AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

/!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
❝ LOCALISATION : Dans tes rêves et cauchemars les plus foux
❝ POINTS : 130

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Sam 14 Oct - 6:06

Ce qu'il se produisait dans cette chambre était-ce de l'art ? C'était si beau qu'un vulgaire humain en serait aveuglé. Osvaald et Urselia créaient, construisaient, lentement, sensuellement, avec chaleur, des souffles haletants, des marques indélébiles, des marques plus sanglantes, des baisers langoureux, des coups de reins puissants, si délicieux, si pénétrants. Ils fabriquaient l'avenir, le modelait doucement, surement, le pétrissant, caressant toutes ses facettes jusqu'à que sa surface soit en feu.

Parlait-on vraiment d'une image ?

Qui sait...?

Urselia l'accueilli d'un soupir comblé. Oui c'était cela. Il était ce qui lui manquait, depuis... depuis la nuit des temps. Si elle en était capable, d'une lame elle aurait anéanti Chronos et lui aurait volé son pouvoir.

Ils n'avaient pas besoin de parler. Leur corps le faisait pour eux. Chaque mouvement, de hanche, clignement de cil, contraction de muscle, tout était interprété et en découlait d'autres fougueuses passions.

Cela aurait pu durée des heures comme quelques minutes cela aurait toujours été parfait.

La bête s'accrochait à son beau, toutes griffes dehors. En elle un tumulte d'émotion, de pouvoir, de sentiments s'agitait. Elle sera le poing, et mordit une énième fois son homme. Il était proche. Il accéléra le rythme.  

Elle devait résister. Il ne fallait pas qu'elle lâche prise. S'abandonner complètement à ce plaisir intense qui montait était si dangereux. Il fallait qu'elle l'arrête avant.. en était-elle vraiment capable ?

Une brève pensée lui effleura l'esprit. Une furtive vision qui la convainquit. Son regard de braise. Elle plongea ses iris glacials dans son feu intérieur. Elle savait.

Jamais il ne l'abandonnerait. Peut importe ce qui pouvait se passer. Et cela était, est, et serait réciproque.

La nymphe abondante de délice passa une main dans les cheveux de son compagnon. L'autre s'accrocha aux draps. Elle le sentit sourire, était-ce le cas où son imagination ? Les mouvements virils et si profond s'accélérèrent. Il était si près du but.

La déesse s'arc-bouta, son pouvoir explosa en un puissant orgasme. Elle ne réussi à retenir un hurlement de bonheur, son corps se contractant de toutes parts. Ses Ombres prirent possession de la chambre entière. Ils furent envahis d'un néant intense, comme s'ils flottaient dans l'espace. Cela ne dura qu'un bref instant. Mais assez à Urselia pour se sentir enfin chez elle et profiter davantage de ces sensations si sauvages et divines.

_________________
Viens Invité, approche toi. Tu es intrigué n'est-ce pas ?
Tu ne repartiras pas, tu resteras  près de moi.
Tu me serviras, tu seras mon ombre, tu le deviendras.
Je dévorais ton âme et ainsi mon ombre sur l'océan grandira.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : En train de bosser.
❝ POINTS : 275

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Sam 14 Oct - 23:10







Par une nuit pluvieuse
Ft. Urselia





Combien de temps s’était écoulé ? Durant combien de minutes nos corps s’étaient liés de la sorte ? Je n’en avais aucune idée, et pour être très honnête, je m’en fichais allègrement. Je pense que l’adjectif qualifiant la durée de cet acte, serait “Parfait”. Tout avait été si intense, que j’en avais perdu la notion du temps. Mais au fond, j'aurais voulu que cela dure éternellement.
Tout avait été sans paroles. Pas un mot, pas un seul. Nos regards, nos gémissements et nos frissons nous suffisaient pour communiquer, et guider l’autre vers notre plaisir. Plusieurs fois nous nous sommes retournés et avons changés de position. Seulement guidés par l’envie. Mais une fois que mon corps fut marqué, et pour certains endroits, pour très longtemps, je me suis mis à la posséder. Même si notre luxure n’était qu’un dialogue, semblable à un concerto de sensations, je me devais de la combler. Et d’un air possessif, j’ai accéléré, continuant de me délecter des expressions de son visage, ainsi que des petits cris et gémissements sortant de sa bouche. Et quand nous arrivâmes à l’extase, la chambre s’assombrit d’un coup, tandis qu’Urselia poussa son ultime râle de plaisir. Je fus étonné de cette manifestation soudaine de ses capacités. Cette fois aucun doute possible sur son pouvoir, mais je n’avais pas besoin de chercher à le comprendre.


Je me suis donc reculé, avant de m’allonger à côté d’elle. Mes doigts glissèrent sur sa joue, retirant les quelques mèches transpirantes qui m'empêchaient d’admirer son visage. J’ai caressé sa peau, quelques secondes, avant de venir l’embrasser tendrement. Même si la tension était redescendue, je n’avais pas envie de m’éloigner d’elle, plus jamais. Je voulais être à ses côtés, pour revivre ce genre de soirées, encore et encore. Et avant de briser le silence, je l’ai enlacée doucement, guidant sa joue contre mon torse encore brûlant.
Soupirant légèrement en voyant l’état de mon corps, encore plus meurtri qu’après n’importe laquelle de mes missions. Je lui ai dit.

“Pas besoin de me marquer autant pour que je te reste fidèle tu sais ? J’ai pas l’intention de m’en aller. J’ai bien vu ton visage tout à l’heure. C’était pas des paroles en l’air, j’ai toujours cette envie égoïste de rester à tes côtés, en toutes circonstances.”

J’ignorais si cela était le genre de paroles à sortir après l’acte. Elle était peut être bien plus proche du sommeil que je ne le pensais. Néanmoins, j’avais de nombreuses questions à lui poser, alors j’attendrais qu’elle prenne la parole, et que la chaleur s’estompe, pour aborder ce genre de sujets.





©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans tes rêves et cauchemars les plus foux
❝ POINTS : 130

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Mer 25 Oct - 6:53

Urselia se laissa aller aux côtés de son amant, de ses douces caresses et ses baisers délicats. Ils reprenaient à peine leur souffle.

Cette sensation d’extrême fatigue, c'était si relaxant. Cela faisait bien longtemps... En fait non, la créature n'avait jamais ressenti cela. L'envie de ne plus bouger, de rester là, pour toujours, contre son corps encore chaud.
Urselia se glissa contre lui. Ses doigts effleuraient fébrilement sa peau. Pour un humain cela aurait pu être un acte d'amour, mais pour la nymphe c'était plus encore, l'amour humain était fragile et égoïste. L’appréciation d'Urselia était plus puissante et bien plus importante. Elle avait envie qu'il se sente bien, qu'il apprécie chaque moment. Et qu'au travail il puisse se souvenir d'elle, en tenue d’Ève.

Elle l'entendit soupirer. Elle s’apprêta à le réprimander lorsqu'il la coupa involontairement.

Urselia rit, il lui semblait qu'elle s'amusait. Elle se défit de son étreinte se mit légèrement au dessus de lui. Elle embrassa les blessures à sa porté.

" Ne crois pas que je vais m'excuser Os'. Bien au contraire. Tu t'y habitueras. Et puis, ne devrait-on pas parler de toi ? "

Elle lui mordit légèrement l'oreille en lui susurrant :

" Des lames si affûtées, on y met un fourreau. Surtout lorsqu'on les cachent dans ses chaussettes. "

Elle l'embrassa. Quitter ses lèvres était une épreuve des plus difficile. Rencontrer le président des Etats-Unis était plus simple.  
Son œil analyste débusqua quelque chose. Son regard, au fond, tout au fond de ses yeux forestiers. Un doute ?

" Si tu ne me dis pas tout de suite ce qui te "tracasse", tout à l'heure, je t'interdirais de me faire l'amour dans ma somptueuse salle de bain. "

Elle fronça légèrement les sourcils et prit une expression sévère. Il le savait déjà surement. Mais cette punition serait malheureusement à double tranchant et Urselia s'en mordrait autant les doigts.

_________________
Viens Invité, approche toi. Tu es intrigué n'est-ce pas ?
Tu ne repartiras pas, tu resteras  près de moi.
Tu me serviras, tu seras mon ombre, tu le deviendras.
Je dévorais ton âme et ainsi mon ombre sur l'océan grandira.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : En train de bosser.
❝ POINTS : 275

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Jeu 26 Oct - 3:57







Par une nuit pluvieuse
Ft. Urselia






Visiblement, je n’étais pas le seul à préférer de chaude caresses au sommeil. Je pense que tout comme moi, elle se refusait à clore cette soirée si géniale. La pressions redescendait certes, mais j’étais tout de même heureux. Ses doigts glissaient sur mon torse, tout comme les miens dans ses cheveux. J’ai jeté un rapide coup d’oeil à la pièce, que je n’avais pas eu le temps de scruté. J’ai désiré en faire une analyse. Cherchant à discerner ses gouts, et son monde privé. Mais je fut pris de court par un petit rire amusé. Je ne l’ai pas retenu, et elle s’est dressée sur moi.
Sur son visage se dessinait une expression particulière. Un mélange de douce moquerie, et de domination profonde. Mais cela me semblait bien plus proche du jeu, que de la réelle envie d’instaurer une relation de la sorte. Même si par de nombreux points, elle me semblerait supérieur, comme en publique par exemple. Au fond, elle continuerait de m'appartenir. Nous étions comme deux êtres, enchaîné par un désir et une envie bien plus douloureuse qu’une couronne d’épine. Deux créatures diamétralement opposés, que la distance consumerais à petit feu.
Un mot m’arracha de mes pensées. “Os”. Personne ne m’avait jamais donné de surnom. A l’armée, tout le monde s’appelait par son nom de famille. Et depuis, je n’ai plus personne pour me donner de tels sobriquets. Cela me fit sourire, Urselia était peut être bien celle qui parviendrais à extraire une once d’humanité dans mon coeur de pierre.


“Ai-je dit que je ne les aimais pas ? Je pense que je m’y suis habitué à la seconde ou tes lèvres se sont posées sur ma peau. Et (dis-je en pointant la morsure du doigt) celle-ci ne daignera pas à partir, même avec le temps si tu veux mon avis. Ce n’est pas la première fois qu’une personne dangereuse me marqueras à vie” dis-je un sourire amusé aux lèvres.


Urselia ne me faisait pas peur, et ce n’était en aucun cas ce que je voulais qu’elle pense. Elle était juste si forte, puissante et impressionante. Que m’approcher de la sorte d’une personne si emplie d’ambition ne pouvait que se terminer ainsi. Tel Icare, je me brulerais certainement les ailes, mais ça en valait la peine.

“Je n’avais pas prévu de solder mon pantalon contre celui-ci ce matin. Les fourreaux sont trop épais pour ce genre de vêtements. Je ne voulais pas que l’hôte de cette soirée devine qu’un inconnu armé s’était introduit ici. Et encore, je t’ai épargné le neuf millimètres dans le pantalon. Ma vie est dangereuse vois tu ? Je me dois d’être prudent. “ ai-je continué sèchement.

Puis à mon tour, j’ai approché mes lèvres du creux de son oreille.

“Quelque chose me dit que le jour ou cette prudence ne s’appliquait qu'à une personne est terminé."


Lorsque j’eu terminé, je lui ai volé un nouveau, baiser, avant de la retourner elle aussi. Cette fois, j’étais au dessus. Son regard dominé et brûlant était certainement une des choses les plus passionnantes et amusantes qu’il m'ait été donné de voir. Mes mouvements avaient été secs, traduisant sans la blesser ou la brusquer, mon état d’esprit. Le sujet m’énervait au plus au point. Qui avait osé blesser la femme, qui était maintenant mienne.

“Tu sais, tout à l’heure, j’ai aperçu des choses dans l’ombre. Des marques …” ai-je dit en faisant glisser mes doigts autour d’elles.
“Tu as certainement tes secrets, et j’ai les miens. Mais ce genre de choses, ce ne sont pas de simples traces d’accident. Ca me semble bien plus douloureux et violent que ça. Voilà ce qui me tracasse, de savoir qu’une “simple” tenancière d'hôtel puisse avoir de telles estafilades. Ca m’énerve, c’est tout” ai-je continué, essayant de cacher cette colère grandissante.


Ce n'était pas l’horrible menace d’Urselia qui m’avait forcé à parler. Ce genre de sujets me semblaient trop importants pour être scellés sous un tel mutisme. Je voulais la réponse. Et mes lèvres n’épouseraient pas les siennes, avant de savoir.




©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans tes rêves et cauchemars les plus foux
❝ POINTS : 130

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Jeu 26 Oct - 9:22

Urselia se laissa faire sous ses chastes baisers, sous ses amusantes paroles. Qu'elle soit dans l'ombre ou dans la lumière, au dessus ou en dessous, elle dirigerait toujours. Son regard impérial plongea dans celui de son amant. Elle n'avait de cesse que le dévorer.

Et puis il commença à parler. Dés qu'il aborda le sujet de ses marques le cœur de la belle se stoppa. Comme si une lumière aveuglante venait de l'éblouir ses iris se contractèrent. Ses mâchoires se serrèrent et tout son corps sembla se préparer à l'attaque.

Non. Pas cela. N'aborde pas ce...

Trop tard.

La créature des ténèbres se ferma, coupant tout fil avec la réalité. Son regard redevint abyssale, comme la provenance de ses "marques".

Urselia fit ce qu'elle n'aurait jamais voulu faire. Elle se dégagea de l'étreinte de son amant. Voulait-il la garde près de lui ? Ce fut un non glaciale. Il fallait qu'elle s'en écarte.

Elle utilisa sa force divine pour se soustraire à lui. Elle s'éloigna jusqu'au bord du lit et s'y assis dos à lui.

Elle ne tremblait pas. Elle ne pleurait pas. Juste elle respirait. La nymphe inspirait de l'air chaud, elle expirait un air bouillant de haine, de rancune, de vengeance pas encore assouvit. Un frisson terrible, douloureux parcouru son échine.

Fallait-il qu'elle s'exprime ? Si elle le faisait elle l’abîmerait. Mais il ne resterait surement pas sans réponse. C'était un coriace. Et ça lui plaisait. Mais pas pour ce genre de question.

Sa voix tranchante s'éleva enfin.

" Tu as tes secrets, de simple "homme de sécurité" qui porte des armes massives, qui est bien trop doué, et qui ne supporterait pas un boulot si "facile". Je ne te questionnerais pas déçu à moins que tu veuilles un jour m'en parler. Et j'ai mes secrets, certains que je te révélerais facilement. Et un autre, celui-ci, celui de mon passé, qui restera loin de nous. Très loin. Je ne veux plus que tu me questionne à ce propos. Plus jamais."

La maîtresse des ombres se leva, elle ouvrit une porte coulissante et enfila une fine robe de soie sombre. Elle s'approcha du lit. Elle s'y réinstalla. Dos à lui. Mais contre lui.

" Peut-être qu'un jour je t'en parlerais. Le moment n'est pas encore venue. "

Son ton s'était émoussé, il était plus doux, porteur de peu d'espoir, mais attestant de l'affection et la confiance qu'elle avait pour lui.

" Tu peux me poser n'importe qu'elle question. Mais plus jamais celle-ci.. " Chuchota t-elle. Son cœur s'était remit à battre.

_________________
Viens Invité, approche toi. Tu es intrigué n'est-ce pas ?
Tu ne repartiras pas, tu resteras  près de moi.
Tu me serviras, tu seras mon ombre, tu le deviendras.
Je dévorais ton âme et ainsi mon ombre sur l'océan grandira.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : En train de bosser.
❝ POINTS : 275

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Jeu 26 Oct - 10:03







Par une nuit pluvieuse
Ft. Urselia






Quelques mots de ma part, et tout s’est emballé. La réaction fut bien trop brusque, bien trop violente. Avec une simple demande innocente, je venais d’atteindre un point bien trop sensible. A cet instant présent, mes sentiments et mon envie avait dépassé la raison, créant en moi un grand désarroi.

Je n’ai en aucun cas essayé de la retenir. Je n’en avais pas le droit. Mes mots froids étaient tels des balles s’enfonçant dans sa cage thoracique. Elle souffrait, et c’était entièrement ma faute, je l’ai donc laisser exterioriser sa peine.
Il n'y eu ni sanglots, ni cris. Juste des phrases glaciales relevant autant de l’injonction que de la supplique. Et honnêtement, cela rendait le tout compliqué. Je n’ai jamais dans ma vie eu la fibre sociale. J'étais seulement un professionnel, j’étais seulement un soldat. Ce constat me fit grimacer.
J’ignorais comment réagir, j’étais face a un choix cornélien. M’éclipser ou rester. A ce moment c’est mon égoïsme qui me laissa à ses cotés. Même si son état me faisait souffrir, je ne la lacherais pas.

Le remords commença une dance macabre avec la colère. Virants et tournant dans ma cage thoracique, laissant derrières eux, une douloureuse amertume. Je me demandais quel genre de choses pouvait a ce point affecter une personne aussi puissante et absolue. Le désire brûlant de la protéger grandissait en moi. Et cette simple flamme que j’avais ressenti au début de la soirée, devenait petit a petit un brasier incontrôlable.

Je l’ai vu s’éloigner de moi. Silencieuse. Elle évitait mon regard, et enfila une robe, comme pour se défendre de mes caresses. Mais elle revint contre moi, a mon grand soulagement. Je respirais enfin.

Pourquoi de simples mots me donnaient autant de remords que des vies que j’avais prises ?


J’ai enroulé mes bras autour d’elle, la serrant avec force contre moi. Je voulais qu’elle sente que j’étais là, là pour la défendre.

“Pardonne moi Urs. Vraiment. Je ne pensais pas que c’était si … “

Je me lançais dans des excuses, sans trouver quoi dire. Je m’énervais moi même.

“Je vais pas m’excuser pendant des heures. Ce serait ridicule, et certainement douloureux pour toi alors. Je suis désolé.”

Ma main s’est posée sur son bras, en signe de réconfort. C’était nouveau pour moi. Et dieu en était témoin, ca se voyait, j’étais vraiment nul à ça.

“Si le simple fait d’en parler te met dans cet état, je préfère encore qu’on en parle jamais.”

La serrant encore plus, j’ai approché mes lèvres de son oreille, et d’une voix emplie de sincérité et de sérieux, je lui ai dit.

“Je ne suis pas quelqu’un de bien Urselia, sache le. J’ai fait de nombreuses choses horribles. Beaucoup, trop de choses horribles. Mais sois certaine d’une chose, je recommencerais encore et encore, si cela peut me permettre de ne plus jamais te revoir dans cet état.”




©️ Jawilsia sur Never Utopia

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans tes rêves et cauchemars les plus foux
❝ POINTS : 130

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Sam 28 Oct - 5:31

Son amant tenta, puis s'excusa, mais le sujet s'éternisait. La créature n'aimait pas cela. Les sujet taboux qui duraient trop longtemps. Elle les écrasait sous ses talons aiguilles. Elle étaient très précise comme femme.

Malheureusement elle était pied nu, voir presque nu. "Coincé" dans des bras si délicieux.

" N'en parlons plus"
souffla t-elle. La colère la titillait. Ne savait-il donc pas qu'un couteau s'enlevait d'un coup sans qu'on ne fasse gigoter dans la plaie.

Après tout c'était lui l'expert en arme blanche.

Une lueur amusée parvint à son regard. Le sourire y était presque.

Elle se défit légèrement de son étreinte et se tourna vers lui.

" Tu penses vraiment que savoir si tu es une personne bonne ou mauvaise m'intéresse ? Crois-tu que j'ignore qui je fréquente ? Et que je n'entend pas tes omissions ? Osvaald, tu n'es pas un homme bon, cela ne pose aucune soucis, car tu es MON homme, et puis le monde n'a pas besoin d'homme bon. Il a besoin d'homme doué et "juste". Et sache à ton tour, que je ne suis pas bonne, mais je ne suis pas juste non plus. La justice m'importe que si elle est de mon côté. Je suis un être mauvais. Mais je suis forte. J'ai des ressources inépuisables, et je ne parle pas d'argent. Je n'ai pas besoin que l'on me défende. Je le fais merveilleusement bien moi-même. Mais je ne t'en empêcherais pas. Juste sache le. Parfois lorsqu'une chose arrivera sous tes yeux, l'affaire sera déjà réglé. Parce que je ne veux pas que sa t'atteigne. Le comprend-tu ? Il y aura toujours de la place pour toi. Mais mon monde professionnel et est dur et passe volontiers au dessus des lois. "


Ses explications étaient vagues et pourtant très précises. Urselia ne pouvait pas faire mieux pour expliquer dans quel contexte obscur elle travaillait, ou plutôt, elle vivait. Car ce monde ténébreux, ses corrompus, ses décadences, cette violence. C'était son monde, et elle en devenait l'impératrice.

_________________
Viens Invité, approche toi. Tu es intrigué n'est-ce pas ?
Tu ne repartiras pas, tu resteras  près de moi.
Tu me serviras, tu seras mon ombre, tu le deviendras.
Je dévorais ton âme et ainsi mon ombre sur l'océan grandira.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : En train de bosser.
❝ POINTS : 275

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Mar 31 Oct - 23:42







Par une nuit pluvieuse
Ft. Urselia





Le sujet était clos. Mon dos se décontracta légèrement, je venais de sortir d'une sacrée zone de turbulences.Elle semblait en colère, et je comprenais qu'elle le sois. De mon côté, je n'ai jamais eu d'histoires traumatisantes pouvant me mettre dans un tel état. Mes blessures étaient toutes assumées, et mes crimes également. Le fait est que le "traumatisme" est devenu un quotidien. Mais bon, juste immaginer ce qu'elle ressentais me rendais malade.

Elle esquissa un sourire, mes mots avaient donc eu l'effet escompté. Elle entama ensuite une longue tirade, dont je ne savais pas trop quoi penser. Les deux seules choses qui me frappèrent étaient qu'elle me difinissait comme lui appartenant maintenant. C'était une bonne chose. De plus, elle semblait avoir la même philosophie que moi. Et surtout,je pouvais enfin revoir ses yeux.

"Je vois qu'au moins, la dessus nous sommes d'accord. Et je sais pertinement que tu t'en fiche de savoir qui est bon ou mauvais. Loin de moi l'envie de jouer les bruns ténébreux à t'expliquer à quel point je suis mysterieux et dangereux. Je disais juste que peu importe quel est ton rôle dans ce monde, tu es à moi. Et ce genre de considérations inutiles n'ont et n'aurrons pas lieu d'être entre nous." dis-je sèchement, avant de me rapprocher encore plus d'elle.

"Je ne t'ai jamais vu à l'oeuvre, mais j'ai foi en tes compétences, ne te laisse juste pas emporter par ton orgueuil, et je sais de quoi je parle. Je ne veux pas te protéger comme une poupée fragile, juste faire en sorte que tu puisse te reposer sans avoir à craindre te prendre un coup dans le dos."

Ses derniers mots me firent esquisser un sourir. Personna n'avait jamais pris des décisions ayant pour objectif de me présérver. Ca en était presque absurde d'ailleurs. Mais là non, c'était, étonnement agréable. Je me suis plongé dans son regard, et ai capturé ses lèvres doucement, puis avec désir.

"T'en fait pas pour moi"

Ma main s'est posée dans ses cheveux, avant de l'embrasser de nouveau, avec fougue.



©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans tes rêves et cauchemars les plus foux
❝ POINTS : 130

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Mer 1 Nov - 15:01

Urselia ne s'en ferait jamais pour lui. C'état une certitude. Si elle avait été doté d'un sens de la morale elle se serait plutôt inquiétée pour les autres. Mais savoir que son amant était une personne dangereuse lui plaisait beaucoup. Après tout, il fallait qu'il soit digne de la plus grande criminelle de l'ombre.

Elle se laissa capturer par les douces lèvres de son aimé.

Entre deux longues et langoureuses caresses, Urselia lui expliqua.

" Si tu souhaites continuer d'être mon soutient alors tu va devoir accepter le mien, bien qu'il soit bien moins charmant et..."


Elle passa ses doigts sur ses bras musclés, son regard emplie de sous-entendu elle compléta :

"...viril, que le tiens. "

S'en suivit de longues minutes, pourtant trop courtes, de dorlotage et tripotage en tout genre.

Mais les bon moments étaient toujours interrompu par d'autre instant moins plaisant.

Urselia se pencha sur le côté, prit le petit boîtier "musical" et le déposa contre son oreille. En cette instant, elle haï tellement le combiné, un sentiment si humain, si primitif.

" Urselia Avyssos à l'appareil.
- Bonjour [mot inintélligible]
- Abrégez.
- [...] Rapport en cours [...] rapide [...]
- Et vous ne pouviez pas attendre ?
- [Tentative de justification médiocre et avec trop de bégaiement. ]
- Puisque vous semblez si affecté par cette affaire, dans une demie-heure je veux le dossier sur mon bureau. Je ne serais pas là, mais une personne pourra me le confirmer. Si vous tentez de négocier ou de vous plaindre, vous pourrez chercher du travail ailleurs. "

La directrice raccrocha. Elle se transforma de nouveau en boule de désir charnel.

Elle se leva avec élégance et entraîna son Adam vers sa pièce favorite.

La salle de bain.

La porte, était épaisse, en bois ancien, un bois semblant usé par la mer. Tout l'appartement d'Urselia rappelait un peu l'océan. Elle en venait, et la sensation qu'elle y éprouvait était incomparable aux sensations humaines. Quoi que c'était comme un orgasme constant, que même l'eau froide ne pouvait réduire.

La pièce était divisée en deux, délimitée par une baie vitrée. D'un côté se trouvait l'endroit sec. Des étagères contenant le linge de bain, d'autres affichant les produits de soins et une dernière petite hébergeant différentes palettes de maquillage.

Tout était parfaitement à sa place. Les meubles de bambou ou de bois délavés faisait face à un grand miroir.
Pour rentrer dans la deuxième partie, il fallait être nu, cela était beaucoup plus attrayant. La seconde pièce faisait facilement une dizaine de mètre carré. Le sol était dallé de pierre brune ou noir, des joins faisaient référence à la terre. Les murs était dans un carrelage sobre et plaisant laissant l'imagination se dérober vers une épaisse forêt. Dans un coin de la salle d'eau se trouvait comme un bassin, plus grand qu'une baignoire, plus modeste qu'un jacuzzi.
C'était un bassin, d'eau froide ou chaude, salée ou douce, selon ses désirs, de l'autre coté, sortant du mur un pommeau de douche en fer forgé. Ainsi, toujours selon ses envies, elle pouvait faire jaillir de cette oeuvre l'eau à la température souhaité, cette pièce était aussi singulièrement envahi de quelques plantes tropicales; Rares, et qui n'étaient capable de vivre que dans une extrême humidité. Sa salle de bain était comme une petit Amazonie. Un endroit serein beau ou elle aimait y vaquer.

Maintenant qu'elle avait trouver un compagnon de "jeu", elle allait pouvoir exploiter cette pièce de toute les manières que ce soit.

La créature entra dans l'antre balnéaire, incitant l'homme, avec une expression très subjective, de la suivre.

Une fois l’Apollon entré, la porte de plexiglas se ferma derrière eux. Pas besoins d'expression ou de longue tirade pour expliquer la manière dont la nymphe se jeta sur son homme.

Elle l’attira vers lui sous l'eau chaude. Une nouvelle fois elle s'amusa à découvrir son corps. Le toucher, le caresser, le laver, l’exciter, l'embrasser, le mordiller. Elle ne négligea aucune parcelle de sa peau.

Les murs étaient chaud, moins brûlant de désir que les deux amants, mais assez pour ne pas refroidir quelqu'un qui aurait l'idée d'y coller son dos.

" Nous avons encore quelques longues heures à savourer avant que je ne doivent m'échapper pour travailler. Que penses tu de passer ce temps à épuiser nos corps l'un contre l'autre ? "


Son sourire machiavélique embellissait son visage. La question n'était bien-sûr qu'une simple phrase de courtoisie, car peu importait sa réponse, elle le dévorerait en entier.


_________________
Viens Invité, approche toi. Tu es intrigué n'est-ce pas ?
Tu ne repartiras pas, tu resteras  près de moi.
Tu me serviras, tu seras mon ombre, tu le deviendras.
Je dévorais ton âme et ainsi mon ombre sur l'océan grandira.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : En train de bosser.
❝ POINTS : 275

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Mar 14 Nov - 1:26

La pression était redescendue drastiquement. Nos mots étaient bien plus doux qu’il y’a quelques instants. Je m’étais certainement emporté en lui imposant mon soutien, mais au fond, il s’agissait d’une des rares choses ou son avis importait peu. Je ne voulais pas qu’il lui arrive quelque chose, peu importe le prix. Le débat était clos.
D’ailleurs, ses mots furent les derniers de notre conversation. Je me suis contenté d'acquiescer en souriant légèrement, montrant mon accord avec sa proposition. J'étais heureux que tout soit redevenu comme avant. Un simple torrent de baisers et de caresses, sans tension inutile. Mes doigts épousait ses courbes gracieuses, lorsque son téléphone sona. Mes lèvres se détachèrent de sa nuque pour la regarder.

L’appel était visiblement professionnel, et je n’en comprenais malheureusement pas la teneur. Une fois de plus elle revêtit son aura inquisitrice que j'appréciais temps. Même au lit, elle était droite et inflexible, ce qui tranchait drastiquement avec nos ébats nocturnes.


Lorsqu’un *bip* se fit entendre, son regard changea une nouvelle fois. Même dans la pénombre je pouvais voir une lueure emplie de luxure se dessiner au creux de ses iris. Sans rien mettre sur moi, je me suis laissé entraîner hors du lit. Notre déstination était pour le peu dépaysante. Même si mon regard était majoritairement focalisé sur la peau nue d’Urselia, mon regard périphérique captait quelques précieuses informations.
Nous étions comme dans un paysage tropical. A la lisière d’une forêt vierge, épousant l’océan, représentés par quelques bois marins, et cette ambiance si aquatique. Urselia aimait vraiment l’océan. Tout son mobilier y était lié, à croire qu’elle était une sirène. J’étais un marin perdu, lorsqu’au milieu de la tempête, sa voix m’a charmé et emmené dans son antre. Elle venait même de me dévorer. Cette image me fit sourire, car je n’arrivais pas discerner ce qui relevait de la fabulation, et de la vérité.

Sa robe noire glissa le long de ses jambes, avant qu’elle ne soit une nouvelle fois entièrement nue. Je n’avais pas vu toute sa garde robe, mais je savais que c’était cette tenue que je préférait. Sa tenue d’Eve.
Je restait collé à elle, tandis qu’elle avançait dans l’antre aqueuse. L’eau brulante coulait sur nos corps qui s'entremêlent avec désir. Et au détour d’une danse luxurieuse de nos deux langues, je lui ai répondu.

“ Mon temps est tout à toi, comme tout le reste d’ailleurs” dis-je en souriant en coin, avant de recapturé ses lèvres.

Urselia était dans une ambiance qu’elle appréciait, et cela se sentait. Elle était d’humeure impériale et dominatrice. Pour la taquiner avec envie, je l’ai plaqué doucement contre le mur chaud, tentant, en vain, de contenir ses ardeurs. Mes gestes étaient sciament lents et “doux”. Je voulais la faire languir, pour mieux récolter, son explosion d’envie. Je savais que ma peau, et certainement ma chaire en paieraient les conséquences, mais au fond, j’aimais ça.
La rencontre de cette nymphes des profondeurs, avait réveillé en moi, des désirs et des envies, dont je ne soupçonnait pas l'existence. Je comptais profiter de ses longues heures à ses côtés, pour les découvrir un à un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans tes rêves et cauchemars les plus foux
❝ POINTS : 130

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Jeu 16 Nov - 0:00

Urselia souriait aux réactions de son amant. Elle sourit à tout le reste du temps qu'elle passa avec lui.

Comme des bêtes sauvages sous une pluie tropicale. Ils firent l'amour, puis une deuxième fois, et finalement ils se lavèrent l'un l'autre, s'essuyèrent et se dorlotèrent encore, nu, dans le lit.

Quelle heure était-il ? Leur téléphones ne furent pas une seule fois consultés. Lorsque leur estomac les informèrent Urselia se leva et leur prépara un délicieux petit déjeuner.

Une thé noir, fort en gout et en amertume, deux œufs au plat, une tartine de pain fait maison, et une assiette salade verte, fraîchement cueilli de la veille, avec quelques graines de tournesol, de l'huile d'olive importée du sud de la France ainsi que des épices de curcuma.

Tout ce qu'il y avait de plus sain et délicieux, surtout après une nuit et une matinée d'activités sportives et nuptiales.

Une masse étrange pesa dans l'estomac de la femme d'affaire lorsqu'elle partit s'habiller.

Elle enfila une élégante chemise beige à manche longue, remontant à sa taille et au dessus des genoux, une jupe de tailleur prune, sans collant, ses jambes étaient bien trop parfaites pour les dissimuler, et de beaux escarpins à la couleur de sa jupe. Elle prit une veste dans son dressing et rejoins son amant qui, elle espérait, ne serait pas près.

Ils ne descendirent qu'une heure plus tard. Le temps était relatif pour des êtres si singulier, d'ailleurs, le temps lui même n'aurait voulu les interrompre dans leur occupations. Il l'aurait payé bien trop cher.

Dans l’ascenseur, la créature ce saisi du téléphone de son conjoint. Après qu'il lui ai donné le code de déverrouillage, elle entra son numéro personnel. Elle ne fit pas attention au reste, ou plutôt au manque de reste.

En contact elle n'avait pas mit son nom, ni son prénom, encore moins un surnom débile et infantile, ni de "smiley" ces choses informes qui avaient la prétention de transmettre des émotions via portail électronique.

Non. Urselia mit un mot, connu, simple, qui la définissait auprès de lui. Pour maintenant, et pour toujours.

Mienne .

_________________
Viens Invité, approche toi. Tu es intrigué n'est-ce pas ?
Tu ne repartiras pas, tu resteras  près de moi.
Tu me serviras, tu seras mon ombre, tu le deviendras.
Je dévorais ton âme et ainsi mon ombre sur l'océan grandira.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : En train de bosser.
❝ POINTS : 275

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia Hier à 23:45

La fin de la soirée fut indescriptible. Mêlant extrême douceur et violence bestiale, nous nous sommes entremêlés de nombreuses minutes. Le tout, dans une ambiance que j’ignorais possible à Laurel. Nous étions esclaves de nos envies, jusqu’à ce que notre raison nous pousse à sortir des bains tropicaux, et à nous emmitoufler sous une couette épaisse. Mes doigts, ainsi que mes lèvres, n’ont quittés sa peau que très rarement avant que le soleil ne se lève. Le reste de la nuit ne fut qu’une symphonie de caresses et de murmures silencieux.
A moitié-nu, un simple pantalon sur les cuisses, je me suis rendu à la table.  Urselia avait préparé un immense festin, de mon point de vu. Loin de ma barre de céréales frugale de la mâtiné, de nombreux mets s’offraient à moi. J’étais un peu perdu. Cela faisait bien plusieurs années que mes dents n’avaient pas mordus autre chose que des rations militaire, sauf cette nuit évidemment. J’essayais au mieux d’occulter mon malaise. Malheureusement, ses yeux argentés étaient attentifs à tous mes faits et gestes, et son petit sourire en coin signifiait que j’étais découvert.
La nourriture descendant le long de mon œsophage me donnait quelques discrets frissons. C’était bon. Le dernier vrai « repas » que j’avais mangé, était le repas de l’hôpital après mon accident militaire, et même avant, je ne mangeais pas vraiment gastronomique.

La mâtiné passa bien trop vite à mon goût. Mon amante s’approcha de moi, vêtue bien plus sobrement que la veille. Néanmoins, elle était toujours sublime et élégante. L’idée de devoir l’abandonner, m’était insupportable. Vêtu de ma chemise de la veille, et de toutes mes marques rougeâtres sur la nuque, nous nous sommes rendus à l’ascenseur.
Urselia me demanda mes codes de téléphone personnel, que je lui ai donné sans rechigner. Après tout, il était seulement vide. En jetant un coup d’œil, quelques secondes plus tard, un nouveau numéro était apparu dans mon répertoire vide.  « Mienne ». Comme à chaque fois, elle savait exactement ce que je pensais, et ce mot représentait si simplement la complexité luxurieuse et puissante de notre relation. C’était bien ça, elle était mienne, et j’étais sien.

Lorsque les portes se sont ouvertes, un désagréable frisson m’a parcouru l’échine. Nous devions nous quitter, comme de vulgaires inconnus. Je ne la connaissais pas bien, du moins son statut social. Je comprenais sans problème qu’elle doive garder le secret sur ce genre de choses. Elle était tout, et moi rien. Socialement, ce ne serait que se tirer une balle dans le pied que d’avouer une telle relation avec Monsieur Personne.  Mais je ne pense pas que la possibilité de vivre dans son ombre me dérangeait. Que notre relation soit secrète ou non,  cela ne changeait rien. Elle existait et était bien tangible, c’est tout ce qui comptait.
Je me suis permis un dernier baiser, plein de fougue et de regret. Celui de devoir l’abandonner, jusqu'à notre prochaine rencontre.  Nous nous sommes éloignés avec douleur, me permettant juste de lui dire par message, que je désirais ardument la revoir, et ce le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: /!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia

Revenir en haut Aller en bas

/!\ 18 + /!\ Par une nuit pluvieuse - Ft Urselia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le quartier Vegga :: Hôtel Eden-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit