AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Conseiller d'orientation [Ft. Aidan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 54
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Lun 23 Oct - 15:37



Bons conseils


Feat Aidan

Jonas était confortablement installé derrière le guichet de sa boutique. Il y avait peu de monde ce jour là. C’était compréhensible, le maire venait de faire une annonce à propos des fêtes d’halloween et toute la ville sautait sur l’occasion pour aller visiter ces fameuses « activités » mise en place pour l’occasion. Mais il n’y allait pas. Pourquoi ? Sa boutique lui manquait en ce moment, après tout il passait le plus clair de son temps à s’investir dans son travail de Légende ces jours ci. Être super héros était assez chronophage entre les recherches d’informations, les réflexions sur les prochains coups prévus et les interventions en elle même, il ne donnait plus assez d’attention à ses fleurs.

Mais le rythme effréné des dernières semaine s’était calmé, certes il avait toujours des choses à faire et ça n’allait pas s’arrêter du jour au lendemain mais il trouvait plus de temps pour lui. Sa relation florissante avec Alphée au cour des derniers mois en était la preuve. C’était d’ailleurs en partie à cause d’elle qu’il restait derrière son comptoir. Elle lui avait parlé quelques jours plus tôt d’une jeune fille, Aidan qu’elle s’appelait s’il se souvenait bien. C’était une petite un peu instable, ancienne élève de la Heroe’s Sup qui avait fugué de l’école des héros. Il n’avait pas trop compris pourquoi mais ce n’était pas très grave. Alphée lui avait demandé si elle pouvait envoyer la petite vers lui pour qu’ils discutent et la « persuader » de retourner à l’école. Elle n’avait visiblement pas évoqué qui il était exactement, elle l’avait simplement présenté comme une personne de confiance.

Jonas avait accepté. Pouvait-il refuser ? Certainement, de manière objective, mais il n’avait pas le coeur à dire non. Et puis cette petite risquait la prison à cause de bêtise que son don l’avait poussé à faire s’il avait tout compris. Il se retrouvait un peu dans ces histoires même s’il commençait à se faire trop vieux pour ne plus voir les vraie bêtises des adolescents. Je ne parlais pas d’âge à proprement parler, juste de maturité et d’expérience.

Dring-Dring

La porte venait de s’ouvrir. Jonas, du haut de son tabouret, pouvait voir une petite silhouette se faufiler dans l’embrasure. Les tables couvertes de pots, fleurs colorées et terre lui coupaient quelque peu le champ de vision mais il y était habitué.

« Bonjour, bonjour ! Je peux vous aider mademoiselle ? »

Les mains dans les poches le blanc descendit agilement de son perchoir pour aller à la rencontre de sa cliente de la journée.

© code by Lou' sur Epicode



Dernière édition par Jonas Cros le Sam 4 Nov - 16:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Ecole
❝ PT. EXPERIENCE : 856
Mutation


 : E

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Mer 25 Oct - 19:31

- Bonjour ? C'est vous monsieur Cros ?

Aidan vient d'entrer dans une boutique de fleurs. L'odeur de ces dernières entête tellement son odorat qu'elle ne parvient à déceler celle de son interlocuteur. Enfin, si elle ne s'est pas trompé d'adresse. Ce n'est pas évident de se repairer avec un bandeau.

Alphée lui a dit que c'était quelqu'un de confiance qui pouvait l'aider. La jeune fille se dit que celle qu'elle considère de plus en plus comme une maman ne pouvait que lui conseiller des personnes gentilles, mais elle garde tout de même les oreilles plaquées à l'arrière du crâne, signe de sa nervosité et de sa méfiance.

- Mam... Alphée m'a dit que vous pourriez m'aider.


Elle rougit. Ces derniers temps la jeune fille tend à employer de plus en plus souvent le mot "maman" même s'il est bien douloureux, elle ne sait pas trop quoi penser, sa maman, la vraie s'est fait assassiner, elle a presque l'impression de l'abandonner ou de la trahir en désignant quelqu'un d'autre sous ce nom. Mais elle ne voit pas non plus quel autre mot employer face à quelqu'un qui la traite comme tel. Cependant, ce n'est pas pour ça qu'elle est là aujourd'hui. Elle redresse un peu les oreilles tandis que l'homme s'approche d'un pas qu'elle devine agile.

La renarde se demande bien qui est cette personne et comme cela se fait qu'il connaisse Alphée, peut-être un collègue ou tout simplement son marchand de fleurs favori. D'ailleurs, c'est étrange ça, comment un marchand de fleur pourrait bien l'aider ? Elle imagine qu'elle pourra lui poser quelques questions pour satisfaire sa curiosité. Même s'il faudrait éviter de mettre en doute ses compétences, peut-être, va t'elle garder sa dernière question pour elle, si elle est devant lui, c'est forcément qu'il peut l'aider. L'enfant reste donc attentive prête à répondre aux questions que l'on pourrait lui poser. Soudain, alors que les pas se rapprochent, une sensation étrange l'envahie, comme une grande panique, elle recule de quelques pas les oreilles plaquées en arrière. Son instinct animal lui dit de fuir le plus loin possible, elle se mord la lèvre pour ne pas bouger en se répétant qu'un ami d'Alphée ne peut pas être quelqu'un de mauvais ou qui lui veut du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 54
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Sam 4 Nov - 17:33



Bons conseils


Feat Aidan

La petite voix qui s’élève entre les fleurs est bien celle d’une petite fille, pas aussi jeune que Liliana ceci dit. Enfin, Jonas savait bien que Liliana n’était pas si jeune que ça mais même son statut de terrible vampire ne changeait pas ni son apparence, ni sa voix. Elle était donc bel et bien jeune aux yeux de son « père adoptif ». Le tenancier de la boutique leva les yeux vers le plafond, elle devait dormir d’ailleurs à l’heure qu’il est, toujours aussi adepte des grasses matinées.

« Mam… Alphée m’a dit que vous pourriez m’aider. »

Jonas s’arrêta un instant, à un simple détour de la rangé dans laquelle se trouvait la petite adolescente. Elle ne semblait vraiment pas sur d’elle et sa manière de parler -et de se tromper de mot- était vraiment mignonne, il pouvait définitivement comprendre pourquoi Alphée prenait soin de cette petite. Par contre, si elles vivaient vraiment sous le même toit la petite n’avait vraiment aucune idée de la relation qui unissait Jonas et Alphée ? Liliana par exemple, en petite très intelligente qu’elle était, se doutait bien que son « papa » voyait quelqu’un depuis quelques temps déjà.

Mais bon, tous les enfants n’était pas aussi incroyable que sa petite, c’était normal.

Recommençant à avancer afin de faire face à la petite il s’arrête bien vite quand son regard peut enfin se poser sur elle.

« Ah. Ça va être un problème. »

Le bandeau qui couvre ses yeux était préoccupant, après tout être aveugle à son est quand même triste, mais ce qui posait vraiment problème c’était les deux oreilles animales qui pointaient à travers ses cheveux. Jonas n’était pas stupide est avait bien compris que les animaux ne l’appréciaient plus vraiment. Certainement un effet secondaire de son don. Après tout, la dernière fois qu’il avait pris en charge une étudiante avec un « côté animal » dans le centre Joker il s’était retrouvé à devoir maitriser une louve. Bref.

Conscient du soucis il recula de quelques pas avant de retourner s’asseoir sur son tabouret derrière son guichet.

« Il y a des chaises dans ce coin de la pièce… euh… sur ta droite, tout droit, puis à gauche. » dit-il en pointant une extrémité de la boutique « Prends en une si tu veux t’asseoir. Je ne vais pas forcer le contact ne t’inquiète pas. J’ai un don un peu particulier qui ne met pas les animaux en confiance. »

Il s’arrêta un instant de parler le temps qu’elle trouve de quoi s’installer. Il allait certainement mener la conversation, après tout c’est ce que font les adultes. Une fois la petite immobile et prête à discuter, il reprit la parole.

« Et bien, Alphée m’a un peu parlé de toi. Tu t’appelles Aidan c’est ça ? Tu étais à la Heroe’s Sup mais tu es partie et vu que tu l’avais intégré parce que tu ne maitrisais -maitrise ?- pas ton don tu as des soucis lointains qui te rattrapent c’est ça ? »

Nouvelle pause.

« Mais du coup j’ai deux questions pour toi. Pourquoi es-tu partie de la Heroe’s Sup dans un premier temps ? Et pourquoi veux-tu y retourner ? »

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Ecole
❝ PT. EXPERIENCE : 856
Mutation


 : E

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Mar 7 Nov - 17:43

La sensation de malaise qui oppresse Aidan se calme quand Jonas s'éloigne, il lui indique l'emplacement d'une chaise tout en lui précisant que son don ne mets pas les animaux en confiance.
Après quelques tâtonnements, la petite renarde trouve la chaise et s'asseoir dessus en tripotant nerveusement son pendentif en forme de lune. Elle a beau savoir qu'il ne va pas la manger, l'homme la rend nerveuse. Elle se demande si c'est lui qu'Alphée va voir de temps à autre, c'est vrai qu'elle ramène souvent de jolie fleurs à la maison maintenant qu'elle y pense.
Après les politesses, viennent les questions. Aidan hoche la tête pour confirmer son prénom. Elle réfléchit avant de répondre aux questions posées, non pas qu'elle ai prévue de mentir, mais elle cherche la bonne formulation pour être claire. Autant commencer par la première question.

- Le souci de mon don... C'est que je ne le contrôle pas du tout, suffit que je voie le soleil pour me transformer en une créature humanoïde et renard qui souhaite seulement massacrer tout ce qu'elle croise... En jouant avec ses victimes si possible. Simplement regarder une image d'un paysage ensoleillé fait virer mes yeux au rouge


Aidan frisonne en pensant aux personnes qu'elle à déjà tué, les visages des morts... Elle ne parvient toujours pas à les oublier.

- À cause de ce don, j'ai mal agit... Très mal. J'ai fait des choses vraiment horribles. Entrer à la Sup était une alternative pour ne pas qu'on m'envoie en prison. Au début, je ne me plaisais pas vraiment là-bas, je perdais souvent le contrôle, heureusement les professeurs pouvaient m'arrêter très vite. Je mentirais en disant qu'ils ne m'ont pas aidé, j'ai amélioré la maîtrise de mon don, j'ai même réussi à avoir une forme moins violente... Mais je ne savais toujours pas comment empêcher ma bête de venir.


La jeune fille essaie de paraître assurée, mais si comme d'habitude ses oreilles trahissent la moindre de ses émotions, elles s'agitent dans tous les sens et se plaquent contre son crâne à intervalles réguliers. La première question allait encore, la deuxième demande vraiment beaucoup de réflexion, il s'agit quand même d'avouer un désir de meurtre... Même si ce dernier n'est plus présent.

- Au final, j'ai commencé à bien me plaire à l'école, mais une idée m'obsédait de plus en plus...

La petite renarde se demande si Alphée à parler à Jonas des circonstances qui l'on amener à avoir son don. Elle poursuit d'une toute petite voix.

- Vous savez... Avant je n'avais pas de don, mais une maladie m'empêcher d'aller dehors, alors j'ai accepté de participer à un programme. Mais en fait, ils faisaient juste des expériences sur les gens. Et même après l'accident qui m'a donné mon don, ceux qui ont fait ça, ils ont continués à être libre.. Je trouvais que ce n'étais pas juste, je le trouve toujours d'ailleurs. L'idée qui m'obsédait de plus en plus, c'était la vengeance, je voulais qu'ils paient. Et vu que la justice ne réglait pas le souci ; je voulais agir moi-même en les tuant.

Elle marque une autre pause.

- Enfin, je m'égare... Donc l'idée de tuer ces scientifiques m'obsédait de plus en plus, mais je me disais aussi que j'étais bien à la Sup. Puis un jour, j'ai vu dans le journal qu'un d'entre eux étais à Laurel, la haine à pris le dessus. Non seulement, ils étaient toujours libres, mais on les laissait toujours exercer... J'ai décidé de faire le mur, d'en finir avec le scientifique puis de revenir à l'école. Mais une amie à moi Blue s'en est rendu compte et à essayer de m'en empêcher, de me raisonner. Elle avait mille fois raison bien sûre, mais j'ai refusé de l'écouter et on a commencé à se battre. J'ai perdu mon bandeau et ai commencer à l'attaquer. Un des membres du personnel de l'école est intervenu et a réussit à me calmer... Elle m'a empêché de commettre l'irréparable, mais j'avais grièvement blessé Blue alors que c'était mon amie.

Nouvelle pause, Aidan se mord les lèvres, l'odeur du sang de Blue est encore dans sa mémoire, l'idée de lui avoir fait du mal lui donne toujours envie de pleurer.

- Quand je me suis réveillée et que je me suis rendu compte de ce que j'avais fait, j'ai décidé de fuir de l'école. Je pensais plus du tout au contrat passer avec la justice. J'ai juste eu peur et agit stupidement. J'en voulais à la Sup d'avoir permis à mon don de devenir aussi fort alors qu'au final, c'est tout simplement moi qui avais trop peur de ce dernier pour essayer de réellement le maîtriser...


L'adolescente imagine qu'il est inutile de détailler sa rencontre avec Alphée. Si comme elle le suppose, ils se connaissent bien, elle à déjà due la lui raconter.

- Enfin voilà... Avec le temps, j'ai pris conscience que j'avais agi stupidement. Bien sûr, je veux toujours que les scientifiques payent, mais les tuer apportera rien. Ils seront beaucoup plus punis s'ils se font arrêter par la police. Enfin, j'imagine, je me dis que je finirais bien par trouver un moyen qui respectera la loi. Enfin, si je veux retourner à la Sup, c'est surtout pour apprendre à maîtriser mon don... En partant, j'ai mis en danger des innocents, au moins là-bas, on peut m'arrêter et puis je veux plus être dangereuse. Puis si je me maîtrise assez bien, je pourrais peut-être même être utile à des gens. Sans compter que je ne veux pas attirer d'ennuis à Alphée... Après, je me dis qu'au pire, je peux toujours me rendre à la police si ça peut empêcher d'autres drames.

Cette dernière idée émise avec conviction aurait parue impensable à Aidan huit mois en arrières, mais en huit mois elle avait découvert qu'une famille valait bien plus que la vengeance. Bien sûr, il lui est difficile d'admettre publiquement sa principale motivation. Retourner à la Sup pour apprendre à se maîtriser, payer sa dette et ainsi pouvoir vivre normalement en ayant un semblant de famille lui parait bien naïf comme demande. Elle réfléchit pour voir si elle a des choses à ajouter ou pas sans trop savoir quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 54
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Jeu 21 Déc - 14:50



Bons conseils


Feat Aidan

Jonas écoutait l’adolescente avec attention. Grossièrement elle lui racontait que son don était dangereux pour les civils car elle n’en n’avait pas le contrôle et qu’elle avait probablement tué des gens en se laissant emporter plus jeune. Toute cette histoire de scientifique était préoccupante et le fait que la petite ait pas pensé à juste se faire témoin pour qu’on juge ses bourreaux ne devait pas lui être reproché, elle était jeune, elle ne devait pas savoir comment les choses marchent vraiment. En tout cas ce qui est sur c’est qu’elle avait l’air différente de ce qu’elle racontait dans son histoire. Elle était bien trop déprimée pour être cette petite à sang chaud qu’elle décrivait comme coupable.

Cette fameuse question de la faute se posait à Jonas. Est-ce que le fait que son don soit dangereusement incontrôlable faisait d’elle une autre victime plutôt qu’une coupable de ce qui s’était passé ? La réponse ne mis pas trop longtemps à s’imposer dans l’esprit de la Légende. Peut-être était-ce trop dur, mais il ne pouvait se résoudre à voir une simple petite fille en face de lui. Se battre contre son don était un combat qu’il ne connaissait que trop bien pour simplement pardonner aux personnages qui abandonnaient ce combat comme elle l’avait fait en fuguant.

« C’est vrai que retourner à l’école est la solution la plus sure. » répondit-il calmement. « Et cette amie, tu as tenté de la recontacter depuis ? »

Nouveau silence et avant qu’elle ne puisse donner une réponse formelle Jonas continua.

« Tu sais pourquoi je te pose cette question ? Parce que c’est une bonne manière de savoir à quel point tu as peur. Et je ne parle pas de la peur de ton don. »

La voix de Jonas était toujours aussi posée bien qu’un peu plus dure par moment, il voulait faire comprendre à cette demoiselle que tout n’était pas facile. On pouvait penser que vu son histoire elle le savait mais il sentait que ce n’était pas tout à fait le cas à sa manière de raconter sa vie.

« Cela fait combien de temps que tu es hébergée par Alphée ? Plusieurs mois. Plusieurs mois que tu as pu vivre presque tranquillement en retrouvant une vie presque normale. C’est bien. Si tu tiens tant à cette amie lui as-tu donnée des nouvelles ? Lui as-tu dit que tu allais bien, qu’elle n’avait pas à s’en faire malgré le fait que tu ai disparue de sa vie du jour au lendemain ? »

Nouvelle pause.

« Vois-tu c’est important parce que ce n’est pas parce que tu dis vouloir racheter tes actions passées et aller de l’avant que tu en es vraiment capable. Plutôt que de parler de ce que les autres auront à gagner par ton changement de comportement, assumes ce que tu veux toi. Qu’est-ce qui te fais croire que les professeurs de la Heroe’s Sup accepteront de reprendre une étudiante à problème incapable de leur faire confiance, qui se met en danger, qui met en danger des camarades et qui met en danger des civils ? »

C’était une question rhétorique mais il lui laissa tout de même le temps de digérer ce qu’il était en train de dire avant de continuer.

« Tu es une enfant Aidan et tu ne sais rien du sacrifice de soi, ça n’est pas prêt de changer. La première chose à faire est que tu arrête de jouer aux grandes personnes. Donc dis moi, qu’est-ce qui leur dira que tu peux vraiment retourner à la Sup ? Qu’est-ce qui me dit que tu peux vraiment y retourner ? »

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Ecole
❝ PT. EXPERIENCE : 856
Mutation


 : E

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Mar 26 Déc - 21:08

Après avoir écouté la renarde, Jonas prit la parole, Aidan resta attentive à ce qu'il lui disait, ses oreilles oscillant d'avant en arrière trahissant la moindre des émotion.

L'adolescente se mord les lèvres quand Blue est évoquée, pas une seule fois elle n'a cherché à la voir où à la contacter. Elle aurait pu pourtant, elle sait parfaitement où trouver son amie sans avoir à pénétrer dans l'école. Alors pourquoi ne pas l'avoir fait, la réponse est pourtant claire.

- Je suis sûr qu'elle m'en veut, alors à quoi bon...

Non ce n'est pas ça et la jeune fille le sait.

- J'ai peur de la perdre, qu'elle m'en veuille d'être partie sans rien lui dire, de l'avoir abandonnée.

Elle non plus n'aime pas la Sup, et la seule personne qui lui ressemble un chouia se barre du jour au lendemain en lui laissant des bandages en souvenirs. La honte envahit Aidan, une fois de plus elle n'a pensé qu'a elle, elle n'a pas réfléchis aux sentiments des autres ou plutôt elle à fait semblant d'y réfléchir.

Son interlocuteur continu. La renarde le laisse finir, ses poings se serrent quand il évoque la notion de sacrifice, elle repense à Eddy et à ses parents. Elle s'était promis de ne pas s'énerver, mais elle ne peut pas le laisser dire, ses oreilles se redressent d'un coup. Elle tente de ne pas hausser la voix même si l'envie est forte.

- Vous vous trompez... On n'en a peut-être pas la même notion, mais vous ne pouvez pas dire que je ne connais pas la notion de sacrifice, j'ai vu trop de gens le faire. Mes parents, puis Eddy... Des mafieux qui se font flinguer pour avoir simplement voulu le bonheur de leurs filles vous appelez ça comment ? Et un garçon qui donne sa vie pour en sauver une autre ? Alors oui, il y a beaucoup de choses que j'ignore, mais je sais ce que c'est qu'un sacrifice !

Aidan tremble, elle a haussé la voix malgré elle, les larmes qu'elle retenait coulent, trop de souvenirs douloureux ravivés.

- Je sais bien que j'ai aucune excuse, que se venger, c'est mal. Jusqu'à présent, je me voilais simplement la face, ils ont pris tant de vie, que je prenne la leur ce n'étais pas si grave. Oeil pour œil, dent pour dent. Mais ça j'en ai plus envie, ça à failli me coûter la vie, ça m'a peut-être coûté l'amitié de Blue, ca va peut-être me coûter mon avenir... Eddy ne m'a pas sauvé pour ça.

Aidan est obligée de s'arrêter pour respirer, les mots sortent sans qu'elle ne réfléchisse. La colère et les souvenirs faire disparaître le masque qu'elle s'efforce de porter.

- Vous attendez peut-être que je vous sorte une tonne d'argument, mais j'en ai aucun. Je sais que j'ai eu tord. Je pensais qu'en partant, je n'aurais plus peur... Au final, c'est l'inverse qui s'est produit et j'ai mis des gens en danger par mon égoïsme.
Avant je voyais la Sup comme un moyen d'arriver à mes fins et de me venger, mais ce n'est plus le cas. Je veux juste pouvoir vivre normalement, je sais que la Sup à aucune raison de me reprendre après ce que j'ai fait et que là encore c'est un désir égoiste, mais je veux vraiment apprendre à me contrôler désormais.


Nouveau silence, Aidan hésite longuement.

- Et puis... je veux pouvoir rester avec Alphée, c'est un peu comme une seconde maman... Mais si je continue à faire des bêtises, je ne pourrais pas.

La rouquine se demande pourquoi elle est entrée dans cette boutique déjà. Qui convainc quelqu'un avec un désir égoïste et sa seule parole comme garantie ? Surtout, quand on vient d crier sur la personne en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 54
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Dim 18 Fév - 12:44



Bons conseils


Feat Aidan

La petite ne pouvait le voir à cause de son bandeau mais Jonas commençait à sourire, toujours installé sur sa chaise comme un adolescent, totalement détendu alors que la discussion prenait un ton des plus sérieux. Il l’écoutait. Elle qui commençait enfin à exprimer le fond de sa pensée. C’était tout ce que le fleuriste attendait, un « Je veux » des plus sincères, pas un discours hypocrite sur la poursuite d’un but plus grand ou de la protection de son prochain. Il n’avait aucune raison de lui dire non mais il ne voulait pas aider une enfant dans un chemin pavé de mensonge aux autres et de mensonges à soi même. Elle n’était pas faite pour être une héroïne, une criminelles, une combattante. Plus tard peut-être. Quand elle aura pu profiter de ce que la vie a à offrir. Mais pas tout de suite.

Il faut dire que déjà que Jonas savait lire les gens en face de lui, les oreilles de la petite renarde lui facilitaient grandement le travail.

Il finit par se lever de sa chaise et, les mains dans les poches de son short, il commença à s’approcher de l’adolescente. Elle se tendait à sa simple présence et ça n’allait pas s’arrangeait mais ça n’arrêtais pas la Légende.

« Tu m’as mal compris. Je ne dis pas que tu ne sais pas ce qu’est un sacrifice, mais que tu ne sais pas ce que c’est que se sacrifier. Il faut une determination hors du commun, être complètement fou, n'avoir plus rien à perdre ou être une machine pour simplement décider de dédier son corps à son prochain ou une cause sans état d’âme. Trop de gens tentent de voiler leurs décisions et leurs actes sous une couche d’hypocrisie immense, surtout dans notre monde de héros. Crois moi, même les plus grands Jokers ou les Légendes ne défendent pas leur prochain par simple bonté d’âme. »

Ses paroles étaient emprunte d’une mélancolie sèche, après tout il savait particulièrement bien de quoi il parlait. Actuellement les deux seules légendes étaient un robot dont le rôle était de protéger les hommes et un homme qui prenaient tant à coeur son travail uniquement dans l’espoir que cela lui permettrai de protéger ses proches, ceux qui l’empêchent de se perdre et de chuter le longue et fine corde tendue sous ses pieds. Il n’y avait aucune beauté, aucune poursuite du bien commun et les héros qui prétendaient être juste bon pour le plaisir d’être bon étaient soit des hypocrite, soit des idiots relégué au rang de personnage secondaire mal écrit dans une série de super héros.

« Ne te voile pas la face en voyant plus grand que toi. Pense d’abord à comment te rendre heureuse et une fois que ça sera fait tu te rendras compte que les gens qui tiennent à toi ont rarement besoin de plus pour être ravi. Si à ce moment tu as encore de l’énergie à revendre tu pourras penser à ton prochain. Prend ça comme un conseil de quelqu’un qui s’y connait. »

La main sur la tête de la petite probablement terrifiée, il descendit un peu à son niveau afin d’être à hauteur d’oeil.

« Compris ? »

Un hochement de tête plus tard il ajouta.

« Donc maintenant répète moi ce que tu veux. J’ai mal entendu la première fois. »

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Ecole
❝ PT. EXPERIENCE : 856
Mutation


 : E

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Ven 23 Mar - 18:02

Après la tirade de l'adolescente, quelques secondes silencieuses s'écoulent, elles lui paraissent durer des siècles. À t-elle été convaincante malgré son manque total d'argument.
L'homme finit par se rapprocher d'elle, Aidan se tend, mais l'écoute avec attention quand il se remet à parler. Ses oreilles droites comme un bout de bois en tremblent.
Lorsqu'il lui explique, ce qu'il veut dire par sacrifice Aidan baisse légèrement la tête, elle repense à Eddy et se demande s'il a agi ainsi par volonté de la protéger ou bien parce qu'il savait qu'il allait mourir dans tous les cas. Elle chasse rapidement ses pensées, en huit mois la renarde à eu le temps de comprendre que remuer sans cesse son passé en se posant mille questions ne servait à rien d'autre qu'a la tourmenter en la faisant avancer droit dans un gouffre.
Une interrogation à cependant besoin de réponses.

- Si les héros ne protègent pas les gens uniquement par bonté d'âme, alors pourquoi ils se battent ?

Une main se pose sur sa tête, Aidan à un léger mouvement de recul, mais moins brusque que la première fois, elle commence à s'habituer à la présence de Jonas et au sentiment de malaise qu'il lui provoque. Ses poings se serrent quand on lui demande de répéter ce qu'elle veut, elle inspire un grand coup et relève la tête, s'exprimant d'une voix claire.

- Je veux apprendre à me contrôler afin de pouvoir vivre normalement et de pouvoir rester avec Alphée. J'aimerais aussi trouver un moyen que ce qui m'est arrivé ne se passe plus jamais, mais je ne sais pas encore comment m'y prendre alors j'imagine que ça attendra encore un peu. Oh et surtout je ne veux plus tuer... Jamais !

La jeune fille perd un peu en assurance au moment d'ajouter sa dernière phrase.

- Mais pour ça, il va falloir que je réintègre la SUP et après ma fugue, ils ne vont pas forcément vouloir, du coup, est-ce que vous voulez bien m'aider ? S'il-vous-plaît ?

Aidan tremble légèrement, même si elle a compris qu'il n'y avait aucune honte à demander de l'aide, cela reste toujours quelque chose de difficile. Elle se met à entortiller la chaîne de son pendentif nerveusement en attendant la réponse du fleuriste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 54
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Lun 28 Mai - 14:34



Bons conseils


Feat Aidan

Ce n’était pas bon. Trop de répétition, trop de boucle dans lesquelles Jonas s’enfermait. Il fit un pas en arrière, relâchant la tête de la petite alors qu’il se rendait petit à petit compte que sa vision du monde des héros était teinté de mauvaises pensées. Il devenait amère, critique de ce monde duquel il était censé être acteur principal. Peut-être devrait-il recommencer à se confier lui aussi, mais pas aujourd’hui et certainement pas à cette enfant. Il devait rester digne et surtout jouer son rôle d’adulte responsable jusqu’au bout.

« Il y a plein de raison qui peut pousser un héros à jouer son rôle. L’argent, la famille, l’amour, la peur, l’adrénaline, le jeux. Pour ne citer que les plus communes et ce n’est pas surprenant. Dans les films tu entends souvent que le plus dangereux des hommes est celui qui n’a plus rien à perdre, justement parce qu’il a perdu sa raison de se battre pour le bien. Mais c’est un destin qu’on ne souhaite à personne. »

Le fleuriste avait fait quelques pas en arrière et commençait à se retourner. Il n’avait plus besoin de voir le visage de la gamine pour savoir qu’elle avait une expression satisfaisante. Avoir une vie normal. En voilà un but qu’il est important pour quiconque se sent exclu de la société et apprendre petit à petit est probablement le meilleur moyen pour celle ci d’y arriver. Pour ce qui est d’arrêter les écarts scientifiques et les abus gouvernementaux, c’était un objectif qui devait être plus lointain. Jonas n’avait ni l’envie ni la volonté de lui faire comprendre que c’était impossible, mais si elle commençait par le commencement, tout devait bien se passer.

Tranquillement, les mains dans les poches, alors que la petite semblait revenir à la réalité et que le stress envahissait sa voix, le blanc attrapa un arrosoir et commença à le remplir près du robinet dans un coin de la boutique. Il n’avait jamais vraiment pensé à investir dans un système d’arrosage automatique, les travaux aurait défiguré ses pauvres murs et les risques d’infiltrations aurait drastiquement augmenté. Non, ça ne serait pas rentable. Une fois l’ustensile plein il s’approcha de nouveau de la petite, il n’avait pas répondu à sa question, ça n’était pas la peine. À quoi bon la rassurer maintenant ?

« Prend ça s’il te plait et passe sur les plans de glaïeuls s’il te plait, j’ai oublié de m’en occuper ce matin. » l’arrosoir était probablement suprenament lourd pour les petits bras de l’enfant mais si elle était allé à la Heroe’s Sup elle ne devait pas être entièrement en sucre « Ils sont juste là, oui, en face, sur toute la rangée. » dit-il en faisant en sorte qu’elle touche les pots afin de bien les situer « Ce n’est pas grave si tu en met à côté, c’est que de l’eau, fait juste attention à pas trop les noyer, un rapide coup sur chacune ça devrait aller. »

Une fois la petite occupée le fleuriste passa rapidement derrière le comptoir et s’installa sur son ersatz de chaise tout en relevant sa manche gauche. Il pianota quelques instant sur la smartwatch le temps que l’interface d’Archimède apparaisse.

« Archi, tu peux me mettre en contact avec la direction de la Heroe’s Sup, s’il te plait ? »

Un petit signal de réticence apparu sur l’écran de l’interface visuel, comme quoi la Légende n’était pas seul et que le recours à ces méthodes compromettrait son identité ainsi qu’altérerait son efficacité. Du non-sens en somme.

« La confiance Archi. La confiance. Aller, il faut qu’on règle ça. »

Après un court instant l’icône du téléphone apparu et il ne fallut pas longtemps avant que l’appel ne soit reçut.

« Bonjour, secrétariat de l’école des héros de Laurel. »

« Bonjour, ici le Laughing Jack, est-ce que je peux avoir le directeur s’il vous plait ? »

Silence. Probablement que l’interlocuteur de la légende vérifiait s’il ne s’agissait pas d’un plaisantin. Après tout Archimède n’était probablement pas passé par un signal public afin de préserver les communications du manoir, ce qui devait donner un numéro assez étrange pour ceux qui recevaient les appels. Après quelques second d’incertitude l’interlocuteur répondit enfin.

« Excusez moi mais la directrice n’est pas disponible, je peux cependant vous mettre en communication avec le vice-directeur. »

« Parfait, faites donc ça, merci beaucoup. »

Coupure temporaire le temps que l’appel soit redirigé, classique des standards téléphoniques. Jonas en profita pour rassurer la petite, elle s’occupait bien des plantes, qu’elle ne s’inquiète pas.

« Allo ? Ici le vice-directeur Tsukitoooo. »

« Bonjour ! J’ai un de vos étudiants sous la main, il faudrait que vous veniez la chercher. Petite, rousse, un bandeau sur les yeux, nom italien et fugueuse depuis quelques mois. Je pourrai tenter de vous convaincre que c’est dans notre intérêt commun que vous la récupériez. Je l’ai laissé chez une personne de confiance, le fleuriste au croisement entre la 16ème et la 39ème, dans les vieux quartiers. Vous passez la chercher ? »

Pas le temps de savoir si la petite réagissait avec de gros yeux, ce coup de fil était trop important. Et puis de toute manière, elle portait un bandeau sur les yeux.

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Au pays des Merveilles
❝ PT. EXPERIENCE : 150
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Jeu 31 Mai - 0:06

Le renard est sorti de son trou ?
« Qui a encore laissé trainer le courrier ? J’attends des lettres importantes moi ! C’est pas compliqué D’OUVRIR, puis de FERMER une boîte aux lettres, puis de POOOOSER un papier sur mon bureau… les stagiaires du cursus commun, j’vous jure… »

Une journée comme les autres ont pourrait dire, les journées se ressemblent, mais en même temps sont toutes un peu différentes chez les humains, c’est cela qui les rends fascinants je dirais, le fait qu’ils arrivent à toujours faire un petit truc pour être différent, contrairement à mes comparses, dont la seule différence est l’attribution.

Tiens, un appel directement de mon bureau ? Même mieux, ma ligne privée, ça doit être un appel un minimum intéressant pour appeler sur ce téléphone… ou bien juste la secrétaire qui fait des siennes.

Je décroche.

« Monsieur Tsukito, le Laughing Jack demande à parler avec la direction de la Sup, mais comme Astrid n’est pas disponible… »

Comme toujours, je pensais presque assez fortement pour le chuchoter.

« … je lui ait proposé de le mettre en lien avec vous, cela vous convient ? »

« Comme si je pouvais refuser quelque chose à Laughy, allez, passez moi l’appel, je vais voir ce qu’il veut »

L’appel se coupe un instant, avant de redémarrer, mais cette fois, le signal était un peu plus « pateux », je dirais qu’il appelait avec un appareil portable, il devait pas être au manoir des légendes, ce qui ne m’étonnais qu’à moitié, le pauvre devait bouffer sur son temps de mission.

« Allo ? Ici le vice-directeur Tsukitoooo. »


« Bonjour ! J’ai un de vos étudiants sous la main, il faudrait que vous veniez la chercher. Petite, rousse, un bandeau sur les yeux, nom italien et fugueuse depuis quelques mois. Je pourrai tenter de vous convaincre que c’est dans notre intérêt commun que vous la récupériez. Je l’ai laissé chez une personne de confiance, le fleuriste au croisement entre la 16ème et la 39ème, dans les vieux quartiers. Vous passez la chercher ? »

« Un fleuriste ? Eh bien vous avez pas froid aux yeux, laughy, de laisser une fugueuse à un banal fleuriste, mais si il est de confiance, alors je vous crois… Attendez un instant je vais voir qui correspond à cette description.

Oh tiens, la base de données de la Sup m’indique que votre fugueuse est Aidan Auditore, une élève à problèmes assez conséquente. Je vais venir la chercher, et je vais voir ce que je peux faire pour elle, mais elle risque gros avec cette fugue. Croisement entre la 16ème et la 39ème vous dîtes ? J’arrive dans 10 minutes. »


Je prends mon haut-de-forme et ma canne, préviens la secrétaire de la situation, et me dirige tranquillement vers ma fière monture automobile, toujours équipée de bonnes vieilles roues terrestres, et prends la route jusqu’au fleuriste.

Arrivé quelques minutes plus tard, j’entre dans la boutique en lançant :

« C’est ici la boutique de fleuriste de Monsieur Cros ? Je cherche une élève turbulente et fauteuse de troubles qui a enfin arrêté de se cacher... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Ecole
❝ PT. EXPERIENCE : 856
Mutation


 : E

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Mer 6 Juin - 19:34

La réponse de l'adulte au sujet des héros paraît claire à la renarde qui commence à comprendre qu'être un héros ce n'est pas seulement sauvé des vies au nom de la justice. La jeune fille se demande si elle serait capable de suivre cette voie un jour. Un silence s'installe, bientôt brisé par le bruit d'un arrosoir qu'on rempli, le fleuriste le lui confie quelques secondes plus tard en te demandant d'arroser ses glaïeuls, Aidan s'exécute avec précaution en veillent bien à ne pas en renverser partout. Son bandeau l'empêchant de voir les fleurs, elle prend aussi le temps de se remémorer à quoi ressemble des glaïeuls, il lui semble en avoir vu dans le jardin de la SUP une nuit où elle avait déserté sa chambre pour une ballade nocturne. Elle se rappelle aussi que la jardinière lui avait dit que ça collait bien pour une école formant des héros étant donné leur symbolique.

Le bruit d'une conversation tire l'adolescente de ses pensées, notamment un nom : Lauthing Jack. Aidan manque de lâcher son arrosoir sous la surprise. Ce nom, elle l'a déjà entendu à de nombreuses reprises que ce soit à la radio ou au journal du soir. Après tout ne s'agit ni plus ni moins que de la légende fantastique de la ville. La jeune fille continue de se demander pourquoi elle est aussi mal à l'aise en présence d'une telle personne

Une multitude de questions lui viennent à l'esprit, mais elle ne les formule pas immédiatement, déjà, car il y a une conversation importante en court et aussi par crainte de l'importuner. Elle attend donc que le coup de fil se termine tout en tripotant nerveusement son pendentif.

- Hé bien, je ne pensais pas me retrouver en face d'un tel personnage un jour... Vous en faites pas, je dirais rien.

Le mot personne serait sûrement plus respectueux, mais Aidan ne peut pas s'empêcher de penser que les héros jouent parfois un rôle bien différent de leur vraie personnalité.

- Pourquoi vous avez choisit de devenir un héros ? Enfin vous êtes pas obligée de répondre, c'est juste que je m'interroge... Après tout, vous êtes un modèle pour beaucoup d'étudiants de la SUP. Enfin pas que vous d'ailleurs, la quasi-majorité des Jokers le sont.

Tout en posant ses questions, Aidan se demande qui parmi ses connaissances actuelles mène une double-vie comme l'homme en face d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 54
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Lun 24 Sep - 22:42



Bons conseils


Feat Aidan & Kiyoshi

Jonas réfléchit pendant un instant alors que la montre vibre à son poignet en signe de critique.

La réponse est simple jeune fille. Parce que je ne sais rien faire d’autre.

C’était un mensonge. Et la vérité.

Je suis un mauvais fleuriste, je regarde des guides sur internet pour savoir comment entretenir mes fleurs et plusieurs fournisseurs refusent de travailler avec moi à cause d’erreurs passées. Je suis fermée la moitié du temps parce que je préfère passer mon temps dehors à faire des choses bien trop dangereuse pour un citoyen normal. Je n’ai pas fait d’étude, je suis orphelin de père et j’ai appris tout ce que je sais faire aujourd’hui sur le tas en autodidacte. Je n’ai même pas le permis de conduire !

La par contre c’était la pure vérité. S’approchant de nouveau de la jeune demoiselle le fleuriste la délesta de son arrosoir et repris son travail. Quelques plantes en pots avaient besoin d’un petit coup d’humidité.

J’ai appris à me battre dans la rue alors que mon père me défendait de le faire et j’ai fini par partir pour tenter ma chance en tant que nouveau héros des rues. C’était la seule chose que je savais faire et j’aimais le faire, je n’ai pas cherché plus loin. Mais je sais aujourd’hui que si je pouvais refaire ma vie et qu’on me donnait l’occasion de changer de chemin je le ferai certainement. Ce n’est pas très facile à vivre tu sais ? La violence, le danger, les responsabilités, la mort.

Il s’abaissa au niveau de la petite rouquine pour lui chuchoter quelques mots aux creux de l’oreille.

Des mots bien trop lourd à porter pour un enfant de ton âge. Aujourd’hui c’est justement pour ça que je suis un héros, pour que les jeunes comme toi n’aient pas à s’en faire de tout ça.

Il se redressa, le sourire au lèvre en arrosant le crâne flamboyant de la fille renard de quelques gouttes d’eau.

Je sais que je fais mal mon travail mais au moins j’essaye et puis si je fais peur aux criminels autant que je te fais peur à toi je dois bien au moins être un peu dissuasif.

Un crissement de pneu anarchique se fit entendre dans la rue non loin, probablement le vice-directeur fantasque qui arrivait. Un rapide regard vers la petite lui suffit pour lui faire comprendre qu’elle devait garder le secret qu’ils partageaient désormais, un clin d’oeil et l’index devant les lèvres.

La petite cloche sonna et la première réplique du lapin se fit entendre.

Décidemment bien trop d’animaux venaient mettre les pieds parmis les fleurs de la Légende aujourd’hui.

Bonjour monsieur… Tsukito ? C’est ça ? Bienvenue dans ma boutique, je vois que la pédagogie de la Heroe’s Sup est à la hauteur de ce qu’en dise les médias.

Un petit éclat de rire s'échappa des lèvres du blanc avant qu’il ne continue.

Mais oui, Aidan se trouve bien ici et elle est très heureuse de savoir qu’elle pourra retourner à la Sup. Pas vrai Aidan ?

Petit regard entendu vers la gamine avant de lui mettre une main sur l’épaule, l'empêchant d’avancer et la gardant à une distance de sécurité du vice directeur.

Cependant je ne peux m'empêcher de m’interroger. Elle va bien retourner à la Sup sans soucis pas vrai ? Je ne voudrai pas mettre un enfant entre vos mains pour qu’il se retrouve dans un endroit pire qu’un centre de détention pour jeune juste parce que vous comptez en faire un exemple. Pas vrai ?

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Au pays des Merveilles
❝ PT. EXPERIENCE : 150
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan] Lun 8 Oct - 17:06

Faites taire le clown qui rit dans le fond

Cette boutique n’était pas comme tous les fleuristes. Déjà Laughing Jack avait assez confiance en ce fleuriste pour lui laisser une meurtrière pouvant recommencer à tuer à tout moment, mais aussi étrange que cela puisse paraître, il y avait quelque chose de malsain dans l’air… comme si une horreur toute droit sortie de creepypasta from the crypt se foutait de moi en me rigolant dessus.

Et je n’aime pas ça.

C’est ce fleuriste, il dégage quelque chose, et même si je sauve les apparences, il me dérange. Et j’aime pas ce qui me dérange… Je l’aime pas, mais laughy l’aime bien… On va dire que je lui laisse le bénéfice du doute. Il me bloque le chemin vers l’aveugle, et il vient me demander une assurance sur la suite des évènements.

« Monsieur Cros, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. Mademoiselle Auditore n’est pas une simple élève. Son pouvoir a tué, et il peut tuer de nouveau s’il n’est pas bien maitrisé. C’est pour cela qu’elle est allé à la Sup. Elle avait le choix entre l’école et la prison, et elle a choisi. »


La jeune renarde semblait paniquée en comprenant ce que j’expliquais. Meh. La psychologie ça n’a jamais été mon fort.

« En fuguant l’école, elle a fui sa « condamnation ». Elle est devenue une hors-la-loi. Et en tant que tel ce n’est pas à moi de décider si elle va revenir à la Sup ou non. »

Le fleuriste semblait devenir plus dur du visage pendant que je parlais.

« Peu importe ce qui va arriver après que je la ramène, il se passera forcément un moment où elle passera devant le tribunal, et répondre de ses actes. »


Je voyais bien que le fleuriste n’aimait pas trop ma façon de faire, mais bon, elle est quand même assez grande pour assumer d’avoir fait n’importe quoi. Être gentil avec elle ça ne servirait à rien. Mais quand même…

« En revanche, si elle passe cette étape, et si elle a le laughing jack derrière elle pour la recommander c’est quasi certain qu’elle la passera sans soucis… On nous demandera si l’on veut accepter la petite. Et je peux vous assurer que l’école se fera une joie de la reprendre. »

En vrai ça m’a dérangé de la reprendre, la crédibilité de la Sup en a prit un coup, laisser un doté sauvage et dangereux se barrer dans la nature, et pouvant tuer à tout moment…

Mais d’un autre côté j’ai pas su dire non. Je suis un peu gaga avec les gosses depuis mon retour…

« Bref, je ne peux pas vous donner l’assurance que vous demandez, ce n’est pas de mon ressort, mais je peux faire ce que je peux à mon échelle… Si tout est réglé je suppose que mademoiselle Auditore ne verra pas d’inconvénient à me suivre, je suppose ? »

Pendant ce temps mon instinct me hurle toujours : « barre-toi ! barre-toi ! barre-toi ! barre-toi !»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Conseiller d'orientation [Ft. Aidan]

Revenir en haut Aller en bas

Conseiller d'orientation [Ft. Aidan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Les vieux quartiers :: Le quartier résidentiel :: Maison & Boutique de Jonas-
Partenaires
dabberblimp" 5050

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit