AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ POINTS : 290

MessageSujet: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Sam 9 Déc - 15:54

Retour à la case départ. Fioré était à nouveau à l’orphelinat et pour une raison qu’il ignorait, il ne parvenait toujours pas à reprendre une apparence humaine. Cela lui avait-il coûté trop d’énergie au fil du temps d’arborer toujours cette forme ? Était-ce un effet secondaire lié à la mise en quarantaine de la ville ? Fioré n’en savait rien. Il ne comprenait pas lui-même ce qui lui arrivait. La seule chose dont il était certain, c’est que sa vie auprès de ses parents adoptifs avait pris fin ce soir là. Lorsqu’il les avait croisés pour la dernière fois au commissariat de police, il avait bien compris qu’il n’y avait pas de retour en arrière possible. Ses parents ne le considéraient plus comme leur fils et n’éprouvaient plus que de l’aversion pour lui. C’est ce qu’il avait toujours craint et qu’il s’était efforcé de refoulé. Au fond de lui, il avait toujours eu cette petite lueur d’espoir que même en l’apprenant, ses parents l’acceptent. Mais tout cela était désormais fini.

Depuis qu’il était retourné à l’orphelinat, Fioré ne parlait que lorsqu’on lui adressait la parole en se contentant de répondre le plus brièvement possible. Il mangeait peu, dormait mal et s’isolait de plus en plus. Il avait refusé de retourner à l’école. Il partageait sa chambre avec d’autres enfants qui gardaient leur distance. Fioré avait fait pousser une fleur dont il prenait soin et qu’il passait ses journées à observer dans les moindres détails.

Parfois, les souvenirs du passés revenaient le hanter et les larmes coulaient. Tous ces souvenirs n’avaient été que du vent. Vraiment ? Pourtant, quand il les revisitait, Fioré ne se souvenait pas avoir menti sur ses sentiments à l’égard de ses parents adoptifs. Lorsqu’il se revoyait dire à sa mère qu’il l’aimait, lui faire un câlin et l’embrasser avant d’aller se coucher ou de partir à l’école, ses sentiments et ses propos étaient sincères. Quand elle soignait ses blessures et ses chagrins en le consolant, est-ce que c’était du vent aussi ? Fioré en venait à penser que tout aurait été tellement plus simple s’il n’avait jamais existé…


Dernière édition par Fioré Saku le Sam 16 Déc - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teren.forumactif.com/
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ POINTS : 247

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Sam 9 Déc - 17:19

Cela faisait plusieurs jours déjà que Fioré avait été aux bons soins d’un orphelinat, tout aurait pu s’arrêter là, mais quelque chose me disait bien que non… Je connaissais cette sensation, celle de se sentir seul dans un grand bâtiment avec pour seul ami ses affaires… Je ne pouvais pas le laisser seul là-bas…

Une ou deux semaines plus tard, des dossiers d’adoptions commençaient à voler dans tous les coins de mon bureau, ce qui devait inquiéter mes colocataires…enfin MA colocataire, Barbara ayant décidé de disparaitre un moment pour une raison que j’ignorais.

J’attachais le ruban dans mes cheveux avant de regarder du coin de l’œil l’une des chambres encore inoccupées de cette immense demeure… Je fus stupide, quelque part, de prendre une maison aussi grande pour aussi peu d’habitants, mais qu’importe, ces chambres étaient tout de même bien utiles pour ce genre de situation !

Je me dirigeais vers le centre-ville, où l’orphelinat faisait légèrement tâche, cette bâtisse étant bien plus petite que le reste des impressionnantes tours de Laurel.

Arrivé à l’accueil, je me présentais à cette dame que je devinais fort charmante.

« Bonjour, excusez-moi, je viens faire une demande d'adoption. »

La demoiselle souriait joyeusement en entendant cette nouvelle, et me guida dans le bureau du directeur de l’orphelinat.

« Bonjour madame, vous souhaitez adopter un enfant c’est bien cela, avez-vous les papiers nécessaires ? »

« Bien sûr, j’ai déjà préparé les dossiers d’adoption, toutes les études psychologiques et financières ont été faites au préalable, les voici. »

Ce moment sembla durer plusieurs heures, où l’homme vérifiait chaque dossier un par un, il semblait absorbé par sa recherche de n’importe quelle faille dans les dossiers… Et ne trouva rien, tout était en ordre.

« …Tout me semble en règle… Voulez-vous une présentation des profils des différents enfants ? »

« A vrai dire… Je sais déjà quel enfant adopter, son nom est Fioré Saku. »

Le visage de l’homme se crispait légèrement à l’entente de ce nom.

« Euh… êtes vous sûre de votre choix ? Fioré est un cas…très particulier. Il est associable, il ne fait qu’arroser sa plante, et… »

Je devinais la suite avec une facilité déconcertante, alors mon regard se durcissait.

« Et…c’est un doté ? Ou un extraterrestre peut-être ?  Ou peut être un enfant abandonné de tous. Je ne sais pas, lequel vouliez-vous me dire ?»

Le directeur baissa légèrement la tête, signe de soumission dans beaucoup de culture. Son aura avait un bon fond, cela se sentait, peut-être qu’il ne voulait juste pas que Fioré se retrouve entre de mauvaises mains, ou qu’il craignait pour les parents que cela ne dégénère, après tout, les… Krazentz -c’est ca ?- étaient connus comme un peuple très violent.

Il se leva, et, après l’affichage d’un sourire triste sur son visage, répondit en guise de demande d’attente :

« Je vais essayer de faire venir l’enfant, mais il est très renfermé sur lui-même, je verrais ce que je peux faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 290

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Sam 9 Déc - 20:19

Fioré avait la tête posée sur ses bras croisés sur le rebord de la fenêtre et il observait la fleur, sa fleur, celle qu’il avait fait pousser, depuis des heures. Il ne bougea pas d’un iota lorsque que quelqu’un entra dans la chambre pour s’approcher de lui. Il ne leva même pas les yeux sur la personne qui se tenait près de lui. On lui fit savoir que quelqu’un était venu pour lui. Ah ? Qui pouvait bien avoir envie de le voir ? Un policier qui avait oublié de lui poser une question ? Un psychologue qui voulait le faire parler ? Sauf que Fioré estimait qu’il n’avait rien à dire. Comme il ne réagissait pas, la personne qui était venu le chercher lui expliqua que quelqu’un voulait l’adopter. L’enfant releva la tête et fixa l’assistante sociale d’un air incrédule.

- Vous vous moquez de moi, c’est ça ? Demanda Fioré d’une voix tremblante en affichant un sourire nerveux, les larmes au bord des yeux.
- Je t’assure que non, je suis très sérieuse.

Fioré resta un moment silencieux avant de demander si cette personne savait qu’il n’était pas humain et qu’il était ce qu’on appelait désormais un “Altéré“. L’assistante sociale acquiesça.

- Et elle veut quand même m’adopter ?
- Tu n’as qu’à aller lui poser la question toi-même.


Et si c’était juste une mauvaise blague ? Pourtant, Fioré voulait quand même y croire… Qui était cette personne qui était prête a adopté quelqu’un comme lui ? Est-ce qu’elle le connaissait déjà ? Et si c’était sa mère adoptive qui était venue pour s’excuser et le reprendre près d’elle ? Peut-être qu’elle s’était rendue compte qu’elle s’était trompée ? Mais Fioré se rappela de la façon dont elle l’avait regardé au moment de la découverte et puis de la façon dont elle l’avait purement et simplement ignoré. Non, c’était tout bonnement impossible… Mais si jamais ? Fioré, lui, n’était pas rancunier. Il était prêt à pardonner, même si ça lui avait fait terriblement mal, il voulait bien recoller les morceaux.

Il se décida donc à suivre l’assistance sociale en baissant la tête. Bien qu’il était inquiet et se posait plein de questions, une petite lueur d’espoir l’animait tout de même. Lorsqu’il entra dans la pièce où on l’attendait, il releva la tête pour voir qui disait souhaiter l’adopter. Il reconnu celle qui l’avait aidée ce soir là :

- Madame Gabrielle ? Murmura-t-il.

Evidemment que sa mère adoptive n’allait plus jamais revenir. Il le savait bien même si au fond. Mais pourquoi Gabrielle voulait-elle l’adopter ? Sans prévenir, il tourna les talons et reparti en courant dans sa chambre. L’assistante sociale, elle-même surprise n’eut pas le temps de l’arrêter. Pourtant, l’enfant revint de lui-même, les mains chargé du pot dans laquelle il avait fait pousser la fleur à l’aide de son pouvoir sur laquelle il avait si bien veillé et la tendit à celle qui avait été sa bienfaitrice :

- Pour vous remercier pour ce soir là…

Puis craignant qu’on le soupçonne encore de manigances ou autres mauvaises intentions, il précisa précipitamment sans oser regarder son interlocutrice :

- C’est moi qui l’ait fait pousser, mais il n’y a pas de piège ni rien. C’est juste que je voulais vous l’offrir pour vous dire merci pour l’autrefois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teren.forumactif.com/
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ POINTS : 247

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Dim 10 Déc - 1:36

Je m’installais dans la salle d’attente, voyant les enfants tous passer un à un, regardant avec curiosité la femme qui s’était installée, je connaissais bien ces regards, c’était celui qui disait « qui va-t-elle choisir ? Qui va partir, qui va rester ? ». Si cela ne tenait qu’à moi, je les aurais tous pris, mais je ne pouvais en adopter qu’un seul, et l’élu était celui que personne n’aurait choisi à part moi, car qui voudrait d’un être comme il était présenté par le directeur ?

Les enfants chuchotaient entre eux, et ils sous-estimaient encore une fois l’inattention des adultes.

« Tu crois qu’elle va choisir qui la dame… elle ressemble à une dame des cours d’histoire. »

« Parait qu’elle a choisi le bizarre qui ressemble à un elfe, au moins il n’essayera pas de nous contrôler la tête avec ses pouvoirs. »

« Mais t’es idiot, y a que Carnage qui fait ça ! »

« T’en sais rien, qui te dit qu’ils cachent pas tous ce… chuuut, il arrive. »

Les deux enfants s’écartèrent rapidement, laissant place à la demoiselle de l’accueil, accompagnée par Fioré…

A peine arrivé, l’enfant s’enfuyait déjà… Avais-je échoué à essayer d’apporter un peu de bonheur dans sa vie ? Me détestait-il de l’avoir laissé, à peine après lui avoir redonné un semblant d’espoir ?

Je… je n’aurais jamais été un bon parent de toute façon, je n’ai pas vécu dans ce monde, je ne pourrais rien lui apprendre… peut-être est-ce mieux ainsi ? La mine sombre et triste, je me relevais, m’apprêtant à partir, quant à ce moment l’enfant revint, un pot de fleur à la main, il me remercia pour l’aide que je lui avais apporté, et me tendait le pot de fleurs, dans lequel était planté une fleur particulièrement belle, le petit phytomancien était très doué pour s’occuper des plantes, elle brillait presque à la lumière.

« Merci beaucoup Fioré, j’en prendrais soin comme à la prunelle de mes yeux. Je sais ce que ça fait de vivre seul, avoir toujours l’impression d’être différent des autres, cet endroit n’est pas fait pour toi, il n’est fait pour personne, en réalité. »

Je m’accroupissais, afin de me placer à ma taille, lui sourit patiemment, avant de lui tendre la main qu’il n’avait pas su serrer auparavant.

« Fioré, je ne te demande pas de me considérer comme ta mère, surtout avec ce qui s’est passé avant, mais peut-être que je pourrais t’apporter un peu de l’amour que tu mérites. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 290

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Dim 10 Déc - 9:39

Gabrielle accepta son cadeau et l’en remercia même, ce qui soulagea Fioré. Elle lui dit qu’elle savait ce que ça faisait que de vivre seul en ayant toujours cette impression d’être différent des autres. Oui, c’est vrai, Fioré était différent, pourtant au fond, n’était-il pas semblable aux autres ? Comme n’importe quel autre enfant, il ne demandait qu’un peu d’amour et d’affection, d’être soutenu et encouragé dans les moments difficiles et quand il faisait ses propres choix. Comme tout un chacun, Fioré n’aspirait qu’à une vie paisible et remplie de bonheur. Rien de plus.

Sa bienfaitrice s’était accroupie pour être à sa hauteur, elle esquissa un sourire empli de patience et de douceur et lui tendit la main, Fioré accepta timidement de la lui serrer avec beaucoup de délicatesse.

Elle lui expliqua qu’elle ne lui demandait pas de la considérer comme sa mère, surtout avec ce qu’il s’était passé avant. A vrai dire, Fioré n’était pas sûr de pouvoir considérer qui que ce soit comme ses parents une nouvelle fois… Si c’était pour être abandonné une fois de plus pour des raisons qui lui échappaient, Fioré ne voulait plus de parents. Cela le faisait bien trop souffrir.
Gabrielle lui dit qu’elle souhaitait lui donner un peu de l’amour qu’il méritait.

- Alors c’est vrai que vous voulez m’adopter ?

Fioré était sincèrement touché par sa proposition. Pourtant, il était tracassé…

- Mais je n’arrive plus à reprendre mon apparence humaine… Si vous m’adopter les gens vont forcément faire tout un tas de commentaires et nous regarder. Je le sais, ils ne peuvent pas s’en empêcher. Ce n’est pas de leur faute, c’est normal… Les défendit-il pourtant. Mais je ne veux pas vous causer des ennuis, je ne veux pas qu’on vous embête à cause de moi…

S’il ne pouvait plus se fondre dans la masse en se faisant passer pour un humain, nul doute que Gabrielle ne serait pas tranquille. Elle ne méritait pas ça et il s’en serait voulu de lui causer de tels tracas. Le poids du regard des autres peut-être quelque chose de terrible à supporter. Cela pouvait sembler difficile à croire, mais il fallait le vivre pour le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teren.forumactif.com/
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ POINTS : 247

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Dim 10 Déc - 11:57

Le petit phytomancien avait peur du regard des autres, de ce qu’ils pouvaient penser de lui, cela se comprenait, il avait passé toute sa vie à fuir ce regard, et maintenant, il ne pourrait plus que s’exposer aux autres, avec sa véritable apparence.

« Tu t’inquiète trop de ce genre de choses, Fioré, personne ne devrait avoir à se cacher pour ne pas importuner les autres, ces commentaires n’ont rien de normal, surtout lorsqu’ils ne connaissent pas la personne qu’ils jugent en silence, et puis, je suis déjà altérée, je ne connais déjà que trop bien ce genre de commentaires, mais tu vois, j’ai appris à me défaire de ce genre de personnes, ils ne valent même pas la peine que l’on s’attarde sur eux. Leurs regards pourront peut-être te peser, te tracasser, mais tu ne dois jamais y faire attention. »

Les enfants que j’avais observé plus tôt étaient toujours là, ils observaient la scène, et je sentais une petite pointe de honte dans leurs yeux, lorsque je tournais mes yeux vers eux, ils détournaient le regard, c’était amusant comment quelques paroles peuvent changer la façon de voir le monde d’un enfant, je pense que ces petites canailles y réfléchiront à deux fois avant de réitérer leurs propos.

Je me relevais, ma main toujours dans celle de Fioré, et m’adressais à la demoiselle.

« Bien, tout est en ordre ? Ou y a-t-il encore de la paperasse à rédiger ? »

La demoiselle, perdue dans ses pensées, eu un léger sursaut, avant de me répondre

« Quelques formalités, trois fois rien, voilà les papiers, il faudra juste nous les envoyer dans la semaine. »


Elle me tendit les papiers, avec un léger sourire en coin, et s’adressa au petit extraterrestre.

« J’espère que tu seras heureux avec ta nouvelle famille d’accueil, Fioré. Tu penseras à revenir nous voir de temps en temps ?»

Je préparais mes affaires pour repartir, ainsi que mon porte-monnaie, car avant de rentrer chez moi, il fallait que j’emmène Fioré quelque part, ce sera ma petite surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 290

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Lun 11 Déc - 8:39

Gabrielle lui dit qu’il s’inquiétait de trop pour ce genre de choses et que personne ne devrait avoir à se cacher sous prétexte de ne pas importuner les autres. Elle lui expliqua que ces commentaires n’étaient pas normaux comme le pensait Fioré. Elle-même en tant qu’Altérée avait déjà eu à subir ce genre de réflexions désagréables, mais elle avait appris à ne plus y prêter attention et l’encourageait à faire de même. Fioré l’avait écouté en silence. Il comprenait bien ce qu’elle lui disait bien sûr, mais cela lui semblait tellement difficile à mettre en application ! En serait-il capable ? Aurait-il ce courage-là ? Il n’en était pas si sûr…

Gabrielle se redressa, tenant toujours la main de Fioré, elle s’adressa à l’assistante sociale pour demander si tout était en ordre. Cela semblait être le cas, elle tendit des papiers à Gabrielle avant de souhaiter à Fioré d’être heureux dans sa nouvelle famille et de lui demander de revenir les voir de temps en temps. L’enfant acquiesça d’un signe de tête.

- Merci. Je vais essayer.

En réalité, il n’avait pas spécialement envie de revenir à l’orphelinat. Même s’il y avait eu des personnes gentilles avec lui, il n’aimait pas spécialement cet endroit et son ambiance. Cette espèce de concurrence qu’il existait entre les enfants qui souhaitaient à tout prix être adopter, cette jalousie entretenue envers les plus petits qui étaient souvent les enfants privilégiés en adoption… La nuit, Fioré n’était pas le seul à pleurer, mais chacun gardait cela pour soi. Personne n’avait envie d’aborder ce genre de tourments qu’ils ne connaissaient que trop bien.

Aujourd’hui, c’est Fioré qui avait été choisi. D’autres enfants le regardaient partir avec envie. Certains trouvaient même cela injuste qu’un alien comme lui se fasse adopter. Fioré en entendit bien un murmurer ce genre de réflexion. Il ne dit rien et même si cela le blessait d’entendre de tels propos, il était tout de même un peu d’accord : c’était injuste que certains enfants partent et que d’autres soient voués à rester peut-être jusqu’à leur majorité à l’orphelinat sans jamais être adopter. C’était injuste de devoir vivre en communauté et de ne pas pouvoir bénéficier de l’amour, la tendresse et la chaleur d’une famille. C’était injuste de ne pouvoir s’attacher réellement à personne parce que les visages à l’orphelinat défilaient, qu’il s’agisse des professionnels qui encadraient les enfants ou des enfants… Oui, Fioré était bien conscient de tout cela, c’est d’ailleurs parce qu’il était extrêmement sensible et empathique qu’il pensait toujours aux autres en leur trouvant des excuses, avant de penser à lui-même.

De son côté, Fioré n'avait rien à emporter. Les vêtements qu'il portait appartenaient à l'orphelinat, d'autres enfants les avaient portés avant lui et continueraient de les porter après son départ.Il n'avait ni peluche ni doudou, au fond, il ne possédait qu'une brosse à dent, mais honnêtement, il n'avait pas envie d'aller la chercher. Après tout, ce n'était pas non plus comme s'il s'agissait d'un objet auquel il tenait particulièrement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teren.forumactif.com/
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ POINTS : 247

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Lun 11 Déc - 12:26

Nous n’étions plus retenus par rien à l’orphelinat, Fioré semblait préoccupé, il ne semblait même pas vraiment joyeux, il regardait ses camarades d’un œil triste, mais il fallait maintenant partir, c’était le moment pour lui de dire au revoir à cet endroit une bonne fois pour toutes. J'allais l'emmener quelque part pour lui remonter le moral, mais aussi pour quelques raisons pratiques.

N’ayant décroché le permis que très récemment, je n’avais pas encore de voiture, alors nous fîmes le trajet à pieds vers la rue commerciale, un des endroits que je fréquentais assez souvent au quotidien, particulièrement les magasins de vêtements, mais aujourd’hui je ne venais pas pour moi, mais bien pour le concentré de timidité qui me suivait, tout était à lui acheter, vêtements, jouets, outils de toilette… Sans oublier un téléphone, cette technologie qui aurait pu empêche nombre de guerres à mon époque, grâce à la vitesse de communication impressionnante de cet outil.

« Voilà, nous sommes arrivés, je te laisse choisir ce que tu veux, en vêtements comme en jouets, nous rendrons ces vêtements-là à l’orphelinat plus tard. »

D’abord, la première halte fut au magasin de vêtements, je lui laissais choisir ce qu’il désirait, tout en observant bien les gens autours de nous, quelques regards noirs indiscrets se faisaient sentir, mais avant même que l’enfant puisse les remarquer, je leur faisais comprendre avec le même regard de détourner le leur. Les gens ne sont même plus capables d’ignorer ce qui les dérange, c’est fou.

La halte suivante se fit pour acheter quelques fournitures pour prendre soin de lui, entre autres quelques fournitures de toilettes.

Enfin, la dernière halte était au magasin de jouet, une myriade d’objets plus colorés les uns que les autres se dessinaient entre les rayons du grand magasin, et des enfants couraient dans tous les sens, à chercher quel serait leur nouveau jouet. Quelques parents et grands-parents cherchaient aussi... probablement pour Noël, semblerait-il, cette tradition du cadeau était relativement récente par rapport à ce que j'ai pu vivre, et cela était plutôt une bonne idée sur le papier : offrir et recevoir... mais cela devenait surtout une excuse pour les commerçants de vendre plus de jouets.

Hmm, c’est assez intéressant comment les personnes ici semblaient moins agressives que dans la totalité de la rue commerciale, on dirait que le fait d’être parent adoucit n’importe quel caractère… alors pourquoi avait-ils chassés Fioré, étaient-ils mauvais à ce point, ou le rejet de la différence pouvait ternir même le plus doux des sentiments…

Perdu dans mes pensées, je ne fis même pas attention à ce que Fioré avait choisi, qu’avait-il donc prit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 290

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Lun 11 Déc - 15:19

Lorsqu’ils quittèrent l’orphelinat, Fioré dit au revoir aux autres, même si cela le mettait un peu mal à l’aise. Même si dans un sens il était quand même content de quitter l’orphelinat, une pointe d’inquiétude subsistait : à quoi allait ressembler sa nouvelle vie ? Il n’était plus sorti de l’orphelinat depuis qu’il y était retourné, aussi cela lui faisait tout bizarre d’être à nouveau dehors. En revanche, il était terriblement mal à l’aise de s’exposer sous sa véritable apparence. Il s’efforçait de fixer le sol pour ne pas prêter attention aux regards qui pesaient sur lui, mais c’était difficile pour lui de ne pas y penser. Il espérait que ce moment serait vite passé et qu’ils arriveraient rapidement à la maison de Gabrielle. Pourtant, lorsqu’elle lui annonça qu’ils étaient arrivés, Fioré pu constater qu’ils étaient devant un magasin. Elle lui expliqua qu’il pouvait choisir les vêtements qu’il souhaitait.

Pour l’enfant, ce fut une véritable torture. Il n’avait qu’une envie : rentrer et s’isoler. Mais il ne voulait pas décevoir Gabrielle. Il songea qu’elle devait faire beaucoup de concession et prendre beaucoup de responsabilités en l’adoptant comme elle l’avait fait, alors il se devait bien de se montrer reconnaissant et de lui obéir.

Le petit garçon ne fut pas long à choisir. Les motifs lui importaient peu, il se dirigea tout naturellement vers des vêtements de couleurs plutôt neutres et somme toute assez discrètes. Il choisit donc quelques sous-vêtements, pantalons, t-shirts, gilets et manteaux avec capuches. Il se permit même de prendre un bonnet et des gants. D’ailleurs, lorsqu’ils sortirent du magasin, il mit directement son bonnet et enfila ses gants ainsi que l’un de ses nouveaux gilets et son manteau dont il ôta l’étiquette avant de passer la capuche par-dessus sa tête, dissimulant ainsi ses cheveux verts et ses oreilles en pointes. Il marcha la tête basse et se senti ainsi moins exposé aux regards et par conséquent un peu plus à l’aise dans la foule.

Le magasin suivant consista à acheter des fournitures de toilettes. Là encore, Fioré ne fut pas long à choisir. Si le petit garçon comprit bien la nécessité des deux premiers magasins, il ne comprit pas l’intérêt du magasin de jouets. Après tout, les jouets n’étaient pas nécessaires. D’ailleurs, il n’avait jamais été très attiré par les jouets et les jeux… Toutefois, il songea que si Gabrielle l’avait emmené ici, c’était pour lui faire plaisir et il ne voulait pas la décevoir. Après tout, elle faisait de son mieux, elle aussi. Il prit donc le temps d’arpenter les rayons du magasin, sans manifester d’intérêts pour les jouets et les jeux plein de couleurs qui étaient exposés. Il arriva finalement dans un rayon qui proposait des kits d’activités. Il y en avait pour jouer aux apprentis archéologues, aux chimistes en herbe, aux pâtissiers, aux artistes peintres et… aux jardiniers ! Voilà enfin qu’une lueur apparut dans les yeux bleus de l’enfant. Il s’approcha du kit jardinier avec un vif intérêt et y lu le descriptif. Il y avait de quoi faire planter des graines de fleurs soi-même, des petits pots où les planter. Le tout accompagné d’un petit livre de trucs et astuces de jardinier. Il se tourna vers Gabrielle en tenant le kit entre ses mains.

- Je voudrais bien ça, s’il vous plait. Demanda-t-il timidement en tenant précieusement l’objet.

Il espérait que sa nouvelle tutrice ne trouverait pas son choix bizarre… Après tout, il était vrai que les garçons de son âge préféraient souvent les voitures et les figurines de super-héros, mais Fioré, lui ne partageait pas ces centres d’intérêts. Cependant, si ce genre d’objets était vendu dans les magasins de jouets, c’est probablement qu’il n’était pas le seul enfant à y être sensible, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teren.forumactif.com/
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ POINTS : 247

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Lun 11 Déc - 20:42

Fioré ramenait un petit kit de jardinier, me le montrant timidement, comme s’il en avait honte, mais pourtant, son jouet avait l’air de lui plaire, je ne lui en tenais pas rigueur, après tout, il semblait beaucoup aimer les fleurs. Je le pris, puis passait à la caisse. Mon sac de courses était particulièrement lourd aujourd’hui, avec toutes ces fournitures, mais c’était un mal nécessaire pour l’enfant qui se tenait à côté de moi.

Ce qui me chagrinait, c’était de voir Fioré se cacher sous plusieurs couches de tissus, il n’assumait pas sa véritable apparence en présence d’autres personnes, il n’arrivait toujours pas à se montrer en public… Je pense qu’il faudra lui faire regagner confiance en lui.

« Bon, il faudra que je te présente les quelques autres personnes qui résident chez moi, il y a Barbara, une fille plutôt sympathique et plutôt excitée, et Lagherta, une autre professeure de la Sup, bien que Barbara se soit absentée depuis quelques temps… Elles sont toutes les deux dotées, alors un extraterrestre ne leur posera pas de problèmes du tout je pense. »

Cela me préocuppait de plus en plus…elle ne nous avait pas prévenu, ni rien du tout, elle avait juste disparu du jour au lendemain, ce n’était pas la première fois, mais jamais aussi longtemps… bah, je suis sûre qu'elle va bien, après tout elle sait se débrouiller

Sur le chemin menant vers ma maison, je me tournais vers Fioré, en lui postnat une question qui me trottait dans la tête depuis un moment.

« Fioré, je ne vais pas te presser le pas, mais il faudra tôt ou tard que tu reprennes l’école, d’où ma question, préfèrerais-tu une école en particulier ? Je sais que tu as du mal avec ta nouvelle apparence révélée au grand jour, et que tu possède un don, cela pourrait être intéressant pour toi d’intégrer la Heroes Sup, non ? Tu contrôle peut-être tes pouvoirs de phytomancien, mais pas ta métamorphose, alors je pense que cela serait une bonne idée, tu ne trouves pas ? »

La sortie du centre-ville était proche, et ma maison aussi, peut-être que Lagherta s’y trouvais, j’esperais secrètement que non, pour une fois, car Fioré avait besoin d’un peu de calme, et que Lagherta était particulièrement énergétique, mais bon, elle sait se tenir, surtout face à des enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 290

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Mer 13 Déc - 18:49

Gabrielle ne fit aucun commentaire sur l’article qu’il avait choisit, ce qui soulagea l’enfant qui aurait été embêté qu’on lui fasse une remarque sur son choix. Après tout, il était déjà arrivé qu’on lui reproche de choisir des cadeaux en lien avec les fleurs plutôt que des voitures ou un kit pour jouer au baseball… Lorsque l’objet fut payé, Fioré porta précieusement le sac contenant le kit d’apprenti jardinier. A vrai dire, il n’avait pas réellement besoin de ça puisqu’il était capable de faire pousser les fleurs grâce à son don, mais s’en occuper sans faire usage de son pouvoir lui plaisait aussi.

Tandis qu’ils marchaient, Gabrielle expliqua à Fioré qu’il faudrait qu’elle le présente à ses colocataires. Il s’agissait de deux filles dotées dont l’une était apparemment quelqu’un d’assez dynamique et l’autre professeure à la Heroes Sup’. Elle voulu le rassurer en expliquant que ses origines extraterrestres ne poserait pas de problèmes à ses colocataires.

- D’accord. Répondit doucement Fioré.

Il n’avait pas spécialement envie de faire la connaissance de qui que ce soit à cet instant précis – quand bien même ses personnes fussent très gentilles – mais puisqu’il n’avait pas le choix, il s’y plierait. Il espérait que cela ne s’éterniserait pas et qu’il pourrait rapidement se retrouver un petit peu tout seul et déballer son kit de jardinier qu’il avait hâte de découvrir plus en détail.

Ils continuaient d’avancer quand Gabrielle aborda le sujet de l’école. Evidemment, ils avaient dû lui dire à l’orphelinat qu’il refusait de retourner à l’école. D’ailleurs, cette idée ne l’enchantait pas et il senti son estomac se nouer. Non, il ne se sentait pas prêt à retourner à l’école, à subir tous ses regards et ses commentaires. A l’école, on l’embêtait déjà parce qu’il aimait les fleurs. Il n’y avait aucun ami et était pris pour cible. Après tout, il était une proie facile puisqu’il ne se défendait pas ! En retournant à l’école sous cette apparence, nul doute que les choses seraient encore pire qu’avant ! Et probablement même que ses professeurs se ligueraient contre lui. Certes de façon plus subtile, mais pas moins blessante pour autant. Gabrielle disait ne pas vouloir le presser, mais lui demandait s’il souhaitait aller dans une école en particulier. Sans l’y obligé pour autant, elle lui recommandait la Heroes Sup’ qui même s’il maîtrisait relativement bien son don, lui permettrait de mieux maîtriser sa métamorphose.

Ses parents adoptifs souhaitaient l’inscrire à la Heroes Sup’ pour l’année prochaine. Fioré ne le voulait pas, car il n’avait pas pour vocation de devenir un héros – son rêve était de devenir horticulteur – et qu’une utilisation simple de son don lui suffisait. Cependant, les choses étaient désormais différentes. Il savait bien qu’il serait obligé de reprendre l’école à un moment donné. Il était bien conscient qu’il ne pourrait plus continuer à fréquenter son ancienne école. Il ne connaissait pas vraiment d’autres écoles à part la Heroes Sup’, il n’avait donc pas tant de choix finalement…

- Je veux bien aller à la Heroes Sup’… Dit-il un peu à contre cœur.

Puisque Gabrielle l’avait adopté malgré tout, Fioré se dit qu’il se devait d’en être digne, aussi s’efforcerait-il d’aller à l’école puisque telle était sa volonté et que c’était la seule façon dont il pouvait lui prouver sa reconnaissance. Une fois de plus, Fioré prenait sur lui pour faire plaisir aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teren.forumactif.com/
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ POINTS : 247

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Ven 15 Déc - 13:40

Il ne semblait pas heureux de son choix, mais il fallait bien choisir une école, surtout que malgré ce qu’il pensait, la Heroes Sup était très ouverte aux personnes « différentes », cela lui permettrait de reprendre confiance en lui, mais pour le moment, il n’est tout simplement pas en état de retourner à l’école, pour le moment.

« Je ne vais pas te forcer à retourner à l’école pour le moment, il te faut un peu de temps pour t’adapter, et pour moi de préparer des dossiers d’inscription à la Heroes Sup, sachant que je connais plutôt bien Madame Randi, la directrice, cela ne devrait pas prendre énormément de temps, mais fait moi savoir quand tu te sentiras prêt. Les personnes de la Sup sont très tolérantes, tu sais ? Tu n’auras pas de problèmes d’intégration là-bas, et même si tu en as, tu n’auras qu’à venir me voir, je réglerais le problème, après tout, les professeurs sont là pour ça non ? »

La grande demeure dans laquelle j’avais élu domicile se profilait devant nous, j’ouvrais le portail du manoir, puis la porte de ce dernier.

« Lagherta, je suis rentrée ! Pas de réponse ? Hm, elle doit être sortie, ça n’est pas grave, je te les présenterais plus tard dans la journée, en attendant, je vais te montrer ta chambre, viens. »

Je fis signe au petit phytomancien de me suivre dans la maison, puis dans les escaliers, avant d’ouvrir une des portes en question, révélant une chambre plutôt spacieuse, dans laquelle j’avais installé quelques décorations à motif floral et une ou deux plantes. Il semblait qu’il appréciait la nature, sinon il ne serait jamais venu au parc, je pense, lorsqu’il avait besoin d’un minimum de réconfort.

« Voilà ta chambre, Fioré, j’espère que cela te convient, sinon, n’hésite pas à me le dire, je ne connais encore très bien tes goûts, alors j’ai fait ce que j’ai pu pour la rendre le plus convivial possible. Est-ce que cela te convient ? »

Nous allions vivre longtemps ensemble, un moment, j’espère que tout se passera bien…

J’ai souvent eu peur d’avoir un enfant, car là où je vivais, ma seule prédisposition aurait été de devenir une simple mère de foyer, avec un enfant, et rien d’autre, j’ai déjà eu énormément de chance de pouvoir obtenir une éducation martiale et littéraire… Mais les mœurs ont changé, et avoir un enfant à charge ne m’effraie plus tant que ça…

Je crois que je me sens prête à élever un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 290

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris] Ven 15 Déc - 18:57

Fioré fut quand même un peu rassuré que Gabrielle lui dise qu’elle ne voulait pas le forcé et qu’elle lui laisserait un peu de temps d’abord pour s’adapter et idéalement qu’il annonce quand il serait prêt à retourner à l’école. L’enfant acquiesça doucement tandis qu’elle lui expliquait que l’école était ouverte à la différence et qu’il devrait parvenir à s’y intégrer. Dans le cas où il rencontrerait des difficultés ou un souci, Gabrielle lui fit savoir qu’il pouvait compter sur elle, ajoutant que les professeurs étaient également là pour cela après tout.

Ils arrivèrent bientôt dans une grande demeure. Fioré releva la tête pour pouvoir la voir dans sa globalité. Il était impressionné par la taille de la maison et cela pouvait se lire sur son visage. C’est donc ici qu’il allait vivre, désormais ? L’enfant suivit Gabrielle à l’intérieur de la grande demeure. Sa tutrice appela sa colocataire, mais ce fut le silence qui lui répondit. Pendant ce temps, Fioré se tenait près de Gabrielle et regardait autour de lui. Il fut sorti de ses pensées par Gabrielle qui s’était avancé vers les escaliers et l’invitait à la suivre pour qu’elle puisse lui montrer sa chambre. Sans mot dire, le petit garçon suivit, en serrant son précieux kit de jardinier.

L’enfant découvrit une chambre spacieuse, avec des motifs floraux qui décoraient les murs et deux plantes. Fioré ne s’attendait pas du tout à ce qu’il y ait déjà des fleurs dans sa chambre et cela le mis tout de suite un peu plus à l’aise.

Gabrielle lui demanda si cela lui convenait, Fioré hocha vivement la tête affirmativement :

- Oui, c’est parfait ! J’aime vraiment beaucoup ! Merci beaucoup !  

Un sourire timide mais sincère se dessina sur le visage du petit Krazentz qui était heureux de retrouver une chambre à lui, un petit espace où il pourrait se poser, réfléchir et reprendre des forces. Il posa son kit de jardinier et s’approcha des plantes qu’il détailla.

- Que vous êtes jolies ! Je promets de bien m’occuper de vous. Leur dit-il doucement.

Fioré n’avait pas encore enlevé la couche de vêtements qui le recouvrait, absorbé qu'il était par la contemplation de sa nouvelle chambre qu’il découvrait en long et en large. Gabrielle le laissa prendre ses aises avant de quitter la pièce. Lorsqu'il se retrouva tout seul, Fioré ôta ses manteau, bonnet et gants, puis sorti les vêtements qu'il avait reçu, retira délicatement leur étiquette, les plia et les rangea dans l'armoire. Il enfila ensuite son pyjama tout neuf et fila s'emmitoufler dans ses nouveaux draps qui sentaient si bons. Il ne faisait pourtant pas encore tout à fait nuit, mais Fioré était déjà bien fatigué. Ces derniers jours, l'enfant avait dû faire face à beaucoup d'émotions qui l'avaient particulièrement secouée. Il avait donc besoin d'un peu de repos pour s'en remettre. Fioré avait envie de croire en cette nouvelle chance qui lui était offerte. C'est donc le cœur un peu plus léger qu'il s'endormit.
SUJET TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://teren.forumactif.com/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris]

Revenir en haut Aller en bas

Retour à l'orphelinat [PV: Gabrielle De Paris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit