.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Laugh is rather than cry - Jonas Cros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 74

MessageSujet: Laugh is rather than cry - Jonas Cros Mer 10 Déc - 22:57




Jokers ou Légendes



Fleur sur le cœur, couteau sur le cou

CROS Jonas
____________________________________________________________________
Seuls les fous prouvent leur valeur par la douleur


❝ Âge : 27 ans et quelques mois
❝ Sexe : Masculin (même si l'avatar peut laisser à penser que non)
❝ Origine : Bas fonds du des USA
❝ Race : Humain
❝ Orientation : Heterosexuelle
❝ Métier : Fleuriste
❝ Statut social : middle class
❝ Situation amoureuse : libre, mais ne cherche pas particulièrement de compagnie  


Caractère
____________________________________________________________________
Mieux vaut créer que détruire, en tout cas il faut essayer



Dans la vie de tous les jours Jonas est quelqu’un de joyeux qui s’émerveille de tout à la manière d’un petit enfant. Sa principale règle de vie se résume en un seul et unique mot : positiver ! Il est persuadé qu’être heureux, ou faire tout pour l’être, aide les gens autour de soi à mieux vivre. Ainsi vous le verrez découvrir et redécouvrir la grande roue comme si c’était la première fois qu’il y allait, déguster avec autant de plaisir chaque jour les sucreries que l’on trouve au coin de sa rue, etc. Élément obligatoire de la personne heureuse, Jonas sourit presque continuellement d’un sourire qui frôle la niaiserie. Cette attitude s’explique par une enfance difficile qu’il a envie de retrouver dans son quotidien. Il a d’ailleurs trouvé une autre façon de partager son bonheur avec les gens, il est devenu fleuriste ! Il y a peu de temps il s’est découvert une véritable passion pour ces délicats êtres vivant qu’il traite avec autant d’attention que n’importe quel être humain. Pour lui elle représente tout ce qu’il y a de bon chez les hommes et ce qu’il faut à tout prix protéger, alors que les insectes qui viennent les détruire ne sont que des criminels qui méritent d’être éliminé d’un revers de la main.

C’est a peu près ce qu’il pense aussi des vrai criminels, ceux qui viennent la nuit dépouiller les pauvres gens ou tuer monsieur ou madame tout le monde pour de l’argent. Ces personnes là ne méritent pas de vivre et Jonas, non je veux dire « Laughing Jack », le leur fait bien comprendre. Lorsqu’il s’agit d’arrêter un bandit il n’a ni le cœur sur la main ni la compassion pour les êtres vivants du jour. Par contre son sourire ne le quitte pas. Il a cependant un sens de la justice un peu corrompu si l’on peut dire ça de cette manière, il pourchassera sa cible toute la nuit s’il le faut et lorsqu’il aura réussi à l’arrêter, il la fera souffrir lentement en signe de vengeance autant pour lui que pour une « pseudo » loi du talion. Mais attention, il fera souffrir ce criminel avec le sourire et certainement un rire sadique. Vous pouvez être cependant sur de deux choses, Laughing Jack ne tue jamais et ne sépare jamais les membres des criminel sauf en cas de nécessité.

Cette notion de « ne pas ôter la vie d’un être vivant » est certainement ce qui empêche Jonas de devenir un simple psychopathe avide de sang et des cris de ses victimes. Elle lui a été instillée par un être cher et elle s’est gravé profondément dans son esprit faisant de lui le héro qu’il est aujourd’hui. Après tout le commun des mortels ne s’intéresse pas de savoir si les criminels souffrent ou pas, il faut juste qu’ils soient jugés par la loi et en un seul morceau pour la morale.


❝ Particularités : Jonas est Albinos, il a donc la peau et les cheveux d'un blanc très pur et ses pupilles sont rouges sang ce qui va très bien avec le fil rouge qu'il aime tant.
❝ Tics et manies :
Se coud régulièrement la peau pour faire des dessins, de loin on pourrait les confondre avec des tatouages ou des sutures mais c'est bien un fin fil rouge qui court sur et sous sa peau. En fait il est capable de se faire ça uniquement grâce à son don, c'est certainement pour ça qu'il n'a jamais trouvé quelqu'un d'autre à faire ça, d'autant plus que ça dégoute plus souvent qu’intéresse les gens qu'il rencontre. Mais il s'en fiche, il trouve ça joli, ça fait de lui quelqu'un de différent.
❝ Passions : Faire des bouquet de fleurs, il trouve ça beau. Manger de cookies et des donuts et... tout ce qui est doux est sucré.
❝ Phobies : Les outils de torture, mais plutôt que de les fuir comme la peste il tente de les détruire dès qu'il en voit.

❝ But : Empêcher le gens de subir la même chose que lui.
❝ Rêve : Aller à la fête foraine sans a avoir a se soucier des autres.


Identité secrète ❝ Laughing Jack
____________________________________________________________________
Tu as mal? Attend c'est juste un simple fil, tu va pas pleurer pour si peu !


❝ Rang : joker

❝ Origine : fantastique.
❝ Don :
Jonas est un fantastique, il est donc investit par la conscience ou du moins est influencé par un personnage historique ou de conte, et ce personnage est Laughing Jack. Celui-ci est un jouet envoyé par dieu a un enfant malheureux pour qu’il connaisse enfin le bonheur, sa seul vocation est de jouer avec le garçon. Mais les années passent et le jouet se retrouve corrompu par le monde des hommes et se met a torturer les être humain ainsi que son propre corps. De cette triste histoire Jonas a reçu un don un peu particulier (comme tous les don vous me direz, mais je suis sur que celui là est différent), il est parfaitement insensible à la douleur. Il n’est pas question de résistance, d’immortalité ou quoi que se soit, il ne ressent juste pas la douleur. Par exemple si vous lui coupez le bras, il saura que son  bras n’est plus là et que s’il ne soigne pas vite il mourra à cause de l’hémorragie, mais il ne sera nullement gêné par la douleur qui normalement paralyserait un homme.

De l’influence du clown macabre il a aussi un don inné pour le maniement de toute sorte d’arme, notamment les couteaux, et une prédisposition au meurtre ce qui lui a été utile pour progresser rapidement dans les sports de combat de toute sorte.

Il ne m'a pas semblé utile de le préciser mais évidement le nom de héro que Jonas s'est trouvé lui est venu naturellement comme si il avait toujours était Laughing Jack, ou du moins quelqu'un qui s'en approche.

Influence du Laughing Jack:
 
❝ Maîtrise :
10/10 Le don de Jonas est intrinsèque a sa vie et à son histoire, il a donc naturellement appris a vivre avec et a l'utiliser. Cependant il n’entraîne pas de pouvoir incroyable ou de toute puissance, le jeune homme a donc beaucoup de talent pour s'être élever au rang de joker. En effet les "particularités" utiles en combat sont purement technique.

Même si sa force ne laisse pas a désirer il va plutôt chercher a asséner une série de coup gênant a son adversaire plutôt que de le terrasser en un assaut, bien qu'il en soit surement capable mais son travail n'est pas de découper les gens en rondelles. Il se peut que très prochainement il doivent s'armer de quelque chose de plus imposant si les adversaires deviennent trop imposant.

Influence du laughing Jack : 4/10 pour le moment Jonas n'a une maitrise que superficielle sur cet aspect de son don. Si seule la partie du contrôle de son corps peut être travaillée les deux peuvent être améliorées. Pour le moment ses "victimes" ne peuvent que difficilement perdre conscience et il n'a pas de contrôle particulier sur ses muscles mais ça ne saurait tarder.
❝ Points forts : Grande agilité et dextérité qui l'avantagent grandement au corps a corps. Ne connait ni la peur ni la douleur.
❝ Faiblesses : Limité lors des affrontement a distance où il devra ruser et contre des adversaire possédant des pouvoirs trop extravagants (Comme par exemple faire tomber des météorites)

■■■ Ton matériel de héros ■■■

❝ Costume : Une longue veste blanche avec 56 étuis a couteau a l’intérieur ainsi qu'un masque assorti monochrome.  
❝ Arme : Assez de couteau pour remplir tous les étuis. Ils ont une lame rectangulaire pour pouvoir couper dans toutes les directions. Ils sont forgé d'un alliage spécial qui leur confère une résistance accrue.
❝ gadget : quelques pierres à aiguiser, du fil rouge et quelques aiguilles.
❝ Véhicule : vélo qu'il a pu s'acheter et ses PIEDS


Histoire
____________________________________________________________________
Pour que les hommes obéissent ils ont besoin du fouet et d'amour. 90% de fouet et 10% d'amour.


L'histoire de Jonas Cross en quelque ligne.

27 juin 1989, dans un hôpital de fortune oublié naît un enfant, un petit garçon. Il ne le sait pas encore mais il viens d'arriver en enfer. Ses parent vivent dans une profonde misère dans les bas fond du des USA et ne connaissent pas grand choses d'autre que la faim et la peur de la mafia et des préteurs sur gages qui régissent leur petit monde.

La mère est femme dictatoriale et constamment en train de chercher de qui elle pourrait abuser pour survivre alors que son mari croulant sous les dettes est esclave d'un quelconque homme crasseux et puissant pour purger le puit infini dans lequel il s'est jeté. Ces deux pauvre faibles être humain sont superstitieux et simples d'esprit, et pour le plus grand malheur de leur fils, celui ci est albinos. Le fin duvet qui lui sert de chevelure est d'un blanc souillé par le sang et ses pupilles encore aveugle sont rougeâtre. Les deux parents étaient désespérés car c'était pour eux un signe évident que le sort allait encore s'acharner sur eux.

Il élevèrent tout de même leur fils, ne l'abandonnant pas a son sort sous la pluie battante car un esclave est toujours plus utile qu'un mort. Ils le nourrirent a peine assez pour qu'il tienne debout et accomplisse tout les taches ingrate que ses parents refusaient alors de faire. Il devait travailler sans relâche pour rembourser les dettes de son père, voler les passant pour que ses tortionnaire puissent mieux manger, lui endurait sans parler. Il supportait les insultes, les coups de pieds et de bâton et la nourriture avarié qu'ils lui jetaient.

Tant bien que mal il survécut, mue par instinct plus fort que la simple survie animal. Dans les ordure il trouva des pages déchirées qu'il apprenait a déchiffrer au fil des jours lors de ses rare temps libres. Ce même instinct lui apprenait a utiliser des méthode toujours plus ingénieuse pour voler ou survivre au agressions régulière des caïds de la boue dans laquelle il se traînait avec ses "parents".

Arrivé a ses neuf ans, le petit garçon fut témoin d'un événement qui allait le marquer au fer rouge. Alors qu'il rentrait fièrement d'une dure journée de travail avec l'habituel sourire qu'il réussissait a afficher tous les jours malgré la faim, la douleur et la peur du châtiment journalier qui arrivait fatalement, pour attirer l'attention des deux personne qui le maintenaient en vie. Il leur était reconnaissant de le laisser manger et dormir mais dans des condition déplorable et les aimait presque comme de vrai parents. Malgré son jeune age il comprenait que le monde dans lequel il vivait était une jungle et qu'il devrait survivre, même en laissant les autres crever la gueule ouverte. Ce jour là en ouvrant la porte la première chose qu'il vît fut la main de sa mère et le premier son qui lui arrivât au oreilles un "plurch" régulier. Il se rendit rapidement compte que sa mère était étendu sur le sol, vide de toute vie depuis longtemps et que sont père agenouillé sur elle plantait régulièrement un couteau rouillé dans son corps encore chaud.

Le garçon resta immobile de longues seconde devant cette scène, ne sachant pas quoi faire, pétrifie par le bruit régulier qui continuait inlassablement. Mais a un moment le silence emplit la petite pièce, son père venait de lever la tête vers sa direction. Dès que leur regard se croisèrent le sang ne fit qu'un tour dans les veine de l'albinos, il laissa tomber ce qu'il avait dans les bras et courut le plus vite qu'il put a l'opposé de cette maison. Peut être est-ce la providence ou une force supérieur qui l'a guidé jusqu'au jambes d'un officier de police. Le visage du petit être devait être très expressif car l'homme réagit presque naturellement en lui demandant de la guider jusqu'au problème. Quelques paroles bienveillante calmèrent le garçon qui refusait dans un premier temps de coopérer, puis le policier fut guidé jusqu'au lieu du crime. EN s'approchant de la maison le policier sortit son arme de service et une fois devant la porte il demanda au gamin de l'attendre en lui promettant qu'il serait bientôt de retour.

Pour la première fois ce petit garçon venait d'entendre une promesse qui serait tenu. En effet quelques minutes après avoir pénétré dans l'obscurité, le policier sortit maintenant le matricide pour éviter qu'il ne s’enfuit et l'emmener dans sa nouvelle maison : la prison. Évidemment ce policier adopta le petit garçon par la suite. Ainsi commença sa nouvelle vie dans un monde cette fois ci non pas couvert de boue mais surmonté d'un ciel bleu.

10 ans : Le petit garçon commençait a suivre une vie normal, à manger a sa faim, à découvrir le bonheur d’avoir une famille ou du moins un père aimant et « l’amusement ». Ce fut pour lui un grand choc, les être humain n’était pas fait que pour se rouler dans la boue et s’entre dévorer, ils pouvaient aussi partager de bon moment ensemble. Le petit garçon profita donc le plus possible de son temps pour découvrir toute sorte de jeu. Il fit une autre grande découverte lors de ses premier mois dans la vie en société : les sucreries. Ca peut sembler idiot, mais pour lui qui n’avait jamais mangé autre chose que des reste, gouter quelque chose de si doux, de sucré et fondant qu’un morceau de chocolat fut comme une révélation. Il commença d’abord par en manger avec parcimonie, mais lorsque son nouveau père aval devant lui une boite entière en quelque minutes il ne se retint plus !

12 ans : D’après son père, le petit garçon avait besoin d’avoir un activité pour se défouler après l’école, puisqu’il venait de l’inscrire après ces deux ans d’adaptation et de vie dans le foyer familial. Presque naturellement il se tourna vers le Judo.

14 ans : Le jeune adolescent atteint la ceinture marron, un record jamais vu par son père qui prend alors l’initiative de l’inscrire a différent sport de combat vu que son fils adoptif a l’air doué pour ce genre de chose. De plus il estime que ça peut être utile vu son aspect fragile il risque de devenir un bouc émissaire il lui faut donc un moyen de défense.
Dans cette période il y a eut un déménagement pour la ville de Laurel ! (jingle)

15 ans : Pour la première fois l’adolescent se fait agresser dans la rue, il est seul mais sait se défendre. Un affrontement se met en place, pas pour longtemps en effet puisqu’il arrive assez facilement a maitriser son adversaire et a le remettre à la police. Seul bémol, l’agresseur avait un couteau  qu’il a réussi a planter dans l’épaule du jeune homme, mais bizarrement celui-ci n’a rien sentit du coup porté. Il a décidé de garder le couteau et a commencé à s’entrainer avec, cela devint son nouveau moyen de défense.

17 ans : Le jeune homme est désormais parfaitement intégré à la société moderne, il a des notes correctes et a obtenu un niveau excellent dans plusieurs sports de combat. Malgré son âge il aime toujours autant les jeux, même les plus simples, et pour fêter son dix-septième anniversaire son père a décider de l’emmener à MoonLand, le parc d’attraction de la ville. Ce fut une journée de pur bonheur, enfin ça aurait put l’être si son père n’avait pas était mobilisé pour arrêter un trouble fête que s’était enfui justement dans le parc. Le policier conseilla à son fils de continuer de s’amuser et qu’il reviendrait bientôt. Le souvenir de cette journée bénie ou il fut sauvé resurgit de la mémoire du jeune homme et il acquiesça, il espérait seulement que cette journée ne se répéterait pas. Seulement quelques minutes plus tard, des coups de feu et des cris effrayés attirèrent son attention et il couru vers le centre du problème, arrivé sur les lieux du crime il fut stoppé net par les émotions. Colère, rage, tristesse, colère, vengeance se bousculaient dans sa tête, son père était étendu sur le sol, du sang commençant a peine à s’écouler de sa plaie fraichement ouverte par le couteau que tenait le tueur. Celui-ci regardait le cadavre d’un manière presque semblable a celle de son véritable « père » sur sa mère ce fameux jour et lorsqu’il releva les yeux vers le jeune homme, l’adolescent ne fuit pas. Il dégaina la lame qu’il cachait depuis des années pour une telle situation en espérant qu’elle n’arrive jamais et s’élança dans la bataille les yeux aveuglé par la rage. On dit que dans cet état un homme ne connait pas la peur ni la douleur et on devra bien avouer que cette fois ci c’était parfaitement vrai, son adversaire avait beau être plus expérimenté et plus fort que lui, le garçon n’abandonna pas et répéta ses assaut infructueux sans souffrir ni se fatiguer pour finalement tenir la vie du meurtrier entre ses mains. Un sourire malsain apparu sur ses lèvres lorsqu’il commença a approché le couteau de la gorge à découvert mais il fut stoppé par… par son père, celui-ci respirait ses dernières bouffées d’air frai et ses derniers mots se gravèrent au fer rouge dans l’esprit de son fils « Ne tue pas. »
Le gamin tomba en pleur sur le corps de son père, le criminel eut les mauvaises idées de vouloir s’échapper et il se retrouva avec un couteau planté très profondément entre son mollet et son tendon d’Achille. Il était donc à la merci des policiers qui arrivaient pour l’arrêter. Le chagrin du garçon était tel qu’il lutta pour ne pas être séparer du cadavre alors qu’on voulait l’extraire pour l’hospitaliser, son corps était parsèment d’entaille plus ou moins large qui recouvraient sa peau blanche de rouge.

18 ans : Le gamin hérite de tous les biens du policier, puis disparait de la circulation et de Laurel. Il commence aussi à se coudre la peau.

23 ans : Il passe maitre dans l’utilisation de huit sports de combat différent. Il manie aussi de mieux en mieux tout type d’arme blanche. Se découvre une passion pour les fleurs

Pendant ce temps Laughing Jack apparait et commence a faire parler de lui ! (jingle)

26 ans : Laughing Jack est contacté pour faire parti du programme « Joker ». C’est avec un grand sourire que le jeune homme signe : Jonas Cros

27 ans : De retour à Laurel plus déterminé a nettoyer cette ville que jamais. Il devient aussi fleuriste au passage.
 


Toi, derrière ton écran

❝ Pseudo : crack0s
❝ Âge : représente le 17 !
❝ Avatar : Juuzou Suzuya de Tokyo Ghoul
❝ Passions & Hobbies : manger des cookies, regarder des videos stupides, faire du theatre et les jeux vidéos.
❝ Découverte du forum : par un pote lui même ami d'une pote qui a elle même des pote. Oh un poteau  pale
❝ Un petit mot pour la fin : IMAFIRINGMALAZAR !      
n’empêche ce fofo est bien foutu les grues de papier tournent, ELLES TOURNENT !






Dernière édition par Jonas Cros le Mer 18 Mai - 11:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 74

MessageSujet: Re: Laugh is rather than cry - Jonas Cros Sam 13 Déc - 10:03

OK ! La v2 est fini j’attends juste vos avis !

Changement :
- histoire et caractère plus travaillés
- Don décrit plus simplement pour facilité la compréhension
- Toujours autant de faute

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 815

MessageSujet: Re: Laugh is rather than cry - Jonas Cros Sam 13 Déc - 15:51

tu es validé !


Tu es dès à présent un joker au niveau 27. Tu peux maintenant disposer de tout ton matériel de héros!

Tu peux tout d'abord venir nous dire ton don et ton métier ainsi que réserver ton avatar.

Ensuite, tu pourras créer ton journal et commencer à gagner de l'expérience en participant activement au forum.

Si tu as une question, n'hésite pas à nous en faire part, le staff est là pour t'aider au mieux et pour t'aiguiller vers la bonne voie.
Bonne chance dans la ville des héros!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org
❝ POINTS : 815

MessageSujet: Re: Laugh is rather than cry - Jonas Cros Ven 6 Mai - 21:03

Car le temps passe


❝ Age : 28 ans, presque 29 en fait

❝ Date d'anniversaire : 27 juin

❝ Résumé des événements: Il s'est passé des tas de chose, on va faire court. Il faisait son boulot, tranquille, et pis il s'est trouvé une élève à la Hssup qu'il a pris sous son aile. Il y a eut des complication, il est devenue Légende pendant qu'elle a pris le chemin du cookie et à cause de ça il a fait une petite dépression. Bon, il en sort petit à petit mais c'était pas glorieux. Heureusement il est plus adulte et responsable maintenant.

_________________

Je suis le Papa des meilleurs poussins de l'univers! *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Laugh is rather than cry - Jonas Cros

Revenir en haut Aller en bas

Laugh is rather than cry - Jonas Cros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Paperasse :: Les Inscriptions :: Les admis-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit