fut dissoute. De ce liquide vitale fut façonnées de nombreuses aiguilles. Elles luisaient d'un méchant éclat.

Encore une fois le "petit diablotin" prit Lilou pour sa marionette.

"Regarde! Regarde ce que tu me forces à faire, je te laisse 10 seconde pour me rendre normale ou bien le monde souffrira comme je souffre "

La petite brune eu du mal à déglutir. Non, ce n'était pas de sa faute. Tout n'était pas... oui elle s'en était mêlé mais cela aurait été surement similaire si elle n'avait pas été présente. Cette homme possédait plus de souffrance qu'un corps ne pouvait en supporter alors que se passait-il ? Eh bien il devenait tout simplement complètement dément.

Lilou senti le début de migraine lui effleurer les méninges.
Un son guttural sorti de sa gorge. Un son de résignation bestial.

Oui. Lilou venait de grogner.

Elle se défit de l'emprise du petit démon. Elle l'observa un instant.

Puis elle s'approcha de son visage. L'homme avait la trentaine. Sa peau pâle ne devait pas souvent voir la lumière du jour. Ses yeux écarlates étaient cernés, il ne devait pas non plus faire de jolies rêves. Sans son armure de sang il paraissait tout de suite moins effrayant. L'homme ne possédait pas de forme musculaire. Mais Lilou avait très bien expérimenté le fait qu'il possède une grande force.

Lilou pencha la tête. Il pleurait.

Ce n'était pas un enfant, elle s'était trompé, c'était un chiot, un petit molosse abandonné par le monde entier obligé de survivre seul.

Personne ne lui avait apprit les douces choses de la vie. Et malheureusement les événements les plus durs lui avait été projeté sans consentement.

La respiration de la demoiselle était redevenu sereine. Son regard analysait le moindre mouvement, ses oreilles captaient le moindre son. Elle était complètement concentrée.
Sans un mot ou une expression elle déposa ses mains sur le visage du chien errant. Elle lui sourit sincèrement et clos ses yeux.

Elle s'enfoui au plus profond de son " cœur".  Ses émotions s'entrechoquaient et prenaient une place immense dans son corps, il n'était dirigé que par ses émotions.

Dans un premier temps elle prit le chagrin elle le calma, au moyen de douce manière,  elle le diminua assez pour qu'il ne soit que le reflet d'un mauvais souvenir.
Elle s'empara ensuite de ses sensations de doutes. Il s'agissait d'un rosier envahi de lierre. Perturbé par de multiple émotions inutiles, le doute ne le faisait pas avancer il le chamboulait plus qu'autre chose. A l'aide de son esprit elle élagua le végétal. Tout d'abord il fallait retirer tout les émotions importunes puis cisailler les branches mortes ne menant à rien.

L'esprit qu'elle manipulait devenait plus calme et serein. Elle diminua toute sorte d'émotions relativement négatives.

Mais une idée lui trottait dans la tête. Une pensée comme elle en avait avant de se jeter dans la gueule du loup. Expérimenter la théorie c'était prendre des risques considérables. Expérimenter, même dans les pires moments, Lilou adorait ça.

Elle inspira et se lança.

Elle attrapa le fils de la haine.

Ne dit-on pas qu'entre l'amour et la haine il n'existe qu'un pas ?

On en vient facilement à ce que Lilou tente de faire.

Pour manipuler la haine à son bon goût il fallait un model, un model pure et... mais bien sûr.

Lilou fit une introspection sur ce qu'elle éprouvait. Elle n'y trouva pas ce qu'elle souhaitait. Mais si elle se remémorait un souvenir peut-être qu'elle.... Oui.

Elle se souvint d'un moment. Du moment précis où elle avait su qu'ils seraient toujours là pour elle. En les observant tous les deux elle avait su qu'elle les aimaient !

Transformer un objet de haine avec un modèle de ce qu'on souhaitait était finalement beaucoup plus simple.

Lilou travailla dur. Le principe de l’élagage était le même. Mais il fallait faire grandir la haine à son apogé pour pouvoir ensuite la transformer.

Il bougeait sous ses mains. Si elle le relâchait dans cet état il éradiquerait ce qui se trouvait dans son champ de vision.

Sans hésitation elle mit ses mains autours de son cou et le pressa contre elle.

" Ne bouge plus "  lui chuchota t-elle.

Il ne lui fallait encore que peu de temps.

Elle travaillait à retirer tous détails inutiles. Des maux de  tête tentaient de la distraire. La concentration était la clé. Elle aurait mal plus tard.

Le fils qu'elle avait précédemment prit n'était plus du tout ce à quoi il ressemblait précédemment.

Lilou avait changé la haine du petit diablotin en un sentiment d'amour sans fioriture, sans nostalgie derrière, sans rien. Pure. Une fois qu'elle allait le "relâcher" Il allait simplement et doucement s'adapter à son corps et son esprit.

Lilou desserra la pression de ses bras. Elle s'écarta lentement de lui. Elle laissa un instant sa main en contact avec la peau de porcelaine du marionnettiste.

A l'instant où elle rompit le contact une vague de douleur s'écrasa dans son esprit.
"Jouer" avec les émotions des autres étaient épuisant.

Ses jambes, en faite non, son corps entier vacillait. Elle se déplaça en direction du seul arbre du lieu et s'y adossa. Quelques mètres face à elle il y avait l'être réceptacle de l'amour qu'elle lui avait confectionner. Qu'allait-il donc bien pouvoir se passer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : ville basse
❝ EXPERIENCE : 192

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Lun 21 Aoû - 23:12

Elle posa, ces douces mains sur moi et je sentais pour la première fois depuis maintenant bien longtemps mes tourments s'en allez
Il n'y avait plus peine ni de chagrin, ils s'envolèrent, j'étais délaissé de ces poids
Il n'y avait plus de doute tout était claire, j'étais libéré de ce fardeau
Mais je sentais une boule de colère non de haine monté en moi, elle grandissait noyant l'intégralité de mon esprit, j'allais sombrer dans un flot de haine quand soudain plongé dans ces abysses, je vis une lumière. Ca douce voix venait à mon oreille

" Ne bouge plus "

J'ignore pourquoi, mais je m'exécutai puis la lumière grandis éclaircissant des eaux jusque la noir et je vis pour la première fois la lumière. Grace a elle, je ressentais une sorte de satisfaction combiné a une chaleur apaisante. En la regardant, j'étais dans une sorte de stupéfaction combiné a de l'admiration est ce donc ça l'amour ? Ai-je le droit à celui-ci ?
Elle retirait doucement ces mains de mon visage laissant quelques secondes sa main gauche avant de la laisser glisser. Puis je vis ces magnifiques yeux bleus s'éloigner jusqu'à un arbre la pauvre par ma faute elle était dans cet état, je décidais de courir la rejoindre elle était adossé à un arbre

"Vous m'avez prouvé que l'amour existe, que le bonheur est possible, vous avez chassé, mais démon, je ne pourrais jamais rembourser la dette que j'ai envers vous"

Je m'avançais vers elle saisit avec délicatesse sa main, je caressais légèrement celle-ci, je passais mon autre main dans ces cheveux, nous étions si proches, je pouvais sentir son souffle

"Victor Hugo disait : aimer, c'est savoir dire, je t'aime sans parler. Malheureusement, je n'ai jamais été bon poète. Je veux t'aimer apprendre à te connaître, connaître ton nom, connaître tes petites habitudes connaître ton objectif et t'aider dans celui-ci de voire sourire, rire, chanter et danser à mes côtés. Je ne serais plus un criminel, je ne te blesserai plus jamais au contraire, je te servirai, je te protégerai, je deviendrai pour toi un héros, tu m'as fait découvrir une partie de l'amour, mais ils en reste tellement qui sont inconnue et les découvrir n'aurait de sens que si je suis avec toi. Tu m'as délivré des ténèbres, je t'en supplie ne mis  renvoie pas.
Je jure de ..NON ça y est, je peux le dire, je t'aime"


Mon cœur battait la chamade en une fraction de seconde un monde s’écroula et un autre ce bâti. On dit que pendant que Rome brûlait Néron était sur son balcon à regarder une jeune femme d'une beauté sans nom joué de la lyre. Qui s'est, suis je peux être Néron et Rome mon esprits. Je tentais de me calmer tout cela était nouveau pour moi

 "Mais pour l'heure dis moi simplement comment te remercier ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 348

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Mar 22 Aoû - 0:34

Dans la voiture de police, je n'étais pas très loquace, je ne voulais pas vraiment leur parler alors qu'ils m'amener à l'hôpital pour faire soigner ces quelques blessures et éviter qu'elles n'empirent. Surtout que ma jambe commençait à me faire vachement mal en faite, je saignais depuis tout à l'heure et ils avaient fait un garrot pour éviter que je crade le commissariat ainsi que la bagnole. Le policier qui était assis à l'arrière avec moi brisa le silence planant dans la voiture, c'était le plus jeune, il sembla avoir un peu plus de la vingtaine.

"-Mais du coup petit, comme on a du temps à tuer... Raconte moi, qu'est-ce que tu fais en général, à part tomber sur des criminels? Tu es à la 'sup?"

Cela ne servirait à rien de mentir, de toute façon ils m'avaient déjà poser toutes les questions qu'ils voulaient au poste. Je lui parla pour me sortir de la tête que cette fille était sûrement en danger entre les mains de cette...Bête !

"-Ouais, je suis à la 'sup, j'apprends à maîtriser mon pouvoir là-bas, c'est une bonne école pour les dotés là-bas...Même si je ne parle pas à beaucoup de monde là-bas. J'apprends à manier mon pouvoir, si vous préférez c'est le contrôle du sable. Pour vous dire si je le voudrai je pourrai m'échapper de la voiture très facilement. Car je peut moi-même me transformer en sable."

"-Eh bien c'est intéressant. Les dotés de la heroes'sup, vous êtes un peu l'avenir de la nation, c'est vrai l'un d'entre vous peut-être l'une des future légende de demain. Vous avez de vrais pouvoirs pour protéger les gens, nous c'est surtout que nous possédons des armes...Et de plus en plus de malfrats en possède dans la ville basse. Les dotés c'est pareil, certains malheureusement s'éloignent du droit chemin. J'espère que tu ne feras pas ça petit, tu m'as l'air d'un brave garçon, mais il faut que tu apprennes à différencier courage et crédulité. Si le gars qui a attrapé ta copine t'as mis dans cet état on a bien fait d'arriver. Tu serai sûrement mort sinon, à l'heure qu'il est."

Il a raison ce gars, je réfléchis alors que nous arrivons dans l'hôpital ou il m'accompagne et continue de me parler pour me rassurer, sur le fait que l'on va bientôt la retrouver. Je me sent un peu honteux de lui avoir menti, alors que lui, a juste l'air de vouloir m'aider. Bientôt je suis pris en charge et soigner, et le policier ne me quitte pas d'une semelle. Je pense qu'il veut s'assurer que je n'essaie pas héroïquement d'aller chercher la damoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Là où l'on a besoin de moi
❝ EXPERIENCE : 615

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Mar 22 Aoû - 1:25

Oh bordel mais que se passait-il ?

Quoi ?

Non. Ce n'était vraiment pas possible.

Il...Nooon.

Lilou n'en pouvait plus. Pouvait-on la téléporter dans son lit qu'elle se réveille de cet étrange songe ?

Du Victor Hugo ?! Vraiment ?

C'était forcément une hallucination provoqué par... la fatigue ?

" Comment me remercier ? " souffla t-elle bouche-bée.

Un petit personnage se trouvait dans son crâne il s'amusait, lui et sa masse, à détruire chaque région de son pauvre cerveau.
Pendant ce temps là dans la réalité l'homme qui quelques minutes plutôt avait menacé de la tuer ainsi que toutes les personnes autours lui avait déclaré sa flamme.

Comment se dépêtrer de tout ça ? Lilou inspira profondément et prit la parole gênée.

" Tu dois tout d'abord savoir que je me prénomme Lilou. Ne me remercie pas. Et euh.... ensuite... Je suis flattée de tant d'attention, mais est-ce vraiment tes vrais sentiments ? Réfléchit y. C'est peut-être une des premières fois où tu ressens cela, mais cela va s’atténuer quelques peu avec le temps, tu ressentiras peut-être ça avec tout ce que tu vas apprécier. Il y a moins d'une heure tu m'as kidnappé et tu as failli me tuer. Je suis désolé, mais permet moi de ne pas partager tes sentiments. Je souhaite que tu deviennes un heros et que nous nous entraidions ainsi. Et saches que peu importe je n'enverrais jamais personnes dans les ténèbres. "

Lilou sorti son téléphone de sa poche. Elle pianota rapidement dessus un message à son colocataire, elle cacha subtilement le texte qu'elle écrivit.
SMS à Klaus:
 

Elle commanda un Uber puis le rangea et reprit.

" Il faut que je rentre, je suis épuisée. Je viens de commander un chauffeur il ne va pas tarder. Je ne connais même pas ton nom. Tiens, si tu as besoins d'aide ou de...parler. "

La brune lui tendit un bout de papier où elle avait gribouillé son numéro de téléphone.

Elle espérait de tout son cœur qu'il la laisserait partir. Cela allait peut-être le déprimer un peu, mais maintenant qu'il savait ce qu'était l'amour il pourrait vivre plus paisiblement non ? Elle ignorait ce qu'il faisait comme boulot ou métier mais cela l'aiderait forcément. A moins qu'il soit tueur à gage s'amusa a penser Lilou.
Elle entendit une voiture s'approcher, son portable vibra. C'était le chauffeur. Le moment des adieux était arrivé.


_________________
Ich bin hier ~ Jam këtu ~ أنا هنا ~ Ovde sam ~ 我在这里 ~ 나는 여기에있다 ~ Olen täällä ~ Tha mi an seo ~ Είμαι εδώ ~ אני כאן ~ मैं यहाँ हूँ ~Aku di sini ~ Ég er hérna ~ 私はここにいる ~ Hie ego sum ~ Eto aho ~
Kei konei au ~ Jeg er her ~ Men bu erdaman ~ من اینجا هستم ~
Я здесь ~ Halkaan ayaan joogaa ~ I'm here ~ Estoy aquí ~ Mimi niko hapa ~ ฉันอยู่ที่นี่ ~ Tôi ở đây ~ Buradayım ~ Ngilapha





~ Je suis là ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : ville basse
❝ EXPERIENCE : 192

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou) Dim 27 Aoû - 23:21

" Tu dois tout d'abord savoir que je me prénomme Lilou. Ne me remercie pas. Et euh.... ensuite... Je suis flattée de tant d'attention, mais est-ce vraiment tes vrais sentiments ? Réfléchit y. C'est peut-être une des premières fois où tu ressens cela, mais cela va s’atténuer quelques peu avec le temps, tu ressentiras peut-être ça avec tout ce que tu vas apprécier. Il y a moins d'une heure tu m'as kidnappé et tu as failli me tuer. Je suis désolé, mais permet moi de ne pas partager tes sentiments. Je souhaite que tu deviennes un heros et que nous nous entraidions ainsi. Et saches que peu importe je n'enverrais jamais personnes dans les ténèbres. "

Elle me tendait son numéro. Je saisi celui-ci à laide entre mon index et mon majeur puis ayant un petit rictus de rire et je lui dis

"Appelle moi Samael"

Je lui tournais moi-même le dos levant le papier au-dessus de mon épaule, je lui dis

" je dois moi-même y aller, mais n'es crainte je garde ça avec moi, j'espère te revoir bientôt chers Lilou "


Puis j'éclatais de rire avant de lentement m'enfoncer dans la ville basse sous les rires se cachait un homme déçu et mélancolique bien trop orgueilleux pour montrer cela a la seule femme qui l'aime, je décidais alors de retourner dans l'obscurité le néant, car je me sens dans mon élément qui sait peut-être que j'y trouverais une réponse. Une chose était sûre. Je ferai tout pour faire le bien désormais, je ferais tout pour être digne d'elle pour racheter mes faiblesses et peux être un jour gagné son.. NON! C'est impossible, mais comme le dit Cyrano se battre, c'est bien plus beau lorsque c'est inutile alors peu importe si cela ne mènera a rien, je me battrais oui, je me battrais pour elle. On dit que l'on distingue 2 types de règne celui par l'amour et celui par la peur Ignorant ce qu'est l'amour, je me suis toujours dit que c'était impossible, mais la ça change tout qui sait ce que le destin me réserve
Je passais le reste de la nuit avec un mauvais bourbon afin de faire disparaître toute pensé de mon crane, afin de faire régner le silence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou)

Revenir en haut Aller en bas

Traqueur ou traquer? (Pv.Lilou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La ville basse-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit