AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

"Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ EXPERIENCE : 125

MessageSujet: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Dim 4 Fév - 19:31

"Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir."
____________________________________________________________________
Je suppose que tu ne mange pas que des croquettes.


" Monsieur Bonners ? "

Le médecin scolaire se retourna et s'approcha de son patient.

" Oui ?
- Vous savez il y a déjà des rumeurs sur vous.
- Quoi ?! "

Edwin interrompit le bandage du poignet du jeune garçon. Il était bouche-bée.

" Déjà ?! Mais...Cela fait seulement une semaine que je suis arrivé. "

L'enfant rit.

" Oui Monsieur, mais pour rassurer vos patients les plus angoissés vous leur parler de chien, de vos animaux et donc naturellement, maintenant, tout le monde en parle. "

La fée sourit à son tour, s'il ne s'agissait que de ses chiens ça allait.

" Mais du coup monsieur c'est vrai ?
- Qu'est ce qui est vrai ? "

Il termina son bandage, il s'éloigna de l'enfant et remplit une petite ordonnance et un texte explicatif de ce qu'il avait.

" Eh bien on dit que vous avez 7 chiens chez-vous.
- C'est tout à fait vrai. Pourquoi es tu si curieux ?"

L'élève descendit de la table d’auscultation et vint s'asseoir sur une chaise en face du bureau.

" Je me demandais si un chien de plus, cela vous gênerait ? "

Le médecin signa l'ordonnance, apposa son tampon professionnel et tendit le papier au petit patient.

" Pourquoi me demande tu cela ? Si tu souhaite abandonner ton chien ce n'est vraiment pas une bonne idée et si tu...
- Non non non ce n'est pas ça. Je n'ai pas de chien, mais quand je viens pour aller à l'école, ça fait deux-trois jours que je vois un chien, sans maître, il a l'air fatigué et certains voisins ont tentés de l'approcher mais il grogne et leur fait peur. Je me suis dit que comme vous avez l'habitude vous pourriez essayer ? "

Son interlocuteur hocha la tête.

" Je vais voir ce que je peux faire, écris moi l'adresse sur ce papier, j'y passerais en sortant du travail. Mais toi en attendant tu dois retourner en cours. Tu t'es fait une petite entorse, pas d'effort physique avec ton bras pendant 2 semaines, ensuite tu reviendras me voir mais normalement ça devrait être bon.
- Merci Docteur Bonners.
- Je t'en pris. "

Il le laissa écrire le nom de la rue devant laquelle il passait puis se laissa raccompagner par Edwin.

**********************


L'heure de rentrer arriva plus vite que prévu. Il retira sa blouse et l'accrocha délicatement sur son porte manteau de bois. Il prit son porte document, et ses clés de voiture. Avant d'aller chercher le pauvre toutou il fallait tout de même passer chez les agents secrets, faire un rapport de sa première semaine. Il n'avait pas la moindre envie de se la coltiner pendant le weekend, surtout si on l'appelait pour du boulot. Autant le faire maintenant que tout soit bien frais.

Il se rendit aux bureaux, il y avait peu de monde ce soir. Il se renseigna sur la présence du STALKER. Il n'était pas là, comme souvent. La fée se rendit dans son petit bureau, il s'installa sorti plusieurs feuilles de papiers et se mit au travail, après un brouillon raturé, il réécrit la version finale. Il l'enferma dans une enveloppe kraft. Il se leva débarrassa ses affaires et sortit. Il passa dans les longs couloirs, frappa à une porte. Personne de répondit. Il glissa l'enveloppe sous la porte puisse dirigea vers la sortie. Juste avant de sortir il s’adressa à l'agent d'accueil.

" J'ai des documents à détruire, puis-je vous les confier  ?

- Oui bien-sûr.
- Merci, bonne soirée."

Il sorti l'âme légère. Ses devoirs étaient faits.

*******

Edwin descendit de la voiture prudent. Il venait d'arriver et entendait déjà le chien aboyer et grogner.

Le médecin prit une petite gamelle de croquette ainsi qu'une solide laisse. Il ferma la voiture et entra dans la ruelle.

Un Bullmastif. Gros chien à la "voix" grave, il est puissant et assez grand. Celui-ci est musclé, mais on arrive facilement à distinguer son état de maigreur avancé.
Le grand brun s'approche doucement. Il secoue le récipient métallique (en aluminium) avec la nourriture à l'intérieur. Cela sonne comme une cloche, enfin une multitude de cloches
.
Il l'approche doucement, le chien s'est arrêté d'aboyer sur une grande boite.

" Salut mon grand. Regarde ce que je t'apporte. Des croquettes délicieuses. ça te dis de manger un peu ? Allez, viens mon pépère. "

Finalement au bout d'une quinzaine de minutes de patience, et de phrases réconfortantes sur un ton doux, le molosse approche, mange et se laisse caresser.

" Voilà ! C'est bien mon beau ! "

Edwin lui glisse la laisse autour du coup, le chien se laisse faire.
Au moment de partir, un bruit ce fait entendre, un bruit dans  l'espèce de boîte.

" Il y a quelqu'un ? "

Edwin recula et attacha la laisse sur un poteau plus éloigné.

" Eh oh, je sais qu'il y a quelque chose. Sort de là petit. "

Il disait cela comme si était persuadé que l'animal la dessous allait le comprendre. Et oui il semblait également convaincu qu'un animal s'y trouvait. La boîte n'était clairement pas assez grande pour accueillir un humain en entier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : La ville basse
❝ EXPERIENCE : 95

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Lun 5 Fév - 18:19

Il commençait à se faire tard, et Beathan partait de la zone abandonnée pour se diriger vers la ville basse, il avait à faire cette nuit. Mais il n’était pas encore assez tard, il avait un peu de temps à perdre, alors il se promenait dans la ville basse, il faisait ça régulièrement, et il passait relativement inaperçu le soir, vu le peu de gens dans les rues à cette heure-ci. Aujourd’hui, il voulait aller caresser un gros chien avec qui il avait sympathisé il y a peu, un gros toutou avec qui il partageait de temps en temps un peu de nourriture.

« Coucou le gros chien, comment tu vas ? »

Pendant que Beathan s’approchait, comme d’habitude, la bête grognait, mais toujours un peu moins que la veille. Il ne savait pas pourquoi, mais les animaux avaient tendance à l’éviter en général, ils se méfiaient toujours de Beathan. Cela ne le dérangeait pas vraiment, il considérait que même s’il ne pouvait pas le toucher, il devait être heureux que quelqu’un lui apporte un peu à manger, même si ce n’était pas grand-chose…

Un bruit inhabituel fit relever la tête à l’enfant, qui regardait le chien de loin. Une voiture venait de s’arrêter près de cet endroit, alors que presque aucune voiture ne passait par là d’habitude… Et si c’était un policier venu pour l’arrêter ? Il se ravisa un instant, avant de remarquer qu’une personne se dirigeait vers la ruelle où il se trouvait… quelqu’un savait qu’il se trouvait ici !

Le petit aux cheveux de neige se prit d’une peur panique en imaginant toute une série de scénarios où il était exécuté sur la place publique comme le monsieur aux araignées. Il chercha avec énergie un endroit où se cacher, avant de trouver un petit carton étroit dans lequel il se glissa avec une certaine énergie du désespoir, et se mit en boule, en essayant de faire le moins de bruit possible. Le chien, quant à lui, avait commencé à s’énerver de cette agitation que l’enfant avait provoquée, et commença à aboyer dans le vide.

Beathan pouvait entendre les pas se rapprocher peu à peu, et chaque coup le faisait se replier un peu plus sur lui-même, il était proche de disparaitre dans le monde des morts pour réapparaitre autre part, mais quelque chose le fit se raviser…

"Salut mon grand. Regarde ce que je t'apporte. Des croquettes délicieuses. Ça te dis de manger un peu ? Allez, viens mon pépère."

La personne... était venue pour le chien ? Pas pour lui ? C’était peut-être une ruse pour mettre l’enfant en confiance… En plus il avait plus froid que d’habitude, alors qu’il ne ressentait que très peu le… sauf quand les esprits venaient l’attaquer… Il se recroquevilla à tel point qu’il ne remarqua pas le bruit qu’il faisait.

"Il y a quelqu'un ?  Eh oh, je sais qu'il y a quelque chose. Sort de là petit."

Il avait été repéré, et il n’avait plus d’autre choix que de sortir de sa cachette, il releva timidement la caisse, avant de voir l’horreur en face des yeux, un humain particulièrement beau, mais accompagné par une sorte de meute de chiens fantômes, qui semblaient attirés par Beathan…

"Aaah … vous approchez pas de moi… vous devriez pas être vivants..."

L’enfant était tellement concentré sur ces bêtes que son pouvoir influença les chiens de l’autre monde, qui finirent par devenir visibles alors qu’ils s’approchaient de l’enfant.

"Monsieur...faites quelque chose...s'il vous plait..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 125

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Mar 6 Fév - 2:19

"Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir."
____________________________________________________________________
Je suppose que tu ne mange pas que des croquettes.


Edwin s'attendait clairement à trouver un chien, un chat, ou dans le pire des cas un renard ou un raton laveur. Il se serait enfuit rapidement et c'est tout.

Ce qu'il se déroula en réalité, il ne s'y attendait pas le moins du monde. C'était un enfant, un petit garçon vêtu de haillons, effrayé, épuisé, surement affamé.

Le médecin fit un pas dans sa direction. Mais le petit humain réagit tout de suite. Edwin n'avança pas plus, si le garçon ne le souhaitait pas, il ne le ferait pas. Il attendrait, près de lui.

Chose perturbante, son regard était fixé sur plusieurs objets à côté d'Edwin. Mais ces objets n'étaient...pas visibles. La température ou la maladie créaient-elles des illusions pour l'enfant ?

La réponse lui fut donner rapidement. Une brume s'éleva du sol et prit forme. Edwin se retourna, dos au jeune terrifiée, et face à une immense meute de chien.

Les canidés se rapprochaient doucement du créateur de fantôme.

Son petit appel au secoure toucha directement le palpitant de la fée.

" Non ! N'approchez pas ! "

Edwin s'interposa. Un esprit remuant la queue l'approcha, il ne le reconnu pas tout de suite.

" Norbert ? "

Le grand brun posa  un genou a terre. Il souhaita le caresser, le toucher, mais ses doigts passèrent à travers comme dans un nuage.

" Et là, C'est Equinox ? " Il désigna un golden retriever avec une tache noire sur le dos.

Pratiquement tous les esprits présents ils les connaissaient.

" Mais que faites vous tous là ? Pourquoi ne pas partir vers un endroit meilleur ? "

Le jeune garçon ne les intéressaient plus, en tout cas, ils n'étaient plus agressif. Edwin se tourna vers le garçon. Il lui tendit la main.

" Viens approche, donne moi ta main, ils ne te feront pas de mal je te le promet. Je vais te les présenter. Tu as un don très particulier. "

Il l'incita à venir, à s'approcher, petit à petit.

Plus loin le bullmastif jouait avec de nouveaux copains brumeux. Qu'elle étrange soirée.

Edwin plaça le garçon sur ses genoux, les chiens fantômes s'étaient écartés, à l'appelle ou au signe du médecin ils vinrent un part un. La fée expliqua au petit voyant l'histoire de chacun. Ils les avaient trouvé dans le rue, ou croisé dans des associations. Il y en avait certains qu'il ne connaissait pas, peut-être s'étaient-ils regroupé pour faire parti de la meute spirituelle ?

" J'ai été très heureux de les revoir, seulement je me demande, pourquoi me suivent t-ils au lieux d'aller de l'autre côté ? Je suppose qu'il y en a un non ? "

Parler à un enfant d'un sujet sur lequel il s'y connait est une source de réassurance. Il aide les plus grands en confiant des informations qui lui semble importante, et ainsi il s'ouvre peu à peu.

Edwin était doux et ne brusquait en rien le petit garçon. Un si jeune doté vivant dans la rue, au vue de son odeur, depuis un bon moment, comment cela se faisait-il ? Même un enfant ne pouvait être en cavale, il était bien trop jeune. Peu importe ce qu'il allait se passer ensuite. Il était hors de question de le laisser dormir une nuit de plus dehors, par ce temps gris, cette température trop fraîche. Hors de question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : La ville basse
❝ EXPERIENCE : 95

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Jeu 8 Fév - 10:13

L’enfant s’était approché avec timidité de son sauveur, il avait écarté les esprits, mais ils restaient toujours là, autour de lui, et Beathan avait du mal à ne serait-ce que les regarder… ces fantômes sont effrayants, même si ce ne sont que des chiens.

Le monsieur essaya de rassurer Beathan en l’invitant à s’installer sur ses genoux, ce qu’il fit plus par peur des spectres que par envie, il préférait se blottir contre quelqu’un plutôt que de rester seul face aux bêtes.

Le monsieur semblait connaitre le nom de ces animaux fantomatiques, peut-être qu’ils suivaient leur ancien maitre depuis leur monde ? Cette pensée effrayait Beathan… et si il y avait des fantômes qu’il ne pouvait pas voir, et qui le suivaient partout ?

Les chiens fantômes, étrangement… se comportaient comme des chiens normaux, et le monsieur se comportait comme leur maitre. Ils jouaient tranquillement pendant que l’homme présentait chacune des bêtes à Beathan, qui avait commencé lentement mais surement à se calmer, regardant cet étrange spectacle mélangeant morts et vivants.

Les chiens défilaient en face de l’enfant, pendant que le monsieur expliquait à Beathan leur histoire, ils avaient presque tous eu une belle vie, accompagnée par l’homme qui tenait Beathan. C’était la seconde fois que Beathan ne fuyait pas face à un spectre, la première était avec ses anciens amis… est ce qu’ils allaient bien ? L’enfant regrettait presque de les avoir rejetés, peut-être qu’ils auraient pu aider Beathan…

Après avoir présenté à l’enfant la meute spectrale, le monsieur se tourna vers l’enfant :

" J'ai été très heureux de les revoir, seulement je me demande, pourquoi me suivent t-ils au lieux d'aller de l'autre côté ? Je suppose qu'il y en a un non ? "

"Je… je sais pas monsieur, les fantômes, ca fait un moment que je peux en voir, et de temps en temps, les gens autours de moi peuvent aussi les voir apparaitre.

Je crois que c’est un genre de pouvoir que j’ai, je peux aussi disparaitre totalement quand j’ai des ennuis, mais les fantômes peuvent me faire du mal quand je le fais… Je suis même pas sûr qu’il y ait un paradis, même si j’y crois…"


Beathan resta silencieux un moment, regardant les chiens morts jouer avec le chien vivant.

"…Comment vous vous appelez, monsieur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 125

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Jeu 8 Fév - 12:36

"Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir."
____________________________________________________________________
Je suppose que tu ne mange pas que des croquettes.
Bien qu'il ne sache pas répondre à sa question, le petit garçon parla, il lui expliqua quelques unes de ses capacités, y comprit celle de souffrir et être martyrisé par les revenants. Cela semblait dur et Edwin s'engagea intérieurement pour le protéger. Si des fantômes faisaient du mal, il devait certainement en exister qui protège.  


Chez les fées il y avait différentes croyance par rapport à la mort, dépendant principalement du domaine "mystique" d'où elles provenaient. Mais pour la plus part, la mort n'était pas une fin, juste un retour de notre esprit à la nature. L'âme restait avec la Terre mère jusqu'à ce qu'elle décide de renvoyer ses petits, sous diverses formes, animaux, fées ou même humains. Chaque âme à déjà vécu une multitude de vie, mais la Mère les effaces pour ne pas distraire l'être dans sa nouvelle vie.

La question du petit garçon le sorti de ses pensées.

" Oh oui excuse moi, quel mal poli je fais, je ne me suis pas présenté. Je m'appelle Edwin Tristan Bonners. Appelle moi comme il te plaira, mais surtout pas Monsieur. Et toi comment t-appelles tu ? "


Edwin l'encouragea d'un sourire amicale. Une fois la réponse obtenue il désigna le seul chien possédant un cœur battant.

" Et quel nom donnerais-tu à ce chien ? Je suis allé le chercher pour ne pas qu'il reste tout seul et dans le froid. J'ai a la maison quelques futurs copains à lui, mais avant ça il faut que je lui trouve un nom. Je vais aussi devoir le laver et lui donner à manger, ensuite je le présenterais à ma petite meute. Il a l'air de faire attention à toi, est-ce que tu veux m'aider ?"

La meute de chien brumeux était toujours, là, la plus part ne faisaient plus attention à eux, d'autres tentaient de jouer avec la petite mort et la fée. Il semblait disparaître peu à peu, comme un songe qui prenait fin. Les yeux d'or du médecin les guetta une dernière seconde. Il se sentait protégé, entouré, et guidé. C'était ses petits anges gardiens.



Dernière édition par Edwin Tristan Bonners le Jeu 15 Fév - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : La ville basse
❝ EXPERIENCE : 95

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Jeu 8 Fév - 15:16

« Moi c’est Beathan, monsi-… Edwin. »

Cette simple révélation était une preuve d’appréciation de la part de l’enfant, il avait pour habitude de donner un faux nom aux gens pour qu’ils ne l’utilisent pas pour le signaler à la police, il avait encore une peur bleue des forces de l’ordre depuis tout ce temps.

Il se rendit compte que depuis un moment déjà, il s’était accroché un peu trop fort à Edwin, à cause de la présence canine surnaturelle qui trainait encore un peu autours d’eux, alors il relacha un peu son emprise, pour ne pas lui faire mal, et détourna le regard en rougissant légèrement.

« Pardon… les chiens me faisaient peur… »

Edwin demanda à Beathan quel nom donner au chien, mais il n’avait aucune idée de nom… Il connaissait ce chien depuis un moment, mais il l’avait toujours appelé « gros chien » avant. Il réfléchit un long moment au nom qu’il pourrait avoir…

« Euuuh… comme c’est un gros chien un peu massif… et puis qu’il a déjà vu des fantômes… peut-être que Cerbère ce serait bien ? Désolé… je ne suis pas très bon à choisir des noms… »

En parlant de fantômes, les chiens disparaissaient peu à peu, le lien entre le monde des morts et des vivants s’était reformé, mais la meute était probablement toujours là, en train de les observer… mais au moins Beathan n’avait plus à les voir en face… même si ils étaient gentils, les chiens faisaient peur. A la fin, il ne resta plus que celui que l’enfant venait de nommer Cerbère, sans vraiment être sûr que ce nom serait approuvé.

Beathan réfléchit un moment à la proposition d’Edwin, il hésita à accepter un moment, il avait encore un bon moment avant de devoir aller travailler, et avec un peu de chance, il n’habitait pas trop loin. Il se retourna vers son gardien et lui dit avec timidité :

« Si vous voulez bien, je veux bien vous aider à vous en occuper… mais les animaux ils ont peur de moi, donc je ne suis pas sûr qu’il va apprécier ma présence… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 125

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Jeu 15 Fév - 11:56

"Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir."
____________________________________________________________________
Je suppose que tu ne mange pas que des croquettes.


Beathan ? C'était un très jolie prénom, aux sonorités exotiques. Cela se prononçait avec un son doux, ça correspondait par conséquence très bien avec la présence de l'enfant.

Les mains frêles du bambins s'accrochaient désespérément à la veste de l'homme. Celui-ci n'y réagit pas. Depuis combien de temps cet enfant vivait-il ainsi, seul, dans les rues ?! Depuis combien de temps avait-il été privé de repère ? D'une mère, d'un père, d'un parrain ou d'un ami ?

Imaginer cet enfant seul par des temps et des températures plus rudes lui brisait le cœur. Personne ne l'avait donc remarqué ? Pourquoi personne ne l'avait signalé ou recueilli ?

Beathan s'excusa poliment, comme s'il avait eu peur de lui avoir fait du mal. Edwin hocha la tête négativement lui signalant que ce n'était pas grave.

Pour le temps dont il avait besoin, Edwin serait son pilier.

Il écouta attentivement sa réponse. Cerbère, oui, pourquoi pas, cela pouvait assez bien correspondre. D'autant plus que Cerbère était à la base un gardien, fort et infranchissable.

Edwin lui sourit et le rassura :

" Ne t'inquiète pas, je serais là pour te protéger s'il y a le moindre problème, pour Cerbère nous verront, mais les autres m'obéissent correctement. "

En observant les derniers canidés-nuages disparaitrent il lui parla de Berta, sa chienne, d'une race de chasseur mais abandonnée par ses maîtres car idiote. La pauvre bête était si stupide qu'elle en oubliait d'avoir peur, heureusement, c'était un amour. Edwin lui expliqua qu'au moins avec elle, il était persuadé qu'il s'entendrait bien.

Edwin se mit debout, il prit le bonhomme dans ses bras.

Il cacha sa grimace de surprise. Sous sa couche épaisse de vêtement l'enfant était mince, trop mince. En tant qu'ex-militaire et agent secret, le médecin se devait d'entretenir souvent, voir tous les jours son corps. Soulever des charges lourdes étaient un de ses points forts. Pour contentionner manuellement un patient il fallait de la force. Hors pour soulever la petite mort il ne fallait aucune compétence physique. Il ne pesait pas plus lourd que Berta justement, au contraire, il lui paraissait plus léger. Pas plus de 12 kilos. Pour son âge l'enfant était petit et presque en sous poids.

Ses découvertes continuèrent de lui arracher la poitrine...

L'enfant décollé du sol fut déposé sur les épaules puissantes de la Fée.

" D'ici, personne ne pourra plus jamais te faire du mal, ni la faim, ni le froid." Dit-il en riant à moitié.

Edwin, un lutin accroché à sa crinière, s'approcha du gardien à la robe brune.

" Salut pépère. Alors tu as bien joué ? "

Il détacha la laisse et guida son nouveau compagnon jusqu'à la voiture. Il ouvrit le coffre, disposa une couverture à l'intérieur et l’incita à monter, une fois à l'arrière le molosse se coucha.

" Eh bien, c'est un bon point, tu sembles bien habitué au voiture ! A tout de suite Cerbère ! " Il lui donna une énième caresse et ferma le coffre de sa belle, grosse voiture -non polluante-.

Edwin déposa son invité à côté du siège passager. Il recula légèrement le siège et attacha sa ceinture. Au moins s'il y avait un accident, il ne serait pas blessé.

A son tour Edwin prit place à bord de la voiture.

" Avant de rentrer à la maison nous devons faire un minimum de course. Qu'est-ce que tu aimerais manger ? Et qu'est ce que tu détestes comme aliment ? "

L'adulte tourna la clé dans le contact, mais attendit la réponse de la petite mort pour enclencher la marche arrière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : La ville basse
❝ EXPERIENCE : 95

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Sam 17 Fév - 22:24

Edwin semblait dérangé par quelque chose chez Beathan. Malgré qu’il ne sût pas vraiment ce qui pouvait être l’origine de ce dérangement, il pouvait facilement deviner. Beathan n’était pas vraiment dérangé par con physique faible, sa sensation de faim avait été grandement diminuée depuis un moment déjà… Il soupçonnait ses pouvoirs, mais il ne préférait pas se prononcer sur la question.

Beathan fut installé dans la voiture, ce qui le stressa légèrement, mais il ne préférait rien dire… La dernière fois qu’il avait monté dans une voiture c’était… non, il ne devait pas y penser.

« D'ici, personne ne pourra plus jamais te faire du mal, ni la faim, ni le froid. »

Edwin rigolait, mais c’était évidemment une façade, Beathan était moins naïf qu’on pouvait le penser.

« Hé hé, la faim et le froid ne me font pas grand-chose, vous savez ? Je les sens à peine. » Dit-il aussi en rigolant.

Edwin fit monter le chien dans le coffre de la voiture, il y monta instinctivement, comme si il l’avait déjà fait… ce ne devait pas être sa première fois, ce qui rendait la chose presque plus triste. Pourquoi des gens voudraient abandonner leur chien ? Malgré le fait que Beathan était plutôt malin pour son âge, le fait d’abandonner un animal le dépassait.

Edwin entra à l’intérieur du véhicule, et Beathan s’efforça de sourire, malgré un léger stress qui s’intensifiait avec le temps… mais peut-être que le temps avait calmé sa peur d’entrer dans une voiture…

« Avant de rentrer à la maison nous devons faire un minimum de courses. Qu'est-ce que tu aimerais manger ? Et qu'est-ce que tu détestes comme aliment ? »

« Euh… j’ai pas vraiment de préférence… Enfin j’aime bien le chocolat… mais sinon il n’y a rien qui me dérange vraiment… »

C’est faux, il détestait les carottes. C’est quelque chose qu’il détestait. Mais il n’avait pas vraiment le cœur à demander à ce monsieur de ne pas prendre de carottes, il n’y avait pas vraiment beaucoup de chances qu’il en prenne après tout.

Lorsque la voiture se mit en marche, l’enfant n’était pas rassuré, il tentait de rester calme, mais ce n’était pas du tout efficace. Il avait l’impression qu’il y allait avoir un accident à chaque instant. Toute secousse lui faisait pousser de petits cris, juste assez doux pour ne pas éveiller l’attention de l’homme à côté de lui. C’était trop tôt, il n’aurait pas dû entrer dans cette voiture, il ne voulait plus qu’une chose, c’est que ce véhicule s’arrête

Lorsque la voiture s’arrêta, Beathan était au bord des larmes, tremblants, mais silencieux. Il essayait de garder la face devant Edwin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 125

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Lun 19 Fév - 16:46

"Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir."
____________________________________________________________________
Je suppose que tu ne mange pas que des croquettes.


Edwin écouta la réponse amusé, il est rare pour un enfant de tout aimer, il y avait forcément une chose qu'il le répugnait. Edwin n'approfondit pas, ils feraient de toute façon les courses ensembles. Ainsi il pourra voir s'il y a des aliments qu'il n'aime pas.

Le brun se concentra quelques instants sur la route, il avait une conduite souple et sécurisante, mais il ne fallait pas effrayer la bête à l'arrière. Rapidement ils sortirent des bas quartiers, quelques minutes suivantes et ils pénétrèrent dans le centre ville. L'heure de pointe étant passé, le trafic était fluide.

La fée ne fit pas tout de suite attention, en fait il ne remarqua que lorsqu'il passa devant son appartement. Il allait lui montrer le lieu, mais l'état du chérubin le troubla. Il ne mit pas longtemps à comprendre que c'était la voiture qui le mettait dans un tel état.

Il se gara devant chez lui et éteint le moteur.

Edwin sorti de la voiture, il en fit le tour et ouvrit la porte du passager. Il prit l'enfant dans ses bras et le sortit de l'engin.

" Je suis désolé Beathan, je t'ai fait peur ? Qu'y a t-il ? C'est la voiture, prendre la route t'effraie ? "

Tout en gardant l'enfant contre lui et écoutant ses éventuels réponses, il ferma la voiture, avec Cerbère à l'intérieur. Il serait calme le temps qu'ils reviennent.

Il continua de marcher berçant l'enfant et le rassurant de paroles douces.

Il s'arrêta devant un petit supermarché.

" ça va un peu mieux bonhomme ?"

Effrayer la petite mort était la dernière chose qu'il aurait voulu faire. Il n'avait peut-être que 8-9 ans, mais il avait vécu beaucoup de chose auparavant. Il fallait le prendre avec des pincettes, au début tout du moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : La ville basse
❝ EXPERIENCE : 95

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Mar 20 Fév - 21:04

L’enfant sortait enfin de la voiture. Il pensait que ca ne finirait jamais, et pourtant il était là, sain et sauf, pas même égratigné, tout s’était bien passé à sa grande surprise. Mais malgré tout, il n’arrivait pas à se calmer. Il commençait à sentir de vieux souvenirs remonter, souvenirs qu’il essayait d’oublier depuis longtemps déjà… Ce qui le sortit de sa quasi-transe fut le contact des bras d’Edwin, entourant l’enfant et ses paroles rassurantes.

Il commença doucement à oublier les raisons de sa peur, puis il finit par se sentir presque bien dans cette position, il aurait voulu rester tranquillement là pendant un moment, mais il fallait sortir de cette horrible machine qu’était la voiture.

Rien que le fait de s’éloigner du véhicule le faisait se sentir un peu mieux, il avait retrouvé tout son calme, mais il était fermement décidé à ne pas revenir dans un engin tel que celui-ci avant un long moment.

La question sur la raison de sa peur finit par fuser de la part d’Edwin. Evidemment il avait déjà compris la raison de sa peur, il le précisait d’ailleurs, mais Beathan répondit tout de même.

« Oui, je n’ai pas eu de chance avec une voiture il y a un moment... je préférerais ne pas remonter si ça vous dérange pas… »

Edwin partit en direction du supermarché le plus proche, laissant Cerbère dans la voiture, ce qui dérangeait légèrement Beathan… personne ne devrait rester plus longtemps que nécessaire dans cette boite à horreur.

« Vous êtes sûr que le chien va tenir dedans ? Je ne sais pas si le chien il aime les voitures… moi je les aime pas en tout cas... »


Edwin lui demanda alors si il se sentait mieux, et évidemment qu’il se sentait mieux, depuis qu’il avait posé le pied par terre. L’homme était particulièrement gentil avec lui, c’était particulièrement rare, les gens avaient plutôt tendance à lui sourire ou à l’ignorer d’habitude, à part Gordon, et les prêtres… un peu comme le père Mendoza… Il était gentil malgré qu’il était maladroit dans sa façon de faire avec les gens. Edwin, lui, était gentil alors qu’il n’avait rien d’un prêtre ou d’un sans-abris.

« Je vais mieux, oui, je crois…merci. »

Il regarda un peu partout dans l’entrée du magasin, il semblait qu’il n’y avait pas de policier présent pour venir le mettre sur une chaise électrique comme l’autre méchant, ce qui termina de rassurer l’enfant.

L’enfant entra dans la boutique avec son tuteur temporaire, et, devant la taille du supermarché, se tourna vers Edwin.

« Ou est ce qu’on doit aller ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 125

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Sam 24 Fév - 15:51

"Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir."
____________________________________________________________________
Je suppose que tu ne mange pas que des croquettes.


Beathan avait du être impliqué dans un accident de voiture assez traumatisant. La voiture le terrorisait.

Edwin hocha la tête à sa demande, se promettant de ne jamais le faire monter dans une voiture, sauf en cas d'urgence.
L'enfant s'inquiéta pour le canidé, son porteur lui expliqua qu'il était calme et semblait supporter la voiture, il ajouta que de toute façon, ils ne partiraient pas très longtemps.

Avant de pénétrer dans le magasin Edwin remarqua un comportement étrange chez le garçon, il regardait dans toutes les directions cherchant une chose précise. Il sembla rassuré de la trouver, ou non, la fée ne réussi pas à comprendre de ce dont il s'agissait. Il décida de lui demander un peu plus tard.

Il sourit face à la curiosité de l'enfant, il s'accroupi pour être un peu plus à sa hauteur.

" Il y a une chose que j'adorais faire quand je faisais les courses avec mon père à ton page : Je montais sur ses épaules, il me donnais la liste et je devais le diriger dans les allées."

Edwin mit l'enfant sur ses épaules. Il lui donna une liste de courses griffonnées sur une ordonnance dans la journée.

Contrairement aux rumeurs criées par le monde entier, Edwin était un médecin avec une très belle écriture, ronde et espacée. Les fées écrivaient toutes très bien.

" Faire les courses à deux va beaucoup plus vite. Alors êtes vous prêt mon capitaine ?"
Rit la fée.

Malgré toutes ses classes sautés, malgré des diplômes obtenus très jeune, son père n'avait jamais négligé son éducation et son apport en amour. Jusqu'à ses dix ans il avait toujours eu des jouets pour noël, avec quelques encyclopédies et autres livres scientifiques, à 13 ans il avait eu la célèbre discussion gênantes sur les relations sexuelles et la masturbation. Globalement on pouvait estimer qu'il eu une enfance normale.

Si un jour il avait des enfants, ou plutôt, quand il en aurait, il leur donnerait la même éducation, douce et ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : La ville basse
❝ EXPERIENCE : 95

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan] Jeu 8 Mar - 10:13

L’enfant grimpa sur les épaules d’Edwin, et, bien qu’il fut déstabilisé au premier abord, au point d’avoir le vertige, il s’habitua vite au fait de surplomber la population d’une tête, il trouvait ça rigolo, de voir les gens plus petits que lui, alors que d’habitude c’était lui le plus petit.

Une feuille fut tendue aux mains de l’enfant, qui la prit dans ses mains, une liste de courses à faire dans le magasin. La seule chose particulièrement marquante était la quantité astronomique de nourriture pour animaux qu’il y avait dans sa liste, assez pour nourrir une petite armée… ça lui aurait presque donné faim.

« Faire les courses à deux va beaucoup plus vite. Alors êtes-vous prêt mon capitaine ? »

« Ouiiiiiii ! » répondit Beathan en rigolant.

Les deux personnages commencèrent à se mouvoir dans le magasin, slalomant de rayon en rayon sous les indications de l’enfant, perché sur les épaules de son nouvel ami, il lui indiquait la direction de chaque article.

Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas autant amusé, il était souvent occupé à travailler, et ses amis ne savait jamais vraiment comment le distraire, il préférait souvent jouer dans son coin plutôt que d’essayer d’aller vers les autres, même son ami Gordon avait du mal à trouver quelque chose qui amuse vraiment l’enfant solitaire.

La chasse aux produits continua un moment, enchaînant les objets de la vie courante : lessive, gel douche, shampoing, papier toilette, mais aussi de la nourriture, beaucoup de nourriture, assez pour la semaine, en tout cas la semaine d’une personne normale, Beathan aurait pu tenir au moins trois mois avec des provisions pareilles… ça lui donnait encore plus faim que la nourriture pour chien.

A la fin de la liste, puis à la caisse, Edwin fit descendre l’enfant de ses épaules, ce dernier en profita pour lui rendre le papier, mais en le retournant, il vit que cela ressemblait beaucoup aux papiers que son médecin avait, sur lequel il gribouillait le nom de médicaments. Il s’interrogea quelques instants avant d’oser poser la question au grand costaud qui l’accompagnait.

« Dit Edwin, pourquoi c’est un papier de médecin, la liste des courses ? C’est pas bien d’écrire sur du papier de médecin, il y a des gens qui pourraient en avoir besoin, non ? »

Sa question fut interrompu par un léger gargouillement venant de lui, et il baissa légèrement la tête de honte.

« Désolé… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: "Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan]

Revenir en haut Aller en bas

"Ce soir c'est peut-être un chiot errant que nous allons recueillir." [P.V Beathan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La ville basse-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit