AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Tell me your little secrets [with Hariett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 130
Mythologique


 : C

MessageSujet: Tell me your little secrets [with Hariett] Dim 3 Juin - 0:51

Le Crusader va bientôt ouvrir et Lucifer fait une dernière inspection.

"- Furfur, tout est prêt ?"

Furfur semble un peu lassé par la question de son maître.

"- Oui, monsieur tout est prêt pour ce soir, comme tous les soirs.

- Parfait, Furfur, tu gères la fougère.

- Euh, merci, monsieur, vous allez bien ?

- Parfaitement, pourquoi ça irais mal ? Les enfers sont sans dessus-dessous. À cause d'un sale gosse les morts reviennent chez les vivants, les humains n'ont jamais étaient aussi près de connaître l'existence des enfers, les démons sont de plus en plus dissident et il n'y a jamais autant d'anges qui font du tourisme sur Terre, mais sinon tous va très bien."

Nostria s'approcha du démon.

"- Toi, tu as prévu un truc important et tu crains que ça se passe mal, mais tu n'as pas envie de nous le dire."

Lucifer allait lui répondre quand la succube le stoppa.

"- Attend laisse moi deviné deux nouveaux Joker sont arrivé en ville et pour respecter la réputation de Louis et en apprendre plus sur eux, tu les as invité."

Le seigneur des enfers venait de se faire estomaquer par la démone qui le regardait avec un grand sourire.

"- C'est à moitié juste, je n'en ai invité qu'une et je ne connais pas du tous son pouvoir.


- Alors tu invites une Joker, donc tu ne connais pas les pouvoirs, dans un antre remplis de créature démoniaque. Mouais, on a connus pire pas besoin de nous faire ton numéro d'obsessionnelle."

Lucifer n'ose plus parler.

"- Bravo, la petite sauteuse de mec vient de faire planter le patron.

- Alors toi le nain, on ne t'a pas sonné.

- Oh désolé Nostria la bouffeuse de bite.

- Au le pauvre demi-homme a du mal à assumé que tous les mortels de l'univers ont une plus longue virilité que la sienne.

- Pourquoi, tu ne cherches pas un vieil homme riche pour te marier avec et le tuer ensuite. Comme ça tu nous cassera moins les pieds pendant que tu te fais démonter par un octogénaire.

- À t'écouter, je passe mon temps à coucher. Mais moi au moins je ne soûle pas des petites filles pour ensuite les violé dans l'arrière-boutique. Quoi que ça te fait des occupations à ta taille."

Lucifer est exaspéré par cette dispute puéril. Pour la stopper, il regarde Furfur qui voulait répondre, puis il leur dit.

"- Pitié, interdiction de faire cela sur le comptoir ou n'importe où d'autres dans la boite de nuit durant les heures de service, mais après faite le une bonne fois pour toute."

Furfur peste dans sa barbe.

"- N'importe quoi."

Lucifer se tourne vers la succube.

"- Tu vas me faire l'honneur de te comporter de manière chic cette fois-ci ?"

La succube sourit.

"- Je suis toujours chics.

- Oui en effet, toujours chics. Pour un éléphant."

Le seigneur des enfers tourne les talons et se dirige vers le comptoir, pendant ce temps la succube fait comme elle peut pour ne pas laisser paraître que la pique la toucher et elle sort de la pièce un peu énervé. Furfur ricane dans sa barbe rousse.

"- Le démon ricaneur, sert moi un de tes cocktails s'il te plaît. Pour la composition, je te laisse faire ce que tu veux.

- Bien sûr, mon seigneur."

Furfur prend plusieurs liquides est les mélange grâce à sa science de la mixologie.
Il donne rapidement une boisson transparente de couleur jaune clair à Lucifer. Un mélange d'alcool qu'un mortel ne devrait et ne pourra jamais goûter.
Lucifer y trempa les lèvres et sent ces muscles se réveiller.

"- Parfait comme toujours, merci Furfur."

Furfur prie les remerciements d'un mouvement de la tête.
Asmodée, un grand démon muet, rentre alors dans la pièce.

"- Alors Asmodée tout est prêt ?"

Le démon fit juste un signe de la tête.

"- Parfait, alors que le spectacle commence. On ouvre la boutique les enfants."

Les lumières s'allument et la musique démarre. Asmodée se remet à l'entrée en tant que videur, Furfur se prépare à servir les clients et Lucifer attend sa jeune invitée.


Dernière édition par Lucifer Von Morgenstjerne le Lun 6 Aoû - 0:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Dim 3 Juin - 4:42

"Rappelle moi comment t'as eu ton invitation déjà ?!"

Alors que je m'installe dans le carré VIP, Jim the Red n'en revient toujours pas. Alors que lui et ses gars cherchent à entrer depuis des mois, c'est à moi que revient l'honneur de le faire entrer. Il est ébahi, et les autres artistes aussi, un peu. Quant à certains des invités... Ils semblent surpris de nous voir ici tous ensemble. Les six street artistes les plus influents de Laurel, dont HaYeKi et The Red, assis à la même table, dans le club le plus select de la ville. Il est vrai que si je n'avais pas reçu cette invitation, je ne serais jamais venue. D'une part parce que mon activité de Joker me prend beaucoup de temps... Et d'autre part parce que je ne sais jamais trop avec qui venir.

Après que le serveur, un type un peu patibulaire se rapprochant plus du gars de la sécu que de l'archétype du porte-assiette, ai posé sur notre table le champagne et les verres, je fausse compagnie au gars, leur intimant de faire comme si je n'étais pas là... Ils en avaient l'habitude, Mais tu avais besoin de leur rappeler que tu es libre. La ferme, Hastur...

Je décide alors d'aller m'éclater sur la piste. Ce soir, le DJ est bon. Très bon. Les mixs sont parfaits, les son d'une qualité impeccable... Le lieu n'a pas usurpé son titre de boîte la plus chic de la ville. Les invités sont tous très bien habillés, me faisant passer pour une serpillière sur pattes... Ce qui n'empêche pas un type de venir m'accoster, empestant l'alcool à plein nez.

"Vous êtes HaYeKi ? Non ? Je vous connais ! J'ai acheté un de vos graffs !! Vous...

Je ne l'écoute déjà plus. Il ne m'intéresse pas, et est trop bourré pour avoir une réelle conversation. Transforme le en pauvre carpette ! Non Hastur, pas de pouvoirs, pas d'horreurs... Et alors qu'une forme commence à naître dans ma manche, je la repousse. Pas de tentacules. Rien. Ce soir, je suis comme tout le monde. Et je cherche surtout à ne pas semer le doute sur ma double identité. Remarquant ma détresse fasse à ce petit fils à papa, Jimmy et Endric rappliquent pour danser avec moi. Ils le bousculent, sans même chercher un seul instant à comprendre.

Leur comportement de mâle protecteur me lasse. Comme si j'avais besoin d'eux pour me défendre... Je ne m'attarde pas sur la piste de danse, lasse. Je retourne alors au carré VIP et sors un peu d'argent de ma veste. Direction le bar du club, sur lequel je m'affale. Je fais un geste discret au serveur qui vient aussitôt vers moi.

"Un Jack sec. Sans glace. S'il vous plaît."

Mon verre à la main, je reste un peu au comptoir. Ici au moins, pas de collègues jaloux et un peu lourds, pas de types collants... Juste des gars qui passent, un billet à la main, presque incapables d'articuler. La soirée ne fait que commencer, et ils sont déjà complètement arrachés. Comme quoi, ce n'est pas la qualité de la musique ou le prestige du club qui arrête ce genre de pratiques.

Et en parlant de pratiques douteuses... derrière moi, deux types commencent à coller un peu trop une jolie demoiselle qui leur demande d'arrêter. J'attends. Peut être vont-ils partir... La laisser. Non. Visiblement. Tu attends trop des tiens. Je pense aussi. Je me retourne, laisse mon verre sur le comptoir et me dirige vers les deux lourdingues.

"Si vous ne lâchez pas très vite cette demoiselle, je vous y aide."

Le plus grand des deux s'avance à ma hauteur, retirant ses mains de sur sa victime.

"Et on peut savoir qui nous y oblige ?

Je pose ma main sur son entrejambe et serre violemment. Il étouffe un râle de surprise et recule d'un pas, légèrement courbé.

"Moi."

Je prends la jeune demoiselle qui me remercie par la main, récupère ma boisson sur le comptoir et retour au carré VIP. Là, les gars nous font un accueil chaleureux.

"Les gars, commandez ce que vous voulez, c'est ma tournée. Et on veille à ce que cette demoiselle aille bien !"

Elle part avec eux passer commande au bar, et je me retrouve seule ou presque dans le carré VIP. Je me demande encore pourquoi j'ai accepté de venir... Enfin, la soirée commence bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 130
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Lun 4 Juin - 0:51

La soirée battée son plein, il y avait bien les accidents habituels, mais rien que les démons commandés par Asmodée ne peuvent gérer.
L'invité de Lucifer était même arrivé, le démon l'observé du haut d'une fenêtre fumé dans une salle spécial du club. C'est une artiste de street art très influente. Pendant qu'elle danse Lucifer en profites pour regarder son aura, il y avait quelque chose de très sombre et puissant en elle. Mais l'aura de cette jeune fille est blanche en grande partie, malgré un côté un peu sombre.

Le démon descend de sa tour d'ivoire pour se mêlée au fêtard.
La jeune femme est alors en train de boire au comptoir. C'est alors que deux abrutis décident de harceler lourdement une pauvre jeune femme devant la joker.
Asmodée allait intervenir quand un regard de Lucifer l’arrêta.
Le seigneur des enfers voulait savoir de quoi la jeune femme était capable.
La jeune femme maîtrisa facilement les deux fauteurs de troubles qui furent ensuite évacuer par les vigiles.
Après qu'elle est rejointe ses amis, elle se retrouve seule dans le carré V.I.P. une chance inespérée pour Lucifer.
Il active son aura de confiance pour facilité la discutions avec la jeune femme, son aura de vérité empêchant tous mensonge de la part des personnes autour de lui. Il rentre confiant dans le carré et s'approche de la jeune femme.

"- Bonjour mademoiselle, je me présente, je suis Louis l'Honnête. Humble propriétaire de ce lieu. Vous permettez ?"


Il s’assaille en face de la jeune demoiselle.

"- Je tenais tout d'abord à vous dire que j'apprécie votre travail, déjà en tant qu'artiste, mais à côté prendre les responsabilités de joker, j’espère que vous trouverez vos marques pour ne pas qu'un travaille prenne trop le pas sur l'autre.
Félicitation pour votre arrivée au centre Joker.
Sachez que cette boite vous sera toujours ouverte si vous avez besoin de décompresser pour vous est vos amis. Vous êtes déjà inscrit sur la liste des V.I.P..
Mais assez de mondanité parlons de vous ?

Il est important pour moi de connaître ma clientèle pour mieux la servir."


Lucifer indiqua par un geste de faire venir deux boissons, un Jack sec comme celle que la demoiselle avait commandé auparavant et la décoction spéciale que le démon avait but plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Lun 4 Juin - 21:45

Enfin seule... Tu disais ?

Justement. C'est à toi que je voulais parler mon cher. Tu sais que ça ne durera pas, cette situation, hein ?

Nous verrons bien, ma chère. Nous verrons bien. Je pense que tu seras ravie que je sois là.

Pas après ce que tu m'as fait faire à Fox Fire. Et...

On verra plus tard. Oui. Je pense aussi. Un homme s'approche. Élégant, très fier et classe dans sa démarche. Tout son apparat semble incarner ce lieu : branché, classe, fastueux... Cher ? Oui. Aussi. Il entre dans le carré VIP, ignorant totalement le côté sacré que représente cet endroit dans une boîte... Mais sa prestance et ce je-ne-sais quoi fait que je ne réagis pas. Son sourire, son regard empli de compassion... Je suis curieuse.

"Bonjour mademoiselle. Je me présente, je suis Louis l'Honnête, Humble propriétaire de ce lieu. Vous permettez ?"


Avant que je ne l'invite à prendre une chaise, il s'installe en face de moi, et me dévisage rapidement.

"- Je tenais tout d'abord à vous dire que j'apprécie votre travail, déjà en tant qu'artiste, mais à côté prendre les responsabilités de joker, j’espère que vous trouverez vos marques pour ne pas qu'un travaille prenne trop le pas sur l'autre.
Félicitation pour votre arrivée au centre Joker.
Sachez que cette boite vous sera toujours ouverte si vous avez besoin de décompresser pour vous est vos amis. Vous êtes déjà inscrit sur la liste des V.I.P..
Mais assez de mondanité parlons de vous ?"


Je lève un sourcil, un peu étonnée de la façon dont il introduit sa question. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur lui, mais... En fin de compte, pourquoi pas.

"Il est important pour moi de connaître ma clientèle pour mieux la servir."

Il fait un signe de la main et on nous porte un Jack sec, sans glace, et un étrange cocktail. Il esquisse un mouvement vers le plateau, mais je me saisis de mon verre avant de lui laisser le temps de bouger. Tu ne devrais pas, Hariett. On est en boîte... Dans sa boîte. Respecte le.

"Je me nomme Hariett Deschamps, Hariett Hastur aux yeux du monde entier, je suis Française. Comme vous le savez donc, je suis aussi King in Yellow, appelée Yellow par mes pairs. Je suis aussi Hariett, donc, l'artiste de rue la plus cotée du moment. Autant dire que je collectionne les casquettes.

Je m'arrête un instant. Derrière Louis l'Honnête, mes camarades sont entrain de revenir, accompagnés. Déjà que cinq types de la rue dans un tel club pouvait surprendre, si en plus ils commencent à se comporter comme des animaux...

Mon cher Louis, il semblerait que nous ayons un léger contretemps dans cette discussion. Je serai ravie de la terminer... Mais pas avec eux à côté, et encore moins si ils sont accompagnés. Le secret, tout ça... Vous me comprenez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 130
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Mar 5 Juin - 1:56

Au moment où Lucifer allait la servir, elle prit le verre qui lui était destiné.
Impertinente comme Lucifer les aime.
Finalement, la nouvelle Joker lui plaît beaucoup.
La jeune rebelle dit alors au démon :

"- Je me nomme Hariett Deschamps, Hariett Hastur aux yeux du monde entier, je suis Française. Comme vous le savez donc, je suis aussi King in Yellow, appelée Yellow par mes pairs. Je suis aussi Hariett, donc, l'artiste de rue la plus cotée du moment. Autant dire que je collectionne les casquettes."

Donc elle subit l'effet de l'aura, intéressant au moins elle n'a pas le pouvoir de le bloquer.
Comme Lucifer le sait déjà elle est multi-casquette.
Polyvalente en plus de ça.
Mais elle accumule les bons points, une vraie sauveuse envoyée par le seigneur.
Si bien sûr le seigneur est existé et qu'il ne serrait pas Dionysos complètement torché qui raconte n'importe quoi et qu'un groupe d'imbécile buvait ses paroles.
Elle s'arrête un instant, puis reprend.

"- Mon cher Louis, il semblerait que nous ayons un léger contretemps dans cette discussion. Je serai ravie de la terminer... Mais pas avec eux à côté, et encore moins si ils sont accompagnés. Le secret, tout ça... Vous me comprenez ?"

Le seigneur des démons n'a pas besoin de se retourner pour comprendre. C'est cinq ami sont de retour. Il est temps de ce l'a jouer comédia del arte.

"- Je vois, Miss Hariett. On continuera cette discutions dans mon bureau si vous le voulez bien, se sera bien plus calme et je tiens à ne pas mettre mes clients dans l’embarras. Bien sûr, nous n'allons pas y aller ensemble comme ça. Je me doute qu'une jeune joker nouvellement nommé qui suit un propriétaire de night-club vers une destination mystérieuse et à l'abri des regards ferais une superbe première page.
Je crois aussi que vos amis se demandent bien comment vous avez pu vous procurer une invitation V.I.P. alors qu'eux ont tenté de rentrer dans mon club à plusieurs reprise, je ne voudrais pas que quelque mauvaise idée à votre sujet naisse dans leur esprit."


Le roi des monstres cherche dans la poche intérieure de sa veste une carte de visite de couleur rouge vive. Il la présente à la jeune femme.

Il reprit en français.
"- Je vais partir et vous laisser avec vos amis. À n'importe qu'elle moment de la soirée, vous pouvez quitter vos amis sous l'excuse que vous voulez. Présenté juste la carte au videur qui s'appelle Az. C'est le plus grand, vous ne pouvez pas le loupé. Il vous conduira à mon bureau. Si vous souhaité continuer cette discutions bien sûr, en tout cas amusé vous bien."

Il lui passe la carte de visite puis il se lève et reprend en anglais.

"- Venez me voir quand vous voulez madame, j’apprécie très fortement votre travail. Si vous avez un problème, n'hésitez pas."

Il croise les amis de la jeune femme.

"- Bonsoir messieurs, après vous, je vous en prie."

Le démon les laisse rentré dans le carré V.I.P. et en ressort avec son verre remplis d'alcool démoniaque.
Il disparaît dans la foule de danseurs, il compte rentrer passé par une des porte interdite au public quand une jeune femme l'interpelle.

"- Monsieur l'honnête, j'aurais besoin de vous quelques secondes."


Le démon se retourne vers la jeune femme.

"- Bien sûr mademoiselle, appelez moi juste Louis, que puis-je pour vous ?


- Je suis journaliste pour le Laurel times.

- Ah, oui, je vois le journal qui compte détrôner le Minute papillon, mais cela ne répond pas à ma question, que puis-je faire pour vous ?

- Je voulais vous demander comment le Crusader réussi à tenir le coup face à la quarantaine ?

- Ah, et bien disons que les gens auront toujours besoin de s'amuser et de danser, oublier leur problème le temps d'un soir, surtout en ces temps troublé.
Les gens ont toujours rejeté leur problème dans autres choses après tous.
Mais croyez moi ça n'intéresse pas grand monde ce genre de choses, allez plutôt voir Miller Galwin, il habite au 27 rue Middelland street dans les bas quartiers. Il a des informations très croustillantes sur Patrick Wanderson, un des membres du Conseil municipal.
Sur ce mademoiselle, je vous souhaite bonne nuit."


La jeune femme est complètement désarmée devant la réponse du maître des lieux.

"- Euh, si vous voulez."

Avant qu'elle réalise que sa proie s'échapper Lucifer laisse la jeune vautour à son maigre repas.
Il prend la direction de son bureau pour le préparer à la venue de la jeune femme et pour pouvoir boire tranquillement son verre de remontant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Ven 8 Juin - 22:48

La fête reprend tout autour de moi. Comme si jamais le patron de la boîte n'avait pénétré dans e carré VIP. Tout le monde a compris qui m'a remis ma carte VIP, pourquoi je suis là : pour eux j'ai été repérée par le patron, je suis juste une artiste en vogue. Quelques commentaires sur sa façon de s'habiller, ou son air hautain... Qu'ils m'ennuient pour le coup. Tu devrais rester avec eux... Non. Je dois aller là bas. Mais pas de suite.

Je profite un peu de la soirée quand même avant. Dansant avec tout le monde, sans pour autant m'alcooliser. Je dois rester sobre. Mais mes camarades ne se privent pas. La jeune fille avec eux semble aussi s'amuser. Quelque chose me chiffonne avec elle... J'ai l'impression de l'avoir déjà vue... Mais où ? Je ne saurais pas t'aider, ma grande. Pas là. Je n'y comptais pas.

Quand je les juge tous assez saouls ou épuisés, je me glisse hors du carré VIP et me dirige vers un vigile. Discrètement, je lui montre la carte tendue par le patron. Il commence à partir, me faisant signe de le suivre.

Il me perd dans un petit dédale de couloirs... Mais cette boîte est-elle donc si grande que ça ?! Enfin, nous arrivons dans un bureau... Simple mais luxueux, comme son propriétaire. Louis m'y attend, son éternel sourire aux lèvres, me fixant de ses yeux bienveillants.

Vous ne vous perdez jamais pour venir ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 130
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Mer 27 Juin - 3:33




Tandis que la jeune femme profite de sa soirée, le seigneur des ténèbres retourne dans sa sacristie.
Au sein du labyrinthe qui compose le Crusader, le démon passe de couloir en couloir jusqu’à atteindre son bureau.
Bureau que le démon jugea comme pas encore prêt pour recevoir un invité de marque.

Le bureau été mal rangé, les papiers et décrets pour le royaume des enfers été empilé sur le bureau.
C'était le bureau d'un roi nom d'un propriétaire de club de débauche, enfin pas dans l'idée que l'on s'en fait.

Le roi des démons remonte ces manches. Il classe les papiers et il va les ranger dans une salle un peu plus loin qui lui sert de débarras. Puis il prend les décrets et fait appel à Frifri.
Il donne au jeune diablotin les décrets et lui indique à qui il doit les donner, lui rappelant au passage que s'il en perd un, il lui remettra le collier des endormis.
Puis il regarde la pièce et voie le crâne d'un homme qui lui avait manqué de respect, qui lui sert maintenant de presse papier.
Il le prend dans ses mains et se met à jouer avec celui-ci.
Il le fait parler, se moquant de l'idiotie de celui qui se penser être le plus bon dans le mal.
Le démon rit de la soi-disante irrécupérable de cet homme.

Puis il pose le crâne dans un coin quand ce jeu commence à l'ennuyer.
Le démon va à sa cuisine cherchez un saladier garni de son fruit préférer, des pommes.
Ce n'est pas au nom d'une symbolique idiote qu'il aime ce fruit, c'est surtout pour son goût sucré et la possibilité de jongler avec qu'il les apprécie.

Arrivée à son bureau, le démon dépose le saladier sur son bureau et il prie une pomme donc l'habit rouge obscène mettait le démon en appétit.

Ce fut au moment ou le monstre savoure sa pomme que la jeune femme accompagné d'Asmodée arrive.
Lucifer se recouvre de son aura de confiance et l'accueil en souriant.

"- Vous ne vous perdez jamais pour venir ici ?"

"- Non mademoiselle, c'est juste une question d'habitude, je suppose. Mais il est vrai que l'homme qui a fait les plans été assez torturé."


Le démon lui tend une pomme.

"Tenez ça vous aidera à avoir l'esprit plus clair. Une future légende doit montrer l’exemple."

Lucifer dépose un regard rieur dans celui de la jeune fille.

"Bien mademoiselle que penser-vous de la décoration, je trouve personnellement qu'il manque un petit quelque chose, mais je ne trouve pas quoi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Ven 6 Juil - 0:35

Sa demande éveille quelque chose en moi. Comme toujours... Il a bien dit future Légende ? Il manque quelque chose. Il y a quelque chose qui ne va pas ici. Hariett, c'est quoi cette histoire de Légende ? La couleur des murs déjà. Elle La pièce devrait être bien plus sombre que ça... Mais là n'est pas le problème. T'es super grosse, t'as un gros cul, et t'as des poils aux jambes. L'autre problème est ce tableau derrière Louis... Dans un tel bureau, le portrait d'un parent, enfin je suppose que c'est un parent vu comment ils se ressemblent, ne devrait pas être affiché comme ça. Il donne plus l'impression d'être dans une grande boite avec la photo du fondateur que dans un Night Club branché... Donc c'est bon, tu ne m'entends plus... Et puis le reste des murs et du bureau est vide. Trop vide. Mais si rempli. Un contraste qui me choque au vu du bon goût vestimentaire de Louis.

Un bref coup d'oeil sur le mobilier. Le Sabre, le crâne, tous ces objets anciens... R'Lyeh. C'est ça ? Peut être. Alors là par contre, non. Je me lève, et observe en détail tous les objets anciens. C'est bien ça. Ils me rappellent un peu notre maison. R'Lyeh est un secret, Hariett. Tu dois le savoir.

Je continue à faire le tour de la pièce... Et tourne le dos à Louis un instant pour observer la porte. Non, ici, ça n'irait pas. Et puis je ne fais pas de graff en R'Lyen. Enfin... Pour lui, je pense que ça devrait aller. Peu importe pour qui. C'est un Tabou, Gardienne de la Cité. Non, Hastur. Ce qui est tabou c'est d'enseigner le R'lyen à un étranger. Si je m'en sers sans lui expliquer comment cette langue fonctionne, je ne risque rien. Surtout qu'il ne pourra pas la lire. Ce serait un chef d'oeuvre si je le fais, une des plus belles pièces que je n'ai jamais réalisées... Et surtout, ce serait un bon retour pour l'invitation VIP à vie.

Je sors mon portable et commence à dessiner rapidement au stylet dessus.

Je pense que je peux vous arranger ça, mon cher Louis.

J'ajoute sur les esquisses un message en R'Lyen. "Mais il n'était pas facile de quitter le seul endroit où l'on se sentait vraiment chez soi." pouvais-je lire. Tu... Ne t'en fais pas, Hastur. Personne ne peut lire le R'lyen. Et puis faire le rapprochement avec la nouvelle de Lovecraft... Lovecraft... Ce type... Il était comme toi. Je sais, tu m'as raconté. C'était l'hôte de... Son Hérault. Et son nom est aussi interdit que le mien. De toute façon, il n'existe pas ici.

Je tends mon portable à Louis, lui montrant l'idée de base. Encore un paysage chimérique, montrant des anges se faire engloutir par des ténèbres, des visages improbables, des formes informes... Comme à mon habitude. Mon influence est restée forte sur ta créativité ! Je trouve aussi. Ca m'a beaucoup apporté !

Je serais bien tentée de recouvrir l'un de vos murs de ce tableau à l'occasion, en me servant du noir de base qui les recouvre pour ne pas avoir à le gacher. C'est un beau noir que vous avez là !

J'attends son avis, inquiète.

Si l'idée ne vous plaît pas, je peux essayer autre chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 130
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Ven 20 Juil - 16:42

Après quelques minutes de réflexion intérieure comme font tous les artistes.
La légende répond :
"- Je pense que je peux vous arranger ça, mon cher Louis.

- A parfait."

Elle dessine sur son portable les plans préparatoires pendant que le seigneur des enfers mange tranquillement sa pomme.
Une fois son œuvre accomplis, la jeune femme montre son esquisse à Lucifer.

"- Je serais bien tentée de recouvrir l'un de vos murs de ce tableau à l'occasion, en me servant du noir de base qui les recouvre pour ne pas avoir à le gacher. C'est un beau noir que vous avez là !"

Le maître des châtiments éternels juge de son œil inquisiteur l'œuvre de la jeune femme.
Il regarde l'ouvrage représentant des ange se faisant happé par les ténèbres dans un paysage chimérique.
Il y aussi une chose écrit dans une langue ancienne.
Une langue que le seigneur des enfers aurait pensé ne jamais revoir.
Bien qu'il ait lu Lovecraft, il aurait pensé à un doté capable de voir les secrets.
Ce jeu commence à devenir intéressant.
Alors que dit ces mots en R'Lyen : "Mais il n'était pas facile de quitter le seul endroit où l'on se sentait vraiment chez soi."
Serait-il possible que la jeune femme ait percé son secret, le démon préféra penser à une simple coïncidence ou à un mal-être intérieur.
Peut-être provoqué par un secret enfouis.

"- Si l'idée ne vous plaît pas, je peux essayer autre chose !"

Lucifer lève les yeux vers la jeune femme, quoi qu'il en soit il ne fallait pas réveiller les mystère Ctulien qui se cachait en elle. Disons que Lucifer à suffisamment vue de hentai pour savoir ce que fait une créature à tentacule dans une jeune fille et cela ne risque pas d'êtres aussi plaisant.

- Non, cela me semble parfait. L'influence est assez.. comment dire... démoniaque, mais cela correspond bien à l'éclairage de cette pièce.
Nous discuterons horaire et prix ultérieurement, ce soir vous êtes mon invité.
Je sais à qu'elle point votre travail est difficile et un secret n'en reste jamais un très longtemps dans cette ville.
Rien qu'aujourd'hui, une journaliste donc le décolleté n'avait d’égal que sa langue de vipère transpirante d'ambition est venue me questionner.
Ça doit être une sacré pression de devoir toujours agir avec ces gens surtout avec une histoire d'arbres qui disparaisse et une vie d'artiste à précieusement garder cela fait beaucoup.
Ne, vous inquiété pas pour cette info, nous diront que nous avons une renarde en commun.
Mais comment vous vous en sortez ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Mer 25 Juil - 0:18

Sa façon de parler était éloquente mais quelque peu désordonnée en fait, comme si quelque chose le perturbait. Ses phrases ressemblaient un peu aux miennes quand, auparavant, Hastur pouvait parler à travers moi. C'est amusant, un peu. Peut-être est-ce là son don ? Peut-être est-il aussi l'hôte d'une créature aussi ancienne est sombre que la mienne ? Ce qui expliquerait l'ambiance de la pièce dans laquelle nous nous trouvons. Dis tout de suite que je suis une mauvaise influence en terme artistique ? Disons simplement que tu n'es pas ce qui se fait de mieux en terme de goût humains. Enfin bon...

Pour vous répondre franchement, je m'en sors très bien. Enfin, j'espère. J'aimerais être le héros que l'on appelle quand les choses tournent mal, être un rempart contre le Mal dans cette ville, vous savez. Mais entre ce but, et ma carrière officielle d'artiste, il y a un large fossé. Conserver un secret dans cette ville est une des choses les plus... complexes.

J'hésite un instant. Puis-je lui parler de Swan qui est de retour par exemple ? Ou de Hastur qui est ressorti depuis ma mission avec la Renarde ? Je pense. Si il sait tant de choses sur la ville, c'est que déjà bien des héros lui font confiance. Et si Fox Fire lui fait confiance...

Je dois vous avouer que parfois, j'ai peur que mon avenir, que mon présent s'écroule. Avec les autres graffeurs, on se la joue cool, on agit en défiant les lois... Si jamais il venait à se savoir que je suis aussi une héroïne, et une des plus droites de la ville, quelle image renverrais-je ? Dans les deux sens d'ailleurs.

Questionne le sur la journaliste. Si elle est ici, c'est pour une raison. Moi ? Peut être...

Au fait, pourquoi cette journaliste était-elle ici ? Que voulait-elle ?

L'espace d'un instant, une fraction de seconde, mon angoisse prend le dessus. Si elle est là pour moi, je suis mal... Mon pouvoir échappe un seul instant à mon contrôle, et un tentacule apparaît le long de mon bras, commence à prendre son élan pour fouetter l'air, comme pour me protéger... puis disparaît, s'évanouissant. Une seule fraction de seconde... Alors si c'est pour faire ça, arrête de boire, Hariett. Et garde ton calme. Désolée... En même temps, je dois t'avouer que le fait que tu puisses de nouveau te manifester, c'est pas habituel.

D'ailleurs... L'a-t-il vu ? C'était très bref, mais c'était là. Peut être que non ? Encore un secret qui n'en est plus un pour longtemps dans cette ville... Je dois vraiment apprendre à maîtriser ce pouvoir. Je pense aussi.

Cette ville est un vrai panier de crabes. J'ai l'impression que tant de puissance regroupée en un seul point comme ça, donne naissance à d'inutiles jalousies... Tous ces héros en compétition... C'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 130
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Mar 7 Aoû - 14:50

La jeune femme répond au démon :

Pour vous répondre franchement, je m'en sors très bien. Enfin, j'espère. J'aimerais être le héros que l'on appelle quand les choses tournent mal, être un rempart contre le Mal dans cette ville, vous savez. Mais entre ce but, et ma carrière officielle d'artiste, il y a un large fossé. Conserver un secret dans cette ville est une des choses les plus... complexes.

Elle semble hésité une seconde puis elle continue sa confession.

Je dois vous avouer que parfois, j'ai peur que mon avenir, que mon présent s'écroule. Avec les autres graffeurs, on se la joue cool, on agit en défiant les lois... Si jamais il venait à se savoir que je suis aussi une héroïne, et une des plus droites de la ville, quelle image renverrais-je ? Dans les deux sens d'ailleurs.

Le démon sourit, elle n'est pas si éloigner de lui, qui doit cacher sa nature de maître du mal sous l'image d'un homme respectable.

"- Vous forcer vous à paraître ce que vous n'êtes pas ? La vie est bien trop courte pour la passer à mentir. Surtout mentir à vos amis.
La vérité est toujours plus solide que le mensonge et leur mentir ainsi n'améliorera pas votre situation quand ils le découvriront.
Je suis par contre sûr qu'ils vous apprécient plus que pour votre air cool et rebelle."


Subitement comme prit par une frayeur étrange la jeune femme dit :

Au fait, pourquoi cette journaliste était-elle ici ? Que voulait-elle ?

Le démon allait répondre quand un tentacule apparaît dans son bras et s'agite dans tous les sens.
Le seigneur des enfers garde son calme, il sait depuis le début que c'est une dotée et il a vu des choses bien plus bizarre rien que dans cette journée. Le maître des ombres bande sa volonté pour ressentir l'aura de la jeune femme, il y voit deux aura, une aura extrêmement sombre et une aura qui bien que blanche en apparence possède une part d'obscurité. Elle est donc une créature hôte d'une puissante entité maléfique.

Il pose donc calmement ses yeux dans ceux de la jeune fille et lui répond.

"- Ne vous inquiété pas, Mademoiselle, la journaliste travaille pour le Laurel times, c'est un journal qui est plus connus pour ces pages actualité économique, bien qu'il tente dans le sensationnel. Leurs journalistes sont plus des jeunes louveteaux affamés que des vieux renards.
En tout cas pour l'instant, il faudra les surveiller à l'avenir.
Mais pour ce soir vous deviez vous calmer, je sens que beaucoup de questions vous traversent, mais pas la peine de se précipiter.
Nous avons toute la soirée, voir plus si vous le souhaitez."


Il se déplace vers la jeune femme et lui tend la main.

"- Peut êtres qu'un bol d'air frais vous ferrez le plus grand bien. Il y a plus haut un balcon qui domine la ville. La vue y est superbe le soir et aucune oreille ne se trouve à cette hauteur pour nous y écouter."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Probablement entrain de graffer dans la rue
❝ PT. EXPERIENCE : 158
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Sam 11 Aoû - 2:22

Même les louveteaux font mal quand ils mordillent... Enfin bon... Si il dit qu'elle est là pour... Attends... Comment ça "toute la soirée, voire plus ?" Il attend et espère quoi en fait ? Mon sang ne fait qu'un tour. Tu es trop impulsive, Hariett. Beaucoup trop. Il n'a encore rien dit ni fait, c'est toi qui...

Vous attendez quoi de plus de ma part, exactement ? Pourquoi parler de "toute la nuit" et de "plus encore" ?

Je fixe sa main avec dédain... Puis la saisis.

Je vous suis sur le balcon. Au moins, si vous vous mettez à me draguer, je pourrais vous en balancer. Et puis... J'avoue qu'un bol d'air ne me ferait pas de mal.

Mais qu'est ce qu'il me prend ? Il est simplement sympa et me propose de me revoir... Pas comme Edwin d'ailleurs... Je pourrais aller lui rendre visite à l'occasion ! Qu'il y a... Tu sais que j'ai accès à ce que tu penses ? Oui... Je sais. Si tu pouvais t'en retenir d'ailleurs. Ah les humains... Je ne comprendrai jamais cette passion pour la reproduction... Je... Surtout chez t...

Je frappe un grand coup sur le bureau.

FERME LA, LE POULPE !! FERME LA, VRAIm... Euh... Je...

Et voilà... Vois ce que tu me fais faire... Si tu t'énerves comme ça devant lui, et que tu me mentionnes ouvertement, c'est que tu le juges digne de confiance. J'avais pas forcément envie d'expliquer ça maintenant.

Avant que vous ne vous posiez la moindre question... On est deux en un. Il y en a un qui est plus âgé que le concept même de vie, et... moi. Mais... Je pourrais vous en dire plus sur ce balcon, si vous voulez bien. J'ai vraiment besoin d'une bouffée d'air frais...

Je me lève, ma main toujours dans la sienne, et en profite pour lui piquer une pomme.

Et j'ai aussi besoin d'une pomme, d'ailleurs. Vous permettez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 130
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett] Hier à 1:14

"Vous attendez quoi de plus de ma part, exactement ? Pourquoi parler de "toute la nuit" et de "plus encore" ?"

Le démon sourit. Les humains ont une libido qui feraient passez Nostria pour une prude sainte. Cela fait bien rire Lucifer. S'il avait vraiment envie de coucher avec elle, il aurait utilisé ses auras bien plus intelligemment et elle serait actuellement en train de hurler son nom totalement emporté par la flamme du désir qui l'anime.
Mais cela manquerait tellement de classe et de panache, où est le plaisir quand on a une aura qui fait couler des fleuves au sein de ces dames ?
C'est d’ailleurs pour cela que Lucifer à abandonner son aura de désir, bien qu'elle lui est facilement activable.

Mais de tous sont discourt, c'est la seule chose qu'elle retiens ?
Elle est donc impulsive et particulièrement attirée par les arcanes de l'amour. Le démon en prend note, on sait jamais.
Pour la calmer, il lui répond en souriant.

" Oh ! Ne vous inquiétez pas, cela veut dire beaucoup de choses, mais pas du tout ce que vous en penser."

Elle prend néanmoins sa main avec un certain dédain.

"Je vous suis sur le balcon. Au moins, si vous vous mettez à me draguer, je pourrais vous en balancer. Et puis... J'avoue qu'un bol d'air ne me ferait pas de mal."

Le démon se mit juste à rire, elle pense vraiment qu'a la drague et au sexe. Dans les enfers, on appelle cela une bonne cliente, en particulier avec cette aura maléfique en elle.

Tout à coup sans raison, elle donne un grand coup dans la table et s'écrie :

"FERME LA, LE POULPE !! FERME LA, VRAIm... Euh... Je...

Mademoiselle, vous allez bien ?"


Le pécheur originel joue la surprise, mais intérieurement, il est heureux. Le coup de bâton à été donné et son esprit commence à s'ouvrir.

"Avant que vous ne vous posiez la moindre question... On est deux en un. Il y en a un qui est plus âgé que le concept même de vie, et... moi. Mais... Je pourrais vous en dire plus sur ce balcon, si vous voulez bien. J'ai vraiment besoin d'une bouffée d'air frais... Et j'ai aussi besoin d'une pomme, d'ailleurs. Vous permettez ?

Je vous en prie servez-vous, elles sont là pour cela."

Le démon la suit des yeux, il aurait été assez cocasse que Lucifer ne laisse pas un mortel mordre dans une pomme.
Il réfléchit à quoi dire, bien qu'il est vu bon nombre de héros au pouvoir divers, il devait choisir ses mots correctement. Bien que la jeune femme soit très réceptive à son aura, cela n'est pas forcément le cas pour la créature en elle. Bien qu'elle doit passablement s'en battre les tentacules, car Lucifer n'a eu aucun mal à la manipuler avec ces pouvoirs.
De son expérience avec la magie et de ce qui est marqué sur la peinture se serait un des dieux oublié de Lovecraft. Un bon gros dieu un peu paresseux sur les bords, comme à peu près toutes les divinités en fait.

Une fois servi, il la guide de sa main jusque vers la sortie de son bureau.

" Encore une hôte, excuser mon manque d'étonnement, mais j'en connais beaucoup dans votre cas. Dans mon métier, on voit passer beaucoup de gens comme vous, mais je dois avouer que l'histoire des tentacules est assez nouvelle pour moi."

Il marche tous deux à travers les couloirs jusqu'à arrivée à un ascenseur.

"Donc un poulpe, qu'elle étrange symbiose. En général, seuls les dieux s'amusent à faire cela. À moins que ...."


Lucifer réfléchit, finalement, c'est à elle de faire le premier pas.

"... Non, ça serait impossible. J'ai bien quelque connaissance en magie et il me parait difficile qu'un fantôme de poulpe vous hante."


Pendant une minute, le seigneur des enfers a l'image ridicule d'une légende qui crache un jet d'encre à la tête d'un criminel. Il laisse partir cette pensée aussi vite qu'elle est venue.

L’ascenseur arrive sur la terrasse de toit de l'immeuble où se trouve le club. La vue s'étend sur la totalité du quartier Aselus.

"Nous voilà arrivées, si vous voulez me dire quoi que se soit, je vous conseille de prendre quelques secondes pour respirer et profité de la vue. Quand on doit parler de quelques choses d'aussi personnelle. Il faut bien réfléchir à ce qu'on va dire. Souvent, la créature n'aime pas qu'on parle d'elle, elle préfère rester dans l'ombre de son porteur pour agir sur le monde."


Le maître des enfers parle avec connaissance de cause, il a déjà utilisé des hôtes afin qu'ils agissent en son nom sur terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tell me your little secrets [with Hariett]

Revenir en haut Aller en bas

Tell me your little secrets [with Hariett]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le quartier Aselus-
Partenaires
dabberblimp"

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit