AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Mar 6 Fév - 21:20

Je ne sais ni pourquoi, ni comment j'en suis arrivé la mais il est 22h30 et je traîne dans la ville basse. C'est peut-être à cause d'une rumeur, un ragot. J'ai entendu parler de la part d'un client venant de la ville basse qu'un bar, le Get Out of Hell était connu pour son aspect gothique et qu'il trouvait ça louche. Que ça ressemblait à un repère de démons pour lui, ce qui m'amusa sur le moment, mais me fit me poser des question surtout après.

C'est ainsi qu'à 22h50 je rentre dans le fameux bar, repérant très vite qu'il y a très peu de personnes, 3, le patron, et deux clients, un est au bar et un autre est à une table, seul. Je m'assois au bar, et demande, alors que le calme est complet, d'une voix virile, ayant renforcé mes traits de caractère pour paraître un peu plus vieux.

"-Bonjour patron, je voudrai ce que vous avez de plus fort, et servez aussi les deux autres, je peux payer la tournée vu le monde présent !"

Je rigole n'ayant pas remarqué que cela pouvait être pris pour une pique, plutôt méchante et pose plus d'argent que je ne devrai sur le comptoir, observant le gars se trouvant à ma droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Mar 6 Fév - 23:58

Andrej se promenait dans les rues de la ville qui lui servait de prison. Depuis déjà plusieurs mois, les arpenter lui était devenu comme automatique, et, il devait bien se l'avouer, la ville était assez grande pour qu'il puisse ne pas s'ennuyer. Et ce même si les cibles ne se montraient pas spécialement.

"Eh bah, c'est la saison où les connards restent chez eux, j'ai l'impression, je vois pas un seul type susceptible de m'intéresser. C'est triste, je vais rouiller, moi. Heureusement que j'ai les bars et ma chambre, je finirais par mourir d'ennui, sinon. Tiens je me demande comment va le petit, d'ailleurs.

Il sortit son téléphone. Cet instrument lui provoquait toujours une sensation étrange. Comment en si peu de temps pouvait-on avoir déjà inventé une chose si formidable et si ... et si peu maniable ? Il se demandait si c'était lui qui avait les doigts particulièrement gros ou si tout le monde avait le même problème mais le cachait aux autres pour ne pas qu'on se moque. Dans quel monde étrange les gens vivaient, décidément.

Finalement, il put réussir à composer le numéro de son petit-fils, qu'il s'empressa d'appeler. Après une trentaine de secondes d'attente, une voix sortit enfin de l'appareil.

"Allo Papy ?"

"Hey, salut, gamin ! Tu vas bien ?"

"Bah plutôt bien, écoute, mais toi, ça va ?"

Andrej prit un ton qu'il voulait le plus rassurant possible, essayant de se convaincre lui-même.

"Oh oui, oui, ça va, ne t'inquiète pas. Je venais juste prendre des nouvelles, ça fait un petit moment qu'on ne s'est pas parlé, toi et moi. Tout se passe bien, de ton côté ? La petite famille va bien ?"

"Elle se porte à merveille, je dirais. Eleanor est en train de border la petite. Elle grandit si vite, si tu voyais ça. Ma petite chipie. Attends, je vais t'envoyer une photo, ma petite femme s'amuse à la prendre à toutes occasions, alors j'ai un stock assez conséquent."


Andrej entendit son petit-fils rire d'un rire tendre et doux comme il savait si bien les faire quand il parlait de sa famille. Ce rire l'emplit d'un sentiment de mélancolie. Il aurait tellement aimé être avec eux pour les fêtes, et pour le reste, aussi. Sa famille lui manquait, terriblement. Mais il s'efforça de masquer ce sentiment, il ne voulait pas paraître faible devant l'enfant qu'il avait élevé. Il se devait d'être fort pour lui, au moins de le montrer.

"Aaah, je suis content pour toi, mon petit Rafał, vraiment très content."

"Dis, Papy, tu me le dirais, si ça n'allait pas bien, hein ?"

"Que ? Bien sûr que je te le dirais, enfin. Mais je t'assure, tout va bien, je comptais justement aller me payer un verre dans un bar au hasard et peut-être rencontrer quelqu'un à qui parler, qui sait ?"

Un silence vint s'installer dans la conversation, ce qui inquiétait Andrej. Peut-être Rafał avait-il compris qu'il mentait ? En fait, c'était même sûr qu'il le savait, le Papy Soubarov n'avait jamais été un très bon menteur quand il s'agissait de ses propres sentiments. Finalement, le petit Soubarov répondit.

"Bon, si tu le dis, je te fais confiance. Mais préviens-moi dès que ça ne va plus, s'il te plaît."


"Je le ferai, ne t'en fais pas."

"Très bien ... oh, Eleanor m'appelle. Je ferais mieux de filer, tu sais comment elle peut être quand on la fait trop attendre. Prends bien soin de toi, Papy."

"Prends soin de toi aussi, Rafał."

Et ils raccrochèrent tous deux. Cette discussion, bien que de courte durée, avait été utile pour lui. Il avait besoin de sa dose de discussion familiale quotidienne. C'était comme une drogue à accoutumance. Mais maintenant, il se sentait de nouveau un peu vide.

"Bah, je n'ai qu'à faire ce que j'ai dit au petit. Direction le premier bar que je vois."

Il regarda autour de lui. Il ne voyait pratiquement aucun bar. C'était normal, il était dans la ville basse, et celle-ci n'était pas vraiment réputée pour autre chose que le taux de criminalité. Seulement un, à l'allure presque religieuse, se dressait près de lui. Il portait le doux nom de "The Gates of Hell". Il y pénétra avec un petit sourire ironique sur le visage.

Andrej traversa la salle presque vide aux airs de chapelle pour s'installer au comptoir, passant devant une table où un unique client buvait en lisant un journal. Il n'eut pas besoin d'interpeller le barman, qui le remarqua instantanément.

"Qu'est-ce que ce sera ?"

Soubarov hésita un instant, regardant le contenu des étagères.

"Bah, restons simples. Un bourbon, s'il vous plaît. Sec."

Le vendeur se retourna sans un mot et servit son tord-boyaux avec professionnalisme. Andrej le prit et le vida d'un trait. Le barman le regarda avec insistance.

"Sachez qu'on ne vend pas aux ivrognes. Vous buvez, vous payez, et vous évitez d'en mourir ou de finir dans les rues à brailler, c'est bien compris ?"

Soubarov le regarda à son tour, d'un air amusé et fier.

"Ne vous en faites pas, j'ai de quoi payer, et je vais tenir le coup. Oh et puis, de toute façon, je ne compte pas finir mort dans cette foutue ville. Elle a déjà eu raison de mon side-car, mais elle ne m'aura pas moi."

"Votre sort ne m'importe pas. Mais ne venez pas nous attirer des ennuis avec."

La froideur du ton du vendeur ne donna pas à Andrej l'envie de poursuivre la conversation, aussi abandonna-t-il et se contenta de recommander un verre qu'il vida en deux gorgées, cette fois.

Et alors qu'il buvait, un homme entra dans le bar. Enfin, un homme, c'était vite dit. Il avait plus une tête de gamin que d'homme. Celui-ci vint s'asseoir à côté de lui, et paya sa tournée, se permettant une pique sur la popularité du bar qu'il semblait ne pas avoir sortie sciemment. Le gamin commença à le fixer. Andrej tourna la tête vers lui lentement, gardant son expression neutre.

"Je peux t'aider ? Tu sembles intéressé ou intrigué par ma présence. On se connaît ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Mer 7 Fév - 0:34

L'homme que je regardais sembla remarquer ma présence. Je me concentra pour lui répondre tout en souriant et lâchant un peu son regard.

"-Eh bien, c'est bizarre, mais j'ai l'impression de vous avoir vu...Je suis restaurateur donc je vous ai peut-être vu dans mon restaurant. Mais ça n'a pas l'air d'être ça. Bref j'ai oublié de me présenter je m'appelle Black Blake Steinfield."

Qu'est-ce qui vient de se passer, ma langue avait failli dire Black Beast mais pourtant j'étais certains de ce que j'allais dire. Et c'est pas dans ce genre d'endroit que je devrai avoir des manques d'attention. Cependant une chose me sauva, le caractère pourri du barman qui me demanda directement l'argent, comme s'il n'avait pas l'habitude d'être payé. Je sortis de ma transe et posa de nouveau de l'argent sur le comptoir. Mais attends. Je me tourne à nouveau vers lui et le regarde. Il me dit avec un ton sarcastique.

"-Les prix ne sont pas les mêmes, quand tu sers tout le monde, gamin. Et d'ailleurs t'as de la chance que je te foute pas dehors ou que j'appelle tes parents. Quoique de toute façon ici c'est le chaos, et puis, même si t'es un mioche, tu me fais de l'argent facile."

A ces remarques sur mon âge, et surtout mes parents ma main se raidit sur le bar, commençant à faire bouger le bois. Rapidement mes doigts s'enfoncent dans le bois miteux du bar et je les retires tapant dans mes mains n'ayant pas attirer l'attention du barman parti faire autre chose, mais certainement de l'homme à côté de moi. J'essaie de changer le sujet de discussion.

"-Mais vous, vous faites quoi dans c'est endroit? C'est beau mais c'est un peu miteux et le patron est aussi sympa qu'une porte de prison..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Mer 7 Fév - 9:32

"Eh bien, c'est bizarre, mais j'ai l'impression de vous avoir vu...Je suis restaurateur donc je vous ai peut-être vu dans mon restaurant. Mais ça n'a pas l'air d'être ça. Bref j'ai oublié de me présenter je m'appelle Black Blake Steinfield."

Le sang d'Andrej ne fit qu'un tour. La voix qu'il venait de prendre, elle lui rappelait des choses, et pas des choses agréables du tout. Il ne pût s'empêcher de pâlir en l'entendant. Un démon, ici, au bar The Gates of Hell ? Il avait l'impression que sa vie n'était en fait faite que de situations ironiques, c'en était affreux. Peut-être Satan le tourmentait-il pour ne pas se dépêcher de réaliser son rêve. Ou peut-être aimait-il simplement le voir souffrir. Il était le Diable, après tout, et Andrej, en tant qu'âme descendue en Enfer, lui appartenait de fait. Il resta le temps de finir son verre, mais n'avait plus trop envie de rester ici.

Il se contenta de boire en observant le gamin à sa gauche en pleine altercation avec le barman qui, ne nous mentons pas, était une sacrée raclure. Des gars comme lui lui semblaient sortir d'un autre monde, des enfoirés de première qui ne pensent qu'à se faire du pognon, quitte à ce que cela soit sur le dos d'un mioche. Il lui donnait envie de vomir. Et il connaissait un moyen de le calmer, d'ailleurs, mais ce client assis sur la table depuis tout à l'heure ne semblait pas vraiment en être un, alors il s'abstint. Comme il l'avait clairement énoncé, il n'avait vraiment pas envie de mourir dans cette ville.

La suite de la micro-joute verbale fut l'énervement certain du gamin qui planta ses doigts dans le comptoir. Heureusement que le patron ne l'avait pas vu, ça leur évitait des complications, mais ce qui intriguait Andrej, c'était la force de cet enfant. Il avait prononcé le début du nom d'un démon, et là il traversait du bois de la simple force de sa main ? Il voulait bien que le bois était miteux, mais c'était tout de même impressionnant, et très intriguant. Il resta pensif, en pleine réflexion sur la chose qui se trouvait en cette personne.

"Mais vous, vous faites quoi dans c'est endroit? C'est beau mais c'est un peu miteux et le patron est aussi sympa qu'une porte de prison..."

Cette question le tira de sa torpeur. Il eut un léger mouvement de sursaut. Il avait beau ne pas trop savoir ce qui lui parlait, cette chose s'exprimait pour l'instant parfaitement normalement, alors il préférait jouer le jeu avec elle, pour la jauger.

"Hein ? Euh, eh bien moi ... tu vois beaucoup d'autres bars, dans le coin ? Je passais par là, j'avais envie d'un bourbon, et c'est loin d'être le meilleur ici, d'ailleurs, si tu veux mon avis, mais c'était le plus près, alors je me suis dit que, plutôt que de continuer à marcher, autant m'arrêter ici boire. Mais comme le caractère d'une certaine personne m'a coupé la soif, je vais aller boire ailleurs. Et je te suggère de m'accompagner, si tu ne veux pas d'ennuis. Tu es bien trop jeune pour mourir tué par un ennemi dans ton dos, crois-moi."


Le ton qu'il avait employé pour sa dernière phrase était sincère, beaucoup trop, d'ailleurs, et il le savait. Mais comment résister à un enfant, même quand on le soupçonne d'être un démon ? Cela lui était tout bonnement impossible.

Il se leva, paya le patron plus que nécessaire, non pas en guise de pourboire, mais pour assurer que ni lui ni son garde ne leur poseraient de problèmes, puis se dirigea vers la porte, l'ouvrit, et attendit la réaction du gamin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Mer 7 Fév - 13:15

La réponse de l'homme plutôt âgée coulait de source, il était vrai que très peu de bars se trouvaient dans les environs, et ceux de la ville basse devrait plus être des repères de toxicomanes ou de mauvaises personnes en tout genre. Après une pique au barman et pas mal d'argent poser sur le comptoir le vieil homme s'approcha de la porte, la tenant pour moi. Avait-il peur que tout cela ne se finisse mal pour moi? Je souriais, c'était une gentille attention mais malheureusement je n'étais pas une personne aussi simple que ça à tuer.

Je descendis de mon tabouret finissant ma choppe d'un coup la reposant rapidement sur le bar, sans que ça soit trop fort, pour éviter de l'ébrécher. Je passa la porte avec l'homme, la refermant et commençant à marcher dans les rues de la ville basse à la seule lueur des halogènes. Je me permis une petite question.

"-Vous voulez venir boire un verre à mon restaurant, normalement j'ai du bourbon, on pourrait presque dire que j'ai un bar entier sous mon comptoir héhé"

Je rigolais, il était vrai que de très nombreuses bouteilles se trouvaient sous le comptoir, pour beaucoup des bouteilles à moitié bues attendant qu'on les finisses. Et pour d'autre, tout simplement des bouteilles pas ouvertes. Avec l'argent que je me faisais grâce au commerce, et ce que je récupérais tout simplement sur les gens que j'assassinais, j'avais un bon paquet de pognon, je pouvais donc me faire quelques plaisirs. Je continuais de longer les rues avec l'homme jusqu'à reprendre la parole m'interrogeant sur quelque chose.

"-Mais...Vous habitez dans la ville basse? Vous me paraissez quelqu'un d'honnête, de calme et réfléchi pour un lieu aussi...Désuet de sens que la ville basse. Même que cette ville en soi..."

C'est vrai que la question pouvait se poser, le vieil homme semblait d'un calme plat, même si sa dernière réplique au bar suggérait que sa vie n'avait pas toujours était tranquille. Pas loin de nous, un peu de vacarme commençait à se faire ressentir, il devait y avoir une bagarre ou quelque chose comme ça dans la rue d'à côté. Je regardais l'homme attendant qu'il me réponde et en même temps de voir s'il allait vouloir jouer au héro. Il avait l'air déterminé à ne pas laisser mourir de jeunes gens mais avaient l'air en même temps de garder un œil extérieur aux autres situations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Mer 7 Fév - 17:30

Le gamin ne lui répondit pas vocalement, mais Andrej perçut sa réaction comme une réponse affirmative. Même si ce n'était pas bien difficile à comprendre, sachant qu'il passa la porte que le Vieux Soubarov tenait pour lui. Une fois sortis, il marchèrent le long des rues sombres de la ville basse en pleine nuit. Si Andrej était toujours particulièrement méfiant quand il se promenait ici, la présence de cet étrange individu avec lui poussait sa méfiance à la limite de la paranoïa. Paranoïa qu'il tentait, bien évidemment, de camoufler le plus possible, gardant des airs calmes et assurés, et une expression neutre.

Après un petit bout de temps à marcher, le gamin brisa le silence en proposant à Soubarov de venir boire un verre à son restaurant. Il fit une blague sur la quantité d'alcool sous son comptoir avant de se mettre à en rire. Andrej lui sortit un rire des plus naturels, tout en tentant d'analyser ses moindres réactions. Après tout, il n'avait que l'apparence d'un enfant, et avait commencé à se présenter en tant que démon. Quelque chose n'allait pas avec lui. Et il voulait le faire boire, c'était louche. Voulait-il le corrompre ? Le renvoyer en Enfer ? Qu'était-il exactement ?

Mais il devait répondre quelque chose, alors il le fit.

"Eh bien, pourquoi pas ? Ma gorge est sèche, je pourrais boire n'importe quel tord-boyaux."

Il voulait vraiment savoir qui était ce type, et la meilleure manière de le faire était de suivre son plan à lui.

"Mais...Vous habitez dans la ville basse? Vous me paraissez quelqu'un d'honnête, de calme et réfléchi pour un lieu aussi...Désuet de sens que la ville basse. Même que cette ville en soi..."

"A vrai dire, je loue une chambre dans un hôtel, près du centre-ville. Je ne suis pas d'ici, et comme la quarantaine m'empêche de quitter la ville, j'y suis coincé. Et toi, tu habites loin d'ici ?"

Des bruits retentirent dans les ruelles sombres. Andrej reconnaissait bien ce bruit. Encore des gamins qui jouaient aux cons dans les rues. Il ne pouvait pas laisser passer ça, si on ne l'en avait pas empêché, il n'aurait jamais grandi. Alors il devait agir, remettre ces mioches dans le droit chemin.

"Tu entends ce bruit ? Attends moi là, je reviens."

Puis il se dirigea dans la rue adjacente pour voir ce qu'il se passait. Ils étaient six. Et ils se battaient entre eux. Certains avaient des armes blanches. Il fallait faire quelque chose. Heureusement que le Vieux Soubarov avait son fidèle harmonica sur lui. Il le brandit et joua un air.

Spoiler:
 

Il résonna dans la rue, et fit baisser la pression des jeunes troubles-fête, qui cessèrent de se battre, calmés, et aussi intrigués par le vieillard qui jouait de l'harmonica dans une rue de la ville basse. Lorsqu'il eut fini de jouer, il leur posa une simple question.

"C'est fini ? Allez, arrêtez de jouer aux cons, vous valez mieux que de vous casser la gueule entre vous pour des conneries. Vous feriez mieux de vous battre ensemble contre les connards qui vous empêchent de vivre comme vous le voudriez. Rentrez chez vous, la baston est finie."


Ce qu'ils firent, troublés, alors qu'Andrej retourna vers le démon.

"On peut continuer, c'est bon."

Tant pis, il lui avait certainement dévoilé son don, mais de toute manière, s'il était un démon venu le troubler, il savait à quoi s'attendre, et dans le cas contraire, il pouvait toujours soit promettre de ne rien dire, soit périr.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Mer 7 Fév - 19:04

Le vieux était déjà parti à peine avais-je eu le temps de réagir, et je dois dire que la situation ne se passa pas comme je le pensais. J'attendais, comme il m'avait dit, plus loin, mais j'entendais, un harmonica, se qui me fit bien rire intérieurement. Et le pire, c'est qu'à la fin du bruit d'harmonica, le vieux homme revint sans une seule égratignure et semblait avoir dissipé la bagarre. Alors que nous nous mettions à nouveau à marcher, je fus surpris par la puissance de l'objet. Je souriais à l'homme et observais l'harmonica tout en marchant. Je repris la parole en le regardant disant d'une voix à moitié fluette.

"-Comment ça fonctionne? Même si je me doute que c'est un don, c'est marrant quand-même de pouvoir calmer des gens avec un harmonica, dommage que je puisse pas faire ça moi. Vous pouvez faire ça depuis long"

Malheureusement un méchant poteau me coupa dans ma question et me fit tomber, d'ailleurs le "bing" lorsque ma tête cogna le poteau me fit bien rire alors que je me relevais. Je me remis à marcher à côté du vieil homme lui répondant.

"-Moi, j'habite dans le centre ville, enfin, entre le centre-ville et le quartier Aselus, à un endroit assez calme. C'est un petit appartement que j'ai en collocation avec un pote, mais il risque bientôt de déménager, donc j'aurai bientôt un grand appart ! Héhé"

Continuant de marcher faisant des grands pas sur les pavés sur le sol tel un grand enfant je remarquais que le ciel semblait se couvrir de plus en plus et sautais quelques gouttelettes me tomber lentement sur la tête. Je regardais le vieil homme.

"-Mon restaurant n'est plus très loin, on y va directement ou on patiente sous un abri bus ou quelque chose comme ça?"

Disant cela j'avais l'impression que quelque chose clochait, comme si j'étais observé, mais je ne saurai pas dire par quoi. Je redoublais de prudence gardant cependant un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Jeu 8 Fév - 20:03

Sa réaction plus qu'immature le surprit. Il agissait vraiment comme un gamin, pas comme un démon. C'était encore plus troublant. Andrej hésitait entre baisser définitivement sa garde ou bien se montrer encore plus méfiant, quitte à ce que cela commence à se voir. Et pendant qu'il le harcelait de questions et commentaires sur son don, il se prit un poteau, qui le fit tomber à la renverse. Andrej se retourna, prêt à lui demander si il allait bien, mais à sa réaction, rien ne semblait cassé, il continua de marcher calmement, attendant qu'il se relève pour revenir vers lui.

Ce qu'il fit avant de continuer à parler, de lui, de son habitation, et de son futur. Ce qu'il pouvait être bavard, on aurait dit son petit-fils. Son petit-fils ... c'est vrai qu'il lui ressemblait plutôt, en fait. Oh, et voilà qu'il commençait à ressentir de ... de l'affection ? Ce démon devait être sacrément rusé pour arriver à le manipuler ainsi, mais puisque c'était fait, tant pis. De tout manière, sa paranoïa n'aurait conduit à rien. Des gouttes commençaient à tomber.

"Mon restaurant n'est plus très loin, on y va directement ou on patiente sous un abri bus ou quelque chose comme ça ?"

Andrej baissa la tête, puis sourit.

"Marchons encore, si tu le veux bien. Au fait, tu dis que ton colocataire va bientôt déménager ? Vers quoi se dirige-t-il ?"

Il le regardait en souriant, percevant dans son sourire une pointe d'inquiétude qu'il tentait de dissimuler. Quelque chose clochait ? Le démon le sentait-il ? Lui ne pouvait le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Ven 9 Fév - 0:24

L'homme qui marchait avec moi me proposait de marcher encore, la fine pluie ne devait pas le déranger, moi non plus d'ailleurs, sentir les gouttelettes parcourir mon corps glacial était une délicieuse sensation, mon pouvoir m'empêchait des fois de ressentir les sensations d'un humain normal comme le froid, c'était d'ailleurs pour cela que je n'avais qu'une chemise en pleine nuit, ce qui était bien plus remarquable maintenant qu'on étaient dans la partie éclairée de la ville. Ma peau blanchâtre était remarquable elle aussi. C'est alors que je m'extasiais sur la pluie que l'homme me posa des questions par rapport à ma collocation, un peu surpris je lui répondis, toujours avec mon air enfantin et un peu naïf.

"-Eh bien je pense qu'il n'aime pas le fait d'être réveillé en pleine nuit parce que je vais chercher de la viande dans le frigo, ou alors parce que je rentre dans l'appart ou je regarde la télé. On va dire que je dors pas beaucoup, et qu'en plus je fais des trucs pendant la nuit. Donc des fois je fais un peu de bruit quand je rentre de la forêt en pleine nuit avec mon épée sur le dos. Mais depuis la mise en cloche de la ville, c'est un peu plus compliqué du coup je bouge moins. Puis, on aura plus le même rythme de vie, même si on partagera les bénéfices de nos deux restaurants. C'est peut-être aussi parce que je fais trop de ristourne aux gens."

J'avais dis la dernière phrase moins fort, un peu honteux. Je continuais à marcher tranquillement faisant de grands pas, esquivant les passants en sautant sur un autre carreau, y a des fois je suis content d'être ici, c'est plus tranquille que ça ne le paraît, et même dans la ville basse on fait de belles rencontres, comme ce grand-père, il a l'air de se moquer de ma condition physique. Je reprends mes paroles alors que nous approchons du restaurant.

"-Je pense que c'est à cause aussi de l'accueil des clients...Certains sont un peu repoussées par mon aspect physique, je suis très mince et pâle comme la mort, ça semble repousser certains et crée de l'empathie chez les autres. Du coup mon ami c'est sûrement dis qu'en créant deux restaurants il resterait d'un côté les habitués, et de l'autre des possibles nouveaux venus. En plus avec ce que je fais à côté on peut se permettre ça. Surtout que bon, sans vouloir me vanter, on cuisine bien, d'ailleurs vous avez faim?"

Je demandais ça alors que mon propre estomac hurlait famine ce qui me faisait beaucoup rire. On arriva rapidement devant le restaurant, à ce moment je cherchais la clé dans mes poches continuant de discuter avec le vieil homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Ven 9 Fév - 19:31

Alors qu'il répondait à sa question, Andrej vit, à la lumière des quelques lampadaires, que le corps du gamin était en réalité d'une pâleur extrême, et qu'il ne portait qu'une simple chemise, alors qu'on était en plein mois de février, qui était loin d'être connu pour ses chaudes températures, bien au contraire. Il se demanda comment il était possible de ne pas geler sur place, en recevant la pluie sur une simple chemise par moins deux degrés Celsius. Il était certain que ce gosse était bien plus qu'un simple gosse. Mais il n'était clairement pas juste un démon, peut-être simplement un hôte ? Il trouverait le moyen d'aborder le sujet.

Mais son apparence seule n'intéressait pas Andrej. Non, ce qu'il racontait était aussi intéressant. Pas spécialement ses histoires de colocataire, mais surtout les histoires autour de son physique, et de ses trop nombreuses ristournes aux clients. C'était d'ailleurs drôle de voir qu'il osait se confier si facilement, tout en baissant d'un ton en le prononçant parce qu'il était gêné. Andrej avait-il une aura particulière qui donnait envie de se confier ? Ou alors ne fallait-il pas chercher si loin, et simplement comprendre que le mioche lui faisait confiance ? Dieu seul pouvait le savoir.

Finalement, lorsque le gamin aborda le sujet de la nourriture, il lui demanda s'il avait faim, avant que son ventre ne sorte un étrange gargouillis qui le fit rire. Andrej eut un sourire empathique.

"Je dois bien avouer qu'un bon plat ne me dérangerait pas, mais je crois que tu en as plus besoin que moi, gamin. Et cette fois-ci, peu importe ce que je vais commander, et comment tu me considères, je vais payer l'intégralité, d'accord ? Pas de ristourne. Si tu dois tenir un restaurant à toi tout seul, tu vas devoir montrer un peu d'autorité. Si tu veux, je te montrerai, il m'est arrivé de bosser dans un bar dans ma jeunesse, et selon le patron je me débrouillais plutôt bien. En plus, vu ta force physique, tu ne dois pas te sentir intimidé par le client, alors ça devrait être un jeu d'enfant de montrer ton autorité au moment de passer à la caisse. Je veux dire, quitte à faire une ardoise aux clients, mais qu'à un moment donné, tu recouvres la somme qui est inscrite sur la carte."

Il ne savait pas ce qui lui avait pris, mais il avait envie de lui donner des conseils, de l'aider, de faire en sorte qu'il n'ait pas de problème dans sa vie. Lui qui en avait peur il n'y avait même pas dix minutes, il se retrouvait là à jouer les parrains. Cela lui faisait vraiment bizarre. Il commençait d'ailleurs à se demander si ce gosse pouvait être initié aux principes politiques par lesquels Andrej se reconnaissait.

"Au fait, nous ne nous sommes pas encore vraiment présentés. Je suis Andrej, et toi ?"

Il lui tendit machinalement la main et lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Ven 9 Fév - 21:55

Le papy semblait s'inquiéter de ma gentillesse, selon lui elle ne devait pas empêcher mes clients de me donner mon dû. En soi il avait raison, mais j'étais beaucoup trop empathique pour priver les gens du peu d'argent qu'ils possédaient des fois. Et puis, c'était aussi peut-être une raison pour me racheter de tous les crimes que j'avais commis. J'avais bordé les fleuves des enfers de nombreuses âmes en peine qui allaient souffrir pour l'éternité même si la très grande majorité le méritais. J'aurais pu me remettre en question, me demander si mes actes étaient fondés mais...En leur arrachant la vie, j'ai sûrement sauver celle de plusieurs innocents, et ça, ça m'oblige à continuer.

Alors que j'ouvrais la porte le vieil homme continuait à m'expliquer les rudiments d'un bon commerce, il semblait avoir fait ça toute sa vie, et de ce qu'il a dit il a fait ça plusieurs fois. Il se présenta alors que nous étions en plein milieu du restaurant et que j'avais allumer, révélant une décoration normal, plus lumineuse, contrastant avec le teint blême que je possédais. Nous nous sommes serrés la main alors que je me présenta.

"Enchanté Monsieur Andrej, je suis Blake Beast, Blake Steinfield ! Heureux de vous connaître !"

Après m'être retourné pour aller vers la cuisine que j'allumais, je me retourna regarda Andrej, le vieux monsieur.

"Mhhhh, j'ai pas dis quelque chose bizarre? Boh, pas grave, si j'avais dis quelque chose vraiment bête je l'aurai remarqué, j'en dis tellement, hihi"

Je repartais tout sourire dans la cuisine commençant à couper rapidement de la viande avec mon couteau, ainsi que des légumes. Je sortais du fromage du réfrigérateur pour la fin du repas ainsi que du pain. Je voulais vraiment lui servir un bon repas. Je commençais à faire chauffer la viande et les légumes dans une poêle m'éloignant partant vers un tiroir titubant un peu.

"-Je me sent...Bizarre..."

Je partis ouvrir un tiroir avoir les médicaments pour les maux de tête, versant le contenu entier, c'est à dire 4 ou 5 médicaments dans ma bouche. J'attrapais ensuite un bout de viande de porc cru que je mangea comme ça arrachant la chair de l'animal avec mes crocs acérés. Je continuais de préparer ma nourriture disant à Andrej en le regardant, la poêle dans une main, pour remuer les ingrédients et la viande que je mangeais dans l'autre.

"-Ne faites pas gaffe à tout ce qu'il y a dans l'autre pièce, je me sers souvent de cet endroit pour entreposer quelques trucs quand je n'y suis pas. Je devrai acheter la maison derrière le restaurant histoire d'en faire une remise."

En effet, dans la première salle se trouvait mon épée, dans le coin, à côté de la vitre, même si la personne n'aurait pu la voir de dehors car le volet est baissé et la porte est fermé. D'ailleurs ce n'est peut-être pas des plus rassurant pour ce vieil homme...D'ailleurs, il me dit quelque chose toujours, mais bon, ça ne doit être que nôtre esprit qui fait des siennes, n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Dim 11 Fév - 17:06

Le jeune se présenta. Blake Beast. Les sons tournaient dans la tête d'Andrej à une vitesse folle. Il se remémora la raison pour laquelle il avait eu peur la première fois. Black Beast. Le démon Black Beast. De toutes les personnes qu'il avait rencontrées, il fallait que l'une d'elles soit un démon aussi puissant que Black Beast. Mais le jeune Blake le prononçait comme un simple lapsus. Est-ce qu'il était au courant de ce qu'il abritait en lui ? Connaissait-il les choses affreuses que ce démon avait fait aux âmes condamnées à l'Enfer, et à quel point il pouvait tourmenter le monde des Vivants, également ?

Andrej devait-il se méfier de lui, plus que jamais ? Ou au contraire tout faire pour que le démon ne prenne pas le dessus sur ce mioche ? La deuxième solution lui semblait être la meilleure. Il lui fallait se reprendre, et penser à autre chose. Il fit tout pour agir le plus naturellement possible, il ne devait pas faire en sorte que Blake se pose de questions, cela pouvait inciter le démon à sortir. Il sourit.

"Eh bien, enchanté de te connaître, Blake ! C'est un bien bel établissement que tu as-là, le cadre est agréable."

Blake remarqua son lapsus, et en fit la remarque, suivit d'une blague sur lui-même. Andrej lui répondit d'un simple sourire. Le gamin se dirigeait vers la cuisine pour préparer une collation. Mais il commençait à tituber, ce qui n'était pas du tout sans inquiéter Andrej. Black Beast refaisait-il surface ?

"Je me sens ... Bizarre ..."

Le vieux Soubarov n'osait demander s'il allait bien, il était d'une part évident que ce n'était pas le cas, vu la quantité de médicaments qu'il venait d'ingurgiter, et d'autre part il n'avait pas envie que la chose qui vivait en lui se rendre compte du fait qu'il était au courant de son existence.

Et ce petit mangeait de la viande crue ? Son corps avait dû s'habituer à la présence du démon de manière significative, ce qui expliquait sa force physique impressionnante, dont il avait pu faire l'expérience au bar, ainsi que sa résistance au froid, qu'il avait observé dans la rue.

"Ne faites pas gaffe à tout ce qu'il y a dans l'autre pièce, je me sers souvent de cet endroit pour entreposer quelques trucs quand je n'y suis pas. Je devrai acheter la maison derrière le restaurant histoire d'en faire une remise."

"Oh je vois, pour entreposer cette épée, par exemple ? Elle doit être extrêmement lourde. Tu arrives à la porter ? Tu es doté ?"

Il connaissait parfaitement la réponse, mais souhaitait l'entendre de la bouche de Blake, pour voir comment il le vivait, le ressentait, son niveau de conscience de sa situation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Dim 11 Fév - 20:01

Il semble me poser beaucoup de question, et même si son ton restait calme j'avais décelé quelques moments ou il semblait tiquer, comme lorsque j'avais sans faire exprès laisser échapper les mots Black et Beast. Il devait certainement avoir une idée de ce que c'était. Et maintenant je pense savoir pourquoi mon pouvoir semblait faire des siennes. Ce type dégage une aura, assez, perturbante, pas sainte ni démoniaque mais une aura profonde...Ce n'est pas juste un démon déguisé en humain pour essayer de m'attaquer. Il doit être plutôt important...Même si il n'a l'air d'avoir, qu'une simple condition humaine. Ce vieil homme regorgeait de surprise. Mais malgré la sorte de pouvoir qu'il émanait, il ne semblait pas méchant. Pourquoi Black voulait me prévenir alors?

Je devais dire toute la vérité, mettre les choses à plat, et lui expliquer, même si cela paraissait fou, et de toute façon, il avait déjà eu un aperçu de mes pouvoirs. Je mis la nourriture de la poêle à l'assiette assaisonnant avec quelques herbes que j'avais ici et là et sortit un bon vin ainsi qu'un bourbon. Je lui ramenais une assiette bien remplie histoire qu'il mange bien. Je posa l'assiette délicatement devant lui, en posant une autre en face, dos au comptoir pour me permettre de facilement accéder à la cuisine. Je partis à la cuisine me préparer rapidement la même chose que lui le posant sur la table attrapant l'épée avec deux doigts, la tenant vraiment facilement, je la posa de nouveau quelques secondes plus tard. Je m'assis sur la chaise attendant qu'il mange en parlant.

"-Vous pouvez manger et pour répondre à vôtre question, oui je suis un doté, et j'arrive à la porter très aisément comme vous avez pu le voir. Mon pouvoir est d'être lié à un puissant Archi-démon...Ou seigneur démon, je ne sais plus bien ! Mais en gros, il me donne le pouvoir de changer mon physique autant que je le veux, d'avoir des caractéristiques sur-humaines, ainsi que quelques autres choses. Ce démon est Black Beast...Vous avez l'air d'avoir réagi lorsque j'ai dis son nom mais...Je ne sais pourquoi je l'ai dis...Vous devez être spécial vous aussi pour qu'il ait réagi...Ca faisait plusieurs années qu'il n'avait pas donné signe de vie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Sam 17 Fév - 19:36

Andrej dut attendre que Blake revienne pour avoir la réponse à ses questions. Il vint, accompagné d'une assiette à l'odeur succulente, d'un bon vieux bourbon, et d'un vin non moins ancien et sans doute excellent, puis s'assit enfin, après avoir cette fois rapporté son assiette. Puis il se mit à parler. Andrej mangeait, écoutant attentivement ce que l'enfant pâle avait à lui dire. Il était étonné. Blake déballait son don, dont le contenu aurait agrandi la tonsure de bien des moines d'au moins cinq bons centimètres, et ce avec une nonchalance semblable à celle d'un enfant qui jouerait avec le Diable en le prenant pour un simple ami imaginaire.

Blake n'était décidément pas du tout quelqu'un d'ordinaire. Et cela ne le dérangeait pas d'être lié à une telle chose ? Alors que le Vieux Soubarov en avait des frissons rien que d'y penser ? Il n'arrivait pas à déterminer s'il s'agissait là d'inconscience, ou si au contraire il savait quelque chose sur Black Beast que personne d'autre ne pouvait savoir. Toujours était-il qu'un millier de questions se bousculaient dans sa tête, et il préféra se servir un verre de bourbon et le boire cul-sec avant de lever la parole.

"Tu sais donc qui est ce Black Beast, gamin ? Je suppose, vous devez sans doute ... communiquer entre vous, non ? Enfin, peut-être pas, je n'en sais rien. Tout ce que je peux te dire, c'est que j'ai appris à me méfier des démons. Vois-tu, il me connaît sûrement, ton démon. Je ne le dis d'habitude à personne, mais à personne hors du commun, secrets hors du commun. Je suis ... comment dire, plus vieux que je ne le paraît. Enfin, je ne sais pas quel âge tu me donnerais, et je m'en fiche un peu, mais je devrais avoir à peu près une centaine d'année. En tout cas, moi, je les ai bien ressenties, ces années ! Car j'ai pu faire un petit voyage vers le monde de ton copain le démon. Je suis un revenant. C'est peut-être là la raison pour laquelle il réagit en ma présence. Je ne sais pas ce qu'il ressent de me voir ici-bas, mais moi en tout cas, il me flanque la frousse. Et tu devrais, toi aussi, avoir peur de lui. Ces créatures ne sont nées que pour torturer, faire du mal, elles sont destinées aux damnés, pas aux vivants. Quel genre de rituel maudit t'a amené à subir l'influence d'une telle chose ?"

Andrej s'arrêta de parler. Sa gorge était nouée. Et si le démon avait entendu ses paroles, et en profitait pour se venger par l'intermédiaire du garçon ? Et si il avait signé son arrêt de mort ? Il ne voulait pas mourir dans cette ville, il avait encore tellement de choses à faire au dehors. Il préféra reprendre du bourbon, en attendant l'argumentation de cette rencontre démoniaque. Après tout, un tel démon avait au moins le droit de se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Dim 18 Fév - 1:14

Le vieil homme prit le temps de manger avant de prendre la parole. Il semblait réfléchir un petit peu et prendre quelques secondes pour concentrer ses pensées, utilisant le bourbon, pour délier sa langue. Il semble être très effrayer par Black, il pense certainement que je ne saisis pas l'ampleur de la chose, mais je sais très bien que je suis un pion sur l'échiquier divin. Je sais aussi que Black a commis un nombre immense d’exaction et qu'il est un démon bien violent. Je sais aussi que je suis ici en tant qu'émissaire, et qu'il ne m'a pas choisi pour rien, et qu'il tient à moi, pas pour ma puissance, mais pour ma personne. Il me prend beaucoup trop pour un enfant, ça me surprend, moi qui pensait que mes explications allaient me donner du crédit. Boh, je dois juste pas être très bon parleur.

C'est donc bien ce que je pensais, il revient de l'enfer, mais qu'est-il pour avoir pu faire l'aller-retour et pouvoir prétendre avoir plusieurs centaines d'années si ce n'est au moins un démon. Mais vu comment il les craints je penche plus pour une réincarnation involontaire, je cherches dans ma mémoire mais je ne pense pas me rappeler de divinité pouvant faire ça...Ou de créatures ayant fait cette prouesse, si ce n'est ce con d'Hercule ou l'autre avec sa lyre la...Roh pis merde j'arrive pas à savoir. D'ailleurs il me demande quel rituel à pu me faire ça. Mon regard devient un peu vide alors que j'attrape une bouteille de vin me servant un grand verre que je bois quasiment cul-sec. Après l'avoir reposé je regarde Andrej, commençant à narrer mon histoire. Ma voix et mes maux étaient plus crus

"Quand on étaient petits, mon frère Wilfried et moi avons servis de cobayes dans un centre d'expérimentation dirigé par un doté qui pouvait attiré et sceller les démons dans des corps et les garder captifs et dociles. Il voulait se faire une armée avec des enfants dans lesquels il scellerai des démons. Sauf qu'un jour tout son joli plan s'est cassé la gueule. Il pensait ramener comme d'habitude un démon de bas-étage, sauf que cette fois après le sacrifice de mes amis, il a réussi à ramener un puissant Seigneur Démoniaque. Black Beast, le démon du jugement. Il m'a expliqué qu'il a réussi à tiré une partie de son énergie et la séparer en deux pour la mettre dans nos corps. J'ai hérité de ce qu'il appelle le Corps du Chaos. En gros c'est la partie de son pouvoir qui permet de pouvoir changer ses aptitudes physiques et utiliser l'énergie démoniaque à travers les humains. Mon frère lui à hérité..."

Je fis une pause, observant un peu le sol, une larme coulant sur ma joue à la pensée de mon frère que je n'avais pas vu depuis de nombreuses années, reprenant la parole après avoir réussi à ne pas me mettre à pleurer en parlant.

"Mon frère à hérité des Flammes du Jugement, ce pouvoir permet à Black de faire brûler les âmes dans les flammes de l'Enfer et de pouvoir les contrôler. De ce qu'il m'a dit, ce feu est d'une puissance immense, pouvant faire fondre du béton comme du beurre dans un micro-onde et calciner jusqu'à l'âme d'une personne...Et j'ai perdu sa trace. Mon frère me manque...Mais pour répondre à vôtre répondre grand...Andrej...Je considère plus Black comme un père, c'est lui qui m'a appris à contrôler mon pouvoir, qui à sembler ne pas vouloir me donner trop de pouvoir et surtout qui m'a sauvé la vie...Je lui dois la vie... Mais vous, comment êtes vous revenu des enfers? Normalement personne n'en reviens, et si vous le connaissez, c'est que vous avez dû passer devant lui. Et donc que vous étiez assez bon pour qu'il ne vous réduise pas à néant. Bon en même temps je pense pas qu'il ait réduit beaucoup de monde à néant, détruire les âmes, c'est pas son but. Je comprendrai si vous ne voulez pas en parler...Chacun à droit à ses secrets. La seule chose que je vous demande... C'est de ne pas prendre pour acquis ce que vous savez des démons, il n'est pas aussi mauvais que ce que vous pensez et... C'est ma seule famille avec mon frère disparu... Je ne parle à aucun des deux...Même si dans pas longtemps je pourrai sûrement parler à Black."

J'attendais sa réponse, ça devait être une discussion lourde pour lui. Ça l'était aussi pour moi, parler de mon passé n'était jamais facile, il me pesait beaucoup sur le cœur et le remuer comme ça n'était pas très agréable, mais nécessaire si je souhaitais que le vénérable Andrej veuille me dire comment il en est venu à connaître mon père adoptif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Lun 19 Fév - 0:36

Quand Andrej avait parlé de "rituel maudit", il ne s'attendait pas à entendre une histoire aussi atroce que celle que le jeune Blake lui raconta. Une histoire de captivité, de sacrifices, de pacte avec Black Beast, le démon du jugement, de séparation de pouvoir en deux parties. Et c'était sans doute lui qui avait eu la moins pire des parties. Et lui qui se plaignait quand il racontait sa propre histoire, voilà qu'il en venait à trouver encore pire, comme si cela eut été possible. Et cela l'affectait d'ailleurs toujours, puisqu'il pleurait en pensant à son frère.

Et malgré tout ça, il arrivait à considérer ce démon comme un père. Cette chose qui avait participé à briser leurs vies. Il était apparu tel une grossesse après un viol, quel exemple de syndrome de Stockholm était plus beau que celui-là ? Et une vie aussi souffrante que la sienne ne méritait-elle pas une mort paisible plutôt que de vivre lié à une puissante entité démoniaque ? Si on le lui avait demandé à lui, sûrement qu'il aurait choisi de se suicider. Mais ce n'était visiblement pas le cas de Blake, et il devait l'accepter. Après tout, ce choix lui appartenait, et s'il s'en servait pour une noble cause, ce qui semblait être plus ou moins le cas, le Vieux Soubarov ne pouvait rien trouver à redire à tout ça.

Alors autant répondre à toutes les questions que se posait le garçon sur lui.

"Hum ... pour te raconter pourquoi je suis sorti, il te faudrait d'abord comprendre comment je m'y suis rendu. J'ai été envoyé en 1939 défendre Dantzig face à l'invasion allemande, dont tu as sans doute entendu parler à l'école. Hitler, les nazis, l'invasion de la Pologne, ce genre de choses. J'y étais, du côté des Polonais. Pour protéger ma femme, mon fils à naître, et mon pays de l'égo de ce petit moustachu. Je tuais tous les soldats qui avaient le malheur de se montrer. Je savais un peu moins bien manier le neuf millimètres que la vielle à roue, mais je me débrouillais, et j'étais plutôt discret, alors j'arrivais à profiter de la confusion générale pour assouvir ma soif de meurtres de nazis. Et puis en marchant dans une ruelle, je me suis fait tiré dans le dos. Par réflexe, je me suis retourné, et j'ai tiré sur mon assaillant. Tout cela pour me rendre compte qu'il s'agissait en réalité d'un enfant. Et un civil, en plus. C'est rongé par la culpabilité, et le remords que je me suis laissé mourir. Et que font les âmes qui se sentent coupables ? Elles sont envoyées en Enfer. C'est là que j'ai rencontré le démon du jugement. C'est lui qui a jugé mes actes. Du reste, tu n'as rien le droit de savoir, c'est un secret du Très-Haut. Et quand bien même j'aurais le droit de le dire, je crois que je n'en ferais rien. Je n'ai moi-même pas envie d'en entendre parler. Alors voilà tout ce que tu as besoin de savoir. Et excuse moi de juger les démons, mais ce n'est qu'une réponse équitable au jugement fourni par ce cher Black Beast. J'aurais mérité bien pire que ce que j'ai reçu, et l'on ne m'a même pas puni. On m'a accordé une seconde chance. Bien entendu, je l'ai saisie, mais je ne la méritais pas. Je ne méritais que de pourrir en Enfer pour le restant de mes jours."

Il s'arrêta de parler. Il retenait ses larmes par fierté. S'il avait été tout seul, un véritable torrent coulerait sur son visage pâle, mais il refusait de montrer de la faiblesse devant un démon, et surtout pas en particulier par ce démon-ci. Il prit une grande inspiration, relâcha l'air, puis sortit finalement :

"Mais rassure-toi, je n'ai pas envie que cela influence mon comportement envers toi. Tu n'es pas lui, et il n'est pas toi, et ce, peu importe ce que l'on pourra te dire. Surtout, si jamais tu as un problème avec lui, je te prie de m'appeler. Je ne suis pas exorciste, mais je pense avoir les moyens de calmer ses ardeurs, grâce à mon don."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Lun 26 Fév - 22:12

L'histoire que mon contait le vieil homme était plutôt affreuse, celle de la seconde guerre mondiale, vu par les yeux d'un tel artiste revêtant l'uniforme de soldat pour protéger son pays, se retrouvant finalement et fatalement face au démon du jugement à cause de son âme, trop lourde pour voleter jusqu'au paradis. J'avais de l'empathie pour lui, ce vieil homme n'avait pas eu une vie facile et les affres de la guerre l'avait violemment frappé, fracassant sûrement son cœur en milliers de petits morceaux. Sa vie après son retour sur Terre avait dû pire à vivre que l'enfer, remord...Culpabilité...Honte...Ou tout simplement, dégoût de ce monde affreux, rongé par la violence, la vanité et le crime. C'est pour ça que moi je suis ici, pour être le juge de ce monde. Je suis le poison purificateur qui coule dans les veines de Gaïa, mais ça ne m'empêche pas d'avoir mes faiblesses comme tout humain. C'est pour ça que Black est la, lui est impartial, il saura me garder dans le chemin du jugement, bon ou mauvais.

Je m'approchais du vieil homme, toucher par son discours, enfin une main dans ce monde m'était tendu, pour m'aider, m'aider à contenir toute la puissance qui nager dans mes veines. M'aider à supporter le poids des âmes que j'avais envoyé droit en enfer pour la justice. Ce monde, je ne le comprenait que trop peu de part mon éducation, mais une aide m'était enfin offerte, même si c'était juste pour entraver l'énergie de colosse sommeillant à l'intérieur de moi. Peut-être qu'avec son aide, je comprendrai ce monde. C'est alors que je m'approchais lentement passant mes bras autour de lui, je ne lui proposerai pas de l'aide pour essayer de comprendre mes intentions ou mon démon, mais s'il veut m'aider à réparer mes blessures, peut-être pourrai-je l'aider à ma hauteur, à réparer les siennes?

Je m'éloignais légèrement de lui, il n'était sûrement pas à l'aise avec le fait qu'une âme rongée par l'un des plus puissant seigneur démon des limbes le prenne dans ses bras. Et je ne voulais pas le mettre dans une situation complexe. J'avais beaucoup de respect pour lui, j'aurais aimé pour avoir un père comme lui...Je ne dénigre pas le mien, mais les rémanences de lui s'estompent peu à peu, et j'ai peur d'avoir un jour, plus aucune famille à laquelle me raccrocher. Cela pourrai aussi arriver, si les flammes de Wilfried, le consumait.

"And...Grand-père, je vous remercie de l'aide que vous voulez me donner...Mais, ici, je n'ai aucune famille, personne ne me regretterai si je venais à ne plus pouvoir me contrôler, ou même, si mon corps ne m'appartiendrait plus. J'aurais juste failli à l'une de mes plus chère tâche...Avoir une...Famille"

Les larmes me montaient aux yeux, aussi puissant que je pouvais l'être j'avais des faiblesses, en plus de ma naïveté, le fer de lance qui pouvait briser la plus puissante des coquilles qu'était mon cœur était ma solitude. Lorsque chaque soir, je me couche, l'impression que mon cœur et mon âme sont vides de toutes substances, que je me noies dans les souvenirs de souvenirs de chaque meurtre, de chaque affront à Dieu, personne n'est la pour m'aider. Personne, pour l'instant ne le peu, tout ce que je veux c'est une preuve, un regard, un nom même juste un espoir, que quelqu'un sache que j'existe. "Moi, je sais que tu existes, mon fils."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Mer 14 Mar - 22:22

Le jeune Blake s'approcha lentement du Vieux Soubarov, puis il le prit dans ses bras. Calmement, naturellement, comme si ça avait été normal de le faire dans une situation pareille. Le coeur du Papy fit un bond énorme. Un subtil mélange d'appréhension et de soulagement apparut au fond de sa poitrine, tiraillant son corps par la force du cocktail hormonal ainsi produit.

Le temps de comprendre ce qu'il lui arrivait, Blake avait déjà stoppé son étreinte, visiblement gêné à l'idée d'avoir fait une embrassade à ce vieillard qui était effrayé par la créature avec qui ce jeune maintenait un lien. Puis il lui dit des paroles dont le Vieux Soubarov se rappellerait sans doute pendant un bon moment.

"And...Grand-père, je vous remercie de l'aide que vous voulez me donner...Mais, ici, je n'ai aucune famille, personne ne me regretterai si je venais à ne plus pouvoir me contrôler, ou même, si mon corps ne m'appartiendrait plus. J'aurais juste failli à l'une de mes plus chère tâche...Avoir une...Famille"

"Pardon ?!"

Andrej venait de se relever d'un bond. Il était furieux.

"Mais qu'est-ce que tu crois ? Que personne ne t'aime ?! Es-tu vraiment idiot au point de croire à des conneries pareilles ?! Bien sûr que des gens tiennent à toi, il ne m'a fallu qu'une demie-heure en ta compagnie pour commencer à le faire ! Arrête un peu de jouer aux cons, relèves ta putain de tête ! Et écoute moi bien. Ta vie est un cadeau, et c'est quand tu commences à la perdre que tu te rends compte de l'importance qu'elle a. Jamais au grand jamais elle ne saurait être sacrifiée au profit d'un démon ! Pas tant que je vivrai. Sois fier de qui tu es, tu as des qualités que bien des hommes sur cette Terre seraient en mesure de t'envier, tu es sympathique, généreux, tu parais heureux de vivre. Voilà des choses que tout le monde n'a pas la chance d'avoir. Alors tu vas me faire le plaisir de te battre pour toujours garder le contrôle de toi-même. Et non, je ne te laisse pas le choix, tu as le potentiel d'être quelqu'un de plus héroïque que les Légendes de cette ville elles-mêmes, et je ne laisserai pas ce potentiel devenir un prétexte à la destruction gratuite !"

Il ne savait si ce qu'il venait de dire allait être utile, mais il ne pouvait pas laisser Blake sombrer dans le chaos, il fallait absolument qu'il tienne debout, ou l'Enfer allait s'incruster un peu plus en ce bas-monde. Après une petite réflexion, il baissa d'un ton et lui dit.

"Bon, écoute, je suis le dirigeant d'un groupe. Nous nous faisons appeler l'Armée Écarlate, et nous combattons pour éradiquer l'intolérance de la surface de cette planète. Si l'envie de te battre pour une cause juste, de discuter de justice, d'en apprendre plus sur nous, ou tout simplement parler de tout et de rien se fait sentir, voici mon numéro de téléphone."

Il écrit son numéro sur un petit bout de papier qui traînait dans une de ses poches, et le lui tendit.

"Je comptais te le donner, de toute manière, alors autant le faire maintenant. A la seconde où ça ne va pas, je te somme de m'appeler, et je te promets de faire tout ce qui est en mon possible pour t'aider. Crois-moi, je sais aider."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej] Sam 17 Mar - 20:23

Le vieux homme se releva d'un seul coup, d'un bond énergique. Mon corps faisait pâle figure face à sa grande stature et ses paroles brisaient peu à peu ma coquille aussi frêle que du verre. J'avais l'impression que mon cœur morcelait se reconstruisait peu à peu grâce au parole du sage face à moi. Ses mots me toucher, que cela soit sûr mes qualités, l'importance de la vie, ou le fait que je puisse être plus puissant qu'une légende, sur ce grand échiquier destructeur qu'est la guerre.

Il me fit ensuite un aveux qui me paru au début insensé, avant de me rappeler que je discutais avec quelqu'un qui revenait de l'enfer. Il était donc le dirigeant d'un groupe, certainement considéré comme terroriste par le monde. L'armée écarlate, cela ne me disait rien, mais en même temps je ne me suis jamais intéressé au monde. Enfin plutôt, à cause du travail qu'il y a à Laurel je n'ai pas pu le visiter. Mais je le ferai. Si ce que pour pouvoir au minimum, retrouver mon frère. Wil...Tu me manques tellement... Je sortais lentement de ma torpeur alors que je pris son numéro le posant sur une table. Il me tendait la main, il voulait me tirer de l'abîme puant ou je croupissais laissant mon esprit en décrépitude.

Des larmes commençaient à affluer à mes yeux, coulant lentement, et, alors que je pensais être dans une plénitude parfaite, une chose vint troubler ce calme. L'air dans la pièce devint d'un seul coup plus pesant et mon pouvoir augmenta, drastiquement, d'un seul coup. Je ne le voyais pas mais, autour de mon œil gauche se dessinait un cercle démoniaque, mais pas n'importe lequel, celui de Black. Je sentais son emprise augmenter sur moi, il ne voulait pas tuer Andrej je le ressentais, mais plutôt lui parler, alors, je n'essayais pas de lutter, un de mes yeux devenant ébène et violacé alors que je ne disais qu'une chose avant de sombrer.

"A plus tard...Grand-père..."

Après ces paroles l'atmosphère devint lourde alors que mon énergie devint immense mettant ma conscience chaos, un mortel ne pouvant pas supporter une âme entière de seigneur démon.

L'énergie était quasiment palpable et une aura mortifère planait autour de mon corps alors que mon visage se relevait lentement avec un regard dur, mon œil gauche brillant d'une lueur ténébreuse traduisant la présence du haut seigneur. Une voix rauque émana de l’abîme noirâtre qu'était ma gorge.

"Je te reconnais bien là Andrej...Même si cela fait longtemps !"

C'était bien Black, l'incarnation du jugement, l'aura qui l'entourait était si puissante qu'on aurait pu croire que c'était Satan lui-même qui s'était déplacé sur Terre. Cependant elle n'était perceptible que par le vieil homme. Il s'approcha de lui le regardant dans les yeux se tenant droit parlant de sa voix dominatrice.

"Je ne suis pas ici en tant que Seigneur démon du jugement vieil homme, je suis ici comme ce que vous mortel, considérez comme un père. Blake est pour moi, comme un fils, mais je ne peux le protéger, c'est donc à toi que cette tâche incombe jusqu'à ce que je puisse revenir sur Terre ! Il n'est pas qu'un simple émissaire pour moi. Jusqu'à ce que la justice règne entièrement sur cette Terre protège le, comme la prunelle de tes yeux, je ne t'ordonne que cela Andrej ! Je reviendrai avant la fin de cette année, soit en sûr..."

L'énergie s’amplifia en aura noire noirâtre autour de moi avant de s'évaporer. Je n'avais plus de force, tombant sur une chaise derrière moi arrivant à maintenir les yeux ouverts, le pentagramme toujours sur mon œil, ne voulant plus s'effacer. J'arrivais à parler de nouveau mais n'arrivais que peu à bouger mon corps.

"Que...Que s'est-t-il passé Andrej...Que vous a dit mon père..?"

Je me redressais utilisant toute la force de mon corps pour être debout sentant que diverses modifications étaient dans mon corps, que ce soit au niveau de ma puissance ou au niveau de certains glyphes ayant l'air de s'être rajouter sur mon corps. Je regardais Andrej en attente d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej]

Revenir en haut Aller en bas

Une nuit ennuyeuse [Ft Andrej]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La ville basse :: Bar « The Gates of Hell »-
Partenaires
dabberblimp" 5050

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit