AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Dans ton fion ! ♥
❝ POINTS : 15

MessageSujet: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Mer 5 Nov - 18:59


Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santéBelinda & Fanny

Belinda s'ennuyait ferme, depuis quelque temps. Son travail de parfumeuse était serte assez amusant, vu qu'elle conseillait les humains sur ce qu'ils devraient mettre comme parfum pour séduire l'élu de leur cœur, ou simplement pour faire bonne impression dans une fête VIP, mais il ne lui permettait pas de se distraire. Alors quand un contrat s'est présenté à elle il y a quelques jours, elle s'était presque jetée dessus. Car ne l’oublions pas, le second métier qu'elle exerçait était celui de tueuse à gages. "Viper" était plutôt sollicitée dans le milieux, car elle faisait le travail discrètement, avec ses poisons. Elle avait tout un arsenal dans une armoire dans son arrière-boutique. Étant sa propre patronne, elle pouvait se permettre de stocker des choses de ce genre. Et puis, elle savait les cacher quand elle avait une inspection. Et dire que les diplômes qu'elle avait étaient tous faux. Des faux de très bonne qualité, cependant. Après tout, elle avait de quoi payer les meilleurs faussaires. C'est l'avantage quand on est immortel et très vieux. On a eu le temps de garder pas mal de souvenirs faisant votre fortune.

Bref. La déesse se prépara donc. Son client allait souvent au casino, et elle se préparait donc en conséquence. Elle avait toute une garde-robe prévue pour ses assassinats. Elle ne devait pas courir le risque qu'on la reconnaisse, après tout. Elle opta pour des cheveux blonds et une peau plus hâlée, allant avec la robe rouge à décolleté plongeant, ne laissant pas place à l'imagination. Elle pouvait changer la couleur de ses cheveux, de sa peau, de sa queue aussi. On ne la décrivait pas comme une déesse reptilienne aux couleurs changeante pour rien. Comme un serpent changeait de peau et de couleur en muant, elle pouvait changer ses couleurs. Elle usait rarement de ce pouvoir, car elle aimait bien garder une apparence similaire avec ce à quoi elle ressemblait avant. Bien qu'elle soit née avec les cheveux noirs et une queue vert foncé, ce qui était loin de son apparence actuelle. Elle mit une couche de rouge à lèvres de sa fabrication. Un seul baiser, c'était mettre un pied dans la tombe. Ce rouge à lèvres était "empoisonné", et fait d'une certaine manière qu'une fois en contact sûr de la peau humaine, il pénètre dans les pores et rende la victime plus passive, moins réactive.

Une fois qu'elle eut fini de se préparer, c'est-à-dire prendre quelques poisons, et d'autres trucs pouvant être utiles, car on n'était jamais à l'abri d'un imprévu. Elle appela un taxi et se retrouva donc au casino. Cet endroit était particulièrement intéressant. Il y avait toutes sortes de personnes, dans ce genre de lieux. Les riches, dépensant pour le plaisir et faire étalage de leur fortune, d'autres, jouant pour gagner rapidement de l'argent et encore ceux qui jouent par désespoir de cause. Sa cible était dans la première catégorie, et devait certainement être aux tables où se jouait le poker. La déesse savait jouer toutes sortes de jeux. Le poker était un art où il fallait finement jouer son jeu. Elle jette un regard aux participants, et voit sa cible. Elle avait raison au niveau de son raisonnement. Elle s'installa donc à la table, prenant part à la partie. Heureusement, elle avait aussi amené de l'argent. C'était l'occasion pour elle de s'amuser un peu. Le croupier distribua les cartes, et elle sourit. Elle avait réussi à attirer l'attention de sa future victime, qui avait les yeux sur son décolleté. D'ailleurs, qui n'avait pas les yeux dessus, de tous les participants de cette table ? Aucun.

Elle fit un sourire sensuel à son homme, avant de miser une certaine somme. Elle n'avait pas froid aux yeux, et puis, elle avait une bonne main, pour le moment. Elle joua un moment, certains hommes partants car ils n'avaient plus rien. À un moment, il ne restait qu'elle et sa cible. Elle avait gagné un maximum de manches. La chance était de son côté, cette fois. Elle avait amassé une bonne somme. Maintenant, elle jouait le tout pour le tout. Il n'aurait pas été compliqué d'emmener sa cible maintenant, mais elle était joueuse. Elle bluffait, pour cette manche. Mais sa cible ne se laissa pas démonter et décida de continuer. Les cartes se retournent. Argh. C'était la banque qui venait de gagner, cette poisse. Elle soupira en même temps que l'homme. Ils avaient tous les deux une mauvaise main. Belinda se leva en souriant. Au final elle n'avait perdu que peu d'argent. Ce qu'elle avait perdu lui sera directement remboursé à la mort de cet homme. Soudain, il la rejoignit et l'invita à boire un verre. Il avait mordu à l'hameçon très facilement. Elle ne refusa pas. Elle mit quelques goûtes de son venin dans son verre pendant qu'il ne faisait pas attention.

La soirée ayant bien avancé, il voulut la raccompagner. Elle accepta. Mais elle n'avait pas l'intention de se faire raccompagner. Cet homme était serte, charismatique, mais cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Ce n'était rien d'autre qu'un humain qu'elle devait tuer. Elle décida qu'il était temps de passer à l'action en passant devant une ruelle sombre et déserte juste à côté du casino. Elle l'embrassa, sans plus de manière que ça. Il répondit à son baiser mortel. Son venin n'allait as tarder à faire son effet. Il semblait plus crispé qu'avant. Puis il arrêta soudainement leur baiser, une main sur le cœur, étrangement essoufflé. Elle fit mine d'être inquiète, alors qu'elle savait ce qui se passait. Elle était très bonne actrice. Elle le fit s'asseoir sur le sol, et lui dit qu'elle appelait une ambulance, faisant mine de parler à quelqu'un au bout du fil, alors qu'elle n'avait même pas lancé l'appel après avoir tapé le numéro. Elle lui dit ensuite qu'ils n'allaient pas tarder à arriver, normalement. Mais même si quelqu'un venait, il était déjà condamné. Il mourrait dans une bonne trentaine de minutes, au plus rapide. Sinon, un peu plus. Il commençait à gémir de douleur, ce qui était totalement compréhensible. Quand il fit un gémissement plus fort que les autres, elle lui plaqua la main sur la bouche, sans ménagement. Elle lui susurra à l'oreille.

« Ferme-là, tu veux, mon chou ? Je n'aimerais pas que quelqu'un t'entende gémir de douleur. Ça m'agacerais que quelqu'un vienne nous embêter. »

Il la regarda, semblant soudain comprendre ce qu'elle était. Mais son rouge à lèvres semblait commencer à faire son effet, et il était un peu plus silencieux. Même si le mal était déjà fait. Elle espérait que personne n'était passé par là à ce moment précis et avait entendu l'humain.

© Lady sur Epicode


Dernière édition par Belinda S. Viperidea le Dim 12 Avr - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 72

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Sam 8 Nov - 11:45

J’avais eu une longue et mauvaise journée. Tout d’abord je m’étais levé tôt pour mon footing matinal quotidien mais alors que j’en étais à la moitié de mon parcourt la pluie tomba. Pas quelque gouttelettes, ce qui ne m’aurais pas dérangé, mais un vrai déluge soudain et imprévu. Je m’abritais le temps que la saucée passe. Elle ne dura pas très longtemps mais me retarda tout de même assez pour me faire rentrer au manoir où se levaient la plupart des étudiants si bien que j’avais poiroté pour prendre ma douche.
La journée de cours s’était déroulée sans autre incident que Brune qui dans sa mauvaise phase m’avais snobée lorsque j’étais allé lui parler. Puis la dernière heure à peine fini je filai rendu au travail.
Le restaurant était bondé ce soir et un des serveurs étant absent tous ceux qui restaient avait été débordé du début à la fin. Je n’avais même pas eut le temps de prendre ma pause. J’étais de service jusqu’à la fermeture et à part le patron tout le monde était partie, deux hommes s’acharnaient tout de même à finir leur repas avec une lenteur désespérante, j’avais débarrassé nettoyé  et rangé toute les autres tables et il était déjà plus tard que d’habitude. Le patron fini tout de même par me faire signe de rentrer chez moi et qu’il s’occuperait des derniers clients tout seul.
En arrivant à l’arrêt de bus je constatai que j’avais loupé le dernier de quelques minutes à peine. Avec un soupire résigné je mis en route vers l’école. Tentant de minimiser mon temps de parcourt je n’hésitais pas à prendre un maximum de raccourcis traversant ainsi alternativement de grandes avenues éclairés et d’étroites rues sombres, c’est d’ailleurs en m’engageant dans une d’elle que j’entendis un gémissement. Cela venait de l’autre côté de la ruelle et c’était sur mon chemin alors je m’avançais. Il y une silhouette de femme agenouillée près de quelque chose sur le sol. J’approchais encore, c’était un homme adossé au mur, il émit un autre gémissement plus appuyé, il avait l’air vraiment mal en point. J’allais proposer mon aide lorsque j’entendis la femme murmurer.
«  - Ferme-là …ais pas … qu’un …ir … agacerais … qu’un vienne... »
Ferme-là ? Agacerais ? Ça ne ressemblait pas vraiment aux paroles que dirait une femme à son mari (ou une prostitué à un client vu la façon dons elle était habillée et la différence d’âge apparente) qui se sent soudain mal. Était-il possible que je sois entrain d’assister à un meurtre en directe ? Je n’avais rien vu non plus qui puisse le prouver. Qu’es-ce que quelques mots à peine entendu ? J’hésitais sur la marche à suivre lorsque la femme leva les yeux vers moi. Il était trop tard pour juste m’éclipser et appeler en douce la police.
« - Votre ami à l’air vraiment mal. Que lui était-il arrivé ? »
Je m’approchais encore un peu pour tenter de deviner de quoi il souffrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans ton fion ! ♥
❝ POINTS : 15

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Lun 17 Nov - 2:32


Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santéBelinda & Fanny

Elle jeta donc un coup d’œil autour d'elle pour vérifier qu'il n'y avait aucun humain dans le coins, ce qui l'aurait étonné, étant donné que c'était une ruelle sombre où peu de gens s'aventureraient de leur plein gré. Mais son regard se porta sur une gamine tout à fait ordinaire qui avait eu la bonne idée de passer là. Bon sang. Ils avaient toujours le don de se retrouver dans vos pattes quand vous pouviez vous en passer. Sa cible sembla vouloir dire quelque chose, mais ne le peut pas. Merci au rouge a lèvre, car sinon elle aurait eu quelques problèmes. Elle pouvait toujours faire croire à cette gosse que cet homme s'était effondré d'un seul coup, comme ça, sans prévenir. Et après, zéro témoin sur le dos. Encore faudrait-il qu'elle puisse se débarrasser des deux corps en une seule fois. Elle n'avait pas la force titanesque d'Hercule, malheureusement. Et si elle usait de sa forme normale, elle attirerait encore plus l'attention. Elle était dans une impasse... Hum. Il faudrait qu'elle assomme (à entendre droguer, bien évidemment, sinon à quoi ça sert de se balader avec des fioles en tous genres sur une jarretelle bien cachée ?) cette gamine le temps qu'elle s'occupe de son contrat.

« Votre ami à l’air vraiment mal. Que lui était-il arrivé ? »

Eh bien, elle avait de la chance on dirait. Elle espérait juste qu'elle n'avait pas entendu ce qu'elle avait dit juste avant. Cela gâcherait toutes ses chances. Elle se releva et prit un air un peu inquiet. Elle avait du talent pour mimer des expressions très réalistes. Au lieu de faire parfumeuse, elle aurait dû faire actrice, ça aurait été plus rentable. Enfin. La célébrité n'était jamais bonne pour certaines affaires qui doivent rester secrètes. Elle regarda la gosse s'approcher un peu plus pour voir ce que l'homme avait. Parfait. Si elle pouvait s'approcher un peu plus, elle pourrait facilement lui faire faire un petit tour dans l’inconscience.

« Eh bien... Je ne sais pas... Il... Ça lui a pris d'un coup, comme ça. J'ignore ce qui a pu le mettre dans un tel état. »

Une bonne menteuse en plus de cela. Elle porte discrètement sa main à sa jambe pendant que la jeune fille au dos tourné. Quelle fiole choisir ? Utiliser une bague-aiguille serait plus approprié pour que l'effet de la mixture agisse rapidement. Elle décide de prendre un mélange qui désorientait la victime, mais il fallait faire attention à la dose, car sinon cela rendait malade. Enfin, peu lui importait. Alors que l'humaine ne s'y attendait pas, elle lui planta l'aiguille d'un centimètre dans le cou, avant de l'enlever vivement. Un simple point pouvait suffire, et cela n'était pas très visible au premier abord. Par contre, maintenant, le problème serait l'attente. De cinq à vingt minutes, par rapport à la morphologie de la personne, et la dose donnée. Ça lui donnait donc douze minutes pour l'empêcher d'attirer l'attention dans la ruelle. Et il pouvait s'en passer des choses, en ce laps de temps pourtant très court.

HRP:
 

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 72

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Dim 7 Déc - 12:31

La femme s’écarta pour me laisse m’approchais. Je n’aimais pas vraiment l’avoir dans mon dos, surtout si il s’agissait d’une meurtrière en puissance.
« - Eh bien... Je ne sais pas... Il... Ça lui a pris d'un coup, comme ça. J'ignore ce qui a pu le mettre dans un tel état. » Dit-elle d’un air inquiet.
L’homme n’avait pas de dague dépassant du ventre ou de blessure apparente. Cela voulait-il dire qu’il faisait juste un genre de malaise et que ce n’était pas la femme qui l’avait tué ? Il semblait être un type plutôt riche, son costume semblait être le genre de grande marque et taillé sur mesure, ses chaussures étaient tellement cirées qu’on pouvait presque se voir dedans et de toute façon il avait la tête de quelqu’un de riche. Que faisait-il dans une ruelle si sombre ? Les gens comme lui n’empruntaient généralement que les grandes avenues éclairées. En observant son visage j’eu la réponse à ma question de par les traces de rouge sur ses lèvres qu’il ne s’était sans doute pas mit tout seul.
Je m’accroupis. Sa respiration était rapide et saccadé comme si il avait du mal à respirer et de cette hauteur je remarquais que derrière le maquillage ses lèvres semblaient bleu. On aurait dit qu’il était sur le point de noyer sauf qu’il n’y avait d’eau nulle part. Ou peut-être qu’il n’y avait pas besoin d’eau et que l’homme suffoquait pour une autre raison. Une crise d’asthme? Tout était possible. Je n’avais aucune compétence qui me permettrait de sauver cet homme. Je savais en théorie faire un massage cardiaque mais la seule personne sur qui j’avais pratiqué était George le mannequin d’entrainement. De toute façon le type n’avait pas besoin de massage cardiaque et je ne savais même pas de quoi il souffrait.
Je me redressais, sortis mon portable et sentit quelque chose me piquer la nuque, je me tournais vivement tout en plaquant ma main là où j’avais sentit quelque chose. Je vis la femme faire mouvement vif, ou plutôt je cru voir car c’était fugace. En tout cas j’avais été piquée par quelque chose et d’assez gros car je l’avais sentit.
« - Un  moustique… » Marmonnais-je tout bas.
J’observais ma main mais si ça avait été le cas j’aurais écrasé l’insecte pendant qu’il pompait donc ce ne pouvait pas être le cas. C’était étrange.
Je remis ma main dans mon cou, regardais l’autre qui tenait mon portable, puis la femme.
« - Je vais appeler les urgences. Il a l’air d’avoir du mal à respirer. Vous pensez que c’est possible que ce soit de l’asthme ? Vous avez regardez si il avait un inhalateur ?»
En parlant j’avais commencé à composer le numéro. Elle l’avait peut-être déjà fait mais comme je ne lui faisais pas confiance je préférais appeler quitte à ce que ça ait été fait deux fois.

[HRP: Ça me va. Avoue que tu as hâte de pouvoir martyriser Fanny ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans ton fion ! ♥
❝ POINTS : 15

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Mer 31 Déc - 23:30


Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santéBelinda & Fanny

Elle ne se doutait de rien. Après tout, ce genre de piqûre ressemble en tout point à celle d'un moustique ou encore d'autres créatures en tous genres. Dans tous les cas, l'humaine semblait un peu, comment dire... Pensive sur ce qui avait pu la piquer ? Parfait. Elle dissimulait difficilement son sourire, en remettant discrètement son matériel en place. Bientôt, elle pourrait rentrer tranquillement chez elle et envoyer une photo prouvant son méfait avant que la transaction se fasse en bonne et due forme du compte de son client au sien. Elle était loin d'être dans le besoin, mais on ne sait jamais quels dessins maléfiques elle ferait, dans le futur, qui nécessiterait beaucoup d'argent. La jeune fille sorti son portable.

« Je vais appeler les urgences. Il a l’air d’avoir du mal à respirer. Vous pensez que c’est possible que ce soit de l’asthme ? Vous avez regardez si il avait un inhalateur ?»

Arf, les jeunes et la technologie... Ils ont tous des portables, maintenant. Elle fit mine de réfléchir avec un air inquiète sans trop prendre de temps. Sa cible était aux portes de la mort, et il serait donc impossible de le sauver à temps. Et même si c'était le cas, aurait-on besoin de préciser qu'il n'y avait pas d’antidote à son venin ?

« Je... J'ai déjà appelé les urgence dès qu'il a commencé à respirer mal... Mais je ne pense pas que cela puisse être de l'asthme... Peut-être une allergie ?... »

Et, aussitôt finit de parler qu'elle plaque la gosse au mur, son sourire bien présent sur ses lèvres, et l'avant-bras appuyant sur la gorge de l'infortunée, pour l'empêcher de crier. Pas la meilleure des prises pour empêcher une personne de bouger, mais bon. Elle lui prend son portable de l'autre main et raccroche sans attendre, puis le jette au loin, avec assez de force, en espérant qu'il soit cassé au final, et qu'elle ne puisse plus l'utiliser plus tard. Des empreintes digitales ? Elle n'était pas recensée dans les bases de données de la police. Et puis même si c'était le cas, ça ne servirait à rien. Elle aurait vite fait de charger un hacker d’effacer ces données ridicules, définitivement. Un jeu d'enfant.

« Bon, ma jolie, t'es gentille, mais... tu m'agaces a vouloir aider cet homme quasi mort. Fait toi une idée. Car même si tu avais pu appeler les secours, ils n'auraient rien pu faire dans tous les cas. »

Elle ne souriait plus. Elle n'était pas énervée. Juste agacée. Elle avait toujours été du genre un peu lunatique sur les bords. Enfin, qu'importe. Ce témoin de trop ne doit pas rester en vie, si elle veut être tranquille au futur. Même si elle n'avait pas son apparence de tous les jours. Ce serait un problème de moins à l'avenir. Il devait environ rester 10 minutes avant qu'elle ne soit totalement désorientée. Elle devait surement déjà ressentir légèrement l'effet de la piqûre. Si seulement Cronos pouvait bouger ses fesses plus vite. L'attente est un peu inutile, elle pouvait la tuer maintenant... Mais elle avait envie de la voir grimacer de douleur et ramper a ses pieds, pour l'avoir dérangée. Fini le masque de la potiche-je-sais-pas-ce-qui-se-passe, bonjour la tueuse à gage, et plus encore, la déesse Grecque Échidna. Mais pas question de révéler ce "petit" détail. Elle n'est rien d'autre que Viper, pour l'instant. Et elle ne pense pas que cette humaine soit si dangereuse que ça au point de devoir lui donner un aperçu de sa véritable identité.

HRP:
 

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 72

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Dim 4 Jan - 3:02

Quel était les chances pour que l’écran de mon portable soit resté intacte après avoir été balancé au loin ? Parsque c’était exactement ce que la femme venait de faire. Et quel était les chances qu’elle me donne son nom et sa signature pour que je sois remboursée par l’assurance ? Pas très grande, n’est-ce pas ? Mais j’avais actuellement un autre problème, j’étais entrain de me faire étrangler.
« - Bon, ma jolie, t'es gentille, mais... tu m'agaces à vouloir aider cet homme quasi mort. Fais-toi une idée. Car même si tu avais pu appeler les secours, ils n'auraient rien pu faire dans tous les cas. »
Quand le masque tombe
J'ai peur et j'ai froid  
Quand le masque tombe
Quand tout se voit

Johnny Hallyday mit à part j’étais maintenant sûre qu’elle était une meurtrière. Peut-être même, vu sa confiance, une professionnelle. Ou peut-être qu’elle était juste arrogante, vu que sa prise était vraiment mauvaise.
Cette situation ne me semblait actuellement  pas si terrible par à rapport à la fois où je m’étais fait attaquée par Dark Hours deux ans plus tôt. J’avais vraiment été ça merci, je m’étais évanouie avant même de comprendre ce qui ce passait. Je ne savais pas pourquoi ma vie été épargnée, sans doute ne le saurais-je jamais.
Je ne tentais pas de repoussée mon agresseur, au lieu de quoi je plongeais sans hésiter ma main dans mon sac, en sortie mon arme, tirais, me laissais tomber au sol et me dégageais de la zone restreinte entre le mur et mon adversaire. Je faillis trébucher en me relevant, je me sentais... un peu faible. Etait-ce dû à la faim ou le manque d’air ? Bien sûre que non, j’aimais penser que j’étais plus coriace que ça. Sans m’en préoccuper d’avantage je fis de nouveau face à la femme, bien posé sur mes positions, tenant mon arme à deux mains je la tiens en joute.
La balle déjà tirée avait laissé une longue blessure sur sa hanche pas vraiment profonde. Je n’avais pas pour autant raté ma cible. Le but de ce tir n’était pas de la tuer, ni même de la blesser gravement, après tout si je voulais avoir une chance de sauver l’homme il fallait qu’elle puisse dire ce qu’elle lui avait fait. Mais tirer m’avait aidé à me dégager de son étreinte, avec un peu de chance ça devait aussi la dissuader toute personne à peu prés normal de s’en prendre de nouveau à moi et surtout le coup de feu devait avoir été entendu aux alentours et quelqu’un allait appeler la police ou attirer un super qui trainait dans les environs.
« -Contrairement à vous je ne tiens pas particulièrement à tuer quelque aujourd’hui. Ceci dis je ne tiens pas non plus à mourir. Si … si vous êtes si sûre que personne ne pourra rien faire pour cet homme pourquoi ne pas me laisser appeler les secours et me dire ce que vous lui avez fait par la même occasion ? »
Il y avait quelque chose d’étrange, je me sentais étrange. Tant que j’assurais ma position tout irait bien, c’est du moins ce que je me disais car j’avais une drôle d’impression. Cependant pas question de montrer que je me sentais à une criminelle alors je me tiens immobile l’air sûre de moi comme si tout allait parfaitement bien.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans ton fion ! ♥
❝ POINTS : 15

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Lun 5 Jan - 1:49


Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santéBelinda & Fanny

Autant dire que Belinda s'attendait à tout, sauf à un flingue. Enfin, la voie de l'esprit américain est impénétrable, niveau self défense et vente d'armes. Elle recula de quelques pas en plaquant une main sur sa blessure, tout en se mettant à sourire. C'était amusant, ça. Elle avait un peu mal, et la douleur, justement, ça ne lui faisait rien. Surtout après avoir vécu aussi longtemps. Elle regarda le sang sur sa main. Le seul problème, c'est que maintenant, sa robe était abîmée, et du sang la tâchait. Pour rentrer comme elle était venue, c'était râpé. Elle regarda la jeune fille, nullement effrayée par l'arme qu'elle avait dans sa mains. Un léger filet de sang rouge prenait du terrain sur le tissu de sa robe, mais qu'importe. Elle la laissa se relever.

« Contrairement à vous je ne tiens pas particulièrement à tuer quelque aujourd’hui. Ceci dis je ne tiens pas non plus à mourir. Si … si vous êtes si sûre que personne ne pourra rien faire pour cet homme pourquoi ne pas me laisser appeler les secours et me dire ce que vous lui avez fait par la même occasion ? »

Elle lui fit un sourire carnassier, ses crocs toujours non visible pour le moment. Pas besoin de lui faciliter les choses non plus sur son identité.

« Je fais juste ce pour quoi je suis payée, ma petite... Ce que je lui ai fais ? Ahahah~ »

Elle s'approcha du corps et prit le visage du bientôt cadavre. Son sang était déjà solide et il était en train de mourir à cause de ça. Elle prit un petit couteau sur une de ses jarretelle et prit le bras de la victime, relevant la veste et la chemise, non pas pour prendre sa montre hors de prix, mais pour lui faire une entaille. Elle en fit une profonde, et leva le bras, le compressant. Le sang ne coulait pas du tout. Son sourire était des plus terrifiant.

« Voilà pourquoi c'est trop tard~ Et tant qu'il n'est pas totalement mort, je n'ai pas envie que des... infirmiers viennent mettre les pattes la dedans. »

Parce qu'elle aimait voir la lueur de vie s'éteindre dans le regard de ses victimes. C'était clairement malsain, mais elle n'était pas dans les normes humaines. Elle se releva sans grimacer à cause de la petite douleur sur sa hanche et fit quelques pas vers la gamine, étant à bout portant de l'arme à feu. Elle ne peu pas mourir à cause de ces créations faites par les mortels pour se défouler sur les autres bêtement. Gagner du temps c'était marrant à faire. Il devait rester 7 minutes, mais plus le temps avançait, plus elle se sentirait bizarre.

« Ton petit jouet ne me fait pas peur... »

HRP:
 

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 72

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Mar 6 Jan - 0:35

La femme ne sembla pas très impressionnée ou même gênée par la blessure, elle affichait même un air amusée. Elle confirma sans réticence qu’elle était tueuse à gage et s’avance jusqu’à l’homme toujours étendu au sol. Il ne bougea pas ni quand elle lui prit le visage ni quand elle lui prit le bras. La criminelle ne se souciait pas du tout de l’arme que je pointais sur elle, pour preuve alla même jusqu’à sortir un couteau.
« - Hé ! Qu’es-ce que … »
Elle avait entaillé la peau de la victime et … rien. Ça ce n’était pas normale chez un être vivant. Mais n’était-il pas déjà mort ? Il ne semblait plus tellement respirer.
« - Voilà pourquoi c'est trop tard~ Et tant qu'il n'est pas totalement mort, je n'ai pas envie que des... infirmiers viennent mettre les pattes la dedans. »
Pas totalement mort…
Il n’y avait pas eut de sang ne serait-ce une goute. Il semblait … gelé. Cette femme était-elle une supère ? Une sorte de succube à gage qui gèlerait le cœur et le sang des hommes. Ou alors elle avait juste un genre de poison et c’était pour ça qu’elle ne voulait pas que des médecins débarquent. L’hypothèse du poison semblait nettement plus crédible.
Cela me sembla soudainement vraiment très crédible car je me sentais mal, était-il possible que j’ai aussi été empoisonnée ? Mais non, elle ne pouvait pas avoir fait ça sans que je m’en aper… Et merde. Je m’en étais aperçu mais je ne m’en étais pas rendu compte. J’eu un sourire amère. Ce que je pouvais être stupide parfois. Là je commençais un peu à flipper.
Je refocalisais mon attention sur la femme dés qu’elle bougea. Elle se redressa et s’avança vers moi s’arrêtant juste devant mon arme.
« - Ton petit jouet ne me fait pas peur... »
Pensait-elle que je serais incapable de tirer pour la tuer ? Car ce n’était pas le cas, après tout j’avais déjà tué deux personnes avec cette même arme. La première était un homme de Mac, quand à la seconde il s’agissait d’un prisonnier durant la chasse aux araignées et aucune de ses fois je n’avais ressenti de culpabilité ou de dégout de moi-même, pas de grande prise de conscience, ni non plus de plaisir. En faite je n’avais rien ressentie du tout. J’avais visé, tiré et atteint ma cible, c’était tout. Même si cette absence émotionnelle était en soit un peu inquiétante.
« - … »
Je n’allais pas réussir à obtenir quoi que ce soit de la femme et l’homme ne serait pas plus en danger qu’il l’était actuellement si je le laissais là, le mieux que je pouvais faire pour lui était d’aller chercher du secours et pour moi aussi. Je tirais. Sans vraiment viser car je m’en sentais pas vraiment capable, mais la meurtrière était si près que la balle dû cependant atteindre quelque chose comme sa poitrine. En temps normal je n’aurais pas bouger d’un pouce mais je me sentais déséquilibrée et dû  faire un pas en arrière. Je tirais encore deux autres coups et me détournais pour partir en courant.
Je devais m’effacer, un peu d’inattention et je pourrais m’effacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans ton fion ! ♥
❝ POINTS : 15

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Jeu 8 Jan - 0:28


Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santéBelinda & Fanny

« Ton petit jouet ne me fait pas peur... »

Elle voyait dans le regard de la fille qu'elle tirerait sans que cela ne l'affecte particulièrement. Elle s'attendait à une réaction quelconque. Mais le regard qu'elle voyait était froid de toutes émotions. Assez déroutant, surtout pour une humaine qui ne devait même pas atteindre la majorité dans ce pays. Elle semblait même avoir une certaine expérience en matière de situations critiques. Belinda soutint son regard un moment. Quand elle lui tira dessus à bout portant, elle fit plusieurs pas en arrière, toussant du sang. Elle venait de toucher un poumon, cette... cette... Elle n'eut pas le temps de penser autre chose, car deux coups suivirent ensuite. Elle bougea, prenant une balle dans le ventre, et évita l'autre d'un cheveux. Ce qui fit qu'elle s'étala de tout son long, tombant bien évidemment sur sa hanche blessée. Ah, alors elle le voyait comme ça cette petite garce ? Très bien. Elle n'avait pas prévu de devoir en arriver là, mais elle n'avait pas le choix. Elle n'en mourrait pas, mais on pouvait clairement dire que ça faisait assez mal. Mais certainement pas si insoutenable que ça pour qu'elle se mette à couiner comme une bête blessée. Elle avait une fierté, pas comme un certain cadavre à côté d'elle...

« Cours tant que tu peux... Je te rattraperais quand même... λίγο σκύλα* »

Quand elle s'énervait, elle parlait un peu en grec ancien. Très peu de gens parlaient cette langue. Après tout, les rares à pouvoir la parler son les dieux et les créatures qui ont vécu à cette époque. Tant pis pour la couverture pour le moment. Elle s'appuya au mur pour se relever, et elle ôta le bijoux qui lui permettait de rester sous forme humaine, se fichant qu'une éventuelle personne puisse la voir. Elle le rangea dans un de ses vêtements. Car, l'avantage certain quand une sorcière vous fait un cadeau, c'est qu'elle pense à certains détails, comme faire changer les vêtements présent sur le corps humain pour ceux qu'elle portait en tant que déesse. Chose que certains ont tendance à oublier. Ben oui quoi, elle ne pouvait pas porter de robe avec sa queue de serpent, trop serré, voyons.

La transformation était toujours immédiate. D'un état à un autre sans intermédiaire. Ses yeux furent alors plus que deux fentes dans deux orbes vertes. Ses crocs reprirent leur forme initiale, bien qu'elle pouvait les rétracter à tout moment, et sa langue fut de nouveau celle d'un serpent. Enfin, elle n'avait pas le temps de s'attarder sur les autres détails. Son sang s'écoulait des trous fait à cause de l'arme de la gamine qui courait pour la fuir. Perdre son sang n'avait rien de très agréable, alors plus tôt elle aura réglé son compte à cette humaine, plus tôt elle pourrait rentrer pour panser ses plaies. Elle se mit donc à se mouvoir telle une vipère. L'avantage, c'est qu'elle ne pouvait pas tituber sous cette forme. Et elle pouvait aller plutôt vite. Elle la rattrapa au bout de la ruelle, tenant fermement sa cheville des deux mains.

« Pas si vite, je n'en ai pas fini avec toi. »

Elle la tira vers elle histoire de la faire tomber au sol assez violemment pour la sonner un peu. Elle fit ensuite voler le pistolet plus loin sans plus attendre et se mit sur elle, son poids étant beaucoup plus élevé qu'une personne normale, lui permettait d'éviter qu'elle bouge les jambes. Elle fut même satisfaite d'entendre un craquement distinct venant d'une des jambes de la fille, plaquant sa vite main sur sa bouche pour éviter que son cri n'alerte encore plus les alentours. Elle tenait d'une poigne de fer avec son autre main ses bras, appuyé sur le sol, et dans le mouvement, elle cru bien entendre un des bras faire pareil que la jambe. Eh bien, deux chose brisées pour le prix d'une. Tant mieux, après tout, vu ce qu'elle lui avait fait, c'était la moindre des choses de lui rendre la pareille de cette façon. Elle la regardait dans les yeux, se concentrant pour que son regard la rende plus... "coopérative".

« Quand je vais enlever ma main, tu ne va faire aucun bruit... Sinon, tu va voir ce que ça fait que de souffrir réellement. »

En s'amusant à bouger ses membres cassés, par exemple. Enfin, à cause des coups de feu, elle n'aurait jamais le temps de s'occuper de son cas comme il le fallait. C'était très rageant. Elle ne supporterait jamais l'idée que cette petite humaine ridicule survive plus longtemps que ce soir là. Elle enleva sa main de la bouche de la gamine doucement. Son sang venait tacher les vêtements de celle-ci, car il continuait de s'écouler grâce aux battements de cœur régulier de la déesse. Maintenant, il ne devait pas rester plus de 2 minutes pour qu'elle soit totalement perdue. Tant mieux, elle serait incapable de dire ce qui s'était passé clairement aux flics. Surtout avec la douleur de deux os brisés le même soir.

HRP:
 

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 72

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Sam 10 Jan - 15:17

Je fis quelques pas en courant et faillit me prendre une poubelle mais sans perdre de temps pour ce détail je me remis dans l’axe de la ruelle et repartît. Courir était dure, le monde tanguait et je n’étais pas sûre d’aller droit, je continuais néanmoins de courir. Je devais partir d’ici, j’entendais déjà la meurtrière se relever, j’avais l’impression que je le s’écoulais à une allure folle et que je ne progressais pas du tout. Courir droit était tout ce sur quoi je devais me concentrer, courir le plus vite possible, courir encore.
J’arrivai au bout de la ruelle et sentit quelque chose m’attraper la jambe. Comme dans un film on croit que le héro va s’en sortir mais il se faite rattraper et renvoyé vers le méchant. Je levais mes bras autour de ma tête pour la protéger de l’impact lorsque je tombais violement au sol mais dans la précipitation le haut de mon front heurta tout de même le pavé.
Je n’eus pas la force de résister lorsque mon agresseur m’arracha mon arme et sentis une douleur aiguë venant de ma jambe droite. Elle était cassée et même si ce n’était pas la première fois que ça m’arrivais la douleur n’en était pas moins grande, je ne pus cependant même pas pousser un cri car il fut étouffé par une main plaquée sur ma bouche. C’est seulement à ce moment là que je remarquais que la femme qui m’attaquait n’était plus la même que plutôt. En faite elle n’était plus entièrement humaine, elle ressemblait à une sorte de monstrueuse sirène avec sa queue de poisson. Non, plutôt de serpent. Ceci étant je n’étais pas bien sûre que tout cela ne soit pas juste une hallucination créé par le poison. Je me débattis en tirant sur mes bras pour les dégager  et sentit un autre de mes membres craquer. La douleur et la frustration firent me firent monter les larmes aux yeux. Elles ne coulèrent pas car il n’était pas question de pleurer devant une salope de meurtrière.
« - Quand je vais enlever ma main, tu ne va faire aucun bruit... Sinon, tu va voir ce que ça fait que de souffrir réellement. »
De toute façon je ne tenais pas à lui donner la satisfaction de m’entendre crier si je pouvais m’en empêcher. Mais je n’allais pas non plus obéir à son ordre alors je fis un truc stupide.
« - T’as vraiment une sale gueule sans maquillage. Tu devrais t’engager dans un cirque, en temps que monstre de foire tu aurais un succès fou.»
Je réussis à tout dire d’une traite sans bafouiller et espérait qu’on entendait ni les larmes ni les tremblements dans ma voix.
A part insulter la femme-serpent il n’y avait pas grand-chose d’autre que je pouvais faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Dans ton fion ! ♥
❝ POINTS : 15

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Mar 7 Avr - 0:51


Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santéBelinda & Fanny

« T’as vraiment une sale gueule sans maquillage. Tu devrais t’engager dans un cirque, en temps que monstre de foire tu aurais un succès fou. »

Elle était maintenant à sa merci, et elle arrivait quand même à l'insulter ? même avec une voix plutôt tremblante, c'était amusant. Dommage qu'elle ai signé son arrêt de mort pour la prochaine fois. Si elle en avait eut le temps maintenant, elle se serait amusée à la torturer bien comme il fallait. Mais il était sûr que la police ne tarderait pas à venir. Ce qui réduisait ses chances. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'elle ne devinera pas qui elle est réellement. Enfin, ça ne lui servirait pas, sauf si elle rencontrait un dieu grec, ce qui n'arrivera pas de sitôt, avec un peu de chance. Ils n'interviennent presque plus dans la vie des mortels, vu qu'ils n'ont plus la foi. Dommage pour eux.

« Tu as la langue aussi venimeuse qu'une vipère, ma parole. Tu ne devrais pas plutôt trembler de peur ? Tu es à ma merci, ma jolie.~ »

Elle esquissa un sourire carnassier, qui laissait parfaitement entrevoir ses crocs venimeux. Mais il disparu quand elle entendu les sirènes des voiture de police qui étaient loin, mais qui allaient se rapprocher rapidement. Pfff, la police... Un tas d'humains ridicules croyant exercer une quelconque justice. Tout comme ces soi-disant héros. En faisait-elle partie ? Elle n'avait aucun costume et en plus de cela, elle avait le visage découvert. Si elle souhaitait la retrouver, cela serait facile.

« Comme c'est dommage, je ne pourrais pas en finir avec toi ce soir... Prépare toi, ma mignonne, car la prochaine fois, tu ne survivra pas. »

Elle se recula vivement, remettant son bijou lui permettant de récupérer sa forme humaine. Son sang continuait de couler, tachant lamentablement sa robe d'un rouge plus foncé que celle-ci. L'avantage, c'est que son sang n'est aucunement reconnaissable par les machines très avancée des humains. Cela fera un joli petit mystère impossible à résoudre pour les scientifiques. Elle regarda la gosse. Normalement, elle devrait avoir la tête qui tourne, et cet effet durera pendant plusieurs heures, le temps que son corps évacue la substance. Parfait. Les sirènes s'étaient rapprochée. Il fallait qu'elle parte.

« A une prochaine fois~ »

Elle se hâta de partir dans les ruelles sombres en mettant le moins de tâches de sang possibles sur le sol après son passage, les mains sur ses blessures par balles. Heureusement que celle ville était un vrai labyrinthe grâce aux bâtiments. Elle n'allait en aucun cas se laisser attraper par la police. Quitte à passer par les égouts.

HRP:
 

© Lady sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 72

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny Sam 11 Avr - 19:38

« - Tu as la langue aussi venimeuse qu'une vipère, ma parole. Tu ne devrais pas plutôt trembler de peur ? Tu es à ma merci, ma jolie. ~ »
Elle pouvait parler, dans cette histoire le serpent ce n’était pas moi. Cependant je ne fis cette fois aucun commentaire. Je ne trouvais rien à dire, je n’arrivais pas à réfléchir très clairement. La douleur avait durant un instant éclaircit les brumes dans mon esprit mais elles revenaient très vite. Je ne voyais plus le visage au-dessus de moi et même les paroles de la femme ne me parvenaient plus que comme une bouillit indistinctes.
Puis soudain la pression que la meurtrière exercée sur moi disparue. J’étais peut-être morte ? Même la douleur de mes os cassés je ne la sentais plus.
Je reconnus tout de même des pas qui approchaient mais je ne voulais parler à personne, je ne voulais pas d’aide, je ne voulais pas qu’on me voit aussi. J’étais trop terrifiée pour faire confiance à qui que ce soit. Je voulais juste disparaitre. Je rampais jusqu’à l’homme. Il était mort. L’effort que cela me demanda était si grand que j’excluais d’office l’idée de fuir pour l’instant. Plus tard dès que je le pourrais je retournerais à l’école. Plus tard encore peut-être que je préviendrais la police de ce que j’avais vu ou je pourchasserais moi-même la femme serpent. Mais plus tard.
Je me glissais jusqu’au coin le plus sombre de la ruelle et la main se posa sur un objet familier. Mon arme. Je la serais contre moi et me blottit dans l’ombre. Je laissais mon pouvoir effacer ma présence à toutes les personnes qui n’allaient pas tarder à envahir la ruelle. Je le sentais m’englober et vibrer si fort que je faillis oublier ma propre présence. C’était bien je ne voulais penser à rien.


[Fin]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny

Revenir en haut Aller en bas

Se mêler de ce qui ne vous regarde pas peut gravement nuire à votre santé | Fanny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le quartier Vegga :: Le casino-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com