AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Le diable s'habille en Prada | Luci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Avec sa fille et son mari
❝ PT. EXPERIENCE : 132
Non doté


 : E

MessageSujet: Le diable s'habille en Prada | Luci Mar 28 Aoû - 18:43

Le diable d'habille en Prada

« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Lucifer & Awena

Encore une journée. Une journée de plus à travailler sur un remède qui ne fonctionnait pas. Une journée de plus à travailler sur une chimère qui ne prenait pas forme. Une journée de plus. Et plus le temps passait, plus elle commençait à perdre espoir… comment sauver les personnes qu’elle aimait si elle n’avait aucune piste où commencer ses recherches ? Parce que oui, le laboratoire — où elle était — était peut-être compétent, avec la meilleure des technologies, mais cela n’avançait rien.

Ses pensées submergèrent son esprit au point où, son sourire habituel se dissipa sous un visage concentré. Elle comptait bien le trouver. Cependant, quand elle vit l’heure, elle sursauta. Il était déjà l’heure pour elle d’aller s’occuper de sa princesse. La seule personne au monde, en dehors de son mari, qui avait le don de la faire sourire même dans les moments où elle perdait espoir.

Dès qu’elle prit connaissance de l’heure qu’il était, Awena se dépêcha de finir ce qu’elle avait à faire pour partir. Aujourd’hui, c’était à elle d’aller chercher sa fille. Sans vraiment faire attention à son entourage, elle partit avec ses affaires. Elle mit moins de temps que d’habitudes pour sortir du bâtiments. Heureusement pour elle, la sécurité savait qu’aujourd’hui, c’était son tour de garde. De toute façon, un jour sur l’autre, soit c’était elle qui courait, soit c’était son mari. L’habitude appelait à la tolérance.

Maintenant dehors, elle devait se dépêcher aussi. Elle n’était pas en retard, mais pas en avance non plus. Être dans cet état, c’était une situation qu’elle détestait. Comment être sereine quand le temps jouait contre soi ? Alors qu’elle marchait d’un pas rapide, le fixant droit devant elle, elle sentit quelque chose taper contre son épaule. Elle ralentit doucement le pas. Comment les gens pouvaient être aussi stupide et ne pas faire attention ? Awena commença à se retourner quand elle vit des gens aller voir cette personne.

Elle se retourna rapidement pour voir ce qui se passait. L’homme qui venait de la percuter à l’épaule était par terre. Sa colère et son stress tombèrent en même temps. En voulant aller trop vite, elle blessa quelqu’un. Mais quand elle se retrourna, la première chose qu’elle remarqua ce n’était pas le fait qu’il était par terre, mais plutôt qu’il était séduisant. Très séduisant. Il ressemblait au genre de garçon qui pouvait faire fantasmer n’importe quelle fille, même celle qui était mariée et heureuse. Une femme comme Awena.

Elle se retourna et s’avança vers lui. Plus elle se rapprochait de lui, plus elle le trouvait séduisant. Elle se mit à son niveau.

“De… désolé. Est-ce que vous allez bien ?”, demanda-t-elle, un peu inquiète. “Vous avez mal quelque part ?”, ajouta-t-elle, en sortant sa trousse de premier secours.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 70
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: Le diable s'habille en Prada | Luci Mer 5 Sep - 16:30

ft.
O'SHAUGHNESSY
Awena
Le diable s'habille en Prada
La journée n'avais pas était facile pour le seigneur des enfers, fortuna ne lui a pas sourit aujourd'hui.
Les tentatives de meurtre sont monnaie courante chez les démons, l'appel du pouvoir étant chez eux une seconde nature.
Mais cette rencontre à bien faillis sonner sa fin.

Ce coup si son agresseur n'avait pas raté son cœur que de quelques centimètres aurait mit fin au tyran des enfers. Lucifer avait réussi à le renvoyer dans les abysses qui la vue naître avant que celui-ci retente ça chance.
Mais le seigneur des enfers était en piteux états, il perdait du sang, beaucoup de sang.
Il devait retourner au plus vite au crusader, sont portable avait été perdu durant la confrontation.

Alors qu'il marche tentant tant bien que mal de resté droit et de se repérer, sa vue commence à ce brouillé. Il voit de plus en plus flou dû à la perte trop excessive de son sang.
Bien que concentré pour essayer de se repérer dans la ville, son épaule rencontre un obstacle que Lucifer ne pouvait identifier que comme une tache colorée.
Le choc qui le surprit le fit tituber et toutes ces tentatives, pour rester debout sont vaines.

Il finit par tomber sur le sol, sa tête tourne de plus en plus. Il a un mal fou pour rester concentré.
Une voix de femme provenant de la tache arrive à ses oreilles.
Elle lui demande s'il va bien et s'il a mal quelque part.

Il se retourne vers la femme et il tient sa blessure avec sa main droite maculée de sang.
Bien que son esprit soit totalement embrumé dans sa tête, il arrive doucement à prononcé : "Aidez-moi, s'il vous plaît."

Alors que la jeune femme s'approche, les pensés de Lucifer ne sont plus en anglais, ni dans aucune langue mortelle, mais dans la langue des anges. Parfois un mot sort de sa bouche ce qui donne à l’extérieur le bien triste spectacle d'un homme en train de délirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Avec sa fille et son mari
❝ PT. EXPERIENCE : 132
Non doté


 : E

MessageSujet: Re: Le diable s'habille en Prada | Luci Mar 30 Oct - 12:13

Le diable d'habille en Prada

« Chaque bonne réalisation, grande ou petite, connait ses périodes de corvée et de triomphe; un début, un combat et une victoire »
Lucifer & Awena

Une journée déplorable. Voilà comment Awena pouvait résumer sa journée. Elle n’avait rien fait de constructif pour elle. Et le pire était à venir. La journée n’était pas finie et de ce qu’elle voyait, elle n’était pas prête de se terminer. Marchant pour récupérer sa fille, elle bouscula quelqu’un. Et alors qu’elle voulait l’engueuler, celui-ci tomba. En se retournant, elle vit la scène : l’homme était à terre, une blessure létale près du cœur. Une scène qui la fit écarquiller les yeux.

Son premier réflexe avait été de sortir sa trousse de secours. Elle n’était peut-être pas médecin, mais elle avait des connaissances en médecine. Juste assez pour pouvoir donner les premiers soins. Quand elle vit la scène, elle oublia presque sa fille qui l’attendait. Et surtout, elle remercia le ciel d’avoir le cœur résistant et d’avoir fait ce stage de premier secours. Elle allait pouvoir mettre en pratique ses compétences.

Tandis qu’elle voyait la victime, elle se remémora les étapes à faire. Étape une : appeler les secours. Sans perdre une seconde, elle prit son téléphone et composa le 911. Avant d’appeler les secours, elle fit quand même un petit check-up pour connaitre l’état de la victime. Tout en attendant que les gens décrochent, elle invita ceux autour d’eux de s’éloigner. Comme pour les animaux, elle les invita à le faire de la main. Heureusement pour elle, la réaction de tout le monde — de la personne au téléphone aussi — fut rapide.

« Bonjour, Maddy à votre écoute. Quel est votre problème ? », dit-elle pour se présenter

« Bonjour ! Je suis en présence d’une personne blessée entre la 19e et la 32e rue. C’est un homme blanc, d’une trentaine d’année à vue d’œil. De ce que je vois, il a  reçu un coup près du cœur, surement dû à une arme blanche. Pour le moment, la victime est consciente, mais elle perd beaucoup de sangs. De plus, elle commence à délirer. », répondit-elle pour décrire la situation.

« Très bien. Je vous envoie une ambulance tout de suite ! Est-c… », répondit-elle avant de se faire raccrocher au nez par la rousse. Elle n’avait pas le temps pour discuter.

Maintenant qu’elle avait appelé les secours, elle devait faire en sorte qu’il survive en les attendant. C’était l’heure de la seconde étape : maintenir la victime en vie en attendant les secours. Pour ça, elle avait deux choses à faire : maintenir la victime éveillée pour éviter qu’elle ne s’endorme et risque – par la même occasion – de tomber dans l’inconscience. Et aussi, chose très importante, stopper l’hémorragie.  Sans cette étape, la victime n’allait pas pouvoir survivre.

Pour faire la première action de cette étape, Awena chercha du regard quelqu’un qui pourrait l’aider. Mais avant qu’elle eut le temps de trop chercher, une personne se porta volontaire. De ce qu’elle voyait, il ne devait pas dépasser la trentaine d’années. Peut-être un étudiant ? Peut-être un jeune cadre ? Dans tous les cas, elle s’en fichait un peu. Le jeune homme prit l’initiative de se mettre à côté de la victime et de lui parler. Il lui racontait un peu sa vie. Qu’il était étudiant en école de commerce, qu’il s’appelait Josh, etc. Des futilités qui permettaient à la victime de ne pas s’endormir.

Pendant ce temps, la dame à la chevelure de feu allait s’occuper de la blessure. En l’examinant vite fait, elle déboutonna la chemise de la victime pour mieux la voir. Elle n’était pas très jolie. À vrai dire, il n’y avait pas grand-chose à dire vu le sang qu’il y avait autour.

Ne cherchant pas à savoir le pourquoi du comment, elle fouilla dans son sac à main. Que ce soit pour s’hydrater ou pour nettoyer quelque chose, une bouteille d’eau était un élément indispensable dans un sac. La rousse sortit donc sa bouteille. Puis, sans rien demander à la victime, elle arracha un bout de sa chemise. Même si elle semblait coûter cher, Awena savait qu’elle n’aurait pas de procès pour son geste. Après tout, la vie du propriétaire en dépendait.

Les deux éléments en main, elle les combina pour s’occuper du blond. Elle mit de l’eau sur le morceau de tissus avant de passer autour. Entre le sang qui coulait toujours et le sang séché, Elle devait vérifier s’il y avait une ou plusieurs blessures. Après quelques minutes à essayer de nettoyer, évitant d’appuyer sur la blessure pour lui faire mal, elle commença à voir quelque chose : une seule plaie, mais à un endroit stratégique.

Ils avaient déjà une information. Quand la chercheuse vit ça, elle prit aussitôt son chemisier pour faire une pression sur la blessure. En faisant ça, elle regarda son collègue d’infortune.

« Est-ce qu’il est toujours conscient ? Est-ce que t’as pu avoir des informations sur lui ? », demanda-t-elle en maintenant la pression.

Les deux héros du jour venaient de faire le maximum qu’ils pouvaient. À présent, ils devaient juste attendre l’ambulance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le diable s'habille en Prada | Luci

Revenir en haut Aller en bas

Le diable s'habille en Prada | Luci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Centre ville-
Partenaires
dabberblimp"

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com