AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

La source du mâle w/Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: La source du mâle w/Blake Dim 18 Fév - 19:29

La source du mâle,

Quand Barbara tente de refuser le verre que tend le serveur, celui-ci répond qu'il lui est offert. Il indique du menton un client régulier au faciès agréable. Cette dame n'est pas une ingrate ; elle sirotera son cadeau compagnie de ce mystérieux bienfaiteur.

Il parle plutôt bien ; Barbara ne s'ennuie pas trop à l'écouter. Elle s'amuse à remettre ses cheveux pour entendre les relents de timidités dans la voix du jeune homme.

Au moment de quitter le bar avec sa nouvelle amie, ce dragueur en herbe adressa au serveur un regard complice. Le petit bout de sucre à ses côtés est presque flatté d'être la cible d'une telle coopération.

Une fois chez elle, cette attention commença rapidement à lui manquer. Ce genre de gentleman est bien plus agréable que le tortionnaire chez qui elle a fait un séjour. Elle n'a pas Peur de lui. Elle veut le revoir, et son message met si longtemps à venir.

[ J'ai beaucoup aimé parler avec toi. Hâte qu'on se revoit ]
Enfin !
[ Moi aussi. On peut se voir demain ? ]
[ Super ! on fait ca ou ? =^.^= ]


Comme elle avait hâte. Ce jour-là Barbara ne finit pas l'assiette préparé avec amour par son amie. Ce repas amical semblait si fade quand elle pensait à son prochain dîner en amoureux. Elle tenta bien de suivre la discussion entre ses colocataires, mais elle préférerait ce jeune homme qui boit ses paroles et ne parle qu'en bien d'elle.

Le lendemain, c'est paré de son plus beau manteau que Mme Crumble remonta la rue commerciale. Son charmant prince l'attendait déjà, baisa ses ongles rose, arrachant un rire satisfait a celle qui commençait à se prendre au jeu.

Après une merveilleuse soirée, la princesse fut raccompagnée jusque chez elle. Et en véritable gentleman, l'homme tira sa révérence sans demander son reste.

Barbara était presque déçue.

[ Je t'intéresse, dis ? ]
[ Bien sur ! ]
[ Mais, physiquement … ? ]
[ Tu es vraiment magnifique. J'aimerais avoir ton corps pour moi, mais c'est le tien. Alors j'attend, je trouve qu'on s'entend bien. Je veux continuer de te faire plaisir, et si un jour tu veux qu'on passe a la suite dis toi bien que je serais toujours prêt. ]


En voilà un qui sait obtenir les choses sans les demander. Moins de vingt-quatre heure après cet échange, c'est un autre échange qui se faisait dans l'intimité d'un appartement. Un échange de consentement, de corps et de cri. Chacun donna un peu de soi-même.

C'était tôt. En à peine trois rendez-vous, l'homme avait touché le gros lot. Mais après tout, la femme ne faisait que prendre une petite avance sur leur longue relation. C'est-ce qu'elle croyait quand elle chipa a son copain un double des clefs.

Mais elle n'aura pas l'occasion de faire de surprise a son compagnon de trois soirs. Après quelques jours de silences radio, Barbara reçut un message des plus désagréable.

[ Salut ^^' Je ne sais pas trop comment te le dire, alors voila. C'était très bien tout ce qu'on a fait, mais je me rend compte que blablabla ] {message supprimé avec succès}

Inutile de tout lire, Barbara avait compris l'idée. Pourtant, elle en a vu des coureurs de jupons, mais celui-là elle y a cru. Peut-être avait elle seulement besoin d'une relation dans laquelle elle aurait un semble de dessus, quelle blague. Au final, il s'est joué d'elle. Et tout ce long message ne changera jamais la réalité des faits.

Il l'a baisé avant de la larguer par sms.

Pourtant, entre les premières lignes, la serial loveuse avait pu lire un semblant de remords. Et dans ses bras elle n'avait en rien senti l'expérience d'un séducteur invétéré. Voilà qui expliquerait sa sincérité du premier jour, la petite Barbara était son coup d'essai.

Avant elle, c'était un gentil garçon ; elle l'a vu. Elle l'a changé, et en mal. C'est désormais un immonde briseur de cœur, comme elle a mal. Barbara sentait ses ongles griffer son front et ses joues sous la rage, signe qu'elle avait déchiré son masque de latex. Il faudrait le réparer, mais avant cela, elle devait réparer autre chose.

Une fois qu'elle eut rassemblé tout ce que nécessitait sa vengeance, l'ombre rose pénétra l'antre de son séducteur. Elle avait les clefs et le plan en tête. Elle n'eut aucun mal a évoluer dans l'appartement au nez et a la barbe de ce prince satisfait. Elle glissa dans son repas assez de somnifère pour assommer un éléphant, et attendit.

Quand il fut étalé sur son repas comme la merde qu'il était, Barbara saisis la bouche de son ex-copain pour y glisser assez de pilule pour tuer homme.

Elle organisa la scène comme si cet insignifiant personnage avait de lui-même tiré le rideau de sa triste vie. Disposa dans son lit les cheveux de quelques femmes de la rue pour noyer les pistes. Quitta les lieux en prenant soin d'emporter le repas coupable qu'elle jeta quelques rues plus loin.

Apres avoir jeté ces restes, le petit bout de rose continua de marcher. Marchant jusqu’à ce qu'enfin les larmes viennent. Alors elle put s'arrêter contre un mur et regretter tout cela.

Chez elle l'attendait Gabrielle, cette femme sait quand Barbara va mal. À chaque fois que la serial loveuse a des envies de meurtre, les yeux de sa colocataire se posent différemment sur elle. Maintenant qu'elle a du sang sur les mains, elle ne veut pas affronter le regard de son amie.

Elle resta plusieurs minutes contre cette façade, couverte de honte et de remords. Mais que pouvait-elle faire ? Elle l'aimait encore, et lui ne voulait plus la voir. Son corps brûlait de ces lèvres qui iraient à la prochaine passante. Il fallait l'en empêcher. Le figer tant qu'il était encore celui qu'elle aimait.

Grace a elle, il n'aura jamais l'occasion de faire souffrir une autre princesse, de salir ce qu'il était : un homme bon. Il ne serait qu'un souvenir, son souvenir ; et personne ne partagera la souffrance d'être trahi par ce qui fut un homme bon.

Satisfaite de sa justification, l'assassine décréta qu'elle était dans son bon droit, et repris sa route. Elle laisserait passer un ou deux jours avant de parler a son amie justicière. Et pour passer ce temps elle retourna au bar ou tout avait commencé. Alors que déjà, le souvenir de l'homme s'estompait, la voilà qui reprenait le goût aux bonnes choses.

"Toc toc toc ! Je peux prendre un menu ?"

Ft. Blake


Dernière édition par Barbara Crumble le Lun 19 Fév - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Dim 18 Fév - 21:29

L'ennui est présent dans ce genre de journées, vous savez, celles ou vous n'avez rien d'autre à faire que travailler, celle ou aucun client n'attire l'attention et ou en plus vous restez en cuisine. D'ailleurs aujourd'hui Dante semble avoir manigancé quelque chose, il a réussi à arranger un rendez-vous a un client, un gars parfaitement banale, mais plutôt mignon. Ce gars repart avec une fille vraiment mignonne en plus, je n'ai pas eu le temps de beaucoup la voir parce que j'étais occupé avec mes poêles mais je me damne de ne pas l'avoir vu avant lui.

Alors que la journée se termine tranquillement je rentre à la maison, un peu de sommeil me fera pas de mal. Le lendemain et tout le reste de la semaine le boulot est toujours aussi ennuyeux. Je me dis qu'un petit meurtre ne serait pas de refus...Mais attends, à quoi je pense, peut-être qu'être un punisseur ne suffit pas à étancher la soif de mort du démon qui me compose. Mais alors que je rêvasse, un petit ange me sort de ma torpeur, c'est la demoiselle aux cheveux roses bonbon qui est devant le bureau de commandes. Je la regarde un peu perturbé au début lui souriant, c'est la première fois que je la vois directement, la semaine dernière c'est Dante qui l'a servi.

"Excusez-moi, oui bien sûr, j'allais fermé mais je peux bien rester ouvert encore un peu. Que voudrez une jolie demoiselle comme vous?"

Je parlais avec un ton léger et calme, je n'avais pas pour volonté de la dragué, ça n'effleurait même pas mon jeune esprit. Je sortais les bouteilles de sous le bar, on était vendredi et j'allais les ramener chez moi histoire de pouvoir en sortir des nouvelles, j'avais pas envie que les clients aient des boissons avec moins de saveur. D'ailleurs en ce moment c'est ce qui manquait à ma vie, de la saveur, j'étais tellement encré dans la routine que même un meurtre sanglant me paraissait monotone, bouffer la carotide d'un tueur me semblant juste un acte normal...Je crois que j'ai besoin de vacances. Alors que j'attendais une réponse de la demoiselle je reçu un message de Dante, que je décida de regarder plus tard. Pourquoi? Cette rencontre allait être ce qui allait mettre un peu de piment dans ma vie. Je rallumais le gaz sortant deux verres, disant d'une voix quelque peu frêle.

"Accepteriez vous de dîner avec moi, mademoiselle?"

Tiens d'ailleurs, ou se trouve le vin, j'ai encore dû le mettre dans un placard. Je le sors calmement préparant tout pour un bon dîner, elle s'en souviendra de se jour, foi de Blake Steinfield Black

Un non pour ce dîner serai légitime mais ça induirai sûrement le fait que j'aille me défouler sur un des criminel qui est dans sur ma liste noire. Je ferai craquer ses côtes en marchant dessus, le faisant lentement suffoquer se noyer dans son propre sang et le faire m'implorer de mettre fin à se misérable existence pour qu'il aille brûler en enfer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Dim 18 Fév - 22:14

La source du mâle,

"Je ne sais pas, j'ai droit à une réduction ?"

La proposition étant plutôt surprenante, Barbara avait répondu sur le ton de l'humour. Mais puisque cet employé n'a de toute évidence rien de mieux à faire que de partager sa table, la demoiselle n'a pas de raison de refuser.

"Tant que je suis servie, ça me va. J'avais justement besoin de me changer les idées."


La cliente fut donc conduite à une table pour deux. Elle prit commande et regarda le serveur partir en cuisine. Ce travail ne doit pas lui réussir, il a une vraie tête de déterré. Et il semblait même à Barbara que ses yeux étaient d'un rouge peu naturel.

Elle aura tout le temps de s'y plonger quand il sera là. Il faudra aussi qu'elle sache à quel point sa récente relation est connue dans l'établissement. À peine le temps de s'assurer que tous les messages ont été bien supprimé que l'aimable serveur est de retour.

Sur la nappe, il dépose deux assiettes bien garnies, ainsi qu'une bouteille. Puisqu'elle n'a pas demandé de boisson, la dame en rose suppose cette dernière offerte. Elle prend donc ses couverts et commence a manger, laissant l'autre entamer la conversation.
Elle n'a rien contre lui, mais elle n'est pas d'humeur à déballer sa vie à un inconnu qui s'incruste à sa table. Elle se demande même si son patron est au courant.  

Ft. Blake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Dim 18 Fév - 22:41

La blague de la jeune fille aux cheveux roses bonbons me fit bien rire, ne comprenait-t-elle pas que j'allais lui offrir, ce repas? Bref, je me mis au travail alors qu'elle commanda, préparant un bon repas, fort copieux, pour deux. J'y mettais toute mon âme, comme dans tous mes repas, même quand je n'ai pas le morale, je mets toute mon énergie dans ce que je fais. Surtout le meurtre hein, Blake !

Je regarda la jeune demoiselle lorsqu'elle parlait de se changer les idées, ça n'allait pas dans sa vie? Pourtant elle avait d'avoir ce qu'elle voulait, et avec un corps pareil, ça incluait sûrement les damoiseaux. C'est bizarre d'ailleurs qu'il ne soit pas avec elle. Lui aurait-t-il fait du mal ce crétin? C'est un ami de Dante donc ça pourrai être fort possible qu'il soit volage. Dans tous les cas vais lui changer les idées, c'est mon boulot non? Ça et transformer les gens en larves obéissantes

Je revins plus tard avec deux assiettes plus que bien remplies et lui servi une coupe de vin, ainsi qu'à moi, fermant les volets de la boutique pour être sûr que personne d'autre ne rentre. J'éteignais le gaz histoire qu'il n'y ai pas d'accident et m'assis à table, face à elle ayant poser mon torchon sur le bar. Tout était rangé, je n'aurai rien à faire après le départ de la demoiselle, et j'avais toute la nuit. Et même plus s'il le fallait ou si elle en avait besoin.

"C'est gratuit, justement si ça va pas je ne vais pas vous faire payer. D'ailleurs je ne me suis pas présenté, je suis Blake, Blake Steinfield, et vous mademoiselle?"

J'attendais la réponse portant la coupe de vin à mes lèvres. Cette soirée promettait au moins d'être intéressante. Je regarda mon téléphone voyant que Dante avait essayé de m'appeler et m'avait envoyé un message par rapport au fait qu'un de ses pote chez qui il venait d'aller était mort. Justement ça semblait être le possible petit ami de cette demoiselle. C'est...Bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Lun 19 Fév - 0:28

La source du mâle

Après une gorgé de vin, la demoiselle se décida a parler.

"Je m'appelle Barbara Crumble, mais appelez moi comme vous voudrez. J'espère que vous n'offrez pas le couvert à tous vos clients, quoique c'est votre problème, pas le mien."

Ce jeune homme était très louche, mais puisque le repas est gratuit, Barbara n'a pas de raison de fuir. Le rideau de fer était baissé, mais la porte restait ouverte. La demoiselle n'était pas bloquée, mais l'ambiance devenait oppressante.

Quand le jeune homme regarda son téléphone, en particulier, son regard si particulier se fit sombre. L'espace d'un instant, il ne regardait plus le bout de rose que comme un morceau de viande ; la jeune femme sentie alors le besoin d'assurer ses arrières.

"Savez vous ce qu'est devenu ce jeune homme que j'ai rencontré ici il y a une semaine ? Il avait l'aire teeelement déçu quand j'ai mis fin à notre relation, il y a quelques jours, j'espère qu'il se remet."

Barbara fut presque dégoûtée par la facilité avec laquel ce mensonge était sorti. Ce n'est plus qu'elle ment bien ; l'espace d'un instant, elle a cru qu'elle l'avait quitté. Elle se voyait face à lui, dans les règles de l'art, briser le cœur d'un innocent garçon.

Elle repoussa son verre pour ne plus altérer sa raison vacillante. D'ici quelques jours elle retombera amoureuse, comme toujours. Dans le pire des cas ce sera pour ce dragueur de pacotille.

Ft. Blake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Lun 26 Fév - 21:06

La jeune demoiselle semblait un peu apeurée par la situation, se retrouver bloquer avec une créature telle que moi devait être assez éprouvant. Les mortels ont-ils finalement un instinct de survie?

Elle me dit son nom, m'envoyant une petite pique gentille sur le fait que si j'offrais le repas à tous mes clients j'allais finir fauché, je le savais bien, mais de temps en temps j'avais quand-même envie de faire un cadeau à quelqu'un. Si ma bonne volonté me permet de rencontrer du monde et de me changer d'air ça ne peut être que positif, non?

Je recevais de nouveaux messages de Dante, il avait appelé la police et m'avait dit qu'il avait commencé à analyser le corps, tout ceci lui paraissait louche, cela ressemblait à un suicide maquiller. Dante avait fait des études scientifiques mais avait été refusé à cause des tests psychologies le jugeant trop instable pour rentrer dans un corps scientifique, n'importe lequel. Il était donc devenu restaurateur mais n'avais aucunement perdu son talent.

Il avait arrêté de m'envoyer des messages alors que la jeunette rose bonbon repousser son verre comme voulant ne pas succomber aux affres de l'alcool, je peux la rendre, être totalement hors de contrôle ne devait pas être agréable. Oh ne ment pas Blake, tu adores ça, être hors de contrôle !

Je regardais ses yeux d'un beau rose vif lui demandant lui posant une question après avoir répondu à son interrogation.

"-Mon collaborateur m'a annoncé qu'il était mort, une personne de plus pour peser du côté macabre de cette balance qu'est le jugement dernier. Mais sinon qu'est-ce que vous faites dans la vie vous?"

Ma voix s'était faite plus grave, comme si Black dictait mes paroles à ma place, pourquoi est-ce que je parlais du jugement dernier? Surtout, ça devait affliger cette pauvre fille, mais je n'y ai pas fait attention. D'ailleurs je commence à avoir chaud.

--------

Sans qu'il ne s'en rende compte le démon commença à couvrir ses mains d'un blanc de nacre, d'écailles d'ébène, qui pourrai faire frémir jusqu'au plus courageux des chevaliers, et son corps commençait à prendre des décisions à sa place, sa personnalité vacillante laisse une chance au démon de s'emparer de son corps, Black, l'ange déchu, que pourrait-t-il faire à une telle jouvencelle, Blake ne le savait pas, il ne se rendait même pas compte, qu'il sombrait dans les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Dim 4 Mar - 17:36

La source du mâle

Cet arôme délicat du porc qui remonte après sa digestion ; Barbara avala le petit bout qui tentait de fuir avant de se jeter sur le vin pour en faire passer le goût.

"Il est mort, ah, hein ?"

La meurtrière se racla la gorge, toussa deux fois, puis reprit sa respiration. Elle se demanda pourquoi il avait besoin d'un couteau si pointu pour manger ; que voulait cet inconnu ? Il parle d'un mort comme d'un chiffre, un client régulier qu'il devait connaître, pourtant. Cet homme parle comme s'il connaissait la nature éphémère des humains. Comme quelqu'un qui peut éteindre une vie et qui le sait.

Le col roulé sembla rétrécir au lavage, bien que la demoiselle soit encore dedans. Et le teint livide de son interlocuteur devenait inquiétant. Ce qui pouvait n'être qu'un manque d'exposition devenait dans l'esprit de la dame un indice, une menace. Du "qui" la question passa sur le "quoi". Que voulait-il, cet homme aux yeux rouges, qui la retenait dans son antre. Que faisait elle seule, dans un café au personnel si peu déontologique.

Mais l'esprit humain aime le statut quo. Et lui devant ne faisait que manger. Il attendait toujours sa réponse d'ailleurs. Le petit bout de rose resta sage comme une image. Elle savait que, parfois, elle pense des choses qui n'existent pas. Les récents événements l'ont fortement perturbé ; alors sûrement ce serveur est juste un peu spécial. Barbara devait garder la face, juste au cas où. Elle sait le faire. Elle l'a si souvent fait.

"Eh bien, puisque ça vous... Intéresse. J'ai un travail. Je suis assistante, dans une parfumerie. Le, la rue commercial vous voyez ?"

L'agréable écoulement de l'alcool fit frémir la femme aux lèvres rose bonbon. Elle avait pourtant le souvenir d'avoir vidé son verre plus tôt. S'était-elle resservie ?

"J'aiii une formation en laboratoire. J'aurais dû faire des sciences... Mais, vous savez ?"

Que savait-il ? Qu’elle ne sait plus se concentrer ? Que jamais une scientifique digne de ce nom ne devrais se reposer sur ce qu’elle ne comprend pas ; que c’est cette avidité de connaissance qui l’a détruite. Elle se voulait femme de raison ; elle a créé un philtre qu’elle ne comprenait pas. En voulant jouer à Dieu, en triturant ses nerfs et ses hormones, mademoiselle Crumble a détruit cet esprit qui aurait pu être brillant. Elle pourrait l’être encore : il lui suffirait d’essayer.

"J’étais très intelligente avant."

Barbara abandonna cette idée. Pourtant, ce serait agréable ; tirer un trait sur cet amas d’erreurs qu’est devenue sa vie et rentrer chez son père. Souvent, elle s’est promis de le faire. Et aujourd’hui elle a recommencé. Décidant d’admettre son échec, un sourire se traça. Ce soir, elle allait s’accepter un peu, et tenter de profiter de ce repas qu’on lui offre.

"Et vous … Ah ? "

Quand enfin les yeux orangés quittèrent l’assiette à moitié vide, l’apparence de l’éphèbe avant changé. Sur l’autre coté de la table reposaient deux mains inhumaines. Ses bras, hérissés, présentaient des écailles sombres. En un instant, la situation avait évolué, plus que son esprit ne pouvait le concevoir.

"Q-q-qui est v-tu, et-et-et qu’est ce t-que tu me veux ? "

D’un bond, elle se releva. Ses genoux poussèrent sa chaise à terre, prenant bien appuie sur ses deux pieds. Elle était voûtée sur le couteau qu’elle serrait dans ses deux mains. Chaque pore de sa peau criait la peur. La panique paralysant toute prise de décision, elle attendait. D’ici quelques instants l’adrénaline débloquerait ses muscles. En attendant, elle fixait la créature de toutes ses forces. Accumulant chaque semblant d’information encore utile.

Ft. Blake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Dim 4 Mar - 19:04

La jeune demoiselle s'était d'un coup relevé serrant le couteau que j'avais mis à disposition si près d'elle que si elle tombait, elle ferai une magnifique effusion sanglante ou plutôt se ferai extrêmement mal et devrai être transportée à l'hôpital. De quoi avait-elle eu peur? De mon visage, de mes mots, ou d'elle même à travers tout l'alcool qu'elle avait bu. Avait-elle des hallucinations? Ou étais-je l'incarnation de la mort à ses yeux?

Toutes mes questions eurent une réponse lorsque je vis mes mains, mes mains habituellement si douces, blanches et fines étaient couvertes d'un gantelet épais et épineux d'écailles noires aux reflets rouges. Le temps de m'en rendre compte j'étais déjà levé pour l'inviter à s'asseoir à nouveau. Les écailles quittèrent mes mains non sans mal, et certaines se plaisaient à rester la me donnant un air de malade dont les mains se nécrosent. Mes mains restaient cependant des rouge inhumain avec quelques tâches noires par-ci par-la.

"Excuse moi, c'est mon pouvoir, il prends de temps en temps le dessus pour réparer mon corps. Ou l'améliorer ça dépend des fois. Mais toi qui est scientifique je pense que tu prendras ça plus pour du mysticisme si je te dis que c'est grâce à un démon. Je suis altéré comme beaucoup d'autre, et ah oui dernière chose. Ne pense pas pouvoir me blesser avec une si faible lame. Je possède une carapace qui briserai juste ton couteau. Même ma claymore aurai dû mal à ouvrir ma coquille."

Pour lui prouver j'attrapais le couteau plus que bien aiguisé et qui aurai certainement coupé la chair de quiconque l'aurais touché pour me le planter dans le torse à un endroit ou ma chemise était ouverte. Enfin, planté était un bien grand mot, la lame se tordit à l'instant ou elle toucha mon corps sous les yeux, certainement ébahi et apeuré de la demoiselle. Je m'asseyais à nouveau nous servant encore du vin reprenant la parole.

"Mais tu n'as rien à craindre je n'ai jamais tué aucune innocent dans ce restaurant, et les criminels je les désosses dehors."

Ma voix s'était fait rocailleuse sur la fin, comme celle d'un monstre en sommeil, ou justement, d'un démon qui s'éveille. Je ne le sentais pas mais Black me faisait utiliser mon énergie démoniaque pour renforcer mes os et ma peau à fond, rien n'aurais pu me transpercer. J'étais assis calmement alors que naissais déjà dans le bas de mon dos, deux abominations, de sang et d'os. Cependant elles étaient pour l'instant imperceptibles. Jusqu'à ce qu'elle fasse un faux pas mon fils !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Lun 5 Mar - 16:31

La source du mâle,

Gloup. Barbara avala sa salive et les restes de son repas. Sa gorge, serrée, rechignait quelque peu à laisser passer toutes ces informations. Le tranchant qu'elle serrait tremblait sous la peur ; elle hésita même à le jeter. Le démon qui la toisait reprenait un semblant de forme humaine. La jeune femme entendait bien que ce ne soit qu'un don ; si elle eut été sobre, elle l'aurait accepté sans aucun doute. Mais l'alcool aidant, elle avait peur. Et ces plaisanteries n'étaient pas des plus appropriés.

"Les criminels ? Et alors, je ne suis pas une criminelle ! Qu'est-ce que t-t-tu sais de moi ? ...Non. Qu'est-ce que tu veux ! Et qui tu es ?"

La femme se mit à chercher. Quoi, elle ne le savait pas. Comme si quelque chose sur cette table pouvait la sortir de ce traquenard. De rage, sans trouver, elle se mit à malmener la nappe et les couverts. Ses doigts trouvèrent une lame, et le rose se teinta de rouge.

"Un démon, hein ?"

La table au pied unique bascula sous l'ordre de la folle en rose. Cette sage capacité à ne pas agir sans comprendre, encore une fois, glissait hors de ses mains. L'enfant débordé par ses envies, se mit sur la défensive. Et en cet instant, pour cet esprit malade, la meilleure défense semblait être l'attaque.

"Je pensais que ça n'existait pas. Mais avec ta tête, je veux bien croire que t'es un démon."

Ses pupilles tanguèrent d'un bout à l'autre de la pièce ; se fixant enfin sur un extincteur. Le semblant de ligne droite qui l'y amena aurait dû lui montrer qu'elle n'était pas en état de décision. Mais tout son esprit refusa de le voir. Quand enfin son corps atteint ce cylindre rouge, fixé au mur ; elle s'y accrocha de tout son long et beugla.

"D'où tu me fais la morale, d-d-démon ?"

En cet instant, la barrière entre ce qu'elle savait et qui elle montrait être s'effondra. Le personnage qu'elle jouait, cette innocente jeune fille, s’effondra sur elle-même. La couche de latex qu'elle appelle son visage était dépassé ; incapable de transmettre le tumulte de ses émotions. D'un corps qui a voulu choisir sa personnalité, et qui ne maîtrise pas son propre esprit. De ce mélange de sentiments insupportable, sa mémoire ressortie cette dernière phrase.

"Tu les tues dehors ? Alors je vais rester ici."

Ft. Blake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Dim 18 Mar - 21:37

La jeunette rose bonbon prenait de plus en plus peur, quand bien même je lui expliquai que je n'étais pas mauvais. Elle se recula tentant de faire tomber la table sur moi que je rattrapa sans mal, ce n'étais pas le cas pour les verres, les bouteilles et les assiettes. Rah fait chier ! Bon garde ton calme, elle est juste alcoolisé, mais attends, qu'est-ce qu'elle fait? Elle vient d'attraper l'extincteur sur le mur le pointant vers moi. J'utilisais mon pouvoir faisant sortir deux appendices d'os, de sang et d'écailles de mon dos les faisant s'entourer autour de mon bras pour faire des sortes de griffes.

"Je ne te ferai aucun mal si tu poses cet extincteur, ce restaurant est une des seule chose que j'ai en cette ville. Il m'a demandé un temps monstre à crée, la clientèle est arrivée lentement. Si tu le ruines, je serai contraint de te le faire payer. Et si tu ne crois pas en ma puissance."

L'appendice droit se dirigea vers une table à grande vitesse, la transperçant. Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait de démonstration de pouvoir, c'était plaisant dans le fond tout de même. La table était pulvérisée, tout bonnement éclatée au sol. L'appendice se raidissais de nouveau entourant une deuxième fois mon bras. J'attendais la moindre erreur, le moindre relâchement de garde. Et l'alcool m'aidant, cela se produit, les nombreux firent chanceler légèrement un moment la demoiselle me donnant une fenêtre de tir pour frapper l'extincteur avec mon appendice rougeoyant l'envoyant vers la porte. C'est alors que je me rapprocha rapidement attrapant la demoiselle par les épaules la bloquant contre le mur sans lui faire mal, faisant disparaître lentement les appendices. Elle ne pouvait bouger les bras car mes doigts étaient comme des clous, plantaient dans le mur pour la retenir à ma hauteur. C'est alors que j'approchais mon visage du sien la regardant droit dans les yeux disant d'une voix calme.

"Qu'est-ce qui te pousse à agir de la sorte? Tu n'as pas l'air mauvaise, ni d'une tueuse, je vais te relâcher mais prouve moi avant ce que tu es vraiment... Et ce que tu vaux vraiment."

Mon corps se rapprocha du sien pour l'empêcher de bouger, la, ça seule chance si elle voulait engager le combat était un coup de tête, car mon visage était la seule chose qui n'était pas collé à son corps. Et si elle engageait le combat, c'est qu'elle était bien sotte car elle n'avait que peu de chances de pouvoir rivaliser avec moi. Elle avait devoir la jouer diplomatique, ou alors, trouver un moyen pour me repousser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Lun 19 Mar - 18:00

La source du mâle

Acculée, l'ombre rose était plaquée au mur. Le chevalier blanc, contre elle, était vêtu d'un rouge sombre. Il était fort. Capable de briser Barbara comme cette table qui a osé s'interposer. Par chance pour la demoiselle, celui-ci semblait clément. Il n'avait toujours pas percé la chaire de celle qui pourtant le méritait. 

Elle avait peur. 

Et les formes pourpres qui l'enlaçaient ne faisaient qu'agiter son esprit. Sortis des veines de son geôlier ; le souvenir d'un homme. Il l'a fait souffrir plus que tout, ce manipulateur du sang. À une époque où elle était trop faible pour lui en vouloir.

Aujourd'hui, elle voyait clairement ce souvenir ; le souvenir du pire homme qu'elle ait aimée. 

"Dzaka Rein"

Frémissante, elle se ressaisit. Le démon qui lui faisait face était différent du monstre de ses souvenirs. La situation était toute nouvelle, bien meilleur.

Durant les interminables secondes qui s'écoulèrent, le calme reprit lentement la pièce. La furie quittait le corps de celle qui cherchait encore sa raison. 

"Je ne t'ai pas autorisé à me toucher."

Ces mots exprimaient son seul désir. Pas lui. Pas encore. Pourvu que le bâtiment s'effondre ou que sa vie s'éteigne ; tant qu'elle ne tombait pas de nouveau dans ces griffes de sang. 

Mais cet homme qui la tenait ne souhaitait rien de tout cela. Si bien que la demoiselle regrettât ses propos acerbes. 

Avec toute la retenue inhérente à son éducation, Barbara exposa son point de vue à son interlocuteur. 

"Lâche ! Je... Tu... LAAACHE MOI"

Elle va le faire.

"CAASSE TOI"

Attendez.

"Je vais pas fuire, okay ? Je veux juste que tu me lâches. Même si je finis toujours par le demander ; je ne veux plus qu'on me touche. ... Je ne sais pas ce qui est bon pour moi. Je suis trop conne. Quand je les laisse faire, quand je suis mes sentiments... ça finit toujours mal. Avant je pouvais me faire confiance. Avant cette putain d'expérience. J'ai cassé mon esprit. C'est ça, c'est pour ça que je fais toujours mauvais choix..."

Avec ses mots, la jeune femme laissait filer toute son agressivité. Et à mesure qu'avançait sa tirade, sa lutte devenait imperceptible. 

Ses muscles relâchés, la petite tête rose tomba au bas de ses épaules.

La femme en pleur remonta ses yeux jusqu'à les plonger dans ceux du diable. Implorant. Murmurant. S'il te plaît. Lâche moi. 

Ft. Blake


Dernière édition par Barbara Crumble le Sam 9 Juin - 3:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Sam 26 Mai - 13:06

La peur, je la sentais, elle était aussi palpable que le doux corps de cette jeune demoiselle. L'alcool lui délia cependant la langue, au lieu de lui faire faire un acte irraisonné, c'était certainement une bonne chose. Dans son esprit embrumé, un nom sortit, Dzaka, Dzaka Rein, ce nom m'était familier, en effet je me rappelais maintenant de ce manieur de sang. Je comprends maintenant ce garçon, c'était un pur fou voulant tordre le monde, et je n'ai fait qu’augmenter son pouvoir au lieu de le stopper, quel sot je suis.

Ma prise se déliée lentement au fil de ses cris, sa voix brisée par la colère, la peur et l'alcool me fit réduire mon emprise sur son faible corps, je n'étais en vérité qu'un juge, c'était l'unique chose qui me caractérisait. A ce moment il n'y avait pas une once de Blake en moi...Mais bien juste l'ombre de la Bête Noire, car c'était tout ce que j'étais à ce moment, le juge d'une pauvre personne perdue et à l'esprit tordu par la peur. Son corps semblait comme vidé de toute énergie, comme si tout le poids du monde, ou plutôt comme si l'influence du malin l'écrasait à terre lui faisant abandonner tout espoir. Ce n'était pas ça normalement mon rôle, pas celui d'un tortionnaire, pas celui d'un juge impartial et belliqueux... Des souvenirs qui ne semblaient pas être les miens me revinrent en mémoire, celui d'un glaive s'abattant sur le visage de nombreuses créatures plumeuses, celui du sang coulant sur le sable. Qu'étais-ce? Pourquoi cela me revenait maintenant? Et pourtant des larmes coulaient abondement le long de mes joues, sans un son, sans un sanglot.

Alors que bientôt la petite sanglota me regardant de ses yeux comme si elle implorait la mort elle même de ne pas arracher son âme je relâcha mon emprise, l'attrapant dans mes bras pour la serrer contre moi avec toute la douceur que ce corps imparfait pouvait offrir. Mon corps redevenait normal, mais pas mon esprit, de nouveaux souvenirs s'ajoutaient aux miens au fur et à mesure du temps. Bientôt plus aucune larmes ne coulèrent sur mes joues et le restaurant fut d'un calme abyssal. Je rompis le silence en faisant s'asseoir la demoiselle sur une chaise me retournant vers mon comptoir, ne pouvant la regarder, parlant d'une voix brisée. Une voix brisée par la peur, l'appréhension de ces nouveaux souvenirs.

"J'en suis désolé de cette expérience... Si ça peut te rassurer, moi aussi j'ai subi une expérience pour devenir comme ça...J'ai perdu tout mes amies...Seul mon frère et moi sommes sorties vivants de l'expérience, mais...A quel prix? Selon toi, il vaut mieux mourir et avoir la paix éternelle ou...Survivre et porter le poids du souvenir des autres dans ton cœur? Tu n'as pas fais de mauvais choix...Le destin n'a juste pas été clément avec toi.

Je le savais que le destin n'était pas clément, je pense être l'une des personnes les mieux placés pour le savoir. La malchance avait emporté tout mes amies mais le revers de cette malchance m'avait conféré des pouvoirs titanesques, mais je les remettaient chaque jour en question, est-ce que je les mérites au fond? Je me retournais à nouveau, attendant une réaction, une parole de la jeune demoiselle.

"Si tu as besoin de quoi que ce soit...Je suis la... Je ne cherche pas ton corps, ou à t'exploiter... Je veux t'aider. Mon rôle ici bas depuis ma transformation et d'aider ceux qui ont encore un peu d'humanité au fin fond de leur corps, de ne pas la perdre, et d'avoir une vie heureuse. Je ne suis pas aussi mauvais que ce que ce corps veut bien faire croire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Sam 9 Juin - 4:19

La source du mâle

Le corps de Blake glissa a reculons sous les doigts de Barbara, qui aurait voulu que cette étreinte dure finalement un peu plus. Elle rejoint une chaise, dos contre table et ses mains croisées rejoignent ses jambes en ciseau. La demoiselle écouta poliment le laïus de l’hôte, et fut très touchée de trouver dans cet homme une part d’elle-même.

Il posait des questions profondes, auxquelles Barbara avait mal répondu.

"Ces souvenirs ? Insupportables. J’évite juste d’y penser. Je suis trop lâche pour mourir, mais… bien trop faible pour ce que je vis. Ma… existence n’est qu’un entre-deux."


La main pressée contre le cœur, son regard vague s’était ressaisit sur le corps du démon.

"Mais regarde ce que tu es devenu. J’aime penser que tu vas mieux aujourd’hui. Et moi, je n’ai rien, même pas moi-même."

Sa voix sonnait faux, ou peut être était ce juste son impression. Elle se savait en tors, mais le refusait. Quel effort insurmontable que d’être vertueux. L’ombre rose n’avait pas la force. Sa main passant sur sa joue, elle sentie dans sa peau de menteuse les entailles et l’usure due à sa rage.

"Veux-tu un exemple de ce que je suis ?"


Là, ses ongles grattent sous son oreille. Du menton à son front, le visage crispé se souleva dans un déchirement de plastique. Une nouvelle tête se cachait sous la première, au crâne rasé et au teint morne. Cette personne tendit le casque de chaire au démon en reprenant la parole.

"Je ne suis plus que cette coquille vide. Même… c’est mes amies, elles ne savent même pas qui je suis. Ce masque… je dors avec putain !"

Barbara leva cette tête avec son corps, elle voulait l’écraser au sol. Elle regretta bien vite d’avoir quitté des yeux son interlocuteur, et resta ainsi, bras tendu. Son souffle était court, et son cœur hésitant. Le masque suivit les mains, tombant sur le bassin, dans l’abandon du souffle rose.

Elle le regarda. Des yeux orange et fatigués, étaient cerclés de cernes et de rides ; quelques taches sur sa peau étaient troublées par plusieurs points de suture. Ce corps a l’abandon s’approcha de celui de Blake, ancré dans son regard. Ne tenant plus qu’a une main son visage tombé, Barbara implora.

"De l’humanité en moi ? Si tu peux encore la voir, s’il te plaît, montre la moi."

Barbara monta sa main libre contre lui. Ses doigts tapotèrent jusqu’à son épaule droite, pour se poser tout contre son coup. L’ombre rose s’était approchée jusqu’à se plaquer contre le corps sombre. Ce contact lui avait manqué.

Ft. Blake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Sam 9 Juin - 13:40

La petite rose bonbon s'assit sur une chaise, elle semblait avoir rapidement repris ses esprits et avoir été touchée par mes gestes, elle décrivait son existence comme celle d'une personne qui esquivait la mort, qui voulait mourir mais ne pouvait s'y résigner. Elle se désignait aussi comme une lâche qui ne pouvait plus regarder face à son passé, c'était au moi de l'aider, je n'étais pas parfait mais moi je faisais face à mon passé, le balayant pour construire un futur radieux. Elle disait après cela qu'elle pensait que j'allais mieux, elle n'avait pas totalement tord, mais ce qu'elle ne comprenait pas c'est que si j'allais mieux, c'est parce que j'avais provoqué le destin. Mon état s'était amélioré car j'avais osé faire face à ce que j'étais réellement et enfin m'accepter comme ce que je suis, un adolescent doté de pouvoir surpassant la vie et la mort. Surpassant les limites de la compréhension humaine et prouvant l'existence des anges et des démons, un pouvoir qui pouvait, si bien utilisé, changer le monde.

Alors que j'allais prendre la parole elle me fit miroiter son vrai visage, ses ongles grattaient peu à peu les contours de son crâne révélant une peau pus vieillie que celle de son visage. Une peau touchée par la fatigue, la peur de l'appréhension des autres et certainement d'autres sévices, une peau semblable à son esprit, meurtri par la peur que les autres la juge. Son visage était beau pour moi...Tellement représentatif de son âme, son vrai visage ne mentait pas, il était sincère, elle cherchait désormais vraiment à retrouver son humanité et ne plus se cacher. Je pris le masque de ses main le mettant sur une table et la prenant dans mes bras à nouveau chuchotant d'une voix douce pour ne pas l'effrayer.

"Tu as de l'humanité...Plus que beaucoup de gens dans ce bas monde...Tu as mis ce masque car tu as peur, peur du regard des autres et peur de toi-même. Je peux...Non, je veux t'aider à surmonter cette peur. Tu as plusieurs choix, soit tu acceptes ton vrai corps et tu fais avec...Soit."

Je marquais une pose, ce que j'allais dire m'étais assez difficile et je voulais le formuler parfaitement pour qu'elle le comprenne bien.

"Soit je tente d'utiliser l'énergie dont je dispose pour soigner ton corps...Mon énergie me permet de guérir absolument toutes mes blessures et de changer mon corps à volonté. Je pourrai donc essayer sur toi, mais comprends bien que ce sera difficile, ce sera douloureux. Tu as donc trois choix Barbara, soit tu continues à te cacher avec l'appréhension que ton monde s'écroule si on te découvre, soit tu dévoiles ton vrai corps...Soit tu tentes de redevenir aussi radieuse que tu l'étais avant. Mais comprends bien...Que ça prendra du temps, ce sera douloureux et compliqué mais...Je suis prêt à tenter ça pour toi. Ton humanité est la...Dans la volonté de récupérer ton corps, ton âme et ton esprit, beaucoup auraient flanchés ou abandonnés...Voir se seraient donner la mort, mais toi tu as trouvé des solutions. Certes des solutions qui te dégoûtent mais des solutions tout de même, tu te donnes de la peine pour réparer tes erreurs et vivre une belle vie. C'est une volonté pure que je vois ici, tu manques juste de confiance."

Je terminais ma phrase en collant mon front au sien, mes pupilles rougeoyantes plongeant dans les siennes et mon sourire lui prouvant ma volonté de l'aider. C'est ça mon but, aider les autres, en attendant que quelqu'un m'aide moi-même. Cette pauvre demoiselle à l'air si perdue...Je ne peux la laisser dans cet état, c'est mon amie après tout...Non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : A ta fenêtre
❝ PT. EXPERIENCE : 99
Mutation


 : D

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Lun 18 Juin - 23:55

La source du mâle

L’ombre rose laissait son nez glisser contre celui de son potentiel sauveur. Dans ses yeux sang elle pouvait entrevoir une nouvelle vie, plus simple et plus saine. Elle souhaitait étreindre cet espoir. Son ancien visage revint au sol pour que ses doigts puissent monter contre son dos, jusque dans sa chevelure d’ange.

Après avoir soutenu ce regard près d’une minute, elle vint reposer sa joue contre le coup de Blake. Les trois voies qui se traçaient devant elle, toutes étaient plaisantes. Pourtant, seule, Barbara ne devait en choisir qu’une.

"Si tu savais tout ce que j’ai fait pour trouver un antidote. J’ai remplacé chaque goutte de mon sang. J’ai blessé mon corps avec toutes sortes d’acides. Ce philtre, il n’est plus en moi ; c’est moi. Tu me dis… tu penses pouvoir me soigner ? Démon, tu me dis, que tout ce temps, il me suffisait de m’adresser au diable ? Tu penses pouvoir venir, et éliminer de mon corps le problème de toute ma vie. C’est…"

Impensable. Cette tentative, comme toutes les autres, la laisserait plus meurtrie encore. Un esprit de pure raison balaierait cette hypothèse d’un revers de la main. Le cœur de Barbara, lui, n’était pas si fort. Il se prit, une fois de plus, à espérer l’impossible.

Ses joues, nues, sensibles, humides, contre le torse du mal ; l’ombre rose voulait s’engouffrer dans cette nouvelle voie. S’il y avait une infime chance pour elle de ne plus être ce qu’elle est devenue, c’était son choix. Aucun prix ne sera trop grand pour elle.

"Lagertha."

Restant un instant silencieuse, la demoiselle ramena ses mains contre sa bouche. Elle ne tremblait plus, ne pleurait plus, cessa même de respirer. Elle comprit vite que ce dernier mot venait d’elle, du fond d’elle-même.

"Gabrielle."

Et son corps repris sa fonction. Les larmes coulèrent de nouveau avec les pensées de la jeune femme.

"Ça pourrait marcher, oui. C’est dangereux, mais ça ne m’aurait pas gêné. Il n’y a pas si longtemps, je n’avais rien que je puisse craindre. J’aurais parié ma vie pour retrouver ma raison. Pourtant, je crois que ce n’est plus le cas. J’ai trouvé deux adorables colocataires. Jusque-là, j’ai pu leurs cacher ma déviance. Je suis, nous sommes heureuses ensembles. Je n’ai pas envie de perdre cela, même si ce n’est qu’une éventualité. Je préfère encore…"


Ses mains dévoraient toujours plus de son visage, étalant ses larmes sur son front. Le bouton de rose tenait à peine sur son pied, elle manquait son appui. Entre ses doigts, la vision de Blake était une constante. Il était là pour l’accompagner dans son choix. En hésitant, elle ferait durer sa présence. Barbara ne souhaitait pas que Blake s’éloigne d’elle.

"J’ai besoin de temps. J’ai besoin d’elles. J’ai besoin de toi, je crois, aussi."

L’ombre rose se saisie du col de serveur, et avança sur la pointe de ses pieds. Son regard était ancré dans les yeux du mâle. Tout contre son torse, elle s’arrêta à un doigt de son visage. Ainsi, la demoiselle décida de profiter de l’instant, immobile, paisible.

Ft. Blake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 599
Mythologique


 : E

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake Ven 24 Aoû - 2:29

La petite rose bonbon me regardait dans les yeux, elle cherchait un guide, pas un juge, elle avait peut-être mérité ce qui lui arrive, mais avec tout ce qu'elle a fait, elle aurait dû réussir à se soigner. Comme quoi dieu n'est pas indulgent avec toutes les bêtes qu'il a crée, mais le diable lui si...Elle me traitait d'ailleurs comme tel, ce qui me blessa beaucoup et je tenais à lui dire. Tous me voyais comme la mort, moi qui suis juste l'héritier d'un pouvoir trop puissant pour moi. Je la regarda disant d'une voix ne se voulant pas moralisatrice.

"Barbara...Je n'aime pas être considéré comme le diable, le démon, ou un grand manitou...Je suis un humain, affilié à une puissance bien trop grande pour lui, et contrairement à dieu, je veux utiliser mes pouvoirs pour aider l'Humanité et la Nature...Pas pour la voir se consumer."

Barbara fit ensuite une réflexion sur le fait qu'elle avait maintenant des amies, qu'avant elle aurait tout sacrifié pour retrouver son corps mais que désormais le choix était plus complexe. C'était compréhensible, moi je n'avais quasiment rien ni personne, si je mourrai, personne ne me regretterai, pas elle. Des larmes coulèrent sur ses joues tranchées par le temps, la douleur et les produits, elle voulait changer mais devait en même temps tout révéler à ses amies. Elle dit ensuite avoir besoin de plusieurs choses dont de moi, se mettant proche de moi. Je baissa mes yeux regardant dans ses yeux, mes yeux rouges reprenant leur couleur violette douce comme ils avaient à la base. Je la pris à nouveau dans mes bras disant le sourire aux lèvres.

"Tu as tout le temps devant toi...Tu as toute ta vie pour choisir, je peux t'aider à leur dire, je t'aiderai à choisir, je te promets de toujours être là pour toi. Si tu as autant besoin de moi que tu ne le dis...Je serai alors à n'importe quel moment, la pour toi, je ne veux juste plus te voir pleurer, je veux te voir sourire à la place. Et je ferai tout pour ça."

Je la serrait contre moi sentant son cœur battre et la chaleur de son corps. Je ne voulais pas que ce moment se termine aussi vite...Je ne savais pas comment elle allait réagir à ce que je venais de dire, tout ça venait de mon cœur...Pour une fois qu'une chose vient de mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La source du mâle w/Blake

Revenir en haut Aller en bas

La source du mâle w/Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Centre ville-
Partenaires
dabberblimp" 5050

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit