AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Prouver sa valeur [PV Naya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Dans ton c...anapé
❝ PT. EXPERIENCE : 62
Technologique


 : SS

MessageSujet: Prouver sa valeur [PV Naya] Mar 3 Oct - 22:39

Pain le héros, Pain la Légende… il était bien plus qu’un simple héros. Il était un symbole de justice, un symbole de paix entre tous les peuples et toutes les races.
Se tenant debout, immobile, au milieu de la place de l’église, il s’occupait de maîtriser un énième criminel. Un autre rebut qui avait mis le plus grand nombre en danger pour son propre bénéfice. Walter Burns était son nom. Un doté capable de créer des boucliers énergétiques extrêmement puissants. Un ancien élève de la HSSUP, il avait dévié du droit chemin après avoir perdu son meilleur ami lors d’une patrouille. Aujourd’hui, il braquait des banques, profitant de son don pour ne pas avoir à se soucier des coups de feu des forces de l’ordre.
C’était une des Légendes qui était venue s’occuper de son cas. Il avait tenté une prise d’otage dans l’église, profitant du fait qu’il s’agissait d’un dimanche matin, pour demander une rançon conséquente aux forces de l’ordre.
Résultat des opérations, un vitrail brisé et le sol de l’église à refaire suite à l’attaque surprise d’une arme volante commandée à distance par le justicier qui avait empêché un vieillard de voir sa cervelle étalée sur les murs. Burns, bien qu’il soit parvenu à encaisser le choc, n’avait pas su faire face aux coups surpuissants de la Légende qui lui avait brisé le nez en plus de le frapper avec juste assez de force pour le faire sombrer dans l’inconscience pour une bonne heure.
L’androïde avait dû faire face pour la première fois de sa carrière de Légende à une appréciation relativement négative de ses actes. Après tout, les aliens étaient en général assez mal vus auprès des croyants, et verser le sang au sein-même d’une église était l’un des plus grands sacrilèges qui soient.
Pain dût attendre l’arrivée des forces de l’ordre pour s’éclipser afin de ne pas avoir à recevoir plus d’insultes, surtout en considérant l’arrivée de certains journaux à forte tendance anti-dotés qui s’apprêtaient déjà à filmer la scène. Il en profita également pour répondre à Archimède qui l’appelait depuis cinq bonnes minutes maintenant.

« Monsieur, des signaux radios anormaux ont été détectés dans la zone abandonnée.

-Tu ne m’appellerais pas s’il ne s’agissait que de simples transmissions clandestines dont la police pourrait se charger…

-En effet, le niveau de cryptage est incroyablement complexe par rapport à ce que radios clandestines utilisent habituellement. Mais j’ai pu déchiffrer le message, et il semblerait qu’il s’agisse d’un compte à rebours. Malgré le fait que je vous connaisse encore peu, j’imagine que vous avez déjà imaginé toutes les options possibles.

-C’est un compte à rebours que seules certaines personnes sont censées pouvoir percevoir. On nous envoie un message, Archimède, et j’aimerais éviter d’arriver après la fin du compte à rebours si tu comprends ce que je veux dire.

-Il est clair que cela ne serait aucunement dans notre intérêt, je vous envoie les coordonnées triangulées de l’émetteur. »

Les données indiquaient que le signal provenait de la place de la Lune, un endroit isolé, perdu au milieu de la verdure qui avait investi la zone abandonnée. L’androïde augmenta la poussée de ses réacteurs et atteignit bientôt l’endroit en question. Tout était trop silencieux, comme avant une tempête. Restant sur ses gardes, il commença à explorer l’endroit avant d’apercevoir la silhouette menue d’une jeune femme qui ne lui rappelait que trop ce petit séjour en Egypte offert par un certain sous-directeur de la SUP.

-Ainsi, nous nous retrouvons. Annonça-t-il, toujours prêt à bondir au moindre signe d’agressivité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 453
Inné


 : S

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Jeu 12 Oct - 14:20

Prouver sa valeur

« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Alexander & Naya

La vie de Laurel semblait assez monotone, calme malgré le fait que la population semblait devenir de plus en plus violente. Comme tous les matins avant d’ouvrir la boutique, tu lisais le journal. Cette fois-ci, tu voyais que c’était le numéro spécial mensuel. En une de couverture, tu remarquas que c’était l’interview de la légende fraichement nominée : Pain. Quand tu lisais cet article, tu avais envie de vomir. La seule personne qui était digne d’être une légende, c’était ton mentor, ton ancien mentor le Laughing Jack. Pour toi, il n’y avait – pour le moment – que cet homme qui méritait cette place. Et surtout pas un robot. Parce que, de ce que tu lisais, cette légende technologique, Pain, était un ambassadeur Agis et surtout, un cadeau technologique pour nos deux peuples. Même si tu savais qu’ils existaient d’autres mondes, d’autres planètes. On te rangeait dans la catégorie des anti-aliens. Depuis ton voyage dans ce monde, dans l’autre monde, tu avais peur, encore plus peur d’eux. Tu connaissais le potentiel d’une armée extraterrestre et tu ne voulais pas que cette même chose arrive dans ton monde. Et cette légende était le signe énonciateur de cette prophétie. Tu fermas le journal sans en lire plus. Rien que cette première page te donnait des frissons d’horreur.

Le temps passait, les gens arrivaient pour des soucis d’informatique. Plus es journées se ressemblèrent, plus tu te disais que tu aimais cette monotonie. Elle était calme, reposante pour toi. Tu vivais dans ton monde, avec des gens que tu aimais et surtout, faisant un métier que tu appréciais fortement. Aujourd’hui, ton monde était parfait et tu ne voulais pas qu’il change. Et plus le temps passait, plus tu te demandais comment faire pour garder cette harmonie. Puis, en discutant avec tes autres colocataires, une idée te vint à l’esprit : pour éliminer une menace, il faut la tuer. Comme tu avais fait pour l’autre monde, comme les gens faisaient pour les vermines. Cette légende était une vermine, tu te devais donc de l’exterminer. Malheureusement pour toi, tu ne connaissais rien à la technologie Agis. Autant la technologie humaine, tu pouvais toujours chercher des informations dessus, y insérer un virus ou une connerie de ce genre pour réduire sa résistance. Mais avec lui, tu ne savais pas. Heureusement pour toi, si tu réfléchissais trop avec ta tête, il y en avait deux qui réfléchissaient avec leurs armes et un autre avec les deux. Tu étais sauvée.

De temps en temps, exceptionnellement, tu fermais plus tôt. Ton boulot te permettait ces fermetures. Après tout, entre les inventaires, les déplacements à domicile et d’autres services et problèmes administratifs, il était même rare que ta boutique fût ouverte les après-midis. Du moins, pas dans une certaine plage horaire. Aujourd’hui, tu la gardais pour préparer un plan. Même si les garçons pouvaient faire ça dans leur tête, après le coup du casino, il était hors de question de refaire un travail aussi moche, bâclé. Il était aussi hors de question de retravailler avec quelqu’un et encore moins avec ce mec. Bref. Passons. Vous réfléchissiez à une tactique quand Iwan en proposa une. Il expliqua le déroulement de l’attaque et surtout, le rôle de chacun. Naya, reine du groupe, n’avait pas un rôle très important. Elle allait juste devoir envoyer des transmissions cryptées pour attirer cette légende. S’il était la légende technologique, il devait sans doute avoir la capacité de capté ce genre de transmission. Au pire, tu te doutais que le centre joker était comme le repère de Batman avec de super ordinateur pour vérifier ce genre de truc. Kiyo et Iwan, eux, allaient s’occuper de la légende en elle-même et Timothy, lui, préparerait les bombes artisanales pour faire exploser les bâtiments.

Ce n’était pas vraiment un plan au sens propre du terme, mais plutôt une ligne directive pour ce qui allait se passer. Chaque âme savait très bien qu’un plan ne se déroulait jamais comme il était prévu. Il y avait toujours un pépin pour créer des imprévus. Pour cette attaque, tu avais pris le temps de faire les préparatifs durant la nuit. Ton pouvoir te permettait de faire ce genre de chose. Un avantage vis-à-vis des autres humains / dotés. Il te fallait maintenant un lieu. Tu n’avais pas spécialement envie de blesser des gens. Tu voulais juste le blesser lui. La zone abandonnée était donc le lieu parfait. Et la place de la lune était assez espacée pour pouvoir se mouvoir comme tu le souhaiter. Un lieu parfait.

Maintenant que tout était prêt, fait. Tu n’avais plus qu’à jouer les démolisseuses. Ce n’était pas ton domaine de prédilection, mais grâce à tes camarades de jeu, tout domaine pouvait devenir tien. Timothy se dépêcha de tout placer dans la zone avant que Naya ne puisse se mettre en place. Le piège venait d’être placé. Tandis que tu continuais à envoyer des signaux pour attirer la victime, tu l’entendis. Il fallait dire que cette chose n’était pas discrète, surtout comparé à eux. Tu continuas d’envoyer quand tu entendis une voix parlée. Finalement, il était arrivé beaucoup plus tôt que prévue. Premier pépin du plan. Pas grave. Mais le plus gros problème arrivait après. Malgré les années et le changement physique, la légende se souvenait d’eux. Ou plutôt d’elle. Cette remarque te fit froncée. Comment ce mec pouvait-il se souvenir ? Une seule rencontre. Entre eux deux, il n’y avait eu qu’une seule réponse.

« Alors tu te souviens de moi depuis tout ce temps ? », demandes-tu sans vraiment vouloir connaitre la réponse. « Tu es bien la première personne à me reconnaitre. », ajoutes-tu en faisant quelques manipulations sur ton ordinateur avant de le fermer. Tu mis ton pc dans ton sac avant de te lever. « Si tu es là, c’est que tu as intercepté mon message. Mais est-ce que tu sais à quoi ça correspond ? », dis-tu en jouant avec une télécommande. Si on avait un minimum de connaissance, on pouvait remarquer que c’était une télécommande pour déclencher une bombe. « Comme tu peux le voir, j’ai ce petit jouet dans ma main. Je te propose un deal : Si tu arrives à me la retirer des mains, je t’annonce où sont les cadeaux. Dans le cas contraire… bah… BOOM. », finis-tu de dire avant de faire un geste qui imitait une explosion. Tu faisais ce geste en même temps que de faire le « boom ».

Pour pimenter le jeu, tu laissas place à Kiyo. Il connaissait déjà cette âme. Tu gardais Iwan et Timothy pour le féliciter d’avoir tabassé Kiyo. Un cadeau qu’il ne risquait pas d’aimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans ton c...anapé
❝ PT. EXPERIENCE : 62
Technologique


 : SS

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Jeu 19 Oct - 22:52

Pain se souvenait avoir épluché les dossiers des criminels, Twins K… c’était le pseudonyme utilisé par cette petite bande qui faisait autrefois partie de la SUP. Il avait donc Naya Thompson en face de lui. D’après ce que le justicier avait compris, ils n’avaient donné aucun signe de vie depuis l’incident provoqué par Robert, et qui les avait envoyés à travers le temps, mais pas forcément ramené au bon moment. En tout cas, elle semblait surprise que l’androïde se souvienne d’elle, elle le semblait d’autant plus que personne ne semblait l’avoir identifiée depuis qu’elle avait disparu.

-Je dispose d’aptitudes utiles pour ceci.

Il la jaugeait avec une extrême précision, en quelques secondes il avait à peu près deviné de combien d’années elle avait vieilli. Il ne faisait maintenant aucun doute qu’elle faisait elle aussi partie des voyageurs temporels qui s’étaient égarés. Toujours de marbre, il demanda :

-Ça doit faire entre trois et cinq années, je présume ?

Il était terriblement curieux, c’était la première fois qu’il croisait une personne retournée comme lui dans le passé. Il se demandait comment les autres « égarés » avaient passé le temps qu’ils avaient avant de se retrouver de nouveau à la bonne époque. Mais évidemment, il savait que ces énergumènes n’avaient pas fait en sorte qu’il les rejoigne pour discuter avec du thé et des gâteaux. Les Twins K cherchaient à obtenir quelque-chose de la Légende, autrement, ils ne se seraient pas donnés la peine de chercher à le faire venir.
Une bombe, quelque-part dans Laurel, sûrement placée à un endroit où l’explosion provoquerait une grande quantité de victimes. Naya lui fit comprendre ce qu’elle désirait : un combat entre Pain et les multiples personnages qui partageaient son enveloppe corporelle. Il ne faisait aucun doute qu’il y avait réellement des bombes dissimulées quelque-part en ville, aussi, Pain en profita pour prévenir Archimède de la situation afin qu’il alerte la police pour qu’elle se lance à la recherche de cette bombe.

"À votre service, monsieur."

L’appel était lancé. L’androïde vit la fille échanger de place avec un homme imposant et armé d’une énorme épée : la brute qui l’avait joyeusement insulté lorsque Laughing Jack leur avait demandé de l’aide. Les diverses parties articulées de son blindage s’animèrent toutes dans un mouvement synchronisé avant de se remettre dans leur position de départ. Check-up terminé.
L’androïde avança d’un pas avant de se mettre en garde, adoptant une posture dérivée d’arts martiaux : la main droite en avant à hauteur d’épaule, paume vers l’avant, le coude légèrement fléchi, et la main gauche au niveau de l’abdomen, paume vers le haut. En toute honnêteté, Pain n’aurait pas eu besoin de se mettre dans une position particulière pour initier son attaque, mais sachant que son adversaire actuel n’était pas la personne la plus brillante et subtile qui soit au vu de leur échange en Egypte, il comptait sur le fait que Kiyo le sous-estime pour lui infliger le premier coup et enchaîner sur une série d’attaques.
La Légende parcourut la vingtaine de mètres qui les séparaient à une vitesse ahurissante en poussant ses réacteurs au maximum pendant un court laps de temps. Armant son poing gauche, il l’envoya violemment pour un direct dans la mâchoire.
Kiyo eut la réaction escomptée, surpris par la soudaineté de l’attaque, il décrivit un arc de cercle de bas en haut avec sa lame et se retrouva avec sa garde ouverte tandis que l’androïde s’était écarté sur le côté gauche de Kiyo pour se propulser en avant et asséner un coup de coude particulièrement vicieux dans ses côtes, puis il attrapa son bras pour le tirer vers lui et loger son autre coude dans la mâchoire de son adversaire. Il effectua finalement un coup de pied rotatif en direction du ventre qui fut interrompu par le métal de son arme, faisant reculer l’épéiste d’un bon mètre, lui permettant de reprendre ses appuis et de respirer un peu. Pain regardait son adversaire en se tenant droit, nonchalant, il était prêt à y retourner, mais avait tout d’abord une question.

-Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles on peut me mépriser, mais d’ici à me défier personnellement et à menacer la vie de dizaines d’innocents pour que je reste… j’aimerais comprendre pourquoi vous semblez me haïr à ce point.

Pain était toujours aux aguets, mais il était vraiment curieux de savoir la raison qui les avait poussé à l’affronter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 453
Inné


 : S

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Jeu 16 Nov - 13:37

Prouver sa valeur

« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Alexander & Naya

Certains jours, tu te demandais ce que si ce serait passé si tu n’avais pas été dans ce monde parallèle. Comment tu avais accueilli l’annonce de la nouvelle légende technologique. Et dans ces moments-là, tu te disais que tu avais été malchanceuse. Tu aurais préféré être ignorante. Maintenant, même si tu étais vu comme une criminelle, tu te devais de protéger la planète de cette nouvelle menace. Une menace dont Pain était le représentant, l’ambassadeur. Et quand tu te retrouvas devant lui, tu fus assez surprise. Malgré les années, le changement, il t’avait reconnu assez facilement. Une reconnaissance qu’il expliqua par le fait qu’il était un robot. Plus il parlait, plus il te donnait des arguments pour l’arrêter. Il était une vraie menace pour les terrains, pour toutes les personnes vivantes ici. Pour enfoncer un peu plus le clou, il avait même deviné le temps d’absence.

« Qu’est-ce que ça peut te faire combien te temps ça fait ? », rétorques-tu, sur la défensive. « Le passé, c’est le passé. Maintenant, il faut penser au présent et à l’avenir… », ajoutes-tu avant de lui faire ton petit discours sur la bombe.

Comme tu le pensais, il avait appelé la police pour l’aider à trouver les bombes. Mais ça, tu t’en fichais un peu. Le but n’était pas de tuer des gens, des innocents. Le plus important pour toi, c’était qu’il se fasse tuer. Ou du moins, de lui faire comprendre qu’aucune race alien ne pourrait conquérir la terre. Une idée un peu stupide, mais insuffler par cette mission. Heureusement pour toi, ce robot n’était pas axé sur la parole, mais plutôt sur l’action. C’était pour cette raison que tu avais laissé place à Kiyo. Toi, tu n’avais aucune chance contre lui. Mais eux trois, oui. Kiyo se mit donc en garde quand il arriva. Pour lui, Pain n’était qu’une créature de tuer en plus. Une créature à abattre pour la paix du monde, de ce monde.

Sans comprendre ni pourquoi, ni comment, il fit une connerie qui aurait pu lui être fatal : il baissa sa garde, laissant une ouverture à Pain pour le taper fortement. Dans ce combat, il venait de prendre l’avantage. Et alors que Kiyo essuyait le sang qui coulait de ses lèvres, tu entendis son discours. Vous entendiez tous son discours. Plus tu l’écoutais, plus tu étais dépité. Pain croyait vraiment que vous alliez le croire ? Il était peut-être un héros. Il était peut-être un robot. Mais il était surtout un idiot. Aussi idiot que ces humains qui peuplaient cette terre.

« Qui t’as dit qu’il y aurait une dizaine de mort ? », demanda Kiyo en affichant un sourire sadique « Évite de supposer le nombre de mort tant que tu ne sais pas où sont les bombes. », ajoutes-tu en te remettant en position de combat. « Nous n’avons rien contre toi spécialement. On en veut à ce que tu représentes Pain. », expliques-tu. « Tu es le représentant d’une espèce qui veut nous dominer tous et on a déjà vu comment ça allait se finir… comment la planète va finir et il est hors de question qu’on laisse passer cette prophétie. », finis-tu de dire avant de prendre une pierre par terre.

A ce moment-là, Kiyo s’amusa à changer la pierre en grenade. Une jolie petite grenade qu’il balança vers Pain. Il savait très bien qu’il allait l’esquiver. Mais le but n’était pas spécialement de le blesser, juste de créer une diversion. A ce moment-là, tu pris le corps de Timothy. Cette légende avait un sacré blindage. Il fallait avant tout le blesser un maximum avant de pouvoir l’attaquer de front. L’avantage de ce corps, contrairement aux corps humains, c’était le fait que l’ouïe était plus vive, plus sensible. Tu arrivais donc à l’entendre bouger. Tu balançais donc les grenades en direction des sons. Ensuite, tu avançais aussi. Et dès que tu le pouvais, dès que tu voyais une ouverture, tu l’attaquas. Dans l’attaque, tu repris ta forme pour le frapper avec ton épée.

Le combat était ton domaine de prédilection et grâce aux différents corps, tu pouvais sur le corps à corps et la distance. Un avantage qu’aucun autre pouvoir ne pouvait procurer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans ton c...anapé
❝ PT. EXPERIENCE : 62
Technologique


 : SS

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Lun 27 Nov - 23:27

Une prophétie…
Pain avait enregistré suffisamment de mythes pour savoir comment terminaient les prophéties. Il avait vu suffisamment de phénomènes surnaturels défiant toutes les lois de la physique pour croire à l’éventualité que ce genre de chose puisse exister.
Et surtout, il n’avait aucun moyen de savoir si cette prédiction était erronée, ni même d’où elle venait. Mais si les Agis avaient bien l’intention d’envahir la Terre, il se pouvait que la prophétie n’indique pas lesquels, ni dans quelles circonstances cela allait se dérouler. Toujours est-il que la Légende n’avait connaissance d’aucun plan concernant une éventuelle invasion.

Une grenade.
Du revers de la main, il fit filer le projectile un peu plus loin, avant que celui-ci n’explose. Les absorbeurs et la résistance à la chaleur de son blindage auraient largement pu lui faire encaisser l’explosion, mais il voulait faire une démonstration de force, histoire de déstabiliser ses adversaires.

-T’a-t-on déjà raconté l’histoire de Cronos, qui se fit tuer par ses fils qu’il tentait de dévorer parce qu’on lui avait prédit sa destitution par sa descendance ? Ou celle d’Œdipe, dont les parents craignant une prophétie à propos de leur fils, décidèrent de l’abandonner, lui donnant les prérequis à l’accomplissement de cette prophétie ?

Un raton-laveur. C’était nouveau ça. Rien qui n’apparaissait dans la base de données.
Il y eut une pluie de grenades. S’il voulait jouer à ça…
L’androïde chargea à travers les explosions, ses absorbeurs stockant l’énergie des souffles pour préparer ses prochaines attaques. Au passage, il en profita pour envoyer un signal en direction du manoir des Légendes. Lui aussi, il avait appris un nouveau tour, le genre qui fait mal aux molaires. Trente secondes d’attente estimées.

Arrivant à portée de l’animal, il bondit d’une impulsion de ses réacteurs pour passer au-dessus de lui et arma son poing pour infliger un coup descendant, mais se retrouva face à Kiyo. Leurs réflexes étaient bien meilleurs que dans les archives dont disposait le centre. Soit.
La lame était déjà trop proche pour esquiver, Pain se contenta de mettre ses bras devant lui pour encaisser la frappe. L’impact fut suffisamment brutal pour le propulser, telle une balle de base-ball, contre une épave de voiture. C’était toujours moins violent que le poing de lumière de l’ange qui lui avait fait traverser une place centrale en l’espace d’une seconde. Il se releva, bougeant ses doigts pour faire disparaître la sensation de crispation dans ses avant-bras qui s’étaient retrouvés affublés d’une jolie bosse. Bien que l'armure n'ait pas été coupée par la lame, il n’en restait pas moins que ce type disposait de suffisamment de force physique pour endommager le blindage de Pain.
Quinze secondes…

La Légende se remit en position de combat. Son prochain assaut allait être quelque peu différent de ses méthodes habituelles.
Cinq secondes…
Il bondit en avant, prêt à décocher un direct surpuissant, d’après la position de son bras.
Quatre secondes…
À environ un mètre de Kiyo, il s’arrêta net.
Trois secondes…
Son pied toucha terre. Il pouvait voir sa livraison arriver.
Effectuant une rotation sur lui-même, il se retrouva en posture basse, le poing en arrière, semblant préparer un uppercut. Le bruit de réacteurs indiquait qu’il devait désormais positionner son bras correctement.

Un des engins vint atterrir en visant le dos de l’épéiste tandis que le deuxième effectua une poussée qui provoqua une rotation sur lui-même tandis que ses réacteurs se coupaient. L’androïde réceptionna l’arme qui vint se placer pile sur son avant-bras.

Petit plan au ralenti, zoom sur le bras d’Alexander.

Le turbo-poing verrouillé se débloqua, ses parties mobiles se mettant en branle pour envelopper tout l’avant-bras de l’androïde. Les circuits cinétiques parcourant sa surface s’illuminèrent d’une lueur écarlate un court instant pour signaler la connexion établie avec l’androïde. Les doigts se séparèrent les uns des autres, épais, aux extrémités légèrement plus fines, puis ils se rejoignirent à nouveau sous la forme d’un vrai poing. Ces armes étaient des gantelets aux proportions immenses, conçus pour broyer des blindages de tanks.

Fin du plan, retour au combat.

Pain relança les réacteurs de son poing pour reprendre de l’élan et écraser la masse qui lui servait de poing dans la mâchoire de Kiyo dans un uppercut extrêmement violent.

Le poing gauche vint se planter dans le bitume à côté du héros. Il se pencha pour emboîter son bras dedans avant de prendre une garde de boxeur, plutôt appropriée considérant le fait qu’ils risquaient encore de le bombarder.
Seulement, un combat basé sur la vitesse risquerait sûrement de jouer en sa défaveur…

-Tenter de discuter est inutile, je présume ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 453
Inné


 : S

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Jeu 4 Jan - 11:17

Prouver sa valeur

« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Alexander & Kiyo

Alexander et les Thompson devaient être les deux seuls combattants de Laurel, même du monde entier à pouvoir faire un combat d'une ampleur comme on pouvait le voir actuellement.  Chacun des deux combattants avait une astuce de taille : leur don. Alexander était une machine organique, fabriquer par les agis et voulant vivre comme un humain. Les Thompson, eux, c'était une autre histoire. Au début, ils étaient juste des humains avec le don de voyager dans des dimensions particulières, de voyager dans des jeux vidéos. Depuis, ils ne l'étaient plus, humain. Ils avaient perdu cette particularité en voyageant dans le temps et surtout, en voyageant dans des mondes parallèles. Les Thompson n'étaient plus humains, ils étaient des paradoxes.

Et ce début de combat avait du mettre la puce à l'oreille d'Alexander sur cette transformation organique. Lui qui avait combattu de nombreux êtres vivants et qu'il était un robot, il pouvait se douter d'une chose, de cette chose. Mais le moment n'était pas à savoir s'il savait pour le paradoxe ou si, au contraire, il s'en doutait. Le moment était au combat, à la protection. Aucune des âmes présentes n'étaient fans des humains, des êtres peuplants cette planète. Malheureusement pour eux, ils étaient, eux-aussi, des abrutis vivant dessus. Et ils voulaient la protéger. Toutefois, les différents voyages dans le temps et surtout dans l'espace, faisaient qu'ils devaient se méfier de tout et tout le monde. Et surtout de la nouvelle légende : Pain.

Contrairement au Laughing Jack, pour qui, ils vouaient une admiration presque malsaine, ils ne ressentaient que haine et dégoût pour la légende technologique. D'ailleurs, pour eux, ce robot n'était pas une légende. Il était juste un espion, un pion qu'on avait utilisé. Il était aussi l'incarnation de l'orgueil. Kiyo lui avait répondu sur leur agissement et lui, il osait les prendre de haut. Ne pensait-il pas qu'ils y avaient déjà pensé ? Qu'ils se demandaient si c'était la meilleure chose ou non ? Des questions qui avaient été source de grands débats, de grandes disputes et même de conflits plus dangereux pour eux. Ils connaissaient très bien les prophéties et les problèmes qu'elles apportaient. Ils connaissaient les risques. Ils savaient qu'ils pouvaient être la source des problèmes. Mais la pensée philosophique des Thompson était d'agir quelque soit les conséquences. Ils le faisaient ensemble et assumaient ensemble les problèmes.

Suite à l'attaque de Pain, tu avais pu riposter avec ton épée, jouant sur l'effet de surprise. Finalement, le corps de Timothy était une bénédiction, même si maintenant, Pain était au courant des améliorations du pouvoir. Un détail qui allait les handicapés. Mais passons. Le plus important, c'était le combat. Ton attaque n'avait pas fait grand chose sur la bestiole. Pour la première de ta vie, tu te posais des questions sur un combat, sur le gagnant du combat. Toi ou lui ? Cette question ralentit un peu tes réflexes. Heureusement que les autres étaient là. Toi comme les autres, vous saviez que le combat ne faisait que commencer. Et comme tu t'en doutais, il était prêt à riposter. Ton attaque ne lui avait quasiment rien fait à part de la surprise. Celle de lui dire que tu avais la force physique de blesser son blindage.

S'il se mettait en position de combat, tu fis de même. Toutefois, alors que tu te préparais, tu entendis Naya exploser de rire. Elle en pleurait même.

••• Ce mec est un ouf ! •••, dit-elle en rigolant toujours autant. ••• On est en plein combat, et il s'amuse à jouer aux magical girls. •••, ajoute-t-elle avant que tu commences à faire attention à ce qu'il faisait réellement.

Tu comprenais pourquoi elle pensait ça, mais tu te doutais qu'il n'était pas abruti à ce point. Du moins, tu l'espérais.

« Ce n'est pas parce qu'on te répond pas que tu dois jouer aux magicals girls.Si tu comptes pas ... », commences-tu à dire avant de te prendre quelque chose dans le dos, près du flanc gauche. Quand tu te retournas pour voir ce que c'était, tu vis un poing. Finalement, ce mec ne jouait pas à Sailor Moon mais plutôt à Iron Man. Il jouait dans une autre catégorie, une catégorie qui risquait de faire mal.

Avant même que tu eus le temps de comprendre ce qui se passait, l'autre blindage venait de se mettre sur le poing de la légende pour te mettre un coup. Ne pouvant pas te protéger, tu le pris de plein fouet. Le choc était tellement violent qu'il arriva presque à te faire voler. Juste après ça, il te posa une question. Celle de pouvoir discuter. Ses mots te faisaient sourire. Il n'était pas là pour discuter, vous n'étiez pas là pour le faire. Mais Iwan voulait en apprendre plus sur lui, sur cette légende avant de pouvoir le tabasser, le torturer.

Sans quitter le corps de Kiyo, Iwan prit le relais.

« Bien sûr que nous connaissons le mythe de Cronos et aussi celui d’œdipe. », dis-tu sur un ton calme. « Nous avons été... non, j'ai été programmé avec les connaissances humaines. Mais il se peut que mes deux autres compagnons ne les ont pas. », ajoute-t-il. « Après tout, il utilise le terme « prophétie » dans un contexte qui ne convient pas. », dis-tu en tirant la langue de façon légèrement sadique.

Il observait attentivement Pain. Et plus précisément de l'arme qui venait de se greffer sur son bras. Elle semblait être entièrement mécanique. Un robot qui avait besoin d'une arme mécanique pour s'améliorer. À ses yeux, cette situation était à mourir de rire. Mais ce n'était ni le moment de rire, ni celui de mourir.

« Mais cela ne change pas notre position: tu es un danger pour la terre et nous devons éliminer toutes les menaces. », ajoute-t-il pour conclure.

Sur ces paroles, Kiyo reprit son corps. Maintenant que les choses étaient clairs, le vrai combat allait pouvoir commencer. Et pour annoncer ça, tu craquas tous tes membres, un par un pour annoncer cette bataille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans ton c...anapé
❝ PT. EXPERIENCE : 62
Technologique


 : SS

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Jeu 22 Fév - 21:50

Ils étaient donc résolus à se battre. Aucune négociation ne pouvait avoir lieu. L’androïde décida donc de faire de même. Il le sentait, il ne disposait pas de la puissance brute de Kiyo, mais il avait une maîtrise martiale qui rendrait vert de jalousie n’importe quel maître d’arme. Il était conçu pour avoir connaissance de chaque type de coup, de chaque modalité du combat, de chaque manie de ses adversaires. Il n’aurait jamais pu gagner contre l’ange dans un combat de simple force brute, et il savait qu'il devrait se montrer plus malin que Carnage si jamais un jour il venait à croiser sa route.

Le regard de l'androïde parcourut le moindre millimètre d'espace qui le séparait de son adversaire en à peine deux secondes. Une fois qu'il eut fini sa recherche, il se remit en position de combat. Il savait comment il allait procéder. Ce n'était pas une méthode très honorable, mais il ne devait pas plus respecter les conventions sociales que Kiyo lorsqu'il combattait.

Pain pointa du doigt le sol aux pieds de son adversaire, à quelques centimètres à peine de ce dernier. Il avait repéré une fissure dans le bitume, un point fragile à peine visible, mais qu’il avait réussi à repérer.
Il ne comptait pas désigner quelque-chose à Kiyo, de toute façon, un détail aussi ridicule lui échapperait certainement. Au lieu de ça, une impulsion d’énergie cinétique parcourut son corps et jaillit sous la forme d’une onde de choc de la taille d’une balle de pistolet, mais concentrant en cette surface réduite l’impact de l’immense bloc de métal qui avait frappé Pain il y a peu.

La Légende technologique profita de l’impact du projectile invisible avec le béton fissuré pour se jeter sur son adversaire. Tirant parti de l’éclatement de la surface qui avait projeté de la poussière et de petits cailloux en plein dans le visage du criminel, il se jeta en avant, prit appui sur sa main démesurée et asséna un double coup de pied ascendant qui projeta Kiyo en l’air, lui permettant d’enchaîner en agrippant sa tête entre ses pieds pour l’envoyer percuter violemment le sol, creusant un petit cratère au sol. Se remettant en position debout, il saisit Kiyo par le col et enfonça son poing dans son ventre, tout en mesurant sa force pour le garder en vie.

Saisissant le Thompson par son bras droit, ce qui l’empêchait de tomber au sol, il retenta juste une dernière fois pour être sûr :

-J’imagine que vous n’êtes toujours pas décidés à vous rendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 453
Inné


 : S

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Ven 2 Mar - 11:26

Prouver sa valeur

« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Alexander & Kiyo

Pain le héros, Pain la légende. L’homme qui obtenut le titre de légende technologique. Quand tu voyais la tête de la nouvelle légende, tu te disais qu’il n’avait rien d’extraordinaire. Tu ne le prenais pas pour un adversaire de valeur, ni même digne d’intérêt. Pour toi, pour vous, cet homme ou plutôt cette chose ne méritait pas le titre de légende. Il avait obtenu ce privilège à cause d’une alliance. Il avait obtenu ce privilège parce qu’il était une machine et non un homme. À vos yeux, il n’était qu’un présent. À vos yeux, il n’était qu’un cheval de Troie. Ce fut, sans doute, pour cette raison que tu ne l’écoutais pas spécialement. Il n’était pas digne d’être écouté. Heureusement pour vous, Iwan eut l’idée de répondre. Il rectifia même le tire sur ton manque de vocabulaire.

Toutefois, malgré les réponses d’Iwan, chacun d’entre vous était d’accord sur une chose : il fallait combattre. Comme pour chaque combat, vous étiez prêt à mourir. Une mentalité qui exaspérait Naya. Mais même si elle ne vous comprenait pas, elle acceptait quand même cette philosophie. Il fallait vivre les choses comme si vous alliez mourir le lendemain. Une vision que tout le monde partageait. Et de ce que vous pouviez voir, votre adversaire aussi avait cette mentalité, d’une certaine manière. En guise de réponse à votre discours, il vous donna un assaut. La première étape consistait à fissurer le sol sous vos pieds. Une chose qu’il fit sans difficulté et surtout sans que vous ne sachiez comment. La seconde étape, elle, consistait à vous pendre pour un punching-ball. Une stratégie simple, mais efficace.

Subissant les assauts sans pouvoir esquiver ou même répliquer, tu te retrouvas rapidement au sol, à la merci de cette légende. Grace à cette attaque, il venait de vous prouver qu’il était très doué en combat et qu’il méritait une meilleure estime de votre part. Cependant, après l’impact, il te prit par le bras pour ne pas que tu manges le sol, que tu n’ais aucun moment de repos. Il te reposa une question. Une dernière fois. Cette chose demandait si on comptait se rendre. Une question idiote pour une intelligence artificielle. À cette question, tu te mis à rire. Tu en riais au point d’avoir mal aux côtes.

« Nous rendre ? », dis-tu en continuant de rigolant, toussant presque de douleur. « Un guerrier ne se rend jamais face à un adversaire. », ajoutes-tu en souriant. La douleur du coup de poing dans le ventre se lisait sur ton visage. « Je suis pas un lâche ! Je préfère mourir que de me rendre ! Il en faudra plus pour que tu me captures. », finis-tu de dire.

Au même moment, tu pris le corps de Timothy pour te libérer de son emprise. L’un des avantages de ce pouvoir et surtout du corps de Kiyo, c’était qu’il pouvait changer sa corpulence en quelque chose de plus petit. Parfait pour se défaire d’un ennemi. Tu profitas aussi de sa légèreté pour mettre de la distance entre toi et Pain. Ses attaques étaient redoutables. Quand tu mis assez de distance, tu repris ton corps. Et pour te mettre à l’aise, tu retiras ton armure. La tenue de chevalier ne t’allait absolument pas. Tu préférais celle du guerrier ou du barbare.

« Tu sais Pain. Tu fais un peu honte à ton espèce. », dis-tu en jouant avec ton épée. « On fait tes éloges dans les journaux en disant que tu es digne de ton titre de légende. Mais en réalité, tu es loin d’en être digne… », continues-tu de dire. « Si les gens sont assez bêtes pour croire en toi, sache que nous, nous ne sommes pas aveugle. Sur cette terre, il n’y a qu’une personne digne de ce titre. », finis-tu de dire. Tu n’avais pas besoin de préciser le nom de cette personne. Tout comme toi, il savait de qui, vous parliez.

Mais l’heure n’était pas à la discussion, mais à la baston. Alors que tu t’apprêtais à l’attaquer, Naya prit ta place. La distance était très bonne pour elle.

« Tu te souviens de ce que je t’ai dis au tout début de notre conversation ? », demande-t-elle, en souriant légèrement. « Je te laisse encore une chance. Si tu n’arrives pas à m’immobiliser pour prendre ma télécommande, je ferai exploser mes jolis cadeaux… est-ce que ce deal te convient ? », dit-elle à la suite. « Mais dépêche-toi, le temps tourne ! Tic tac, tic tac. », finit-elle de dire avant de laisser la place à Kiyo.

Après cette annonce, il se mit à sourire. Ses côtes lui faisaient mal, mais maintenant qu’il n’avait plus son armure pour le protéger, il allait gagner un peu de vitesse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans ton c...anapé
❝ PT. EXPERIENCE : 62
Technologique


 : SS

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Mer 21 Mar - 18:36

Les questions d’honneur étaient un concept qui avait toujours échappé à Alex. Il ne comprenait simplement pas qu’on puisse préférer donner sa vie plutôt que de profiter d’une retraite ou d’un avantage tactique juste pour refuser l’abandon.

Kiyo retira son armure, au vu de la bosse que l’androïde y avait laissé, elle ne devait pas lui être d’une grande utilité, et au vu de sa posture, Pain devait lui avoir brisé une ou deux côtes. Soit, il allait être moins résistant, beaucoup plus facile à mettre hors-combat, et à peine plus rapide.
Venait ensuite la question de la honte…

Pain se mit à faire les cent pas autour de son adversaire, totalement décontracté. Il toisait Kiyo avec insistance. De toute évidence, il était obsédé par le Laughing Jack au point de le mettre sur un piédestal bien trop élevé, même pour l’androïde. Ce dernier n’avait rien fait qui puisse mériter un tel mépris, il s’était toujours comporté de façon exemplaire, n’avait jamais blessé le moindre innocent, ni tué le moindre ennemi. Il n’avait jamais fait fausse route depuis son arrivée à Laurel.

Naya vint le narguer personnellement. Pain ne broncha pas, il ne ressentait pas la frustration. Et il savait pertinemment que les Thompson se croyaient plus forts que lui, plus méritants que lui d’une gloire qui leur avait été refusée. Tout ceci n’était qu’une mise en scène pour se redonner confiance. Il y avait sûrement des explosifs quelque-part en ville, mais la Légende avait conscience qu’elle ne ferait rien sauter avant de l’avoir mis en pièce.
Ce qui risquait de ne pas arriver malheureusement pour eux…

Pain s’élança dans les airs d’un immense bond, puis se servit de ses réacteurs pour piquer soudainement un peu avant d’atteindre l’apogée de son saut. Le bang sonique qui retentit secoua les épaves de voitures éparpillées un peu partout autour de la place. La seule chose que vit Kiyo avant de manger le sol fut une vrille noire supersonique qui le saisit par l’arrière du crâne pour venir lui enfoncer le visage dans le bitume. Puis la scène se répéta : Pain saisit Kiyo par le bras qui tenait son épée et le fixa intensément. Pour lui faire comprendre à quel point il avait été clément avec lui la première fois, il raffermit sa prise jusqu’à ce qu’un « crac » retentisse, puis il le jeta au sol et appuya sur son torse avec son pied gauche.

-Vous demanderez aux innocents que j’ai sauvés d’un archange à Dakar ce qu’ils pensent du fait que j’ai obtenu le titre de Légende.

Il ajouta encore un peu de poids sur Kiyo, il savait qu’il pourrait le faire encore un moment sans le tuer.

-Vous demanderez à Laughing Jack ce qu’il pense de vos actes de terrorisme arbitraires.

Ce fut le sol qui craqua avant Kiyo.

-C’est vous qui êtes indignes ne serait-ce que de remettre en question ma valeur. Vous n’avez rien apporté de positif à cette ville, ni au reste du monde. Vous êtes des parasites, une simple tâche dans l’histoire de l’humanité. Votre vanité vous pousse à vous en prendre à plus faible que vous pour vous faire entendre par les puissants de ce monde et tenter de vous faire passer pour les leurs. Qu’avez-vous fait qui vous permette de remettre en question une légitimité que vous-mêmes ne possédez pas ?

Tout était dit, sur un ton énervé qui masquait l’insensibilité émotionnelle de Pain, mais c’était bien là ce qu’il pensait. Il continua de briser les os de Kiyo : il le releva pour enfoncer son coude dans un fémur qui rompit sous la puissance du coup, puis il brisa la clavicule du bras toujours valide de Kiyo avec le tranchant de sa main avant de le rattraper pour lui donner un violent coup de tête qui en aurait assommé plus d’un si on oubliait la résistance de l’épéiste. Les coups avaient été assénés avec une précision chirurgicale : aucun point vital n’avait été touché et Kiyo allait juste souffrir sans pouvoir trop bouger. Pain saisit son adversaire par la gorge et commença à appuyer tout en étant prêt à intercepter un éventuel raton laveur qui prendrait la place du chasseur de monstres.

-Donne-moi immédiatement cette télécommande et rends-toi avant que je n’arrache sa trachée, Naya. Si tu croyais jouer, alors tu t’es trompée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 453
Inné


 : S

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Jeu 19 Avr - 8:02

Prouver sa valeur

« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Alexander & Kiyo

Pain le héros, Pain la légende. Aux yeux du monde, il était bien plus qu’un héros. Il était un model à suivre, un symbole de la justice, un symbole d’entente entre plusieurs races. Toutefois, à vos yeux, Pain n’avait aucune de ces qualités. En réalité, personne ne les avait tous. Ni même le Laughing Jack. Il était certes un model à suivre, un symbole de la justice, mais il ne représentait rien pour l’entente entre les races. Et à l’inverse, Pain n’avait aucune des qualités de la première légende. Il pouvait cependant prétendre à la troisième. Mais être sur liste d’attente n’était pas signe d’être pris. À vos yeux, Pain n’était pas digne d’être une légende, même si le combat se montrait très intéressant. Il avait de la puissance, beaucoup de puissance.

Pour la première fois dans ce monde, dans ta vie, tu venais de perdre l’avantage. En seulement quelques coups, tu venais d’être mis à terre. Tu venais d’être réduit à enlever ton armure. Quand tu te pris les coups, tu te disais que tu avais de la chance malgré ta faible constitution : le passage d’un monde à l’autre te faisait perdre de la force, de la constitution, mais il t’en restait quand même. Malgré ce passage d’un monde à l’autre, tu semblais plus fort et plus résistant que les autres humains. Mais face à ce robot, cette légende, tu n’avais aucune chance. Dès ton premier coup, dès son premier coup, tu savais que tu n’avais aucune chance contre lui. Mais l’orgueil, l’envie de combattre te motivais à combattre, te motivais d’essayer de le vaincre.

Et cette prédiction venait de se réaliser. Après avoir reçu les premiers coups, avoir abîmé ton armure, tu venais de te retrouver à terre. Pain te faisait bouffer littéralement la terre. Une situation que tu n’avais pas connue depuis des années. Une situation que tu n’avais pas connue depuis que tu alternais entre les mondes. Alors que tu te faisais malmener par Pain, il te parla de ses exploits en tant que légende. Une réplique qui avait eu l’effet de le faire sourire. Il avait sauvé un pays, certes. Mais vous, vous aviez sauvé une planète entière. Et pourtant, vous n’étiez pas considéré comme des héros.

Malheureusement pour toi, pour vous ou malheureusement pour Pain, le sujet du Langhing Jack et de sa pensée sur eux vint faire surface. La légende venait de dire les mots magiques pour l’énerver. Comment pouvait-il se mettre à sa place ? Il était peut-être vrai qu’il avait une place spéciale dans votre cœur. Mais il n’avait pas l’âme assez humaine pour comprendre la raison d’un tel amour pour lui. Ensuite, vint le moment où il vous insulta de déchets de l’humanité. Que vous étiez que des êtres faibles pour vous attaquer à des personnes ne pouvant pas se défendre. Un beau monologue qui te fit exploser de rire. Malgré la douleur qu’il ressentait, il éclata de rire à son discours.

« Si tu penses vraiment ce que tu dis, c’est que tu ne nous connais vraiment pas. », dis-tu en rigolant et en souffrant. « Il serait temps que tu revois notre casier judiciaire. On n’a jamais agressé personne. Sauf peut-être Iwan. Mais c’est un cas ce mec. », ajoutes-tu.

Et alors que tu comptais rajouter autre chose, Pain t’utilisa comme punching-ball. Dans la foulé, il mit hors service tes deux bras. Il avait cependant bien fait attention à ne pas te tuer. Il ne visa aucun point vital. En voyant cette scène, vous vous rendiez compte que même ce robot pouvait ressentir des sentiments. Et il semblerait que cette légende fût sous l’influence du péché de la colère. Un péché très humain. Pour finir, il te prit par la gorge et appuya. Il était sur le point de te tuer.

À ce moment-là, tu savais très bien ce qui allait se passer. Tu ne connaissais que trop bien Naya et son amour pour vous trois. Pour elle, vous étiez ses sauveurs. Et aujourd’hui, tu savais qu’elle allait accepter le deal pour te sauver. Après ce combat, vous alliez avoir une discussion sérieuse. Sous la menace, Naya prit la place de Kiyo. Malheureusement pour elle et pour Pain, la force qu’il exerça sur sa gorge était trop forte. Si Kiyo pouvait supporter cette pression, Naya ne le pouvait pas.

Dans le cas d’un étranglement, le corps humain ne pouvait tenir que quelques secondes avant de s’évanouir. Une situation qui serait déplaisante pour la légende : Naya était la seule âme à vouloir le bien-être des autres. Après tout, tu ne vivais que pour elle – tu te fichais des autres -, Iwan se fichait des trois autres même s’il avait de l’affection pour elle. Il était le seul autorisé à la torturer. Quant à Timothy, il était trop jeune – pour le moment – pour avoir de l’affection pour les autres.

Cependant, quand elle prit ta place, elle n’avait pas la télécommande avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans ton c...anapé
❝ PT. EXPERIENCE : 62
Technologique


 : SS

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Lun 4 Juin - 18:20

Kiyo avait gaspillé ses derniers mots de la journée pour défier une Légende. Il fallait reconnaître qu'il était téméraire. Mais si Pain avait bien retenu une chose de la notion de « fierté », c'était qu'un orgueil sans force n'était rien d'autre qu'une preuve de stupidité supplémentaire.

Naya abandonna. Elle prit la place de son camarade et subit pendant un court instant la poigne de l'androïde sur sa gorge. Elle n'avait pas la télécommande, elle pensait encore pouvoir s'en tirer. La main métallique s'ouvrit pour la laisser tomber à genoux au sol, le temps de reprendre sa respiration.
Pain la fixa pendant qu'elle haletait, le souffle court. Il repensait à ce que Kiyo avait à peine eu le temps de dire : « on n'a jamais agressé personne ».
Il considérait donc que jusqu'à présent, ils n'avaient jamais attaqué qui que ce soit. Ce que signifiait donc...

Alex retira ses turbo-poings, qui se retirèrent en direction du manoir des Légendes. Puis il saisit Naya, la posa comme un vieux sac sur son épaule et s'envola à une dizaine de mètres au-dessus du sol. Sa vision surpuissante passa en revue l'ensemble de la zone, ce qui l'amena à la réflexion qu'une amélioration de sa vitesse de balayage visuel ne serait pas une mauvaise chose, il était rapide, mais pas assez par rapport à ce qu'il estimait possible en allouant suffisamment de mémoire vive, en mettant à niveau ses systèmes obsolètes et en remaniant son code.
Une pensée qui lui traversa l'esprit moins d'une seconde avant qu'il ne repère les points stratégiques : Il avait toujours été la cible.

Atterrissant, il se dirigea vers une bouche d'égout ouverte, posa sa détenue au sol et envoya une impulsion cinétique depuis son index dans un lampadaire qui se tordit et s'affaissa sous la puissance du souffle qu'il venait d'encaisser.

-J'espère que tu as compris ce qui pourrait arriver à ta main si je voyais le moindre objet y apparaître.

Une fois la menace énoncée il se dirigea vers l'accès désaffecté tout en gardant la criminelle en vue, et en la pointant de son doigt destructeur. Sa main libre tâtonna autour de la bouche d'égout et tomba finalement sur un objet scotché au béton. L'arrachant de la surface, il ressortit sa main du trou et montra le pain de C4 à Naya.

-Ta tentative aurait échoué. Tu n'aurais pas pu me détruire, même en y mettant toutes tes ressources.

La connexion au manoir s'établit grâce au transmetteur de Pain.

-Archimède, il me faut une équipe de déminage et une unité de transport de détenus altérés. Qu'ils amènent des liens en titane à resserrage automatique. Et des fusils hypodermiques avec des tranquillisants.

-Bien monsieur, autre chose ?

-Ce sera tout.


Coupure de la communication. Il n'avait plus qu'à attendre. Il était de toute façon beaucoup trop réactif pour que Naya puisse faire quoi que ce soit. Il lui posa donc une simple question :

-Qu'as-tu vu qui puise justifier tes actes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 453
Inné


 : S

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya] Dim 17 Juin - 19:03

Prouver sa valeur

« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Alexander & Kiyo

Quand vous aviez commencé votre combat contre la légende, vous pensiez faire un beau combat, un combat de légende. Ou dans le pire des cas, un combat à sens unique où c’était vous qui meniez la danse. Malheureusement pour vous, aucune de ces hypothèses n’était la bonne. Dès le début, le combat avait été à sens unique et ce n’était pas vous qui meniez la danse. Votre égo était tel qu’aucune des quatre âmes n’avait de chance face à cette légende. Dans d’autres cas, vous auriez pu avoir une chance… mais pas avec votre mentalité.

Néanmoins, Naya était la plus censé, la plus responsable de tous. Elle était un peu la maman des autres. Elle avait toujours été là pour vous, même pour Iwan. Elle avait accueilli Timothy avec plaisir, malgré la réputation qu’il avait sur Internet. Ce fut pour toutes ses raisons qu’elle prit ta place à ce moment-là. Elle savait pertinemment qu’en tant que légende, s’il était une bonne légende, il ne lui ferait rien. En le voyant la lâcher, la laissant tomber au sol pour qu’elle puisse reprendre sa respiration, tu te demandais si finalement, il était vraiment la menace que vous attendiez. Est-ce que vous auriez fait une erreur de jugement ? La question n’était pas là.

La légende comprit ce que tu avais dit. Jamais, ô grand jamais ils auraient blessé des humains innocents. S’il devait y avoir des victimes innocentes — sauf cas exceptionnel — ce serait seulement à cause des véritables cibles. Quand il comprit, tu te sentis partir avec lui. Maintenant que vous étiez à terre, hors combat, il ne comptait pas vous lâcher. En voyant la scène, Naya se mit à faire la gueule. Elle détestait être prise de cette manière. Puis, il vous reposa à terre, vous menaçant par la même occasion. Naya le regarda d’un air blasé.

« Pain la légende, il n’y a que toi qui peut faire ce genre de coup. On a trop de fierté pour faire des coups bas pareils. Tu nous as battu, on déclare forfait. », dit-elle en soupirant.

En voyant le robot partir, elle s’allongea par terre. Elle entendait ce qu’il disait. Aucune chance ? Il sous-estimait vos compétences. Vous aviez la force physique pour lui tenir tête. Il vous manquait seulement les armes.

« Toutes mes ressources ? », demanda-t-elle rhétoriquement. « Tu crois qu’on a mis toutes nos ressources alors qu’on pensait que tu étais un simple péquenot, voleur de titre ? », ajoute-t-elle en souriant. Puis, ce sourire disparut quand elle entendit tout ce qu’il demandait à son ordinateur. « Hey c’est bon ! On n’est pas des monstres… pas besoin de tranquillisant. », rétorqua-t-elle en gueulant à moitié.

Toujours sur le sol, la terre se mélangeant à ses cheveux. Elle te demanda par la pensée si tout allait bien, si tu avais pu reprendre un peu de souffle. Tu lui répondis positivement. Son intervention était parfaite. Alors que vous discutiez, savoir ce qui allait se passer, votre conversation fut interrompue par Pain qui te demanda une justification. Il te demanda qu’est-ce qui méritait tout ça. À sa question, elle se mit à sourire.

« Pourquoi est-ce que tu aimerais le savoir ? », demanda-t-elle en guise de réponse. « Pourquoi devrais-je me justifier alors que tu m’as déjà condamné ? », ajoute-t-elle en continuant à afficher un sourire. Tu n’avais pas peur de la prison. Tu n’étais pas seule. Plus jamais.

Sans rien dire, elle prit quelque chose sur le sol, pour le permuter avec la télécommande. Et elle le balança à Pain. « Tiens ! Tu as gagné. », dit-elle avant de rediscuter avec Iwan, Timothy et toi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Prouver sa valeur [PV Naya]

Revenir en haut Aller en bas

Prouver sa valeur [PV Naya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La zone abandonnée :: La place de la lune-
Partenaires
dabberblimp"

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit