AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

LOAD SAVEFILE : Laurel 29/06/2018 17:53:43 || NANA || Slot 1 [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Cabinet Nowhere
❝ PT. EXPERIENCE : 10
Inné


 : F

MessageSujet: LOAD SAVEFILE : Laurel 29/06/2018 17:53:43 || NANA || Slot 1 [100%] Ven 29 Juin - 18:30




Personnel (?) ou Joker



A knife a day keeps the doctor away


Shiro No Yaksha (Yashiro)
Prénom
Nanako (Nana)
Nom
27
Age
Trap
Sexe
Humain (mi-incube)
Espèce
Japon (Osaka)
Origine
160cm
Taille
Médecin scolaire (précédemment illégal) & Prostitué
Métier
03/03
Date de naissance
4
Année à Laurel
En plus

❝ PARTICULARITÉS : Les kanjis «SHAME» sont scarifiés dans son dos ; une blessure de son affrontement contre Lyssa Cyrene. Dans la paume de sa main droite est tatouée un compte à rebours ; indicateur du temps qu'il lui reste avant d'être à nouveau frappé par la malédiction de la belle aux bois dormants. Il est aussi reconnaissable à ses tâches de rousseur, grain de beauté sous la lèvre, son maquillage rougeâtre autour des yeux.

❝ TICS ET MANIES : Le « tic » le plus notable serait certainement sa libido infatigable. On le verra souvent prendre des poses volontairement aguicheuses ; se mordre les lèvres ou d'autres signes. Parfois ça arrive même sans l'intention de faire quoi que ce soit de spécial ; mais son langage corporel semble constamment essayer d'attirer l'attention.

❝ PASSIONS : Outre son aveuglante passion pour les galipettes ; Nana est très intéressé par l'investissement de ses points d'expérience dans des classes très spécifiques. Même si au fond, la première raison pour laquelle il a étudié la médecine était pour avoir une excuse de se rincer l'oeil. La « véritable » raison, en revanche, réside en son désir de mettre fin à sa propre vie.

❝ PHOBIES : Les bibliothécaires ; la pyrogravure.

❝ BUT : Trouver un moyen de mourir définitivement par ses propres actions.

❝ RÊVE : Obtenir un harem remplis par ses meilleurs partenaires de lit

Caractère

La marmotte sarcastique au fond de la classe ; c'était sa position durant les études. Et des positions, il en a exécuté de toutes les formes ; mais 99% d'entre elles offenseraient l'audience commune. Le médecin japonais est une personne très difficile à apprécier ; et encore plus complexe à se lier d'amitié. Il a d'intérêt pour assez peu de choses qui ne comportent ni la souffrance d'une autre personne ; ni son amusement personnel. On peut dire qu'il est difficile à lancer sur une noble cause, et va probablement s'endormir sur vos propos si vous ne touchez aucun des sujets qui l'inspire. En termes de connaissances générales ; on peut dire qu'il est au dessus de la moyenne. Mais dans des contextes spécifiques, il semble être capable de détrôner quiconque a la malchance de se trouver dans le même domaine que lui. Il juge les gens qui l'entourent par un simple regard à leur HUD. Au final, ces mêmes panneaux holographiques ont fini par calquer sur les inconnus, le même titre que ce qui les décrit : de simples données qui vont finir dans le cache de son cerveau.

Nana souffre d'une malédiction s'apparentant à la narcolepsie : La malédiction de la belle aux bois dormants. Une malédiction est attribuée à chaque membre de la famille Yashiro qui décide de s'écarter de la voie qui a été choisie dès leur naissance. Un compteur sur la paume de sa main droite, affiche le temps qu'il lui reste à être éveillé - lorsqu'il atteint zéro, il tombe dans un profond sommeil qui durera 12 heures.

Et en parlant de vie sur terre... Nana a tout simplement abandonné l'idée de mourir de vieillesse. Depuis son quinzième anniversaire, plus rien n'avance. Ce n'est pas comme si dieu lui avait catégoriquement refusé le droit de vieillir. Après-tout ; Nana avait eut le choix de décider de sa vie avant même que celle-ci ai eut lieu. Mais apparemment, ses choix d'avant-vie comportaient le paramètre d'être coincé à un certain âge ; comme la création de personnages de n'importe quel MMO semble déjà offrir.

En clair, parfois, le caractère de Nana suit parfaitement son apparence : quand ses airs supérieurs et hautains sont chassés par des remarques agressives ou condescendantes ; il est rapide à s'enflammer. Un manque de maturité qu'il tente de compenser par ses grands airs de « je sais tout » ; et ses tentatives à cacher ses vices de farces et menaces, sous des traits de « blagues ».

Il ne fait aucune différence entre les hommes et les femmes, et aucune notion de galanterie. Tenir la porte pour une dame est une perte de temps – si elle a toujours ses deux bras, elle peut très bien l'ouvrir elle même.

Un manque de respect qui est souvent aggravé par sa nymphomanie. S'il peut se contenir via des rituels personnels ; Parfois, c'est tout simplement plus fort que lui. Il va certainement disparaître dans la salle de bain et revenir trois heures plus tard ; Ou bien votre compagnon de route aura mystérieusement disparu la prochaine fois que vous tournerez la tête.

L'apparence des membres du clan Yashiro, semble être extrêmement similaire à celle de leur génitrice; chaque membre partageant yeux verts, cheveux sombres et tâches de rousseurs, ainsi qu'un teint de porcelaine. Ils sont connus pour être extrêmement attirants et charismatiques.

Pour finir ; Nana est également manipulateur et ressens peu de compassion pour les « jouets » qu'il torture émotionnellement. Il continuera à gérer le flot d'informations en son avantage, avec ce petit sourire suffisant en coin.  Même si maintenant, il devrait déjà savoir que le karma finis toujours par faire payer...

Pixel Flower / Dotto Hana

■■■ LE DON ■■■

❝ ORIGINE : Inné

❝ DON : RPG Hero – Le don de Nana est assez...particulier. Il est un protagoniste de MMO ; ou plutôt, la vie elle même, autour de lui, est une partie du « jeu » qu'il vit. Les paramètres de la vie de tout les jours, à ses alentours ; sont affectés par sa présence. Des paramètres que personne à part lui ne semblent être capables de voir. Chaque personne qu'il observe ont leur propre fiche de personnage pouvant être dévoilée s'il leur adresse la parole ; les informations divulguées par l'individu s'ajoutant à la liste des choses qu'il peut consulter en tout temps. Cependant.. une personne à laquelle il n'aura jamais parlé, semblera n'avoir qu'un montant d'informations extrêmement faible de dévoilé (De base, par exemple ; seulement leur barre de vie et effet de statut (poison ; malédiction, brûlé, etc) ne s'affichent).

S'engager dans une discussion avec une personne, ouvre de nouvelles routes pour Nana – il peut savoir si ses interactions ont causées des effets négatifs ou positifs dans sa relation avec la personne (l'une des majeures raisons pour lesquelles il a été capable d'avoir des relations sexuelles aussi facilement avec de parfaits inconnus). Mais au même titre que les jeux vidéos... les réponses proposées ne sont pas forcément les meilleures, et souvent, toutes les options mènent à une mauvaise fin.

Nana possède ses propres statistiques, comme chaque être humain.. à la différence qu'il semble être le seul à être capable de changer de classe quand bon lui chante. Changer de classe signifie prendre des paramètres et des sorts/skills différents, en échange des anciens. Mais ça signifie aussi accepter les nouvelles faiblesses et désavantages qui viennent avec ces mêmes classes. Par exemple, prendre une classe de chevalier va signifier booster sa défense et son attaque, mais complètement abandonner sa mobilité et ses pouvoirs magiques. À l'inverse, opter pour une classe magique sacrifiera défense et mobilité, en échange de sorts de longue portée ; etc etc.

Nana ne semble pas avoir de limite quand au nombre de classes qu'il peut incarner... mais il y a un hic – chaque classe a son propre système de niveaux, qui s'améliorent via de la pratique et de l'étude dans les domaines que ces mêmes classes utilisent. Le matériel nécessaire afin de créer l'équipement de ces classes doit aussi avoir un équivalent dans la vraie vie (un « hôte ») stocké dans l'inventaire. Par exemple, l'hôte du bouclier magique du SHIELD KNIGHT, serait un petit bouclier de taille jouet. Si l'artéfact est brisé, la classe est inutilisable jusqu'à ce qu'un nouvel artefact soit scellé en son sein.

Dans l'hypothèse où Nana voudrait inventer une classe , là, tout de suite ; Il ne pourrait pas le faire à partir de rien. Il devra trouver un objet qui porte les propriétés de sa classe, poussées à l'extrême. (Par exemple, Un couteau peut être un bon récipient pour une classe de combat tel que SAMURAI ou NINJA).

Les statistiques selon lesquelles Nana fonctionne, sont généralement réparties de cette façon :

Constitution (HP) -
Attaque Physique (ATK) -
Attaque Magique (S-ATK)  -
Défense Physique (DEF) -
Défense Magique (S-DEF)-
Habileté (SPD) -
Savoir (INT) -  
Chance (LCK) -

Pour chaque classe, Nana doit privilégier trois statistiques et sacrifier tout le reste. La faiblesse de la classe utilisée, est déterminée par ce qui a été délaissé dans la composition de la classe. S'il s'est spécialisé en défense et en attaque magique ; Alors les dons fonctionnerons plus aisément sur lui ; au même titre que la majorité de ses attaques seront purement concentrées sur la magie.

En clair, c'est une sorte de pierre-feuille-ciseau. Les statistiques peuvent parfois excéder leur boost en abandonnant drastiquement une autre. Par exemple une classe se basant complètement sur la chance, comme LUCKY CAT ; délaisses absolument toutes les compétences, pour ne privilégier que le stade final de la Chance ; Garantissant la survie de Nana ; en le privant totalement de toute forme de riposte ou d'hostilité.

Nana ne peut changer de classe qu'une fois tout les deux tours ; et chaque changement de classe est punis par une consommation du compteur de la malédiction. Une nouvelle heure est sacrifiée pour chaque changement ; et addition aux autres afflictions ( détruire le récipient d'une classe ; Tuer Nana ; exploiter ses faiblesses, etc)

Le point final est à propos des morts de Nana : comme dans n'importe quel jeu vidéo, celui-ci ne se finis pas à la mort du protagoniste. Lorsque Nana meurt, ce n'est pas au paradis ou en enfer qu'il s'en va ; mais à un écran de chargement. Il va revenir à la vie, quelque part dans les environs ; déprivé de tout son matériel et le contenu de son inventaire de jeu. Afin de récupérer ses affaires, Nana va devoir gambader nu comme un vers jusqu'au dernier endroit où il a laissé sa peau. Son matériel se montre sous la forme d'une bulle bleuâtre qui ne peut être déplacée... mais qui peut aisément être campée. En clair – vous pouvez attendre Nana là où il reviendra inévitablement s'il a l'intention de vous tuer ; et simplement l'empêcher de récupérer son stuff.

N'oublions cependant pas que Nana garde une classe par défaut (Runic Ninja) qui ne nécessite pas de récipient pour être utilisé ; mais qui est gravement handicapé par son manque d'armure (ou plutôt de vêtements, contenu dans son stuff). C'est donc forcément un Nana sans aucune défense et seulement des points d'attaque physique, qui va revenir à la charge.

Et pour finir, la question qui est sur toutes les lèvres : s'il est immortel, comment on le bat ? Et la réponse est de la même façon que vous feriez dans un jeu vidéo : vous le tuez suffisamment de fois pour que le compteur de la partie tombe à zéro. Nana aurait probablement été l'un des jokers les plus époustouflants au monde si la malédiction de la belle aux bois dormants ne l'avait pas frappé. Cette malédiction impose à Nana un « temps de jeu » restreint ; similaire à ce qu'un code parental serait pour des enfants. (Ironique, considérant que sa mère est celle qui l'a maudit avec). Un compteur apparaissant dans la paume de la main de Nana ; qui indique exactement combien de temps il lui reste avant de tomber dans un sommeil profond. Lorsque le compteur indique 0 ; Nana est incapable de faire quoi que ce soit d'autre que dormir. Dans cet état, il est vulnérable à absolument n'importe quelle forme de violence physique, ou peut être tout simplement kidnappé et détenu. Le sommeil de Nana dure jusqu'à la prochaine aube ; et le frappes à nouveau la prochaine fois que le compte à rebours atteins zéro.

Et là où en vient la stratégie est ici : Utiliser son pouvoir, changer de classe, mourir... toutes ces choses accélèrent la descente du compteur. Utiliser son pouvoir, par exemple, fait avancer le compteur de deux secondes au lieu d'une ; Changer de classe va lui arracher une heure entière ; Tandis que mourir, lui coûtera entre deux et Sept heures ; dépendamment d'à quel point son corps a été endommagé.

Un autre désavantage du respawn est que Nana peut réapparaître n'importe où dans la zone ; y compris à l'autre bout du quartier, ou dans la propriété d'une personne. Courir pour récupérer son stuff, quand il est enfermé dans un placard, peut être compliqué.


❝ MAÎTRISE : 10 / 10 – Nana est « né » avec ce pouvoir ; et sait le contrôler à la perfection, en exploiter les gimmicks et les bugs. En revanche... comme dans la vraie vie, énormément de ces bugs ne peuvent pas être changés ; et de la même manière ; il souffre autant des exploits des autres que de ses propres tentatives.

❝ POINTS FORTS : Immortalité, Style de combat polyvalent, Une banque d'information permanente et exponentielle

❝ FAIBLESSES : L'immortalité prive Nana de son sens du danger. Revenir à la vie est une chose, mais la douleur et le traumatisme d'une mort n'est jamais à prendre à la légère. De cette façon, Nana s'expose bien trop souvent à des situations qui pourraient (ou vont assurément) le tuer. Les faiblesses d'une classe peuvent être aisément déduites par les capacités dans lesquelles ladite classe excelles déjà – quiconque avec une notion basique des RPGs saura comment exploiter ces défauts de manière intelligente. Camper sur son stuff est aussi un très bon moyen de se débarrasser de lui – la prochaine fois qu'il apparaît, il sera nettement plus vulnérable ; et tant qu'il ne vous intimide pas trop avec ses couteaux explosifs, vous le tuerez probablement avant qu'il n'ai pu récupérer quoi que ce soit. Les changements de jobs ont également un niveau de pro-efficience intimement liées aux compétences journalières de Nana – ce qui veut dire que s'il n'a aucun intérêt à la pâtisserie et qu'il veut créer une classe pâtissier ; Il va devoir apprendre la cuisine avant de faire quoi que ce soit d’impressionnant. Pour finir ; les informations que Nana peut obtenir sur une personne rien qu'en la regardant ; sont strictement limitées aux informations qu'il peut observer, ou confirmer par la personne en question. Les informations s'ajoutent au H.U.D qu'une fois confirmées ; Les doutes n'apparaissent que sous forme de « Notes ».

■■■ LES CLASSES ■■■

❝ RUNIC NINJA (★★★★★) :
La classe de base de Nana ; utilisant les arts de combat du clan Yashiro. Un style qui délaisse complètement la défense, en faveur de l'attaque et de la dextérité. Une classe qu'on pourrait considérer « Ninja » donnant des capacités de mouvement surhumaines et l'utilisation d'arts martiaux rapides et handicapants. Le style de combat se concentre autour de couteaux de lancé aux gravures magiques pouvant servir de bombes une fois activées à distance (ou au corps à corps, s'il est suicidaire). En revanche, les arts martiaux font relativement peu de dégats ; et sont surtout destinés à fatiguer l'adversaire pour mieux attaquer à l'explosif. C'est également la seule classe qu'il peut utiliser sans équipement ou récipient ; en l'échange de l'abandon des stats ATK & S-ATK.
Le costume de cette classe est un uniforme de combattant japonais très révélateur et flexible ; apparemment taillé pour une adolescente.
+ ATK + S-ATK +SPD ||
- DEF – S-DEF -INT ||

❝ SHIELD KNIGHT (★★★) :
La classe défensive principale de Nana. Le récipient est un petit médaillon de bouclier, de la taille d'un pendantif. Nana peut activer cette classe en détenant n'importe quel objet destiné à être utilisé pour des raisons non-offensives. Le récipient est alors transformé en un gigantesque bouclier de métal magique, ressemblant à un visage géant aux moustaches enflammées. Ce bouclier est capable d'absorber les impactes des attaques directes et des attaques chargées. Ces pouvoirs défensifs fonctionnent selon deux critères qui servent de Sweetspot et Sourspot. Si le bouclier est attaqué de plein fouet ; 90% des dégâts de l'attaque seront nullifiés. Si Nana est attaqué sur les côtés ou par derrière ; seulement 20% des dégâts totaux seront réduits.

En revanche, là où le bouclier du Shield Knight excelle ; c'est sa capacité à refléter les attaques magiques qu'il se prends de plein fouet. Si une attaque surnaturelle (ex : Laser, Flammes, foudre ; glace, etc) est encaissée sur le bouclier ; Celui-ci ne va pas se contenter de stopper l'attaque : il va ouvrir la bouche pour l'avaler ; puis la recracher à son envoyeur.

Un dernier point sur l'utilisation du bouclier est que Nana voit sa vitesse de course complètement anéantie : prendre la fuite est impossible, et le bouclier est extrêmement lourd à transporter. Ce qui n'est en revanche pas le cas de sa capacité à ré-orienter ou changer le bouclier de sens. En clair : Nana ne peut pas prendre la fuite, mais il peut assez facilement se tourner dans une autre direction pour se protéger et riposter.

Le costume du Shield Knight semble être inspirée des chevaliers de Kaamelot ; avec une touche révélatrice et féminine. Le bouclier parlant s'est auto-identifié comme étant « Le Roi ».
-ATK  +S-ATK -SPD ||
+DEF +S-DEF -INT ||

❝ BEAST HUNTER (★★) :
Une classe étrange que Nana semble avoir développé par sa frustration pour Lyssa Cyrene. Une classe visant à exploiter la nature des attaques d'une bête surnaturelle afin de la retourner contre elle-même. Cette classe confie à l'instinct ; toute la fragilité humaine qu'une créature non-magique expose. Le récipient de cette classe est un crucifix aux proportions inversés ; mais peut être n'importe quel symbole de controverse religieuse. (Un objet religieux, en lui même, ne fait pas l'affaire). Dans cette classe, Nana est munis de deux armes : une hache entourée de chaînes de tronçonneuse, et un fusil capable de tirer des balles paralysantes sur une extrêmement courte distance. La classe s'illustre en trois buts principaux : Esquiver, Parer, Contre-attaquer. La vulnérabilité de Nana augmente au fil que son agressivité grimpes. Il peut combiner son arme à feu et son arme de chasse pour créer une gigantesque faux-tronçonneuse capable de réagir en tandem avec le don ou la nature surnaturelle de sa victime. (Exemple : Frapper un dragon, donnera une nature explosive à la prochaine la attaque. Frapper un doté infligera les propriétés du don de la victime à la prochaine attaque ; etc.)

Cependant, l’extrait de don ne semble pas fonctionner sur les machines, ou les cibles dépourvues d'âme. Ça ne fonctionne pas non-plus sur les personnages au don non-offensif (tels que les illusions, empathie, etc).

La garde robe adoptée par cette classe semble désaturée et usée ; Un style victorien gothique, avec une préférence pour les couleurs ternes et les bandages.
++ATK  -S-ATK +SPD ||
-DEF -S-DEF -INT ||

❝ MAGICAL NURSE (★★★★★) :
La seconde classe maximisée de Nana, et l'objet de sa place dans le monde de la médecine. Cette classe vise à maintenir l'état physique d’autrui, et l'amélioration de la sienne. Mais bien que dépourvue complètement d'attaques physiques directes (à part l'invocation d'énormes outils d'opération qui n'ont d'impact que leur taille et tranchant) ; Cette classe se spécialise dans l'alchimie et les poisons. N'importe quel objet destiné à restaurer une personne peut servir de récipient à cette classe. Celle-ci fonctionne via trois modes opératoires, tous dépendant de la situation dans laquelle Nana se trouve. le déblocage de l'option « Alchimie » qui permet à Nana de fusionner des objets de son inventaire ou de ses alentours ; en un objet spécifique qui utilise ces matériels, sans passer par tout le travail normalement requis pour le créer. (Exemple : S'il veut faire un efferalgan, il n'aura besoin que de se procurer les ingrédients et les passer dans le menu pour que le cachet apparaisse dans sa main tout prêt). Le second mode opératoire utilise la même base mais une intention différente – créer des munitions de poison pour les outils médicaux qu'il jettes. Fusionner de la poussière à une seringue, par exemple ; et attaquer son adversaire avec... personne n'aime avoir de la poussière dans son sang. En clair, cette classe tourne autour des debufs et du healing. Le même processus illustre le troisième mode opératoire : soigner ses équipiers en fusionnant les médicaments et les outils d'opération et les frapper avec.

Le costume de Magical Nurse semble être à mi-chemin inspiré de celui des infirmières sexy et des magical girls d'anime.
--ATK  -S-ATK +SPD ||
--DEF -S-DEF +++INT ||

Histoire

- Pour ma défense, Mr.Miguel était outrageusement sexy et Portugais !

Cette excuse, malheureusement, ne semblait pas tenir, contre le regard impartial de la direction de la Heroe's Sup. Peut être que la directrice étouffait quelques toussotements invisiblement compatissants ; Mais aucun mot avantageux pour l'ex-médecin scolaire ne semblait être exprimé par la dame aux cheveux de braise. Bien qu'ils aient une similarité mentale par le biais de leur syndrome-de-la-cuisse-légère, il semble évident qu'elle ne se jettera pas sur les flammes du champ de bataille pour récupérer un camarade tombé dans le précipice de son impatience. Les allégations avaient déjà été prouvées d'être réelles par le passé – il n'était plus réellement sujet au doute ; mais plutôt de défendre l'idée qu'un adulte avec une attitude si foireuse peut être autorisé dans une institution. Le médecin japonais à l'apparence de lycéenne, semblait se mordre la lèvre inférieure avec frustration. Très peu de chances que sa tentative à reprendre son travail ne se passe plus positivement que le jour où il s'est fait avoir... mais qui ne tente rien, n'a rien.

Après-tout, il n'avait pas grand chose d'autre à perdre à ce stade là. Son appartement avait carrément sauté – une lettre d'annonce que le père de la famille était décédé à l'âge de 134 ans, rappela au nabot que son seul fil social , au bercail, impliquait une bande de malfrats psychotiques qui n'attendent que de revoir sa frimousse pour le fouetter nuits et jours. L'idée de l'explosion, en soi, n'était pas une tentative de meurtre – c'était un message de découragement ; un avertissement qui voulait dire « Reviens à la maison, on doit discuter business ». Et bien qu'il ai l'intention d'éventuellement revenir à sa mère-patrie pour une petite visite ; après avoir fuit le foyer et sa destinée... peu de chances qu'il en sorte avec sa tête sur les épaules.

Plissant les yeux, Nana réalisait que bien qu'une majeure partie d'honnêteté sur ses origines devait être révélée ; le voile qui embrume les détails majeurs de la nature de son clan, ne pouvaient pas être dévoilés. Craindre la furie de l'inspection académique, n'est qu'un léger stimuli angoissant, en comparaison à avoir un pays tout entier qui veut vous voir mort. À la question de l'inspecteur académique ; le nabot aux yeux verts fatigués, tenta de clarifier sa situation aussi brièvement que possible.

- Je suis né au sein de la famille Yashiro ; ma mère est l'épouse – ou plutôt était – l'épouse de Kongou Yomi ; le dirigeant du groupe pharmaceutique Yomiga. Ma famille suit un type de tradition spécifique qui nous instigue une éducation stricte dans un domaine particulier. En clair, tout les enfants du clan Yashiro, sont nés avec tout un parcours professionnel et marital organisé avant même qu'ils ne voient leur premier jour sur terre. Ce qui a été décidé pour moi, était de renforcer le business de la collecte d'informations et assassinats, par le biais de la prostitution. Très jeune j'ai appris les notions de la beauté, séduction, tout ce genre de trucs.. mais au fur et à mesure du temps, vivre avec ma capacité spéciale m'a préposé à bien plus de domaines que simplement m'allonger sur le dos et écarter les jambes – je voulais explorer ça ; alors j'ai puisé dans les notes pharmaceutiques, et toutes notions que je pouvais en tirer, et ai appris suffisamment de choses sur les business de mes frères et sœurs pour en développer une « classe ».

D'autres détails, ne pouvaient évidemment pas être dévoilés. Un zaibatsu est une chose bien plus terrifiante qu'une simple organisation de malfrats ; et plus particulièrement, la Heroe's SUP ne gagnerait que des ennuis à se mêler des affaires de quelqu'un qui a essayé d'échapper à l'influence de ses détracteurs pour commencer. Derrière la directrice, se tenait une ombre gigantesque, en contre-jour des lumières de la fenêtre ; une figure imposante, et à déterminer par le peu de parties éclairées – borgne.

- Je n'ai pas besoin de vous dire pour quelle raison ces actions que vous avez réalisés, sont inacceptables, dois-je ?
- N-non.

Il inspira profondément, retirant ses mains de sa blouse de laboratoire, pour finalement regarder à l'intérieur de ses paumes. Si l'une d'elles était complètement normale ; l'autre, était tatouée d'une sorte ce compteur qui semblait changer de secondes en secondes ; descendant vers zéro. Fermant ses doigts dans le creux de sa main ; le héros de RPG s'exprima sur les origines de son activité de nuit.

- La famille Yashiro est constituée d'une partie humaine, et d'une partie Yokaï. Si notre mère est une incarnation d'une Yuki-Onna ; ses progénitures, partagent une partie de ses gênes. Pour une raison qui m'est quasi-complètement inconnue ; ne pas respecter la fonction qui est décidée pour nous à notre naissance, manifeste notre sang damné, et inflige les membres désobéissants, d'une malédiction. Mon frère le plus proche, Rokku, a essayé avant moi d'échapper à son destin de négociateur intercontinental. Il voulait devenir militaire pour aider les nations dans le besoin – mais son amour pour la pratique de l'épée a fini par constituer sa propre malédiction. Il est devenu mi-homme, mi Oni ; la moitié de son visage est devenue celle d'un démon, au même titre que sa main. Il est épris d'une incontrôlable envie de tuer, lorsqu'il est provoqué en un duel de n'importe quelle manière : il doit nourrir son épée. Dans mon cas...

Il rouvrit sa main, montrant sa paume au corps enseignant et à la direction générale de l'école. Le compteur affichait « 14:21:40 ». Le dernier nombre, évidemment, descendait au fur et à mesure que les secondes passaient. Avec un timbre mélancolique dans la voix ; l'androgyne à la beauté incomparable, poursuit.

- Ma malédiction est celle de la Belle aux bois dormants. Ce compteur, s'il atteint Zéro, me fait tomber dans un commas duquel je ne peux pas être réveillé ; peu importe ce qui arrive à mon corps. La période de sommeil est de 12 heures ; et ce même temps m'est donné pour rester actif durant la journée. Le plus ma santé s'améliore et le plus d'heures je peux m'accorder.. mais en contrepartie, si je meurs, des heures sont coupées en grosses quantités. Mon seul moyen de contrôler mes heures d'éveil, est de faire des siestes à des moments planifiés.

Un professeur haussa un sourcil, incertain. Face à cette réaction, le médecin scolaire re-plaça sa main sur les rebords de sa chaise, croisant les jambes dans une position très féminine. Ses mirettes d'émeraudes se levèrent vers l'assemblée ; leur air sombre et sans vie, s'illumina d'un seul coup par deux icônes d'énergie brillantes ; le même genre de symbole que l'on trouverait sur un appareil électronique.

- Mon habilité, comme probablement retranscrite dans les fichiers ; est celle de voir et agir dans la vie comme s'il s'agissait d'un jeu vidéo. Cependant, d'une certaine façon, ça semble être limité à l'idée que les gens se feraient d'un MMORPG ; ou bien un Isekai ; même si j'ai du mal à comprendre comment c'est arrivé pour commencer...Pour être plus précis, je me souviens des moments qui ont précédé ma naissance, mais pas le résonnement qui se trouvait derrière. Ma théorie est que la personne que j'étais, précédemment, est celle qui a décidé de ma création. Erh, ça deviens compliqué...
- Veuillez résumer de manière concise, pendant que nous procédons à un double-check.
- Je peux voir une base de donnée consistante rien qu'en ouvrant les yeux ; les informations que je récupère sur les gens s'affichent devant moi aux occasions opportunes. Par exemple, lever les yeux au dessus de vous me permet de votre votre état de santé, vos problèmes de statut.. Fermer un œil me permet d'afficher l'historique de ce que je sais sur votre histoire, accomplissements dans la vie, style de combat... même si tout est limité à ce que je sais déjà, ou que je peux observer.
- Vous ne pouvez donc pas voir ce qu'une personne vous cache ?
- Non. Les seules informations qui ne peuvent pas m'être cachées, sont celles qui sont reliées à la santé.

À cette question, l'androgyne se souvint – cette maudite bibliothécaire, elle devait certainement toujours fréquenter ces couloirs. Qu'elle gobbe les élèves vivants ou non, ça avait bien peu d'impact sur son état psychologique ; mais la simple idée de devoir la côtoyer en sachant qu'elle abordera ce sourire suffisant à chaque fois que son passé sera exposé ; le rendait malade d'avance. Mais les clauses tenait toujours – Afin de ne pas voir son travail détruit de nouveau ; il devra garder ce qu'il sait à propos de la bête de l'apocalypse. Serrant les doigts autour de sa manche trop grande pour lui ; il poursuivit.

- Outre les capacités visuelles ; je peux changer mon style de combat et le type de pouvoirs utilisé, basé sur des classes prédéfinies. De nouvelles peuvent apparaître avec l'expérience, ou via « fusions »... réussir un projet, battre un ennemi, ou triompher dans n'importe quel domaine lié à ma classe, me permet de devenir plus fort dans ce domaine. C'est de cette façon que j'ai réussi à décrocher mon certificat de médecine aussi rapidement, et passer Joker sans effort pour quelques années. Pour finir... ce que j'entendais par « Si je meurs » ; était que je ne peux pas être tué – mais je peux être anéantis suffisamment de fois pour accélérer le compteur à tomber à zéro. Si je m'étais contenté de m'exposer entièrement à ma profession nocturne, j'aurais sûrement été un doté redoutable – mais ces malédictions existent justement pour détruire nos ambitions diversifiées..Je suppose que je suis devenu mi-succube, ou peut-être mi-Yuki-Onna comme ma mère.
- Donc malgré vos tentatives d'échapper l'univers des quartiers chauds ; vous avez tout de même fini par revenir dans cette profession ?
- Nymphomanie.

Des petits chahuts commencèrent à se créer dans l'assemblée ; alors que la directrice semblait un peu plus pâle que d'habitude. L'air médusé, Nana tourna les yeux un moment. Il n'était pas gêné, loin de là – il mentirait s'il disait que ce genre d'humiliation n'avait pas un certain effet sur son service trois-pièces ; mais la raison pour laquelle il croisait les jambes n'avait pas entièrement rien à voir avec ses pulsions freudiennes. Après un petit moment, il poursuivit.

- J'irais pas jusqu'à rejeter la faute de cette habitude sur la malédiction. J'ai simplement grandit avec ces notions, et ce but encré au plus profond de moi. De la même manière que quelqu'un a besoin de manger quand ils ont faim ; l'envie est un peu une torture pour moi.
- En temps normal, Mr.Yashiro ; nous n'autoriserions personne avec une telle manie à s'occuper d'étudiants – et plus particulièrement d'élèves naifs et faibles, tels que ceux envoyés au dispensaire.

Une logique solide. Bien que Nana n'avait jamais exprimé l'envie de profiter de personnes sous sa protection, ou sous la limite d'âge qu'ils s'était fixé – Une personne qui a caché ce mode de vie si longtemps, ne mérite probablement pas la confiance de la garde de tout types d'êtres vivants incapables de se défendre. Cependant... l'argument qui allait venir, donnait un tournant favorable pour le nabot au teint de porcelaine.

- Avec l'implémentation d'une aide surveillante, nous pourrions reconsidérer notre décision. Votre parcours au sein de l'établissement a mené à beaucoup de rétablissement d'élèves ; et jamais aucun rapport ne nous a été envoyé vous concernant. Vous comprenez bien évidemment notre hésitation ; mais des talents tels que les vôtres, seraient grandement appréciés en ces temps de besoin.

L'idée était de lui coller une aide infirmière. Rien de spécialement nouveau, excepté la partie « surveillante » - quelqu'un de spécifiquement là pour s'assurer qu'il garde ses mains dans ses poches et pas sur la marchandise. Soit ; bien que personne ne savait qu'il se tapait les étudiants adultes dans la salle d'examens, autant ne pas risquer le diable et également supprimer cette mauvaise habitude. Quiconque devra nettoyer les toilettes après-lui, va avoir une magnifique expérience. Même si les choses se présentaient positivement pour lui ; il avait le sentiment que quelque chose n'allait pas.

- Nous n’interagirons pas dans vos activités familiales. Cependant, nous n'accepterons aussi aucune fuite sur vos conditions de travail hors des heures ; quand il en vient aux élèves ou associés du personnel. Je pense qu'il n'est pas nécessaire de vous rappeler que ces activités sont illégales et ne seront en aucun cas couvertes contre nos témoignages auquel cas les choses auraient à virer au pire. Est-ce clair, Dr.Yashiro ?
- ….. Comme du cristal.


En ouvrant la porte du cabinet ; le médecin scolaire eut un semblant de nostalgie. Ça ne faisait que quelques mois qu'il était parti, mais d'une manière, il pouvait sentir une éternité se dresser entre le moment présent et celui qu'il pensait être le dernier. Comme au premier jour où il dût faire affaire à cette bête démoniaque, le ciel se couchait ; éparpillant ses rayons à travers les bouts de poussière qui jonchaient les tables de cette salle inutilisée. La personne qui l'avait précédé avait probablement fait un boulot peu désirable. Soupirant en réalisant qu'il était celui qui allait devoir s'occuper de nettoyer tout ce bordel, le jeune homme s'avança dans la pièce, posant sa valise sur le sofa. Mais sans s'asseoir ; il s'arrêta. Il savait ne pas être seul. En réalité, il savait ne pas avoir été seul depuis que son appartement avait explosé – depuis que cette lettre avait été ouverte. Mais cette présence à ses alentours n'avait rien d'hostile : elle était simplement maquillée par les arts du dojo Yashiro. Et les pratiquants de cet art.. ils sont bien peu ; même à l'intérieur de la branche familiale. On en compte que trois, avec Nana à l'intérieur, seulement deux. Peut-être, après-tout, que la raison pour laquelle il l'avait mentionné plus tôt, était parce que son parfum était si nostalgique.

- C'est un long chemin, depuis le japon. T'aurais pu au moins prendre une douche avant de venir. Et ne pas bombarder mon appartement, aussi...

Le nabot à la queue de cheval, s'adossa à la fenêtre. De l'autre côté, également adossé, se trouvait l'homme dont le docteur Yashiro parlait précédemment. Ce n'était aucunement un mensonge – deux monstres, deux traitres, mais également deux frères ; frappés par le poids de leur propre décision de désobéissance. Si l'expression de Nana était hautaine et suffisante ; celle de Rokku semblait décontractée ; de bonne humeur. De sa main démoniaque, il jetait et récupérait une pomme verte à répétitions. Son œil démoniaque, aussi rouge que la peau qui entourait cette partie de son visage ; fixait un petit oiseau dans les feuillages d'un arbre éclairé par le crépuscule d'une lumière doré.

- Mère veut vraiment te voir, tu sais.
- Ai-je vraiment le choix.. ?
- Si tu veux garder ta tête sur tes épaules, pas vraiment, frangin.
- ...Plutôt entre ses cuisses que sur une pique, si c'est ce que ça signifie.
- Elle a été plutôt franche sur qui elle veut sur le trône avec elle.
- Jaloux ?
- NOPE, j'ai pas un complexe d'oedipe comme toi--
- Jaloux d'elle.
- ...Ha---hahahaha, bien sûr, ouais, totalement. Rêve pas trop--

Nana esquissa un sourire moqueur, laissant s'échapper un petit rire sadique.

- Pour une fois que la partie gauche de ton visage est plus rouge que la droite.
- Un guerrier n'a pas de temps pour s'abaisser à ces activités, manant ! Enfin, je suit la voie du marchand, maintenant.

Dans son dos ; l'homme au sang de démon de la guerre, portait une énorme épée à la lame brisée. Aucun doute sur le fait qu'il s'agissait certainement d'une arme maudite – son propre prix-à-payer pour alléger sa malédiction. Si Nana devait passer quelques minutes aux toilettes à faire des choses peu chrétiennes ; collecter des objets aussi dangereux pour rester maître de ses nerfs ; inspirait un profond respect pour Rokku.

Comme deux parties d'un miroir, le samouraï et son cadet, regardaient dans des directions complètement différentes. Lorsque la pomme revint dans la paume de son possesseur ; Nana regardait dans la sienne avec le cœur serré. Les doigts aux gravures démoniaques de Rokku se plantèrent dans la pomme, au même rythme où les ongles de Nana pénétrèrent le centre du compteur.

- Je vais rester à Laurel le temps les préparatifs soient organisés. Passe me voir de temps en temps. Tu sais où me trouver.
-
- Fais pas cette tête. Mieux que ça soit moi plutôt que les autres, nan ? Relax. Je suis de ton côté.

L'homme à l’œil démoniaque fronça les sourcils, alors que sa main diabolique eut complètement transformé la couleur de la pomme ; de vert ; à celle d'une peinture orientale, dessinant les visages de démons et de châtiments. Son ton était bien plus sérieux et mélancolique, cette fois.

- Même si aucun d'entre nous ne vieillis, ça ne signifie pas que le sens de la justice de notre clan doit rester à l'état de fossile. S'ils nous voient comme des Renégats ; On les forcera à nous voir comme les nouveaux dirigeants.

Rokku tourna la tête, adressant un sourire carnassier à son petit frère ; passant sa main humaine de l'autre côté de la fenêtre pour ébouriffer les cheveux du médecin scolaire ; montrant leur différence de taille évidente. Tout comme Nana, il avait ces tâches de rousseur sur le nez, ces yeux d'émeraude qui semblent sans vie ; ces cheveux noirs et cette peau de porcelaine, bien que la sienne était corrompue à une certaine zone. De loin, on aurait simplement cru à un grand frère et sa petite sœur.

- Protège ma réputation, et je protégerais ton cul.
- Tch ! Avoir une langue sur mon bassin est bien plus disgracieux qu'une lame sous la gorge.
- Considérant que les deux sont distribués par notre génitrice bien-aimée, je suppose que je vais m'émerveiller d'avoir le privilège de me faire couper en morceaux par une psychopathe.
- Petite prude. Retourne à l'école.
- Tu pourras me dire ça quand t'aura pris quelques centimètres et un peu de muscle, crevette.

Il se distança, s'éloignant du campus de la même manière qu'il était entré – dégainant l’artefact maudit, et disparaissant dans une flopée de cendres. Silencieux, le médecin leva sa main et re-plaça quelques mèches de cheveux.

- Tu m'as décoiffé, connard.



Toi, derrière ton écran

❝ Pseudo : Mohij
❝ Age : Pasguiolli
❝ Avatar : Yoshiwara Shiro de Adekan; Lady Bat de Pichi pichi pitch Mermaid // Toga Himiko de Boku No Hero Academia (pour Emily, présentation du perso en RPsolo (PNJ)); Bondrewd de Made in Abyss (pour Daddy (pareil que pour Emily))
❝ Passions & Hobbies : Beefaroni
❝ Découverte du forum : Baghingui
❝ Un petit mot pour la fin : Ue wee hee


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Cabinet Nowhere
❝ PT. EXPERIENCE : 10
Inné


 : F

MessageSujet: Re: LOAD SAVEFILE : Laurel 29/06/2018 17:53:43 || NANA || Slot 1 [100%] Sam 13 Oct - 0:52

BOOYAH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

LOAD SAVEFILE : Laurel 29/06/2018 17:53:43 || NANA || Slot 1 [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Ensuite :: Les Inscriptions :: Les Fiches en Cours-
Partenaires
dabberblimp"