AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

L'oreille du musicien | feat Hua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Alphée Keegan
Alphée Keegan
❝ LOCALISATION : Dans la même rue que toi
❝ PT. EXPERIENCE : 516
Fantastique


 : A

MessageSujet: L'oreille du musicien | feat Hua L'oreille du musicien | feat Hua EmptyMar 10 Juil - 12:10


L'oreille du musicien

L'amour, c'est peut-être la pire et la plus belle des maladies, parce que n'importe qui l'attraper et en mourir.
Hua & Alphée

Depuis ta rencontre avec Jonas et ta nouvelle vie avec Aidan, tu flottais sur un cocon de bonheur. Tu étais dans les nuages. Rien ne pouvait effacer le sourire que tu avais sur le visage. Tu vivais dans un rêve dont tu ne voulais pas te réveiller. Ta vie était parfaite. Tellement parfaite que tu avais presque oublié ta mission première. La mission qui faisait que tu te levais le matin, que tu travaillais sans relâche et qui tu faisais t’endormir avec le sourire aux lèvres. Cette même mission qui t’avait fait travailler au centre joker. Cette mission, soigner les personnes dans le besoin et tout particulièrement les héros. Une mission qui commençait à être de plus en plus difficile.

En effet, à cause de la mise en quarantaine de Laurel, toute personne — traînant dans les rues — était mal vue. Tout le monde avait peur des dotés, ou altérés. Comme le nouveau gouvernement aimait les appeler.

Heureusement pour toi, ton physique et ton badge faisaient que tu n’avais pas de problèmes pour te promener. Être psychologue et en plus pour le centre joker, c’était le plan parfait et le meilleur moyen pour te renseigner sur eux. Pour savoir qui était les personnes les plus malades, les plus susceptibles de devenir fou. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’aujourd’hui, tu ne travaillais pas à ton cabinet.

En faisant tes recherches et après l’incident avec l’une de tes patientes, Lagherta, tu avais décidé de faire un tour dans tes anciens dossiers pour rechercher dans les anciens jokers. Si les nouveaux étaient malades, finalement, cette intervention t’avait démontré que les anciens l’étaient encore plus.

Et lors de cette recherche, tu tombas sur le patient idéal : Marcus Frank. Il avait travaillé pour le centre joker pendant des années. Il avait combattu lors de l’invasion Klong et aussi pour l’attaque du Kaiju. Fier combattant de la justice, il a été remercié avec un bon dédommagement et une bonne pension d’invalidité à cause de ses blessures aux jambes. Cependant, il continuait à jouer les justiciers. Ce joker était l’archétype du joker malade.

Pour comprendre ce qui se passait dans sa tête, tu décidas de lui donner rendez-vous dans une ruelle parallèle à la rue commerçante où la circulation était légère. Tu ne voulais pas qu’un.e innocent.e tombe dans tes griffes. C’était ta règle numéro un avec ton don : aucune personne saine d’esprit ne devait mourir de ton pouvoir, quitte à laisser le malade partir sans traitement. Chose qui n’arrivait — heureusement pour toi — que très rarement.

Attendant quelques minutes, tu vis enfin ton patient. C’était le premier de la semaine. Tu n’avais pas de ratio particulier, mais le premier de chaque semaine t’indiquait si tu allais pouvoir continuer ou pas. Et coup de chance, il n’y avait personne autour de lui, autour de vous. C’était le moment parfait.

Une douce musique, un bruit sourd. Au bout d’une dizaine de minutes, la seule chose qu’il était possible de voir — dans cette rue — c’était les vêtements de cet homme qui se teignait en rouge et une tête qui roulait tranquillement, faisant son chemin jusqu’aux pieds d’une âme innocente.


/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Mes cadeaux <3:
 

Avatar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hua Yaohu
Hua Yaohu
❝ PT. EXPERIENCE : 86
Fantastique


 : B

MessageSujet: Re: L'oreille du musicien | feat Hua L'oreille du musicien | feat Hua EmptyMer 22 Aoû - 11:52

Le petit garçon tirait le bas de l’imperméable de sa mère depuis quelques instants, tentant avec insistance d’attirer l’attention de sa mère.

« Maman ? »

La maman en question venait de finir de payer sa nouvelle robe de soirée, taillée sur mesure pour la demoiselle. Il fallait bien ça pour les fameux bals masqués de cette chère Urselia. Une femme charmante, quoi qu’un peu hautaine quelquefois. La mère se retourna vers son enfant, avant d’avoir une surprise peu agréable devant les yeux.

Son enfant tenait une robe blanche, taillée pour une petite fille, elle aurait été légèrement trop grande pour l’enfant qui la tenait.

« Je… je peux avoir ça s’il te plait ? »


La vendeuse, tout comme la mère, furent très gênés de cette situation peu habituelle, mais la mère comprenait très bien ce qui motivait l’enfant, ce qui la gênait d’autant plus. Mais toutes ces batailles sur l’identité de genre ne devraient pas concerner un enfant. La maman s’accroupit en face de son enfant, ne sachant pas encore si demander cette robe à sa mère était une bonne idée.

« Il faut qu’on parle tous les deux. Là d’où on vient, les hommes sont mal acceptés, j’imagine que tu le sais, mais il faut que tu saches quelque chose. »
Commença-t-elle en posant son index sur le front du petit.

« Tu es toi, et tu n’es personne d’autre que toi. Tu ne dois pas changer ce que tu es pour les autres, même si ça te rendrait inférieur à eux selon nos traditions, prouve-leur alors que tu es leur égal, il y a bien un homme au conseil en plus. Je ne vais pas t’interdire de porter des robes, mais il faut que tu le fasses pour toi, pas pour les autres, tu comprends ? »

Le petit garçon n’était pas sûr de tout comprendre, mais en regardant sa maman, puis la robe, il décida d’aller la reposer la robe, toujours un peu hésitant. Il mit un moment à retrouver la bonne étagère, mais sa petite taille ne lui permettait pas de le reposer. La maman s’en occupa pour lui, et s’excusa devant la vendeuse pour le désagrément.

« Désolé pour le temps perdu, Josiane. »


« Aucun problème. Mais pourquoi il voulait cette robe ? d’habitude c’est les filles qui veulent ressembler à des garçons à cet âge, l’inverse est rare. »



« Notre cas est un peu particulier, vous savez. On vient d’une région reculée où les mœurs sont différentes. Ce serait le monde à l’envers pour vous ! »
répondit la mère, avec un rire bienveillant.

La mère quitta le magasin, tenant par la main son fils, toujours peu confiant sur ces choses auquel un enfant ne devrait pas se préoccuper. La mère aussi s’inquiétait pour lui. Se sentait-il inferieur à ses sœurs ? Son déménagement avait été pourtant partiellement motivée par le fait qu’il aurait été mis à l’écart par sa propre espèce. Mais en le gardant, elle avait accepté tous les risques liés à ce garçon, et elle ne le regrettait en rien.

Ce qui interpella la demoiselle qui rentrait des courses, ce fut une légère musique, à peine perceptible pour l’oreille humaine, mais pas pour elle. Elle entendait parfaitement ce chant pourtant si faible, et elle se demanda qui pouvait bien jouer de la flute à cette heure, les artistes de rue étaient pourtant interdits d’exercer près des lieux trop fréquentés depuis l’histoire du cracheur de feu.

Elle décida de vérifier elle-même, toujours son enfant près d’elle, ce qui l’attira dans une ruelle peu bondée... et elle finit par voir la scène. Une tête décapitée roulait sans aucun bruit vers les pieds de la mère et de son fils. Instinctivement elle cacha les yeux de son fils, avant de le faire se retourner et de lui parler.

« Maman a un problème très urgent à régler, il va falloir que tu te caches, d’accord ? je t’appelle quand c’est fini. »

Plus loin dans la rue, le joueur de flute venait de terminer de jouer sa mélodie funèbre, et observa un instant la mère et son fils, ce dernier qui se dépêcha de bouger vers un pot de fleurs, il ne resta plus que la demoiselle et l’homme fébrile, qui avait encore sa flute en main. La mère révéla alors sa véritable forme, celle d’une femme aux oreilles de renard, possédant 9 imposantes queues se remuant dans l’air.

Une décapitation, hein ? Quelle pratique barbare, utilisée particulièrement par un peuple paysan pour renverser leur souverain, elle avait vu cette époque, et la paranoïa ambiante qui pouvait mener droit à la guillotine. Et elle n'avait pas particulièrement envie de s'en rappeler.

« Joker Fox Fire, vous êtes en état d’arrestation, vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous pourrez dire sera retenu contre vous. » Tonna-t-elle d'un ton autoritaire et ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Alphée Keegan
Alphée Keegan
❝ LOCALISATION : Dans la même rue que toi
❝ PT. EXPERIENCE : 516
Fantastique


 : A

MessageSujet: Re: L'oreille du musicien | feat Hua L'oreille du musicien | feat Hua EmptyMer 29 Aoû - 19:08


L'oreille du musicien

L'amour, c'est peut-être la pire et la plus belle des maladies, parce que n'importe qui l'attraper et en mourir.
Hua & Alphée

Une musique, une note, le silence. C’était les trois dernières choses que ta victime avait pu entendre avant de mourir. Même si tu étais un peu triste, tu ne montras rien. Tu ne devais pas pleurer pour la mort de cet homme. S’il n’avait pas survécu, c’était parce qu’il n’avait aucune volonté. Il ne voulait pas lutter contre la maladie. C’était de cette façon que tu te rassurais. Cependant, après chaque mort, tu te mettais à croupi pour faire une veillé pour son âme. Tu n’étais pas croyante, mais tu savais que ça se faisait beaucoup sur cette planète.

Malheureusement pour toi, alors que tu fis une minute de silence pour ton patient, tu entendis quelque chose. Ou plutôt quelqu’un. Une voix féminine venait de dire à son enfant de partir. Quand tu entendis cela, tu eus comme une crampe dans l’estomac. Un enfant venait de voir la tête coupée. Un être innocent venait d’être souillée par ta faute. En pensant ça, tu sentis une envie de vomir. Mais tu repris vite tes esprits quand tu entendis la suite.

La voix féminine que tu avais entendu était une joker. C’était la joker Fox Fire. Ce n’était pas la première fois que tu entendais ce nom, mais c’était la première fois que tu la voyais. La femme était plutôt jolie. Même si tu connaissais des personnes plus charismatique. Mais ce qui te surpris le plus, ce fut sa “véritable” forme : elle avait des oreilles de renard et surtout, elle avait neuf queues. En plus du nombre, elles étaient imposantes.

Lorsqu’elle t’ordonna de ne plus bouger, tu l’écoutas. Tu baissas les yeux pour pas qu’elle puisse voir ton visage, et tout particulièrement tes lèvres. Pourquoi ? Parce que tu te mis à sourire. En plus d’avoir aucune preuve aucune elle — ou lui, vu qu’elle était avec sa tenue de criminel —, elle n’allait pas pouvoir t’attraper. Personne n’arrivait à l’attraper et ce n’allait pas être une furry qui allait y arriver.

“Je l’ai seulement trouvé comme ça.”, dis-tu en masquant un maximum ta voix pour qu’elle paraisse plus masculine, plus grave. “Je m’entraînais à jouer quand j’ai entendu un bruit sourd. J'suis seulement venu pour voir ce qui se passait.”, ajoutes-tu.

Pour le moment, tu ne fis rien d’autres. Tu essayas de jauger la situation. Du regards, sans bouger la tête, tu observas les lieux : tu te trouvais dans une ruelle, sans aucune sortie potable pour toi. L’une se trouvait derrière toi, l’autre derrière elle. Tu ne pouvais prendre aucune de ces deux sorties. D’un côté, tu savais que si tu arrivais à aller dans le parking, tu avais toutes tes chances de lui échapper. Après tout, il était facile de cacher une aiguille dans un ensemble d’autres aiguilles, non ?

Qu’est-ce que tu savais d’autres ? C’était une joker. Tu ne l’avais jamais eu en entretien. Elle devait être une jeune joker, ou une incompétente. C’était un bon point pour toi.

De ce que tu voyais, elle ne te connaissait ni d’Adam ni d’Eve. C’était  un autre bon point pour toi. Elle ne pouvait pas faire le rapprochement avec ton job au centre joker. Malheureusement, ce manque de connaissance était identique dans l’autre sens : tu ne savais rien d’elle. Tu ne savais rien sur ces capacités ni sur ces pouvoirs. Mais sa tenue et son nom en disait assez. Son don avait un rapport avec les renards : ses oreilles et ses queues te faisaient penser à une histoire que tu avais lu. Mais tu ne savais plus laquelle. Mince…

Peut-être qu’elle avait le même don que sa fille ? Non, ce n’était possible. Pour le moment, tu n’avais jamais vu deux personnes ayant le même don. Chaque don était unique.

Tu restais donc là, sans bouger. Tu guettais le moindre mouvement de ses jambes et pieds. À ce moment précis, tu avais l’impression d’être dans un Western.


/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Mes cadeaux <3:
 

Avatar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'oreille du musicien | feat Hua L'oreille du musicien | feat Hua Empty

Revenir en haut Aller en bas

L'oreille du musicien | feat Hua

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Centre ville :: La rue commerciale-
Partenaires
dabberblimp" L'oreille du musicien | feat Hua 50-50-2 5050

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit