AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ PT. EXPERIENCE : 321
Mythologique


 : C

MessageSujet: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Sam 7 Oct - 17:47

Dix-neuf heures, il commence à se faire tard, je soupire, en faisant mes comptes, cela commence à m’agacer, de faire ces comptes tous les mois, mais cette fois-ci, je m’inquiète de la suite. Mes fins de mois se font sur le fil avec le prêt pour cette grande demeure… Si seulement j’avais su à temps comment fonctionnait le principe du prêt moderne. J’ai beaucoup réfléchi pour la suite et je ne vois pas beaucoup de possibilités qui s’offrent à moi, je vais devoir trouver un moyen de gagner de l’argent, et j’ai déjà une idée

Le lendemain matin, à la Sup, j’applique une affiche sur un mur de proposition : « cherche colocataire féminin, un minimum bien éduqué et si possible que je le connaisse ». Avec un peu de chance, j’aurais une réponse dans la semaine, mais je dois mettre toutes les chances de mon côté, il faut aussi que j’en parle avec quelques amies, j’en parle autour de moi avec des amies.

Arrivé au soir, je passe faire mes courses, et je discute un peu avec les commerçants et les commerçantes du magasin de vêtements et de la parfumerie, après tout plusieurs de leurs clients sont de bonnes connaissances à moi.

D’ailleurs, arrivée à la parfumerie, je commence à flâner dans les rayons, quand j’aperçois une jeune femme qui ne m’est pas inconnue, en train de ranger les rayons, à son habitude. Il s’agit de Barbara Crumble, l’assistante du parfumeur, elle est généralement dans l’arrière-boutique, mais il semble qu’elle fut demandée au-devant de la boutique. Nous avions déjà échangé plusieurs fois, nous pouvons nous considérer comme des connaissances, mais guère plus. Malgré son côté très sympathique, je remarque beaucoup de variations dans son karma, virant de blanc à gris foncé en l’espace de quelques jours, elle a peut-être des problèmes, mais je ne lui en ait jamais parlé. Elle a l’air occupée, je parle donc à son supérieur :

"Bonjour Monsieur, je cherche des colocataires, et je pense que Barbara a le profil que je recherche, vous pourriez lui en toucher deux mots après son travail ?"


Après l’avoir salué, je reprends la route vers chez moi.

Quelques jours plus tard, je me prépare en tenue élégante, les intéressées vont venir aujourd’hui pour visiter, et parler de quelques broutilles de modalités. J’espère juste que quelqu’un viendra…


Dernière édition par Gabrielle De Paris le Lun 11 Déc - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Midgard
❝ PT. EXPERIENCE : 252
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Sam 7 Oct - 21:32

Le quartier Aselus est magnifique, je n'avais jamais été dans cette partie de la ville, les espaces verts me rappelle un peu la maison, je regarde l'annonce posté par Gabrielle, j'espère que je correspondrai à ses critères, ça me plairait bien d'habiter ici.
Histoire de faire bonne impression, j'ai mis un jean noir assez ample et un sweat noir à oreille, mon collier est dissimulé sous ce dernier, après avoir longuement hésité j'ai tout de même mis mon arme dans mon sac à dos, je suis inquiète quand je ne l'ai pas sur moi.
Je ne tarde pas à arriver jusqu'à la maison, Gabi m'attend devant, je salue joyeusement ma collègue et observe la maison en coin. Elle est gigantesque et semble posséder un parc, sa façade est joliment ornés.

- Mais ce n'est pas une maison ça, c'est un château, tu pourrais loger aux moins 20 personnes là-dedans.


La grande bâtisse m'impressionne, je continue d'observer chaque détail tout en discutant de banalités avec ma collègue en attendant la dernière personne.

Au bout de plusieurs minutes, je me mets à éternuer, une forte odeur de parfum parvient à mes narines, je me tourne en direction du chemin, une jeune femme portant une épaisse couche de vêtement arrive vers nous, je m'approche d'elle et la renifle un peu avant d'éternuer à nouveau.
Je me demande si elle est aussi gentille que Gabi, j'espère qu'elle n'est pas une des sbires d'Odin, je devrais peut-être me méfier d'elle le temps de savoir qui elle est vraiment. Je me demande également s’il y a d'autre personne qui viennent pour s'installer ici, en tout cas, j'ai hâte de les rencontrer. Après tout, si Gabrielle accepte que je vive ici, il y a moyen de se faire plein d'amis. Il faudra que j'aille chercher mes affaires si j'ai une réponse positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Sam 7 Oct - 21:55

Les habitations espacées du quartier aselus laissent filtrer en cette fin de journée un vent frais sur les passants. Marchant dans ces rues larges, Barbara Crumble n’avait pas froid. Elle portait sur elle toutes les affaires qu’elle avait gardé de son ancien appartement, perdu en même temps que son dernier petit copain. Après quelques jours à dormir dans la parfumerie ou elle travaillait, la jeune célibataire s’apprêtait à rejoindre sa nouvelle maison, qu’elle partagerait avec deux femmes qui lui sont encore inconnues.

Tout en marchant le long des allées verdoyantes, Barbara réfléchissait son personnage. Elle n’était pas en infiltration, elle jouerait donc un rôle très proche d’elle-même. Il fallait juste qu’elle cache ses activités illégales et, tant qu’elle n’aurait pas toute confiance en ses colocataires, son don. Le but était de leurs mentir le moins possible. Pour éviter de briser leurs confiances si elle venait à agir de façon illogique à l’avenir, et pour, si tout se passe bien, s’en faire des amies.

Marchant seule dans la rue, Barbara se mit à sourire bêtement à la simple pensée de ce mot. Amie. Depuis combien d’année avait-elle perdue les derniers en dates ? Cette fois ci, leur relation ne reposera pas sur l’affection mais sur son besoin de logement. Elle serait donc forcée à maintenir ce lien même lorsqu’elle n’aura de pensée que pour le prochain homme. Cela ne pouvait que durer.

C’était un nouveau départ pour Barbara. Non pas que ce soit son premier, mais celui-là s’annonçait bien. Barbara était sur le point d’écrire un nouveau chapitre de sa vie. Elle arrivait presque, les autres étaient déjà la et l’attendaient. L’une d’entre elles l’avais senti arriver. C’était l’heure de faire bonne impression. Barbara s’approche, tend la main et offre son meilleur sourire.

- Enchantée. Je m’appelle Barbara. Vous devez être une amie de Gabrielle ? Je suis enchant--
***
Interrompue par un intempestif éternument, Barbara hésita quelques instants, et décida d’ignorer les projections de morves sur son corps de rêve pour finir les présentations. Une bonne impression, c’était primordial.  

- Je suis désolée, mes habits ont trainé toute la semaine dans le parfum. J’espère que vous avez une machine à laver, ha ha.
D’étranges plis passèrent subtilement sur son visage, mais Barbara était bien décidé à faire de cette mal élevée un amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ PT. EXPERIENCE : 321
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Sam 7 Oct - 23:44

Je sortais de la maison pour voir la foule se presser pour espérer cohabiter avec ma personne, j’étais certaine que plusieurs hommes allaient tout de même essayer d’outrepasser mon interdiction pour tenter de me séduire, cela serait dur de choisir dans la foule de candidats…

Deux personnes.

Cela était… décevant, je m’attendais à quelque chose d’un peu plus grandiose pour une demeure pareille. Il allait falloir faire avec. Je pouvais me consoler en voyant Madame Fenrirdottir, une surveillante devenue professeur de maîtrise du pouvoir. Elle n’était pas particulièrement bien élevée, par exemple elle avait la fâcheuse manie de renifler les inconnus (peut-être une conséquence de son don, la transformation en loup ?). J’avais aussi repéré Mademoiselle Crumble, qui, dans son aura, avait l’air dans un bon jour.

Je m’avançais tranquillement, mais tout de même fermement, devant mes deux consœurs et potentielles colocataires, Mlle Crumble était légèrement couverte de postillons, alors je lui tendis une serviette pour qu’elle s’essuie, avant de prendre la parole.

« Bonjour mesdames, je vois que vous avez déjà pu faire connaissance, mais je vais tout de même me permettre de vous présenter, Barbara Crumble, Lagherta Fenrirdottir ; Lagherta Fenrirdottir, Barbara Crumble.

Il serait de bon aloi de connaitre un peu les personnes qui allaient habiter chez moi, je pensais donc à faire un tour de présentation de chacune d'entre nous avant d'aller plus loin.

Je ne pense pas avoir besoin de me présenter vu que vous me connaissez déjà, mais je vais faire une description rapide. Je suis Gabrielle De Paris, propriétaire de cette demeure, j’ai 26 ans, bien que mon apparence soit plus juvénile, j’aime l’ordre, le raffinement, la chevalerie et ce qu’y s’y rapporte, et vous deux, pouvez-vous nous faire une présentation brève ? »

Je venais de penser à Barbara, que je ne connaissais que très peu, je devrais peut-être lui parler un peu en détails de notre nature, à Lagherta et moi.  Je tournais la tête vers cette dernière, lui faisant signifier par un bref geste de la tête ce que je pensais, voire si elle était en accord avec le fait de révéler nos dons respectifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Midgard
❝ PT. EXPERIENCE : 252
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Mar 10 Oct - 17:50

Gabi se présent brièvement avant de me jeter un regard en coin, je comprends le message.

- Lagertha, mais vous pouvez m'appeler Lag ou Lagy, je suis professeur de maîtrise du pouvoir à la Sup et j'ai la possibilité de me transformer en louve. J'ai...

Tiens, c'est vrai ça, je suis censée avoir quel age pour les humains déjà ? Si je lui sors que je suis vieille de plusieurs millénaires, elle va trouver ça bizarre. Je réfléchis quelques minutes.

- J'ai 22 ans. Oh et pour répondre à votre question, si Gabriel n'a pas de boite à eau, je connais un magasin qui en vend et où on peut même en louer.

Je ne répète pas mon nom de famille volontairement, je me méfie encore un peu de cette femme bien que rien ne semble indiquer qu'elle soit liée à Odin, j'espère que mon accent nordique s'est un peu dissipé avec le temps. J'entreprends de l'observer plus attentivement, une fois accoutumé à son odeur, celle-ci me semble tout ce qu'il y a de plus normal. Je me retiens de lui demander si ses cheveux sont en barbe-à-papa, Sonja m'a expliquer que bon nombre de personne se peignais les cheveux, elle doit en faire partie, je me demande si elle utilise de la gouache ou de la peinture à l'eau pour faire cela.

J'attends également qu'elle se présente de manière plus détaillée que le nom donné par ma collègue tout en observant la maison et le jardin, j'ai tellement envie d'aller à la découverte de lieu immédiatement, mais je me retiens, André m'a expliqué au moins quatre fois que les gens civilisés laissaient le propriétaire faire visiter sa demeure, ils ne courraient pas partout et ouvrant tous les meubles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Mer 11 Oct - 12:30

***
- Vous êtes des dotés, quel hasaaard !

Barbara était aux anges. Elle allait pouvoir révéler son don et être sur un pied d’égalité avec ses futures amies.

- Moi-même je --

Un instant d’hésitation. Les deux la travaillaient pour la Heroe’s sup ? Il n’y avait rien de surprenant à ce que le personnel y soit doté. La femme louve avait hésité avant de donner son âge. La confiance n’est pas établie. Lâcher de telles informations était trop risqué. La Hssup est sensé lutter contre les dotés qui, comme Barbara, utilisent leurs dons pour eux même.

- En fait, je …

Il lui fallait trouver une histoire cohérente. Si elle s’installe ici, elle devrait porter ce mensonge tous les jours. Elle ne pourrait jamais totalement leurs faire confiance. Barbara n’en avait pas envie. La criminelle se tenais les mains. La discussion semblait attendre la fin de sa phrase. Elle n’avait pas envie de mentir. Pour une fois, depuis longtemps, Barbara décida d’être sincère.

- Vous ne le répéterez pas, d’accord ? j’ai un don m-moi aussi. Je ne sais pas comment faire le bien avec, alors je n’en parle pas au gens. J’aurais bien aimé être travailler avec les héros comme vous, mais je n’en suis pas capable.

Elle ne mentait pas. Il y avait tant de sincérité dans sa voix, que même avec toute l’incrédulité du monde on ne pourrait que la croire. Barbara cherchait l’approbation dans le regard de ses interlocutrices. Elle réalisat que pour le voir elle devrait lever les yeux. Son regard oscilla entre les deux professeures quelques instants, et elle ajouta.

- Je peux faire tomber les gens amoureux, un peu comme cupidon dans la mythologie. Je ne l’utiliserais pas sur vous, je ne l’utilise jamais sur mes amis. Comme vous avez des dons aussi, je suis sûr que vous pourrez m’accepter comme je suis.

Barbara posa les mains sur ses joues, si elle le pouvait elle aurait rougi. Elle les avait comparés à des amies. N’allait-elle pas trop vite ? Il ne fallait pas les choquer. La première impression était passé. Tout ce qu’elle pouvait faire désormais était d'attendre leurs réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ PT. EXPERIENCE : 321
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Mer 11 Oct - 22:41

Le hasard fait bien les choses on dirait, bien sûr nous étions à la ville des héros, néanmoins le nombre de dotés était bien inferieur au nombre d'humains lambda, il n'empêche que notre troisième colocataire était aussi une dotée, cela faciliterait grandement les choses. Elle commence à se confondre en excuses car elle ne sait pas utiliser son pouvoir pour faire le bien, c'en est vraiment attendrissant, de plus elle dit déjà nous considérer comme des amies. Je m'approche de la jeune demoiselle et lui pose ma main sur son épaule.

"Ne vous inquiétez pas pour ce genre de broutille, vous ne serez point jugée ici, quel hasard de tomber sur une autre dotée dans notre colocation, moi je possède quelques pouvoirs angéliques, comme par exemple me faire pousser des ailes ou sonder le cœur des gens. Excusez d'ailleurs mon langage un peu formel, j'ai juste... eu une enfance un peu compliquée à ce niveau là, dirons nous."

Après que nous ayons fini d'échanger, je partis me diriger vers la porte d'entrée

"enfin bref, venez avec moi, je vais vous faire visiter. Posez vos bagages dans l'entrée, et si vos chaussures sont salles, enlevez les, s'il vous plait."


J'ouvrais la porte de ma demeure, particulièrement grande pour ce que je pouvais financièrement me permettre, mais j'ai contracté un prêt que je ne peux plus rembourser pas moi même. On peut voir une décoration proche de celle de la renaissance française, avec quelques touches modernes et médiévales (du temps des contes du Roi Arthur).

"Bon, voici les règles : En plus des règles de politesse standard, je vous demanderais de bien vouloir ne pas utiliser vos dons, quels qu'ils soient, sous ce toit, de ne par inviter quiconque sans m'avoir prévenu à l'avance, et de ne pas toucher à la salle d'entrainement sauf si vous m'avez demandé au préalable. A part cela, faites comme chez vous. Bien, où voulez-vous aller ensuite ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Midgard
❝ PT. EXPERIENCE : 252
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Dim 15 Oct - 14:42

Cette Barbara se comporte comme certains petits que j'avais sous ma responsabilité à la Sup, il y a peu de chance qu'elle soit un sbire d'Odin finalement, je lui fais un grand sourire.

Gabi nous demande de déposer nos affaires avant de rentrer de la maison, je m’exécute, mon sac fait un bruit métallique quand je le pose, pas étonnant étant donné qu'il contient une épée. Je retire également mes chaussures. Une fois à l’intérieur de la demeure, je l'observe d'un peu plus près, les décors me rappelle Asgard même s'il manque la touche nordique, je me demande si ma collègue et désormais colocataire me laissera ajouter quelques décorations, je lui demanderai plus tard. Je suis toute excitée à l'idée d'avoir d'autre voisins que ce grincheux d'André, même si ce dernier a la même odeur que papa.

Quand elle énonce ses règles, je perds un peu mon sourire, ne pas utiliser mon don ici est compliqué. Enfin non, le truc, c'est qu'on pourrait considérer que j'utilise ce dernier en permanence vu qu'être un loup est ma vraie forme, et je n'aime pas dormir sous mon apparence humaine, je m'approche d'elle.

- Pour l'utilisation du don, cela risque d'être problématique ... Prendre mon apparence animale est un réflexe pour moi... Je le fais sans m'en rendre compte. Mais je ne perds pas mes poils et puis, vu que je prends cette apparence pour dormir aussi, on fera des économies de chauffage.


Pourvu qu'elle comprenne, pour ce qui est d'inviter des personnes à l’improviste, il faut espérer que papi n'aura pas la super idée de se téléreporter ici. Mes yeux se remettent à briller à l'évocation d'une salle d'entraînement.

- Justement, j'adorerais voir cette salle, et puis je pourrais y déposer mon épée afin que personne ne se blesse par accident avec. Elle coupe vachement bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Dim 15 Oct - 18:10

Tant de bonheur. Dans cette maison, Barbara serait acceptée, peut-être même appréciée. Elle ne pouvait que difficilement contenir son excitation quand Gabrielle leurs proposa de visiter. A tel point que défaire de simples lacets devenait une entreprise compliquée.

L’hôte de maison avait terminé d’exposer les règles de vies quand Barbara pu gambader pieds nus. Elle était comme une petite folle, courant de pièces en pièces, explorant les grandes salles de cette vaste demeure.

Comme à son habitude, quand elle entrait chez quelqu’un, elle fouillait tous les tiroirs à sa portée, admirait la vue de chaque fenêtre, vérifiait l’état de chaque bibelot. Non pas qu’elle cherche à voler quoi que ce soit, pas même des informations comme à son habitude. Elle observait juste ce qui devrait être son nouveau chez elle.

Après quelque temps, et quelques réprimandes de la propriétaire, Barbara aperçut une porte entrebâillée. Dans son interstice ou pouvait deviner un escalier qui descendait vers ce qui était vraisemblablement une cave.

Barbara se tourna vers l’être angélique et demanda :

- Il y a un sous-sol ? Fantastiiique. J’ai un tas d’appareils à installer, rien de dangereux, une table de travail, et quelque outiiils, tout au plus.

Barbara tenait tout particulièrement à cette pièce a l’abris des regards car elle pourrais y mener ces activités qu’elle souhaitais cacher a ses nouvelles amies, comme l’entretien de son corps de rêve par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ PT. EXPERIENCE : 321
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Mar 17 Oct - 20:51

Alors que je comptais tranquillement leur montrer les pièces une par une, voilà que Mademoiselle Crumble commençait déjà à gambader partout dans la maison sans faire attention à nous. Malgré son impolie impatience, elle me faisait légèrement sourire, elle avait l’air d’un petit chien qui découvrait un environnement nouveau.

Je fus interrompue par un bruit métallique venant du sac de Mme Fenrirdottir, elle avait l’air d’avoir quelque chose d’intéressant dans son sac, ce bruit m’étais familier, et il sonnait trop bien à mon oreille... probablement une décoration.

Mme Fenrirdottir avait l’air gênée par l’interdiction d’utilisation de don, elle semblait utiliser son don par réflexe, un léger contretemps, ça risquait de sentir le chien, mais je n’allais pas non plus lui refuser l’entrée.

"Effectivement c’est légèrement incommodant, mais si vous ne pouvez pas faire autrement, je ne vais pas vous refuser l’entrée chez moi pour autant."

Puis elle me parla de son arme.

Oh.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un partenaire d’entrainement, depuis mon maître à danser… en fait cela faisait 12 ans, et cela me frustrait au plus haut point, et là… juste en face de moi… une épéiste. Je ne peux pas me retenir.

"Tu dis que tu es une épéiste, mais c’est génial ! Cela fait 12 ans que je n’ai vu personne sachant manier une lame, et cela me manque vraiment ! J’aimerais tellement croiser de nouveau le fer ! Est-ce que cela te dérangerait de m’accorder un peu de ton temps pour un combat amical ?!"

Wow, est ce que je venais de la tutoyer ? Je crois que c’est la première fois que je tutoyais quelqu’un après mon père.

J’étais beaucoup trop excitée pour mon image ou mon propre bien, je tremblotais légèrement sur place, et je ne fis quasiment pas attention à la question de Barbara.

"Oui bien sûr bien sûr, faites juste attention à vous placer loin des bouteilles de vin…"

Je ravalais ma salive en attendant la réponse de Lagherta…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Midgard
❝ PT. EXPERIENCE : 252
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Mer 18 Oct - 17:53

La réaction de Gabrielle à l'évocation de mon arme me surprend. Biens sûrs, moi-même, je n'ai pas eu d'adversaire depuis un bon moment, cela me dérouillera. Je souris:

- Biens sûrs, moi-même, je n'ai pas eu d'adversaire depuis un bon moment, cela me dérouillera.

Comme si une managarn épéiste pouvait se rouiller, je retourne vers mon sac et en sort mon arme, toujours avec le sourire, je la lui tends. Je sais par expérience que les épéistes adorent admirer les armes de leurs adversaires surtout quand il s'agit d'arme de qualité. Après tout cette arme à été commandée par mon père spécialement pour moi, elle s'adapte à mes changements de taille et ne peut s'émousser, même mes crocs n'ont pas abîmé son manche.

- J'imagine que vous aussi vous possédez une arme ?


Biens sûrs, moi-même, je n'ai pas eu d'adversaire depuis un bon moment, cela me dérouillera. Bien sûr, je n'oublie pas Barbara. Elle est en train de courir partout et de farfouiller partout, je note mentalement de ne rien laisser trainer de compromettant sur la véritable nature. Je trépigne sur place, moi aussi j'adorerais aller visiter le reste de la maison, mais le combat me tente trop. Tandis que je laisse Gabrielle examiner ma lame, je l'interroge.

- Quel genre d'activités pratiquez-vous pour que ça soit aussi dangereux ?

Je me demande où Gabrielle va souhaiter se battre, dans sa salle ou dehors ? Je suis tout excitée à l'idée de me battre, cela fait longtemps que je n'ai pas dégainé et cela me manque. Je repense souvent aux longs entraînements avec ma meute. Dire que je ne pourrais plus jamais me battre contre eux afin d'évaluer mes progrès, je me demande si j'ai enfin atteint le niveau du plus fort d'entre eux...
La tristesse et la joie se mélangent dans mon regard, rien ne me fera plus plaisir que d'avoir un partenaire à nouveau. Je me dermande si Barbara voudrait se joindre à nous.

- Au faite Barbara, souhaiteriez vous vous joindre à nous ? Si vous n'avez jamais manier l'épée je pourrais vous apprendre quelques mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Ven 20 Oct - 22:52

Voilà Barbara coincé entre deux épéistes en chaleurs. Un entrainement ne serais certes pas de refus. Si elle arrive à garder le dessus lors de combats de rue, quelques techniques de combats lui seraient fort utiles contre plus puissant qu’elle. Si elle avait jusque-là évité toute friction avec des dotés, ses activités comme ses fréquentations l’y mènerais surement un jour.

Pourtant, elle répondit :

- Ma chériiie, je suis ravie que tu penses à moi. Tu sais, je ne suis pas très forte. Vous avez envie de croiser le fer, ça se voiiit. Je vais vous laisser entre expertes. Quand vous vous serez départagé, vous n’aurez qu’à venir me trouver à la cave, je vais repérer les lieux.

Puis, avant de les quitter, elle ajouta :

- Je m’imagine mal garder une épée sur moi, mais j’adore apprendre de nouvelles choses. Et puis, des techniques de défenses peuvent toujours être utiles. Je serais ravie de m’entrainer avec vous dans le futur.

***

L’ambiance était calme au sous-sol. L’arôme d’une bouteille renversée vint se mêler aux odeurs qui accompagnais Barbara depuis qu’elle avait dormis dans la parfumerie. Qui sais depuis combien de temps flottais ce parfum ? La porte d’entrée comme seule entrée d’aire, laissait entendre de lointains tintements métalliques, comme un rappel que le temps s’écoulait toujours à l’extérieur.

Barbara s’approchât des étagères remplies de bouteilles, du vin bon marché, tout droit sortie de la plus proche grande surface. Seules les étales visibles depuis l’entrée étaient remplies. Une façade de luxe cachant le vide de son compte en banque. Ou peut-être Gabrielle espérait elle qu’ils se bonifient avec l’âge ?

En retirant certaines étagères vides, on pourrait installer un atelier pour Barbara. Elle ne fait plus vraiment de recherches. Mais elle utilise encore ses connaissances pour concevoir des accessoires forts utiles en infiltration. Il y avait contre le mur du fond deux de ces énormes tonneaux à vin.
- toc toc ?
Vide, d’après le bruit, évidement. L’endroit a peut-être réellement été une cave à vin. Personne n’aura eu la motivation de sortir ces containers. Comment les a-t-on seulement fait entrer ? C’était parfait. Barbara pourrait y cacher le matériel d’entretien de son corps de rêve.

Ce n’est pas qu’elle souhaitait cacher à ses presque-amies sa véritable apparence. Mais pour dévoiler aux autres la nature de son corps il lui fallait d’abord l’admettre à elle-même. Porter un masque suffisamment longtemps en fait un visage. C’est là la formidable capacité d’adaptation de l’esprit humain.

***

Le silence devint total. Des deux bretteuses avaient sûrement terminé leurs affaires. Barbara s’empressa de les rejoindre. La journée était déjà bien entamée, mais elle avait encore beaucoup à apprendre sur elles.

- Alooors, qui a gagné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ PT. EXPERIENCE : 321
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Dim 22 Oct - 0:06

La lame de mademoiselle Fenrirdottir était d'une étrangeté assez flagrante, et pour cause, elle semblait d'ouvrage nordique. Cette lame avait été forgée avec une finesse assez rare pour ces contrées barbares, et vraiment bien conservée en plus de cela. Ce n'est pas le genre d'épée que l'on met aux mains de débutants, cela voulait dire que sa manieuse était fortement expérimentée, ou du moins avait du goût.

Je lui rendit la lame et nous nous dirigeames vers la salle d'entrainement. Un frisson parcourut mon dos, c'était la première fois depuis longtemps que je n'avais pas eu un adversaire, je sorti une malette, qui en l'ouvrant, découvrit une lame enveloppé de velour rouge, cette lame était ce qui me restait de mon ancienne vie, après l'avoir sorti de son fourreau, je fis face à ma partenaire.

"Bien, vu que c'est un entrainement, nous arrêterons après quelques échanges, nous n'utiliserons pas nos dons respectifs, et si l'une de nous est blessée, nous arrêtons. J'espère que vous êtes prête, car je ne vous ferais pas de cadeau."

je fis quelques moulinets avec ma lame, malgré toutes ces années, j'avais fait reforgé la lame à partir de l'ancienne, et je la gardais dans un état bien plus que convenable. Après être échauffée un minimum, je pointais la lame face à mon adversaire... ma partenaire, pardon.

"EN GARDE !"

Ma dextérité n'avait pas perdu avec les années, semblait-il, je me lançais à l'assaut avec une vitesse qui aurait fait trébucher n'importe quel non initié, mais cette demoiselle ne fléchit pas, elle dévia ma première attaque avec une facilité assez flagrante. Il manquerait plus que ca soit réglé au bout d'un coup !

Le son de deux lames qui s'entrechoquent, dieu que ca m'avait manqué !

Un coup ! Paré !

Parade ! Riposte !

Contre attaque sur le flan !

Mon esprit guerrier avait déjà repris le dessus, personne n'aurait pu deviner sous cet aspect que la femme qui attaquait avec ardeur pouvait être ne serait-ce qu'un peu distinguée. Tout ce qu'on pouvait voir était une guerrière acharnée sur sa cible.

Je pare son coup ! Je contre-attaque ! Elle esquive ! Aucune de nous deux n'a le dessus !

Non, elle me surpasse, très légèrement certes, mais ce "légèrement" pourrait me coûter la vie en combat réel, il faut que je la dépasse, ici et maintenant !

"Hu...hu...hu..."


Je me fatigue trop, trop d'excitation, je n'ai pas du tout économisé mon énergie... non, ça ne peut pas finir par épuisement !!!

"Hu... C'est tout ?! Montre moi ce que tu vaux vraiment !" Hurlais-je avec un sourire de contentement aux lèvres.

Je me prépare à recevoir ses coups, je dois tous les parer, tous les dévier... Pour ma fierté !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Midgard
❝ PT. EXPERIENCE : 252
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Mer 25 Oct - 18:52

Barbara décline poliment mon invitation avant d'aller à la cave.
Je laisse Gabrielle examiner ma lame et la suis jusqu'à la salle d'entraînement. Elle prend alors une magnifique lame que je reconnais être une épée bâtarde, tout comme la mienne. Je souris, l'excitation me gagne alors qu'elle se met en garde.

Sa rapidité pourrait me surprendre, mais ce n'est pas le cas, la mienne est quasiment identique. Elle va voir dans quel métal sont forgé les enfants de Fenrir, surtout les managarms manieurs. Je dévie sa lame sans trop de difficulté, elle enchaîne alors les parades et les feintes. J'aime beaucoup son style, je suis ravie de compter une adversaire aussi valeureuse parmi mes amis.

Je suis habile pour l'esquiver et la parer, mais c'est également le cas pour elle, la seule chose qui fait que je parviens à avoir légèrement le dessus, c'est mon expérience et le fait que bien que n'ayant pas de partenaire, j'ai continué à m'entraîner autant que possible.

Elle s'impatiente au bout de plusieurs minutes et me demande de lui montrer ce que je vaux vraiment. Très bien ! Si c'est ce qu'elle veut. Je la fixe avec une drôle d'étincelle dans les yeux, celle des guerriers qui ont l'envie de tuer, avant de prendre mon arme à deux mains et me rue sur elle avec rapidité avant d'assener un coup du plat de ma lame, coup qui désarmerait n'importe qui.

Cependant, elle tient le choc et parvient à garder son arme en main, mais même moi, je ressens le choc de l'attaque, si j’avais frappé avec le tranchant, j'aurais sûrement pu l'entailler, mais ce n'est pas mon but.

- Sous cette forme, c'est tout ce que je peux faire en terme de force brute, cela dit ce n'est pas la meilleure méthode... Si je veux te vaincre, il me faudrait te désarmer et pour ça, il me faut de la finesse pas de la violence. En plus, on abîmerait nos armes respectives. En tout cas beau combat, il faudra se réaffronter de temps en temps, pourquoi pas le soir après le travail ? Tu as pas mal à apprendre en terme de force, mais je pense que de ton coté, tu pourrais m'enseigner énormément de chose en matière de finesse et de rapidité.

Le tutoiement est venu naturellement. Je tente de ne pas le montrer, mais je suis surexcitée, cela fait des lustres que je n'ai pas eue un adversaire potable. Surtout, que je vais devoir m'entraîner, dure si je veux la surpasser de manière plus large, ou tout simplement pour qu'elle ne rattrape pas.
Barbara arrive à ce moment-là et demande qui a gagné.

- Personne, nos niveaux sont équivalents, mais je compte bien remédier à cela.

Je souris et remets mon épée au fourreau.

- Tu t'es bien installée ? D'ailleurs, on devrait visiter la suite de la maison.

La satisfaction me fait oublier mes quelques bonnes manières et je sors presque en courant en la tenant par la main, j'ai une folle envie de me transformer et de courir partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Lun 30 Oct - 0:52

En voilà trois réunies, mais deux d'entre elles étaient essoufflés. Barbara pouvait déceler une lueur dans leurs regards. Leur petit échauffement avais fait baisser une tension. Il s'agissait de deux combatantes de valeurs. Elles auraient beaucoup à apprendre l'une de l'autre, et Barbara apprendrait tellement d'elles.

L'excentrique aurait pu tomber amoureuse de l'une de ces nouvelles amies, mais il semblerait que son esprit refusât de briser sa nouvelle relation. Cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas connu une relation simple. La collocation avait quelques beaux jours devant elle.

"Fantastiiique. Je pourrais participer à quelque entrainement à l'avenir ? J'ai beauuucoup à apprendre de vous deux. "

Puis, prenant Lagertha par la main, elle s'élança dans une visite de la maison plus poussé. Cette femme au pouvoirs canins mais a l'apparence humaine laissait tomber sa timidité aux cotés de Barbara. Son envie de combat était calmée, elle pouvait se lâcher. Ces deux-là s'entendraient très bien. Il ne restait plus que l'angélique.

"Allez, vous aurez touuute la vie pour vous reposer. Venez nous faire visiter !"

Et puisqu’elle aime les animaux, elle s’adressa à l'autre visiteuse :

"Après cela, pourriez-vous me montrer vos pouvoirs ? Je pourrais vous caresser ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ PT. EXPERIENCE : 321
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Lun 30 Oct - 20:24

"Je...je...he...he...Laissez moi reprendre mon souffle 5 minutes, si vous voulez bien."

Mademoiselle Fenrirdottir avais l'air en bien meilleur état que moi, mais peut être qu'elle feint juste le calme, car nous sommes effectivement de même niveau. Damnation, le combat aurait plus durer plus longtemps si je ne m'étais pas emportée ! Enfin, laissons le passé au passé, c'est ce que j'essaye de faire depuis 12 ans !

Bon, la demoiselle en rose avait besoin d'une visite guidée, alors c'est parti !

J'avais brisé le mur invisible que je m'étais moi même créé, comme je le crée toujours avec de nouvelles personnes, c'était toujours un peu plus dur avec Mademoiselle Crumble, mais cela n'allait que de mieux en mieux. Bon, il est temps d'essayer de mettre les leçons de Mademoiselle Quill en jeu !!!

"Bien, suivez moi toutes les deux, vous allez pas rester plantés là quand même ! Barbara, Lag, je vais vous faire visiter les lieux ! C'est parti !"

Cela devait surprendre Lag, qui avait pour habitude de me voir parler de façon hautaine, héhéhé.

Oh, et Barbara, je ne te conseille pas de lui demander ce genre de choses, elle peut le prendre mal, tu sait ?

Je partais leur faire visiter la maison, oui, mais avec le sourire aux lèvres, nous fîmes le tour de la maison assez rapidement, nous étions particulièrement excités toutes les trois, d'abord le salon, puis la cuisine, suivi des chambres, et enfin les salles de bain.

Arrivés après quelques dizaines de minutes au bout de la visite, je me tourne vers les deux demoiselles et leur dit :

"Bon, ça vous plait ou bien ? Si oui, vous voulez vous installer dès aujourd'hui, ou attendre encore un peu ?"


Dernière édition par Gabrielle De Paris le Mer 8 Nov - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Midgard
❝ PT. EXPERIENCE : 252
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Mar 7 Nov - 16:06

Cette Barbara est une véritable pile électrique, un peu comme moi finalement. Elle me fait terriblement penser à un louveteau. Elle me prend par la main et m'entraîne vers la sortie de la pièce d'un air joyeux. Elle me demande si après la visite, je pourrais lui montrer mes pouvoirs et si elle aurait le droit de ma caresser.

- C'est-à-dire que... Te montrer oui... Mais les caresses... Comment dire...

On ne caresse pas une Managarm... Bon, ok Sonja me grattouille souvent derrière les oreilles, mais c'est Sonja ce n'est pas pareil. Et puis je suis tout de même une fière guerrière manieuse d'arme. Que diraient Père et ma meute s'ils me voyaient accepter des caresses ?
Ma nouvelle amie me regarde avec des étincelles dans les yeux. Elle doit être l'un de ces humains adorateurs des animaux. Elle me rappelle tellement un bébé loup... Bon au diable mes principes et ma fierté...

- Bon... Ce n'est pas dans mes habitudes, mais j'imagine que je pourrais faire une exception.

De toute façon, j'ai un pelage de bébé et ce, peut importer ma forme, un adorateur d'animaux ne pourra pas résister, même sans autorisation.

Gabrielle nous demande quelques minutes pour souffler, elle semble beaucoup moins coincée que d'habitude, il faut dire qu'elle va devoir vivre avec des personnes assez bourrues, voir rustre dans mon cas. Enfin bon, la visite reprend rapidement. Je ne peux me retenir d'ouvrir quelques placards et de courir par moment. Je veux bien essayer de bien me tenir quelques minutes, mais il ne faut pas me demander la lune non plus... Me demander la lune... C'est rigolo parce que c'est justement ce que Père me demande, enfin, je dois aider Hati à l'obtenir.
Au bout de plusieurs minutes, elle nous demande quand est ce qu'on veut nous installer.

- J'ai simplement quelques vêtements et ma moto à aller chercher, ce qui devrait être assez rapide, pour ma part, je peux emménager dès aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha] Dim 12 Nov - 14:36

La visite fut terminée sans accroc, quoi que plutôt longue à cause de l'immensité de la demeure. Rien d'étonnant a ce qu'une professeure ai besoin d'aide pour rembourser son achat. Même à trois, elles étaient surclassées.

"Bon, ça vous plait ou bien ? Si oui, vous voulez vous installer dès aujourd'hui, ou attendre encore un peu ?"

"Mais avec votre... ta permission j'emménage sur le champ"


Mademoiselle de Paris s'était rendue plus familière depuis son échauffement. Bien qu'il reste perturbant de tutoyer une cliente, Barbara décida de s'ouvrir également. Elles auraient tout le temps d’apprendre à se connaitre, mais pour l’instant

" En fait, je porte tous mes vêtements sur moi actuellement, alors si je pouvais aller les poser…"

Le soleil passait à l’horizontal par la fenêtre. La journée touchait à sa fin. Les trois connaissances pouvaient commencer leur vie commune.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha]

Revenir en haut Aller en bas

La collocation cocasse [Pv. Barbara et Lagertha]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: District Aselus :: Quartier résidentiel :: Manoir De Paris-
Partenaires
dabberblimp" 5050

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit