AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Aetabundus Exsultet (ft. Swann)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 70
Mythologique


 : C

MessageSujet: Aetabundus Exsultet (ft. Swann) Jeu 18 Oct - 2:23

Le Démon descend du toit après son histoire avec la dame au tentacule.
Il réfléchit toujours à son plan pour détourné l'humanité de l'influence du Père de l’univers.
La question la plus importante reste les moyens de contrer Hastur si celui-ci commence à êtres une menace.
L'Archange prend l'ascenseur pour rejoindre les simples mortels, quand il reçoit un message court d'Asmodée lui informant que tous va bien et que Harriet à bien était raccompagné.
Il rejoint la fête satisfait de cette nouvelle.
Il a bien le droit de s'autoriser un verre, lui qui craignait que les choses se passent mal avec la Joker.
On pourrait même dire que ça, c'est très bien passer.

Il passe à l'espace public dans la salle principal et il se dirige vers le bar.
Furfur voit son patron arrivé et prépare en arrière-plan un mixe donc lui seul à le secret, laissant une partie de son travail aux deux autres mixologues bien humain employé par Louis l'Honnête.
Le travail de Furfur est de gérer le bar officiellement, en réalité, il est les yeux de Lucifer dans la salle. Le prévenant de l'arrivée de certaines personnes précise.
Il passe le breuvage une fois celui-ci terminé.
C'est juste un mélange non alcoolisé permettant à la personne qui la bois de rester éveiller et concentré, sans effet négatif notable, à part l'insomnie, mais ce n'est pas comme si Lucifer dort vraiment.

C'est à ce moment-là qu'une femme se rapproche du démon en personne.

- Louis, j'aurais besoin de ton aide.

Le démon qui allait boire, redescend rapidement son verre.

- Euh, Bonsoir madame Mourri, que puis-je pour vous ?


- C'est assez gênant d'en parlait ici, mais tu es difficile à trouver en ce moment.


Le démon se mit à sourire.

- Je suis en effet assez prie en ce moment, mais si c'est quelque chose d'aussi grave que ça, ce n'est ni le temps, ni le lieu pour en parler.


La femme semble vraiment désolée.

- Je sais, mais je ne sais pas du tout ce que je dois faire et j'aurais besoin de conseil.

- Je ne suis pas conseiller conjugal, mais je peux toujours tenter de t'aider. Demain, si vous êtes libre ?

La femme sourit.

- Merci monsieur l'honnête, je passerai dans la soirée. Passer une bonne soirée.


- Mais de rien madame l'inspectrice, passer vous aussi une magnifique soirée.


Elle part, laissant le seigneur des enfers tous seul.
Il se retourne vers la foule, attendant visiblement que quelques choses se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Laurel
❝ PT. EXPERIENCE : 105
Inné


 : B

MessageSujet: Re: Aetabundus Exsultet (ft. Swann) Jeu 18 Oct - 6:01

Le temps file entre les mains des nombreux fêtards enfermés dans le Club. Les camarades de cette bonne à rien d'Hariett, autour de moi, semblent tous plus alcoolisés les uns que les autres. Moi... J'essaie de m'amuser avec eux, de profiter, comme ils disent. Mais c'est vain. Au plus haut point. Je suis juste ici pour une seule chose... Une chose qui m'a valu de maquiller à outrance mon visage, de porter de quoi cacher chaque parcelle de mon corps, quitte à mourir de chaud là dessous. Mais le jeu en a valu la chandelle : personne ne semble m'avoir reconnu. Pas même la reine de soirée... Enfin, tant mieux. Mon déguisement fonctionne donc. Parfaitement.

Du coin de l'oeil, je regarde les deux badauds qui ont osé essayer de s'approcher de moi. Je n'aurais pas adhéré, il y a trois siècles, aux règles imposées par "Louis", je les aurais déjà fait sortir et m'en serais... Ah, tiens, la sécurité le fait pour moi... Il fut un temps où c'était bien plus laxiste ici. Enfin, tant mieux. Je vois Hariett revenir dans la salle principale du club. Je vais donc quitter la compagnie de ses camarades pour retrouver quelqu'un plus proche de mon rang. Il est là, au bar, discutant avec une dame qui lui sourit... Est-il toujours autant charmeur ? Le temps ne semble donc pas l'avoir assagi...

Merci monsieur l'Honnête, je passerai dans la soirée. Passez une bonne soirée !

Elle se répète, elle est soit complètement stupide, soit peu évoluée, soit complètement alcoolisée... Dans tous les cas, je doute qu'elle retrouve son "Louis" très vite dans la soirée. Lui et moi allons avoir une longue discussion...

Mais de rien, Madame l'inspectrice, passez vous aussi une magnifique soirée

Elle s'en va enfin... Inspectrice ? Laquelle ? Je ne me rappelle pas l'avoir déjà vue... En même temps, je doute que mon employeur ne me présente le gotha de Laurel dès le début... L'autre se tourne vers la foule. Son regard la balaie, et il attend... Il attend... J'aimerais attendre aussi, mais un type vient m'accoster, remuant devant moi comme un chat qui vient de se faire percuter par une voiture. Il bouge dans tous les sens, et semble plus pris de spasmes qu'autre chose... Est-il entrain de mourir ? Ou de danser ? Je veux m'écarter, passer... Mais il se décale pour rester devant moi...

Tu veux bien t'écarter, l'erreur de la nature ? J'ai à faire. Et pas avec toi.

Il s'arrête, et pousse mon épaule. Mauvaise idée.

Eh, mais tu parles meilleur, là ! Tu sais qui ch'suis ?

Et voilà... J'aurais préféré le savoir entrain de souffrir de spasmes...

Non, et à vrai dire, je manque de temps. Donc je sais que tu es le type qui va me laisser passer.

Il semble choqué par ma réponse.

Et un conseil, la prochaine fois, au lieu de faire l'épileptique, pour accoster une demoiselle, paie lui un verre.

Je le prends par la main et me dirige vers le bar, me plaçant juste à côté de ma proie du soir, mon compte en banque vivant de l'autre côté... La prestance et le charisme de l'un effacerait presque l'existence de l'autre... Ce qui ne joue pas en faveur de mon épileptique.

Donc pour moi, ce sera du champagne.

Il déglutit, soupire, puis essaie lamentablement d'accoster un barman, assailli par d'autre demandes. J'attends, un peu... un peu plus... Et encore... Deux minutes pour commander, et l'homme le snobbe toujours.

Eh, le barman !!

Je soupire... Il va y arriver, oui ?

Oh, mec ! Sois cool quoi ! Il fait soif là !

Il se met à gémir, puis hausser la voix, puis finalement, l'homme s'adresse à lui.

Ce sera un Gin Tonic pour moi, et une coupe de champagne.

Deux tours de main,  et nos consommations sont face à nous. Le personnel a toujours été à la hauteur dans les tavernes qu'il ouvre... Toujours aussi merveilleux. Pendant que je dirige ma main vers ma coupe, mon chevalier payant décide de passer ma main autour de ma taille... Effet de surprise excusant le geste, je renverse ma coupe sur le bar et sur mon autre voisin, souillant son magnifique costume.

Oh, je... Je suis... Oh là là...

Puis je glisse dans un français dépassé...

Palsambleu ! Comment ai-je pu ?

Je lui souris, et lui adresse un clin d'oeil... Et celui qui m'a payé le verre retire directement sa main de ma hanche. Il a enfin compris que l'on était assis juste à côté du maître des lieux. Le français n'étant pas des plus explicites, je passe au polonais, plus direct. Et plus fermé.

Avec l'âge, mon bon monsieur, mes gestes peuvent devenir plus maladroits... C'en est si triste... Qu'ai-je bien pu faire au Bon Dieu pour qu'il me punisse de la sorte ? Jespère que ce n'est pas trop grave, et que votre costume s'en remettra, mon vieil ami.

Va-t-il me reconnaître ? Ou le temps aura-t-il fait son oeuvre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Bois un verre en regardant la ville brûlé.
❝ PT. EXPERIENCE : 70
Mythologique


 : C

MessageSujet: Re: Aetabundus Exsultet (ft. Swann) Sam 10 Nov - 14:47

Le démon n'eu pas à attendre longtemps, voilà qu'une femme lui renverse du champagne sur son costume.
Louis recule par réflexe est la regarde, son visage lui est familier.

"Oh, je... Je suis... Oh là là..."

Cette femme ce n'est pas n'importe qui, il la connaît. Il scrute son âme qu'il reconnut tout de suite.
Elle reprit par un vieux Français aussi décrépi que les cadavres qui lui servent de jouer.

"Palsambleu ! Comment ai-je pu ?"

Elle lui sourit et lui fit un clin d'œil, l'âge ne l'avait pas assagis, elle est toujours aussi subtile.
Lucifer prend une profonde inspiration, en une soirée il aura était au contact d'Hastur et d'une nécromancienne, même pour le seigneur des enfers ce n'est pas banal.
Elle reprend en polonais.

"Avec l'âge, mon bon monsieur, mes gestes peuvent devenir plus maladroits... C'en est si triste... Qu'ai-je bien pu faire au Bon Dieu pour qu'il me punisse de la sorte ? Jespère que ce n'est pas trop grave, et que votre costume s'en remettra, mon vieil ami."

Comme si le bon dieu était à l'origine de ces malheurs. Le démon tourne son regard vers le diablotin qui aurait bien voulut passer la nuit en sa compagnie.
Plongeant son regard dans les yeux du pauvre mortel, il active légèrement son aura du jugement pour le rendre mal à l'aise. Ce n'était pas assez pour le rendre fou, mais suffisamment pour qu'il comprennes qu'il n'était pas à sa place entres ces deux créatures.
Il partit sans demander son reste.
Puis Lucifer se tourne vers la vieille femme et reprit en polonais.

"Mademoiselle Melenthil, comment pourrait-on vous oublier ?
À moins que vous doutiez de mes capacités mémorielles altérées par mon âge avancé ?"


Le démon sourit non pas comme Louis le ferais, mais bien comme Lucifer en avait l'habitude, un sourire léger et un regard calme. Il fit aussi une légère révérence.

"C'est un plaisir de vous voir ma vieille amie, ça fait longtemps. Mais pour la prochaine fois faite simple, venez me parler directement. À moins que me tremper de champagne soit une nouvelle façon de draguer que je ne connais pas encore, si c'est le cas, je suis dans le regret de vous apprendre que je ne fais pas dans la nécrophilie et que vous êtes bien trop jeune pour moi."

Le père du péché sourit à ça propre blague.

" Je suppose que vous ne venez pas pour me demander des nouvelles....
Attendez, laisser moi jouer, j'ai une réputation d'omniscience à tenir.
Vous venez certainement pour me demander des informations, mais certainement pas à propos d'un criminel lambda,...... Peut-être pour chercher des infos sur l'endroit où se trouve votre cher angelot, ou sinon pour trouver ce bon vieux Méphis.
Allons soyons fou, je dirai les deux."


Il attend la réponse de son interlocutrice.

"Dans tous les cas, ce n'est pas l'endroit où nous pouvons parler de cela, que dirais vous que nous allions dans un endroit plus intime à l'abri des oreilles indiscrètes."

Ce fut à ce moment qui se tourna vers Furfur qui avait prie une pause, laissant le soin à un employé aux origines moins chérubine de s'occuper du service à sa place.
Il espionnais la conversation de son maîtres avec la "jeune" femme.
C'était son travail quelque part de récupérer des infos et malgré la musique ses angéliques oreille n'on rien du loupé de la conversation.
Lucifer lui sourit et Furfur se contenta de saluer la vieille femme silencieusement.

Satan conduit la jeune fille jusqu'à une porte qui ne sert que pour les employés vers ceux qui l'on appelle le salon rouge, c'est un endroit ou les démons qui travaillent au club passe la majeur partie de la journée.

Lucifer approche la nécromancienne est lui donne une nouvelle coupe de champagne. Il n'avait pas prie le temps de ce changé, cette affaire était bien plus importante que son apparence.

"Voilà, ici, nous serons bien plus tranquille, prenez une chaise, mettez-vous à l'aise Mademoiselle Melenthil, après tous on ne traite pas une femme de votre rang comme une simple roturière, même parmi les jokers."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Laurel
❝ PT. EXPERIENCE : 105
Inné


 : B

MessageSujet: Re: Aetabundus Exsultet (ft. Swann) Mar 13 Nov - 15:33

Il me flatte, se moque, comme toujours. Je crois que c'est pour ça que j'apprécie avoir recours à ses services. Lucifer, malgré son origine démoniaque, malgré son pouvoir des plus... malsains... est l'informateur le plus charismatique et le plus charmant que je connaisse. Peut être est-ce aussi parce que nous partageons notre immortalité...

" Je suppose que vous ne venez pas pour me demander des nouvelles....
Attendez, laissez moi jouer, j'ai une réputation d'omniscience à tenir.
Vous venez certainement pour me demander des informations, mais certainement pas à propos d'un criminel lambda,...... Peut-être pour chercher des infos sur l'endroit où se trouve votre cher angelot, ou sinon pour trouver ce bon vieux Méphis.
Allons soyons fou, je dirai les deux."


"Méphis", hein ? Je me fige. Une lueur malsaine doit passer par mes yeux. Aucun son ne sort de mon corps. Alors, il savait. Il savait qui était après moi, ce qu'il s'est passé, et il n'est pas intervenu. Bien sûr qu'il n'avait pas à intervenir, mais connaissant sa place aux Enfers, connaissant ses différents avec Méphistophélès... Comment a-t-il pu me laisser dans l'ignorance comme cela ?

Non. Je pense comme une humaine de bas étage. Je suis un Eternelle, une Sorcière... Une nécromancienne. Je sais que je joue avec des forces qui me dépassent. Qui sont égocentriques et ne feront que tirer parti de ceux qui en usent. Et Lucifer est une force qui me dépasse. Sur bien des points.

"Dans tous les cas, ce n'est pas l'endroit où nous pouvons parler de cela, que dirais vous que nous allions dans un endroit plus intime à l'abri des oreilles indiscrètes."

Toujours sans mot dire, je le suis. On passe une porte de service, et nous retrouvons dans une salle aux murs rouges, tenant compagnie à quelques démons. J'en connais qui auraient tout donné pour rentrer dans cette pièce et tenter un massacre. Pour ma part, j'aurais payé cher pour voir comment les démons auraient exécuté ces... personnages. Et récupérer les cadavres.

Mon hôte me sert une nouvelle coupe de champagne, et me fait face.

"Voilà, ici, nous serons bien plus tranquille, prenez une chaise, mettez-vous à l'aise Mademoiselle Melenthil, après tous on ne traite pas une femme de votre rang comme une simple roturière, même parmi les jokers."

La flatterie ne te mènera nulle part, Luci. Pas après ce que tu viens de me dire. Depuis combien de temps sais-tu que Méphisto s'en est pris à moi ? Depuis quand sais-tu que j'ai une enfant ? Et enfin, les deux réelles questions.

Je goûte le champagne qu'il vient de me servir. Une merveille comme d'habitude. Je ne sais pas où il se fournit, mais en terme de boissons, Lucifer a toujours eu des produits d'exception.

A une table, isolé, un jeune démon me dévisage, froidement. Est-ce la façon dont je parle de son maître qui le dérange ? Quelque chose sur mon visage ? Il persiffle quelque chose à mon encontre, en langue démoniaque. La traduction la plus proche serait quelque chose comme " Stupide créature. "

Il se lève et vient se dresser devant moi, les yeux emplis de haine. Il ajoute un " Maudite Nécromancienne ", sur le même ton. Tous ses muscles se tendent… Puis se relâchent. La main de Lucifer, sur son épaule, semble être suffisante pour le calmer.

Tu devrais laisser les adultes parler.

Légèrement incrédule, la créature recule et retourne s'assoir, sans demander son reste. Léger incident géré à merveille par le Seigneur des enfers.

Donc, mes deux questions. Les vraies. La première est la plus importante de toutes, d'ailleurs. Je sais que Méphisto est une épine dans ton pied. Et que sa disparition ne serait pas un problème pour toi. Bonne nouvelle : Si tu me dis où il se cache, j'ai quelqu'un de prêt à m'aider à faire… disparaître le Démon. Et j'ai mes vieux grimoires, ainsi que ceux de quelques autres érudits de tous temps sous la main. Oui, même celui que tu ne voulais pas m'aider à retrouver. Oui, il se peut que j'ai… massacré l'ancien propriétaire. Tu n'as pas reçu son âme ?

Je finis ma coupe, la pose devant moi, et Lucifer remplit mon verre de nouveau, silencieusement, écoutant l'ensemble de ce que j'ai à dire.

La deuxième, maintenant. J'ai une fille, sauf que je ne sais ni d'où, ni de qui, ni de quand. J'ignore aussi son nom. L'information me vient de Méphisto en personne. Sauf que ma malédiction m'empêche d'avoir un enfant. Je doutais de la véracité de l'information jusqu'à ce que tout à l'heure tu ne me la confirmes. Alors… Qui est cette fille ? Je veux tout savoir d'elle. Soit pour entrer en contact avec elle… Soit pour la faire disparaître.

Tu as vivement intérêt à parler, Lucifer. Tu m'as laissée tomber un looong moment, et même si le concept de temps t'échappe… Deux siècles, c'est long. Très long. Trop long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aetabundus Exsultet (ft. Swann)

Revenir en haut Aller en bas

Aetabundus Exsultet (ft. Swann)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: District Aselus :: Le Crusader-
Partenaires
dabberblimp"

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit