AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

[Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Lun 21 Mai - 1:44

Les arbres... Je me souviens des arbres... a écrit:

"Dis-moi, Hariett, que nous dessines-tu aujourd'hui ?"

Devant la classe hilare, la professeur de mathématiques releva le cahier de la jeune fille. Elle avait beau être dans les meilleurs élèves de la classe, elle ne pouvait pas ne pas suivre. Pas de favoritisme !

"Des Arbres, madame Renan, une forêt. Ils sont importants, et nous apportent la Vie."

« Voilà, c’est tout ce que vous avez besoin de savoir pour cette mission. »

Je ne savais plus tellement comment réagir. Lorsque j’avais été convoquée pour une nouvelle mission, au vu de mon don, je m’attendais à une énième manifestation de violences ou un nouveau braquage de banques qui aurait mal tourné. Mais là… C’était tout simplement ahurissant. « Nous nous arrachons les cheveux sur cette affaire, mais rien n’y fait… On ne comprend pas ! » Mais qu’y avait-il à y comprendre ? Des arbres, des objets, des biens publics disparaissant « comme par magie, par miracle dans les Jardins suspendus » ? J’avais hâte de voir ça de mes propres yeux.

Pour cette mission, on m’avait affublée d’une drôle de camarade : Fox Fire. J’en avais entendu parler, peut être avais-je eu l’occasion de la croiser une ou deux fois… Mais rien de bien concret. L’autre femme fantastique du Centre Joker. En sortant du briefing de mission, je la dévisageai lentement. Le premier détail qui me marqua fut sa fraicheur, la joie et la malice qui émanaient d’elle. Elle devait en faire chavirer, des cœurs.

« Moi, c’est Hariett, aussi connue sous le nom de King in Yellow. On a pas été vraiment présentées, du coup… Bah voilà. Je dois t’avouer que je ne sais trop qu’ajouter. Je suis ravie de faire équipe avec toi ! J’avais même hâte que ce jour arrive ! »

Je lui décochai mon plus beau sourire. Quitte à devoir faire équipe, autant que tout se passe pour le mieux. Et puis, nos dons étaient assez proches l’un de l’autre !

« Bonjour Hariett. Désolée de ne pas pouvoir te donner mon vrai nom, mais je tiens à conserver mon identité, tu peux m'appeller Fox Fire, mais généralement on m'appelle Fox. Heureuse de faire équipe avec toi. »

Sa réponse me rendit soudainement toute heureuse. Un peu de bienveillance dans tout ça ne faisait jamais de mal !

Pendant que nous faisions connaissance, nous nous préparions pour cette mission. Si elle était déjà en tenue, j’avais laissé ma cape, mes armes et mon masque dans mon sac. Pourquoi la majorité des Jokers se sentaient obligés de se mettre en tenue dans le centre ? Celui-ci était bien plus sécurisé que n’importe quel autre bâtiment de la ville, et nul ne pouvait y entrer…

Rangeant les deux moitiés de mes bâtons dans leurs étuis, bien accessibles dans mes manches, je continuais à m’interroger sur les habitudes de mes camarades quand quelque chose bougea dans ma main. Je retins un cri de surprise, puis me tournai vers ma camarade, partagée entre la surprise et l'amusement. Le sourire en coin et le regard malicieux de celle-ci me poussèrent à penser qu’il s’agissait bien de l’un de ses tours, et que le merveilleux bouquet de fleurs qui ornait l’extrémité d’un de mes bâtons était un de ces tours étranges dont elle avait le secret. Décidément, nous allions bien nous entendre.

Un genou à terre, mon regard plongé dans le sien, armée de mon plus beau sourire, je pris ma voix la plus langoureuse et emplie de sous entendus, comme si quelque chose d’à la fois beau et sensuel pouvait découler de l’ensemble de cet acte comique, et lui tendis le bouquet de rose.

« Ô Fox Fire, ô vous ma mie, Belle parmi les Belles, Nymphe de mes Jours, sachez que votre charme a su percer la dure coquille qui enrobait mon cœur. Me feriez-vous l’honneur de devenir ma Femme, de vivre cette merveilleuse aventure à mes côtés ? »

Son rire cristallin se mêla au mien, éveillant en moi ce sentiment de complicité que j’adorais partager avec mes camarades. Fox était une camarade que je commençais à adorer.

Je rabattis ma capuche, fixai mon masque sur mon visage, et lui emboitai le pas, direction les Jardins Suspendus.

Dehors, il commençait à se faire tard. Le soleil embrasait le ciel de ses derniers rayons, laissant peu à peu place à Dame Lune, et les rues commençaient à se vider, la foule diurne laissant le champ libre aux errants de la nuit. Il devait nous rester une bonne demi-heure avant qu’il ne fasse totalement nuit… Ce qui était largement suffisant pour se rendre sur les lieux de notre mission à pieds.

Sur le chemin, alors que nous discutions des détails de notre mission, je lui fis part des détails sur mon don. Bien qu’il soit connu au sein de centre Joker, du fait de certains camarades un peu trop bavards, et responsable de mon impopularité auprès de certains, il était nécessaire, si je devais partager cette mission avec elle, d’informer Fox Fire des détails les plus importants.

« J’essaierai de t’informer des distances qui nous séparent… Mais s’il te plaît, si nous devons nous battre à un moment donné, veille à ne jamais te tenir à moins de six mètres de moi. Je ne peux pas utiliser mon pouvoir si je risque de toucher un allié ou un innocent. »

Elle parut surprise, comme si de telles informations semblaient secrètes, ou ne devaient jamais, en aucun cas se partager. Ou peut être était-ce le fait d’en parler dans la rue, quand bien même celle-ci était-elle déserte ? Mais pour moi, tout ceci était trop important pour devoir attendre un moment critique. Si je le lui disais en plein combat, elle risquait de ne pas entendre, ou de ne pas s’en souvenir… Et de me gêner.

« Et toi, ton pouvoir… Y a-t-il des choses que je dois apprendre dessus ? Ou est-ce un secret aussi bien gardé que ton identité ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 66
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Lun 21 Mai - 12:21

« Voici les ordres de mission détaillé, Fox, et faites attention, on ne sait pas si ce truc peut faire disparaitre des humanoïdes, donc restez prudente. »

Aujourd’hui, Hua faisait équipe avec un de ses collègues fantastiques. Elle la connaissait de nom : « King in Yellow ». Son don était plutôt connu, et mal aimé au sein de la population. En même temps, une personne qui peut faire rejaillir les peurs les plus profondes d’un humain ne pouvait pas être populaire. Hua préférait garder la nature de son don secrète pour des raisons évidentes d’efficacité, mais bon, les deux illusionnistes allaient faire de grandes choses ensembles.

La demoiselle qui lui servirait de coéquipière semblait plutôt chétive, pour une héroïne. Elle avait aussi l’air plutôt facile à vivre, ce serait un plus pour la renarde, qui n’aurait pas voulu d’une espèce de boulet intersidéral comme l’autre Warcadia… une vraie plaie ce type, et après on se demandait pourquoi les grands renards étaient une société misandre. Enfin bref, pour revenir à la demoiselle, elle m’adressa la parole.

« Moi, c’est Hariett, aussi connue sous le nom de King in Yellow. On a pas été vraiment présentées, du coup… Bah voilà. Je dois t’avouer que je ne sais trop qu’ajouter. Je suis ravie de faire équipe avec toi ! J’avais même hâte que ce jour arrive ! »

Elle se préparait à la mission pendant que les deux fantastiques discutaient… Cela faisait penser à Hua qu’elle n’avait jamais fait de tours à ce joker-ci… Elle n’eut pas bien le temps de réfléchir à un tour élaboré et préféra un tour rapide et simple. Le coup du bouquet de fleurs, un classique.

Lorsque la demoiselle prit son bâton, un bouquet de fleur jaillit de ce dernier, la faisant pousser un cri de surprise. Elle avait bien compris que c’était Hua qui était derrière tout ça, si bien qu’elle commença une demande en mariage avec ce même bouquet. Ce retournement de situation fit éclater de rire la renarde, qui n’avait pas l‘habitude que l’on prenne bien ses blagues.

Les deux Jokers partirent en direction des jardins suspendus, où leurs ordres leur indiquait de se rendre. La ville était calme, le soir. Avec l’arrivée des voitures volantes, les humains avaient réussi à créer une ville dont le sol était quasiment silencieux. Quelques civils étaient encore debout à cette heure, beaucoup de couche-tard, mais aussi quelques rares ivrognes, et des groupes sortant de soirée.

Hariett commenca alors à parler de son don plus en détails… non pas que Hua ne connaissait pas son don, mais les détails étaient peu connus, car les gens ne préféraient pas trop s’approcher de King in Yellow.

« J’essaierai de t’informer des distances qui nous séparent… Mais s’il te plaît, si nous devons nous battre à un moment donné, veille à ne jamais te tenir à moins de six mètres de moi. Je ne peux pas utiliser mon pouvoir si je risque de toucher un allié ou un innocent. « Et toi, ton pouvoir… Y a-t-il des choses que je dois apprendre dessus ? Ou est-ce un secret aussi bien gardé que ton identité ? »

Hé bien… Ce n’est pas vraiment que je ne vaux pas en parler, c’est plutôt que mon pouvoir a une composante un peu particulière, que je ne préfère pas révéler, car sinon il devient inefficace sur la personne qui en est conscient…

Elle réfléchissait, avant de se rendre compte que sa phrase pourrait être mal interprétée. Elle se secoua vivement la tête, avec de s’éclaircir la gorge, pour montrer sa volonté de se corriger.

« Non pas que je compte l’utiliser sur toi, ce n’est pas du tout ce que je voulais faire comprendre, c’est plutôt que mon don me permet aussi de garder mon identité civile intacte, je suis désolée de ne pas pouvoir t’en dire plus… dis-toi juste que mon pouvoir me permet de contrôler de façon limitée les mouvements et les réactions de quelqu’un, dirons-nous. Je peux aussi me transformer en renard, mais ça c’était un peu convenu. »

Faire croire à des personnes qu’elles voient des choses permettait effectivement de faire ceci, et cela pouvait effectivement influencer les décisions des gens autour d’elle. Elle n’aimait pas vraiment cacher son don à un collègue, mais voilà, ne pas mélanger vie privée et travail passait par ce secret.

Il restait encore une ou deux rues avant les jardins suspendus… Hua venait de penser à quelque chose, et il fallait se mettre d’accord sur la marche à suivre.

« Hariett, il y aura probablement des civils dans la zone, mais le fait de les écarter pourrait compromettre notre mission de recherche… Il va falloir décider de ce qu’on va faire une fois sur les lieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Mar 22 Mai - 2:47

Et dans ce monde de solitude, il ne reste que lui, que moi a écrit:

La bête ne deigna même pas se tourner vers moi. C’était mon rêve, mon songe, mon idylle… Mais il était là, le collonisant peu à peu.
Alors que les dimensions se distordaient, hurlant de douleur dans tant de langues en même temps que je ne pouvais en saisir toutes les subtilités, je le contemplais dans sa grandeur. Ses improbables formes, le grand illogisme qu’il incarnait, et les lueurs jaunâtres qui émanaient de ses membres chimériques… Tout cela me fascinait.

« Hastur… Je sais que je ne représente rien pour toi… Mais réponds moi, s’il te plaît… »

Rien. Juste ce hurlement, en fond. Comme si ce tatouage l’avait réduit au silence.

J’adorais les Jardins Suspendus. C’était un de ces lieux magiques qui me donnaient l’impression que Laurel pouvait devenir une des merveilles du monde. L’union parfaite entre technologie et nature, digne d’un film d’Hayao Miyazaki. Un des lieux que j’affectionnais le plus était un grand arbre, un peu à l’écart des autres. Il m’avait fallu des mois avant de le repérer, mais j’avais fini par trouver exactement sur quelle branche m’assoir. La vue y était parfaite. Je pouvais, d’un simple regard, dominer tout le parc, voir les amoureux se bécoter, les vieux se promener, et les petites raclures essayer de profiter de la nuit tombée. Il me semblait d’ailleurs y avoir fait mes premiers pas en tant que Joker, quand j’avais mis hors d’état de nuir un criminel… Comment s’appelait-t-il déjà ?

« Hariett, il y aura probablement des civils dans la zone, mais le fait de les écarter pourrait compromettre notre mission de recherche… Il va falloir décider de ce qu’on va faire une fois sur les lieux. »


Alors que seulement quelques rues nous séparaient des Jardins, Fox Fire me tira de mes pensées et me ramena vivement à la réalité. Dure réalité.

« Sur le coup, c’est bien un problème. Les allées et venues du parc étant libres, notre cible pourrait nous échapper sans que jamais nous ne la remarquions… On avisera sur place au pire. Entre ton don et le mien, et nos connaisances des lieux, on arrivera bien à faire quel… »

Mes mots s’envolèrent, s’évanouirent dans le néant, délaissant ma bouche pour quelque autre horizon, que je n’aurais jamais pu imaginer. Le spectacle qui s’offrait à mes yeux non plus d’ailleurs, je n’aurais jamais été à même de l’imaginer. Cet endroit plein de vie, habituellement prisé du public à une telle heure… Mort ? Seuls quelques passants osaient s’y aventurer. Si dès l’entrée on y rencontrait habituellement foule de jeunes s’amusant à se courir après, il n’y avait plus que quelques parents désolés devant le spectacle qu’offrait le parc.

Des arbres entiers ravagés, dévorés, réduits à néant par quelque entité inconnue, ou par un nouveau maniaque. Certaines lampadaires aussi avaient disparus. Mais pour quel sombre but ? Qui pouvait être assez monstrueux pour s’en prendre à la structure même de la ville de façon aussi basse, aussi malsaine ?!

« Fox, il faut qu’on trouve qui fait ça. Et vite. Ce parc, c’est quelque chose de trop important à Laurel. Trop important pour que la ville le perde. »

Et repassaient en moi quelques esquisses prises dans les lieux, les comparant au triste spectacle s’offrant à moi. Et si la foule se voyait considérablement réduite devant l’état lamentable du parc, une trentaine de courageux tout au plus, cela n’atténuait en rien ma douleur : au loin, MON arbre n’était plus, seul la base de son tronc témoignait de ce qui fut sa vénérable existence.

Je pris inconsciemment la main de ma camarade, la serrant un peu trop fort peut être. Tout cela était terrible. Horrible. J’était la reine des visions horrifiques, mais quand la réalité les dépassaient…

« On doit trouver des indices, non ? Une piste ? Quelque chose qui peut nous mener à savoir qui est le monstre qui a fait ça !! »

Je me tournai vers ma camarade, mon masque cachant les larmes qui débordaient de mes yeux. Si j’étais une héroïne, et que j’avais vu bien des choses, jamais un criminel n’avait osé s’attaquer à quoi que ce soit qui me tienne tant à cœur. Et alors que Fox était entrain de me répondre, ces vieux vers de Brassens me revirent en tête, résonnant comme l’avertissement qu’ils auraient dû être.

Sans réellement l'écouter, je lui lâchai la main et me ruai dans les allées. Je devais savoir ce qu'il se passait au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 66
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Mar 22 Mai - 17:08

Aïe Aïe Aïe… Le petit Jie adorait ce parc, et Hua l’aimait bien aussi. Il était dans un piteux état maintenant. Des arbres entiers disparus, des bancs, des panneaux sur l’ancienneté de ces arbres… tellement de choses avaient disparues que ce qui furent les jardins suspendus ressemblait plus à un terrain vague avec des restes d’arbres, même la statue de la fontaine avait disparu !

La renarde réfléchissait tranquillement sur l’origine de ce spectacle désolant quand elle sentit une grande pression sur sa main, assez pour lui faire pousser un petit cri de douleur, ce qui fit desserrer immédiatement la main à sa coéquipière. Hua la regarda avec un sourire nerveux.

« Fais attention s’il te plaît, mon espèce est plus fragile physiquement qu’un être humain… »

Hariett semblait profondément choquée par ce qui s’était passé, elle devait vraiment tenir à ce parc, et c’était compréhensible si les rumeurs sur son passe-temps artistique était vrai, c’était peut-être même la première fois qu’elle devait faire face à la destruction de quelque chose auquel elle tenait.

« On doit trouver des indices, non ? Une piste ? Quelque chose qui peut nous mener à savoir qui est le monstre qui a fait ça !! »

Hua avait bien une petite idée pour retrouver celui qui avait fait ça, même si cela n’était qu’une idée elle pourrait peut-être fonctionner si…

La coéquipière de Hua n’écouta pas ses réflexions et fonça directement vers une direction au hasard pour espérer trouver quelque chose à l’aveuglette… Cela fit souffler Hua du nez, qui se transforma en renard pour la rattraper. La demoiselle avait beau courir vite, elle ne pouvait pas semer un animal sauvage lancé à pleine vitesse dans sa direction, et se fit rapidement devancer.

Hua reprit forme humaine devant sa partenaire avant de lui donner une gifle alors qu’elle était en pleine course.

« Un peu de retenue, bon sang ! Nous sommes Jokers, et pas de simples têtes brulées ! Notre but est de garder la tête froide alors que d’autres auraient foncés tête baissée ! Il ne faut pas se laisser emporter comme ça, c’est le meilleur moyen de faire foirer une mission ! »


Après sa réprimande, Hua continua sa réflexion pendant que Hariett lui parlait… et elle avait bel et bien remarqué quelque chose. Elle se dirigea vers un arbre à moitié rongé en faisant signe à Hariett de venir, car ses conclusions s’avéraient justes.

« Regarde cet arbre… ce sont des signes de ronge par des insectes… aussi étrange que cela puisse paraitre je crois que notre coupable est une bande d’insectoïdes… mon flair ne pourra pas vraiment aider à cause du fait que ce sont des insectes, il va donc falloir faire autrement. Peut-être suivre une piste visuelle, genre les traces qu’ils auraient laissé. A moins que tu aies une meilleure idée ?»


Hariett avait l’air de se contrôler un peu plus, et c’était une bonne chose, et Hua espérait que cela continuerait ainsi, elle n’avait pas besoin d’un poids, aussi agréable à vivre qu’il soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Mar 22 Mai - 21:44

Un si beau ballet a écrit:
Sous mes yeux se déroulait alors la chose la plus merveilleuse que la nature m'avait offert. Deux énormes insectes, tout noirs, tout en armure, se livraient une bataille sans merci pour renverser l'autre.
Ni une, ni deux, je me saisis de mon carnet à dessin, et commençai à faire des croquis de chaque étape de ce curieux ballet. Parfois, le plus gros des deux prenait l'avantage, parfois c'était le plus petit. Leurs immenses pinces s'entrechoquaient sans cesse, me rappelant deux samouraïs luttant pour savoir qui allait avoir le dessus.

La gifle me rappela à la réalité, brutalement. Et heureusement. Je sentais mes angoisses s'en retourner vers les tréfonds de mon esprit, qu'elles n'auraient jamais dû quitter. "Bien essayé, Hastur. Vraiment..."

" Un peu de retenue, bon sang ! Nous sommes Jokers, et pas de simples têtes brulées ! Notre but est de garder la tête froide alors que d'autres auraient foncés tête baissée ! Il ne faut pas se laisser emporter comme ça, c'est le meilleur moyen de faire foirer une mission ! "

" Excuse-moi. J'ai un peu cédé à la panique. Mon don n'est pas très… coopératif parfois. "

Nul besoin d'en rajouter. En même temps, je n'allais pas la regarder droit dans les yeux et lui sortir en souriant "Alors en fait, si tout le monde me craint c'est parce qu'une créature d'une autre réalité est enfermée en moi, et parfois, elle tente de me pousser à libérer son pouvoir en m'arrachant la peau du bras pour effacer totalement le tatouage que j'ai sur la peau !"… Non, vraiment.

" Regarde cet arbre… ce sont des signes de ronge par des insectes… aussi étrange que cela puisse paraitre je crois que notre coupable est une bande d'insectoïdes… mon flair ne pourra pas vraiment aider à cause du fait que ce sont des insectes, il va donc falloir faire autrement. Peut-être suivre une piste visuelle, genre les traces qu'ils auraient laissé. A moins que tu aies une meilleure idée ?"

Je m'approchai de l'arbre, et commençai à l'observer à travers mon masque. Les arbres n'avaient en effet ni été sciés, ni été arrachés… Simplement dévorés. Rongés. Mais ce qui m'intéressait réellement n'était en aucun cas l'arbre en lui-même, ni le moindre indice qu'il aurait pu contenir. Non.

Je saisis mon carnet à croquis, et me mis à dessiner ce qui avait attiré mon attention, en détail. Fox se pencha sur mon épaule, visiblement un peu étonnée par ma conduite. Sans dire mot, je désignai du bout de mon crayon un cadavre d'insecte, sans tête, sans pattes, et dont l'intérieur avait lui aussi été rongé. A vue d'œil, il devait mesurer 8 bons centimètres, et au vu de la taille du corps, de sa forme, c'était un coléoptère qui n'était pas d'ici… Mais de chez moi. Enfin, je n'en avais jamais vu depuis mon arrivée en ville.

Mon dessin terminé, je pris un crayon d'une autre couleur, et ajoutai les détails manquants à l'insecte. Les pattes, la position ouverte de ses élytres, la tête, les looongues mandibules… Et voilà, c'était terminé.

" C'est un Lucane je pense, un mâle, vu l'état du corps. J'adorais les dessiner au printemps, quand j'avais la chance d'en voir se battre ! Leurs grosses pinces à l'avant n'ont guère trop de force, c'est plus pour immobiliser les autres mâles… Par contre, les mandibules peuvent percer notre peau, voire nous arracher un bout de chair ! Et quand ils volent, ils peuvent atteindre les 8 kilomètres heure !"

Au collège, j'étais passionnée par plein de trucs… Mais les lucanes étaient un réel coup de cœur. Les étoiles dans mes yeux auraient pu trahir cette ancienne passion si je n'avais pas mon masque.

" Mais du coup… Comment et pourquoi notre ami coléoptère a-t-il décidé de s'en prendre aux Jardins Suspendus ? "

J'espérais sincèrement que Fox Fire avait une idée sur la solution à cette énigme. Parce que j'en avais bien une ou deux, mais rien de vraiment très engageant quant à la suite de cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 66
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Mer 23 Mai - 11:13

La renarde regardait l’énorme insecte avec dégoût… quelle horreur, une bête pareille en plein milieu de Laurel, une ville supposément civilisée abritait de telles horreurs en son sein… Mais elle évita de paraître trop écœurée, par politesse pour King in Yellow, qui semblait prise de passion par le lucane qu’elle tenait dans ses mains.

Un insecte aussi peu commun, normalement impossible à trouver à Laurel, aussi près d’un arbre quasi rongé par des insectes… cela ne pouvait pas être une coïncidence. C’était probablement ces insectes qui avaient fait disparaitre les objets en question… Il fallait arrêter cela, et vite.

« Aucune idée, Yellow… Ces insectes ne sont probablement pas normaux. Même si leur taille est normale pour un membre de leur espèce… faire disparaître des objets comme des lampadaires, c’est beaucoup trop solide pour de simples lucanes… »


Pendant un instant, Hua repensa à l’incident Dark Hours… elle n’était pas encore à Laurel à l’époque, mais ce modus operandi était plutôt similaire… faire parler de soi avant de lancer un assaut majeur sur la ville, en utilisant des insectes (bon… arachnides pour Dark hours mais voilà). Il ne fallait pas que cela se reproduise, surtout en pleine quarantaine.

« Ce n’est pas un acte d’un essaim normal. C’est probablement de fait humain. Il a fallu introduire ces insectes dans la ville, et il ne se cacherait pas la nuit pour agir. Il n’y a pas de doute sur le fait qu’un être humain les dirige… ou alors c’est un essaim intelligent. »


La renarde sortit son téléphone, composa le numéro privé du centre joker, pour faire part de la situation. Elle ajouta à la fin :

« Faites une recherche sur les alter-humains ayant un pouvoir connecté aux insectes, le coupable a une petite chance d’en faire partie. »

Elle raccrocha et réfléchit à cette question : où aller ? Il n’y avait pas vraiment de nouvelles pistes, pas de témoignages, il fallait trouver un autre moyen de trouver ce destructeur en série, pour limiter les dégâts.

« Une idée pour retrouver notre essaim ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Mer 23 Mai - 22:57

Et c'est à ce moment là a écrit:

J'adorais les histoires que me racontait Grand Mamy. Elles étaient toujours pleines de sens, de rebondissements, et à la fin, le héros gagnait toujours ! Même si parfois, il devait fuir devant le danger, pour mieux revenir.

Grand Mamy, elle disait toujours "Fuir, ce n'est pas un crime. C'est normal. C'est ne pas revenir affronter sa peur qui est grave."

Je me demande toujours si elle est fière de moi, si elle me voit à la télé dans la maison de retraite. Il me faudrait aller la voir, un jour.

Alors qu’elle raccrochait, j’ajoutais quelques notes à mon croquis. Théoriquement, donc, au vu de la puissance des mandibules, il fallait au moins une bonne centaine d’insectes, si ce n’était bien plus. L’idée de l’essaim intelligent était le pire des scénarios pour moi. Si mon don fonctionnait sur des êtres humains, un essaim de Lucanes y était totalement immunisé. La meilleure option, si on pouvait l’appeler ainsi, restait l’humain derrière tout ça.

« Une idée pour retrouver notre essaim ? »

Des idées, j’en avais, oui. Et plus d’une.

« Déjà, étalons un peu ce que l’on sait. Ce sont des lucanes. Donc leur vol est bruyant. Vu la taille de l’essaim, le bourdonnement doit être absolument monstrueux, digne d’un gros moteur ? J’en sais trop rien à vrai dire. Mais on sait que l’essaim n’agit que la nuit. Donc il nous faudrait arpenter le parc, rester à l’affut du moindre bourdonnement, et garder les yeux ouverts, au cas où l’essaim soit déjà à l’œuvre… Oui Fox ? Une question ? »

Elle était devenue blême, prête à se décomposer. Alors qu’elle bafouillait quelque chose, ses mots, étouffés par un bruit sourd, ne parvinrent pas à mon oreille.

« Parle plus fort, s’il te plaît… Je ne t’entends pas, il y a ce… »

Non. Pitié. C’est lui qui nous avait trouvées.

Je me retournai, en vitesse, et le vis, immense, majestueux, imposant… Dangereux. Des dizaines de coléoptères nous fonçant dessus comme si nous n’étions qu’un simple obstacle.

« Bon… J’imagine que tu t’en doutes… MAIS COURS !!! »

Je la saisis par la main, et me jetai dans l’herbe, hors du chemin. Me servant de mon corps pour amortir notre chute, je sentis le poids de ma collègue sur mon estomac et mes poumons, me coupant le souffle. Sans m’arrêter pour autant, je basculai pour prendre le dessus et la couvris de mon corps.

L’essaim nous passa au-dessus, sans même nous remarquer, s’éloignant lentement vers le centre du parc. Une fois certaine que nous n’étions pas prises pour cible, je me dégageai de sur ma partenaire, et l’aidai à se relever.

« C’est bon, rien de cassé ? On peut les prendre en chasse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 66
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Jeu 24 Mai - 12:33

Les deux jokers avaient esquivé de justesse un essaim entier de ces dangereux insectes, qui les avait copieusement ignorés.

Hua vérifia que sa coéquipière était indemne d’un regard, et les deux se relevèrent.

« C’est bon, rien de cassé ? On peut les prendre en chasse ? »

« Pas de temps à perdre, je vais les poursuivre, essaye de me suivre du mieux que tu peux »


Sans un mot de plus, la renarde revêtit sa forme animale pour poursuivre l’essaim à sa vitesse de pointe. Elle s’en voulait un peu de laisser sa partenaire derrière, mais il n’y avait pas une minute à perdre, il fallait savoir ce qui se cachait derrière tout ça, et ce serait peut-être leur unique chance.

La poursuite était rude. L’essaim avait prit de l’avance, et il n’était pas handicapé par les obstacles qui se trouvaient sur sa route. Hua arrivait à combler l’écart, mais la moindre erreur lui ferait perdre sa cible.

Cette course dura une ou deux minutes, et à la fin de cette dernière se trouvait un spectacle effrayant… Un homme, la trentaine tout au plus, était entouré d’insectes, qui grouillaient autours de lui, mais sans le blesser.

Les insectes virevoltaient autours de lui et semblaient s’en servir comme… d’une maison vivante… Et les insectes semblaient essayer de satisfaire les besoins de cette personne. L’homme ne bougeait pas, mais dans son regard, il exprimait une forme de peur atroce, comme s’il ne savait pas ce qui se passait.

Hua resta caché un moment, analysant la situation, et surtout attendant sa partenaire, qui avait dû emboiter le pas après son départ. Cette dernière arriva quelques minutes plus tard, à bout de souffle.

« Il y a un truc plus loin… qu’est-ce que c’est que cette horreur ? On dirait que cet homme n’a aucune idée de ce qui se passe… pourtant si c’est une altération, il devrait l’avoir depuis tout petit, non ? Qu’est ce qui se passe ? »

La renarde avait vu beaucoup de choses durant sa vie, au moins aussi abominables que ça, mais cette altération n’était pas loin des pires… Est-ce qu’il a obtenu ce pouvoir récemment ? Peut-être une mutation, ou une victime d’un autre pouvoir… Elle espérait juste que sa partenaire tiendrait le choc de cette vision d’horreur.

« Si tu n’es pas capable de soutenir des visions affreuses, je te conseille de ne pas regarder… sinon va-y, et dis moi ce que tu en penses. »

Elle repensa au don d'Hariett, instiller la peur... Elle devrait pouvoir soutenir le choc, pensa Hua. Elle profita de ce moment de flottement pour prendre des photos et les envoyer au centre, peut-être auraient-ils des infos sur cette personne.

Comment peut-on sauver quelqu’un de son propre pouvoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Ven 25 Mai - 20:38

Nul n'est toujours coupable. a écrit:
« ALLEZ LE MONSTRE !! TIRE TOI !! »

Alors qu’il allait lancer une pierre sur Allan, je me jetai sur Tomy. Il allait encore s’en prendre à ce pauvre gosse, comme si c’était de sa faute si son don était si puissant, si incontrôlable. Comme si il avait choisi de naître ainsi. Comme si il avait choisi un don aussi affreux, ce don qui avait blessé sa mère et plongé sa soeur dans le coma.

« Tomy, si tu recommences, je te jure que je ne me retiendrai pas. »

La brute ricana, me repoussa, et son bras se couvrit de pointes écailleuses. Il allait se transformer. Alors, Hastur pris le dessus un instant. Un court instant. Quand je revins à moi, l’enfant-dragonoïde était replié sur lui-même, hurlant de toutes ses forces.

« Je protégerai les innocents, Tomy. Je te l’avais dit. »

En  rattrapant Hua, le souffle court, je m’accroupis à côté d’elle. Elle était à la fois inquiète, horrifiée, et ébahie, comme si elle avait vu quelque chose qui ne se pouvait.

« Il y a un truc plus loin… qu’est-ce que c’est que cette horreur ? On dirait que cet homme n’a aucune idée de ce qui se passe… pourtant si c’est une altération, il devrait l’avoir depuis tout petit, non ? Qu’est ce qui se passe ? Si tu n’es pas capable de soutenir des visions affreuses, je te conseille de ne pas regarder… sinon va-y, et dis moi ce que tu en penses. »


Je pris le temps d’observer la scène, souriant légèrement à la remarque de ma collègue. Les visions d’horreur étaient un doux euphémisme pour décrire ce à quoi mon don m’avait habituée. Je pouvais supporter bien des choses, bien des réalités. Alors ce n’était pas ce spectacle qui allait me faire perdre mes moyens. Et pourtant.

Il y avait cet homme, aux vêtements arrachés, déchirés, entièrement couvert de centaines d’insectes allant et venant. Il était devenu une véritable ruche, grouillant dans tous les sens, le corps couvert de cicatrices dues aux pattes des insectes s’y accrochant. Mais le pire n’était pas là. Le pire était son regard. Perdu. Comme si tout ce qu’il vivait lui était inconnu, comme si il devait faire face à quelque chose de nouveau, d’insurmontable. Les mots de Fox me traversèrent l’esprit. Comme si une évidence s’y dissimulait. « Si c’est une altération, il devrait l’avoir depuis tout petit, non ? » Mais si son don s’est réveillé ou amplifié tard, sa réaction pouvait s’expliquer. Et le fait qu’il n’arrive pas à le contrôler non plus. Mais là… C’est comme si il venait de se réveiller avec, sans aucun signe lui annonçant cette potentielle maîtrise. Comme si il avait été lâché dans la nature avec quelque chose de nouveau en lui.

Comme s’il s’était réveillé en monstre.

La douleur de son regard, les insectes grouillant autour de ses yeux, de son nez, entrant dans sa bouche quand il tentait de hurler, étouffant alors le son qui s’apprêtait à en sortir. Comme si les insectes lui intimaient de lui faire confiance. Je ne connaissais que trop bien cette sensation. L’hôtel, la fois où Hastur avait pris le dessus pour « nous protéger », le massacre… Et moi, impuissante, silencieuse au milieu de ce massacre. Et lui, silencieux au milieu de ce désastre. Et nous, témoins de ces dons, ces altérations, qui peuvent virer au cauchemar.

Comme si nous étions condamnés à nous réveiller en monstres.

Il devait en souffrir plus que de raison. Si raison il lui restait. Que lui restait-il d’humain en cet instant ? Restait-il quelque chose d’humain en lui ? Bien sûr. Il y avait quelque chose à sauver ! Il y avait toujours quelque chose à sauver. Mais là, il était victime de son propre don, de son propre pouvoir. Et nous nous devions de le récupérer. De l’aider. De le protéger. C’était pour cela que j’étais devenu une héroïne. C’était pour cela que j’avais décidé de rejoindre les Jokers.

Comme si le destin avait refusé que nous soyons des monstres.

Sûre de moi, de mes actes, je retirai mon masque son le regard incompréhensif de ma partenaire. Un joker dissimulait son identité pour se protéger. Pour protéger son entourage. La révéler était une grossière erreur, mais… Je voulais tenter quelque chose. L’accrochant à ma ceinture, je rabattis ma capuche, dévoilant totalement mon visage. Puis je quittai notre abri de fortune, en direction de ce pauvre hère. Discrètement, en me levant, je chuchotai.

« Si jamais tu vois que ça tourne mal, tu interviens. Mais là, il faut juste le calmer. Il a besoin de chaleur humaine. Il a besoin d’exister aux yeux de quelqu’un. Et d’un repère. Je veux essayer quelque chose. Sans don. Sans être un héros. Je veux juste être humaine en cet instant. Parce que, pour moi, il n’y a que ça qui, là, qui peut l’aider. »

Sans attendre la réponse de ma partenaire, je fis le premier pas vers lui, silencieuse, calmement.

Comme si j’avais refusé qu’il soit un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 66
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Dim 27 Mai - 23:31

Hariett semblait habituée aux visions traumatisantes, et pourtant la personne en face des jokers ne la laissa pas de marbre. A quel point avait-elle été affecté par ce pauvre ère, et allait-elle faire quelque chose d’inconsidéré ?

« Si jamais tu vois que ça tourne mal, tu interviens. Mais là, il faut juste le calmer. Il a besoin de chaleur humaine. Il a besoin d’exister aux yeux de quelqu’un. Et d’un repère. Je veux essayer quelque chose. Sans don. Sans être un héros. Je veux juste être humaine en cet instant. Parce que, pour moi, il n’y a que ça qui, là, qui peut l’aider. »

La renarde était sceptique face à la réaction de sa camarade. Elle voulait essayer de faire le bien, et c’était compréhensible… mais malheureusement, ça n’était pas aussi simple. Hua avait trop vu de situations d’abord parties de bonnes intentions dégénérer en un battement de cil.

« Hmmm… je ne crois pas que ce soit une bonne idée : regarde bien, il est complètement hors de contrôle. S’il croise une personne, il n’est pas exclu que les insectes tentent de t’attaquer, et vu ce qu’ils ont fait à des rochers, un être humain ne fera pas le poids face à une telle force de destruction. »


Hariett hésita un moment… et continua vers la cible, ignorant les recommandations d’une femme de 2 000 ans de sagesse. Hua se demanda un moment pourquoi on l’avait mit avec un Joker qui visiblement ne voulait pas écouter sa coéquipière.

« Couvre-moi. »

« Et c’est reparti pour les manœuvres irréfléchies… Je vous jure je pourrais la taper… »


Mais cette fois, elle ne pourrait pas y faire quelque chose : Un seul mouvement trop brusque serait fatal pour la couverture de la Joker. Elle pourrait servir de soutien si jamais la tentative probablement vouée à l’échec de Hariett ratait (et elle allait rater). La joker arma son pistolet à filet, dont elle se servait pour stopper les criminels normalement, et observa la scène en silence, prête à intervenir au moindre faux mouvement. King in Yellow pouvait toujours entendre Hua de là où elle se trouvait, mais plus pour longtemps, alors elle profita de ce peu d’instant pour lui adresser :

« Si tu échoues, je t’assure que le centre Joker en entendra parler, alors fais ça bien. »


L’homme vit finalement Hariett, et eut une relation malheureusement trop prévisible, et que Hua avait parfaitement anticipé sans pouvoir rien y faire.

« N’approchez pas ! Ils vont vous tuer ! »


Les insectes avaient aussi remarqué Hariett, prêts à attaquer dans les secondes qui suivaient, le tout ajouté au fait que leur manieur avait peur de la comparse de Hua. Cette dernière était prête à tirer d’un instant à l’autre.
« Evidemment, ça ne va pas bien se passer. Voilà ce qui se passe quand on essaye d’être des enfants de chœur. » pensa Hua à vois haute.

Hua ne pensait pas que le doté incontrôlable voulait forcément faire du mal, mais il était incontrôlable, et une personne incontrôlable devait être maitrisée pour ne pas faire plus de dégâts. Hariett avait une autre vision du métier de Joker : Aider plutôt que protéger. Mais pourrait-elle sauver tout le monde en aidant son prochain, en voulant constamment sauver tout le monde ?

Si tu avais des enfants à protéger, Hariett, l’aiderais-tu ?

Ou pourrais-tu tuer pour les protéger à tout prix de cet être dangereux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 976
Admin


 : ✘

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Jeu 31 Mai - 13:59



■ SPOILER ALERT! -INTERVENTION PNJ ♥ ■

"Les demoiselles sont des insectes prédateurs qui se nourrissent de petits insectes (mouches, éphémères, trichoptères, cicadelles, etc.). On les retrouve à proximité de plusieurs types de milieux aquatiques. Les larves (naïades) de ces insectes sont aquatiques et également prédatrices.".

Et bien pas de chance, un essaim de demoiselles, le grand 3è Bataillon de Zygoptères semble vous vouloir du mal. C'est étonnant, il semble vous lâcher des petits corps noirs sur le corps lors de manoeuvres étrangements similaires à celle de l'armée Allemande lors le seconde guerre mondiale, sifflant à vos oreilles comme des Stukas.

En y regardant bien, vous vous dites certainement "quelle précision, en plein dans les vêtements" ... surtout toi Hua, avec toute cette peau qui dépasse. Vous avez à peine le temps de réagir, certainement trop concentrés, que les petites boules noires vous mordent. Si vous êtes un peu Myrmecologues, vous vous rendrez rapidement compte qu'il s'agit de "Paraponera".  

Bon courage ~


_________________

Je suis le Papa des meilleurs poussins de l'univers! *-*

Avatar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Sam 2 Juin - 15:31

Hariett a écrit:
Lorsque l'on me fit ce tatouage, Hastur perdit tout moyen d'user de mon corps comme vecteur pour son pouvoir, et de communiquer avec moi. Il n'était plus qu'un mauvais souvenir, une partie sombre de moi même enfermée dans les méandres de mon être. La seule chose qui me restait de son pouvoir était  sa capacité à terroriser les personnes qui m'entourent. Et j'allais apprendreà m'en servir.

La douleur liée à la morsure des insectes fut atroce. Indescriptible. J'eus l'impression de me faire tirer dessus à bout portant par des milliers d'armes à feu. Je hurlai de douleur, me jetant par terre et me remuant dans tous les sens pour écraser sous mon poids les insectes qui étaient entrées dans mon costume. Mon seul bon réflexe fut de tout de même remettre mon masque. Très bon réflexe cela dit.

L'homme avait bougé, s'approchant de plus en plus. Autour de lui, les insectes s'étaient ordonnés, format une de halo bourdonnant.

"Vous savez... Ils m'avaient dit que des héros allaient venir. La quarantaine, le besoin de nettoyer la ville... Ils savaient que vous alliez bouger. Et que vous alliez tout faire pour sauver un pauvre type noyé sous son pouvoir. Ah... Les héros..."

Il tendit sa main vers moi, et trois Lucanes mon foncèrent dessus. La douleur enrayant mes mouvements, il me fut impossible de les éviter. La douleur dans mon bras supplanta en tout point le reste. En y portant ma main, je sentis quelque chose de poisseux et chaud... Du sang. Mon sang. J'entrepris alors d'inspecter méthodiquement, la blessure du bout de mes doigts... Tu le sais qu'il n'y est plus. Qu'il a été ouvert. La voix dans ma tête mit fin à tout suspense. Mon tatouage avait été abîmé. Hastur pouvait de nouveau me parler.

"Vous êtes trop prévisibles. Trop fragiles. Avec votre manie de toujours vouloir sauver la veuve, l'orphelin et l'opprimé. Ils m'avaient dit que ça allait marcher... Mais si je savais que j'allais tomber sur King in Yellow, que je devrais appeler Queen in Yellow, et Fox Fire..."

Il continua d'avancer vers nous, proférant son monologue de méchant de série B. Stupide. Mais Ô combien profitable. Tu peux l'emprisonner... Maintenant. Sans en donner le moindre signe, je libérai ma zone, priant pour que Fox Fire ne soit pas prise dedans. Instantanément, les insectes se dispersèrent, volant dans tous les sens. Donc une illusion pouvait le troubler à ce point...

"Première règle du Supervilain qui dure... Jamais de putain de monologue."

Tuons-le. Une forme ondula sous mon blouson, et un bout de tentacule sorti de ma manche... Avant de disparaître, s'évaporant dans le néant. Il était donc entrain de revenir... Non Hastur. On ne tue pas. Je ne tue pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 66
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Dim 3 Juin - 12:33

Des Paraponera, des fourmis tueuses, elles venaient de tomber sur Hua, et elle savait ce que ça voulait dire. Elle s’était déjà fait piquer une ou deux fois auparavant, mais jamais en si grand nombre. Elle essaya d’en écarter le plus possible et serra les dents.

La douleur fut inimaginable, indescriptible tant elle est intense. Hua s’effondra au sol, hurlant à plein poumons, pendant que les insectes rejoignaient leur maitre en formant des rangées beaucoup trop linéaires pour être honnête.

Pendant ce temps, le renarde était misérablement allongée au sol, étant presque sur le point de pleurer tant la douleur était abominable, et les deux autres commençaient à faire… une discussion ?! ILS SONT SERIEUX ?!

« VOS GUEULES ! Y EN A QUI DOUILLENT BORDEL ! AAAAAH ! J’te jure que quand je me relève Yellow, je te montre ce que c’est que d’être VRAIMENT irresponsable !!! »


Bon, Hua pouvait toujours faire quelque chose pour continuer à se battre même en hurlant de douleur, et elle espérait que ça marcherait. L’homme pensant avoir gagné avec une facilité déconcertante vit alors Hua arrêter de hurler, et simplement se remettre debout, en lui adressant un grand sourire.

« Mais attends, quoi ?! La Paraponera est censé t’avoir mise au sol ! Les pouvoirs de mon Reich insectoïde devraient t’avoir vaincu ! »

C’est bien ça, Hua avait misé sur une supposition, et cela avait fonctionner : Les insectes ne faisait rien sans son approbation, et comme l’homme était sensible aux illusions, les insectes ne bougeraient pas sans son ordre.

« Un plan plutôt basique, mais tes fourmis...nazis... sont trop peu efficaces pour moi. »

Hua ne savait pas qui avait eu cette idée de pouvoir tordue, mais il était soit complètement stupide, soit il était un génie incompris.

L’illusion de Hua s’approchait tranquillement de l’homme, faisant virevolter des flammes bleues autours d’elles (flammes fictives bien entendues), et malgré toutes les tentatives des insectes pour attaquer l’illusion, ils n’arrivaient juste pas à la toucher, tout simplement parce que ces insectes ne voyaient rien du tout, il n’y avait rien du tout, seulement une renarde effondrée quelques mètres plus loin qui utilisait ses pouvoirs pour se mettre en sureté.

« Tu ne peux juste pas m’atteindre, alors rends toi gentiment et sans faire d’histoire, et tout se passera bien… ou pas, ça fait quand même super mal ces conneries d’insectes. »

Hariett était à moins de 4 mètres de Hua, et elle espérait que sa partenaire voit que la renarde commencait à maitriser la situation… mais comme l’autre joker ne pouvait pas voir que Hua était en train d’abattre ses meilleures cartes, il fallait lui faire confiance.

Confiance qui s’avéra infondée. Hariett activa son pouvoir sans crier gare, enfermant l’homme aux insectes et la renarde dans sa zone d’action.



C’est alors qu’elle le vit.

Le monstre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Mar 5 Juin - 21:15

Trois secondes. Quatre secondes. Fini. D'un coup d'oeil rapide, je vérifiai l'était des insectes au sol. Toujours immobile. Il n'avait pas aimé. Il n'avait pas aimé du tout. Il... Sans prêter attention à la voix du Très Ancien dans ma tête, je fis glisser les morceaux de mon bâton or de mes manches, l'assemblant d'un geste mécanique, rodé par l'habitude. Je le fis tournoyer, et allant pour l'abattre sur la nuque de mon adversaire... Je sentis quelque chose amortir le choc. Les demoiselles et les lucanes s'étaient réorganisés de façon militaire afin de protéger leur maître. Si il était toujours dans les vapes, son instinct de survie, lui, était bien efficace.

Les insectes me foncèrent dessus, et mon saut sur le côté ne m'évita pas de nouveaux dégâts. La plaie sur mon bras s'élargit, s'approfondit, le sang se mit à couler. Merde. Et encore deux heures avant la prochaine décharge...

Fox, c'est le moment de nous sortir un truc là, quoi que tu aies en stock !!

Pas de réponse. Hastur commence à rire dans un coin de mon esprit.

Fox ?!!

Toujours rien. Le rire d'Hastur ne me mettait pas vraiment en confiance. Que se passait-il donc ? Je sautai à l'abri derrière les buissons pour trouver ma camarade entrain de s'éveiller d'un mauvais rêve.... Un mauvais rêve... Non. Si !

Oh non... Fox... Je... Je suis désolée. Mais là... ON SE RÉVEILLE !!!!

Je lui hurlai directement dans l'oreille, l'arrachant aux dégâts que mon pouvoir aurait dû lui causer.

Il est à terre, il est pas en forme. Mais les insectes le protègent toujours. Et il y en a un qui m'a fait un salut nazi en me déchirant le bras... Si t'as un truc, quoi que ce soit, bah c'est le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 66
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt. Hier à 14:44

Le rêve… qu’est-ce qu’un rêve finalement ? Un produit de notre cerveau mélangeant nos experiences passées ? Une vision de l’avenir encryptée ? Ou peut-être une réunion avec notre moi profond. Une nouvelle possibilité venait de s’ajouter : le terrain de jeu d’aberrations oubliées par les humains.

Le réveil de Hua fut difficile, elle tremblait, mais pourquoi ? Etait-ce la douleur toujours présente, ou bien autre chose ? La première chose qu’elle vit au réveil était le visage de Yellow, mais derrière ce visage, elle pouvait le sentir, le monstre était là, quelque part, il se cachait derrière ce visage d’ange.

Hua recula instinctivement de sa coéquipière, effrayée par la présence qu’elle sentait peser de plus en plus…

« …Le monstre dans mes rêves… c’était quoi ?... Tu le sais, hein ? »

Hua avait eu l’impression d’avoir vécu plusieurs jours, voire plusieurs mois, où la seule chose qu’elle avait vu, c’était un monstre dévorer ses enfants, encore et encore, comme une boucle cauchemardesque. Elle avait le regard presque vide, comme si elle avait vu la peur elle-même dans les yeux.

Elle regarda Yellow un moment, avant de voir le sang dégoulinant de son bras, ce qui la ramena peu à peu à la réalité.

« Il est à terre, il est pas en forme. Mais les insectes le protègent toujours. Et il y en a un qui m'a fait un salut nazi en me déchirant le bras... Si t'as un truc, quoi que ce soit, bah c'est le moment. »

« Je…oui… il faut s’occuper de lui… »

Mais que pouvait faire la renarde ? Son pouvoir était limité en nombre de cibles… ou bien elle avait une autre idée. Si son illusion ne pouvait pas stopper l’avancée de la pensée nationale socialiste, sa forme animale pourrait fonctionner.

« Bon… Les insectes sont dépendants de leur chef, et tant qu’il ne s’est pas relevé, ils se placeront en position… argh… défensive… »

La douleur des fourmis balles de fusil restait présente, mais l’attaque n’avait pas blessé les deux jokers, seulement incapacités, là où les insectes avaient perdu leur tête pensante.

« J’ai peut-être une idée… »

Hua sortit une sorte d’arme de sa poche, un filet électrifié à son bout.

« Leur armée est très organisée, et c’est ce qui va causer leur perte… On va toutes les rassembler à un même endroit, par exemple en s’attaquant à leur maitre… puis on va les capturer… le filet va électrocuter les insectes, et on en aura fini avec eux… mais il faut trouver un moyen de les attaquer…sans risque… Peut-être faire diversion avec ma forme animale… »


La renarde haletait de plus en plus, elle était physiquement et mentalement épuisée… Elle allait jouer ses dernières forces dans cet assaut.

« Prête ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt.

Revenir en haut Aller en bas

[Mission - Hariett Hastur / Hua Yaohu] L'arbre qui (ne) cachait (plus) la forêt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le quartier Aselus :: Les jardins suspendus-
Partenaires
dabberblimp"

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit