AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ EXPERIENCE : 553

MessageSujet: Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi] Dim 18 Fév - 15:07

Comme d'habitude j'aime pendant mes nuits blanches me balader à travers la ville, on découvre toujours Laurel sous un nouvel angle. Et pour une fois j'ai pensé à prendre mon carnet de croquis, mon crayon de bois et mon sac. J'ai aussi pris ma claymore multi-modale, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber. De toute façon elle est caché par la cape ample qui m'entoure, il n'y a que le manche que l'on peut distinguer derrière ma tête. D'ailleurs pour ma balade je me suis un peu grandi physiquement, je ne ressemble pas au gamin de d'habitude, j'ai pris ma forme pour les jours d'assassinats, au moins si j'ai du sale boulot à faire, les survivants ne verront pas mon vrai visage.

Pour ma balade j'avais décidé de faire un crochet par la ville basse, ça à beau être un repère de pauvres et de toxicomanes, des fois ça réserve de jolies surprises. Au moins ici mes croquis sont intéressants, j'essaie d'y représenter la déchéance de l'endroit, et je dois dire que c'était assez simple jusque je me retrouve à force de balades, paumé sur un genre de parking entouré par des habitations. Mais cet endroit me dis quelque chose... Ah oui ça y es, ça me revient, je suis venu ici il y a deux semaines pour exécuter un vendeur d'armes illégales, mais j'avais laissé ses jouets sur place.

Alors que je vais pour repartir je commence à entendre les portes derrière moi s'ouvrir et j'entends quelqu'un m’interpeller. Je me retourne lentement voyant une bonne dizaine de gars braquant des armes sur moi.

"-Tiens, tiens, tiens, un visiteur en pleine nuit, c'est pas commun, j'espère que t'as de l'argent sur toi mon gars, parce que sinon tu vas repartir entre quatre planches !"

Je souris, ils possèdent quand-même de beaux joujous ces crétins, je peux voir d'ici plusieurs glocks, le gars qui m'adresse la parole à un fusil à pompe et l'un d'eux semble même posséder un mac-10, que de belles armes. Je renforce mon corps car je sais très bien que le combat n'est pas évitable, et je vais même en rajouter un peu. Je m'approche d'eux disant en rigolant, alors que je passe en mode Terreur ce qui est pour l'instant invisible. Je posais tranquillement mon sac et mon carnet à l'intérieur me relevant ensuite l'ayant lancé plus loin.

"-Vôtre chef ne vous manque pas trop? C'était plaisant de lui déchirer les intestins...J'espère que vous avez pas pris trop longtemps à retrouver tous les morceaux."

Les criminels semblèrent d'abord surpris mais devinrent vite colériques, ils ne semblaient pas avoir apprécier ma pique et pointèrent leurs armes sur moi et tirant alors que leur chef hurlait.

"-Crève, espèce de bâtard !"

Les balles fusaient et je me protégeais le visage tombant bientôt au sol, je jouais bien la comédie aujourd'hui. Alors que le chef s'approchait de moi en rigolant je me relevais calmement le faisant reculer de peur, mon visage étant désormais recouvert d'un casque d'os et sur mon front se dessinait un pentacle. Je souriais courant trop rapidement sur lui pour qu'il puisse lever son arme. C'est alors qu'au lieu de simplement le tuer je posa mon pied sur son arme, la maintenant au sol approchant mon visage du sien poussant un hurlement tout droit venu des enfers le faisant s'effondrer à terre alors que ses acolytes tiraient à nouveau sur moi. Je courrais pour esquiver les balles, sautant sur les voitures puis les toitures me retrouvant tantôt près d'eux, tantôt derrière eux. S'ils sortaient vivants de mon petit jeu, ces raclures allaient finir traumatisés à jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Devant son ordinateur
❝ EXPERIENCE : 464

MessageSujet: Re: Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi] Mar 20 Fév - 7:29

Cinq ans.

Cinq ans que Yumi ne s'était promenée dans les rues de Laurel. Quatre passées en Angleterre, suite à la distortion temporelle causée par feu Robert Dempsey, puis un an passé à faire profil bas dans son appartement, donnant des nouvelles à ses proches et amis avec qui elle avait gardé contact sans avoir montré son "Nouveau visage" causé par le rattrappage des quatre années après le retour dans le passé. Un an d'ailleurs qu'elle n'avait patrouillé les rues pour corriger des racailles ou malfrats. Cependant, elle n'avait pas pour autant rouillé de ce côté la. Héroïne un jour, héroïne toujours, sans compter que mêle chez elle, l'asiabritsh se maintenait en forme et s'exercait au muay thaï au moins une fois par semaine, n'ayant eu recours qu'au combat à mains nues au pays du thé quand il s'agissait de jouer les héroïnes en tant que Wild Card.

Mais aujourd'hui, ou plutôt cette nuit, l'informaticienne se couchant à l'aube pour commencer sa journée l'après midi, elle décida de faire un tour dans les bas quartiers histoire de pratiquer contre de vrais adversaires. Prenant tout de même ses cartes si jamais les choses venaient à se corser, le costume fut cependant laissé au placard. Elle le gardait pour corriger des criminels, pas des délinquants, ou pour des missions "officielles". Enfilant néanmoins ses E.M.B. et emmenant D.I.C.E. pour le GPS qu'elle avait intégré, elle sortit de chez elle, activant les sécurités qu'elle avait mis au point durant l'année sabbatique, allant directement vers la fameuse ville basse pour reprendre ses marques, et éventuellement distribuer quelques coups.

Une fois sur place, elle parcourut les rues quasi désertes, peuplées uniquement de gens louches qui se contentaient de regarder de travers la jeune femme, ou encore des ivrognes plongés dans l'alcoolémie au point qu'ils semblaient employer un langage étranger, tout en amenant le fait d'amener un pied devant l'autre sans se ramasser au rang d'exploit. Mais rien de folichon outre mesure. S'assurant d'être seule lorsqu'elle consultait D.I.C.E. et son GPS, et le rangeant dans sa poche le reste du temps, elle continua sa route plus profondément dans les quartiers mal famés jusqu'a entendre un ordre de tirer, lesdits tirs, puis... Un hurlement qu'elle croirait sorti d'un démon de Bayonetta. Hé bien, s'il ne s'était pas passé grand chose, ça n'allait pas tarder à être le calme avant la tempête. Un moment après ledit cri, un homme d'âge mur déboula si vite d'un croisement que Yumi dut faire un pas sur le côté pour ne pas se faire bousculer par l'homme qui semblait avoir vu la mort de si près qu'il en était devenu aveugle.

Un soupir plus tard, elle trottina vers les bruits de coup de feu pour finalement arriver à l'entrée d'un parking témoin d'une scène singulière. Quel qu'un... Ou quelque chose? Semblait aux prises avec une bande de délinquants qui vidaient leurs chargeurs sur lui. Leur allure faisait penser au type affolé plus tôt. Un membre de leur groupe qui aurait pris la fuite? Probable. Elle s'approcha en bondissant grâce à ses bottes tandis qu'elle était dos aux tireurs, le peu de bruit qu'elle faisait étant couvert par les coups de feu. Prenant à parti un des malfrats qui visiblement devait recharger, elle l'assoma d'un bon coup derrière la tête, puis balaya les jambes de son voisin avant d'écraser son arme en impulsant dessus pour la détruire avant d'assomer son propriétaire aussi, cependant, leurs camarades étaient toujours en train de viser le fuyard, obnubilés par celui-ci et ne semblant pas vraiment faire attention à la femme venant de mettre hors d'état de nuire deux d'entre eux.

Elle poursuivit son opération de "furtivité absolue" sous le bruit des tirs en assomant un par un les assaillants de manière presque ridicule, ses victimes étant visiblement fort peu futées, jusqu'a ce que les quatre derniers se rendirent compte que le débit de balles avait bien baissé, trop tard cependant car la justicière aux cheveux rosés arracha deux des pistolets restants pour neutraliser les deux autres avant de retirer les munitions, jetant les glocks en arrière pour affronter les quatre derniers mano à mano. Esquivant et parant agilement les coups pour les rendre sans ménager sa force, que ses asversaires semblaient avoir sous estimé, probablement car c'était une femme, Yumi mit à terre trois des délinquants puis fonca vers le dernier, arrêtant son poing en le saisissant par le poigner en se rapprochant presque suavement de l'homme, le laissant dans un instant de confusion avant de lui mettre un bon coup de genou dans les valseuses, profitant qu'il se courbe après ce coup non-règlementaire pour lui faire perdre conaissance d'un choc bien senti entre son genou et le front de l'opposant.

Jetant un oeil sur son ouvrage, en vérifiant qu'il soit bien terminé, l'anglo-japonaise observa ensuite celui, ou ce qu'elle avait défendu, niché sur un toit, ne se montrant pas agressive, mais tout de même sur ses gardes, après tout c'était peut-être un règlement de comptes entre criminels, mais il ne fallait pas non plus sauter sur les conclusions trop vite, usant de la diplomatie avec son fameux accent british qu'elle avait bien récupéré lors de son séjour au royaume uni.

-" C'était toi ce cri, je suppose? Sacré cordes vocales. C'était des délinquants qui attaquaient un innocent ou bien un règlement de compte entre criminels avant que j'arrive, dis-moi? "

Elle fera les présentations si elle estime qu'elle n'aura pas a botter un arrière train supplémentaire.
Quand une simple balade se transforme en pugilat


Dernière édition par Yumi Lawdner le Jeu 1 Mar - 14:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 553

MessageSujet: Re: Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi] Mar 27 Fév - 0:51

Une demoiselle vint troubler ma petite séance de torture psychologique en mettant hors d'état de nuire mes jouets de ce soir. Elle était habile et bougeait gracieusement et discrètement s'assurant de ne pas se faire repéré. Elle a mis nos ennemies communs à terre plutôt facilement et rapidement, ils devaient être trop concentrées sur moi pour pouvoir notifier la présence de cette femme. Les quatre derniers qui avaient remarqué sa présence avaient certainement trop retenu leurs coups, ayant sûrement un élan de galanterie qui leur à coûté quelques dents.

Je descendis de mon toit écoutant les mots de la demoiselle, elle semblait vouloir connaître mes motivations, elle n'a rien à craindre, ce sont eux qui m'ont provoqué et de toutes façons, j'aurais certainement fini par les vaporiser. Je remarque aussi un accent anglais prononcé, elle a une très jolie voix je trouve. Enfin, avec un certain style. Je lui réponds d'une voix calme, m'approchant d'elle en laissant mon casque d'os se désagréger pour laisser voir un visage un visage avec des yeux rouges et des cheveux d'un blanc pur, contrastant avec le pentacle se disparaissant de mon front.

"J'aime à me balader dans la ville, pour dessiner et représenter tout ce que je peux sur mon carnet à dessin, je me suis égarer ici et j'ai rencontré ses hommes. Ils voulaient me détrousser, je leur ai donc rappeler comment j'ai débarrassé la Terre de leur chef, et ça n'a pas dû leur plaire. Mais bon, c'est la justice, il n'avait qu'à pas vendre des armes illégales et tuer des gens avec..."

Je ramassais mon sac et mon carnet à dessin entendant le sol être gratter derrière nous, un des homme s'était relevé pointant le fusil à pompe vers la demoiselle, je lâcha ce que j'avais dans les mains courant me mettre entre la trajectoire du fusil et de la demoiselle prenant plusieurs morceaux dans le corps. Je reculais un peu à l'impact alors que certaines des balles tombaient à terre. Je voyais que l'homme voulait tirer à nouveau mais son arme n'avait plus de balles. Pas de chance pour lui. J'enlevais alors mon t-shirt le lançant sur mon sac, révélant un torse couvert d'écailles osseuses et un dos avec des os commençant à sortir, entourant mes bras. J'attrapais le bras de l'homme attrapant une arme dans sa poche tirant toutes une balle désespérée dans mon cœur, cependant, mon armure d'os bloquée cette faible arme. Je lui cassa le poignet alors qu'il hurlait, sa main faisait un joli angle droit maintenant. Je lança cette loque à terre avant de regarder la jeune femme derrière moi.

"-Je m'appelle Blake et vous? Nous devrions nous éloigner de cet endroit, j'ai pas trop envie de donner du boulot à la police scientifique, déjà que l'hôpital va en avoir pas mal pour celui à qui je viens de briser le poignet."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Devant son ordinateur
❝ EXPERIENCE : 464

MessageSujet: Re: Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi] Jeu 1 Mar - 17:49

L'inconnu descendit du bâtiment ou il était perché avant d'approcher de la jeune femme qui l'avait aidée avec ses poursuivants, tout en faisant progressivement disparaître ses diverses protections d'os. Clairement un doté, ou altéré, comme les gens le disent ses temps ci. Cheveux blancs comme neige, yeux rouges, était-il albinos? Même si du côté des couleurs exotiques, Yumi pouvait parler avec ses yeux améthyste et sa tignasse rosée. De ce qu'il disait, un de ses hobbies était de se promener dans la ville et de dessiner un peu tout ce qui attirait son regard sur son carnet, et il s'était visiblement perdu pour se retrouver dans la ville basse avant de rencontrer la bande des tontons flingueurs. En même temps, il n'était en rien surprenant de faire des mauvaises rencontres dans ce coin ci de Laurel.

-" Que les armes soient illégales ou non, tuer des innocents avec est dans tous les cas criminels. Si j'en crois vos dires, ça n'est pas votre première visite ici? Je suppose que mon intervention était futile, au final. Hm, si je dessinais aussi, j'aurais plutôt choisi le quartier Aselus, bien plus esthétique. A moins que ça ne soit pour changer de ce que vous dessiner d'habitude? "

Le temps de se baisser pour reprendre ses affaires visiblement, à savoir son sac et son carnet, un autre son attira les deux personnes, il semblerait qu'un desdits tontons flingueurs n'était pas totalement inconscient suite à l'intervention de l'anglo-japonaise, et le seul argument en sa faveur étant son arme, il s'en empara pour tenter de prendre sa revanche après cette humiliation, avant que l'altéré ne re-fasse usage de ses capacités pour lui casser le poignet, Yumi, bondissant quelques mètres plus loin pour éviter de se faire toucher, même si finalement l'homme aux cheveux blancs encaissa facilement grâce à son armure d'os. Le temps que ça se passe, la technologique rangea sa carte, jugeant qu'elle n'en aurait pas l'utilité, et laissa le jeune homme finir son travail, envoyant un SMS anonyme à la police en leur indiquant la position avec la mention "Criminels et armes illégales gratuites!" avant de ranger son appareil et de reprendre le dialogue avec la personne qui finalement donna son nom, Blake, tout en suggérant d'aller ailleurs.

-" Yumi, Yumi Lawdner. A moitié britannique, d'où mon accent. Et oui, autant y aller, la police va bientôt arriver pour 'collecter le butin' "

Elle s'éloigna du parking pour retourner dans les ruelles, mains dans les poches, en s'assurant que ledit Blake la suivait.

-" Ça vous arrive souvent de traîner dans la ville basse pour dessiner? Personnellement je venais me 'tenir au jus', ça faisait très longtemps que je n'avais pas fait un tour dans le coin. Mais la racaille reste la racaille, de ce que je vois. "

Elle s'étira tranquillement en marchant, satisfaite de son intervention. Plus de quantité que de qualité, mais après tout la ville basse c'est comme une boîte de chocolats, tu ne sais pas sur quoi tu vas tomber à l'intérieur.
Quand une simple balade se transforme en pugilat


Dernière édition par Yumi Lawdner le Sam 10 Mar - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 553

MessageSujet: Re: Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi] Lun 5 Mar - 1:45

L'inconnue me posait beaucoup de questions, surtout sur ce que je faisais ici. Comment lui expliquer que pour une fois je me retrouve ici par pur hasard. Elle me disait aussi que peu importe l'illégalité des armes ça ne changée pas le fait qu'ils tuent des gens avec. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai refroidis leur chef, j'avais cru que répandre ce déchet sur tous les murs de sa maison et les vitres à la vue de ses "amies" aller les dissuader de continuer, mais même pas. Comme quoi, j'aurais peut-être mieux fait de les tuer que de les laisser au main des forces de l'ordre. C'est pas comme si la prison de Laurel était pas déjà pleine de déchets et qu'on allaient juste en rajouter. Bref je retournais à la réalité et lui répondis en souriant.

"-Eh bien je me suis paumé, en effet j'ai commencé par le quartier aselus, puis le centre-ville et je me suis retrouvé là... Et en effet j'aurai pu me débrouiller seul, pour être totalement transparent, je suis un doté, et par-dessus tout lier à un seigneur-démon. Donc vous savez je n'ai pas tellement de problèmes pour survivre... Mon don me permet de changer mon code génétique à l'infini quasiment, pour vous résumer. Je dis ça histoire d'être totalement transparent comme ça pas besoin d'avoir peur des coups fourrés et pas besoin d'avoir peur de moi..."

Je rigolais un peu nerveusement, j'avais peur, peur qu'on me rejette, souvent quand les gens apprenaient pour mon pouvoir, ils me mettaient sur la touche, en même temps avoir un seigneur infernal dans son entourage était un peu difficile à appréhender et surtout à apprécier. Je suivais la demoiselle disant en souriant toujours.

"Je me disais bien...Je viens moi aussi d'Angleterre, cependant j'ai perdu mon accent depuis, mais tu as un très joli accent. En effet la racaille ne change pas, en général j'essaie de m'en occuper mais il y en a tellement que la Bête noire ne peut pas tout faire."

Je crois que j'ai gaffé...Balancé mon nom de super alors qu'il me sert souvent et éparpillé du criminel sur plusieurs mètres de longueurs et de hauteurs était peut-être pas ma meilleure idée. Mais bon ce qui est fait est fait et je fais ça pour la justice après tout ! La vraie, la juste, l'infernal justice, celle qui sonne comme un glas funeste, pour ses dangereux criminels alors que mon épée de Damoclès tombe pour les égorger. Je sortais une cigarette me l'allumant me tenant un peu plus loin d'elle pour lui éviter de recevoir la fumée alors que je rangeais le paquet après avoir allumé ma clope. Je lui répondais en soufflant ma fumée à ma droite.

"Rarement...Moi personnellement je m'informe sur les criminels qui se terrent ici, j'essaie d'avoir des adresses et ce qu'ils font, au cas-ou. Ils peuvent pour certains facilement graisser la patte de l'état donc des fois je préfère m'en occuper seul. Mais bref et vous mademoiselle Lawdner, de ce que je comprends vous êtes une héroïne anonyme, il n'en reste plus beaucoup, on est des espèces menacées je crois."

Ma petite blague m'avait fait rire et alors que nous arrivions à la fin de la ruelle, rejoignant la grande rue vers le centre je repris la parole lui proposant quelque chose.

"Vous voulez boire ou manger quelque chose, je tiens un restaurant dans le centre ville, je pourrai vous servir quelque chose, même à cette heure ! D'ailleurs, vous, vous travaillez dans quoi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Devant son ordinateur
❝ EXPERIENCE : 464

MessageSujet: Re: Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi] Sam 10 Mar - 4:00

L'héroïne marchait tranquillement tandis que le jeune homme expliquait sa situation ainsi que le pourquoi du comment il s'était retrouvé à la ville basse. En se perdant, ce qui est plus ou moins ce qui arrive les 90% quand les honnêtes gens se retrouvent la. Et encore, ces chiffres sont sûrement erronés, mais ce qui est sûr, c'est qu'en étant réglo, on se retrouve assez peu souvent de son plein gré dans la ville basse, à moins d'y avoir une cible à traquer. Il avoua de lui-même sa condition d'altéré, même si ce point la Yumi l'avait déjà éclairci, il ne fallait pas avoir fait BAC+8 en biologie pour constater que les transformations qu'il opérait sur lui-même étaient loin d'être qualifiables de naturelles, après tout.  Mais il donna plus de détail, en décrivant plus dans les détails ce qui faisait de lui un être particulier, ce qui ne manqua pas d'impressionner son interlocutrice, et ce pour une raison toute bête.

Car oui, la ou beaucoup auraient pris peur ou auraient déjà faussé compagnie au jeune homme, ce don lui rappelait un univers qu'elle connaissait bien. Les jeux vidéo, sans compter manga et autres anime qui abusent parfois un peu du côté pacte avec les démons au point que ça peut en devenir risible ou juste usant, à la longue.

-" Hé bien dites moi, sacré don que vous avez la. Même si dans l'idée la comparaison ne semble pas flatteuse, je suis certaine que beaaaaaucoup de jeunes passionnés de mangas, anime ou jeux vidéos doivent vous envier. Surtout les plus persuadés que les ténèbres, c'est cool. "

S'ensuivit un rire taquin de sa part.

-" Il parait que depuis la quarantaine, c'est plutôt le terme altéré qui est à la mode, mais bon, pour ce que ça change. Mais oui, un don intéressant que vous avez. Ou une altération, du coup? Je m'y perds avec ce nouveau vocabulaire. "

Elle haussa les épaules tout en continuant d'écouter le "seigneur démon" à ses côtés, qui avoua venir également du pays du thé tout en complimentant Yumi pour son accent, lui ayant perdu le sien, avant de renchérir sur le commentaire de Yumi sur la criminalité... Non sans commettre une sacrée bourde en dévoilant au calme sa double identité, ce qui ne manqua pas d'arracher un nouveau petit rire de l'informaticienne.

-" Vous alors, soit vous n'avez pas été à la HSSUP, soit vous avez fait l'école buissonnière lors du cours d'identité secrète! Me concernant je suis revenue peu avant la quarantaine d'un séjour d'environ quatre ans et demi que j'ai passé là bas, alors c'est vite revenu, même si je n'avais pas tant perdu l'accent que ça en premier lieu. "

Se demandant au premier abord pourquoi il prenait un peu ses distances, il s'avéra au final que c'était pour fumer une cigarette sans faire profiter pleinement du tabagisme passif à son interlocutrice, gentleman de sa part. Ayant vendu la mèche et le bâton de dynamite allant avec, il se dit que tant qu'a faire, il allait aussi parler de ses méthodes contre les criminels, tout en assumant que l'anglo-japonaise était aussi une héroïne anonyme.

-" Peut-être bien que oui, peut-être bien que je ne suis qu'une civile lambda qui, étant pratiquante d'un art martial décide de le mettre au profit de la justice. "

Elle haussa les épaules en laissant planer quelques secondes de silence.

-" Peu crédible, j'imagine, bien que je n'ai donné ni mon alias, ni mon don. Car oui, je suis aussi altérée, bien que je n'en aie pas fait la démonstration, contrairement à vous. Sinon, oui, je suis une héroïne civile, ou 'anonyme', si vous préférez. La carrière de Joker ne m'intéressait que moyennement. Trop de contraintes. Mais rien n'empêche les coups de main. Les bandits que j’attrape sont principalement les naïfs dont je capte et intercepte les communications via divers réseaux, téléphoniques, internet, tout ça... Je les connais comme ma poche avant même d'intervenir, c'est fou. "

Le duo s'approcha petit à petit de la sortie de la ville basse, rejoignant la route qui les mènerait au centre ville, le jeune homme donnant son travail civil tout en proposant son restaurant à la demoiselle, lui demandant aussi son métier au passage.

-" Il est vrai, on approche de l'heure ou je dîne. Oui, j'ai un rythme de vie décalé. Mon boulot, c'est... Hum... Inventrice? Je confectionne des gadgets. Mais le reste du temps je suis simplement informaticienne et programmeuse. L'informatique en général n'a qu'entre peu et pas de secrets pour moi. Concernant les gadgets, vous avez déjà eu un aperçu, comme j'en ai utilisé un. "

Vérifiant nonchalamment qu'ils étaient seuls dans la rue, Yumi remarqua une canette vide sur le sol, qu'elle envoya en l'air avec son pied avant de lui mettre un coup, écrasant sa semelle contre la boite métallisée qui partit bien plus loin que ce qui pouvait être prévu à la base, celle ci s'étant pris le coup de pied ainsi qu'une forte impulsion délivrée par la botte. Ceci fait, elle reprit sa route tranquillement tandis que la canette finit son envol doit dans une poubelle.

-" Celui-ci n'est pas de moi, cadeau d'un ami, mais aujourd'hui je suis largement capable de faire quelque chose de similaire. Et sinon en Angleterre j'ai travaillé dans un bar. Auparavant, on me disait que j'avais un look de croupière, bien que je ne l'aie jamais été, mais aujourd'hui on me prend pour une barmaid ambulante, ce qui est déjà moins faux. Mais bon, j'aime ce style, même si parfois on me reproche mon manque de féminité. Concernant ce restaurant, vous m'invitez? Même si j'ai de quoi payer, je ne dis pas non à un dîner gratuit. "

Elle sourit tranquillement, attendant sa réponse.
Quand une simple balade se transforme en pugilat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ EXPERIENCE : 553

MessageSujet: Re: Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi] Jeu 5 Avr - 0:27

La jeune anglaise fit une comparaison assez amusante sur mon don, et sur le fait qu'il devait plaire à beaucoup de gens affectionnant les jeux vidéos et autres mangas. Malheureusement, ou plutôt fort heureusement je n'ai pas encore croisé ce genre de personnes. J'avoue que j'ai un peu la flemme d'expliquer à des enfants gavés par les jeux vidéos et les animés que les ténèbres c'est pas aussi cool que ce que l'on pense. Quoique je pourrai très bien leur montrer juste en m'arrachant le bras devant eux pour leur faire peur. Ce serai drôle ! Bref, faut que je me concentres à nouveau sur mon interlocutrice. Elle parle des nouvelles règles grammaticales en vigueur des altérés comme nous, ces règles me mettent sur les nerfs, mais elle n'a pas l'air de vouloir parler des règles ici. Dans sa phrase elle semble sous-entendre vouloir connaître l'origine de mon don, si il est inné, ou acquis. Je lui réponds donc calmement en tirant une taffe sur ma cigarette, rêvassant la tête dans les airs.

"Eh bien mon don... C'est une altération, pour faire court, un seigneur démon à sauvé ma vie et celle de mon frère en échange du fait que nous faisions parti de ses émissaires terrestres, un échange plutôt positif. Il a promis une chose, de ne jamais utiliser notre corps sur le long terme contre notre volonté. En échange moi je peux opérer n'importe quelle action sur mon corps, et un peu sur le corps des autres, cela implique des actions inhumaines voir des choses normalement interdites...Et mon frère... Il possède le pouvoir de libérer les flammes du jugement, des flammes qui sont extrêmement puissantes et qui peuvent consumer énormément de matières. Espérons juste que jamais l'apocalypse n'arrive...Haha"

Je disais cela sur un ton drôle mais c'était une réalité, si l'apocalypse arrive le monde devra se targuer de nombre d'abominations, dont nous, les frères Steinfield, véritables armes de guerre, par ailleurs ça m'étonne qu'on nous y ai jamais convié, à la guerre. Pour retourner sur un sujet plus amusant l'anglaise rigola doucement en m'entendant avouer mon identité secrète sans faire exprès. Je lui répondais sur un ton tranquille, enfin un sourire à mes lèvres, d'un violet comme mortifié par le froid.

"Hé bien, je ne suis jamais allé à la 'sup en effet, mais cette école m'a l'air importante, elle empêche les futurs héros de sombrer dans la décadence et permet de pouvoirs récompensés les jeunes qui veulent s'investir dans l'héroïsme en leur montrant les bases de cette chose... C'est, bien, je suppose "

Un rire ponctua la fin de ma phrase alors qu'elle laissait pendant une fraction de secondes planer le doute sur sa fonction mais elle avoua vite qu'elle était une héroïne anonyme. Elle m'expliquait même ses méthodes, cela différait pas mal des miennes mais ça ne nous empêche pas de nous rejoindre sur certains points. Elle me décrivit ensuite son travail, une inventrice, c'est intéressant. Elle confectionne donc des gadgets qu'elle semble d'ailleurs utiliser aussi au profit du combat. Vérifiant rapidement qu'il n'y a personne elle utilise une paire de botte semblant créer des impulsions pour envoyer une canette dans une poubelle, intéressant. Alors que nous empruntons une petite ruelle pour rejoindre mon restaurant je prends la parole en rigolant.

"Plutôt impressionnant, nous avons des dons clairement opposés, vous utilisez la technologie et moi j'utilise plus la mythologie mais vous voyez sur certains points...Nous nous rejoignons."

Finissant ma phrase je fais arriver de l'énergie dans mes chevilles m'éloignant un peu d'elle créant un impact sur le sol me propulsant assez haut pour me permettre d'attraper un lampadaire tournant autour avant de le lâcher en ouvrant mes magnifiques ailes violettes et noires pour planer jusqu'au sol la regardant avec un air plutôt amusé.

"Vous voyez mademoiselle, je peux faire une chose similaire, si cela vous intéresse je pourrai vous expliquer la façon dont cela fonctionne, je suppose qu'une inventrice de talent comme vous pourra facilement comprendre. Et si je peux donner mon avis je trouve que vous avez l'air assez féminine, mais bon en même temps je ne suis peut-être pas la meilleure personne pour en juger. Et pour le restaurant, sachant que c'est hors des horaires d'ouverture...Bien sûr !"

Je ponctuais ma phrase d'un rire assez tranquille avec ma voix fluette avant de bifurquer à la fin de la ruelle devant le restaurant ouvrant la porte avec la clé levant le volet pour qu'elle passe, allumant la lumière et refermant le volet pour éviter d'éclairer la rue en pleine nuit. Je dis avec qu'elle ne puisse plus amplement découvrir le restaurant.

"Ne faites pas attention aux différentes choses qui n'ont rien à faire là, comme ma faux, c'est l'arme que j'utilise lors de mes missions de récupération, je l'utilise souvent pour me protéger des attaques, j'aime bien cette arme, elle est mimi je trouve, comme vous !"

Avançant tranquillement vers la cuisine en souriant, ne faisant pas bien attention à ce que j'avais dis je demandais nonchalamment, remarquant que mes paroles sérieuses contrastaient beaucoup avec mes mouvements un peu stupide.

"Qu'est-ce que vous voulez mademoiselle?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi]

Revenir en haut Aller en bas

Quand une simple balade se transforme en pugilat [Pv Yumi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La ville basse-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com