AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

[Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Kiyoshi Tsukito
Kiyoshi Tsukito
❝ LOCALISATION : Au pays des Merveilles
❝ PT. EXPERIENCE : 280
Mythologique


 : B

MessageSujet: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir EmptyMer 23 Mai - 21:30



■ Kiyoshi, ta mission, si tu l'acceptes ! ■


Tu te réveilles d'une sieste sur ton bureau, mais quand t'es tu endormi ? Il est 15h37, depuis combien de temps dors-tu ? Un stylo collé à ta joue tombe, le bruit te rappelle le sentiment étrange provoqué par des rêves mouvementés. Tu ne te souviens de rien, mais un mot te reste sur les lèvres. Alice

Quelque chose cloche. Lorsque tu fumes ta première cigarette tu t'aperçois que tu tousses fortement. Sur ton téléphone tu remarques que tu as beaucoup trop d'appel en absence pour que ce soit normal. Pour une raison quelconque tu décides de t'en occuper plus tard.

L'heure est à la dégustation. Pas très loin de l'église Saint Omalet, dans les vieux quartiers, un petit marchand ambulant déclare vendre les mochis les plus délicieux et gros des Etats-Unis.

Ta belle Ferrari ne fonctionne pas et le garagiste est en vacances depuis une semaine. Tu trouve un autre moyen de locomotion pour t'y rendre, mais la mauvaise fortune n'en a pas fini avec toi. Ton paiement par carte bleue est refusé. Tes comptes en banque sont vides.

Tu reçois un mystérieux appel, une voix nasillarde japonaise t'ordonne de te rendre immédiatement à la Place de la Lune, sinon le reste de ta vie et des personnes qui te sont proches risque de se transformer en cauchemars éternel. Une dernière phrase t'incite à obéir.

" Nous savons qui est Alice. "



Contraintes : Il fait extrêmement beau et chaud, aucun nuage à l'horizon. L'Ame no ukihashi t'ai fermé à toi de voir de quelle manière tu le découvre ou non).


Alice...
M’a-t-elle suivi dans ma tanière ?

Peut-être que je devrais faire demi-tour et l’accompagner dans le pays des merveilles ?

Mais je suis en retard !

Je ne peux pas perdre de temps, elle devra retrouver ma trace !

…On ne peut pas retourner en arrière, hein ?...

Alice.


…Gnaaaaaaaaaah, je crois que je n’avais pas dormi au boulot depuis des lustres… Ou peut-être jamais... j’ai encore les yeux pâteux, je relève la tête de mon bureau, ce qui fait tomber le stylo collé à ma joue… merde, comment le dieu de la lune peut-il être fatigué ? En plus j’ai la marque du stylo imprimé sur ma peau… Bon… on dirait que personne n’a essayé de venir me voir pendant que je roupillais, on va dire que c’était pas grave.

Je sors de mon bureau, ferme la porte à clé, j’emporte mon paquet de cigarette, et me dirige vers l’entrée de l’école. L’air est frais, j’aurai presque froid dans cette journée de printemps. Je sors une cigarette, l’allume, et je commence à me dét… Ah c’est quoi cette horreur ?! Je commence à tousser comme pas possible… je n’ai jamais toussé pendant que je fumais, avant !

Je jette la cigarette au sol et l’écrase de mon pied… regardant un moment la lueur s’éteindre… y a un truc qui cloche ou c’est juste moi ?

Bon… on va pas dévisager un mégot toute la journée, surtout que pour moi, le travail est fini. J’ai entendu parler y a quelques jours d’un marchand ambulant qui faisait les meilleurs mochis de la ville et je comptais bien lui montrer qui était le patron. J’avais préparé une petite sélection de mon cru pour lui expliquer devant un plateau repas qu’il ne m’arrivait pas à la cheville.

Je me dirigeai vers ma voiture de qualité, une bonne vieille voiture à roues, mais toujours luxueuse. Les voitures volantes c’est bien aussi, mais je préfère la fiabilité d’une voiture de… Ah. Elle marche pas. Bon… Le garagiste me répondra pas, il est en vacances… Journée de merde.

Bon, bah on va prendre le bus, au moins le bus il te lâche pas. Je me dirige vers un guichet proche de la Sup, pour acheter un ticket, car je suis un honnête homme.

« …Le paiment a été refusé monsieur. »

« Comment ça, "refusé" ? »

« On dirait que votre compte a été bloqué. »


BON. BAH ON VA APPELER MON BANQUIER. Tiens, ça fait beaucoup d’appels qu’il y a là, on dirait que quelqu’un voulait me joindre et qu’il a été insistant. C’est pas la priorité pour le moment.

« Monsieur Jacob, c’est quoi cette histoire de "carte bleue bloquée" ? »

« On en a aucune idée, monsieur Tsukito, c’est incompréhensible, vos comptes se sont vidés d’un seul coup ! »

« …Vos ? »


« Oui, monsieur, tous, même les plus sécurisés, on est encore en train de chercher. »

« Je vois… essayez de faire quelque chose par rapport à ça… J’ai un double appel. »


Le numéro qui s’affichait était le même qui a tenté de me contacter plus tôt… On dirait que la solution de mes problèmes est au bout du fil… ou leur consécration.

« Kiyoshi Tsukito, j’écoute. »


Une voix japonaise me répondit :

« Monsieur Tsukito, je crois que vous avez déjà vu ce que nous sommes capables de faire, et nous allons continuer si vous ne coopérez pas. Nous vous donnons rendez-vous à la Place de la Lune, au plus vite. Si vous ne venez pas, nous ferons de votre vie et de celle de ceux qui nous sont proches un cauchemar éternel… Nous devons vous parler de quelque chose qui vous interressera…

Nous savons qui est Alice. »


Tuuut tuuut tuuut...

Juste pour être sûr, je tente d’utiliser mon pouvoir pour ouvrir L'Ame no ukihashi.

Ça ne fonctionne pas.

Heh. Heh heh heh heh heh heh heh heh heh heh heh heh heh heh heh heh heh heh AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!!!

Des kamis.

Bien sûr, c’était évident, qui d’autres d’espèces de sombres péteurs d’ambiance pouvaient faire un truc pareil ?! Ils sont aller jusqu’à me retirer ces pouvoirs, ces cons !!! C'était évident !!! Moi, dormir de fatigue et tousser en fumant ?!! Ça ne pouvait être qu’eux qui pouvaient me faire un coup pareil et penser s’en tirer.


Je vais les écraser, les détruire, arracher chacun de leurs membres un à un pendant que je me délecterais de leur sang, que je rongerais leurs os, et que les rats éliront domicile dans leur cervelle à moitié ouverte. Ils vont crever.

J’envoie un message à Inari « Des kamis m’ont fait un sale tour, va chercher des infos sur ce qu’il se passe. ». Ils veulent réduire ma vie humaine en miettes ? Ils vont comprendre pourquoi les humains avaient peur de moi.

Les kamis sont des rétrogrades stupides et avec un égo surdimensionné, ils ne se douteront pas de ce que je peux faire sans pouvoir. Et ils ne savent pas ce que peut faire un revolver… même à l'un d'entre eux. Je vérifie que ce dernier est bien sous ma veste, et je pars en direction de la ville abandonnée.

Ironie digne d’un dieu, de me donner rendez-vous sur une place à mon nom. Arrivé à la place de la Lune, je m’assois près de la fontaine, et j’attends. Un sourire aux lèvres et du sang dans ma bouche… je me suis mordu cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Kiyoshi Tsukito
Kiyoshi Tsukito
❝ LOCALISATION : Au pays des Merveilles
❝ PT. EXPERIENCE : 280
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir EmptyJeu 24 Mai - 22:15

Les humains m'ont beaucoup appris, mais pas la compassion
Un homme sortit d’un des bâtiments. Enfin un homme, on va dire un dieu. Il n’avait même pas prit la peine de se déguiser en humain. Il y avait quelques kamis mineurs qui m’entouraient, et ils pensaient avoir la moindre chance face à moi. Ils ont des kimonos magnifiquement brodés, mais tout de même plus grossiers que le mien. Tss. C’est quoi leur plan pour me tuer ?

« Woooaaaaah !!! Plot Twist !!! JPP !!! C’est incroyable, j’aurais jamais deviné ! Nan mais sérieusement les gars, vous auriez pu faire un effort pour cacher mieux vos traces, vous étiez grillés à des kilomètres. »

L’un des dieux s’avança vers moi, une femme, plutôt vielle en apparence, la quarantaine je dirais. Son regard trahissait une froideur que j’aimais éviter pendant mon séjour sur Terre. Cette femme, je la connaissais, c’était une des personnes qui avait participé à la création du plan pour sortir Sis’ de sa caverne il y a longtemps.

« Omoikane-chan, ça fait un moment qu’on s’est pas vu ! Comment tu vas depuis le temps ? T’as pas changé d’un poil, tu sais, à part peut-être le fait que tu m’as volé mes pouvoirs, mais ça c’est quelque chose d’anecdotique je suppose. »

« Yumigami… Toujours aussi bavard pour dire peu, à ce que je vois »


Un sourire se traça sur mon visage.

« Enfin, ma grande, où est passé le « san » ? Et le « Yumigami no mikoto » ? je suis ton ainé je te rappelle, tu me dois un minimum de respect, c’est dans les traditions que l’on a instauré il y a longtemps. »

Toujours de marbre, la petite, on dirait qu’elle ne m’aime pas trop, moi non plus d’ailleurs je l’aime pas trop. En fait je l’aime tellement pas que si elle me rend pas mes pouvoirs dans l’instant et qu’elle me dit pas ce que je veux savoir je leur explique à elle et ses amis le principe d’avoir du plomb dans la cervelle. J’imagine que la déesse de la sagesse et de la ruse avait plus d’un tour dans son sac, mais bon, je crois que j’ai beaucoup trop appris des ruses humaines pour qu’elle puisse me surclasser.

« Je crois que tu n’as pas compris la situation. Tu as perdu ton statut de kami, tu n’es plus rien pour nous, juste un simple mortel, et il en sera ainsi tant que tu n’aura pas fais ce que l’on te dis. Ou alors préfèrerais-tu vivre et mourir parmi les mortels qui attisent tant ta curiosité ? »


Nan chérie, je crois que tu n’as pas compris QUI avait le dessus dans la conversation, et cela va te porter préjudice. Les autres dieux me sont inconnus, probablement des divinités mineures, en tout cas ses têtes me disent pas grand-chose.

« D’abord, c’est qui qui vous envoie ? Sis’ ? Susanoo ? Peut-être que vous agissez en autonome ? Et vous me voulez quoi, exactement ?»

« Tu as déserté ton poste depuis bien trop longtemps, Amaterasu no mikoto peste sur toi, tu es comme un poison pour elle, et ce malgré le fait que Susano-o no mikoto tente de la calmer. Il est temps d’officialiser la fin de ton règne sur la voute céleste nocturne, ne penses-tu pas ? »


« Ou alors tu veux juste devenir ma remplaçante pour devenir un kami majeur ? »


Elle se tut, frustrée, peut-être qu’elle ne pensait pas que son plan serait si facilement découvert par un gignole comme moi.

« … Je suppose que je dois interpréter cela comme un refus ? »

« Interprète le comme tu veux, ma belle, mais rappelle-toi que je me suis intéressé aux humains pour une bonne raison. MESDAMES MESSIEURS ! Je vous présente le parangon de la sauvagerie humaine incarnée en un petit objet en forme de « shi » : UN FLINGUE ! »


L’arme sortie, les dieux avaient des réactions à mourir de rire pour n’importe quelle personne connaissant un peu mes pouvoirs. Ils pensaient que cette arme ne serait pas dangereuse pour eux. Après tout, je suis le seul à avoir expérimenté les armes humaines, les autres n’ayant jamais été attaqués par ces objets tranchants ou perforants.

Je crois qu’ils ont besoin d’une démonstration.

Je tire un premier coup dans la jambe d’un des larbins, qui hurle de douleur… Il s’en remettra. Un grand silence s’en suivit, je crois que j’ai frappé un grand coup avec ça… J’adore voir leurs visages déconfits en réalisant leur immortalité si fragile…

« Bon, on est partis du mauvais « pied », heh. Maintenant on va reparler de tout ça calmement. Mes pouvoirs, mon fric, Alice, et deux sucres dans mon café, tu seras un ange. »
Revenir en haut Aller en bas
Kiyoshi Tsukito
Kiyoshi Tsukito
❝ LOCALISATION : Au pays des Merveilles
❝ PT. EXPERIENCE : 280
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir EmptySam 26 Mai - 22:35

La folie c'est comme la marmite, c'est pas bon en tartine
Et bien sûr, ils eurent une légère hésitation, une hésitation où flottait un silence malsain, uniquement bercé par les cris de celui qui se trouvait actuellement sur le sol… La douleur est une information, petit, essaye d’en faire abstraction. Ils reculaient tous de moi alors que je me déplaçais vers le kami au sol.

« Voyons mon petit, ce n’est qu’une vilaine blessure… laisse tonton Yumigami t’aider. »


Vous saviez que la convention de Genève ne s’applique pas aux créatures extraplanaires qui ne sont venus ici uniquement dans le but de s’amuser d’un de leurs comparses en le faisant tourner en bourrique ? Moi oui. Je posais le doigt sur la blessure, avant de retirer la balle, non sans le faire hurler de douleur au passage, et de porter le sang à ma bouche. Le sang de dieu avait un goût particulier… ça rappelait un peu la confiture à la fraise, mais en plus liquide.

C’était le kami d’une petite forêt si je me souviens bien… en tout cas il semblait ne pas apprécier ce que je lui faisais. C’était amusant, les dieux un instant avant si sûrs d’eux n’osaient plus bouger : pour la première fois un être sans pouvoir venait de remettre en cause leur immortalité en portant la main sur eux.

« … Tu es un monstre fou dangereux, Yumigami, tu n’es même pas à ton coup d’essai… c’est comme ça que tu as tué Uke Mochi o mikoto ? »

« Ma belle, je pourrais te faire un monologue entier sur ce qui fait que ce que tu viens de dire est une terrible erreur, mais je n’ai pas le temps pour ces flottements de pacotilles. »


On dirait que sur les quelques kamis présents, quelques-uns eurent finalement la force de bouger pour s’approcher de moi, enfin un peu de challenge ? Non, je n’aurai pas beaucoup de chance de gagner en la jouant fine et en y allant à la loyale. Je pris le kami blessé, le mettant en tailleur devant moi, et pointa mon arme sur la tempe de mon congénère.

« J’aime pas tuer mes camarades. Et je pense que vous ne voulez pas voir ce qui se passe quand on utilise ce joujou dans la tête de quelqu’un… ou le voulez-vous ? Approchez encore d’un pas pour le savoir… Tout est une question de temps… Voyez-vous, il est en train de se vider de son sang, c’est quelque chose que les humains connaissent bien. Si vous le ramenez au Takama ga hara, il pourrait s’en sortir, le bougre, mais… Je suis là, et j’ai encore des revendications. Alors, les amis ? Mes pouvoirs ? Alice ? Mon argent peut-être ? Qu’êtes-vous prêts à échanger pour sa vie ? »

Un silence plat régnait, les dieux n’avaient jamais vécu de prise d’otage… Moi oui, et je sais qu’ils vont finir par céder. Je les connais trop bien… Franchement les gars. Plus vite vous céderez, plus vite ce sera.

J’entendais mon partenaire pour 5 minutes pleurer de douleur… Comment jeter la pierre à une personne qui ne l’avait jamais ressentie ? Je lui chuchotais à l’oreille.

« Ca va, mon grand, tout sera bientôt fini, shhhhhhhht… »

« Je…je veux pas mourir… »

« Personne ne veut mourir… et pourtant, les mortels meurent tout le temps, et pourtant, vous leur survivez… N’est-ce pas une belle façon de leur rendre la pareille, de mourir tué par une personne sans le moindre pouvoir ? La douce ironie du destin, je suppose. »

« Vous… êtes fou… »

« Comment savez-vous que je suis fou ? Comment savez-vous que vous êtes sain d’esprit ? Tout est une question de point de vue, mon cher… et mon point de vue est celui d’un fou, il faut croire. Mais il faut croire que vous êtes fou aussi, sinon, vous ne seriez pas venu ici. »


Un rire glaçant trancha l’air, emplissant la place de la Lune d’un air malsain, comme si cet endroit était détaché du monde, qu’il était dans sa propre bulle, suivait ses propres règles… règles définies par moi.


Dernière édition par Kiyoshi Tsukito le Lun 11 Mar - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Spoiler
Spoiler
❝ PT. EXPERIENCE : 1011
Admin


 : ✘

MessageSujet: Re: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir EmptyMar 12 Juin - 15:08



■ SPOILER ALERT! -INTERVENTION PNJ ♥️ ■


C'est étrange, ton rire raisonne plus que de raison. Tu t'es stoppé pourtant l'air en porte encore les stigmates. Une vieille femme, la chevelure grisonnante couvrant son visage sort d'une ruelle et s'approche. Le ricanement lointain se fait encore entendre, mais il a changé.

Le dieu retenu en otage, commence à suffoquer. Le silence revient. La femme qui t'observe porte une tenue traditionnelle japonaise. Elle semble poussiéreuse et très ancienne. Elle lève lentement une de ses mains et clac des doigts. Le dieu blessé et terrorisé disparaît dans une explosion de pétale de fleur. Que ce passe t-il ?

Une brise de lève et apporte l'odeur de l’aïeul à tes narines, l'odeur de la mort. Une Shikome. Avant de pouvoir faire quoi que ce soit une deuxième apparaît. Elle vient de se téléporter. Venue avec elle se tient un homme de très forte corpulence, il tient dans sa main droite un marteau, il porte un habit d’apparat très chargé, ses lobes d'oreilles sont aussi d'une taille conséquente. Impossible de se tromper. Il s'agit de Daikokuten.
Les dieux mineurs s'inclinent.

"Que se passe t-il Yumigami ? Tu sembles surpris de notre présence ici. Pourtant cela était prévu. Notre visite avait été annoncé il y a bien longtemps. Ne nous aurais-tu pas oublié ? Comme Alice ? Ou comme la promesse que tu m'as faite ?"

Les deux Shikomes reprennent en cœur un ricanement sinistre.

"C'est pour cela que je viens." reprend Daikokuten, "Pour le pacte oublié que tu n'as pas respecté. Les servantes de mère sont là pour le faire respecter."
Revenir en haut Aller en bas
http://hssup.forumactif.org
Kiyoshi Tsukito
Kiyoshi Tsukito
❝ LOCALISATION : Au pays des Merveilles
❝ PT. EXPERIENCE : 280
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir EmptySam 22 Sep - 16:59

Bon, on va faire ça calmement...'culé.


« Kamis des tous genre, de tout âge et de tous rangs, DAIKOKUTEN ! Dieu de la richesse, des échanges et du commerce ! N’empêche, vous vous inclinez devant une des sept divinités du bonheur, mais pas devant l’un des kamis célestes. Les dieux mineurs et leur logique foireuse, j’vous jure… »

Je me relève, et secoue un peu ma veste pour enlever les pétales de fleurs. Tss, toute cette orchestration était vraiment nécessaire, ou c’est juste qu’ils aiment pas se présenter à moi dès la première fois ?

« Mon petit daikoku, t’as pas pris une ride depuis qu’on s’est vu ! … Probablement parce que tu es un être immortel ou un truc du genre, mais bon, ne nous concentrons pas sur des détails insignifiants, revenons plutôt aux affaires qui t’amènent en plein milieu de la zone abandonnée de Laurel City. »

Les servantes de maman font quand même beaucoup de bruit à force de rire de façon encore plus tordue que moi. Et elles n’ont pas l’air de vouloir se taire. Déjà que cette journée me met sur les nerfs, si en plus pendant un échange entre les dieux on doit avoir les larbines des enfers qui se gaussent en arrière-plan ça va pas le faire.

« Maman ? Je sais que t’es là, tu peux tout entendre depuis tes sorcières, tu peux leur dire de la fermer ? J’essaye d’avoir une discussion avec le petit, là. »


Les servantes qui étaient tout sourire jusque là arrêtèrent toute expression faciale, se tenant droites comme des I. Bien, maintenant on pouvait discuter entre êtres célestes et divins, bref, des enfants de 5 ans, ou encore des hommes politiques. Je pris mes aises sur le bord de la fontaine de la zone abandonnée, avant de faire signe à la divinité de l’argent de s’approcher.

« Toi mon salaud, t’as jamais oublié une seule dette, et ce depuis que t’es né. J’imagine que ton attribution de dieu du commerce te va bien. »

Je connais bien mes camarades, et je sais que le petit Daikoku aime bien faire les durs, mais il n’oserait pas porter la main contre moi, même si maman est de son côté. Bref, cet idiot me parle d’un pacte que j’aurai oublié. Je tiens toujours mes promesses (en général (de temps en temps (parfois))), mais en effet il est possible que j’aie oublié un pacte vu ma situation.

« BREF, parlons de nous. Vu que tu m’as attiré ici avec l’histoire d’Alice, tu dois bien être au courant d’un problème majeur de ce dont tu m’accuses. En effet, j’ai récemment reçu un TRES gros coup sur la tête, et je n’ai que peu voire aucun souvenir de ce que j’ai fait pendant huit foutues années, donc forcément, si tu me rappelles pas quelque chose qui aurait daté de cette période, je vais avoir du mal à exécuter ma part du deal, tu comprends ? »


Je m’allonge de tout mon soul sur le rebord de la fontaine, et, jouant avec la chambre de mon revolver, lui adresse un sourire. Sa tête serait à mourir de rire si c’était dans un autre cas, mais là, il avait plus l’air très frustré qu’autre chose.

« MAIS FAIS PAS CETTE TÊTE MON CON ! J’vais le remplir ton pacte, mais faudrait quand même que tu m’explique en quoi consistait le pacte, c’est quand même la moindre des choses ! Allez, raconte tout à tonton Yumigami. »



Revenir en haut Aller en bas
Spoiler
Spoiler
❝ PT. EXPERIENCE : 1011
Admin


 : ✘

MessageSujet: Re: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir EmptyLun 11 Mar - 14:46



■ SPOILER ALERT! -INTERVENTION PNJ ♥️ ■

Daikokuten frotte son marteau du creux de la main, ne daignant même pas t'accorder un regard. ▬ Tu as également oublié la notion de respect à ce que je vois Yumigami. Cependant, le temps et l'oubli ne sont pas des excuses, et une promesse en reste une quoiqu'il arrive. Je n'ai que faire de ton amnésie.

Les deux Shikomes poussent alors un cri glacial à l'unisson, leurs longs cheveux noirs s'allongeant jusqu'au sol pour former une flaque sombre à leurs pieds. Elles avancent de quelques pas, laissant le kami derrière elles. Celle qui était venue avec Daikokuten se redresse de tout son long et lève ses mains au ciel pour faire apparaître un immense daikyū en bambou magnifiquement orné, bien plus grand qu'elle. Elle se met rapidement en joue, l'arc penché sur le côté, tendu, et une flèche d'or se téléporte dans sa main droite. Pointée sur toi, Kiyoshi. La seconde écarte les jambes pour affirmer ses appuies et joint ses mains devant elle. Elle matérialise ensuite un très long naginata au manche noir décoré de fleurs de cerisiers et à la lame dorée, qu'elle pointe également dans ta direction.

Le dieu reprend, le marteau tendu vers toi. ▬ Tu m'avais promis de venir porter à mes côtés tes importantes richesses aux victimes des prochains séismes de Namazu. Tu n'as honoré ta promesse pour aucun d'eux et pour cela, tu paieras.

Les différents spectateurs autour de toi se détendent et se mettent à rire de la situation dans laquelle tu sembles te retrouver. L'ambiance est repassée à l'amusement, pour les kamis.
Revenir en haut Aller en bas
http://hssup.forumactif.org
Kiyoshi Tsukito
Kiyoshi Tsukito
❝ LOCALISATION : Au pays des Merveilles
❝ PT. EXPERIENCE : 280
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir EmptyMer 13 Mar - 1:22

Deux sorcières contre un dieu, c'est pas équitable !

« Nan mais franchement, on peut pas régler ça à l’amiable ? S’te plait ? J’ai pas vraiment envie de vous faire mal. »

Et les rires reprennent de plus belle, ils sont mignons. J’aurai presque peine à leur casser la bouche plus tard, quand j’en aurai fini avec cette histoire.

Les deux vieilles sorcières s’avancèrent vers moi, et elles semblaient résolues à se battre.

« Mais c’est pas juste, maman, pourquoi elles sont de son côté ?! Tu vois bien que je me fais harceler ! »

Elles semblaient toujours prêtes à en découdre, elles avaient même sortis leurs armes. Pas de panique Kiyoshi, elles sont que huit. Huit Shikome, et il n’y en a deux. Réfléchis, c’était quoi leurs pouvoirs déjà ?

Je dévissais ma canne pour faire sortir ma lame, de toute façon, il n’y avait pas vraiment d’autre alternative. Le pseudo fourreau de mon épée tomba sur le sol. De ma main droite je me mettais en garde, de ma main gauche, mon revolver était prêt à tirer.

« Mesdames, voulez-vous danser ? »

Elles répondirent en courant sur moi, l’une à droite, l’autre à gauche, elles semblaient vouloir s’en prendre à mes angles morts. Pour commencer je me concentre sur la défense, analyser l’ennemi avant de faire des erreurs stupides.

Celle de gauche commence par des attaques au loin avec son allonge, elle utilise le naginatajutsu avec une précision digne de celle d’un grand maître !

« C’est pas un art martial de fillette qui va me toucher aussi facilement, mademoiselle ! »

Mais elle est vraiment douée à ça, toutes ses attaques semblent proches de toucher ! Je n’ai pas d’ouverture, seulement des opportunités d’esquiver !

J’entends siffler quelque chose derrière moi, c’est une flèche, elle manque de me toucher ! Mais le naginata en profite pour m’assener un coup, qui m’érafle douloureusement l’épaule droite !

« TA GARDE ! »

Elle s’était avancée pour me porter cette attaque d’opportunité, ce qui me permit de lui enfoncer ma lame dans son flanc droit, pas assez pour la tuer, mais au moins pour l’handicaper !

C’est alors qu’entre elle et moi jaillit un mur de pierres depuis le sol, brisant notre corps à corps.

« Création par l’esprit, ça y est, je me souviens de toi… »

Et l’autre… elle fait sortir ses flèches d’une sorte de portail, c’est celle qui a une dimension de poche. Un sourire se dessine sur mon visage.

« Ce fut laborieux, mais maintenant que je vois à qui j'ai affaire, on peut jouer. »

La shikome au naginata fonce vers moi ! l’arme en avant, prête à m’empaler ! Mais sans crier gare, elle matérialisa une rampe, et monta dans les cieux pour s’élancer sur moi !

La rampe me servira de protection contre l’autre ! J’esquive le naginata de justesse par un mouvement de côté, qui arrive quand même à arracher un morceau de mon costume. Droit comme un I, je peux voir l’arme s’enfoncer dans le sol. La shikome n’a pas le temps de retirer son naginata. Elle matérialise un katana pour se défendre de mon assaut ! Elle me semble moins à l’aise avec cette arme, ça tombe bien parce que moi je le suis !

La rampe s’effrite et tombe peu à peu en poussière. L’autre shikome se prépare à tirer ! Je pointe mon revolver vers cette dernière. Je tire pour la décourager, et heureusement elle préfère bouger plutôt que prendre un risque !

La shikome au katana est beaucoup moins habile sans son arme de prédilection ! Je prends l’avantage ! Coup par coup, l’échange passe à mon avantage ! La shikome hurle puissamment pour tenter de me déstabiliser. Tss, il en faut plus que ça. Elle lance un assaut par le haut, je la coupe en deux au niveau du ventre, et dans un cri de douleur, la sorcière d’izanami retourne aux ombres qui l’ont vu naitre.

Je reprends difficilement mon souffle, je n’ai plus l’habitude d’affrontements de ce genre.

« Et d’une… Au suivant. »

Revenir en haut Aller en bas
Kiyoshi Tsukito
Kiyoshi Tsukito
❝ LOCALISATION : Au pays des Merveilles
❝ PT. EXPERIENCE : 280
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir EmptyLun 18 Mar - 17:42

Il suffit.

Vous saviez que le fait d’avoir une blessure par lame au niveau de l’épaule ça fait mal ? Moi je le sais, parce que c’est pas la première que je me prend. Et ça fait jamais vraiment plaisir. Ce qui fait plus plaisir par contre, c’est le fait qu’une des huit shikome qui avaient failli capturer papa et l’enfermer dans le Yomi venait de disparaitre de l’existence, et ça, ça faisait plaisir à savoir.

Plus encore, le fait que les rires dans l’assistance avaient été remplacés par un grand silence dérangeant m’apportait une réponse sur mon public. Je crois qu’ils ne pensaient pas que je puisse en battre ne serait-ce qu’une.

L’autre demoiselle commence à hurler, comme d’habitude. Elle décide de se lancer sur moi, elle a lâché son arc, pour sortir deux Sai particulièrement acérés de sa dimension de poche.

« C’est une belle armurerie que tu as là ! Dommage que tu le sois pas. »


Cette petite provocation fait mouche… ou alors elle me fonçait déjà dessus à la base. Au choix. Elle tente de profiter que je pare l’un de ses sai pour attaquer avec l’autre. Et je vais pas mentir, elle y arrive plutôt bien, je subis quelques légères blessures sur les flancs , et en plus de ça, des portails de sa dimension de poche s’ouvrent au dessus de moi, des des lames en tombent !

Comme si ça ne suffisait pas elle a l’air énervée que j’ai tué sa copine. Si ça se trouve elles étaient amantes ou un truc du genre, avec une histoire tragique ? Peu m’importe, le fait est qu’elle es très colère, et qu’elle ne va pas me laisser m’en tirer comme ça… mais j’ai une idée.

Je laisse la shikome s’épuiser, malgré la douleur que ses attaques qui m’éraflent les côtes. Cette shikome est moins endurante que sa copine, et çase sent, parce qu’elle s’épuise de plus en plus à chacun de ses coups. Et comme toute personne qui s’épuise, elle finit par devenir vulnérable, et avec un petit mouvement venant du Judo, je l’envoie vers le sol, plus exactement à l’un des endroits où une de ses lames plongeantes s’était décidé à chuter. Elle se fait empaler par sa propre lame, puis par la mienne, juste pour être sûr. La seconde shikome finit par disparaitre elle aussi, laissant uniquement un cri s’évaporant dans la place de la lune pour tout souvenir.

Des lames partout sur le sol, de la roche brisée. La totalité de la place est encore plus ravagée qu’elle ne l’était déjà. Quelle bande de sauvage, détruire du patrimoine comme ça, c’est pas humain. En plus de ça, me voilà avec des blessures un peu partout sur le corps, ils sont massacré mon costard. Quelle manque de civilité. Je commence à m’épousseter les manches déchirées, puis fais tourner mon épaule blessée, pour voir si elle est encore valide pour encore un moment. On dirait que oui.

Le silence a laissé place à un brouhaha chez les kamis. On dirait qu’ils sont en sueur, et ça me plaît. Ce qui me plait moins, c’est que Daikokuten ait tenté. Je suis vraiment en colère contre lui.

« Je crois, Daikokuten, que c’est toi qui a oublié tout sens du respect. Je n'ai cure de ce que tu penses de mon amnésie. Je suis Yumigami-o-Mikoto, dieu empereur de la nuit et du temps. Mon regard est porteur de la volonté de la Lune. Et toi, simple dieu du commerce, tu as levé la main sur moi. Avec ou sans la pseudo approbation de mes ainés, je ne le permettrais pas. Je me suis considéré comme tolérant jusqu’alors. Tu m’as volé mes pouvoirs, mes biens, et tu m’as, plus que tout, ennuyé, mais malgré tout je me suis montré magnanime. Et je vais me montrer magnanime pour la dernière fois et te demander de me rendre ce qui est à moi, ou alors je viendrais le chercher moi-même. »

Je retire ma veste déchirée, ma chemise est encore intacte. Qu’il s’avance s’il en a l’audace, ou qu’il se retire. Mais il ne se défilera pas devant moi

Revenir en haut Aller en bas
Kiyoshi Tsukito
Kiyoshi Tsukito
❝ LOCALISATION : Au pays des Merveilles
❝ PT. EXPERIENCE : 280
Mythologique


 : B

MessageSujet: Re: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir EmptyVen 5 Avr - 14:29

...

Daikokuten avait l’air particulièrement irrité. La divinité paisible du commerce n’avait plus rien de paisible, il était clairement prêt à se battre. Moi, je rangeai mon revolver, je n’en aurai pas besoin pendant cet affrontement.

« Tu restes toujours aussi irritant. Même sans tes pouvoirs tu restes insupportable… Je vais prendre plaisir à effacer cette suffisance de ton visage. »

Il fit tourner son marteau, qui prit du poids à chaque cercle décrit par celui-ci, pour passer de l’honnête marteau d’un artisan à une arme de guerre à une main, ornée de symboles de l’ancien japon. Un côté de son marteau était doré, l’autre sombre.

« KEIKOKU, TSUKUYOMI ! »

Ma lame à la main, je fixais le dieu du bonheur dans le blanc des yeux, il avait donc décidé de m’affronter… Très bien, qu’il en soit ainsi.

Notre combat commença seulement par décrire rester à distance de l’adversaire, jaugeant sa posture, j’étais fatigué, blessé, lui était en forme, et était en pleine possession de ses pouvoirs. J’étais désavantagé sur tous les fronts. Mais je ne perdrai pas, pas face à lui, ni face à aucun de ces misérables qui osent se prétendre kamis bénéfiques.

Il fut le premier à attaquer, avec le côté sombre de son arme, il a déjà envie d’utiliser son don. Heureusement je suis rapide, et son arme est lente, elle s’écrase au sol. Mais en relevant son marteau, deux piliers de roche bruts s’élevèrent du sol, manquant de me percuter violemment.

« Augmenter et baisser la valeur des objets en changeant leur forme. Tu t’en souviens, Yumigami, n’est-ce pas ? »

« Evidemment, tu me prends pour qui ? »

Il se lança à l’assaut. Il maitrisait parfaitement son arme, et il m’accula bientôt près d’un immeuble délabré, mais au lieu de me frapper moi, il donna un coup violent de marteau contre la facade de l’immeuble, créant ainsi une chute de morceaux de béton vieilli s’effondrant sur moi, Je parvins à les esquiver, mais le coup de Daikokuten rencontra ma tête au même moment, m’envoyant au sol.

je me relève, voyant un daikoku souriant à sa première victoire du combat, il avait l’air très heureux de sa petite surprise. Le sang et la sueur faisaient se coller mes cheveux contre mon front, et teintait peu à peu ma chemise d’une couleur écarlate.

« T’as perdu un peu de ton swing d’antan, Daikoku… Tu es sûr de vouloir continuer ? »

Son sourire s’effaça tout de suite pour une mine plus sérieuse, celle du mépris, avec un soupçon de colère. Il essuya le sang de son marteau, avant de s’élancer pour me frapper de nouveau. Cette fois je l’attendais de pied ferme. Je visais particulièrement sa main, pour le forcer à lâcher son arme, possédant une moins bonne alonge qu’une lame. Un coup au niveau du bras déchira une partie de ses vêtements onéreux, et déchira une partie de ses vêtements, qui se teintèrent de rouge. Un grognement résonna depuis la gorge du dieu du commerce, lui lança son marteau contre ma machoire.

« Tu es une pustule à écraser, et ce depuis le début ! »

Il n’eut cependant pas le temps de m’envoyer valser assez vite, un trait de sang se dessina sur son torse, et une gerbe de sang jaillit de ma bouche au contact de son marteau. Mais je me relevais encore, ce qui fit crier Daikoku de mécontentement.

« Les sept divinités du bonheur apportent le bien dans les foyers du monde ! »


Je me plaçais en garde, pour accueillir un nouveau coup de son arme, qui fut déviée par mes mouvements. Il perdait son sang-froid.

« Mais toi ?! Et ton frère ?! Qu’est ce que vous apportez, hein ?! Vous n’aidez personne à part VOUS !!! Pas même un peu d’argent pour quelques réfugiés de catastrophe ! »

« Ne me compare pas à lui !!! »

Un autre coup là où je l’avais marqué la première fois le fit grogner de douleur. Evoquer mon frère, c’était le meilleur moyen de me mettre en rogne, enchaînai avec deux autres tranchants au niveau du torse. Il répliqua en envoyant de nouveau son marteau dans mon épaule cette fois. Ce qui me déboîta cette dernière. Putain, j’ai perdu mon propre sang-froid. D’un autre côté, lui aussi est salement amoché.

Il halète fortement. Il ne pense même plus à une tactique, lui aussi est à bout de souffle, il s’essouffle vite par colère.

« Et notre impératrice des cieux… Vous vous en fichez aussi, C’EST CA ?! Votre propre sœur, ABANDONNÉE PAR VOUS DEUX ! Vous vous en fichez aussi ?! Ou mieux, tu as tué sa seule amie par SADISME ?! »

Cette fois, une dernière passe d’arme, aucun d’entre nous n’aura la force d’aller plus loin après celle-là.

« Je vais mettre un terme à ton règne, EMPEREUR MEURTRIER !!! »


Il fonça sur moi avec toute son énergie, le sang dégoulinant de son torse.  Je n’étais moi-même pas en bon état. Mais je ne pouvais pas me permettre de perdre

Un coup vers mon visage, un pas sur le côté, je le tranche. Il reste quelques instants, à cracher du sang sur le sol. Ses genoux tremblent, et il s’effondre. Il n’est pas mort, juste plus en état de se battre… Ma lame avait touché le côté sombre de son marteau, elle se rouilla sur place. Je contemplais Daikokuten, inerte, au sol…

« … Je n’ai jamais voulu ça… »

Je respire très fort… J’ai du mal à m’arrêter.Puis ma respiration se transforme en lamentation, puis en cri. Je m’époumone à hurler, ma voix se casse peu à peu…

« C’est ça ?! C’est ça notre famille ?! Les fils d’Izanagi ?! Le meurtre est devenu votre nouveau passe-temps ?! Vous vous demandez pourquoi je suis parti ?! Mais regardez-vous !!! Vous êtes tous plus méprisables les uns que les autres ! C’est ça le peuple sur lequel je dois régner avec ma sœur ?! »

Les kamis regardent tous la scène silencieusement. Ils ne trouvent rien à dire.

« …je dois vous montrer ma punition à ceux qui sont témoins, alors. VOYEZ MON JUGEMENT ! »

Je m’approche de Daikokuten, qui n’arrive plus à se relever correctement.

« Ma punition est le pardon... »

J’écarte le marteau du bout de ma lame rouillée, et je m’assois à côté de Daikokuten. Je tousse légèrement, j’ai trop mal pour faire quoi que ce soit d’autre. Il faisait un ciel bleu magnifique, et pourtant, était-ce de la sueur ou du sang, mais quelque chose coulait dur les joues du dieu de la lune.

« Je n’ai jamais été là pour vous… Vous avez toutes les raisons de m’en vouloir… Et vous ne pouvez même pas me faire confiance pour un simple service… Quel empereur pitoyable je fais…Quel grand frère pitoyable je fais… »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: La zone abandonnée :: La place de la lune-
Partenaires
dabberblimp" [Mission Solo] La lune de sang est pour ce soir 50-50-2 5050

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit