AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

La scientifique du S.A.D. | Awena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ POINTS : 22

MessageSujet: La scientifique du S.A.D. | Awena Mer 13 Sep - 22:54




S.A.D.



Une citation BADASS

O'Shaughnessy Awena
____________________________________________________________________
Une phrase qui défini le personnage


❝ Âge : 45 ans
❝ Sexe : féminin
❝ Origine : Irlandaise
❝ Race : Humaine
❝ Orientation : hétéro
❝ Métier : Chercheuse
❝ Statut social : Aisée
❝ Situation amoureuse : Mariée depuis une quinzaine d’année et mère d’une petite fille.
❝ Date de naissance : 4 Avril 1973


Caractère
____________________________________________________________________
Une phrase qui défini le personnage


Le caractère de votre personnage


❝ Particularités : Pour ma famille très porter sur les traditions et le folklore irlandais, j’ai la particularité de ne pas boire une seule goutte d’alcool même pour les grandes occasions. L’alcool détruit les neurones et j’ai besoin des miens pour mon travail. Toutefois, je reste une irlandaise pure souche et on me reconnait très bien grâce à mes cheveux roux, bien ondulés et mes tâches de rousseurs. Je porte aussi un collier avec un pendentif en forme de trèfle à quatre feuilles pour me porter chance dans mon travail.

❝ Tics et manies : Lorsque je suis en pleine concentration, on me dit souvent que je tire légèrement la langue et je ne peux pas travailler sans musique, pour le malheur de certains de mes collègues.

❝ Passions : La lecture. S’il y a une activité que je ne pourrai jamais arrêter, c’est de lire. Pour moi, la lecture est le seul moyen pour m’évader, de reposer mon cerveau après une grosse journée de travail.

❝ Phobies : Je n’ai pas réellement de phobies. J’ai des peurs, mais on ne peut pas les qualifier de phobies. Et dans ce cas, ma plus grande peur est que ma fille ne puisse pas vivre une vie normale à cause d’un pouvoir qu’elle n’a pas demandé.

❝ But : Trouver les origines des pouvoirs et de trouver une alternative.

❝ Rêve : Soigner sa fille pour pouvoir la prendre dans ses bras et donner le choix aux dotés d’avoir un pouvoir ou non.


Identité secrète ❝ Le docteur
____________________________________________________________________
Une phrase qui définit l'identité secrète du personnage


❝ Rôle : Chercheuse. Les chercheurs sont les hommes de l’ombre. Travaillant dans les bureaux, ils aident les agents de terrains en leur fabriquant des armes de plus en plus performant ou – dans le cas de la section biologique – de chercher des remèdes et/ou armes biologiques pour lutter et/ou neutraliser les dotés. Ils peuvent être perçus comme des rats de laboratoire, passant leur temps dans des salles désinfectés toutes les heures pour des questions de sécurité. Toutefois, selon leurs spécialités, ils peuvent aussi faire des recherches de terrains.

❝ Grade : Directrice du pôle Recherche Biologique.

❝ Points forts : On peut dire qu’elle est un génie dans son domaine : diplômé d’un doctorat en biologie moléculaire et d’une maitrise en anthropologie, son parcours scolaire indique qu’elle possède de grandes facilités dans les domaines scientifiques et sciences humaines.

❝ Faiblesses : Toutefois, si elle fait partie des personnes que l’on pourrait appeler « tête d’ampoule », ce n’est pas seulement à cause de son intelligence, mais aussi de son incompétence sur le terrain. Du moins, en ce qui concerne le combat ou encore la course poursuite contre des criminels. Les seules tâches sur le terrain qu’elle fait, ce sont les recherches anthropologiques sur les dotés.
De plus, même si elle possède une arme à feu pour se défendre, elle est incapable de s’en servir. Elle ne sait même pas enlever le cran de sécurité. Cette arme est seulement là à but préventif.

■■■ Ton matériel d'agent ■■■

❝ Costume : Awena ne travaillant pas sur le terrain, elle ne possède pas de costume comme pourrait en avoir les héros, les criminels ou encore les autres membres du S.A.D. ; pour elle, le costume se résume à une blouse blanche et sa pince dans les cheveux pour ne pas être déranger pendant ses analyses et ses recherches.

❝ Arme : En soit, aucune. Elle n’a pas besoin d’arme puisqu’elle travaille dans les bureaux. Mais pour des questions de sécurité vis-à-vis de son travail, elle possède un pistolet de calibre 20 chez elle qu’elle sort quand elle doit faire des recherches sur le terrain.

❝ gadget : Une IA qui est dans un bracelet qu’elle porte sur son poignet droit : Elle est un peu son assistante puisqu’elle gère son emploi du temps pour lui dire ses rendez-vous de la journée, de prendre des notes si besoin ou encore d’appeler des gens sans arrêter son travail.

Un kit de premier secours : Même si ce n’est pas son domaine de prédilection, elle est capable de donner les premiers soins en cas de soucis et aussi de procéder à des interventions mineurs en attendant les secours. Elle a eu une formation médicale interne.

❝ Véhicule : Elle possède une voiture de fonction qui lui permet d’aller à son travail. En dehors de ça, elle préfère se promener à pied ou en vélo. Ces deux modes de transports lui permettent de passer du temps avec sa fille.


Histoire
____________________________________________________________________
Une phrase qui décrit l'histoire de ton personnage


Le dimanche était la journée que tu préférais le plus dans la semaine. C’était la seule journée où tu pouvais passer du temps avec ta famille. Même si tu les voyais le soir, mangeais avec eux à ce moment-là, ce n’était pas la même chose. Il n’y avait pas ce lien. Tu ne pouvais pas passer du temps avec eux, passer votre journée dans le canapé à regarder des séries. Parce que oui, le dimanche, c’était une journée spéciale. C’était la journée série et pas prise de tête. Alors que tu commençais à préparer le petit déjeuner, tu entendis ta fille demandée ce que vous alliez regarder et tu entendis ton mari lui répondre. Alors qu’ils discutèrent du programme de la journée, tu te plongeas doucement dans tes souvenirs, te rappelant comment tu étais arrivé à Laurel pour ce nouveau travail.

***

15h15. C’était l’heure qui s’affichait quand tu regardais ta montre. Ton rendez-vous avait quinze minutes de retard. Tu regardas ton téléphone pour savoir si ce rendez-vous n’était pas annulé. Aucun message. Tu commençais à te poser des questions. Pourquoi ce chasseur de tête voulait un rendez-vous avec elle, pour lui proposer un autre poste et ne pas venir finalement ? Alors que tu commençais à ranger ton sac, prête à partir, tu sentis une main sur ton épaule. Tu la regardas avant de voir la personne. C’était lui.

« Désolé du retard Docteur… », commença-t-il avant que tu ne le coupes.

« Madame s’il vous plait. On est dans un lieu public, pas besoin de formalité. », dis-tu avant de commander un thé au jasmin. « D’ailleurs, pourquoi me faire venir ici ? Ce n’est… pas un lieu très discret pour parler de ça, de ce que j’ai compris. », demandes-tu, intriguée.

« Pour une femme de votre intelligence, vous avez des réflexions un peu stupide. », dit-il sans mâcher ses mots. « Les lieux publics sont les meilleurs endroits pour discuter de ce genre de choses parce qu’ils sont à la vue de tout le monde. Personne n’ira soupçonner un entretien aussi particulier dans un bar sur la grande place, vous ne croyez pas ? », ajoute-t-il. « De plus, il est préférable de discuter de ça ici. De cette manière, quand ce sera fini, on pourra repartir tranquillement, comme si nous étions deux bons amis. », finit-il de dire.

Tu le regardais. Cet homme te semblait bien louche. Il avait une allure peu professionnelle et pourtant, lors de votre première rencontre, il avait bien bossé son sujet. Il connaissait beaucoup de choses sur toi. Il en connaissait un peu trop même. Il connaissait l’existence de ta fille et surtout de son problème. Il savait aussi que tu travaillais sur ça pendant ton temps libre. Voyant que tu ne disais rien, il continua de parler.

Il t’avait parlé pour la première fois quand tu vivais à New York avec ton mari. Il était agent pour le F.B.I. et toi, tu travaillais dans un laboratoire privé, en partenariat avec eux. Il était venu te parler parce qu’il avait eu vent de tes performances au travail, mais surtout des cherches que tu avais fait sur les dotés. Tu cherchais des informations sur eux et surtout sur les cherches qui existaient. Il avait pris connaissance des problèmes de santé de ta fille et surtout de son don. Ce don qui l’empoisonnait de l’intérieur.

« Bien. Nous allons pouvoir commencer à discuter Mme O’Shaughnessy. », annonça-t-il en sortant un dossier. Ce dossier portait ton nom sur la languette. « Vous vous appelez Awena O’Shaughnessy et votre nom de jeune fille est Canavan. Vous êtes marié à Brian O’Shaughnessy depuis 2002 et vous avez une fille qui s’appelle Cleyna. Elle est née à New York en 2010. Est-ce que j’ai bon pour le moment ? », demandes-t-il. Tu hochas de la tête pour confirmer. « Vous êtes née à Dublin, en Irlande. Vos parents sont originaires de là-bas. Votre mère s’appelle Marta Behan et elle est infirmière tandis que votre père s’appelle John Canavan et il est policier. Vous êtes fille unique. », continue-t-il de dire. « Vous avez étudié à l’université de Stanford grâce à un programme d’échange et depuis, vous êtes resté aux USA. Vous êtes diplômé d’un doctorat en Biologie moléculaire et d’une maitrise en Anthropologie. », ajoute-t-il. « J’ai tout bon pour le moment ? », demande-t-il.

« Vous connaissez toute ma vie, c’est bien. Mais en quoi mon parcours professionnel, scolaire et surtout ma vie privée vous intéresse à ce point ? », demandes-tu. Même si on ne pouvait pas le lire, ni l’entendre, le fait qu’il connaissait toute ta vie te faisait peur. Ce mec cachait bien son jeu.

« En quoi ? C’est simple. C’est parce que vous avez fait ses études et que vous semblez déterminé à détruire les do… », commença-t-il à expliquer avant que tu ne viennes le couper

« Je n’ai rien contre les dotés. Je ne veux pas leur nuire. », rétorquas-tu sur un ton sec. « Ce ne sont pas des bêtes de foires ou des animaux qu’on peut abattre au moindre signe de défense. », ajoutes-tu. « Si c’est pour entendre ce genre de chose, ce n’est pas la peine de continuer, ma réponse est non pour votre question. », finis-tu de dire alors que tu commençais à partir.

« Excusez-moi. Je suis très impoli. », dit-il aussitôt. « Ne partez pas Mme O’Shaughnessy. Je… je suis désolé. Je n’aurai pas dû utiliser ce mot. Vous êtes essentielle parce que vous êtes déterminée à trouver une solution permanente contre les dotés sans que celle-ci soit mortelle pour eux. Nous ne voulons pas les tuer, seulement neutraliser ceux qui sont trop dangereux pour eux-mêmes ou pour les autres. Nous avons pour objectifs de protéger la population contre ce genre de menace. », dit-il. « Nous connaissons le cas de votre fille et surtout l’effet de son pouvoir. Nous savons que votre fille peut tuer n’importe qui rien qu’en la touchant avec le poison qu’elle sécrète par la peau. », ajoute-t-il de but en blanc. « Nous pouvons vous offrir assez d’argent et de moyen technique pour vous permettre de parvenir à vos fins. », finit-il.

« Et en échange, j’image que je devrai travailler pour vous ? », demandes-tu. Il répondit positivement à cette question en ajoutant que pour ce travail, tu aurais une maison de fonction pour ta famille. Il te proposait même de muter ton mari avec toi, comme agent de terrain. « Je dois d’abord en discuter avec mon mari. Je ne peux pas prendre cette décision seule. Elle concerne toute ma famille. », répondis-tu. « Toutefois, je peux vous dire que si cette offre ne convient pas, ce ne sera pas à cause de moi. », ajoutes-tu. « Est-ce que vous avez un numéro que je pourrai appeler pour vous donner ma réponse définitive ? », demandes-tu.

A cette dernière question, il te donna une carte avec un numéro. Il expliqua que tu avais juste à envoyer un sms à ce numéro. Un « oui » pour dire que vous étiez d’accord. Un « non » pour refuser l’offre. Quand il te donna cette carte, tu le saluas pour lui dire au revoir et tu repartis chez toi, rejoindre ta fille. A cause de son don, elle ne pouvait pas aller à l’école. Elle avait donc des cours à domicile. C’était la seule solution que tu avais. Du moins, jusqu’à maintenant, tu croyais que c’était la seule solution que tu avais.

Le soir, lorsque ton mari rentra, tu lui parlas de l’offre que tu avais eue et de la mutation qu’il lui proposait. Après une longue discussion entre vous deux, puis avec vous trois, tu envoyas un sms qui se composait d’un seul mot : « oui ».

****

Depuis ce sms, tu vivais dans cette petite maison. Elle n’était pas très grande, mais elle était très confortable et conviviale pour toi et ta famille.

Toujours perdue dans tes pensées, tu fus ramenée à la réalité avec un tendre baiser de ton mari. Il te demandait d’où venait ce sourire qui venait de s’afficher sur ton visage. A cette question, tu te mis à sourire un peu plus. Tu l’embrassas avant de repartir sur le canapé avec tes deux amours.




Toi, derrière ton écran

❝ Pseudo : Mishatte
❝ Âge : 25 ans
❝ Avatar : OC sur Pinterest // Jean Grey - X Men
❝ Passions & Hobbies : rp / lire/ voyager
❝ Découverte du forum : TC de Naya et Alphée
❝ Un petit mot pour la fin : J’aime le violet ♥




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : dans son bureau à siroter un café.
❝ POINTS : 81

MessageSujet: Re: La scientifique du S.A.D. | Awena Ven 22 Sep - 0:15

Rebienvenue ici Naya! :3 J'aime cette scientifique. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La scientifique du S.A.D. | Awena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Paperasse :: Les Inscriptions-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit