AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

L'enfant dans l'antre du plaisir [Ft. Gabrielle de Paris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 70
Mythologique


 : C

MessageSujet: L'enfant dans l'antre du plaisir [Ft. Gabrielle de Paris] Ven 12 Oct - 1:08

Le démon était en train de se perdre dans l'enfer de l'administration de ces limbes infernal.
Il lit les derniers comptes-rendus envoyé par son chambellan en enfer, aucune erreur à signalé, son administration est lente, mais efficace.

Tout le monde imagine le seigneur des enfers comme un être assis sur un trône profitant des plaisir de son royaume, fondant son pouvoir sur la violence, mais dans la réalité, le seigneur des enfers reste un chef d’état. Ce n'est pas parce qu'il est sur terre qu'il peut se permettre d’échapper à tous ces devoirs.

Quand il eu finit sa lecture, le démon vérifie l'heure sur sa montre. Il est à peine 15 heures.
D'habitude il finissait vers 18 heures de faire son travail pour les enfers, mais depuis quelque temps, il ne restait plus toute la soirée dans son club.
Quelque chose ne collait pas dans certaine de ces affaires, ce qui l'empêche de profiter pleinement de son petit enfer sur terre.
Ces démons l'avaient bien compris, mais Lucifer se contenta de repousser leur aide.

Même s'il n'a plus rien à faire, le père du péché est assez content de finir son travail tôt.
Il se lève de sa chaise et se dirige vers la salle principale de son club.
Quand il ouvre la porte, c'est la voix de Frifri, de Furfur et de Nostria qui l'accueil.

"- Je me demander dame Nostria, comment, c'était la renaissance ?"


La succube dans sa magnifique apparence humaine jubile.

"- Une époque merveilleuse. L'Italie et c'est charme, j'ai préféré Florence à Rome. Luci a voulu s'installer à Rome pour avoir une vision d'ensemble de ce qui se passait au Vatican. Les papes qui se succéder, c’étaient quelques choses à voir, on y était rarement pour grands choses, mais cela nous a pas empêché de nous investir dans quelques meurtres bien sentit de pape bien corrompu.
Genre Alexandre VI."


Furfur était en train de rire.

"- Ce qu'elle ne te dit pas, c'est qu'elle c'était trouvé un petit humain est qu'elle lui a fait des gosses."

La démone s'insurge contre la remarque du diablotin, sous le regard amusait de Frifri très friand de ses prises de bec.

En bref rien de nouveau sous le soleil, ils se chamaillent.
Lucifer n'en prend pas compte outre mesure.
Le démon monte sur la scène des instrumentistes.
Un des zombies qu'il a prie à son service durant la soirée ou l'ange est devenue chérubin, lui passe sa guitare électrique.

"- Merci Jaky, tu peux disposer. Je ne suis pas sûr que tes vieux os supportent le son que je vais faire hurler à cette beauté."

Le zombie recule devant l'archange déchu qui fait lui-même tous les branchement ce qui ne lui prend que quelques secondes, dire qu'un mort est plus efficace que ces démons.
Tout d'abord, il fit doucement coulisser ses doigts pour accorder son instrument.
Au son préparatoire les démons s'arrête immédiatement de ce chamaillé et se tourne vers leur maître.

Lucifer, après avoir accordé son instrument, se prépare à déchaîner les enfers. Partant dans un solo qui laisse libre court à la frustration de ces derniers jours.
Trouvant la catharsis dans le pur plaisir du hurlement de sa guitare crée par la main de l'homme.
Depuis tous jeune, il a toujours était bon dans les arcanes de la musique et du chant.
Il a même la réputation exagéré que ces solos à la harpe sont tellement bandant qu'il arrive même à faire mouiller les pucelles.
Puis laissant libre court à son envie et abandonnant ces mauvaises pensées, il partit dans un solo donc la puissance dépasse les notions humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Dans le parc, ou quelque part dans l'école.
❝ PT. EXPERIENCE : 321
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: L'enfant dans l'antre du plaisir [Ft. Gabrielle de Paris] Mar 16 Oct - 14:06

L’ange était arrivée à destination. Dans ce quartier d’art, de culture, et de parcs naturels, aucun lieu n’était aussi mal famé que le Crusader. A première vue il ressemblait à une simple boîte de nuit de luxe, mais de l’autre, c’était un phare, une lumière pour les gros bonnets de la ville. Les grands criminels, les jokers, les journalistes peu scrupuleux, même certains politiques visitaient cet endroit dans le but de commercer une monnaie toute particulière : l’information. La banque ? Louis l’honnête, achetant, revendant et troquant des informations plus ou moins utiles. Un business intéressant, mais néanmoins inutile pour la dame que les années avaient rattrapés d’une façon peu conventionnelle.

Le Crusader était fermé, des techniciens étaient en train de faire quelques préparations pour le soir, afin que la fête ne soit pas interrompue par un quelconque problème technique

Le videur était déjà présent, et semblait ne pas parler, et juste indiquer qui entre ou qui n’entre pas, mais quand l’ange aux allures de gamine pointa le bout de son nez, ses ailes cachés du mieux qu’elle pouvait sous son manteau, le videur lui barra la route. Gabrielle pouvait sentir le karma de l’homme se teinter de noir rien qu’en l’observant… Mais c’était à peine perceptible sous son énergie démoniaque, qui empestait à plein nez pour quiconque pouvait la ressentir.

« Monsieur, s’il vous plait, laissez-moi passer. »


Pas de réponse.

« J’ai besoin de parler à votre patron. »

Pas de réponse.

« Je ne suis pas une enfant malgré mon apparence, vous savez ? Attendez, je vais chercher ma carte d’identité… Je dois l’avoir quelque part… »

Elle sortit de ses affaire sa carte d’identité, en faisant glisser une petite carte rose, celle que Lucifer lui avait laissé. Le videur démoniaque la ramassa, et après l’avoir longuement étudié, la tendit à l’ange, en s’écartant de son chemin.

« Je… merci ? »


Pas de réponse. Décidément les démons ne sont pas bavards.

La boite de nuit ne comportait pas de barre de pôle dance, ce qui surprit franchement l’ange, qui s’attendait à un peu plus de… matière, pour un repère de démons, mais les gens semblaient plutôt calmes, avec quelques danses pour égayer la soirée.

Il fallait qu’elle trouve la pièce « staff only », le tout sans se faire bousculer par des personnes peu précautionneuses. Les personnes étaient en réalité facilement esquivables avec un peu de pas sur le côté, similaire à une esquive en duel, mais avec 4 attaques à la fois.

« Mais qu’est ce que tu fais là, petite, tu es perdue ? »

Une femme… non, une démone, s’approchait d’elle avec un grand sourire, elle s’accroupit en face de l’ange, la regardant dans les yeux. Gabrielle hésita un moment à lui révéler son identité, mais… hm, si elle réagissait comme le démon de l’entrée, il valait mieux garder un minimum de secret. Elle sortit la petite carte qui avait fait céder le cerbère, et la montra à la démone.

« Je… je cherche un grand monsieur aux cheveux blancs, il m’a donné ça, vous savez où est ce qu’il se trouve ? »

La démone posa prit la carte, la regarda, la rendit à l’ange, et posa sa main sur sa tête.

« Bien sûr que je sais où il est, c’est un peu comme mon papa, viens, je vais te montrer. »

Elle tendit la main, que Gabrielle saisit sans une pointe d’humiliation… mais au moins elle allait l’amener à l’archange déchu.

Arrivées aux abords d’une pièce, elle sentit une sorte de vibration, une puissante guitare électrique jouait un solo démoniaque, c’était le cas de le dire, Lucifer en personne jouait la musique du diable, qui faisait vibrer à chacun de ses doigts les fenêtres autour de lui.

Après son solo, il s’arrêta un moment, et joua une mélodie plus douce, plus mélancolique, il avait envoyé sa haine dans un seul coup puissant, et il ne restait plus qu’une douce tristesse, une musique fataliste, lancinante mais chaude en même temps.

Il continuait à jouer quand la démone s’approcha avec Gabrielle de la justice incarnée.

« J’ai trouvé cette petite ange qui trainait dans le Crusader, elle voulait te voir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 70
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: L'enfant dans l'antre du plaisir [Ft. Gabrielle de Paris] Dim 4 Nov - 18:59

Alors que le démon joue de son solo infernal, deux auras familières se rapprochaient.
C'est Nostria qui était sortie pendant que le démon faisait vibrer les cordes de son instrument et elle est revenue avec la jeune Gabrielle de Paris.

Le répurgateur des rois calme son air partant sur quelques choses de plus doux, une jeune enfant se trouve dans la pièce, il vaut mieux ne pas choquer ces chastes oreilles.
La succube se rapproche de son paternel.

« J’ai trouvé cette petite ange qui trainait dans le Crusader, elle voulait te voir. »

Le démon arrête vite son solo de la façon la plus harmonieuse possible, puis il se tourne vers la jeune ange.

"Alors mademoiselle, que penser-vous de mon repère ?
Cela manque peut-être de lave, de soufre, de cris de souffrance, enfin ce qu'on imagine êtres l'enfer."


Le démon laisse le temps à l'ange de répondre.
Puis il se tourne vers Nostria.

"Nostria, je te présente la dame Gabrielle Crystal Eliza Vera Latasha Beaufroy de Paris, descendante de mon chère petit frérot préféré, ce bon vieux Djibril, annonceur de la bonne nouvelle."

La démone sourit toujours à Gabrielle.
Le démon se retourne vers l'intéressé.

"Gabrielle, voici Nostria ma protégée et la personne qui va pouvoir nous aidé à régler ton problème. C'est une succube oniromancienne et elle va nous permettre de rencontrer ton ancêtre, enfin si tu es toujours partante."

En parlant de Gabriel sous le terme d'ancêtre, Lucifer sent comme le poids des sciècles le rattrapé.
Nostria prend la parole.

"Ne t'inquiète pas, tu ne risques rien, je suis une professionnelle. Je fais ce genre de chose depuis très longtemps. Je vais juste te faire rentrer dans l’esprit de Lucifer et il se chargera de faire en sorte que tu rencontres la bonne personne."

Puis elle se tourne vers Lucifer.
C'est lui qui prend le plus de risque en réalité.
Faire cela, c'est s’exposer au risque de rencontre son frère Michel et personne ne sait comment ça pourrait se passer une confrontation entres les deux tyrans.
Le démon s'entend l'inquiétude de sa fille adoptive, mit une main sur son épaule.

" J'ai bien fait des recherches sur mes notes, ce cas est inédit et j'ai besoin de son expertise. L'énergie démoniaque ne fonctionne pas totalement sur la même logique que l'énergie angélique. Il serait trop dangereux et imprudent d'utiliser les méthodes de contrôles et de limitation classique."

Il sourit à la démone puis il tourne la tête vers la jeune fille.

" Les cas d'enfant née de l'union d'un ange et d'un mortel sont rares, je ne connais pas grands choses sur le sujet.
Ce que je sais, c'est que j'ai promis de l'aider et je tiendrais parole."


Lucifer est calme, la situation est certes inédite pour lui, mais un roi garde son sang-froid en toute circonstance. Il n'a pas vu le messager de dieu depuis des siècles.
Accepterait-il juste de l'aider ?
Malgré que la jeune fille soit de sa descendance, les affaires du royaume céleste passe au-devant des affaires plus personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'enfant dans l'antre du plaisir [Ft. Gabrielle de Paris]

Revenir en haut Aller en bas

L'enfant dans l'antre du plaisir [Ft. Gabrielle de Paris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: District Aselus :: Le Crusader-
Partenaires
dabberblimp"

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit