.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Retournement de situation ! [Pv. Naya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Jeu 15 Jan - 21:29



Retournement de situation !




« Je voudrais 5 comme ça, 15 comme ça ... Non en fait je veux seulement 3 rouges s'il vous plaît... »

Cela faisait dix minutes que le Jonas était en train de passer sa commande de bonbon et la queue derrière lui commençait à s'impatienter, le vendeur aussi pour être franc. Mais il fallait lui pardonner ! Il avait enfin une bonne raison d'acheter une quantité astronomique de sucrerie au « meilleur » artisan de la ville ! Il faut profiter de ce genre d'occasion. Le fleuriste aux cheveux blanc resta encore quelques minutes à l'intérieur jusqu'au moment où on le mit a grand coup de pied. Il se retrouvait donc un peu abruti par les cris du vendeur qui ne pensait décidément qu'a une chose : vendre. Décidément dans le centre tous les grands marchant ne pensaient qu'à vendre... Ce n'était pas comme dans les vieux quartiers ou les gens vous accueillent avec le sourire et ou vous repartez heureux...

Quoi qu'il en soit Jonas n'était pas dans le centre-ville pour acheter des bonbons (enfin pas que), il avait rendez-vous avec l'élève de la Hssup qu'il avait pris en charge, j'ai nommé Naya K. Thompson. Bon il était peut-être un peu présomptueux d'annoncer ça comme ça puisque techniquement le Joker n'avait jamais parlé à ladite Naya. Non pas qu'ils ne s'étaient jamais rencontrés, c'était juste qu'il avait eu à faire avec Kiyo le... Enfin... C'est compliqué. Après leur première rencontre il avait fait quelque recherche dans « leur » dossier et avait commencé a demandé un dossier spécial au centre joker. Il lui fallait quelque chose de pas trop dangereux pour tester son élève et on lui avait enfin accordé quelque chose de potable. Ils devaient retrouver les traces d'un scientifique disparu seulement deux jours plus tôt. Au programme : de l'enquête, c'était pas son fort mais ça faisait partie du son rôle de Joker. Bon vu que cette mission se déroulait de jour et que le but principal n'était pas l'affrontement, le Laughing Jack n'était pas de sortie aujourd'hui, à la place Jonas portait simplement sa veste (vide) et un sac à dos avec quelques exemplaires de ses petites lames favorites (communément nommées couteaux), juste au cas où.

Son volumineux paquet de bonbon multicolore en main, il se rapprochait de l'hôtel dans lequel étaient censé résider le docteur disparu pour commencer les recherches. Il n'avait ni carte d'inspecteur, ni passe droits quelconque, alors vous allez certainement vous demander comment il allait pouvoir rechercher efficacement sa cible ? Vous oubliez quelque chose de très important, il n'était pas seul. En effet, puisque le but était d'entraîner Naya comme future super héroïne cette mission était parfaite puisque le talent de l'étudiante pour tout ce qui touchait à l'informatique serait très utile. C'était d'ailleurs un des seuls points sur lequel les professeurs de la Heroe's Sup avait insisté, cependant Jonas était persuadé qu'elle avait bien d'autre qualité. D'ailleurs en premier lieu elle avait Kiyo, ce bonhomme qui habitait régulièrement son corps et qui semblait beaucoup plus « cru » dans ses méthodes que son alter ego féminin d'après leur dossier.

Le fleuriste avait commencé à taper dans le sac de bonbons depuis quelques minutes, depuis qu'il était arrivé au lieu du rendez vous en fait. Le joker et sa disciple devaient se retrouver dans un cyber-espace/snack (et oui ça existe encore en 2016) non loin de l'hôtel. Même si le lieu était assez discret, le simple fait que Jonas soit posté devant, plongeant sa main parmi les amas de sucre pour les engouffrer bruyamment avec un grand sourire, rendait le lieu plus... Comment dire, spécial ? De toute façon, les passants ne purent pas profiter longtemps de ce spectacle ridicule vu que la demoiselle tant attendue arriva à l'heure et remarqua rapidement son tuteur... Enfin on devrait plutôt dire que c'était l'albinos qui l'avait remarqué et qui lui avait presque sauté dessus après avoir fendu les rangs des pauvres passants tel un héros.

« Bonjour Naya ! J'espère que tu es prête ! Enfin, que vous êtes prêts. »

Petite pause pour laisser Naya respirer un peu et la guider jusqu'à une table dans la salle, au chaud.

« Au fait, maintenant, je vais parler à Naya ou à Kiyo ? Bhaaa, peu importe, si tu veux des bonbons sers toi. »

Le sac était grand ouvert sur la table, alors qu'un bonhomme venait leur demander si ils voulaient boire un soda quelconque. Jonas ne prit rien, la multitude de sucreries colorées lui suffisait amplement.

« Bon, parlons affaires ! On doit retrouver quelqu'un qui devrait être dans l'hôtel d'à coté mais qui a visiblement décidé de se promener contre son grès. Donc vu que bien entendu on peut pas débarqué comme des fleurs dans le bâtiment pour le chercher je pensais que tu pourrais me montrer ce que sais faire. »

Le joker avait beau être un grand gamin, avoir un comportement stupide et aimé les trucs sucrés, il savait ce qu'il faisait et d'ailleurs, il était assez rare de le voir aussi décontracté dans une mission en tant que « héros ». Cependant il ne voulait pas que le Laughing Jack soit le professeur de ces deux jeunes, il savait qu'à un moment son petit côté violent serait révélé mais il ne connaissait pas encore assez Naya et Kiyo pour ça. Pour l'instant donc il se concentrait sur le fait de stimuler la demoiselle, même si ce n'était pas le bon moyen.

© Dragibus

_________________

Best Avava:
 


Dernière édition par Jonas Cros le Lun 9 Fév - 12:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Ven 16 Jan - 10:59



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




La dernière fois – et aussi la première fois – qu’elle avait rencontré son tuteur, elle avait eu une crise de panique : la demoiselle pensait qu’il était là pour leur faire rencontrer leur créateur. Heureusement pour les trois protagonistes, la situation fut dissipée, même si Naya le soupçonnait toujours. Sa paranoïa n’était pas son amie dans cette histoire, surtout envers Jonas. Fort heureusement pour lui, Kiyo avait compris le malentendu. Ce fut donc grâce à lui que Naya avait accepté de venir à ce rendez-vous avec son tuteur. Oui, peu de temps après la première rencontre, Jonas leur avait envoyé un sms pour les prévenir qu’il avait une mission assez sympa, une mission où il pouvait les emmener. Bon, Naya n’était pas très rassurée ; au vu des nombreux couteaux qu’ils possédaient, elle pensait que c’était une mission d’assassinat. Tandis que Kiyo, lui, était bien plus excité qu’autre chose : le mot « mission » le rendait joyeux et contrairement à Naya, lui, il espérait faire dans l’assassinat. Les couteaux qu’il avait vus la dernière fois réveillèrent doucement son instinct de tueur. Pour certaines personnes, y compris pour Naya, ce n’était pas spécialement une bonne chose. Et elle était le mieux placée pour le savoir, en tant que créatrice.

Alors que Naya ronchonnait à y aller, forcée par Kiyo qui l’avait harcelé pour qu’elle bouge son cul de sa chaise de pc, elle ne mit pas longtemps à maudire Kiyo. Avant même qu’elle eut le temps de comprendre ce qui venait de se passer, elle fut enlacée par quelqu’un, ou quelque chose dont elle reconnut la provenance qu’en entendant la voix : c’était Jonas qui la prenait dans ses bras pour lui dire bonjour. Son cerveau eut beaucoup de mal à comprendre ce qui se passait ou du moins, peut-être, qu’il ne voulait pas comprendre. Cette situation était – généralement – celle qui faisait que Naya tombait dans les pommes. L’âme commençait à quitter ce monde, quand Jonas la lâcha. Elle eut le temps de reprendre un peu ses esprits avant qu’il ne la force à aller dans la salle. Naya n’était pas spécialement frileuse, mais il fallait avouer que cette chaleur lui faisait du bien. Alors qu’il lui demandait si elle allait bien et aussi, demandant à qui, il allait causer, elle ne put sortir de mots sur le moment. Elle ne comprenait vraiment pas ce garçon. Mais elle se calma, rougissant légèrement quand il lui proposa des bonbons.

Elle commença à se servir, hésitant un peu avant de prendre des bonbons par trois. Les sucreries étaient le point faible de la demoiselle. Quand le serveur lui demanda ce qu’ils voulaient boire, Naya commanda un fanta. Elle allait manger son repas de fête. Oui, la petite Naya n’était pas difficile à nourrir. Alors qu’elle continuait à manger et à se servir dans le sachet de bonbons, elle écouta aussi la raison pour laquelle, ils étaient appelés pour cette mission. Naya fut ravie d’entendre que ce n’était pas une mission d’assassinat et parallèlement, Kiyo fut un peu déçu. Tandis qu’elle mangeait encore des bonbons, elle faillit s’étouffer par ce qu’il venait de dire : lui montrer ce qu’elle savait faire ? Elle ne comprenait pas ce qu’il voulait dire.

Naya – « Je… euh… je sais rien faire. », dit-elle en continuant de manger. Elle ressemblait à un hamster avec ses joues gonflées par les bonbons. « Je vais quasiment jamais en cours donc je ne connais pas les protocoles pour retrouver une personne et vu ma carrure, je vais pas aller tabasser les gens pour apprendre des choses. », ajouta-t-elle en se mettant en tailleur sur la chaise, sortant sa console de jeu.

Kiyo – « Naya… je crois qu’il parle de ta capacité de hackage. », rétorqua-t-il en souriant. « C’est plus facile de pister les gens avec leur téléphone ou leur carte de crédit plutôt que de tabasser les gens. Après tout, tu es la première à reconnaitre la sincérité des machines. », ajouta-t-il.

Aux paroles de Kiyo, elle se mit à rougir. Elle regarda Jonas avec ses rougeurs et elle ouvrit la bouche. Malheureusement pour elle, aucun mot ne sortir pour le moment. Il avait pris cette mission pour qu’elle puisse s’amuser à pirater des systèmes informatiques ? Elle baissa la tête, bu son Fanta d’une seule gorgée et le regarda de nouveau.

Naya – « Tu… Tu veux que je pirate le gps de son téléphone ou un autre truc? », demanda-t-elle timidement. Si Kiyo voulait de l’assassinat, Naya, elle préférait le piratage informatique. Les deux compères formaient vraiment un bon duo. « Je sais pas si je pourrai être d’une grande aide, mais je ferai de mon mieux ! Tu veux que j’te trouve quoi ? », demanda-t-elle de nouveau en sortant son pc portable. Oui, elle sortait toujours avec son pc.

Finalement, Jonas avait trouvé une très bonne mission pour la demoiselle. Tout ce qu’elle demandait dans la vie, c’était de rester avec son pc. Elle avait trop peur des gens pour pouvoir les sauver de façon conventionnelle. Après tout, le sauvetage pouvait aussi passer par la sécurité de leur pouvoir d’achat et de leur coordonné bancaire, non ?
© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Sam 17 Jan - 11:03



Retournement de situation !




Après avoir attrapé Naya dans la rue et l'avoir trainé dans la salle agréablement chauffé par... et bien, un chauffage, Jonas se demandait si les événements de la dernière fois allaient se répéter. Kiyo lui avait bien spécifié que son comportement la mettait mal à l'aise alors il espérait juste que cette fois elle ne laissera pas sa place a son personnage. Non pas qu'il n'avait pas envie de discuter avec le jeune homme, mais il préférait découvrir réellement l'étudiante pour la première fois. Jonas et Naya s'installèrent donc à une table dans un coin un peu perdu pour rester un minimum discret même si ils n'aillaient pas faire des choses extrêmement suspectes, le sac de sucrerie du joker posé grand ouvert sur la table pour que la jeune fille puisse librement se servir. Il apparut rapidement que c'était un argument de choix en faveur du fleuriste puisque après quelques réticences, Naya commença à se servir abondement ce qui fit sourire Jonas. Il était un peu soulagé et les premiers mots qui sortirent de la bouche de l'étudiante lui firent plaisir. Cet air mal assuré à propos de ses propres capacités n'était assurément pas de Kiyo, lui était plus direct, terre-à-terre.

Jonas continuait de se servir régulièrement dans le paquet et un petit crocodile acide lui tira une petite grimace, ça surprend ce genre de chose. Il écoutait sa petite élève se rabaisser tout en se disant que c'était aussi un point sur lequel il devrait l'aider, il fallait qu'elle prenne confiance en elle. Oui elle ne sentait pas à l'aise à l'école des héros, oui elle ne sentait pas à l'aise avec les autres gens mais elle ne devait pas se sentir inférieure pour autant, sa situation, son caractère et son histoire lui donnaient d'autres qualités et ça Jonas en était persuadé. Alors que Naya semblait se rendre compte de quelque chose et se mit à rougir, le joker se dit qu'un jour il devrait peut être lui montré qu'il y avait des gens plus détruit qu'elle qui se battaient, sa propre histoire en était un assez bon exemple.

Pendant son petit moment d'absence la jeune fille semblait avoir pris de bonnes résolutions et était prête à la bataille, elle vida son Fanta d'un seul coup, cul sec, puis s'adressa à Jonas. Elle semblait avoir compris ce qu'il attendait d'elle et avait sortit son pc qui commençait déjà à chauffer. Après avoir regardé Naya dans les yeux pendant quelques secondes, il plongea la tête dans son sac. Non pas le sac de bonbon, le sac à dos qu'il avait posé sous son siège. Pendant qu'il en extrayait la feuille sur laquelle on lui avait donné le maximum d'information à propos du docteur disparu il se réjouissait de la petite flamme de la détermination qu'il avait vu dans les yeux de l'étudiante. Il arriva finalement, après une lutte digne des meilleurs films d'action, à sortir la dite feuille et la donna à Naya. Il n'était pas spécialisé dans le traçage informatique alors il préférait lui donner toutes les informations brutes plutôt que d'oublier une donnée vitale.

« La situation est plutôt simple, la personne qu'on cherche est entrée dans l'hôtel et elle n'en est pas sortie. C'était un scientifique qui travaillait sur un sujet plutôt important et ses recherches peuvent intéresser plein de personnes. Cependant on sait que le problème est survenu dans l'hôtel donc concentre toi plutôt sur les informations disponibles dans les données de l'hôtel, ensuite si tu trouves rien essaye de tracer le tracer lui, avec son téléphone ou autre. Comme ça fait pas longtemps qu'il a disparu je pense que chercher uniquement dans la ville est plus intéressant, après ce ne sont que des conseils et c'est pas moi le spécialiste de ça ici. » Se rendre compte de sa propre inutilité dans cette situation arracha un petit rire ironique au fleuriste. « Rassure toi, tu peux utiliser toutes les méthodes qui sont à ta disposition. Pas la peine de penser à la loi là, tu fais juste tout ce que tu peux pour trouver quelque chose et je te couvrirai. »

Alors que sa petite étudiante se mettait à l'œuvre, Jonas se leva et déplaça sa chaise derrière elle pour voir ce qui s'affichait à l'écran et peut être remarqué quelque chose d'anormal. Il déplaça en même temps le paquet de sucreries qui avait bien diminué depuis le début de leur discussion pour qu'il reste accessible. C'est pas parce qu'on travaille qu'il faut se priver !

« Au fait, retrouver quelqu'un n'a rien de facile et si on trouve rien de cette manière-là c'est pas grave. Par contre si tes recherches nous donnent de bonnes infos on bougera tout de suite. Le but est quand même de retrouver ce doc' donc si on a une occasion, on va sauter dessus. Je voulais juste te prévenir que ça risque de s'agiter, mais pour l'instant je compte sur toi et après ce sera l'inverse. »

Le joker était bien content que cette mission débute aussi bien, en plus c'était un bon moyen de prouver à sa petite protégée qu'elle n'avait pas à avoir peur de lui, il espérait vraiment qu'ils arriveraient à se comprendre.

© Dragibus

_________________

Best Avava:
 


Dernière édition par Jonas Cros le Dim 18 Jan - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Sam 17 Jan - 15:39



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




Naya n’avait pas oublié ce qui c’était passé la première, loin de là. C’était même pour cette raison qu’elle ne voulait pas venir dans un premier temps : elle ne voulait pas voir ce visage qui lui faisait tellement peur. Oui, pour beaucoup d’entre vous, sa réaction était surement disproportionnée vu que Jonas n’avait pas l’intention de lui faire du mal, bien au contraire. Mais quand je disais que le duo Naya & Kiyo était un duo parfait, ce n’était pas que pour leur capacité complémentaire : Kiyo était une personne violente, mais ouverte d’esprit. Il était celui qui arrivait à juger de l’hostilité des inconnus pour eux. Pour ça, il avait comme une sorte de don. Alors même s’il voyait souvent les gens d’un mauvais œil parce qu’il voyait que Naya avait peur, il se rendait bien compte qu’elle avait souvent tort. Parallèlement, Naya était une pacifiste mais très renfermée. Elle mettait tout le monde dans le même panier et elle s’en foutait si elle avait tort ou non. De toute façon, pour elle, tous les humains étaient pareils et d’une certaine manière, elle avait aussi honte d’être humaine. Tandis que Kiyo se mettait automatiquement – malgré les nombreuses fois où il s’était rendu compte qu’elle avait tort sur le compte des gens – de son côté quand ils rencontraient des gens pour la première fois, Naya, elle, se fiait souvent à Kiyo pour savoir à qui, elle pouvait faire confiance ou non. C’était pour cette raison qu’elle avait pris sur elle pour le câlin de bienvenue de Jonas. Même si à ce moment-là, elle voulait juste pleurer de peur, fuir comme la dernière fois, elle se retenue parce qu’elle avait une confiance aveugle en Kiyo.

Maintenant installer dans le cyber, Jonas expliqua à Naya le but de ce rendez-vous : il voulait apprendre les capacités de ses deux élèves grâce à une mission assez simple, en apparence. Il lui expliqua que le but de la mission était de retrouver un scientifique qui résidait dans l’hôtel qui se trouvait non loin de là. Et il comptait sur les capacités de Naya pour essayer d’avoir un début de piste pour retrouver ce scientifique. Il était vrai que d’avoir quelqu’un doué en hackage facilitait rapidement les recherches : de nos jours, chaque personne était filmé, tracer grâce à son téléphone, sa carte de crédit, … il n’y avait que les ermites dont on pouvait ne pas avoir la trace et encore, … parce que sans compte en banque, on ne pouvait pas accéder à l’eau potable. Mais bon, ce n’était pas le sujet. Pendant qu’elle écoutait Jonas, elle mangea les sucreries qu’il avait apportées. Les bonbons et une mission de hackeur, Jonas avait trouvé de quoi acheter la sympathie de la petite Naya. Elle sortit donc son pc pour commencer la mission.

Elle but son verre de Fanta d’une seule traite avant de lui demander ce qu’elle devait réellement faire. Pirater le compte en banque du scientifique ? Son téléphone portable ? Avait-elle le droit d’ailleurs ? Naya pensait directement à pirater des entreprises, mais en avait-elle le droit ? Elle se posa beaucoup de questions. Fort heureusement pour elle, il lui répondit qu’elle avait le droit de faire tout ce qu’elle voulait : que ce soit légale ou non. Et dans le cas contraire, qu’elle n’avait rien à craindre, il lui assurait qu’il prendrait tout sur son dos. Après tout, c’était lui qui lui demandait ça. Elle afficha un timide sourire du coin des lèvres quand elle entendit ça. C’était gentil de sa part de prendre tout sur lui, mais il n’allait pas en avoir besoin. Depuis l’incident avec l’agent du gouvernement, elle faisait plus attention à ses traces quand elle piratait des réseaux informatiques.

Naya – « D’accord. Je vais commencer par les caméras de sécurité de l’hôtel. Ça se trouve, il n’a pas encore quitté l’hôtel et dans le cas contraire, on verra avec qui ce monsieur est parti. J’espère seulement que la qualité de l’image sera bonne. Je peux seulement voir ce que les caméras voient, je ne peux pas arranger la qualité de l’image. », dit-elle pour lui expliquer comment elle allait procédé, mais aussi les inconvénients.  « J’espère qu’on verra vite la tête du vilain ! J’ai soif.  », ajouta-t-elle alors qu’elle venait de boire son Fanta.

Naya était tellement absorbée par son travail, pour pirater les caméras, qu’elle ne se rendit pas compte que Jonas s’était installé derrière elle. Elle se mit donc à sursauter quand il lui parla de nouveau pour lui dire qu’elle avait droit à tout ce don elle avait besoin. Et s’il y avait un problème, il prendrait tout sur le dos. Finalement, s’il ne jouait pas un jeu avec eux, elle le trouvait très sympa. Elle pourrait faire plein de truc qu’elle n’avait jamais osé faire avant par peur de se faire arrêter. Grâce à lui, elle pourrait les faire.

Naya – « c’est gentil, mais ça devrait aller : j’ai un logiciel pour cacher mon adresse I.P. donc ils ne devraient pas pourvoir remontrer jusqu’ici. Je me suis déjà fait avoir une fois ! je n’ai pas envie qu’un agent du gouvernement revienne me voir. », dit-elle sans se rendre compte qu’elle lui parlait d’elle.  « La seule chose qu’il me manque, c’est du Fanta. J’ai besoin d’une grande dose de Fanta. », ajouta-t-elle en gardant les yeux sur son pc.

L’étudiante regardait les anciennes vidéos quand elle crut apercevoir le scientifique qui entrait dans sa chambre. Maintenant qu’elle avait trouvé l’objet de leur mission, il fallait voir, avec les caméras des couloirs, mais aussi à l’extérieur du bâtiment, où était passé la victime et surtout, savoir qui était le kidnappeur. Mais pour le moment, les caméras ne montraient rien. Il n’y avait aucune activité dans les couloirs, ni à l’extérieur du bâtiment. La poisse était avec eux ?
© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Dim 18 Jan - 22:52



Retournement de situation !




La mission démarrait bien du point de vue de Jonas, il était enfin en présence de Naya et celle-ci semblait ravie de la tache qui lui était confiée. Lorsqu'il avait lu qu'elle avait une grande facilité avec l'informatique, même si Kiyo l'avait prévenu, il ne s'attendait pas à ça. Il est vrai que de nos jours les gamins sont de plus en plus forts dans ce domaine et que lui-même ne s'y intéressait pas plus que ça, mais il ne pouvait s'empêcher de regarder avec une pointe d'admiration les doigts de la jeune fille faisant des aller-retour rapides sur le clavier. Il se reprit bien vite pour se concentrer sur les images des caméras de sécurité de l'hôtel qui défilait à l'écran. Bien entendu, Naya avait tout de suite proposé un plan logique de recherche, c'est-à-dire commencer par les caméras et puis après on verra, cette spontanéité confortait le joker dans son avis à propos de la jeune fille : tous les héros ne sont pas faits pour taper sur les gens et elle en faisait partie. Mieux, elle avait Kiyo qui devait d'une manière ou d'une autre équilibrer ses qualités et ses défauts, Jonas n'avait pas encore cerné les deux personnalités qu'abritait ce petit corps.

Il y avait autre chose qui l'impressionnait chez Naya dans cette situation précise : son calme. En tant qu'étudiante epsilon à la Heroe's Sup elle ne devait pas avoir beaucoup l'habitude, voir pas du tout, de faire des « missions » officielles, même si dans son cas ça supposait uniquement rester devant son ordinateur. Toutes les taches que l'on demande aux Legendes, Jokers et même aux élèves sont sérieuses et dans notre cas les recherches de leur cible pouvait sauver de nombreuses vies d'après ce qu'il avait compris. Malgré ça les mouvements de Naya étaient des plus naturels, comme si elle faisait ça au quotidien, on pourrait assimiler ça à un manque de sérieux, qu'elle ne comprenait pas la gravité de la situation, mais le stress est le meilleur ami de l'erreur, ça Jonas l'avait bien compris. Ne pouvant pas faire grand-chose à part scruter les images de mauvaise qualité qui s'affichait sur l'écran, il préféra satisfaire la demande de le jeune fille vu sa propre utilité. Il se leva et alla chercher deux bouteilles de Fanta supplémentaire.

Se rasseyant sur sa chaise, toujours derrière la jeune fille, après avoir ouvert une bouteille et l'avoir posé a porté de la petite main. Quelques secondes plus tard le scientifique disparu apparut sur l'écran. C'est bon ils tenaient la partie intéressante, il ne restait plus qu'a voir ce qui avait bien pu lui rendre visite. Pourquoi « ce » et pas « qui » me direz-vous ? Tout simplement parce qu'une simple ombre se déplaçant sur le sol pouvait être un kidnappeur potentiel vu la diversité des pouvoirs découverts. Malheureusement pour eux la chance ne semblait pas être de leur côté, même si il savait quand le docteur était rentré dans sa chambre rien ne montrait ce qui l'avait fait sortir. Les vidéos continuaient de défiler jusqu'au moment ou un membre du personnel pénétra dans la chambre pour la nettoyer, comme d'habitude certainement. Quelques secondes plus tard (qui était en fait des minutes vu que la vidéo était accélérée), l'homme ressortit avec son attirail et continua sa ronde et passant dans le couloir d'après.

D'après ce que Jonas savait c'était après le témoignage d'un membre du personnel que l'hôtel avait signalé la disparition du scientifique. Quelque chose clochait, ça pouvait sembler bateau comme méthode mais il ne faut pas oublier qu'aux yeux du joker les criminels étaient des faibles et c'était dans ce genre de situation qu'il les trouvait le plus ridicule. Il pouffa quelque instant avant de se focaliser de nouveau sur l'écran, son expression avait changé, son sourire s'était transformé en un rictus ironique. Le laughing Jack émergeait au fur et à mesure que la confrontation avec ce raté qui se sentait obliger de s'en prendre aux innocents pour vivre.

« Naya reviens au moment ou cet homme rentre dans le champ de la caméra. Regarde cet énorme panier à linge, il est fait pour contenir les vêtements de tout un étage donc il est excessivement grand, avant qu'il entre dans la chambre il est quasiment vide et après celle de notre petit docteur il est quasiment plein. En plus il n'est rentré Magique nan ? J'ai rarement vu un disparu utiliser autant de vêtement en une nuit. Maintenant je vais faire une petite supposition, passe à un autre étage et je paries qu'on va voir personne d'autre en train de faire les chambres. Peut-être qu'il est un peu trop tôt ? »

Jonas éclata de rire ne voyant qu'il avait raison, il attrapa une poignée de bonbons avant de tomber à la renverse. Vous voyez les enfants c'est pas bien de se balancer sur sa chaise. Heureusement pour lui un petit choc comme ça ne fait rien de grave et comme il est insensible à la douleur, c'était comme si il ne lui était rien arrivé. Il se releva sans problème alors que l'homme qui les avait servis plus tôt se précipitait vers lui pour l'aider, ce qui bien sur fut inutile et le joker ne lui prêta aucune attention.

« Bon maintenant on sait qui est le petit mouton noir. On a un début de piste, bien joué Naya. »

C'était un compliment fade venant de l'albinos, l'envie d'aller attraper cet homme pour le punir à sa manière l'envahissait et il perdait un peu de vue son rôle de « professeur particulier ». Normalement il aurait dû lui faire une remarque constructive, ou tout simplement faire pleuvoir des bonbons sur la tête de l'étudiante, mais non. Il fallait qu'il se reprenne, depuis le début il savait que ce moment serait tendu dans la relation qu'il avait avec Naya, et pour leur bien à tous les deux il devait se contrôler.

© Dragibus

_________________

Best Avava:
 


Dernière édition par Jonas Cros le Lun 19 Jan - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Lun 19 Jan - 0:04



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




L’étudiante n’avait pas l’habitude de faire des missions même de ce genre, mais elle avait l’habitude de pirater des réseaux informatiques et des encore plus compliqués qu’un simple hôtel : elle s’amusait à entrer dans des banques, des réseaux administratifs de « bas étage » comme des mairies. C’était donc très facile pour elle d’y aller. Kiyo s’amusait en dehors des cours – et même il les séchait – à se battre, chercher des hommes plus fort que lui pour devenir l’homme le plus fort pour protéger sa créatrice. Naya, elle, quand elle n’était pas à l’école ou dans la console, elle s’amusait à perfectionner sa capacité naturelle : le piratage informatique. Dans un sens, leur enfance n’avait rien à voir avec celle des autres élèves : les autres suivaient les cours pour être de parfait héros alors qu’eux, non. Ils perfectionnaient seulement leur art. Et c’était cette grande différence qui faisait qu’ils ne se sentaient pas bien dans ce lieu qu’ils considéraient comme une prison. Jonas était un peu comme leur carte de sortie.

Naya piratait toujours les caméras de surveillance de l’hôtel quand elle annonça à Jonas qu’elle aurait besoin de boisson ; c’était son carburant. Et avant même qu’elle ne s’en rendit compte, il lui avait apporté deux bouteilles. Elle qui pensait qu’il lui prendrait qu’un seul verre, elle se retrouvait avec beaucoup plus de carburant. Elle était vraiment heureuse, tellement heureuse qu’elle en rougissait un peu. D’ailleurs, Kiyo rigolait bien de cette situation et elle fit la moue à cette réaction de sa part. Finalement, il avait aussi raison à propos de Jonas : il était plus « sympa » qu’il en avait l’air et cette remarqua la boosta un peu plus pour les recherches. Tandis qu’elle laissait défiler, elle écouta son prof’ particulier lui demander de reculer la bande de quelques minutes avant de lui expliquer le pot aux roses. Elle écouta attentivement avant de hocher de la tête pour lui dire qu’elle comprenait ce qu’il disait.

Quand il lui posa des questions rhétoriques, elle sourit en reprenant des bonbons et en buvant du Fanta. Même si cela ne se voyait pas, elle devait prendre beaucoup sur elle pour pirater des systèmes informatiques, surtout dans des lieux publics. La petite misanthrope n’était pas à l’aise – de base – en présence de gens alors imaginez un peu son angoisse quand elle faisait un truc qui pouvait l’envoyer en prison ? Surtout que maintenant, même si Jonas couvrait ses arrières niveau prison, le problème était justement Jonas ; elle n’était pas à l’aise avec ce garçon. Mais elle sursauta de peur, comme le reste de la salle, quand il tomba en arrière. Elle commença même à paniquer quand il lui annonça qu’ils avaient leur vilain et de ce fait, ils avaient leur début de piste. Pourquoi ? Parce qu’il venait de tomber en arrière et elle pensait qu’il venait de se faire mal. Heureusement pour elle, Kiyo lui expliqua que non, son pouvoir était celui de rien ressentir niveau douleur. Elle ne devait pas s’inquiéter pour lui et aussi que finalement, elle pouvait aussi avoir des sentiments « positifs » pour les humains. Il se remit à rire à ses mots.

Naya – « M… mais comment on va faire maintenant ? On ne connait pas son nom et la qualité de l’image n’est pas assez bonne pour faire une rechercher faciale. », demanda-t-elle, curieuse. « On va faire comment pour le retrouver ? », demanda-t-elle de nouveau, encore plus curieuse.

La mission avait réussi à titiller la curiosité de la demoiselle, à tel point qu’elle en oublia presque son malaise. Jonas gagnait des points envers Naya.  
© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Lun 19 Jan - 18:41



Retournement de situation !




Le Joker et l'étudiante continuaient leur travail de recherche dans le cyber comme si de rien n'était. Après tout c'était fait pour ça non un cyber ? Quoi qu'il en soit Naya continuait son rôle de traqueuse informatique pendant que Jonas jouait le supporter. Pour l'instant elle faisait le boulot et lui, il lui apportait de quoi remplir sa tâche avec la plus grande efficacité possible, dans notre cas on parle de carburant, de fanta. Il est vrai que le fleuriste avait souvent tendance à faire un peu trop pour faire plaisir au gens autour de lui et cette tendance serait certainement accentuée avec le jeune fille vu leur début tumultueux et le simple fait qu'il la prenne sous son aile. Les remerciements de Naya prirent la forme d'un léger empourprement timide, décidément Jonas ne comprenait pourquoi on la classait, elle et Kiyo, parmi les élèves difficiles de la Hssup. Mais l'être humain est certainement le pire ennemi de l'être humain et les gosses pouvaient être cruels, il le savait même si il ne pouvait concevoir que l'on puisse vouloir du mal à quelqu'un pour le plaisir.

Revenons à la mission, bien que le joker se perdît petit à petit dans sa propre haine des personnes que l'on appelle communément les « criminels », l'étudiante restait concentrée sur ses paroles. Elle hocha la tête en signe de compréhension lorsqu'il lui expliqua ce qu'il fallait remarquer à l'écran, ce coup avait beau avoir été bien préparé, avec un minimum d'attention on pouvait se rendre compte de la vérité. Ensuite vint l'incident de la chute, tout le monde dans la salle y réagit, même Naya. Cependant son expression inquiète disparue rapidement, Jonas n'ayant pas totalement perdu son sens de la logique assimila ça à une information donné par Kiyo à qui il avait expliqué la principale caractéristique de son pouvoir. Cette petite réflexion lui fit penser qu'il devrait à un moment ou à un autre avoir une discussion avec la jeune fille pour qu'elle lui explique ce qu'elle savait à propos de son et peut-être lui expliquer le siens en entier au passage.

Ce petit accident n'avait rien de grave, l'albinos n'en porterait aucune séquelle, il n'avait rien cassé et n'avait blessé personne, il avait seulement lourdement attiré l'attention sur leur table et au bout de quelques secondes il s'en rendit compte. Naya lui demanda ce qu'il fallait faire ensuite, il la fit patienter un peu, grignotant quelques bonbons avant de lui expliquer les prochaines étapes. Le reste allait s'enchaîner plutôt naturellement.

« Alors, d'abord tu le suis avec les caméras pour voir où il s'est arrêté, certainement dans une salle du personnel de l'hôtel. Puis tu regardes tout ce qui a pu en sortir avec le maximum de point de vu aux alentours. De cette manière on sera fixé, soit il y est toujours, soit il sorti d'une autre façon : c'est généralement pas très discret de sortir d'un bâtiment comme ça avec un homme évanouit sur le dos. »

Après avoir briffé la jeune fille qui se remit rapidement au travail, Jonas se leva et ramassa son sac à dos. Oui il se préparait à partir, ces quelques infos supplémentaires ne devraient pas demander trop de temps et il avait hâte de se dégourdir un peu. Il semblerait qu'il avait réussi à se reprendre avec ce petit incident, généralement il n'accordait pas beaucoup d'importance au regard des gens mais là il n'était pas question que de lui. Il lui restait cependant quelque chose à faire, quelque chose d'extrêmement important et que tout citoyen se doit de faire en quittant un lieu tel que ce petit cyber perdu dans le centre-ville de Laurel City : payer la note. Oui ça semble anodin mais ils ne pouvaient pas partir juste comme ça, Jonas s'éloigna encore une fois de Naya pour aller payer. Arrivé au comptoir il sortit son porte feuille ridiculement petit de sa poche et au moment où il déposa la monnaie dans la main de celui qui tenait la petite boutique il lui adressa quelques mots. Rien de bien méchant, il lui faisait juste comprendre que lui et son amie ne faisaient rien de mal au fond de sa petite salle et que tenter d'avertir qui que ce soit était futile. Le tout assaisonné de son sourire habituel. On peut dire qu'il avait vraiment la méthode pour se faire passer pour un criminel plus que pour un héros, mais il ne venait de dire que la stricte vérité donc il jugeait que c'était suffisant.

De retour à sa table il se contenta d'annoncer à Naya qu'ils devaient partir, elle devait donc finir vite faite bien fait ses recherches et ranger son matériel. Quant à lui Jonas récupéra le paquet de bonbons et continua de grignoter des sucreries. Une fois dehors, et seulement dehors il ouvrit la conversation, toujours souriant et proposant le paquet grand ouvert à la jeune fille.

« Désolé de te faire décoller si brusquement mais il faut dire que j'ai pas été très discret. Bon, dis-moi ce que tu as trouvé et en avant pour l'hôtel. Ah, et au passage puisqu'on a quelques minutes je pense essaye de m'expliquer en détail ton pouvoir. Je sais que ça semble un peu hors sujet mais je n'en connais que les grandes lignes et c'est quand même quelque chose d'assez important. »


© Dragibus

_________________

Best Avava:
 


Dernière édition par Jonas Cros le Mar 20 Jan - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Lun 19 Jan - 21:54



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




Le terme « élève difficile » était distribué pas spécialement à des élèves violents, mais à un ensemble d’élève qui n’entrait pas dans les rangs, qui ne suivaient pas les règles comme les autres élèves. Dans cette seconde catégorie, les deux élèves étaient l’exemple parfait puisqu’ils ne voulaient pas aller en cours, qu’ils ne suivaient pas les cours et surtout, parce que les notes n’étaient pas aussi élevés que les autres. Ils n’étaient spécialement violent, sauf quand on s’en prenait à eux, comme des animaux apeurés. Bon, il fallait quand même avouer que Kiyo était quand même assez violent, provoquant les bagarres pour prouver aux autres qu’il était le meilleur et de ce fait, empêcher les autres à taquiner – gentiment ou méchamment – la petite Naya. Kiyo était un peu protecteur envers elle. Il était un peu comme sa petite sœur : chiante, énervante, mais dans le fond, il l’appréciait énormément. C’était sa façon à lui de dire à Naya qu’elle n’avait rien à craindre des gens de son monde. Si une personne était mauvaise pour elle, il la supprimerait pour qu’elle se sente en sécurité. Un détail de leur relation que Jonas n’allait jamais connaître.

Pendant ce début de mission, la demoiselle buvait les paroles de Jonas comme elle buvait les paroles de Kiyo le reste du temps. Elle l’écoutait attentivement pour connaître les directives à suivre. Il lui expliqua ce qu’elle devait trouver dans les bandes. Elle se sentait un peu plus en confiance avec lui puisqu’il ne la touchait pas. Non, pas dans le sens pervers de la chose, mais la demoiselle avait tellement peur des autres qu’elle ne supportait même pas un contact physique. Ironie quand on savait qu’avec Kiyo, elle n’était jamais seule. Bref, tandis qu’elle continuait ses recherches, elle continua de boire le Fanta jusqu’à ce qu’elle fut interrompue par ce même Jonas qui tomba en arrière. La surprise ne fut pas simulée par la jeune fille à ce moment-là, mais elle fut vite rassurée par son alter-égo. Elle lui demanda même par la suite comment ils allaient faire : ils n’avaient aucune information sur cet homme ou cette femme. Il ne voyait une silhouette, elle n’arrivait même pas à distinguer son sexe. Il lui demanda donc de suivre à travers les caméras cette personne.

Tandis qu’elle suivait ses ordres, elle regarda du coin de l’œil ce qu’il faisait : il paya la note des deux bouteilles de Fantas, plus du verre. Elle afficha un autre sourire timide sur ses lèvres, mais le retira aussi vite quand elle perdit de vue. Elle n’en croyait pas ses yeux : ce mec avait littéralement disparu. Elle recommença à regarder les bandes vidéos quand il vient la voir pour lui dire qu’elle devait finir son boulot le plus vite possible et de partir. Elle fit la moue en entendant ça et commença à ranger ses affaires quand elle fit une dernière chose : elle pirata son propre pc fixe, qui se trouvait chez sa mère, pour faire les recherches et lança une alerte – qui arrivera sur son téléphone par sms - quand le pc retrouva la trace de l’homme. En attendant, elle faisait la gueule à Jonas, le boudant en gardant sa 2nd bouteille de Fanta dans les bras. Toutefois, elle commença à arrêter de bouder quand il s’excusa pour l’avoir forcé à quitter son pc aussi vite. Il lui demanda ce qu’elle avait trouvé et surtout, qu’elle lui explique exactement en quoi consistait son don. Pour faire durer le suspense et surtout parce qu’elle attendait l’alerte de son téléphone, elle commença par son don.

Naya – « En fait… c’est assez dur à expliquer. », commença-t-elle en baissant son regard, un peu triste. « mon don me permet de communiquer avec Kiyo, mais aussi d’échanger nos âmes. Malheureusement, comme ce n’est pas un don « spectaculaire », beaucoup de gens me prennent pour une folle. Il pense… il pense que je n’ai pas de don, mais que je suis seulement une folle bonne à interner. », continua-t-elle en ayant un nœud dans la gorge.

Elle ne voulait pas parler de ça : son don était en rapport avec son mal être. Elle changea donc de sujet, préférant se faire insulter de nulle plutôt que de parler de ça.

Naya – « pour revenir à la mission, je n’ai rien trouvé de plus. », dit-elle en boudant « la personne qui a emmené la personne a littéralement disparu avec le corps. Il n’y a aucune trace de cette personne sur les autres caméras. Il portait le corps sur son dos et la seconde d’après, il n’y avait plus aucune trace sur les caméras. Donc je sais pas s’ils sont toujours dans l’hôtel ou pas. », avoua-t-elle, déçue d’elle-même.

Pendant qu’ils discutaient, son autre pc faisait son travail. Mais pour le moment, aucune nouvelle.
© Dragibus
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Mar 20 Jan - 14:42



Retournement de situation !




L'annonce du départ précipité sembla profondément déplaire à Naya, après tout elle devait arrêter son travail de recherche qui était son point fort pour... Autre chose. Malgré tout elle obéit à la demande de Jonas et après avoir fait quelques dernières manipulations sur sa machine elle rangea ses affaires. Nos deux protagonistes se retrouvaient donc à la rue, avançant calmement vers l'hôtel. L'étudiante continua de faire la grimace encore quelques minutes jusqu'au moment ou Jonas s'excusa de ce petit contretemps, il s'en voulait d'ailleurs d'avoir brisé ce cadre propice à la bonne humeur et a l'efficacité de la jeune fille. De plus vu ce qui les attendait, si elle préférait rester devant un ordinateur ça n'allait pas forcement lui plaire, le plan passait en phase deux : le « terrain ». Autre chose. Certes le gros du travail se trouvait dans les interventions directes mais ce n'était pas tout.

Pour combler le temps qui les séparait de leur prochaine action, Jonas demanda à Naya les informations supplémentaires qu'elle avait pu obtenir ainsi que des précisions à propos de son pouvoir. Elle préféra commencer par son don, soit, elle devait avoir ses raisons et puis au final, ce n'était pas vraiment important l'ordre. Ses paroles étaient d'ailleurs intéressantes, elle ne faisait que répéter les grandes lignes que Kiyo lui avait déjà expliquées mais elle était gênée, parler de ça semblait particulièrement lui peser. Comprenant ses difficultés, Jonas resta silencieux. La petite étudiante avait donc un réel complexe d'infériorité à propos de son propre pouvoir et de l'aspect bling-bling de ceux des autres élèves. Sa voix se serra un peu et elle s'empressa de parler de ce qu'elle avait vu des caméras de sécurités pendant qu'il payait l'addition.

Rien. Tout à fait, « rien ». Le criminel avait juste disparu avec le scientifique en plein milieu de champ de vision d'une caméra. Bizarrement savoir ça aurait dû l'énerver encore plus et son envie de retrouver ce kidnappeur aurait du se retrouver accru mais le malaise de Naya à propos de son pouvoir et l'air déçu qu'elle affichait en annonçant son « échec » à son professeur particulier le rendait particulièrement... Triste ? Nan ce n'était pas le mot. Le seul moyen qu'il trouva d'exprimer ce sentiment était de pousser un soupir, comme d'habitude. Il ralentit un peu le pas pour avoir plus de temps pour discuter avec la jeune fille, lui proposant toujours de prendre des bonbons en agitant régulièrement le paquet devant elle.

« C'est pas grave tu sais d'avoir perdu sa trace, les gens qui disparaissent sont généralement difficile à suivre donc c'est pas important. On trouvera un autre moyen de le coincer. Et puis tu sais, attraper un criminel peut prendre quelques jours mais aussi quelques années donc si on y arrive pas aujourd'hui on le fera demain. »

Il ne pensait pas vraiment ce qu'il disait, le Laughing Jack avait plus pour habitude de ne lâcher un criminel que lorsqu'il était étalé sur le sol (généralement dans un sale état), mais il devait faire comprendre à Naya que le travail de « héros » ne s'accomplissait pas en 5 minutes chrono.

« Cependant il y a quelque chose de plus important pour le moment. Jesuis désolé si ça te pose problème mais on va parler de Kiyo et de ton pouvoir. D'abord la première chose que tu dois savoir c'est que ton pouvoir soit spectaculaire ou pas ça ne t'empêche pas de faire des choses que la plupart des gens autour de toi ne pourront jamais accomplir. Et puis regarde, tu parles de pouvoir extraordinaire et tu te tapes le joker avec le don le plus invisible de la ville. Ne pas sentir la douleur, c'est intéressant mais ce n'est ni impressionnant, ni utile directement d'un point de vu offensif, ni défensif. Ben oui, pour reprendre l'exemple de Kyo la dernière fois, si je me prends un katana dans le ventre je meurs. Je ne le sens pas certes, mais je meurs quand même. À vrai dire il avait peur d'effrayer Naya en lui expliquant le pourquoi du comment de son histoire et de son pouvoir. »

Jonas fit une petite pause pendant laquelle il piqua quelques bonbons supplémentaires.

« Ensuite pour ce qui est du regard des autres... Les autres élèves te prennent pour une folle ? Si seulement tu savais à quel point... »

Il allait finir sa phrase par une réflexion sur son propre cas mais il se retint. Il pensait que ce n'était pas encore le moment et se contenta d'afficher un petit sourire triste. À vrai dire il avait peur d'effrayer Naya en lui expliquant le pourquoi du comment de son histoire et de son pouvoir. Le joker savait par les derniers mots de Kiyo que la jeune fille était assez « sensible » et il ne voulait pas que ça se passe mal.

« Disons simplement que j'ai vu bien d'autres personnes être au moins aussi folle que toi et qu'eux n'avaient pas de don. J'ai vu la différence entre kiyo et toi et je peux t'assurer qu'il te permettra de faire beaucoup plus de choses que les autres élèves de l'académie. Un bonbon ? Il en reste plus beaucoup, faut en profiter maintenant. »

Ils s’approchaient progressivement de la porte d’entré de l’hôtel et Jonas espérait que tout allait se passer de la bonne manière. Après tout une mission réussie pouvait très bien remonter Naya dans sa propre estime.

© Dragibus

_________________

Best Avava:
 


Dernière édition par Jonas Cros le Jeu 22 Jan - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Mer 21 Jan - 10:22



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




Boudant toujours comme une gamine de cinq ans à qui on aurait refusé d’acheter la nouvelle Barbie à la mode, elle arrêta toutefois de bouder quand il s’excusa : la mission consistait à le retrouver donc ils allaient quand même devoir enquêter sur le terrain pour savoir ce qui s’était réellement passé dans cet hôtel. Cependant, elle arqua un sourcil aux paroles de Jonas quand elle lui avait dit qu’il avait disparu : elle n’avait pas dit qu’elle avait perdu sa trace parce qu’elle était débutante, mais il s’était volatilisé. Pour la plupart des personnes, ces deux propos se ressemblaient, mais pas pour elle : les caméras n’avaient aucun angle mort donc elle ne pouvait pas perdre sa trace avec les caméras. Elle gonfla ses joues par caprice.

Naya – « J’ai pas dis que je n’avais pas réussi à le suivre, mais qu’il a disparu ! », dit-elle en haussant la voix et en fronçant les sourcils. « Les caméras de surveillance n’ont aucun angle mort à l’intérieur de l’hôtel, donc je ne pouvais pas perde sa trace ! Mais là… il… il a disparu comme s’il avait le don d’invisibilité. Il était dans le champ de la caméra et la centième de secondes d’après, il n’était pas là. Même une personne avec la capacité de courir hyper vite, j’en aurai des traces vu le champ de vision des caméras. », expliqua-t-elle, un peu énervée. Elle n’était pas nulle, juste en face d’une chose qu’elle ne pouvait pas expliquer.

En matière d’informatique ou même de technologie, elle ne supportait pas ne pas comprendre les choses et la disparition du criminel faisait partit de ce genre de chose qu’elle ne supportait pas. Comment ça se faisait qu’elle n’avait aucune trace de ce criminel ? Alors qu’elle réfléchissait à cette problématique, elle se rendit compte d’une chose : personne ne pouvait disparaitre de cette façon sans avoir le don d’invisibilité. Et à ce moment-là, elle commença à paniquer en s’accrochant à son sac de pc qui se trouvait dans ses bras et à regarder autour d’elle, se demandant si le criminel n’était pas dans les parages, à les observer. Jonas n’avait pas compris ses paroles quand elle lui avait dit qu’il avait disparu : elle n’avait pas perdu sa trace par mégarde, mais à la même seconde, aucune caméra ne montrait sa présence alors qu’il aurait dû être présent sur l’une des caméras, où même une ombre. L’étudiante n’était pas une débutante en matière de piratage et elle était plus intelligente qu’elle ne pouvait le laisser paraître. Sans dire un mot, sa panique, son angoisse monta tellement qu’elle laissa place à Kiyo et se mit à trembler dans la console : ce mec trainait quelque part, en ville ou dans l’hôtel, avec un cadavre sur le dos.

Tandis que Naya se perdait dans sa vision de l’homme invisible, Kiyo, lui, trouvait autre chose bizarre : Naya paniquait parce que l’homme avait disparu du champ de vision des caméras, mais celle-ci n’avait aucun angle mort : chaque caméra survolait l’angle mort d’une ou deux caméras. Pourquoi l’hôtel en avait autant. Alors qu’il restait penser à ça, il commença à s’énerver sur Naya ; il commençait à en avoir marre de l’entendre baragouiner des choses incompréhensibles. Surtout qu’il était le seul à l’entendre donc elle savait très bien qu’elle pouvait le dire à haute voix.

Kiyo – « Putain Naya, arrête ! Il n’y a que moi qui puisse t’entendre ici ! Calme-toi un peu. », gueula-t-il, un peu énervé et sans s’occupé de Jonas. « Maintenant on va être dans la merde pour la mission ! Jonas avait besoin de tes compétences, mais là, tu ne peux rien faire et vu la brêle que je suis, je ne peux pas l’aider… », soupira-t-il. Il appréciait énormément Naya, mais il en avait marre de la voir paniquer comme ça.

Maintenant que Kiyo avait repris le corps pour une durée indéterminée, il arqua un sourcil en guise de réponse aux paroles de Jonas pendant qu’il prenait les derniers bonbons du sachet. Il était vrai que Jonas avait le don le plus invisible et c’était pour cette raison qu’il ne rigolait pas à ses paroles, pour se foutre de sa gueule, mais il ne semblait pas comprendre la situation qu’ils rencontraient dans l’établissement, ni même dans la vie de tous les jours : on prenait Naya pour une schizophrène à un stade très avancé de sa maladie « puisqu’elle savait faire des choses différentes selon la personnalité qu’elle avait » et on ne prenait pas Kiyo pour une personne à part entière, mais seulement pour une facette de sa maladie. Et quand on ne les prenait pas pour des fous, ils étaient vus comme des bêtes de foires, même dans l’établissement. Ils avaient le choix entre l’étiquette « folle » ou « monstre de foire » alors dans un certain sens, Kiyo enviait le don de Jonas. Au moins, il pouvait presque vivre une vie normale, contrairement à eux, surtout qu’ils ne maîtrisaient pas leur pouvoir.

Kiyo – « Naya n’aime pas parler de son don. Elle a peur qu’une autre personne la prenne pour une folle. Je lui ai déjà dit qu’on s’en foutait qu’on remarquait ou non son pouvoir et dans le fond, elle s’en fout aussi. Elle veut juste prouver aux autres qu’elle n’est pas folle et que j’existe vraiment. », commença-t-il à expliquer. Dans le fond, il appréciait la peur de Naya, c’était la preuve qu’il était vu comme quelqu’un d’à part. « des personnes être aussi folle qu’elle ? », demanda-t-il, intriguée par ce qu’il venait de dire. « Ton histoire a l’air intéressante M. le Joker ! Dommage que je ne puisse pas l’entendre. », dit-il avec un sourire assez sadique et mesquin sur les lèvres. Si Naya était longue à comprendre les choses, Kiyo, lui, comprenait assez rapidement les sous-entendus du genre « j’ai un ami qui… » ou « j’ai vu / connu … ».

Ils marchaient au même rythme que Jonas quand Kiyo vit que l’hôtel n’était plus très loin. Avant d’entrer dans l’endroit qui donnait des frissons à Naya, il stoppa Jonas pour lui répondre à la question de l’explication des dons. Vu que c’était une mission officielle, il devait connaître un maximum de chose sur leur pouvoir, même les plus grandes faiblesses. Kiyo ne savait pas si Naya allait revenir et Jonas devait donc le « surveiller » pour éviter à Naya de paniquer comme une folle, même s’il ne pensait pas que cela allait se faire : l’étudiante était trop peureuse pour ça. Mais comme pour la première rencontre avec Jonas, elle avait repris le dessus par peur et pour s’enfuir à toute vitesse. Il fallait donc tout calculer à l’avance.

Kiyo – « Avant d’entrer dans l’hôtel, je vais t’expliquer notre… enfin le don de Naya et surtout son fonctionnement. », dit-il en ayant toujours sa main au niveau du ventre, pour le stopper dans sa marche. « Comme on te l’a dit, le don de Naya me permet de venir dans votre monde et à elle de venir dans le mien en échangeant seulement nos âmes. Mais il a des subtilités qui sont très contraignantes en combat ou même dans la vie de tous les jours : Quand on subit des dégâts en combat, c’est le corps qui reçoit la douleur. Ça veut dire que si je reste dans le corps de Naya, je ressentirai la douleur, mais quand elle reprendra son corps, ce sera là qui souffrira de cette même douleur. De plus, on ne maîtrise absolument pas nos échanges ! », prévient-il, en regardant seulement maintenant Jonas. « On ne peut pas reprendre ou échanger nos places à notre guise. Par contre, on a remarqué que le pouvoir s’actionne quand Naya ressent une grande émotion négative : énervement, haine, peur, … ou quand je suis trop fatigué. Ça veut dire que si elle a raison pour son histoire d’homme invisible, elle risque de reprendre le contrôle du corps pour s’enfuir à toute vitesse comme elle l’a fait à notre première rencontre. », expliqua-t-il. Il y avait aussi l’histoire de la naissance du pouvoir, mais ça, Jonas n’avait pas besoin de cette information pour le moment. « J’espère qu’on ne sera pas trop un poids mort pour ta mission. En tout cas, Naya a bien apprécié t’aider à pirater les vidéos de surveillance de l’hôtel. », ajouta-t-il en souriant.
© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Jeu 22 Jan - 20:41



Retournement de situation !




La mission dérapait peu à peu et Jonas ne pouvait rien n'y faire, du moins pas pour l'instant. Naya pensait qu'il ne l'avait pas compris et la prenait pour une incompétente, la voix de la jeune fille se teintait d'énervement alors qu'elle tentait de se trouver des arguments pour se défendre contre une accusation invisible. Elle perdait doucement pied, Jonas le voyait malgré son attitude toujours nonchalante il gardait un œil sur l'étudiante, elle jetait des regards à droite et à gauche comme si elle redoutait que quelque chose leur tombe dessus. Elle commençait même à trembler, mais d'une seconde à l'autre elle arrêta totalement d'avoir cette attitude d'animal apeuré. Ce changement était certainement du à un échange entre Kiyo et Naya, le joker avait un peu réfléchi aux infos que le jeune homme lui avait donné dernièrement et il avait commencé a émettre ses propres hypothèse sur le don de sa protégé. Il se contenta de garder le silence et de voir si il avait raison ou non, exactement comme la dernière fois. Résoudre l'énigme « Naya&Kiyo » l'intéressait particulièrement mais toujours plus dans une optique de jeu, d'objectif à atteindre, plutôt que comme un professeur. Son comportement pouvait paraitre illogique, incompréhensible, voir aléatoire mais ces changement d'attitude était sa manière de faire ressortir le plus simplement possible ses sentiments donc c'est comme ça qu'il agissait.

Jonas garda donc le silence sur ce point, il s'apprêtait à continuer la discussion à propos du pouvoir de Naya mais il fut coupé dans son élan par Kiyo (c'était évident que c'était lui qui parlait). Par un cri de Kiyo plus exactement, une fois l'énervement passé il laissa parler le Joker et fit quelque remarque montrant son intérêt pour l'air mystérieux de son tuteur. Enfin, ça aurait put se limiter à ça si ce n'était pas accompagné d'un sourire qui en disait long sur la nature de son interet. Encore une fois Jonas aurait put réagir brusquement, lui faire comprendre que ce n'était pas un chose à faire vu que ça touchait à des souvenir assez douloureux, mais il se contenta de garder le silence et de noter sur sa liste des choses à enseigner à ses deux élèves : gentillesse.

Arrivant aux alentours de l'hôtel le joker fut stoppé dans sa marche par le frêle bras de Naya contrôlé par Kiyo, il voulait lui donner plus d'explication et Jonas était toute ouï à tous les détails possibles. Il devait savoir quelles étaient leur limites au cas où la situation dégénérait, de son expérience il savait qu'il valait mieux être toujours prêt face aux imprévus. Après avoir assimilé tout ce que l'adolescent avait à dire il sourit et donna les dernières informations de sécurité que devait savoir Kiyo avant de pénétrer dans le bâtiment.

« Bon je suis quand même un peu rassuré que tu sois là, c'est sur que Naya aurait été plus qu'utile » petit grimace de déception « Mais je suis sur que si la situation s'agite un peu tu sauras mieux réagir qu'elle. Bon les règles, faut bien qu'il y est des règle sinon tout peut partir dans tous les sens, tu ne me perds pas de vu, jamais. Tu peux parler à qui tu veux mais reste prudent, oui il faut dénicher des infos mais le but n'est pas de mourir tout de suite. Oui parce qu'il est possible que l'on tombe sur le kidnappeur, donc pour ce genre de situation je te prête ça. »

Après avoir trifouillé dans son sac à dos il sortit un petit étuit qui ne laissait apparaitre ce qu'il contenait que par sa forme. Jonas avait prit soin de le rendre le plus discret possible et le passa rapidement dans les mains de Kiyo.

« Chose promise, chose dû, gamin. Certes il est pas très imposant mais c'est utile. Cependant si je te vois t'amuser avec je te cogne comme la dernière fois » le joker annonça ça avec un grand sourire, l'information devait passer « Donc tu ne le sort que si tu en a besoin, tu ne porte pas le premier coup, tu seras certainement en désavantage de force donc réfléchit avant d'agir. J'ai confiance en toi mais s'il te plait fait attention. »

Bien entendu il ne les lâcherait pas d'une semelle mais il fallait l'avouer, Jonas était un peu nerveux à l'idée de devoir couvrir quelqu'un sans expérience. Mais bon, il relativisa quelques secondes et se remit dans la tête qu'il y avait peu de chance qu'ils tombent sur le criminel, donc pas de soucis n'est ce pas ? En tout cas ils étaient en route vers la victoire et la retrouvaille de ce cher scientifique disparu. Pénétrant dans le bâtiment le fleuriste alla prévenir l'accueil qu'il voulait réserver une chambre et une fois les modalités administratives accomplies il était libre de se déplacer presque comme bon lui semblait dans le bâtiment avec l'étudiante. Qui sait ce qu'ils pourraient bien trouver à l'intérieur ?


© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Jeu 22 Jan - 22:08



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




Naya n’était pas du tout sur la même longueur d’onde que Jonas et ça se voyait : l’étudiante venait de hausser la voix sur le Joker parce qu’elle croyait qu’il se moquait de ses compétences en matière d’informatique. Elle savait très bien ce qu’elle faisait et elle pensait qu’il disait qu’elle ne savait pas faire. Dans l’immédiat, Jonas aurait pu s’énerver à propos de son comportement, mais dans le fond, il pouvait le prendre pour un compliment : si elle haussait le ton comme ça, c’était parce qu’elle savait – inconsciemment – elle n’avait rien à craindre de le dire. Il devait le prendre comme une victoire même si elle ne comprenait pas ce qu’il disait. Mais en exposant les faits, elle se rendit compte d’une chose : ce qu’elle venait de voir était une chose impossible pour une personne normale. Le kidnappeur devait être quelqu’un doté de pouvoir et pas n’importe lequel : celui d’être invisible. Cette pensée fit paniquée la demoiselle et fit apparaitre le bagarreur. Lui qui voulait observer la mission de loin, parce que les missions de piratage n’était pas sa tasse de thé, il fut remonté contre elle.

Toutefois, avançant vers l’hôtel où ils allaient devoir enquêter avec Jonas, il le stoppa pour le prévenir des énormes contraintes de leur don. Dans un sens, la peur panique de Naya pouvait rassurer le Joker : avec elle, il pouvait se dire qu’ils pouvaient se mettre à l’abri en cas de gros problème. Par la suite, quand ils seraient en sécurité, Kiyo pourrait envoyer un sms à Jonas pour lui dire où ils étaient. Mais dans un autre sens, cette immaturité venant de Naya pouvait aussi plus les mettre en danger. C’était à double tranchant. Pour le plus grand bonheur de Kiyo, Jonas imposa les règles avant de lui donner un couteau qui était dans son étui. Pour le cacher au maximum, Kiyo accrocha l’étui en haut de sa cuisse, sous la jupe de Naya, pour que personne ne puisse le voir. C’était un lieu cliché, mais fort pratique.

Kiyo – « La taille importe peu. Tu en es la preuve avec ton 1m60. », dit-il en se moquant de Jonas. « Mais ouais, j’ai compris : on le sort seulement si notre vie est en danger. Et encore, seulement si l’adversaire nous attaque avec une autre arme. », ajouta-t-il en baillant. « Si tu as confiance en moi, tu devrais me laisser l’utiliser comme je le voudrai. Enfin bref, j’ai compris le truc. Et tu n’as pas à t’inquiéter, Naya a peur des armes, donc elle n’apparaîtra pas sauf si mon âme se fatigue de trop. », rétorqua-t-il en ne l’attendant pas pour marcher vers l’hôtel.

Tandis que Jonas réservait une chambre pour qu’ils puissent enquêter tranquillement, Naya demanda à Kiyo d’aller à l’endroit où ils avaient vu pour la dernière fois le criminel : même si elle ne contrôlait pas le corps, elle voulait savoir comment c’était possible de disparaître de la sorte. Personne ne pouvait échapper aux traces informatiques et encore moins un scientifique. Alors tête en l’air comme ils étaient, Kiyo n’attendit pas Jonas pour aller sur le lieu des terreurs de sa créatrice. Les deux âmes formaient vraiment une très bonne équipe : Naya était le cerveau de ce duo et Kiyo le corps et les muscles. L’un ne pouvait pas fonctionner correctement sans l’autre. Ils se foutaient bien des conséquences de leur comportement. Ils savaient très bien que Jonas allait les frapper en guise de punition.

Alors qu’ils marchaient vers le lieu, Kiyo sortit quand même son portable pour lui envoyer un sms pour lui dire où ils étaient : leur couverture allait crever si le Joker s’amusait à courir dans tous les sens pour les retrouver. Essayant de trouver des indices ou des trucs de ce genre comme dans les films, il sentit quelque chose vibrer dans sa poche : l’alarme que Naya avait programmée venait de sonner. L’autre pc venait de trouver quelque chose. L’information qu’il venait de trouver était que le scientifique venait de réapparaitre deux jours après le kidnapping sur le dos du criminel et… ils étaient au même endroit qu’eux, il y avait à peine une vingtaine de minutes. Plus il regardait la vidéo de le revoir disparaître aussitôt, il commença à paniquer. Il ne comprenait pas cette merde.

Kiyo – « Putain Naya ! Tu avais raison avec ton histoire d’homme invisible... », se surprit-il à dire à haute voix. « La mission a l’air plus compliqué que prévu. Je sens que je vais l’adorer ! », dit-il en souriant. « Prête à te faire engueuler par M. le psychopathe ? », rétorqua-t-il en ne l’attendant pas pour marcher vers l’hôtel.

Naya – « PARCE QUE TU ME CROYAIS PAS QUAND JE TE PARLAIS D’HOMME INVISIBLE ? », gueula-t-elle, énervée par les propos de Kiyo. « Nan ! je veux rentrer à la maison Kiyo, cette mission n’est pas faite pour nous. », dit-elle, paniquée. « Pas la peine d’aller le chercher, il va venir nous chercher pour nous gueuler dessus. En attendant, continuions à regarder les bandes via le pc portable. TYu as juste à cliquer sur la tête de troll pour accéder aux fchiers. », expliqua-t-elle en tremblant. L’idée de l’homme invisible lu faisait très peur.

© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Dim 25 Jan - 19:01

Jonas Cros a écrit:


Retournement de situation !






Avant d'entrer dans le bâtiment Jonas avait rappelé à Kiyo certaines règles de sécurités et avait tenu la promesse qu'il avait faite lors de leur dernière rencontre : il lui avait prêté une arme. Un petit couteau dont la lame était à peine plus grande qu'une main, elle pouvait sembler inoffensive mais utiliser de la bonne manière elle devenait une arme très intéressante. Après avoir écouté les remarques de Kiyo sans y répondre (bien que Jonas pensât « Je fais presque 1 m 70 pas 1 m 60 ») le maître et l'élève passèrent le seuil de l'hôtel.

Pour pouvoir se balader dans le bâtiment sans soucis le fleuriste réserva même une chambre, ça lui prit quelques minutes pendant lesquelles il tenta de bavarder avec la femme qui s'occupait des nouveaux arrivants. Pendant qu'elle pianotait sur son clavier pour lui trouver une chambre adéquate, lui posait des questions banales à propos de l'hôtel, de ce qu'on pouvait y faire, de l'efficacité du personnel. Surtout de l'efficacité du personnel et de l'heure où ils passaient pour nettoyer les chambres, après tout il fallait aussi leur faciliter la tâche à ces gens. Il obtint les réponses désirées mais peut être que ça ne lui servira à rien, qui sait ?

Quoi qu'il en soit une fois cette affaire réglée il se retourna vers Naya (et donc par extension Kiyo) pour leur annoncer ou se trouvait la chambre. Cependant il y avait un problème, tout petit bien sur rien de grave, mais Kiyo (et donc par extension Naya) n'était pas là, disparu. Ces deux gamins avaient certainement décidé d'aller enquêter telle une avant-garde héroïque et étaient parti sans prévenir le joker, évidemment sinon il les en aurait empêché. Petit face palm, enchainé sur un long soupir lui-même enchainé sur un « Les gosses, j'vous jure... » Qui arracha un petit rire à la dame de l'entrée. Jonas lui répondit d'un sourire et réfléchit quelques instants à ou ils avaient bien pu aller. Le lieu de la disparition du kidnappeur semblait le plus logique vu la colle que ça posait à Naya, le problème c'est qu'il ne savait pas où ça pouvait bien être.

Le lieu de la disparition du kidnappeur semblait le plus logique vu la colle que ça posait à Naya, le problème c'est qu'il ne savait pas où ça pouvait bien être. Bien, sans attendre Jonas se dirigea vers le lieu indiqué. Peut-être auraient ils trouvé quelque chose d'intéressant, mais dans le fond il était un peu déçu d'avoir reçu ce message. Il était presque prêt à se lancer à leur poursuite comme si c'était une partie de cache cache et leur tomber dessus par surprise. Si vous vous posez la question, non il ne leur en voulait pas de lui avoir désobéit leur comportement ravivait de bons souvenirs dans sa mémoire. Des souvenirs de l'époque où il découvrait le monde civilisé et ou il échappait toutes les cinq minutes à son père adoptif pour voir quelque chose sans intérêt.

Après quelques minutes de trajet le joker arriva enfin auprès de Kiyo au deuxième étage de l'hôtel. Le corps de l'étudiante était assis sur le sol et elle regardait de nouveau son ordinateur certainement à la recherche d'informations supplémentaires. L'apparition de leur tuteur dû surprendre au moins un des deux étudiants puisqu'il était arrivé à leur niveau sans bruit à cause la moquette.

« Alors ? Vous avez trouvé quelque chose ? »

Il se pencha vers l'écran pour voir ce qui y était affiché. On pouvait y voir la fameuse vidéo de l'homme qui disparaît dont lui avait parlé Naya, c'est vrai que c'était bizarre de voir quelqu'un portant un homme évanouit sur ses épaules être comme « effacé » du lieu dans lequel il se trouvait il seconde avant. Cependant quelque chose clochait, d'accord cette vidéo était un affront aux capacités de Naya et elle voulait percer le mystère qui entourait cet enregistrement mais pourquoi revoir encore l'enregistrement d'il y a deux jours ? Les chiffres affichés sur le bord de l'écran répondirent à sa question, ce n'était pas l'enregistrement d'il y a deux jours, mais quelque chose de beaucoup plus récent.

« Attends, c'est bien l'enregistrement dont Naya m'a parlé non ? Mais alors pourquoi ça c'est passé y'a moins d'une demi-heure ? »

Tout ceci n'avait pas beaucoup de sens pour Jonas. Pourquoi le criminel reviendrait-il sur les lieux de l'enlèvement si longtemps après ? Il pouvait y avoir une explication, mais c'était tellement grossier que Naya l'aurait forcement remarqué si c'était le cas, du moins c'était ce qu'il pensait.

« Est-ce que Naya est sûr que c'est exactement la même vidéo que celle qu'elle a vu au bar ? C'est vraiment étrange qu'un Kidnappeur revienne à l'endroit de l'enlèvement avec la victime en plus... Dis-moi, est-ce que c'est possible de trafiquer un enregistrement de sécurité ou pas ? Parce que c'est la seule option que je vois moi. »

L'albinos ne savait pas quoi proposer d'autre, mais tout ça été vraiment bizarre.


© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Dim 25 Jan - 22:18



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




Kiyo et Naya étaient le genre d’élève à en faire qu’à leur tête et ils pouvaient être de « très bon élève » si on leur laissait carte blanche, comme maintenant. Certes, les méthodes utilisés n’étaient pas conventionnelles, ni peu recommandable puisqu’ils violaient la loi, mais ils avaient des résultats et pour cette mission, seul le résultat comptait. Malheureusement pour eux, et surtout pour Naya, le résultat ne collait pas. Il n’était pas logique. Pourquoi le criminel était revenu sur le lieu de son crime et surtout avec sa victime ? Le pire, c’était qu’elle était sûr que ce n’était pas une vidéo trafiquer, dupliquer, vu que les mouvements n’étaient pas les mêmes. Après, à cause du pc et aussi parce qu’elle était dans la console, elle ne pouvait pas regarder de plus près, mais elle était sûr à 95% que ces images étaient authentiques. La question qui se posait était : pourquoi ? La mission prenait un tournant qui ne plaisait pas du tout aux deux élèves et surtout à la jeune fille. Sa paranoïa commençait même à prendre le dessus sur elle et ceci était un très mauvais signe.

Tandis que Kiyo et Naya continuèrent de regarder les bandes, pour essayer de choper un truc comme une ombre ou juste un « saut » d’image qui pourrait expliquer ce bug. Parce que oui, à ce moment précis, elle préférait se faire traiter de peureuse ou de novice parce qu’elle aurait loupé un « saut » d’image qui marquerait le piratage des bandes plutôt que sa théorie de l’homme invisible. Kiyo essayait de la calmer en disait qu’elle était trop sur les nerfs pour pouvoir réfléchir correctement et que c’était pour cette raison qu’elle ne trouvait rien et que par extension, lui aussi, ne trouvait rien. Peut-être qu’avec l’aide de Jonas, ils allaient trouver un truc. En parlant du loup, alors qu’ils regardèrent la vidéo, ils remarquèrent la présence de Jonas quand il se mit à parler : ils étaient tellement concentrés qu’ils n’avaient pas fait attention à sa présence.

Malheureusement pour eux, même Jonas était sur le cul en voyant les vidéos. Il demanda même à Kiyo si ce n’était pas les vidéos d’il y avait deux jours. Mais avant même qu’il eut le temps de répondre, lui aussi se rendit compte du truc qui ne clochait pas : la vidéo ne datait pas d’il y a deux jours, mais bien de quelques minutes, voir quelques heures. Kiyo arrêta de regarder la vidéo, soupira doucement avant de regarder Jonas avec un air… plus que dépité. Le film d’horreur pouvait commencer et Naya était la première à paniquer alors qu’elle était la plus en sécurité.

Kiyo – « Non, ce n’est pas la même vidéo qu’il y a deux jours. Quand on est parti du cyber, Naya a piraté ton propre pc chez sa mère pour laisser ce pc faire le travail pour traiter les bandes vidéos et elle a eu une alerte parce que le scientifique était revenu. », commença-t-il à expliquer. « Le problème est que Naya me dit qu’elle n’a pas pu être trafiquée, du moins de ce qu’elle voit : il n’y a pas de « saut » d’image qui marquerait une trace de trafique et la bande n’a pas pu être dupliquée vu que les hommes ne font pas les mêmes gestes sur les deux bandes. », continua-t-il. « C’est bien ça Naya, non ? », demanda-t-il. Elle lui répondit que oui. « Donc maintenant, on se retrouve avec un criminel et un scientifique « coincé dans une dimension parallèle » comme le dit si bien Naya, sur le dos. La mission prend une tournure intéressante. », ajouta-t-il, ne sachant pas quoi faire.

Pour le moment, ils se retrouvaient avec plus de questions que de réponses : le criminel avait disparu avec le scientifique et si ce n’était l’œuvre de ce criminel, ce qui semblait être le cas, ils se retrouvaient donc avec deux victimes sur le dos.

Naya – « Kiyo, je crois qu’on n’a pas le choix : il faut que Jonas fasse du porte à porte pour savoir s’il y a eu des évènements bizarres ces derniers jours pendant qu’on s’occupe de chercher des informations sur cet hôtel sur internet et dans les archives. Comme tu l’as dit, cet hôtel cloche au niveau des caméras. Il faut savoir pourquoi. », dit-elle en étant un peu moins paniquée.

A ses paroles, Kiyo dessina un sourire sur ses lèvres Finalement, Naya se prenait au jeu, même si maintenant, les choses tournaient vraiment au glauque. Kiyo expliqua donc le plan à Jonas, tout en plus expliquant ce qu’il trouvait bizarre dans cet hôtel : les caméras ne possédaient pas d’angle mort et ce genre n’existait pas, même dans les banques. Les gérants de ce lieu devaient donc cacher des choses plus importante que de l’argent et peut-être que cette chose avait un rapport avec la disparition des deux personnes. Aucun des deux n’avait d’autres explications, même si la théorie du scientifique fou faisait trembler de peur Naya. Elle commençait à s’imaginer le pire.

© Dragibus
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Mar 27 Jan - 20:15



Retournement de situation !






Après avoir rejoint Naya, enfin Kiyo (bon vous avez compris), dans un couloir de l'hôtel très prés du lieu ou l'étudiante avait perdu la trace du kidnappeur sur l'enregistrement alors qu'ils squattaient le cyber du quartier, le joker et son élève furent plonger dans une certaine incompréhension. Sur l'écran du pc portable que l'adolescent continuait de consulter apparaissait un enregistrement quasiment similaire au premier, seul la date affichait sur le côté et une extrême attention des mouvements du criminel pouvait discerner les deux bandes. Heureusement le premier moyen était assez facile d'accès mais ne réglait pas le principal problème : pourquoi ? Comme l'a dit un jour un écrivain oublié « Nous nageons dans un jardin de pourquoi » et là c'était plutôt vrai. Pourquoi le criminel était-il toujours dans le bâtiment ? Pourquoi était-il revenu sur les lieux de l'enlèvement ? Pourquoi avec le scientifique sur les épaules ? Pourquoi portait-il une veste alors que l'intérieur était chauffé ? Et on pouvait continuer longtemps comme ça...

Bien évidemment Jonas fit part de son incompréhension à Kiyo qui lui aussi ne comprenait pas exactement ce qui se passait, il avait cependant grâce à Naya une information et une hypothèse intéressante : d'abord il était sure à 95% que les deux bandes étaient authentiques et ensuite le nombre de caméras dans l'hôtel était bien trop élevé pour que ça ne cache pas quelque chose. D'après eux même les banques n'avaient ce genre d'équipement ce qui était en effet assez suspect, le joker avait bien vu qu'il y avait pas mal de caméra mais ne s'était pas plus interrogé que ça, c'était une bonne chose que Naya et Kiyo l'accompagnent ! Après avoir rapidement écouté le plan proposé par l'étudiant et son homologue, Jonas prit le temps de réfléchir à ce qui pouvait se passer ensuite, les laisser faire leur recherche supposait les perdre de vue régulièrement pendant que lui irait chercher des renseignements auprès des résidents. Mais si quelque chose n'allait pas avec le niveau de légalité de cet hôtel, leurs ennemis étaient déjà potentiellement au courant de leur présence et de leur but ce qui n'était pas rassurant. Mais uniquement surveiller les deux jeunes allait les retarder si ça ne donnait rien et ils resteraient plus longtemps dans un territoire hostile ce qui n'était pas non plus une bonne idée.

Il n'arrivait pas souvent au fleuriste/joker aux allures de grand gamin de réfléchir autant, d'habitude il ne faisait pas beaucoup attention à sa petite personne et préférait foncer dans le tas (à sa manière certes mais ça restait foncer dans le tas) mais avoir une étudiante de la Heroe's sup à ses côtés changeait littéralement la donne. Malgré tout ça aurait pu être pire, certes ils n'avaient pas connaissance du terrain et n'avaient pas de pouvoir pour les avantager en cas de confrontation mais imaginez si dans la situation actuel c'était Naya qui contrôlait leur corps. Elle avait ses propres qualités c'est vrai mais ici, maintenant, tout de suite Jonas préférait avoir un Kiyo armé et près à en découdre. Après quelques minutes de réflexion il prit enfin la parole, pensant avoir trouvé l'organisation la plus sure.

« Bon écoute moi, vous allez chercher des infos via l'ordi et je vais faire du porte-à-porte comme tu l'as dit tout à l'heure. Mais on va faire la rangée de la chambre du scientifique je pense que ce sera plus concluant et je veux que tu soit toujours entre moi et la prochaine porte, comme ça je t'aurai toujours en vu. Tu as toi-même dit que le nombre de caméras ici n'était pas normal donc il est probable que si on se trouve dans un milieu hostile le kidnappeur et ses éventuels copains savent qu'on est là pour le docteur. »

Voilà, tout était dit il ne restait plus qu'à se mettre en route et commencer la collecte d'informations. Jonas savait que la contrainte qu'il avait imposée à Kiyo était... Contraignante, mais une des premières leçons que les jeunes héros devaient apprendre est « si une mission est trop dangereuse pour vos capacités, apprenez à vous replier ». Oui encore une fois le Laughing Jack en était un très mauvais exemple mais c'était bien valable pour la survie des deux étudiants : sécurité avant tout. Ainsi commença la mission de Jonas Cros, nouveau témoin de géova, et de Kiyo N. Thompson apprentie hacker héros. Malheureusement pour le premier les résidents de l'hôtel n'étaient pas très coopératif, il avait beau les aborder avec un grand sourire et la fameuse phrase « Bonjour, je vous prends quelques instant excusez moi mais auriez-vous remarqué des événements suspects ou biz... », les « ... » Correspondant à la porte qui se ferme. Après trois portes infructueuse, tout ce qu'il trouvait à se dire c'était « La 4 c'est la bonne ! », pourquoi la quatrième plutôt qu'une autre me direz-vous ? Je ne sais peut parce que 2 est le meilleur des chiffres et que 4 est son double, son carré, son suivant dans la liste des paires, son binôme dans la réponse à la grande question sur la vie, l'univers et le reste... ou peut être parce que 4 est le chiffre du diable ? Qui sait

Quoi qu'il en soit son instinct de joker, de héros lui soufflait que quelque chose allait se passer lorsqu'il toquerait à la quatrième porte. Kiyo toujours devant lui de place juste à côté de ladite porte, les yeux rivés sur l'écran alors que son tuteur s'apprêtait une nouvelle fois à déranger de pauvres gens tranquillement posés dans leur chambre miteuse. Du moins c'était peu être ce qu'il pensait, mais cela importait peu de savoir ce qui se passait dans la tête de l'étudiant en ce moment vu qu'il y avait plus important : Jonas était attendu. Sa main, au lieu de frapper contre le bois frappa le vide, la porte s'était ouverte violemment et deux hommes (dont un qui ressemblait sensiblement à l'homme de la vidéo) pointaient un étrange gadget vers lui. Ce devait être une arme en tout cas, ou un prototype, car l'un des deux pressa la gâchette et l'albinos fut projeté contre le mur non loin derrière lui, il n'avait rien senti, mais il avait relâché sa garde et il se prit un second coup alors qu'il était encore au sol. A moitié sonné il put simplement voir le corps de la jeune fille qui l'accompagnait être renversé de la même façon et assisté à la fuite des deux lascar qui riaient, se gaussant de leur réussite et de l'efficacité de leur jouet. Alors qu'il s'apprêtait à se lancer à leur poursuite, il se ravisa et préféra vérifier l'état de Naya, on ne pouvait pas savoir s'ils avaient d'autre complice et ça pouvait être dangereux. Il se releva lentement, perturbé. Quelque chose n'allait pas, quelque chose n'était absolument pas normal : il avait mal au dos, à cause du choc qu'il venait de subir. Ça ce n'était pas normal.



© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Mer 28 Jan - 17:11



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




C’était bien la première fois que Naya semblait bien à l’aise, malgré la peur qu’elle ressentait : elle paniquait parce qu’elle ne comprenait pas le phénomène, mais ce même phénomène l’impressionnait et la forçait rester vigilante. Elle ressentait un drôle de sentiment qui faisait sourire le brun. Finalement, elle était aussi excitée par cette mission que lui, malgré le fait qu’elle ne voulait pas venir et aussi pour une différente raison : Kiyo était heureux parce qu’il allait bouger de l’institut, enfin faire de la pratique. Ce bêta était du genre à agir avant de réfléchir, aimer la pratique à la théorie. Naya, elle, ce qu’elle appréciait le plus dans cette mission, c’était le mystère qui planait autour de cette affaire : pourquoi autant de caméra ? Pourquoi le criminel et le scientifique avaient disparu plus de deux jours ? Autant de questions dont elle trouverait la réponse en continuant cette mission. Finalement, les deux élèves avaient trouvé leur « objet » qui titillait leur envie. Malheureusement, Naya prit peur à cause de l’homme invisible, pensant qu’il pouvait être n’importe où, et son pouvoir s’activa. Elle se retrouvait donc « coincer » dans la console. Cette peur fut une première épine dans cette mission.

Toutefois, cette « contrainte » ne l’était pas vraiment puisqu’elle pouvait travailler en guidant Kiyo ce qu’il devait faire pour aider Jonas. Ils ne savaient pas si Jonas s’en rendait compte ou pas, mais ce joker aidait beaucoup les deux élèves à mieux s’intéresser aux cours. Ils se disaient que finalement, les cours feraient qu’ils pourraient faire autant de choses que Jonas. Il leur était bienfaisant.

Quand Jonas les rejoint, Naya expliqua – à travers Kiyo – les problèmes de cette mission et que, finalement, cette mission semblait bien plus difficile qu’elle ne se présentait sur le papier. Elle proposa même une solution pour aller plus vite dans la recherche d’information : elle chercherait des informations sur internet, voire même dans les archives de l’hôtel tandis que Jonas, lui, irait directement voir les gens dans leur chambre. Le joker accepta à deux conditions : premièrement, il ne ferait que le même côté que la chambre du scientifique. Deuxièmement, ils bougeraient en même temps que lui et, ils se poseraient à chaque fois entre deux portes de chambres. A ces deux contraintes, ils n’avaient rien à dire : ce plan ne dérangeait pas la petite vue qu’elle lui avait proposé et de plus, du moment qu’elle était sur son pc, elle en avait rien à foutre. Pour Kiyo, c’était aussi une autre histoire : il grognait un peu, mais il ne pouvait rien faire d’autre que d’obéir. Après tout, il avait la hackeuse dans la console et ils avaient tous besoin de ses compétences pour cette mission.

Toutefois, alors qu’ils étaient arrivés à la quatrième porte, ils virent le joker partir en arrière. Sans attendre une seconde, Kiyo rangea le pc dans le sac de Naya et se releva aussitôt, pour se mettre en position de combat. Malheureusement pour lui, il eut juste le temps de se relever avant de se faire projeter en arrière, par le coup du gadget des deux criminels. Sonnée par le coup, Naya garda les yeux fermés quelques secondes, puis se releva peu de temps après. Bizarrement, elle ne ressentait rien et pire que ça, elle était revenue commandante du corps. A cette sensation, elle se mit à paniquer un peu plus. Même la présence de Jonas ne la rassura pas : elle n’entendait plus les aboiements de Kiyo. Pourquoi elle l’entendait plus ? Elle se mit à trembler de peur.

Naya – « K… Kiyo ? », demanda-t-elle ? « Kiyo, t’es où ? Pourquoi tu réponds pas ? », redemanda-t-elle, inquiète.

Alors qu’elle commençait à paniquer, elle ne remarqua pas que Jonas avait perdu sa capacité à ne pas ressentir la douleur. Elle s’inquiétait beaucoup pour Kiyo. Son premier réflexe fut d’aller voir sa console. Tout avait l’air de fonctionner. Elle se demandait pourquoi son pouvoir ne fonctionnait plus. Elle se releva et observa Jonas : il ne semblait pas bien non plus. Elle ne comprenait pas : il lui avait expliqué que son pouvoir était de ne pas ressentir la douleur, alors pourquoi il semblait souffrir ? Elle pencha la tête, montrant qu’elle ne comprenait pas sa situation. De plus, même si elle ne le voyait pas, mais le choc faisait qu’elle avait été blessé au niveau des coudes et un peu de la tête, mais elle ne semblait pas se plaindre de cette douleur.

Naya – « J… Jo… Jonas », essaya-t-elle de dire avec difficulté « J’ai perdu Kiyo. Il ne me répond pas. », dit-elle en commençant à pleurer. « Pourquoi je n’arrive plus à l’entendre ? », demanda-t-elle, en pleurant dans les bras de Jonas.

Bizarrement, elle semblait avoir plus confiance en elle tout en ayant gardé sa même peur. Elle se releva quelques minutes et resta près de Jonas ; maintenant qu’elle se retrouvait sans Kiyo, elle avait peur, très peur. Elle avait encore plus peur. Beaucoup de sentiments se lisaient en elle et tous ses sentiments tournaient dans sa tête. Kiyo était un peu son doudou, celui qui permet aux enfants de dormir en paix.

© Dragibus


HRP : Désolé pour la qualité du rp TT je ferai mieux au prochain D8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Ven 30 Jan - 17:18



Retournement de situation !




Jusqu'à maintenant tout s'était plus ou moins bien passé pour le Joker et l'apprentie héros, Naya avait réussi a trouver une trace du kidnappeur en un temps record, Jonas avait réussi à la voir en action et ne pas provoquer l'apparition de Kiyo au moment de leur rencontre devant le cyber et maintenant ils se trouvaient dans l'hôtel suspect. On pouvait le dire, jusqu'à maintenant tout c'était plus ou moins bien passé, si bien que Jonas continuât de se demander pourquoi on considérait ces deux adolescents comme des « élèves à problèmes » à la Heroe's sup.

Bah, il devait bien y avoir une raison et pour l'instant notre professeur particulier ne s'en souciait pas trop, ça ne posait ni de problèmes à la mission et il arrivait a bien communiquer avec les deux ados, il était content. Cependant maintenant qu'ils étaient en territoire ennemi les ennuis n'allaient pas tarder à arriver. Après avoir mis au point un plan minute le joker se retrouvait à faire du porte à porte pendant que Kiyo épaulé intérieurement par la jeune hackeuse partait à la recherche d'information supplémentaire sur son ordinateur, à chacun sa spécialité. Tout se passait bien jusqu'au moment ou la porte avec de potentiel informateur derrière s'ouvrit sur deux criminels qui prirent la fuite après avoir envoyé au tapis les deux héros à l'aide d'une arme inconnue.

En quelques secondes Jonas était debout mais plutôt que se lancer à la poursuite de ses cibles il préféra venir en aide à ses protégés, malgré son incompréhension total vis-à-vis de la souffrance qu'il ressentait. Non pas qu'il ne sache pas ce qu'était la douleur, bien au contraire (ce qui peut sembler paradoxal) mais généralement ce n'est pas lui qui la ressentait notamment parce que ça faisait partie intégrante de son pouvoir ! Naya –puisque Naya semblait avoir repris le contrôle de leur corps- elle aussi semblait totalement perdue, plus précisément elle semblait avoir perdu Kiyo, son alter ego masculin. Certainement à la recherche d'un sentiment de sécurité la jeune fille se rapprocha de son professeur particulier qui tentait désespérément de calmer un peu son cerveau et se trouver une raison pour positiver. Au moins ils n'étaient pas morts, c'est déjà ça.

Alors qu'il s'apprêtait à lui dire quelques paroles réconfortantes Jonas fut prix d'un double sentiment désagréable, tout d'abord il fut prix d'une grosse migraine comme si quelqu'un criait dans sa tête et il sentait quelqu'un dans sa tête. Les cris tout d'abord incompréhensibles beuglés par une voix inconnue laissèrent transparaitre eux aussi une certaine incompréhension. C'est à peu près qu'il remarqua que l'étudiante était blessée à la tête, une petite égratignure rien de plus mais elle rougissait peu à peu. Alors que la voix dans sa tête sembla se calmer un peu, le fleuriste leva un doigt pour toucher le front de sa protégée, aucune réaction. Généralement lorsque l'on est pas habitué à être blesse la simple égratignure nous faisait frissonner, nous picotait, mais là rien.

« Tu ne sens rien n'est-ce pas Naya ? » Une idée se dessinait dans son esprit, une idée qui lui faisait un peu peur « Kiyo ? »


Kiyo lui aussi avait été secoué par l'arme des criminels, secoué dans tous les sens d'ailleurs. Il a d'abord été projeté hors du monde réel pour retourner dans la console et lorsqu'il tenta de se réconcentrer sur le point de vu de Naya il a lui aussi été plongé dans un profond désarroi. Il voyait Naya, entièrement, comme si il était dans un autre corps bien que ce ne fût toujours pas le sien. Il vit sa créatrice puis la porte ouverte sur la chambre d'où étaient sortis leur agresseur et c'est là qu'il a compris qu'il se trouvait dans la tête de Jonas, Mr le psychopathe comme il l'avait appelé plus tôt.

Kiyo commença à crier, insulter, faire tout ce qui était en son pouvoir pour extérioriser son stress, son incompréhension et pire... Sa peur. Malgré tout il voyait et entendait ce que disait le joker, mais ne plus savoir ce que penser Naya, ne plus être là pour l'aider lui foutait les nerfs d'une manière plutôt violente. D'autant plus que leur... Son prof particulier semblait tout simplement l'ignorer, peu importe ce qu'il faisait le regard de l'albinos semblait fixé sur une blessure de Naya. Faisant abstraction de la colère qu'il ressentait en voyant la jeune fille blessée, Kiyo se demandait bien ce que l'autre abruti de Joker pouvait trouver à ce petit bobo.

C'est à ce moment que Jonas émit intérieurement l'hypothèse que leurs pouvoirs s'étaient inversée et qu'il comprit que la voix dans sa tête n'était autre que son deuxième élève. Après ce petit moment de sale migraine et de profond silence les deux habitants de la tête du Laughing Jack arrivèrent à s'entendre, sans rien dire. Kiyo était sous le choc mais il n'était pas encore assez stupide pour détruire le cerveau de celui qui protégeait désormais seul Naya.

« C'est bien moi le vieux, est-ce que tu peux m'expliquer comment est-ce que CETTE MERDE à pu arriver ?! »

Jonas continua de garder le silence mais laissa tout de même apparaitre son fameux sourire et tapota affectueusement la tête de Naya.

« Bon Naya écoute moi, ne t'en fait pas pour Kiyo il est toujours là, plus précisément il est ici » dit-il en pointant sa tempe « Ne me demande pas comment c'est arrivé, j'en sais rien et je me pose aussi la question mais on va devoir faire avec. Moi je vais devoir supporter Kiyo et toi tu vas vivre avec mon pouvoir. Je suppose que tout ça c'est à cause de l'arme des deux hommes qui nous ont attaqués donc je te propose de les rattraper de les forcer à nous redonner notre état normal. »

A l'oral le joker ne s'entendit pas sur les effets de son pouvoir sur la jeune fille mais il tenta tant bien que mal d'expliquer ce qui allait vraiment se passer à Kiyo.

« Gamin, tu te rappelles tout à l'heure quand je t'ai dit que mon pouvoir c'était uniquement de ne pas ressentir la douleur, et bien j'ai menti. Il n'y a pas que ça. Je vais te demander de me prévenir dès que tu remarqueras que Naya aura un comportement différent de ce que tu as l'habitude, une façon de parler, un mouvement étrange, n'importe quoi c'est très important Kiyo. Pourquoi ? C'est très simple, mon pouvoir ne te transforme pas en punching-ball, mais en tueur qui ne sent pas la douleur, voilà la vérité. Je suppose que je ne peux rien te cacher vu que tu es dans ma tête mais en gros quand j'étais enfant il y a eut une période où j'ai changé, je souffrais de moins en moins et faire du mal autour de moi me tentait de plus en plus, et il ne faut pas que ça arrive à Naya.»

Kiyo était un peu perplexe, il ne savait pas trop quoi penser des révélations de Jonas alors il se contenta d'accepter, la sécurité de Naya lui importait plus que tout.


Jonas commença à marcher en premier, attendit de voir que Naya lui emboîtait bien le pas puis commença à presser le pas. Au final les deux criminels allaient peut-être avoir plus de problèmes comme ça, il n'y avait pas un Laughing jack à leurs trousses, mais deux.

© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Dim 1 Fév - 9:06



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




Pour la première fois qu’elle était à l’institut, elle se sentait utile et surtout, une personne normale. C’était peut-être parce qu’il la mettait en confiance, qu’il savait –malgré ce qu’il pensait – parler à Naya ou du moins, malgré sa maladresse, sa peur de la faire fuir, il savait comment agir face à elle. Et il en était de même pour Kiyo : il se sentait mieux dans l’institut grâce à lui et, même s’il continuait ses conneries, il savait comment s’y prendre avec lui. Finalement, le joker s’en sortait plutôt bien, voire même très bien pour des premiers élèves. Mais les deux enfants n’étaient pareils dans l’institut et avec lui ; l’institut était synonyme de moqueries, d’énervements, alors qu’avec Jonas, c’était une autre histoire. Il n’était pas aussi chiant que les profs et mieux, il essayait de les comprendre. La grande différence de leur comportement. Alors le joker ne saura surement jamais l’occasion de comprendre le pourquoi du comment de leur comportement. Mais la mission allait peut-être l’aidé et aussi les deux âmes à comprendre l’utilité des cours : la situation dans laquelle ils allaient être, allait leur faire comprendre que finalement, ils étaient la plus grande faiblesse de l’autre. La meilleure illustration restait quand même sa dernière altercation avec Fanny, une fille de leur classe.

La mission se déroulait plutôt bien vu que Naya participait à la mission, comme Kiyo. C’était la première fois qu’elle se sent bien et surtout, qu’on avait réellement besoin d’elle ; généralement, quand on l’appelait, c’était seulement parce qu’ils avaient besoin de Kiyo. Enfin bon, la mission se passait bien jusqu’au moment où ils se firent attaquer par deux criminels. Naya, Jonas et aussi Kiyo furent mis K.O. par leur gadget. Même Kiyo ? oui, puisque quand Naya se réveilla, elle n’entendait plus Kiyo. Elle ne l’entendait plus. Alors son réflexe fut d’aller voir sa console pour voir s’il avait été endommagé ou pas. Mais heureusement, aucune blessure sur la console, ni même sur le pc : elle avait utilisé son petit corps pour les protéger. Toutefois, cette nouvelle fit pleurer Naya : Kiyo avait disparu et elle se retrouvait toute seule. Normalement, elle se serait enfuie puisqu’elle était seule avec Jonas. Mais non, à la place, elle alla pleurer dans les bras de Jonas : première anomalie.

Tandis qu’elle continuait de pleurer, Jonas toucha sa blessure sur le front, mais elle ne sentit rien. D’ailleurs, elle remarqua qu’il avait le doigt sur sa blessure seulement quand il lui posa directement la question ; à cette question, elle arrêta de pleurer, continuant cependant de chouiner, et fit un signe de la tête pour lui dire que non, elle ne sentait rien. Et contrairement à Jonas, quand elle comprit qu’elle ne ressentait rien, elle se douta que Kiyo devait être dans la tête de Jonas. Et cette pensée la réconforta, elle sécha ses larmes, affichant un léger sourire. Elle comprit que Jonas commença à comprendre la situation quand il prononça le nom de Kiyo sur un ton interrogatif. Et avant même qu’il ne lui dise de ne pas s’inquiéter, que Kiyo était dans sa tête et que, elle avait son insensibilité, elle sauta au cou de Jonas, pour faire un câlin à Kiyo indirectement. Pour la première fois de sa vie, elle pouvait prendre Kiyo dans ses bras. elle répondit, un petit « oui », préférant profiter de ce moment unique plutôt que de l’écouter avec la plus grande attention.

Naya – « dit dit dit dit Kiyo ! Est-ce que ça te dirait d’aller manger une glace après la mission et surtout, avant… avant que tu reprennes ta place dans ma tête ? », demanda-t-elle, timidement et surtout, sans faire attention à Jonas. Naya – « J’te payerais même une glace au Nutella ! », dit-elle, heureuse de pouvoir passer du temps avec son alter-égo.

Elle était d’accord pour suivre Jonas pour rattraper les deux criminels, et surtout pour récupérer l’arme. Il n’y avait que cette arme qui pouvait leur redonner leur pouvoir respectif. Toutefois, la situation allait réellement se compliquer quand la névrose et la paranoïa de Naya se mélangea aux effets néfastes du pouvoir de Jonas : elle ne voulait plus récupérer son pouvoir, préférant savoir si elle était vraiment une humaine comme les autres. Sa timidité et son « non-amour » de l’être humain faisaient qu’elle se demandait vraiment si elle était humaine. Elle regarda donc Jonas courir devant lui, le suivit quelques secondes avant de retourner sur ses pas et de se retrouver près de la porte. Elle n’avait pas oublié que Jonas avait donné une arme à Kiyo. Sauf que maintenant, cette arme se retrouvait dans les mains de Naya. En la voyant, elle commença à trembler : ses tremblements étaient un mélange de peur, peur parce qu’elle ne supportait pas de voir souffrir des êtres vivants, mais aussi d’une étrange excitation. Elle qui, d’habitude, avait peur d’une arme et engueulait Kiyo quand il sortait ses poings américains, elle semblait.. heureuse et rassurée de l’avoir entre les mains.

L’excitation dans la tête, l’arme dans les mains, elle entra dans la chambre avec l’envie de savoir s’il y avait une grande différence entre elle et les autres humains. Et peut-être aussi, entre les humains et les machines. La religion disait que Dieu avait fait l’Homme à son image, mais est-ce que l’Homme avait aussi fait les machines à son image ? des questions philosophiques qu’elle commençait à se poser.

Alors qu’elle entrait dans la chambre, sans réel peur, elle remarqua le scientifique – endormi – sur le dos d’une troisième personne sur le point de s’enfuir par la sortie de secours. Finalement, elle avait bien fait de rester sur place : ce mec allait partir avec sa mission. En la voyant trembler avec son arme, le criminel se mit à rire : il voyait la peur en elle et, comme il semblait plus joueur et sadique, que ponctuel, il balança le scientifique sur le lit, sans aucune délicatesse et sortie un couteau, lui aussi. Malheureusement pour elle, il avait plus de pratique que lui et l’excitation lui enleva la duplication de sa vitesse, liée à sa peur. Elle essaya d’esquiver les coups, mais elle s’en prit un en plein dans le ventre. Alors qu’elle saignait beaucoup, elle ne pleura pas, elle ne grimaça pas. Aucune émotion ne pouvait se lire sur son visage, mis à part celui de la peur : son sang était rouge, comme celui des autres humains. Alors finalement, elle était aussi un monstre, comme eux ?

Naya – « Je… j’ai le sang rouge. Pourquoi j’ai le sang rouge ? », demanda-t-elle, complètement paniquée « ça… ça voudrait dire que je suis… humaine ? Je suis aussi un monstre alors ? », demanda-t-elle à son agresseur.

Le mec était tellement surpris par ses réactions et ses paroles que Naya eut le temps d’utiliser son arme, tout en pleurant, et de l’égorger : si elle était humaine, elle était aussi un monstre et le « venin » du pouvoir de Jonas profita de cette fragilité pour prendre le dessus sur sa conscience. Et comme elle était plus petite que lui, elle se retrouva avec du sang sur elle. Cette action fit complètement « explosée » sa santé mentale : ses plus grands défauts reprenaient le dessus et comme Kiyo n’était plus là pour la calmer, la rassurer, la stopper, elle regarda le scientifique qui commença à se réveiller.

Elle continuait à pleurer ; son cœur était déchiré à cause de cette révélation : elle était aussi un monstre. Sa paranoïa faisait qu’elle pensait que Jonas avait tout manigancé pour que ces deux hommes – et très bon acteur au passage – étaient là pour la tuer. Fort heureusement pour elle, elle avait réussi à se débarrasser du premier et l’autre étant attaché, cela allait être un jeu d’enfant. Mais le sadisme qui était en elle faisait qu’elle allait attendre l’arrivé de Jonas – après lui avoir envoyé un sms – pour tuer son collègue. En l’attendant, elle était à califourchon sur le scientifique pour pas qu’il s’enfuit.

Lorsqu’elle entendit des pas dans le couloir, elle mit le couteau sous la gorge du scientifique, attendant le bon moment pour la lui tranchée : dès que son visage apparaîtra, elle trancherait la gorge pour voir sa réaction avant de s’occuper de lui. Ce joker avait réussi à embobiner son Kiyo, mais elle savait très bien qu’il jouait à jeu : depuis le début, elle savait qu’il était là pour les tuer et même, s’il fallait l’avouer, elle commençait à croire qu’elle se trompait, elle avait de nouveau les yeux ouverts. Toutefois, elle devait d’abord récupérer Kiyo avant de tuer Jonas. Elle tenait trop à son alter-égo pour le laisser mourir avec ce très bon comédien.

© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Dim 1 Fév - 16:32



Retournement de situation !




Les derniers événements avaient bouleversé le court de la mission qui commençait à prendre une tournure appréciable. Alors que le joker et l'étudiante étaient en train de chasser le kidnappeur ils étaient d'une seconde à l'autre des victimes, mises au tapis grâce à une étrange arme. C'est à ce moment que l'on pu assister à un véritable retournement de situation, Jonas se maudit d'avoir baissé sa garde ce qui aurait pu leur être fatal à tous les deux. Histoire d'en rajouter une couche supplémentaire l'arme eue un autre effet sur nos deux protagonistes : leurs pouvoirs s'étaient inversés, oui vous avez bien lu, et ceux pour le plus grand déplaisir de Jonas. Pendant plusieurs dizaines de secondes après s'être relevé il du supporter les cris et autres insultes de Kiyo.

L'adolescent quant à lui était totalement déboussolé, ne plus être avec Naya le troublait plus qu'il ne l'aurait avoué. Cependant ça ne se passa pas aussi mal du côté de la jeune fille qui semblait soudain très heureuse et ne faisait plus attention à Jonas, elle ne voyait que son personnage sous l'apparence de son professeur. Entendre et voir sa créatrice aller bien redonnèrent confiance au personnage de jeu vidéo, pour quelques minutes du moins.
Une fois que la situation fut clarifiée Jonas et Naya se mirent en route pour rattraper les deux criminels, du moins c'est ce que pensait le joker. Après avoir expliqué à Kiyo les effets secondaires de son propre pouvoir il eut du mal à faire abstraction des pensées de celui qui squattait contre son grès sa tête. Résultat : il ne se rendit pas compte que sa petite protégée lui avait faussé compagnie et ce fut seulement lorsque Kiyo souleva les différentes anomalies dans le comportement de sa créatrice que Jonas lança un furtif regard par-dessus son épaule pour s'apercevoir qu'ils étaient seuls. Paradoxal non ?

Il arrêta brusquement sa course sous les critiques de son élève qui lui reprochait d'avoir perdu Naya. Le stress, trop, apparent de Kiyo commençait à lui taper sur les nerfs et le manque de réaction du joker n'aidait pas le jeune homme, décidément ces deux-là n'étaient pas faits pour cohabiter, pas dans la même tête du moins. Après un petit coup de gueule histoire de fortement inciter l'étudiant à se calmer et à baisser d'un ton l'albinos fit marche arrière. Cette fois-ci, il marchait, il avait compris que la précipitation vue son état était certainement la pire des choses. Kiyo profita de cet instant de calme pour clarifier un point qui ne lui semblait pas très clair dans l'histoire de Jonas.

« Tu dis que ton pouvoir te fait faire du mal a ceux qui sont autour de toi, comment un mec comme toi a pu devenir Joker ? Et pas juste être un criminel ? »

Le joker rigola quelques secondes avant de répondre à haute voix.

« Tu vois Kiyo il y a une grande différence entre les criminels et les héros : les criminels sont faibles et au contraire ceux qui sont considérés comme des héros sont forts. On ne peut pas faire plus éloigner comme type de personne. Qu'est-ce qui me fait dire ça ? C'est très simple, il est beaucoup plus simple de tuer un homme que de laisser en vie un monstre et c'est en faisant ce choix que l'on sait si l'on est un héros, ou un monstre. Après tout les jokers ne pensent pas ça, tu en verras certains éliminer sans états d'âme les parasites sur leur chemin mais je ne fonctionne pas comme ça. »

Kiyo commençait à s'inquiéter pour Naya, il lui semblait impossible qu'elle puisse faire du mal à quelqu'un mais si c'était le cas ? Comment réagirait Jonas ? À cette question silencieuse il n'eut aucune réponse. Alors qu'ils déambulaient vers leur point de départ le téléphone de jonas vibra, c'était un message de l'étudiante, elle se trouvait bel et bien dans la chambre d'où étaient sortis les deux assaillants. Le joker ne tarda pas a rejoindre la porte entrouverte par laquelle il pouvait apercevoir le sol de ladite salle, teinté de rouge. Jonas poussa un long soupir alors que Kiyo lui recommença à l'invectiver pour qu'il se dépêche, il voulait savoir si Naya allait bien. Avant de rentrer dans la pièce ensanglantée, il tira un couteau de son sac, au cas où avant de jeter la sacoche dans la chambre, histoire de bien faire comprendre qu'il allait rentrer.

"Knock Knock ! Who's there?"

À ces mots il entra dans la chambre et assista un bien triste spectacle, un homme était étendu sur le sol du sang giclant de sa gorge tranché alors que son élève, ou du moins ce qu'il en restait se tenait sur le scientifique. Au moins elle avait retrouvé leur cible, c'était déjà un bon point. Le mauvais point c'était que la jeune fille se trouvait sur le scientifique un couteau sur sa gorge. Le pire était arrivé et elle s'était laissée emporter mais malgré tout ce n'était pas sa faute et Jonas en prendrait toute la responsabilité, tant qu'elle ne commettrait pas l'irréparable.

À ce moment Kiyo lui aussi voulait s'exprimer, mais ses mots resteraient audibles uniquement pas son professeur qui étouffait toutes ses paroles sous une grande colère. Parce que si il se sentait coupable de ce qui arrivait à sa protégée, il était très mécontent d'elle il aurait dû lui apprendre plus tôt que tuer lui serait très désagréable. Le joker commença à faire tourner le couteau entre ses doigts et prit la parole, sous les yeux apeurée et en sanglot de Naya. Elle semblait figée dans sa position, c'était peut-être mieux ainsi.

« Leçon numéro 2 : tuer c'est mal et si jamais je te reprends à faire ça je peux te jurer que tu vas passer un sale quart d'heure Naya. Alors si tu veux te défouler sur quelqu'un viens et amuse toi avec moi mais sache qu'au moment ou tu toucheras à la vie de cet homme tu seras une criminelle et je serai dans l'obligation de t'arrêter. »

Le calme plat et l'absence totale de sentiment dans sa voix faisaient bien comprendre que cette fois, il ne rigolait pas. Et kiyo impuissant ne pouvait que prier que sa créatrice ne fasse rien de débile, il ne pouvait pas prendre le contrôle du corps de son professeur et il savait bien qu'elle n'avait aucune chance contre lui.


© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Dim 1 Fév - 18:16



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




Pris individuellement, les deux élèves étaient intenables : Naya était de nature trop peureuse, trop misanthrope et surtout trop paranoïaque pour pouvoir « vivre en société » comme les autres personnes. Alors que Kiyo, lui, était un peu l’inverse. Il n’avait peur de rien, une personne très sociable, mais trop impulsif pour pouvoir vivre en société. Les deux âmes étaient l’inverse de l’autre et pourtant, ils étaient très proches et surtout, ils supportaient très bien cet « espace vital » qu’ils ne possédaient plus depuis l’acquisition de cette étape de leur pouvoir, celle de pouvoir communiquer. Cette différence faisait qu’ensemble, ils étaient « tenables » pour la société : la présence, prestance et la force mentale / physique de Kiyo rassurait Naya. Avec lui, elle avait l’impression d’avoir un énorme Totoro rien que pour elle. Elle savait qu’il était le seul sur qui, elle pouvait compter. Pour Kiyo, Naya était un frein : elle avait tellement peur, elle détestait tellement les gens qu’il faisait tout pour la rassurer, même si les débuts n’étaient pas aussi glorieux que les gens pouvaient le penser : au début, ils avaient un peu de mal, l’un voulant toujours le contrôle du corps et ils montraient la pire facette de leur personnalité pour essayer de faire peur à l’autre. Mais en faisant ça, ils s’étaient plus rapprocher qu’éloigner. Un travail de compatibilité d’âme que Jonas et Kiyo n’auraient pas le temps de faire, surtout que Jonas n’avait pas de « manque » à combler et que le joker ne pouvait pas « combler les manques » de Kiyo. Une situation qui allait mettre des bâtons dans les roues de Jonas.

Alors que le joker était parti pour choper les deux criminels avec l’arme, Naya, elle préféra partir dans la chambre pour savoir si le scientifique était là ou non et dans un sens, elle avait bien raison de prendre cette initiative : un troisième complice allait partit avec la victime. Malheureusement pour lui, ou pour elle, ou même pour eux deux, ils se mirent à se combattre et sous l’impulsion de sa névrose, sa paranoïa et l’effet secondaire du pouvoir, elle égorgea le troisième complice. Mais dans la bataille, elle fut blessée : il la planta entre le centre du ventre et le flanc gauche. Mais le pouvoir faisait qu’elle n’avait pas mal. Elle se savait blesser puisqu’elle se rendit compte que son sang était de couleur rouge, comme celui du criminel et que, suite à cette vision, elle l’égorgea sans une once de pitié ou de peur. Elle était juste traumatisée : finalement, elle était aussi un monstre, comme les autres.

Regardant le scientifique sur le lit, elle envoya un sms à Jonas pour lui dire de venir après s’être mise sur le scientifique. Pour passer le temps, elle fit une petite entaille dans le cou, prête à l’égorgée comme le criminel quand elle entendit Jonas arrivé. En voyant le carnage qu’elle venait de faire dans la chambre, la seule chose qu’il lui rétorqua, ce fut une leçon, la numéro deux : ce n’était pas bien de tuer et si elle tuait le scientifique, il devrait la considérer comme une criminelle. Quand elle entendit ses mots, ses sanglots se transformèrent en éclat de rire. Pourquoi ? Parce que ses mots la faisaient rire, tout simplement. Elle considérait Jonas comme responsable de tout ça. Pour elle, tout était prémédité par le joker pour la rendre plus vulnérable. Alors oui, elle se mit à rire et en guise de réponse, elle égorgea le scientifique d’un seul coup de couteau et se releva. Il voulait jouer avec elle ? Vu son état, elle était prête à jouer aussi.

Naya – « Essaie donc de m’arrêter alors. Maintenant que tu n’as plus ton « super pouvoir d’insensibilité », la moindre blessure peut te faire mal. », dit-elle avant de retirer le couteau du criminel qui était resté vers son flanc gauche. « Alors que moi, je peux utiliser mon corps comme appât pour te tuer... c’est d’ailleurs ce que j’ai fait avec le criminel.. », raconta-t-elle. « Je… je voulais pas spécialement combattre, mais il m’a attaqué et quand il m’a poignardé, il a tellement été surpris de mon manque de sanglot que j’ai pu l’égorgée. »,ajouta-t-elle, les mains pleines de sang et un sourire sadique aux lèvres. Elle ne pleurait plus, mais ses joues gardaient la trace de ses larmes. « J’ai le même sang que ce monstre et… le scientifique aussi. Nous avons tous les trois le même sang, la même monstruosité en nous. », dit-elle, un peu perdue, se parlant plus à elle-même qu’à Jonas. On pouvait facilement lire dans ses yeux qu’elle était un peu ailleurs. « Tout ça… », commença-t-elle à dire en s’approchant de son sac et en prenant sa console dans les mains. « … c’est de ta faute. Pou… pourquoi tu veux nous éliminer ? Surtout moi… j’ai rien fait de mal. C’est pas de ma faute si je n’arrive pas à m’intégrer dans cette école. J’en ai marre qu’on me prenne pour une bête de foire. Moi qui pensais être libre là-bas, c’est pire… », dit-elle à moitié à Jonas, moitié à elle-même.

La console en main, elle l’alluma avant de la remettre dans son sac à dos. Les deux élèves pouvaient voir la même chose quand la console était éteinte puisque l’âme n’avait pas « l’obligation » de faire bouger, d’être présent dans son corps. Quand elle était allumée, Kiyo retournait aussitôt dans le jeu. Ils pourraient toujours parler, mais Kiyo ne verrait pas le combat entre les deux « Laughing jack » en action. Si Kiyo avait compris, même s’il restait un peu sur la réserve pour Naya, que Jonas n’était pas une menace pour eux, Naya ne voulait rien savoir. Elle avait tellement l’habitude qu’on la prenne pour une folle, un danger public qu’elle ne faisait plus confiance à personne.

Naya – « Tu es aussi pourris que les autres de l’institut, M. le Joker. », dit-elle en reprenant le couteau qu’elle avait dû lâcher pour prendre la console. « De toute façon, je vois pas pourquoi je devrais discuter avec toi, vu que tu comptes me tuer… J’espère que tu auras une prime bien élevé quand tu auras rapporté ma tête à l’institut. », ajouta-t-elle, en se mettant en position de combat. Elle avait vu cette technique dans des films d’actions, de combats qu’elle avait vus avec Kiyo.

Toutefois, quelque chose changea dans le regard quand elle observa le sang du criminel, un peu partout dans la pièce : le rouge se transforma en noir. Prise de panique, elle regarda le couteau du criminel et hurla en le balançant sur le côté, entre Jonas et elle. Sur ce couteau, elle voyait que son sang devenait noir aussi. Sa panique et ses autres trucs faisaient qu’elle commençait à avoir des hallucinations. Et la perte de sang – qui commençait à devenir importante – n’aidait pas son cerveau à aller mieux. Jonas se retrouvait donc face à une Naya qui était prise entre le pouvoir de Jonas, et sa propre folie.

© Dragibus
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Lun 2 Fév - 15:10



Retournement de situation !




Généralement qu'est-ce que le mot « héros » vous évoque ? Des personnages bien au-dessus des hommes près à nous défendre nous autres pauvres mortels des criminels tout aussi monstrueux que nos protecteurs. Mais cette vision est bien trop simpliste pour être vraie, ces justiciers de l'ombre restent des hommes et portent sur leur épaule un poids bien lourd pour de simples hommes. Au final on les voit souvent renfermés sur eux même, préférant paraitre inatteignable pour éviter que l'on s'attache à eux et que l'on souffre, ou ils sont tout simplement anesthésiés de tout sentiments. Ce genre de personne est parfois celui qui se révèle être celui qui vient vous sauvez le soir.

Bien évidemment, c'est un cliché mais il me sera utile pour décrire l'être humain qui se trouve derrière le Laughing Jack. Si certain s'enferme pour protéger leur proche, lui fait tout l'inverse, il est ouvert, sans préjugé et s'attache a n'importe qui croise son chemin et lui accorde un peu d'importance. Il n'y a qu'à voir la rencontre qu'il avait faite au parc d'attractions peu de temps auparavant. On peut dire qu'il fait ça pour se protéger lui-même, sous son masque monochrome il risque sa vie pour défendre ses concitoyens mais en tant que fleuriste il se libère de cette pression a travers son caractère enfantin. Résultat : Jonas est quelqu'un qui se laisse facilement submerger par ses sentiments, il les évacue souvent de la manière la plus simple et la plus directe.

Si quelque chose lui plait il va tout délaisser pour ça, si quelque chose le fait rire il ne fera pas attention a ce que les gens autour penseront en le voyant plié en deux, si quelque chose le met en colère il se lâchera sans retenue, c'est généralement ce qui arrive lors de ses traques. Et dans cet univers en équilibre autour du fleuriste des vieux quartiers on avait rajouté Naya et Kiyo. À ses yeux c'était certainement une des meilleures choses qui lui était arrivé, grâce à eux ils s'étaient fixé un but les guider et son quotidien monotone était brisé. Même si ils ne les connaissaient pas depuis longtemps ils étaient déjà très importants pour lui.

Et là il se trouvait face à son élève, couverte de sang et plongeant la tête la première dans la folie à cause de son propre pouvoir. Elle avait tranché sans sourciller la gorge du scientifique et s'était lancé dans un monologue après avoir libéré Jonas de la présence de Kiyo. Dans la tête du joker beaucoup de sentiment se bousculaient, il était en colère, très en colère, non pas contre la jeune fille mais contre les deux criminels qui avaient provoqué tout ça et surtout contre lui-même. Ce pauvre moment d'inattention avait poussé sa protégée dans un gouffre dont il est très difficile de sortir. Alors qu'elle perdait doucement ses repères à cause de l'hémorragie il commença à bouger.

Sous l'effet de la colère il planta le couteau qu'il avait toujours en main dans le mur le plus proche et s'approcha doucement de Naya. Même si elle le voulait elle ne pouvait rien contre son professeur mais lui ne lui voulait pas de mal, mais elle était persuadée de contraire, c'est triste. Et c'était ça la vérité, plus que n'importe quel autre sentiment, au moment où il lui assena un léger coup pour l'assommer Jonas était triste. Il venait de réaliser à quel point il n'avait pas compris son élève et qu'il n'avait pas su la protéger d'elle-même, alors oui il était triste. Il la déposa doucement sur le sol, place son sac juste à côté d'elle puis sortit son téléphone.

« Allo ! C'est pour une urgence... oui, l'hôtel en bas de la rue Lepente, une jeune fille a été poignardée et elle fait une hémorragie très grave. Chambre 230, j'ai posé ses affaires à côté d'elle, dépêchez-vous ! »

Le joker tentait de garder le plus possible son calme, raccrocha rageusement en espérant que les secours seraient rapides. Et c'était ça la vérité, plus que n'importe quel autre sentiment, au moment où il lui assena un léger coup pour l'assommer Jonas était triste. ils l'attendaient avec le scientifique devant la sortie du personnel et lui demandaient de se dépêcher. L'albinos sourit, il avait en pas ressentir cette envie de faire souffrir ces criminels pendant de longues heures avant qu'ils ne l'implorent de les remettre à la police mais il s'en servirait pour catalyser tous ses sentiments négatifs.

Le joker ne prit même pas une arme et entama sa course vers ladite porte pour retrouver ses deux compagnons de jeu. Il lui fallut moins de cinq minutes pour l'atteindre et un sourire carnassier apparut sur le visage rieur de Jack en entendant les deux voix grasses qui se moquaient encore du joker et de son élève. Certes il n'était plus qu'un être humain normal, privé de son pouvoir et sans Kiyo dans sa tête mais il faisait partie de cette petite fraction de Joker qui ne s'illustrait pas par leur don, et en face de lui se trouvaient deux être humains tout aussi commun.

Dix minutes plus tard le poste de police le plus proche reçu un appel d'un joker, le scientifique disparu avait été retrouvé mais malheureusement il était mort. Trois criminels avaient été trouvé sur les lieux deux étaient à terre et un était définitivement hors d'état de nuire. Replaçant l'appareil dans sa poche Jonas cracha un mélange de salive et de sang sur le sol, les deux hommes étaient à terre et dans les vapes pour de longues heures comme convenu. Il s'était pris quelques coups à cause de l'arme des criminels, mais rien de très méchant, contrairement à ce que l'on aurait pu penser il ne sur-ressentait pas la douleur les anomalies étaient bien faites. Il ramassa l'étrange gadget source de tous ses soucis avant de partir chercher son sac, dans la chambre ou Naya reposait. Les sirènes des ambulances se faisaient entendre non loin, il devait remettre Kiyo à sa place et filer, il passerait plus tard rendre visite à Naya dans sa chambre d'hôpital avec une glace au Nutella.



© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Lun 2 Fév - 19:52



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




C’était triste, mais le plus grand danger pour Naya, ce n’était pas les autres, mais plutôt elle-même. A cause de sa peur panique pour les autres, pour la vision que les autres ont d’elle, elle ne supportait plus d’être en présence d’un autre être humain. Pire, encore, avec les années et les crises paranoïaques, elle avait développé une « allergie » à eux. Préférant se dire qu’elle n’était pas humaine, qu’elle n’était pas aussi fourbe, stupide, monstrueuse, et vicieuse qu’eux, que de se dire qu’elle était aussi humaine et qu’elle était la preuve que tous les humains n’étaient pas des monstres. Malheureusement pour elle, et pour tout le monde – dans cette scène -, Naya commençait à payer le prix de son mauvais choix, même si ce n’était pas réellement de sa faute : elle n’avait pas choisi de supporter ce don, elle n’avait pas choisi d’être née comme ça. Un rejet de faute un peu trop facile, mais tellement compréhensible. Toutefois, ce choix faisait qu’elle venait de tuer deux personnes en moins de deux heures. Un taux qui pouvait faire passer tous les tueurs en série pour des petits joueurs.

Elle parlait toute seule, se demandant pourquoi Jonas voulait la tuer, pourquoi il voulait la tuer spécialement elle. Et surtout, pourquoi il avait manigancé toute cette mission pour pouvoir réussir cette mission. Adorait-il Kiyo au point de vouloir le sauver lui et pas elle ? plus elle se posait des questions, plus les effets néfastes du pouvoir entraient en elle, dans son inconscient au point de la faire complètement dérailler et à avoir des hallucinations : elle voyait le sang changer de couleur, le rouge se transformait en noir. Au début, cette transformation se fit juste au niveau du sang du criminel. Puis, cette hallucination se déclencha aussi au niveau de son propre sang ; celui-ci se colora aussi en noir. A cette vision, elle se mit à paniquer encore plus. Sa première réaction fut de balancer le couteau avec son sang sur le côté. Puis, par pulsion, elle rebalança l’autre couteau. Elle n’avait plus « l’envie » de tuer Jonas. Sa folie avait pris une autre dimension.

Alors qu’elle commençait à toucher le point de non-retour, elle vit pas Jonas s’approcher de lui et fut donc surprise quand il l’assuma. Pile à ce moment-là, elle se mit à maudire Jonas, mais aussi Kiyo… elle qui avait confiance en lui, il l’avait laissé tomber pour cet inconnu. Même si elle savait que Kiyo n’était pas le genre de garçon avec qui, elle pouvait s’entendre en temps normale, cette trahison lui brisa le cœur. Tombant dans les pommes, elle se laissa tomber à terre. Dans un sens, elle se sentait un peu libre.

***************


Quand elle rouvrit les yeux, une lumière blanche lui éclata les yeux : elle ne savait pas où elle était, mais cette lumière lui faisait tellement mal qu’elle en pleurait un peu. Elle cligna des yeux pour essayer de s’habituer à cette lumière. Mais elle n’y arriva pas et referma donc les yeux. Maintenant qu’elle était consciente, elle reconnut une voix qui lui était familière : celle de Kiyo.

Kiyo – « Naya ? Naya ? ça va mieux ? », demanda-t-il inquiet. « Naya… je suis désolé pour ce qui s’est passé. Je… je suis désolé de n’avoir pas pu être là pour t’aider. », ajouta-t-il, énerver contre lui.

Par automatisme pour rester seule, loin de tout le monde, son pouvoir s’enclencha et ce fut donc Kiyo qui « réveilla » le corps de l’étudiante. A côté d’eux, il voyait Jonas qui semblait dormir. Il ne savait pas combien de temps il était là, dans cette… chambre d’hôpital ? Il essaya de se relever, mais grogna de douleur au niveau des côtes gauches : il souleva la couette et aperçue sa blessure au niveau du flanc. Pour une première mission, la petite était vraiment bien amoché. Il se rallongea donc doucement, pour essayer de calmer la douleur.

Kiyo – « Hey le vieux ! c’est pas l’heure d'faire la sieste ! qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi on est à l’hôpital ? Qu’en est-il de la mission ? », demanda-t-il, essayant de le réveiller en lui donnant des coups de pieds avec sa jambe et son pied droit. « Bordel ! mais qu’est-ce qui se passe ? », gueula-t-il pour que quelqu’un vienne lui expliquer la situation.

© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Mar 3 Fév - 13:41



Retournement de situation !




Après le bain de sang de l'hôtel les choses s'étaient passées très vite pour Jonas, il avait rattrapé et arrêté les deux derniers criminels, récupéré l'étrange gadget source de tous ses problèmes et prévenu la police, ensuite il était retourné dans la chambre ou il avait laissé le corps de la jeune fille. Elle était toujours inconsciente sur le sol, couverte de sang, elle ne le laissait pas transparaitre à cause du pouvoir du joker mais son état s'aggravait chaque seconde, heureusement que les sirènes des ambulances se faisaient déjà entendre. Il utilisa une dernière fois l'arme pour remettre les choses dans l'ordre, la sensation de picotement dans sa bouche disparu puis il récupéra ses affaires et partis.

Bien sûr, il allait passer le plus vite possible au chevet de Naya mais d'abord il devait se détendre, se laver un peu la tête de tout ce qui venait de se passer avec l'étudiante. Il fit donc un rapide allez retour chez lui, abandonna l'idée de réfléchir aux derniers événements pris une rapide douche bien froide puis enfourcha son vélo direction l'hôpital. Il avait mis un peu moins d'une heure et demi à faire l'aller-retour pour avoir le temps de faire un petit détour, en quittant l'hôtel il s'était fait la promesse silencieuse d'offrir une glace au Nutella à ses étudiants comme l'avait proposé Naya. Oui, elle allait certainement fondre vu que la jeune fille risquait de ne pas se réveiller de si tôt vu son état mais il s'en fichait.

Il arriva finalement dans la chambre blanche, son pot de crème glacée a la main, malgré la réticence des médecins. L'état de la jeune fille était grave mais plus critique, elle avait besoin de calme. Les pauvres docteurs ne réussirent pas à faire partir Jonas et se résignèrent à le laisser dans la chambre tant qu'il ne faisait rien qui compromettrait la santé de leur patiente. Le fleuriste accepta la condition bien évidemment et se retrouvait désormais assis sur un siège à côté de Naya toujours inconsciente. Il resta silencieux pendant un long moment avant de s'endormir.

La glace posée sur la table de chevet était bien fondue au moment il se réveilla gêné dans un doux rêve de barbe à papa par le maléfique pied géant qui réduisit le monde des sucreries en miette. Bon en réalité c'était simplement Kiyo qui s'était réveillé dans le corps de Naya et qui tentait desperement de sortir le joker de sieste. Jonas grommela quelques secondes pour lui demander d'arrêter sans vraiment savoir ce qui se passait avant de se rendre compte que l'étudiante était enfin de retour. Au moment où il fut parfaitement lucide il faillit lui sauter dessus pour la prendre dans ses bras mais l'arrivé inopiné d'un médecin alerté par les cris de Kiyo le coupa dans son élan.

Après avoir rassuré l'homme en blouse blanche il se retourna tout sourire vers son élève, avant de répondre à ses questions qui seraient le point sensible du jour il semblerait il lui proposa sa gla... ou pas en fait, elle était déjà toute fondue. Mais bon comme on dit, c'est l'intention qui compte. Reprenant son sérieux, et légèrement déçu au passage, il commença à répondre aux questions de Kiyo.

« Bon... Je sais pas vraiment par ou commencer donc on va faire ça dans l'ordre. Pendant qu'on l'avait perdu Naya s'était débarrassée d'un criminel resté en retrait et elle a été blessée durant son combat. A cause de mon pouvoir elle ne s'était pas rendu compte à quel point sa blessure était grave donc elle a fini par être très affaiblie par l'hémorragie. Je l'ai assommé puis j'ai rattrapé les deux qui nous avaient attaqués, il attendait toujours leur copain donc sur ce coup-là Naya nous à bien sauvé la mise vue que j'ai pu récupérer l'arme après avoir appelé les secours pour elle. Voilà le pourquoi du comment. Pour ce qui est de la mission... » la culpabilité se faisait de plus en plus sentir dans la voix du joker « À cause de mon pouvoir Naya a perdu les pédales et elle a tué le scientifique donc la mission est un échec. »

Silence. Jonas serra un peu les poings en repensant à son rôle dans tout ça, a quel point il n'avait pas été bon pour une première mission avec ses étudiants particuliers. Attention, loin de lui l'idée d'abandonner.

« Il faut qu'elle sache que ce qui est arrivé là-bas est de ma faute. Et que même si elle va se sentir coupable je serai toujours là pour vous aider si vous êtes d'accord. Et puis après ce qu'elle a dit, je pense qu'il faudrait apprendre à un peu mieux se connaître pour que tu arrêtes de penser que je veux te tuer. » Il ne s'adressait plus à Kiyo mais directement à Naya, espérant qu'elle l'écoute « Kiyo était dans ma tête alors je pense qu'il est une source fiable pour te rassurer »

Il ne savait pas trop quoi dire, il s'embrouillait un peu dans ses paroles, mais l'absence de parole venant de Naya ne l'aidait pas, en tout cas les deux étudiants pouvaient être sûrs qu'en disant tout ça il était sincère.




© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 232

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Mer 4 Fév - 7:16



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




Il était difficile de comprendre le comportement de Naya, surtout quand on connaissait sa situation familiale : elle était née dans une famille modeste, ouvrière, fille unique, avec ces deux parents. Avec ces trois détails, vous allez penser qu’elle n’a aucune raison d’être comme ça, d’être facilement emmener par la folie. Mais le problème de Naya vient de sa psychologie : petite, Naya était une enfant tellement timide qu’elle n’osait pas aller vers les autres et elle fuyait, se mettait à pleurer quand on la forçait à parler en public, ou à interagir avec les autres enfants. C’était à ce moment-là que les gens commencèrent à la regarder bizarre, ce demandant pourquoi est-ce qu’elle agissait comme ça, sans aucune raison. Malheureusement pour elle, ou pour eux, ce fut ce comportement qui cultiva sa graine de la paranoïa : tellement timide et égocentrique qu’elle pensait que les autres parlaient d’elle tout le temps, qu’à chaque fois qu’ils rigolaient, c’était parce qu’elle venait de dire un truc ou fait un truc qui fallait pas. Plus le temps passait et plus elle avait peur de faire des mauvais pas. Cette peur se transformant en misanthropie, mais aussi en « folie ».

Alors qu’elle pensait être tranquille à la Hsuup, avec Kiyo dans sa tête, elle ne le fut pas, bien au contraire : les gens de l’institut était divisé en deux personnes ; ceux qui trouvaient ça « trooooop cool ! » qu’un mec soit dans un corps de femme et ceux – comme Fanny – qui croyaient qu’elle n’avait pas de pouvoir et qu’elle était juste bonne à interner. En clair, soit on la prenait pour une bête de foire dans son propre monde, soit on la prenait pour une schizophrène. Dans les deux cas, elle se sentait mal et pour le second cas, Kiyo aussi se sentait mal : dans ce second cas, on renait totalement son identité en tant qu’être vivant alors qu’il était bien réel. C’était pour cette raison qu’ils n’allaient jamais en cours, chacun avec une raison différente, mais avec la même solution : faire la seule chose qui pouvait les rendre vivants, heureux.

Allongé dans le lit, Kiyo écoutait attentivement ce que Jonas lui disait, lui racontait et commença à mieux comprendre quand il lui apprit qu’elle avait tué deux personnes : Naya n’appréciait pas spécialement les gens, mais elle n’était pas du genre à tuer les gens. Elle était plutôt du genre à s’enfuir en pleurant, ou vomissait son goûter en voyant un corps, même propre. De plus, elle ne supportait pas l’odeur du sang. Des facteurs qui faisaient dire à Naya qu’il allait avoir beaucoup de mal à lui faire comprendre que ce n’était pas de sa faute. Il soupira donc à ses paroles, mais avant qu’il ne puisse dire un mot, Jonas s’adressa directement à Naya pour lui dire qu’ils devaient apprendre à mieux se connaître pour qu’elle arrête de penser des horreurs pareil et que, surtout, rien n’était de sa faute dans l’échec de la mission ; tout était de sa faute, de son incompétence. A ces mots, il baissa le regard : sur ce coup, il avait tort. C’était aussi la faute de Kiyo, du moins, c’était ce que le garçon pensait. Il avait quitté le corps de Naya et de ce fait, il n’avait pas pu protéger Naya. Mais après interrompu par Jonas, il le fut pas Naya.

[color=#006600]Naya – « Menteur… menteur… MENTEUR ! », répéta-t-elle en hurlant, commençant presque à s’arracher les cheveux. « vous êtes que des menteurs ! Il veut me tuer parce que je suis un monstre. Il m’a dit que si je le tuais, il allait me traiter comme une criminelle et pourtant… et pourtant… », essayait-elle de dire. « … et pourtant… je l’ai quand même tuer. », réussit-elle à dire, se mettant en position fœtus. « Kiyo… je t’en supplie, le laisse pas m’emmener en prison… je… je veux pas y aller. », dit-elle, la voix tremblante, avant de retomber dans les bras de morphée. Psychologiquement, elle était encore trop faible.

Aux mots de Naya, Kiyo écarquilla les yeux : elle semblait tellement apeurée que même lui, seul, il ne pourrait rien faire pour la calmer. Et honnêtement, il ne savait même pas à qui, il pourrait demander de l’aide pour essayer de lui donner raison à ses yeux. Kiyo reposa sa tête su l’oreiller, la mettant aussi en arrière que possible et affichait un regard un peu triste.

Kiyo – « Elle s’est rendormie, mais avant, elle t’a traité de menteur. », dit-il. « et vu ce qu’elle a dit, je pense pas qu’elle puisse te reparler dans un futur proche : elle pense que tu vas l’emmener en prison à cause du scientifique. », répéta-t-il. « Tu sais… faut pas nous… enfin lui en vouloir. Même la vie à l’institut est difficile pour nous. On pensait être « libre » là-bas et finalement, limite, c’est même pire qu’avant : soit on nous prend pour des bêtes de foire, soit on prend Naya pour une schizophrène et on renie mon existence. », ajouta-t-il. Dans sa voix, on entendait un fond de tristesse.

Il se demandait si c’était une bonne idée de parler du passé de Naya ou pas.

Kiyo – « Jonas… », commença-t-il à dire. « si je réponds à toutes tes questions à propos de Naya… est-ce que tu me promets de ne pas l’envoyer en prison ? », demanda-t-il, inquiet.

© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 30

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Mer 4 Fév - 14:06



Retournement de situation !




Jonas se retrouvait donc littéralement au chevet de Naya et pour tout vous dire ça lui rappelait tout sauf des bons souvenirs. Mais dans l'instant présent il n'avait pas encore affaire à un drame donc tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Après avoir piqué un petit somme à côté de la jeune fille toujours sous le choc des événements passés il fut réveillé par un Kiyo avide de réponse. Le personnage de jeu avait raté le dénouement de l'histoire vu que Naya avait trouvé un moyen de le séparer du Joker.

Dans un premier temps donc, Jonas répondit aux questions de Kiyo qui l'écoutait les yeux emplis d'un sentiment qui semblait être entre la surprise et la tristesse. Peut-être se sentait-il aussi coupable ? En tout cas pour le joker ce n'était pas le cas, en temps que « professeur particulier » était le seul fautif (avec les criminels) dans cette histoire. Et pour combler son erreur il était prêt à faire beaucoup pour aider les deux adolescents. Une fois que Jonas eut fini sa petite histoire et ce qui allait avec Kiyo sembla être absorbé par autre chose. Après avoir vécu quelque temps avec le jeune homme dans sa tête l'albinos pouvait bien comprendre que Naya était certainement en train de dire quelque chose.

Quelque chose de troublant il semblerait vu que l'expression de Kiyo changea brusquement. Il reposa sa tête sur l'oreiller avant de prendre la parole, la voix teintée d'une certaine tristesse. D'après lui Naya serait encore troublé par les paroles du joker à l'hôtel, Jonas l'écouta jusqu'à la fin avant de pousser un long soupire.

« Évidement que je ne vais pas l'envoyer en prison idiot ! » Il était sur le point de le frapper juste parce qu'il pouvait penser que leur professeur ferait une telle chose. « Je lui ai juste dit ça pour lui faire peur, c'était évident que si je ne tentais rien elle allait le tuer, donc j'ai essayé et ça n'a pas marché. Maintenant elle a encore plus peur de moi, je suis stupide. Mais ne t'inquiètes pas, je changerai un peu ce qu'il s'est passé lorsque je ferai mon rapport.»

S'armant du pot de glace fondu et d'une cuillère il en mangea un peu, ça avait beau ne plus être froid elle restait sucrée et ça suffisait à le détendre un peu.

« Votre problème à la Heroe's sup doit certainement démoraliser Naya un peu plus tous les jours. Les gamins sont vraiment méchants entre eux, mais tu dois bien penser que c'est parce que vous vous éloignez des gens au fur et à mesure qu'ils vous verront toujours plus mal. Je vais me prendre comme exemple, tu as vu ce que mon « pouvoir » à fait à Naya et bien imagine que j'ai choisi de vivre en marge à cause de ça. Je serai certainement devenu quelqu'un de pas très fréquentable. Je sais que ça doit être dur mais il faut que vous arriviez à passer le cap. »

Jonas fit une petite pause pour se dégourdir un peu les bras, restés immobile pendant un long moment sur cette chaise.

« Je ne tiens pas forcement à tout connaitre à propos du passé de Naya, c'est plus ce que l'on va faire ensemble qui est important. Mais si tu pouvais me dire les grandes lignes de sa vie peut être que je pourrais la comprendre un peu mieux. Et au passage je répondrais à tes questions si tu en as, à propos de mon histoire je parle. »




© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Aujourd'hui à 9:54

Revenir en haut Aller en bas

Retournement de situation ! [Pv. Naya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville-
Partenaires

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit