AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Le dernier instant (RP SOLO/ CONCLUSION DE NEIL)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Neil Johnson
Neil Johnson
❝ LOCALISATION : Dans les rues
❝ PT. EXPERIENCE : 110
Mutation


 : D

MessageSujet: Le dernier instant (RP SOLO/ CONCLUSION DE NEIL) Le dernier instant (RP SOLO/ CONCLUSION DE NEIL)  EmptyMar 27 Aoû - 21:36

Neil Johnson était en vie depuis de bien trop longues années maintenant. Bien que le fil de la vengeance et l’espoir de sauver ses frères le maintenaient en vie, guidaient ses pas et faisaient rugir son cœur artificiel, l’homme était las.
Las de tout ce que les autres lui avaient fait subir. De toutes ces modifications dans son corps et dans son être, de la souillure que cela lui avait laissé, de cette malédiction qui l’avait frappé sans crier gare.
Las de ne pouvoir interagir avec les autres sans que cela se finisse en carnage. Las de cette apparence d’enfant chétif à la peau désagrégée, las des dilemmes et des rédemptions ratées.
Il sortit son violon, déploya son archer, et entama la seule chose qui lui permettait de tout oublier :
La musique.
Une lente mélopée douce-amère qui sortait des tréfonds de sa carcasse.
Le froid s’abattait sur lui à chaque note, sans qu’il en tremble. Ses yeux se fermèrent à l’arrivée de deux perles de givre. Il ouvrait la bouche, mais aucune parole n’osait franchir ses lèvres. Seul le son du violon retentissait à travers un parc désert.
C’était l’aube.
Le ciel se teinta de violet en même temps que les mains du musicien, et des reflets bleus teintèrent un instant ses cheveux roux. Le contraste était saisissant. S’il y avait eu ne serait-ce qu’un spectateur à cet étrange concert, il aurait été stupéfié par l’apparence de statue de Neil, et de la magnificence de ce soleil levant sublimé par ses mélodies.
Quant à la fameuse statue vivante, ses gestes se firent de plus en plus mécaniques mais cela n’enleva rien à la beauté des airs de violon qui s’enchaînaient de plus en plus doucement. L’étrange substance qui servait de sang au rouquin se solidifia, et finit par le figer complètement sur une dernière note. C’était comme s’il avait choisi de s’infliger une obsolescence programmée.
C’était son dernier souffle.
Il vit défiler sous ses yeux lourds ses crimes, ses espoirs, ses amis, ses amours, puis une dernière image de ses parents et du visage de son frère, Ran. Il se fit la réflexion qu’au final, il avait eu une vie bien remplie, et que même s’il n’avait pas eu l’occasion d’achever toutes ses péripéties, il se sentait enfin libre.
Un léger sourire se dessina alors sur son visage, puis tout devint noir.
Une heure plus tard, un joggeur se fit la réflexion qu’une bien étrange statue avait été érigée au parc. En s’approchant, il remarque alors avec surprise qu’il s’agissait du corps d’un jeune adolescent tenant un violon, le faciès horriblement abîmé mais serein, le cou quasiment déchiré par des nervures, comme s’il avait des tuyaux dans sa carotide, un corps dur comme de la pierre mais dont les vêtements étaient de tissus. Dans le doute, il appela la police.
Les forces de l’ordre arrivèrent et constatèrent qu’il s’agissait bien d’un cadavre. Après de nombreux tests, ils découvrirent qu’il s’agissait de Neil Johnson, enfant disparu depuis 80 ans. Ils devinèrent sans trop de difficultés que son apparence d’adolescent était dû à d’importantes mutations, probablement perpétrées par un laboratoire clandestin scientifique. Ils réussirent à remonter jusqu’au père du décédé et en conclurent qu’une vingtaine d’enfants avaient subi un tel traitement. Grâce aux preuves que contenaient le corps de Neil, ils arrivèrent à fermer toute l’organisation responsable et à sauver les derniers cobayes.
Puis, ils s’intéressèrent au macchabé en lui-même : il fut relié à divers affaires de meurtres, de vols, et d’escroqueries et fut identifié comme étant le criminel Little Devil. On le condamna à titre posthume à la peine de mort, puis l’on jeta son corps dans un incinérateur.
Son violon gémit sous les flames, émettant une dernière note, avant d’être avalée par les volutes de fumée, laissant place à un silence qui ne devait jamais plus être troublé par le vieil instrument.
Les médias oublièrent vite l’affaire de cette étrange statue, et le monde continua à tourner, toujours aussi rempli d’intrigues et d’émotions.

Ce fut alors la véritable fin de Neil Johnson, criminel sans l'être, une âme d'enfant détruite par trop d'horreur dont la seule vraie bonne action aura été de permettre l'arrestation de ses bourreaux. Qu'il repose en paix, bien qu'il n'est pas été un ange, son enfer aura été de son vivant et non dans le trépas.

Ou du moins, c'est ce que l'on devrait penser...



Revenir en haut Aller en bas

Le dernier instant (RP SOLO/ CONCLUSION DE NEIL)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: L'illogisme du temps :: Le futur ou le passé-
Partenaires
dabberblimp" Le dernier instant (RP SOLO/ CONCLUSION DE NEIL)  50-50-2 5050

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit