AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

IT'S ALIVE! || Nero Hellphelt Frankenstein - (VER 1 - 100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Patchwork Agency / Dortoirs
❝ PT. EXPERIENCE : 50


 : B

MessageSujet: IT'S ALIVE! || Nero Hellphelt Frankenstein - (VER 1 - 100%) Sam 22 Sep - 3:34




Etudiants



Before death sets you free, it'll mess you up!!


 Nero "Hellphelt"
Prénom
Frankenstein
Nom
20
Age
N/A
Sexe
Zombie
Espèce
Angleterre
Origine
160cm
Taille
Exterminateur de monstres
Métier
03/05
Date de naissance
3
Année à Laurel
En plus

❝ PARTICULARITÉS : Son sexe change dépendément des envies de sa soeur (au même titre que d'autres parties de son corps). Il peut apparaître un jour avec une troisième main collée au milieu du torse par exemple... ça dépend entièrement de la scientifique folle. Les sutures autour des poignets, chevilles et cou de Nero sont en réalité des "trous" et non-pas des sutures; malgré leur forme. Quand trop excité; un énorme boulon surgis des côtés de son crâne.

❝ TICS ET MANIES : Les routeurs wifi publique le rendent malade. Il est persuadé que son agence d'extermination est opposée à un groupe de maniaques qui visent à voler ses fanfics.

❝ PASSIONS : écrire des fanfics sur les gens qu'il rencontre. Ukulélé. Kidnapping.

❝ PHOBIES : EDF le terrifie. Il est paranoïaque à propos des intelligences artificielles et les progrès technologiques. Le son de l'orgue de cathédrale lui donne des semblants de Choc post-traumatique (Shellshock Syndrome).

❝ BUT : Devenir le doté N°1

❝ RÊVE : Réunir son propre harem d'hommes et de femmes qui correspondent à ses préférences en termes de fanfiction et y régner en tant que leader suprême.
 

Caractère

Nero est un charmant jeune homme/femme/autre connu pour sa réputation de membre extrêmement efficace de sa classe. Une telle efficacité en vérité, qu'il pourrait aisément passer professionnel; s'il n'avait pas l'intention de volontairement traîner dans les couloirs de l'institut afin de profiter d'une vie de scolarité normale. Une partie en est due au fait que sa popularité lui donne accès à pas mal d’interactions intéressantes. Il a généralement un petit sourire en coin et semble faire de son mieux pour rester positif sans exagérer. Son sens de la justice, en revanche, est là où la distinction entre héros et criminel semble se tracer. Nero est une personne qui voit le bien et le mal de la même manière, et peut aller d'un extrême à l'autre en ignorant complètement les règles qui lui sont présentées. Ce défaut lui permet d'exprimer un certain sens d'empathie avec les criminels qu'il est sensé chasser. Parfois, il en laissera volontairement filer... à l'inverse; il peut également être suffisamment énervé pour complètement ignorer les droits humains de son adversaire. En clair, la justice n'est pas absolue; elle est variable par rapport à la gravité des crimes... à ses yeux, et non-pas par un quelconque code judiciaire. Cette même passion pour la justice subjective, a poussé le monstre de Frankenstein à ouvrir son agence d'extermination de créatures occultes---- dont il est le seul membre actif, si on ne compte pas sa grande soeur qui s'occupe des maintenances de son corps. Enfin, lui et sa dame de ménage de 70 ans qui est clairement trop vieille pour balayer autant de poussière.
Nero déteste perdre; peu importe dans quel contexte. Cette haine pour l'incapacité est aussi ce qui l'a propulsé au sommet de sa classe. Chaque défaite est une nouvelle frustration, et un nouveau sommet à atteindre. Il n'est pas question d'apprendre de ses défaites, mais plutôt de prendre pour objectif d'atteindre et dépasser sa cible, pour la simple satisfaction de la piétiner avec ses pouvoirs nouvellement acquis. Il est très mauvais joueur, et a tendance à vouloir régler tout ses problèmes par un échange de phalanges dans la face.
Sur le plan social, en revanche... malgré ses airs d'adolescente tsundere; il est plutôt à l'écoute. Les problèmes des petites-gens ont un certain impact sur ses décisions futures. Bien que sa motivation principale n'ai rien à voir avec protéger la veuve et l'orphelin; son approche semble combler ce même idéal. Réduire en miettes tout ceux qui perturbent le quotidien qu'il chéris; est ce qui le maintiens en vie.
La vie amoureuse du zombie est en revanche une montagne russe pavée par des relations surhumaines. Dû aux maintenances de sa sœur; même si son apparence extérieure ne semble (en majorité) ne jamais changer; ses propriétés physiques sont très souvent altérées. Vitoria se spécialisant en Add-on nécromanciens; elle teste tout un tas de différents applets sur son petit frère. Malheureusement pour les conquêtes du monstre de Frankenstein, ça signifie aussi qu'ils peuvent voir leur petit ami apparaître un jour avec certaines propriétés, puis des proportions entièrement différentes un autre jour. Au final, même si son habitude de courtiser la veuve et l'orpheline comme un ikemen au charisme sous stéroïdes est reconnue à travers les couloirs de l'école; On ne sait jamais réellement quelles toilettes il utilise...

Electric Zombie - Raichu
■■■ LE DON ■■■

❝ ORIGINE : Fantastique

❝ DON : Monstre de Frankenstein -

❝ MAÎTRISE : 10 / 10 - Il est loin d'être étranger à ses capacités. Il peut pleinement profiter de chaque parcelle de la technologie nécromancienne de la famille Frankenstein. Impulsions électriques; Exploits surhumains cadavériques et vapeur incandescente; leurs utilisations sont associées et incluses dans le style de combat de Nero. Il sait également comment jauger ses réserves, et comment sauver sa peau dans le cas où son corps aurait pris trop de dommages.

❝ POINTS FORTS : Les attaques de Nero sont variées et prennent avantage de chaque parcelle modifiée de son corps. Les impulsions électriques qui courrent à travers ses fibres musculaires lui permettent d'ordonner à ses membres de bouger plus rapidement qu'une personne normale. Accès à une panoplie de coups indépendants les uns des autres; au prix d'une dégradation progressive de son propre état de santé. Il ne peut mourir que si l'intégralité de son corps est réduit à néant. ça signifie que même si tout ce qu'il reste de lui n'est qu'un doigt coupé; ce doigt hérite toujours de la conscience de Nero; qui pourra asticoter son chemin jusqu'à sa créatrice pour une résurrection. La combinaison des trois aspect qui composent le monstre de Frankenstein lui donnent accès à un art martial composé de courtes explosions d'air s'échappant des sutures qui entourent ses poignets et chevilles. Imaginez avoir des propulseurs à vos jambes et poings; et c'est plus ou moins ce que ça donne. L'électricité limitée (cf points faibles) peut ête partiellement régénérée via l’absorption d'électricité de sources électriques pouvant avoir une connexion directe avec sa peau (exemple - un taser peut régénérer une portion limitée de son électricité).

❝ FAIBLESSES : Nero possède trois majeures faiblesses, toutes liées à ses trois principaux outils de combat. Son électricité , pour commencer; est limitée par la quantité qu'il a précédemment stockée. Ce que ça veut dire est que l'usage de ses attaques de choc; peuvent éventuellement être complètement inutilisables, s'il en a déjà trop utilisé. Il peut recharger son électricité via deux procédés extrêmement situationnels - Mettre ses doigts dans une prise électrique pendant un minimum de 10 minutes; Ou utiliser le cou dans sa tête comme une dynamo - ce qui le force à se battre avec une main ; l'autre étant occupée à générer de l'énergie par mouvement. Bien entendu, d'autres soucis liés à l'électricité d'opposent à l'utilisation vanilla du don - Caoutchouc et tout le tralala. Le défaut des attaques nécromanciennes... est tout simplement le fait que Nero reste malgré tout composé de tissus musculaires qui ont (à un point) été morts. Ils ne sont pas top-notch qualité et vont sévèrement souffrir d'une sur-exploitation de ses mouvements. La sensibilité à la douleur réduite de Nero, est un facteur très problématique sur cet aspect - sa main pourrait être en feu et il ne s'en rendrait compte qu'après un petit moment. Au final - sur-exercer ses membres au delà des mesures humaines, peut accélérer la dégradation des parties qui le compose; et la régénération est beaucoup plus lente qu'une personne normale (Ce qui amène généralement Victoria à "Remplacer" ses tissus, plutôt que le soigner). Un autre désavantage à être quasi-immortel; est le manque de considération pour la mort - La peur est un facteur qui permet aux gens de rester en vie. La mort ne faisant plus vraiment peur à Nero; il est sujet à un certain type de fainéantise quand ça en vient à éviter des petites attaques qui peuvent l'endommager. En clair, il sous-estime complètement l'impact que des "petits" dégâts en grands nombres, peuvent engendrer sur le long-terme. Pour finir, la vapeur incandescente... c'est un peu la base du style de combat au corps-à-corps de Nero. Les mini-explosions qui propulsent ses coups de poings & coups de pieds; restent (malgré tout) des explosions. Ces attaques endommagent son utilisateur; et la chaleur qui dégage des suture peuvent également enflammer ce qui l'entoure... ce qui signifie que s'il y a un combustible quelque part dans la zone; il est susceptible de se faire one-shot par un objet du décors. La même stratégie peut être employée pour l'attaquer lorsqu'il utilise ces capacités - lancer un objet potentiellement explosif dans sa direction avant que le point culminant de la vapeur n'ai eut le temps de se dissiper, peut être une explosion gratuite dans la face de Nero. Même s'il est rare qu'il expulse volontairement une telle masse de vapeur incandescente; ça reste une bonne occasion pour contre-attaquer.

Les choses suivantes ne sont pas spécialement importantes, mais elles constituent une partie de la vie journalière de Nero et les difficultés que son don lui présentent -
- Un endroit avec une mauvaise wifi va le rendre malade. Symptômes similaires à un rhume; et dans le pire des cas, une grippe; Et ce jusqu'à ce qu'il quitte la zone. Probablement lié aux ondes.
- Recharger son électricité via un appareil contenant des informations, peut permettre à Nero d'assimiler les informations que ça contient....en revanche, certains fichiers peuvent provoquer des effets secondaires. Si un fichier image peut devenir une mémoire temporaire; un fichier virussé peut le rendre extrêmement malade, ou anormalement agressif. Un fichier de contenu adulte explicite peut le mettre atrocement en chien. un fichier corrompu peut le rendre très nihiliste pour quelques minutes, et il ne terminera pas ses phrases.
- Il peut recharger des appareils électriques à l'aide de la dynamo qui sort de sa tête.....et en branchant l'appareil dans son trou de non-retour.


■■■ LE MATÉRIEL ■■■

❝ COSTUME : Aucun

❝ ARME : Aucune

❝ GADGET : Taser d'urgence qu'il utilise pour se recharger; lui permettant d'utiliser son électricité pour un peu plus longtemps.

❝ VÉHICULE : Unicycle
Histoire



Le son de l'orgue est connu pour établir une connexion entre le royaumes des défunts et celui des mortels. Qui réponds à son appel ; personne ne sait réellement. Il est mentionné dans de nombreux ouvrages, des rituels visant à réunir certaines conditions ; supposément nécessaires à l'appel des damnés. Que les notes de l'instrument angélique, établisse un escalier de regrets, guidant l'éteint, à nouveau, sur les terres du vivant. Les religions et la science ont souvent été sujets à de brutales confrontations. Car celui qui croit en une divinité, ne peut possiblement défendre ce qui dissuade l'existence du divin. Au même titre ; un véritable scientifique ne peut accepter l'existence de dieu. Et bien que la quête pour allonger l'existence d'un mortel s'est parfois avérée être un chemin parcouru sur un fil de rasoir tendu entre ces deux styles de vie... éventuellement, l'appel de la mort viendra pour tous ; même pour lui qui n'est limité par le temps.

Mais les véritables détenteurs de la folie, sont ceux qui ont perdu depuis bien longtemps la notion de « dieu » et de « science ».. ils ont adopté leur propre croyance ; blasphématoire et contradictoire aux deux principes. Il n'est pas question de divin, ni de bête chimie. Parce qu'en niant les deux, le docteur n'accomplirais rien.... mais en les acceptant comme égaux ; Dr.Victor Frankenstein décida de dresser une bannière qui s'étendrait de la terre jusqu'aux cieux. Car si dieu existait, peut-être toucheras-t-il cette antenne du bout du doigt, afin de signaler son existence.

Dr.Frankenstein, un habitant d'un petit village de Pennsylvanie ; avait questionné le sens de la vie dès qu'il obtint son autorisation de pratiquer la médecine. Brillant, mais déconnecté de ses proches et connaissances – il sombrait doucement dans une obsession avec la mort. Car un cadavre est bien plus qu'une couche de chaire laissée à l'abandon. En soit, chaque corps est un monolithe d'histoire ; un monument de résistance qui se dresse à travers un nombre d'années. Chaque corps raconte une histoire ; Parfois inintéressante ; parfois pavée de rebondissements... Pour le docteur ; une dépouille pouvait lui en dire autant sur la vie d'une personne, qu'un véritable roman.

Sa présence était plus que requise en cette contrée frappée par divers cas étranges. Superstitions et fantasmes étaient considérés comme une vérité. Lorsqu'une femme affirme qu'un homme s'est transformé en chauve-souris et fuis la rue après avoir vidé une femme de son sang ; Le Docteur ne doutes de rien. Parce que le docteur ne pensais aucunement que ces superstitions avaient quoi que ce soit de faux – Il était certain des plaisanteries cruelles du seigneur. Mais qu'y faire ? Ses collègues consolerons les familles des victimes par des explications scientifiques ; tandis que les prêtres prierons pour son âme ; sans jamais dresser un regard aux pratiques des non-croyants.

Le docteur n'avait que peu de considération pour ce que les autres pensaient de lui. Son quarantième anniversaire marqua le début de ses recherches sur les aspects post-mortem... et ses pratiques devinrent de plus en plus immorales, et extrêmes. Son office était équivalente à une boucherie ; et l'odeur qui environnait le building ; força les villageois à le bannir des habitations communes. Exilé, il construit une petite base d'opération à l'aide de la maigre fortune qu'il s'était fait ; et poursuivit ses recherches à l'écart de la société.


La colline sur laquelle il avait bâtit sa demeure était un choix pour le moins..intéressant. Ce n'était qu'à un kilomètre du village ; mais suffisamment haut-perché pour pouvoir être aperçu devant le clair de lune. Une nouvelle connexion astrale. Le sang séché, semblait avoir une allure complètement différente sous la lumière de la pleine lune. « Eureka » ; se dit le Docteur. L'affinité entre le sang de l'homme et la présence astrale... une nouvelle croix sur sa liste.

À ce point de sa vie... Le Docteur Frankenstein n'a plus reçu la visite d'un autre être humain vivant depuis quelques années. Via un deal visant à profiter le conseil médical du village ; les dépouilles de conflits étaient tout simplement délivrées à sa porte... ou plutôt jetés là, comme une déchetterie. Il n'allait pas s'en plaindre – des ressources, et dans le pire des cas, de la nourriture. Le son des scies et celui des tissus musculaires cédant sous la pression, était devenu l'hymne du laboratoire. Les cercles noirs sous les yeux du médecin étaient si prononcés qu'on pourrait croire qu'il s'agit en réalité d'une seconde paire de globes oculaires, teintés de nécrose.

Quand avait-il exactement laissé son envie de comprendre la mort, écraser son choix de la sauver ? Il ne le savait plus réellement. Voyez-vous, le Docteur Frankenstein voyait dans la mort quelque chose que la vie ne possédait pas. Car si l'existence peut être représentée sous la forme d'une flamme de bougie.... la mort est un tas de cire molle, brunie par les flammes ; qui ne reflète que la lumière d'autres bougies environnantes.

Mais c'est précisément ce que Victor cherchait à l'intérieur de cette masse collante et repoussante. Ce « reflet »... le reflet de vie qui demeure dans la mort. L'étincelle éternelle qui sommeille sous l'absolution de la fatalité frappant les mortels. Il savait qu'il était à la poursuite d'une imitation de la vie... mais jamais il n'a pensé une seule seconde qu'une imitation ne pouvait qu'être de moindre qualité. Des imitations, il en avait produit une véritable galerie. Des arbres composés d'os et de fourrure d'animaux, tentant d'émuler le charme naturel des éléments de la terre. Ou bien encore une tarentule complètement composée d'ossements de corbeaux. Mais malgré toutes ses tentatives.. il n'avait pas encore exactement trouvé où le véritable reflet se trouve. Il pensait l'avoir aperçu, cette nuit où le sang séché était embellis par le clair de lune... mais ce n'était que fantasme, à première vue.


...jusqu'à ce que finalement, la foudre ne frappe. Un éclair avait frappé un arbre de la colline, et le fit céder sous son propre poids. L'aveuglement que le docteur vit, était comme une révélation Comme si un agent céleste était venu en personne lui délivrer un message. Il n'était pas question de trouver un reflet dans la cire – c'était d'effacer le monde entier l'espace d'un instant ; dissiper toute forme d'ombre, à l'intérieur des ténèbres eux-même. S'il n'y a nulle-part que la lumière ne peut atteindre... alors la flamme sera réanimée. Une deuxième croix, en ce jour, annonça un pas supplémentaire vers la création d'une vie après la mort.

Inconsciemment, Victor s'était lancé dans une recherche qui dépassait complètement ses anciens comparses. Il n'était pas question de soigner une simple maladie... mais de soigner la maladie ultime. L'impossibilité d'exister ; entre les mains du Dr.Frankenstein, disparaîtra pour toujours.

Le laboratoire n'était guère qu'une simple demeure. Graduellement, c'était devenu un manoir. Par nécessité plus que par vanité ; Le manoir du Dr.Frankenstein était une véritable galerie d'immondices de chaire et de sang ; Et en ces conditions, sa santé en pâtissait de manière significative. Réalisant qu'il était plus proche d'être victime de la mort , que d'en réaliser l'éradication ; Il dût accélérer ses recherches. Il pris des mesures graduellement plus dangereuses ; inventant machine après machine.

Et au bout du chemin.. ce fantasme pris une forme. Celui d'un homme barbu, décédé d'un accident de chasse. La famille du défunt eut bravé les véritables forêts de dépouilles rien que pour se frayer un chemin vers le manoir. Leur unique espoir étant de ramener à la vie la figure paternelle de la famille. Les rumeurs avaient guidé les aristocrates d'outre-pays , aux portes de la galerie des défunts.


Le docteur bénéficiait désormais de support. Un support financier, dans un premier temps ; mais également la compagnie d'assistants bien portant. Il put passer ses connaissances du monde nécrophage à ces nouvelles têtes pensantes, travaillant à l'unisson pour fournir exemplaires après exemplaires, tests après tests, et simulations après simulations. Mais éventuellement ; les conditions de travail emportèrent l'un des assistants, et handicapèrent sévèrement le second.

Le second assistant était déterminé à ramener le premier à la vie par la suite ; afin que leur voyage vers la guérison de la mort n'ai pas été en vain. Il voyait son mentor comme une telle figure, qu'il finis par s'attribuer le même nom de famille – Igor Frankenstein. Son corps mourrant fut remplacé par un corps constitué de nombreux tissus humains de qualité ; lui donnant une apparence quelque peu monstrueuse ; surtout au niveau du dos. Il avait l'air de graduellement perdre de son intellect au fil des recherches. Lorsque les préparations du projet furent terminés ; Igor en était à l'état de simplet aux aptitudes physiques surhumaines ; Et le professeur Frankenstein, un vieil homme semblant plus proche d'une dépouille que d'un gentleman.


Mais tout était en place. Le cadavre avait été conservé dans la glace, imbibé d'un agent limitant la nécrose des tissus autant que possible. Un véritable géant ; cet Aristocrate. Si Igor n'était pas là pour prêter main forte au Docteur Frankenstein, celui-ci n'aurait probablement jamais pu achever ses recherches de son vivant. Et pourtant... en cette soirée orageuse, il eut l'impression que quelque chose s'apprêtait à s'achever.

Un gigantesque pilier de métal brun se tenait au bout de la colline. De loin, on croirait à une gigantesque aiguille, constituée de nombreux voiles d'argent et de rouille. Comme un doigt pointant vers les cieux. Et le vieil homme ne pouvait se montrer plus optimiste. C'était comme si toutes ces années de lambagot n'avaient jamais existé. Il s'élançait d'un tableau de commandes à un autre, Ses cheveux grisâtres et sales servant de distraction à un Igor confus ; alors qu'il les observait flotter dans tout les sens, comme la cape d'un roi en panique.

Les nuages sombres s'étaient rassemblés au dessus du manoir. Et avec ça... toutes les conditions étaient finalement réunies. Cette aventure pour trouver le reflet de lumière au centre de la finalité... l'élément céleste dont sa science manquait. Un petit coup de pouce des cieux, afin d'amener le comte anglais de retour sur ses deux pieds. « Igor ! Manipules le levier ! » qu'il s'écriait. Le géant amena alors son comparse sur cette grande table d'opération ; tournant la manivelle avec autant de force que possible pour présenter cet homme défunt au ciel, comme un nouveau né dans son berceau.  

C'était un message.

Le message d'un simple mortel, qui souhaitait dire à dieu : « Toi qui assembles. Peux-tu aussi rassembler ? »

Le message d'un homme qui, à travers une aiguille de métal ; Lia terre et ciels, l'espace d'un instant. Mort et vie ne firent plus qu'un. Dieu et homme sur la même échelle. Là où une lumière si pure ne peut que plonger qui la voit dans les ténèbres.

Les machines du Dr.Frankenstein, simulèrent la création d'une vie ; dès que l'antenne fut frappée par le tonnerre. L'électricité céleste résonnèrent au travers de la machinerie ; chargeant le cadavre d'une incroyable force créatrice ; transcendant l'humanité. L'espace de cet instant... les outils devinrent instruments de musique. Un chant angélique qui résonnait entre les pièces de cuivre ; délivrant une Ôde céleste d'orgue gothique. Le corps avait été offert sur cette table grâce à l'humanité. Les instruments avaient été ajoutés par les progrès de la science. Et enfin ; La lumière apportée par les cieux, accompagné du chant des chérubins. Homme, Science, et Divinité ; réunis en un instant.

La créature ouvrit les yeux. Les étincelles électriques qui parcouraient son corps avaient un aspect surnaturel. Ce n'était plus de simples manifestations lumineuses... mais plutôt des fenêtres temporaires vers le monde des défunts.

Car quand l'éclair frappa le laboratoire.. Cet empire de corps fut tout simplement inondé de lumière. Il n'y avait pas un trou de rat dans le manoir qui pouvait échapper à l'appel céleste. Comme si le temps s'était arrêté. Plus aucun corps dans la maison n'était une monstruosité difforme. Le manoir n'était plus une galerie sinistre ; mais une maison d'anges et d'animaux d'un blanc immaculé. Les murs qui suintaient diverses matières écœurantes, avaient été remplacés par des pierres de calcaire. L'apparence sinistre d'Igor était similaire à sa première apparition dans le projet... et le professeur Frankenstein était à nouveau l'homme qu'il était au début de son voyage. Le temps suspendu.. Frankenstein réalisa que sa tentative de ramener un mort à la vie, dévoilait bien plus sur sa propre mortalité qu'il ne l'avait jamais envisagé. Car en ce même instant ; Tout ce qui se trouvait hors de la colline du manoirs... était inexistant.


Le monde de lumière existait. Il était en plein dedans. Dans l'immensité de l'univers ; il résidait au centre du reflet dans la cire. Une théorie réalisée... mais également une vérité dont il ne sera jamais capable de passer le message.

Dr.Frankenstein était mort ; debout ; avec un grand sourire au visage. Le monde qu'il voyait n'était pas celui dans lequel son corps se trouvait toujours. Et pourtant, dans ces deux réalités ; Un observeur servait de lien entre les deux apparitions du scientifique : Igor. Le vieil homme dont le cœur ne battait plus, et dont les yeux étaient vides de vie ; s'écria avec joie, alors que ses larmes recouvraient les crevasses de son visage ridé ; comme un ruisseau naissant sur ses blessures de guerre.

- Il vit. Igor. IL VIT !!! IL EST VIVANT !!! HA HA ! HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA HA !!

Le géant simplet observait son mentor en silence. Dans un monde, comme dans l'autre ; Igor était fier de sa figure paternelle. Mais les expressions, tout comme leur existences ; différaient. Dans la lumière, le jeune assistant Igor, pleurait de joie pour le succès de l'expérience, et frappait dans ses mains énergiquement. Mais dans le monde des vivants ; Le colosse restait debout avec une expression effrayée sur le visage. Le choc que cet homme qui se trouvait devant lui ; était dors et déjà décédé. La volonté du Dr.Frankenstein ; Sa passion ; avait transcendé le monde des morts. Son corps sans vie était resté à célébrer sa victoire pour quatre secondes entières ; avant de se figer en place. Quatre secondes où ni dieu ni science ne contrôlaient ce corps ; mais la simple détermination brûlante de quelqu'un qui a dédié sa vie à vaincre le concept de mort elle-même.

Et en laissant sa vie derrière-lui ; Le docteur Frankenstein la donna à bien plus que l'aristocrate à la taille massive. L'intégralité du manoir s'était animée de vie. L'arbre d'os et de fourrure, développait des fruits. L’araignée d'ossements de corbeaux grimpait le long de l'antenne électrique. Chaque création du Dr.Frankenstein célébra le succès, et pleura le décès de leur père d'outre-tombe.


Le monde avait changé, autour de la pierre tombale au bout de cette colline. Celui qui avait visé à changer la vie d'un seul homme ; avait engendré une lignée de successeurs. Pas au sens génétique ; mais dans son idéal. Et le dernier héritier du nom du professeur légendaire, se tenait en face de la dalle de marbre. 20XX.

Le nom de « Dr.Frankenstein » fut donné à chaque pratiquant de la discipline établie quelques siècles auparavant ; d'une forme de science religieuse interdite par les deux communautés. Insulté de sorcellerie et nécromancie par les croyants ; et d'ambitions mégalomane aux yeux des savants... il s'agissait du procédé de réanimation du Docteur Victor Frankenstein. Malheureusement ; ce que le docteur vit après sa mort, n'aura jamais pu être consigné dans les écrits. Le monde de la lumière au centre des ténèbres, demeurera un secret pour l'éternité – mais l'étincelle de vie qui s'en échappe ; est devenu le centre de la pratique nécromancienne scientifique.

Le vent soufflait doucement sur les fleurs qui décoraient la tombe du premier docteur ; Alors que la silhouette féminine aux cheveux châtains colorés de motifs de queue de raton-laveur ; adressait un regard satisfait vers sa partenaire. Les deux représentantes de la faction directe de recherches sur le développement post-mortem – Victoria Hellphelt Frankenstein ; et sa « création » ; Le nouveau monstre : Nero.

La jeune femme au regard absent , assise sur le rebord de la colline, fit tourner sa sucette dans sa bouche ; adressant un regard semi-intéressé vers son petit frère. Sa voix était monotone, presque dénuée d'émotions.

- Tu te sens nostalgique ?

La jeune fille aux cheveux bruns, couverte de sutures ; était celle que Victoria qualifiait de « petit frère ». Celle-ci tourna les talons et sourit.

- Nope, j'ai envie de pisser ; mais j'ai décidé de me retenir.
- ...C'est que des plantes. baisses ton froc et fais ton business. Le taxi nous attends.
-


Toi, derrière ton écran

❝ Pseudo : Willow
❝ Age : 21
 ❝ Avatar : Misaka Mikoto (To Aru Kagaku no Railgun) / Fujimura Ritsuka -F- (Fate/Grand Order) / Tylie Ghostlinger (Toilet)
❝ Passions & Hobbies : Shluggudibi
❝ Découverte du forum : Shloogidembo
❝ Un petit mot pour la fin : FFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ PT. EXPERIENCE : 976
Admin


 : ✘

MessageSujet: Re: IT'S ALIVE! || Nero Hellphelt Frankenstein - (VER 1 - 100%) Sam 22 Sep - 19:22

Fiche validée


Tu es dès à présent un étudiant ALPHA au rang B. Tu peux disposer de ton costume & de ton arme.

Tu peux tout d'abord venir nous dire ton don, ton métier et ton identité secrète ainsi que réserver ton avatar.

Ensuite, tu pourras créer ton journal et commencer à gagner de l'expérience en participant activement au forum. Tu peux également t'inscrire dans le sujet recherche de RP ou, si tu veux faire des rencontres totalement imprévues, dans la random roulette !

Si tu as une question, n'hésite pas à nous en faire part, le staff est là pour t'aider au mieux et pour t'aiguiller vers la bonne voie.
Bonne chance dans la ville des héros !

_________________

Je suis le Papa des meilleurs poussins de l'univers! *-*

Avatar:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org

IT'S ALIVE! || Nero Hellphelt Frankenstein - (VER 1 - 100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Ensuite :: Les Inscriptions :: Les Admis-
Partenaires
dabberblimp"